• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Melbourne : une française se fait traiter de « sale pute et de salope » (...)

Melbourne : une française se fait traiter de « sale pute et de salope » parce qu’elle chante en français dans un bus

Le soir du 11 novembre un groupe d'amies revenait d'une journée à la plage à Melbourne (sud) lorsque l'une d'elle s'est mise à chanter en français, sa langue natale, dans l'autobus bondé. Un passager Australien ne supportant pas d'entendre la langue française, l'interpelle en criant : "Speak English or die motherfucker" ("parle anglais ou meurs enculée)") et de menacer de "couper les seins de cette salope".

JPEG - 68.3 ko
Captured on camera ... three people caught abusing a female commuter aboard the bus. Photo : YouTube
Read more : http://www.theage.com.au/victoria/racist-rants-mar-suburban-bus-ride-20121121-29p2r.html#ixzz2CwlO8vOn

Une autre passagère a pris le relais en scandant "Aussie, Aussie, Aussie" ("Australien" en argot), un cri de ralliement patriotique que l’on pousse dans les stades.

Croyant à un jeu bon enfant la Française a continué à chanter, un peu plus fort. Puis les choses ont dégénéré, des passagers à l'avant du bus se sont énervés et se sont mis à insulter les Françaises.

Un comédien, Mike Nayna, également passager dans ce bus, a filmé l'altercation et l’a mise en ligne sur internet avec des commentaires antiracistes. La vidéo de l'incident a été visionnée plus d'un million de fois.

Selon lui, la Française a crié "Mais vous êtes fous ! » aux gens qui l'insultaient. Puis, elle a apparemment dit à des gens de partir, ("Just go, you can go now"). vu que c'était leur arrêt, on voit ensuite sur la vidéo une femme lui proposer peu sympathiquement de descendre du bus, apparemment pour régler les choses dehors. Son compagnon qui pousse une poussette avec un jeune enfant dedans, ajoute alors :

"Putain je vais te planter, salope, si tu parles à ma meuf comme ça ! Vas-y, descends, sale pute !"

Pendant que cet 'homme descend après sa femme, un autre passager crie à la Française :

"Tout le monde dans ce bus veut te tuer, et va falloir que tu descendes à un moment ou à un autre, salope !".

L'homme à la poussette crie à son tour  : "Ouais, viens, connasse ! Regarde-toi ! On te l’a dit quatre fois, descends".

Le couple, qui est descendu du bus, frappe alors la vitre au niveau des françaises et on entend le bruit d'une vitre cassée, alors qu'un passager crie au chauffeur de fermer les portes et de repartir.

Le passager auteur de la vidéo, Mike Nayma a déclaré au journal "The Age" que les agresseurs s'encourageaient les uns les autres dans une mentalité de foule. Il explique également qu'au début, il a essayé d'intervenir dans la dispute, mais qu'il a été accueilli par une tirade raciste d'un des hommes disant que "les noirs devraient s'asseoir au fond du bus" (il a la peau marron clair). Un autre passager a donné une bière à l'un des agresseurs et lui a proposé d'utiliser son couteau de pêche, ajoute-t-il.

La police a lancé une enquête pour retrouver les agresseurs, aidée en cela par plusieurs médias et de nombreux utilisateurs de Twitter qui multiplient les appels à témoignages.

L'affaire choque l'Australie et dans la presse les condamnations sont unanimes. De The Age au Herald Sun en passant par le Brisbane Times, les éditorialistes reconnaissent que le racisme est un problème récurrent dans le pays, certains appelant à faire des agresseurs des exemples.

Cet incident a en effet rouvert le débat sur le racisme au sein de la société australienne, dont la dernière expression fut le meurtre d'un étudiant indien en 2010.

La Française, dénommée Fanny Desaintjores, a été contactée par le journal The Age, dans lequel elle confie : "J'ai réalisé qu'on n'aurait peut-être pas dû chanter dans les transports publics mais je trouve incroyable qu'ils aient réagi comme ça", en ajoutant "Nous aurions pu avoir une conversation et parler calmement au lieu de toutes ces insultes et ces menaces", Elle déclare que ses amies et elle ont entonné "des chansons populaires françaises joyeuses, pas grossières, probablement il ne connaissait pas la chanson et ne comprenait pas les paroles" .

Elle et ses amies n’ont pas compris les menaces : "Je pensais qu’il plaisantait au début et quand j’ai réalisé que ce n’était pas le cas, moi et mes amies ont cessé de rire. Nous avions peur qu’il nous frappe."

Melbourne est la capitale de l'État de Victoria, son premier ministre a qualifié l'agression d'"absolument honteuse" et appelé la population à dénoncer ses auteurs afin que les autorités leur "passent un bon savon".

L'ambassade française en Australie a été contactée par le Guardian, elle condamne l'agression, et assure que la jeune femme n'a pas pris contact avec elle.

Sources : Wikipédia, theage.com, heraldsun.com, brisbanetimes.com, theage.com, The Guardian,


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • cogno4 22 novembre 2012 12:41

    Faire des « articles » sur des faits divers qui font le « buzz » comme on dit.... mouais, bof.
    Surtout pour ne rien dire de plus que ce qu’on peut trouver ailleurs.

    Vous voulez en venir ou ?
    Montrer qu’il y a des abrutis partout ?
    Quel scoop, moi j’en vois tous les jours sur AV.


    • Serpico Serpico 22 novembre 2012 20:38

      Ah mais pour faire la même chose sur les musulmans, cogno, il trouve que c’est nécessaire...

      Pourquoi ne met-il pas ce qu’il voit sur le compte des « abrutis partout » ?


    • picpic 22 novembre 2012 12:42

      C’est quoi le sujet ?
      a) Sur la planète terre oh mon dieu, il y a des racistes...
      Ou plutôt...
      b) Qui que vous soyez où que vous soyez quoi que vous fassiez, big brother is watching you !

      Qu’est ce qui est le plus inquiétant ?


      • LE CHAT LE CHAT 22 novembre 2012 12:58

        il y a des cons partout , c’est la règle !
        en conclure sur la stigmatisation des australiens ?

        Justement , ce matin de très bonne heure , je suis tombé sur un reportage sur un français
        qui avait émigré en Tasmanie , et qui était devenu le maire régulièrement réelu dans ce village d’une île découverte par un français en 1772 , et tous les ans il faisait une fiesta baguette fromage très appréciée .....


        • T.REX T.REX 22 novembre 2012 19:23

          Cette histoire n’illustre pas le racisme mais la xénophobie, nuance importante  !


        • Castel Castel 23 novembre 2012 08:39

          Cette histoire n’illustre pas le racisme mais la xénophobie, nuance importante !

          Pas d’accord. On devrait parler de Culturophobie. C’est quelqu’un qui croit dur comme fer à la supériorité de la culture Australienne/ Anglo-saxonne. Cela ne fait pas une grande différence si on le compare avec Hitler pour l’Allemagne.


        • T.REX T.REX 23 novembre 2012 19:50

          OUI je suis d’accord, c’est de la culturophobie . Mais n’exagérons rien, chez Hitler il y avait encore autre chose !


        • cubrad 25 novembre 2012 12:55

          il y a des cons partout, c’est vrai, mais, vue la fréquence avec laquelle on tombe dessus, ils doivent constituer une part importante de la population.


        • appoline appoline 25 novembre 2012 13:09

          Il faudrait que quelqu’un explique à ces débiles qu’à l’origine le blanc n’habitait pas l’Australie.


          Le Chat a raison, les cons sont aussi partout ; une QI de bulot plus quelques pintes de bière, les neurones doivent patauger dans un beau merdier

        • Radix Radix 22 novembre 2012 13:00

          Bonjour

          Qui n’a pas entendu en Angleterre les anglais dire : « Les bougnoules ça commence à Calais » ?

          Le French bashing est un sport national la bas et cela s’exporte dans leur colonies.

          Au fait l’Australie c’est quoi pour un anglais ? « Bagnards et lapins » !

          Radix


          • Talion Talion 22 novembre 2012 13:10

            « Qui n’a pas entendu en Angleterre les anglais dire : » Les bougnoules ça commence à Calais«  ? »

            Heu... Ben... Je dois avouer que c’est la première fois que j’entends dire ça...  smiley 

            « Le French bashing est un sport national la bas et cela s’exporte dans leur colonies. »

            Sympa... Et dire qu’on nous reproche d’avoir une dent contre eux depuis la guerre de cent ans... Il n’y a peut-être pas que cela qui explique « nos si cordiales relations » finalement...


          • Radix Radix 22 novembre 2012 13:50

            « Les bougnoules ça commence à Calais » la première fois que j’ai entendu cette phrase, c’était à Trinity College à Dublin (un collège d’Oxford) prononcée par un étudiant anglais qui m’avait entendu discuter avec des étudiants irlandais.
            Il faut dire qu’il en avait autant au service des irlandais !

            Ma belle-mère qui a longtemps vécu dans une colonie anglaise m’a confirmé qu’elle était fréquemment employée mais rarement à portée d’oreille d’un français. Elle l’a entendue car elle avait été prise pour une anglaise !

            Radix


          • Radix Radix 22 novembre 2012 14:44

            Bonjour Edelweiss

            Les australiens ne devraient jamais oublier qu’ils sont des immigrés... Comme les lapins !

            Radix


          • Aldous Aldous 22 novembre 2012 16:54

            Des immigrés ? pas exactement, c’est des bagnards, des orphelins et des prostituées déportés sous Victoria. Pas franchement la population la plus éduquée du royaume.


            Et a Melbourne en particulier ces milords et leurs ladies ont vu debarquer un certain nombre de refugiés europées au XXe siecle, dont environ un million de Grecs d’Asie Mineure, chassés par Mustafa Kemal ce qui en a fait la seconde ville grecque après Athènes. Communauté assez importante pour continuer a parler sa langue. Depuis sont arrivés en masse des asiatiques qui parlent aussi leur langues et vivent en communautés.

            J’imagine que les milords et leurs ladies ont developpé un sentiment d’irritabilité aux dialectes non anglophones... 

            La solution serait peut etre d’obliger tous ces gens a parler da langue du pays : L’aborigène ?


          • hunter hunter 22 novembre 2012 18:14

            oui, oui , exact !

            En fait c’est souvent la phrase « Africa starts in Calais », ( l’Afrique commence à Calais) que l’on entend !

            A la fin des ann« es 70, certains magasins (si je me souviens bien, je crois que c’était du côté de Brighton, mais étant vioque, ma mémoire flagelle ) inscrivaient : ’interdit aux chiens et aux français » !

            C’était suite à de nombreux « incidents » qui s’étaient passés, surtout de type « incivilité ».

            H/


          • Castel Castel 23 novembre 2012 08:43

            « Les bougnoules ça commence à Calais »

            C’est pas loin de ce que pensent les Allemands de nous...


          • Romain Desbois 23 novembre 2012 09:16

            Justement il y en a qui aimeraient bien quitter la France mais c’est la France qui les retient prisonniers.

            Il faudrait faire une loi qui dit que les hommes naissent libres et égaux en droit.

            Mais bon je ne crois pas que ca passerait smiley


          • appoline appoline 25 novembre 2012 13:13

            L’Angleterre est comme certaines de nos régions françaises, à force de copuler entre eux, la débilité s’installe, ajouter à cela la pauvreté qui règne dans certaines villes anglaises, les populations qui stagnent, cela ne fait pas bon ménage


          • Talion Talion 22 novembre 2012 13:07

            Bof... Des cons il y en a hélas partout... Rien de neuf sous le soleil.

            Par contre j’aime beaucoup le vidéo-montage que Mike Nayna a fait concernant l’incident !  smiley


            • Radix Radix 22 novembre 2012 13:33

              Bonjour Talion

              « Des cons, il y en a partout » ! Exact !

              Cette vidéo n’aurait pas d’importance si les personnes étaient un groupe de jeunes un peu ivres qui avaient proféré ces insultes.

              Mais la on voit un père de famille avec sa femme, un bébé et un autre enfant un peu plus grand qui crache sa haine gratuite parce qu’il a entendu une chanson en français !
              Et il n’est pas le seul !
              Qu’est-ce qu’on devrait dire avec toutes les daubes en anglais que l’on entend à longueur de journée sur nos médias ?

              Visiblement les anglo-saxons sont très paresseux avec les langues !

              Radix


            • LES MORMONS EN AUSTRALIE SERAIENT AUSSI CONS QUE LEURS FRERES US

              heureusement que leur eveque ROMNEy n’a pas été élu ...religion PIEGE A CONS....


            • Talion Talion 27 novembre 2012 00:25

              « religion PIEGE A CONS.... »

              Ça dépend lesquelles... Celles qui affirment l’existence de la prédestination et/ou de l’élection divine sont effectivement en général des religions de cintrés xénophobes et génocidaires...

              De mon point de vue ce sont les pires, compte tenu du nombre de criminels contre l’humanité qu’elles ont tendance à générer.
              En effet, lorsque l’on affirme à quelqu’un (ayant peu de neurones) qu’il est issu de la race supérieure et/ou que Dieu à un grand projet pour lui ou son peuple, vous en faites assez facilement un fanatique que le fait de tuer des gosses n’empêchera pas de dormir.


            • Cocasse Cocasse 22 novembre 2012 13:29

              Quand je prend le métro ligne 13 ou ligne 7, les gens parlent arabe ou africain. 

              Je ne parle pas Français pour éviter ce type de déboire.
              (et donc je ne parle plus, puisque je ne sais parler que le Français !).
               smiley

              • jaja jaja 22 novembre 2012 13:50

                Cocasse tu charries... La 13 c’est ma ligne (Gabriel Péri mais je vais aussi souvent à Saint-Denis où j’habitais avant) et je n’en n’ai pas du tout la même vision que toi....

                C’est dingue le film que tu te montes !


              • Robert GIL ROBERT GIL 22 novembre 2012 14:58

                je comprends cocasse, parceque AVEC CE QUI SE PASSE EN CE MOMENT


              • Cocasse Cocasse 22 novembre 2012 14:59

                Ah, c’est donc toi l’autre français que j’ai croisé dans la rame, la dernière fois !

                Sympa ton tee-shirt che-guevara smiley
                 smiley

              • Constant danslayreur 23 novembre 2012 10:42

                Mastermind smiley


              • @cocasse

                TU POURRAIS CHANTER HEILI....HEILAU


              • Yohan Yohan 22 novembre 2012 13:42

                Encore une fois, ce n’est pas du racisme.


                • OMAR 22 novembre 2012 17:55

                  Omar 33

                  Mais bien sûr Yohan, que ce n’est pas du racisme...

                  Heu...pourriez-vous demander à Marine de faire un petit tour à Melbourne et d’y prendre le bus ?

                  Et ça serait sympa de sa part si elle leur chantait ça :
                  http://www.youtube.com/watch?v=dFyAdfQwouw


                • Yohan Yohan 23 novembre 2012 11:19

                  Omar

                  Tu mélanges xénophobie ou nationalisme avec racisme. Il n’y a pas de racisme anti-français en Australie. Il y a bien des beaufs nationalistes, comme partout et du sentiment anti français chez certains. Le racisme, c’est rejeter les autres pour leur couleur de peau notamment. Le nationalisme, c’est insulter et foutre sur la gueule de quelqu’un parce qu’il vient d’un pays qui ne te revient pas. 

                • kettner 22 novembre 2012 14:49

                  Mauvais perdants .

                  Les 33 points qu’ils s’étaient ramassés la veille au stade de France ont légèrement dû peser dans ce délire .


                  • Radix Radix 22 novembre 2012 14:55

                    Bonjour Ketner

                    Marrant nos posts se sont croisés !

                    T’as gagner !

                    Radix


                  • Morpheus Morpheus 23 novembre 2012 11:17

                    Ah, c’est marrant, je me demandais justement si, par hasard, il n’y avait pas eut une rencontre de ballon ovale la veille où les australiens auraient pris une branlée ...

                    Aaaaah, le sport, c’est merveilleux, ça rassemble les peuples, ça crée des liens, c’est l’émulation de la saine compétition ... smiley

                    [ironie]
                    Bon, en même temps, c’est des australiens, enfin non, je veux dire des bâtards anglais, des rosbifs faisandés au soleil austral (fait chaud, là-bas), des godons quoi.

                    SUS AUX GODONS ! :->
                    [/ironie]

                    (si un anglais me lit, qu’il ne prenne pas la mouche, c’est juste un trait d’ironie de bonne guerre smiley )


                  • Talion Talion 23 novembre 2012 14:16

                    Tout s’explique !...  smiley 


                  • Radix Radix 22 novembre 2012 14:53

                    Bonjour Menou 69

                    Une explication possible à ce « déferlement de haine anti-française » : la veille le XV australien s’est pris une branlée au stade de France !

                    Ce ne sont pas des racistes, ce sont des sportifs... Avec le « fair play » et tout ça, tout ça !

                    Radix


                    • Radix Radix 22 novembre 2012 17:20

                      Bonjour Actias

                      En plus, il paraît qu’ils bouffent des steaks de kangourous au petit déjeuner !

                      Ignoble !

                      Radix


                    • Morpheus Morpheus 23 novembre 2012 11:20

                      T’as déjà goûté ? (le kangourou)

                      C’est si mauvais que ça ?

                       smiley


                    • Talion Talion 23 novembre 2012 14:23

                      Moi je dis : On ne sait jamais si la viande d’un animal est mauvaise tant qu’on n’y a pas goûté...

                      Par exemple j’ai déjà bouffé du chien grillé en brochettes... Et bien c’est pas si mal !  smiley

                      Bon pour ma défense c’était en Chine et je ne savais pas que c’était du chien... En fait je ne pense pas que je l’aurai mangé si j’avais été au courant...


                    • Hubu Hubu 22 novembre 2012 15:21

                      Cette vidéo est l’exemple parmi tant d’autres qui ne donne pas envie d’apprendre cette langue qu’on appelle l’anglais qu’on se farcit déjà à longueur de journée avec ces chanteurs internationaux bas de gamme marketing qui chantent tous leurs merdes en English !!!

                      Tu est Français et tu chante en Français ?

                      Tu peux aller te faire enc... chez les Grecs si tu veux faire de l’international : en 2012 c’est comme ça !!

                      Et ça marche pour toute les autres langues d’ailleurs.

                      Et ne parlons pas de l’Anglophone moyen en France souvent qui lui ne fait pas le moindre effort de parler Français : c’est le Français qui doit parler Anglais pour lui !!
                      Cette attitude est aussi valable pour toute les autres langues avec l’anglophone moyen.

                      On ferais bien de savoir déjà parler mieux Français en France en insistant plus sur le Français quitte à avoir moins de prof pour enseigner l’English ça ne sera pas une perte !!


                      • Morpheus Morpheus 23 novembre 2012 11:22

                        En même temps, à la grande époque de l’empire romain, j’imagine que ceux-ci ne s’abaissaient pas non plus à jacter dans les dialectes des colonies gauloises, ils devaient jacter en latin, comme tout le monde smiley


                      • leypanou 22 novembre 2012 16:09

                        Imaginez la scène suivante : dans un wagon ou un bus, une arabe chante à voix haute en arabe pendant le trajet, sans tenir compte des personnes qui lui disent de la boucler et qu’elle continue de le faire ?

                        On n’a pas besoin d’être française en Australie ou arabe à Paris pour faire c. le monde autour de soi , des gens qui n’en ont rien à faire de la tranquillité des autres existent partout et cela n’est le monopole de qui que ce soit, ni en âge, ni en couleur de peau, ni en religion, ni en catégorie sociale, ni en gravité !!!


                        • Serpico Serpico 22 novembre 2012 20:44

                          leypanou

                          De là à vouloir la saigner, tout de même...


                        • leypanou 23 novembre 2012 09:48

                          @serpico :

                          La réaction de ces Australiens est au moins aussi stupide. Je n’ai pas été en Australie, mais s’ils sont « chauffés » par les médias comme en France -i.e monter en épingle tout comportement plus ou moins insupportable des tarés-, cela ne m’étonne guère.

                          Quand tout le monde respectera tout le monde, il n’y aura plus de problème. Mais, cela, on peut toujours rêver.


                        • Stof Stof 22 novembre 2012 16:33

                          Il faut employer une riposte mesurée. Faisons quelques essais atomiques au large de leurs côtes. Ca leur apprendra à ces sous-développés.


                          • easy easy 22 novembre 2012 16:39

                            Il est étrange le concept de paradis.
                            Je me demande comment des gens en sont venus à concevoir un monde paradisiaque.

                            Que chacun conçoive un espace réduit ou protégé dans lequel règne une ambiance paradisiaque, oui, ça me semble naturel. Mais l’intérêt d’un tel endroit ne vient que du contraste avec l’extérieur qui est couramment angoissant, menaçant, dur, agressif, stressant.

                            Le paradis tel qu’imaginé par certains est un espace où tout est cooool. Pas de contraste. Alors le repos, la détente ne peut pas y avoir de sens. Le paradis, s’il existe vraiment, serait à crever d’ennui ou d’ataraxie. Pas de soif pas de faim, pas de désir, pas de soulagement, pas de joie...rien.



                            Sur Terre, sur la vraie Terre, ce sont les séquences où l’on se retrouve agressé, lynché, qui nous font apprécier les espaces de repos où l’on peut faire la sieste sans se prendre un coup de couteau.

                            On voit par exemple dans les films ou les romans, des fins après un déroulé tout en stress où survient enfin un printemps, une petite rivière tranquille et ils eurent beaucoup d’enfants. C’est donc bien qu’il nous faut l’horreur pour trouver ensuite du plaisir à la tranquillité. (mais c’est là un truc bien humain car les animaux ne semblent pas avoir besoin de ce contraste et ne semblent pas jouer à narguer la mort pour ensuite jouir de l’avoir déjouée)

                            Que vaudrait une messe de Noël si en dehors de ce moment là nous étions tous à nous faire constamment des câlins ?

                            Redoutons le dur, la violence. Fantasmons éventuellement qu’il n’y ait plus que douceur. Mais ne confondons pas la logique, la nécessité, la quête de ce fantasme avec une entreprise visant à le réaliser vraiment, pour de bon.

                            Il nous faut vivre ce paradoxe de l’aspiration à la tranquillité face à la présence de la violence pour apprécier les fragiles repos glanés ici et là. Nous devons accepter le fait que marcher vers la réalisation du paradis est valide mais que le réaliser est invalide. 
                            La démarche iréniste est valide, pas sa finalisation.



                            Cela dit, je trouve qu’il y aurait une valeur inédite à promouvoir dans le monde.
                            Elle tournerait autour du tabou de l’ameutement.
                            Ce nouveau tabou irait à dire que le duel est valide mais pas la meute. Il énoncerait que si deux personnes se prennent de bec, il est absolument interdit à quiconque de s’ajouter à une des parties.

                            On peut certes se faire trancher la gorge par une seule personne. M’enfin, il m’apparaît que les pires des méfaits humains se produisent au-delà du duel à un contre un.


                            Ce qui s’est passé dans ce bus c’est d’une part le Nous-meute qu’ont formé les Françaises (ce n’était pas une fille seule qui chantait mais un groupuscule) et d’autre mart le Nous-meute qu’ont formé les autres passagers en réponse.
                            Le tabou de l’ameutement serait installé dans nos têtes, personne n’entreprendrait jamais plus d’une seule personne à la fois (fin des messes, manifs, discours et meetings. Fin des guerres alors)

                            La meute a certes sa source dans le fait qu’on réussit mieux une chasse en s’y mettant à plusieurs. Mais elle a aussi une autre source dans le fait que quand un tiers constate un duel entre un 120 kilos et un 50 kilos, il trouve ça inéquitable et cherche à compenser en s’impliquant. Mais il faudrait tout de même que nous discutions des conséquences désastreuses de cet archangisme.

                            Je vois évidemment un dommage ou une injustice dans un duel David Vs Goliath mais je vois bien plus de dommages quand des tiers s’en mêlent.
                            Il me semble étrange que personne, pas le moindre philosophe n’ait abordé cette problématique alors qu’elle est très conséquente et aboutit toujours à des affrontements massifs.


                            Il me semble que dans le strict duel à un contre un, aucun des protagonistes n’envisage d’infini. Chacun sait les limites de ses forces et ne voit que des finitudes. 
                            Alors que dès qu’arrive la coagulation de tiers, chacun envisage les infinis.
                            Et la violence infinie (du genre de l’enfer prévu par les abrahamistes) c’est cela qui me semble le plus terrorisant.

                            Je sais que l’installation en nous d’un tabou de l’ameutement ou du tiers conduirait à réexaminer aussi nos coagulations pour fabriquer tant des missiles que des ponts et des hôpitaux. Mais je trouve qu’on n’y perdrait pas tant que ça au regard du bénéfice qu’il y aurait à ne plus jamais redouter les meutes.

                            Il me semble possible que les rois ou les Etats aient interdit les duels afin de se donner le droit de toujours intervenir en tiers privilégié dans toutes les relations. Et que le résultat n’est pas forcément heureux puisqu’il aboutit à des sanctions ou punitions infinies, infernales. Cf. Madoff 120 ans de prison.

                            Je ne parviens pas à imaginer comment nous gérerions toutes les situations si nous renoncions à l’ameutement tant ça bousculerait nos codes et habitudes mais je trouve qu’il serait temps d’en discuter.
                            Nous en sommes bien venus à discuter des inconvénients de nos productions d’enfants, sujet qui semblait pourtant indiscutable il y a deux siècles. Je ne vois pas pourquoi on ne commencerait pas à discuter du problème que posent les coagulations.


                            • menou69 menou69 22 novembre 2012 17:53

                              @ easy

                              Votre logorrhée sans fin, hors sujet et incompréhensible saute d’une idée à une autre. Votre commentaire met le lecteur dans l’impossibilité de la réflexion et de la synthèse. Votre verbiage est creux et délirant.

                              Une précision concernant la petite partie que j’ai pu comprendre : la jeune femme bien qu’accompagnée par des amies dans le bus, était seule à chanter, alors je ne vois pas où était la meute que vous décrivez. Par contre la meute de râleurs et d’agresseurs elle, elle était bien réelle dans ce bus.


                            • Serpico Serpico 22 novembre 2012 20:46

                              easy « Il me semble que dans le strict duel à un contre un, aucun des protagonistes n’envisage d’infini »

                              ----------------

                              A plusieurs, ça marche ?

                              C’est pas bientôt fini, ce délire ?


                            • ZenZoe ZenZoe 22 novembre 2012 17:44

                              J’ai vécu là-bas, je sais ce que certains Australiens sont racistes et facilement énervés.
                              Mais je suis quand même étonnée par cette histoire. Les Français (et les Françaises) ne sont pas la cible préférée, ça j’en suis sûre. Leur attention belliqueuse se porte plutôt vers les gens ’de couleur foncée". Et plutôt vers des hommes.
                              Sans vouloir jouer les trolls, j’aurais quand même aimé connaître ce qui s’est passé avant l’altercation. On nous vend l’histoire d’une pauvre française toute joyeuse et poussant la chansonnette dans un bus. Je me pose des questions. Ca ne colle pas pas vraiment, à moins qu’elle n’ait été en train de chanter l’hymne français et faire des réflexions sur la défaite des Wallabies ? Que faisait-elle dans ce bus au juste ? Quelle était son attitude ? Pourquoi, voyant qu’elle offensait, ne s’est-elle pas tout simplement excusée (sorry guys, I meant no harm) ? Quelle était l’attitude de ses copines ? Australiennes elles ? Pourquoi n’ont-elles pas essayé de calmer le jeu ? Qui nous dit qu’elles ne se sont pas mal comportées elles aussi ?
                              Je ne veux pas excuser l’inexcusable, mais en France aussi les media montent en épingle des histoires qui se révèlent fausses par la suite, juste pour créer du buzz, alors je dis ... méfiance !


                              • menou69 menou69 22 novembre 2012 19:09

                                @ ZenZoé

                                Vous n’avez pas lu le texte et surtout pas les articles des journaux australiens que j’ai joint à la fin de l’article, Il vous faut simplement cliquer dans Sources. Dans chacun de mes textes je joint des liens qui se réfèrent à des articles de journaux qui ont traité le sujet.

                                Je pense que vous n’avez pas lu correctement car sinon vous ne poseriez pas toutes ces questions. La jeune femme française revenait d’une journée passée à la plage avec ses amies, au court de laquelle elles avaient fait un barbecue et profité du beau temps.

                                Dans le bus, heureuse de sa journée elle s’est mise a changé des airs populaires français. Lorsque un passager qui semblait avoir bu l’a interpellé grossièrement. Mais tout d’abord elle ne l’a pas entendu. Puis une femme a scandé : « Aussie, Aussie, Aussie » (« Australien » en argot), un cri de ralliement patriotique que l’on pousse dans les stades.

                                Elle a cru a un jeux et a chanté plus fort. Mais comme le ton montait entre cet homme, puis une femme et un autre homme elle a compris que ceux-ci ne plaisantaient pas, alors elles ont cessé de rire.

                                Les voyant s’énerver, elle leurs a dit qu’ils étaient fou, et comme le couple agressif qui était avec une poussette s’apprêtait à descendre à un arrêt elle leur a dit : « Just go, you can go now ».
                                La femme lui a dit de descendre pour s’expliquer, puis ils ont cassé la vitre du bus près d’elles, elles ont eu très peur.

                                Elle a déclaré au journal : « Je me rends compte que peut-être ’il ne faut pas chanter dans les transports publics, mais je pense que c’est fou de réagir comme cela, nous sommes tous des adultes. Nous aurions pu avoir une discussion en parlant doucement, au lieu de toutes ces insultes et ces menaces ».

                                Moi je pense que les passagers agressifs ont mal digéré la défaite de leur équipe de rugby (6 à 33) lors du match face à l’équipe de France qui a eu lieu le 10 novembre soit la veille de cet incident.

                                Ne parlant pas la langue de Molière, ils ont du penser que ces françaises les narguaient en chantant des chansons qu’ils ne comprenaient pas et dont les paroles devaient chanter la victoire de l’équipe de France.

                                Comme quoi, si les anglo-saxons faisaient l’effort d’apprendre une autre langue que la leur, le français par exemple, et bien il n’y aurait pas eu de quiproquo et pas d’incident ce jour là !

                                Voici ci-dessous le lien qui se rapporte à l’interview du passager australien qui a fait la vidéo et aussi celle de la Française. Un lien que j’avais mis dans mon texte et à la fin !!!!

                                http://www.theage.com.au/victoria/i-realised-he-wasnt-kidding—i-stopped-laughing-20121122-29r48.html


                              • Talion Talion 23 novembre 2012 10:37

                                "Moi je pense que les passagers agressifs ont mal digéré la défaite de leur équipe de rugby (6 à 33) lors du match face à l’équipe de France qui a eu lieu le 10 novembre soit la veille de cet incident."

                                Ah !... Voilà déjà un début d’explication... L’enquête avance ! ^_^


                              • jacques lemiere 22 novembre 2012 17:53

                                ben ce n’est pas du racisme, c’est de la xénophobie, et encore il s ’agit là d’une agression dont on suppose qu’elle est liée au fait que la fille chante en français :on peut être raciste et ne jamais ne prononcer un gros mot et des tas de non racistes sont des orduriers notoires.et toutes les agressions n’ont pas des motivations raciales ou xénophobes ..il se focaliser sur les actes et non les a^mes si noires qu’elles soient... mais je trouve que les gens sont si cons dans ce bus que ça demande des éclaircissements...


                                • hunter hunter 22 novembre 2012 18:36

                                  Faut pas généraliser, mais certains citoyens de cette ile-continent, ne sont pas très fins !
                                  J’ai eu l’occasion de bosser avec certains d’entre eux (des cravatés, car j’officiais en multinationale US), et en fait, à part eux mêmes, certains ont vraiment tendance à prendre les autres pour des truffes !

                                  Comme le taff se passait au téléphone (vu le décalage horaire, fallait que nous les frenchies on taff de nuit pour leur parler, car eux à 17H00, ils ont pub), mais comme c’était une multinationale us et que j’ai un peu appris leur langue aux usa, ils pensaient que j’étais ricain à cause de mon accent, et ils ne se gênaient pas pour exprimer ce qu’ils pensaient des français !

                                  Surtout que c’était au moment où Chirac avait décidé de refaire sauter des bombinettes nuke en test !

                                  J’ai joué leur jeu un moment, mais ils allaient un peu loin, alors j’ai rectifié en disant que toute cette attitude n’était pas très « compliance » et qu’en tant que citoyen français, j’étais extrêmement choqué et peiné !

                                  Après ça, j’ai écrit un courriel à une espèce de cravaté supérieur, en anglais bien sûr, et en faisant le mec très offusqué, en utilisant leur jargon à la con du genre, on bosse tous pour la même boîte, on doit tous satisfaire l’actionnaire et le client, et blah blah blah !

                                  Ben putain, le gus il savait plus où se mettre, il m’a écrit des excuses, et blah blah !

                                  Enfin, comme disait un des intervenants, il y a des cons partout, et je pense que c’est effectivement la défaite à la baballe qui a dû déclencher cette ire soudaine !

                                  D’autre part, le milieu des multinationales, c’est différent de la confrontation directe dans la rue, situation qu’a vécue cette compatriote.

                                  Par contre, chanter fort dans un bus, que ce soit à Melbourne ou ailleurs, c’est pas l’idéal !
                                  Déjà que l’espace sonore publique est pollué par les « zim boum boum » qui s’échappent des casques des différents baladeurs (qui n’a jamais eu envie de jeter par la fenêtre, et le casque, et le zombie qui va avec, me jette la première pierre...)....

                                  Be seeing you

                                  H/


                                  • Serpico Serpico 22 novembre 2012 20:35

                                    « L’affaire choque l’Australie »

                                    Tss..tss... j’en doute : vpus avez déjà vu un épisode de la série de reportages « Douanes sous haute surveillance » ?

                                    On dirait un pays assiégé : vous trébuchez sur un mot : entrée refusée.

                                    Vous avez du chocolat, un petit bout qui reste et que le petit n’a pas terminé dans l’avion ? aliment non déclaré : refoulé !

                                    Et même si vous êtes refoulé, vous ne vous en tirez pas en reprenant l’avion : l’officier chargé de vous expulser doit vous expliquer dans un bureau pourquoi vous êtes refoulé. vous voulez repartit sans entendre ses âneries ? Non ! vous devez écouter jusqu’au bout des explications inutiles. Histoire de vous emmerder jusqu’à la mort.

                                    De vrais soldats Schveik, les douaniers et les flics australiens.


                                    • focalix focalix 22 novembre 2012 20:40

                                      Bof, une telle scène aurait pu se passer à Rio, à Toronto, au Caire ou à Londres.

                                      Tout cela ne prouve rien, mais cette non-information - ou désinformation, comme vous voudrez - amène au moins une réflexion :
                                      C’est que la connerie raciste/xénophobe est aussi universelle que désespérante...


                                      • exocet exocet 22 novembre 2012 20:50

                                        En même temps, pour une Française, ce n’était pas la peine d’aller au bout du Monde pour se faire traiter de salope : il aurait suffi qu’elle passe dans la rue devant l’une de nos chances pour la France qui lui demande « tu niques ? », et ne pas répondre pour être insultée, ou bien de mal répondre pour être tabassée par plusieurs de ces sympathiques personnages...


                                        • Serpico Serpico 22 novembre 2012 20:58

                                          Dutroux était un arabe belge ?

                                          Les pires désaxés sexuels sont ? sont ? sont ?....allez, tu as deviné.

                                          Il suffit de voir les statistiques.


                                        • focalix focalix 22 novembre 2012 21:34

                                          Qu’est-ce que je disais ?
                                          Ah oui : la connerie raciste/xénophobe est aussi universelle que désespérante !


                                        • jak2pad 24 novembre 2012 03:54

                                          @ exocet : parfaitement exact.

                                          vous connaissez la Seine-Saint-Denis, semble-t-il.

                                        • exocet exocet 24 novembre 2012 17:15

                                          Bojour, Jack2pad, j’ai travaillé 8 mois en Seine Saint Denis, à Tremblay en France.
                                          Comme vous, je parle de ce que je connais, à la différence de certains ici, qui soit sont de mauvaise foi, soit parlent avec aplomb de ce qu’ils ne connaissent pas...


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 novembre 2012 21:03

                                          Ouais ,c’était pire encore du temps des éssais français dans le pacifique .....ou nos anglos-saxons de service oubliaient Bikini et autres .....
                                          Z’ont jamais pu blairer la présence de la France latine en Pacifique .
                                          La société anglo-saxonne dans toute sa splendeur ,sous le vernis multi-culturel le chacun chez soi ...
                                          Des témoinages.....les étudiants de Tahiti ,surtout lorsqu’ils sont Mahoi (Maori)


                                          • ZEN ZEN 23 novembre 2012 12:20

                                            Aita

                                            Une chose est sure, chez les Ch’tis, on accueille tout le monde sans discriminations, même les Parisiens ou les Marseillais.
                                            Vosgien d’origine, émigré cherchant du travail, j’ai été reçu à bras ouverts, sans pourtant connaître la langue... smiley


                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 novembre 2012 12:38

                                            Bonjour Zen ,c’est aussi pour celà que j’aime beaucoup les polynésiens,ce sens de l’accueil ,qui m’a fait m’y sentir bien en venant du P de Calais .
                                            Et le sens de la fete .......La fameuse bringue tahitienne .


                                          • Veniza Veniza 22 novembre 2012 21:16

                                            Il m’est arrivé lors d’un voyage aux USA de me faire insulter parce que j’étais française, juste comme ça, je n’avais rien fait rien dit, sauf qu’il y avait un petit drapeau français sur mon sac à dos ce qui a permis de m’identifier en tant que française.
                                            Dans little Italy a NY on m’a aussi regardée dédaigneusement (alors que je parlais français avec une amie avec laquelle je voyageais) et traitée de « frenchie ».
                                            C’est extrêmement choquant entre gens de race blanche, je n’aurais jamais imaginé ceci.
                                            Et surtout je ne comprends pas d’où vient cette haine.
                                            En tout cas les US je n’y mettrai plus les pieds, heureusement que je ne leur en veux pas !


                                            • Serpico Serpico 23 novembre 2012 18:02

                                              veniza « C’est extrêmement choquant entre gens de race blanche »

                                              ******************

                                              Passe encore si on chie sur un basané ou un jaune...

                                              Veniza, les aveux les plus fous.


                                            • magma magma 22 novembre 2012 21:35

                                              remarquez si elles ont chanté du céline dion... on comprend les australiens


                                              • Annie 22 novembre 2012 22:00

                                                Les Australiens ont la réputation d’être un peu plus racistes que les ressortissants d’autres pays. Dans le cas présent, ils n’avaient pas plus de raisons d’en vouloir à ces jeunes françaises qu’à n’importe quel étranger, ces jeunes françaises ayant seulement commis le crime de chanter en français. Ce qui appelle à mon avis deux réflexions, qui sont liées l’une à l’autre. Le racisme ou la xénophobie qui s’exprime de cette façon n’est seulement possible que parce que le climat le permet, quand il ne le favorise pas. Il n’est pas inutile de réfléchir à la notion du politiquement correct qui n’est pas à mon avis un objectif mais une aspiration en cela qu’il oblige au moins à revisiter certains préjugés et réflexes, qui ne sont que cela, des réflexes. 

                                                La deuxième est que le phénomène de meute devient un corollaire de cette volonté d’exclusion, qui amène des gens parfaitement « normaux » à se conduire comme des monstres potentiels. 
                                                Pour finir, je ne sais pas si j’ai de la chance, mais cela fait 28 ans que j’habite dans un pays qui n’est pas la France. En 28 ans, j’ai été confronté une seule fois à un sentiment anti-français, à l’arrêt d’un bus, pour être passée devant les autres qui attendaient, ce qui dans ce pays ne pardonne pas. Le reste du temps, je n’y pense même pas. Je suis chez moi, même si je suis française avant tout. 

                                                • magma magma 22 novembre 2012 23:07

                                                  des pays non racistes j’en connais pas


                                                  • Talion Talion 23 novembre 2012 10:40

                                                    « des pays non racistes j’en connais pas »

                                                    Israël ?... Non, je déconne... ^_^


                                                  • paco 23 novembre 2012 00:20

                                                     Des pays nationalistes, j’en connais plein, et c’est pas pareil @ Magma.
                                                     En 1999, en virée au fin fond du trou du cul du Brésil, coté Amazonie, les seules differences de politesse furent envers mon ami, blond Francais aux yeux bleus, alors que moi, brun andalou mal rasé je passais trés bien. On causait foot et une coupe du monde achetée, souvenez vous en.
                                                     En passant, je tiens à confirmer que la culture française a une énorme influence de par le monde, mais les Français s’en rendent pas compte....
                                                     amicalement...


                                                    • magma magma 23 novembre 2012 08:11

                                                      la plus part des pays ont des relants de racisme, et racisme au sens large, je fais pas mal de voyages professionels a l’étranger. Dans les pays de l’Est, en Estonie par exemple il y a une extrème droite violente qui s’en prend a l’intégrité physique des personnes, en lituanie on me demande pourquoi y a tant de noirs en équipe de france et si thieery henei est considéré comme blanc ou noir,. en turquie, on vous dit souvent « oui mais c’est un Kurde » avec un peti sourire = un con. En espagne il y a eu il y a une 15 ene d’année, des ratonades, en Belgique contre les marocains, en italie avec les albanais, en allemagne contre les turcs, dans toute l’afrique chaque éthnie se bat contre l’autre. Que dire de la haine d’Israel, légitime ou pas (avant que des cons se lancent sur le sujet) en afrique du sud qui fut l’appartheid, et maintenant l’inverse, aux states, les Israéeliens envers les arabes, les arabes et les kabyles., les francais jadis envers les italiens, puis les polonais, les noirs les arabes, aujourd’hui un racisme anti francais dans les banlieues.. etc etc etc.. Ici même du racisme anti momo le colabo, la liste est tellement longue. Alors parce qu’une francaise est tombée sur des racistes en australie (a moins que les infos ne remontent pas) c’est pas la fin du monde. Si franchement quelqu’un chantait dans le bus, ça me ferait royalement chier.. on a que les versions de ces filles, peut être énervaient elles tout le monde depuis un moment...après dès qu’on s’énerve on a une réaction con, physique et on peut dire n’importe quoi, je ne justifie pas, mais sincèrement a qui ce n’est pas arrivé ?

                                                      je ne vois pas trop en quoi les australiens pourraient être en guerre avec des francais (sauf la tole en rugby effectivement) et c’est le premier témoignage que je vois. Je ne confond pas le nationalisme et une attaque raciste. Je n’aime pas que l’on dise que le racisme, c’est l’ignorance, c’est un peu facile, le racisme, c’est la bétise et l’absence de réflexion. Et comme je l’ai dit, le non racisme n’est pas évident, c’est une lutte quand on est gosse et qu’on vit dans des quartiers difficiles et qu’il y a du communautarisme, soyons franc.


                                                    • Jean-Louis CHARPAL 23 novembre 2012 01:12

                                                      Il y a des imbéciles partout, et des gens bien partout.

                                                      Espérons que les australiens capables du meilleur retrouverons ceux des leurs capables du pire et les sanctionnerons.

                                                      Ca n’éradiquera pas la connerie. C’est juste histoire que ces abrutis n’aient pas le dernier mot .


                                                      • ARMINIUS ARMINIUS 23 novembre 2012 07:54

                                                        Tout à fait d’accord, la connerie n’a pas (encore) de drapeau, la xénophobie et le racisme prennent aussi mieux dans les pays ou l’éducation ne peut toucher tout le monde...et ou la tolérance ne s’applique qu’aux maisons comme dans le César de Pagnol...


                                                      • volt volt 23 novembre 2012 10:17

                                                        je ne souscris pas un instant au fait qu’il s’agirait là d’un « comportement raciste », 

                                                        car ce serait tomber dans le piège du prétexte de l’agresseur.

                                                        elle se fait agresser parce qu’elle chante - point barre
                                                        pas parce qu’elle chante « en français » - 
                                                        à moins d’entendre « en français » dans un tout autre sens, 
                                                        j’y viens...

                                                        le type ne supporte pas qu’elle chante, 
                                                        charge érotique trop puissante pour les nains autour.
                                                        il a besoin d’un prétexte pour gueuler, 
                                                        et il se saisit de l’occaz que c’est du french, 
                                                        puis il frappe.

                                                        et dommage que ce film soit un montage maladroit 
                                                        et ne se contente pas de nous livrer du matériel brut(es).

                                                        mais venons-en au fait : 
                                                        que se passe-t-il dans ce bus ?
                                                        y sont confrontés des individus aux respirations différentes
                                                        une respiration de France ne semble pas la même qu’une respiration d’Australie 
                                                        (du moins d’Australie de ce bus quoi, ne généralisons pas), 
                                                        c’est une question d’Intelligence au sens large.

                                                        comme elle chante, elle respire autrement, plus amplement surtout,
                                                        et cette respiration est immédiatement perçue comme une agression 
                                                        par ceux autour qui ne bénéficient pas de la même ouverture en leur... compressions, 
                                                        d’où la réac hyper-violente, 
                                                        du fait que ce chant, comme respiration, 
                                                        est immédiatement ressenti comme une grave remise en question 
                                                        d’une sorte de consensus sur un refoulement ambiant...

                                                        wilhelm reich a parfaitement analysé ce genre de phénomènes, 
                                                        notamment sous le concept très éclairant de « peste émotionnelle ». 
                                                        voilà pourquoi le mac-carthysme n’a pas tardé à l’assassiner - vérités insupportables.

                                                        bref, 
                                                        même si elle avait chanté en « australien », 
                                                        cette langue d’une immense finesse, 
                                                        la réaction aurait été strictement la même.

                                                        de plus, ce qui est tenu et présenté ici comme un « père de famille » 
                                                        n’est qu’infâmie ; 
                                                        si en apparence monsieur muscle décide, 
                                                        il faut faire l’hypothèse que ce n’est qu’un exécutant, 
                                                        le corps non musculaire du groupe pestifiéré 
                                                        dépassant largement en volume l’idiote de service qui s’exécute.

                                                        Céline avait relevé que c’est justement pour la raison que le diable est très intelligent 
                                                        qu’il s’attaque d’abord... 
                                                        à la musique.

                                                        • kitamissa kitamissa 23 novembre 2012 10:42

                                                          Juste pour l’anecdote :


                                                          ma femme ( retraitée comme moi) était infirmière, à l’hôpital de Fontainebleau il est arrivé une touriste Australienne qu’il a fallu rapatrier chez elle à Sydney et accompagné par une infirmière , l’était de santé de cette personne demandant une surveillance constante !!

                                                          donc par l’intermédiaire d’une compagnie d’assistance, ma femme a été désignée pour accompagner la malade, mon épouse parle l’Anglais correctement , ce qui facilite les choses ..

                                                          au bout de 27 heures de vol, elles sont donc arrivées là bas, et prises en charge par la famille de la Dame, un milieu plutôt aisé...

                                                          et chose curieuse....on ne connaissait pas la France, saut à un moment où les gens ont demandé si ce n’était pas une province de l’Italie !! 

                                                          c’était à la fin des année 70 tout de même .....

                                                          mais bon....il y a une dizaine d’année, un de mes fils a bossé en Floride , pareil....on ne savait pas où se trouvait la France, et certains pensaient que c’était un pays du tiers monde....

                                                          c’était en 2001 !! 


                                                          • Yohan Yohan 23 novembre 2012 11:05

                                                            Je confirme Maxim, 

                                                            Hormis dans les capitales ou chez les CSP +, les australiens, les américains ignorent tout de la France et sont infoutus de la situer sur une map monde. Ils ne connaissent que Brigitte Bardot et Alain Deloin smiley.... Pour le tiers monde, ils ne sont pas très loin de la vérité. on s’y rapproche à grand pas smiley

                                                          • jak2pad 24 novembre 2012 03:49

                                                            @ kitamissa :


                                                            votre dernière phrase confirme ce que l’on savait déjà : 
                                                            les touristes américains qui arrivent à Roissy ont l’impression de s’être trompés d’avion, et d’être arrivés dans un pays du Tiers-Monde.

                                                            C’est une impression que j’ai ressenti, moi aussi, à certains moments.

                                                            Pareil quand on revient de Londres en Eurostar, et qu’on débarque gare du Nord, dans la file d’attente des taxis.
                                                            Il y a de quoi se sentir dépaysé !

                                                            Mais les Français aiment bien, semble-t-il, se sentir dépaysés dans leur propre pays.

                                                            C’est peut-être ce qui explique en partie que ce « grand pays » dans la tête des Français, a tellement perdu en importance que de plus en plus d’étrangers ne savent même pas où il se trouve.
                                                            C’est aussi probablement ce qui explique que malgré nos cocoricos enflammés, la place du français dégringole de plus en plus dans le monde, et que les étudiants étrangers dont nous sommes si fiers ne proviennent que de trois ou quatre pays, les mêmes que ceux d’où viennent nos ouvriers du bâtiment.
                                                            Y aurait-il une raison ?

                                                            Mais je voulais quand même vous annoncer une chose agréable : Fontainebleau est connu dans le monde entier, et la plupart des gens savent que ça se trouve en France.

                                                            Tout n’est donc pas perdu.

                                                          • Constant danslayreur 23 novembre 2012 10:52

                                                            Il est grand temps que les de-souche aborigènes te me foutent tout ça dans des charters smiley


                                                            • François51 François51 23 novembre 2012 11:04

                                                              mince !, moi qui voulait partir travailler en Australie tellement j’en ai marre de cette France fascho raciste, réac. la France des beauf’s a la Cabu. voila qu’ils sont encore plus cons là-bas chez les Kangourous.  merci pour l’infos a l’auteur ! LoL ! ..


                                                              • Yohan Yohan 23 novembre 2012 11:11

                                                                A ce sujet, les bien-pensants voient partout du racisme en France. On voit bien qu’ils ne connaissent rien de l’étranger. Perso, j’ai vécu aux Pays Bas et je peux témoigner qu’ils sont nettement plus racistes que nous, sauf qu’ils sont plus policés et que ça se voit moins. Confirmé de plus par les marocains qui travaillent là bas. Les Aussies, les AFS sont gratinés eux aussi et je ne te parle pas des pays du bloc de l’Est qui le sont encore davantage. En Asie, c’est le top du top. Les japonais, c’est le curseur maxi.

                                                                A côté de tous ces pays, la France est une terre de bisounours.

                                                              • captain beefheart 23 novembre 2012 15:48

                                                                @Yohan.

                                                                Je confirme à propos des Pays-bas. Et la ministre même pas d’extrème droite qui voulait interdire le parler autre que le néerlandais dans la rue ,il y a quelques années.


                                                              • Kookaburra Kookaburra 23 novembre 2012 11:08

                                                                Selon le journal THE AGE de Melbourne, l’incident s’est produit dans un car rentrant d’une station balnéaire dans la banlieue de la ville. Au fond du car un ivrogne insulte et menace un groupe de filles qui chantaient dans une langue étrangère. Il casse un vitre. A un stop, un couple en sortant reprend les insultes de l’ivrogne.

                                                                Dans la presse la condamnation est générale. Des centaines de commentaires expriment étonnement et indignation.

                                                                Il est vrai que les Australiens ont toujours été nationalistes, trop fiers d’être Australien. Le multiculturalisme pratiqué pendant des décennies par les gouvernements était toujours contre la volonté du peuple. Le prolétariat a toujours été raciste ou xénophobe. Mais, dans mon expérience, jamais anti-français. Au contraire !

                                                                De la à dire LES Australiens sont racistes etc. me semble exagéré. Les commentaires sur ce fil expriment un mépris qui m’étonne. Je n’ai rien à reprocher à l’article de Menou, sauf qu’il done un très mauvais image de mon pays natal - que j’aime toujours.


                                                                • jak2pad 24 novembre 2012 03:35

                                                                  @ kookaburra :


                                                                  grand merci, enfin un peu de bon sens dans ce déferlement de commentaires hystériques.

                                                                • Eurasie 23 novembre 2012 11:24

                                                                  Probablement elle chantait faux ...
                                                                   
                                                                  Pute c’est un peu normal depuis que DSK a gagné le championnat du Monde par KO en 3mn face à Berlusconi.
                                                                   
                                                                  Les australiens doivent savoir que le cœur de métier de la France c’est maintenant bronze fesses et putes ... avec un peu de cuisine et pinard.
                                                                   
                                                                  Ou ils l’ont pris pour une africaine ? Alors ils sont un peu en avance .... seulement dans 50 ans la majorité des français sera noire ou arabe ....
                                                                   


                                                                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 novembre 2012 11:46

                                                                    Ce genre d’histoire peut se produire dans beaucoup de pays au monde donc la France.

                                                                    40 000 ans avant notre ère : les Aborigènes découvrent l’Australie. 1770  : les Britanniques entament l’une des plus sanglantes colonisations de l’histoire. Les Aborigènes, attachés à leurs terres comme à leur propre vie, n’abandonnent jamais de faire valoir leur droits. Les conséquences seront terribles : chute démographique et sociale, perte d’identité et déchirements familiaux. Étape par étape, les Aborigènes tentent aujourd’hui de faire appliquer leurs droits et de retrouver un semblant de dignité humaine. L’espoir existe mais les cicatrices sont profondes.

                                                                    N’oublions pas qui sont les Aborigènes, habitants de l’Australie, donc l’histoire (sur le sol Australien) remonte bien plus loin que celle des colonisateurs... les colonisateurs ont pris possession par la force de l’Australie que depuis à peine 242 ans.

                                                                    Le XXe siècle sera le théâtre d’un des épisodes les plus sombres de l’histoire australienne : les générations volées. Entre 1901 et 1969, une loi oblige les enfants métis à être élevés parmi des institutions blanches. Les enfants vont être arrachés de force à leur famille, placés dans des orphelinats ou des centres sociaux, pour être éduqués à l’européenne. La justification est le sang « blanc » des enfants, et la politique, décidément bien dans son époque, celle de la montée des totalitarismes, est celle de la « White Australia », de « l’Australie aux Blancs ». Il y a de la xénophobie, du fascisme et des relents abjects de tout parti d’extrême-droite européen de l’époque qui évoquent la pureté d’une race, d’un sang ou d’une éducation.

                                                                    Il faudra attendre 2008 pour que le gouvernement australien, celui de Kevin Rudd, demande pardon à toutes les familles concernées par les générations volées. Le nombre d’enfants séparés de leurs familles n’a pas été établi clairement. Mais en 1997, le rapport « Bringing them home » (« Les ramener chez eux »), évoque le chiffre terrifiant de 100 000 enfants.

                                                                    Le racisme est un héritage colonial qu’il faut combattre.


                                                                    • Kookaburra Kookaburra 24 novembre 2012 11:58

                                                                      Je trouve votre dénonciation un peu excessive. Ce que vous racontez n’est pas faux, mais trop simpliste. L’histoire des relations avec les aborigènes ne peut pas être résumée dans un commentaire, mais ce n’était pas un génocide comme vous semblez croire. L’histoire des enfants enlevés requiert aussi une explication - les essais d’intégrer ce peuple nomade ayant toujours échoué, on avait l’idée, certes stupide, mais pas méchante, que si on pouvait éduquer et intégrer les enfants, ceux-ci, pas la suite faciliteraient l’intégration des tribus.


                                                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 novembre 2012 21:25

                                                                      Bonsoir Kookaburra,

                                                                      début de citation
                                                                      L’histoire des enfants enlevés requiert aussi une explication - les essais d’intégrer ce peuple nomade ayant toujours échoué, on avait l’idée, certes stupide, mais pas méchante, que si on pouvait éduquer et intégrer les enfants, ceux-ci, pas la suite faciliteraient l’intégration des tribus.
                                                                      fin de citation

                                                                      Il faudra attendre 2008 pour que le gouvernement australien, celui de Kevin Rudd, demande pardon à toutes les familles concernées par les générations volées.

                                                                      Pourquoi croyéz vous qu’un gouvernement formule publiquement une demande de pardon ?

                                                                      Enlever un enfant à une famille présente pour moi un crime ! (je ne parle pas des enfants mal traité) !!!


                                                                    • Kookaburra Kookaburra 25 novembre 2012 11:04

                                                                      « Pourquoi croyez vous qu’un gouvernement formule publiquement une demande de pardon ? »

                                                                      La Repentance est politiquement correcte et très à la mode aussi en France. Reste à savoir si le peuple l’approuve.


                                                                    • cogno4 23 novembre 2012 14:53

                                                                      Ah ça plait pas quand je me demande ce qu’un fait divers fout ici ?

                                                                      Y a quoi à dire sur le sujet ?
                                                                      Absolument rien.
                                                                      Ah si, y a des cons partout, une révélation qui valait bien un « article ».

                                                                      Vive AV !


                                                                      • jak2pad 24 novembre 2012 03:31

                                                                        Cette version angélique(et si flatteuse pour notre honneur national) me paraît relever du conte de fée.

                                                                        Et se termine par un conseil qui m’a plié ne quatre de rire : 
                                                                        « Messieurs et mesdames les Australiens,apprenez donc le français, comme cela vous ne serez plus choqués par une personne qui braille des chansons dans une langue que l’on ne comprend pas ».
                                                                        Nous sommes tellement habitués aux incivilités de tous ordres, dans notre enviable petit pays en voie d’implosion, que nous ne concevons même plus que des gens puissent s’énerver quand quelqu’un se comporte sans gêne, emm... tout le monde, et oblige les passagers des transports en commun à écouter « de gentilles chansons populaires sans malice ».

                                                                        J’ai un peu voyagé, j’ai pu voir que les touristes français, surtout les jeunes, sont parmi les pires :
                                                                        malpolis, bruyants, débraillés.
                                                                        A tel point que le « look français » est devenu célèbre, et que le comportement de ces jeunes gens nous donne à l’étranger une image détestable.

                                                                        Bien sûr, on peut se rengorger, et attribuer ces réactions à un problème de défaite au rugby.

                                                                        Cependant,il m’a semblé constater que, vainqueurs ou vaincus en sport, cela ne changeait rien, et que la détestation était la même, et qu’elle était parfaitement méritée.

                                                                        Les réactions assez surprenantes que je viens de lire sur AVox me confortent dans cette idée, et je dois avouer que la palme de la sottise, bien que très disputée, revient certainement au simple d’esprit qui propose de faire des essais atomiques près des côtes australiennes, juste pour leur montrer.

                                                                        Quant à la jeune fille, si vraiment elle a une voix agréable, qu’elle s’inscrive donc dans une chorale, où elle pourra s’époumonner en toute impunité.



                                                                        • Prometheus Jeremy971 25 novembre 2012 04:57

                                                                          On pourrait reprendre les essais nucléaires dans le pacifique, ils auraient des raisons de nous en vouloir comme ça...


                                                                          • Kookaburra Kookaburra 25 novembre 2012 12:10

                                                                             

                                                                            La colonisation d’Australie n’avait le but ni d’exploiter d’hypothétiques richesses ni de prendre possession du continent mais simplement de se débarrasser d’une partie des bagnards qui encombraient les prisons d’Angleterre. Ce n’était que plus tard, quand les pionniers commencent à explorer l’intérieur au-delà des montagnes qui longent la côte que les heurtes avec les indigènes se multiplient. Il n’y avait ni l’intention ni le désire d’exterminer les indigènes, mais les affronts étaient inévitables, et comme les mousquets sont plus efficaces que les lances, bien plus d’indigènes tombaient que de blancs. Mais les raisons principales de la décimation des indigènes étaient les maladies occidentales et l’alcool. Ce dernier continue, aujourd’hui, à faire des ravages. Certains proposent de l’interdire aux indigènes. D’autres protestent - Avec quel droit ?

                                                                            Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire d’Australie, la référence est l’historien Geoffrey Blainey (s’il existe en translation).

                                                                             

                                                                            Que le message haineux d’Aldous reçoive 8 votes me sidère. J’ignorais qu’on méprise à ce point les Australiens, considérés comme des brutes et des bagnards sans culture ni éducation. Ma première réaction était de faire profil bas et me taire, mais finalement je me sentais un peu lâche, donc j’essais de me défendre.

                                                                            Qui étaient, au faite, ces bagnards ? Pour la plupart des délinquants et des petits voleurs. Voler un pain valait la déportation. Les rares Australiens qui peuvent prouver une descendance de bagnard en sont fiers. Une fois la colonie bien établie, de plus en plus de « free setters » arrivaient. Au XX° siècle les immigrants étaient surtout des Italiens et des Grecs. La « White Australia Policy  » se basait sur l’idée que les immigrants de culture européenne s’intégraient mieux. Le nom, évidement, était malheureux, et la politique est depuis sévèrement condamnée, remplacée par le multiculturalisme, pendant longtemps politiquement correct mais aujourd’hui très critiqué. Le XXI° siècle a vu un grand changement : L’Australie se tourne vers ses voisins, les Asiatiques, et ouvre la frontière a eux. La deuxième guerre mondiale a montré que nous faisons partie de l’Asie et nous devons en prendre compte. A l’école les élèves asiatiques sont les meilleurs. Et ils font l’effort de s’intégrer. J’ai déjà écrit des textes sur Agoravox critiquant le multiculturalisme, mais je considère que l’immigration asiatique en Australie est une bonne chose.


                                                                            • Bonom 26 novembre 2012 00:23

                                                                              L’histoire des bagnards anglais me fais penser aux bagnards français en Nouvelle-Calédonie chez les Kanaks... en fait vos deux pays ont la même histoire et à peut près le même mode opératoire concernant les peuples légitimes. Conclusion, vous devez vous entendre smiley


                                                                              • Eurasie 26 novembre 2012 09:04

                                                                                Normal les putes sont encensées sur la télé française, on les filme sous toutes les coutures et on les admire car elles « defendent la démocratie »
                                                                                 
                                                                                E&R a trouvé une des FEMEN sur un site de putes ...
                                                                                 
                                                                                 
                                                                                http://www.egaliteetreconciliation....
                                                                                 
                                                                                 
                                                                                Soros doit s’amuser en plus de financer ...la démocratie
                                                                                 
                                                                                Tout la société « intellectuelle » est engagée pour la grande décadence et la colonisation ... la grande démocratie néolibérale est en route.
                                                                                 
                                                                                Bientôt obligation aux chômeuses de ne pas refuser d’emploi .dans des bordels DSK, au nom de la liberté individuelle et du libéralisme.
                                                                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès