• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le programme Macron 2022 : cohérence et limites (2/2)

Le programme Macron 2022 : cohérence et limites (2/2)

Aux sources d'un programme il y a une vision de l'être humain, ce que le candidat Macron a nommé des "éléments de conviction et d'inspiration". Prenons le temps de détailler ces éléments afin de nourrir le débat démocratique.

Dans cette seconde partie, nous reprenons les éléments de conviction nous interrogeons leurs limites.

Lien vers la première partie : ici.

Retour sur les inspirations

Poursuivons notre commentaire sur les éléments idéologiques qui fondent le programme du candidat Macron tels qu'il les a exposés le 17 mars lors d'une conférence de presse.

Ces éléments sont rassemblés en trois points :

  1. Le retour de la souveraineté populaire
  2. La confiance dans le progrès
  3. L'humanisme

Après en avoir examiné les aspects rassembleurs, portons un autre regard sur ces trois points, afin de faire remonter à la lumière les angles morts de cette vision, et le potentiel de sortie de route, de collision et d'accident, ce potentiel étant déjà en acte dans le quinquennat 2017-2020.

En inversant l'ordre des points, on déroule une vision qui est ancrée dans une tradition de pensée bien connue.

Préciser l'humanisme

Une définition trop générale de l'être humain ouvre la voie à de dangereuses dérives.

On sent bien que cette définition de l'humain est très spéculative et permet toutes sortes d'interprétations. Mais est-il possible de faire mieux en respectant la dignité humaine ?

Par exemple remettre en question l'universalisme, n'est pas la voie à une hiérarchie des individus et des groupes, à la division et à la guerre ? Remettre en question l'émancipation c'est affirmer qu'il existe des contraintes autres que légales aux choix humains ?

Dans tous les cas la définition de l'humanisme demande à être complétée et précisée.

Le matérialisme désincarné

L'humanisme contemporain comporte deux faces contradictoires que rien ne semble relier l'une à l'autre. La première face du projet humaniste contemporain est le matérialisme. Le projet humain est soumis à des besoins matériels qui doivent être satisfaits à tout prix. C'est peut-être ce qui a mené à l'exploitation intensive des ressources naturelles.

Deuxièmement, pour décrire un humain universel, il faut lui retirer toute spécificité. Ni homme ni femme, l'humain issu de l'existentialisme est une idée, un projet. C'est la seconde face de cet humanisme, la face "désincarnée" de l'être humain qui nous est proposé. L'être humain devient un sujet neutre qui peut réclamer toutes sorte de droits. Le risque est de tomber dans une surenchère de projets individuels qui se combattent les uns et les autres.

La liberté absolue et les besoins matériels sont les paramètres fondamentaux des politiques qui nous sont proposées. Cette vision de l'être humain est peut-être vraie, et dans ce cas il faut accepter les développements politiques qui en découlent et devraient aboutir à la concorde, à la prospérité, au bonheur.

Mais cette vision est peut-être gravement incomplète et les décisions qui ont été prises en son nom devraient être questionnées à la lumière d'une connaissance plus réaliste de l'être humain.

Le progrès en question

Nous vivons une époque de progrès matériel sans précédent dans l'Histoire. Sommes-nous pour autant plus unis, plus heureux, plus instruits ? On pourrait croire que les espoirs fous du positivisme avaient été douchés par les grandes guerres industrielles du XXe siècle. Pourtant cet espoir demeure et nous sommes comme fascinés par le progrès technique, c'est ce qu'on appelle l'arraisonnement utilitaire.

Reste l'espoir connexe du progrès social. Cette notion qui est omniprésente dans le discours politique contemporain est rarement remise en question. Pourtant, depuis le temps qu'on promeut le progrès social, et avec tous les moyens qu'on y engouffre, qu'obtient-on ? On mesure toujours plus d'inégalités reportés par de nombreux observateurs, et visible à l'oeuil nu à l'échelle d'une vie humaine.

Mettre ses espoirs dans le progrès parait une bonne démarche, mais encore faut-il discerner ce qu'est le progrès et quel est le but à atteindre. Le progrès est à l'image de l'Homme.

Le progrès en action

Conformément à l'anthropologie matérialiste et désincarnée, le progrès que nous propose le candidat Macron est dans la ligne de ce que nous connaissons depuis plusieurs mandats.

Dans sa face matérialiste le progrès consiste à subvenir aux besoins matériels de la population grâce la redistribution des richesses et à l'économie de marché. Une vieille rengaine.

La redistribution c'est ce qui n'a pas fonctionné dans les pays socialistes, même ceux qui sont le mieux pourvus en richesses pétrolières ou qui ont tenté d'imposer ce principe par la force.

Le candidat Macron pousse "en même temps" vers l'économie de marché, qui ne correspond pas vraiment à l'humanisme qu'il prône car l'économie de marché impose des contraintes et favorise certains individus plutôt que d'autres.

Dans cette démarche hésitante, il risque de s'empêtrer dans une stratégie de planification, qui est cohérente avec une vision matérialiste mais n'a pas eu beaucoup plus de succès que la redistribution.

Les planifications qui ont fonctionné dans l'histoire étaient le fruit d'un soutien populaire, de l'unanimité et d'un fort réservoir de talent et de discipline, ressources dont nous ne disposons plus aujourd'hui.

Le progrès jusqu'au chaos social

Dans sa face désincarnée, le progrès consiste à libérer les individus de structures qui apparaissent comme des contraintes, à commencer par la famille, la culture, la religion bien sûr, toute forme de contrainte morale objective pour finir. Mais la liberté est-elle seulement l'absence de contraintes ?

En conséquence, des revendications de toutes sortes sont apparues, et les comportements se sont relâchés. La violence, la sauvagerie, des maux qu'on croyait disparus de nos démocraties occidentales refont leur apparition. Les atteintes à la liberté d'expression sont multiples car si toutes revendication est légitime, alors on ne peut plus s'exprimer sans blesser quelqu'un.

Cette forme de progrès aboutit à la guerre de tous contre tous à des formes de communautarismes qui confinent à la partition.

Les limites des sciences humaines

Pour parvenir à cette désorganisation sociale, à cette archipélisation, il a fallu voter des lois, il a fallu que fléchisse la volonté des juges et des politiques, il a fallu que l'opinion publique se soumette.

A quoi nous sommes-nous soumis ? A la seule référence qui paraisse universelle aux occidentaux éduqués, à la connaissance scientifique. Nous avons abandonné des termes comme "sagesse", "bon sens" ou "traditions" d'autant plus facilement que les sciences humaines nous parlaient d'émancipation et de plaisirs, de rejet des contraintes. Pour les juges eux-mêmes, l'émotion a supplanté la raison.

Pourtant, l'étude des comportements humains, dans ses dimensions psychologiques, économiques et sociales est-elle possible avec la méthode scientifique ?

Un domaine de recherche dans lequel la subjectivité du chercheur pèse sur le résultat de ses recherches peut-il être de plein droit appelée une science ?

La réponse à cette question est cruciale, car si vous acceptez d'introduire la subjectivité dans la science, alors l'universalité des résultats scientifiques doit être mise en cause, et on sort de la neutralité pour entrer dans le rapport de forces. Dans un rapport de foi.

Le programme du candidat Macron impose des changements sociétaux en se fondant sur les résultats des sciences humaines, un peu comme les programmes eugénistes ou l'élimination scientifique des handicapés au siècle dernier.

Le contrat sociétal

L'expression "souveraineté populaire", comme expliqué plus haut, rappelle la tradition du contrat social. Cependant il est ici sorti de son contexte. Le contrat social repose initialement sur le sens de l'honneur, c'est un engagement intime entre l'individu et la nation qui va au-delà du juridique et implique notre être.

Le sens de l'honneur est une ressource spécifiquement humaine et respecte un ordre qui va au delà de l'universalisme et de l'émancipation. Et le contrat social a vocation à organiser l'espace publique sans remettre en cause cet ordre intime.

La souveraineté populaire à laquelle il est fait mention est une chose différente du contrat social. Il s'agit ici de permettre aux décisions collectives de s'étendre à des domaines dits "sociétaux", qui touchent à l'identité de l'être humain et de la nation.

Ce contrat sociétal a quelque chose de perturbant et rencontre beaucoup de résistances. Pourquoi ? Que faire face à ces résistances ?

Conclusion

Les inspirations philosophiques proposées par le candidat Macron ne disent pas tout de lui et il faudrait sans doute nuancer chaque point. Par sa personnalité, il incarne également un modèle de dynamisme, de volonté, de force. Je le crois sincère dans sa démarche et je pense qu'il s'interroge à chaque instant, se remet en cause et cherche la meilleure solution, la meilleure manière d'exprimer ses convictions.

Mais malgré ce talent et cette ardeur, malgré les moyens mis en oeuvre pour soutenir sa vision, il manque quelque chose au candidat Macron. Beaucoup d'électeur le sentent et ne lui apportent son soutien que pour faire barrage à des candidats qu'ils réprouvent.

Cependant, en choisissant un candidat par défaut les électeurs faussent le jeu démocratique et cautionnent des politiques dont ils méconnaissent les dangers, et écartent des politiques porteuses d'espoir.

Ce qu'il manque au programme social-démocrate c'est sans doute une vision de l'être humain qui tienne compte des avancées récentes dans les sciences et dans la réflexion politique.

Ces connaissances nouvelles viennent régénérer les termes de "sagesse" de "bon sens" et de "tradition" et ouvrir des horizons à une science qui s'est enfermée dans l'idéologie.

Avec cette vision il devient possible de proposer programme qui est en adéquations avec le respect de l'humain et propose des solutions adaptées au défis et aux drames qui agitent notre monde contemporain, défis et drames qui pour beaucoup ont été causé par les programmes sociaux-démocrates et leurs avatars.


Moyenne des avis sur cet article :  1.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 avril 18:36

    Vraiment, ça ose tout ^^


    • Séraphin Lampion Kaa 13 avril 18:38

      @bouffon(s) du roi

      c’est même à ça qu’on les reconnait



    • Séraphin Lampion Kaa 13 avril 18:37
      • Une parole encore
      • Paroles et paroles et paroles
      • Écoute-moi
      • Paroles et paroles et paroles
      • Je t’en prie
      • Paroles et paroles et paroles
      • Je te jure
      • Paroles et paroles et paroles et paroles et paroles
      • Et encore des paroles que tu sèmes au vent

      • Louis Louis 13 avril 18:58

        Il parait qu’en réalité il est CHAUVE ?


        • Séraphin Lampion Kaa 13 avril 19:25

          @Louis

          Jean-Michel aussi !


        • troletbuse troletbuse 13 avril 19:29

          @Kaa
          Ca dépend où :


        • Joséphine Joséphine 14 avril 08:06

          @Louis

           smiley Voici la vraie photo de Macron : 

          OIP.zmaZz8Sbc6YapKzjn5AtvgAAAA (374×374) (bing.com)


        • troletbuse troletbuse 13 avril 19:27

          Inutile de lire un programme du Poudré qui n’existe pas. Il fait ce qu’on lui ordonne vu qu’on le tient fortement à cause de sa sexualité. C’est pour cela qu’il a été placé où il est. Il chante ce qu’on lui souffle.

          Suffit d’écouter les salopards de Davos. C’est le Grand Reset


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 avril 09:42

            @troletbuse
             
             ’’Inutile de lire un programme du Poudré qui n’existe pas.’’
             
            La protection rapprochée c’était Ben Allah. Le programme c’est McKinsay.


          • sirocco sirocco 13 avril 20:35

            Bon, on va profiter de ce torchon sans aucun intérêt pour donner deux news pêchées sur RT :

            Un millier de militaires ukrainiens se sont rendus aux Russes à Marioupol. Il en resterait plusieurs milliers dans les souterrains de l’usine métallurgique, dont plusieurs dizaines de mercenaires oxydentaux et de conseillers US. Mauvaise nouvelle : BHL n’en fait pas partie... Bonne nouvelle : ils ne pourront pas s’échapper !

            Moderna rappelle (c’est très à la mode de « rappeler » un produit, vous avez remarqué ?...) 750 000 doses de son super vaxxin anti-covid, car un insecte a été trouvé dans un flacon ! Il a été produit à Malaga en Espagne.

            P’tain !... depuis le temps qu’on demande aux ouvrières espagnoles de ne pas apporter leur déjeuner à manger sur leur lieu de travail car elles ne respectent pas toujours les mesures d’hygiène les plus basiques... Et voilà le travail ! Rassurez-vous, Moderna ne va pas faire faillite pour autant ! 


            • Joséphine Joséphine 14 avril 07:48

              @sirocco

              Merci pour ces infos. 


            • troletbuse troletbuse 14 avril 00:50

              Voici le programme du Poudré.

              Personne sauf les cons , ne pourra dire que c’est du complotisme

              Cela a ete relayé par tous les merdias

              Merci à l’Aile à Stick

              Et diffuser

              https://www.infovf.com/video/2022-026-futur-programme-macron-est-harari-qui-parle-mieux—12372.html


              • Joséphine Joséphine 14 avril 07:51

                @troletbuse

                A faire tourner un maximum. Il est grand temps de s’intéresser à cette imminece grise qu’est Harari (c’est quoi encore ce nom ?)


              • Arnould Accya Arnould Accya 14 avril 01:47

                Wahahaahahaaa
                Je suis tellement mort de rire que je suis à deux doigts de me pisser dessus smiley
                Merci Ronce pour cet humour du dixième degré, et surtout cette prose si nulle, si grotesque, si pitoyable qu’elle en est transcendante, touche au sublime.


                • Joséphine Joséphine 14 avril 07:50

                  @Arnould Accya

                  Y’a Ronce et y’a Rosemar aussi dans le même genre. 


                • Joséphine Joséphine 14 avril 07:46

                  Hier Macron a intensifié son autisme pro-UE à des niveaux inconnus jusqu’à présent. Il était à Strasbourg pour prononcer un discours pro-UE et pro-OTAN devant un parterre de figurants qui agitaient des drapeaux ukrainistes. Sincèrement, Macron à l’air sous l’effet de produits et tout le spectacle était bizarre. Voyez par vous mêmes ce court extrait : 

                  En Marche #avecvous sur Twitter : « Pour une Europe solidaire, qui nous protège face aux crises et aux défis de demain. #MacronStrasbourg https://t.co/qRXjCdyEO2 » / Twitter

                  A ce niveau là c’est de l’autisme radical....Macron est chargé comme un mulet non ? C’est surréaliste. Fort heureusement, des gens normaux sont venus l’insulter : 

                  Pierre Tremblay sur Twitter : « Le meeting d’@EmmanuelMacron à #Strasbourg est marqué par de nombreux incidents. Plusieurs personnes sont évacuées par les FDO et la sécurité. Gilets jaunes, anti-pass, simples lambda ou, ici, des opposants protestant contre la suppression de l’ISF. #Presidentielle2022 https://t.co/9J7BLunSni » / Twitter

                  Hollande et Sarko étaient détestés, mais Macron suscite un mépris viscéral dans le coeur du peuple. Il faut dire que ce type ne peut pas s’empêcher de narguer le français moyen sans vraiment mesurer la gravité de ses paroles. « Salut connard, qu’est-ce que t’attends pour devenir millionnaire en traversant la rue ? T’es un vrai tocard ! ». Oui c’est un peu comme ça qu’il nous cause le monsieur. U Le tout avec un sourire de manager cool, c’est ça le Macronisme ! Et les français s’apprêtent à revoter pour lui. Preuve s’il en est que nous n’avons pas grand chose à attendre d’un pays qui compte 40 millions de triple-injectés. 




                  • Excellent article. Qu’est que l’humanisme. Humain vient d’humus.... Parmi les définitions : Le mot « humanisme » vient du latin « humanitas » qui désigne l’étude des langues anciennes que sont le latin et le grec. elle me convient. L’humain vu ainsi est le fruit d’une histoire, d’un inconscient collectif. C’est ce que nous appelons : la phylogènèse

                    1. Histoire évolutive des espèces (opposé à ontogenèse). Prenons l’exemple de la P.M.A. qui me semble très représentatif. Un P.M.MA. suppose un donneur inconnu.. Ce qui a pour effet de couper l’enfant d’une partie de sa phylogénèse. Amoins de considérer que l’inconscient collectif est contenu dans les gènes du donneur.... S’il n’est donc pas totalment coupé de sa phylogénèse, il y a un grand hiatus entre la phylogénése et l’ontogénèse. L’adoption ou ou la méconnaissance du donneur introduisant une non-continuite de l’histoire. Exemple : le donneur était camionneur. Les parents adoptifs du sperme inconnu vont éduquer l’enfant selon leur propre histoire. Exemple, ils sont intellos, ce qui va à l’encontre de la phylogénèse incluse dans l’ADN. c’est comme vouloir mettre un carré dans un cube. L’enfant est divisé entre sa personnalité profonde et celle de l’« éducation qui lui est donné. C’est ainsi que le nombre d’enfant qui sont hyper-actifs se retrouvent parmi ceux issu d’une PMA. Ils aimeraient sortir du carcan qui n’est pas en accord avec leur personalité profonde... Il est coupé de son humus, son terrain, sa filiation, ses ancêtres, sa généalogie, peut-être sa langue. Concernant Macron, c’est l »homme qui s’adapte à tout. C’est un caméléon. Comme je l’ai écrit ailleurs, il tend toujours à correspondre à ce que désire un partie de l’inconscient collectf qu’il devine... C’est une des caractéristique des pervers narcissique. S’il méconnaisse leur propre inconscient, il devine assez bien celui d’autrui.. Gauchet y voit l’homme du compromis, une grande capacité d’adaptation (en cela Marine est bien plus anxiogène, c’est de l’inconnu). De mondialiste, Macron est devenu européen. Bon soit !. Mature-adaptatif ou pervers-narcissique ? C’est un peu comme les femmes (ou les hommes) qui pensent/ Bon Macron, ce ne fut pas la joie, mais on connaît son mode de fonctionnement. C’est ainsi que de nombreuse personnes qui restent avec un conjoint toxique pensent : je sais qu’il me fait du mal, mais au moins je le connais. Cela me rappelle une proche violoniste qui avait fuit la Bulgarie communiste dont on suppose qu’elle avait connu les aspects les plus dur. Elle se met avec un homme en apparence « normal » et « banal ». Sauf que petit à petit elle m’avoue qu’il bat sa femme. Je n’ose même pas lui dire : mais quitte le... car j’ai compris qu’ayant connu le pire dans son pays, elle s’est habituée aux coups. Et c’est ce qui va se passer avec le vote. Macron, ses coups on les connaît et c’eut pu être pire....

                    • zygzornifle zygzornifle 14 avril 09:50

                      Macron c’est l’avènement du veau d’or de la bible et n’allez pas me faire croire qu’un trader de Crottechild rompu a toutes les magouilles possibles et autres malversation ne s’est pas constitué un « pognon de dingue » bien planqué dans des paradis fiscaux bien a l’abris du fisc et des fouilles merdes de journalistes d’investigation, il fait être éclopé du cerveau pour croire que Macron est ce qu’il veut vous faire croire, il est le marionnettiste du mougeon et en plus une partie de ses plus farouches adversaires vont voter pour lui, franchement la France mérite bien ce qu’elle va prendre en pleine poire dans les mois a venir ..... 


                      • Joséphine Joséphine 14 avril 09:54

                        @zygzornifle

                        Que Macron passe et qu’on en finisse ! Sous son deuxième mandat la France traversera les pires moments de son existence en 2000 ans d’histoire. Je ne verserai pas une seule larme devant le cadavre de la France. Ce sont les gens qui votent pour lui qui organisent sciemment le suicide de la France. Merci les boomers ! 


                      • zygzornifle zygzornifle 14 avril 09:52

                        Aux sources d’un programme il y a une vision de l’être humain

                        25 yeux de crevés, 5 mains arrachées, des milliers de fractures et de contusions, une mémé assassinée a Marseille par la BAC, belle vision de l’être humain Mr Macron l’équarisseur ..... 


                        • Joséphine Joséphine 14 avril 09:55

                          @zygzornifle

                          Et combien de paysans suicidés ? 


                        • zygzornifle zygzornifle 14 avril 14:48

                          @Joséphine

                          Chuuuutttt secret défense c’est comme les morts du vaccin .....


                        • tashrin 14 avril 11:55

                          MDR

                          Mais comment on peut écrire autant de conneries dans un espace aussi réduit ?

                          Même vous l’auteur ne devez pas croire un mot de ce que vous racontez. Qu’on ait pu faire l’erreur en 2017 était pas très futé parce que les gens attentifs le savaient, mais ca peut se comprendre. Autant raconter ca en 2022, après les 5 dernières années, ca sent l’Ehpad...

                          Ce type et sa clique sont la pire chose qui soit arrivée à notre systeme politique. Aucune conviction profonde hormis la volonté viscerale de se nourrir sur la bete et d’en faire profiter les potes en vue d’un retour d’ascenseur (ou en paiement pour services rendus), une capacité incroyable à dire sérieusement tout et le contraire de tout dans la même phrase ou à deux jours d’intervalle, un narcissisme hallucinant. Le vide, le rien, l’inconstance ou le vice personnifiés.

                          Il a chié sur l’etat de droit, la population, les grands principes de ce pays, s’est ridiculisé et nous ridiculise à l’international. Il a réussi en 5 ans à faire oublier la détestation atavique et savamment entretenue du RN, au point où on finit par se dire que de deux maux ce serait encore le moindre. 

                          Ces gens sont des parasites, et doivent être renvoyés dans les chiottes de l’histoire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité