• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Faut-il craindre un second tour Éric Zemmour vs Marine Le Pen (...)

Faut-il craindre un second tour Éric Zemmour vs Marine Le Pen ?

« Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule. » (Voltaire).

_yartiLePenZemmour01

On vit une époque formidable. Peut-être arrive-t-on à la fin de la précampagne présidentielle et que dans quelques jours, on va vraiment s’attaquer aux choses sérieuses : lundi 29 novembre, fondation de Ensemble Citoyens, la maison commune de la majorité, le week-end suivant, congrès de LR et désignation de son candidat et auparavant, entre les deux, la probable déclaration de candidature du polémiste Éric Zemmour.

Samedi 27 novembre 2021, Éric Zemmour s’est retrouvé dans un trou d’air. Répondre, à Marseille, par un doigt d’honneur à une militante qui lui a fait la même chose, c’est donner une image déplorable du débat public, une sorte de cour de récréation où les gestes infantiles et immatures l’emportent sur les arguments. Une France de racailles, c’était donc ça que voudrait nous imposer Éric Zemmour ? Tout s’éclaire.

Il faut donc envisager une baisse dans les sondages, mais qui sera peut-être compensée par une hausse lors de sa déclaration de candidature (à moins qu’il ne renonce finalement), mais la désignation du candidat LR pourrait aussi l’affecter. Donc, il faut rester bien sûr prudent dans les analyses qui se basent sur les sondages actuels, il y aura probablement encore de grandes évolutions avant la fin de la course.

Éric Zemmour est certes un peu en perte de vitesse dans les sondages d’intentions de vote et Marine Le Pen, sa rivale d’extrême droite, a repris le dessus sur lui, j’ai vu un sondage qui leur donnait respectivement 14% et 19% (avec Emmanuel Macron à 25% et Xavier Bertrand à 13%), et cela peut évoluer. Il faut quand même remarquer que ce n’est pas non plus l’effondrement, c’est plutôt un tassement pour celui qui est parti de 4%-5% et qui a atteint jusqu’à 18% d’intentions de voix en seulement un mois et demi. Il y a une sorte de surenchère médiatique (elle y est encore), et des potentiels électeurs qui, ne le connaissant pas vraiment, ont trouvé sympathique ce vent neuf pourraient se retourner en connaissant un peu mieux le genre d’idées que véhicule le polémiste. Le pire reste cependant le décalage entre le discours qui se voudrait intellectuel, en fait faussement intellectuel, toutes ses références historiques sont des affirmations tronquées ou des interprétations de mauvaise foi, et les actes, et le dernier en date, ce doigt d’honneur, qui est l’objet irrésistible d’un jeu de mot du numéro de "Libération" du 29 novembre 2021 ("doigt dans ses bottes"), ne participe pas à la cohérence du candidat potentiel.

_yartiLePenZemmour02

Néanmoins, malgré toutes les provocations pendant ces deux derniers mois, Éric Zemmour a quand même tenu le choc dans les sondages et les deux candidats d’extrême droite se sont retrouvés durablement en deuxième et troisième places, cumulant à eux deux autour de 33% des intentions de vote (c’est monté jusqu’à 36%), ce qui est énorme et personne des autres camps ne peuvent pavoiser, notamment pas le candidat LR qui, quel qu’il soit, n’a jamais pu se retrouver plus haut qu’à la quatrième place.

Alors, que se passerait si Emmanuel Macron s’effondrait ? Certes, sa cote de popularité est très bonne, autour de 51% (c’est incroyable pour un Président français en fin de mandat, mais il y a des raisons à cela). L’inconvénient d’être au pouvoir, c’est qu’il faut l’exercer, et le calendrier est aujourd’hui rarement maîtrisé avec les multiples crises, cette trentaine de réfugiés qui périssent dans la Manche, ou encore, ce nouveau variant omicron qui inquiète tout le monde (ou presque). Bref, cette popularité est très fragile et s’il fallait par exemple reconfiner pendant la période de Noël, le Président de la République verrait ses chances se réduire pour sa réélection (j’espère en revanche que ses décisions, quand il s’agit de la vie des personnes, ne seront pas prises sous ce prisme).

Certains rejettent alors l’idée, si Emmanuel Macron n’atteignait pas le second tour, qu’il serait absolument impossible que les deux candidats d’extrême droite se retrouvent présents au second tour. C’est vrai que cette probabilité est faible car on pourrait penser que les potentiels électeurs d’Emmanuel Macron, qui s’écarteraient de lui, iraient sur le candidat LR et que ce dernier (ou cette dernière) se retrouverait finalement au second tour face à un candidat d’extrême droite.

C’est sans doute une forte probabilité, mais rien n’est sûr et je n’exclurais pas a priori un cauchemar pour de nombreuses personnes (a priori, pour 65 à 70% de l’électorat si l’on en croit les sondages), un second tour entre Marine Le Pen et Éric Zemmour.

Pourquoi ? Parce que, d’une part, les électeurs potentiels qui se sont détournés de LR ne reviendraient pas nécessairement vers le candidat LR parce que la raison en est politique, trouvant trop droitiers les discours de tous les candidats LR, car tous pêchent dans les mêmes eaux. Réussir à récupérer cet électorat modéré sera d’autant plus difficile pour le candidat LR désigné prochainement qu’il ne faut pas décevoir l’électorat droitier. En somme, mission impossible.

Parce que, d’autre part, en cas de chute dans les sondages, Emmanuel Macron n’aurait pas forcément déçu l’électorat du centre droit, mais plutôt du centre gauche qui est encore très présent (sinon, la gauche n’aurait pas perdu autant d’audience).

Dans cette hypothèse (un effondrement d’Emmanuel Macron aurait une cause, et celle-ci serait politiquement déterminée, favorisant la gauche ou la droite, je parle donc de l’hypothèse de décevoir son aile gauche), ses électeurs potentiels de centre gauche n’iraient donc évidemment pas vers LR mais plutôt vers un candidat dit de gauche, probablement Yannick Jadot ou Anne Hidalgo. Or, le report de voix vers ces candidats ne devrait pas bouleverser la situation pour le second tour et même si c’est une éventualité à faible probabilité, un second tour Le Pen vs Zemmour reste donc possible. Heureusement, cette probabilité a baissé d’un cran depuis ce 27 novembre 2021 mais les soubresauts d’une campagne seront encore nombreux dans un sens ou le sens contraire.

En tout cas, après une période d’hésitation, la campagne de Marine Le Pen a repris un bon rythme et l’existence du polémiste lui offre même le luxe de se montrer et modérée (pas aussi provoquante que lui) et féministe (alors qu’elle n’a jamais porté cette tendance). Ce qui est très fort et en fait son "idiot utile".

Ce qui paraît impossible est toujours possible : le choix des électeurs n’est d’une part jamais fixé avant la date donnée, et reste d’autre part tributaire de raisons très diverses et variées qu’on ne peut expliquer vraiment qu’a posteriori, comme si c’était une rétroévidence (mais personne ne parle de cette évidence avant le scrutin, bien sûr, car il y a une part de mystère dans l’esprit de près de 50 millions d’électeurs).

Parmi les précédents, il y a eu l’élection présidentielle de 1995 qui s’est focalisée sur la rivalité entre Édouard Balladur et Jacques Chirac, rivalité qui allait se projeter, selon certains sondages, jusqu’au second tour (en négligeant de voir que Lionel Jospin faisait lui aussi campagne malgré l’effondrement du PS en 1993). Un second tour Balladur vs Chirac aurait été politiquement assez décevant mais électoralement possible.

Et puis, il y a eu aussi 1969, et l’élection présidentielle de 1969 a été caractérisée surtout par l’effondrement de la gauche qui a mal réagi à mai 68. Résultat, si le candidat communiste Jacques Duclos a fait une excellente campagne et un excellent score, ce n’a pas été suffisant pour retrouver au second tour un candidat de gauche et le clivage a eu lieu entre un candidat gaulliste Georges Pompidou et un candidat de centre droit Alain Poher. Ce second tour ne fut donc pas un "choc des civilisations".

Dans l’état de notre société hystérisée par les problèmes identitaires, son manque de confiance en ses forces, son manque de confiance en sa capacité à construire l’avenir, rien n’interdirait que les deux candidats de la haine de la France actuelle puissent se retrouver en tête du premier tour et en tête-à-tête du second tour.

C’est aussi pourquoi il ne faut pas souhaiter un effondrement d’Emmanuel Macron, car il est le seul capable de faire barrage à l’extrême droite. Les candidats LR disent tous qu’ils veulent être le candidat anti-Macron, pas le candidat anti-extrême droite, et de toute façon, quand on est classé en quatrième position, du moins, très éloigné de la deuxième position, on est candidat anti-rien, on est candidat perdant. Alors, méfiez-vous de ceux qui disent que le pire n’est pas possible…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 novembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Faut-il craindre un second tour Éric Zemmour vs Marine Le Pen ?
Jean-Marie Le Pen.
Marine Le Pen et l’effet majoritaire.
Radio Kaboul dans les sondages : Éric Zemmour au second tour !
Bygmalion : Éric Zemmour soutient Nicolas Sarkozy.
Les prénoms d’Éric Zemmour.
Le virus Zemmour.
Le chevalier Zemmour.
Élysée 2022 (1) : un peuple d’ingouvernables ?
Les Républicains et la tentation populiste.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • pierre 30 novembre 2021 08:51

    Pourquoi « craindre » ?


    • voxa 30 novembre 2021 09:24

      @pierre

      « Pourquoi « craindre » ?  »
      Parce que c’est démocratique.

      La démocratie, c’est un sens obligatoire...
      Tout le monde sait cela.


    • Old Dan Old Dan 1er décembre 2021 04:05

      @pierre
      ... pass’qu’en matière de bouffonnerie, on préférait Coluche !


    • Fergus Fergus 30 novembre 2021 08:54

      Bonjour, Sylvain

      Je fais partie de ceux qui pensent qu’un tel scénario n’a pas l’ombre d’une chance de se produire.

      Il impliquerait en effet un effondrement (peu probable) de Macron qui se traduirait ipso facto par une forte hausse des intentions de vote en faveur du candidat LR, lequel n’aurait de ce fait aucune difficulté à se qualifier pour le 2e tour.

      Il n’y a qu’un cas où cela pourrait se produire : la désignation de Ciotti qui reviendrait à placer sur la ligne de départ 3 candidats d’extrême-droite dont nul ne pourrait dire quels seraient les 2 qualifiés. Un cauchemar !


      • Occitan Occitan 1er décembre 2021 06:20

        @Fergus
        Bonjour Fergus,
        Comment se porte Mme Soleil ?


      • Fergus Fergus 1er décembre 2021 15:06

        Bonjour, Occitan

        Je ne fais pas de prédiction, j’exprime un ressenti personnel !


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 novembre 2021 09:02
        Faut-il souhaiter un second tour Éric Zemmour vs Marine Le Pen ?

        • chantecler chantecler 30 novembre 2021 09:22

          C’est pas un E. Zemmour ou une M.L.P qui peut s’opposer avec une chance de succès au candidat « libéral » sortant .

          Il faudrait du moins clivant ...

          Une sorte de candidat socio démocrate avec une sensibilité écolo , intégrable par les médias ..

          Pour l’instant il n’apparaît pas à la ligne de départ .

          Mais je ne suis pas certain vue la débandade engendrée par la crise actuelle que ça modifie quoi que ce soit .

          J’ai plutôt tendance à penser que ce sont des évènement extérieurs qui peuvent changer quelque chose à notre vie .

          Sinon le nombre d’abstentionnistes risque d’être plus élevé au second tour que le nombre de bulletins du candidat élu .... !

          Encore 5 mois avant d’y voir plus clair .....

          Ce matin ça caille vraiment !

          C’est le bal des tronçonneuses .


          • Clocel Clocel 30 novembre 2021 09:29

            Les élections...

            Vous avez vu ce qui s’est passé en Suisse ce week-end ?

            Vous croyez vraiment que plus de 60% des suisses ont renoncé à leurs prérogatives ?

            Qu’est-ce qu’il faut fasse pour que vous compreniez ?


            • Clocel Clocel 30 novembre 2021 09:32

              @Clocel

              Ce qu’il s’est passé...


            • malhorne malhorne 30 novembre 2021 10:00

              @Clocel
              en suisse les élections ont été manipulées ; je suis bien placé pour le savoir !!


            • sirocco sirocco 30 novembre 2021 13:53

              @malhorne

              Mais encore ?...


            • Albert123 30 novembre 2021 15:22

              @malhorne

              pas la peine de truquer quoi que ce soit quand les votants sont idiots comme leur pied.

              une démocratie et des votants avec un QI à 2 chiffres ça donne ce qu’on voit en Suisse.


            • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2021 09:47

              Enfin un scénario digne d’intérêt qui foutrait un grand coup de pied au cul des politicaillons ....

              Mais oMacron, le virus de la mondialisation ne le permettrait pas, il faut qu’il soit en face de sa Marine bien aimée pour l’emporter grâce aux voix de la droite pisse vinaigre et d’une partie des mougeons de gauche-islamo et des syndicat appelant leurs bramants a veauter contre l’Adolf en string ficelle ....

              Je ne parle même pas des verts qui se sont faits décHulotter ..... 


              • voxa 30 novembre 2021 09:47

                Zémour et Lepen au deuxième tour... ?

                Vite le vaccin Macron injectable par prompteur.

                Çà ne soigne pas, ça ne guérit pas, mais c’est violemment recommandé...

                Le vaccin Macron exige une deuxième dose salvatrice et quinquennale.

                Avec la deuxième dose, vous serez soumis mais heureux.


                • Ben Schott 30 novembre 2021 10:00

                  Faut-il craindre ?

                   

                  La crainte est un sentiment, et, comme tous les sentiments, on ne se l’impose pas. Quand on craint quelque chose, ce n’est pas parce que l’on doit ou parce qu’il faut. Cette formulation est une sale habitude des médias de grands chemins.

                   

                  Par contre, Rakoto, il faut souligner que tu crains.

                   


                  • Olivier 30 novembre 2021 10:10

                    On peut imaginer toute sorte de scénarios. L’avantage de la candidature Zemmour, c’est qu’il met au centre du débat le problème de l’immigration qu’on repris d’ailleurs les candidats LR, et au fond légitime la position de M. Le Pen.

                    Donc, même si cette candidature est juste faite pour prendre des voix à M. Le Pen (Zemmour est soutenu et financé par Bolloré), elle peut avoir des effets positifs inattendus.

                    Est-ce que cela sera suffisant pour jeter dehors Macron ? C’est possible car son quinquennat se révèle catastrophique, entre ruine financière, contestation sociale et dérive totalitaire délirante sous le prétexte du COVID.

                    Il n’y a aucun problème qu’il n’ait aggravé. Si Macron est réélu la dérive totalitaire ne connaîtra plus de bornes et il se permettra tout ! Je pense que le personnage est devenu sérieusement dangereux.


                    • phan 30 novembre 2021 10:31
                      Encore une histoire d’Ō (Il s’agit de la lettre O diacritée d’un macron).
                      Au second tour, l’hypothèse Jean Lassalle VS Obi-Wan Kenobi est aussi plausible ...

                      • stef 30 novembre 2021 11:08

                        Macron est largement surestimé je ne vois pas 1 français sur 4 aller voter pour lui


                        • Octave Lebel Octave Lebel 30 novembre 2021 11:27

                          @stef

                          Méfions-nous quand même et Macron a bien entendu des homologues qui pourraient faire l’affaire en cas de difficultés si on pense comment lui-même a été mis en orbite.

                          Par contre le fait qu’une partie de nos concitoyens ont appris et compris que de ne pas voter au premier tour favoriser en réalité les 20% qui n’oublient jamais de voter eux dès le 1er tour pour ceux qui leur garantissent (à demi-mot ou non) la permanence de leurs avantages fiscaux par exemple qu’ils confirment au second tour est une bonne chose à confirmer, expliquer et répandre.

                          Appris aussi que les plus modestes d’entre eux qui se laissent avoir par les comédies de l’extrême droite au 1er tour, sont entraînés ensuite dans un vote sacrificiel au profit de ces 20% d’électeurs infatigables. Cela a à mon avis en effet de quoi inquiéter la classe dirigeante et les états majors des partis.

                          D’autant plus que nos concitoyens ont bien compris aussi qu’il vaut mieux aussi ne pas se disperser au 1er tour pour ceux qui visiblement sont là pour exister ou continuer d’exister et non pas pour accéder au second tour ce qui profite aussi décidément encore à nos infatigables 20%.

                          On dirait que contrairement à ce que cherchent à nous faire croire les sondages qui neutralisent la part d’abstention le plus souvent dans les calculs de pourcentage, il y a du grain à moudre ou du mouron à se faire. Cela dépend.


                        • phan 30 novembre 2021 12:03

                          @stef

                          << je ne vois pas 1 français sur 4 aller voter pour lui >>
                          Si Si , Rakoto va se plier en quatre pour voter pour L’Eborgneur !


                        • Octave Lebel Octave Lebel 30 novembre 2021 11:13

                          Vous savez très bien que c’est le premier tour que vous devez craindre parce que c’est là que se joue l’élection .Et donc, c’est un peu votre boulot de nous détourner de la compréhension de ce qui se joue et des manœuvres de ceux qui veulent nous faire croire que l’essentiel de la démocratie se tient dans les élections tout en se comportant comme dans un tournoi de poker précédé d’un casting. Avec des couleurs affichées mais les cartes déterminantes à l’abri du regard qu’il s’agira de sortir aux moments cruciaux pour abuser les naïfs dont vous espérez que nous soyons suffisamment nombreux pour reconduire les manœuvres qui vous ont si bien réussi jusqu’ici. Désolé, il semble que ce n’est pas gagné et vous le savez bien. Alors vous vous activez et de la droite macroniste à l’extrême droite vous n’êtes pas tout seul à faire semblant de vous combattre dans l’arène dont vous aimeriez bien déterminer les contours à nos dépens. J’exagère un peu c’est vrai, certains se battent et ne savent pas vraiment qu’ils sont instrumentalisés. Mais sur le fond, cela change quoi ?

                          Vous avez de bons atouts. La plupart des états-majors politiques qui ne sont pas là pour gagner ni honorer une élection présidentielle mais pour sauver ce qu’ils peuvent au chaud à l’Assemblée Nationale ou ailleurs en dispersant avec une sincérité désarmante les voix du peuple et le désarmant ainsi. Et bien sûr les chefs d’orchestre des médias qui veillent à ce que la musique dominante règne permettant ici ou là ce qu’il faut de notes discordantes pour  que les apparences de la démocratie soient sauves.

                          Par contre vous avez un adversaire majeur qui n’est pas anonyme et qui vote. Ce sont nos concitoyens qui ont compris le rôle des états majors et des chefs d’orchestre évoqués et qui ne se satisferont plus des promesses calibrées au recueil des enquêtes d’opinions que seuls les stratèges des campagnes et ceux qui prétendent nous représenter connaissent. Vous allez avoir du travail.

                           


                          • Octave Lebel Octave Lebel 30 novembre 2021 11:16

                            Pour mémoire :

                            A avoir toujours en tête afin de décoder les thématiques des candidats et le petit jeu de débats entretenus par les médias et leurs amis de la sonde et prendre du recul. Autrement nous aurons toujours un temps de retard et ils nous ferons courir derrière eux jusqu’à la bonne porte qui leur va bien du second tour.

                            Autrement ils vont réussir aussi à nous faire croire que toutes ces thématiques vite oubliées ou traitées à la va-vite l’élection pliée sont les enjeux essentiels de l’élection présidentielle.

                            Penchons-nous sur les outils de travail et leviers des professionnels des campagnes qui en déduisent stratégie, contenus, éléments de langage, postures tactiques, inflexions de la trajectoire d’une campagne etc. Cette partie là de la galaxie sondagière reste secrète.

                             

                            « Les confidentiels les plus opérationnels sont des études qualitatives. Elles visent non à mesurer mais à comprendre les mécanismes latents d’attitude et de perception des électorats acquis et potentiels…Ces « qualis » visent non seulement à entendre ce que disent les citoyens et leurs attentes, mais surtout pourquoi et en fonction de quoi ils peuvent changer d’attitude » (Stéphane Rozès, ancien sondeur, président de Conseils, analyses et perspectives, ayant eu 16 postulants à l’Elysée dans sa clientèle, cité par Marianne, n° 1282 d’octobre 2021).

                            Voir aussi :

                            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-sondages-et-le-far-west-236675


                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 novembre 2021 12:17

                              Ce sont des élections truquées qu’il faut craindre. Vive le Roy.


                              • uleskiserge uleskiserge 30 novembre 2021 13:34

                                Faut-il craindre aussi et surtout la stupidité de ceux qui proposent un tel questionnement et la bêtise de ceux qui valident un tel billet sur agoravox ?

                                La réponse est oui. 


                                • Gégène Gégène 30 novembre 2021 14:04

                                  c’est vrai, ça : Rakoto, il commence à craindre . . .


                                  • prof.calinou prof.calinou 30 novembre 2021 18:02

                                    eh bien si il faut choisir entre une gauchiste Le Pen et un centre gauche Z, il faudra étudier de près les programmes !



                                      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 30 novembre 2021 20:17

                                        Et moi qui pensait naïvement que Zemmour n’existait pour que ni l’un ni l’autre ne se retrouvent au second tour.


                                        • beo111 beo111 30 novembre 2021 22:52

                                          Rakotocastor.


                                          • Le Gueux Républicain Le Gueux Républicain 30 novembre 2021 23:56

                                            40 ans de lâchetés politique, de compromissions, de silences, intéressés ou non, de soumission à l’UE et l’OTAN, de désindustrialisation mondialisée, de dilapidation des richesses stratégiques de la France, de désintégration des services publics, de déséquilibre flagrant du rapport travail/rente, et ce, à tous les niveaux des pouvoirs, ont conduit à cette forme de rejet général de la classe politique et des médias.

                                            Pour ceux, bornés, qui ne comprennent pas, ou ne veulent pas voir, l’abstention massive en est LA PREUVE !

                                            La recherche d’une autre voie, aussi !

                                            *


                                            • Durand Durand 1er décembre 2021 18:08

                                              @Le Gueux Républicain

                                              «  40 ans de lâchetés politique, de compromissions, de silences, intéressés ou non, de soumission à l’UE et l’OTAN,

                                              Vous pouviez vous arrêter là, parce que la suite, « de désindustrialisation mondialisée, de dilapidation des richesses stratégiques de la France, de désintégration des services publics, de déséquilibre flagrant du rapport travail/rente, et ce, à tous les niveaux des pouvoirs  » est la conséquence de l’application des traités de Maastricht et de Lisbonne.

                                              « La recherche d’une autre voie, aussi ! »

                                              Oui, le Frexit, par exemple !... 

                                              ..


                                            • Esprit Critique 1er décembre 2021 01:22

                                              On peut toujours l’esperer, mais a condition d’etre trés trés optimiste et croyant.

                                              Mais c’est tout de méme plus probable qu’un deuxiéme tour Poutou / Montebourg !

                                              Et Rakototo Premier ministre,faut faire les valises !


                                              • uleskiserge uleskiserge 1er décembre 2021 17:28

                                                Dans la vidéo de lancement de la campagne de « Zemmour candidat », tout est mensonge, caricature, manipulation, diffamation par le truchement d’images de propagande ! Zemmour ment d’autant plus qu’à bien y réfléchir... Jeanne d’Arc, Louis XIV, Napoléon... la France présentée dans cette vidéo exclut près de 25 millions de nos compatriotes originaires de l’Espagne, de l’Italie, du Portugal, de Pologne, du Maghreb et de l’Afrique sub-saharienne.

                                                 

                                                D’aucuns ont eu la sottise d’y voir un hommage à l’appel de de Gaulle le 18 juin 1940. Or, il est bien plutôt question de l’intervention de Pétain le 17 juin de la même année : le pays réel, la France éternelle et le procès fait aux acteurs du Front populaire (et à ces Français qui préfèrent les congés payés au travail).

                                                 

                                                Ah ! Nostalgie oblige mais trente ans plus tard cette fois-ci : celle des années 70.

                                                 

                                                Tenez ! Avec tous ces immigrés, absents des films de Claude Sautet, têtes baissés, occupés à se faire oublier, relégués, invisibles, filles et fils de Harkis nés dans les bidons-villes des Hauts-de-seine... véritables bombes sociales à retardement...

                                                 

                                                Et puis aussi, dans les commissariats de notre République, avec sa police tellement républicaine, matraque à la main entre deux séances de torture - « Bien dans le fion la matraque ! » - qui aura pour cible non pas un Arabe, mais l’Arabe...

                                                 

                                                Il est vrai que "les années de plomb" à la française - celles de la guerre d’Algérie - n’étaient pas loin, là, tout près, maintenant de retour... aujourd’hui encore... avec cette « candidature Zemmour » : l’Arabe d’hier, le Musulman d’aujourd’hui, ainsi que la gauche, la vraie, gauche humaniste, émancipatrice, anti-coloniale et anti-raciste ; deux cibles pour un projet dont la seule ambition consiste à nous proposer une présidence et un gouvernement à venir qui se résumeraient à une vaste entreprise de ratonnade. 

                                                 

                                                Quant aux soutiens de Zemmour, ceux qu’il affiche et ceux qui s’affichent à ses côtés - tous jeunes, tous blancs, masculins dans une écrasante majorité... il semblerait que ces soutiens aient tous les attributs des Traumatisés des cours de nos collèges et de nos lycées aux prises, toute leur adolescence durant, avec des hordes de voyous aux prénoms pas toujours catholiques.

                                                 

                                                Cette vidéo est d’un parti-pris insultant pour cette grande voix qu’est la France.


                                                • Durand Durand 1er décembre 2021 19:04

                                                  @uleskiserge

                                                  Quand Zemmour déclare : « nous devons reconquérir notre souveraineté abandonnée aux technocrates et aux juges européens qui ont dépouillé le peuple français de sa capacité à décider de son sort au nom de chimères, d’une Europe qui ne sera jamais une nation. », vous trouvez aussi que «  tout est mensonge, caricature, manipulation, diffamation... »  ? ...

                                                  ..


                                                • ETTORE ETTORE 2 décembre 2021 13:23

                                                  Tiens ?

                                                  Rakotonanobis, vous avez été muté aux sondages ?

                                                  Sont pas fiables, ceux de la famille LaREine du Mensonge ?


                                                  • The White Rabbit The White Rabbit 5 décembre 2021 19:34

                                                    Meeting de Zemmour à Villepinte :


                                                    "Des échauffourées ont éclaté à l’arrière de la salle, selon les images diffusées par des journalistes de Brut et du Huffington Post. Elles montrent des altercations et des personnes lançant des chaises.

                                                    « 


                                                     »Incident important dans la salle.

                                                    Plusieurs personnes sortent des t-shirts « Non au racisme. »

                                                    Ils sont attaqués par

                                                    les supporters de zemmour"


                                                    les images : https://twitter.com/RemyBuisine/status/1467540301392887808?s=20


                                                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité