• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’époque du Covid : l’Occident éteint les lumières, osons les (...)

L’époque du Covid : l’Occident éteint les lumières, osons les rallumer !

  Il arrive que des pays ou des régimes deviennent fous et perdent la Raison. C’est arrivé au moment de la chasse aux sorcières en Europe, avec un apogée en 1580, période du reste marquée par le début des guerres de religion en France. Dans les années 30, l’Allemagne, pays marqué par la guerre de 14 et la crise de 29, est devenu un pays complètement fou. Quelques années après le début de la guerre froide, l’Amérique est devenu folle avec le maccarthysme, folie du régime émergée en 1950 et achevée vers 1955. Puis Elvis enflamma l’Amérique. Notons qu’en 1950, c’est la première guerre réelle inscrite dans la guerre froide, qui commença en Corée. 2020, la guerre déclarée au virus a conduit les pays à prendre des mesures sans précédent, confinement, surveillance sanitaire, policière. la France n'est pas seule. Allons-nous sortir de cette mauvaise passe ? Qui dans le rôle d’Elvis pour nous embarquer vers une nouvelle destination ? Les nations et les peuples ont-ils perdu la raison comme lors de ces trois épisodes rapidement évoqués, 1580, 1930, 1950 ? 

 

 1) Mon dernier papier sur le couvre-feu suscita quelques commentaires dignes d’intérêt. Je retiendrai deux critiques importantes. La première concerne l’art de décider, pour autant que ce soit encore un art. Il est effectivement délicat de remettre en cause des décisions politiques sans se demander ce que l’on aurait fait à la place des décideurs. Qu’aurions-nous fait en 40 ? Telle est la question lancée à l’encontre de celui qui prétend avoir une âme de résistant. Une décision ne se prend pas en étant déconnecté du réel et des conséquences qui en résultent. Ce déplacement de position permet de préciser l’analyse des ressorts décisionnels dans l’appareil de commandement sanitaire. Dont on peut dire qu’il est déterminé à stopper un virus devenu moins agressif tout en circulant, alors que des signaux d’alerte sont émis par les hôpitaux. Je pense maintenant que « l’appareil du régime » est lui aussi gouverné par une crainte diffuse, celle d’être accusé par les médias et une partie des Français de ne pas en avoir fait assez. Le gouvernement a été traversé par la peur de la peur, la crainte d’être face à des gens apeurés, sans oublier le système de soin dont le personnel est lui aussi dans une atmosphère de crainte face à un afflux de malades qui ne ferait que croître. Cette crainte du régime le conduit à prendre des décisions dommageables pour le pays. Ce qui traduit un manque d’empathie intellectuelle et morale. Le système de santé et l’appareil d’Etat ne se mettent pas à la place de la société qui est fracassée par les mesures sanitaires plus que par le virus. On peut aussi faire le reproche inverse. Quelle est la position morale la plus juste ? Comme le dit si bien l’adage ; chacun voit midi à sa porte ; les décideurs cherchent alors midi à quatorze heures et le philosophe, visant une neutralité toute helvétique, cherche désespérément à remettre les pendules à l’heure en utilisant les lames tranchantes de son couteau-suisse pensant. Et l’heure de la crise a bien sonné, sauf que les facteurs expliquant cette crise sont multiples, que cette crise est enclavée et entrelacée avec une crise plus étendue concernant l’Occident et la civilisation. Une crise bien difficile à cerner dans sa complexité mais que le Covid a permis de confirmer en la dévoilant. De manière globale, les citoyens du monde occidental n’ont plus confiance en l’avenir et ces craintes diffuses pourraient générer des sortes de « défaillances » dans le cours des sociétés et des régimes. La France n’est pas la seule concernée comme le précise la note suivante.

 

 2) Un second commentaire fit remarquer que de nombreux pays ont pris des mesures aussi drastiques sinon plus qu’en France. L’opinion commune se dit alors que si les autres le font, c’est que nos gouvernants ne peuvent pas se tromper. C’est d’ailleurs avec cette intention signifiante que cette remarque fut proposée, non sans une délectation de l’intéressé croyant recadrer l’auteur avec un argument d’autorité. Auquel on opposera un autre argument ; si les autres pays font pareil, c’est qu’ils sont eux aussi en crise ; Canada, Australie, Belgique, Espagne ; Italie et même Allemagne et Royaume-Uni sans oublier la Russie, nation qui doit être incluse dans la civilisation occidentale. Ces nations ne sont-elles pas en crise, sociale et surtout politique, au moins en Europe. Le Royaume-Uni et son Brexit, la Belgique, l’Italie et l’Espagne en peine de majorité, la France gouvernée par un apprenti autocrate. Seules exceptions pour l’instant en Occident, les pays scandinaves. Les pays islamiques doté d’un Etat fonctionnel ont réagi la plupart avec des mesures de même sévérité. Le cas de l’Asie nous interroge. Des mesures ont été prises mais l’épidémie a étrangement suivi un autre chemin en Extrême-Orient, dans des pays apparemment épargnés par la crise de civilisation mais dont la culture ne peut pas être transposée chez nous. Les pays d’Amérique latine ont viré en suivant les mêmes vents sécuritaires que l’Europe et pour être complet, les pays africains se sont singularisés parce qu’ils ne disposent pas des appareils d’Etat permettant une réaction sanitaire appuyée. Pour finir, l’Inde est aussi un cas à part, traversée par une crise singulière propre à la culture et l’histoire de cette grande nation.

 

 3) Comment en est-on arrivé là, surtout en Occident ? Comme une impression sur un soleil couchant, celle d’avoir raté une marche, ou alors d’être redescendu d’une marche ; ces deux explications pouvant se compléter. En descendant d’une marche, il faut en franchir deux pour passer à la suivante. Quoique, parler de marche est un doux euphémisme. Il faudrait plutôt évoquer un étage. Nous Occidentaux, qui pensions être arrivés au sommet de la civilisation, étions en réalité descendus d’un étage depuis Kant et les Lumières. Peut-on dire qu’il n’y a pas la lumière à tous les étages chez nos contemporains ? Qui du reste semblent avoir oublié la devise des Lumières selon Kant, sapere aude, aie l’audace de savoir ! Aie le courage, l’audace, d’avoir du goût, du jugement, de te servir de ton propre entendement ! Sapere signifie à l’origine avoir du goût, du discernement permettant d’apprécier les choses selon leur saveur, leur valeur. Ce substantif a pris chez Kant un autre sens. Sapere, c’est savoir apprécier une situation et la juger, bref, une signification fort utile en temps de crise puisque pour les Grecs classiques, krisis signifie juger une situation en vue de prendre une bonne décision. Quelle que soit sa nature, une crise est toujours une instabilité causée par deux forces qui s’opposent et qui risquent de créer une fracture, un effondrement, une explosion. La force émotionnelle conduit l’homme vers les bas instincts, la force morale permet à l’homme de rester debout, de ne pas se laisser entraîner par ses tristes passions, se laisser mener par la partie de l’âme se comportant comme un cheval fou aurait dit Platon. La peur irraisonnée mine les nations, effondre les civilisations.

 

 4) Ce n’est plus seulement la France qui a peur mais le monde, du moins une partie. Nous qui avons cru être maîtres de la nature avec Bacon et Descartes, sommes devenus démunis face à une menace invisible, un virion de quelque 100 nanomètres. Nous avons été informés que nous sommes en guerre contre un virus, mais aussi en guerre contre le réchauffement climatique. Drôle de guerre que celle consistant à affronter une menace invisible dont on ne connaît ni le lieu, ni le moment où elle s’abat sur nous. La menace des intempéries, de la canicule, qui vient sans prévenir, un été, ou alors ne vient pas. Et la menace des virus, devenue maintenant permanente sauf miracle de l’esprit. Sans oublier d’autres craintes diffuses. Quel contraste avec 1970 ! Que le monde a changé en 50 ans ! On dirait que les sociétés ont régressé vers les XVIe et XVIIe siècles, lorsque les autorités princières chassaient les sorcières avec l’appui d’une partie du Clergé pratiquant les savoirs théologiques comme Lyssenko le fit avec les savoirs scientifiques. Ce sont des dominicains qui ont rédigé le traité contre les sorcières (voir note plus bas), manuel permettant de détecter le mal sur la base de signes et témoignage. C’était l’équivalent d’un test PCR pour identifier si un patient était contaminé par le démon. Auquel cas, une réponse inflammatoire pouvait être déclenchée et la sorcière placée sur le feu du bûcher.

 

 En cet étrange XXIe siècle qui n’est pas devenu aussi spirituel que l’aurait souhaité Malraux, les nouveaux don Quichotte de la science combattant les moulins à vents déréglés par le climat et le coronavirus. C’est terrible car si nous avons régressé vers le XVIIe siècle, il nous faudrait alors refaire le chemin vers les Lumières et reprendre en main les clés de notre maturité intellectuelle pour parler comme Kant. Ne plus êtres en état de minorité, ne pas rester comme des enfants face aux savoirs scientistes et aux injonctions autoritaristes. Cela peut prendre du temps, ou aller assez vite. La voie est déjà tracée. Heidegger aurait évoqué une décision ; mais entre quoi et quoi ? Comment définir un état de maturité qui convient à notre époque. L’audace de savoir et la Raison ou le courage d’être libre ? Ce courage d’être liberté aurait peut-être un lien avec la notion de puissance chez Nietzsche. Acte final, la Puissance de la Raison pour conférer une Raison à la Puissance. Savoir se diriger, savoir se conduire et conduire sa vie, être un homme construit par l’educere. L’éducation nationale devrait avoir comme but de former des citoyens capables de conduire leur vie et non pas des élèves apprenant devant obéir et passer des tests pour voir s’ils ont bien appris les leçons.

 

 (La Puissance, Antigone, alliée à la Raison, celle qui résonne de Vérité, que Platon connaissait. La lumière de la Grèce antique qui, si elles ne suffisent pas, se conjuguent avec la grâce divine conduisant vers le salut et le Bien rédempteur. On en revient toujours aux valeurs sûres, Athènes et Jérusalem. Du triplet liberté vérité et bien au mystère de la trinité. L’Homme berger de l’Etre ? Pas tout à fait, sauf à comprendre l’Etre comme trinitaire. L’homme animé par la Liberté, l’homme berger de la Vérité, l’homme accueillant la grâce. A bon entendeur !).

 

 

 Présentation du Malleus maleficarum (Marteau des sorcières)

 

 « Les éléments théoriques de ces croyances sont élaborés par des intellectuels et théologiens et relayés massivement grâce aux nouvelles techniques de l'imprimerie. Une série de bulles pontificales établissent la légitimité des poursuites juridiques pour instruire des procès, et des manuscrits puis des livres imprimés, véritables manuels d'inquisition comme le Malleus Maleficarum en relaient les fondements théoriques et théologiques. Ces aspects sont également repris dans une iconographie qui fonde la façon dont les sorcières seront décrites dans l'art et la culture occidentale par la suite. » (Wikipédia)

 

 « La seconde partie explique comment procéder à la capture, instruire le procès, organiser la détention et l’élimination des sorcières. Cette partie traite aussi de la confiance qu’on peut accorder ou non aux déclarations des témoins, dont les accusations sont souvent proférées par envie ou désir de vengeance ; les auteurs affirment toutefois que les indiscrétions et la rumeur publique sont suffisantes pour conduire une personne devant les tribunaux et qu’une défense trop véhémente d’un avocat prouve que celui-ci est ensorcelé. Le manuel donne des indications sur la manière d’éviter aux autorités d’être sujettes à la sorcellerie et rassurent le lecteur sur le fait que les juges, en tant que représentants de Dieu, sont immunisés contre le pouvoir des sorcières. Une grande partie est consacrée à l’illustration des signes, dont la glossolalie, la voyance et la psychokinèse et les « marques du diable » (pattes de crapaud au blanc de l'œil, taches sur la peau, zones insensibles, maigreur…). Elle est consacrée aussi aux techniques d’extorsion des confessions, des preuves (notamment la pesée et l'ordalie par l'eau glacée) et à la pratique de la torture durant les interrogatoires : il est en particulier recommandé d’utiliser le fer rougi au feu pour le rasage du corps en son entier des accusées, afin de trouver la fameuse « marque du Diable », qui prouverait leur supposée culpabilité. » (Wikipédia)

 

Ilustration musicale, ELP, Jerusalem


Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Francis Francis 21 octobre 08:46

    ’’ 2020, la guerre déclarée au virus a conduit les pays à prendre des mesures sans précédent, confinement, surveillance sanitaire, policière’’ contre leurs propres populations.

     

     ’’ Il est effectivement délicat de remettre en cause des décisions politiques sans se demander ce que l’on aurait fait à la place des décideurs.’’

     Que dire de la plainte de cet avocat Fabrice Me Di Vizio, représentant le Collectif C19, un collectif de soignants et une association de victimes du Covid-19, qui concerne, non pas ce que le gouvernement a fait ou mal fait quelque en matière de lutte contre l’épidémie, mais ce qu’il n’a pas fait ? On n’est plus dans la délicatesse là !


    • Francis Francis 21 octobre 08:59

      ’’Le gouvernement a été traversé par la peur de la peur, la crainte d’être face à des gens apeurés,’’
       
      -> Tu parles ! Il crie au feu, et ensuite il noierait la maison parce qu’il aurait peur d’être accusé de ne pas l’avoir éteint ? ça n’a pas de sens.
       
       
      ’’C’est terrible car si nous avons régressé vers le XVIIe siècle, il nous faudrait alors refaire le chemin vers les Lumières et reprendre en main les clés de notre maturité intellectuelle pour parler comme Kant. Ne plus êtres en état de minorité, ne pas rester comme des enfants face aux savoirs scientistes et aux injonctions autoritaristes.’’

       
      -> « Savoirs scientistes » ? C’est un oxymore ça, non ?
       
      -> Plutôt que d’injonctions autoritaires c’est un pléonasme, non ? je parlerais ici d’injonctions paradoxales.
       


    • juan 21 octobre 21:30

      @Francis

      « ...traversé par la peur de la peur,... ? » Oh que non, ils ont profité de ce qui n’est encore qu’un fait du hasard, pour échafauder un énorme coup financier avec, derrière eux les labos... Réfléchissons, les coups tordus sont partis de la dame Buzyn, le virus trafiqué (par qui ?) est « parti à proximité » du labo de « huan » dont le sieur Lévy fut le concepteur...(le mari de dame Buzyn). Maintenant avaient-ils une épée dans les reins pour agir dans un tel affolement ? pour composer des commissions avec des scientifiques aux conflits d’intérêts dénoncés par certains, et qui n’auraient jamais du accepter ce rôle. L’attitude brouillonne du sieur Macron, semble elle aussi pas très claire -voir dans ses comptes de campagne si des labos américains ne se seraient pas invité- Le résultat est le nombre de morts qui en toute logique devra être imputé à l’interdiction de l’usage de la chloroquine ; tous les abus de pouvoir, les mensonges, les chiffres tronqués, les calomnies envers le fleuron de nos scientifiques restés honnêtes ; tout plaide pour une opération concertée qui fut un assassinat collectif. Nous sommes en guerre avait dit Macron, alors jugeons-les pour crime de guerre ! Ils n’ont aucune excuse !


    • McGurk McGurk 21 octobre 09:02

      Le parlement va encore « voter » (ce mot a-t-il encore un sens) pour « prolonger l’état d’urgence ». A ce rythme-là, on y est encore dans 10 ans. Autant déclarer officiellement la dictature, ça ira plus vite et cette mascarade tombera directement.

      Interdisons vite LREM et l’UE. Les deux créent une spirale anti-démocratique, la mort économique et sociale des pays.

      Et remplissons vite les prisons de tous ces « présidents » et « ministres » qui ont participé à la destruction de la France.


      • charlyposte charlyposte 21 octobre 12:42

        @McGurk
        La guillotine serait moins coûteuse !


      • McGurk McGurk 21 octobre 13:47

        @charlyposte

        Je pense la même chose.


      • xana 22 octobre 12:05

        @McGurk
        Et moi je l’ai écrit il y a longtemps... Mais dans un peuple de poules mouillées, cela n’arrivera pas.


      • il faudrait 21 octobre 11:05

        "L’éducation nationale devrait avoir comme but de former des citoyens capables de conduire leur vie et non pas des élèves apprenant devant obéir et passer des tests pour voir s’ils ont bien appris les leçons.

        c’est hélas le mauvais chemin que j’ai vu les programmes emprunter petit à petit au long de mes quarante ans de carrière d’enseignant en mathématiques. L’apprentissage du raisonnement a laissé la place à l’apprentissage des formules à appliquer. Les élèves, futurs bacheliers, l’ont bien compris, en demandant des « exercices type », et se trouvaient fort dépourvus quand un sujet original fut venu (le jour de l’examen, ce qui arrivait de plus en plus rarement, pourcentage de réussite oblige !). 


        • Francis Francis 21 octobre 11:22

          @il faudrait
           
           les employeurs misent désormais sur l’intelligence artificielle pour remplacer l’intelligence trop indisciplinée des travailleurs.


        • charlyposte charlyposte 21 octobre 12:01

          @Francis
          On est déjà gouverné par ce genre de truc bazar, feux d’artifices inclus.


        • Fergus Fergus 21 octobre 12:05

          Bonjour, il faudrait

          Bien d’accord avec vous. Autrefois, dès le lycée, l’enseignement était destiné avant tout à permettre aux élèves d’« apprendre à apprendre », autrement dit à ne pas se gaver d’idées reçues et de clichés scolaires, mais à faire travailler leur intellect.

          L’évolution de l’enseignement a fait que, devenus adultes et diplômés, certains sont restés incapables d’actions professionnelles qui ne soient pas dictées par les modèles existants. Ayant été en charge, comme responsable de formation, de chefs de projet et chefs de produit marketing, j’ai, à la demande de leur responsable, je cite cela à titre d’exemple —, dû monter une formation d’« Analyse de la valeur » telle que les participants soient contraints d’élaborer leur propre modèle au lieu de reproduire l’existant.

          Tel qu’il est pratiqué aujourd’hui, l’enseignement est par trop sclérosant pour l’esprit !


        • Ruut Ruut 21 octobre 15:52

          @Francis
          Tous ceux qui l’ont fait en sont revenus.
          L’Idiotie Auromatisée Réelle IA n’est pas l’Intelligence Artificielle vendue.


        • xana 22 octobre 12:08

          @Ruut
          C’est parfaitement exact. mais en cas d’échec il est toujours plus facile de dire « c’est la faute à l’ordinateur »...


        • Laulau Laulau 21 octobre 11:30

          Vous avez mille fois raison et je crois que c’est le fond du problème. Cela commence dès le primaire en mathématique et la fameuse « règle de trois ». Dans mon enfance on m’a expliqué qu’il fallait raisonner en « ramenant à l’unité ». Aujourd’hui on demande aux élèves d’appliquer le « produit en croix » sans aucun raisonnement. Voici ce que l’on trouve sur Wikipédia :

          En mathématiques élémentaires, la règle de trois ou règle de proportionnalité est une méthode mathématique permettant de déterminer une quatrième proportionnelle. Plus précisément, trois nombres a, b et c étant donnés, la règle de trois permet, à partir de l’égalité des produits en croix, de trouver le nombre d tel que (a, b) soit proportionnel à (c, d). Ce nombre d vaut : d = b × c a \displaystyle d=\dfrac b\times ca

          . Aucune gymnastique intellectuelle là dedans, on calcule sans réfléchir.


          • charlyposte charlyposte 21 octobre 11:59

            @Laulau
            = la vie, sinon rien !


          • Fergus Fergus 21 octobre 12:06

            Bonjour, Laulau

            Bien d’accord avec vous, voir mon commentaire ci-dessus.


          • binary 21 octobre 12:28

            @Laulau
            La règle de 3, tout comme la preuve par 9, ne sont plus enseignés depuis des décennies. Un instit, je veux dire un professeur des écoles, qui s amuserait à le faire en classe, serait immédiatement sanctionné par un inspecteur, au nom de la pédagogie


          • Laulau Laulau 22 octobre 09:04

            @binary
            La preuve par neuf est un mauvais exemple, on nous la faisait appliquer sans la comprendre.


          • xana 22 octobre 12:09

            @Laulau
            Malheureusement cela a été vrai. Mais aujourd’hui on ne la fait même pas apprendre...


          • Emohtaryp Emohtaryp 21 octobre 12:50

            Pour chasser ou terrasser les vampires, rien de tel que d’allumer les projecteurs, oui !


            • AlLusion AlLusion 21 octobre 13:08

              Excellent résumé de la situation. Rien d’autre à ajouter. Tout est dit.

              J’en prends note.



              • AlLusion AlLusion 21 octobre 13:44

                Une dernière stratégie de l’humour du couvre-feu, mais cela n’est pas toujours à la portée de tout le monde  smiley


              • charlyposte charlyposte 21 octobre 16:58

                @AlLusion
                En fin de compte le couvre-feu sert à couvrir les feux de tout poil !


              • AlLusion AlLusion 21 octobre 17:16

                @charlyposte
                 C’est son utilité première.
                 Le problème c’est quand on arrive avec la pompe à incendie dont on en sort tout mouillé. smiley 


              • pierrot pierrot 21 octobre 13:13

                Il est pertinent de se poser la question : que ferons nous si nous étions aux commandes ?

                Le premier conseil serait d’interroger les soignants et médecins et les experts en virologie.

                Cela aboutirait tant en france que dans quasiment tous les pays d’Europe, Japon, Corée, Chine, Vietnam ... a quelques choses qui ressemble à l’existant :

                 confinement stricte pour les pays ou métropoles les plus impactés,

                 couvre feu variable en horaire pour les pays moyennement impactés

                J’observe que ni macron ni les ministres ne sont des virologues et ils appliquent donc les conseils des experts médicaux.

                C’eat judicieux .


                • charlyposte charlyposte 21 octobre 13:39

                  @pierrot
                  On est tous Charlie ! heu, non, on est tous médecin ! hum.


                • Bendidon Bendidon 21 octobre 14:14

                  @pierrot
                  NON C CON smiley


                • pierrot pierrot 21 octobre 15:09

                  @charlyposte
                  Je ne suis pas médecin mais j’ai confiance dans les médecins, les experts virologues ...

                  Si je souhaite construire un mur, je consulte un maçon, etc.


                • Ruut Ruut 21 octobre 15:57

                  @pierrot
                  C’est sur qu’une fois l’hopital Public détruit, il ne reste que le confinement et la foi.
                  Maintenant qui l’as mis en pièce ?

                  L’autre question est les tests sont ils fiables, d’un point de vue, les positifs sont ils tous malades voir contagieux ?

                  Les Tests détectent ils juste cette maladie ou peuvent ils etres positifs sur autre chose ?


                • charlyposte charlyposte 21 octobre 16:33

                  @pierrot
                  Même pour construire un mur choisi bien ton artisan... n’oublie pas le devis et attention aux arnaques.hum.


                • Gérard Cassiot 21 octobre 15:23

                  Bonjour,

                  Vous relayez des craintes mais ne faites pas avancer le schmilblick dans votre article. Vous mettez en avant la raison, la morale, c’est très bien. Vous parlez des Lumières, c’est encore mieux. Cependant vous n’utilisez pas vous même le pilier de toute démarche logique, à savoir une démarche scientifique. Où sont les faits dans ce que vous dites ? J’ai l’impression qu’il vous suffit d’user d’éloquence pour vous satisfaire, et que les autres vous croirons sur parole. C’est le degré zéro d’une méthode scientifique.

                  D’après plusieurs éléments, le plus parlant étant les statistiques qui ressortent du Diamond Princess, puisque le COVID-19 y a circulé en vase clos, qu’on a testé et suivi cliniquement chaque patient et qu’on a le recul pour analyser ces données, le taux de mortalité général du virus est de 0,8% parmi les personnes infectées. On peut tenter d’appliquer ce ratio à des sociétés, même si chacune à ses particularités d’âge, de santé... par exemple pour la France, si au final 40 millions de personnes auront choppé le virus avant un éventuel vaccin ou une éventuelle immunité collective, cela veut dire qu’il y aura 320 000 décès dû au virus. C’est-à-dire que ça augmente la mortalité française de 50% sur une année (environ 600 000 personnes meurent chaque année en France). Personnellement, je trouve que c’est significatif. Et surtout, ça diminue fortement la qualité des soins en France, car une particularité du COVID est d’immobiliser des gens en soins intensifs pendant 3 semaines chacun, et d’encombrer les hôpitaux, reportant de fait d’autres interventions hospitalières... Donc votre thèse sur une supposée paranoïa me paraît infondée...


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 octobre 17:09

                    @Gérard Cassiot Votre calcul ne tient pas. La démarche scientifique, elle y est mais je ne peux pas mélanger toutes les questions. Cet article philosophique est déjà au-delà du temps de lecture moyen. Très bientôt, je ferai le point sur la situation. La létalité du virus est inférieure à 0.1 %
                    La seconde phase devrait faire entre 5000 et 12000 décès, soit l’équivalent d’une grippe


                  • AlLusion AlLusion 21 octobre 17:26

                    @Gérard Cassiot,
                      Le podcast que j’ai mentionné plus haut détermine chez nous le point de rupture entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est plus pour que les hôpitaux puissent absorber et assumer le choc et ne pas être débordé..
                      Il est fixé à 100 contaminations pour 100.000 habitants. Nous sommes actuellement à plus de 872 contaminations et là, la « banque des aides » saute.
                      


                  • Pierre Chazal Pierre Chazal 21 octobre 17:31

                    @Gérard Cassiot
                    Il y aurait donc dû avoir 80 000 morts en Suède d’après ce « ratio ». Où sont ces 80 000 morts ?


                  • nono le simplet nono le simplet 21 octobre 17:34

                    @Bernard Dugué
                    La létalité du virus est inférieure à 0.1 %

                    alors que tout le monde la donne supérieure à 0.5%
                    La seconde phase devrait faire entre 5000 et 12000 décès, soit l’équivalent d’une grippe

                    va falloir que ça finisse vite alors ... 1321 en septembre et 1929 en 20 jours en octobre ... et le rythme est à la forte hausse en ce moment , 952 morts ces 7 derniers jours ... les spécialistes (enfin, ceux qui ne sont pas trompés jusqu’à maintenant comme l’IHME) tablent entre 60 000 et 120 000 à la fin de l’année soit au moins 30 000 de plus ...


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 21 octobre 17:46

                    @nono le simplet

                    alors que tout le monde la donne supérieure à 0.5%

                    Tout le monde : entendez pipile & nono

                    Meuh non, on a même des médecins, patrons d’hôpitaux au Québec, comme le Dr. Lawrence Rosenberg qui disent très clairement que ce n’est pas plus dangereux que la grippette, et que c’est même moins grave puisque la grippe, elle, s’en prend non seulement aux plus vieux mais aussi aux plus jeunes.

                    https://www.youtube.com/watch?v=bdoiGdVxhCI

                    Faut te réveiller, petite bille, ta barque commence sérieusement à prendre l’eau smiley


                  • nono le simplet nono le simplet 21 octobre 17:50

                    @Pierre Chazal
                    Il y aurait donc dû avoir 80 000 morts en Suède d’après ce « ratio ».

                    80 000 morts en Suède voudrait dire que 100% des suédois ont chopé le virus ... or ils sont dans les 10% à avoir été contaminés avec 6000 morts ... 6000*10 ça ferait un bon 70 000 avec les hôpitaux débordés + non immunisés ...
                    mais avec l’immunité collective il faut enlever 30% environ ... 50 000 serait possible ...
                    et 50 000 est un chiffre de calcul de mortalité, pas de létalité ...


                  • charlyposte charlyposte 21 octobre 17:56

                    @Pierre Chazal
                    Masqués et muselés !


                  • Legestr glaz Legestr glaz 21 octobre 19:39

                    @nono le simplet

                    On tombe comme des mouches en septembre 2020, un truc inouï, des morts par milliers, sauf dans les registres de l’état civil ! smiley

                    En France les chiffres de l’INSEE nous renseignent sur la mortalité toutes causes confondues : 

                    De janvier à septembre : 

                    — 2017 : 470.557
                    — 2018 : 481462
                    — 2019 : 480363
                    — 2020 : 481747


                  • nono le simplet nono le simplet 22 octobre 02:31

                    @Legestr glaz
                    d’où tu sors tes données ? d’un chapeau ? pas de l’INSEE en tous cas qui ne donne, de toutes façons, pas encore les chiffres de septembre à l’heure où j’écris ...
                    et pour les années que tu cites c’est du grand n’importe quoi ...
                    par exemple le nouveau rectificatif donne 455970 de janvier à septembre 2019
                    MENTEUR !


                  • Legestr glaz Legestr glaz 22 octobre 13:21

                    @nono le simplet
                     
                    Venant d’un propagandiste et manipulateur notoire, ce jugement m’aurait convenu mais, hélas, ce n’est pas un mensonge. 

                    Ce sont les « vrais » chiffres. Je sais qu’ils vous dérangent, puisqu’ils ne vont pas dans le sens de la propagande d’Etat, mais ils sont vrais. Cherchez, vous trouverez ! 

                    Pour les autres chiffres, qui tournent en boucle sans aucune vérification, et pour cause, parce qu’il faut « justifier » l’Etat d’urgence, parce qu’il faut « justifier » le couvre feu, on fait dire aux chiffres bidonnés ce que l’on souhaite qu’ils disent. 

                    Un peu de lecture pour faire réfléchir ceux qui doutent ou ceux qui regardent trop les médias de masse, vous savez ceux qui « forgent » l’opinion, ces chiffres dégainés pour créer un climat anxiogène et pour justifier de la dictature en marche !

                    Une bande de menteurs cyniques, avec des projets cyniques !

                    http://www.francesoir.fr/societe-sante/nouvelle-incoherence-de-sante-publique-france-et-du-ministre-de-la-sante-ou-bien

                    Si, si on connait les chiffres de septembre, ils sont donnés jusqu’au 5 octobre, regardez ! smiley

                    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487854


                  • nono le simplet nono le simplet 22 octobre 13:27

                    @Legestr glaz
                    je vois que tu as beaucoup de mal à lire autre chose que les titres smiley


                  • Legestr glaz Legestr glaz 22 octobre 14:00

                    @nono le simplet

                    C’est tout à fait vrai, pour une fois vous visez juste : dès que je m’aperçois que le titre procède de la propagande et/ou de la manipulation, je laisse tomber.

                    Bien vu nono ! 


                  • Legestr glaz Legestr glaz 22 octobre 16:39

                    @nono le simplet

                    Ce qui est remarquable avec les magouilleurs c’est qu’ils s’arrêtent toujours sur une certaine période pour que le lecteur soit perdu. 
                    Pourquoi prendre comme point de départ le 1 mai ? Pourquoi ne pas dérouler les chiffres de la mortalité, mois après mois, en les comparant avec les mois des années antérieures ?

                    C’est trop simple ? Les gens s’apercevraient immédiatement de la supercherie ? Dans ce cas, je comprends la peine que l’on se donne à maquiller les chiffres. 

                    On prend des chiffres, on les arrête dans un premier temps au 21 septembre. Puis, dans un second temps, on parle d’une révision à la hausse, parce que, ce que doit retenir le lecteur c’est le mot « hausse ». Il faut absolument le placer quelque part. En choisissant la période tout devient si facile !

                    Lorsque je lis cette phrase venant de l’INSEE je ne peux que me dire que les chiffres de septembre sont connus ! N’est-ce pas nono ?
                    copié-collé : Entre le 1er septembre et le 5 octobre, le nombre de décès est en hausse de + 3 % par rapport à la même période en 2019 et de + 4 % par rapport à 2018. 

                    Par rapport à 2017, cela n’intéresse personne ! Surtout que la mortalité de cette période 2017 était supérieure à celles de 2018 et 2019. Magouille et manipulation des esprits !


                  • Kapimo Kapimo 21 octobre 15:52

                    Cet article présuppose que nos dirigeants se trompent, et ce de manière collective/internationale. La thèse est qu’ils se tromperaient du fait d’une certaine dégénérescence de nos capacités collectives à penser et agir.

                    Pourtant, il y a de nombreux éléments qui laissent penser que nos dirigeants ne se trompent pas, mais qu’ils executent ce que les vrais pouvoirs leurs demandent de faire. C’est d’ailleurs parce qu’un tel plan est difficile à orchestrer depuis les coulisses qu’ils agissent de manière aussi incohérente.

                    Les innombrables déclarations des politiques sur le N.O.M., renommé « Great Reset », ainsi que les écrits (agenda 21, agenda 2030), sites web (https://www.weforum.org/events/sustainable-development-impact-summit-2020), declaration des réseaux de pouvoir auto-proclamés et institutions internationales sous influence (ONU, OMS, FMI etc), ne peuvent plus laisser de doute. Nous allons vers une dictature de l’oligarchie bancaire dont les grandes lignes du plan de consolidation du pouvoir peuvent etres présentées comme suit :

                    1. création de compte courants à monnaie electronique centrale auprès d’une banque centrale pour chaque citoyen de la planète, à commencer par les USA, les pays de l’OCDE et la Chine. Arrosage de ces comptes-courants à taux d’intérets négatifs pour inciter à la consommation et générer de l’hyper-inflation pour faire disparaitre les dettes institutionnelles.
                    2. faillite et abandon du système bancaire commercial et d’affaire devenu obsolète et superflu, 
                    3. dictature des banques centrales/de la BRI/du FMI, avec allocation d’argent selon l’IA et le crédit social. Interdiction du liquide, des réserves de valeurs autres que la monnaie électronique centrale (Bitcoin, métaux précieux etc...).
                    4. Abolition de la propriété privée, mise en place d’un revenu universel

                    Si la vision des financiers vautours prévaut, nous aurons un régime marxiste global, avec dictature non pas du « prolétariat » mais d’une oligarchie transnationale qui dirige déjà de manière plus ou moins officielle (UE, OTAN, ONU, OMS, OMC etc) nos gouvernements.

                    Le Covid n’est qu’un outil de sidération et de controle des peuples


                    • Yann Esteveny 21 octobre 18:58

                      Message à avatar Kapimo,

                      L’auteur de l’article est marqué par la propagande et il nous rend une vision faussée de l’Histoire. Par conséquent ses propos sont sans impact sur le présent.

                      En revanche, je vous remercie pour votre analyse qui est beaucoup plus en corrélation avec les faits importants actuels à savoir.

                      Le XVIIIème siècle n’est pas celui des Lumières contrairement à ce que répète à l’infini la propagande du Régime. Le XVIIIème siècle est celui de la prise de pouvoir par des Illuminés.

                      Respectueusement


                    • pipiou2 21 octobre 16:52

                      Et alors, vous confirmez que ça décélère M Dugué ?


                      • pipiou2 21 octobre 19:56

                        @pipiou2
                        Pas de réponse.
                        454 c’est plus ou moins que 396 ? j’ai un doute.
                        Dans le pays des lumières l’obscurité s’assombrit.


                      • pipiou2 21 octobre 17:03

                        Quand je vois les délires qui s’étalent sur Agoravox, site principalement fréquenté par des personnes matures, voire des séniors, je ne me dis pas que l’esprit critique c’était mieux avant !


                        • charlyposte charlyposte 21 octobre 17:13

                          @pipiou2
                          Il y a pourtant d’avantages de délires via nos gouvernants... ( votes en supp )il faut choisir son camp !


                        • pipiou2 21 octobre 17:22

                          @charlyposte
                          Oui bien sûr : la dictature, les vaccins, Bill Gates, le puçage, les attentats sous bannière, et puis encore un bel article de Cabanel aujourd’hui avec plein de morceaux de Fake News dedans...


                        • AlLusion AlLusion 21 octobre 17:34

                          @pipiou2,
                            L’esprit critique n’existe souvent plus dans les réseaux sociaux pris à la gorge de l’immédiateté à sortir des rapports, des billets, du papier, des statistiques et des conclusions.
                            Il manque le recul et plus personne n’en a ni le temps, ni courage, ni la volonté d’assumer de faire une balance ne fut-ce que comptable d’une situation donnée.
                            C’est dramatique. —(
                            Alors , il faut reprendre ce temps pou en faire un résumé de ce qui s’est passé et des risques si on n’est pas plus préemptif dans les décisions futures.
                            A être seulement rétroactif, on est toujours une bataille en retard par rapport à un virus


                        • AlLusion AlLusion 21 octobre 17:42

                          @pipiou2,
                            Bien sûr. Si un jour, vous trouvez des solutions qui ne coûtent rien et qui reste sans effets secondaires, prévenez-moi.
                            Hier, j’ai assisté à un débat de style pugilat qui mélangeait vérités et fakenews, de réalités et de points malicieusement tenus sous silence pour ne pas dévier de la ligne dure fixée au départ. La liberté d’expression n’a plus de sens dans ce cas.
                           Qui gagne ? Qui perd ? Une question d’appréciation à régler par un médiateur qui n’existe pas sur cette antenne.
                           Je n’en dis pas plus... smiley
                          .
                            .
                            


                        • pipiou2 21 octobre 17:46

                          charlyposte a dit (à propos du professeur victime d’un attentat) : "Il a en effet été puni avec un scénario pur jus sans oublier les papiers dans la poche du terroriste présumé ! rien de nouveau chez Marvel.

                          « 

                          Ben voilà, »Marvel" ...


                        • mac 21 octobre 19:47

                          @pipiou2
                          Si ça vous dérange, surtout n’hésitez pas à aller voir ailleurs...On a d’excellentes chaînes d’information, paraît-il ?
                          A moins que vous ne soyez là pour remettre les gens dans le droit chemin, par simple vocation, ou que vous ne soyez payé pour porter la bonne parole du gouvernement...


                        • pipiou2 21 octobre 19:51

                          @mac
                          Remettre les gens dans le droit chemin ?
                          Non, je ne fais pas dans les combats perdus d’avance.
                          Et vous, vous êtes payé combien pour dire des conneries ? je suis près à postuler auprès de votre employeur, russe je suppose smiley


                        • Iris Iris 21 octobre 20:03

                          @mac

                          « Si ça vous dérange, surtout n’hésitez pas à aller voir ailleurs...On a d’excellentes chaînes d’information, paraît-il ? »

                          Bien dit, et à la fin vous finirez entre gens de bonne compagnie comme dans les merdias.


                        • Lancelot 23 octobre 00:23

                          @pipiou2
                          Tu resteras un inculte et un ignare le reste de ta vie ! Les attentats sous fausse bannière ça existe pauvre naïf !Le carnet de santé sous la peau ça existe également !


                        • Bendidon Bendidon 21 octobre 19:03

                          Ne vous trompez pas, CE VIRUS est extrêmement DANGEREUX, en quelques mois il a tué 80 % de nos droits et libertés

                           smiley


                          • charlyposte charlyposte 21 octobre 19:19

                            @Bendidon
                            100% bientôt pour un nouvel eldorado sans partage et sans couronne.


                          • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 21 octobre 19:15

                            Bien joli texte mais je perçois en vous un mur difficile à franchir.

                            1580, 1930, 1950, un virus de la folie aurait donc agité les populations de ces époques ? Cette présentation est littéraire mais inexacte évidemment. A chaque fois, il y a eu des intérêts bien compris, intérêts politiques et temporels. Aujourd’hui, tout nous parait folie, à condition de ne pas regarder la Suède, le Danemark, la plupart des pays d’Afrique voire d’Asie. Cette « folie » a curieusement, comme le nuage de Tchernobyl, rencontré des frontières qui l’empêchent de contaminer toutes les parcelles de cette Terre.

                            Evidement, tout ce charivari, le moins en moins hypothétique reconfinement, les mesures sans lien avec les données de la science et des données statistiques qui, sans être forcément truquées, se révèlent bien imprécises (mort du Covid ? Avec le Covid ? Positif au test donc malade ? pas malade ? etc...), tout cela, repose et résulte aussi d’intérêts mal compris par nous tous. Car la vrai question est là : pourquoi ça se passe ainsi globalement en Occident ? Question qui doit désormais se reformuler ainsi : dans quel intérêt sont adoptées des mesures impropres à lutter contre un virus qui se révèle guère plus offensif et mortel qu’une grippe sévère ?

                            La question peut tarder à être posée avec lucidité et courage mais plus nous tardons et plus les pistes de réponse nous manquent et plus nous prenons le risque d’atteindre un éventuel point de non retour. Alors si nous atteignons ce point, ce dangereux territoire, notre alternative sera peut-être de basculer dans la folie pour ne plus voir et comprendre l’horreur qui se déroule sous nos yeux. Mais si ce jour de réel basculement dans la folie devait arriver, alors ce jour sera funeste pour tout un pan de l’humanité. Saint-Augustin, les philosophes grecs, et tous ceux qui ont hissé l’homme à un niveau où l’esprit singularisait son espèce, seront désormais reniés, oubliés, méprisés par un système où la mort aura bafoué le désir de vie.


                            • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 octobre 19:56

                              @Régis DESMARAIS Le mur n’est pas difficile à franchir. Mais il faut le franchir avec l’élégance d’un sauteur à la perche. Je sais bien que derrière ces dates, il y a des peurs mais aussi des enjeux de pouvoir. Les guerres de religions ont été des guerres politiques à la fin du XVIe, y compris la saint Barthélémy. 1930 c’était aussi politique, comme 1950 que j’ai situé dans la guerre froide et qui a été du ressort du politique et très peu des populations américaines qui pensaient à toute autre chose. Tout est assez clair, sauf 2020 mais nous n’avons pas encore assez de recul. Le virus a été plus mortel qu’une grippe dans la première vague. Il est devenu comme une grippe sévère dans la seconde phase. J’ai déjà pas mal de chiffres et je ne sais pas quand je vais mettre en ligne le papier, qui du reste ne changera rien au déroulement, sauf si on ouvre un front symbolique et que le front scientifique réagit. Je lance des contacts mais ne peux pas faire grand chose s’il n’y a pas de répondant. 


                            • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 21 octobre 20:50

                              @Bernard Dugué
                              Vous faites beaucoup en apportant des données scientifiques avec une présentation sans influence autre que la raison. J’espère que vous aurez l’élégance d’un sauteur à la perche mais hélas il nous manque la perche et la barre. Cette absence de recul, inhérente à notre proximité, voire immédiatement, avec les évènements pourrait nous être fatal si, au final, un enjeu de pouvoir se dessine mais enjeu de pouvoir qui fait fi de l’opinion publique, de beaucoup de professionnels, scientifiques et citoyens. Une telle assurance, et un tel mépris pour les contestataires et la logique, me laissent dubitatif sur les garanties sur croie posséder ce pouvoir pour à ce point être en rupture avec les populations. Un tel sentiment de puissance est soit pathologique, soit l’apanage des monstres. Pour ce motif, notre absence inévitable de recul, renforce mes craintes pour l’avenir. Mais je reste optimiste et je doute que vous n’ayez pas de répondant. Bien à vous.


                            • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 octobre 21:10

                              @Régis DESMARAIS Je crois que le pouvoir sait jouer avec les populations jusqu’au point de rupture, comme au moment des gilets jaunes. Le problème, ce sont aussi les médias qui jouent avec le régime et servent de liant entre le régime et la forme sociale qu’il veut imposer aux populations. Pour preuve, l’acceptation des masques et des contraintes sanitaires. La situation actuelle est mitigée, il y a une opposition mais pas assez politique. Le destin va au-delà de tout cela, c’est un changement de régime qu’il faut viser mais, toujours la même inconnue, combien de sauteurs à la perche dans ce pays ? Pour l’instant, je n’ai pas pu accéder à l’antenne, j’ai mailé à Bercoff plusieurs fois, je suis dans la liste de la programmatrice de Cnew et aussi de BFM. Je ne peux pas faire mieux


                            • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 21 octobre 21:43

                              @Bernard Dugué
                              Vous, comme moi, laissez des traces écrites. A force d’écrire, de dénoncer, d’argumenter, de donner des chiffres, de mettre en lumière ce qui est inadapté, quelque chose va arriver. Je constate que de plus en plus de gens comprennent que ça ne va pas et argumentent avec pertinence. Vous faites ce que vous pouvez et c’est tant mieux, mais pas de baisse de régime, ni de démobilisation !


                            • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 octobre 12:13

                              @Régis DESMARAIS Une nouvelle controverse risque de se dessiner et concerne l’immunité. Si la bataille se déroule avec l’intensité que j’entrevois, la polémique sur la chloroquine passera pour une dispute de cour d’école


                            • hocagi@1shivom.com 21 octobre 21:10

                              titre très bien choisi, la renaissance ayant était une rencontre entre l’argent et l’art, seule chose utile ds ce monde et bien au delà, merci pour votre article


                              • alinea alinea 21 octobre 22:19

                                Ce que je vois c’est que, quelle que soit notre culture, notre civilisation, face à l’ignorance on a la peur, et que la peur est animale : on réagit comme nos ancêtres, sans l’ombre d’une évolution du comportement. Certains appelle ça un délire collectif, et ça me parait juste puisque un choc nous dévie de notre raisonnement, de nos habitudes, de notre bon sens,quels qu’ils soient, et nous fait nous conduire comme des êtres perdus hors civilisation...

                                On sait tous que l’évolution d’une espèce est très lente ; notre société technologique, scientifique, nous ( vous) fait croire que l’on sait tout, que le progrès est immense... alors qu’en réalité ces savoirs ne sont rien du tout et commencent à nous nuire énormément : cette peur là est essentielle, la peur de ce que peut faire l’Homme.Il a aussi donné les moyens de communication pour que l’on sache ce qui se passe, en Chine... et en même temps ( comme nous confirme la mode !) peut nous dire n’importe quoi !

                                Cette technologie a propagé une peur, et sans elle, nous n’aurions rien vu !!

                                Il faudrait évidemment développer davantage, mais j’espère avoir été assez claire pour montrer ce cercle vicieux d’une technologie comme progrès, qui se retourne contre nous et qui se retourne comme un gant en son contraire : l’obscurantisme.

                                j’espère que, globalement, nous saurons en tenir compte, et stopper cette aberration !


                                • tinga 22 octobre 01:23

                                  L’occident est en perte de vitesse , c’est un euphémisme, et n’a de ce fait plus les moyens de maintenir le niveau de vie de ses populations, nous allons devoir partager davantage les ressources avec le reste du monde, ce qui ferait du corona circus une sorte d’opportunité extraordinaire pour faire avaler l’amère pilule avec bien sur en bonus une réduction drastique de ce qu’il reste de liberté.


                                  • confiture 22 octobre 12:24

                                    @tinga
                                    Oui, dèja la banque principale du Benelux (ING) annonce un taux 0 sur l’épargne et négatif ( -0,11) sur les comptes supérieurs à 2 millions, d’autres banques font de même mais sans plafond, donc pour tous.


                                  • Francis Francis 22 octobre 12:38

                                    Si nous sommes en guerre comme le dit Macron, alors on doit se poser la question : le chef de nos armées est-il inapte ou bien de connivence avec l’ennemi ?

                                     

                                    https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=yt-il+une+erreur+qu%27ils+n%27ont+pas+commise


                                    • Djam Djam 22 octobre 13:44

                                      Ok Bernard, banco pour rallumer des lumières, mais de grâce pas celles de l’après grand nettoyage de 89 !!!

                                      Croire que ces « lumières », anglaises comme françaises, roulaient pour autre chose qu’eux-mêmes relève de l’illusion et d’un idéalisme presque religieux.
                                      La Raison c’est très bien et il en faudrait une bonne louche aujourd’hui, pourtant voyez et surtout écoutez donc ces adeptes des loupiotes tamisées qui courent dans les couloirs du pouvoir toujours près à tenter de rallumer des spots partout mais à condition que ce soit « leurs » lampadaires à eux.

                                      Plus sérieusement, je ne pense pas que nous ayons besoin des Lumières, elles ont suffisamment déglingué le cerveau humain en formatant en mode demi-hémisphère cérébrale. En revanche, des esprits Sages, dont l’égo serait dilué façon Ghandi, et qui oublieraient leur propre enrichissement et leur prédisposition à ramper devant la gamelle tendue par les donneurs d’ordre du chaos global, ce serait urgent...


                                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 octobre 15:14

                                        @Djam Il faut lire la fin de l’article, vous verrez de quelles lumières il s’agit


                                      • microf 24 octobre 12:28

                                        Les commentaires de @microf dans ce Forum depuis des années, vont dans le sens de cet article. Á chaque fois, il est traité d´anti civilisation occidentale, d´anti-francais, non, c´était ou c´est pour réveiller encore ceux qui dorment car le soir approche á grands pas.

                                        Il ya longtemps de cela que l´Occident avait éteint la lumière et couvert le monde de ténèbres, mais en Occident on faisait semblant ou ne voulait pas le voir ou savoir.

                                        Les raisons de cet aveuglement sont la consommation á outrance jusqu´á l´indigestion, la course éffrénée aux richesses matérielles au dépend des richesses spirituelles, alors que les deux devraient aller de pair en mettant chacun á sa place, car á quoi me sert-il de gagner le monde entier si je perds mon âme ?

                                        Aujourd´hui, on tombe des nues comme on dit en Occident, et, on se demande, mais qu´est ce qui se passe ou qu´est-ce qui s´est passé pour qu´on n´y arrive.

                                        Il s´est passé qu´on fermé les yeux, on a été complice d´une certaine manière.

                                        L´Ogre est connu comme s´attaquer aux enfants, il commence d´abord par manger les enfants des autres.

                                        Lorsqu´il a terminé de les manger, il s´attaque á ses propres enfants et se met á les manger un après l´autre.

                                        Aujourd´hui, l´Ogre occidental a presque terminé de manger les enfants des autres par tous les continents, et comme il n´en reste plus beaucoup dans ces continents, il vient s´attaquer á ses propres enfants.

                                        Alors, faut l´arrêter, sinon, il mange tous ses propres enfants sans états d´âme comme il a mangé ceux des autres.

                                        Pour ceux qui iront á la Sainte Messe l´Évangile est de St. Luc. 13, 1-9

                                        Les personnes viennent vers Jésus et lui rapportent l´affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer.

                                        Parceque pour eux, il fallait être un grand pécheur pour subir un tel sort.

                                        Jésus les répond que pensez-vous que ces Galiléens étaient plus pécheurs que les autres Galiléens pour avoir subi ce sort ?

                                        Jésus les demande de se convertir sinon, ils vont périr comme ces Galiléens ou ceux tués par la chute de la Tour de Siloé.

                                        Jésus veut attirer leur attention sur la conversion, sur le changement intérieur, sinon, ils traverseront les évènements sans rien comprendre, enfermés dans leurs idées trop humaine sur Dieu.

                                        Le Covid 19 nous invite aujourd´hui á regarder la vie d´une autre manière que nous l´avons regardé ou vécue jusqu´á aujourd´hui.

                                        Á quoi cela servira t-il que toutes les restrictions soient levées et que tout recommence comme avant repartant sur la voie qui a apportée le Covid19 ces suites et ces conséquences ?

                                        St. Bernard est connu comme celui qui venait toujours au secours de la veuve et de l´orphelin.

                                        C´est un Bernard qui a écrit cet article, ce Bernard vient au secours de nous veufs et veuves ( aujourd´hui il faut mettre les deux pour ne pas être taxé d´anti... ) et d´orphelins de ce système, á réveiller notre conscience.

                                        Puisse cet article nous aider á changer, car ce n´est pas seulement les Dirigeants qui doivent changer, mais c´est chacun de nous qui est concerné á allumer la lumière oú il se trouve.


                                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 25 octobre 13:37

                                          Pourquoi personne ne prononce-t-il le mot chantage ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité