• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le cauchemar étasunien, partie 1 : ce rêve qui n’est plus qu’un (...)

Le cauchemar étasunien, partie 1 : ce rêve qui n’est plus qu’un rêve

Dans la grande mythologie étasunienne, le pays de l’Oncle Sam serait le pays où quiconque, en travaillant et avec du talent, pourrait réussir, le pays qui permettrait à ceux qui le veulent et s’en donnent les moyens de réussir, bien plus que dans cette vieille Europe sclérosée et conservatrice. Sauf que dans la réalité, c’est absolument l’inverse, comme le reconnaissent même les défenseurs de son modèle.

 

L’ascenseur social bloqué par les inégalités
 
Le « rêve américain » n’est plus qu’un rêve, justement. Dans l’imaginaire collectif, les Etats-Unis sont le pays où tout serait possible, pour qui a du talent et travaille, un pays dont l’ADN serait la juste récompense de l’effort. Bien sûr, quelques stars du sport, du monde artistique ou du monde des affaires peuvent sembler le démontrer. Mais ici, quelques arbres cachent la forêt. Même The Economist reconnaît depuis des années que l’ascenseur social est largement bloqué outre-Atlantique, soulignant qu’il marche sensiblement mieux dans cette Europe continentale si étatiste, y compris en France. Car la réalité est là : notre pays offre davantage d’opportunités d’ascension sociale que les USA.
 
 
 
Pire encore, les chiffres des inégalités sont absolument effarants aux Etats-Unis  : si les revenus réels moyens ont progressé de 17% de 1973 à 2012, ici, la moyenne est extrêmement trompeuse. Sur cette même période, les revenus des 99% les moins riches ont stagné, et ceux des 90% les moins riches ont baissé de 13%, au plus bas depuis 1965. Dans le même temps, les revenus du 1% le plus riche ont progressé de 187% quand ceux du 0,1% le plus riche se sont envolés de 381%. En outre, à rebours de ces évolutions, depuis les années 1970, les impôts sont devenus bien moins progressifs, les taux marginaux d’imposition étant passés de 70% sous Nixon à moins de 50% aujourd’hui.
 
 
Thomas Piketty et Joseph Stiglitz ont largement documenté et dénoncé cette explosion des inégalités. The Economist y apporte aussi sa contribution : il montrait l’explosion de la rémunération des grands patrons depuis la fin des années 1970, passée de 1,5 à près de 10 millions en 30 ans. Il rapportait aussi l’étude de trois économistes français, Xavier Gabaix, Augustin Landier et Julien Sauvagnat qui ont montré que le revenu médian est resté stable de 1970 à 2011, alors que le PIB étasunien a été multiplié par 3, démontrant que la croissance n’est pas parvenue à la grande majorité, alors que les salaires des patrons ont été multiplié par 12 et la valeur des entreprises par près de 5.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 19 octobre 2017 10:42

    « Car la réalité est là : notre pays offre davantage d’opportunités d’ascension sociale que les USA. »
    faut pas non plus trop fumer la moquette.


    • Yaurrick Yaurrick 19 octobre 2017 15:30

      @foufouille
      Tout à fait d’accord, les chômeurs en grand nombre apprécieront le fameux « ascenseur social » français.


    • Jurassix Jurassix 20 octobre 2017 15:48

      @foufouille : ce n’est pas non plus ideal en France, mais aux US, si on nait pauvre, beneficier d’une bonne education est extremement difficile.

      Au moins en France, on n’a pas a debourser 15.000 euros minimum par an pour aller a l’universite...

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 19 octobre 2017 11:28

      Jamais été mon rêve. Plus celui (en partie) de mes parents. Rappelez-vous les paroles prophétiques de Freud sur le paquebot avec Jung : je leur apporte la peste (contrairement à son beau-frère Bernays), il haïssait les modèle américain. Lire : Woodrow Wilson de Freud. Ils se sont bien vengés en nous renvoyant le choléra.


      • Lugsama Lugsama 19 octobre 2017 12:47

        Attention en citant Piketty, il a falsifiés les chiffres pour éxagéré l’augmentation des inégalités aux USA..


        • francois 19 octobre 2017 14:27

          @Lugsama

          blabblablablabblabblabblaba source au lieu de diffamer blabblabblabblabla


        • Lugtata Lugtata 19 octobre 2017 15:17

          @francois


          « Parfois, les erreurs pointées par Richard Sutch relèvent de la faute de frappe. D’autres fois, c’est plus grave. La part des 10% les plus aisés dans le PIB américain entre 1870 et 1910 semble ainsi abaissée artificiellement, en début de période, afin de satisfaire à la démonstration de Piketty, relève l’économiste par ailleurs spécialiste de l’esclavage. Si cela n’avait pas été le cas, cette part de richesse des 10% les plus aisés aurait diminué sur la période. Oublié, par conséquent, le fait bien établi que la richesse s’est concentrée de plus en plus durant le 19ème siècle aux États-Unis, tacle Richard Sutch en citant la conclusion de Thomas Piketty. »



        • toma 19 octobre 2017 14:56

          Il vaut mieux naitre aujourd’hui en Chine ou en Russie que dans une minorité aux USA. Au moins il y a encore un espace sociale actif. L’école est valorisée, on met un costume pour aller chercher son bulletin à l’école primaire, on respecte les profs, le patron, la famille. 


          On ne finit pas abattu par un policier, drogué aux sirops pour la toux avec des opioides, bourré d’OGM et de glucose sirup et diabètique. Je ne parle même pas de la qualité de l’école dans les quartiers noirs. Aux USA j’y ai été, les potes qui viennent squatter votre fauteil, pas de chomage, no job, bras cassé, pas d’assurance maladie, l’hopital refuse de prendre en charge, car pas d’argent. 

          Ceux qui viennent ici, comme une étatsunienne au Danemark, qui s’exclamait « Yeah, I pay up to 60% of my wage in taxes, but I have no worries, from 3 up to the university, everything will be paid for my kids, and their public transport are so great !! »

          C’est sûr, elle a tout compris à l’Europe la dame ! Le nombre de fois ou j’ai pas entendu : « Putain, trop cool on peut boire, rentrer complètement bourré à la maison sans conduire ! J’adore l’Europe ! » 

          Au pays de la liberté, vous avez l’obligation de conduire, en Floride, il n’y a pas de trottoirs le long des routes la plupart du temps. 

          Je parlerais pas des soldats US qui aiment rester des années ici, c’est tellement mieux ! Mais le rêve, oui... Le rêve américain c’est comme Star Academy, un y arrive pour 50 qui essaie et il arrive en haut pas toujours pour des bonnes raisons ni grâce à son talent, hélas. 

          Les USA, vous avez plein de choix, bouffer mal chez Mac Do ou mal chez Burger King, voter pour une folle démocrate ou un con républicain. Faire le guerre à coups de napalm, ou d’agent orange. Soutenir les terroristes, ou soutenir les rebelles démocratiques (les mêmes gens en fait...). 

          Super le rêve us ! 

          Après, cela reste un superbe pays, mais tout n’est pas un rêve. Puis toujours donné les chiffres du budget de le recherche en y mettant la recherche militaire, c’est dommage, car il y a un tas de programmes qui jettent l’argent par les fenetres, et qui ne servent à rien sauf tuer des gens. 

          Comparant les budgets pour des choses utiles, on verra ensuite. 

          • Lugtata Lugtata 19 octobre 2017 15:24

            « Il vaut mieux naitre aujourd’hui en Chine ou en Russie que dans une minorité aux USA. »


            Il vaut mieux naitre aux USA que dans une minorité en Chine ou en Russie.

            • toma 19 octobre 2017 17:23

              @Lugtata
              Vous me citez un problème de racisme dans ces pays envers des minorités ? 


              Comme le refus de donner des passeports aux citoyens russophones des pays baltes qui contrevient aux lois européennes sur les minorités et l’accès à l’éducation aux services d’Etat dans sa langue maternelle ? Mais on s’en fout hein ! 

              Et me donner les stats par couleur de peau des tuer par armes aux USA. 
              Merci d’avance. 

            • francois 19 octobre 2017 17:28

              @Lugtata


              il vaut mieux naître au bon endroit dans le bon milieu en chine, russie ou au usa.

              les USA sont le pays où un Bush et un Trump ont été élu. 


            • toma 19 octobre 2017 18:15

              @francois
              @ l’auteur de l’article



              We know live in a nation, where doctors destroy health, lawyers destroy justice, universities destroy knowledge, the press destroys information, religion destroys morals ans banks destroy the economy. 

              C’est très intéressant, ceux qui rêvent encore après cela, doivent aller boire un café bien fort et arrêter de le prendre avec une ligne de coke chaque matin et revenir dans la réalité. 

            • jmdest62 jmdest62 20 octobre 2017 08:13


              Dans la rubrique « banalités diverses » j’ajoute de manière péremptoire :
              « Il vaut mieux être riche et bien portant que... » vous connaissez la suite
              @+


            • Wildbill 20 octobre 2017 00:48

              Ca me rappelle une anecdote personnelle.
              En 2000 je sortais avec une chinoise de Shanghai,donc une vraie chinoise,pas une starlette parisienne sino-vietnamienne du 13e (je sens que je vais encore me faire des amis là...bref),magnifique,intelligente mais totalement obsédée par l’argent et le pouvoir,une chinoise quoi...on pourrait dire une p*te.
              Et elle me disait des trucs du style :« La France,c’est nul,il faut aller aux USA,c’est là où on peut vraiment faire sa vie »blablabla.Elle était magnifique et au pieu...PFFF !...bref.
              Je lui dis,ben vas-y,tu vas voir.
              Elle y est allée au mois d’aout voir des gens quelle connaissait à San Francisco et quand elle est revenu,j’ai senti de suite que c’était plus si génial que ça les USA.
              Je lui demandé comment c’était les USA et elle m’a répondue :« Finalement,la France,c’est pas mal. » Et j’ai dis :« t’as vu ? » et elle a acquiescé en rigolant. « Oui,c’est bien la France. »


              • jmdest62 jmdest62 20 octobre 2017 08:01

                @Wildbill
                 smiley smiley
                Forcément si vous n’étiez pas avec elle , ça ne pouvait être que « moins bien ».
                Par chez moi (mais pas que ..) on dit « l’herbe est toujours plus verte ailleurs »...
                @+


              • jmdest62 jmdest62 20 octobre 2017 07:55

                bonjour l’auteur
                « Quiconque avec du talent ...peut réussir . »
                Toute la subtile ambiguité de cette affirmation réside dans le fait que :
                1) « Quiconque » c’est à dire n’importe qui (ou encore UN individu indéfini) est très largement confondu avec « Tout le monde » ......
                2) « peut réussir » est très souvent compris comme « va réussir ».
                °
                « Quiconque avec du talent ...peut réussir . » est vrai mais ...
                « Tout le monde avec du talent va réussir » ,ce qu’ on a réussi à nous faire croire par manipulation de langage, est faux.
                @+


                • Trelawney Trelawney 20 octobre 2017 08:55

                  @jmdest62
                  A votre age, vous êtes seulement en train de découvrir le principe de sélection naturelle.

                  Lorsque vous naissez,seulement votre cerveau et vos deux bras vont vous permettre de vous faire votre place au soleil
                  Vous allez encore me dire qu’il y en a qui hérite de leur parents, mais je vous répondrez que ceux sont trop minoritaires pour que l’on s’y intéresse.
                  Dans absolument tous les pays du monde, la règle est la même : « aide toi et le ciel (et seulement lui) t’aidera »
                  Les USA, comme la Chine, l’Europe ou ailleurs sont des pays où il est possible de se faire cette fameuse « place au soleil ». Je voyage beaucoup et je peut vous dire que absolument partout dans le monde, c’est trés difficile de se faire cette « place au soleil » et seulement une petite minorité y arrive.
                  La stratégie sociale et politique est de faire croire aux autres que c’est possible d’y arriver. Ca entretien l’espoir du fameux « rêve américain ».

                • jmdest62 jmdest62 20 octobre 2017 10:15

                  @Trelawney
                  Salut
                  « A votre age, vous êtes seulement en train de découvrir le principe de sélection naturelle. »
                  A mon age ?
                  Pour le reste ais-je prétendu le contraire ?
                  @+


                • jmdest62 jmdest62 20 octobre 2017 10:25

                  suite...
                  « Vous allez encore me dire qu’il y en a qui hérite de leur parents, »
                  Vous me faites dire des choses que je n’ai pas dites et en plus vous spéculez sur ce que je pourrais dire .......difficile de communiquer dans ces conditions.
                  Au fait ..ça fait longtemps que j’ai compris que tous les glands ne font pas des chênes  smiley
                  @+


                • Franck Einstein Franck Einstein 20 octobre 2017 16:05

                  L’oligarchie mondialiste n’a pas besoin de la motivation d’un peuple particulier pour dominer, au contraire des impérialismes anciens militarisés et nationalistes.


                  • rhea 1481971 20 octobre 2017 21:04
                    • La merde actuelle est du à la constitution des États Unis qui a était
                    • imaginé par des propriétaires de plantations qui avait comme personnel
                    • des esclaves. Je peux fournir le calcul des champs morphogénétiques
                    • que cela a induit.

                    • yvesduc 21 octobre 2017 12:19

                      Je viens justement de commencer « Le prix des inégalités » de Stiglitz, et en effet je vais de surprise en surprise sur cette Amérique qui, selon le mythe, offre le succès aux plus méritants. Mais l’on voit qu’en réalité, les États-Unis sont le pays occidental où la reproduction de la couche sociale, de parent à enfant, est le plus élevé. (Les enfants de pauvres restent pauvres, les enfants de riches restent riches) Comme le dit Stiglitz, mieux vaut être fils de riche et cancre, que fils de pauvre et obtenir de bons diplômes…


                      • Lugtata Lugtata 22 octobre 2017 12:29

                        @yvesduc

                        Mieux vaux être fils de riche que de pauvre, partout dans le monde. Mais mieux vaut être intelligent que pauvre, il n’y a pas que l’argent dans la vie.

                        Evidement comme tous les mythes le rêve americain n’est pas comme ils voudraint nous le faire croire, mais ils ont la force de conserver le droit a une seconde chance dans leur culture, chez nous si vous échouez une fois il deviens difficile d’obtenir de l’aide auprès des banques.

                      • Tadashi24 Tadashi24 22 octobre 2017 12:34

                        @Lugtata

                        Je « te » vois venir, toi ! smiley

                        RDV du côté du Colisée, tu sais là où cette domesticuse de Sparte se serait soi-disant faite « frottée » par un centurion dans l’omnibus qui mène aux thermes d’Arthes ! GNARF ! :->

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès