• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Frexit : l’angle mort de la présidentielle

Le Frexit : l’angle mort de la présidentielle

La question semblera incongrue à beaucoup. Le sujet semble avoir été clôt en 2017, avec la déroute d’une Marine Le Pen incapable de défendre l’idée d’un retour à une monnaie nationale, et son recul sur le sujet entre les deux tours. Malgré le Brexit, le sujet a déserté les médias, comme s’il était radioactif, le faible succès des listes s’en réclamant lors des élections européennes ayant probablement accentué le phénomène. Et si, au contraire, cette idée revenait sur le devant de la scène en 2022 ?

 

 

Un contexte particulièrement favorable

Trois partis seulement, l’UPR de François Asselineau, les Patriotes de Florian Philippot et République Souveraine de Georges Kuzmanovic, tous les trois candidats à l’élection présidentielle, défendent clairement cette idée. Mais leur audience électorale limitée fait que même les souverainistes les plus convaincus hésitent aujourd’hui à avancer à visage découvert, pas toujours par peur de la réaction des médias, mais plutôt parce qu’ils craignent que cela soit toxique électoralement. C’est ce qui fait que, depuis 2017, la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le RN de Marine Le Pen ont reculé sur le sujet, le premier pour rester compatible avec le reste de la gauche, la seconde, par facilité argumentative.

Pourtant, en reprenant les résultats du premier tour de l’élection présidentielle de 2017, il est frappant de constater que 49,6% des Français avaient voté au premier tour pour un candidat évoquant le Frexit (Le Pen, Mélenchon, NDA, Asselineau, Cheminade) ou présentant un programme totalement incompatible avec l’UE (Lassalle, Poutou, Arthaud). Ce qui est vu comme une proposition repoussoir ne l’était finalement pas tellement en 2017, dans un contexte qui n’était pourtant pas spécialement porteur : l’économie allait mieux, la crise de la zone euro n’était plus qu’un lointain souvenir et le Brexit, présenté comme un désastre à venir pour les Britanniques, était alors encore incertain et virtuel.

En 2022, le contexte n’est-il pas extraordinairement plus porteur ? La réalisation du Brexit est venue comme un démenti féroce aux dires de ses détracteurs. Hors de l’UE, la Grande-Bretagne était sensée ne pas pouvoir accéder aux vaccins ? Elle a été bien plus rapide que la lourde et bureaucratique UE. Son économie était sensée en pâtir ? Au contraire, elle rebondit plus vite que l’UE, son commerce s’équilibre avec ses partenaires européens, et les bas salaires y progressent vite, tant du fait de l’action publique, que du Brexit, qui a limité les flux migratoires. En outre, on ne peut pas dire que l’UE a été à la hauteur pendant la crise sanitaire, entre le fiasco de l’approvisionnement des vaccins et son plan de soutien, aussi ridiculement petit qu’extraordinairement tardif et épouvantablement complexe.

Bien sûr, il n’y a pas une majorité de Français favorables, à froid, à un Frexit, mais au cœur de la crise des Gilets Jaunes, 40% des citoyens s’y disaient favorables. Et à froid, les sondages sont toujours beaucoup plus favorables à l’UE que les résultats d’un vote centré sur ce sujet, comme l’ont montré 1992 et 2005, où les sondages ne donnaient que 31% au non au début... Le potentiel du Frexit dans cette campagne est d’autant plus important que les deux grands partis qui l’évoquaient en 2017 s’en sont éloignés, laissant de facto en déséherence les nombreux citoyens qui y sont favorables ou souhaiteraient mettre ce sujet au cœur de la présidentielle. Autant les opposants à l’UE pouvaient exprimer leur opinion par un bulletin Mélenchon ou Le Pen en 2017, autant cela sera moins vrai en 2022.

Bien sûr, cela n’a pas permis aux listes de l’UPR et des Patriotes de faire une percée lors des élections européennes. Mais il faut rappeler que la participation était bien plus faible qu’aux élections présidentielles, et que l’électorat qui s’abstient est, typiquement, celui qui est opposé à l’UE. En outre, la campagne s’est focalisée sur la liste qui arriverait en premier, LREM ou RN, poussant à une concentration des suffrages anti-système sur la liste de Jordan Bardella. Enfin, on peut aussi y voir les limites de l’offre présente alors, entre la grande jeunesse du mouvement de Philippot, et certains partis pris d’Asselineau, qui consacrait une part non négligeable de son temps à critiquer son comparse de Frexit, et dont le discours est parfois plus celui d’un constitutionnaliste ou un conférencier que d’un politique.

L’election présidentielle est le moment où le plus grand nombre s’exprime. Il y a donc un réservoir d’électeurs, globalement très critique à l’égard des politiques menées depuis des décennies et très hostiles à l’UE qui vont s’exprimer. Et dans le climat très clivant entretenu par Macron, on peut penser qu’une part importante des Français favorables au Frexit préféreront un candidat clair sur le sujet plutôt qu’un candidat fuyant la question, et dont le discours serait finalement trop proche de tant d’élus qui ont déçu. C’est au contraire la clarté et la radicalité d’une position forte sur le sujet qui pourrait rassembler les Gilets Jaunes d’hier. Il me semblerait très étonnant que les promesses intenables dans le cadre européen actuel sans proposer de trancher ce nœud gordien, puissent rassembler les indignés de notre époque.

Après, la question qui se pose, c’est de savoir si un chef relativement seul médiatiquement peut créer la surprise, même si cela est permis par nos institutions. L’autre option serait un rassemblement des partisans du Frexit. Et si cela permettait de rassembler tous ces Français d’ors et déjà prêts à dire au revoir définitivement à l’UE ? Cela reviendrait à un billet pour le second tour…


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

194 réactions à cet article    


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 8 septembre 13:08

    Est-ce que les français sont prêt à assumer les responsabilités d’une sortie de leur pays du carcan européen ?

    On ne peut pas mettre sur le même plan le Royaume-Uni qui avait depuis son adhésion un pied en dehors et la France qui a les 2 pieds empêtré dedans.

    Parce qu’une reprise en main serait tout sauf une partie de plaisir, la quête ne s’obtient pas, elle se mérite. Elle exige des nerfs d’acier et une foi inébranlable.

    Nous ne sommes plus en 14-18 quand nos aïeux devaient supporter des épreuves indescriptibles dont leurs petits-enfants ne pourrait en supporter ne serait-ce qu’un dixième. Vouloir c’est quelque chose, être debout face aux injonctions adverses incessantes et aux épreuves que cela suppose, c’est autre chose. On voit ce qu’il en est depuis 1 an et demi de chantage sanitaire.


    • taketheeffinbus 8 septembre 23:25

      @Florian LeBaroudeur

      La France ne sortira jamais de l’UE même si elle devait y laisser sa peau et son âme.
      Pourquoi ? Parce que les français sont dans leur grande majorité, devenus des pleutres.


    • voxa 9 septembre 05:57

      @Florian LeBaroudeur

      "Est-ce que les français sont prêt à assumer les responsabilités d’une sortie de leur pays du carcan européen ?

      "


      Le petit français moyen, celui qui n’ouvre jamais un livre, pas plus qu’un journal autre que le torchon local axé spécifiquement sur la nécrologie, les chats écrasés, et le sport, celui qui ne digère que la soupe populiste de TF1, BFM wc et autres, ne veux pas quitter l’Europe...


      Il le sait, il est d’accord, l’euro est une arnaque, une escroquerie, mais c’est tellement pratique pour voyager pour lui qui n’a pas les moyens de passer une frontière...


      Les seuls européens qui peuvent voyager facilement, ce sont les miséreux de l’est...


      La misère voyage gratuitement.

      Pour un « plombier » polonais, « un maçon » croate il n’y a pas de frais de déplacement, tout le monde le sait.


      Le français moyen en est convaincu, L’Europe et sa monnaie de singe, c’est l’égalité le partage entre tous les pays...

      Sur ce point, le beauf a parfaitement raison.


      L’Europe c’est la gestion transfrontalière des chômeurs, c’est la maitrise totale des salaires à la baisse.


      L’Europe c’est le partage de la misère.



    • mmbbb 9 septembre 09:26

      @taketheeffinbus c’est assez vrai , je ne vois plus guère de fierté dans ce« peuple » de France . Par ailleurs notre élite est devenue fourbe . 
      In fine contrairement à ce que pensait F Mitterrand , l Allemagne a repris sa puissance notamment par son industrie et a assis son hégémonie 
      Le « sphinx » n a pas eu de vision , c est P Seguin qui eut cette clairvoyance 
      la France deviendra un pays de seconde zone ou seul ces migrants trouveront un bénéfice 


    • Albert123 9 septembre 10:44

      @taketheeffinbus

      « Parce que les français sont dans leur grande majorité, devenus des pleutres. »

      la peur n’y est pour rien, 

      globalement le peuple français à du perdre entre 15 et 25 points de QI en 20 ans, en atteste le paralogisme qui a peu à peu remplacé leurs capacités logico cognitives pour justifier et accepter leur asservissement

      ajoutez y une culture du nihilisme et une attractivité sans cesse croissante pour la coprophagie et vous obtiendrez ce que l’on observe actuellement : une bétaillère qui va docilement à l’abatoire tout en ayant conscience d’y aller.


    • roby roby 9 septembre 11:26

      @taketheeffinbus
      Tout à fait en accord avec vous , d’ailleurs a cause de ce manque de combativité ce pays d’agneaux est foutu.


    • Soizic 10 septembre 00:12

      @Albert123
      L’« abatoire » est particulièrement saugrenu ici, parmi un français aussi châtié !
      Sur le fond, tout à fait d’accord.


    • Attila Attila 8 septembre 13:16

      Pour intéresser la majorité des électeurs, il faudrait un parti crédible pour porter l’idée de la sortie de l’UE.

      L’UPR avait beaucoup d’atouts mais les prises de position très clivantes de François Asselineau sur le Covid et la gestion déplorable de son mouvement ayant entraîné le départ de la plus grande partie de ses cadres de terrain ont fait exploser en vol ce parti.

      De plus, s’afficher avec des politiciens identifiés d’extrême droite ne va pas améliorer son image publique.

      Dupont-Aignan, Philippot et Asselineau, ces souverainistes qui veulent capter la colère anti-Macron
      .

      Lettre commune de Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau et Florian Philippot

      .

      Crise à l’UPR : à qui la faute ?

      .

      .


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 8 septembre 22:03

        @Attila

        Bonsoir Atttila.

        Vous répétez à l’envi que l’UPR a grillé ses cartouches avant même d’avoir pu en faire usage, et que cette organisation a explosé en vol, qu’elle ne sert plus à rien.

         Vous mettez une part des difficultés actuelles de cette organisation sur le compte « des prises de position clivantes de François Asselineau sur le Covid ».

        Je vous fais observer que, dans l’arc en ciel politique d’aujourd’hui, l’UPR créée à l’initiative de FA est et reste l’une des rares organisation à militer avec constance pour la sortie de la dictature de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

        Votre application à dénigrer en toutes occasions cette organisation m’apparaît d’autant plus suspecte que vous ne proposez rien pour avancer dans la bonne direction, pour aider au rassemblement de nos compatriotes contre la dictature de l’oligarchie qui étrangle notre peuple et détruit méthodiquement notre nation. C’est en effet la clique mafieuse de l’oligarchie euro-atlantique qui tire les ficelles de l’UE, de l’euro et de l’Otan, et de la dictature sanitaire, ces quatre entités étant pour la France ce que sont les LBD et les gaz toxiques pour les Gilets Jaunes.

        Par ailleurs, en sus de l’immense travail de réinformation de d’éducation populaire que cette organisation a mené sous l’impulsion de FA pour faire comprendre à nos compatriotes ce à quoi sert l’UE, pour expliquer comment et par qui elle a été créée, pour faire connaître quels intérêts elle sert et comment elle détruit notre nation, pour démontrer qu’il faut sortir au plus tôt de cette dictature et que c’est possible, l’UPR a façonné et mis à la disposition de notre peuple quelques très bons outils qui l’aideront demain encore à résister et à organiser la contre-offensive qui est nécessaire.

        L’un des apports les plus éminents de l’UPR à la grande bataille qui est en cours pour la récupération de notre nation, de nos institutions républicaines et de nos libertés, c’est sa charte fondatrice du 25 mars 2007. Cet outil me paraît constituer une base de négociation solide pour développer les coopérations nécessaires et souhaitables avec toutes les autres forces politiques décidées à en finir avec la dictature de l’UE.

        D’autres outils tout à fait pertinents sont librement accessibles sur le site internet de l’UPR (upr.fr) et sur d’autres sites dédiés de l’UPR.

        Pour finir, provisoirement, j’attire votre attention sur le fait qu’une organisation politique ne se met pas en capacité de remplir dignement sa fonction lorsqu’elle brille par son silence, ou qu’elle apporte sa coopération ou sa caution à la liquidation de nos libertés citoyennes , individuelles et collectives, syndicales et politiques. C’est malheureusement le spectacle affligeant que nous ont offert presque toutes les forces politiques (de gauche comme de droite) sensées représenter les intérêts du peuple au Palais Bourbon ou au Palais du Luxembourg...

        De ce point de vue, dans la crise sanitaire que nous traversons, l’UPR est encore une fois l’une des rares organisations qui n’ait pas à rougir de son action, qui n’ait pas renoncé à sa dignité et à son devoir, , qui n’ait pas renoncé à défendre nos institutions et nos principes républicains en même temps que nos libertés démocratiques, individuelles et collectives, notre droit d’aller et venir, de nous réunir, de nous distraire, de nous soigner, de respirer librement, de critiquer l’action du gouvernement et de manifester pour défendre nos intérêts vitaux.

        Il est certainement plus utile de faire l’inventaire de toute la panoplie des outils mis à disposition de nos concitoyens par les différentes forces politiques qui ont choisi de défendre vraiment, sincèrement, ardemment, les intérêts du peuple et de la nation, et d’en faciliter l’accès à tous, par delà les différences idéologiques, le passé et les préoccupations spécifiques des uns et des autres, de rassembler toutes les bonnes énergies, plutôt que de distribuer des bons et des mauvais points à tel ou tel en restant installé confortablement dans son fauteuil.

        Salutations communistes et républicaines

        GJ


      • Attila Attila 9 septembre 01:34

        @cettegrenouille-là
        L’UPR ne se prive pas de critiquer les autres formations politiques, souvent avec raison. Souffrez donc de recevoir des critiques à votre tour.
        François Asselineau a commis d’énormes bourdes qui compromettent sa crédibilité aux yeux de la majorité des électeurs, malgré la qualité de son projet.
        C’est cette majorité qu’il faut convaincre et pas seulement la minorité des rebelles de pacotille.

        .


      • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 10:29

        @Attila
        François Asselineau a commis d’énormes bourdes qui compromettent sa crédibilité aux yeux de la majorité des électeurs, malgré la qualité de son projet.

        C’est vous qui le dites. Mais vous roulez pour qui ? Pour BigPharma ?
        Vous défendez sans cesse les vaccins. Ou bien, vous êtes au Parti Socialiste qui demande la vaccination obligatoire ? Cela expliquerait vos attaques incessantes, tout en faisant semblant de défendre le Frexit...

        Deux questions :
        Défendre les traitements comme alternative aux vaccins depuis avril 2020, c’est une bourde ? Pour un défenseur acharné des vaccins, sans doute. Pour les Français, sûrement pas !

        Signer une lettre avec les seuls responsables politiques qui demandent à Véran et à Macron des traitements, c’est une bourde ? Avec qui voulez-vous qu’Asselineau signe cette lettre, tous les autres sont pro vaccins comme vous !? 

        Signer une lettre commune n’est en rien « une alliance ».
        C’est un point de convergence, c’est tout.
        D’autant que Dupond Aignan ne veut sortir de rien du tout !
        Mais vous roulez pour qui exactement ?


      • Attila Attila 9 septembre 10:42

        @Captain Marlo
        Et c’est toi qui va convaincre la majorité des électeurs avec tes délires ?

        .


      • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 11:07

        @Attila
        Vous roulez pour qui ?


      • Attila Attila 9 septembre 11:10

        @Captain Marlo
        Quand on n’a plus d’argument, on attaque le messager.

        .


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 9 septembre 11:20

        @Attila

        « Quand on n’a plus d’argument, on attaque le messager. »

        Excellente illustration du commentaire que vous venez d’adresser à Captain Marlo...

        10h42 : « Et c’est toi qui va convaincre la majorité des électeurs avec tes délires ? »


      • Attila Attila 9 septembre 11:34

        @cettegrenouille-là
        Captain Marlo a souvent écrit ceci : le FN critique l’UE et ensuite sort des énormités racistes. Comme ça, les médias peuvent faire l’amalgame Frexit=extrême droite.
        Écrire des énormités sur Trump, Qanon et d’autres tout en défendant le Frexit produit le même effet.
        « On dépasse là, et de loin, ce qu’un individu normal est capable de gober, même avec de grosses oeillères. Là on est dans la connerie magistrale, monstrueuse, énormissime !
        Félicitations à captain Marlo pour parvenir à avaler et à rediffuser ce monument de la bêtise.

        Et dire que vous souhaiteriez, captain Marlo, nous attirer dans vos lubies « politiques » ! Mais comment n’importe quel individu normalement constitué pourrait bien vous accorder le moindre crédit en sachant maintenant ce que vous êtes capable de croire ??? »
        Clouzo

        .


      • Michel DROUET Michel DROUET 9 septembre 11:40

        @Attila
        Vous aurez remarqué que selon Captain fifi lorsqu’on critique Asselineau, on roule pour Big Pharma.
        Quel art du raccourci !
        Bon, ça me rassure, avec des arguments comme ça, l’UPR n’est pas prêt de dépasser les 1 % aux prochaines élections.


      • Michel DROUET Michel DROUET 9 septembre 11:45

        @Attila
        Un grand bravo pour Captain Marlo alias Fifi brin d’acier à une autre époque, la reine du copier/coller, qui vient de franchir la barre des 48000 commentaires sur ce site sans réussir à faire augmenter l’audience de l’UPR, ni à élargir le cercle des antivax.
        Champagne !


      • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 12:45

        @Attila
        Écrire des énormités sur Trump, Qanon et d’autres tout en défendant le Frexit produit le même effet.

        Vous utilisez toutes les ficelles des européistes/mondialistes contre l’UPR, c’est de plus en plus étonnant... Vous ne trouverez aucune allusion à Trump ou Qanon sur le site de l’UPR.

        Voici la déclaration d’Asselineau sur Trump. Il a soutenu Trump pour son protectionnisme, mais aucun soutien depuis les élections américaines, il est même très critique ! 21 janvier 2021 « Le bilan de Trump et l’investiture de Biden ».
        Caramba, c’est encore raté, revenez en 2e semaine  !


      • Attila Attila 9 septembre 12:53

        @Captain Marlo
        Encore la marmite en surchauffe : même pas foutue de lire ce qui est écrit. Je parle de tes délires, pas de l’UPR.

        .


      • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 13:50

        @Attila
        Je parle de tes délires, pas de l’UPR.

        C’est vous qui dites que ce sont des délires.
        Les résultats des premiers audits sur les élections américaines viennent d’être publiées. Cf « Quand les fraudes sont devenues des faits ».
        Depuis, d’autres Etats demandent aussi des audits.

        Où est le délire ? Cela ne vous intéresse pas de savoir quels pays européens et quels gouvernements ont participé à la fraude massive des Démocrates, avec les machines à voter branchées sur Internet  ?

        Vous pensez que si Biden est finalement déclaré illégitime, cela n’aura aucune conséquence sur ce qui se passe en Europe ?
        Si le sujet ne vous intéresse pas, n’insultez pas ceux qui sont intéressés.


      • babelouest babelouest 9 septembre 14:08

        @Captain Marlo dans le contexte actuel, je pense que tous les pays qui se retrouvent sous la coupe du délire anglo-saxon de la Grande Phynance subiront un impact de soubresauts plus ou moins stupides en rebondissement de ces sauts de mouton stupides du Capital : celui-ci se nourrit de tous les évènements positifs ou négatifs. Il a misé sur TOUS les fronts qu’il contrôle.
        .
        La seule façon de le mettre en porte-à-faux : l’attaquer sur ses ressources pourtant pléthoriques en apparence. Il ne faut pas oublier que les fonds dont il dispose sont absolument virtuels, et ne reposent que sur 1 ‰ au mieux de vraiment concret. C’est là qu’il est vulnérable.


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 8 septembre 14:35

        à L’auteur

        Bonjour Laurent Herblay.

        Merci pour cet intéressant petit billet.

        En 2017, ni Mélenchon ni Marine Le Pen ne militait pour la sortie de l’UE.

        Le seul candidat à proposer cette option était François Asselineau, le candidat de l’UPR.

        Le PRCF ne présentait pas de candidat à la présidentielle de 2017 mais il milite sans discontinuer, depuis sa création en 2004, pour sortir la France de la dictature de l’UE, de l’euro, de l’Otan et de l’emprise l’oligarchie capitaliste qui actionne en sous-main, derrière le rideau, tous les leviers de cette dictature.

        Le PRCF aura peut-être un candidat à la présidentielle de 2022, offrant ainsi à tous nos concitoyens, électeurs ou non, une véritable alternative rouge-tricolore au système mafieux qui s’est emparé des leviers de commande de l’état français avec la complicité de la clique politicienne en place, majorités et « oppositions » confondues..... Une alternative crédible !

        Vous affirmez :

        .../...« même les souverainistes les plus convaincus hésitent aujourd’hui à avancer à visage découvert, pas toujours par peur de la réaction des médias, mais plutôt parce qu’ils craignent que cela soit toxique électoralement. »

        S’ils n’avancent pas à visage découvert, c’est tout simplement parce qu’ils ne sont pas souverainistes. Ils ne veulent pas sortir de l’UE, de l’euro et de l’Otan. Ils ne veulent pas déplaire aux médias que contrôle l’oligarchie. Ils veulent juste être élus.

        Raconter des salades aux électeurs permet certes , quelquefois, de se faire élire ; On fait de belles promesses, on caresse l’électeur dans le sens du poil, et une fois élu, on fait comme les autres, on ne fait pas de vagues, on ne touche pas à l’ordre établi ni aux intérêts des puissants- ceux qui nous ont enfermé dans le piège destructeur de l’Union Européenne et on profite tranquillement des sinécures royales offertes aux élus tandis que l’oligarchie et ses sous-marins gèrent l’ensemble des dossiers en toute liberté, démantèlent nos institutions, jettent aux orties nos libertés et nos conquêtes sociales, pillent notre patrimoine, offrent notre pays et nos territoires en pâture à des mafieux, s’ingénient à diviser les Français et à les dresser les uns contre les autres pour vaquer plus tranquillement à leurs occupations sans que le peuple puisse y mettre son nez.

        C’est de ce marais pestilentiel de la trahison et des turpitudes indignes de la clique politicienne -qui ne vaut guère mieux que Karzaï s’enfuyant en hélicoptère avec la caisse— que les Français se détournent massivement, refusant de plus en plus souvent de participer à des élections truquées dont les résultats sont dictés par les médias aux ordres de l’oligarchie six mois avant la convocation du scrutin.

        Une alliance ne pourra se construire qu’autour des partisans et des artisans avérés de la sortie effective de la dictature de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

        Ce ne sera pas facile...

        Mais, pour nos aînés du CNR, ce n’était pas facile non plus. Ils ont néanmoins réussi à travailler ensemble pour défricher la route de la libération et du retour à l’indépendance du pays, en mettant de côté leurs divergences idéologiques, politiques, et leurs affrontements passés parce c’était la seule option possible et raisonnable pour organiser valablement la résistance à la dictature nazie et au régime de Vichy, et pour conserver une chance de libérer notre peuple de la barbarie en lui redonnant l’espoir et la force de lutter pour des jours meilleurs et un monde nouveau.

        Alors, pourquoi pas ?....

        G.J.


        • babelouest babelouest 8 septembre 18:57

          @cettegrenouille-là en 2017 le Pardem, le Parti de la Démondialisation, a essayé de présenter un candidat ; la récolte de signature a empêché que cela aille plus loin.


        • samy Levrai samy Levrai 8 septembre 19:30

          @babelouest
          C’est bien ce que dit cettegrenouille-ci, il n’y avait que l’UPR.


        • babelouest babelouest 9 septembre 04:09

          @samy Levrai donc pas grand-chose, de ce fait.


        • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 10:39

          @babelouest
          donc pas grand-chose, de ce fait.

          L’UPR est censurée depuis 14 ans, mais certainement mieux connue que le Pardem & le PRCF. UPR TV, c’est 150 000 adhérents, avec des sujets qui attirent 1 ou 2 millions de vues. Et les conférences d’Asselineau constituent l’éducation populaire d’aujourd’hui. Votre mépris à l’égard de l’UPR ne vous honore pas.


        • babelouest babelouest 9 septembre 11:18

          @Captain Marlo désolé, je ne regarde jamais les vidéos, je me contente des textes.


        • Aristide Aristide 9 septembre 11:37

          @cettegrenouille-là

          Le PRCF aura peut-être un candidat à la présidentielle de 2022, ... Une alternative crédible !

          A ce niveau de lucidité, on peut douter du reste du discours !


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 9 septembre 11:54

          @babelouest
          Eh bien vous avez tort.
          Les conférences sont un bien meilleur outil pédagogique.
          Asselineau est un conférencier passionnant, le genre de professeur que les élèves adorent et qui remplit les amphis.
          Je crois que j’ai tout appris de ce que je sais de l’histoire et de la géopolitique, en l’écoutant.
          Il m’ a appris à apprendre, à décrypter, à reconnaitre les mensonges et les rares vérités dans les discours.
          Il m’a appris à exercer mon esprit critique et à développer cette simple vertu qu’est le bon sens.
          Ce fut un homme irremplaçable pour moi, c’est un homme indispensable pour la France.
          Depuis dix ans, je ne l’ai jamais pris en défaut sur un mensonge ou une erreur en politique. Je n’ai pas vu une seule faute politique ou même de goût dans le programme de l’UPR.
          C’est exactement le contraire de macron, qui a cumulé les mensonges et les erreurs, parce que c’est un homme fondamentalement et puissamment mauvais.
          La raison en est que les deux hommes n’ont pas le même but : le premier pense à la France, le second pense à lui, exclusivement (et c’est le cas de la totalité des candidats en lice).
          Le dernier à penser ainsi d’abord à la France était Charles de Gaulle : on n’en a guère vu d’autres depuis, ou alors à compter sur les doigts d’une main.
          Se priver d’un tel homme serait une faute.


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 9 septembre 12:10

          Notre dictateur prépare une prolongation de l’Etat d’urgence au delà du 31 Décembre :
          https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/09/exclu-macron-prepare-une-prorogation-de-lurgence-au-dela-du-31-decembre/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=exclu-macron-prepare-une-prorogation-de-lurgence-au-dela-du-31-decembre
          Voilà une des choses que vous n’auriez jamais vu avec François Asselineau : cela fait quatre ans que nous payons notre erreur.
          Et nous la payons cher.
          Nous obéissons, à travers ces mesures anti-libertaires, aux diktats de Bruxelles et du deep state représenté par Schwab et le programme de Davos, qui ne devraient plus nous concerner depuis longtemps si nous avions fait le bon choix.
          Je vous laisse méditer sur ce texte de Brandon Smith, qui montre à quel point nous sommes au milieu d’un programme supranational bien ficelé, et dont macron est la marionnette :
          https://lesakerfrancophone.fr/que-pouvons-nous-apprendre-de-laustralie-et-de-lafghanistan-sur-la-tyrannie-covid
          Retrouvons notre liberté avec notre indépendance, vite, vite !!!


        • babelouest babelouest 9 septembre 12:23

          @doctorix, complotiste cela ne s’explique pas : je n’aime pas me coltiner une vidéo, sauf si elle fait moins de 5 minutes. Est-ce concomitant au fait que je déteste m’exprimer oralement ? C’est possible.


        • Attila Attila 9 septembre 12:45

          @babelouest
          Une vidéo est intéressante pour montrer des actions. Regarder un type parler prend 4 fois plus de temps que de lire son texte. En plus, avec le texte on peut prendre des notes. Transcrire un discours parlé est fastidieux.

          .


        • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 12:56

          @Attila
          Regarder un type parler prend 4 fois plus de temps que de lire son texte. En plus, avec le texte on peut prendre des notes. Transcrire un discours parlé est fastidieux.

          Je prends des notes en regardant des vidéos !
          Se cultiver demande du temps et du travail.

          Avant les années 80, c’était le PCF qui faisait de l’éducation populaire, pour donner accès à la culture aux ouvriers. Maintenant, c’est l’UPR.

          Et contre tous les mensonges racontés par les européistes, il a fournit un travail considérable, pour donner accès à d’autres informations et d’autres analyses, à partir de documents et d’archives qui sont vérifiables par tout le monde.

          Je ne vois aucun autre responsable politique qui ait fourni un tel ensemble d’informations disponibles gratuitement aux citoyens.


        • Attila Attila 9 septembre 13:04

          @Captain Marlo
          Je suis d’accord et je le soutient pour ça. Il n’empêche que beaucoup sont rebutés par la longueur des vidéos.

          « Et contre tous les mensonges racontés par les européistes, il a fournit un travail considérable, pour donner accès à d’autres informations et d’autres analyses, à partir de documents et d’archives qui sont vérifiables par tout le monde.

          Je ne vois aucun autre responsable politique qui ait fourni un tel ensemble d’informations disponibles gratuitement aux citoyens. »

          .


        • chantecler chantecler 9 septembre 13:11

          @Captain Marlo
          C’est ça le problème : faut il le croire sur parole ?
          le travail d’historien est un peu plus compliqué que de faire confiance à une seule source .
          Parce que figurez vous il existe des biais idéologique .


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 9 septembre 13:49

          @Attila
          La qualité d’une conférence dépend de la qualité du conférencier.
          Ici, on adhère, on se sent devenir plus intelligent.
          Le coté passionnant des informations reçues fait qu’on ne voit pas le temps passer.
          Je vais d’ailleurs faire une deuxième plongée : la première m’a pris plus de 300 heures, je crois...
          Asselineau a un immense respect pour ses écoutants, il leur donne la certitude qu’ils sont capables de comprendre.
          Au contraire des autres politicards, dont tout l’art est de prendre les français pour des cons.


        • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 13:56

          @chantecler
          C’est ça le problème : faut il le croire sur parole ?
          le travail d’historien est un peu plus compliqué que de faire confiance à une seule source .

          Asselineau donne ses sources, toujours.
          Vous n’avez qu’à vérifier par vous même.
          Ou demander son avis à Annie Lacroix Riz. Elle connaît Asselineau.
          Elle est venue participer à une Université de l’UPR sur les origines de la construction européenne en 2013.


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 9 septembre 14:08

          @chantecler
          C’est ça le problème : faut il le croire sur parole ?

          C’est là qu’il faut faire confiance à votre bon sens.
          Quand vous ne trouvez aucune incohérence dans un discours, et je n’en ai trouvé aucune (vous connaissez mon esprit critique, qui en emmerde plus d’un), alors vous pouvez penser que vous êtes sur la bonne voie.
          Sur la crise récente, aucune de ses interventions ne m’a déçu.
          Si nous avions élu Asselineau, nous n’aurions pas connu l’engorgement des hôpitaux, par exemple, parce que les patients auraient été traités d’emblée par HCQ ou ivermectine. Au sujet des vaccins, il ne se serait pas contenté de faire confiance aux seuls compte-rendus des fabricants, il aurait demandé des études complémentaires. Les événements actuels nous montrent qu’une petite perte de temps pouvait aboutir à éviter une perte de vies : je rappelle que 23.000 personnes sont mortes et 5 millions ont été blessées suite au vaccin (USA, UE, GB).
          La différence est que macron avait des comptes à rendre à Pfizer pour son rôle dans le rachat par Nestlé de la division nutrition de Pfizer, ce qui l’a rendu millionnaire.
          Chez Asselineau, vous ne trouverez aucun conflit d’intérêts glauques de ce genre.
          Macron, c’est la corruption portée à son paroxysme, et l’immoralité. Il a tué plusieurs milliers de personnes, et ça continue : il a du sang sur les mains, beaucoup de sang.
          Asselineau, c’est l’intégrité et la morale. Est-ce ridicule de dire que pour moi, c’est l’image du père qui protège ses enfants, alors qu’il a 11 ans de moins que moi ?
          Tant pis, j’assume.


        • babelouest babelouest 9 septembre 14:21

          @doctorix, complotiste je serais intéressé par un LIVRE papier, où tout ce qu’il annonce est là, noir sur blanc : c’est plus difficile. Cela demande plus de concision, plus de liens écrits faciles à retrouver. Cela oblige aussi à un grand soin à ne donner que des liens irréfutables, factuels, relativement récents. Un exemple : avec mes amis opposés aux ondes électromagnétiques pulsées artificielles, il nous a fallu des mois pour en valider l’ensemble pour ne laisser aucun doute.
          http://44contre-linky.eklablog.com/44-contre-linky-c30224182
          Le texte est validé par des experts, médecins, docteurs en physique, lu et relu...
          C’est ainsi que progresse la vraie science. Dans le doute méthodique. Qui peut voler en éclats, avec de vraies observations qui infirment ce qui pouvait paraître acquis. C’est un travail de fourmis.


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 9 septembre 14:55

          « A ce niveau de lucidité, on peut douter du reste du discours ! »

          Bonjour Aristide.

          Merci pour votre commentaire.

          J’avais tapé un petit argumentaire pour vous répondre et je l’ai laissé s’évaporer. Je ne suis pas un as du clavier. Cela m’arrive de temps en temps. J’aurai d’autres occasion d’y revenir.

          Dans ce petit argumentaire, je m’appliquais à démontrer que les propositions mises en avant par le PRCF, et par le candidat qu’il entend présenter à la présidentielle, sont tout à fait crédibles, contrairement à d’autres qui ont les faveurs des médias et de toutes sortes de conseilleurs « désintéressés ».

          En attendant, je vous invite à découvrir les trente propositions urgentes qui seront défendues tout au long de la prochaine campagne pour la présidentielle de 2022 par Fadi Kacem, qu’il obtienne ou pas les 500 signatures nécessaires à la validation de sa candidature.

          https://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2020/11/20201001-mesures-urgentes-programme-communiste-PRCF.pdf

          https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/les-30-priorites-urgentes-pour-de-nouveaux-jours-heureux-tract-prcf/

          https://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2021/08/2100726-Communique-26-Juillet.pdf

          https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/pour-mettre-leconomie-au-service-des-travailleurs-et-des-citoyens-avec-fadi-kassem-portons-lalternative-rougetricolore/

          https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/pandemie-menace-sur-la-paix-fascisation-et-crise-du-capitalisme-fadi-kassem-et-georges-gastaud-repondent-aux-questions-dic/


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 9 septembre 15:38

          Sous Asselineau, nous n’aurions sans doute jamais eu de masques. Aucune étude n’en a démontré l’utilité, et de nombreuses en ont démontré la nocivité.
          Il se serait vite appuyé sur le modèle américain qui montre qu’on peut rassembler 80.000 personnes dans un stade sans masque sans qu’appraisse le moindre cluster.
          Nous n’aurions pas eu non plus de confinement (et surtout pas d’état d’urgence !).
          Nous aurions gardé la liberté vaccinale (après tout, il faut aussi faire plaisir aux cons, aux pétochards et aux ignorants, c’est ce qu’a fait Trump).
          Je pense que nous aurions appliqué le modèle suédois, et que notre économie serait intacte.
          Évidemment pas de pass sanitaire.
          Je pense que l’unité entre les français n’aurait pas été touchée, alors que macron cultive la méfiance, voire la haine, qui assoit son règne tyrannique..
          Bref nous n’aurions perdu aucune de nos libertés, dans un pays qui aurait gardé et amélioré sa vitalité.
          Je pense que nous serions au moins 30.000 français pour nous en réjouir : tous ceux que macron a tués, d’une manière pou d’une autre
          Nous n’aurions jamais connu la peur.
          Nous avons tout perdu.
          Normal : macron nous a tout volé. Même nos âmes. Cet homme a tué la France.


        • samy Levrai samy Levrai 9 septembre 16:42

          @babelouest
          Commence par lire la charte de l’UPR et son programme ( de quoi on part et où on veut aller...).


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 9 septembre 19:17

          @babelouest
          je serais intéressé par un LIVRE papier, où tout ce qu’il annonce est là, noir sur blanc : c’est plus difficile.

          Mais le contenu de 300 heures de conférences ferait 10.000 pages...20 tomes..
          Vous auriez arrêté à la vingtième.
          Vous pouvez écouter les conférences en faisant la cuisine ou dans votre bain, par exemple....


        • chantecler chantecler 9 septembre 19:22

          @doctorix, complotiste
          On peut essayer la nuit sous l’oreiller ?


        • Pie 3,14 9 septembre 19:38

          @doctorix, complotiste
          Vous êtes en forme. Débiter un tel tissu d’âneries en si peu de lignes est un exploit.
          La Suède a le pire bilan des pays scandinaves et sa gestion du covid fait polémique dans le pays.
          Asselineau est complètement timbré, son mouvement part en sucettes mais cela ne m’étonne pas que vous soyez encore dans l’orchestre qui joue sur le navire qui coule.
          Vos modèles sont Trump, vous avez oublié Bolsonaro, en somme si on n’avait rien fait tout serait pour le mieux.
          Je ne sais pas si Macron « a tué la France » mais vous avez tué le peu de rationalité qui restait chez vous.


        • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 20:33

          @Pie 3,14
          Asselineau est complètement timbré, son mouvement part en sucettes

          Surtout ne fournissez aucune preuve à vos affirmations, c’est moins fatiguant...
          L’UPR se porte bien, merci.
          L’UPR est financée uniquement par ses adhérents.

          Mais vous préférez peut-être le Parti Socialiste financé par Pfizer ?

          Sinon, Israël était un modèle de vaccination, mais l’omerta, c’est terminé.
          Le scandale de l’interdiction de l’Ivermectine, et la corruption par BigPharma sont dénoncés à la télé.


        • babelouest babelouest 9 septembre 20:45

          @doctorix, complotiste justement 10 000 pages c’est trop long. Le programme du Pardem devrait en faire 1000, c’est déjà bien ! L’avantage de l’écrit, c’est qu’on peut y apprendre à être concis. Mais certains n’aiment pas.


        • Pie 3,14 9 septembre 20:47

          @Captain Marlo
          Toujours fidèle au poste, vous faites partie de l’orchestre.
          Asselineau est à la ramasse. Le mouvement a perdu une bonne partie de ses cadres, il est mis en examen, il est concurrencé par Philippot et Dupond Aignan sur le même cœur de cible électoral. 
          Fera-t-il plus que 0.92% aux prochaines présidentielles ? 
          Cette simple question devrait vous déprimer mais comme vous vous comportez comme une adepte sectaire rien ne vous fera douter jusqu’au jour où...


        • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 9 septembre 20:47

          @Pie 3,14
          Voilà crétineau dans ses oeuvres.
          Voici ce que vous défendez, minus habens :

          Rapport sénatorial français N° 673 (Sénat-Session ordinaire de 2020-2021) par Mmes Véronique Guillotin, Christine Lavarde et M. René-Paul Savary :

          « Crise sanitaire, naturelle ou industrielle : autoriser les applications de contact tracing, de tracking ou de géolocalisation, pass et passeport sanitaires, utilisation de drones ou de caméras thermiques, vidéosurveillance avec reconnaissance faciale, permettre un ciblage précis, individuel et en temps réel, des mesures ou des contrôles. Désactivation des titres de transport ou des comptes bancaires des personnes violant une éventuelle quarantaine, ou encore, utilisation d’outils de rappels à l’ordre, comme l’envoi de SMS, identification précise des personnes, leur géolocalisation et le croisement des données personnelles, voire sensibles (dont les données médicales), le recours à des bracelets électroniques pour assurer le respect de la quarantaine, en complément d’autres mesures telles que des visites inopinées, les appels vidéo surprise, et bien sûr, les sanctions dissuasives (amendes et prison) ».

          Par ailleurs :


          « sa gestion du covid fait polémique dans le pays.(la suède) »

          Parce que vous trouvez qu’elle ne fait pas polémique dans le notre ?

          Buzyn convoquée devant la Cour de justice de la République concernant la gestion du Covid-19

          C’est pour demain.


        • Captain Marlo Captain Marlo 10 septembre 06:03

          @babelouest
          Vous confondez un programme avec l’éducation populaire, allez vous rhabiller, vous me fatiguez.


        • mmbbb 10 septembre 09:41

          @doctorix, complotiste Dès que Macron aborde l histoire , ce n ’est qu’un point de vue partial . Cette histoire est tronquée et subit une distorsion .
          Quant à de Gaulle , il avait su assoir une image forte de la France . 
          Nixon lui demandait des conseils . 
          On peut reconnaitre a Chirac une pugnacité en s opposant a Bush
          Ses successeurs sont pris pour des Charlots 
          La diplomatie francaise ne pese plus , ces dirigeants francais ne s aperçoivent pas que notre armee est devenue l armee supplétive des arméricains
          Le retrait des amerloques de l Afghanistan , notre engament en Syrie et en Lybie démontrent que nous n apportons plus de solutions mais plutot le desordre 
          Quant a l Europe , le résultat est diamétralement opposé a ce que nous vendait les chantres du traite de Masstricht 
          Une France défaite en déliquescence 


        • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 13 septembre 16:23

          @Pie 3,14

          Bonjour@Pie3,14

          « .../....cela ne m’étonne pas que vous soyez encore dans l’orchestre qui joue sur le navire qui coule. »

          Je vous propose un usage plus approprié de votre métaphore.

          En effet, le navire qui est en train de couler, ce n’est pas l’UPR qui, avec d’autres tel le PRCF, contrairement à vous, alerte les passagers sur le danger qui menace, sur ses causes et sur les moyens d’y remédier, en s’efforçant de rassembler toutes les bonnes volontés pour conjurer le péril.

          Le navire qui est en train de couler, c’est le paquebot France et vous êtes dessus avec nous tous.

          Et celui qui semble n’avoir pas d’autre préoccupation que de faire entendre aux autres sa petite musique, plutôt que de retrousser ses manches et de joindre ses efforts à ceux qui essaient de prévenir la catastrophe, c’est vous !


        • César JULES 8 septembre 14:43

          A l’heure ou les USA eux mêmes ont compris qu’ils doivent trouver des ALLIES (et non pas des vassaux) pour faire face à l’hyper puissance Chinoise, je ne crois pas que la désunion soit la bonne voie : Rappelez vous : l’Union fait la force !

          Face aux Chinois, les Anglais se couvrent de honte à Hong Kong en acceptant que les traités ne soient pas respectés.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 septembre 15:24

            Il y a eu 4 ans d’hésitations sur la nature du vote du Brexit... de la part des britanniques eux-mêmes ! Le voilà le vrai bilan du Brexit à ce jour. Le reste c’est du bla bla.

            Alors la France...

            40% des français y seraient (plus ou moins !) favorables : il n’y a donc pas de majorité pour le Frexit.


            • babelouest babelouest 8 septembre 18:54

              @Olivier Perriet il y a bien trop de différences entre une Grande Bretagne qui de fait était un pied dedans et un pied dehors (ne serait-ce que grâce à sa monnaie), et qui maintenant est un pied dehors, et un demi-pied dedans ; et la France qui fut l’un des pays fondateurs. Vous ne pouvez pas comparer.


            • samy Levrai samy Levrai 8 septembre 19:27

              @Olivier Perriet
              Il y a eu 4 ans d’essais d’empapaoutage des anglais par l’oligarchie euro atlantiste.
              Il y a eu un vote de 55% des français contre l’UE et l’oligarchie s’est assise sur le vote.
              Si c’était gagné comme tu le dis la question serait posée mais comme l’oligarchie sait bien que les français ne veulent pas rester dans ce merdier qui n’a rien apporté du tout au peuple français , la question n’est pas posée.


            • samy Levrai samy Levrai 8 septembre 19:29

              @babelouest
              Ah bon ? les français n’ont pas massivement rejeté l’UE en 2005 apres une propagande où s’affrontait les OUI de gauche et les OUI de droite ? Ce n’est pas le NON qui a gagné ? la question a t’elle été reposée ? et quand ? 


            • babelouest babelouest 9 septembre 04:24

              @samy Levrai déformer mes paroles, ce n’est pas bien du tout. Les Français dans leur ensemble sont foncièrement CONTRE l’union européenne (des banquiers), mais PAS DU TOUT de la façon dont raisonnent ces boutiquiers que sont les britanniques. C’est pourquoi le Pardem est anti-capitalisme, ce que n’est pas l’UPR. Le clivage n’est pas que pour ou contre l’union, mais contre l’union parce qu’elle est à la fois anti-souverainiste et anti-sociale. Démanteler en France multinationales et Bourse, ce n’est pas au programme de l’UPR. Consacrer l’État (donc nous tous) employeur de dernier recours, ce n’est pas dans le programme de l’UPR. Bien que n’ayant pas une culture marxiste, le Pardem va dans la même direction que le PRCF.


            • chantecler chantecler 9 septembre 06:09

              @samy Levrai
              Vous simplifiez vraiment le débat .
              En 2005 les Français ont rejeté un traité constitutionnel joufflu qui gravait dans le marbre un moment t de la construction de l’ union européenne , avec le néolibéralisme , la soumission aux US , à l’ Otan et à plein d’organismes nationaux et internationaux de gestion du capitalisme ...
              Bref un certain nombre d’électeurs ont dit non à l’UE et d’autres ont dit non à cette UE .
              Les 55 % de non de l’époque ne représentaient certainement pas 55 % de gens décidés au Frexit , ne vous en déplaise .


            • Eric F Eric F 9 septembre 09:42

              @chantecler
              D’accord avec votre remarque sur le « non » de 2005 contre le traité constitutionnel européen, qui ne signifiait pas une sortie de l’UE, point du reste peu évoqué lors de la campagne. Le sujet majeur était de renégocier (on parlait alors de « plan B ») notamment dans le sens de protections contre la concurrence déséquilibrée.


            • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 10:43

              @Olivier Perriet
              Il y a eu 4 ans d’hésitations sur la nature du vote du Brexit... de la part des britanniques eux-mêmes !

              C’est ce que disent les médias euronouilles ! C’est Thérésa May qui a joué les prolongations, en espérant que les Britanniques se lasseraient ! Mais ils ne se sont pas lassés, et il a fallu que Johnson intervienne pour terminer la libération !


            • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 11:00

              @babelouest
              C’est pourquoi le Pardem est anti-capitalisme, ce que n’est pas l’UPR.

              Arrêtez avec vos mensonges. Le programme de l’UPR contient de nombreuses nationalisations et c’est un copié/coller du programme du CNR.

              Pour rassembler la majorité des Français, il faut un programme social important, mais qui ne soit pas communiste. Combien de Français aujourd’hui ont envie de vivre dans un pays communiste ?? 5% ?

              Vous faites fuir tous ceux qui sont attachés au modèle social français et aux libertés, et qui eux, sont majoritaires dans ce pays.

              Et si, une fois sortis de l’ UE, avec le RIP, le Référendum d’Initiative Populaire que l’UPR propose depuis 2012, ils veulent aller plus loin, ils sont assez grands pour le décider !

              PS : Si le programme du CNR a permis de rassembler, c’est justement parce qu’il n’était pas communiste. Il ne contenait ni appropriation collective des moyens de production, ni dictature du prolétariat.



            • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 9 septembre 11:08

              @Captain Marlo

              comme toute la gauche ?


            • babelouest babelouest 9 septembre 11:43

              @Captain Marlo le Pardem n’a jamais été pour la dictature du prolétariat, mais pour l’arrachement aux capitalistes de l’outil de travail, tout l’outil de travail, oui. Saisir (le mot est important) LES BANQUES, l’énergie, les transports, la santé, l’instruction publique, les communications, la partie supranationale de la distribution, je ne vois pas (à part sans doute ceux qui sont accros à l’ensei-gnement privé) qui pourrait en être dérangé à part les grands actionnaires (qui sont souvent des fonds de pension étrangers).
              .
              “ Et si, une fois sortis de l’ UE, avec le RIP, le Référendum d’Initiative Populaire que l’UPR propose depuis 2012, ils veulent aller plus loin, ils sont assez grands pour le décider !”
              Justement, comme pour commencer à appliquer le programme il faut DÉJÀ être sortis de l’union, cela retarde tout. Si un parti est élu sur ce programme, cela signifie déjà que les Français sont d’accord. Après, les citoyens pourront entériner via un RIC la Constitution nouvelle dont les rédacteurs devront être en place le plus tôt possible sur des bases nouvelles, celles d’un CNR des années 2020, forcément différent puisque la composition du Peuple a changé, pas en bien : bien moins d’ouvriers, presque plus d’agriculteurs, une pléthore de professions tertiaires dont certaines pratiquement inutiles (avocats d’affaires, publicitaires, juristes aux multiples spécialités, fonctionnaires nationaux pléthoriques dans les catégories hors-cadre, terribles boulets trop souvent).
              .
              C’est clair, nous ne voyons PAS DU TOUT les priorités dans le même ordre.


            • Aristide Aristide 9 septembre 11:48

              @babelouest

              justement, comme pour commencer à appliquer le programme il faut DÉJÀ être sortis de l’union, 

              Non, la première condition est d’être élu ... et là, c’est pas pour demain !!!


            • babelouest babelouest 9 septembre 12:27

              @Aristide là c’est évident.... et vu la propagande généralisée qui proclame tout l’inverse, c’est sûr,
              .
              C ’ ESTP A SG A G N É .  !


            • Aristide Aristide 9 septembre 13:06

              @babelouest

              En gros, la propagande est cause de tout !!!

              Le Covid  ? Propagande !!! Les vaccins ? Propagande !!! Les échecs électoraux ? Propagande ! Le 1 Septembre ? Propagande ! etc ...

              Une petite question, nous serions tous, sauf vous bien sûr, incapables de discernement, de bon sens, de jugement, ... ? 


            • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 13:07

              @cettegrenouille-là
              comme toute la gauche ?

              Tu as très bien compris, je parle de la Gauche européiste.
              Je fais la différence entre la Gauche et la Droite.

              La Droite n’a pas besoin de mentir sur l’UE, elle convient très bien aux riches et à son électorat. Ni de faire des promesses foireuses.

              C’est la Gauche (PS et PCF ), qui a trahit son camp en lui vendant « l’Europe de la paix et de la prospérité ». Plus 40 ans de promesses « d’Europe sociale », dont personne n’a vu le début du commencement !

              Mais tu peux regarder Lutte ouvrière et le NPA, ils sont aussi « pour une Autre Europe ». Et ils ne veulent, comme Mélenchon, sortir de rien du tout.


            • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 13:16

              @Aristide
              Une petite question, nous serions tous, sauf vous bien sûr, incapables de discernement, de bon sens, de jugement, ... ? 

              Pour avoir l’esprit de discernement, le mieux est de disposer d’informations contradictoires et complètes. Or, les médias censurent et refusent les débats contradictoires. L’UPR dispose de quelques minutes (légales) lors des élections.
              Entre deux élections, la parole est donnée aux européistes uniquement.

              Pour l’UPR c’est 0 heure, 0 minute, 0 seconde entre deux élections.
              Or les résultats des élections sont proportionnels aux temps de parole, à la télé surtout. Ne faites pas comme si vous ignoriez la censure médiatique, merci.


            • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 13:19

              @babelouest
              Justement, comme pour commencer à appliquer le programme il faut DÉJÀ être sortis de l’union, cela retarde tout.

              Et pourquoi ? En plus de refuser l’article 50 pour sortir de l’ UE, vous mettez une autre condition, que l’alliance se fasse après la sortie ?
              Donc les électeurs ne savent pas ce qui les attend ? ça va sûrement les motiver...
              Vous en avez d’autres, des conditions aussi idiotes ?


            • babelouest babelouest 9 septembre 14:23

              @Captain Marlo QUELLE ALLIANCE ?


            • Aristide Aristide 9 septembre 14:27

              @Captain Marlo

              C’est une découverte sur les médias ?

              Effectivement, il existe de nombreux partis qui n’ont pas de visibilité médiatique. Peut-être qu’en place de crier à la propagande, à la censure, les forces qui défendent des points de vue compatibles pourraient voir les avantages à s’allier afin d’avoir une visibilité, des résultats électoraux qui sortent du néant, , ...

              Mais, bon, quand je vois le règlement de comptes à OK-Corral dans les coulisses de l’UPR, les discours byzantins autour de l’UE, article 50, référendum, ...tous les désaccords de ceux qui pourraient comprendre que le pouvoir n’est accessible que par une alliance, ... On ne peut que constater le peu de cas que fond tous ces partis de l’action politique, la vraie, celle qui consiste à atteindre le pouvoir et essayer de mener la politique à laquelle on croit.

              En gros, avoir raison tout seul et se plaindre de ne convaincre personne.

               


            • samy Levrai samy Levrai 9 septembre 16:20

              @chantecler
              Tu recites bien le catéchisme européiste mais tu oublies seulement que l’UE n’est que traités ( rien d’autres...) et que tous ces traités regroupés en un seul furent rejetés en mai 2005 par le peuple français.


            • samy Levrai samy Levrai 9 septembre 17:00

              @babelouest
              L’UPR est un mouvement de libération nationale , notre but est de rendre le pouvoir au peuple qui décidera lui même quelles politiques il voudra.
              Le préalable à ceci est le FREXIT.
              Nous sommes naturellement à l’extrême gauche du parti unique euro atlantiste qui se positionne naturellement à l’extrême droite , au service des banques et des ultras riches.
              Ton idée de la politique est un combat qui ne peut avoir lieu qu’après la sortie et qui ne concernera qu’une petite partie des partisans de la souveraineté nationale, c’est un programme qui divise les partisans de l’indépendance, pas qui les unis.


            • babelouest babelouest 9 septembre 17:04

              @samy Levrai désolé, je ne vois pas les choses ainsi. Dommage. Je pense avoir assez exprimé mes idées. Il est probable que je n’y revienne pas.


            • chantecler chantecler 9 septembre 19:25

              @Captain Marlo
              Vous faites exprès de ne jamais répondre ou de déformer un commentaire ?
              Nous parlions de 2005 et des gens qui ont voté .


            • chantecler chantecler 9 septembre 19:28

              @samy Levrai
              Alors là chapeau !
              T’es encore plus con que ce que je pensais .
              Décidément un militant UPR c’est très limité .


            • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 20:41

              @chantecler
              Nous parlions de 2005 et des gens qui ont voté .

              Oui, et vous avez écrit :« et d’autres ont dit non à cette UE »

              Ce sont ceux qui espèrent « une Autre Europe », c’était le cas en 2005, mais c’est toujours le cas aujourd’hui. C’est ce que j’ai voulu souligner.

              De Hamon à Montebourg, en passant par Mélenchon et tous les autres jusqu’au RN, ils promettent tous « une Autre Europe » depuis 40 ans.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 septembre 11:00

              @Captain Marlo

              Vous êtes vraiment des hallucinés à l’UPR. Thérésa May était dépendante d’une assemblée des Communes où il n’y avait aucune majorité sur le sujet, entre des conservateurs divisés sur la nature du Brexit, des travaillistes sous la direction de Corbyn pour qui « le Brexit c’est pas la question », et des libéraux qui voulaient clairement revenir dessus.

              Johnson a bénéficié d’élections en décembre 2020 où les conservateurs pro brexit l’ont emporté, après 4 ans de crise de nerfs. Il avait refusé de prendre le poste de Premier Ministre en 2016, laisant la tâche à May : pas fou !

              Allez raconter vos bobards ailleurs et faites plus de 1%


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 septembre 11:01

              @Aristide
              On ne peut que constater le peu de cas que fond tous ces partis de l’action politique


              Oui, on peut faire de la politique sans être un homme politique. C’est le cas d’Asselineau, et de Zemmour, jusqu’à maintenant en tous cas.


            • chantecler chantecler 10 septembre 11:02

              @Olivier Perriet
              Ah bon ?


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 septembre 13:22

              @chantecler

              ah bon pour quoi ?

              Faire de la politique sans être un homme politique qui se fait élire ?

              Oui on peut faire de la politique en étant lobbyste du Frexit, polémiste de l’immigration, écrivain, journaliste,


            • samy Levrai samy Levrai 10 septembre 13:25

              @chantecler
              Tu es le très limité et le très con... sinon tu me prouverais que les français n’ont pas rejeté tous les traités qui leur furent présentés d’un coup d’un seul... tu me montrerais que nous avons rejeté autre chose que les traités et/ou que l’UE est autre chose que des traités commerciaux... hors il n’y a que dalle encore une fois que tes ressentis hormonaux.


            • Eric F Eric F 10 septembre 14:15

              @Olivier Perriet
              « on peut faire de la politique sans être un homme politique. C’est le cas d’Asselineau, et de Zemmour »
              Quelqu’un qui a fait l’ENA et a été directeur de cabinet de ministre et conseiller municipal parisien -sous une étiquette de droite- est un homme politique par définition. Un éditorialiste jamais encarté, c’est autre chose, même si ses positions sont plus réactionnaires encore.


            • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 15:32

               avec la déroute d’une Marine Le Pen incapable de défendre l’idée d’un retour à une monnaie nationale, et son recul sur le sujet entre les deux tours


              Marine est devenue totalement insipide a force de vouloir se montrer fréquentable ce qui ne lui servira a rien, elle est devenue comme un chien avec les dents de limées ....


              • babelouest babelouest 8 septembre 16:12

                En 2022le Pardem présentera des candidats constitutionnalistes, prêts à mettre en place une nouvelle Constitution. Pas question de se présenter à la présidentielle : le barrage des obtentions de signatures auprès d’élus locaux soumis à de graves influences s’y oppose, on l’a vu en 2017. De toute façon, l’élection présidentielle au suffrage universel fut une grosse erreur, d’autant que ce poste est réservé à une représentation à l’étranger, et sur le plan intérieur à un simple arbitre.


                • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 11:18

                  @babelouest
                  En 2022le Pardem présentera des candidats constitutionnalistes, prêts à mettre en place une nouvelle Constitution. Pas question de se présenter à la présidentielle : le barrage des obtentions de signatures auprès d’élus locaux soumis à de graves influences s’y oppose, on l’a vu en 2017. De toute façon, l’élection présidentielle au suffrage universel fut une grosse erreur, d’autant que ce poste est réservé à une représentation à l’étranger, et sur le plan intérieur à un simple arbitre.

                  Vous êtes des gauchistes, au sens où l’entendait Lénine.
                  « Le gauchisme, maladie infantile du communisme ».
                  "Dans cet essai, Lénine critique durement la stratégie suivie par une partie des communistes, membres de la Troisième Internationale, notamment les Hollandais, les Allemands et les Italiens.

                  Leur ligne d’abstention aux élections, en régime de démocratie parlementaire, lui semble relever de la plus pure « puérilité » : au nom de la sauvegarde de la pureté et de la virginité des principes, il faudrait donc se priver de ces tribunes alors que l’immense majorité de la population travailleuse y croit encore.« 

                  L’alliance que vous proposait Asselineau en 2012, vous l’avez refusée, au nom »de la pureté idéologique". Il faudrait savoir, vous défendez les intérêts de la France et du peuple français dans sa diversité ? Ou bien vous défendez uniquement les communistes et la révolution ?


                • Aristide Aristide 9 septembre 11:30

                  @Captain Marlo

                  L’alliance que vous proposait Asselineau en 2012, vous l’avez refusée, au nom »de la pureté idéologique"

                  Allons, ces deux parties savent qu’ils n’ont aucune chance d’accéder au pouvoir. Une alliance politique n’a aucun sens car il s’agit alors que l’un ou l’autre n’existera plus à terme !!! C’est cette même raison qui faite que LO et NPA ne se sont jamais alliés.


                • babelouest babelouest 9 septembre 11:50

                  @Captain Marlo personnellement (oui c’est absolument personnel) je me réfère toujours à la PREMIÈRE Internationale : je vous rappelle que je ne suis pas communiste. C’est pourquoi je comprends mal votre réponse.
                  .
                  En 2012 Asselineau était d’accord pour une union des souverainistes, A CONDITION qu’il soit devant, et tous les autres derrière, ce qui est antidémocratique. C’est pourquoi les autres sont partis. Ils ne pouvaient accepter ce diktat.


                • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 13:20

                  @babelouest
                  En 2012 Asselineau était d’accord pour une union des souverainistes, A CONDITION qu’il soit devant, et tous les autres derrière, ce qui est antidémocratique. C’est pourquoi les autres sont partis. Ils ne pouvaient accepter ce diktat.

                  J’attends toujours les preuves de ces affirmations !


                • babelouest babelouest 9 septembre 14:24

                  @Captain Marlo Vous y étiez ? C’est ce que m’a affirmé Jacques Nikonoff....


                • babelouest babelouest 9 septembre 14:26

                  @babelouest j’ajoute que Georges Gastaud pourrait le confirmer.


                • Captain Marlo Captain Marlo 10 septembre 05:53

                  @babelouest
                  Je vais vérifier, mais je crois que le blocage vient de l’article 50 du TFUE.
                  Gastaud et Nikonoff ne veulent pas utiliser l’article 50 pour sortir la France de l’UE. Et vous faites porter à Asselineau la responsabilité de vos égarements pseudo révolutionnaires...

                  L’UPR est pour l’article 50 :
                  c’est la clause légale de sortie.
                  — toute autre solution est un viol du Droit International.
                  ce qui va provoquer des conflits avec les Institutions européennes : des sanctions par la Cour européenne de Justice, des sanctions des autres pays avec qui la France a signé les Traités, avec la Commission européenne et avec la BCE.

                  Asselineau a le sens des responsabilités, il veut éviter tout conflit inutile qui aggraverait la situation économique. Car l’’économie française va mal.
                  Le commerce extérieur est dans les choux, et pas qu’un peu !
                  60% de nos échanges économiques se font avec les pays européens.

                  Quelle serait l’utilité d’aggraver la situation économique et le chômage par des conflits et des sanctions européennes ? Aucune utilité.
                  Il y a assez de problèmes à régler comme ça, sans chercher les problèmes où il n’y a pas la place. Alors, assumez vos choix et ne les faites pas porter à l’UPR, merci !


                • Djam Djam 8 septembre 21:38

                  Tôy ou tard, le Frexit sera considéré comme une évidence, peut-être même du bon sens retrouvé...

                  Il faut juste être patient... les masses ont cette fâcheuse tendance à gober à peu près toutes les couleuvres et autres enfumages qu’on leur présente enrobés dans des discours bien manipulatoires et mensongers. 

                  Mais il n’est pas non plus exclu que les masses finissent par aimer follement leur asservissement... on le voir déjà largement depuis l’instauration du Pass(oire) à virus et nanos particules qu’une bonne partie des mougeons semblent adorer porter ! 

                  Il faut croire que respirer ses miasmes est jouissif smiley


                  • Bombe Bombe 9 septembre 04:51

                    La vraie France est un pays Européen.

                    Ce sont les puissants états-nations de l’ouest qui imposent leurs politiques cosmopolites à l’Ue et pas l’Ue elle-même, qui n’existe pas vraiment..

                    Un état comme la France, moisi, anti Européen, immigrationiste, dégénéré etc... impose sa vision des choses à l’Ue et empêche la construction d’une vraie Europe.

                    C’est ces états pourris qui doivent sauter afin qu’émerge une vraie Europe, avec un vrai etat-nation Européen de race blanche purifiée, une armée etc..

                    Nous de laisserons pas les souveraino/mondialistes souiller l’Europe de leurs obsessions xénophiles et universalistes !


                    • babelouest babelouest 9 septembre 05:02

                      @Bombe l’Europe, connais pas. Je connais la France avec ses départements, et c’est TOUT. Je ne me vois AUCUN atome crochu avec les nazis de la Baltique.

                      Quant aux dirigeants despotiques, immigrationnistes, aux mœurs « bizarres » que le Grand Capitalisme nous a imposés (non, nous n’avons pas voté pour ces gens-là, c’est une manipulation au niveau du sinistère), ce n’est pas la France.


                    • eau-pression eau-pression 9 septembre 12:11

                      @babelouest

                      Détail amusant : en cliquant sur « 3 étoiles » j’ai fait passer de 6 à 10 la note de votre post. Ca doit signifier 4 plussages depuis que j’ai ouvert l’article (5 min environ).


                    • Bombe Bombe 9 septembre 13:34

                      @babelouest
                      C’est bien la france qui a colonisé son territoire avec des dizaines de millions de gens venus de la terre entière.. c’est bien la france qui immose le pass sanitaire, l’ue n’a aucun rapport avec ça.
                      Il ne faut avoir aucune conscience civilisationnelle pour se croire plus proche d’un suprématiste noir antillais que d’un estonien...
                      La france est une construction totale, ses « régions » aussi, elles se sont construites par dessus les provinces et les vraies nations ethniques millénaires de ce territoire, l’auvergne ou le limousin, c’est 1000 ans plus ancien que la france.


                    • babelouest babelouest 9 septembre 14:30

                      @Bombe ceux qui « tiennent » la France actuellement n’ont rien de français. Je pense que les idées (hum) que vous tentez de propager sont anti-France. QUI vous a payé ?


                    • Durand Durand 9 septembre 21:13

                      @eau-pression

                      Merde, moi j’avais un com à -4, j’ai voulu me plusser et je me suis retrouvé à -7 ! ^^

                      ..


                    • chantecler chantecler 10 septembre 07:29

                      @eau-pression
                      Sur Agx on est jamais déçu .


                    • Jean Keim Jean Keim 9 septembre 08:30

                      Rester ou sortir de l’Union Européenne se décidera sur des considérations guidées par le profit, la situation actuelle en génère pour les majors de l’économie.

                      C’est la recherche du profit qui a amené la France à délocaliser ses industries, parfois même avec l’aide de subventions déguisées et c’est ce même profit, avec l’aide d’autres subventions qui inversera la tendance.

                      L’U.E. est un fiasco, elle est le triomphe, comme dab de l’égoïsme, chaque pays qui tire son épingle de jeu le doit au sacrifice de toute une frange de sa société rendue précaire.


                      • chantecler chantecler 9 septembre 08:55

                        @Jean Keim
                        C’est aussi le principe de l’évolution de ce capitalisme et de la mondialisation .
                        L’UE n’est là dedans qu’un maillon .
                        Tu quittes l’union , ça ne change rien au système dans le quel tu te trouves .
                        Cela dit il est possible que quitter l’UE soit un premier pas , mais qui est loin de tout résoudre .
                        Qu’il soit clair que je suis contre cette UE .
                        Mais je ne sais absolument pas quel sera notre avenir : en temps de crise massive tout peut arriver .


                      • babelouest babelouest 9 septembre 08:56

                        @Jean Keim effectivement, et c’est parce que les simples citoyens en cours d’appauvrissement ne savent pas assez encore se solidariser comme l’ont fait vraiment les Gilets Jaunes, et leurs continuateurs les anti-passeport « sanitaire » ; ont-ils une sorte de réflexion du genre « non, je ne suis pas en train tous les jours de me précariser davantage, et mon voisin non plus.... » ? la plupart du temps, oui. Une sorte de fierté très mal placée, en somme...
                        .
                        L’UE n’est pas un fiasco, c’est sciemment que la majorité est appauvrie coûte que coûte, pour emplir les bas de laine des grands actionnaires. Trop de gens ne veulent pas le voir, comme s’ils étaient traités à haute dose aux calmants, ce qui est un peu le cas d’ailleurs. Ce qui est un fiasco, relatif, et en train de bouger, c’est la conscience de s’être fait gruger, et qu’en se groupant on peut en sortir. Mais surtout pas dans le cadre de l’UE dont certains bénéficient. Pas les 999,95‰ des Français.


                      • babelouest babelouest 9 septembre 09:13

                        @Jean Keim c’est bien pourquoi le Pardem insiste : il faut sortir à la fois de l’UE et de son pendant l’OTAN, MAIS AUSSI de l’OCDE, du FMI, de la Banque Mondiale, de la BRI, de tous les liens qui rattachent au Capital Mondial.
                        .
                        En renversant la table, et en bloquant les moyens de coercition anglo-saxons comme le réseau SWIFT, ou toutes les allégeances prétendues au Capital US et son sacré dollar, on peut, on doit tenir le coup. C’est d’ailleurs là où il faut être vigilants, en mettant hors d’état de nuire tous ceux qui actuellement sont les courroies de transmission parfois enthousiastes de cet esclavage, et en empêchant toute personne suspecte d’entrer en France : cela aussi, si on le veut on peut le faire. Autant dire que cela signifie un énoooooorme ménage dans les hautes sphères des ministères, mais aussi dans celles de ce qu’on appelle les Corps constitués. Déjà tous ceux qui sont passés par Science Po sont au moins suspects, tous. Et aussi beaucoup de ceux qui sortent des écoles dites de commerce. Non, ce ne sera certainement pas de tout repos. Et il faudra le faire vite, avant qu’ils ne puissent davantage attenter aux structures anciennes de l’État, et semer le chaos.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 11:30

                        @chantecler
                        Tu quittes l’union , ça ne change rien au système dans le quel tu te trouves .

                        Si cela ne vous dérange pas trop, ce sont les Français qui doivent décider du système dans lequel ils veulent vivre.

                        La sortie de l’UE est une étape indispensable pour retrouver les droits régaliens, la souveraineté, l’indépendance et les marges de manoeuvre supprimées par la supra nationalité européenne.

                        Le programme de l’UPR permet de sauvegarder le modèle social et de réindustrialiser le pays. Ce qui ne sera pas une mince affaire, vu les dégâts causés par les délocalisations.

                        Le Référendum d’Initiative Populaire permettra aux citoyens de faire évoluer le pays dans le sens qui leur convient.

                        On ne peut pas à la fois se plaindre du manque de démocratie de l’UE, et vouloir imposer aux Français le système qui vous convient à vous. Vous proposerez et ils décideront.
                         


                      • babelouest babelouest 9 septembre 13:23

                        @Captain Marlo
                        « sauvegarder le modèle social »
                        si c’est le modèle actuel, c’est DÉJÀ une catastrophe.
                        si c’est le modèle de l’immédiat après-guerre (né avant 1950 j’en ai au moins un aperçu assez précis), il n’est pas transposable 75 ans plus tard.
                        Le Pardem a un programme précis qui va plus loin, parce qu’il le faut maintenant. Parfois, quand même les fondations sont vermoulues, on est obligé de repartir non à zéro, mais en mettant tout à plat avec l’expérience de ces 75 ans socialement houleux.
                        En 1968 j’étais déjà militant gaulliste, quand sont arrivés « les évènements ». Cela me donne un peu de recul. A partir de 1970 je me suis retrouvé en entreprise : sur l’insistance d’un collège je me suis inscrit à la CFDT. 15 jours plus tard je les quittais. C’est là que j’ai adhéré à la CGT jusqu’à mon départ pour raisons hélas personnelles de l’entreprise. A la CGT souvent j’ai fustigé les cadres du parti local, pour leur mollesse.
                        (à suivre)


                      • babelouest babelouest 9 septembre 13:43

                        (suite)
                        Livré à moi-même, et déjà rompu aux forums d’Internet, j’ai découvert que mes idées de base étaient partagées par des Bakounine, des Élisée Reclus, des Kropotkine, sans pour autant renoncer à mes tendances : en 1969 un très vieil ami de l’époque m’avait montré un tract tapé par ses soins, très social, et qui avait été paraphé pour bon à tirer par De Gaulle lui-même.
                        .
                        On se retrouvait entre souverainistes sociaux, et pour moi rien n’a changé. Sauf peut-être les moyens, qui dépendent du contexte. Cela explique que à la fois je me suis permis une proposition de nouvelle Constitution où le Peuple a la main à tous les niveaux, et une réflexion pour une vie post-apocalyptique, où la base est la communauté réduite et solidaire.
                        .
                        Chère Fifi (ou autre surnom provisoire) vous pouvez connaître mon vrai nom. Je ne triche pas, d’ailleurs cela m’est impossible. Vous avez déjà les liens vers mes deux travaux qui ont pris des années. Je vous serai tellement reconnaissant de au moins esquisser votre parcours. Je vous rappelle qu’en classe Term, j’ai eu un peu l’occasion de connaître Philippe de Villiers, qui était alors en Première. Je pense que nous n’avons pas eu ensuite le même parcours. Longtemps, en revanche, j’ai été ami avec celui qui devint sénateur-maire de Saumur : un homme attachant, qui quitta ses fonctions de son plein gré. Hélas, plus jeune que moi, il est décédé.
                        Si vous avez perdu les liens dont je parle, il vous suffira de me demander.


                      • Jean Keim Jean Keim 9 septembre 18:01

                        Sortir ou rester dans l’U.E. ne changera rien, si nous ne changeons pas les règles économiques qui ont cours actuellement.

                        De même si le frexit est dicté par des considérations strictement personnelles, rien également ne changera, c’est toujours une ploutocratie qui mènera la danse.


                      • Durand Durand 9 septembre 21:08

                        @babelouest

                        « en mettant hors d’état de nuire tous ceux qui actuellement sont les courroies de transmission parfois enthousiastes de cet esclavage » 

                        Oui, tous les consommateurs !

                        ..


                      • babelouest babelouest 10 septembre 00:24

                        @Durand
                        Pas qu’eux ! Et je parle surtout des « p’tits chefs » qui se prennent pour dieu le beau-père.....


                      • chantecler chantecler 10 septembre 06:45

                        @babelouest
                        Ah ben salut !
                        Tu as bien fait d’insister ....
                        Je n’avais pas eu la curiosité d’aller voir ce que dit le PARDEM (parti pour la démondialisation).
                        Et pourtant à un moment je m’étais inscrit à un comité attac , très local donc ....
                        (mais ça avait fini par me saouler , je te dirai peut être un jour pourquoi)...
                        Ben ça me semble bigrement intéressant :
                        https://www.pardem.org/virus-neoliberal-le-variant-macron


                      • Captain Marlo Captain Marlo 10 septembre 07:06

                        @chantecler
                        Ben ça me semble bigrement intéressant :

                        L’ennui avec le Pardem et le PRCF, c’est qu’ils n’expliquent jamais comment ils comptent sortir le France de l’UE & de l’euro...

                        Avec l’UPR, tout est expliqué en détail.


                      • chantecler chantecler 10 septembre 07:15

                        @Captain Marlo
                        Voui voui , je sais !
                        Y’a ka voter .
                        Et nul doute nous aurons dans les médias un débat libre qui permettra aux électeurs de se prononcer et leur vote sera respecté .


                      • simir simir 10 septembre 08:24

                        @babelouest
                        On ne pourra jamais empêcher toute personne suspecte d’entrer en France.
                        Je le répète toujours mais mon département compte 75 points de passage avec la Belgique et même avant Schengen il n’y avait sur ces 75 que 6 ou 7 postes de douane.
                        Ou alors il faudrait construire un mur, genre celui de Trump sur tous nos milliers de kilomètres de frontières. Et pour les mers on fait comment.
                        Et je ne parle même pas de la Guyane !


                      • simir simir 10 septembre 08:33

                        @Captain Marlo
                        Pourquoi mentez vous toujours sur le PRCF ?

                        À voir ici leur plan de sortie de l’UE

                        https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/prcf-comment-sortir-de-l-euro/

                        C’est pas comme ça que vous allez refaire le CNR !!!!


                      • zygzornifle zygzornifle 9 septembre 09:35

                        Il ne faut pas sortir de l’Europe, il faut la formater comme un ordi qui rame, il faut sortir tous les députés qui viennent de partis politique comme la droite et la gauche etc. L’EU sert a les recaser mais le pire c’est qu’ils sont arriérés, plus dans la course, leurs idées sont d’un autre siècle ce qui empêche toute progression. les chinois évoluent a vitesse grand V alors que nous on est complétement sclérosés par notre bureaucratie de planqués.

                        Je veux rester dans l’Europe car frontalier avec l’Italie je peux manger des bonnes pizzas beaucoup moins cher et meilleures, il y a multitude de petits restos sympas ou on mange bien pour un poil plus cher d’un jambon beure tout pourri a Nice, je fais mes courses la bas, les produits ménager, le chocolat, les clopes, l’alcool etc est bien moins cher qu’en Rance.... 


                        • Durand Durand 9 septembre 20:11

                          @zygzornifle

                          « Je veux rester dans l’Europe car frontalier avec l’Italie je peux manger des bonnes pizzas beaucoup moins cher et meilleures, il y a multitude de petits restos sympas ou on mange bien pour un poil plus cher d’un jambon beure tout pourri a Nice, je fais mes courses la bas, les produits ménager, le chocolat, les clopes, l’alcool etc est bien moins cher qu’en Rance.... »

                          Tout à fait d’accord !... Et vous n’avez pas connu l’Italie d’avant Maastricht où pour le prix d’une socca dans le vieux Nice, vous aviez une nuit d’hôtel, deux repas et le plein de la R12 !... Pour le prix d’une pipe rue de France, vous pouviez même acheter l’hôtel et la station d’essence !

                          Y’a un truc, quand-même, qui a bien changé,... c’est la tête des commerçants à Vintimille... Avant, c’était des Italiens et maintenant ce sont des Pakistanais, des Turc, des Tunisiens...

                          Vous savez pourquoi, vous ?

                          ..


                        • Eric F Eric F 9 septembre 09:59

                          La question est actuellement posée sous un autre angle que celui de la souveraineté formelle : le constat de la dépendance excessive vis à vis de l’extérieur -souvent hors Europe- pour des secteurs économiques vitaux (principes actifs des médicaments, composants électroniques, etc.), et donc la nécessité de « relocaliser » des activités industrielles, ce qui est évoqué par de nombreux partis et responsables politiques. Alors il faut évidemment se méfier de la formule macronienne « relocaliser en France ou en Europe » car ce serait alors plutôt « ailleurs en Europe », mais ce sera certainement un des thèmes majeurs de la campagne de 2022.


                          • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 11:44

                            @Eric F
                            et donc la nécessité de « relocaliser » des activités industrielles, ce qui est évoqué par de nombreux partis et responsables politiques.

                            Rêve ! Il est interdit de faire du protectionnisme dans l’ UE.
                            Tout doit circuler librement dans l’UE et avec le reste du monde : les capitaux, les marchandises, les hommes et les services.

                            Et chaque salarié, chaque entreprise est mise en concurrence au niveau européen et mondial. Allez donc concurrencer les salaires à 20 euros par mois d’Ethiopie !

                            Les politiciens européistes, qui comprennent que les Français sont vent debout contre les délocalisations et la mondialisation, surfent sur ce mécontentement et l’aspiration à relocaliser entreprises & emplois.

                            Ils sont nombreux, à proposer « de réindustrialiser » !

                            Mais surtout, sans parler des Traités européens, et sans sortir de l’ UE & de l’euro ! Ils vous prennent juste pour une truffe.


                          • Yaurrick Yaurrick 9 septembre 21:49

                            @Captain Marlo
                            La notion d’avantages comparatifs et de destruction créatrice échappe à manifestement beaucoup de monde, tout comme le protectionnisme revient à subventionner arbitrairement certains producteurs au détriment des autres producteurs et de l’ensemble des consommateurs.


                          • Captain Marlo Captain Marlo 10 septembre 07:10

                            @Yaurrick
                            tout comme le protectionnisme revient à subventionner arbitrairement certains producteurs au détriment des autres producteurs et de l’ensemble des consommateurs

                            Pas possible ! L’argent de la PAC (nos impôts), ne subventionne pas les agriculteurs les plus riches, genre la Reine d’Angleterre et le Prince de Monaco ??
                            On m’aurait menti à l’insu de mon plein gré ?


                          • Eric F Eric F 10 septembre 09:54

                            @Captain Marlo
                            « Il est interdit de faire du protectionnisme dans l’ UE. »
                            C’est vrai, mais certains pays utilisent des biais pour conserver ou reprendre une autonomie sur des domaines stratégiques. Du reste la France achète des avions militaires français, non ? Le secteur sanitaire est désormais perçu comme stratégique, on le verra aussi pour l’énergie. Et il y a aussi le motif écologique (il est plus « vert » de produire local).
                            Par ailleurs, à son niveau l’UE peut rétablir une « préférence européenne » qui était pratiqué de facto dans la CEE (même si elle n’était pas établie explicitement dans les traités).


                          • zygzornifle zygzornifle 9 septembre 10:06

                            Sortir de l’UE sera aussi difficile que de se débarrasser de Macron ....


                            • babelouest babelouest 9 septembre 11:55

                              @zygzornifle c’est simple : les deux sont liés de toute façon.


                            • Durand Durand 9 septembre 10:10

                              @Larent Herblay

                              Merci pour cette nécessaire et excellente analyse de la situation du Frexit dans le paysage politique français ! 

                              Deux problèmes, cependant, rendent très improbables la victoire électorale du Frexit pour 2022...

                              1 — Asselineau, qui en est et de loin le promoteur le plus ancien, ne tolérera jamais la moindre alliance susceptible de remettre en cause son leadership... Tous les leaders souverainistes – Philippot, Dupont Aignan, Cheminade, etc... – peuvent s’inscrire comme simples adhérents à l’UPR mais en aucun cas modifier un tant soit peu sa ligne politique et moins encore proposer une stratégie autre que celle qui fut gravée dans le marbre voilà 14 ans et qui de ce simple fait, n’en est pas une... 

                              L’UPR, c’est le CNR,... Asselineau, c’est à la fois De Gaullle et Jean Moulin et il n’y a pas à discuter !

                              2 — vous écrivez : « Après, la question qui se pose, c’est de savoir si un chef relativement seul médiatiquement peut créer la surprise, même si cela est permis par nos institutions. »... 


                              Là, le problème est très simple et ce n’est pas moi qui le dit mais Régis Chamagne, ex ”numéro 2” de l’UPR (les guillemets sont de rigueur vu l’intolérance de FA à tout ceux qui pourraient capter, fut-ce malgré eux, la moindre lumière dans son entourage), RC, donc, qui a quitté l’UPR sans tambours ni trompettes en même temps que moi et avec qui j’ai pu correspondre à l’époque et qui résumait ainsi, lui, Colonel ER de l’Armée de l’Air, les raisons de son départ :


                              – précisément, « Ce n’est pas un chef ! »...


                              Et personnellement, c’est en voyant la manière dont FA traitait les adhérents du Var ou d’autres départements que j’étais arrivé à la même conclusion.


                              ..




                              • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 12:06

                                @Durand
                                Asselineau, qui en est et de loin le promoteur le plus ancien, ne tolérera jamais la moindre alliance susceptible de remettre en cause son leadership..

                                L’ennui avec votre thèse, c’est qu’elle est fausse. Une alliance n’est pas une fusion. Le CNR n’a jamais fusionné les organisations qui la composaient en 1 seul Parti. C’était une organisation avec des objectifs communs.

                                L’UPR propose des alliances, avec 5 conditions :
                                Avoir dans son programme la triple sortie : UE, euro & Otan.
                                Avoir un programme social conséquent.
                                Et des responsables politiques qui tiennent les mêmes discours quel que soit le public et le lieu.

                                Cette alliance a été proposée en 2012 au PRCF et au M’PEP, ex Pardem, qui l’ont refusée, parce que l’UPR n’est pas communiste. Ils ne veulent s’allier qu’à des communistes, sortir de l’UE par la révolution et surtout pas par l’article 50, comme la GB !

                                Depuis, aucune organisation n’a rien proposé. Il n’y en a pas 50 qui proposent le Frexit ! Sauf Philippot qui est arrivé avec un paquet de biftons pour acheter sa place sur le liste UPR des européennes....

                                François Asselineau et Djordje Kuzmanovic

                                se connaissent, mais pour l’instant, Kuzmanovic n’a pas manifesté l’intention de faire une alliance.


                              • eau-pression eau-pression 9 septembre 12:17

                                @Captain Marlo

                                Les nouvelles de FA sont bonnes ?

                                Comme tu sais (ou pas), je n’ai plus la carte de l’UPR mais j’approuve ses prises de position sur le traitement politique du covid.


                              • babelouest babelouest 9 septembre 12:34

                                @Captain Marlo « l’UPR n’est pas communiste »
                                .
                                Le Pardem non plus. En revanche il est démocratique, CE QUI N’EST PAS LE CAS de l’UPR, qui a un chef. Le Pardem a des porte-paroles, qui varient selon les sujets.


                              • Durand Durand 9 septembre 12:55

                                @Captain Marlo

                                On a déjà échangé sur ce thème :

                                « L’UPR propose des alliances, avec 5 conditions : »

                                – 1 Adhérer

                                – 2 Casquer

                                – 3 Militer et donner son temps

                                – 4 Avoir le doigt sur la couture du pantalon

                                – 5 Fermer sa gueule

                                ..


                              • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 13:27

                                @Durand,
                                Et ta soeur ! Je milite à l’UPR depuis 2012, et je n’ai aucun sujet de divergence avec Asselineau !

                                Ce sont les putschistes qui voulaient être califes à la place du calife !
                                Et qui avaient des divergences avec lui.
                                Ils voulaient un referendum sur la sortie de l’UE comme en GB.
                                Ils oubliaient que Farage avait mis 20 ans à construire son Parti.
                                Ce n’est pas le mot d’ordre qui importe, c’est la construction du rassemblement.


                              • Durand Durand 9 septembre 13:59

                                @Captain Marlo 

                                Rien à foutre de vos putschistes, ils n’avaient qu’à faire comme tant d’autres : rendre leur carte !

                                ..


                              • Captain Marlo Captain Marlo 10 septembre 07:14

                                @Durand
                                Rien à foutre de vos putschistes, ils n’avaient qu’à faire comme tant d’autres : rendre leur carte !

                                Vous êtes incohérent. Plus bas dans un de vos commentaires, vous vous plaignez de la situation de l’UPR en PACA, mais vous ne faites pas le lien avec les putschistes ? Ce sont eux qui ont évincés les militants les plus actifs en leur ôtant toute responsabilité locale.


                              • simir simir 10 septembre 09:04

                                @Captain Marlo Non ce n’est pas pour cela que le PRCF a refusé.
                                Nous ne sommes plus après la guerre où le PCF du fait de sa force n’avait rien à craindre d’incorporer quelques membres de la droite nationaliste.
                                Aujourd’hui ce n’est plus pareil et les personnages de droite auxquels vous faites la cour ne sont pas des gens fréquentables du fait de leur xénophobie.
                                Il y a une ligne rouge à ne pas franchir et si au CNR il y a eu des membres de l’action française c’était dans des proportions infimes par rapport au premier parti de France à la Libération et qui dominait le CNR, un PCF marxiste-léniniste et qui pouvait compter sur l’appui d’une puissance Confédération générale du travail (CGT) qui s’inscrivait alors, sous la direction de Benoît Frachon, dans la logique d’un syndicalisme de classe et de masse.
                                Ainsi la « soiréé Brexit » où Fabien Roussel, Ian Brossat, Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen, Thierry Mariani, Jordan Bardella, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Éric Brunet, Thierry Ardisson, Natacha Polony, Emmanuel Todd, François Boulo, et l’historienne Annie Lacroix-Riz étaient invités
                                Le RN ne ferait, le moment venu qu’une bouchée de tels « souverainistes »

                                Saugrenu... Asselineau en oublie même que Ian Brossat a déclaré« pour ce qui concerne les communistes [NDLR : du PCF], nous ne sommes pas favorables à une sortie de l’Union européenne » ; que François Fillon juge « fondamental » de « préserver cet acquis » qu’est la construction européenne, « qui a produit des succès immenses » ; que le prétendu « Rassemblement national » a abandonné l’idée – à laquelle il n’a d’ailleurs jamais cru – de sortie de l’UE, se félicitant d’avoir enfin établi, lors des élections européennes « un vrai projet européen, solide », et renonçant à « renouer à terme avec la souveraineté monétaire », ce qu’a justement provoqué le départ de l’opportuniste Florian Philippot


                              • Durand Durand 10 septembre 10:04

                                @Captain Marlo

                                « Vous êtes incohérent. Plus bas dans un de vos commentaires, vous vous plaignez de la situation de l’UPR en PACA, mais vous ne faites pas le lien avec les putschistes ? »

                                En 2014, j’y étais et vous aussi, sans doute et ça aurait fait rire tout le monde (une dizaine de militants actifs, tout au plus, quand nous n’étions pas que quatre ou cinq dans nos réunions...) de vous entendre parler de « structures départementales » alors que l’UPR varoise était déjà totalement ignorée du Bureau National, sinon menottée, au point que la moindre initiative locale était immédiatement interdite par Paris...

                                En jetant un coup d’œil sur la page facebook de l’UPR-Var, je constate que rien n’à jamais changé depuis cette époque et que les putschistes, auxquels vous prêtez bon dos, n’y sont donc strictement pour rien...

                                ..


                              • Durand Durand 9 septembre 10:20

                                ... Dans mon esprit, assez rapidement, l’évidence m’est alors apparue que l’UPR et Asselineau étaient devenus les principaux obstacles au Frexit et plus récemment, bien que l’éclatement du dernier scandale à l’UPR m’ait paru motivé par des raisons très discutables, j’avoue m’être laissé aller à espérer qu’il mette fin à l’UPR que je considère aujourd’hui comme le principal boulet du Frexit.

                                ..


                                • Attila Attila 9 septembre 11:14

                                  @Durand
                                  Disons qu’il donne une mauvaise image de la sortie de l’UE par son comportement.
                                  Le principal obstacle est quand même l’opposition des très riches cupides qui ont acheté les médias et la classe politique du pays.

                                  .


                                • Durand Durand 9 septembre 11:52

                                  @Attila

                                  Je ne suis pas d’accord !... Ce n’est pas parce qu’il ne passe pas dans les médias que les autres leaders souverainistes et même, purement frexiteurs, qui ne passent pas mieux dans les médias, n’arrivent pas à s’entendre avec Lui ! 

                                  Il est invivable, point barre.

                                  ..


                                • Guiver Guiver 9 septembre 11:59

                                  @Durand
                                  Je trouve que vous y allez fort.
                                  J’étais complètement dé-politisé comme la majorité des Français et une fois que j’ai compris qu’il y’avait un gros problème de nature politique en France, FA a fait partie des sources qui m’ont permis d’y voir plus claire, de faire mon éveil citoyen.
                                  Je le remercie pour cela, lui et tout l’UPR.
                                  Je partage certaines de vos idées, mais si aujourd’hui je suis convaincu que le Frexit est une étape nécessaire pour l’avenir de mon pays, c’est en partie grâce à l’UPR.


                                • Captain Marlo Captain Marlo 9 septembre 12:13

                                  @Durand
                                  Il est invivable, point barre.

                                  Vous tombez mal, je suis au courant de ce qui s’est passé en région PACA.
                                  J’y habite et j’y milite depuis 2012.

                                  Les putschistes membres du Bureau national ont écarté préventivement, tous les militants très actifs des responsabilités, pour qu’ils n’entravent pas leurs projets de main mise sur l’UPR.

                                  Leur plan a échoué, les adhérents ne les ont pas suivis, et les structures départementales se remettent en place. Mes condoléances.


                                • Durand Durand 9 septembre 12:37

                                  @Guiver

                                  Faut vous calmer !... Je n’ai jamais dénigré l’apport de FA au débat politique, ni à la compréhension de tout un chacun de l’implication majeure de notre appartenance à l’UE dans les problèmes de la France, bien au contraire. 

                                  Mais je comprends l’indignation de ceux qui l’encensent quand j’écris que le principal obstacle au frexit est désormais celui qui en a été le principal promoteur !

                                  ..


                                • Durand Durand 9 septembre 12:49

                                  @Captain Marlo

                                  Condoléances de quoi, abrutie ?!!!

                                  Je ne parlais que de mon expérience à L’UPR et votre réponse est clairement et volontairement anachronique car vous savez aussi bien que moi que mon départ de L’UPR est bien antérieure au scandale auquel vous faites référence. 

                                  D’autre part, je vous mets au défi de trouver la moindre allusion à ce scandale dans mes commentaires. Je ne pratique pas les coups-bas et je ne tire pas sur les ambulances...

                                  ..


                                • Attila Attila 9 septembre 13:01

                                  @Durand
                                  « Je ne parlais que de mon expérience à L’UPR »
                                  Qui correspond bien avec celle de nombreux délégués départementaux, tous ceux qui sont partis l’an dernier :
                                  Témoignages de délégués départementaux
                                  .
                                  « Les cadres de l’UPR, impliqués dans le parti et connaissant son fonctionnement interne, semblent en majorité contre FA dans la crise actuelle. Les internautes dont la plupart n’ont jamais participé à la vie réelle de l’UPR et croient connaître le monde réel parce qu’ils regardent des vidéos devant leur PC, eux, soutiennent FA. Le constat est cruel. »
                                  Commentaire sous la vidéo.

                                  .



                                • Attila Attila 9 septembre 14:33

                                  @Captain Marlo
                                  Toujours ce délire de vouloir nous faire gober cette fable des « poutchistes ». La majorité de ceux qui sont partis n’ont pas signé la lettre à FA, n’étaient pas membres du Bureau National et n’étaient même pas au courant des affaires en haut lieu : ce sont les cadres et militants départementaux.
                                  Merci de me redonner encore l’occasion d’informer les lecteurs sur les témoignages de militants :
                                  Crise à l’UPR : à qui la faute ?

                                  .


                                • Durand Durand 9 septembre 22:06

                                  @Captain Marlo

                                  « Leur plan a échoué, les adhérents ne les ont pas suivis, et les structures départementales se remettent en place. Mes condoléances. »

                                  Je suis aller jeter un œil sur la page facebook UPR-VAR... 4 ou 5 articles depuis 2019 !... Tain, quel dynamisme ! Heureusement qu’il y a encore Momo !

                                  J’t’en foutrais, des « structure départementales » !

                                  ..


                                • Captain Marlo Captain Marlo 10 septembre 06:01

                                  @Durand
                                  Les réunions se mettent en place, faites comme moi, patientez.


                                • Captain Marlo Captain Marlo 10 septembre 07:16

                                  @Durand
                                  vous savez aussi bien que moi que mon départ de L’UPR est bien antérieure au scandale auquel vous faites référence. 

                                  Non, je ne connais pas votre vie qui m’indiffère.
                                  Ni vos jugements, qui m’indiffèrent encore plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité