• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Union Européenne vote à l’ONU pour les missiles nucléaires US (...)

L’Union Européenne vote à l’ONU pour les missiles nucléaires US en Europe, c’est-à-dire pour la guerre !

Stopper la ré-escalade militaire, la course aux armements et tout particulièrement aux armements nucléaires. C’est un des enjeux majeurs pour préserver la paix mondiale. Un enjeu de survie pour l’Humanité tout entière puisqu’une guerre nucléaire entre puissances nucléaires pourrait signifier la disparition d’une partie voire de la totalité de l’Humanité. Les efforts déployés par l’Union Soviétique au cours de la guerre froide avait permis d’aboutir à un équilibre des forces et à la construction de fragiles traités, dont le traité sur les armes nucléaires de portées intermédiaires. Cependant, la paix n’est pas un objectif du système capitaliste. Bien au contraire. Le capitalisme, particulièrement à son stade impérialiste qui est le sien actuellement “porte la guerre comme la nuée l’orage”.

 

L’Axe impérialiste Euro-atlantique veut la guerre : la Russie en appelle à l’assemblée générale de l’ONU

Le premier des impérialismes capitalistes, l’impérialisme américain, veut la guerre, pour préserver et renforcer son hégémonie sur le monde. C’est pourquoi les États-Unis d’Amérique de Trump ont décidé unilatéralement de sortir du traité INF signé avec l’URSS et toujours en vigueur avec la Russie, traité limitant le développement et le déploiement des missiles à capacité nucléaire de portée intermédiaire. Un coup de force qui vise autant la Russie – dont Washington et ses alliés de l’Union Européenne tentent d’endiguer la réémergence géopolitique, signant le retour au multilatéralisme, c’est-à-dire la fin de l’hégémonie de l’Axe Euro-Atlantique – que la Chine désormais première puissance économique et industrielle mondiale, qui n’est pas signataire du traité du INF. Rappelons que la Chine, comme la Russie, ont toujours présenté les garanties de ne jamais utiliser d’armes nucléaires comme première frappe, cette arme n’étant développée que comme une arme de protection, de dissuasion nucléaire.

C’est dans ce contexte que la Russie, mettant le monde devant ses responsabilités pour préserver la paix mondiale, a déposé une proposition de résolution auprès de l’assemblée générale de l’ONU le 14 décembre 2018. Une résolution soutenant le traité limitant les armes nucléaires de portée intermédiaire.

“Les actions unilatérales des USA pour débuter une procédure de “suspension” de leur participation à ce traité, une étape qui n’est pas envisagée par l’accord, pose la question de la fin du traité INF” (…) cela menacerait dangereusement les mécanismes internationaux pour la non- prolifération des armes de destruction massive et le contrôle des armements” alerte l’ambassade russe auprès de l’ONU.

La résolution déposée par les Russes appelle à ce que l’ensemble des parties remplissent leurs obligations prévues par le traité et résolvent les problématiques qui pourraient apparaître pour assurer le respect de leurs engagements.

Malheureusement, cet engagement en faveur de la paix a été rejeté par 46 pays, 43 pays se prononçant pour et 78 s’abstenant lors d’un vote le 21 décembre par l’assemblée générale des Nations Unies.

La Chine et l’ensemble des pays de l’OTSC, ainsi que des pays d’Amérique latine, la Syrie et l’Iran se sont prononcés en faveur de la résolution. À l’inverse, les États- Unis ont obtenus le soutien de l’ensemble des pays de l’Union Européenne, de la Turquie, d’Israël et de l’Ukraine. Donc le soutien de la France, le régime de Macron obéissant en vassal aux ordres de Washington.

L’Union Européenne, y compris ses régimes d’extrême-droite, veulent la guerre et obéissent aux USA

Il convient d’observer que parmi les pays votant contre cette résolution, il faut retrouver des États européens dont les pouvoirs d’extrême-droite se prétendent populistes, voire souverainistes. Comme le gouvernement Salvini en Italie. Là encore le masque de leurs discours de “souveraineté” se brisent à nouveau sur la pierre de touche des actes internationaux.

L’Italie qui est l’une des principales bases d’accueil de l’OTAN et des troupes américaines en Europe au coté de l’Allemagne qui s’est rangée elle aussi en soutien des États-Unis, illustrant à nouveau combien l’Union Européenne n’est pas une construction géopolitique permettant à l’Europe d’agir de façon indépendante de la tutelle américaine, notamment pour défendre la paix en Europe et dans le monde.

Cela n’étonnera personne puisque les traités européens confient structurellement la défense et la tutelle militaire sur le vieux continent à l’OTAN, une organisation qui est directement pilotée par les États-Unis d’Amérique.

Ce n’est pas non plus une surprise que de voir que les forces d’extrême-droite au pouvoir n’ont que faire de défendre la souveraineté nationale de leur pays. De fait, l’histoire nous apprend que l’extrême-droite n’a que faire de la patrie mais ne se préoccupe toujours que de servir les intérêts de la classe capitaliste. Le régime de Vichy, comme l’ensemble des régimes d’extrême-droite qui se sont coalisés au IIIe Reich, sont là pour le rappeler.

Ce double discours du gouvernement Conte en Italie est dénoncé avec force par les progressistes, à l’image de l’éditorial d‘Il Manifesto que nous reproduisons ci après. Un éditorial qui écrit une évidence :

Sur une question de cette importance, le gouvernement Conte, renonçant comme ses prédécesseurs à exercer la souveraineté nationale, s’est aligné sur l’UE qui à son tour s’est alignée sur l’Otan sous commandement USA.

On se demande quels arguments, ceux qui en France s’égarent à soutenir cette alliance et à se compromettre par alliance avec l’extrême-droite, justifieront les actes de ce gouvernement d’extrême-droite. Certain osent prétendre que lorsque Salvini s’est couché au mois de décembre pour satisfaire à tous les ordres de Bruxelles c’était une stratégie. Comme Tsipras. Oui c’est une stratégie, celle de berner les classes populaires aspirant à la souveraineté nationale pour mieux les écraser, les exploiter et leur faire servir les visées impérialistes de l’Union Européenne du Capital, de l’OTAN et de l’impérialisme américain.

Refuser la défense européenne, mobiliser pour la paix

Alors que les tensions internationales vont croissant et que les conflits régionaux s’étendent, en Syrie, au Yémen, que des guerres économiques et des interventions américaines se multiplient et s’intensifient en Amérique Latine contre les peuples refusant le joug des États-Unis (Venezuela, Nicaragua, Cuba, Bolivie etc..), qu’en Asie les États-Unis multiplient les provocations en mer de Chine et à Taïwan, et que la guerre est déjà en Europe, avec, après la Yougoslavie, l’Ukraine, l’heure est à mobiliser pour la paix.

Agir pour la paix, c’est d’abord agir pour empêcher la croissance des forces militaires des structures et pays les plus belliqueux. Agir pour la paix, c’est affirmer que le contrôle des armées doit être assuré par les peuples souverains. Car les peuples, au contraire de la classe capitaliste, ont intérêt à la paix. C’est pourquoi, il faut refuser le démantèlement de l’armée française, la première force armée d’Europe, pour son incorporation forcée au sein d’une armée européenne. Une armée qui serait au service exclusif de l’impérialisme euro-atlantique et qui pourrait également servir à mater les révoltes populaires des différents pays d’Europe. Et ce n’est pas qu’une vue de l’esprit pour qui constate l’escalade totalitaire du régime Macron à mesure que durent les manifestations des Gilets jaunes et que grandit la colère populaire.

En France, à l’initiative d’un ancien résistant, communiste, et d’un ancien amiral du groupe aéronaval, un appel pétition a été lancée pour refuser l’armée européenne

Pour la paix, signez-le et faites-le signer. Oui, avant qu’il ne soit trop tard, l’heure est bien à agir pour la paix.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/lunion-europeenne-votent-a-lonu-pour-les-missiles-nucleaire-us-en-europe-cest-a-dire-pour-la-guerre/


Italie et Union Européenne votent pour les missiles USA en Europe

 
Manlio Dinucci – 9 janvier 2018
 

Auprès du Palais de Verre des Nations Unies, à New York, se trouve une sculpture métallique intitulée “Le Mal terrassé par le Bien”, représentant Saint Georges qui transperce un dragon avec sa lance. Elle fut donnée par l’URSS en 1990 pour célébrer le Traité FNI (INF) stipulé avec les USA en 1987, qui éliminait les missiles nucléaires à courte et moyenne portée (entre 500 et 5000 km) avec base à terre. Le corps du dragon est en effet réalisé, symboliquement, avec des morceaux de missiles balistiques étasuniens Pershing-2 (auparavant basés en Allemagne de l’Ouest) et de SS-20 soviétiques (auparavant basés en URSS).

Mais maintenant le dragon nucléaire, qui dans la sculpture est représenté à l’agonie, revient à la vie. Grâce aussi à l’Italie et aux autres pays de l’Union européenne qui, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, ont voté contre la résolution présentée par la Russie sur la “Préservation et la mise en oeuvre du Traité FNI”, rejetée avec 46 votes contre 43 et 78 abstentions.
L’Union européenne -dont 21 des 27 membres font partie de l’Otan (comme en fait partie la Grande-Bretagne sortant de l’Ue)- s’est ainsi uniformisée à la position de l’Otan, qui à son tour s’est totalement uniformisée à celle des États-Unis. L’administration Obama d’abord, puis l’administration Trump ont accusé la Russie, sans aucune preuve, d’avoir expérimenté un missile de la catégorie interdite et ont annoncé leur intention de se retirer du Traité FNI. Ils ont en même temps lancé un programme visant l’installation à nouveau en Europe contre la Russie de missiles nucléaires, qui seraient basés aussi dans la région Asie-Pacifique contre la Chine.
Le représentant russe à l’ONU a prévenu que “cela constitue le début d’une course aux armements à part entière”. En d’autres termes il a prévenu que, si les États-Unis installaient à nouveau en Europe des missiles nucléaires pointés sur la Russie (comme l’étaient aussi les Cruise basés à Comiso dans les années 80), la Russie installerait à nouveau sur son propre territoire des missiles analogues pointés sur des objectifs en Europe (mais ne pouvant pas atteindre les États-Unis).
Faisant fi de tout cela, le représentant Ue à l’ONU a accusé la Russie de miner le Traité FNI et a annoncé le vote contraire de tous les pays de l’Union parce que “la résolution présentée par la Russie dévie de la question qui est en discussion”. En substance, donc, l’Union européenne a donné son feu vert à l’installation possible de nouveaux missiles nucléaires USA en Europe, Italie Comprise.
Sur une question de cette importance, le gouvernement Conte, renonçant comme ses prédécesseurs à exercer la souveraineté nationale, s’est aligné sur l’UE qui à son tour s’est alignée sur l’Otan sous commandement USA. Et de tout l’arc politique aucune voix ne s’est élevée pour demander que ce soit le Parlement qui décide comment voter à l’ONU. Et aucune voix non plus ne s’est élevée au Parlement pour demander que l’Italie observe le Traité de non-prolifération, imposant aux USA de retirer de notre territoire national les bombes nucléaires B61 et de ne pas y installer, à partir de la première moitié de 2020, les nouvelles et encore plus dangereuses B61-12.
Ainsi est à nouveau violé le principe constitutionnel fondamental que “la souveraineté appartient au peuple”. Et comme l’appareil politico-médiatique maintient les Italiens dans l’ignorance de ces questions d’importance vitale, est violé le droit à l’information, dans le sens non seulement de la liberté d’informer mais du droit d’être informés.
Ou bien on le fait maintenant ou demain il n’y aura pas de temps pour décider : un missile balistique à portée intermédiaire, pour atteindre et détruire son objectif avec sa tête nucléaire, met 6-11 minutes.

Édition de mardi 8 janvier 2019 de ll Manifesto
https://ilmanifesto.it/italia- e-ue-votano-per-i-missili-usa- in-europa/
Traduit de l’italien par M-A P


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Julien S 16 janvier 14:35

    @l’auteur

    .

    La Russie n’est plus communiste. Son chef l’officier du KGB fait même profession de grande piété, retraite dans des monastères, a canonisé les Romanov, et ses lois punissent les blasphémateurs. 

    .

    Il serait temps de vous en apercevoir au lieu de continuer à soutenir la très-feue patrie des trâvâilleurs, comme disait Marchais. 


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 janvier 22:52

      Stopper la ré-escalade militaire, la course aux armements et tout particulièrement aux armements nucléaires. C’est un des enjeux majeurs pour préserver la paix mondiale.

      =====================

      à l’auteur,

      Ce n’est pas à nous qu’il faut expliquer ça, ni aux Américains qui n’ont jamais envisagé de vitrifier les villes européennes, mais plutôt aux sombres abrutis de Téhéran qui rêvent d’anéantir le monde occidental.

      il y a quelques jours, ils ont mis à feu une fusée censée mettre en orbite un satellite. La mise en orbite a foiré, mais leur objectif premier était de tester un vecteur intercontinental capable de sélever jusqu’à cinq cents kilomètres, Quelque chose qui pourrait ressembler à ce que sont déjà capables de faire les Coréens du Nord qui les ont mis sur la voie de ces très belles réalisations. Rappelons que le rayon d’action de leurs engins à eux est d’à peu près dix mille kilomètres.

      Les Américains et même les Russes, qui ne sont pas fous, ont toujours posé clairement : si on nous attaque, on ripostera, mais il n’a jamais été question d’attaquer l’adversaire. Cette politique de dissuasion aura très bien fonctionné pendant plus de 70 ans.

      Il y a deux sortes d’états dans le monde actuel : les états civilisés qui préparent la guerre pour n’avoir jamais à la faire, et ceux qui sont esclaves d’une idéologie fanatique aux objectifs criminels. Kim Jong-Un commence à voir qu’il faudra bien sortir du communisme, mais l’islam chiite est l’exact équivalent de ce que fut le nazisme au milieu du siècle dernier. Au reste, son actuelle tentative d’hégémonie au Moyen-Orient paraît copiée sur la stratégie d’Adolf Hitler.

      Mais nos plus grands ennemis, actuellement, et comme toujours, sont les pacifistes qui n’ont pas les yeux en face des trous et ne sont pas capables de voir clairement où est l’ennemi. Ils devraient méditer cette observation dans L’Art de la guerre de Sun Tzu :
      "« Qui connaît l’autre et se connaît, en cent combats ne sera point défait ; qui ne connaît l’autre mais se connaît, sera vainqueur une fois sur deux ; qui ne connaît pas plus l’autre qu’il ne se connaît sera toujours défait. »


      • Christian Labrune Christian Labrune 16 janvier 23:00

        La Chine et l’ensemble des pays de l’OTSC, ainsi que des pays d’Amérique latine, la Syrie et l’Iran se sont prononcés en faveur de la résolution.

        L’Union Européenne, y compris ses régimes d’extrême-droite, veulent la guerre et obéissent aux USA===============================

        à l’auteur,

        L’iran veut la paix et l’Europe veut la guerre ! Voilà bien du nouveau !

        Vous devriez quand même cesser de nous prendre pour des cons, parce qu’au bout du compte, vous n’y gagnerez que de vous être couvert de ridicule.


        • crabo21 17 janvier 01:30

          pas sur que le danger viennent des USA et de la Russie. Ce ne sont pas des pays qui veulent la destruction, mais plutot le developpement. D’ailleurs au cours de la 2e guerre mondiale, ils ont sacrifiés des millions d’hommes pour combattre le nazisme et nous en libérer et nous apporter le progrés. Par contre d’autres pays ou blocs sont plus incertains voir meme nos ennemis déclarés soit parce que nous sommes de vilains capitalistes, soit parce que nous sommes de méchants mécréants. Alors, oui, le monde dans son état, nous oblige a faire des choix.


          • Balkanicus 17 janvier 02:56

            Merci a l auteur de nous informer

            Redeployer des missiles nucleaire de porte intermediaire est un prealable a la guerre

            C est comme voir son voisin passer devant ca porte avec un 9 mm On sait que ca va finir mal ....

            Les russes ne veulent pas avoir des missiles braquer sur leur villes Et les peuples europeens non plus...

            Nos dirigeants sont des irresponsables .... un traite de paix sera toujours meilleur que des centaines de missiles pose de chaque cote d une frontiere et pret a partir a la moindre anicroche....


            • Christian Labrune Christian Labrune 17 janvier 12:36

              Nos dirigeants sont des irresponsables .... un traite de paix sera toujours meilleur que des centaines de missiles pose de chaque cote d une frontiere et pret a partir a la moindre anicroche....

              =======================
              @Balkanicus

              Remarque extrêmement judicieuse : n’importe quel Français qui a fait des études secondaires se souviendra sans difficulté que si la guerre a pu être évitée en Europe à la fin des années 30, c’est à cause de la Conférence de Münich qui aura permis de trouver enfin un modus vivendi avec le troisième Reich et l’induire à se contenter définitivement de quelques avancées territoriales mineures : Anschluss et annexion des Sudètes. Un conflit qui aurait pu devenir mondial a pu être évité de justesse par un très sage recours à des négociations. Une guerre qu’on aurait pu appeler « la guerre de 40 », Dieu merci, n’aura jamais eu lieu.

              C’est à mettre sur le même plan que les accords de Vienne sur le nucléaire iranien : les tentatives hégémoniques de cette grande démocratie inspirée par les Lumières, aussi délirantes par accident y a peu d’années, que celles de l’Allemagne à la fin des années 30, ont tout de suite pris fin. L’iran ne parle plus de détruire Israël et, de bonne grâce, est en train de se retirer du Liban et de la Syrie. Son programme nucléaire est officiellement interrompu ou ne se poursuit plus qu’à Fordo, dans des installations souterraines où il serait par trop indiscret que nous essayions de voir ce qui se passe. Bref, aucun conflit avec l’Iran n’est plus à craindre et on peut dormir sur ses deux oreilles, aussi bien en Europe qu’au Moyen-Orient. Khameini et Soleimani parlent encore quelquefois de détruire le grand et le petit Satan, mais ce sont des hommes plein d’humour qui ont le sens de la provocation, et si on est intelligent, on ne peut évidemment pas prendre ça au sérieux comme le font actuellement des imbéciles, en Iran, particulièrement ingrats et incapables de voir que le régime leur a apporté la prospérité et la liberté, et qui, sur les réseaux sociaux, non seulement approuvent les raids contre la Syrie, mais se déclarent prêts à rejoindre Israël dans son ridicule combat contre une République islamique d’Iran qui restera toujours, pour le PRCF et pour nous tous, le phare de la démocratie mondiale et du plus pacifisme le plus radical.


            • michalac michalac 17 janvier 14:19

              @Balkanicus

              Oui, oui... Merci à lui... Parce que là , y’a du boulot !


            • Raymond75 17 janvier 09:01

              C’est bien connu, l’Union Européenne menace le monde !!! Et la France en particulier, puissance nucléaire qui se situe toujours dans le chantage à la vitrification de celui qui la contredit ...

              La Russie est une puissance pacifique, qui ne demande que le désarmement mondial, grâce à son président si pieu et au passé de colonel du KGB à Berlin Est. L’enclave de Kaliningrad, située au coeur de l’Europe, est vierge de toute arme, en particulier nucléaire.

              Le Moyen Orient est une zone pacifique, inspirée par les plus nobles religions humanistes, que ce soit Israël ou les autres pays de cette charmante contrée où tout e monde rêve de s’installer.

              L’Asie est un modèle de société apaisée : l’Afghanistan, le Pakistan, l’Inde et la Chine sont des sociétés ouvertes, tolérantes, qui prône l’amour de l’autre. Le Cambodge et le Japon jadis ont aussi fait preuve de cette vertu extrême orientale à la paix intérieure et extérieure ...

              Vos pseudos raisonnements propagandistes sont grotesques : l’humanité ne sait pas se construire un avenir commun, et chacun doit pouvoir se protéger. L’armée est un mal nécessaire, comme la police, car l’espèce humaine n’est pas bonne par nature. L’Union Européenne refuse l’affrontement comme doctrine politique, c’est ce qui fait sa faiblesse, mais c’est la seule voie d’avenir, en sachant se défendre.

              La Suisse est un pays qui ne menace personne depuis des décennies, mais pourtant elle dispose d’une armée redoutable ...


              • Spartacus Spartacus 17 janvier 10:41

                Les cocos refont l’histoire en bis repetita comme hier.

                Ces cocos dans les années 40 qui détruisaient l’effort de guerre Français dans les usines au nom de la Russie gentille et pacifique, avec les mêmes arguments de ce texte.

                in-finé, les Russes s’allièrent aux Allemand, envahirent la Pologne, les 3 pays baltes et la Finlande et il a fallut l’opération Barbarosa pour que ces cons de communistes Français deviennent des résistants.

                Après guerre les communistes Russes occupèrent l’Europe de l’Est, sous la terreur et la misère.



                • taktak 18 janvier 10:46

                  @Spartacus

                  Dans les années 1940, les communistes ont été les seuls à entrer dans la résistance armée tandis que l’ensemble de la droite (y compris le PS) collaboraient avec l’Allemagne nazie. Ce sont d’ailleurs eux qui ont installés hitler au pouvoir pas les communistes.

                  Par anticommunisme, Daladier et chamberlain ont systématiquement refusé l’alliance proposé par l’URSS. Les Russes avaient proposé de protéger la Tchécoslovaquie C’est la France et la Grande Bretagne qui ont préféré faire alliance avec Hitler (les accords bonnet ribbentrop vous avez oublié ?) en espérant que l’allemagne attaquerait en premier l’URSS. 

                  Vos insultes sont les mêmes que ceux qui rampaient avec les SS ans les komandanturs. Le négationnisme fait des ravages


                • eric 17 janvier 11:18

                  Pétain. Les pleins pouvoirs, voté par une majorité de députés présents lors du vote. Parmi eux, une majorité avaient été élus par les voix du front populaire. Certains même élus communistes, même si ils avaient ensuite été exclus pour avoir refusé l’Alliance entre socialistes internationalistes et nationalistes. Vichy est un pouvoir choisit par les députés de toutes les gauches, tous élus avec les voix de toutes les gauches. La confusion intellectuelle est restée la même. Entre l’Iran, la Corée du Nord, la Chine, la Russie des oligarques orthodoxes etc... Le pcrf fait le choix des nations les plus inégalitaires dans les revenus et les patrimoines, les plus injustes avec les travailleurs, les plus homophobe, racistes et machos.


                  • Christian Labrune Christian Labrune 17 janvier 12:07

                    Le pcrf fait le choix des nations les plus inégalitaires dans les revenus et les patrimoines, les plus injustes avec les travailleurs, les plus homophobe, racistes et machos.

                    ============================
                    @eric

                    Ce fut aussi le choix très judicieux, avant la guerre, d’un Marcel Déat, ancien député SFIO qui, non seulement fut incapable de voir la menace que représentait la montée des fascisme, mais leur trouvait des grâces. C’est lui qui ne voulait pas, lorsque la Pologne fut menacée, « mourir pour Dantzig ». Il finit dans la plus « franche collaboration », comme disait Laval, avec le régime nazi.
                    Ah, le sale con !


                  • kirios 17 janvier 12:26

                    la colonisation israelo-américaine ne cesse jamais : elle s’exerce en tout et de plus en plus !


                    • Tom France Tom France 17 janvier 13:37

                      Le territoire européen va de nouveau servir de terrain de jeu pour certaines puissances grâce à l’ue, l’euro et l’otan ! 

                      Il faut dire que le grand crash de wall street arrive à grand pas et l’oligarchie mondialiste s’y prépare en fomentant une nouvelle guerre mondiale !


                      • michalac michalac 17 janvier 13:39

                        « Les efforts déployés par l’Union Soviétique au cours de la guerre froide »

                        Quels efforts ?


                        • michalac michalac 17 janvier 13:53

                          «  la Chine désormais première puissance économique et industrielle mondiale »


                          Tiens donc ! D’où tenez vous ça ?


                          • michalac michalac 17 janvier 14:01

                            " Rappelons que la Chine, comme la Russie, ont toujours présenté les garanties de ne jamais utiliser d’armes nucléaires comme première frappe "


                            Quelles garanties ?


                            • michalac michalac 17 janvier 14:07

                              « cette arme n’étant développée que comme une arme de protection, de dissuasion nucléaire. »


                              L’arme nucléaire est une arme de non-emploi. Un concept que l’on devrait au Général De Gaulle. Il en va ainsi pour toutes la nations toutes les puissances nucléaires. Où voyez vous qu’une telle arme a déja été utilisée à des fins d’agression ? Et avant toute autre ?


                              • taktak 18 janvier 11:30

                                @michalac
                                Un seul pays a utilisé et à deux reprises l’arme atomique pour attaquer ; les etats unis.

                                Et ils ont également développé des plans de premières frappe visant à tuer plus de la moitié de la populations soviétique et chinoise.
                                https://www.les-crises.fr/le-plan-de-premiere-frappe-de-j-f-kennedy-par-fred-kaplan/


                              • michalac michalac 17 janvier 16:31

                                A tant parler de Guerre Froide, on en fini par oublier la Paix Froide qu’elle a été. D’où le rôle pacificateur qu’il faut savoir reconnaître à l’Arme nucléaire.


                                • generation désenchantée 17 janvier 19:32

                                  @michalac
                                  tu veut parler de Destruction Mutuelle Assurée en cas de guerre nucléaire , avec un super hiver nucléaire au moins on parlerait plus de dérèglement climatique 


                                • michalac michalac 17 janvier 16:49

                                  «  Car les peuples, au contraire de la classe capitaliste, ont intérêt à la paix. »


                                  Et oui ! En 45, les Berlier et autres Citroën se sont frottés les mains en voyant tous leurs actifs productifs réduits à néant dans la poussière des bombardements. Quelle opportunité de profit ce fût là !


                                  D’où, d’ailleurs, l’inutilité du Plan Marshall révèlée, aujourd’hui, par quelques historiens très discrets...


                                  C’est le stagiaire de la permanence des Ainés de l’Amicale Laïque qu’a pondu ça ? Pauv’ garçon. A peine enrôlé, déja affecté au service des falsifications.



                                  • michalac michalac 17 janvier 17:11

                                    Poursuivons... Tenez bon...

                                    " C’est pourquoi, il faut refuser le démantèlement de l’armée française, la première force armée d’Europe, pour son incorporation forcée au sein d’une armée européenne.« 


                                    L’Europe, cette idiote, prévoit rien moins que de se priver de l’expérience, de l’organisation et des compétences des armées nationales en les »démentelant" afin de constituer une Défense européenne efficace.

                                    Ce que l’OTAN même n’a pas osé faire !

                                    Pire, l’OTAN impose désormais à tout état partie d’allouer le minimum de 2% de son PIB au budget de Défense. Une mesure a priori plutôt propice à l’entretien et au développement des armées nationales.



                                    • Ruut Ruut 21 janvier 08:36

                                      @michalac
                                      La Belgique 0,5 % de son budget a l’armée.
                                      Mais comme elle remplace ses avion par les coûteux avions américains qui ne fonctionnent pas ça passe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès