• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le cauchemar étasunien, partie 1 : ce rêve qui n’est plus qu’un (...)

Le cauchemar étasunien, partie 1 : ce rêve qui n’est plus qu’un rêve

Dans la grande mythologie étasunienne, le pays de l’Oncle Sam serait le pays où quiconque, en travaillant et avec du talent, pourrait réussir, le pays qui permettrait à ceux qui le veulent et s’en donnent les moyens de réussir, bien plus que dans cette vieille Europe sclérosée et conservatrice. Sauf que dans la réalité, c’est absolument l’inverse, comme le reconnaissent même les défenseurs de son modèle.

 

L’ascenseur social bloqué par les inégalités
 
Le « rêve américain » n’est plus qu’un rêve, justement. Dans l’imaginaire collectif, les Etats-Unis sont le pays où tout serait possible, pour qui a du talent et travaille, un pays dont l’ADN serait la juste récompense de l’effort. Bien sûr, quelques stars du sport, du monde artistique ou du monde des affaires peuvent sembler le démontrer. Mais ici, quelques arbres cachent la forêt. Même The Economist reconnaît depuis des années que l’ascenseur social est largement bloqué outre-Atlantique, soulignant qu’il marche sensiblement mieux dans cette Europe continentale si étatiste, y compris en France. Car la réalité est là : notre pays offre davantage d’opportunités d’ascension sociale que les USA.
 
 
 
Pire encore, les chiffres des inégalités sont absolument effarants aux Etats-Unis  : si les revenus réels moyens ont progressé de 17% de 1973 à 2012, ici, la moyenne est extrêmement trompeuse. Sur cette même période, les revenus des 99% les moins riches ont stagné, et ceux des 90% les moins riches ont baissé de 13%, au plus bas depuis 1965. Dans le même temps, les revenus du 1% le plus riche ont progressé de 187% quand ceux du 0,1% le plus riche se sont envolés de 381%. En outre, à rebours de ces évolutions, depuis les années 1970, les impôts sont devenus bien moins progressifs, les taux marginaux d’imposition étant passés de 70% sous Nixon à moins de 50% aujourd’hui.
 
 
Thomas Piketty et Joseph Stiglitz ont largement documenté et dénoncé cette explosion des inégalités. The Economist y apporte aussi sa contribution : il montrait l’explosion de la rémunération des grands patrons depuis la fin des années 1970, passée de 1,5 à près de 10 millions en 30 ans. Il rapportait aussi l’étude de trois économistes français, Xavier Gabaix, Augustin Landier et Julien Sauvagnat qui ont montré que le revenu médian est resté stable de 1970 à 2011, alors que le PIB étasunien a été multiplié par 3, démontrant que la croissance n’est pas parvenue à la grande majorité, alors que les salaires des patrons ont été multiplié par 12 et la valeur des entreprises par près de 5.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 19 octobre 10:04

    Le rêve Américain existe toujours...c’est le DOLLAR..la réussite économique...A la différence des Français qui honnissent la richesse, les Américains eux n’ont aucun problème avec elle... !


    • francois 19 octobre 11:42

      @bob14
      Trop de télé !


    • bob14 bob14 19 octobre 12:17

      @francois....non, je passe la moitié de mon temps aux USA..c’est toute la différence avec les Français ancrés dans leurs départements...qui eux regardent trop la télé Française avec sa propagande mafieuse...Vous avez 50 ans de retard...c’est pour cela que vos cerveaux partent aux USA...


    • Alren Alren 19 octobre 12:33

      @bob14

      Très bien, vous menez donc des enquêtes économiques aux USA et vous avez des statistiques opposées à celles qui paraissent dans le journal maffieux-marxiste, The Economist.

      Pouvez-vous nous faire la faveur de nous en faire part en avant-première ?


    • francois 19 octobre 14:29

      @bob14


      Propagande
      biais de confirmation
      Usage de la longue vue par le mauvais trou.

      L’électeur de Trump il n’a pas la même US Vision que le Bob14 ....

    • toma 19 octobre 14:59

      @bob14
      il est mal barré ton DOLLAR mon pote ! 


      Après, je suis d’accord, les francais haissent les riches, jamais compris pourquoi.... 

    • Parrhesia Parrhesia 19 octobre 16:11
      @bob14
      S’il y avait un exemple à ne pas mettre ici en exergue, c’est bien le dollar, cette fantastique bombe à retardement dont le bout de la mèche à allumer se trouve désormais non plus aux Etats-Unis mais... à Pékin... et non plus entre les mains des Américains mais entre celles des Chinois  !!!
      Et qu’est devenue cette fameuse antienne des attardés mentaux économistes qui depuis cinquante ans et plus n’ont cessé de nous rabâcher que l’indexation la plus sûre pour une monnaie n’était plus l’or mais bien la puissance de l’économie nationale qui faisait vivre cette monnaie ???
      La puissance de l’économie nationale des U.S.A. est à la ramasse et Detroit est devenue une ruine, ville de non-droit !!!
      Mais... je comprend mieux que quiconque que ce soit dure de s’y faire, bob14 !!!


    • bob14 bob14 19 octobre 16:20

      @toma...Pour l’instant il régit le monde de la finance !


    • bob14 bob14 19 octobre 16:27

      @Parrhesia....

      USA : Inscriptions au chômage au plus bas en plus de 44 ans....Le taux de chômage est tombé à 4,2% en septembre.....Allez faites moi rire...

      publié le 19/10/2017 à 15h00


    • Alainet Alainet 19 octobre 17:49

      @bob14 - Tout çà est faussé car beaucoup d’Américains exclus de tout , n’entrent pas dans les statistiques du chômage : voilà les vrais chiffres ..
      https://www.businessbourse.com/2017/01/07/usa-nouveau-record-au-31-decembre-2016-plus-de-10263-millions-damericains-sont-sans-emploi/
      En résumé :
      95,102 + 7,529 ( chômeurs )= 102,631 millions d’américains se trouvent sans emploi au 31 Décembre 2016.


    • Lugsama Lugsama 20 octobre 01:13

      @Parrhesia

      Tout ceci est du pipeau, la Chine possede des bon du trésor americains, elle considère donc les USA comme une economie fiable déjà, sont pas debile non plus, ensuite la seul crainte était qu’en cas de revente massive la panique fasse envolé les intérêt americains. La Chine n’étant pas au mieux cela à déjà eu lieu et non, les marchés n’ont absolument pas perdu confiance au dollar et le secteur privé a compensé.

      Les USA savent maintenant que la Chine n’est pas indispensable pour acheter ses bon du trésors et financer ses deficits, ce qui ne règle pas les problèmes chinois et americains de toute façon. Reste que la Chine est bien plus dependante de l’occident que l’inverse.


    • Djam Djam 20 octobre 10:20

      @bob14 Encore un cliché....les français « détesteraient » l’argent et la richesse. Misère ! on va entendre ça pendant combien de temps ??

      Ce que détestent en vérité la plupart des français cultivés (qui réfléchissent et étudient sérieusement et longtemps) ce n’est pas l’argent mais l’enrichissement par l’usure !

      Toutes les grosses fortunes ici comme ailleurs se font « grâce » à l’exploitation d’autrui (c’est ce que font les usuriers, ne vous en déplaise).

      Si vous vous enrichissez sans prendre systématiquement de marges, des intérêts et des profit sur le labeur de ceux bossent vraiment, vous n’aurez personne en France pour vous critiquer.

      Poussez vos analyses bob...


    • Lugsama Lugsama 20 octobre 13:13

      @Djam

      Comment une entreprise peut fonctionner sans prendre de profit sur le travail ? Et une banque sans usure ?


    • Jurassix Jurassix 20 octobre 14:16

      Bien qu’un peu extreme, bob14 n’a pas tout faux.

      Aux USA, la notion de « societe » n’existe pas, ou tres peu. L’attention que l’on porte aux autres est au niveau familiale, voir communautaire (voisins, ceux qui vont a la meme eglise). Ceci explique en partie pourquoi les americains ne se sont jamais battu pour une cuoverture sante universelle : pourquoi un paysan de Kansas irait payer des taxes pour des new-yorkais ? Ou pour Kansas City ? Ou pour la ville d’a cote ? En europe, le mot societe englobe (-ait) l’ensemble des classes sociale du pays ; ca ne fait pas plaisir de payer des taxes, mais il serait insupportable pour la majorite des europeens d’avoir des gens qui ne peuvent pas se soigner. Qui ne peuvent avoir d’education. Parce qu’ils n’ont pas d’argent.
      De fait, la seule et unique chose que les americains (surtout la droite) adorent, c’est l’argent. Ils sont eduques comme cela. En primaire a la recre, ils parlent deja d’argent ; a 16 ans, on veux avoir un petit boulot pour gagner de l’argent. Payer des taxes ? Argh, non, touche pas a mon argent (mais le pays a historiquement un probleme avec les taxes). Et si moi je suis riche et pas toi, c’est que Dieu m’a choisis (reponse entendue plusieurs fois).
      L’aspect nefaste, on le connait tous.
      Par contre, ils sont plus reactifs et mettent, c’est vrai, en valeur ceux qui reussissent. Trump peut dire toutes les saloperies qu’ils veux, il est riche, et en ce sens merite le respect.
      Je pourrais disserter longtemps sur le sujet, mais l’idee est la.

    • Lancelot 20 octobre 16:08

      @bob14
      Plus de 46 millions d’américains vivent grace aux bons d’aide alimentaire alors ferme la la donneur de leçons de pacotille !


    • Lancelot 20 octobre 16:12

      @bob14

      « C’est donc ce qui va se passer entre les groupes issus de milieux favorisés et les groupes issus de milieux défavorisés, où bien souvent les seconds vont être méprisés par les premiers. Il n’est pas rare en effet que les premiers parlent des seconds comme des beaufs, barbares, primate, brave bête, etc.

      En privant les membres des groupes défavorisés de leur dignité, voire de leur humanité, il devient donc possible de jouer avec (sous prétexte d’humour), ou encore de les déposséder du peu qu’ils ont en toute bonne conscience (dépossession qui ne prendra pas forcément la forme d’une dépossession matérielle). »

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/racisme-social-ce-que-les-plus-197807


    • Lancelot 20 octobre 16:13

      @bob14
       Je cite un fait tiré de « La société de consommation » de Baudrillard pour illustrer la manière dont les riches déplacent la barrière pour mettre à l’écart les moins riches, les pauvres n’en parlons même pas. Le tennis a été un sport une activité de riche, mais quand le tennis s’est « démocratisé, les riches se sont mis au golf.
      Ce qui est à noter, c’est que la psychopathologie des »riches« a pour conséquence, qu’ils ne font rien par plaisir, parce qu’ils aiment le faire, mais uniquement pour marquer leur rang et leur territoire et en exclure ceux qu’ils méprisent et jugent de les côtoyer. 
      Il y a fort longtemps (je ne suis pas toute jeune) dans l’émission Dimanche Martin, animée par feu Jacques Martin, celui-ci avait fait déguster en aveugle (c’est à dire en cachant les étiquettes des bouteilles), à des tastevins officiant dans les plus prestigieux concours médaillant les vins, une dizaine de bouteilles, en leur demandant de désigner le meilleur vin après dégustation. Ils avaient été quasi unanime à désigner le même. Or quand les étiquettes ont été révélées et leur prix d’achat, il s’est avéré qu’ils avaient primé le moins cher, celui que la classe moyenne pouvait s’offrir sans problème pour célébrer une occasion, face à des vins allant de bien plus cher à hors de prix. Mais la qualité gustative n’est pas le critère pour les riches, seul le prix compte, et le fait qu’ils soient les seuls à pouvoir l’acheter ... lol 
      Autre anecdote, remontant à quelques années, mais je n’ai pas la notion du temps. Une émission de télé avec mixé des jeunes du 93 avec des jeunes riches de Neuilly ou quelque chose de similaire. A noter que c’était à sens unique du 93 vers Neuilly sans que ceux de Neuilly aillent dans le 93. Donc ces jeunes assistent à un anniversaire donné dans un restaurant prestigieux où trône un énorme gâteau ... et lors du service du dessert, s’étonnent que l’on ne découpe pas le gâteau mais que des assiettes avec des portions arrivent, et apprennent que le gâteau qui trône est factice et n’est qu’un élément du décor... morts de rire sur le plateau télé, ils disent que chez eux, les gâteaux d’anniversaire ils se mangent tous !
      Je n’aime pas les riches et j’assume, mais je ne les jalouse, ni ne les envie ... s’ils n’étaient pas aussi nuisibles, à toujours trouver que le quignon de pain qu’ils laissent au plus pauvres est toujours trop gros alors qu’ils ne savent pas quoi faire de l’argent qu’ils accumulent, je les laisserais à leur vide et sécheresse d’âme, leur vie de dandinage de croupion dépourvue du moindre plaisir ou sentiment de satiété. 
      Le racisme anti-riches, c’est comme le racisme anti-blanc, ce n’est qu’une conséquence du racisme des uns et des autres, quand tu ne reçois que mépris,dévalorisation et violence institutionnelle, tu développes des réactions similaires inverses, c’est humain et compréhensible ... que ça ne nous permette pas d’avancer dans la bonne direction c’est sûr, mais tant qu’il s’agira de reprocher à l’autre la paille qu’il a dans son oeil, en refusant de voir la poutre dans le sien ... la situation et les tensions s’aggraveront. Je ne suis pas croyante, mais la parabole reste d’actualité.
      Donc au lieu de s’aligner sur la psychopathie des riches, il me semblerait que réfléchir collectivement à ce que devrait être les bases et valeurs d’une société »heureuse" où il fait bon vivre, et établir un diagnostic des obstacles dans la société actuelle à un changement de paradigme et d’orientation serait un point de départ incontournable. Mais le sport collectif le plus pratiqué, de se cracher les uns sur les autres, de se chercher repoussoirs et faire-valoirs, de comment se sentir et prétendre supérieurs à d’autre, et de foncer sans aucune réflexion, comme un taureau sur la muleta, sur les épouvantails brandis par les uns et les autres .... ben je ne suis pas optimiste concernant l’avenir.


    • Lugsama Lugsama 20 octobre 20:15

      @Lancelot

      « Je n’aime pas les riches et j’assume, mais je ne les jalouse, ni ne les envie »

      Mais bien sur.


    • Lancelot 21 octobre 00:12

      @bob14
      La télévision américaine et leur films et série c’est pas de la propagande ?


    • Lancelot 21 octobre 00:16

      @Lugsama
      Qui pourrait etre jaloux d’un trump ou d’un soros pauvre inculte sans oublier les violeurs et les pédophile et autre mafieux qu’ont trouvent dans ce millieu pourri !La richesse ou la quantité n’a jamais fait la valeur d’une personne !


    • Lugtata Lugtata 22 octobre 12:22

      @Lancelot

      Pouquoi hair des gens que vous ne connaissez pas juste parce qu’ils ont beaucoup d’argent ? Jalousie et envie.

    • foufouille foufouille 19 octobre 10:42

      « Car la réalité est là : notre pays offre davantage d’opportunités d’ascension sociale que les USA. »
      faut pas non plus trop fumer la moquette.


      • Yaurrick Yaurrick 19 octobre 15:30

        @foufouille
        Tout à fait d’accord, les chômeurs en grand nombre apprécieront le fameux « ascenseur social » français.


      • Jurassix Jurassix 20 octobre 15:48

        @foufouille : ce n’est pas non plus ideal en France, mais aux US, si on nait pauvre, beneficier d’une bonne education est extremement difficile.

        Au moins en France, on n’a pas a debourser 15.000 euros minimum par an pour aller a l’universite...

      • Jamais été mon rêve. Plus celui (en partie) de mes parents. Rappelez-vous les paroles prophétiques de Freud sur le paquebot avec Jung : je leur apporte la peste (contrairement à son beau-frère Bernays), il haïssait les modèle américain. Lire : Woodrow Wilson de Freud. Ils se sont bien vengés en nous renvoyant le choléra.


        • Lugsama Lugsama 19 octobre 12:47

          Attention en citant Piketty, il a falsifiés les chiffres pour éxagéré l’augmentation des inégalités aux USA..


          • francois 19 octobre 14:27

            @Lugsama

            blabblablablabblabblabblaba source au lieu de diffamer blabblabblabblabla


          • Lugtata Lugtata 19 octobre 15:17

            @francois


            « Parfois, les erreurs pointées par Richard Sutch relèvent de la faute de frappe. D’autres fois, c’est plus grave. La part des 10% les plus aisés dans le PIB américain entre 1870 et 1910 semble ainsi abaissée artificiellement, en début de période, afin de satisfaire à la démonstration de Piketty, relève l’économiste par ailleurs spécialiste de l’esclavage. Si cela n’avait pas été le cas, cette part de richesse des 10% les plus aisés aurait diminué sur la période. Oublié, par conséquent, le fait bien établi que la richesse s’est concentrée de plus en plus durant le 19ème siècle aux États-Unis, tacle Richard Sutch en citant la conclusion de Thomas Piketty. »



          • toma 19 octobre 14:56

            Il vaut mieux naitre aujourd’hui en Chine ou en Russie que dans une minorité aux USA. Au moins il y a encore un espace sociale actif. L’école est valorisée, on met un costume pour aller chercher son bulletin à l’école primaire, on respecte les profs, le patron, la famille. 


            On ne finit pas abattu par un policier, drogué aux sirops pour la toux avec des opioides, bourré d’OGM et de glucose sirup et diabètique. Je ne parle même pas de la qualité de l’école dans les quartiers noirs. Aux USA j’y ai été, les potes qui viennent squatter votre fauteil, pas de chomage, no job, bras cassé, pas d’assurance maladie, l’hopital refuse de prendre en charge, car pas d’argent. 

            Ceux qui viennent ici, comme une étatsunienne au Danemark, qui s’exclamait « Yeah, I pay up to 60% of my wage in taxes, but I have no worries, from 3 up to the university, everything will be paid for my kids, and their public transport are so great !! »

            C’est sûr, elle a tout compris à l’Europe la dame ! Le nombre de fois ou j’ai pas entendu : « Putain, trop cool on peut boire, rentrer complètement bourré à la maison sans conduire ! J’adore l’Europe ! » 

            Au pays de la liberté, vous avez l’obligation de conduire, en Floride, il n’y a pas de trottoirs le long des routes la plupart du temps. 

            Je parlerais pas des soldats US qui aiment rester des années ici, c’est tellement mieux ! Mais le rêve, oui... Le rêve américain c’est comme Star Academy, un y arrive pour 50 qui essaie et il arrive en haut pas toujours pour des bonnes raisons ni grâce à son talent, hélas. 

            Les USA, vous avez plein de choix, bouffer mal chez Mac Do ou mal chez Burger King, voter pour une folle démocrate ou un con républicain. Faire le guerre à coups de napalm, ou d’agent orange. Soutenir les terroristes, ou soutenir les rebelles démocratiques (les mêmes gens en fait...). 

            Super le rêve us ! 

            Après, cela reste un superbe pays, mais tout n’est pas un rêve. Puis toujours donné les chiffres du budget de le recherche en y mettant la recherche militaire, c’est dommage, car il y a un tas de programmes qui jettent l’argent par les fenetres, et qui ne servent à rien sauf tuer des gens. 

            Comparant les budgets pour des choses utiles, on verra ensuite. 

            • Lugtata Lugtata 19 octobre 15:24

              « Il vaut mieux naitre aujourd’hui en Chine ou en Russie que dans une minorité aux USA. »


              Il vaut mieux naitre aux USA que dans une minorité en Chine ou en Russie.

              • toma 19 octobre 17:23

                @Lugtata
                Vous me citez un problème de racisme dans ces pays envers des minorités ? 


                Comme le refus de donner des passeports aux citoyens russophones des pays baltes qui contrevient aux lois européennes sur les minorités et l’accès à l’éducation aux services d’Etat dans sa langue maternelle ? Mais on s’en fout hein ! 

                Et me donner les stats par couleur de peau des tuer par armes aux USA. 
                Merci d’avance. 

              • francois 19 octobre 17:28

                @Lugtata


                il vaut mieux naître au bon endroit dans le bon milieu en chine, russie ou au usa.

                les USA sont le pays où un Bush et un Trump ont été élu. 


              • toma 19 octobre 18:15

                @francois
                @ l’auteur de l’article



                We know live in a nation, where doctors destroy health, lawyers destroy justice, universities destroy knowledge, the press destroys information, religion destroys morals ans banks destroy the economy. 

                C’est très intéressant, ceux qui rêvent encore après cela, doivent aller boire un café bien fort et arrêter de le prendre avec une ligne de coke chaque matin et revenir dans la réalité. 

              • jmdest62 jmdest62 20 octobre 08:13


                Dans la rubrique « banalités diverses » j’ajoute de manière péremptoire :
                « Il vaut mieux être riche et bien portant que... » vous connaissez la suite
                @+


              • Wildbill 20 octobre 00:48

                Ca me rappelle une anecdote personnelle.
                En 2000 je sortais avec une chinoise de Shanghai,donc une vraie chinoise,pas une starlette parisienne sino-vietnamienne du 13e (je sens que je vais encore me faire des amis là...bref),magnifique,intelligente mais totalement obsédée par l’argent et le pouvoir,une chinoise quoi...on pourrait dire une p*te.
                Et elle me disait des trucs du style :« La France,c’est nul,il faut aller aux USA,c’est là où on peut vraiment faire sa vie »blablabla.Elle était magnifique et au pieu...PFFF !...bref.
                Je lui dis,ben vas-y,tu vas voir.
                Elle y est allée au mois d’aout voir des gens quelle connaissait à San Francisco et quand elle est revenu,j’ai senti de suite que c’était plus si génial que ça les USA.
                Je lui demandé comment c’était les USA et elle m’a répondue :« Finalement,la France,c’est pas mal. » Et j’ai dis :« t’as vu ? » et elle a acquiescé en rigolant. « Oui,c’est bien la France. »


                • jmdest62 jmdest62 20 octobre 08:01

                  @Wildbill
                   smiley smiley
                  Forcément si vous n’étiez pas avec elle , ça ne pouvait être que « moins bien ».
                  Par chez moi (mais pas que ..) on dit « l’herbe est toujours plus verte ailleurs »...
                  @+


                • jmdest62 jmdest62 20 octobre 07:55

                  bonjour l’auteur
                  « Quiconque avec du talent ...peut réussir . »
                  Toute la subtile ambiguité de cette affirmation réside dans le fait que :
                  1) « Quiconque » c’est à dire n’importe qui (ou encore UN individu indéfini) est très largement confondu avec « Tout le monde » ......
                  2) « peut réussir » est très souvent compris comme « va réussir ».
                  °
                  « Quiconque avec du talent ...peut réussir . » est vrai mais ...
                  « Tout le monde avec du talent va réussir » ,ce qu’ on a réussi à nous faire croire par manipulation de langage, est faux.
                  @+


                  • Trelawney Trelawney 20 octobre 08:55

                    @jmdest62
                    A votre age, vous êtes seulement en train de découvrir le principe de sélection naturelle.

                    Lorsque vous naissez,seulement votre cerveau et vos deux bras vont vous permettre de vous faire votre place au soleil
                    Vous allez encore me dire qu’il y en a qui hérite de leur parents, mais je vous répondrez que ceux sont trop minoritaires pour que l’on s’y intéresse.
                    Dans absolument tous les pays du monde, la règle est la même : « aide toi et le ciel (et seulement lui) t’aidera »
                    Les USA, comme la Chine, l’Europe ou ailleurs sont des pays où il est possible de se faire cette fameuse « place au soleil ». Je voyage beaucoup et je peut vous dire que absolument partout dans le monde, c’est trés difficile de se faire cette « place au soleil » et seulement une petite minorité y arrive.
                    La stratégie sociale et politique est de faire croire aux autres que c’est possible d’y arriver. Ca entretien l’espoir du fameux « rêve américain ».

                  • jmdest62 jmdest62 20 octobre 10:15

                    @Trelawney
                    Salut
                    « A votre age, vous êtes seulement en train de découvrir le principe de sélection naturelle. »
                    A mon age ?
                    Pour le reste ais-je prétendu le contraire ?
                    @+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires