• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le piège UDC s’est refermé sur le peuple Suisse

Le piège UDC s’est refermé sur le peuple Suisse

Avec l’acceptation de l’initiative de l’UDC, la Suisse va se mettre dans une position pas enviable vis-à-vis de la Communauté Internationale. Et cela risque de coûter très cher aux contribuables et à la politique extérieure de la Suisse. Le Contre-projet du gouvernement a passé à la trappe mal ficelé, mal expliqué, mal défendu, une copie trop proche de l’initiative UDC.

Le peuple Suisse est tombé dans le piège de l’U.D.C
 
Le peuple Suisse a accepté l’initiative de l’U.D.C à la majorité des voix et des Cantons - 52,9% de oui contre 47,1% de non - et a refusé son contre-projet
Initiative UDC implacable et irréaliste sur le plan international.
 
Avec son texte qui a abouti en mars 2008 (210’919 signatures), l’UDC prônait le renvoi systématique des étrangers qui ont commis des délits tels que meurtre, viol, trafic d’êtres humains, trafic de drogue, ainsi que des abus aux assurances sociales.
 
Une affiche montrant des moutons blancs boutant hors du pays un mouton noir, avec pour slogan : » Pour plus de sécurité, l’UDC. » L’UDC (Union démocratique du centre), parti populiste.
 
Et les démocrates du centre ont parié que les électeurs choisiront l’orignal à la copie. Le parti de Christoph Blocher entend thématiser le renvoi des criminels étrangers avec vigueur lors de cette votation qui s’annonçait centrale en vue des élections fédérales de 2011. Le tous-ménages « Consultation populaire » sur la politique des étrangers dit bien les moyens engagés par l’UDC.
 
L’initiative de l’UDC sur le renvoi des criminels étrangers est acceptée. Elle a passé la rampe avec 52.9% des suffrages, selon l’institut gfs.bern. Le contre-projet du centre-droit a passé à la trappe. La Suisse romande s’est rangée majoritairement dans le camp du non.
 
L’acceptation de l’initiative de l’UDC sur le renvoi des étrangers criminels constitue une grave offense pour la population immigrée en Suisse, estime l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR). Cela ne facilitera pas la cohabitation future.
Selon le secrétaire général de l’OSAR, Beat Meiner. « C’est une journée noire pour notre pays », l’image de la Suisse va pâtir dans le monde entier.

Ce vote ouvre une querelle pour des années à Berne sur la manière dont le texte devra être mis en application, estime l’OSAR. Au final, les partisans de l’initiative risquent bien d’être frustrés lorsqu’ils constateront que la Suisse ne peut pas expulser les étrangers comme le texte de l’UDC le demande.
 
 Il est à relever que décider une expulsion est une chose, l’appliquer en est une autre. En clair, une telle politique suppose des accords de réadmission avec les pays d’origine, généralement peu enthousiastes... Christoph Blocher, a affirmé qu’on pouvait se passer de tels accords et que, à défaut, on pouvait toujours supprimer l’aide au développement là-bas et l’aide sociale au délinquant ici. 
 
Cette déclaration viole le droit international et elle est entachée d’inconstitutionnalité. La suisse va se mettre à dos toute la Communauté Internationale, violation des accords sur la libre circulation des personnes, violation des Droits de l’homme, cela risque de couter très cher. Sans compter le risque que la Communauté Internationale mette en demeure la Suisse de respecter ses engagements, auquel cas le mal sera pire que le remède. 
 
Le peuple Suisse a aussi voté pour que son gouvernement puisse signer les accords internationaux, c’est donc en toute connaissance de cause que les différents accords signés ont reçu l’aval du peuple Suisse, les renier aujourd’hui risque de créer des problèmes très complexes et très graves. Dont la Suisse en paiera le prix fort.
 
Et maintenant quelle va être la réaction de la communauté Internationale à ce vote ?
 
Philippe Frioud

Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • pierrarnard 29 novembre 2010 09:58

    Je suis toujours surpris de ces réactions exacerbées lorsqu’un état souverain prend démocratiquement une décision souveraine....
    Selon vous la Suisse n’aurai plus le droit de décider librement de ce qui se passe en Suisse, c’est un peu fort, non ?


    • impertinent3 impertinent3 29 novembre 2010 11:44

      Il ne va rien se passer de nouveau en Suisse. La loi qui vient d’être acceptée hier ne change rien à la situation réelle actuelle, sauf qu’elle rend l’expulsion automatique.

      Actuellement en Suisse, le juge à le droit de prononcer une mesure d’expulsion à l’égard d’un délinquant étranger et il le fait dans la quasi totalité des cas. Et si, rare exception, il ne le fait pas, c’est l’administration qui, lorsque le délinquant a purgé sa peine, va immédiatement prononcer et exécuter une expulsion administrative (voir le cas récent de la meurtrière du banquier Stern expulsée à sa sortie de prison vers la France).

      Donc, dans les faits, cette loi ne change rien, absolument rien à la situation actuelle.

      Par contre elle est très utile au parti de droite-populiste / extrême-droite pour se profiler en vue des élections de l’automne prochain. Et c’est la droite Suisse civilisée qui vient de se tirer une balle dans le pied en combattant mollement cette initiative.


    • potatoes potatoes 29 novembre 2010 10:17

      Rappelons vite que la Suisse héberge 1 immigré sur 5 habitants (plus que n’importe quel pays européen !)
      Rappelons aussi que depuis 8 siècles la Suisse est un îlot de tranquillité, un havre de paix, un roc de stabilité. Alors que ses voisins révolutionnent, guerroient, basculent, se cassent la g.
      Rappelons enfin que la Suisse est une démocratie directe (la seule au monde), donc c’est la population suisse qui décide de la direction du pays. Le peuple a voté, le peuple a décidé, la majorité a gagné. Pour le moment, grâce à ce vote, la Suisse restera ce quelle est. Pas un pays envahit par l’UE.


      • Bodhi 29 novembre 2010 20:51

        Faux !!!

        La démocratie en Suisse n’est pas directe, elle est hybride ( entre directe et représentative) car il y a toujours de la représentativité et des partis politiques. En plus principe de référendum est anti-démocratique puisque qu’une loi peut être imposée aux cantons ayant voté contre, parce qu’étant inscrite dans la constitution.

        Il n’y a pas assez d’implication directe de la part du citoyen dans les « institutions », de contres pouvoirs et d’émancipation de chaque individu pour avancé le terme de démocratie directe.


      • MayBeReal MayBeReal 2 décembre 2010 17:29

        Dans ce cas, rappelons aussi que la Suisse ne serait rien sans la force de travail qualifiée provenant de l’étranger (et formée à l’étranger) ni sans les milliards attérissant dans ses banques et provenant aussi de l’étranger...


      • COVADONGA722 COVADONGA722 29 novembre 2010 10:35

        non mais ! quels salauds ces peuples d’Europe voila qu’ils votent comme ils veulent !

        On les autorise a se prononcer et au lieu d’ecouter les injonctions de ceux qui savent à leur place ce qui est bon est juste voila qu ils s’autodeterminent !
        Mais c’est un véritable scandale ! les peuples d’Europe décident démocratiquement qu ils ne veulent plus servir de poubelles au monde enier .C’est absolument irrésponsable
        les peuples d’Europe veulent définitivement que sur les territoires que l’histoire et la nature leur ont impartis cela soit leurs référents sociaux culturels qui PRIMENT.
        Il est a souhaiter pour cette majorité invisible sur son sol qu elle décide rapidement que le vote n’est pas l ultime épée et que viennent un bon 1793 identitaire renvoyant aux tinettes de l’histoire tous les fossoyeurs politiques economiques et intellectuels des nations et peuple d’occident.
        Une bonne journée , pour une bonne nouvelle
        hé hé le Dormeur s’est éveillé !


        • 65beve 65beve 29 novembre 2010 10:38

          Les violeurs, criminels, et autres trafiquants étrangers seront expulsés.
          Sans passer par la case prison ?


          • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 10:47

            On notera, également, dans le vote d’hier, les résultats suivants : 



            Les électeurs suisses ont par ailleurs également rejeté à 58,5% une proposition du Parti socialiste (centre gauche) de taxer à au moins 22% les revenus annuels supérieurs à 250.000 francs (190.000 euros environ).Il s’agissait, selon ce projet, de fixer un impôt sur le revenu minimum, alors que les taux d’imposition varient actuellement entre cantons, ce qui permet à certains d’entre eux d’attirer les entreprises et les riches contribuables.

            Les « criminels » simplement coupables d’abus aux aides sociales risquent donc d’être expulsés, quand ceux, en cols blancs, qui continuent de profiter des largesses des différences entre cantons, pour placer leur argent en échappant à l’impôt, se verront donc dérouler le tapis rouge. 

            Il y a criminel, et criminel, pour nos bons amis suisses, dont la « neutralité » n’a jamais empêché de profiter de masses d’argent soustraits à leur pays d’origine, ni de collaborer avec les nazis pendant la guerre de 40, sous couvert de « secret bancaire »...

            Il reste à espérer que la communauté internationale fasse valoir que les mesures décidées par le résultat du référendum d’hier, est en total désaccord avec « la libre circulation des biens et des personnes ». 

            La Suisse profite à plein de la « libre circulation des biens », mais pour ce qui est des personnes, et des étrangers, la sélection s’opère par le compte en banque. 

            A quand la juste pénalisation des affaires de blanchiment d’argent, du secret bancaire, et autres magouilles ? 

            Et qu’on ne vienne pas me dire que la Suisse est un peuple « souverain » ; parce que, dans le contexte de la mondialisation, elle profite des flux financiers internationaux ; je ne vois pas pourquoi elle n’en aurait que les avantages, sans s’exposer aux lois communes. 


            • docdory docdory 29 novembre 2010 11:40

              @ Sisyphe

              La Suisse a voté récemment a une large majorité contre l’ouverture des magasins le dimanche. On ne peut pas dire que ce soit un vote aux ordres des « sales capitalistes » ....

            • werther_original werther_original 29 novembre 2010 12:24

              sysiphe :

              Il reste à espérer que la communauté internationale fasse valoir que les mesures décidées par le résultat du référendum d’hier, est en total désaccord avec « la libre circulation des biens et des personnes ». 

              Et je cite sysiphe sur un autre article ou il défend son coté démocrate exemplaire , c-a-d , l’acceptance des résultats du référendum même si cela ne lui plait pas. Il insiste bien pour bien marquer le terrible outrage que je lui fais :

              Ben oui, mon gars. 

              Vote au 2/3 et référendums ; : ça, c’est de la démocratie directe. 

              Les Suisses ont voté ; on peut critiquer leur vote, mais il fait force de loi, point barre. 

              Personne ne leur a demandé de revoter. 


              Hypocrite , va. petit stalinien


            • titi 29 novembre 2010 12:31

              Je rappelle qu’à part la Pologne, TOUS les pays ont collaboré avec l’Allemagne Nazie.
              Ca vaut également pour l’URSS qui, elle, n’était pas occupée lorsqu’elle collaborait.


            • werther_original werther_original 29 novembre 2010 13:12

              pitoyable ,

              Comme les petits nenfants qui disent à la maitresse , mais maitresse , machintruc il l’a fait et on lui a rien dit lui , c’est pô juste.


            • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 13:43

              Je suis pour les référendums d’initiative citoyenne, qui sont un bon point pour la démocratie, 

              sauf que s’ils aboutissent à des lois contraires aux lois internationales, auxquelles la Suisse est soumise, comme les autres pays, il reste aux instances internationales à faire respecter ces lois qui s’appliquent à tous. 

              Pour les minarets, je n’ai rien à redire des résultats du référendum suisse à ce sujet ; c’est leur sol, et ils ont le droit de décider ou non d’avoir des mosquées et des miradors. 

              En revanche, sur ce point précis, il y a, comme je l’ai dit plus haut, entorse à la libre circulation des biens et des personnes, de l’espace communautaire européen. 
              C’est donc aux instances internationales de faire respecter ces lois, à la Suisse comme aux autres. 

              On ne peut pas profiter des avantages de la « libre circulation des biens » ; notamment des biens financiers, en instaurant, de plus, un système de secret bancaire, et de différences entre cantons, et, d’autre part, ne pas vouloir respecter la libre circulation des personnes, et expulser des étrangers pour la seule raison « d’abus aux aides sociales », quand on déroule le tapis rouge à ceux qui viennent y planquer leur fric illégalement, en toute impunité. 

              C’est compris, pour les mal entendants ? 

            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 29 novembre 2010 14:05

              Ah Sisyphe, vous me désespérez !

              Malgré tous mes efforts et les thérapies que je vous ai administrées hier dans l’article précédent, du même auteur, vous ne parvenez pas à sortir de votre hémiplégie intellectuelle, autant dire de vos clichés et de votre dogmatisme ...

              Le monde n’est pas tout blanc ou tout noir, il est fait de nuances ...

              Poursuivre cette traitement relèverait de l’acharnement thérapeutique. Donc j’y renonce !

              Je relève par ailleurs que vous avez raté le « dernier vol pour Pyong-Yang », celui que vous vous étiez engagé à prendre en juillet 2008 déjà, celui de « Quitter la France » pour des lieux plus propices à votre épanouissement intellectuel ... smiley


            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 29 novembre 2010 14:08

              Avec mes excuses pour la coquille :

              « Poursuivre ce traitement ... » bien sûr ...


            • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 14:24

              @ jean d’hotaux 


              J’ai répondu à vos arguments d’hier, sur l’article en question.

              Je note, par ailleurs, que je suis loin d’être le seul à relever le hiatus entre les résultats de ce référendum, et l’entrave qu’il constitue aux lois internationales (et européennes) sur la « libre circulation » ; plusieurs pays en font état, et la Suisse n’est pas un pays existant ex nihilo ; elle est tenue par les accords internationaux, dont elle profite largement par ailleurs. 

              Elle sera donc tenue que la mise en place de cette loi corresponde à ses engagements, avec, notamment, la communauté européenne. 

              Ceci sur le plan des arguments d’ordre « juridique » à l’échelle internationale. 

              Pour le reste, si vous vous prenez pour un thérapeute, ça ne concerne que vous ; personnellement, je n’en ai pas besoin ; avez vous procédé vous-même à votre propre analyse ? smiley 

              Pour ce qui est de quitter la France, c’est ce que j’ai fait quand je l’ai annoncé ; donc votre « pique » tombe à l’eau ; sauf que pour ce qui est de Pyong Yang, vous héritez d’un magnifique point Pavlov, destiné aux imbéciles qui voient le monde en binaire ; rigolo pour quelqu’un qui énonce : 
              Le monde n’est pas tout blanc ou tout noir, il est fait de nuances ... smiley smiley 
              principe que vous auriez tout intérêt à appliquer à vous-même, sauf à passer pour un petit polémiste utilisant des arguments de banquets de bas du Front..

              Quant à mon « épanouissement intellectuel », vous ne semblez pas d’être en mesure de pouvoir l’apprécier, ayant vous-même encore beaucoup de chemin à faire pour assurer le vôtre.. 

              Allez, courage..
               smiley 

            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 29 novembre 2010 14:29

              @ Sisyphe :

              Merci pour cette analyse ... très aboutie ! smiley


            • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 14:34

              certainement plus aboutie que le « dernier vol pour Pyong Yang », qui signe votre réflexologie primaire.. pour ne pas dire primate...


               smiley 


            • potatoes potatoes 29 novembre 2010 19:53

              Justement, le libre passage des biens et des personnes n’a pas été voté par le peuple suisse. Les politiciens en ont décidé ainsi. Il a bien fallu que le peuple remette la pendule à l’heure sur cette erreur !
              Le secret bancaire...c’est à une autre page.

              PS La Suisse ne fait pas partie de l’Europe pour ton info !


            • Cogno2 29 novembre 2010 15:42

              Ou le peuple peut faire entendre sa voix...

              Dis moi, vieille crotte desséchée, tu dis pas ça quand c’est en France que le peuple fait entendre sa voie hein ?
              T’es vraiment un faux cul, tu dirais quoi si en France le gouvernement écoutait la voix du peuple ? mmm ?

              En fait là, ça te fais bander parce que ça va dans ton sens, c’est tout et ça prouve bien à quel point t’es qu’une merde.

              Oh je ne m’attends pas à ce que tu réponde sur mes question, je m’attends juste à me faire encore et toujous traiter de gaucho socialo bobo, etc, etc.
              C’est tout ce que tu sais dire de toute façon.


            • Cogno2 29 novembre 2010 16:35

              Je sens comme de l’agressivité dans tes propos ?

              Pourquoi tant de haine envers moi qui te loge pour l’hivers ?

              Relis toi et tu comprendras... enfin peut être... pas sur en fait.... dommage pour toi.


            • ffi ffi 30 novembre 2010 01:20

              Heureux qui comme un suisse a fait un beau votage,
              Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
              Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
              Vivre entre ses parents le reste de son âge !

              Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
              Fumer la cheminée, et en quelle saison
              Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
              Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?

              Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
              Que des palais Romains le front audacieux,
              Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine :

              Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
              Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
              Et plus que l’air marin la doulceur angevine.


            • ffi ffi 30 novembre 2010 01:22

              Le dernier droit de l’homme à conquérir : celui de se défendre.


            • Daniel Roux Daniel Roux 29 novembre 2010 11:23

              Encore un qui croit que le mandat donné aux élus par le peuple prive le peuple du droit de le reprendre.

              La double peine est le fond du sujet. Hors donner jusqu’à 3 voire 7 peines différentes pour le même délit est courant en France. Pour un élu par exemple, une amende, une peine de prison avec sursis, privation des droits civiques et inéligibilité.

              La moindre des choses est de respecter les lois du pays qui vous accueille alors que vous fuyez votre propre pays , ses lois, ses coutumes, son chômage, ses dictateurs, ses tribunaux, ses prisons, etc..

              Une démocratie socialement avancée à le devoir de défendre ses citoyens contre les agressions étrangères qu’il s’agisse de nations ou d’individus.


              • docdory docdory 29 novembre 2010 11:36

                @ Philippe Frioud

                Vous dites que le Suisse se met à dos la communauté internationale.
                Mais quelle communauté internationale ? Celle de la satrapie ploutocratique de l’UE qui impose des traités refusés par référendum et fait revoter l’Irlande jusqu’à ce qu’elle « vote bien » ? Ou celle de l’ensemble des peuples européens dont il est hautement vraisemblable qu’ils voteraient exactement la même chose que les Suisses si on leur demandait leur avis ?
                A votre avis, s’il y avait le même référendum en France, combien y aurait-il de « oui » ? Au moins 65 % je pense.
                J’observe que Sarkozy , qui s’était fait élire ( pas avec ma voix ) sur des questions de sécurité, s’est empressé, dès qu’il a été élu,de fouler aux pieds les désirs de ses électeurs en supprimant la « double peine » qui avait cours avant son élection ( la double peine, c’était l’équivalent de ce qui se passera en Suisse maintenant que le référendum est voté ).
                La vérité est que la Suisse est la démocratie la plus avancée du monde, contrairement à la France et aux autres pays de l’UE qui ont une démocratie purement formelle.
                Je pense que nous allons nous trouver devant un nouveau « syndrome de l’aéroport » : beaucoup de riches provinciaux se plaignent de devoir aller à Paris pour prendre l’avion, mais le jour où on décide de construire un aéroport à 1 km de leur maison bourgeoise, ils fondent une association de défense des riverains . Nul doute que nous allons assister à une déferlante de « condamnations » de la Suisse de la part de ses voisins européens. Parions également que, nonobstant ces «  condamnations », aucun pays voisin de la Suisse ne se proposera pour accueillir les pauvre criminels,violeurs, voleurs, délinquants et autre fraudeurs sociaux chassés à juste titre de la Suisse .
                Enfin, il serait intéressant de réfléchir aux conséquences d’une telle mesure si elle était adoptée en France. Il y avait en 2004 environ 20 000 étrangers dans les prisons françaises. Le coût moyen d’un prisonnier est difficile à évaluer, diverses sources internétiques donnent des chiffres entre 35 000 euros et 100 000 euros annuellement.
                Admettons que le chiffre de 50 000 euros soit le bon, ces 20 000 étrangers emprisonnés coûteraient donc un milliard d’euros à la France chaque année.
                Si l’on expulsait définitivement ceux qui sont condamnés à moins de deux ans de prison, c’est à dire probablement les trois quarts, nous aurions réalisé 750 000 000 d’euros d’économies annuellement ( sans compter le coût de la « réinsertion » de ces prisonniers et du RMI versé souvent pendant plusieurs années avant qu’ils ne trouvent du travail ). Par ailleurs, avec 15000 prisonniers en moins, le problème de la surpopulation carcérale serait en grande partie résolu !
                Alors oui, les français aimeraient bien être consultés à ce sujet, comme sur beaucoup d’autres sujets pour lesquels on ne leur demande pas leur avis ...

                • non666 non666 29 novembre 2010 11:45

                  Encore une fois, les Suisses nous donnen l’exemple du bon sens.

                  Non seulement ils ont inventé la democratie moderne, ces salauds (alors que les etats unis et la France s’en dispute l’origine) , mais en plus ils la pratiquent !

                  Evidemment le nouvel ordre mondial ne peut accepter un systeme ou la mise en concurrence des travailleurs dans les frontières d’un pays serait rejeté sous le pretexte idiot que les coutumes des peuples hebergeurs seraient violées et leurs securités menacées.
                  La campagne de diabolisation de la Suisse et du vote de ses citoyens est donc commencée.

                  Tous ensemble crions : salauds de Suisses !
                  Oser refuser les etrangers qui viennent jusque dans nos bras egorger nos fils, nos compagnes, c’est ignobles !
                  Zut, ou ais je deja entendu ces paroles , deja ?

                  La gifle reçu par nos médias est donc à la mesure de l’outrage.
                  La bien pensance française des « zelites » vient de se faire corriger par un peuple souverain.
                  Que de places en prisons seraient liberées si on faisait la meme chose en France !
                  90% des detenus d’origine africaine, dans quel pays est ce , au fait ?
                  Pas en Suisse c’est sur....

                  Les arguments essayant d’expliquert que les pays d’origines ne seraient pas obligés de reprendre leurs nationaux sont aussi comiques que mensonger....
                  La Valise ou le cerceuil disaient les membres du FLN...

                  L’exemple suise vient a point nommé pour durcir le debat en France.
                  Les africains ,les austro-hongrois ou les amis d’israel justifiant les crimes de guerre des pays chers a leur coeurs devraient subir le meme sort, une fois duement jugés, je trouve.
                  Mais les agents de la mondialisation vont nous sortir leur mensonge preferé :
                   les AUTRES PEUPLES D’EUROPE NE VEULENT PAS que nous fassions pareil....
                  Pourtant si on regarde ce qu’il se pratique dans les pays de l’est, en Allemagne, en Europe du nord, la mode n’est pas tellement à l’hospitalité des extra-europeens et des fouteurs de merde en general, on dirait.

                  La position de la gauche bobo, celle des amis d’israel de la mondialisation et de Sarkozy, à droite va se compliquer, on dirait.
                  Les peuples d’Europe se reveillent.
                  Ceux du proche orient devraient prendre garde.





                  • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2010 11:51

                    Bravo à la Suisse pour cette leçon de démocratie , un référendum sur un vrai sujet de société !

                    en France , on ne consulte que sur des sujets constitutionels alambiqués , et en plus si on ne vote pas correctement , on piétine notre vote légitime après en comité restreint ! smiley


                    • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 11:53

                      @docdory

                      Les problemes de la France ne sont pas comparables avec les problèmes de la Suisse autant sur la gouvernance que sur la criminalité 7 millions de citoyens en Suisse contre 60 millions, de plus lisez mon article précédent ou je donne les statistiques officielles de la délinquance en Suisse vous constaterez que la délinquance étrangère représente 36 % seulement.L’E.U vient de faire savoir à la Suisse que ce pays n’a plus la confiance de l’Union Européeene, je tiens à vous faire aussi comprtendre que lorsqu’on signe des accords, des conventions, on se doit de les respecter et cela est une question de morale et d’honneur, à défaut de quoi on ne signe rien, le peuple Suisse a donné son aval à la signature de ces conventions et des accords bilatéraux ce n’est pas pour les renier quand cela nous arrange et mettre le pays dans une situation ambigue et dangereuse, cela au nom de tous les citoyens de ce pays qui ont confiance en la démocratie

                      philippe frioud


                      • docdory docdory 29 novembre 2010 14:43

                        @ Philippe Frioud


                        Pourquoi la Suisse devrait-elle avoir « la confiance de l’Union Européenne » ?
                        Serait-ce que les dirigeants suisses souhaiteraient insidieusement faire adhérer la Suisse à l’UE ?
                        Il m’étonnerait fort que les citoyens suisses soient d’accords avec ce funeste projet .
                        D’ailleurs, dans l’union européenne, la plupart des états n’ont plus « la confiance de l’UE », et violent tous les jours les innombrables règlements de l’UE, à commencer par les fameux « critères de Maastritch » que , mis à part l’Allemagne et quelques autres états, personne n’est en mesure de respecter ! Pourquoi les Suisses devraient-ils respecter les règles de l’UE, dont il est de plus en plus clair qu’elle est fort heureusement appelée à disparaître, du moins dans sa forme antidémocratique actuelle, dans les années qui viennent .

                      • kemilein 29 novembre 2010 20:32

                        on se fout (tous commes eux) de l’UE.
                        tu m’étonnes, d’autant plus, que les Suisses s’en tapent ! l’EU, ou, le totalitarisme fasciste.

                        « ce n’est pas pour les renier quand cela nous arrange »
                        Il appartient au(x) peuple(s) de décider quand leur traités cessent.
                        apparemment les Suisses n’ont que faire de l’international (des droits) vue que chez eux il semblerait que pour beaucoup il y ait un droit presque supérieur au autre.

                        sachez qu’une large frange de la population française ne voulait pas de l’europe, n’en veut toujours pas, et si on lui demandait « voulez vous toujours être dans l’EU », encore une large part dirait « non »

                        et je dirais, plus qu’un droit, c’est un devoir d’avenir.

                        le Suisse font leur affaire. (qu’ils boutent les emmerdeur hors de leurs frontières, ça les regarde, c’est pas le plus humanitaire... ? on pourrait déjà se dire qu’il leur on laisser une chance aux immigrés, c’est pas si mal compte tenu de l’accueil réserver dans les pays d’où viennent ces populations).


                      • dup 29 novembre 2010 12:01

                        arretez vos conneries . Il y a pas de piège . la Suisse vous dit merde . Les Stalininens vont sentir le vent tourner . La démocratie directe est un acquis chèrement paié que le monde entier nous envie. Si vairment vous avez besoin de ’maitres’ et de directeurs de pensée il vous reste l’Arabie Saoudite , la Corée du Nord ,la Chine . Là on demande pas votre avie et on pense pour vous. les Suisses ont le droit de se défendre , de choisir leur vie. Ils n’ont de de Rompuy alias serpillère qui gouvernent pour vous .91% de lecteurs n’ont pas votre pensée goulag

                        http://fr.altermedia.info/general/christine-tasin-malgre-la-menace-dune-fatwa-continue-a-proner-la-resistance-a-lislamisation_32071.html


                        • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 12:17

                          Quelques commentaires dans la presse et la reaction de Bruxelle

                           



                           

                          cambrioleurs et dealers doivent être expulsé de Suisse.
                          D’autre part, les dictateurs, mafiosi et brasseurs d’affaires, dont l’argent
                          est souvent d’origine douteuse, sont accueillis avec un « Gruezi ». Cette
                          mentalité, qui consiste à ne prendre que la cerise sur le gâteau, fait
                          apparaître cette initiative comme un geste effronté, observe le quotidien
                          viennois. La commentatrice de « Der Standard » considère comme inquiétant que
                          pour la deuxième fois après l’interdiction des minarets, la xénophobie trouve
                          place dans le droit et la loi. « Il se pourrait qu’ici, la démocratie directe a
                          échoué sur la haine de l’étranger », a-t-elle relevé



                           

                          Le signal des Suisses appelle une
                          réponse, affirme dans un commentaire la « Süddeutsche Zeitung », car « les Suisses
                          ont cru pouvoir passer d’un coeur léger sur les accords avec l’UE et les
                          conventions internationales ». La communauté européenne est aussi une communauté
                          de droit ; elle ne devrait pas accepter qu’un pays, avec lequel elle est
                          étroitement liée, se place aussi délibérément en dehors de cette communauté,
                          estime le quotidien allemand.



                           

                          « La Suisse vote pour le renvoi »,
                          titre la « Frankfurter Allgemeine ». Le quotidien allemand explique les Suisses
                          ont voté dimanche de dures mesures contre les criminels étrangers. Ils ont
                          souten« Die Presse » à Vienne mentionne une « certaine schizophrénie ». D’une part,
                          les meurtriers, u « à une nette majorité une initiative du parti nationaliste
                          conservateur UDC ». « Die Welt » souligne que l’abus de l’aide sociale ou un
                          cambriolage suffit pour faire expulser un étranger et que l’UDC a utilisé une
                          recette éprouvée pour parvenir à ses fins : elle promettait plus de sécurité et
                          une sorte de contrôle sur les étrangers vivant en Suisse.



                           

                          En Italie, « La Repubblica » a noté que
                          le projet de la droite populiste a été accepté et résume brièvement les
                          résultats de la votation. « The New York Times » annonce que la droite a gagné
                          une votation en utilisant l’affiche controversée du mouton noir. Le quotidien
                          américain rappelle que cette affiche avait été condamnée par les associations
                          de défense des droits de l’homme comme un poster raciste. Il cite également le
                          politologue Lukas Golder, de l’institut Gfs.Bern, qui explique que l’UDC a
                          utilisé cette campagne de votation comme un test en vue des élections fédérales
                          de l’an prochain.



                           

                          Dans toutes les
                          parties du pays, la presse suisse de lundi déplore l’acceptation de
                          l’initiative pour le renvoi des criminels étrangers. Les commentateurs y voient
                          surtout un vote marquant un repli identitaire motivé par la peur de l’avenir et
                          instrumentalisé par la droite conservatrice.



                           

                          Expulsion
                          automatique des criminels étrangers : Bruxelles veut que Berne s’explique



                           



                           
                           

                          29 novembre 10 - La Suisse doit
                           une nouvelle fois se justifier devant les instances européennes, où
                           l’initiative de l’UDC est jugée incompatible avec la libre circulation


                           





                           

                          Bruxelles, Richard Werly/Le Temps - Nouveau coup de
                          poignard dans les renégociations bilatérales entre la Suisse et l’UE : l’initiative
                          sur le renvoi des criminels étrangers va encore une fois obliger la
                          Confédération à se justifier face aux Vingt-Sept.



                           

                          Même si la Commission européenne s’est gardée dimanche de réagir à chaud,
                          l’ambassadeur de l’Union à Berne, Michael Reiterer, a confirmé à l’ATS que la
                          balle est « maintenant dans le camp du parlement et du gouvernement
                          suisses ». Plusieurs journaux européens soulignaient, dimanche, les
                          « six victoires en sept ans » obtenues par le parti de Christoph
                          Blocher. « La Suisse, paradis des lubies populistes », s’inquiétait,
                          dès la confirmation des résultats, le quotidien polonais Gazeta Wyborcza.



                           

                          Incompatible avec l’accord sur la libre
                          circulation, qui interdit les expulsions automatiques d’étrangers – les
                          délinquants ne pouvant être renvoyés que s’ils présentent un danger grave pour
                          l’ordre public –, le texte défendu par l’UDC (droite populiste) est d’autant
                          plus un casse-tête que le contre-projet a été rejeté.



                           

                          Le piège est d’autant plus redoutable
                          pour Berne que plusieurs pays de l’UE se plaignent d’une « application
                          incohérente » par la Suisse de cet accord. Le projet de conclusions sur
                          les relations avec la Confédération, que les Vingt-Sept doivent finaliser ce
                          lundi, dénonce même « l’introduction de mesures législatives et de
                          pratiques incompatibles, en particulier, avec la libre circulation ».



                           

                          La Suisse n’est plus un partenaire fiable selon Bruxelles



                           

                          Le résultat
                          de la votation de dimanche remet en question des accords bilatéraux et
                          internationaux. Pour les représentants de l’UE interrogés par l’ATS à
                          Bruxelles, « trop de démocratie peut conduire la population suisse à se garder
                          les meilleurs morceaux ».



                           

                          En mettant
                          aux voix cette initiative, la Suisse a mis en danger en connaissance de cause
                          ses engagements envers l’UE, a déclaré un observateur à Bruxelles. Berne n’est
                          dès lors plus un partenaire digne de confiance pour l’UE. Ce qui va conduire
                          Bruxelles à hausser le ton dans les négociations, selon ce proche du dossier.



                           


                          • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 12:19


                            Les commentaires de la presse et de Bruxelle

                            cambrioleurs et dealers doivent être expulsé de Suisse.
                            D’autre part, les dictateurs, mafiosi et brasseurs d’affaires, dont l’argent
                            est souvent d’origine douteuse, sont accueillis avec un « Gruezi ». Cette


                            mentalité, qui consiste à ne prendre que la cerise sur le gâteau, fait
                            apparaître cette initiative comme un geste effronté, observe le quotidien
                            viennois. La commentatrice de « Der Standard » considère comme inquiétant que
                            pour la deuxième fois après l’interdiction des minarets, la xénophobie trouve
                            place dans le droit et la loi. « Il se pourrait qu’ici, la démocratie directe a
                            échoué sur la haine de l’étranger », a-t-elle relevé



                            Le signal des Suisses appelle une
                            réponse, affirme dans un commentaire la « Süddeutsche Zeitung », car « les Suisses
                            ont cru pouvoir passer d’un coeur léger sur les accords avec l’UE et les
                            conventions internationales ». La communauté européenne est aussi une communauté
                            de droit ; elle ne devrait pas accepter qu’un pays, avec lequel elle est
                            étroitement liée, se place aussi délibérément en dehors de cette communauté,
                            estime le quotidien allemand.



                            « La Suisse vote pour le renvoi »,
                            titre la « Frankfurter Allgemeine ». Le quotidien allemand explique les Suisses


                            ont voté dimanche de dures mesures contre les criminels étrangers. Ils ont
                            souten« Die Presse » à Vienne mentionne une « certaine schizophrénie ». D’une part,
                            les meurtriers, u « à une nette majorité une initiative du parti nationaliste
                            conservateur UDC ». « Die Welt » souligne que l’abus de l’aide sociale ou un
                            cambriolage suffit pour faire expulser un étranger et que l’UDC a utilisé une
                            recette éprouvée pour parvenir à ses fins : elle promettait plus de sécurité et
                            une sorte de contrôle sur les étrangers vivant en Suisse.



                            En Italie, « La Repubblica » a noté que
                            le projet de la droite populiste a été accepté et résume brièvement les
                            résultats de la votation. « The New York Times » annonce que la droite a gagné
                            une votation en utilisant l’affiche controversée du mouton noir. Le quotidien


                            américain rappelle que cette affiche avait été condamnée par les associations


                            de défense des droits de l’homme comme un poster raciste. Il cite également le
                            politologue Lukas Golder, de l’institut Gfs.Bern, qui explique que l’UDC a
                            utilisé cette campagne de votation comme un test en vue des élections fédérales
                            de l’an prochain.



                            Dans toutes les
                            parties du pays, la presse suisse de lundi déplore l’acceptation de
                            l’initiative pour le renvoi des criminels étrangers. Les commentateurs y voient
                            surtout un vote marquant un repli identitaire motivé par la peur de l’avenir et
                            instrumentalisé par la droite conservatrice.



                            Expulsion
                            automatique des criminels étrangers : Bruxelles veut que Berne s’explique





                             
                             

                            29 novembre 10 - La Suisse doit
                             une nouvelle fois se justifier devant les instances européennes, où
                             l’initiative de l’UDC est jugée incompatible avec la libre circulation


                             





                            Bruxelles, Richard Werly/Le Temps - Nouveau coup de
                            poignard dans les renégociations bilatérales entre la Suisse et l’UE : l’initiative
                            sur le renvoi des criminels étrangers va encore une fois obliger la
                            Confédération à se justifier face aux Vingt-Sept.



                            Même si la Commission européenne s’est gardée dimanche de réagir à chaud,
                            l’ambassadeur de l’Union à Berne, Michael Reiterer, a confirmé à l’ATS que la
                            balle est « maintenant dans le camp du parlement et du gouvernement
                            suisses ». Plusieurs journaux européens soulignaient, dimanche, les
                            « six victoires en sept ans » obtenues par le parti de Christoph
                            Blocher. « La Suisse, paradis des lubies populistes », s’inquiétait,
                            dès la confirmation des résultats, le quotidien polonais Gazeta Wyborcza.



                            Incompatible avec l’accord sur la libre
                            circulation, qui interdit les expulsions automatiques d’étrangers – les
                            délinquants ne pouvant être renvoyés que s’ils présentent un danger grave pour
                            l’ordre public –, le texte défendu par l’UDC (droite populiste) est d’autant
                            plus un casse-tête que le contre-projet a été rejeté.



                            Le piège est d’autant plus redoutable
                            pour Berne que plusieurs pays de l’UE se plaignent d’une « application
                            incohérente » par la Suisse de cet accord. Le projet de conclusions sur
                            les relations avec la Confédération, que les Vingt-Sept doivent finaliser ce
                            lundi, dénonce même « l’introduction de mesures législatives et de
                            pratiques incompatibles, en particulier, avec la libre circulation ».



                            La Suisse n’est plus un partenaire fiable selon Bruxelles



                            Le résultat
                            de la votation de dimanche remet en question des accords bilatéraux et
                            internationaux. Pour les représentants de l’UE interrogés par l’ATS à
                            Bruxelles, « trop de démocratie peut conduire la population suisse à se garder
                            les meilleurs morceaux ».



                            En mettant
                            aux voix cette initiative, la Suisse a mis en danger en connaissance de cause
                            ses engagements envers l’UE, a déclaré un observateur à Bruxelles. Berne n’est
                            dès lors plus un partenaire digne de confiance pour l’UE. Ce qui va conduire
                            Bruxelles à hausser le ton dans les négociations, selon ce proche du dossier.




                            • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 12:23



                              cambrioleurs
                              et dealers doivent être expulsé de Suisse. D’autre part, les dictateurs,
                              mafiosi et brasseurs d’affaires, dont l’argent est souvent d’origine douteuse,
                              sont accueillis avec un « Gruezi ». Cette mentalité, qui consiste à ne prendre
                              que la cerise sur le gâteau, fait apparaître cette initiative comme un geste
                              effronté, observe le quotidien viennois. La commentatrice de « Der Standard »
                              considère comme inquiétant que pour la deuxième fois après l’interdiction des
                              minarets, la xénophobie trouve place dans le droit et la loi. « Il se pourrait
                              qu’ici, la démocratie directe a échoué sur la haine de l’étranger », a-t-elle
                              relevé



                              Le signal des Suisses appelle
                              une réponse, affirme dans un commentaire la « Süddeutsche Zeitung », car « les
                              Suisses ont cru pouvoir passer d’un coeur léger sur les accords avec l’UE et
                              les conventions internationales ». La communauté européenne est aussi une communauté
                              de droit ; elle ne devrait pas accepter qu’un pays, avec lequel elle est
                              étroitement liée, se place aussi délibérément en dehors de cette communauté,
                              estime le quotidien allemand.



                              « La Suisse vote pour le
                              renvoi », titre la « Frankfurter Allgemeine ». Le quotidien allemand explique les
                              Suisses ont voté dimanche de dures mesures contre les criminels étrangers. Ils
                              ont souten« Die Presse » à Vienne mentionne une « certaine schizophrénie ». D’une
                              part, les meurtriers, u « à une nette majorité une initiative du parti
                              nationaliste conservateur UDC ». « Die Welt » souligne que l’abus de l’aide
                              sociale ou un cambriolage suffit pour faire expulser un étranger et que l’UDC a
                              utilisé une recette éprouvée pour parvenir à ses fins : elle promettait plus de
                              sécurité et une sorte de contrôle sur les étrangers vivant en Suisse.



                              En Italie, « La Repubblica » a
                              noté que le projet de la droite populiste a été accepté et résume brièvement
                              les résultats de la votation. « The New York Times » annonce que la droite a
                              gagné une votation en utilisant l’affiche controversée du mouton noir. Le
                              quotidien américain rappelle que cette affiche avait été condamnée par les
                              associations de défense des droits de l’homme comme un poster raciste. Il cite
                              également le politologue Lukas Golder, de l’institut Gfs.Bern, qui explique que
                              l’UDC a utilisé cette campagne de votation comme un test en vue des élections
                              fédérales de l’an prochain.



                              Dans toutes les parties du pays, la presse suisse de lundi déplore
                              l’acceptation de l’initiative pour le renvoi des criminels étrangers. Les
                              commentateurs y voient surtout un vote marquant un repli identitaire motivé par
                              la peur de l’avenir et instrumentalisé par la droite conservatrice.



                              Expulsion automatique
                              des criminels étrangers : Bruxelles veut que Berne s’explique





                               
                               

                              29
                               novembre 10 - La Suisse doit une nouvelle fois se justifier devant les
                               instances européennes, où l’initiative de l’UDC est jugée incompatible avec
                               la libre circulation


                               





                              Bruxelles, Richard Werly/Le Temps - Nouveau coup de
                              poignard dans les renégociations bilatérales entre la Suisse et l’UE : l’initiative
                              sur le renvoi des criminels étrangers va encore une fois obliger la
                              Confédération à se justifier face aux Vingt-Sept.



                              Même si la Commission européenne s’est
                              gardée dimanche de réagir à chaud, l’ambassadeur de l’Union à Berne, Michael
                              Reiterer, a confirmé à l’ATS que la balle est « maintenant dans le camp du
                              parlement et du gouvernement suisses ». Plusieurs journaux européens
                              soulignaient, dimanche, les « six victoires en sept ans » obtenues
                              par le parti de Christoph Blocher. « La Suisse, paradis des lubies
                              populistes », s’inquiétait, dès la confirmation des résultats, le
                              quotidien polonais Gazeta Wyborcza.



                              Incompatible avec l’accord sur la libre circulation, qui interdit
                              les expulsions automatiques d’étrangers – les délinquants ne pouvant être
                              renvoyés que s’ils présentent un danger grave pour l’ordre public –, le texte
                              défendu par l’UDC (droite populiste) est d’autant plus un casse-tête que le
                              contre-projet a été rejeté.



                              Le piège est d’autant plus redoutable pour Berne que plusieurs
                              pays de l’UE se plaignent d’une « application incohérente » par la
                              Suisse de cet accord. Le projet de conclusions sur les relations avec la
                              Confédération, que les Vingt-Sept doivent finaliser ce lundi, dénonce même
                              « l’introduction de mesures législatives et de pratiques incompatibles, en
                              particulier, avec la libre circulation ».



                              La Suisse
                              n’est plus un partenaire fiable selon Bruxelles



                              Le résultat de la
                              votation de dimanche remet en question des accords bilatéraux et
                              internationaux. Pour les représentants de l’UE interrogés par l’ATS à
                              Bruxelles, « trop de démocratie peut conduire la population suisse à se garder
                              les meilleurs morceaux ».



                              En mettant aux voix
                              cette initiative, la Suisse a mis en danger en connaissance de cause ses
                              engagements envers l’UE, a déclaré un observateur à Bruxelles. Berne n’est dès
                              lors plus un partenaire digne de confiance pour l’UE. Ce qui va conduire
                              Bruxelles à hausser le ton dans les négociations, selon ce proche du dossier.




                              • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 12:30

                                désolé je n’arrive pas a publier les commentaires de la presse étrangère


                                • docdory docdory 29 novembre 2010 14:15

                                  @ Philippe Frioud


                                  Les commentaires de la presse étrangère sont les commentaires des journalistes de la presse étrangère . Mais si vous lisez les commentaires en ligne des lecteurs de la presse étrangère en ligne ( par exemple ceux de la presse française qui, pour les Suisses, est une presse étrangère ), eh bien tous ces commentaires sont massivement favorables à la décision démocratique du peuple suisse, y compris chez les lecteurs des journaux de gauche !
                                  Les journalistes en général sont tellement favorables à la pensée unique européiste qu’ils ne représentent qu’eux même, dans leurs analyses sur ce type de questions .


                                • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 12:35

                                   cambrioleurs et dealers doivent être expulsé de Suisse.
                                   D’autre part, les dictateurs, mafiosi et brasseurs d’affaires,
                                   dont l’argent est souvent d’origine douteuse, sont accueillis avec un « Gruezi ».
                                   Cette mentalité, qui consiste à ne prendre que la cerise sur le gâteau,
                                   fait apparaître cette initiative comme un geste effronté, observe le quotidien viennois
                                  . La commentatrice de « Der Standard » considère comme inquiétant que pour la deuxième fois
                                   après l’interdiction des minarets, la xénophobie trouve place dans le droit et la loi.
                                   « Il se pourrait qu’ici, la démocratie directe a échoué sur la haine de l’étranger »,
                                  a-t-elle relevé

                                  Le signal des Suisses appelle une réponse, affirme dans un commentaire la « Süddeutsche Zeitung »
                                   car « les Suisses ont cru pouvoir passer d’un coeur léger sur les accords avec l’UE
                                  et les conventions internationales ». La communauté européenne est aussi une communauté de droit ;
                                   elle ne devrait pas accepter qu’un pays, avec lequel elle est étroitement liée,
                                  se place aussi délibérément en dehors de cette communauté, estime le quotidien allemand


                                  • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 12:46

                                    « La Suisse vote pour le renvoi », titre la « Frankfurter Allgemeine ».
                                    Le quotidien allemand explique les Suisses ont voté dimanche de dures
                                    mesures contre les criminels étrangers. Ils ont souten« Die Presse » à Vienne mentionne
                                    une « certaine schizophrénie ». D’une part, les meurtriers, u « à une nette
                                    majorité une initiative du parti nationaliste conservateur UDC ».
                                    « Die Welt » souligne que l’abus de l’aide sociale ou un cambriolage
                                    suffit pour faire expulser un étranger et que l’UDC a utilisé une
                                    recette éprouvée pour parvenir à ses fins : elle promettait plus de
                                    sécurité et une sorte de contrôle sur les étrangers vivant en Suisse.

                                    En Italie, « La Repubblica » a noté que le projet de la droite populiste
                                     a été accepté et résume brièvement les résultats de la votation.
                                    « The New York Times » annonce que la droite a gagné une votation en
                                    utilisant l’affiche controversée du mouton noir. Le quotidien américain
                                     rappelle que cette affiche avait été condamnée par les associations
                                    de défense des droits de l’homme comme un poster raciste.
                                    Il cite également le politologue Lukas Golder, de l’institut Gfs.Bern,
                                    qui explique que l’UDC a utilisé cette campagne de votation comme un
                                    test en vue des élections fédérales de l’an prochain

                                    29 novembre 10 - La Suisse doit une nouvelle fois se justifier
                                    devant les instances européennes, où l’initiative de l’UDC est
                                    jugée incompatible avec la libre circulation

                                    Bruxelles, Richard Werly/Le Temps - Nouveau coup de poignard dans
                                     les renégociations bilatérales entre la Suisse et l’UE :
                                    l’initiative sur le renvoi des criminels étrangers va encore
                                     une fois obliger la Confédération à se justifier face aux Vingt-Sept.
                                    Même si la Commission européenne s’est gardée dimanche de réagir
                                    à chaud, l’ambassadeur de l’Union à Berne, Michael Reiterer,
                                    a confirmé à l’ATS que la balle est « maintenant dans le camp
                                    du parlement et du gouvernement suisses ». Plusieurs journaux
                                    européens soulignaient, dimanche, les « six victoires en sept ans »
                                    obtenues par le parti de Christoph Blocher. « La Suisse, paradis
                                    des lubies populistes », s’inquiétait, dès la confirmation des résultats,


                                    • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 12:48

                                      Incompatible avec l’accord sur la libre circulation, qui interdit
                                       les expulsions automatiques d’étrangers – les délinquants ne pouvant
                                       être renvoyés que s’ils présentent un danger grave pour l’ordre public
                                       –, le texte défendu par l’UDC (droite populiste) est d’autant plus
                                      un casse-tête que le contre-projet a été rejeté.
                                      Le piège est d’autant plus redoutable pour Berne que plusieurs pays
                                      de l’UE se plaignent d’une « application incohérente » par la Suisse
                                      de cet accord. Le projet de conclusions sur les relations avec l
                                      a Confédération, que les Vingt-Sept doivent finaliser ce lundi,
                                      dénonce même « l’introduction de mesures législatives et de pratiques
                                      incompatibles, en particulier, avec la libre circulation ».
                                      La Suisse n’est plus un partenaire fiable selon Bruxelles
                                      Le résultat de la votation de dimanche remet en question
                                      des accords bilatéraux et internationaux. Pour les représentants
                                      de l’UE interrogés par l’ATS à Bruxelles, « trop de démocratie peut
                                      conduire la population suisse à se garder les meilleurs morceaux ».
                                      En mettant aux voix cette initiative, la Suisse a mis en danger en
                                      connaissance de cause ses engagements envers l’UE, a déclaré un
                                      observateur à Bruxelles. Berne n’est dès lors plus un partenaire
                                      digne de confiance pour l’UE. Ce qui va conduire Bruxelles à hausser
                                      le ton dans les négociations, selon ce proche du dossier.


                                      • dup 29 novembre 2010 13:29

                                        je suis désolé monsieur le stalinien , quand vous dites :

                                        Le projet de conclusions sur les relations avec l
                                        a Confédération, que les Vingt-Sept doivent finaliser ce lundi,
                                        dénonce même « l’introduction de mesures législatives et de pratiques
                                        incompatibles, en particulier, avec la libre circulation ».

                                        la Suisse leur pisse au cul en zig zag. Ca commence a bien faire l’eurocommedie qui prend eau de toute part . Je souhaite que vous êtes pas Suisse , car si non comment ne pas vous appeler de traître ? Les bobos sont traitre par bêtise et snobisme . Si nous sommes excommuniés de la nomenclatura de bruxelle c’est tant mieux. Leurs observateurs, leur editoriallistes , tous bilderberger , franc maçons , illuminatis ,banksters et autres racailles , c’est un priviliège d’être détesté par eux . Ouvrez la fenêtre , ça pue ici


                                      • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 14:07

                                        Par Bantil Szomberkzjewski (xxx.xxx.xxx.201) 29 novembre 13:17

                                        Et puisque vous aimez prendre conseil à l’étranger plutôt que chez vous, voici quelques réactions des lecteurs du Figaro :


                                        Trop fort ! smiley 

                                        Pourquoi pas aussi les réactions des blogs f desouche, et des votants du FN, tant qu’on y est ? 

                                        Ridicule !


                                      • le-Joker le-Joker 29 novembre 2010 14:13

                                        Évidemment Sisyphe si tu ne lis que ce qui va dans ton sens tu n’es pas prêt de te remettre en question....


                                      • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 15:00

                                        Personnellement, je ne sens pas une nécessité vitale de « me remettre en question », mais plutôt celle de remettre en question le système mondialisé néolibéral et les ravages qu’il engendre. 


                                        Personnellement, je ne fais de mal à personne. smiley 

                                        Par ailleurs, pour connaître les sites dont j’ai parlé, je dois avouer que, même complètement bourré, ou sous acide, je n’y trouverai pas le moindre atome d’une quelconque remise en question, tant la vacuité de la pensée y est sidérale, quand elle n’est pas carrément honteusement avilissante.. 

                                        Je relevais simplement le grotesque de comparer les réactions de la presse étrangère avec celle ........... des lecteurs du Figaro ; ondirait un gag ! 
                                         smiley 

                                      • non667 29 novembre 2010 19:33

                                        à sisyphe
                                        « quand elle n’est pas carrément honteusement avilissante.. »
                                        allez -y lachez vous balancez les rn et les hlpsdnh  ! smiley


                                      • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2010 12:59

                                        @Philippe Frioud

                                        les Suisses ont bien raison de se foutre de ce que pensent les éditorialistes des journaux étrangers , tous alignés sur la pensée unique et controlés par la nomenklatura à la solde du Bilderberg et de l’ultralibéralisme dominant !
                                        Quand au allusions sur l’attitude de L’Europe , ils peuvent s’en tamponner aussi le coquillard , elle risque de ne plus exister d’ici peu !


                                        • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 29 novembre 2010 13:41

                                          @ Impertinent :

                                          Vous écrivez :

                                          " La loi qui vient d’être acceptée hier ... « 

                                          Il ne s’agit pas d’une loi, mais d’un »amendement constitutionnel« qui devra maintenant être transcrit dans la loi. Ce travail législatif incombe aux »chambres fédérales« (le Parlement) qui devra respecter le texte accepté par le peuple, tout en tenant en compte des engagements internationaux contractés par la Suisse. La marge de manoeuvre est donc étroite, mais il est prématuré d’affirmer aujourd’hui, comme le fait l’auteur, que la Suisse s’est mise au banc de la Communauté internationale, alors que le travail législatif n’a pas encore commencé.

                                          Plus loin, vous écrivez aussi :

                                           » Actuellement en Suisse, le juge à le droit de prononcer une mesure d’expulsion à l’égard d’un délinquant étranger et il le fait dans la quasi totalité des cas. Et si, rare exception, il ne le fait pas, c’est l’administration qui, lorsque le délinquant a purgé sa peine, va immédiatement prononcer et exécuter une expulsion administrative (voir le cas récent de la meurtrière du banquier Stern expulsée à sa sortie de prison vers la France). "

                                          C’est inexact !

                                          Oui le juge peut prononcer une mesure d’expulsion, mais il ne le fait systématiquement, il dispose de critères d’appréciation et le condamné dispose quant à lui de voies de recours. Par ailleurs ces mesures d’expulsion ne sont pas appliquées avec la même sévérité et la même rigueur selon les cantons, lesquels, fédéralisme oblige, disposent de larges marges de manoeuvre en la matière.

                                          D’autre part, l’expulsion à la suite d’une condamnation est une décision de justice, pas une décision administrative. Vous citez le cas de l’expulsion récente de Cécile B. , meurtrière du banquier Edouard Stern. Cette expulsion était inscrite dans son jugement et ne relève pas d’une décision administrative.

                                          Pour le reste, d’accord avec votre commentaire !



                                          • asterix asterix 29 novembre 2010 13:56

                                            Il me semble que si un peuple a voté à raison de 52,9 pour cent contre 47,1, on ne peut pas parler de GRANDE victoire pour la démocratie.


                                            • juluch 29 novembre 2010 14:02

                                              bravo les Suisses !!


                                              Exemple à suivre pour nous !!

                                              la réaction de la communauté Internationale ?? On s’en fout !!

                                              Aller à l’encontre des décisions des peuples......n’importe quoi !
                                              Droits de l’homme ??......les droits de l’homme dont se gargarisent les politiquement correct vont à l’encontre du bon sens et se retournent contre le peuple !

                                              Le peuple a décidé en Suisse, faisont pareil chez nous !



                                              • ffi ffi 30 novembre 2010 01:30

                                                C’est normal, ils ont oublié d’y inscrire le droit du peuple à se défendre. En revanche, ils n’ont pas omis de légaliser l’attaque...


                                              • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 novembre 2010 14:05

                                                Le plus intéressant sera de voir à l’avenir le comportement de la Romandie.

                                                La Suisse se scinde de plus en plus comme la Belgique le fait. Pas d’histoire linguistique entre flamands et wallons, mais entre alémaniques, qui votent les yeux fermés les textes les plus nazifiants, et les romands, francophones, qui s’opposent le plus souvent à eux (pas toujours mais presque).

                                                D’ici à ce que à force de faire voter des textes idiots l’ UDC provoque la scission de la Suisse...


                                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 novembre 2010 14:34

                                                  A ce qu’il me semble, les nazis sont arrivés au pouvoir de façon libre et démocratique, après les élections de 1932...


                                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 novembre 2010 02:50

                                                  Non. Cela veut simplement dire que l’élection démocratique n’est pas forcément gage de bonne décision.


                                                • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 29 novembre 2010 14:12

                                                  On voit que les abrutis récurants, tendance sauciflard et piquette super ducon, ne se sentent plus pisser avec le résultat consternant de ce vote... Bien sûr ils croient que c’est arrivé et chantent les louanges d’une vraie démocratie (alors paradoxalement ils soutiennent généralement des régimes tendance brunâtre donc tout le contraire de la démocratie) ce qui caractérise une grande étroitesse d’esprit mêlée à un opportunisme à tout crin prêt à dire tout et son contraire selon des besoins qui frisent la psychose aiguë autant que galopante...

                                                  Ces mal comprenant bien sûr ignorants par nature, ne comprennent bien sûr rien à rien et ne connaissent pas le système suisse de votation ni la Suisse qui pour eux se résume à un pays ou il y a des banques et du chocolat. Ils ne savent pas qu’il y a depuis des dizaines d’années au minimum 50% d’abstention parce qu’on vote pour tout et n’importe quoi ou que les cantons sont à égalité (peu importe le nombre d’habitants). Ni que ce sont les cantons les plus reculés et arriérés (et les moins peuplés) ou la consanguinité a fait des ravages comme Schwytz, Uri, Glaris (cantons ou les femmes peuvent voter depuis peu) ou l’UDC a eut le plus de succès (tous des cantons alémaniques, la Suisse Romande ayant voté massivement contre ce projet, Bâle a voté aussi contre ce projet xénophobe)...Il faut savoir aussi que dans cette même Suisse alémanique dans les années 30-40 la population admirait beaucoup un certain Adolf Hitler...

                                                  Donc le mieux est de s’informer un peu avant de dire des grosses conneries...


                                                  • le-Joker le-Joker 29 novembre 2010 14:18

                                                    Houla les affreux nazis Suisses, ils ne manquaient plus qu’eux....


                                                  • jerome 29 novembre 2010 14:13

                                                    Je vais tenter d’émigrer en Helvetie, ils sont bien ces montagnards ... , en plus
                                                    ils sont vraiment démocrates - pas comme chez nous hein ?


                                                    • Mr Mimose Mr Mimose 29 novembre 2010 14:19

                                                      Selon Bruxelles, « Trop de démocratie peut conduire la population suisse à se garder les meilleurs morceaux ».

                                                      En décodé les suisses ont mal voté !! Un peu comme les irlandais et les français qui avaient voté contre l’Europe.
                                                      Vont-ils être obligé de revoter ?

                                                      • Mr Mimose Mr Mimose 29 novembre 2010 14:22

                                                        Bruxelles n’est pas content car indirectement par ce vote c’est L’UE qui est attaqué, fini la libre circulation des personnes, retour aux frontières, au nationalisme.

                                                        Le rêve des mondialistes est en train de s’effondrer.

                                                        • NOURATIN 29 novembre 2010 14:37

                                                          Le problème avec les Suisses c’est qu’ils entendent rester maîtres chez eux et
                                                          éviter de se laisser pourrir la vie par des malfaisants venus du dehors.
                                                          Evidemment, c’est inadmissible mais que voulez vous, on ne peut quand
                                                          même pas leur déclarer la guerre.
                                                          Surtout qu’on serait sûrs de la perdre.


                                                          • Cogno2 29 novembre 2010 15:57

                                                            Commentaire d’une rare intelligence, mettant en avant votre incroyable faculté d’analyse, laquelle arrive presque au niveau de celle d’un mollusque bivalve.


                                                          • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 14:39

                                                            @docdory

                                                            Les commentaires des journalistes ne sont pas dutout favorable à la pensée unique, mais l’information objectives et le premier choix du journaliste, la presse est indépendante et n’est à la solde de personne en principe, dans les démocraties occidentales en tout cas.

                                                            Les commentaires des lecteurs ne sont pas ignorés, ils sont lus avec attention, même si ils vont à l’encontre de l’article du journaliste, il y a cependant l’information c’est cela la vocation de la profession informer !!!! dans le cas qui nous intéresse, il ne faut pas voir que le résultat du vote mais aussi de ses conséquences, et qui va en subir les retours ??? le citoyen suisse , surtout les jeunes l’Europe a surtout été faite pour que la jeunesse puisse paticiper à cette grande ouverture et avoir un avenir décent, fermer cela c’est leur faire subir la punition dont nous en seront les responsables, avons nous le droit de faire cela ?

                                                            Demain sera pour la jeunesse de ce pays, un choix de vie un choix d’etudes, un choix de vivre dans la paix avec toutes les nations, l’Europe n’a pas été crée que pour le buisness mais avec le but que la paix règne partout en Europe,et cela a aussi permis d’avoir du travail pour le bien êtrede la population , sans cette ouverture il y aurait bien plus de chômeurs, aujourd’hui se mettre en retrait de nos accords, de nos conventions, c’est leur fermer la porte.

                                                            philippe frioud


                                                            • le-Joker le-Joker 29 novembre 2010 14:43

                                                              Les commentaires des journalistes ne sont pas dutout favorable à la pensée unique, mais l’information objectives et le premier choix du journaliste, la presse est indépendante et n’est à la solde de personne en principe, dans les démocraties occidentales en tout cas.

                                                              J’ai failli m’étrangler de rire en lisant celle là ! Mettez des avertissements avant de devenir comique !


                                                            • docdory docdory 29 novembre 2010 15:16

                                                              @ Philippe Frioud

                                                               1°) « l’Europe a surtout été faite pour que la jeunesse puisse paticiper à cette grande ouverture et avoir un avenir décent, » dites vous ?
                                                              Avant que l’Union européenne n’existe et ne devienne cette monstruosité anti-démocratique, l’avenir d’un jeune français était d’avoir une situation meilleure que celle de ses parents, de bénéficier de bonnes études dans l’école de la République, à égalité de chances avec ses concitoyens, d’avoir du travail à l’âge adulte et de bénéficier d’une bonne couverture maladie, d’avoir des douaniers qui veillent aux frontières de son pays, etc ..
                                                              Maintenant que la France est dans l’Union Européenne jusqu’au cou, l’avenir de sa jeunesse est de vivre avec des services privés et non plus publics, de gagner nettement moins bien sa vie que ces parents , d’être nettement plus souvent au chômage car les entreprises délocalisent en fonction de la sacro-sainte règle européenne de la « concurrence libre et non faussée », d’avoir une médecine à deux vitesses, et des frontières comme des passoires, laissant entrer sur le territoire drogues, personnes sans papier etc ...Vous parlez d’un avenir décent !!!
                                                              2°) « l’Europe n’a pas été crée que pour le buisness mais avec le but que la paix règne partout en Europe,et cela a aussi permis d’avoir du travail pour le bien être de la population , sans cette ouverture il y aurait bien plus de chômeurs » dites vous également ?
                                                              La France avant l’Union Européenne avait 500 000 chômeurs, la France sous le joug de Bruxelles a maintenant 3 millions de chômeurs et 4 millions de travailleurs précaires ( au moins ! ) . 
                                                              L’UE a été créée pour que la paix règne partout en Europe , dites vous ? Alors pourquoi l’Union Européenne a t-elle soutenu naguère l’OTAN dans ses bombardements de la Serbie, pays traditionnellement ami de la France, afin de la spolier d’une partie de son territoire ( le Kossovo ) pour qu’y soit établie une « République » islamique ? Pourquoi divers états de l’UE ont participé aux expéditions américaines criminelles en Irak, et pourquoi soutiennent t-ils par des troupes le gouvernement islamofasciste de la « république » islamique d’Afghanistan ? Vous appelez ça la paix , vous ? Vous n’êtes pas difficile !


                                                            • Cogno2 29 novembre 2010 14:50

                                                              J’adore, les gens s’imagine que la populace à toujours raison, qu’un vote « démocratique » va donner la solution parfaite, juste, et idéale.
                                                              Les mêmes qui approuvent quand en France, on lance des « réformes » contre l’avis majoritaire de la population.

                                                              Navré de briser vos rêves, mais il n’est rien de plus con et de manipulable qu’une foule.


                                                              • Triodus Triodus 29 novembre 2010 15:28

                                                                Aucun étranger nous dérange par principe. Par contre n’importe quel fouteur de merde : OUI il nous dérange !

                                                                Et, au fait : il y a aussi pas mal de vos chômeurs qui trouvent du travail chez nous. Alors, c’est les étrangers qui nous dérangent ??

                                                                N’importe quoi..


                                                              • Cogno2 29 novembre 2010 15:37

                                                                C’est vrai que c’est facile d’aller travailler en Suisse...

                                                                Vraiment du grand n’importe quoi.


                                                              • Triodus Triodus 29 novembre 2010 15:45

                                                                Vous avez essayé ? Il y en a pourtant plein qui y arrivent ! (rien que pour Genève)

                                                                Et plus de 170’000 pour l’ensemble de la Suisse..

                                                                Voyant quotidiennement les files de plaques 74 et 01 chez moi, c’est plutôt ouvert..

                                                                Et en prime, ceux que vous appelez en France « des gris » ou je sais pas quoi de péjoratif, et bien ils en ont aussi de l’embauche ici, sans avoir à imaginer devoir faire des ’CV anonymes’ et autres conneries.


                                                              • Cogno2 29 novembre 2010 15:54

                                                                Vous avez essayé ?
                                                                Moi non, mais une de mes tante en tant qu’infirmière oui.
                                                                Alors oui, tu peux aller bosser, mais pas trop longtemps, et tu ne viens pas habiter ici.

                                                                Il y en a pourtant plein qui y arrivent !
                                                                Oui, il y aussi des types qui trouvent les 6 numéros du loto tous les jours.


                                                              • philippe frioud philippe frioud 29 novembre 2010 15:05

                                                                @docdory

                                                                La Suisse n’est pas le village d’Asterix, elle vit, échange, collabore,travaille dans tous les domaines, mais avec 501 millions d’habitants recensés dans l’E.U, contre 7 millions en Suisse.

                                                                Le village d’Astérx Suisse ne survivrait pas, donc c’est de façon raisonnable que le peuple Suisse à élus des hommes et des femmes pour permettre à ce pays d’exister au sein de l’Europe en leur donnant la charge de négocier des accords et des conventions nécessaires au développement de ce pays.Donc il est très important pour pouvoir négocier d’avoir la confiance de son interlocuteur, sans quoi il n’y a pas de discussion possible.

                                                                philippe frioud


                                                                • docdory docdory 29 novembre 2010 15:20

                                                                  @ Philippe Frioud 

                                                                  Avoir la confiance des satrapes ploutocratiques de Bruxelles est aussi peu souhaitable que d’avoir la confiance d’un parrain de la mafia sicilienne !
                                                                  Par ailleurs, avoir la confiance d’une institution en voie de disparition ( l’UE ) n’a guère d’intérêt en soi ...

                                                                • Cogno2 29 novembre 2010 15:36

                                                                  Article qui permet aux teigneux d’AV genre Calmos d’exprimer leur rage et leur haine en toute impunité, et au milieu d’autres comme eux.

                                                                  Ils vantent la Suisse car ce vote est dans le prolongement de leurs idées, quand en France on vote contre leurs idées, c’est qu’on a rien compris, et qu’heureusement, le gouvernement est là pour passer outre.
                                                                  Cherchez l’erreur...

                                                                  Cela prouve que les types qui votent la Marine, ou qui ont des idées assez proches, n’ont aucune honnêteté, ne sont pas capable de prendre du recul pour être objectif, ils ne peuvent qu’éructer, ne s’apercevant même pas qu’ils se contredisent eux même.


                                                                  • bluerage 29 novembre 2010 15:57

                                                                    les idées, c’est ce qu’il vous manque mon cher ami, malheureusement ça ne s’achète pas..


                                                                  • Cogno2 29 novembre 2010 16:38

                                                                    Ne parlez pas d’idées, vous ne savez pas ce que c’est.

                                                                    Je n’attends que ça, que vous exposiez UNE idée, rien qu’une, UN argument, rien qu’un, allez y, lancez vous, osez franchir le pas, je ne vous demande pas l’impossible que je sache.


                                                                  • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2010 15:40

                                                                    un autre pays , la Norvège , s’est également distingué dans le refus de l’inacceptable !
                                                                    que l’on est bien et censé hors de l’Europe !


                                                                    • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 15:59

                                                                      les irlandais on leur a fait bien comprendre qu’ils avaient mal voté et pas assez collaboré avec la mafia politico financière, Bilderberger toujours la....

                                                                      Bientot viendra le tour des français, une bonne déculottée pour faire tout s’effondrer et mettre tout le monde au pas...

                                                                      Les sournois de la mondialisation travaillent dans l’ombre, avec leur pantins et leurs hommes de paille dans les banques et chez les politiques... monsieur Cowen en est l’illustration, ailleurs Fillon, Sarkozy, Merkel ou Berlusconi, tous même combat pour vous faire avaler la pilule...


                                                                    • Cogno2 29 novembre 2010 15:52

                                                                      Mais dites moi dites moi...

                                                                      Comme il semble facile d’aller travailler en Suisse (cf triodus), comme ce pays semble si génial, ou le peuple vote comme il faut, et est écouté... je me demandais... pourquoi tous ceux qui apprécient les idéologies d’extrême droite nationaliste ne vont ils pas la bas, au lieu de rester en France, ce pays gangrené par les gauchistes islamo bobos socialo ?
                                                                      Pourquoi ne vont ils pas profiter’eux même ce paradis ?

                                                                      Comme le dirait si bien notre président : cassez vous tas d’con !


                                                                      • Triodus Triodus 29 novembre 2010 16:03

                                                                        Oh, beacuoup sont déjà là Cogno2, rassurez-vous..

                                                                        Quand à ce pays, malgré ses défauts, il n’y règne pas le 1% du bordel comme chez vous, mais bon, si vous préférerez ça vous êtes libre, après-tout..


                                                                      • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 16:04

                                                                        c’est toi qui n’a rien compris !!

                                                                        la pseudo mixité avec des voyous imposée, n’est que l’un des pans du plan des mondialistes pour créer de la tension, du stress, dégringoler le niveau intellectuel et social !!

                                                                        les suisses refusent cela au moins eux ne baissent pas leur froc devant les sornettes et opérations de propagandes hypocrites et démagos des marketeurs du mondialisme...


                                                                      • Cogno2 29 novembre 2010 16:07

                                                                        @ christoff

                                                                        navré mais les suisses je m’en branle, c’est clair ?
                                                                        je suis la pour envoyer chier les fachos de chez nous qui profitent de l’occasion pour déverser la merde qui leur sert de pensée.
                                                                        si c’est ce genre de gars qui a voté ça en suisse, je plains les suisses, et je n’ai aucune envie d’y aller.


                                                                      • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 18:32

                                                                        quand on ne pense pas comme toi on est facho !!

                                                                        Tu n’a pas l’impression d’être un bon petit vecteur de la pensée unique pleine de bornitude et profontitude !!

                                                                        En traitant les autres de con tu aggraves ton cas !! Tu as tous les symptomes des soi disant fachos que tu dénonces !!


                                                                      • juluch 29 novembre 2010 19:26
                                                                        Par Cogno2 (xxx.xxx.xxx.179) 29 novembre 16:07

                                                                        @ christoff

                                                                        navré mais les suisses je m’en branle, c’est clair ?
                                                                        je suis la pour envoyer chier les fachos de chez nous qui profitent de l’occasion pour déverser la merde qui leur sert de pensée.
                                                                        si c’est ce genre de gars qui a voté ça en suisse, je plains les suisses, et je n’ai aucune envie d’y aller.


                                                                        Te branler ? Ah ! Ah ! Ah !




                                                                      • bluerage 29 novembre 2010 15:55

                                                                        personnellement je ne trouve pas injuste d’expulser un immigré qui se comporte comme un caid dans son pays d’accueil, la Suisse a sans doute assez affaire avec ses propres délinquants sans vouloir en importer (surtout qu’un pays riche ça attire les bandits)

                                                                        bref : bravo les Suisses, vous refusez d’accueillir le loup dans la bergerie, en France on ne peut pas s’exprimer sur le sujet car quand on parle du loup on est taxé de racisme. Il y a toujours 4 gauchos qui proposeront aux Suisses de revoter ou les traiteront de fachos, mais les Sysiphe et autres cogno on va les garder, ce sont les faire valoir, les agités qui par leur discours insensé montrent la voie du bon sens à ce peuple honni..

                                                                        Peuple, lève toi, va et exprime toi et fais taire ces gauchistes qui te méprisent et parlent en ton nom, ils t’ont volé ta voix, à toi de leur en faire payer le prix !


                                                                        • Cogno2 29 novembre 2010 16:04

                                                                          C’est même pas sur le sujet qu’il y a des trucs à dire,après tout, je m’en fous, ils se démerdent, non, c’est sur les commentaires qu’on y trouve par la suite.
                                                                          On y retrouve tous les clichés de la droite dure, c’est pitoyable, et ça occulte toute discussion sur la sujet.
                                                                          Il ne font que sa gargariser sur le fait que la populace ai voté comme eux l’aurait fait, sur le fait qu’ils vont être écouté (peut être, je sais pas comment ça marche), et c’est tout.

                                                                          Tu peux leur mettre le nez dans leur merde en leur demandant comme ils réagiraient si en France le peuple était écouté, mais non, car pour eux, le peuple c’est celui qui vote comme eux, les autres, ce sont des traitres, des écolo bobo islmamo gaucho socialo, etc,etc.

                                                                          Ils prennent tellement le soin d’étaler leurs immondices qui leur servent d’idées, qu’ils ne voient même pas que leur discours est un non sens, ils sont nuls, tellement empressé de sauter sur le sujet pour balancer leur haine, on dirait un banc de requin ayant flairé l’odeur du sang.


                                                                        • Castor 29 novembre 2010 16:05

                                                                          bonjour, Bluerage,

                                                                          C’est sans compter que ces imprécations idiotes de nos moralisateurs sont comme autant d’excuses pour ne pas avoir à dévoiler leurs idées ou opinions sur la question.

                                                                          Ils aiment les étiquettes, ces bougres de donneurs de leçons : un mot sur l’immigration et vous êtes taxé de frontisme sans aucun scrupule.

                                                                        • Cogno2 29 novembre 2010 16:08

                                                                          @Castor.

                                                                          T’es trop con pour voir que ton argumentaire se retourne tout seul contre toi ou tu le fais exprès ?
                                                                          Tu m’avais habitué à mieux.


                                                                        • Castor 29 novembre 2010 16:08

                                                                          Ah merde... J’avions pas vu.


                                                                        • bluerage 29 novembre 2010 16:30

                                                                          mais de quoi vous parlez cogno ???

                                                                          certaines personnes veulent seulement que la même chose soit organisée en France, ont ils tort de se plaindre, sachant bien que jamais en France on ne laisserait au peuple le choix de décider par referendum ? Il faut voir comme on enterre les referendums qui n’ont pas eu l’heur de plaire à notre clique médiaticopolitique

                                                                          par votre attitude vous collaborez avec ces donneurs de leçons estampillés « libé » qui parlent de ce qu’ils ne connaissent pas et méprisent les gens qui souffrent, car les gens qui ne souffrent pas et qui ont le ventre plein peuvent donner toutes les leçons d’« humanisme » qu’ils veulent, ce n’est que de l’hypocrisie dégoulinante et insupportable.


                                                                        • Cogno2 29 novembre 2010 16:33

                                                                          Toi t’es à l’ouest, retournes te coucher.


                                                                        • docdory docdory 29 novembre 2010 18:50

                                                                          @ Sylvain Reboul

                                                                          Cette loi n’est nullement xénophobe. Vouloir expulser et interdire de séjour des étrangers qui commettent des délits s’est toujours fait, de tout temps, dans tous les pays du monde. Essayez en tant que français de commettre un délit en Chine , en Russie, aux USA ou en Angleterre, vous verrez si vous ne serez pas expulsé et interdit de séjour à l’expiration de votre temps de prison ....

                                                                        • Castor 29 novembre 2010 16:06

                                                                          Pas vraiment, mais visiblement, ça vous rassure de le penser.

                                                                          Comme je viens de le dire juste au dessus, ça vous évite aussi de mettre les mains dans le cambouis et de poser le problème et les solutions que vous y voyez.

                                                                          Le confort, quoi.

                                                                        • Cogno2 29 novembre 2010 16:13

                                                                          Le confort, quoi.

                                                                          Tout à fait, la solution simpliste visant à foutre dehors ce qui fais le con et n’est pas suisse est une solution confortable, et vu de votre pc, vous n’avez même pas à y réfléchir deux seconde pour voir la faisabilité ou les conditions de réalisation.
                                                                          Pire, vous n’aurez aucun visage à mettre sur ces voyous ou leur famille, ça ne seront que des chiffres, la première phase de déshumanisation étant en cours, quelle est la prochaine ?

                                                                          Pauvre castor, chacun de vos commentaire est à double tranchant.


                                                                        • Castor 29 novembre 2010 16:16

                                                                          Contrairement à ce que vous pouvez penser tous les deux, je ne me suis pas exprimé sur le sujet de l’article mais sur cette belle et grande idée que vous avez de placer les gens dans des boites tout en leur reprochant de faire la même chose avec d’autres.

                                                                          De fait, donc, il y en a un qui ne se rend pas compte que ses commentaires sont bien évidemment « à double tranchant ».

                                                                          De fait également, cela vérifie l’assertion que je posais : vous êtes plus attachés à coller des étiquettes aux autres qu’à répondre à leurs questions et à vous mouiller un peu.

                                                                        • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 16:23

                                                                          vous allez peu etre traiter la moitié des Agoravoxiens de débilos et la majorité des Suisses aussi !!

                                                                          Ce que vous ne comprenez pas c’est que c’est vous qui etes manipulés par des théories mondialistes et croyez moi les marketteurs les banquiers et les communicants de l’Europe foireuse et des mondialistes de l’euro rente, n’ont rien à envier aux nazis, et sont bien plus racistes derrière leurs grands discours de morale d’éthique, de bio et de tolérance (zéro chez eux) que vous et moi...

                                                                          Et vous ennerver après des gens qui ne pensent pas comme vous ça les réjouis, ils ont toujours régné en semant la zizanie organisée avec par exemple des organisations pour le racisme qui ne sont que des outils financés en sous main par les Bilderberger !!


                                                                        • Cogno2 29 novembre 2010 16:10

                                                                          Enfin, je vais pas vous demander plus longtemps de réfléchir, il suffit de lire les commentaires ici pour voir que c’est l’émotionnel qui agit, la rage, la haine, bref le genre du truc qui fait de nous des animaux.

                                                                          Si un jour vous vous rendre compte du contenu de vos écrits, vous aurez honte.


                                                                          • Castor 29 novembre 2010 16:13

                                                                            Entièrement d’accord.

                                                                            Faudrait être con pour ne pas le voir.

                                                                            La haine de l’autre, c’est aussi la haine des idées de l’autre, celle qui autorise toutes les insultes.

                                                                            Merci d’avoir mis le doigt dessus !

                                                                          • Cogno2 29 novembre 2010 16:23

                                                                            Faudrait être con pour ne pas le voir.

                                                                            Pour ça que tu vois rien ?

                                                                            Sans rire, ce qui me navre, au délà des idées que je trouve simplettes et crasseuses, c’est la débilité de leur défenseurs, la médiocrité de leur discours, le fait qu’il soient incapable d’exprimer des arguments clairs, incapables de faire autre chose que de ressortir les même phrases que dans les années 30.

                                                                            Lisez un type comme Calmos, il n’y a rien dans ses écrits, aucune idée rien, c’est le vide sidéral, il ne fait que beugler, et ils sont plein comme ça.
                                                                            Il me traite de socialo à longueur de temps parce qu’il n’a rien à dire, même si j’ai jamais été socialo, c’est tous ces comportements qui sont des comportements d’attardés qui m’agacent.

                                                                            Quand aux insultes, désolé mais je suis comme ça, face à la mauvaise foi répétée, quand celui d’en face refuse d’exposer la moindre idée, le pense que c’est un con, et j’écris que c’est un con.


                                                                          • Castor 29 novembre 2010 16:25

                                                                            Encore une fois d’accord !

                                                                            Vraiment, ces mecs qui beuglent et insultent sans apporter d’idée, ça fait chier.

                                                                            Décidément, nous nous rejoignons sur plus d’un domaine, non ?

                                                                          • Cogno2 29 novembre 2010 17:25

                                                                            Ecoute vielle bouse ramollie, ta question n’en est pas une, c’est une fausse question avec la réponse déjà faites, une preuve de plus de ta malhonnêteté, de ta vacuité intellectuelle.
                                                                            Ca s’appelle une question piège, une question avec une seule réponse possible, donc si elle est bien choisie, elle ira nécessairement dans ton sens, c’est une pratique bien connue en politique, mais qui ne marche pas avec moi.

                                                                            Moi je t’ai simplement demandé une idée, un argument ?
                                                                            Ou ce que tu aurais dit si les suisses avaient votés autrement ?
                                                                            Aurais tu vanté avec autant de ferveur le « peuple souverain », la « démocratie » ?

                                                                            Des questions simples, mais auxquelles il peut y avoir plusieurs réponses, de vraies question, pas comme la tienne.

                                                                            Et quelles sont tes réponses ?
                                                                            Comme d’hab, rien.

                                                                            J’attends le jour miraculeux ou tu diras quelque chose de censé, avec une reflexion derrière.
                                                                            Je n’ai pour l’instant que les slogans tout faits que tu beugles.


                                                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 17:35

                                                                            Tu peux pas comprendre Cogno , t’ es mal latéralisé , quand tu écris censé au lieu de sensé il est ordinaire que le restant soit confus dans ta tête .


                                                                            censé : = supposé 

                                                                            sensé : = qui a du sens 

                                                                            t’ as aussi encenser  : = brûler de l’ encens 

                                                                            essence 

                                                                            aisance 

                                                                            et toutes ces choses ....


                                                                          • Cogno2 29 novembre 2010 16:17

                                                                            Le pire, c’est que dans l’absolu je suis pour expulser les pires parasites.

                                                                            Mais je sais que dans la pratique, c’est catastrophique ce genre d’idée, avec des effets collatéraux non négligeables.
                                                                            Vous voulez résoudre un problème ? Vous allez en créer 10 autres avec votre fausse solution de facilité, la méthode « confort » comme le dit si bien castor.


                                                                            • Castor 29 novembre 2010 16:21

                                                                              C’est déjà un poil mieux, encore que certains verraient un très léger début de contradiction.

                                                                              Mais là où je bute, c’est quand vous m’attribuez des idées que je n’ai pas exprimées.
                                                                              Où voyez-vous, dans mes commentaires, que je serais pour cette mise à l’écart des « parasites » ?

                                                                              Sous le terme de « confort », je ne faisais que juger de la position de certains qui ne se mouillaient pas sur le fond pour préférer se poser en moralistes.

                                                                              Une fois collée, l’étiquette a du mal à partir, hein ?

                                                                            • Cogno2 29 novembre 2010 16:27
                                                                              Sous le terme de « confort », je ne faisais que juger de la position de certains qui ne se mouillaient pas sur le fond pour préférer se poser en moralistes.

                                                                              En quoi celui qui approuve se mouille plus que celui qui refuse ?
                                                                              Ce n’est pas lui qui ira les mettre dehors, lui, il restera bien au chaud et verra ça le soir sur TF1 à 20h00.
                                                                              Alors oui, pour expulser le trou de balle du grand banditisme, il n’aura pas d’états d’âme, mais quand il faudra virer celui qui vole pour filer à bouffer à ses mômes, j’espère pour lui qu’il en aura et que ça le fera réfléchir.

                                                                              Une fois collée, l’étiquette a du mal à partir, hein ?

                                                                              T’as remarqué aussi ?


                                                                            • Castor 29 novembre 2010 16:31

                                                                              Bon, moi reprendre pour les durs de la comprenette :

                                                                              moi avoir dit confort pas pour dire moi trouver bien que nous mettre les gens dehors si eux pas gentils.

                                                                              Moi avoir dit confort pour désigner eux qui donnent pas solution à problème mais donnent mauvais point à eux qui donnent avis.

                                                                              Bref, t’es con ou quoi ?
                                                                              Où as-tu lu dans mes commentaires que j’approuvais la solution de mettre dehors les délinquants ?????????

                                                                            • Cogno2 29 novembre 2010 16:31

                                                                              C’est déjà un poil mieux, encore que certains verraient un très léger début de contradiction.

                                                                              Du tout, virer les « étrangers délinquants » est la première solution qui viens à l’esprit, sans le moindre raisonnement, c’est instinctif, ça tiens du réflexe.

                                                                              Mais comme je suis censé être humain et réfléchir, je m’aperçois vite que cette solution est une fausse solution de facilité, qui ne vas pas résoudre grand chose, et qui risque de faire des dégats.

                                                                              Il n’y a donc aucune contradiction, je ne suis affilié à rien, j’ai mes idées, en général plutôt à « gauche », parfois à « droite », mais je n’appartient ni à l’un ni à l’autre, et çe ne risque pas d’arriver... n’en déplaise à Calmos.


                                                                            • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 16:37

                                                                              Il ne faut pas comprendre ce que certains médias bien à la solde des banquiers du mondialisme veulent nous faire comprendre de travers... ouvrez les bras, baissez votre froc... et il vous sera donné un grand merci et un grand coup de pied dans le cul si vous ne faites pas comme on vous dit !! sinon vous serez traités oh insulte suprême de raciste !!

                                                                              Pauvres européens !! meme un troupeau d’ânes aurait compris plus vite la manipulation !!

                                                                              la pseudo mixité avec des voyous imposée, n’est que l’un des pans du plan des mondialistes pour créer de la tension, du stress, dégringoler le niveau intellectuel et social !!

                                                                              les suisses refusent cela au moins eux ne baissent pas leur froc devant les sornettes et opérations de propagandes hypocrites et démagos des marketeurs du mondialisme...


                                                                            • Cogno2 29 novembre 2010 16:41

                                                                              @Castor

                                                                              Ils aiment les étiquettes, ces bougres de donneurs de leçons : un mot sur l’immigration et vous êtes taxé de frontisme sans aucun scrupule.

                                                                              En lisant ça, je fais partie des bougres de donneurs de leçon non ?
                                                                              Même si je prends soin d’’écrire :que les types qui votent la Marine, ou qui ont des idées assez proches, car on peut avoir des idées communes avec es gens sans pour autant voter pour eux.


                                                                            • Yohan Yohan 29 novembre 2010 16:25

                                                                              Bravo les Suisses, pays où le citoyen ne compte pas pour du beurre...pas comme chez nous où seuls les nostalgiques de Staline et de Pol Pot associés à la droite canaille tentent de nous faire passer des vessies pour des lanternes, en bernant la population.


                                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:29

                                                                                Est-ce qu’ au moins un étranger a-t il été  prévenu que c’ était pas gentil de tuer une personne , ou le sait-il que la traite des blanches ça fait pas joli-joli ? 


                                                                                Parce que si on les met dehors sans même qu’ ils sussent la législation en vigueur c ’est désagréable pour eux , je trouve ...

                                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:32

                                                                                  Il faut toujours prévenir les gens de ce qui les attend ,un fabricant de mour à fricro ondes a été obligé de marquer sur le mode d’ emploi qu’ ne devait pas sécher les animals dans le four . 


                                                                                  • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 16:42

                                                                                    En Suisse au moins un étranger qui commet une bévue est sanctionné...

                                                                                    Dans notre pays on cherche des excuses, des circonstances atténuantes sous prétexte que c’est un pauv immigré !!

                                                                                    c’est pas ça le racisme à la française, adapter la loi et menacer e racisme et de discrimination ceux qui veulent appliquer la meme loi à tout le monde !!


                                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:40

                                                                                    En fait pour la tranqulilité des pays visités  c ’est mieux que ceux envisagent de commettre des crimes et des lits ben tout simplement qu’ ils restent chez eux , comme ça on a pas besoin de les renvoyer .


                                                                                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:42

                                                                                      Ou bien une autre solution consisterait à créer un pays avec que des criminels comme ça si ils se tuent entre eux on économise les tribunals .


                                                                                      • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 16:46

                                                                                        Ca c’est le Mexique ou marcher dans la rue peut rimer avec balle perdue...

                                                                                        Merci aux states voisins pour leur contribution à tous ces trafics à la frontière...


                                                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:43

                                                                                        Une autre solution serait que les Suisses s’ expatrient tous et laissent se démerder ceux qui ont des idées méchantes .


                                                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:45

                                                                                          Ou alors vendre des armes factices aux criminels , par exemple des couteaux avec des lames en carton , ça fait moins de dégâts ....


                                                                                          • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 17:02

                                                                                            et des masques d’Obama, Sarkozy, Merkel ou Berlusconi !!


                                                                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:47

                                                                                            Tu aimes pas les grosses Mercédesses ? t’ es bête , on est très bien assis dedans ...


                                                                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 17:04

                                                                                              Salut Calmos , 


                                                                                              Ben faut le comprendre le Cogno , c ’est l’ entrée de l’ hiver , de savoir pendant quelque temps c’ est froidure congère et glaglagla certains on une baisse de tension . Faut pas s’ inquiéter au retour des beaux jours tout rentrera dans l’ ordre ;

                                                                                              Tu a s changé de blaze  ?

                                                                                            • Cogno2 29 novembre 2010 17:32

                                                                                              Oh merde, les deux bouffons de pacotille qui se rencontrent.


                                                                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 17:37

                                                                                              C ’est ben vré 


                                                                                              La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie .... smiley

                                                                                            • bluerage 29 novembre 2010 16:48

                                                                                              bah de toutes façons

                                                                                              approuver le resultat de ce referendum fais de nous de sales racistes, tout est dit lol, c’est insultes haineuses et compagnie, et après ils disent que le camp de la haine c’est nous, Alice in wonderland, bienvenue chez les hypocrites !

                                                                                              Avec le film vous avez droit à un antivomitif car la gauche libé y’a rien de mieux pour les regimes anorexiques, tu bouffes un sandwich, ecoutes cogno et vomis !


                                                                                              • Redj Redj 29 novembre 2010 16:49

                                                                                                Il y a un truc que je ne pige pas. Si les Suisses ont voté pour ça, c’est qu’il doit y avoir un sacré problème avec les étrangers. Or, je ne trouve aucun chiffre.


                                                                                                Est-ce que quelqu’un me peut dire combien de personne seront concernées par cette mesure ?
                                                                                                 

                                                                                                • Christoff_M Christoff_M 29 novembre 2010 17:06

                                                                                                  les Suisses n’écoutent pas les sondages servis par les instituts bidons et les experts analystes des instituts financés par les mondialistes !!

                                                                                                  ils votent en leur ame et conscience !!

                                                                                                  ils n’ont pas besoin d’écouter Pujadas, Calvi, et des profs de Sciences Popo pour savoir ce qu’ils doivent ne pas penser !!


                                                                                                • Redj Redj 29 novembre 2010 17:20

                                                                                                  Ok.

                                                                                                  Donc ils ont voté contre un problème qui n’existe pas puisque le nombre d’étrangers concernés n’existe pas.

                                                                                                  Super, ils n’ont que ça à foutre les suisses ?

                                                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 17:24

                                                                                                  ils font aussi du chocolat aux noisettes ....


                                                                                                • Yohan Yohan 29 novembre 2010 17:49

                                                                                                  Cogno qui veut du bien à son prochain voudrait qu’on absolve les criminels par principe, étrangers et sans papier de surcroît, parce qu’ils seraient les pauvres victimes des escrocs de la finance mondiale.
                                                                                                  Le permis de délinquance est délivré gratuitement. Il suffit de demander à Cogno sur Agoravox...
                                                                                                  Permis Niveau 1 : vol avec effraction légitime, violence sur vieille dame ayant tenté de résister à un agresseur lâchement abandonné par l’éducation nationale 
                                                                                                  Niveau 2 : Viol sur bourgeoise des beaux quartiers, meurtre d’un commerçant ouvrant son magasin le dimanche 
                                                                                                  Niveau 3 : meurtre avec préméditation sur senior profitant d’une retraite chapeau, attentats sur population civile hors des périodes de grève, viol sur mineure qui n’aurait pas dû sortir après 22h, ... Profitez en, c’est de gauche  smiley smiley


                                                                                                • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 18:18

                                                                                                  Non, non, c’est une argumentation tellement con qu’elle ne peut être que de droite ! 

                                                                                                   smiley 


                                                                                                • sam turlupine sam turlupine 30 novembre 2010 12:18

                                                                                                  Normal ; les suisses n’arrêtent pas les suisses ; ils font des arrangements... 

                                                                                                   smiley 

                                                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 16:58

                                                                                                  Ne pas oublier que c’ est en Suisse qu’ a été inventé le fusil recourbé pour tirer dans les coins , par exemple au coin d’ un immeuble avec un fusile pareil on peut tuer à angle droit , ce qui , reconnaissons le , est fort de café .


                                                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 17:11

                                                                                                    j’ me demande bien pourquoi chez nous on fait pas des référendoumes ...


                                                                                                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 17:12

                                                                                                      Si on faisait des référendoumes chez nous j’ en organiserai un pour envoyer Ségolène et Aubry en Suisse ...


                                                                                                      • Al Kaïra Al Kaïra 29 novembre 2010 17:41

                                                                                                        NOUS SOMMES TOUS DES SUISSES ALLEMANDS.

                                                                                                        Allez, bravo aux Suisses qui font tout pour ne pas nous ressembler et résistent à la dictature bourgeoise européenne.


                                                                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 novembre 2010 17:44

                                                                                                          Des bourreuses d’ urnes ? 


                                                                                                          franchement je préfère les nanas aux cheveux  auburnes ... 

                                                                                                          Il parait que ségo et aubry vont sortir un laurel et hardy  ça s’ appellera Ségobrelle et Aubry chez la bonne du curé ...

                                                                                                          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 29 novembre 2010 18:02
                                                                                                            Il est inexact de dire que cet référendum signifie la validation de cette loi xénophobe ; c’est au parlement suisse de déclarer cette loi constitutionnelle (il n’ y a pas de conseil constitutionnel en Suisse), c’est à dire conforme à la constitution suisse. Or au parlement il n’y a pas de majorité, pour le moment, pour la valider . Ce référendum n’a donc aucune valeur constitutionnelle car la constitution en Suisse, contrairement à la France, ne relève pas de la démocratie directe , mais de la démocratie représentative.

                                                                                                            De plus cette loi est en conflit avec les traités européens que la Suisse a signés et validés
                                                                                                            Cette loi en état est donc inapplicable tout autant que la loi sur les minarets qui, pour le moment, est restée lettre morte pour la même raison !

                                                                                                            Il est temps que les commentateurs travaillent la question du droit comparé...et des droits de l’homme qui impliquent les droit de la défense et de la peine proportionnée au délit et donc la non-automaticité d’une sanction.

                                                                                                            • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 18:15

                                                                                                              Merci, Sylvain Reboul 


                                                                                                              Coucou, Jean d’Hoteaux ; une petite séance de thérapie ? 
                                                                                                               smiley

                                                                                                            • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 29 novembre 2010 19:30

                                                                                                              @ Sylvain Reboul :

                                                                                                              Ce que vous écrivez est absolument inexact :

                                                                                                              " Il est inexact de dire que cet référendum signifie la validation de cette loi xénophobe ; c’est au parlement suisse de déclarer cette loi constitutionnelle (il n’ y a pas de conseil constitutionnel en Suisse), c’est à dire conforme à la constitution suisse. Or au parlement il n’y a pas de majorité, pour le moment, pour la valider . Ce référendum n’a donc aucune valeur constitutionnelle car la constitution en Suisse, contrairement à la France, ne relève pas de la démocratie directe , mais de la démocratie représentative. « 

                                                                                                              1° Passons sur votre appréciation de la xénophobie ...

                                                                                                              Il ne s’agit pas d’une loi, mais d’un amendement constitutionnel, car contrairement à ce que vous affirmez, la »Constitution fédérale de la Suisse« relève de la démocratie directe et d’elle seulement !!
                                                                                                              Tout amendement constitutionnel requiert ce que l’on appelle la double majorité : celle du peuple appelé à se prononcer, ainsi que celle des cantons !
                                                                                                              Prétendre comme vous le faites que »ce référendum« - qui est en fait une »initiative populaire« - ne serait pas constitutionnel est tout simplement sidérant !

                                                                                                              3° Vous écrivez aussi :
                                                                                                               » Cette loi en état est donc inapplicable tout autant que la loi sur les minarets qui, pour le moment, est restée lettre morte pour la même raison ! « 

                                                                                                              Encore une fois, il s’agit d’un article constitutionnel et c’est sur la base de ce texte que le Parlement devra légiférer pour créer une loi, en respectant le texte approuvé ce dimanche, tout en tenant compte du »droit international« et des accords signés par la Suisse ...
                                                                                                              Pour l’interdiction de la construction de nouveaux minarets, c’est pareil : il s’agissait aussi d’un amendement constitutionnel.
                                                                                                              C’est ainsi que cela fonctionne !

                                                                                                              4° Sylvain Reboul, je vous sais opposé à la démocratie directe, nous avons déjà échangé sur le sujet à la suite de la votation sur l’interdiction de construction des minarets.

                                                                                                              La Suisse est un pays complexe et ses institutions davantage encore. Je le sais car j’ai tenté d’en expliquer quelques rudiments à »sisyphe« , mais j’y ai renoncé ...
                                                                                                              Expliquer le fonctionnement des institutions d’un pays fédéral tel que la Suisse à des Français élevés au biberon du jacobinisme est une gageure !

                                                                                                              Pour ceux que cela pourraient tout de même intéresser, voir la »Constitution fédérale de la Confédération Suisse". L’interdiction de construction des minarets y figure à l’Art. 72, alinéa 3 !

                                                                                                              Et oui, sisyphe, je suis sorti de ma boîte ... smiley


                                                                                                            • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 18:13

                                                                                                              Je reviens là-dessus, bizarrement passé sous silence ; 

                                                                                                              On notera, également, dans le vote d’hier, les résultats suivants : 

                                                                                                              Les électeurs suisses ont par ailleurs également rejeté à 58,5% une proposition du Parti socialiste (centre gauche) de taxer à au moins 22% les revenus annuels supérieurs à 250.000 francs (190.000 euros environ).Il s’agissait, selon ce projet, de fixer un impôt sur le revenu minimum, alors que les taux d’imposition varient actuellement entre cantons, ce qui permet à certains d’entre eux d’attirer les entreprises et les riches contribuables.

                                                                                                              L’extrême-droite, c’est exactement ça : 

                                                                                                              - dehors les étrangers fraudeurs (ou pas, même) 
                                                                                                              mais 

                                                                                                              - pas touche au pognon ; étranger ou pas... 

                                                                                                              A bas la petite délinquance, mais respect pour la grosse.. 

                                                                                                              De vrais démocrates... 
                                                                                                               smiley 

                                                                                                              • Ronald Thatcher rienafoutiste 29 novembre 2010 18:29

                                                                                                                ça y est, c’est l’équipe de nuit qui arrive, la relève... smiley

                                                                                                                les 3/8 du commentaire, les forçats du copié/collé,
                                                                                                                d’un côté des cons, de l’autre les mêmes en pire ! une équipe inséparable...


                                                                                                              • Ronald Thatcher rienafoutiste 29 novembre 2010 18:32

                                                                                                                tout ceux qui sont contre le résultat de ce referundum populaire suisse ne valent pas mieux que sarkozy avec le traité de lisbonne... la démocratie oui, mais la mienne d’abord !!!


                                                                                                                • Yohan Yohan 29 novembre 2010 19:12

                                                                                                                  ça s’appelle le boulevard de la repentance. smiley


                                                                                                                • Muriel Muriel 29 novembre 2010 18:40

                                                                                                                  Démocratie pour tous !

                                                                                                                  Minarets : des musulmans de Suisse veulent lancer une initiative

                                                                                                                  Un an après la votation sur les minarets, des musulmans de Suisse ont décidé de lancer une initiative populaire visant à abolir leur interdiction. Le texte devrait être soumis à la Chancellerie fédérale pour examen « dans tous les cas » en janvier 2011.

                                                                                                                  Un comité d’initiative « le plus large possible » doit être créé d’ici la fin décembre au plus tard. Le Conseil central islamique suisse (CCIS) est en contact avec différents acteurs des milieux politiques, culturels et scientifiques.

                                                                                                                  Si l’on veut abolir l’interdiction des minarets en Suisse, il faut le faire en empruntant la même voie utilisée pour introduire cette interdiction, ont expliqué des représentants du CCIS.

                                                                                                                  Incompréhension

                                                                                                                  A part engendrer de l’incompréhension, l’interdiction des minarets « n’a servi à rien », si ce n’est à ternir l’image de la Suisse à l’étranger, estime le CCIS. Elle est en contradiction avec la constitution concernant l’égalité des droits et la non-discrimination.

                                                                                                                  L’interdiction « vise clairement l’abaissement des musulmans en Suisse », affirme le CCIS. Du point de vue du droit de bâtir, le minaret n’est pas différent d’un temple hindouiste ou bouddhiste ou d’un clocher d’église.

                                                                                                                  « Faux-pas »

                                                                                                                  Le CCIS dit avoir « espéré en vain » qu’un « débat fertile » s’instaure après la votation pour savoir comment la minorité musulmane peut être acceptée « en tant que citoyens valables et non-stigmatisés ». Au lieu de cela, « les élites politiques » se sont contentées d’expliquer à l’étranger que ce vote était un « faux-pas ».

                                                                                                                  Le 29 novembre 2009, le peuple suisse a accepté l’initiative de l’UDC contre les minarets par 57% des votants. En octobre dernier, le Conseil des Etats a rejeté une pétition exigeant que l’interdiction des minarets soit retirée de la constitution. Islamisation rampante

                                                                                                                  Tout autre son de cloche du côté du comité anti-minaret, qui se dit mécontent de l’immobilisme du Conseil fédéral. « Depuis un an, nous attendons une prise de position du gouvernement sur la mise en oeuvre de l’initiative, mais en vain », a relevé le comité dit d’Egerkingen. Il a présenté un manifeste contre l’islamisation de la Suisse.


                                                                                                                  • Yohan Yohan 29 novembre 2010 19:07

                                                                                                                    « Ternir l’image de la suisse à l’étranger » mais où donc sinon dans les pays arabes ?, ça oui mais on s’en fout.


                                                                                                                  • Philodeme Philodeme 29 novembre 2010 18:41

                                                                                                                    Les suisses s’en foutent de vos raisonnements mondialistes bébêtes ... ils ont raison ... çà n’empêchera nullement les riches de tous les pays de placer leur fric chez eux.

                                                                                                                    Ceci dit allez sur les sites comme dailymotion et écoutez les explications d’Oskar Freysinger qui est loin d’être un imbécile, nos dirigeants feraient mieux de réfléchir à ce qu’il explique d’ailleurs très bien !


                                                                                                                    • 65beve 65beve 29 novembre 2010 18:50

                                                                                                                      Bonsoir vous autres,

                                                                                                                      Chez nous en France on va frapper plus fort que les suisses !
                                                                                                                      La fille du borgne promet de couper la tête à tous les délinquants étrangers.
                                                                                                                      Sacré Marine va ! Quand on n’a pas de programme, on rameute tous les blaireaux avec l’odeur du sang.


                                                                                                                      • Yohan Yohan 29 novembre 2010 19:01

                                                                                                                        Le vrai blaireau c’est celui qui déforme les propos.


                                                                                                                      • Yohan Yohan 29 novembre 2010 19:10

                                                                                                                        La volonté du peuple SIsyphe s’assoie dessus. Pour lui, la seule qui compte c’est la volonté du peuple de gauche. Et ce mec se dit démocrate.... smiley smiley


                                                                                                                      • le-Joker le-Joker 29 novembre 2010 19:13

                                                                                                                        La fille du borgne promet de couper la tête à tous les délinquants étrangers.

                                                                                                                        C’est dommage ça ne me plait qu’à 50% si elle pouvait y ajouter tous les délinquants qu’ils soient étrangers ou pas ça aurait de la gueule c’est le cas de le dire !


                                                                                                                      • diego149 diego149 29 novembre 2010 18:54

                                                                                                                        Les journalistes indépendants ? Mort de rire !!!! Quand on sait qu’en France 80% des journalistes sont de gauche. Et pas d’une gauche populaire ... Non, non de la pire de toute, la gauche « bobo » bisnounours. Tout le monde est beau et gentil.Celle qui vit dans les beaux quartiers.
                                                                                                                        Ici mon seul moyen d’information, hors internet, pour savoir ce qui se passe en Europe est la chaine francophone TV 5 Mundo. Je vous passe les commentaires des journalistes sur les suisses, à l’annonce des résultats de cette votations, voués à la vindicte des autres pays ( Quels autres pays ? et qui ? Le peuple je ne pense pas. L’élite auto proclamée ?) Ils ont annoncé l’information presque ’en se bouchant le nez !!!!! C’est ça Monsieur Frioud votre presse indépendante. Pour ces gens là on ne doit interroger le peuple que si il est d’accord avec leurs idées. Sinon ils appellent ça du populisme.


                                                                                                                        • sisyphe sisyphe 29 novembre 2010 19:14

                                                                                                                          Par diego149 (xxx.xxx.xxx.124) 29 novembre 18:54

                                                                                                                          Les journalistes indépendants ? Mort de rire !!!! Quand on sait qu’en France 80% des journalistes sont de gauche. 


                                                                                                                          C’est vrai ; les rigolos sont de sortie !

                                                                                                                           smiley smiley 

                                                                                                                          Allez, un petit cours de rattrapage...

                                                                                                                           smiley 


                                                                                                                        • FrenchGreg 29 novembre 2010 18:54

                                                                                                                          Vue l’indignation ambiante, on a l’impression que les Suisses ont rétabli les camps de concentration. 


                                                                                                                          Je suis toujours surpris du zèle de certains pour défendre les criminels face aux gens honnêtes. Personnellement, je ne mange pas de ce pain là. Si j’étais Suisse, j’aurais voté oui.

                                                                                                                          Pourtant je ne suis ni un salaud, ni un raciste.

                                                                                                                          PS : Sysiphe et Perseus, pas la peine de vous fatiguer à m’insulter, je sais ce que vous avez envie d’ecrire, je vous averti que ca n’aura aucune prise sur moi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès