• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Intervention de Macron sans conviction le 10 décembre 2018

Intervention de Macron sans conviction le 10 décembre 2018

 Emmanuel Macron a prononcé pour les JT de 20 heures, pendant 13minutes, un discours de campagne pour éteindre la fronde des gilets jaunes, comme si nous étions au terme d’une élection à mi-mandat dont on devrait renouveler l’Assemblée. Faute de dissolution, Macron se dissout pour se régénérer. Rien d’étonnant dans cette intervention qui commence par quelques touches de storytelling sur la ménagère qui ne boucle pas ses fins de mois et le retraité martyrisé par la CSG. Puis une allusion rapide à 40 ans de politique approximative et lâche ayant oublié bien des citoyens. Et un mot d’ordre, sur le travail, qui doit être rémunéré et faire l’objet d’un souci permanent, notamment sur la formation et l’apprentissage. Le travail est un concept idéologique nourrissant les anciens mythes que l’Europe a connus il y a un siècle. Macron tente de renouer avec le capitalisme fordien dans un contexte où cette forme de capitalisme a été balayée.

 

 L’augmentation du Smic s’inscrit dans la doctrine du ruissellement par le bas mais c’est une mesure insuffisante, tout en étant coûteuse, comme du reste l’exonération de CSG, certes légitime, des retraités. Le pyromane Macron est devenu pompier. En termes économiques, c’est du temps acheté à crédit, comme par le passé, déficit budgétaire pour résoudre les situations. Ce crédit de temps peut être remboursé si l’économie monte en puissance or ce n’est pas le cas si l’on se réfère aux indicateurs disponibles. On aura noté une inconnue de taille. Pour financer ces mesures, qui va être mis à contribution, où l’argent sera-t-il récupéré ? Peut-être en laissant de côté la transition énergétique, ce qui va dans le bon sens bien que Macron ne reconnaisse pas que les accords de Paris doivent être reniés. Et si la transition énergétique n’est pas abandonnée, alors le financement devra être trouvé ailleurs. Ce qui en l’état actuel de nos connaissances relève de la magie. Et dieu sait s’il y a des magiciens cachés à Bercy, officiant à l’instar des prêtres de Sumer réglant les offrandes pour plaire aux dieux de la prospérité. On ne sait pas si cela fonctionne, la seule certitude étant que les prêtres sont parmi les gens les mieux rémunérés.

 

 Ce discours faussement de campagne laisse un sentiment de vide, sans contenu, sans idée, terne, convenu, attendu sans surprendre. Le président ne pouvait faire mieux que cet exercice d’énarque très conventionnel dans la forme et le contenu. Je n’ai pas eu le sentiment d’une personne habitée par quelque puissante âme. Plutôt le spectacle d’un homme vidé de son énergie et de son essence, marqué par une responsabilité qu’il a voulu incarner et qui l’a dépassé, englouti, lui, président en marche dont on a compris qu’il allait vers l’ancien monde en usant des techniques du nouveau monde. Le mythe macronien ne fonctionne plus, il s’est éteint avec la fronde des gilets jaunes mais les députés de LREM entretiennent la flamme du mythe et croient encore dans la méthode sans vraiment voir où va le pays. Macron a parlé d’une ardoise accumulée depuis 40 ans. En réalité, ce serait plutôt 30 ans mais peu importe, car le président croit effacer progressivement l’ardoise alors que son logiciel est ajusté pour augmenter l’ardoise.

 

 On peut penser qu’une bonne partie des gilets jaunes sera calmée à défaut d’être satisfaite. La frange révolutionnaire des gilets jaunes navigue à vue mais aussi avec une vue solidaire sur la misère française qui ne figure pas dans les propositions de Macron. Les retraités à 2000 euros trouveront leur compte mais pas ceux qui vivent avec 900 euros ou moins, ni les travailleurs pauvres qui dorment dans leur voiture. Même si le mouvement se défait, les problèmes restent et le pays sera d’ici un laps de temps indéterminé face à une nouvelle fronde de la population. La France est dans l’impasse, l’Europe aussi, et sans doute le monde entier. Nous avons fabriqué un monstre technique et une humanité fébrile, futile, débile. Les gilets jaunes ont montré un réveil de l’intelligence accompagnée de colère un peu moins intelligente. On ne sait pas si les penseurs vont suivre.

 

 On retiendra du discours de Macron la volonté de préserver le pays à défaut de le faire avancer. On ne peut lui en tenir rigueur. On sait maintenant que son projet était sans avenir. Si les Français veulent un autre destin, qu’ils se mettent à penser, à parler et à retrouver la confiance pour un projet généreux et porteur d’espérance. Pour l’instant, la défiance est le ressort de notre pays qui tangue. La transition écologique est basée sur la défiance. Il est temps qu’on en sorte. Que le peuple français assume son destin en le créant, s’il le veut, ce qui reste à prouver ! Il n’y a que deux révolutions, dans les urnes ou dans la rue. Pour l’instant le président tente de préserver la nation et il est dans son rôle. Il assume une présidence dans un pays qui peu à peu, parvient à la vérité de la situation. Il n’y a pour l’instant aucune solution. Les mythes de l’ancien monde règnent encore sur les âmes. Que dire de plus ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 11 décembre 2018 08:24

    Bonjour Bernard Dugué,

    Je ne suis pas femme à me plaindre. Pourtant, hier soir, j’ai compris que je ne faisais pas partie du « plan », avec d’ailleurs un bon nombre de Français en retraite.

    Seuls les retraités recevant moins de 2000 euros par mois ont été cités... Tant mieux pour eux.

    Avec nos 600, 700 ou 800 euros de retraite (c’est mon cas, vivant seule) nous n’existons pas pour ce jeune blanc-bec.

    Il en reste du monde sur le bord du trottoir !

    Bof !


    • berry 11 décembre 2018 08:59

      @cevennevive
      Il a donné des miettes, par ci par là, mais il ne change pas de politique.
      L’augmentation de la prime d’activité concerne seulement 2 millions de personnes et elle était déjà budgétée du 1er avril 2019 jusqu’à la fin du quinquennat.
      C’est juste une accélération d’une mesure déjà prévue.
      Le maintien de toutes les taxes existantes concerne par contre l’ensemble de la population.
      Rien sur le référendum d’initiative populaire, ni sur la proportionnelle. Il faudra se contenter éventuellement d’une dose de proportionnelle de 10 % lors des prochaines législatives. Merci mon prince !

      Les dix milliards promis au total ne sont pas financés et rien n’est prévu pour réduire le gaspillage et le train de vie de l’état.
      Bientôt une nouvelle taxe pour financer ces mesures ?


    • Arogavox 11 décembre 2018 09:11

      @cevennevive
      En effet, en n’achetant qu’une partie du peuple qui a dénoncé son illégitimité, cet individu n’a fait que prouver à la fois son illégitimité et celle de son gouvernement.
          
      S’il avait voulu « préserver le pays à défaut de le faire avancer » il aurait dépassé son égo et aurait, à défaut d’être capable de démissionner, lancé un référendum pour mesurer la confiance des Français !

       Mais là, quelle bassesse ! Acheter une partie des gens en colère, pour diviser encore davantage le peuple, dissoudre la colère au lieu de lui porter remède !
        Car si les retraités ne se voient pas inclus dans le « plan », que dire alors de celles et ceux qui n’ont pas ou plus de « contrat de subordination » ? de celles et ceux qui n’ont même plus de quoi survivre ?
        
        Défiscaliser les heures supplémentaires, en guise de remède contre cette non assistance à personnes en danger, n’est-ce pas d’abord reconnaître la nécessité d’une intervention même pour celles et ceux qui ont un « travail » ?
       Donc, a fortiori pour celles et ceux qui ne disposent pas même d’un salaire dit « minimal » qui n’est revalorisé que pour certains ?
        Même si l’insulte n’a pas cette fois été explicitement vocalisée, elle est confortée cette fois par les actes ! Ces actes qui laissent entendre que le chômage ou pire ne serait du qu’à de la fainéantise ou de l’incompétence !
        Ces actes qui passent sous silence la lâcheté et l’absence de sens civique des godillots qui en France n’ont pas eu le courage et le sens civique soit de dénoncer des faits inacceptables (cf affaire Benalla) soit de démissionner et d’affronter à leur tour un chômage qu’ils croient à ce point infamant !
       



    • Croa Croa 11 décembre 2018 09:17

      À berry,
      Non seulement « il ne change pas de politique » mais il la confirme ! Sa prochaine « réforme » reste sa retraite à point et coté institutionnel on se dirige toujours vers un pouvoir présidentiel renforcé. Il n’en a pas parlé mais forcément il ne reviendra pas sur les précédentes « réformes » tant décriées.


    • keiser keiser 11 décembre 2018 12:06

      @cevennevive

      Pardonnes moi mais je n’ai pas tout saisi :

      j’ai compris que je ne faisais pas partie du « plan »

      Seuls les retraités recevant moins de 2000 euros par mois ont été cités... Tant mieux pour eux.

      Avec nos 600, 700 ou 800 euros de retraite (c’est mon cas, vivant seule) nous n’existons pas pour ce jeune blanc-bec.

      Il y a là comme une contradiction et je ne comprends pas où tu te situe ?
      Si tu pouvais être plus claire, j’en serais ravi. smiley


    • cevennevive cevennevive 11 décembre 2018 12:35

      @keiser, bonjour,

      Ma retraite étant de 800 euros par mois, je n’entrais pas dans la situation de ceux qui relevaient de la taxe CSG. Et nous sommes très nombreux dans ce cas. Nous n’avons même pas la consolation de l’indexation de nos retraites sur le coût de la vie.
      Voilà l’explication keiser.


    • keiser keiser 11 décembre 2018 16:32

      @cevennevive

      Salut

      Ok, je n’avais pas bien compris , pardon.


    • paulau 11 décembre 2018 16:40

      @cevennevive

      « Nous n’avons même pas la consolation de l’indexation de nos retraites sur le coût de la vie. »

      La non indexation est une mesure de traite. Elle étouffe peu à peu le pouvoir d ’achat. Cette non indexation revient à dire : je diminue les retraites de 2 % , mais cela de manière sournoise.


    • Eric F Eric F 11 décembre 2018 18:41

      La question de la réindexation des revenus sur l’inflation est LE point clé, cela aurait du être LA revendication plutôt que des dizaines de propositions bric à brac où il a pioché au hasard. Au fil du temps, de plus en plus de monde est « rattrapé » par les minimas. Donc tassement au milieu et en bas de la pyramide des revenus, alors que les écarts au sommet explosent. Cela ne ressemble plus à une pyramide mais à un râteau avec un long manche.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 décembre 2018 21:29

      Bonjour cevennevive,

      .

      On se donné RDV le samedi 15 décembre 2018 pour la 5ème manifestation.

      .
      Ce que Macron nous met dans la poche de gauche il nous reprendra de la poche de droite !
      .
      Il ne s’attaque pas aux riches pire il préservé leurs train de vie boulimique.

      Il nous prend vraiment pour des cons !

      .
      En ce qui concerne les retraitées aucune proposition sur la réindexation du cout de la vie, ce qui aurait été la moindre des choses.

      .

      Aucun mot sur l’article 63 TFUE qui permet l’évasion fiscale et la délocalisation des entreprises, la désindustrialisation de la France, ...

      .

      E. Macron maintient son CAP celui d’engraisser les grandes fortunes en allant vers la smicadisation de la société française !

      .
      Macron à lâche un peu de lest pour calmer la colère d’une partie des gilets jaunes tout en calculent sur l’affaiblissement voire l’étouffement du mouvement !

      .

      Ou faudrait t-il chercher l’argent pour financer le premier volet des mesures cela est explique dans mon article : Où va l’argent de nos impôts ?

      .


    • Ruut Ruut 12 décembre 2018 07:24

      @Gilet
      https://www.youtube.com/watch?v=ZE8xBzcLYRs

      Au premier robinet dont abusent les banques pour endetter notre Pays.


    • Lordius 11 décembre 2018 08:25

      Très bon article.

      Juste un point sur lequel je suis en désaccord : « On peut penser qu’une bonne partie des gilets jaunes sera calmée à défaut d’être satisfaite. »

      D’après ce que je lis sur Facebook, les gilets jaunes restent très remontés. La boite de Pandore a été ouverte. Elle ne se fermera qu’à la chute de celui qui est devenu le point de cristallisation de la haine populaire, la bête noire.


      • Croa Croa 11 décembre 2018 09:19

        À Lordius,
        Il prends les Gilets jaunes pour des imbéciles.


      • Arogavox 11 décembre 2018 09:25

        @Lordius
        Ne pas s’y tromper, en tombant dans ce panneau qui voudrait ne voir la colère du peuple que sous l’angle des sentiments. (cf « haine », « bête noire »)
          
         La réaction du peuple est pourtant parfaitement raisonnée quand une bien trop grande proportion des Français n’ont pas « peur du chômage » ou « peur du déclassement » ou « peur de l’injustice » mais ne peuvent en fait pas faire autre chose que de constater leur propre chômage effectif, le déclassement qu’ils ont effectivement subis, les injustices dont ils sont effectivement victimes !

         Pourquoi celles et ceux qui osent prétendre dénier ces faits, refusent-ils à ce point de prendre le temps d’examiner les témoignages, les preuves qui leur sont tendus ?
         Pourquoi refusent-ils toute perspective de référendum, cette technique pourtant inscrite dans la Constitution française, comme devant être garante de la bonne marche de la France ?! 


      • Arogavox 11 décembre 2018 12:49

        après les cartons jaunes, nouveau signe de ralliement :

         http://okidor.free.fr/reflects//file/GJcartonRouge.png


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 décembre 2018 22:20

        Bonjour Lordius,

        +++++

        RDV N° 5 samedi prochain ...


      • Zaza Zaza 11 décembre 2018 08:38

        Les gilets jaunes gênent les gilets dorés ?

         

        Changeons le peuple.

         

        Asselineau sur RT :

        https://francais.rt.com/international/56566-ignominie-immigrationniste-droite-souverainistes-vent


        • Emohtaryp Emohtaryp 12 décembre 2018 15:24

          @Zaza

          Gilets jaunes contre gilets dorés, entre les deux il y a les gilets pare-balle, mais maintenant viennent de rentrer en scène les gilets explosifs sortis du chapeau de l’ignominie....


        • troletbuse troletbuse 11 décembre 2018 08:42

          L’invasion décidée par nos dirigeants. Des lâches doublés de traître


           

          https://www.youtube.com/embed/w6Cb4sFhopU


          • Croa Croa 11 décembre 2018 09:28

            À troletbuse,
            C’est de l’intox pur jus. Il ne faut pas croire tout ce qui traîne sur Internet.


          • troletbuse troletbuse 11 décembre 2018 11:08

            @Croa
            Et pourtant les faits sont là. Comme le pacte de Marrakeche qui ne change rien parait-il


          • paulau 11 décembre 2018 16:50

            @troletbuse
            La force du pacte : il servira de référence, de cadre, qui pour n’être pas « contraignant » n’en exercera pas moins une magistrature d’influence, une caution éthique.
            Non contraignant ce Pacte va devenir une référence puis une norme et ensuite en découleront des Obligations.


          • Giordano Bruno 11 décembre 2018 08:42

            Mes revenus mensuels sont inférieurs au RSA. Je ne suis pas concerné par le plan.


            • Jelena Jelena 11 décembre 2018 10:19

              @Giordano Bruno >> Mes revenus mensuels sont inférieurs au RSA.

              Jusqu’à preuve du contraire, même un petit retraité touche plus qu’un RSAste.


            • Giordano Bruno 11 décembre 2018 11:25

              @Jelena

              Je ne comprends pas bien votre intervention par rapport à la mienne. Je ne suis pas retraité si c’est ce que vous supposez.


            • Jelena Jelena 11 décembre 2018 13:47

              @Giordano Bruno : Sur la planète Avox, il est possible qu’un salarié touche moins qu’un RSAste, sur cette planète tout est possible... Mais dans le monde réel (je mets en caractère gras), c’est impossible.


            • Giordano Bruno 11 décembre 2018 16:03

              C’est au contraire tout à fait possible, même si vous écrivez en gras. J’en suis un exemple. Je suis salarié à temps partiel. Mon salaire est inférieur au montant du RSA. J’ai touché le complément grâce au RSA pendant quelques mois, puis celui-ci m’a été retiré au motif que mon « projet d’insertion » ne convenait pas à ceux qui l’ont jugé. Je leur ai demandé quels critères il aurait du respecter pour être validé, et pour en construire un autre les satisfaisant. Ils ont refusé de me répondre. J’ai même eu droit à leur agressivité, sans que j’en comprenne la raison. Ce RSA m’a été retiré sans aucun avertissement préalable.

              Ce projet avait été construit conjointement avec une conseillère qui m’avait été désignée. Je ne me suis jamais opposé à ses directives. J’ai tout accepté, toutes les démarches, y compris celles qui ne me paraissaient pas pertinentes. Résultat : retrait du RSA sans sommation et surtout, sans explication ! Je me doute bien que je ne suis pas un cas isolé.

              Je suis curieux de savoir pourquoi vous estimez impossible qu’un salarié ait un revenu inférieur au RSA. Si vous pouvez éviter les réponses méprisantes et trop laconiques, j’aurai plaisir à vous lire. En d’autres termes, si vous connaissez un moyen pour me sortir de ma situation, je serai heureux de le découvrir.


            • Jelena Jelena 11 décembre 2018 18:36

              @Giordano Bruno : Désolée de m’être emportée, mais quelqu’un qui fait du temps partiel continue de percevoir le RSA et donc aura droit à cette prime de 100€. Après si la CAF vous a supprimer le RSA, c’est parce que... Je suppose que votre conjointe travaille ?


            • Giordano Bruno 11 décembre 2018 20:52

              @Jelena
              Ma conjointe ne travaille pas. Nous avons 3 jeunes enfants à élever, bientôt 4 (et oui, les pauvres, ça fait plein de gosses...), ce qui est un travail non rémunéré. Aucun de nous deux ne perçoit le RSA. Je répète qu’on nous l’a retiré très vite et sans explication, si ce n’est que le premier « projet d’insertion » ne leur a pas convenu. Je travaille à temps partiel (je donne des cours de piano), payé en CESU pour gagner 2 à 300 € par mois. Pour le même travail, avec bien plus d’heures et d’élèves, je gagnais jadis, célibataire, 2000 euros par mois à Paris. Mais il n’était pas possible de continuer à se loger dans la capitale avec ce revenu et des enfants. Nous sommes alors venus en Ariège où les loyers sont bien plus bas, mais hélas, les perspectives d’emplois aussi.

              A la place du RSA, j’ai droit à la Prime d’activité, d’un montant inférieur au RSA. Nous touchons aussi l’Allocation au logement, Les Allocations familiales modulées, le Complément familial, et avons droit à la CMU.

              Côté dépenses, on s’en sort grâce à :
              Vide-greniers ;
              Emmaüs ;
              Secours populaire ;
              Dans un magasin de primeurs, des cagettes de fruits et légumes abimés ou trop vieux, mais diversifiés dont ne veulent pas les clients habituels, vendues à environ 40 à 50 centimes le kg. On élimine 20% vraiment immangeables et on consomme le reste ;
              Des dons de personnes de notre entourage ;
              Et bien entendu, peu de dépenses superflues.


            • Jelena Jelena 11 décembre 2018 22:28

              @Giordano Bruno : Je comprends mieux votre situation... Couple sans enfants vous auriez eu droit au RSA, mais vu que l’AF et la CF sont considérés comme des revenus, depuis peu c’est effectivement la prime d’activité qui remplace le RSA.

              Toujours est-il que vous aurez droit à cette prime de 100€.


            • molotov molotov 11 décembre 2018 23:02

              @ Jelena

              Il est considéré comme travailleur indépendant peut-être avec les cours de piano ?

              Pour percuter un peu l’usine à gaz :

              https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/26181-prime-d-activite-2018-2019-calcul-montant-et-conditions#definition


            • Jelena Jelena 12 décembre 2018 08:00

              @Gavrikov : C’est vrai que son job c’est cours de piano et c’est payé en chèque, donc euh... Je ne sais pas si il aura droit à la prime.


            • Giordano Bruno 12 décembre 2018 22:17

              @molotov
              Il est considéré comme travailleur indépendant peut-être avec les cours de piano ?

              Je suis payé en CESU. Je suis donc considéré salarié et non travailleur indépendant.


            • math math 11 décembre 2018 08:47

              Les mains collées sur le bureau..une courte litanie sans saveur..pour montrer qu’il garde son cap..pas celui du peuple d’on il n’à rien à faire...Il travaille pour la finance et les grands patrons smiley


              • Giordano Bruno 11 décembre 2018 11:34

                @math
                Il me semble qu’il s’était donné l’ordre (ou qu’on lui avait donné l’ordre) de garder les mains à plat sur le bureau mais qu’il voulait s’en servir autrement. Montrer le poing ? Faire un doigt d’honneur ? Un bras d’honneur ? ...

                Plus sérieusement, je crois que l’objectif était d’éviter autant que possible de se servir des mains et des bras pour empêcher qu’il adopte une posture de fermeture à son public ou une posture agressive.


              • math math 11 décembre 2018 12:20

                @Giordano Bruno….Sa posture en dit long sur sa nature, d’où ne bouge pas d’un iota ce soir pour paraitre « normal »... smiley


              • paulau 11 décembre 2018 16:53

                @math
                Son intervention  : regard froid, très froid. Aucune expression sur le visage. Un automate qui débite ce qu’on lui a enregistré sur son prompteur. Il fait peur.


              • Eric F Eric F 11 décembre 2018 19:15

                Il était tendu parce que c’était son oral de rattrapage de la dernière chance. Il ne fallait pas sortir du scénario, car quand il est spontané il ne peut s’empêcher d’être arrogant.


              • nono le simplet nono le simplet 11 décembre 2018 08:48

                j’ai fait un effort, j’ai écouté son discours ...

                je remarque qu’il l’a commencé par une menace appuyée sur les débordements ... un mea culpa à la Sarkozy ... une hésitation après le mot « état d’urgence », pour rajouter « social et (?) » ...aucun recul sur l’ISF ... un saupoudrage de mesurettes ... pas de retour de l’indexation des retraites ...

                et surtout pas de mesures politiques ! le minimum aurait été pourtant la démission du gouvernement dont les ministres ont passé la semaine à dire le contraire du président !


                • pallas 11 décembre 2018 08:56
                  Bernard Dugué

                  Bonjour,

                  Macron émet des annonces, celle ci sont irréalisables, le pays est endetté a 300% officieusement, et 100% officiellement.

                  La France est morte, le pays manque de gens intelligents et en bonne santé.

                  Le grand tabou dans notre société, c’est les troubles psychiques et physiques, qui depuis 40 ans lamine littéralement tous les individus.

                  Il est totalement anormal de voir le taux de comportement à risque des hommes et des femmes.

                  Les etudes démontrent qu’il y a une baisse de l’intelligence touchant la population, surtout l’étude actuel auquel les nouveaux nées ont un cortex frontal inexistant, c’est le siège de la conscience pour information.

                  Les chercheurs le savent trés bien, la dégradation génétique est tel que les jeunes hommes et jeunes femmes sont stérile ou inapte a faire des enfants ou survivre simplement

                  Les jeunes femmes qui ont entre 20 à 30 ans, pour beaucoup sont atteint de trouble neurologique, l’épidémie des bipolaires, schizophrènes, hyperthyroïdie et hypothyroïdie, et au final la sclérose en plaque est dramatique et pour finir les cancers juvénile.

                  Ce n’est pas qu’il y est un manque de medecin et d’hôpitaux en France, c’est surtout le nombre explosant de patients,.

                  Macron et les politiques devraient dire la vérité, car c’est un fait, l’argent ne regle pas un environnement dégradé tuant et fauchant les gamins.

                  C’est quasiment 100% des gamins et gamines qui ont d’énormes déficiences mentaux.

                  Nombreux ici sont parents ou arriere grands parents, sa n’est pas un secret de polichinelle, sa touche toutes les classes sociales.

                  L’economie, le pognon, c’est bien, mais si la population est atteint de crétinisme (ancien terme médical), il n’y a rien à faire.

                  Salut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès