• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël 2020 : Benyamin Netanyahou vs Benny Gantz (3e round)

Israël 2020 : Benyamin Netanyahou vs Benny Gantz (3e round)

« L’intelligence est un capitaine qui est toujours en retard d’une bataille. Et qui discute après la bataille. » (Louis-Paul Fargue, 1929).



Ce lundi 2 mars 2020, les électeurs israéliens vont élire leurs 120 nouveaux députés de la Knesset. D’ordinaire, ces élections ont lieu tous les quatre ans, mais cette fois-ci, ce sont les troisièmes élections législatives en moins d’un an. En effet, après la rupture, le 16 novembre 2018, de la majorité issue des élections du 17 mars 2015, le Premier Ministre Benyamin Netanyahou, devenu minoritaire, a avancé les élections législatives au 9 avril 2019 pour régler ce problème (elles étaient prévues initialement au 5 novembre 2019).

Lui, Premier Ministre sortant, était, entre 2015 et 2018, avant cette rupture de majorité, à la tête d’une coalition de droite et du centre, comprenant 67 sièges à l’origine, puis réduite à 61 sièges après la rupture avec Avigdor Liberman (Israel Beytenou), juste la majorité absolue, dont son parti, le Likoud, représentait 30 sièges (23,4% des voix).

En face de lui, ce 2 mars 2020, il y a Benny Gantz qui est devenu, au fil des scrutins depuis un an, son adversaire numéro un. À la tête d’une coalition de centre gauche, appelée Bleu et blanc (les couleurs du drapeau israélien), Benny Gantz est entré en politique très tardivement, il est avant tout un militaire (comme c’est assez courant dans l’histoire d’Israël).

Le problème, c’est le mode de scrutin qui montre que lorsque le paysage politique est éclaté (parce que le peuple est lui-même éclaté politiquement), il conduit à une impasse institutionnelle. Le scrutin proportionnel empêche la formation d’une majorité stable et claire, voulue par les électeurs.

Lors des élections législatives du 9 avril 2019, Benyamin Netanyahou a gagné des électeurs avec 26,5% des voix, son parti, le Likoud a obtenu 35 sièges (sur 120). Tandis que son rival Benny Gantz a obtenu lui aussi 35 sièges, avec 26,1% des voix, mais sa capacité à élargir pour former une majorité absolue était beaucoup plus faible que celle de Benyamin Netanyahou. Cependant, le problème n’a pas été résolu pour autant car Avigdor Liberman, avec ses 5 sièges (1 de moins qu’en 2015), a continué dans son refus de revenir dans la majorité avec le Likoud, si bien que Benyamin Netanyahou est resté minoritaire avec seulement 60 sièges (insuffisant puisqu’il faut au moins 61). Quant à Benny Gantz, il a refusé de faire alliance avec les partis arabes et n’a pas pu proposer une coalition de rechange.

Le 30 mai 2019, la Knesset a alors voté sa dissolution pour organiser de nouvelles élections le 17 septembre 2019.

Mais ces nouvelles élections législatives du 17 septembre 2019 se sont soldées par le même constat, l’incapacité à rassembler une majorité de gouvernement. Benny Gantz a pris un léger ascendant puisqu’il a recueilli 33 sièges (avec 25,9% des voix) tandis que Benyamin Netanyahou est arrivé en deuxième place, avec 32 sièges (avec 25,1% des voix). Néanmoins, Benyamin Netanyahou avait une meilleure capacité à rassembler une majorité. Sans pour autant l’obtenir (seulement 55 sièges sur 120) en raison du refus d’Avigdor Liberman (8 sièges). Mais de son côté, Benny Gantz n’a pas non plus réussi à former une majorité (seulement 57 sièges), malgré une alliance avec les partis arabes (13 sièges), qui, pourtant, avaient jusqu’à cette date, toujours refusé de participer à une coalition gouvernementale.

_yartiIsrael2019A03

En fait, la seule solution politique pour résoudre cette crise, comme les rapports de force ont peu changé entre les scrutins, c’était de former une grande coalition, comme à l’époque de Yitzhak Shamir et Shimon Peres entre le 13 septembre 1984 et le 15 mars 1990. C’est-à-dire, une alliance entre le Likoud et Bleu et blanc qui aurait alors 65 sièges sur 120. Mais les deux conditions qu’a imposées Benny Gantz étaient inacceptables pour Benyamin Netanyahou : d’une part, que Benny Gantz devînt Premier Ministre car il avait 1 siège de plus que son rival, et d’autre part, le retrait politique de Benyamin Netanyahou en raison de sa mise en examen imminente.

Et effectivement, Benyamin Netanyahou a été mis en examen le 21 novembre 2019 dans trois affaires de corruption, fraude et abus de confiance. Comme chacun est resté sur ses positions, après l’impossibilité de former un gouvernement, la Knesset a voté une nouvelle fois sa dissolution le 11 décembre 2019 et a fixé le nouveau scrutin au 2 mars 2020.

Avant le début de cette nouvelle campagne électorale, à cause de sa mise en examen, Benyamin Netanyahou fut défié en interne. Son leadership au Likoud a été en effet remis en cause par Guideon Saar, qui fut Ministre de l’Éducation du 31 mars 2009 au 18 mars 2013 et Ministre de l’Intérieur du 18 mars 2013 au 5 novembre 2014. Des primaires ont donc été organisées pour départager les deux hommes dans le but de conduire le Likoud aux nouvelles élections. Sans surprise, Benyamin Netanyahou les a largement remportées, avec 72,5% des voix (et une participation de 49,5% des adhérents du Likoud).

Ainsi, malgré sa mise en examen, Benyamin Netanyahou est toujours en lice pour se maintenir comme Premier Ministre à ces élections du 2 mars 2020. Ses très bonnes relations avec le Président américain Donald Trump peuvent lui servir d’atout pour convaincre les électeurs que la protection d’Israël serait mieux assurée avec son maintien pour poursuivre des relations qui n’ont jamais été aussi proches avec les États-Unis, qu’avec le venue d’un novice en politique dont le seul exploit serait d’être un "monsieur propre" de la politique israélienne.

_yartiIsrael2020A02

Dans les sondages, les deux coalitions, celles de Benyamin Netanyahou et celle de Benny Gantz, sont dans un mouchoir de poche en intentions de vote et aussi en estimation de sièges, même si ces derniers jours, le Likoud semble avoir pris une légère avance. Les deux formations seraient créditées d’environ 33-34 d’estimation de sièges, les partis arabes d’environ 14 sièges estimés (stable) tandis que les autres partis seraient autour de 7-8 sièges estimés sauf le parti d’Avigdor Liberman qui serait en baisse (autour de 6 sièges estimés). En d’autres termes, la nouvelle Knesset ressemblerait à peu près à l’ancienne.

Bref, sauf grande surprise de dernier moment, non observable dans les intentions de vote, tout porte à croire que les résultats des élections du 2 mars 2020 seraient sensiblement équivalents à ceux du 9 avril 2019 et du 17 septembre 2019, ce qui aboutirait, une nouvelle fois, à l’impossibilité de former un nouveau gouvernement. Israël n’est pas le seul pays à avoir cette mésaventure institutionnelle, la Belgique n’a plus de gouvernement depuis les élections fédérales du 26 mai 2019, toujours pour les mêmes raisons des conséquences néfastes du scrutin proportionnel (l’émiettement des partis politiques).

Quand on observe ces expériences de crises politiques, quoi qu’on pense de la Cinquième République et même de son article 49 alinéa 3, on ne peut que se réjouir que la France, au-delà de tous ses problèmes sociaux, a au moins un gouvernement capable de gouverner dans la durée. Imaginons-nous sous la Quatrième République, sans gouvernement depuis des mois, avec la crise du coronavirus


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (01er mars 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Israël 2020 : Benyamin Netanyahou vs Benny Gantz (3e round).
Benyamin Netanyahou a 70 ans.
Les élections législatives israéliennes du 17 septembre 2019.
Poisons et délices de la proportionnelle.
Les enjeux des élections législatives israéliennes du 9 avril 2019.
Golda Meir.
La lutte contre l’antisémitisme est l’affaire de tous !
Les Accords de Camp David.
La naissance de l’État d’Israël.
Massacre à Gaza.
Emmanuel Macron et le Vel d’Hiv (16 juillet 2017).
Tentative de paix en 1996.
Un géant à Jérusalem.
Shimon Peres.
Israël est une démocratie.
Yitzhak Rabin.
Le Président Peres.
Ariel Sharon.
Ehud Olmert.
Benyamin Netanyahou.
Yasser Arafat.

_yartiNetanyahouB02


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    



    • sophie 2 mars 12:00

      @Massada
      moi aussi smiley


    • amiaplacidus amiaplacidus 2 mars 13:55

      @Massada

      Pourriez.-vous nous parler de ces sujets en Israël :

      La crise de l’enseignement public,
      L’effondrement du système de santé,
      Netanyahou qui provoque ces élections successives pour obtenir l’immunité parlementaire dans ses affaires de corruption et de trafic d’influence.
      .
      .
      Merci de bien vouloir répondre sans botter en touche.


    • Massada Massada 2 mars 14:58

      @amiaplacidus
       
      non


    • L' Hermite (IX) prong 2 mars 15:19

      @Massada

      Pour vous départager , il suffit de faire revenir et voter les déporté palestinien ...


    • amiaplacidus amiaplacidus 2 mars 16:34

      @Massada

      Merci de votre réponse. Votre refus confirme parfaitement mes informations.


    • Massada Massada 2 mars 17:17

      @amiaplacidus
       
      Vous avez déjà vos informations, on évite tous les deux de perdre notre temps smiley


    • Jonas 2 mars 17:39

      @prong
      Devant , l’idée d’échanges de populations et de territoires , les arabo-musulmans palestiniens avec un passeport , israélien sont affolés, et beaucoup manifestent pour ne pas rejoindre un hypothétique , Etat Palestinien . 

      << Parfois partagés entre leur solidarité avec les Palestiniens et leur fidélité a un pays où le niveau de vie est sans comparaison avec celui de la Cisjordanie , les habitants du Triangle arabe tiennent à leur spécificité « Je me rends souvent à Naplouse ou à Ramallah pour visiter des proches. Les différences se sont creusées entre nos deux sociétés. Là-bas il n’y a ni paix ni développement. Ni eux ni nous ne voulons de ce plan ( Plan TRUMP, qui propose , un l’échange ndlr) ) dit Mahmoud un employé de bar...je suis palestinien mais aussi israélien ! » ( déclaration faite à l’envoyé spécial du Figaro, Thierry Oberlé , du 2 mars 2020) 

      Le PIB israélien est de plus de 42 450 dollars représentant , a lui, seul ,  celui de 13 pays arabes réunis Algérie-Maroc -Tunisie-Libye-Irak-Syrie -Egypte etc 
       Les Arabo-musulmans Palestiniens avec un passeport israélien , suivent l’actualité , et voient , sur leur TV, les immigrés des pays arabo-musulmans malgré l’indépendance depuis des décennies fuir leur pays pour rejoindre l’occident au péril de leur vie pour certains.


    • Jonas 2 mars 18:24

      @amiaplacidus
      Il n’existe pas de pays démocratiques parfaits. Israël a certes des problèmes , mais en comparaison des pays arabo-musulmans de son entourage comme ceux du Maghreb , il n’y a pas photo.

      « Quand , j’me regarde , je me désole , mais quand je me compare je me console »

      Il vous suffit de prendre deux juge impartiaux : . Le PIB et l’Indice du développement humain ( IDH ) pour constater l’écart abyssal entre israël et tous les 22 pays arabo-musulmans. Le PIB Israélien équivaut a celui de 13 pays arabo-musulmans quant à lIDH , israël est parmi 25 premiers pays, allez chercher celui des pays Arabo-musulmans. 

      Au dernier classement de Shangaï ( 2019) Israël à deux universités parmi les 100 premières et une parmi , les 200 suivantes. Les pays arabo-musulmans ont une université parmi les 500 . 

      Savez-vous qu’Israël a plus de prix Nobel ( en dehors de celui de la paix) que l’ensemble des 57 pays musulmans de l’Organisation de la coopération islamique, soit 1 500 millions d’individus contre 9 millions ? Faites un delta ? 


    • OMAR 2 mars 20:25

      Omar9
      .
      @Jonas :« Le PIB Israélien équivaut a celui de 13 pays arabo-musulmans.. » 

      .
      C est exact.
      .
      Mais c est grâce aux apports du contribuable américain, la diaspora juive et les aides européennes que ce PIB est atteint ;
      https://fr.timesofisrael.com/etats-unis-200-m-daide-supplementaires-a-israel/
      .
      Donc ce PIB est aussi artificiel que l état de Israël lui-même...
      .
      Désolé pour ta hasbara, mais va la chanter a la Knesset...


    • Massada Massada 2 mars 21:50

      @OMAR

      Pib Israël = 350 milliards de dollars L’aide américaine est une goutte d’eau Désolé de casser vos illusions


    • L' Hermite (IX) prong 3 mars 00:18

      @Massada

      dans ces 350 milliard 290 vienne des territoire palestinien ...
      Donc si , l’ aide américaine fait toute la différence .


    • L' Hermite (IX) prong 3 mars 00:21

      @prong

      60 mr miaoux , mais le 13 le gouvernement s’ ecroule ....
      encore une election a l’ israeliene ...

      ton président a raison de parler de campagne pourrie même si c’ est un vieux likoudien ...


    • Jonas 3 mars 10:26

      @OMAR

      C’est toujours la même ritournelle arabo-musulmane.
      La jalousie , la frustration et l’humiliation vous font dire n’importe quoi.

      Israël doit sa réussite grâce au génie de ses femmes et hommes et de son avance dans le high-tech. La Chine, la Turquie , le Brésil , le Chili,Taïwan, l’Inde, le Japon , etc sont les pays vers lesquels l’excellence israélienne est dirigée et appréciée a sa juste valeur. Ses exportations vers ces pays ont augmenté globalement de 70%. 

      Plus de 101 milliards de dollars , 2019 . Sans les hydrocarbures, qui rentreront en compte en 2020. 

      PIB d’Israël : 45 000 dollars.
      IDH : 23eme
      Israël 8eme puissance mondiale.

      Algérie, le pays que vous avez fui , est toujours dépendant des hydrocarbures ,bien qu’il soit le troisième producteur de brut de l’Afrique. Les hydrocarbures rapportent 95% des recettes extérieures et 60% du budget, la corruption et la mal gouvernance sont les maladies de ce pays, pourtant riche mais dont la population est pauvre d’ou l’immigration . 

      PIB : 4279 dollars ( presque 10 fois inférieur a celui d’Israël)
      IDH :115eme .

       L’IDH , indice de l’ONU, indique , l’espérance de vie à la naissance, l’alphabétisation des adultes, le taux de scolarisation globale, aux niveaux , primaire , secondaire et supérieur. Ce qui représentent l’acquisition du savoir. 


    • Massada Massada 2 mars 13:30

      Le jour des élections : Tsahal déjoue une attaque de tireurs d’élite près de la frontière syrienne.


      • L' Hermite (IX) prong 2 mars 15:20

        @Massada

        Tsahal , en incursion illégale au golan syrien , se fait déjouer par les force loyaliste ...


      • agent ananas agent ananas 2 mars 14:00

        C’est blanc bonnet et bonnet blanc !


        • OMAR 2 mars 21:31

          Omar9
          .
          @agent ananas
          .
          Si pour ce nazillon de Netanyahu, les palestiniens ne sont même pas des etres humains, Gantz lui, exclu tout participation de partis arabes dans sa coalition a meme de remporter les elections.
          https://www.aa.com.tr/fr/monde/isra%C3%ABl-le-pr%C3%A9sident-conseille-gantz-de-ne-pas-former-un-gouvernement-soutenu-par-les-arabes/1648727
          .
          Autrement dit, si Netanyahu rêve d exterminer les palestiniens, Gantz pense qu il suffit juste de les déporter...


        • Jonas 3 mars 15:39

          @OMAR

          Il m’arrive souvent sur ce site d’ AgoraVox d’écrire que la majorité des arabo-musulmans, dont vous , sont analphabètes et illettrés, c’est une des raisons pour lesquelles , ils se conduisent comme des moutons vis-a-vis de leurs dirigeants , depuis l’époque des califes et aujourd’hui encore.

          Heureusement , qu’ils existent parmi eux des exceptions pour sauver l’honneur de cette masse.

          Vous parlez de nazis , sans savoir ce que cela veut dire. Je laisse la parole à un journaliste arabo-musulman saoudien pour vous expliquer , les relations des chefs nazis avec les Frères Musulmans et Haj Amin, Al-Husseini le leader , palestinien . 

          -Khalid Tashkandi rédacteur d’Okaz( grand journal saoudien) 

          << Hassan Al-Bana servait les nazis pour promouvoir les aspirations politiques de son mouvement , tandis qu’Al- Husseini les mettait en contact . Ainsi de 1940 à 1945 , Al-Banna aurait opéré au Caire en tant qu’espion pour le Troisième Reich tout en maintenant simultanément des relations avec les services de renseignement britanniques. Al-Banna et Husseini auraient recruté 55 000 combattants parmi les membres ds Frères musulmans d’Egypte et du monde ARABE. Qui auraient été les combattants musulmans nazis de la Seconde Guerre mondiale, obéissant aux ordres du Troisième Reich.>> 


        • Massada Massada 2 mars 15:53

          Comme il fallait s’y attendre, Israël met à profit les affrontements à Idlib/Alep entre syriens et Turcs afin d’effectuer des actes stratégiques visant son ennemi direct iranien.
           

          Laissé aux seuls moyens dont il dispose en Syrie, le contingent de la « République » Islamique d’Iran se retrouve sans ressources pour s’opposer aux desseins de Tsahal, de même que pour envisager sérieusement une quelconque riposte.

           

          Durant toute la nuit de jeudi à vendredi Israël a mené un raid massif sur la région frontalière, précisément sur la base Imam Ali et les positions iraniennes aux abords des localités situées le long de l’autoroute chiite dans la zone s’étendant de Deir ez-Zor à la frontière syro-irakienne.

           

          Ces camps fortifiés abritent des missiles, d’autres armes, ainsi que des installations de chargement et de stockage. 
           

          Les raids attribués à Israel de la mi-semaine auraient causé la mort de 140 militaires membres de la Force Qods, dans leur écrasante majorité des soldats iraniens des Gardiens de la Révolution.


          • Jonas 2 mars 17:10

            A l’auteur 

            Le problème d’israël c’est son scrutin , non a la proportionnelle mais à la « proportionnelle intégrale » C’est un scrutin des plus justes , mais ne permet pas de gouverne efficacement et longtemps. Rares sont les législatures qui ont été a leurs termes. Trop de démocratie tue la démocratie. 

            Un Premier ministre israélien , est assis , sur un fauteuil éjectable , étant donné , le nombre de partis politiques et l’éparpillement des voix. il passe le plus clair de son temps à naviguer entre les membres de la coalition pour ne pas être renversé. Les israéliens doivent changer de mode de scrutin , ils élimineront ainsi le chantage de certains partis. 

            Rien ne sortira de ce troisième scrutin, même si Nétanyahou l’emporte, il a l’épée de Damocles du 17 mars. S’il est reconnu coupable ,la justice israélienne ne lui fera pas de cadeau , et subira le sort de son prédécesseur , Ehoud Olmert. 

            Je suis pour une dose de proportionnelle , mais contre cette aberration a mes yeux qu’est la proportionnelle intégrale. 


            • Traroth Traroth 2 mars 17:42

              Les Israéliens revoteront jusqu’à ce que Netanyahou gagne. C’est beau, la démocratie, quand même...


              • Massada Massada 3 mars 08:09

                Le peuple a parlé
                Avec le plus haut taux de participation depuis 20 ans..

                Avec encore plus de la moitié des voix à dépouiller..

                Likoud 37
                Kahol Lavan 32
                Liste Arabe 15
                Liberman 6

                Droite 59
                Gauche 41

                A 2 mandats de la majorité absolue, avec une droite totalement unie et une gauche défaite


                • Jonas 3 mars 10:48

                  @Massada

                  Cher, Massada, le peuple a parlé dites-vous. En effet , Nétanyahou a gagné les élections. Mais comme votre scrutin est à la proportionnelle intégrale, il n’a pas gagné la majorité à la Knesset, il lui faut 61 députés, ce qui n’est pas le cas. 

                  Et même s’il arrive à débaucher quelques députés , sa coalition reste fragile et le moindre obstacle et le gouvernement tombe. Sans parler du 17 mars où Nétanyahou doit se présenter devant le juge pour trois inculpations. Nétanyahou , est un fin politique , très intelligent , mais , démonétise les valeurs d’Israël.

                  Il y a des victoires qui assassinent disait Saint-Ex ;


                • Massada Massada 3 mars 11:26

                  @Jonas
                   

                  Il faudra vraiment attendre la fin des décomptes pour voir avec quelle ampleur la droite a gagne
                  A 90% des votent décomptes on a

                  Droite 59
                  Gauche 39
                  Liste arabes 15
                  Liberman 7


                • Jonas 3 mars 13:41

                  @Massada

                  Oui , bien sûr , mais la sociologie israélienne à changer. Et , je parie, que c’est Nétanyahou , qui sortira vainqueur. Avec combien de députés a la Knesset, ? C’est un autre problème. C’est une victoire de Nétanyahou, incontestablement , mais un Premier ministre fragile , avec ses trois inculpations. La presse israélienne , qui ne l’aiment pas , va le poursuivre a chaque déplacement et ne lui fera aucun cadeau.

                  La presse israélienne est une presse sans foi ni loi, elle n’a qu’un seul objectif , démolir . Par le passé , elle a poussé au suicide des ministres. 

                  Ruse de l’histoire , c’est le pays que les arabo-musulmans qualifient comme des robots d’ « apartheid » où votent librement les Arabes citoyens d’Israël pour leurs propres représentants. et formeront cette fois , la seule opposition à la Knesset.

                  Alors que les arabo-musulmans palestiniens sous l’autorité du Hamas a Gaza et du Fatah en Cisjordanie sont privés délections libres et régulières depuis 2006. 
                  Sans parler des élections truquées dans les autres pays arabo-musulmans.


                • rita rita 3 mars 08:34

                  Benyamin Netanyahou se déclare gagnant ?

                  Comme quoi les voyous en col blanc trouve toujours des partisans pour les mettre au pouvoir ?

                   smiley


                  • rita rita 3 mars 11:14

                    Avichaï Mandelblit « a décidé d’inculper le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance dans l’affaire 4000 », a indiqué le ministère de la Justice dans un communiqué.

                    Dans cette affaire également appelée « Bezeq », du nom d’un groupe israélien de télécoms, la justice soupçonne M. Netanyahu d’avoir accordé des faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des millions de dollars au patron de Bezeq en échange d’une couverture médiatique favorable d’un des médias de ce groupe, le site Walla.

                     smiley


                    • Massada Massada 3 mars 13:30

                      Benjamin Netanyahu se dirige vers la victoire !
                       

                      Ces résultats révèlent que le spectre du procès n’a pas perturbé les Israéliens.

                       
                      Netanyahou a eu un trait de génie politique en annonçant qu’il renonçait à son immunité, fin janvier : il coupait l’herbe sous le pied à ses détracteurs, et disait en filigrane : « voyez, je suis innocent, je n’ai pas peur d’affronter la justice, car si j’étais coupable, je ne renoncerais certainement pas à mon immunité. »
                       

                      Le public israélien a montré qu’il n’apprécie pas du tout que la justice soit politisée et lui confisque le choix de décider qui doit être élu ou sanctionné.
                       

                      Binyamin Netanyahou a fait immensément pour Israël. Il a mené une politique économique qui a fait d’Israël la Start up nation et la huitième puissance du monde. Il a fait preuve d’un génie diplomatique et stratégique qui a permis à Israël de briser toutes les manœuvres des ennemis du pays, et il a permis à Israël d’avoir des alliés sur les cinq continents, de l’Europe Centrale au Brésil, de l’Inde à l’Afrique subsaharienne.


                      • Jonas 3 mars 13:54

                        @Massada

                        je suis d’accord avec ,vous , Nétanyahou a été un génie politique et a fait progressé son pays dans plusieurs domaines, l’histoire lui rendra justice 

                        Dommage qu’ après 10 ans de pouvoir , il ne se ,retire pas pour le bien d’Israël. Peut-être qu’il sera forcé par la justice. 


                      • uleskiserge uleskiserge 4 mars 11:48

                        ELECTION ISRAÉLIENNE : NETANYAHOU VAINQUEUR, LA CRAPULERIE ET LA VOYOUCRATIE PLÉBISCITÉES................. voilà où en est la société israélienne….. 

                         

                        Abandonnés qu’ils sont par l’Europe, les Palestiniens ont du souci à se faire... c’est sûr !


                        • uleskiserge uleskiserge 4 mars 12:31

                          @uleskiserge

                          Ne perdez pas votre temps ! Tout commentaire insultant et diffamatoire sera banni.


                        • Massada Massada 6 mars 07:57

                          @dimitrius
                           
                          En effet ce type ne supporte pas la contradiction, considère comme « insulte » toute idée contraire aux siennes.
                          C’est une attitude clairement fasciste


                        • uleskiserge uleskiserge 4 mars 12:09


                          Yehuda Shaul, soldat israélien : « Le plan Trump transformera Israël en un régime d’apartheid »

                          Yehuda Shaul est le co-fondateur de l’ONG Briser le silence. Elle rassemble des soldats israéliens qui dénoncent l’occupation des Territoires palestiniens. - © D.F.

                           

                          Paradoxe de tous les paradoxes, ces voix d’un humaniste épris de justice, capable de condamner les pires outrages à la morale, introuvables auprès de la communauté juive de France, c’est en Israël qu’on les entend toutes ces voix qui ont pour origines de simples citoyens, des militaires, des intellectuels, des juristes…



                          Car enfin, théocratie militaire de type nationaliste et impérialiste, si Israël est une démocratie, alors... il ne peut s’agir que d’une démocratie sur le modèle d’une France des années 50 ; entre deux montées dans le djebel, et pour ne pas en être redescendue les mains vides, deux séances de torture dans les caves d’Alger. 


                           

                           

                           


                          • uleskiserge uleskiserge 4 mars 12:32

                            @uleskiserge

                            Ne perdez pas votre temps ! Tout commentaire insultant et diffamatoire sera banni.


                          • Massada Massada 6 mars 08:00

                            @uleskiserge
                             
                            Votre combat contre Israël est une cause perdue.
                            Il ne vous reste que de l’amertume et des jérémiades.


                          • Massada Massada 6 mars 08:20

                            @uleskiserge
                             
                            Les 50 milliards de dollars que le plan Trump envisage de mobiliser en faveur des Palestiniens pourraient bien ne jamais être investis tant il est évident que les dirigeants palestiniens ont autre chose en tête.
                             
                            Ils ne souhaitent qu’alimenter leurs comptes bancaires personnels au détriment de leur peuple.
                             
                            Comment s’étonner que les Arabes - y compris les Palestiniens – qui rêvent d’une vie meilleure, n’aspirent qu’à déménager en Israël ?
                             
                            Pas étonnant que la plupart des Israéliens arabes ne souhaitent pas faire partie d’un Etat palestinien et exigent de rester en Israël ?


                          • QAmonBra QAmonBra 4 mars 13:26

                            « Moins ils ont de talent, plus ils ont d’orgueil, de vanité, d’arrogance. Tous ces fous trouvent cependant d’autres qui les applaudissent. »


                            Érasme, Éloge de la folie, 1509.


                            • Jonas 5 mars 16:21

                              @QAmonBra

                              Un journaliste syrien Thaer Al-Nashef dit ses quatre vérités aux monde arabo-musulan, sur la chaîne qatarie ,Al-Jazeera , février 2020.

                              << Tout d’abord, l’accusation selon laquelle Israël met en échec la démocratie dans les pays arabes est totalement infondée ,car si nous considérons la situation du monde arabe , nous voyons que  l’autoritarisme , la dictature et la corruption sont des phénomènes négatifs issus des sociétés arabes, qui ont produits leurs propres dirigeants. On ne peut pas dire que les dirigeants arabes viennent d’une autre planète, ou qu’ils sont arrivés en parachutes.

                              Dans chaque pays arabe, ce dirigeant arabe qui a vu son peuple se révolter contre lui est issu de ce même peuple. Je ne peux imaginer qu ’Israël prenne un citoyen arabe au berceau et le prépare à devenir président de son pays . Ce sont là des théories de complot.

                              Israël n’est pas responsable du progrès ou du retard des Arabes.Les Arabes sont responsables d’eux-mêmes . Ce sont les Arabes qui créent leur propre renaissance . ... >> 


                            • QAmonBra QAmonBra 6 mars 07:55

                              Nombreux sont ceux déplorant la réélection de ce judéo-nazi corrompu à la tête de l’apartheid, je n’en fais pas partie, je m’en réjouis au contraire, mais pour des raisons diamétralement opposées aux $ionnards, comprenne qui pourra. . . 


                              • Massada Massada 6 mars 08:07

                                Netanyahou n’a pas réussi à atteindre les 61 voix qui lui permettrait de gouverner en toute logique. C’est un échec malgré une victoire relative de « premier de la classe ».
                                 

                                Il peut décider lui-même de céder sa place à un autre dirigeant du Likoud pour se mettre en réserve jusqu’à la conclusion judiciaire. Mais la nature combative de Netanyahou exclue cette possibilité.
                                 
                                Pourtant en attendant la conclusion de ses démêlés judiciaires, il aurait le temps de peaufiner sa relève qui est presque actée, celle de Yossi Cohen patron du Mossad et accessoirement ministre-bis des affaires étrangères. Il est l’homme de la situation capable de le remplacer avec succès.
                                 

                                Mais Netanyahou, arrivé en tête, est en droit d’être désigné pour constituer son gouvernement. La démocratie parlementaire implique qu’il faut l’aider, dans l’intérêt du pays, à organiser une équipe avec un apport extérieur de trois voix pour que le pays sorte de la crise.


                                • Massada Massada 6 mars 08:15

                                  Quel était le leitmotiv du parti Bleu Blanc durant toutes ses campagnes ?
                                   
                                  « Trois anciens chefs d’état Major sauront gérer au mieux la Sécurité de l’Etat d’Israel ».
                                   

                                  Sauf qu’ aujourd’hui, les partenaires obligatoires de coalition de Bleu Blanc viennent de la liste arabe car sans eux ils ne peuvent accéder au pouvoir : cette 5e colonne qui soutient le terrorisme !
                                   
                                  Gantz, Ashkenazy et Yaalon déshonorent l’uniforme qu’ils ont porté !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès