• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La danse du sphinx

La danse du sphinx

L'Égypte vient d'officialiser ce qui était un secret de polichinelles pour les initiés : son soutien militaire au régime syrien1. On pourrait reprocher bien des choses au maréchal Abdel Fatah al Sissi mais pas son manque de cohérence géopolitique. Contesté violemment par les Frères Musulmans en interne2 et menacé par la déstabilisation du voisin libyen3, Al Sissi apporte son soutien aux forces régionales qui luttent contre le salafisme et s'éloigne de celles qui le soutiennent...

Deux généraux égyptiens ont rejoint l'état-major de l'armée syrienne et 19 pilotes d'hélicoptères sont arrivés dans la base de Hama mi-novembre, sans compter les nombreux experts militaires déjà présents sur place. Pour Al Sissi, peu adepte du « charlisme », la priorité de l'Égypte est de «  soutenir les armées nationales, par exemple en Libye pour renforcer le contrôle de l'armée sur le territoire et traiter les éléments extrémistes. Même chose en Syrie et en Irak  ».

Cet engagement égyptien assumé en Syrie intervient dans un contexte de rapprochement avec la Russie et de vives tensions avec l'Arabie Saoudite. Très critiqué par l'administration Obama pour son coup d'État contre le frère musulman Mohamed Morsi, Al Sissi avait trouvé un soutien de poids et un partenaire stratégique en la Russie de Poutine. La stratégie russe d'accès aux mers chaudes4 s'en trouvait ainsi confortée...C'est que ça caille la Baltique !

Le soutien égyptien à Assad a bien entendu déplu aux voisins Saoudiens qui ont tôt fait de fermer le robinet d'or noir5 pour châtier l'insolence mamelouk. Résultat : C'est l'Iran et l'Azerbaïdjan qui les ont remplacé à la pompe ! Dernier élément qui pourrait jouer en faveur de la nouvelle diplomatie égyptienne : l'élection de Trump, qui a déclaré à cor et à cri sa priorité de neutraliser le terrorisme islamique dans la région et de favoriser les régimes arabes à poigne.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • roman_garev 11 décembre 2016 14:46

    « la Russie de Poutine »

    Hé, l’auteur, vous savez une autre Russie ? Non ?
    Alors pourquoi ce cliché russophobe ? Pour vous positionner comme un clintoniste ferme et inflexible ? Mais c’est connu depuis longtemps, donc inutile de le confirmer dans chaque phrase de chacun de vos articles. 

    • La centrale à idées La centrale à idées 11 décembre 2016 15:59

      @roman_garev
      Un clintoniste ferme et inflexible ! Ahahaha ! Faut arrêter la seringue mon vieux !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2016 20:01

      @roman_garev
      Pas compris votre remarque.
      Parler de la Russie, de Poutine, ou de la Russie de Poutine, ça change quoi ?
      Ce qui importe c’est que Washington est aux abois et invente tous les mensonges possibles.


      « L’ambassadeur russe Churkin a recadré Samantha Power. »
      (...)Churkin a fait valoir que c’est la délégation US qui a repoussé la proposition de Kerry sur Alep, remise à Lavrov le 2 décembre. Ce sont aussi les USA qui ont annulé la réunion d’experts ultérieure proposée par Kerry et Lavrov. Au lieu d’aller de l’avant avec cette initiative, la délégation US à l’ONU s’est livrée à une « exhibition de propagande inutile devant le Conseil de sécurité. »

      Critiquant les « politiques désastreuses » de Washington, en Libye et en Syrie, Churkin a déclaré : « Au lieu de colporter des fadaises de propagande sur Alep, la délégation US ferait mieux d’aborder ce qui se passe sous le commandement US autour de Mossoul, ce qui s’est passé sous le commandement US à Falloujah. » (...)


    • roman_garev 11 décembre 2016 21:28

      @Fifi Brind_acier
      « Parler de la Russie, de Poutine, ou de la Russie de Poutine, ça change quoi ? »


      Le diable est dans les détails. On pourrait parler aussi de « régime poutinien » ou de « dictature du Kremlin », cela aussi, selon vous, ne changerait rien, car signifie la même chose ?
      Hier encore un troll de service a parlé ici des « Russes de Poutine ». Vous pouvez lire des commentaires sur cette belle formule. Mais pour vous ce serait, paraît-il, équivalent aux « Russes » tout court.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2016 09:09

      @roman_garev
      L’auteur n’a pas parlé « du régime de Poutine », vous devenez parano, ma parole !


    • roman_garev 12 décembre 2016 10:18

      @Fifi Brind_acier
      « vous devenez parano, ma parole ! »


      Ah bon ? Pourtant moi, je ne vous ai jamais traitée de « parano » lorsque vous mettez l’UPR dans n’importe quelle salade, soit-ce bon ou mal à propos.
      Contrairement à vous, je respecte vos convictions.
      Pour moi, le « régime syrien » et la « Russie de Poutine », c’est la langue d’ennemi. Dommage, si vous n’arrivez pas à le comprendre.


    • roman_garev 11 décembre 2016 14:51

      « C’est que ça caille la Baltique ! »

      Merci de décrypter cette révélation divine, car ce n’est pas tout le monde qui est au courant de vos allusions. Ou bien ce n’est que pour des initiés ?

      • La centrale à idées La centrale à idées 11 décembre 2016 16:04

        @roman_garev
        2 solutions pour comprendre mes « allusions » :

        1)Regarder la météo des plages.

        2)Se renseigner sur la stratégie russe d’accès aux mers chaudes qui les amènent à établir des bases navales en Méditerranée. Je vais pas vous mâcher tout le travail Roman.


      • roman_garev 11 décembre 2016 14:54

        « Dernier élément qui pourrait jouer en faveur de la nouvelle diplomatie égyptienne : l’élection de Trump »


        Ce n’est guère un « dernier élement », c’est justement ce qui fait chier les chefs de l’auteur de l’article (et l’auteur lui-même). On peut les comprendre : faudra retourner la veste, et vite !

        • diogène diogène 11 décembre 2016 15:20

          Bonjour, monsieur Garev. Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, consiste à mettre de l’ordre dans les commentaires concernant la Russie. Vous pouvez choisir deux membres de votre équipe mais il est indispensable que le troisième membre soit Massada. C’est un professionnel particulièrement doué. Vous avez 48 heures pour le recruter et me retrouver à Istanbul pour recevoir vos instructions. Comme toujours, si vous ou l’un des membres de votre unité était pris, l’agence nierait avoir connaissance de vos activités. Et...Oh ! Monsieur Garev ! La prochaine fois que vous partirez en vacances, ayez l’obligeance de nous dire où vous allez.


        • La centrale à idées La centrale à idées 11 décembre 2016 16:14

          @roman_garev
          Mes chefs ? Ce blog est l’œuvre de petits artisans bénévoles ce qui m’aurait fait chier, c’est plutôt une présidence Clinton qui aurait fait quelques travaux de terrassement au Moyen-Orient (ce dont vous semblez être conscient)... Après je ne suis pas américain et Trump n’est pas encore en fonction, on verra pour la suite... En parlant de veste, la vôtre semble être celle du parfait connard doublée à l’intérieur. Bon dimanche et n’oubliez pas de répondre à l’offre d’emploi proposé par Diogène, comme ça vous aurez des « chefs », contrairement à nous.


        • roman_garev 11 décembre 2016 21:47

          @diogène
          Quant à votre mission à vous, cela consiste, paraît-il, de mettre de l’ordre dans les commentaires tout court.

          Pourtant, vu que votre conception de l’ordre diffère de la mienne, je ne vois pas la possibilité d’accepter votre offre généreuse.
          Vous avez déjà à vous occuper de votre belle équipe à vous (tab, tf1groupie, sarcastelle, oncle archibald, pomme de je ne sais plus quoi, pour ne citer que ces militants les plus actifs).

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2016 09:11

          @roman_garev
          Comment savez-vous que c’est la même équipe ? J’ai dû sauter un épisode...
          Votre réponse m’intéresse.


        • roman_garev 12 décembre 2016 09:16

          @Fifi Brind_acier
          Ce n’est que ma réponse au monsieur qui me met dans le même panier avec massada. Cet épisode-là, vous avez vraiment dû le sauter.


        • fred.foyn 11 décembre 2016 15:13

          Et derrière on retrouve l’ombre de la Russie qui veut avoir la main sur tout cette partie du globe !


          • Alren Alren 11 décembre 2016 17:23

            @fred.foyn

            Et derrière on retrouve l’ombre de la Russie qui veut avoir la main sur tout cette partie du globe !

            Ça pose évidemment un problème que cette nation, qui possède un port et une flotte en mer Noire, le cul-de-sac de la Méditerranée, ait un accès à la partie ouest de cette mer puis à l’océan par le détroit de Gibraltar ainsi qu’au canal de Suez. Ce n’est pas normal cette revendication d’un riverain !

            En revanche, il est parfaitement normal que le RU et les USA considèrent la méditerranée comme « mare nostrum » puisque eux en sont éloignés de plusieurs milliers de kilomètres et pour les premiers ont toujours « eu la main » sur cette mer depuis plusieurs siècles par la force de ses canons, alors que les seconds y déploient en permanence une force navale qui pourrait exterminer toutes celles qui y croisent ... sauf évidemment la russe !


          • amiaplacidus amiaplacidus 11 décembre 2016 17:29

            @Alren

            Et, en plus, les Russes s’obstinent à mettre leur pays à proximité des bases US (ou de l’OTAN, ce sont des synonymes).


          • Pierre Pierre 11 décembre 2016 18:29

            @Alren
            Cela a été théorisé par les travaux de Nicholas Spykman, le père de la géopolitique américaine et disciple de Mackinder, qui pensait qu’en contrôlant le rimland (les mers, les océans et les côtes) on peut empêcher le earthland (l’île - monde, le continent eurasien) de dominer la planète.

            C’est une théorie scabreuse qui sert de prétexte à interdire autant que faire se peut l’accès des mers chaudes à la Russie.

          • fred.foyn 12 décembre 2016 06:30
            @Alren...heu..ce sont les pays en bordure de la Méditerranée qui sont les demandeurs !
            La Libye..Tunisie..Egypte..Syrie..
            La Russie n’impose rien, mais répond favorablement aux demandes !
            Alors que les USA eux s’imposent par la force !

          • fred.foyn 12 décembre 2016 06:58
            @amiaplacidus...c’est le contraire qui se passe avec l’OTAN à la frontière de la Russie !
            Les Russes ne sont pas à la frontière des USA que je sache ?

          • acetrip 12 décembre 2016 08:10

            @fred.foyn
            c’etait de l’ironie de la part de amiaplacidus, je pense !


          • amiaplacidus amiaplacidus 12 décembre 2016 08:19

            @fred.foyn
            Décidément, le persiflage et le deuxième degré ont peine à passer auprès de certains.


          • fred.foyn 12 décembre 2016 08:47

            @amiaplacidus...C’est tellement mieux de dire la vérité que des conneries pour se faire mousser avec de l’humour à deux balles !


          • JL JL 12 décembre 2016 09:04

            @amiaplacidus

             passer à coté d’un second degré ou d’un trait d’humour, c’est pas un problème, ça arrive à tout le monde.
             
             En revanche, persister dans le déni quand on s’en aperçoit, c’est faire preuve de psycho-rigidité.
             
             Traiter ce second degré eu cet humour de conneries pour se faire mousser, c’est se montrer mauvais perdant dénué d’intelligence.

          • Pierre Pierre 11 décembre 2016 18:02

            C’est quoi cette querelle de cour de récréation ! Je trouve l’article assez neutre et son intérêt est de signaler l’intervention égyptienne en Syrie. On en parle rarement dans les médias mainstream.


            @ roman_garev, Nous sommes souvent d’accord pour dénoncer les conneries qui sont débitées sur la Russie et sur son président. J’ajoute que je suis d’accord pour dire que la Russie subit une véritable agression de l’OTAN et des pays affidés. La Russie répond par une attitude très mesurée et défend légitimement ses intérêts.
            Il faut cependant admettre, et ce n’est pas une critique, que la Russie a des intérêts géopolitiques et qu’elle veut retrouver son statut de grande puissance dans un monde multipolaire. Je pense d’ailleurs qu’un monde multipolaire sera une bonne chose pour la paix dans le monde une fois qu’un nouvel équilibre sera trouvé. Toute l’agitation actuelle est la mise en place des contours de chaque pole de ce monde. 
            Alors, quand l’auteur parle de la Russie de Poutine, cela ne me choque pas parce que c’est bien Vladimir Poutine qui est le maître stratège de la géopolitique russe.
            Pour la recherche de l’ouverture de la Russie vers les mers chaudes, c’est une réalité depuis Catherine II tout comme les manoeuvres anglo-saxonnes pour l’empêcher.
            A vouloir relever chaque détail dérangeant, on tombe dans la caricature et c’est contre-productif. 

            • Jeekes Jeekes 11 décembre 2016 19:06

              @Pierre
               

              J’allais dire que je trouve roman_garev un peu parano sur ce coup-là (même si moi aussi je suis généralement d’accord avec ses interventions) mais bon, puisque vous venez de le faire je me contenterai de vous plusser... 
               


            • Pierre Pierre 11 décembre 2016 19:31

              @Jeekes
              Merci. Il me semblait bien que son intervention était disproportionné mais je lui dis cela gentiment, qu’il n’en prenne pas ombrage.


            • roman_garev 11 décembre 2016 21:03

              @Pierre

              « Je trouve l’article assez neutre »
              L’article (d’ailleurs, plutôt l’information assez maigre), quoique il n’est pas ouvertement russophobe, est cependant tres loin de neutre. 
              À commencer par le titre, pourquoi choisir ce mot « danse » plutôt désapprobant, qui fait penser de quelgue chose d’indécent de la part de l’Égypte, une manigance quelconque ? 
              Ensuite, le « régime syrien », qui fait si bien bien la paire avec la « Russie de Poutine » en montrant clairement le positionnement de l’auteur.
              La belle formule de « déstabilisation du voisin libyen » qui donne l’idée d’une révolution interne, mais surtout pas de sa destruction non motivée par la belle France si tolérante suite aux tripotages de son leader démocratiquement élu. Par le régime de Sarkozy, en termes de l’auteur.
              L’impression très nette d’un atlantiste de métier que la situation oblige de changer le cap, ce qu’il fait à contrecoeur, en parlant entre les dents.

            • La centrale à idées La centrale à idées 11 décembre 2016 21:46

              @roman_garev

              Vos corrections à 2 balles deviennent plus qu’agaçantes, d’autant que vous ne savez pas lire entre les lignes et prenez la moindre marque d’ironie au pied de la lettre... désolant ! « danse » mot « désapprobant »  ? Parlez pour vous ! Ce mot évoquait seulement dans mon esprit les récents mouvements diplomatiques de l’Égypte.

              « régime syrien », « Russie de Poutine »...Pourquoi prenez vous la mouche ? Il faut bien nommer les choses, non ? La « Russie de Poutine » n’est pas tout à fait la même que la « Russie d’Elstine », ça ne vous a pas échappé ?

              Quant à la Libye, j’ai écrit il y a peu un article à ce sujet, où je montre clairement la responsabilité de la France et de l’OTAN dans le merdier actuel, avec les écrits de Lugan et Mucciarelli à l’appui, qui sont tous sauf des « atlantistes de métier » ! http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/libye-cinq-ans-apres-185754

              Il faut être le dernier des imbéciles pour me voir comme un atlantiste et un russophobe carabiné. Vous êtes d’ailleurs le seul à ce petit jeu... Lisez d’autres billets du blog, si vous êtes de bonne foi, vous ne pourrez pas continuez à soutenir vos accusations ridicules. Quant à « changer de cap » et parler « entre les dents », c’est ce que vous feriez si vous vous teniez face à moi dans la vraie vie. Je ne le vous souhaite pas.


            • roman_garev 11 décembre 2016 21:53

              @La centrale à idées

              « c’est ce que vous feriez si vous vous teniez face à moi dans la vraie vie. Je ne le vous souhaite pas »
              « La centrale à idées » se transforme déjà, si vite, en celle à matraques ? Félicitations, monsieur.


            • La centrale à idées La centrale à idées 11 décembre 2016 21:56

              @roman_garev
              Pas besoin d’accessoires


            • roman_garev 11 décembre 2016 22:01

              @La centrale à idées

              « régime syrien », « Russie de Poutine »...Pourquoi prenez vous la mouche ? Il faut bien nommer les choses, non ?


              Il faut bien nommer les choses, certes, mais il s’agit de comment les nommer, ces choses. Je n’ai pas lu d’appelations des pays du « monde libre » associées au mot « régime ». Des formules telles que « régime français » ou « régime suède » ne vous sembleraient-elles pour le moins étranges ? Donc le mot « régime » a clairement la connotation négative, pas vrai ?

            • roman_garev 11 décembre 2016 22:02

              @La centrale à idées

              « Pas besoin d’accessoires »

              Vous parlez donc de vos poings, de vos pieds ou des deux ? Votre gentillesse ne fait que croître...

            • La centrale à idées La centrale à idées 11 décembre 2016 22:04

              @roman_garev

              Le mot régime n’a pas de connotation négative pour moi, j’aurais tout aussi bien pu dire gouvernement. On en revient à votre paranoïa...


            • La centrale à idées La centrale à idées 11 décembre 2016 22:06

              @roman_garev
              Les pieds, les mains...J’adore danser d’où le titre mais j’aime aussi discuter, tant qu’on ne me manque pas de respect. Et effectivement je suis quelqu’un de très gentil, merci de le souligner.


            • roman_garev 11 décembre 2016 22:09

              @La centrale à idées

              « Le mot régime n’a pas de connotation négative pour moi »

              Ah bon ? Mais pour les autres, si, il vous suffit de vous renseigner. Merci de me faire part de votre article à venir avec l’expression du type « régime belge » (ou canadien, ou étasunien). 


            • pemile pemile 12 décembre 2016 00:06

              @roman_garev « Le mot régime ... »

              Sur ce point, Jean-Pierre Garnier a la même analyse dans cet article

              "Quelques lignes s’imposent ici pour décrypter l’idéologie véhiculée dans le vocabulaire utilisé par les médias pour traiter des conflits au Moyen Orient et, en particulier, de la situation en Syrie. On remarquera tout d’abord que j’ai systématiquement apposé des guillemets au mot « régime ». Pour quelle raison ? Tout simplement parce que loin de constituer un signifiant neutre, comme on l’enseigne à Sciences Po, il sert le plus souvent à désigner un système politique ou social jugé inacceptable parce que non conforme aux intérêts et donc aux souhaits des dirigeants de l’Occident capitaliste."


            • Pierre Pierre 12 décembre 2016 02:20

              @roman_garev
              Bonjour, 

              Je viens de faire un petit tour sur les dictionnaires en ligne et aucun ne donne de définition péjorative du mot « régime ». 
              Voici la définition du La Rousse. « Ensemble d’institutions, de procédures et de pratiques caractérisant un mode d’organisation et d’exercice du pouvoir ; les institutions et le personnel politique en place. »
              On parle couramment de « notre régime politique » pour parler de « démocratie occidentale » ou on dit « régime parlementaire » ou « régime présidentiel » sans y voir de connotation négative.
              Cette perception négative nous vient de l’utilisation de ce mot pour des système politiques critiquables comme le « régime nazi » ou le « régime de Vichy ».
              Le système politique syrien est singulier, cela ne fait aucun doute. Pourquoi s’interdire d’utiliser le mot « régime » pour le définir.
              A la décharge de l’auteur, je vous fait remarquer qu’il écrit « régime syrien » alors que l’article de France 24 en note de fin d’article parle de « régime de Bachar al-Assad ». Cette expression-là aurait sans aucun doute été critiquable.
              Nous avons le même problème avec un mot comme « annexion » qui n’a pas le sens péjoratif « rattaché par la force » qu’on a tendance à lui donner.
              Le mot « barbare » est aussi un exemple de détournement de sens. A l’origine, il voulait simplement dire « étranger à la cité » mais à force de l’employer dans le sens « cruel » même La Rousse ne donne plus le sens original du mot.
              Tout cela pour dire que seul l’auteur sait s’il a voulu donner un sens dévalorisant à son expression « régime syrien »

              A l’attention de tous ceux que cela intéresse, il y a un site qui donne d’excellentes définitions de tous les mots qu’on utilise en politique. C’est pour moi un site de référence quand j’ai un doute sur le sens précis d’un terme. 

            • pemile pemile 12 décembre 2016 09:03

              @Pierre « Je viens de faire un petit tour sur les dictionnaires en ligne »

              Il ne s’agit pas du mot en lui-même mais de son emploi comme « marqueur » uniquement avec certains « types » de régimes, non ?

              PS : un peu comme le vocabulaire des annonces immobilières smiley


            • roman_garev 12 décembre 2016 09:39

              @Pierre
              1) Vous avez dû manquer l’article de la Wiki sur le Régime politique. Tandis que suivi de l’adjectif « politique » (ainsi que « parlementaire » ou présidentiel) le mot est neutre, ce n’est pas le cas lorsqu’il s’agit du régime concret. Selon cet article, il n’existe que TROIS types du « régime politique », à savoir :

              - Régime totalitaire ;
              - Régime autoritaire ;
              - Démocraties libérales.
              D’après cette typologie, le mot « régime » applicable comme un gant aux deux types nettement réprouvés (totalitaire et autoritaire) disparait lorsqu’il s’agit des sociétés « normales » du type « démocratie libérale ».
              2) Avez-vous jamais entendu parler d’un « régime » français, ou britannique, ou allemand, etc. (c-à-d. de l’une des « démocraties libérales » selon la Wiki) ? Si oui, merci de donner des exemples.
              Par contre, ce même « régime » apparaît tout de suite lorsqu’il s’agit d’un pays ostracisé. Les exemples abondent : Le Figaro, Le Monde et j’en passe. Donc l’auteur se range avec.

              Ne voyez toujours pas de sens péjoratif dans le « régime syrien » ? Problème de vue... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès