• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande, 18 mois après

Hollande, 18 mois après

Comme chacun sait, François Hollande a basé sa campagne présidentielle, et sans doute une partie de son succès électoral de 2012, sur un programme comportant 60 engagements pour la France. Or, il est régulièrement affirmé dans les médias, souvent de manière péremptoire, que rien ou presque n’a été réalisé depuis l’entrée en fonction de l’actuel président. Qu’en est-il en réalité ?

Jamais sous la Ve République, un président n’avait été soumis à un tel pilonnage de la part des médias, et cela pratiquement dès le lendemain de son accession au pouvoir. Certes, Nicolas Sarkozy n’a lui-même pas été épargné à différents moments de son quinquennat, mais les attaques contre le précédent locataire de l’Élysée sont toujours venues des médias de gauche, les médias de droite restant dans le soutien ou, au pire, dans une prudente neutralité.

Rien de tel avec François Hollande : dès son entrée en fonction, il s’est trouvé ciblé dans le collimateur d’éditorialistes bien décidés – parfois avec des arguments d’une évidente mauvaise foi – à ne lui faire aucun cadeau, et cela dans l’ensemble des médias, de gauche comme de droite, tant de la presse écrite qu’audiovisuelle. Un constat d’autant plus étonnant qu’il n’y a guère eu de rupture entre la gouvernance actuelle et celle du quinquennat précédent, entre l’agitation désordonnée d’un hyper-président inefficace et la mollesse pateline d’un hypo-président tout aussi inefficace dans les seuls domaines qui importent véritablement aux Français : l’emploi et le pouvoir d’achat.

Peut-on pour autant accuser François Hollande d’avoir complètement renié ses promesses de campagne ? Peut-on lui reprocher d’avoir limité son action à l’attente d’un hypothétique renversement de conjoncture susceptible d’entraîner un reflux significatif du chômage, synonyme d’une possible réélection en 2017 ? Eh bien non, tout cela est en grande partie infondé : aussi surprenant que cela puisse paraître dans le climat actuel, de nombreux chantiers ont été ouverts et des promesses réalisées par le président et son gouvernement. Mais il est vrai que la désignation, lors du meeting du Bourget, d’un ennemi déclaré, la finance, pèse d’un poids d’autant plus redoutable dans le ressenti des Français vis-à-vis de l’action du président que rien n’est venu concrétiser dans les faits ce spectaculaire anathème aux allures de pierre angulaire du hollandisme.

Cette carence emblématique peut-elle masquer de réelles avancées ? Chacun peut, à cet égard, consulter à loisir la liste des engagements de François Hollande sur le site du Parti socialiste pour se faire, en se référant à sa propre perception de la gouvernance actuelle, une idée personnelle des réalisations achevées ou en cours, mais aussi des renoncements provisoires ou définitifs sur les différents points évoqués dans cette liste d’engagements. L’exercice est toutefois loin d’être aisé compte tenu, d’une part, des aspects techniques qui caractérisent la plupart des mesures en question, d’autre part, de la difficulté de connaître l’état réel d’avancement des chantiers. Qui plus est, nous n’avons pas, pour la plupart d’entre nous, l’expertise nécessaire pour procéder à une évaluation correcte. C’est pourquoi il m’a paru intéressant de me pencher sur le constat très complet réalisé – et maintenu quasiment en temps réel – par trois jeunes journalistes indépendants sur le site Lui président, un blog invité du quotidien Le Monde, récompensé par le Prix de l’innovation en journalisme 2013.

 

Les classes populaires délaissées

Or, que découvre-t-on sur leur site dans le constat intitulé Les 60 engagements ? Un panorama très complet du projet socialiste et le détail de ces 60 engagements, déclinés avec pertinence en 189 promesses sur lesquels le trio de journalistes pose un regard critique. Il ressort de ce travail sous la loupe que : 39 promesses ont d’ores et déjà été tenues ; 13 sont en partie tenues ; 95 n’ont pas encore été tenues mais sont en cours de réalisation ou restent projetées d’ici à la fin du quinquennat ; 5 sont « brisées » ou reportées sine die ; 16 sont imprécises.

Au-delà de ces 60 engagements, ce sont même près de 400 promesses de la Hollandie de campagne ou des 18 premiers mois du quinquennat qui sont passées au crible par l’équipe de Lui Président dans un outil sans précédent sous la Ve République : le Hollandomètre. Des promesses qui donnent lieu au constat suivant : 82 promesses tenues ; 30 partiellement tenues ; 107 en cours ; 124 sans début de réalisation à ce jour ; 36 abandonnées ; 21 imprécises.

Étonnant, non ? On ne cesse de brosser le tableau d’un président incapable de décider et d’un gouvernement constitué de bras cassés plus occupés par les chicayas internes que par la mise en œuvre des promesses de campagne, et voilà que l’on découvre, références aux lois et décrets à l’appui, que ces gens-là travaillent et ont d’ores et déjà mené à bien une partie significative des engagements pris par le candidat Hollande.

Certes ! Mais confrontées à des taux de chômage records et à une précarisation grandissante, les classes populaires n’en continuent pas moins de souffrir sur le plan économique. Quant aux classes moyennes, elles voient avec inquiétude se profiler de nouvelles atteintes fiscales à leur pouvoir d’achat. Tout cela dans un pays où, malgré les renforts de police, le niveau de l’insécurité reste élevé, avec, à la clé, des tensions potentiellement dangereuses pour le lien social. Or, c’est évidemment sur ces dossiers majeurs, et non sur des questions sociétales non urgentes ou des avancées techniques éloignées des conditions de vie au quotidien de nos compatriotes, que François Hollande et les acteurs de l’exécutif seront jugés.

En résumé, entre les plans sociaux sur lesquels le gouvernement n’a pas de prise, et les bourdes ministérielles*, aggravées par une communication mal maîtrisée, François Hollande ne mérite sans doute pas les volées de bois vert qui lui sont régulièrement assénées par les éditorialistes. Pas plus que les condamnations aussi incendiaires que définitives qui font florès sur les blogs du net, alimentés ici par des militants d’opposition – y compris du Front de Gauche –, et là par des Français frustrés de ne pas voir la sortie du tunnel, malgré quelques avancées, vite balayées d’un revers de souris.

Il n’en demeure pas moins qu’en politique, comme en marketing ou en management, ce n’est pas la réalité qui compte mais la représentation que chacun a de cette réalité. Or, cette représentation reste très négative, du fait tout à la fois du maintien des taux de chômage à un très haut niveau et d’une multiplication de corporatismes exacerbés qui contribue à valider collectivement l’impression d’immobilisme dans un pays non réformable. Hollande, entouré de conseillers manifestement coupés du réel – ou trop préoccupés par des intérêts partisans – en a-t-il pleinement conscience ? Au vu de sa gouvernance, perçue comme floue et sans cap bien défini par une large majorité de Français, on peut en douter.

Quoi qu’il en soit, une évidence s’impose : Le changement, ce n’est pas pour maintenant !

 

* La dernière en date, émanant des services du Premier ministre, n’est pas la moindre : en publiant sur le site de Matignon les recommandations d’un collège d’intellectuels, déconnectés des réalités du terrain, sur l’intégration des étrangers, particulièrement de confession musulmane, Jean-Marc Ayrault et ses collaborateurs ont déclenché une bien inutile polémique.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.02/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

146 réactions à cet article    


  • jako jako 16 décembre 2013 09:13

    Bonjour Fregus, pour moi il mérite cette volée de bois verts, même si cela est très fortement orchestré par les extrêmistes qui veulent impératicement profiter de la débandade pour espérer atteindre enfin le pouvoir. Je ne vois nul part de débats constructifs, juste des clivages « à fond » comme je n’ai jamais vu. Pour ma part dire qu’il m’a déçu serait faux, je n’en attendais pas grand chose, mais comme l’autre d’avant ne pas tenir ses grandes promesses, cela me déséspère.


    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 09:29

      Bonjour, Jako.

      Que Hollande mérite ou non ces volées de bois vert qui lui sont administrées relève du jugement de chacun. Par volonté d’objectivité, j’ai simplement voulu montrer que l’exécutif n’est pas aussi immobile qu’on le prétend, de nombreux dossiers ayant avancé depuis mai 2012, contrairement à ce qui est affirmé de toutes parts. Le détail des constats effectués par Lui Président le montre avec pertinence.

      Le problème est que rien de décisif n’a été fait en matière d’emploi et de pouvoir d’achat. Bien au contraire, la fiscalité progresse par défaut de courage politique sur la réduction des gabegies qui perdurent ici et là. Or, ce sont bien ces indicateurs-là qui font la popularité ou l’impopularité d’un exécutif, particulièrement en période de crise. Comme vous, je n’attendais pas grand chose de ce gouvernement social-libéral, et la situation actuelle ne m’étonne donc pas.

      Pour ce qui est des « clivages », vous oubliez le quinquennat précédent, bien pire dans ce domaine : Sarkozy a basé presque toute son action politique sur les clivages, opposant sans cesse le privé au public, les fonctionnaires au salariés des entreprises, etc.


    • jako jako 16 décembre 2013 09:58

      D’accord la clivatitude a été très pratiquée sous NS , mais cela continue, et sur des sujtes très brulants. je vis dans deux pays FR et BE, c’est curieux de noter qu’il y a les mêmes débats avec les mêmes arguments (travail du dimanche en ce moment et « oui l’immigration est très très bonne pour nous...) personnellement j’ai compris que rien ne changera jamais, il y a »quelque chose" eux.


    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 10:07

      @ Jako.

      Sur le travail du dimanche, le problème est le flou qui règne en maître ; sur le fond, les « pro » et les « anti » ont tous des arguments recevables : au législateur de mettre tout cela à plat pour déboucher sur une règlementation claire en prenant en compte, de manière pertinente et mesurée, les attentes de ceux qui militent, d’une part, pour l’ouverture dominicale ou tardive, d’autre part, pour la protection de la vie de famille.

      Pour ce qui est d l’immigration, là aussi tout est dans la mesure : l’immigration est nécessaire, mais elle doit impérativement être régulée pour éviter que soient exacerbés, ici et là, des situations conflictuelles dangereuses pour le lien social.


    • Kern Kern 16 décembre 2013 10:08

      Désolé Fergus

      Nullos alias la Rustine est nul à chier

      Le costard est trop grand : il a beau s’empiffrer pour pouvoir le remplir ; il restera trop grand

      En plus il s’est entouré d’une bande de branquignoles de premier choix

      Pas un , pas une , pour redresser l’autre : à croire qu’il l’a fait express

      La seule trace qu’il restera de lui quand il sera viré avec pertes et fracas sera une trace de merde dans le slip de Marianne

      http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/

      Dans le meilleur des cas pour lui , dans le pire pour nous


      • Fergus Fergus 16 décembre 2013 10:29

        Bonjour, Kern.

        Merci pour cette opinion toute en nuance et d’une rare élégance.


      • Kern Kern 16 décembre 2013 12:25

        @ Fergus

        Parce que c’est vous et que je vous aime bien : je suis resté soft pour exprimer mon dégout de l’ éctoplasme élyséen  smiley


      • Constant danslayreur 16 décembre 2013 12:31

        Un ectoplasme à l’Élysée ? il est de retour l’errant ? hé bé et dire que je ne l’avais pas cru...
        « Je crois aux forces de l’esprit et je ne vous quitterai pas »

        C’est Élisabeth t’essûr qui l’a ramené ?


      • pergolese 16 décembre 2013 10:10

        Franchement, vous pensez sérieusement que l’on a voté hollande à cause de ses « promesses » (mot à bannir !) ?

        Il s’agissait avant de se débarrasser de Sarko. Or, Il n’y avait qu’une seule option possible : hollande.

        Manque de pot : il est pire que sarko.


        • Fergus Fergus 16 décembre 2013 10:31

          Bonjour, Pergolèse.

          Il se trouve que je suis d’accord avec vous, et c’est pourquoi j’ai mentionné dans le chapeau que Hollande ne soit qu’en partie son élection à son programme, la majorité des électeurs ayant voté avant tout contre Sarko.


        • CASS. CASS. 16 décembre 2013 14:06

          Pire que sarko c’est difficile , disons qu’ umps et cie sont complémentaires , leur but final est le même conduire à la soumission totale à leur maître le N.O.M dictature mondiale et esclavagisme et monstruositées généralisées, pour eux mére terre la faune la flore et les dits hommes ne sont que des produits à exploités sans que celà mérite le moindre respect et son trone à jerusalem ; le trone de l’axe du mal


        • Fergus Fergus 16 décembre 2013 15:55

          Bonjour, Cass.

          Pire que Sark,o, c’est en effet difficile, voire impossible, même si Hollande à fait jusque là de gros efforts pour se mettre à niveau.

          Personnellement, je persiste à penser que, même si les intérêts des oligarchies sont très largement pris en compte par les partis de gouvernement de type PS, UMP ou UDI, le N.O.M. est un concept très largement fantasmé.



        • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 16:17

          « le N.O.M. est un concept très largement fantasmé. »

          Doit on en déduire que les maîtres de Fergus l’ont mis dans la confidence de toutes les modalités.
          Comment être certains qu’ils ne vous ont pas menti autant qu’ils nous mentent et autant que vous nous mentez à vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas : Un type de gauche radicale opposé au nouvel ordre mondial.

          Le totalitarisme c’est bien gentil mais on a déjà vécu la même chose par le passé, non merci.


        • CASS. CASS. 16 décembre 2013 16:18

          N. O. M un fantasme pour Fergus qui préfére ne surtout pas regarder plus loin que le bout de ses pompes et de son pré carré, umps et cie même but mêmes maîtres http://www.dailymotion.com/video/x8cbv8_sarkozy-et-le-nouvel-ordre-mondial_news


        • Fergus Fergus 16 décembre 2013 16:28

          Ni dieu, ni maître, ni mentor politique !


        • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 16:37

          @ CASS

          Pour nier autant, faire autant d’angélisme, il n’est pas question d’inconscience ou de merde dans les yeux mais de propagande en toute connaissance de cause.

          A moins qu’il soit totalement déglingué, ce qui est loin d’être le cas vu sa fielleuse stratégie d’évitement et sa propagande déguisée en angélisme.


        • Fergus Fergus 16 décembre 2013 16:59

          @ Arnaud.

          Je cesse de répondre à vos commentaires puisque vous êtes manifestement un troll.


        • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 17:03

          Fergus

          Un troll qui argumente et contre lequel aucun de vos contre-arguments ne peut tenir la route.
          En revanche certains trolls sur ce fil, vous ne les traitez pas de troll bien sûr.

          Deux poids, deux mesures, comme d’habitude !


        • Xenozoid 16 décembre 2013 17:05

          il est sionist,il a toujours raison,Sa vérité est sienne


        • Xenozoid 16 décembre 2013 17:22

          je veux dire Arnaud :->


        • Fergus Fergus 16 décembre 2013 17:37

          @ Xenozoid.

          La différence entre lui et moi est le doute : un sentiment que je connais et qui semble lui être totalement étranger.


        • Xenozoid 16 décembre 2013 17:38

          @fergus,on est d’accord


        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 11:38

          @ CASS

          Pour des vieux retraités des 30 glorieuses comme les grandes gueules connues sur agoravox TOUT est fantasme car ils vivent dans une réalité qui date d’il y a 40 ans, ils pensent que rien n’a changé.

          Ces vieux despotes veulent à tout prix nous imposer leur propagande par le chantage : Si tu ne pense pas comme moi tu es un vilain, tu es un capitaliste, tu es de droite, tu est raciste, tu es donc pour MLP.

          Nous imposer par la violence verbale et la propagande un monde qu’ils n’ont jamais vécu eux mêmes et dans lequel ils ne vivront pas !

          Et ça veut se faire passer pour « démocrate » ...


        • Fergus Fergus 19 décembre 2013 15:27

          Bonjour, Arnauld.

          Je ne sais pas ce que pense Cass de votre avis (peut-être y répondra-t-il), mais la caractère entier, péremptoire et fermé au doute, semble plutôt de votre côté, comme nous le remarquions ci-dessus avec Xenozoid. Les certitudes, souvent assénées avec une forme de virulence, vous appartiennent, c’est pourquoi votre post est étonnant. Personnellement, il n’y a guère de sujet sur lequel j’ai une opinion totalement arrêtée.


        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 15:34

          Bonjour Fergus

          Disons que je lapide avec des commentaire qui sous leur forme déplaisent, c’est un de mes points communs avec Mélenchon.
          Il n’en reste que sous le fond les questions sont réelles...

          On ne peut pas utiliser toujours les mêmes vieilles recettes éculées en pensant qu’elles soient au goût du jour, sans regarder l’évolution du contexte de 2013.

          Là où je ne digère pas c’est que je me suis fendu de réunir, recopier, stocker tous le « hic » des propos de Mélenchon et d’autres.
          Bout-à-bout c’est une calamité d’une clarté indigeste.

          Heureusement que je ne veut surtout pas devenir rédacteur, si je sortais ces phrases l’une après l’autre dans un article ou une vidéo remise dans le contexte socio-économique actuel, Mélenchon semblerai bien décalé pour ne pas dire bien pire ..


        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 15:54

          Pour ce qui est de CASS nous avons les mêmes données sous les yeux, normal que nous soyons confrontés au même constat.
          Certainement que lui aussi a bien fouillé notre histoire pour comprendre la réalité des faits au delà des légendes.

          CASS est en droit de croire en Mélenchon comme je suis en droit de ne pas y croire, je suis athée voire même carrément païen opposé aux monothéismes il en est de même pour les thèses droite / gauche qui datent de 1789...
          On nous a bien assez enfermé dans ces boites manichéenne qui servent à la digestion en version officielle de la pièce de théâtre.

          Je ne détiens pas la vérité à moi tout seul en revanche je ne pense pas que mes interventions soient inutiles pour débusquer certains faits établis pas vraiment au crédit de la mauvaise bouille qu’on veut nous faire avaler de tous côtés.

          Là où certains croient encore à droite / gauche moi je crois en pro-NOM ou anti-NOM bien au delà des barrières politiques et de la petite comédie qu’ils jouent pour le « bon peuple ».
          Il ne fallait surtout pas qu’ils pensent que ça allait être une partie de plaisir.

          Aussi fourbes puissent-être les maîtres du monde à chaque fois que des malades ont tenté de forcer la nature, forcer les peuples, ou tenter un empire mondial, ça s’est terminé dans un bain de sang, la ruine de tous, l’empire s’est effondré.

          Depuis 3000 ans c’est tenté régulièrement, depuis 3000 ans ça échoue à chaque fois pour le plus grand malheur des peuples qui subissent ces folies.

          Après si vous me parlez de mes propos sur certains retraités des 30 glorieuses je les assume à 100%. Le souci c’est que les recettes ne changent pas depuis tout ce temps pour certains d’entre-eux. J’ai les mêmes à la maison je vous rassure.
          Heureusement que tous les retraités ne sont pas aussi volontairement aveugles des réalités d’aujourd’hui.
          Être militant et passionné c’est bien mais encore faut-il ouvrir sa fenêtre et changer d’air régulièrement pour voir ce qui se passe réellement sans voir que ce que l’ont veut bien voir.


        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 16:04

          Pour mettre un peu d’humour je vous propose une séquence culte, je banderai. quand j’en aurais envie : Que ce soit pour le métissage obligatoire, l’immigration subie, la chasse au racisme fictif dans un seul sens, la laïcité dans un seul sens...

          Parce que de très grands l’ont dit avant moi !

          Sur ce coup là tous nos politicards qui donnent des leçons qu’ils n’appliquent pas à eux mêmes ont de grosses carences culturelles !


        • Arnaud69 Arnaud69 19 décembre 2013 23:18

          Melenchon exige des Français une repentance collective éternelle pour ce que leurs ancêtres ont fait en 1848 mais pour lui même il estime qu’inciter les autres à la repentance c’est être un salaud : 

          « C’est toujours les mêmes mécanismes, vous regrette hein. humiliez-vous, prosternez-vous, baissez la tête, baissez les yeux, c’est ce que nous ont toujours dit les puissants.
          Et eux
          (qui se prosternent) ce sont leurs laquais.
          Comme disait Voltaire : Le laquais en imitant les vices de ses maîtres il a l’impression de s’approprier leur puissance.
          Et eux c’est ça, c’est simplement ça qu’ils savent faire ! »

          Donc Mélenchon est selon ses propres critéres un salaud qui veut que les laquais que nous sommes nous prosternions pour les fautes de nos ancêtres datant de 1848 !

           la preuve en vidéo !

          CQFD..


        • Abou Antoun Abou Antoun 16 décembre 2013 10:16

          Peut-on lui reprocher d’avoir limité son action à l’attente d’un hypothétique renversement de conjoncture susceptible d’entraîner un reflux significatif du chômage, synonyme d’une possible réélection en 2017 ? Eh bien non
          Eh bien si, Fergus, c’est même le principal reproche que je fais au candidat et au président Hollande. La croissance c’est le problème, pas la solution. La croissance n’est ni possible ni souhaitable, le salut de l’humanité passe par la décroissance simultanée (démographique et partant, industrielle). Il faut donc inverser les réflexes, ce qui suppose une vraie réflexion politique et des décisions courageuses.
          Hollande semble inconscient de tous ces problèmes soulevés par le rapport Meadows dans les années 70 et qui sont réalité aujourd’hui, mais il me semble que vous mêmes n’en êtes pas très conscient. C’est dommage car je vous considère comme une personne cultivée et intelligente.
          En outre comment pouvez-vous écrire une énormité pareille :
          Il n’en demeure pas moins qu’en politique, comme en marketing ou en management, ce n’est pas la réalité qui compte mais la représentation que chacun a de cette réalité
          Quand vous ne parlez pas de politique vous êtes sans nul doute le meilleur rédacteur d’AV. mais il me semble que vous-même restez enfermé dans un système de pensée fondé sur des postulats n’ayant plus cours.
          Je vous conserve tout le respect qui vous est dû.


          • Pepe de Bienvenida (alternatif) 16 décembre 2013 10:27

            Il faut donc inverser les réflexes, ce qui suppose une vraie réflexion politique et des décisions courageuses.
            On touche là le point faible de la démocratie (de ce qu’il en reste plutôt) : obtenir l’assentiment des électeurs, c’est regarder le court terme. Le seul moyen de sortir du piège des idées périmées tout en restant dans la démocratie, c’est donc une évolution de l’électeur lui-même. Comme c’est un processus long, la réalité nous aura sûrement expliqué avant - et durement - en quoi nous devons changer.


          • OuVaton OuVaton 16 décembre 2013 10:57

            "Hollande semble inconscient de tous ces problèmes soulevés par le rapport Meadows dans les années 70 et qui sont réalité aujourd’hui, mais il me semble que vous mêmes n’en êtes pas très conscient. C’est dommage car je vous considère comme une personne cultivée et intelligente.« 

            Eh oui, les années 70... 40 ans déjà. C’est incroyable ce manque de prise en compte de la réalité de notre société. C’est bien ça qui nous conduit à penser que droite et le PS c’est pareil. Que ce soit la campagne de Ségolène en 2007 ou cette de Hollande en 2012, le même discours sur »le salut par la croissance". Au delà de Meadows, ces gens n’ont ils jamais lu (et compris) l’œuvre d’André Gortz ?

            Et puis, comme dit l’article, il y a les ministres hors sol... déconnectés... dans leur microcosme... Peillon qui, en pleine réforme scolaire majeure (peut-être utile mais très secouée) se présente aux européennes.... Aucune vergogne comme disait ma grand-mère !


          • Fergus Fergus 16 décembre 2013 11:17

            Bonjour, Abou Antoun.

            Je comprends d’autant mieux votre commentaire que je perçois globalement les choses de la même manière que vous. Mais peut-être me suis-je mal exprimé, par exemple avec cette phrase « Il n’en demeure pas moins qu’en politique, comme en marketing ou en management, ce n’est pas la réalité qui compte mais la représentation que chacun a de cette réalité. » Ce n’est évidemment pas à l’immobilisme de Hollande sur les seules questions d’emploi et de pouvoir d’achat que je faisais allusion ici, mais à toutes les composantes de l’action des pouvoirs publics, y compris dans de nombreux domaines d’un intérêt immédiat moindre pour nos compatriotes. C’est pourquoi j’ai parlé de représentation de la réalité, la majorité des Français considérant que l’exécutif n’agit sur rien alors que c’est assez largement faux. Mais les points majeurs évoqués sont tels qu’ils agissent comme un prisme déformant bien compréhensible.


          • Fergus Fergus 16 décembre 2013 11:48

            Bonjour, Pepe.

            Vous avez raison, convaincre les électeurs des bienfaits de la décroissance (que prône, non sans raison, Abou Antoun) demandera un processus long, et cela d’autant plus qu’il se heurtera au formatage d’une société élevée depuis des décennies dans le consumérisme et l’individualisme.


          • Abou Antoun Abou Antoun 16 décembre 2013 11:49

            @ Pepe
            D’accord avec votre commentaire, mais le temps presse. Je crains que lorsque les événements vont apporter la preuve irréfutable que l’analyse est juste il sera trop tard, s’il n’est pas déjà trop tard.
            Les élections présidentielles sont une formidable tribune. J’attends que des candidats, sans le moindre espoir d’être élus, expliquent aux électeurs quelle est la situation et quels sont les enjeux. Quand les événements leur donneront raison ils deviendront crédibles et on se souviendra peut être d’eux. Pour le cas Hollande j’ai longtemps balancé entre l’idiotie et la mauvaise foi, mais il est possible que les actes d’allégeance que le candidat a fait, avant même d’être candidat (vassalité des USA via l’OTAN, enfermement dans l’Europe et son ultra-libéralisme, etc.) le rendent à jamais prisonnier du système et incapable du moindre mouvement.
            Hollande ne bénéficie que d’une circonstance atténuante à mes yeux, il n’était, au niveau des intentions, pas pire que ses compétiteurs. Il fallait bien une nullité comme Sarkozy pour le faire élire.Maintenant au niveau de la réalisation il est peut-être pire.


          • Pepe de Bienvenida (alternatif) 16 décembre 2013 11:59

            @Abou Antoun
            il est sûrement déjà trop tard. Il faudrait penser à sauver les meubles, mais on pense encore à changer les meubles.


          • Abou Antoun Abou Antoun 16 décembre 2013 12:02

            Fergus,
            Vous êtes assis entre deux chaises. Vous êtes un électeur de gauche traditionnel, un véritable démocrate et vous commencez à réaliser que vous avez été trahi.
            Il va vous falloir abandonner le navire de la gauche traditionnelle qui n’apporte plus rien, même dans sa version ’dure’, je n’ai pas l’impression que notre ami Mélenchon soit beaucoup plus éclairé que Hollande sur les vrais problèmes de l’époque, son message résumé ’on va tout prendre aux riches et ça ira’ n’est que pure démagogie . La chose est d’autant plus difficile que EELV n’est pas une alternative (eux c’est l’idiotie et la corruption à l’état pur).
            Nous sommes donc tous à attendre un ’messie’ qui ne viendra sans doute jamais. Les gens doivent se rassembler autour des idées, pas des hommes. Pour l’instant c’est la traversée du désert.


          • Fergus Fergus 16 décembre 2013 12:02

            Bonjour, OuVaton.

            Le fait est que la rapport Meadows (issu des travaux du « Club de Rome ») a été (et reste) un document important, la course effrénée à la croissance étant antinomique avec le salut de la planète. Pour autant, les perspectives négatives soulevées par ce rapport sont loin d’être aussi négatives que l’annonçait le document pour les années que nous vivons.

            N’a-t-il pas été pertinent ? Si, bien sûr, car même si les effets décrits tardent à se manifester avec acuité, ils ne sont pas moins inscrits dans la réalité de ce qui nous attend. Abou Antoun (j’ai oublié de lui répondre sur ce point) a raison d’y avoir fait allusion, même si le rapport avec le contenu de l’article n’est que marginal, le thème traité n’étant pas le bien-fondé ou pas de la poursuite d’une économie libérale basée sur la recherche constante de croissance dans une société qui en a de moins en moins les moyens.

            Merci d’avoir cité André Gorz - auquel j’ai fait allusion dans les commentaires d’un article publié samedi par une élue UDI de Paris - pour le contenu de ses travaux et pour sa vision lucide sur la nécessité de prendre en compte la dimension environnementale.


          • Pepe de Bienvenida (alternatif) 16 décembre 2013 12:04

            @Fergus
            est-ce qu’il faut convaincre les électeurs des bienfaits de la décroissance, ou leur faire comprendre que le mécanisme de la croissance est (et pas par hasard) le même que celui de la dette - que maintenant ils commencent à connaître -, à savoir que tout ce que nous prenons à crédit aujourd’hui, nous le paierons demain avec les intérêts ?


          • Abou Antoun Abou Antoun 16 décembre 2013 12:04

            Il faudrait penser à sauver les meubles, mais on pense encore à changer les meubles.
            C’est une bonne image. Mais pour un tsunami planétaire où sauver les meubles ???


          • Abou Antoun Abou Antoun 16 décembre 2013 12:14

            Eh oui, les années 70... 40 ans déjà. C’est incroyable ce manque de prise en compte de la réalité de notre société. C’est bien ça qui nous conduit à penser que droite et le PS c’est pareil. Que ce soit la campagne de Ségolène en 2007 ou cette de Hollande en 2012, le même discours sur »le salut par la croissance". Au delà de Meadows, ces gens n’ont ils jamais lu (et compris) l’œuvre d’André Gortz ?
            Bonjour Ouvaton,
            Votre pseudo est bien choisi.
            Le rapport Meadows a été lu et compris par les décideurs en son temps mais on a décidé de passer outre. Aujourd’hui la machine est emballée et comme dit Souchon « on avance, on avance ». Personne ne sait comment freiner et renverser la vapeur. Cela doit pourtant être possible mais les politiciens de tous bords, dans le monde entier s’enferment dans le déni de réalité.
            Nos politiciens feraient peut-être bien aussi d’écouter attentivement une autre chanson du même Souchon ’Foules sentimentales’.


          • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 13:01

            Fergus bonjour,

            Que vous invalidiez systématiquement et sans aucun argument étayé mes propos parce que vous ne m’appréciez pas passe encore...Notez-bien que j’avais argumenté des pages, vous m’avez répondu quelques lignes d’évitement.

            En revanche vous pouvez écouter Abou Antoun qui ne fait que vous coller le nez dans la plus stricte des vérités.
            Vous n’êtes pas le seul à vous être fait enfler, nous sommes quelques millions.
            En revanche quand vous me dites que vous n’êtes prisonnier d’aucun dogme alors que vous défendez certains avec autant de déni,j’ai de plus en plus de mal à vous croire.

            Là où certains électeurs pouvaient en 1988 passer pour alarmistes et hystériques, en 2013 ceux qui sont absolument ridicules sont ceux du  PS à agiter leurs vieilles recettes éculées à sens unique bien entendu !

            Quand vous-vous dites conscient des réalités et prisonnier d’aucun dogme, là j’ai de très gros doutes légitimes argumentés et documentables !


          • Fergus Fergus 16 décembre 2013 13:20

            Bonjour, Arnaud.

            Je n’ai jamais invalidé systématiquement vos propos, j’ai même souligné des points d’accord.

            Quant à débattre sans fin avec un unique interlocuteur alors que j’ai d’autres choses à faire un dimanche, je reconnais avoir refusé de m’engager dans cette voie.

            Pour ce qui est d’Abou Antoun et ses propos sur la décroissance, je suis plutôt d’accord avec, même si j’estime (peut-être à tort) que l’urgence n’est pas si grande et surtout que changer les mentalités exigera tout à la fois un engagement fort des politiques, beaucoup de temps pour convaincre et la volonté de modifier les règles du jeu économique.

            Je persiste en outre à affirmer que je ne suis prisonnier d’aucun dogme et en aucune manière assujetti à quelque parti que ce soit, même si mes idées me portent plutôt vers la gauche radicale, mais sans illusion sur les hommes qui en sont les leaders. Qui plus est, je ne défends personne, mais essaie de porter un regard le plus objectif possible sur l’action des leaders, quels qu’ils soient.


          • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 13:45

            Bonjour Fergus

            Vous avez éludé 90% de mes propos, ils est vrai c’est très dérangeants d’avoir le nez dans la cruelle réalité sur des pages et des pages qui se suivent.

            Quand vous n’avez pas éludé vous avez minimisé ou carrément nié, ce qui en 2013 avec la facilité d’internet ne vous rend pas crédible dans votre déni systématique. (quelques gigas de vidéos et captures d’écran à votre disposition, si vous avez du mal à trouver...)

            Soit les mêmes lois s’appliquent à tout le monde dans la même proportion et avec la même sévérité et pugnacité, soit elles sont juste un outil dictatorial. POINT !

            Je persiste en outre à affirmer que je ne suis prisonnier d’aucun dogme et en aucune manière assujetti à quelque parti que ce soit, même si mes idées me portent plutôt vers la gauche radicale,

            Permettez moi d’avoir de très sérieux doutes en ce qui concerne la liberté de penser, le déni de réalité est évident !


          • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 14:11

            Fergus

            Vous arrivez même à nier ce qui est présenté en vidéo sur agoravoxTV sous vos yeux tous les jours .

            A quoi sert le multiculturalisme du nouvel ordre mondial oligarchique.

            L’ouverture des frontières divise les communautés, repli communautariste.

            Rapport de malades mentaux sur l’intégration des Français, je vais devoir demander un visa.

            Emmanuelle Cosse : Il faut en finir avec le sentiment national, tous des déracinés à domicile !

            Ce qui va naître de tout ça est évident : Soit ce sera la dictature totale pour 100 ans, soit les Français vont se révolter et se libérer comme tous les peuples colonisés de force l’ont fait !


          • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 14:26

            Emmanuelle Cosse : Il faut en finir avec le sentiment national,

            Notez bien qu’Emmanuelle Cosse est totalement inculte, les USA continuent à différencier leurs citoyens selon l’état dont ils arrivent. « Je suis du Texas, moi je suis du Connecticut »..
            Donc le sentiment d’appartenance persiste depuis plus de cent ans, donc ses arguments ne tiennent pas la route.

            Et en matière de guerre, les USA sont le plus belliqueux des pays du monde, preuve que détruire le sentiment national ne transforme pas les hommes en saints ...

            Emmanuelle Cosse EELV devra assumer d’être contre la diversité des peuples, des cultures, des traditions et des pays, ce qui pour une « écologiste » la fait passer pour ce qu’elle est : Un pur agent de l’oligarchie !


          • CASS. CASS. 16 décembre 2013 15:36

            « Soit les mêmes lois s’appliquent à tout le monde dans la même proportion et avec la même sévérité et pugnacité, soit elles sont juste un outil dictatorial. POINT ! »
             il est un fait quelles sont un outil dictatorial, c’est en effet le cas et une évidence.


          • Fergus Fergus 16 décembre 2013 16:02

            @ Cass.

            D’accord avec vous sur l’application des lois qui devrait être en toutes circonstances, sinon égalitaire, du moins équitable.

            Peut-on parler de « dictature » pour autant lorsque ce n’est pas systématiquement le cas ? Peut-être. Mais alors il n’y a que des dictatures sur la planète car dans nul pays l’ensemble des lois, appliquées à l’ensemble des citoyens, ne répond à l’objectif évoqué ci-dessus.

            Cela n’empêche évidemment pas de tenter d’aller vers cet idéal, mais en ayant conscience de l’immensité de la tâche !


          • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 16:32

            Fergus

            Vous avez parlé d’épiphénomène en la matière, donc en moins d’un an l’inégalité de traitement devrai être réglée totalement et définitivement.

            On en reparlera dans un an... Le FN a de très beauc jours devant lui avec des « gauche radicale » tels que vous.. C’est pas parce que vous niez certains faits avérés qu’ils n’existent pas !


          • Gabriel Gabriel 16 décembre 2013 10:31

            Bonjour Fergus,
            La trahison envers les citoyens est trop forte et l’allégeance au marché trop prononcée, dans ce cas il est normal d’être aussi impopulaire, comment pourrait-il en être autrement ? Il n’a aucun courage politique, sinon, il aurait fait un bras d’honneur à l’Europe et au FMI et mis les banquiers responsables des faillites en jugement mais bon, nous ne sommes pas l’Islande pas vrai ? Et puis plutôt que de vouloir jouer les sauveurs en Afrique afin de protéger le pré carré des exploiteurs Français il ferait mieux de faire le nécessaire dans le pays qu’il est sensé gouverner où, de jour en jour, la misère et les injustices dues à sa politique explosent. Cordialement


            • Fergus Fergus 16 décembre 2013 11:30

              Bonjour, Gabriel.

              Sur cette « allégeance », nous sommes d’accord.

              Mais le concert unanime venu de toutes les composantes de l’échiquier, malgré des intérêts divergents, et parfois totalement opposés, n’en est pas moins surprenant, eu égard à la réalité de l’action de l’exécutif.

              Quant à « faire un bras d’honneur à l’Europe et au FMI », vous savez fort bien que ce n’est pas possible, sauf à plonger notre pays dans une crise encore plus grande. Sauf si la France trouve des alliés suffisamment puissants, ce que j’ai déjà eu l’occasion d’écrire : il est évident qu’une coalition franco-italienne (plus éventuellement l’Espagne) aurait un poids énorme de nature à faire plier l’Allemagne et la BCE sur les règles actuellement défendues mordicus par la chancelière. Mais sans allié, aucune chance !


            • eric 16 décembre 2013 10:53

              Pas besoin d’aller très loin dans le détail. Il a tenu trois sortes de promesses.

              Celles qui consistaient a dépenser plus d’argent. Et personne n’a jamais doute qu’un gouvernement socialiste soit parfaitement compétent en la matière. 84 mesures fiscales d’augmentation des impots, des dépenses en veux tu en voila (5 milliards en une semaine en novembre, 650 euro par « pauvre » ! Combien de vraiment sociales ? 3 pour acheter des voix a Marseille, 1 pour tenter de conserver la Bretagne très menacée électoralement....

              Celles qui ne coutaient rien (sociétal absurde, reprise en main politicienne d’organismes publics),

              Celles qui permettaient la ré-allocation d’argent public, des gens votant mal aux gens votant bien (politique familiale notamment).

              On a jamais eu sous la cinquième de gouvernement aussi ouvertement clientéliste.

              Il y avait 2 mesures qui auraient fait de la peine a sa base et les auraient fait contribuer a l’effort commun, faire payer un peu les parents des élèves de prepas et revoir les avantages de leurs profs. On a vu ce qu’on s’attendait a voir...

              A ce clientélisme s’ajoute l’absence de préoccupation sociale.

              Il a dépensé plus par tête de pipe pour rétablir la journée de carence des fonctionnaires que pour augmenter le RSA sur 5 ans...
              La dernière reforme des retraites va une fois de plus creuser les inégalités entre prive et public au détriment prioritaire des plus défavorisés.
              La reforme des rythmes scolaires dépense beaucoup plus d’argent « qu’il n’y en a pas » dans les collectivités locales, pour que des associatif proposent des activités a la petite semaine soit disant aux gosses de pauvres, que pour aider leur parents a les nourrir ou pour les soutenir scolairement.
              Les emplois avenirs réservés au public et a l’associatif, permettent de décharger des fonctionnaires « absolument débordés » de toutes les taches ingrates, sans effrayer Bruxelles par une hausse de l’emploi public et sans aucune perspective pour les impétrants ( aucune chance de titularisation ( concours) et pour se recycler dans le prive : expérience, videurs de poubelle dans une administration...). Ils recyclent les gamins broyés par leurs école injuste, comme sous prolétariat corvéable a merci de leur base électorale.

              C’est véritablement a un gouvernement prédateur qu’on a affaire.

              Bon, d’accord, comme ce sont des spécialistes de ces question, cela est fait dans une relative discrétion. On a vu dans le NO un cadre moyen sup s’étonner que ses impots diminuent.... ! Si tu es dans le bon créneau sociétal et électoral, c’est prévu pour et cela ne se voit guère.

              Maintenant, comme ils ont promis ce qu’ils désiraient pour eux même, il serait très étonnant qu’ils ne tiennent aucune de leurs promesses. Cela reste entière la vraie question. Est ce cela dont notre pays a besoin ? 51% des électeurs l’on sans doute cru en tout ou partie.

              Le droit a l’erreur fait parti de la démocratie.

              Heureusement, nous avons bientôt des élections pour nous rattraper.

              En revanche, il est clair que les médias sont d’une inconcevable indulgence avec ce pouvoir.

              On ne parle que de leur nullités individuelles et de leurs couacs de communication, sans doute parce qu’ils seraient impossibles a cacher, sans jamais s’étendre sur le caractère catastrophique et injuste de leurs politiques en profondeur.


              • Fergus Fergus 16 décembre 2013 11:37

                Bonjour, Eric.

                Ce gouvernement n’est plus ni moins clientéliste que le précédent, mais je vous concède qu’il faudra bien un jour que cela cesse, à gauche comme à droite.

                Pour ce qui est de la réforme des rythmes, il faut être sérieux : toutes les composantes politiques étaient demandeuse du retour aux 4,5 jours. Il est à cet égard important de noter que la mise en œuvre s’est faite sans réelle difficulté dans de nombreuses villes, même s’il subsiste ici et là des problèmes, notamment dans en milieu rural.

                Quant aux emplois aidés, ils sont devenus un moyen de traitement du chômage qui est utilisé tout autant par la gauche que par la droite lorsqu’elle est aux affaires. Et même si ces emplois ne sont pas la panacée, ils ont au moins le mérite de donner un job à ceux qui en bénéficient.


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 16 décembre 2013 17:23

                « Ce gouvernement n’est plus ni moins clientéliste que le précédent »

                Bonjour Fergus.
                Lol... Là vous y êtes allé un peu fort...
                Cela-dit je comprends la nécessité du méandre.


              • Fergus Fergus 16 décembre 2013 17:39

                Bonjour, Manu.

                Disons que les clientèles ne sont pas les mêmes, mais le réflexe est identique.


              • wesson wesson 16 décembre 2013 11:20

                Bonjour Fergus, 


                pour ma part je n’ai jamais intenté de procès en mollesse à François Hollande, et on voit parfaitement qu’il mène la politique dont on le savait convaincu. Il a toujours été un social démocrate compatible avec le néolibéralisme, un Schroeder à la Française. D’ailleurs, on devrait plutôt lui faire référence comme vice-chancelier Allemand, plus que président des Français.

                Mais là où votre raisonnement pêche, et l’analyse médiatique à laquelle vous faites référence pèche aussi, c’est de mettre sur un même plan toutes les « promesses électorales », et d’en livrer une comptabilité brute qui obère totalement le fait que dans les promesses de campagnes, ça va du futile à l’essentiel.

                Et mon impression à moi, c’est que le gouvernement Hollande s’est attaché à mettre en place le plus futile, le plus caricatural, tout en oubliant les quelques promesses qui à mes yeux constituaient l’essentiel.

                Ce à quoi on assiste, c’est bel et bien une politique du ventilateur. On porte sur la place publique des sujets bien clivant mais sans réelle importance - comme le mariage pour tous ou la pénalisation de la prostitution - et sur le fond, on oublie tous les sujets sociaux, et le véritable problème du pays qui reste le chômage induit par une allégeance aveugle aux structures Européennes. Bref, du vent.

                Ainsi, pour tous les électeurs - dont je fait partie - qui se sentent le cœur à gauche et qui ont voté pour « mon ennemi c’est la finance », peu importe que 99% des promesses soient tenu si celle là en particulier ne l’est pas. Et comment ne pas voir aussi que pour la première fois depuis des dizaines d’années, un gouvernement socialiste élu n’as pris strictement aucune mesure sociale - même pas une symbolique et qui ne coûte rien. 

                C’est cela qui légitime les reproches que l’on peut faire à Hollande, de mener une politique objectivement de droite après avoir été élu par des voies de gauche.

                • Fergus Fergus 16 décembre 2013 11:44

                  Bonjour, Wesson.

                  Entièrement d’accord avec le contenu des premier et avant-dernier paragraphes.

                  Vous écrivez par ailleurs « Mais là où votre raisonnement pêche, et l’analyse médiatique à laquelle vous faites référence pèche aussi, c’est de mettre sur un même plan toutes les « promesses électorales », et d’en livrer une comptabilité brute qui obère totalement le fait que dans les promesses de campagnes, ça va du futile à l’essentiel. » Effectivement, et mon raisonnement ne pèche pas car j’ai moi-même souligné dans l’article que les avancées sur des points secondaires ne pouvaient occulter l’immobilisme sur les questions majeures comme l’emploi et le pouvoir d’achat.

                  Cela dit, on ne peut considérer comme sans importance des réformes aussi importantes que celle des rythmes scolaires et celle, à venir, de la Justice. En revanche, le « mariage pour tous » n’avait aucun caractère d’urgence et pouvait, de surcroît, être réglé par référendum.


                • wesson wesson 16 décembre 2013 11:59

                  « Effectivement, et mon raisonnement ne pèche pas car j’ai moi-même souligné dans l’article [...] »


                  et pan sur les fesses. J’ai effectivement trop vite lu votre propos. 

                  Allez, je vais râler de pure forme : vous avez souligné là où j’aurai entouré et surligné en rouge.

                • Fergus Fergus 16 décembre 2013 12:04

                  @ Wesson.

                  Va pour le surlignage en rouge. Je tâcherai de m’en souvenir pour un prochain article de même nature.

                  Bonne journée.


                • eric 16 décembre 2013 14:13

                  Je suis bien d’accord, le Gouvernement hollande n’a même pas pris la peine de prendre des mesures sociales, même symbolique. Quelle régression par rapport au quinquennat précédent !

                  Tient, rien que le logement social, vous pouvez allez vérifier les chiffres.
                  Dufflot ? Elle a bloque les loyer dans les centre ville ! Cela intéresse qui a votre avis ? Et tout a l’avenant
                  Allocation adultes handicapes
                  Facilitation de l’accès scolaire pour les enfants dans le même cas
                  Déblocage de fonds pour la prise en charge de la grande dépendance
                  Exonération des heures supplémentaire qui ont essentiellement beneficie aux plus modeste dans le public comme dans le prive, tout en favorisant le redressement productif et la consommation.
                  RSA
                  Pauvreté : Avec un solde net d’une centaine de millier de regroupement familiaux, sans parler des clandestins et de la démographie, les chiffres publies par l’Humanité montrent bien l’excellence de la politique sociale de Sarko en période de crise. http://www.humanite.fr/social-eco/les-pauvres-sont-plus-nombreux-%E2%80%A8n%E2%80%99en-deplaise-au-gouvernement-sarkozy-482577
                  En effet, un salarie étranger qui vit seul peut être juste au dessus de la pauvrete statistiquement, le jour ou sa famille arrive, cela le transforme lui même en pauvre statistique, sans parler de sa famille,sans aucun changement dans la nature de ses revenus).
                  Sans même parler du bouclier fiscal qui a sauve de la spoliation et de la misère des milliers de contribuables modestes....pour a peine le cout de 2 jours de carence dans la fonction publique tout en diminuant, au moins provisoirement, la disparition de masse fiscale au bénéfice de tous les francais....
                  Le départ d’un Depardieu, ce sont des impots en plus pour des milliers de contribuables modestes.
                  Oui Hollande n’aime pas les riches, et il est prêt a nous faire payer cher pour le prouver..

                  Et donc, je trouve votre critique de Hollande parfaitement justifiée quoi que d’une incompréhensible modération, mais je trouve votre comparaison avec le prédécesseur très injuste pour celui-ci.


                • unandeja 16 décembre 2013 12:27

                  Bien sur qu’il mérite sa volée de bois verts.

                  - explosion de la fiscalité
                  - va-t-en guerre en Syrie, sujet sur lequel il s’est ridiculisé
                  - cafouillage ahurrissant sur la taxe sur lEBE, modifié, revue, annulée pour aboutir à une augmentation suicidaire de l’impot sur les sociétés
                  - il agit en tant que chef de parti
                  - réformes surl a sécurité (surtout la justice) hallucinante
                  - sourde oreille aux manifs d’ampleur
                  - non réforme des retraites (sauf si une très légère hausse de cotisation est pour vous une réforme)
                  - CICE d’une complexité ridicule qui ne profitera qu’aux grands groupes
                  - mensonge éhontés concernant l’affaire cahuzac
                  - reniement quant à la renegociation de « l’ignoble traité merkozy »
                  - creusement continu de la dette
                  - hausse de la tva (ce qu’il trouvait honteux sous sarko)
                  - diminution ridicule du taux du livret A après en avoir fait un argument majeur lors de sa campagne
                  - explosion du prix de l’EDF
                  - taxe sur les redbull
                  - fiscalisation des mutuelles d’entreprises
                  - plusieurs ministres condamnés par la justice
                  - destruction de l’armée français malgré sa politique néo colonialiste

                  ...j’en ajoute encore ???


                  • Fergus Fergus 16 décembre 2013 13:00

                    Bonjour, Unandeja.

                    Vous voyez, vous êtes d’accord moi, malgré les apparences. Sur le fond de la politique conduite, je pense en effet comme vous. Mais cette liste non exhaustive montre également, de manière paradoxale, que Hollande n’est pas aussi immobile qu’on le dit et qu’il agit, fut-ce dans le mauvais sens, dans de nombreux domaines. Il ne mérite donc pas ces volées de bois vert au titre de ce prétendu immobilisme, mais pour le fond de son action, ce qui est très différent.


                  • CASS. CASS. 16 décembre 2013 15:54

                    Hollande est un éléve d’ATTALI , ça vous ira comme ça comme éclairage ( bref le clan umps et cie même but final). mêmes maîtres


                  • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 16:52

                    Attali comme Hollande, Sarkozy, DSK, BHL et toute la clique sont à nu : « Jérusalem capitale planétaire d’un gouvernement mondial »....

                    Donc le nouvel ordre mondial a pour capitale du gouvernement mondial Jérusalem, c’est déjà acté !
                    Et le plus beau c’est que c’est ces gens là qui nous donnent des leçons de partage ...


                  • pens4sy pensesy 16 décembre 2013 12:31

                    Il n’y a rien a attendre de Hollande qui pourrait differer de ce qu’a produit Sarko. Sauf le mariage pour tous et pour personne.
                    Pourquoi ne pas lui faire sa fête comme a Sarko.
                    Ne mérite-t-il pas ce lynchage ?
                    Il le mérite.
                    Il a voulu la place, il l’a et il se comporte exactement comme son prédécesseur - injures en moins.
                    Il n’a aucun sens de son rôle, il reste un petit fonctionnaire attaché a ses petits privilèges.
                    Il fait presque pitié.
                    Ou honte.


                    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 13:04

                      Bonjour, Pensesy.

                      Pas d’accord avec vous : si la politique suivie est globalement la même que sous Sarkozy, il y a quand même des avancées, ne serait-ce que sur les rythmes scolaires, la moralisation de la vie publique ou (prochainement) la réforme de la justice, sans compter de nombreuses autres dispositions plus marginales. Quant au comportement personnel, il est en totale rupture avec le matamore qui a sévi durant 5 ans. Mais globalement, c’est vrai, le résultat est très en retrait des attentes d’une majorité de Français.


                    • pens4sy pensesy 16 décembre 2013 13:11

                      Les rythmes scolaire et le mariage pour qui veut
                      Oui, bon.
                      Du « marginal » comme vous dites..
                      Et les reste ? Que des trahisons.
                      On doit applaudir ?


                    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 13:22

                      @ Pensesy.

                      « On doit applaudir ? » Certainement pas, et la conclusion de mon article (suivie de réserves exposées au fil du texte) ne va pas dans le sens des félicitations, loin s’en faut.


                    • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 13:33

                      " si la politique suivie est globalement la même que sous Sarkozy« ,

                      Aucun »si" c’est exactement la même politique point par point je vous l’ai démontré par A + B sur des pages et des pages.

                       -il y a quand même des avancées, ne serait-ce que sur les rythmes scolaires,

                      Réforme qui comme les réformes multiples en la matière est on ne peut plus contestée, sans moyens une telle réforme n’apporte que de l’illusion et de la désorganisation. Les revendications des manifs sont parlantes.

                      -la moralisation de la vie publique ou (prochainement) la réforme de la justice, sans compter de nombreuses autres dispositions plus marginales.

                      Moralisation et réforme pénale déjà en soi c’est totalement incompatible l’un avec l’autre pour qui sait ce qu’est l’éthique. La valeur pédagogique, la proportionnalité.

                      Moralisation la bonne blague, alors que nous avons toujours BHL le chef de guerre qui commande la smala, lui qui n’est formé à rien, ni général, ni spécialiste en géostratégie et géopolitique, juste un chef autoproclamé !

                      Je ne vais pas parler des affaires de détournement de fonds qui éclatent un peu partout, ça ferai désordre...

                      -Quant au comportement personnel, il est en totale rupture avec le matamore qui a sévi durant 5 ans. Mais globalement, c’est vrai, le résultat est très en retrait des attentes d’une majorité de Français.

                      Même en matière de flicage en dehors de tout cadre légal Hollande fait plus fort que Sarkozy et son Hadopi !

                      Une voiture sérigraphiée « Hollande-démission.com » = Arrestation du conducteur, saisie du véhicule et tribunal, en matière le liberté d’expression on fait mieux.

                      Vous défendez l’indéfendable Fergus, Hollande est tout aussi indéfendable que son prédécesseur. Après vos commentaires dire que vous n’êtes pas pro-PS et ne le défendez-pas contre vents et marées est de moins en moins crédible...


                    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 14:03

                      @ Arnaud.

                      Le mot « si » que j’ai utilisé ne vise pas à dénier le fait que la politique suivie soit grosso modo la même que sous Sarkozy, mais sert à introduire la 2e partie de la phrase incriminée.

                      Encore une fois, je ne défends personne, et certainement pas Hollande sur ses résultats pris de manière globale, eu égard aux attentes justifiées de nos concitoyens et totalement éludées par l’exécutif. La conclusion de mon article est claire sur ce point. Pour autant, en politique comme dans les autres domaines, on ne peut lyncher quelqu’un sans que les points positifs, aussi rares soient-ils, puissent être pris en compte. Nous devrions tous, à cet égard, nous astreindre à prendre un peu de recul, y compris pour observer les résultats de nos adversaires.

                      Pour le reste, croyez ce que vous voulez, vos certitudes étant manifestement imperméables à tout débat contradictoire.


                    • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 14:37

                      Fergus

                      Je vous ai déjà, demander de me citer une seule réelle différence profonde entre Sarko et Hollande, dans les faits et en dehors de l’enrobage et du discours, difficile à trouver n’est-ce pas ...

                      Cherchez bien, il n’y a aucune différence même celle là .

                      Ce n’est pas du tout une question de droite ou de gauche c’est juste une question de dictature Nouvel Ordre Mondial obligatoire pour tous, là dessus TOUS les partis sont 100% complices, la pièce de théâtre démocratique qu’ils continuent de jouer c’est juste leur gagne pain.

                      Il n’y a plus de droite ou de gauche, il y a le nouvel ordre mondial des oligarques contre les citoyens point barre !


                    • CASS. CASS. 16 décembre 2013 15:55

                      les élus du crif.


                    • oncle archibald 16 décembre 2013 19:26

                      @ Fergus : « Encore une fois, je ne défends personne, et certainement pas Hollande sur ses résultats pris de manière globale, eu égard aux attentes justifiées de nos concitoyens et totalement éludées par l’exécutif. »

                      Ca c’est du pur vrai faux cul ! Je ne défends pas Hollande sur ses résultats, non non, je défends Hollande parce qu’il est socialiste et que seul un socialiste, détenteur de la Vérité, axiome fondamental incarné, est digne de me représenter. Un vrai déni du fonctionnement de la démocratie !

                      Hollande est aussi nuisible voire plus nuisible que son prédécesseur, je le sais, mais c’est plus fort que moi je l’aime quand même. Avec les gauchos tout dépend toujours du respect de l’axiome fondamental : gauche = bon, tous les autres = mauvais. 

                      Vous allez voir ce qu’ils vont en faire de votre axiome fondamental les Français aux prochaines élections, malgré les démarches sordides en direction de tout ceux qu’on pourrait faire voter à gauche en leur faisant peur.

                      Les gens qui nous gouvernent n’ont aucune autre ambition que de gouverner, d’assurer leur élection ou leur réélection quel que soit le prix à payer, quel que soient les risques d’explosion de la société, et advienne que pourra. Marre-marre-marre de ces gens là ! 

                    • Pere Plexe Pere Plexe 16 décembre 2013 20:00

                      Qui d’autre ?


                    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 20:21

                      Bonsoir, Oncle Archibald.

                      « Les gens qui nous gouvernent n’ont aucune autre ambition que de gouverner, d’assurer leur élection ou leur réélection quel que soit le prix à payer, quel que soient les risques d’explosion de la société, et advienne que pourra. Marre-marre-marre de ces gens là ! »

                      Comme je vous comprends, étant à peu près dans les mêmes dispositions d’esprit vis-à-vis de ce pouvoir libéral UMP ou PS qui truste le pouvoir depuis des décennies ! Mais alors, il faut réformer d’urgence le mode de fonctionnement des électeurs qui, scrutin après scrutin, reconduit les mêmes ou leurs clones.

                      Reste le risque d’explosion sociale que vous évoquez. Mais il n’a que fort peu de chances de survenir dans le climat actuel, certes fait de nombreux mécontentements, mais à mon avis beaucoup trop dispersés et contradictoires pour une cristallisation.


                    • oncle archibald 17 décembre 2013 09:14

                      @ Fergus : « Reste le risque d’explosion sociale que vous évoquez. Mais il n’a que fort peu de chances de survenir dans le climat actuel, certes fait de nombreux mécontentements, mais à mon avis beaucoup trop dispersés et contradictoires pour une cristallisation. »

                      Je ne suis pas de votre avis car si les raisons de mécontentement sont effectivement diverses, le mécontentement touche 90% de la population. 

                      Ce gouvernement qui n’obtient pas les résultats qui avaient été annoncés pour emporter l’élection présidentielle essaye d’éviter le rejet unanime en scindant la population sur des problèmes de société qui auraient très bien pu être traités dans un esprit de consensus mais dont on a volontairement passionné le débat jusqu’à obtenir enfin le clivage tant attendu. 

                      Cette façon de jouer avec le feu risque fort de mettre le feu pour de bon. Chauffe un marron, ça le fait péter dit le proverbe et tous ceux qui ont fait cuire des châtaignes dans la poêle trouée savent qu’il faut auparavant les inciser pour libérer la tension de vapeur. Ce gouvernement semble ignorer ce principe élémentaire que tout méridional connait bien.

                    • Fergus Fergus 17 décembre 2013 10:10

                      @ Oncle Archibald.

                      Peut-être avez-vous raison. Pour autant, et malgré les mouvements des bonnets rouges ou les problèmes sociaux d’entreprises comme Gad, le climat est, en Bretagne ou à Paris, très loin d’être aussi mauvais que vous le décrivez si j’en crois ce que je vois et ce que j’entends dans les bistrots, lieux traditionnels d’expression des mécontentements ; or, l’on y privilégie toujours massivement les conversations sur le foot, la bagnole ou la vie de famille, ce qui n’est pas le cas lorsque le climat est critique. Mais la Bretagne et Paris ne sont pas la France...

                      Bonne journée


                    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 13:08

                      Bonjour, Parkway.

                      Hollande ne fait effectivement rien pour l’emploi, sauf attendre un hypothétique retour d’une croissance à 1,5 ou 2 %. Idem pour lutter contre les dérives de la finance, malgré ses envolées du Bourget.

                      Son mandat sera-t-il pour autant écourté ? Je n’y crois pas un instant.


                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 16 décembre 2013 17:26

                      ... « on a pu vo pour ce gros con »...

                      Ah... ?
                       Et vous avez fait combien de voix ?


                    • claude-michel claude-michel 16 décembre 2013 12:56

                      J’ai promis durant ma campagne (n°1600) de casser la France...j’ai tenu ma parole... !


                      • Fergus Fergus 16 décembre 2013 13:10

                        Bonjour, Claude-Michel.

                        Disons que la casse avait été engagée, et avec détermination, bien avant Hollande, Sarkozy ayant été le champion en la matière. Mais Hollande est effectivement dans la continuité, à quelques avancées près qui ne suffisent manifestement pas à la racheter.


                      • Taverne Taverne 16 décembre 2013 13:15

                        Ce ne sont pas les manquements aux promesses électorales qui mettent les gens en colère. A cela ils sont habitués. Non, ce sont les renoncements aux idéaux :
                         
                        Renoncement à la justice sociale (abandon du vote ouvrier sur prescription de Terra Nova), renoncement à la justice fiscale (extension de l’assiette et du taux pour tous y compris pour les plus bas revenus), renoncement à la politique d’intégration (en ce sens le rapport rendu et préconisant l’autorisation du voile dans les leux publics n’est que l’aboutissement de cette logique), renoncement au soutien du pouvoir d’achat, renoncement au sauvetage des emplois du secteur marchand et à la renationalisation de l’emploi qui s’en va ailleurs (on ferme les yeux là-dessus et on crée de faux emplois : les emplois nommés non sans ironie « emplois d’avenir »), et ainsi de suite.


                        • Fergus Fergus 16 décembre 2013 13:28

                          Bonjour, Taverne.

                          100 % d’accord avec toi, le fonds du problème Hollande est bien dans ces abandons ou ces carences.

                          Pour ce qui est du rapport sur l’intégration, il semble bien qu’il y ait eu là une grosse bourde de Matignon et l’origine d’un nouveau coup de froid entre Hollande et Ayrault. Cette affaire est d’ailleurs ahurissante, le gouvernement n’ayant, en l’état actuel des mentalités, strictement aucune chance d’imposer quelque assouplissement que ce soit dans les règles de laïcité, si tant est que quelques-uns en aient l’intention, ce qui me semble très improbable.


                        • La râleuse La râleuse 16 décembre 2013 14:36

                          Bonjour Fergus,

                          Que votre article soit excellent n’est pas une surprise.

                          Malheur à vous si un jour vous en commettez un qui soit jugé médiocre alors qu’il sera tout juste peut-être un peu moins bon que ceux auxquels vous nous avez habitués.

                          Ce préambule parce que je pense qu’il en est un peu ainsi avec Hollande.

                          Il me semble que les citoyens français, déçus par la gouvernance Sarkozy, ses rodomontades, ses flonflons et ses paillettes auxquels on peut ajouter l’arrogance de ses ministres, voulaient, aspiraient à un président normal. Un président qui tienne compte de leurs besoins réels.

                          Et comment les citoyens pourraient-ils se sentir confortés, rassurés, comment pourraient-ils prendre la mesure de ce qui est fait par le gouvernement Hollande

                          • alors que les médias ne parlent de rien d’autre que division à cause du mariage pour tous, colère des lycéens pour une banale et ridicule affaire Léonarda, manifestations des « Bonnets rouges », taxes qui s’ajoutent aux taxes et fermetures d’usines. 
                          • alors que le président ne s’exprime jamais ou s’exprime de manière si peu convaincante que, même s’il est sincère, il n’apparaît pas crédible.

                          Sarkozy était petit, sec, nerveux, teigneux et indisposait de par ces façons d’être

                          Hollande, tout en rondeur indispose parce qu’il ressemble à un puching ball.

                          Amicalement vôtre smiley


                          • Fergus Fergus 16 décembre 2013 15:33

                            Bonjour, La râleuse.

                            Merci pour votre commentaire.

                            Je partage votre avis sur Hollande et la politique qu’il conduit, désespérément en deçà des attentes de nos concitoyens, particulièrement les plus modestes.

                            Je n’avais pas pensé à ses rondeurs de « punching-ball » ; peut-être ceci explique-t-il cela dans le traitement médiatique qui lui est réservé. Quoi qu’il en soit, la sévérité des classes populaires à son encontre est, quant à elle, largement justifiée.

                            Amitiés.


                          • strato1 strato1 16 décembre 2013 14:57

                            Vous permettez ? Je vais juste aller vomir en vitesse et je reviens poster...


                            Non sérieusement, on va où là ? Respect des engagements donnés en campagne, un gouvernement pas tant constitué que ça de bras cassés... Ouais, ouais bon pourquoi pas... 

                            Comme dit précédemment, le vote Hollande n’en a pas été réellement un, le vrai vote était le vote anti Sarkozy et se retrouve avec quelque chose bien à la ramasse quand même.

                            Même à l’heure actuelle, (vivant dans une ville magnifique, un joli écrin rempli ras le couvercle de bobos militants) j’entend toute la journée ces gens se plaindre de lui en oubliant qu’ils ont voté en masse pour lui. Mais une chose vraie, ce gouvernement n’est nullement socialiste, c’est un mot qui n’existe plus je crois.

                            Le problème n’est pas qu’il respecte ou pas ses promesses, le problème c’est que nous vivons dans un pays, que dis-je, un continent en total déclin, où la misère sociale va exploser, et je pense simplement qu’avant de respecter certains engagements (pas véritablements très prioritaires) il y a beaucoup de choses a faire pour essayer de soulager cette classe (si si vous savez la classe, mince comment on dit.... laissez moi réfléchir... Ah ben en fait tous ceux qui se retrouvent aujourd’hui a ne pas être dans les hautes sphères, ce qui représentent un sacré pourcentage enfait) car tout ce que ce gouvernement est capable de faire, c’est d’envoyer de plus en plus de gens à courir vers les partis extrèmes.

                            • Fergus Fergus 16 décembre 2013 15:36

                              Bonjour, Strato1.

                              J’espère que vous avez récupéré de votre escapade aux toilettes.

                              Plus sérieusement, je partage assez largement votre point de vue, y compris (malgré quelques réserves marginales) ce propos : « tout ce que ce gouvernement est capable de faire, c’est d’envoyer de plus en plus de gens courir vers les partis extrêmes. »


                            • oncle archibald 16 décembre 2013 20:07

                              « tout ce que ce gouvernement est capable de faire, c’est d’envoyer de plus en plus de gens courir vers les partis extrêmes. »

                              Et croyez vous que ce soit innocent ?

                              La seule chance de réélection de François Hollande en 2017 c’est un duel avec Madame LePen et il fait tout son possible pour faire monter le FN tout en dénonçant ces Français qui sont de plus en plus sectaires (!) manière de racler des voix dans les « banlieues défavorisées ». Ignoble hypocrisie !

                            • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 15:00

                              A l’aube de 2014 on les voit ceux qui désirent le Nouvel Ordre Mondial bien qu’ils se disent « de gauche radicale » il suffit de lire leurs commentaires et articles dans le détail...

                              Le NOM n’est ni de droite ni de gauche Sarkhollande et toute la clique le prouvent l’un après l’autre.


                              • Bulgroz 16 décembre 2013 15:20

                                En lisant cet articulet, je me disais, mais bon sang, il y a encore des gugus pour écrire de tels panégyriques à l’endroit de ce nullissime ? Mais oui, il n’ y a que Fergugus pour s’y coller, on dirait du Belkacem, vous savez cette maroco Française qui trouve Hollande épatant. Le chapitre concernant les stats des promesses est désopilant, je le montrerai à mes amis.

                                Méfiez vous quand même, Fergus, de ne pas dévoiler votre identité, vous risquerez de finir tout nu couvert de goudron et de plumes.

                                Car, soyez en convaincu, la dégringolade de Hollande et de sa clique et malheureusement de la France n’est pas terminée.

                                Plus personne ne peut le voir en peinture, 17% d’avis favorables, ça vous parle ?

                                Arrêtez de servir la soupe, elle est imbuvable.


                                • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 15:32

                                  @ Bulgroz

                                  Notez bien que Fergugus se défend totalement d’être un grand ami du Parti Fauxsialiste, il se dit « indépendant » et beaucoup plus orienté « gauche radicale ».

                                  Après ce qu’il s’est fait mettre à jour en 10 commentaires sur cet article, je ne comprends pas qu’il ose encore publier et se prétendre « de gauche radicale » humaniste laïque et égalitaire.


                                • Fergus Fergus 16 décembre 2013 15:51

                                  Bonjour, Bulgroz.

                                  Vous parlez de « panégyrique », qui est en citant la propre porte-parole d’un gouvernement dont je désapprouve très largement l’action. La chose est cocasse. Entre autres choses, j’ai écrit ceci dans l’article :

                                  - « Les classes populaires délaissées »

                                  - « Mais confrontées à des taux de chômage records et à une précarisation grandissante, les classes populaires n’en continuent pas moins de souffrir sur le plan économique. Quant aux classes moyennes, elles voient avec inquiétude se profiler de nouvelles atteintes fiscales à leur pouvoir d’achat. Tout cela dans un pays où, malgré les renforts de police, le niveau de l’insécurité reste élevé, avec, à la clé, des tensions potentiellement dangereuses pour le lien social. Or, c’est évidemment sur ces dossiers majeurs, et non sur des questions sociétales non urgentes ou des avancées techniques éloignées des conditions de vie au quotidien de nos compatriotes, que François Hollande et les acteurs de l’exécutif seront jugés. »

                                  - « Cette représentation reste très négative, du fait tout à la fois du maintien des taux de chômage à un très haut niveau et d’une multiplication de corporatismes exacerbés qui contribue à valider collectivement l’impression d’immobilisme dans un pays non réformable. Hollande, entouré de conseillers manifestement coupés du réel – ou trop préoccupés par des intérêts partisans – en a-t-il pleinement conscience ? Au vu de sa gouvernance, perçue comme floue et sans cap bien défini par une large majorité de Français, on peut en douter. »

                                  - « une évidence s’impose : Le changement, ce n’est pas pour maintenant ! »

                                  En quoi de tels propos sont des soutiens de la politique de Hollande ?

                                  Ai-je à ce point perdu le sens des mots ? Ou bien vote haine bien connue des socialistes est-elle si aveuglante qu’elle vous occulte ces phrases ?

                                  Un mot encore : je n’ai strictement rien à faire du taux de popularité de Hollande, seul m’importe le fait que la condition des classes populaires puisse s’améliorer, quel que soit le nom du personnage capable de réaliser cela, s’il existe.


                                • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 15:54

                                  Pour « aider les jeunes » Européens nos « élites » décident de leur offrir des régularisations massives et d’offrir à la Turquie la libre circulation dans toute l’Europe.

                                  D’un côté les Européens ont besoin du statut « travailleur détaché » pour travailler en Europe, de l’autre les extra-Européens peuvent circuler et travailler dans toute l’Europe sans aucune limite. Si ce n’est pas de la discrimination anti-Européenne qu’est-ce ? Folie, sabotage, haine de son peuple, destruction des nations et de l’Europe ?

                                  Je ne parle même pas de protectionnisme mais de partager ce que nous n’avons pas avec ceux qui en ont plus que nous : De l’emploi et de la croissance.

                                  Il suffit de lire les chiffres officiels de l’emploi et la croissance de la Turquie par exemple :
                                  En 2010 la croissance de la Turquie était de 9,1% et nous de 1,7%, pour le taux de chômage à indicateurs égaux ils en ont plus que moitié moins de chômeurs que la France !

                                  Pourtant les portes de l’Europe sont plus grandes ouvertes pour les Turcs que pour n’importe quel Européen !

                                  Avec toutes ces conneries actées et démontrées, j’ai bien l’impression que vous êtes soit conscient et 100% complice, soit totalement inconscient et 100% coupable dans les deux cas.
                                  Le déni ne tiens pas la route face aux faits !

                                  On ne peut pas suivre une telle politique et après coup dire « je n’ai rien vu venir » j’en connais qui vont chialer contrairement au coup de vice qu’ils pensent nous jouer...

                                  Une certaine idée de manipulation des gens de « gauche » est démasquée de tous côtés..


                                • Fergus Fergus 16 décembre 2013 16:11

                                  @ Arnaud.

                                  Volontairement ou pas, vous mélangez tout : D’un côté, les travailleurs extra-européens sont gérés dans les pays d’accueil par des employeurs soumis au charges de ce pays. D’un autre côté, les entreprises qui emploient les « travailleurs détachés » payent les charges du pays d’origine. D’où la nécessité d’encadrer ces détachements pour éviter les abus en matière de dumping social via des sociétés écran.


                                • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 16:21

                                  Fergus

                                  Il n’en reste pas moins vrai que quand on se tape le taux de chômage Européen on ne multiplie pas les sources de concurrence à moins de vouloir vraiment saboter la société .

                                  Taux de chômage des jeunes en Europe supérieur à celui du Maghreb selon l’observatoire international du travail.

                                  Là aussi je raconte des conneries peut-être, un peu de pudeur, vous êtes un retraité des 30 glorieuses, n’imposez pas aux autres ce que vous ne vous êtes pas imposé à vous même !


                                • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 16:25

                                  « D’où la nécessité d’encadrer ces détachements pour éviter les abus en matière de dumping social via des sociétés écran »

                                  Le dumping social extra-Européen ne vous dérange absolument pas en revanche
                                  , vous pensez être crédible ?
                                  Les Européens c’est mal il faut réguler, les Turcs c’est bien il faut ouvrir.

                                  Vous pensez que les fonds des Turcs resteront en Europe et profiteront à faire progresser les pays Européens les moins favorisés peut-être ?


                                • Fergus Fergus 16 décembre 2013 16:35

                                  @ Arnaud.

                                  Les Européens c’est mal il faut réguler, les Turcs c’est bien il faut ouvrir." A qui vous adressez-vous  ? Personnellement, j’ai, à de nombreuses reprises, y compris sur ce fil, parlé de la nécessité de réguler l’immigration, en l’occurrence extra-européenne.


                                • Xenozoid 16 décembre 2013 16:40

                                  Arnaud est sionist,it te ferais croire que le pouvoir n’est que sionist,c’est ca Arnaud ?


                                • Xenozoid 16 décembre 2013 16:43

                                  aladeen


                                • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 16:45

                                  @ Fergus

                                  Dans ce cas cesser donc de justifier la différence de traitement entre Européens et extra-Européens et vous-vous discréditerez un peu moins...

                                  Vos réponses vous trahissent, il n’est même plus question de protectionnisme mais simplement de survie d’une économie, d’un modèle social, d’une culture et d’un peuple.
                                  Vous pourrez toujours diaboliser le FN : Avec le PS-EELV et des gens dans le déni comme vous, demain sera radieux pour eux !


                                • Xenozoid 16 décembre 2013 16:50

                                  au moins c’est clair Arnaud,tout ton discour ne sert qu’a culpabilisé,y’a rien deriere que de la frustration,a bon entendeur


                                • Xenozoid 16 décembre 2013 16:53

                                  j’ais appris que tu ferais partit d’une secte,toi ?


                                • Xenozoid 16 décembre 2013 16:03

                                  qui croit que le pouvoir, donne le pouvoir,les pro sont selectionnés, pas élus,le reste n’est qu’illusion


                                  • Fergus Fergus 16 décembre 2013 16:19

                                    Bonjour, Xenozoid.

                                    Je crains que vous n’ayez assez largement raison.


                                  • Piotrek Piotrek 16 décembre 2013 16:37

                                    Comme le dit l’un des commentaires : il lui reste 3 ans

                                    Dans ce laps de temps, Hollande, qui n’est pas bête, la presse, qui n’est pas sourde, la finance qui n’a rien envie de perdre, vont s’adapter auront tout le temps d’orienter leur discours et leurs actions pour calmer l’envolée anti-européiste quelle que soit son origine (FN - communistes)

                                    N’oubliez pas : sur agoravox on est une minorité éclairlée (enfin surtout une minorité) le gros de la décision se trouve dans les indécis qui ne sont séctaires.

                                    Mon avis est qu’il y aura une légère dévaluation de l’Euro avec l’accord de l’Allemagne avant ou juste au moment des éléctions. C’est garanti : il y aura soit un gros doute mise en scène à la faveur du maintient du système OU il y aura une victoire de facade contre la « finance » pour ne pas remettre en cause l’Euro ou l’UE.

                                    L’erreur c’est de penser que Hollande est totalement bête.


                                    • Fergus Fergus 16 décembre 2013 17:07

                                      Bonjour, Piotrek.

                                      Scénario plausible en effet. Comme est possible un rebond de croissance qui rebattrait les cartes en vue de 2017. Bref, rien n’est joué, loin de là. Auquel cas nous continuerions avec, grosso modo, la même ligne politique. Seul un retour de flamme de la crise, via par exemple un effondrement de la bulle immobilière, pourrait enrayer un processus de poursuite de la politique libérale plus ou moins soft en engendrant un chaos social dont nul ne pourrait prévoir l’issue.


                                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 16 décembre 2013 17:27

                                      hum... trop rapide pour moi, la modé... lol !


                                      • Pere Plexe Pere Plexe 16 décembre 2013 19:55

                                        Bonsoir l’auteur,
                                        Même si je ne partage pas toute votre analyse j’apprécie les qualités de votre article.
                                        A commencer par une écriture plaisante.
                                        Ensuite la critique est étayée et ne sombre pas dans le travers si courant ici du dénigrement gratuit.
                                        Mieux il évite l’écueil de l’outrance ordurière lui aussi en vogue...
                                        Mais je crains que ce que je considère comme positif condamne irrémédiablement votre exercice à un moinssage massif !


                                        • Fergus Fergus 16 décembre 2013 20:12

                                          Bonsoir, Père Plexe.

                                          Merci pour votre commentaire.

                                          En ce qui me concerne, je ne suis pas gêné par le dénigrement ou les outrances. Cela fait partie des échanges sur le net et je ne m’en formalise pas, même si je trouve regrettable de ne pouvoir débattre sereinement avec certains contradicteurs. Mais quoi qu’il en soit, il ne sera pas facile de me faire sortir de mes gonds.


                                        • alinea Alinea 16 décembre 2013 22:51

                                          Je n’ai rien écouté de Hollande pendant sa campagne, j’ai voté pour lui « contrainte et forcée » parce que l’autre avait fait une sacrée remontée la dernière semaine ; je n’écoute rien de ce qui se fait actuellement parce que c’est rien ! Hollande n’est rien, il ne fait rien, c’est un coup pour rien, mais un coup bas car les gens de gauche ( ou plutôt qui se croient de gauche), contrairement à mon espoir, se sont muselés ; et bien, je crois quand même que la déculottée de Hollande, ce n’est pas sa politique, ce n’est pas le chômage, c’est le bonhomme que les gens trouvent sans attrait, sans charme, sans clinquant ; c’est bien dommage ! mais il est nul sur tous les tableaux ! Comme dit ma soeur(!), non non, tu déconnes, imagine qu’il y ait encore Sarko !! voilà, c’est tout ce que je peux me dire ! c’est maigre


                                          • Fergus Fergus 16 décembre 2013 23:24

                                            Bonsoir, Alinea.

                                            Si je désapprouve ses choix politiques, à savoir une ligne libérale qui prolonge le sarkozysme, à peine atténué par quelques bonnes décisions, je considère Hollande comme un homme intelligent et très loin d’être nul. Il garde d’ailleurs une bonne image personnelle si l’on en croit les politologues des instituts de sondage. C’est donc bien l’emploi et l’économie qui le plombent actuellement.

                                            Le problème qu’il rencontre, en se plaçant de son point de vue, c’est l’impossibilité qu’il a d’agir de manière tranchée, soit dans le sens d’une politique de gauche (qui ne correspond d’ailleurs pas à son profil social-démocrate), soit dans celui d’une dérive libérale encore plus marquée qui le couperait définitivement de ses électeurs.

                                            Bref, il est bloqué, et il ne sortira de ce blocage que par le retour de la croissance à un niveau suffisant pour faire baisser le chômage de manière significative, ou par le biais d’une alliance avec d’autre nations européennes pour faire plier Merkel et l’UE sur les dogmes économiques.


                                          • c’est pas grave 16 décembre 2013 22:53

                                            " François Hollande ne mérite sans doute pas les volées de bois vert qui lui sont régulièrement assénées par les éditorialistes. Pas plus que les condamnations aussi incendiaires que définitives qui font florès sur les blogs du net, alimentés ici par des militants d’opposition – y compris du Front de Gauche –, et là par des Français frustrés de ne pas voir la sortie du tunnel, malgré quelques avancées, vite balayées d’un revers de souris." FERGUS

                                            il est tout de même regrettable que 85 % des Français ne vous lisent pas , Fergus
                                            ils se rendraient mieux compte de la chance qu’ils ont d’avoir à leur tête un président aussi courageux , aussi efficace , aussi désintéressé , aussi proche de leurs préoccupations

                                            je constate que le vote du lectorat ne vous ayant pas fait chuter aussi bas que notre incompris président-qu’on-aime-sans-le-savoir , il est un signe encourageant à persévérer dans l’oeuvre ô combien nécessaire de pédagogie de la stratégie élyséenne, succursale de Bruxelles


                                            • Fergus Fergus 16 décembre 2013 23:31

                                              Bonsoir, C’est pas grave.

                                              Etayer son commentaire sur un extrait du texte sans mettre également en avant la condamnation qui suit et celle qui conclue l’article relève de la manipulation, ne croyez-vous pas ?

                                              Nulle part, je n’ai présenté Hollande comme « courageux » , « efficace », « désintéressé » , et « proche des préoccupations » des Français. J’ai au contraire souligné le fait que les classes populaires restent les victimes de la politique qui est conduite. Evitons, lorsque l’on prétend combattre une politique de verser dans la caricature, cela enlève du poids au commentaire.


                                            • c’est pas grave 17 décembre 2013 03:11

                                              «  Etayer son commentaire sur un extrait du texte sans mettre également en avant la condamnation qui suit et celle qui conclue l’article relève de la manipulation, ne croyez-vous pas ? »


                                              à moins que le lectorat soit stupide , ce qui est possible après tout , il me semble que vous vous êtes davantage livré à un exercice de grand style pour défendre ce qui peut difficilement l’être, Fergus 

                                              trouver matière à réjouissances et palabres dans les réformettes de celui qui , dans la lignée de son prédécesseur , n’a plus les manettes du pays , faut-il avoir très peu faim du sort d’un nombre grandissant de nos concitoyens 

                                              et vous pourrez m’objecter jusqu’à plus soif que vos contradicteurs ne savent pas lire , ça ne changera rien au fait qu’il vous aura bel et bien fallu prendre une loupe pour extraire de cette soumission à Bruxelles ce qui a changé positivement depuis un an et demi , afin d’en rédiger un article très largement laudateur 

                                            • Fergus Fergus 17 décembre 2013 09:21

                                              @ C’est pas grave.

                                              Je ne prétend pas que les lecteurs ne savent pas lire, mais il est évident, en lisant des commentaires comme les vôtres, que certains d’entre eux lisent au travers d’un prisme partisan.

                                              Je crois me rappeler que vous êtes, comme moi, un électeur du Front de Gauche. Fort bien car nous défendons les mêmes valeurs. Mais voter pour un parti d’opposition (c’est le cas du FdG vis-à-vis de la politique de Hollande) interdit-il d’essayer de porter le regard le plus objectif possible sur la situation politique du moment ? A mon avis, non, et c’est pour cela qu’il m’est également arrivé, durant le précédent quinquennat, de souligner également quelques points positifs, ce qui m’a valu d’être vilipendé, Sarkozy ne méritant pas la plus petite mention satisfaisante dans quelque domaine que ce soit.

                                              Cette attitude de condamnation systématique de toute initiative et ce refus de considérer qu’il puisse ne pas y avoir d’avancées positives dans la gouvernance de l’adversaire me semblent puériles et, d’une certaine manière, indignes d’une démocratie adulte. Le PS et Hollande, embarqués dans une politique libérale contraire à mes idées, méritent que leur bilan (du moins en l’état actuel) soit dénoncé car à des années-lumière des promesses électorales sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la réforme de la fiscalité ou celle des banques. Pour autant, tout n’est pas aussi négatif que le portrait qu’en font les éditorialistes. C’est cela, et cela seulement que j’ai voulu montrer par souci d’objectivité. Mais en restant sur une condamnation globale de l’action de l’exécutif.

                                              Bonne journée.


                                            • Arnaud69 Arnaud69 17 décembre 2013 10:12

                                              Mélenchon a un gros souci de crédibilité, un énorme souci de crédibilité, bon comédien démago mais ça ne suffit pas.
                                              Mélenchon qui fait semblant de ne pas connaitre le Siècle passe mais ça ne passe pas pour un ancien du PS..

                                              Qu’est-ce que LE SIÈCLE, ni gauche ni droite !

                                              Mais encore...

                                              Voilà pour notre cher ami « révolutionnaire ennemi des puissants » mais tout de même Franc-Maçon depuis 3 générations et ancien du PS, opposé aux bonnets rouges bien entendu ..

                                              Notez-bien Mélenchon Franc-Maçon depuis 3 générations de père en fils mais qui veut se faire passer pour un type du petit peuple...

                                              Pourquoi Mélenchon a-t-il de la haine plus envers Valls qu’envers Hollande ?

                                              Puisqu’il dit être fier d’être Franc-Maçon, qu’il se revendique du courant des lumières, est-il redevable de la réalité chiffrée : 2/3 des guillotinés faisaient partie du petit peuple lors de la révolution Française, seul 1/3 de la noblesse !

                                              Voilà de quoi le faire passer pour ce qu’il est avec des faits établis.

                                              Chez moi c’est le taulier historique de la CGT qui a repris le FdG.
                                              Question crédibilité on a vu mieux : Fonctionnaire, ancien coco, leader CGT depuis 20 ans, très ami et complice avec le PS les guérillas ne sont que de façade.
                                              Là aussi la crédibilité n’y est absolument pas, on se refile les postes entre amis.

                                              D’ailleurs la CGT a un gros souci de crédibilité, vu ses positions lors des dernières manifestations, la vie de châtelains de des cadres CGT, et sa propension à très peu manifester quand c’est le PS au pouvoir ou des amis à la tête des entreprises concernées....

                                              Ce n’est pas que le petit peuple est médisant, c’est juste qu’à force de se faire enfler par des traitres et comédiens il se renseigne avant de foncer tête baissé.
                                              On ne croit plus en rien ni en personne et tous les faits nous prouvent que c’est justifié. Le grossier montage de la voiture balais Mélenchon, le grossier montage EELV nous prouvent que cette méfiance est totalement justifiée à la lumière des faits .

                                              On sait déjà que le PS & C° va nous pondre des nouveaux partis ces prochains temps, comme ils l’ont déjà fait avec le FdG et EELV pour récupérer les écœurés, nous y sommes prêts .


                                            • France Républicaine et Souverainiste Morice Bonaparte 16 décembre 2013 23:22

                                              Ce n’est pas lui qui fait les lois mais l’UE de Bruxelles et les banques privées ont le pouvoir économique... nos gouvernements sont fantoches et ne font que de l’accompagnement. 


                                              • Arnaud69 Arnaud69 16 décembre 2013 23:29

                                                Morice Bonaparte

                                                La preuve de vos propos en vidéo, BCE, FED, Banque mondiale tous appartiennent aux mêmes oligarques et non aux états.


                                              • Fergus Fergus 16 décembre 2013 23:34

                                                Bonsoir, Morice Bonaparte.

                                                Vous avez largement raison sur ce plan. Et c’est pourquoi, comme je l’écrivais plus haut à Alinea, Hollande est bloqué, faute d’alliés au sein de l’UE pour contrer cette domination des instances de Bruxelles et de la chancelière.


                                              • brieli67 17 décembre 2013 09:47

                                                ouf ! ouf !

                                                z’avez épluché la nouvelle équipe MERKEL III Grosse Koalition SPD - CDU-CSU
                                                http://www.dna.fr/politique/2013/12/17/le-gouvernement-merkel-iii-une-nouvelle-donne-pour-la-france-aussi
                                                de nombreux « francophiles » à bord................. du radeau.


                                              • Fergus Fergus 17 décembre 2013 10:21

                                                @ Brieli.

                                                Merkel, écrasante gagnante des élections d’après nos médias, a bel et bien été contrainte à lâcher de grosses concessions au SPD et à faire entrer dans le gouvernement de coalition pas moins de 6 ministres sur 15. Des francophiles, mais aussi, avec Gabriel à l’Economie et l’Energie, sans oublier le titre de Vice-chancelier, et Steinmeier aux Affaires étrangères, de très gros postes dans le gouvernement. sans doute cela devrait-il déboucher sur une inflexion significative de la politique allemande. Si tel n’est pas le cas, le SPD pourrait assez rapidement durcir sa position sous la menace pour Merkel d’élections anticipées.

                                                Bonne journée.


                                              • Antoine 17 décembre 2013 00:00

                                                 Fergus, vous êtes toujours égal à vous-même puisque encore dans le gnangnan à l’eau tiède.

                                                 Quelques exemples (seulement...) :

                                                 Sur le plan économique, Hollande et ses complices ont donné un grand coup sur la nuque de l’hexagone : il a aggravé la situation par un alourdissement de la fiscalité qui pénalise la réussite et fait renoncer ou fuir les meilleurs et, pire, il donne le coup de grâce avec ce dont les milieux d’affaires ont le plus horreur, l’incertitude à venir dans ce domaine. Il est même allé, après avoir juré le contraire, jusqu’à faire une augmentation de tva, certes indispensable, mais en ciblant stupidement, histoire d’avoir l’air de ne pas faire du Sarko. 

                                                 Sur le plan sociétal, il a créé le mariage pour tous dont tout le monde se fout à part quelques cathos et anti-homos énervés mais dans ce secteur aussi il sombre dans le débile en se laissant manipuler par le féminisme hystérique visant à imposer la charia en jupon, laissant ainsi l’état s’ingérer chaque jour davantage dans notre intimité où il n’a rien à faire.

                                                  


                                                • brieli67 17 décembre 2013 00:23

                                                  Antoine, vous êtes toujours égal à vous-même ....

                                                  ET VLAN voilà l’éponge :
                                                  z’avez p’têtre une petite idée du poids de l’ardoise, vous ! C’est Sarko et ses complices...

                                                  ridiculosse votre aparté en politique socio-familiale :
                                                   un peu bigot-rétro la France. Non ?


                                                • Antoine 17 décembre 2013 01:37

                                                   Ah, mes propos sont de la bigoterie ? Ce n’est pas vraiment mon genre, plutôt celui des socialos devenus des puritains insupportables. Je ne suis pas davantage un sarkosiste mais, n’ayant pas que l’hémisphère gauche -comme vous- ou droit à fonctionner, un cerveau intégral ne peut que reconnaitre qu’il a pu parfois avoir raison. Excusez moi quand même puisque je n’avais pas remarqué que la gauche avait déjà bien amélioré la situation, comptable notamment....


                                                • Fergus Fergus 17 décembre 2013 09:26

                                                  Bonjour, Antoine.

                                                  Ecrivez-donc un article pour aligner ces griefs sur la gouvernance. Je le lirai avec d’autant plus d’intérêt que j’en partage un certain nombre vous, étant très mécontent globalement de la politique conduite.

                                                  Je vous renvoie à la réponse que je viens de faire ci-dessus à C’est pas grave.

                                                  Sur le « mariage pour tous », j’ai également indiqué sur ce fil que je n’en voyais pas l’urgence et que Hollande aurait mieux fait, s’il tenait à régler cette question qui va dans le sens de l’histoire dans les pays développés, à la régler par référendum avec de laisser les Français s’exprimer en toute indépendance.


                                                • brieli67 17 décembre 2013 11:23

                                                  quelques notes /
                                                  Gabriel - étudiant prodige « HEC » - notre François H aussi - que Schroeder en son temps à fait revenir des USA pour le recruter dir de com tant à Hanovre, à Bonn, à Berlin.

                                                  Francophone et francophile , la docteur Ursula von der Leyen CDU à la Guerre/Défense

                                                  Les Sarrois :

                                                  Peter Almaier CDU
                                                  comme directeur de la Chancellerie Fédérale

                                                  Garde des sceaux et défense du consommateur Heiko Maas chef de la Spd de la Sarre

                                                  le voisin badois d’Offenburg CDU ministre des Finances fédérales
                                                  Wolfgang Schaüble qui aimerait tant que l’Eurodistrict Strasbourg Ortenau aboutisse.

                                                  ça y est un peu plus clair ?
                                                  faut en finir des remugles des miasmes de la Grande Nation
                                                  et jeter les Maurice Barrès et consorts et disciples aux oubliettes.

                                                  Merci / Danke 4 mals


                                                • Fergus Fergus 17 décembre 2013 12:10

                                                  @ Brieli.

                                                  Merci pour ces utiles précisions et pour ces liens fort utiles pour mieux connaître le nouveau gouvernement allemand.

                                                  Bonne journée.


                                                • Antoine 17 décembre 2013 23:46

                                                   Fergus, si j’avais le temps, je ne manquerais pas d’écrire un article encore que sur le présent quinquennat il faut être marathonien. Au surplus, beaucoup d’intervenants ne savent que balancer des slogans d’exécution sommaire et quelques uns ne savent même pas lire, tel brieli67 écrivant en langage télégraphique que mes propos sont rétros et pourtant j’ai déclaré me foutre du mariage pour tous (ce qu’il prend bizarrement pour une hostilité) et que l’état s’immisce indûment dans notre vie privée (je faisais entr’autres allusion à la pénalisation des clients des prostituées car, même si je suis pas un adepte du câlin tarifé, c’est laisser encore davantage le champ libre aux méfaits de la charia féministe hystérique et liberticide), position diamétralement opposée au puritanisme des féministes et des curés et bonnes sœurs de tous bords.

                                                   Ceci dit et tout bien pesé, si je pondais un article, ce serait plutôt sur un sujet musical quitte à chanter dans le désert...


                                                • brieli67 17 décembre 2013 00:07
                                                  « ...des rêves suffisamment grands
                                                  pour ne pas les perdre de vue »

                                                  à télécharger

                                                  bientôt 20 ans de prêchi-prêchas.

                                                  on ne rappellera jamais assez l’état des phynances et le moral de la Nation à l’exitus sarko-nique

                                                  C’est un peu fort de tabac de relancer le Bête immonde en occultant son actif et ses passifs.
                                                  Fallait une autre gestion de la chose publique : on l’a

                                                  on peut toujours mieux faire et les conseillers...

                                                  quelques points :
                                                  1° cet Audit de la Droite aux affaires.
                                                  2°la participation du Montebourg au gouvernement
                                                  au lieu de le laisser promouvoir la VI République.
                                                  3° pour contrer cette terrible crise économique mondiale : une bonne couche de consumérisme mettrait les horloges à l’heure.

                                                  un exemple : le surconsommation en NaCl
                                                  en absence de compléments législatifs, notre Industrie Agro-alimentaire continue de nous empoisonner
                                                  - instaurer et faire rspecter les barrières de dégel quand le revêtement est fragile au lieu de combler les nids de poules en été
                                                  - ces derniers jours trop d’ozone à Strasbourg covoiturage et circulation alternée ( un jour sur deux)

                                                  Pour sûr c’est du côté de Sarko et de ses héritiers et om/plices/ pagnons que jailliront les soluces.


                                                  • Fergus Fergus 17 décembre 2013 09:52

                                                    Bonjour, Brieli.

                                                    J’avoue n’avoir jamais lu le « Manifeste Utopia ». Eu égard à la qualité des personnes qui l’on rédigé (ou l’ont approuvé, tel André Gorz, auteur de la postface), sans doute ne manque-t-il pas d’intérêt sur de nombreux points abordés. J’essaierai de trouver le temps de m’y plonger.

                                                    Imputer toutes les difficultés de la France de 2013 à la seule gouvernance de Hollande est évidemment non pertinent, l’héritage des années précédentes continuant de jouer un rôle déterminant dans la gestion des affaires du pays. On ne peut cependant pas nier l’immobilisme du gouvernement sur les dossiers cruciaux qui concernent les Français. La faute à Hollande et ses ministres ? Pas seulement : dans le contexte actuel, ils n’ont guère de marge de manœuvre politique, du fait notamment des contraintes réglementaires imposées par la BCE et l’UE. Mais cela, peu de monde veut l’entendre.


                                                  • Mortargent 17 décembre 2013 04:50

                                                    Bonjour Fergus,

                                                    Merci pour ce très bon article. Avant de commencer et de me faire catégoriser, sachez que je n’ai pas voté au second tour de l’élection de 2012. Et que j’ai voté au pif au 1er tour. J’ai pris tous les bulletins dispo ( à lexception de l’extrème droite pour des raisons de conscience personnelle ) j’ai tout mélangé, fermé les yeux, pris un pour mettre dans l’enveloppe et mis les autres à la benne. Du coup je ne sais même pas pour qui j’ai voté.

                                                    En situation de crise, qu’elle soit réelle comme d’autres, ou provoquée, maintenue et volontaire comme celle-ci, les gens sont toujorus exaspérés et en colère car ils souffrent. Or, vers qui voulez vous qu’ils se tournent pour exprimer leur colère. Ils ont besoin de se défouler, de rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. Ils ne vont certes pas choisir de gueuler sur Bubulle le poisson rouge, ou Ratatouille le hamster.

                                                    Alors forcément ils ciblent les gens au pouvoir. Parce qu’ils ont participé à cette crise, parce qu’ils l’ont voulue et crée, parce qu’ils sont incapables de la résoudre, parce qu’uils ne veulent pas la résoudre, peut importe. Le principe est de trouver un exutoire à la colère qu’ils ressentent, et ce indépendemment des pensées, croyances et/ou idéologies politiques.

                                                    Or, ce que tout le monde oublie, c’est que nos politiques, qu’ils soient de gauche, de droite, d’extrème gauche ou d’extrème droite ne sont que des marionnettes. Ce ne sont que des facades, des images, des affiches. On les change de temps en temps pour montrer que le décor évolue, mais au final ils ne font rien et surtout ne sont rien.

                                                    Derrière ces marionnettes, il y a les manipulateurs. Plus ou moins ouvertement, ils ont le bras bien enfoncé dans le fion des marionnettes et agitent les doigts chaque fois qu’ils veulent afficher un sourire ou dire un mensonge. Et ces marionnettistes sont toujours les mêmes, régulés, ordonnés, organisés dans diverses instances à divers degrés. Banques, organisations mondiales, union européenne, FMI, etc.... Peu importe, ils prennent les décisions, agissent en fonction de leurs intérêts uniques et propres, remuent les doigts et leurs marionnettes nous font passer la pillule.

                                                    Alors oui, on peut analyser toutes les raisons d’un désamour et de la politique et du président, mais quoi qu’il advienne, tant qu’on ne changera pas ce système de marionnettes, on aura toujours le même résultat. Et plus ca va aller et plus ca sera flagrant et parfois violent. Mais à ne rien vouloir changer et à se contenter de désapprouver nos politiques ou nos présidents, cela revient à aller devant un cinéma choisir l’affiche de Terminator et de l’insulter en se sentant fier d’être capables de défier Schwarzie...

                                                    Le prochain, quel ou quelle qu’il/elle soit sera exactement pareil. La tête changera, le décor autour de lui/elle changera et ca sera tout. On croira à ses promesses parce que l’humain déteste la vérité. On lui chiera dessus au bout de X mois parce que ce qu’on aura cru voir changer ne changera pas. Et 5 ans plus tard on recommencera.

                                                    je finrai par une citation de Geroges Bernard Shaw que j’apprécie énormément : Les hommes politiques et les couches ont en commun de devoir être changés souvent et toujours pour les mêmes raisons.


                                                    • Fergus Fergus 17 décembre 2013 09:37

                                                      Bonjour, Mortargent.

                                                      Merci pour votre commentaire.

                                                      Je partage globalement votre point de vue : les personnages politiques qui nous dirigent depuis des décennies et qui sont interchangeables dans les partis dits de gouvernement ne sont effectivement, pour une très large part, que des marionnettes manipulées par les oligarchies ou leurs valets dans les instances internationales ou au sein de l’UE.

                                                      Mais cette faute est évidemment partagée par les peuples qui reconduisent systématiquement ces mêmes élites, scrutin après scrutin. La réforme de l’Etat et de sa gouvernance passe donc par une nécessaire prise de conscience de cette réalité par les citoyens, et là ce n’est pas gagné, dans le climat d’individualisme qui prévaut et le relatif confort de nos sociétés, malgré la crise. Et c’est pourquoi, comme vous le soulignez, on reconduira en 2017 les mêmes, ou leurs clones. Des boucs émissaires que l’on s’empressera de dézinguer quelques mois plus tard, les mêmes machines produisant les mêmes produits formatés.


                                                    • Mortargent 18 décembre 2013 01:47

                                                      @ Fergus : la faute ne peut être partagée par les peuples. Ils n’ont pas le choix. On ne leur demande pas de voter pour le candidat qu’ils veulent, mais de choisir un des candidats qu’on leur propose d’office. On ne nous dit pas choisissez la voiture que vous voulez, mais choisissez entre la bleue et la rouge, sachant que forcément quel que soit notre choix, on aura la rouge ( CF le vote de 2005 sur le TCE ).

                                                      Aujourd’hui un vote, une élection n’est qu’un nuage de fumée qui donne une vague impression de légitimité à un guignol en costard qu’on nous impose. pendant 5 ans il fera ce que ses maitres lui demandent de faire en nous pissant sur la tête au passage. Si il a été sage il aura droit à 5 ans de plus, sinon on prendra un autre guignol qui fera risette chaque fois qu’on lui collera une main dans le fion et on nous rejouera le même spectacle.
                                                       
                                                      Je doute qu’on se sorte de cette situation de manière calme et posée. Ca va continuer à enfler, à enfler jusqu’au jour où ca éclatera. Ca mettra un boxon pas possible dans le monde entier, et il faudra sans doute tout reconstruire. Le seul soucis c’est que primo ca laissera un sacré paquet de monde sur le carreau et que secondo les profiteurs d’aujourd’hui seront ceux qui s’en sortiront le mieux et seront les profiteurs de demain. Et à moins de tous les museler d’entrée de jeu, ca va être difficile de construire quelque chose de sain avec cette partie de l’humanité qui est pourrie.


                                                    • Fergus Fergus 18 décembre 2013 08:57

                                                      Bonjour, Mortargent.

                                                      Pour ce qui est des peuples, j’entends d’autant mieux vos arguments qu’ils sont de bon sens.

                                                      Cela dit, rien n’empêche les peuples d’aller vers d’autres choix de 1er tour pour, au moins, donner un grand coup de pied dans la fourmilière.

                                                      Quant au 2e tour, rien n’empêche ces mêmes électeurs de ne choisir ni la voiture bleue ni la voiture rouge. En votant blanc ou en s’abstenant massivement, ils n’empêcheraient certes pas l’émergence d’un résultat mais fragiliseraient les élus, une crise de régime pouvant être ouverte si les taux de refus sont à ce point massifs que les élus n’ont plus la moindre crédibilité.


                                                    • Mortargent 20 décembre 2013 01:37

                                                      @ Fergus : Même pas... Au premier tour, il vous faut 500 ou 600 parrainages pour pouvoir vous présenter. Or, il est très facile de manipuler les maires qui de fait appartiennent aux partis installés pour qu’ils refusent ces signatures aux candidats « hors système ». Conclusion, vous n’avez la possibilité de voter que pour des candidats déjà sélectionnés, qui font partie du système installé ou qui sont faussement « anti-système » type FN, CPNT etc....

                                                      Tout en sachant parfaitement « égaliser » les temps de parole et les interventions des uns et des autres pour être certains que tout candidat un tant soit peu audible et dangereux « disparaisse » tranquillement du jour au lendemain soit par faute de signatures, soit comme cela a été le cas pour Coluche à l’époque en faisant assassiner son directeur de campagne, message on ne peut plus clair je trouve.


                                                    • brieli67 17 décembre 2013 10:36

                                                      Pour avoir pratiqué le Franz H -syndicalisme étudiant en 75 -83, les critiques de la merdia me révulsent.
                                                       
                                                      Notre G.P’ timonier est plein d’humour, bout en train, sarcastique, mais jamais bête et méchant.

                                                      Habitué jadis à l’entregent (
                                                      et des plus allantes, comme on dit.), aux manèges, aux services à rendre, il y persévérait bien qu’ils ne fussent plus nécessaires.

                                                      Aux Dir de Comm et autres spindoctors
                                                       foutez la Paix à FH ras le bol de l’icône de croque-morts que vous nous imposez

                                                      connaissez vous Brahms ?

                                                      Mir ist das Lachen vergangen 
                                                      j’ai perdu le goût de/u rire.
                                                      expression d’outre-rhin et d’Alsace
                                                      qu’on retrouve en sémiologie

                                                      so isses


                                                      • FritzTheCat FritzTheCat 17 décembre 2013 13:16

                                                        Au vu de sa situation, la France n’a aucunement besoin d’un président normal mais d’un homme providentiel hors du commun. Or force est de constater que ce petit président par défaut (car il ne faut pas se leurrer, Mou président a été élu par rejet de l’autre) a un costume trop grand pour lui.


                                                        • Fergus Fergus 17 décembre 2013 13:27

                                                          Bonjour, FritzTheCat.

                                                          Que Hollande n’ait pas le profil d’un « homme providentiel », nous sommes d’accord. Mais depuis De Gaulle, il n’y pas plus eu un tel homme au pouvoir. Qui plus est, attendre un homme présidentiel relève d’une vision messianique de la politique.

                                                          A-t-on besoin d’un homme providentiel ? Non, mais à mon avis plutôt d’un pouvoir parlementaire à la britannique ou l’allemande capable de réunir des larges majorités sur les sujets graves. Ce que nous vivons depuis 2007 devrait nous inciter à tirer un trait définitif sur le rôle du président à la française.


                                                        • Xenozoid 17 décembre 2013 14:37

                                                          n’est pas le fait d’une dictature que de lever certain au niveau des raisons coupable le(bas) peuple, serait il a ce point naif ? et si on parlaient de « la démocratie »apres les 2 grandes guerre,tous coupables mais pas responsable... ?et l’esclave ? coupable ou responsable ?


                                                          • smilodon smilodon 17 décembre 2013 21:56

                                                            Désolé, mais le problème de ce pays n’est pas l’espoir ruiné de l’élection d’un pauvre type supplémentaire !... Le problème de ce pays, le gros problème, c’est que les citoyens-électeurs, après avoir été déçus en 1981 par un premier françois, après avoir été déçus par un jacques, par un nico, par un autre françois encore.............Le problème de ce pays, même si les générations se renouvellent, et que depuis 1981 la 1ère déception est oubliée, le problème c’est que les enfants des « déçus » de 1981, déçus à leur tour en 2007 puis en 2012, toutes ces générations de « déçus », de 20 à 60 ans, se rejoignent au moins sur une chose !...... Y’en a marre !.... Les vieux, les jeunes en ont MARRE d’être « déçus » !..... Par le passé, le présent et par l’avenir !... Et là c’est grave !..... Quand nos abrutis de politiques déçoivent génération après génération, pendant plus de 30 ans sans discontinuer de décevoir !...GRAVE !.. C’est GRAVE !... Nul citoyen-électeur, en 2013, agé de 20 à 60 ans ne croit plus en eux !.... Et ça fait du monde !... Jeunes et vieux réunis !..Ca fait du monde !... Je crois qu’on est arrivé au « bout du bout » !... Dommage pour ce « françois-là », qui n’aura pas fait pire que les autres, mais c’est lui qui va payer !... Simplement parce que l’heure est arrivée ..... 35 ans de « nullité absolue » !... Ca fini par se voir !.. Et c’est pour ça que ça va pêter !.. 2014 sera une année très longue ou très courte !... Mais explosive !..... Quand la mèche touche la poudre, il se passe quoi ???... En 2014, la mèche touchera la poudre !..... Ca fait bien trop longtemps qu’elle brûle !...Adishatz.


                                                            • Fergus Fergus 17 décembre 2013 22:32

                                                              Bonsoir, Smilodon.

                                                              Le fait est que les Français ne croient plus en la politique et surtout dans les personnages qui l’incarnent. Mais comme je viens de l’écrire ci-dessous, je ne crois pourtant pas que nous soyons à la veille d’un bouleversement social de nature à remettre en question le système en place. Pourquoi ? Parce que les Français, devenus toujours plus individualistes, sont nettement plus entrés collectivement dans la résignation que dans une logique de rébellion. Tout au plus verra-t-on monter encore l’abstention lors des prochains scrutins.


                                                            • franck milo franck milo 17 décembre 2013 22:10

                                                              un mal pour un bien, Hollande aura réussi une chose :
                                                              Ecoeurer définitivement les sympathisants « socialistes » de voter PS.
                                                              La vraie Gauche, celle du PG et/ou du PC(sans P. Laurent ce fourbe)
                                                              bon on va pas lui dire merci, même pas au revoir.
                                                              finira pas le kinkéna, bien fait pour lui.


                                                              • Fergus Fergus 17 décembre 2013 22:26

                                                                Bonsoir, Franck.

                                                                A mon avis, malgré les mécontentements, rien dans l’état du pays n’indique que Hollande ne finira pas son mandat. En tous les cas pas les mouvements sporadiques que l’on constate ici et là mais souvent sans lendemain et surtout sans cristallisation entre eux.

                                                                Quant à Pierre Laurent, il a fait ce qui était dans la logique du PC, y compris après la création du FdG. Et l’on ne peut pas souhaiter un éclatement PG/PC car si tel était le cas le PC parviendrait encore à sauver quelques meubles là où le PG sombrerait dans la marginalité, faute de logistique et d’ancrages locaux.


                                                              • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2013 19:41

                                                                Et la France 18 mois après ??


                                                                • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2013 19:43

                                                                  hollande comme tout bon politique finira son mandat même s’il doit vivre reclus dans l’Elysée entouré par des milliers de CRS en armes , il est comme une moule accroché sur son rocher ....


                                                                  • Fergus Fergus 22 décembre 2013 23:41

                                                                    Bonsoir, Zygzonifle.

                                                                    Bof, je pense qu’il n’aura même pas besoin de ces « milliers de CRS en armes » compte tenu de l’état de résignation de la population française, malgré la poursuite de la politique libérale et régressive sur le plan sociale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès