• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bernard Dugué

Bernard Dugué

Bernard Dugué réside à Bordeaux, il est écrivain-chercheur, diplômé de l’ENS des Mines de Saint-Etienne, docteur en pharmacologie et docteur en philosophie. Après avoir enseigné la biologie et la physiologie à l’université, il s’est consacré à des recherches transversales couvrant la physique, les sciences de la vie, l’évolution, la systémique et la philosophie. --------------------- Derniers livres publiés Le sacre du vivant, Le Temps présent (2014) L’information et la scène du monde, Iste (2017) Temps, émergences et communications, Iste (2017) ------------------- contact : duguebernard =at= gmail(dot)com

Tableau de bord

  • Premier article le 28/03/2006
  • Modérateur depuis le 14/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2101 5724 78891
1 mois 2 7 181
5 jours 1 2 149
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2804 1223 1581
1 mois 5 3 2
5 jours 1 0 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 octobre 12:38

    Hôpital Emile Durckeim d’Epinal , inoui mais authentique : un patient très âgé refoulé à l’entrée

    Notre oncle, âgé de 95 ans parti de La Bresse en VSL pour une consultation d’urologie, à l’hôpital Emile Durckeim d’Épinal , se voit interdire l’accès dans les services au motif qu’il ne peut présenter un passe sanitaire. Notre oncle qui venait déjà de passer plus de 5 semaines dans deux hôpitaux, porteur d’une sonde urinaire, avait rendez-vous afin d’évaluer le traitement qui lui avait été prescrit, l’urologue devant décider si la sonde devait être maintenue en place ou non. La consultation n’était donc pas sans conséquence, et le refus de voir ce patient, s’apparente à un refus de soin. Un acte incompréhensible de la part d’un médecin spécialiste. Le patient a donc dû rebrousser chemin, 120 km aller retour pour rien ! Le conducteur VSL qui l’accompagnait a eu beau insister auprès de l’hôpital et du médecin, mettre en avant l’âge de la personne qu’il transportait, sa fatigue et le stress généré : rien n’y a fait. Cet homme de 95 ans en situation de faiblesse fut renvoyé chez lui sans le moindre égard, comme un malpropre.

    Réagissez, ce qui arrive aujourd’hui à un homme de 95 ans et à beaucoup d’autres est le signe d’une perte d’humanité et annonce des lendemains sombres. Réagissez, demain il sera peut-être trop tard.

    Le 23 octobre 2021

    Dominique HUMBERT, Annie AUCANTE

    https://www.enpassantparmalorraine.fr/lettre-ouverte-aux-citoyens-de-ce-pays/



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 26 octobre 11:55

    @Fergus Bonjour,
    Je ne sais pas pourquoi pinailler dans les détails. Les effets du passe se situent aux marges et ne justifient pas que l’on casse la nation de cette manière. Les Français n’ont pas compris le concept de banalité du mal
    La charge virale est la même, mais le virus est éliminé plus rapidement
    Quant au moyen de pression, il est indigne de la France. Le passe sanitaire est disproportionné par rapport à la situation épidémique. Chacun voit selon son âme profonde. Moi je vois l’effondrement d’une société qui se plie si aisément mais rien de bien surprenant, la France ne s’est jamais remise de la Grande Guerre de 14 et de l’Occupation, malgré un épisode de sursaut de De Gaulle à Mitterrand I



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 octobre 10:28

    @Durand
    Merci pour ce lien, fort éclairant



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 15 octobre 10:27

    @Docteur Faustroll Merci à tous les lecteurs de discuter du contenu scientifique et de ne pas noyer les commentaires de bavardages sur les vaccins et les mesures sanitaires. Ce n’est pas le sujet de l’article



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 octobre 14:03

    Une fois de plus vous commentez des données alors que vous n’avez pas les moyens de les interpréter. En plus, les études de Toulouse sont une sorte de fake scientifique. Jamais on n’a mesuré la force d’une immunité avec le taux d’anticorps. D’autres cellules interviennent. La réalité, c’est que l’immunité naturelle est 10 à 30 fois plus puissante que l’immunité vaccinale d’après des études israéliennes et américaines

Voir tous ses commentaires (20 par page)