• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le projet de Marine Le Pen : un chiffrage de science fiction, un scénario (...)

Le projet de Marine Le Pen : un chiffrage de science fiction, un scénario financier à la grecque

Marine Le Pen a présenté jeudi le chiffrage de certaines mesures de son programme. L’ensemble des mesures proposées s’élève selon le FN, en dépenses, à 97 milliards d’euros environ à la fin du prochain quinquennat face à quelques 240 milliards d’euros de recettes nouvelles dont :

- 115 milliards d’euros de recettes liées selon lui à la sortie de la zone euro (88 milliards d’euros) et au déploiement de mesures protectionnistes ;
 
- 41 milliards d’euros de recettes liées à la « réduction de l’immigration ».
 
Le chiffrage des mesures du FN présente deux difficultés méthodologiques importantes :
 
- La première tient au fait que de nombreuses mesures programmatiques n’ont pas été chiffrées et ne présentent pas d’hypothèses techniques précises : nous avons décidé de ne pas en tenir compte mais il est évident qu’elles alourdiraient significativement le volume global des dépenses.
 
- La seconde est relative à la décision politique centrale du programme du FN, la sortie de l’euro : ses conséquences économiques et budgétaires sont difficilement calculables. Nous avons décidé de nous caler sur les hypothèses moyennes des récentes études économiques sur le sujet (baisse de 5 points du PIB)
 
Quoi qu’il en soit, le chiffrage affiché par le FN est fantaisiste et franchit souvent le seuil du ridicule.
 
A lire : Le chiffrage détaillé des mesures proposées par Marine Le Pen
 
1. Le programme du FN aboutirait à une explosion aussi phénoménale qu’irréaliste de la dépense publique
 
Selon les calculs de Terra Nova, les mesures du projet du FN s’élèveraient entre 150 milliards et 200 milliards d’euros d’ici 2017 – environ le double du chiffre avancé par Marine Le Pen. 50 milliards d’euros sont liés dès la première année à la seule sortie de la zone euro, laquelle se traduirait par : un effondrement de la croissance et des recettes fiscales de l’ordre de 50 milliards d’euros ; un impact majeur sur les charges annuelles de la dette française .
 
Parmi les mesures les plus coûteuses, figurent :
 
- l’augmentation des salaires inférieurs à 1,4 SMIC (21 milliards d’euros par an) ;
- l’augmentation du budget de la justice (8,5 milliards d’euros par an), de la sécurité (6,4 milliards d’euros) et celui de la santé (15 milliards d’euros) ;
- la création de 40.000 places de prison supplémentaires en cinq ans (4,6 milliards d’euros de coût d’investissement et 1,2 milliard d’euros de coût de fonctionnement par an) ;
- le passage à 40 annuités pour une retraite à taux plein (6 Milliards d’euros en 2013) ;
- l’augmentation de 2% du budget de la Défense (4 milliards d’euros) ;
- la création d’un revenu parental (1 à 2 milliards d’euros en 2013) dont les modalités ne sont d’ailleurs aucunement précisées ;
- le recrutement de 19.000 policiers et gendarmes (170 Millions d’euros en 2013)
D’autres propositions apparaissent clairement irréalistes, comme l’expulsion systématique de toutes les personnes qui entrent ou se maintiennent illégalement sur le territoire (qui pourrait représenter un coût de près de 6 milliards d’euros sur la base du coût actuel de la reconduite à la frontière, qui est de l’ordre de 21.000 euros par personne reconduite aujourd’hui).
 
Au total, le programme de Marine Le Pen aboutirait à une hausse de la dépense publique de l’ordre de 10 points de PIB : soit un saut aberrant de 57 à 71% du PIB (hypothèse d’une baisse de 5 points de PIB).
 
2. Le volet recettes relève de la science fiction
 
Les 115 milliards d’euros de recettes liées « à la sortie de la zone euro » (88 milliards d’euros) et au déploiement de mesures protectionnistes sont fictives. Bien au contraire, la sortie de la France de la zone euro se traduirait comme indiqué par des pertes fiscales et des reculs de parts de marchés à l’exportation, synonymes de destructions d’emplois considérables.
 
Les 41 milliards d’euros de recettes liées à la « réduction de l’immigration » sont imaginaires. La seule expulsion, proposée comme « systématique » de toutes les personnes qui entrent ou se maintiennent illégalement sur le territoire coûterait près de 6 milliards d’euros (selon un rapport du Sénat de 2009, le coût de la reconduite à la frontière est de 21.000 euros par personne entre les frais d’éloignement, sanitaires, hôteliers et policiers)… Globalement, contrairement à une idée reçue, les immigrés ont une contribution positive importante aux budgets publics : plus de 12 milliards d’euros net, soit plus de 2.250 euros par immigré.
 
Selon nos estimations, les recettes supplémentaires basées sur les mesures fiscales réalistes du programme du FN s’élèveraient à peine 10 milliards d’euros, face aux 150/200 milliards d’euros de dépenses nouvelles d’ici 2017 (hors nombreuses dépenses non chiffrées)
 
3. Dette publique : un scénario grec pour la France
 
Au total, le programme de Marine Le Pen, s’il était mis en œuvre, conduirait à un triplement du déficit public, de 5% à 15% du PIB. Et un gonflement de la dette autour de 130% du PIB (hypothèse d’une baisse de 5 points de PIB).
 
Ce serait un désastre pour l’économie française, et une crise comparable à celle subie par la Grèce depuis 2 ans.
 
Olivier Ferrand

Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (111 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • morice morice 13 janvier 2012 13:51

    son seul économiste présent explique le désastre.


    Jean-Richard Sulzer, il s’appelle : c’est le même qu’en 2007 pour son père...

    un rallié de 2007, ex UMP, ex centriste, ex tout.


    entre autres 

    - « Le potentiel fiscal en Ile de France » : Rapport au Conseil Economique et Social - Mai 1993

    résultat en 2005

    La richesse fiscale est très inégalement répartie entre les communes franciliennes. Elle varie de 440 € à 2 235 € par habitant en 2005, soit un écart de 1 à 5. Les dix communes les plus « pauvres » et les dix communes les plus « riches » d’Île-de-France ne disposent donc pas des mêmes moyens pour offrir les services essentiels à leur population. Comment les collectivités locales par viennent-elles à compenser ces disparités initiales ?

    il habitait où, l’économe ? A Neuilly.

    pour 2012
    Projet de loi de finances pour 2012Le présent article vise à remplacer le potentiel fiscal des régions par un « indicateur de ressources fiscales » permettant de mieux apprécier les ressources fiscales dont peut bénéficier chaque région, en prenant notamment en compte les effets de la réforme de la fiscalité locale opérée en 2010.
    « 

    En outre, il ajuste en conséquence les modalités de versement de la dotation de péréquation des régions, actuellement largement fondées sur ce potentiel fiscal. »


    le fond de correction a été supprimé en 2004

    Ce fonds de correction était abondé par un prélèvement progressif sur les dépenses totales des régions dont le potentiel fiscal par habitant était supérieur à la moyenne ; il était de 1 % des dépenses totales pour un potentiel fiscal supérieur de 5 % à la moyenne, de 1,5 % pour un PF supérieur de 5 % à 20 % à la moyenne et de 2 % au-delà de 20 %.

    Ces ressources étaient réparties entre les régions dont le PF était inférieur de 15 % à la moyenne ; la répartition se faisait pour moitié en proportion de l’écart entre le PF de la région et celui de la moyenne nationale et pour moitié en fonction du PF superficiaire de la région.

    Lors de sa suppression en 2004, il représentait près de 60 millions d’euros prélevés sur trois régions (Île-de-France, Rhône-Alpes, Alsace) au bénéfice de 13 régions.


    • Agerate Turlupou 13 janvier 2012 13:56

      Je n’ai rien compris. Je ne suis sans doute pas le seul, donc je préfère vous le dire.


    • kssard kssard 13 janvier 2012 21:25

      Pourquoi, ne pas parler pendant que vous y êtes de l’élevage des pandas en asie. Je pense qu’il ne suffit pas de faire de copier-coller pour participer aux forums


    • latortue latortue 13 janvier 2012 22:48

      TERRA NOVA

      Domaine d’activité généraliste Création mai 2008 Personnes-clés Olivier Ferrand, président
      Michel Rocard, président du conseil scientifique Orientation politique Gauche, Social-démocratie, Social-libéralisme Siège Paris, France Financement privé Budget env. 200 000 € (2010) Publications essais, rapports, notespas étonnant que la critique soit aussi virulente .un bien grand nom qui cache encore des politicard gaucho .

    • Agerate Turlupou 13 janvier 2012 13:52

      Bravo, enfin une analyse sur le fond du programme de Marinne Le Pen. Il n’y a aucune raison de la diaboliser sur ses idées. En revanche il est clair que son programme n’est pas sérieux.

      C’est une démarche positive, j’apprécie ça.


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 janvier 2012 14:09

        N’oublions pas qui parle : Terra Nova est ce htink Tank de bobos socialisants, à l’origine groupies de DSK, qui veut remplacer le peuple qui vote trop mal, et qui préfèrerais un système complexe de notation des candidats au système un peu archaique et un peu populiste du vote au suffrage universel.


      • Traroth Traroth 13 janvier 2012 23:43

        Terra Nova ne s’est jamais caché de sa proximité avec le PS. Et je ne vois pas en quoi ça permet de s’abstenir de répondre à leurs interrogations.


      • Manumission Manumission 14 janvier 2012 13:38

        C’est un peu Marineland son programme économique, on raye ça, on ajoute ca et hop le compte y est !!!
        Sauf que personne est foutu de m’expliquer comment on paiera une dette qui explosera avec un franc complètement dévalué
        une facture énergétique qui triplera avec un franc tout aussi dévalué
        Une dévaluation compétitive, je n’ai toujours pas compris quel est l’intérêt de dévaluer en même temps que les autres
        En fait rétablir la balance commerciale...pour vendre ou si tout le monde opère une dévaluation compétitive au meme moment ???????chez les africains ??? chez les chinois ???

        Bref ....une vaste farce ! et le coup de nous dire que les autres n’ont pas fait mieux ne justifie pas le fait de faire bien pire


      • Le citoyen engagé Le citoyen engagé 16 janvier 2012 13:04

        Oui ! Un think tank de bobos socialistes atlantistes et sionistes. Qui ne rêvent que d’asservir notre pays à cette Europe atlantiste et sioniste émanation de l’empire américain.

        En fait ce que ce think tank oublie de préciser c’est que le scénario à la grecque c’est exactement ce que nous vivrons si nous continuons à nous soumettre à cette Europe des marchés !

        Non à l’UMPSEE !


      • Robert GIL ROBERT GIL 13 janvier 2012 13:56

        Elle ne remet pas la dette en cause, avec 59 000 euros par français, Marine est même plus alarmiste que le PS et l’UMP réunis. Cela justifie donc de faire des efforts sur la dépense publique, autrement dit sur les services publics. Cela justifie d’alléger le coût du travail : ce que l’on fait déjà sans discontinuité depuis 30ans avec les résultats que l’on sait ! Donc pour faire simple : moins de fonctionnaires et des salaires à la baisse pour tous (enfin pour les élus et les PDG ce n’est pas sûr)......
        http://2ccr.unblog.fr/2011/12/20/que-nous-dit-le-fn/


        • appoline appoline 14 janvier 2012 13:48

          Des efforts à faire : il y a en a et ce dans tous les domaines. 


          Paru dans le Sud Ouest du 5 janvier, un article édifiant sur les dégâts causés par les gens du voyage à l’université de Bordeaux III ; 250 caravanes et véhicules squattent les terrains dont certains à un mètre des fenêtres, les professeurs n’en peuvent plus des odeurs de détritus, certaines entrées sont bloquées et le raffut perturbe les examens. Les gens du voyage ont fait combler les fossés et enlever les roches qui leur bloquaient les entrées. Ils se permettent d’utiliser les sanitaire de l’université et quand ils ne le font pas, ils utilisent les bouches à incendie, plus de 2000 m3 payés par le contribuable et l’eau coule toujours à flot. Quant aux branchement électrique, c’est une catastrophe, des professionnels toujours payés par le contribuable sont obligés d’intervenir pour veiller à la sécurité. Les frais sont estimés à 95 000 euros pour couvrir les frais de ces déprédations. Alors merde, tout ça va s’arrêter quand, car je vous assure que les gens du voyage n’ont aucun état d’âme et ne sont absolument pas reconnaissant des efforts consentis par le contribuable, bien au contraire, ils nous vomissent.

        • joelim joelim 14 janvier 2012 16:00

          «  les gens du voyage n’ont aucun état d’âme  »

          Appoline qui éructe son racisme en généralisant à toute une culture ce qu’elle a lu sans même aller vérifier.

          En 39 il y en avait aussi qui dénigraient l’humanité de certaines cultures... Mes sincères félicitations pour ce cri du cœur !

          Par contre pour défendre le pouvoir chinois et sa façon d’autoriser le travail sous quasi-esclavage elle est là et bien là.

          C’est vous qui n’avez aucun état d’âme, à un point que je ne savais pas possible.

        • appoline appoline 14 janvier 2012 18:33

          @ Joelim,


          Dîtes moi pourquoi les problèmes inhérents à ces personnes deviennent récurrents à chaque fois qu’ils s’installent près d’une bourgade ou d’une ville ? Je n’invente rien, sur Bordeaux cela devient une calamité et les français grondent, quand ils ne peuvent bénéficier d’une tierce personne à l’école pour leur enfant handicapé mais que par contre, le contribuable paie pour que des interprètes viennent à l’école pour aider les enfants des gens du voyage. Je ne suis pas d’accord et je l’exprime. Monsieur Juppé ferait bien de s’occuper de sa commune plutôt que de cirer les talonnettes de Naboléon.

        • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:29

          Alors là elle n’est pas finaude « déteste ton voisin », d’après ce que je lis depuis 15 jours sur Agoravox, c’est pas du neuf... toute tendance confondue...


        • Robert GIL ROBERT GIL 13 janvier 2012 14:00

          Elle ne remet pas la dette en cause, avec 59 000 euros par français, Marine est même plus alarmiste que le PS et l’UMP réunis. Cela justifie donc de faire des efforts sur la dépense publique, autrement dit sur les services publics. Cela justifie d’alléger le coût du travail : ce que l’on fait déjà sans discontinuité depuis 30ans avec les résultats que l’on sait ! Donc pour faire simple : moins de fonctionnaires et des salaires à la baisse pour tous (enfin pour les élus et les PDG ce n’est pas sûr)......
          http://2ccr.unblog.fr/2011/12/20/que-nous-dit-le-fn/


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 janvier 2012 14:06

            L’économiste Jean-Marc Daniel évalue positivement le programme chiffré de Marine Le Pen :

            http://www.nationspresse.info/?p=156405


            • Hieronymus Hieronymus 13 janvier 2012 14:21

              Terra Nova joue électoralement les immigrés de fraiche date comme prolétariat de substitution contre la classe ouvrière francaise..
              vous avez perdu toute légitimité devant le peuple, rideau !


              • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:27

                Alors ils se plantent... parce que des immigrés naturalisés qui ont voté Le Pen père, j’en connais... et ils sont prêts à voter pour son héritière..


              • Rounga Roungalashinga 13 janvier 2012 14:52

                Je fais remarquer le tollé qui a suivi les déclarations de M. Accoyer comme quoi la prise de pouvoir du PS aurait des conséquences « comparables à celles d’une guerre ». Les réactions indignées n’ont pas tardé à pleuvoir, les leçons de démocratie sont sorties des bouches de toute l’opposition. A les croire, ce genre de propos est indigne d’une démocratie. Et pourtant, voilà des années que la classe politique, les journaux et les think-tank écrivent le même genre de scénario catastrophe en cas de victoire, improbable, du FN. Mais là ça ne dérange personne, on laisse Le Pen vitupérer dans le vide.


                • kev46 kev46 13 janvier 2012 15:12

                  Terra NOVA, Think Tank proche du PS dont le président en fait parti. Compte parmi des cadres un banquier de chez Rotshcild, Michel ROcard (l’ex premier ministre PS qui dit aux patrons du medef que ce sont eux les plus aptes à diriger) ou CohnBendit le fédéraliste européen.

                  Financé par Total, German Marshall Fund of USA, Microsoft ...

                  L’on comprend très bien que votre analyse ne peut être objective. Vous ne pouvez vous permettre de dire que sortir de l’euro et encore plus de l’UE serait génial.

                  Je tiens à dire que je ne suis absolument pas partisant du FN et encore moins de l’UMPS, centre ou Front de Gauche. Je ne crois plus en tous ces politiciens corrompus consciemment ou non.

                  Vous n’avez pas le droit de dire que la sortie de l’euro serait une catastrophe. Un retour à un nouveau franc permettrait de laisser notre monnaie s’appreicer à sa juste valeur pour donner la compétitivité qu’elle mérite à notre économie. Une dévaluation de 30% permettrait une reprise de la croissance et donc une baisse du chomage et donc des cotisation chomage que l’on pourrait réduire pour compenser la hausse des produits importé qui eux n’augmenterait pas de 30% étant donné que toute leur composition n’étant pas forcément étrangère et 19,6% constitutant la TVA n’augmentera pas. Ainsi le gazole n’augmenterait que de 12% pour une dévaluation de 30%

                  Puis sachez que si l’on revient au franc, notre dette serait entièrement converti en franc et n’augmenterait pas de 30% d’un coup. En effet, 1/3 de notre dette est détenue par des francais. Pour les 2/3 restant, ils se retrouveront dans la même situation que lorsque le royaume uni a dévalué sa monnaie en 2010 et a donc lésé ses créanciers. Les taux d’emprunt du RU n’ont pas pour autant explosé !

                  Votre analyse est aussi grossière et sérieuse que le chiffrage fait par le FN.


                  • Manumission Manumission 14 janvier 2012 14:00

                    En quoi une dévaluation de 30% nous permettrait de retrouver la croissance ?????? par une reprise de notre compétitivité mais pour vendre à qui ???? mais si dans le meme temps l’Espagne dévalue de 50% la pesetas en quoi on est compétitif ??? des dévaluations concertées avec d’autre pays européen ?? oui çà s’appelle l’euro !!!!

                    Quel est part de nos exportations avec des pays hors zones euro ???? moins de 10% donc a va passer au franc avec une inflation astronomique pour payer nos dettes et notre petrole pour vendre mieux à 10% de nos acheteurs et dans le même temps leur expliquer que l’on taxera leur produits ???????

                    c est une blague !


                  • tikhomir 13 janvier 2012 15:33

                    @Terra Nova

                    « Selon les calculs de Terra Nova »

                    Il est là le problème, on se doutait bien que vous n’alliez pas orienter vos calculs dans le sens de Mme LE PEN... C’est bien ça le problème des idéologies : on se détache de la réalité pour que ça colle avec les idées.

                    Vous n’êtes pas crédibles.


                    • LE CHAT LE CHAT 13 janvier 2012 15:40

                      Terra nova , c’est la nouvelle série de science fiction de Spielberg !


                      • Traroth Traroth 13 janvier 2012 23:45

                        « Ils vont voter FN parce qu’ils en ont marre de voir C’Pays aller à vaux l’eau » : Et donc, ils veulent achever « C’Pays » une bonne fois pour toute, c’est ça ?


                      • Traroth Traroth 13 janvier 2012 23:47

                        @Cassino : en le secouant un peu, on se rend facilement compte qu’il est parfaitement prêt à revoter Sarkozy, par exemple au deuxième tour. En plus, il n’apprend pas de ses erreurs ! Ce qui n’est pas à proprement parler le signe distinctif des génies...


                      • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:24

                        Vous êtes en forme...


                      • la fee viviane 13 janvier 2012 16:38

                        en même temps, je crois qu’elle peut se démener, même si le coup des 500 signatures fonctionne, et qu’elle est élue, il faudra gouverner et là il lui faudra un premier ministre, des minsitres et une majorité à l’assemblée nationale ! Combien de député a le FN, il faudra de toute façon avoir une cohabitation en attendant juin 2012 et là encore une autre cohabitation, et puis elle pourra dissoudre après un ans seulement et puis on recommence, mais elle ne gouvernera jamais ! 


                        • HELIOS HELIOS 13 janvier 2012 17:27

                          ... ne vous en faites pas, les cimetieres sont remplis de gens irremplaçables.

                          pour gouverner, ils faut des hommes, et il y en a a tous les etages. Le FN n’aura pas de peine a etoffer un gouvernement inicie sur une equipe resserée.

                          revons un peu, combien y aura-t-il de defection dans les rangs du PS et de l’UMP qui se trouveront de bonnes intentions pour participer a une gouvernement patriotique, une forme d’union nationale en fait ?

                          Helas l’intox est telle, comme celle que vous pratiquez, que MLP ne sera pas presidente... nous allons en reprendre pour 5 ans, et ainsi de suite....

                          Reveillez vous, liberez vous, pensez par vous même, n’acceptez pas les analyses comme argent comptant.... arretez TF1 et Pujadas, tiens, par exemple, achetez quelques journaux etrangers... soyez un homme, un français....


                        • Traroth Traroth 13 janvier 2012 23:52

                          Ah, je suis certain que la « droite populaire » n’attend qu’un signe pour passer au FN avec armes et bagages, d’autant qu’ils auraient une bonne chance d’être ministres, ce qui est totalement impossible avec l’UMP, vues les buses de ce collectif. Lucca ou Mariani dans un gouvernement FN, on cauchemarde !

                          Je pense que c’est ce qu’ils feront de toutes façons si Sarkozy perd et que l’UMP implose...


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 janvier 2012 17:15

                          Pourquoi « chiffrer » son programme ?

                          Un chef d’État coordonne, dirige, prend les décisions qu’il faut au moment qu’il faut ! Est-ce que les « chiffres de Sarkozy » de 2007 ont été respectés ?

                          Le Front National devrait se distinguer de la paire de fesses « GAUCHE-DROITE » dont longtemps on pensait qu’elles étaient deux hémisphères ou deux pôles de politique nationale  !

                          Votez pour le Front National pour en finir avec la cinquième et minable république qui se plait à exploiter des Africains mal gouvernés chez eux et égarés dans l’Hexagone TERRE D’USURE ET DE NON-DROIT !

                          Mohammed MADJOUR.


                          • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:35

                            On se calme... Ici, en France, tout le monde se fait exploiter à son niveau, c’est ça l’équité..


                          • Voltaire Voltaire 13 janvier 2012 17:29

                            Il faut d’abord reconnaitre au FN la qualité d’avoir mis en ligne un programme assez détaillé, ce qui n’est pas (encore) le cas de ses principaux concurrents. Malheureusement, le chiffrage du FN sur son projet n’est pas encore en ligne ; souhaitons que cela soit le cas afin de pouvoir être analyser de façon plus facile.

                            Le chiffrage de Terra Nova souffre d’un biais évident, quelques soient ses qualités par ailleurs : Terra Nova est un think tank socialiste, dont le président est candidat aux élections législatives pour le PS. Même s’il existe de nombreux excellent économistes à Terra Nova, sa voix ne peut donc porter de façon objective dans ce débat.

                            Pour autant, la partie dépense est analysée de façon assez raisonnable : beaucoup de mesures du FN sont effectivement très couteuses. Terra Nova en sous-estime d’ailleurs certaines, comme l’accroissement de 1,6 à 2% du PIB des dépenses militaires (et non de 2%), ce qui représentrait un surcoût de près de 10 milliards par an (et non de 4).

                            Par contre, le volet recette est beaucoup plus hypothétique, simplement parce qu’il est fondé sur des hypothèses intestables. Personne ne peut en effet prédire quelles seraient les conséquences exactes d’une sortie de l’euro. En revanche, le FN a clairement majoré fortement les possibilités de rentrées ou d’économies potentielles. Les recettes liées à la discrimination négative envers les immigrès par exemple sont ainsi peu réalistes, et les rentrées fiscales proposées en relation avec la hausse des droits de douane ne prend pas en compte les mesures similaires qui seraient prise par les pays concernés. D’autre part, certaines des mesures indiquées, qui implique des mesures unilatérales, ne sont tout simplement pas applicables dans la mesure où un pays ne peut pas revenir sur sa parole donnée dans le cadre de traités internationaux, sauf à vouloir se mettre au banc des autres nations et subir une perte de confiance majeure.

                            Au final, même s’il faut attendre des évaluations financières effectuées par des organismes plus « neutres », l’impression générale donnée par le projet du FN est celui d’un projet potentiellement généreux mais très couteux (sans tenir compte des aspects éthiques ou sociétaux qui demanderaient un autre débat), tandis que beaucoup de recettes proposées sont au mieux hypothétiques, au pire imaginaires. C’est dommage car ce projet comporte par ailleurs un certain nombre de mesures intéressantes et par aileurs peu coûteuses, qui auraient mérité de ne pas être occultées par des initiatives irréalistes.


                            • kot begemot kot begemot 14 janvier 2012 09:02


                              « Terra Nova est un think tank socialiste », vous dites, c’est dèpuis quand M.Rotschild est devenu socialiste ?


                            • Cocasse Cocasse 13 janvier 2012 17:58

                              En parlant de science-fiction : Terra nova est une série de SF relatant les aventures de pionniers revenant 85 millions d’années en arrière. La véritable époque des dinosaures du PS, en somme.


                              • Veaulubiliator99 Veaulubiliator99 13 janvier 2012 22:49

                                Oui il y a bien eu des dinosaures dans la baie de somme, il y a longtemps...


                              • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:20

                                Et des Compsognatus dans Canjuers...


                              • lulupipistrelle 15 janvier 2012 03:30

                                NB : Compsognatus est un petit dinosaure, gros comme une poule, ancêtre d’oiseaux ratites (coureurs) qu’on a trouvé dans des calcaires du jurassique à Canjuers... ces précisons pour ceux qui ont cru que je me moquais de l’armée de terre...
                                Le camp militaire de Canjuers est un précieux conservatoire de fossiles qui y sont à l’abri de« fouilles » sauvages..

                                http://dinonews.net/index/compsognathus.php


                              • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 janvier 2012 19:35

                                L’équipe de campagne de Marine Le Pen répond à Terra Nova  :


                                « Après avoir proposé de remplacer le vote par des notes, le think tank proche du PS, Terra Nova, vient de frapper à nouveau, cette fois au sujet du projet de Marine Le Pen.

                                Et une nouvelle fois, le rendu est pour le moins farfelu.

                                Sans faire dans la nuance, à coup de formules et non d’arguments, Terra Nova pense démonter le projet de Marine Le Pen, alors qu’il se contente d’aligner les habituels poncifs que défendent en chœur depuis des années le MEDEF, l’UMP et le PS.

                                Terra Nova serait bien inspiré de renouveler ses références, et de s’intéresser aux travaux de fond des nombreux économistes et Prix Nobel d’économie qui ont démontré les méfaits de l’euro et du libre-échange généralisé. L’équipe de campagne de Marine Le Pen est à sa disposition pour l’aiguiller vers ces sources utiles au débat.

                                Terra Nova serait bien inspiré aussi de presser son candidat François Hollande à présenter un projet, à le chiffrer, car les Français attendent toujours un début de commencement de projet socialiste. Pour l’heure, chez Hollande, c’est slogans, incantation et bourdes à répétition. Bref, le vide.

                                Enfin, si Terra Nova voit dans le projet de Marine Le Pen de la « science-fiction », il doit cesser de considérer les Français comme des extraterrestres, lui qui a récemment conseillé au PS de laisser tomber les classes populaires au profit des « minorités » (que signifie ce terme en République ?).

                                Avec la machine à perdre Terra Nova à ses côtés, François Hollande n’a pas besoin d’adversaires pour aller droit dans le mur… »


                                • Voltaire Voltaire 13 janvier 2012 20:35

                                  Réponse particulièrement pauvre, aucune argumentation sur le fond... On aurait pu espérer mieux de l’équipe Le Pen. Peu importe l’idéologie défendue par les uns ou les autres, et tout ce qui concerne Hollande est hors sujet. Même si il est évident que Terra Nova n’est pas neutre, l’incapacité de l’équipe Le Pen à contester sur des éléments précis le chiffrage de ce think tank suggère que même sa propre équipe n’est pas capable de défendre son évaluation.
                                  Aucun chiffrage n’est jamais exact puisque les conséquences financières de certaines mesures sont toujours contestables. Mais dans le cas du projet Le Pen, les dépenses chiffrables sont très importantes, et les recettes très hypothétiques, reposant pour l’essentiel sur des projections très discutables. Cela risque d’handicaper sérieusement sa crédibilité, à l’heure où la France perd une partie de sa crédibilité auprès des créditeurs internationaux, et donc où le réalisme financier des projets devient très important.


                                • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:12

                                  Tout juste.. ha, ha, ha..


                                • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:17

                                  @ Voltaire...

                                   Vous parlez d’or... on sait bien que les chiffres à l’arrivée sont rarement en rapport avec les prévisions... Vous vous souvenez de ce que devaient rapporter les 35 h en terme de création d’emplois ? Et la baisse de la TVA dans la restauration ?

                                  hi, hi hi...


                                • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:37

                                  @Pour faire plaisir aux électeurs de Hollande...


                                • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:18

                                  Très bon...


                                • moebius 13 janvier 2012 21:35

                                  Ce sont les chiffres qui nous font rever, ceux du loto par exemple ceux des salaires des footballeurs ect... Les matins du monde ne font rever personne. ils nous appartiennent


                                  • Veaulubiliator99 Veaulubiliator99 13 janvier 2012 22:46

                                    Ce qu’elle a surtout oublié de dire, c’est que nous couterait son élection en terme d’image (très bonne d’ailleurs en ce moment...) de la France a l’étranger, surtout avec les investisseurs, chefs d’entreprises essayant de vendre des produits provenant d’un pays fasssisste... Cout : notre dette multipliée par 100...

                                    Et je ne parle pas de nos 350 têtes nucléaires qu’elle pointera sur Israël, le Maghreb, l’Afrique sub saharienne, la Turquie, les pays « socialistes du nord », et toutes les étoiles visibles a l’oeil nue (on ne sait jamais ! :) ) bref sur tout les autres pays pleins d’immigrés en puissance...
                                    Et du coup le lendemain les chars Russes en Alsace, les chars Américains a Calais (d’ailleurs Calais, ville de l’immigration anglaise, RASéE !) et les chars Chinois en Savoie (sont fort ces Chinois ! :) )...

                                    Bref...


                                    • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 janvier 2012 23:14

                                      Qu’est-ce-que c’est que cette histoire de « pointer les têtes nucléaires » ?


                                      Le FN est le seul parti qui ait été contre TOUTES les guerres de ces derniers temps : Irak 1, Irak 2, Lybie, Afghanistant, sans compter celles que l’Empire nous prépare.


                                    • Pie 3,14 13 janvier 2012 23:22

                                      C’est vrai, le FN est un parti de pacifistes, de baba cools qui fument des joints et disent peace and love à longueur de journée.
                                      Ce qu’il leur faudrait, c’est une bonne guerre.


                                    • Nangala 16 janvier 2012 13:11

                                      Pour l’instant, c’est Israël qui pointe ses têtes nucléaires vers la France (et toutes les capitales européennes)... désolée de remettre un peu d’ordre dans cette désolante démonstration géostratégique.

                                      En revanche, toute « fasssisste » soit-elle, je doute que Marine Le Pen se soit amusée à attaquer un pays comme la Lybie (pour la liberté & la démocratie, hein), de même qu’elle n’attaquera probablement pas la Syrie ou l’Iran comme sont en train de le préparer nos chères têtes « pensantes » du Quai d’Orsay. Faut-il le rappeler, la guerre COUTE CHER.

                                      Sarkozy n’est pas un « fasssisste », pour sûr, mais il nous quand même a fait une belle démonstration de violence néo-coloniale en allant attaquer un petit pays de 6 millions d’habitants dont la moitié a moins de 15 ans. En terme d’image internationale, la césure est telle que l’élection de Le Pen n’y changera, malheureusement, pas grand-chose.


                                    • Traroth Traroth 14 janvier 2012 00:08

                                      Les électeurs de Le Pen ne s’intéressent pas à des détails comme le programme économique. Ils votent pour elle parce qu’ils sont plein de haine, et ils espèrent qu’elle fera des trucs bien ignobles si elle est élue. C’est ça, leur motivation...


                                      • Traroth Traroth 15 janvier 2012 12:05

                                        Vous pouvez moinsser, les lepenistes. Vous savez bien que c’est vrai ! smiley


                                      • Nethan 15 janvier 2012 23:55

                                        Disons plutôt qu’il est amusant de lire quelqu’un faire un amalgame rapide et érroné quand cette personne dénoncerait sûrement les amalgames ayant la même constance faits par l’autre camp.

                                        Enfin bon, entre les humanistes en réalité racistes, les Terra Nova anti-discrimination discriminateurs, et compagnie, plus rien ne m’étonne...

                                        Juste pour dire, la tactique TSS a profité à Sarkozy en 2007. Il serait bon d’éviter un TSFN... Enfin, je dis ça pour vous hein.


                                      • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:11

                                        De toute façon, n’importe quel candidat, une fois élu, fera tout autre chose que ce qu’il avait promis... alors que les chiffres soient ou pas réalistes, quelle importance ?


                                        • Traroth Traroth 14 janvier 2012 00:20

                                          Et on vote en fonction de quoi, alors ? On tire au sort ?


                                        • lulupipistrelle 14 janvier 2012 00:40

                                          Ben là vous avez raison... La clérocratie devrait avoir un candidat... pour que tout le monde soit concerné, et qu’on renouvelle le système politique français...
                                          Mais pour le moment, c’est le cirque.


                                        • Albon07 14 janvier 2012 01:14

                                          Terra Nova ?
                                          Vous parlez de ce Think Tank qui soumet ses idées aux cerveaux lobotomisés du PS.
                                          Think Tank financé entre autre par :
                                          Areva - Air France - Caisse des Dépôts -
                                          EADS - EDF - Ernst & Young - GDF Suez -
                                          Microsoft - SNCF.
                                          Sociétés oh combien philanthropiques qui pour certaines d’entre elles financent également la Fondation Montaigne, le Think Tank de l’UMP.
                                          Avec pour principe de ne jamais mettre ses oeufs dans le même panier et de manger à tous les râteliers.
                                          Ce sont donc eux qui vont chiffrer dans la plus totale impartialité, objectivité et indépendance les programmes des partis politiques.
                                          Wahou ils ne manquent pas d’air.

                                          • ffi ffi 14 janvier 2012 02:09

                                            Terra nova ? C’est un acronyme de Nouvel Ordre mondial ?
                                            Pas très original comme nom, je trouve, mais c’est vrai que les terminaisons en « a », c’est tendance.
                                             
                                            Sinon, c’est quand donc que la gauche se décide à faire cesser le scandale de la monnaie, qui consiste à laisser instrumentaliser l’Etat pour prélever les impôts sur tous afin de fournir des rentes aux oligarchies bancaires ?

                                            Comment aurait-on pu croire que la gauche est contre :
                                            - la revalorisation des bas salaires.
                                            - l’augmentation du budget de la justice.
                                            - l’augmentation du budget de la santé
                                             ?

                                            Ben, vous restez dans le cadre établit, que la gauche a participé à mettre en place...

                                            Alors qu’avec un protectionnisme, permettant la taxe des importations aux frontières, comme la diminution du recours au marché, pour financer les investissements publics, permettant donc d’éviter d’être assommés par les intérêts, c’est sûr que l’Etat a tout de suite beaucoup plus de moyens financiers...

                                            Mais vous préférez rester dans le cadre actuel, quitte à provoquer la dépression économique, tel est votre adage depuis 1983...


                                            • blablablietblabla espritsubversif 14 janvier 2012 07:35

                                              Pas possible ça ,de vrais fachos ici décidément elle est belle la France tiens,d’ailleurs il faudrai qu’ils passent le Pen pour que ça pète une bonne fois pour toute et après on verra les Ségurane et consorts la queue entre les jambes qu’on les reprendra plus et tout et tout pathétique !


                                              • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 08:30

                                                et quand Terra Nova va-telle etudier une des mesures phares du capitaine ee pedalo, je veux parler de supprimer le report de l’impot pour le faire ponctionner a la source ?

                                                Une idee extraordinaire qui fait que, au moment ou ce coup pourri va passer, nous paierons la meme annee les impots des revenus de l’annee anterieure plus ceux lies aux revenus en cours .... bref « bingo » sauf pour nos poches


                                                • posteurfou posteurfou 14 janvier 2012 09:46

                                                  Je n’ai qu’un seul mot a ce post ! n’importe quoi !! ahh ! non ça en fait deux .Cordialement ..


                                                  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 14 janvier 2012 10:37


                                                    Terra Nova, la voix de son maître.


                                                    • Fred59 14 janvier 2012 11:26

                                                      A l’auteur :

                                                      Toutes les propositions de réduction de coût de l’emploi depuis 1984 passent par la réduction des charges... patronales. La prise en charge des cotisations salariales a-t’elle été modélisée par Terra Nova, et les outils de mesure d’impact existent-ils ? Les avez-vous créés en deux jours ?

                                                      Avez-vous pris en compte le récent rapport des économistes de la banque UBS, qui concluent (confirmant au passage l’argument légaliste d’Asselineau sur toute tentative de négociation avec l’UE autre que la sortie pure et simple au moyen de l’art.50) que la sortie d’un seul Etat de l’€ aboutirait à une volonté de plusieurs Etats, voire d’une majorité d’Etats, de suivre le mouvement ? Pourquoi une monnais si isolée, si faible, aurai-elle un pouvoir d’attraction supérieur à l’€ selon UBS ?

                                                      Avez-vous pris en compte que la note anglaise n’est pas dégradée malgré une situation objective pire que la France, au seul motif que l’Angleterre maîtrise mieux sa monnaie ?

                                                      Avez-vous pris en compte mathématiquement la distorsion de concurrence que représente, pour les USA, le droit de seigneuriage et l’absence d’Etalon-Or ? Avez-vous compris que c’est la raison pour laquelle les USA n’ont pas souffert de hausse de taux d’intérêts lors de la perte du triple A, et que cette protection disparaît le jour où une seule monnaie s’arrime à l’or ?

                                                      Bref, avez-vous, en deux jours, construit des outils capables de comprendre la nature du changement proposé, le tsunami qu’il entraînerait dans les relations diplomatiques, et la possibilité de reconstruire des partenariats économiques externes équitables ?

                                                      Je crains que ces aspects ne vous effleurent pas l’esprit, et qu’en conséquence, vous ne tentiez ici de mesurer une intensité électrique avec un compas.

                                                      En attendant que vous démontriez le contraire, le scénario de science-fiction proposé par le FN a au moins le mérite de s’opposer au scénario gore que laisseraient nous imposer François et Nicolas Papandréou.


                                                      • suumcuique suumcuique 14 janvier 2012 11:47

                                                        « le coût de la reconduite à la frontière est de 21.000 euros par personne entre les frais d’éloignement, sanitaires, hôteliers et policiers)… »

                                                        Et sans les frais ?

                                                        Remercions au passage TN pour avoir livré ce chiffre, qui donne une idée, une toute petite idée, des sommes astronomiques que l’UMPS fait disparaître dans le tonneau des Danaïdes de l’immigration.


                                                        • L'Auvergnat L’Auvergnat 14 janvier 2012 12:08

                                                          Lorsque je vois le nombre d’imbéciles croire aux mensonges du FN.

                                                          Nous ne sommes, hélas, pas près de sortir du marasme.....................

                                                          Enfin, une chose certaine avec la blondasse : les riches seront toujours plus riches et les autres règlerons l’addition.

                                                          Les « Agolaborateurs » bonne journée !!!!!!!!!!!!!!!!!


                                                          • kéké02360 14 janvier 2012 12:46

                                                            encore un suppo ennemi du changement !!!!!! 

                                                            Je vous met du lourd juste en dessous dès fois qu’il y en aurait qui hésiteraientt encore à virer la racaille UMP-PS dès le 1 er tour !!!!!! smiley


                                                            • kéké02360 14 janvier 2012 12:47

                                                              LETTRE AU SÉNAT 
                                                               Monsieur le Président du Sénat, Mesdames les sénatrices, Messieurs les Sénateurs,

                                                              les deux articles choquants, ci-dessous, circulant sur internet, nous aimerions connaitre votre point de vue sur ce sujet ainsi que sur le livre en pièce jointe qui fait la une de certaines stations de radio et sites internet. 

                                                              Envisagez-vous d’aborder une réforme sur les rémunérations et privilèges des élus tout confondus, pour participer à la solidarité nationale en cette période de « crise et d’austérité », qui pour le moment n’est supportée que par les classes moyenne.

                                                              Avant de poursuivre, permettez-moi de vous rappeler la devise inscrite sur le fronton des édifices publics que vous fréquentez : “LIBERTÉ - ÉGALITÉ – FRATERNITÉ”, vous devriez en tant que dirigeants du pays, montrer l’exemple ! ...

                                                              En effet, il y a de quoi être « surpris » de cette cagnotte, des montants des rémunérations, privilèges, avantages, retraites dont vous bénéficiez. Ces retraites transformées en rentes pour les héritiers, alors que le simple contribuable après le décès de son conjoint est « sanctionné » par un plafond en cas de réversion.  

                                                               Dans l’attente d’une réponse de votre part , (ne me dites pas que vous ignorez ce qui circule sur Internet, j’en doute fort, je ne vous croirais pas et le peuple français non plus).

                                                               Mesdames, Messieurs recevez notre haute considération.  
                                                               Un retraité  
                                                               Mercredi 1er décembre 2011Le sénat est supposé représenter les collectivités territoriales. 
                                                               Ci-dessous, bel exemple d’honnêteté en se constituant une cagnotte sur le dos du contribuable. 
                                                              Sénat : sa cagnotte de 1,3 milliard d’euros fait une grave polémique : 
                                                               Le Sénat a accumulé une cagnotte de 1,3 milliard d’euros, en ne rendant jamais à l’État ses excédents budgétaires. En temps de crise, il serait urgent de rembourser cet argent du contribuable.

                                                              EXPLICATION

                                                              1,310 milliard d’euros comme trésor de guerre, 1.310 millions d’euros qui dorment tranquillement dans la cagnotte du Sénat, alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs, à la recherche du moindre petit million pour réduire la dette colossale de la France. Cela ressemble à un scandale d’État, dont personne ne semble s’émouvoir. Pourtant, en un demi-siècle, les trois cents et quelque sénateurs et les mille deux cents fonctionnaires environ de cette Assemblée, censée être exemplaire, ont « confisqué » dans les faits l’argent du contribuable pour se constituer un très égoïste trésor de guerre.

                                                              Comment est-ce possible ? L’origine de cette incroyable et très contestable cagnotte remonte à la Libération. En effet, pendant la guerre de 1939-1945, le régime de Vichy avait supprimé les dotations financières accordées chaque année à l’Assemblée nationale et au Sénat. Les deux Assemblées ont donc connu d’énormes difficultés de fonctionnement jusqu’à la Libération. En 1945, pour se mettre à l’abri de tels désagréments, les deux Assemblées ont décidé de se constituer, dorénavant, un trésor de guerre… totalement injustifié en temps de paix, dans une démocratie apaisée

                                                              Qu’importe : sénateurs de droite, du centre et de gauche ont décidé de ne plus reverser au Trésor public l’argent non dépensé de la dotation gouvernementale qu’ils reçoivent tous les ans. Sous la IIIème République, ces excédents étaient intégralement reversés à l’État. C’était la moindre des choses. Mais, après 1945, les parlementaires se sont accordé sans complexes le droit de garder et de gérer les excédents financiers de l’Assemblée nationale et du Sénat, sans avoir à subir le moindre contrôle d’une quelconque autorité administrative.

                                                              Une cagnotte qui grossit

                                                              D’année en année, le Sénat a veillé à faire grossir sa « caisse noire  », dans l’opacité la plus totale. En effet, le premier rapport public sur l’utilisation du budget du Sénat n’a été publié qu’en 2003. Depuis, tous les ans, ce rapport est vendu pour la modique somme de 3,5 €. Mais, c’est un labyrinthe de tableaux et de chiffres difficiles à décrypter, compréhensible aux seuls spécialistes, si bien que les médias s’y sont peu intéressés. 

                                                              Pas de Cour des comptes au Sénat

                                                              Même la Cour des comptes n’a pas pu fourrer son nez dans la comptabilité du Sénat. Cette institution est pourtant chargée de vérifier la bonne gestion de tous les budgets des ministères, des collectivités locales, du Parlement et même de l’Élysée. Tous se plient sans rechigner à cette règle constitutionnelle… tous sauf le Sénat, qui s’exempte lui-même de cette obligation sans être sanctionné ! Avec l’aide d’un expert-comptable spécialisé en comptabilité publique, France-Soir a donc décidé d’éplucher les 88 pages du rapport d’information du 18 mai 2011 de la « Commission spéciale chargée du contrôle des comptes et de l’évaluation interne sur les comptes du Sénat de l’exercice 2010 ». Et là, nous sommes tombés sur la discrète cagnotte du Sénat, à la page 75.

                                                              Bien cachée

                                                              C’est dans la rubrique comptable « immobilisations financières » que se cache cette cagnotte, valorisée au total à 1,310 milliard d’euros. Trois grands postes principaux y figurent. Primo, le portefeuille de titres du Sénat proprement dit. Il totalise la bagatelle de 119,8 millions d’euros en actions et obligations de toutes sortes. En clair, depuis des années, le Sénat joue (habilement) en Bourse. Secundo : les 152,8 millions d’euros de prêts (immobiliers pour la plupart) accordés à taux zéro aux sénateurs et au personnel de cette Assemblée par les deux très riches caisses de retraite du Sénat. Troisième poste : les placements financiers et leurs intérêts venant en couverture des engagements de retraite pour 1,026 milliard d’euros. Ces derniers se répartissent entre 499,5 millions d’euros pour la caisse de retraite des anciens sénateurs et 527 millions d’euros pour la caisse de retraite des ex-employés du Sénat.

                                                              Deux caisses de retraites en or

                                                              Dans les pages 27 et suivantes du rapport parlementaire, l’examen des comptes de ces deux caisses de retraite (qui fonctionnent par répartition et capitalisation) montre qu’elles n’ont nul besoin de se refinancer chaque année auprès de l’État. Démonstration avec l’année 2010 : le Sénat a versé à ses retraités 26,7 millions d’euros de pensions, tout en dégageant un excédent de 28,8 millions d’euros. Pour certains anciens dignitaires de la Haute Assemblée, ces pensions s’élèvent à près de 10.000 € mensuels…

                                                              On peut se féliciter que cette caisse de retraite des sénateurs soit bien gérée, au point d’être assise sur un tas d’or, contrairement à beaucoup d’autres. Mais que cette même caisse continue, chaque année, à solliciter l’aide de l’État, comme si elle était en déficit, frôle l’indécence. Même constat pour la caisse de retraite du personnel du Sénat.

                                                              Remboursez !

                                                              Un seul chiffre résume la florissante comptabilité du Sénat : en 2010, tous budgets confondus, cette Assemblée a dégagé un résultat en excédent de 3,275 millions d’euros sur le dos du contribuable, 3,275 millions inutiles, un trop-perçu qu’il serait juste de rembourser à l’État… qui se dit en situation de pré-faillite, qui multiplie les plans d’austérité, imposés à tous les Français, qui fait la chasse aux niches fiscales et augmente la TVA.

                                                              Rendre ce trésor de guerre aux Français semblerait logique. Dans son discours d’investiture, le 1er octobre dernier, le nouveau président du Sénat, le socialiste Jean-Pierre Bel, n’a pas écarté cette éventualité. Au-delà de la justice sociale, cela améliorerait l’image d’une institution pléthorique (348 sénateurs français, contre 100 aux États-Unis, 66 en Allemagne et 264 en Espagne), aux émoluments ou avantages élevés (les sénateurs touchent près de 15.000 € brut par mois, dont 6.000 en indemnité mensuelle forfaitaire pour frais).

                                                              Jean-Pierre Bel a donc admis : « Nous devons changer l’image de notre Assemblée, souvent caricaturée certes, mais qui se doit aujourd’hui à plus de transparence, plus de modestie. Elle se doit d’aller vers une vraie rénovation démocratique, vers une autre façon de travailler […]. Nous devons en débattre ensemble, dans un cadre collectif. »

                                                              Monsieur le président, pour « plus de transparence, plus de modestie » rendez à l’État la cagnotte de 1,310 milliard d’euros, puisque tous les ans vous touchez plus d’argent que vous n’en avez besoin. En 1992, le gouvernement de Pierre Bérégovoy avait déjà demandé à l’Assemblée nationale et au Sénat de restituer leurs deux cagnottes… afin – déjà ! – de diminuer le déficit budgétaire.

                                                              L’Assemblée nationale avait accepté de rendre, en deux fois, 4 milliards de francs (environ 610 millions d’euros). Les divers présidents du Sénat, eux, se sont opposés à tout remboursement, permettant à leur cagnotte de grossir encore. La raison officielle de ce refus était toujours la même : gonflé d’intérêts, ce reliquat des sommes versées par l’État constituait une provision en prévision des retraites futures des sénateurs et du personnel de cette Assemblée. On l’a vu, faux argument. Alors, Messieurs les Sénateurs, remboursez ! Un milliard trois cent dix millions d’euros pour diminuer, tout de suite, notre dette sans douleur, qui dit mieux ?

                                                              Les plus hauts salaires de la fonction publique

                                                              Cette caisse noire ne sert pour l’instant presque à rien, sinon à immobiliser des excédents financiers dans un Sénat qui accorde déjà les plus hauts salaires mensuels brut de la fonction publique à son personnel. Un salaire minimum fixé à 3.000 € pour, notamment, les gardiens du Luxembourg, lingères et agents de nettoyage, 6.000 € pour les chauffeurs en début de carrière et jusqu’à près de 20.000 € pour les grands directeurs. Un même Sénat qui fait bénéficier les anciens sénateurs de retraites mensuelles brut canon : 4.400 € en moyenne, 6.600 € pour vingt-deux ans de cotisations et jusqu’à 10.000 € pour une quarantaine de sénateurs « dignitaires ». Cerise sur le gâteau : une indemnité mensuelle (« allocation de retour à l’emploi » payée par le Sénat) pouvant aller jusqu’à 5.542 € est versée à chaque sénateur battu aux élections et sans emploi… pendant trois ans.

                                                              Mesdames et Messieurs les sénateurs et députés, voici ce qui circule sur le net (simplement pour vous informer). Il est vrai que cela ferait une sacrée rentrée d’argent et ne vous appauvrirais pas pour autant compte-tenu de la protection dont vous bénéficiez. 

                                                              Je cite également et je m’interroge :

                                                              À l’heure où la situation financière est telle que l’on cherche en hauts lieux désespérément de l’argent et que l’on va encore s’acharner sur le peuple pour le faire payer et en trouver, une réflexion s’impose !

                                                              Sachant en plus ce qui suit :
                                                               - Etats-Unis : 300 millions d’habitants, 100 sénateurs et 435 représentants
                                                               - France : 60 millions d’habitants, 350 sénateurs et 577 députés. 
                                                               Ne pensez vous pas, que nous pourrions carrément supprimer, sans être méchant et perturber en quoi 
                                                               que ce soit le « bon » fonctionnement de notre beau pays, la bagatelle de 250 sénateurs et 142 députés.
                                                              Je vous laisse le soin de calculer au plus juste, mais il me semble qu’à la louche cela ferait :
                                                               6000€ x 342 = 2.052.000 par mois et donc 24.624.000 € par an 
                                                               Sans commentaire !!!

                                                              Ne rigolez pas, c’est notre pognon !! 

                                                              À défaut on pourrait au moins envisager de baisser leur salaire, non ???
                                                               577 députes, 343 sénateurs, 30 ministres et secrétaires d’état ,
                                                               si on leur baissait leur salaire de 1 000 €, on ferait 950 000 € d’économie chaque mois.
                                                               950 000 € X 12 = 11 400 000 €
                                                               En 3 minutes j’économise plus de 11 millions d’euros par an, sans toucher à la TVA, sans toucher aux retraites !!!

                                                              en PJ la référence du livre de Robert COLONNA D’ISTRIA et Yvan STEFANOVITCH qui prouve la véracité de cette aberration indécente de la part de hauts fonctionnaires.______________________________________________________________________ ____________________________________ 
                                                               ON VA VOIR SI ON PEUT FAIRE TOURNER ÇÀ DANS TOUTE LA FRANCE !!! ALORS FAITES CIRCULER !!! Fin de citation. 


                                                              • tony25 14 janvier 2012 13:27

                                                                Une question à ceux qui évoquent le risque de représailles et de mesures de rétorsions vis à vis du programme protectionniste de Marine Le Pen : « DANS QUEL MONDE VIVEZ VOUS ? »
                                                                Le protectionnisme est déja en place depuis des décennies en Asie et monte en puissance en Amérique du Sud en témoigne l’ article du Monde daté du 29.12.11
                                                                intitulé « le protectionnisme gagne toute l’ Amérique du Sud »

                                                                Je cite

                                                                "Dernier exemple en date, la décision des pays du Mercosur, réunis à Montevideo les 20 et 21 décembre, d’augmenter temporairement leurs taxes d’importation. L’union douanière du cône sud-américain, fondée en 1991 et regroupant quatre pays fondateurs (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) et six membres associés (Bolivie, Chili, Colombie, Equateur, Pérou et Venezuela), a affirmé vouloir compenser « les déséquilibres commerciaux provoqués par la conjoncture économique internationale ». Dans les faits, ces nouvelles taxes concernent près de 140 produits provenant de l’extérieur de la zone et pourront atteindre 35 %, le maximum autorisé par l’OMC.

                                                                Avec sa taxe à l’ importation de 4 % MLP en encore bien en dessous des maximum de l’ OMC qui sont de 35%, mais n’ oublions pas une chose un pays comme la Chine qui ne respecte absolument pas les règles de cet organisme en fait pleinement parti. Pourquoi ne nous protegerions pas face à un pays qui sous évalue sa monnaie de façon volontaire et ou le droit de ses travailleurs est quasi inexistant .
                                                                « la mondialisation c’ est des multi nationales qui font fabriqués des produits par des esclaves (les chinois) pour ensuite les revendre ensuite à des chomeurs (les français) pour s’ en mettre plein les poches » Marine Le Pen


                                                                • papi 14 janvier 2012 14:17

                                                                  @ toy 25

                                                                  J’abonde dans votre réflexion et rajoute que la Chine elle-même vient récemment de dresser un barrage à l’importation automobile, pour favoriser sa propre fabrication..


                                                                • tony25 14 janvier 2012 14:59

                                                                  Merci Papi , de nos jours les seules remarques que l’ on reçoit lorsqu’ on évoque le thème du protectionnisme sont celles concernant le fascisme et l’ appauvrissement...
                                                                  N’ oublions pas que de nombreux pays sont passés par des phases de protectionnisme pour construire ou reconstruire leur tissu industriel.

                                                                  L’ Allemagne ( du moins l’ espace nord germanique )a connu son ZollVerein au XIXe siècle avec des barrières douanière , ce qui lui a permis de se renforcer économiquement.
                                                                  Le Japon et la Corée du Sud l’ ont pratiqué pendant des décennies et des décennies de manière drastique , et de nos jours d’ une certaine façon ils ne l’ ont jamais quitté, le riz étranger au Japon étant taxé à 700% !
                                                                  Vous me citez la Chine , je vous ai parlé de l’ Amérique du Sud, ils semblent bien que les dindons de la farce restent les occidentaux , toujours plus de consommation et toujours moins de production mais jusqu’ à quand ?


                                                                • papi 14 janvier 2012 14:13

                                                                  @ l’auteur de ces tristes réflexions

                                                                  Monsieur, Messieurs de Terra Nova

                                                                  La Signature de votre article est en elle même un désaveux pour le contenu de vos réflexions, Ce machin,( comme disait le Général), multi composite, ne produit que des , arguties
                                                                  qui ne sont qu’une pauvre manière de vous opposer à une prise de conscience populaire..
                                                                  Vous n’êtes plus crédibles !
                                                                  A force de protéger sa gamelle, on ne s’aperçoit plus que celle des autres est vide.
                                                                  Je crains bien que vos réflexions ne touchent que vous, car le Peuple, lui, est devenu réfractaire aux promesses de ceux qui les ont mis dans la situation actuelle..
                                                                  Les grandes gesticulations sémantiques ; je le pense, n’auront plus d’écho auprès des oubliés de la République, et c’est le cas pour votre article, personne n’y croit plus..
                                                                  Les votes de nos concitoyens iront vers ceux qui leur portent attention et respect.
                                                                  Le temps des promesses des tenants du pouvoir touche à sa fin..


                                                                  • eric 15 janvier 2012 09:44

                                                                    C’est un rappel un peu cruel et sans doute une perte de temps et un acte manque..... 


                                                                    Le FN se trouverait donc être le seul parti notable en France a avoir pris le temps d’élaborer un programme et de le présenter aux électeurs.....

                                                                    Cela m’avait déjà frappe en 2007. Seul le FN semblait s’être donné le mal de travailler un peu sur la question. Le programme de Segolene était d’une bravitude a toute épreuve, quand a celui de Sarkozy, de mémoire, il y avait des paragraphes qui se contredisaient et d’autres que l’on pouvait relire trois fois sans comprendre ce qu’ils voulaient dire... Dans les deux cas, l’impression que lors d’une réunion chez Lipp ou au Fouquets, quelques copains avaient jeté des notes en vrac sur un coin de nappe en papier.
                                                                    C’était sans doute moins grave dans le cas de la droite dont la politique est en gros assez claire, continuer en améliorant ce qui ne va pas. Quelques axes suffisent. Et pour la prochaine fois, on a un bilan et des rectifications éventuelles de tir. Bref, on sait plus ou moins a quoi s’en tenir.

                                                                     C’etait déjà dramatique en ce qui concerne le PS qui veut quand même en général changer la vie ou au moins la société et qui serait bienvenu de donner quelques détails.

                                                                    Car enfin, cela fait dix ans que le PS se « reconstruit ». Il aurait passe deux ans a élaborer un programme qui a été vote a l’unanimité par tous les candidats aux primaires. Les primaires ont eu lieu il a pas mal de temps, et on ne sait toujours pas en quoi le candidat de gauche va s’éloigner, se rapprocher, se distinguer du programme elabore pendant 10 ans, sans même parler de chiffrage. Et toutes les gauches de s’émerveiller de ces « finesses tactiques ».

                                                                    Je ne doute pas que Terra Nova ait su pointer des incohérence probables du programme du FN. Je ne doute pas non plus qu’ils aient su les amplifier avec la mauvaise fois partisane qui est la règle du genre.

                                                                    Mais a moins de 100 jours d’une échéance importante malgré tout, n’est il pas un peu inquiétant que les penseurs du PS semblent en savoir plus sur le programme et le chiffrage de leurs adversaires que sur ce qu’ils réserveraient au pays en cas de victoire ? 

                                                                    C’est en tous cas un comportement peu démocratique. Des challengers sans bilan et n’ayant que cela a faire, se proposant un certain nombre de changements annonces comme radicaux ! Soit il savent ce qu’ils vont faire, combien cela va coûter, et la moindre des choses serait de le mettre sur la place publique pour qu’on en discute. Soit non, et a nouveau a trois mois des choix, cela est inquiétant...

                                                                    Que de temps perdu ! Et toujours ces comportemenst d’échec qui laissent penser que la gauche ne tient pas a gagner. En démontant le programme du Fn, elle conforte Sarko.
                                                                    Enfin, il serait sans doute plus urgent de chiffrer le programme des écolos. Il n’y a pas grand monde a gauche pour croire a une victoire du Fn au second tour. Ils sont quelques uns a croire encore possible la victoire de Hollande. Or, celui ci devrait gouverner avec les verts. ceux ci voudront évidemment introduire des éléments de leur programme dans le gouvernement. Ne serait il pas plus urgent d’évaluer combien l’achat des voix vertes pourrait coûter au pays ?

                                                                    Conclusion, ? On devrait diffuser plus largement tous les textes de Terra Nova, qui contribueront largement a l’échec annonce de Hollande....






                                                                    • eric 15 janvier 2012 10:04

                                                                      PS : toujours dans la série, avons nous vraiment du temps a perdre avec le programme du FN, Terra Nova ne devrait elle pas plutôt chiffrer le programme du front de gauche pour dissuader ceux de ses électeurs qui pourraient être séduit par ces réminiscences du temps ou la gauche existait ? Le nouvel obs, ses copains, annoncent a grand renfort d’économistes que Sarko ment et qu’il va falloir un nouveau plan de rigueur après la perte du triple A. N’est il pas plus urgent de chiffrer le plan de rigueur qu’appliquera Hollande ? 

                                                                      Devant tant d’amateurisme, on espère que les experts de Terra Nova sont bénévoles et pas payes pour leur « travail... »ou alors sur le budget pub, agit prop et pas sur celui laboratoire d’idée.

                                                                    • exocet exocet 15 janvier 2012 12:48

                                                                      Comme quoi ils sont plus généreux, et n’hésitent pas à payer de leur poche.
                                                                      Alors qu’un « sous-marin » fabriqué avec un nom n’existant pas dans notre Pays, et une photo trafiquée, pour répandre la voix de ses maîtres du mossad, ne met pas un rond au pot commun.


                                                                    • 2abuelo 15 janvier 2012 21:48

                                                                      Ca va fait longtemps que je n’étais pas venu sur Agoravox mais je regrette pas....Les abrutis du FN sont toujours aussi nombreux. Bravo pour cet article ! Je repasse au moi de Mai pour voir vos tronches décomposées.


                                                                      • papi 15 janvier 2012 21:54


                                                                        ou rejouies !!!


                                                                      • Wazix23 15 janvier 2012 22:28

                                                                        Est-ce que Terra Nova pourrait aider la sécu française à récupérer les 600 millions que lui doit la sécu algérienne ( Europe 1 - pour Morice).


                                                                        • Nangala 16 janvier 2012 11:59

                                                                          TERRA NOVA = THINK TANK PROCHE DE DSK ....
                                                                          DOMINIIIIIIQUE ! Sors de ce corps ! Oui, avec la capote aussi !

                                                                          (ou comment recevoir des leçons de bonne moralité et de gestion vertueuse de ceux qui, sachant comme vous & moi que DSK était un violeur de femmes et d’états, étaient tout disposés à nous le donner comme président).

                                                                          Pour finir : j’adore la conclusion de l’article. Sortir de l’UE serait un désastre, une crise aussi grave qu’en Grèce. Résumons : si nous quittons l’UE, la catastrophe serait de même ampleur que celle de la Grèce, qui y est restée. Belle démonstration de « pire-et-pas-mieux ».

                                                                          La différence est grande cependant : même pauvres, même ruinés, les français pourraient redevenir maîtres de leur destin national. La liberté a-t-elle un prix ?


                                                                          • Nangala 16 janvier 2012 12:09

                                                                            Pour tous les commentateur qui pensent que sortir de l’euro = FN, il y a d’autres candidats qui défendent cette thèse.

                                                                            Quant à vanter l’anti-racisme de la gôche Terra Nova, c’est une blague. Dans un de leur rapports pré-campagne, destiné à l’usage de leur candidat favori, il était expliqué que le PS devait se concentrer sur la récupération des voix d’un électorat trop écrasé socialement pour s’exprimer par un scrutin : les femmes seules, élevant seules leurs enfants, exploitées, une des population les plus misérables de France et qui en général ne vote pas. Des femmes comme Nafissato Diallo, en somme. On a vu comment le candidat fétiche de Terra Nova s’est aquitté de son programme, en effet.
                                                                            Pour sûr, il s’est bien occupé d’elle : viol, violence, mépris de caste. ça donne envie de voter pour le PS, quand on est une femme................................................................. ................


                                                                            • Nethan 17 janvier 2012 14:17

                                                                              J’ignore si Terra Nova lit les commentaires et s’il le fait cela même plusieurs jours après, mais je tente quand même.

                                                                              Terra Nova a peut-être raison sur le projet du FN, ou peut-être pas. On parle quand même de retirer la monnaie ce qui peut coûter cher ou pas, et certaines mesures découlent de la réussite de ce retrait. Ce n’est pas quelque chose de facilement chiffrable car on manque trop de précédents donc...

                                                                              Ce que Terra Nova ne comprend pas alors que ça expliquerait la vindicte contre lui actuellement, c’est que les contenus des documents qu’il produit, montrent le changement radical opéré dans le PS et dès lors crée un désarroi chez beaucoup qui finissent par voter FN.

                                                                              En effet, cet article est vraiment l’utile exemple de ce type. Il fut un temps où on s’attendait de la gauche qu’elle tente des nouveautés, comme le Front Populaire qui créea les congés payés alors que je suis sûr qu’à l’époque, on devait avoir des gens façon Terra Nova qui expliquait que c’était de la science fiction inutilement onéreuse. Or ce fut fait, et ça a fonctionné.

                                                                              Cela ne veut pas dire bien entendu que si le FN le faisait, ça fonctionnerait. Ce que je veux dire, c’est qu’à une époque, la gauche montrait qu’elle voulait CHANGER CERTAINES REGLES DU JEU (économique, social, etc.). Bien sûr, elle suivait quand même une partie, mais imposait des changements qui n’étaient pas inintéressants et cela malgré les difficultés (35 heures, etc.).

                                                                              Que montre Terra Nova ? Que la gauche « de pouvoir » a changé, et que maintenant ELLE S’EST SOUMISE aux règles du jeu. Critiquer l’envie du FN de vouloir revaloriser le SMIC est comme faire un doigt d’honneur auprès de la classe ouvrière, et du coup cela explique le fait que Terra Nova veut que le PS change de cible prioritaire.

                                                                              Le peuple veut des gens prêts à changer les règles du jeu.

                                                                              Terra Nova/PS veut que tout reste comme tel.

                                                                              Je conçois qu’en même temps, il est peut-être mieux d’éviter de vendre du rêve irréalisable que des mesures faisables, mais ce qui est faisable ou non dépend de règles qui sont potentiellement modifiables s’il y a une véritable volonté politique, cela même s’il faudrait violer des traités.

                                                                              Du coup même si le projet FN est - peut-être - dangereux (car tout le monde ne pense pas que quitter l’Euro causera un désastre), le FN a au moins le mérite de proposer de CHANGER LES REGLES. Revenir à un protectionnisme à une époque où l’Amérique du Sud et même la Chine sont en train de s’y mettre, vouloir reprendre la main sur la monnaie, etc... Ce sont des changements qui du coup plaisent, que Terra Nova le veuille ou non et du coup votre voix est de plus en plus critiqué.

                                                                              Car il fut un temps aussi, où au lieu de dire gauche et droite, on parlait de populistes (gauche) et de conservateurs (droite). Terra Nova montre que le PS est maintenant du côté conservateur.

                                                                              Cela fait que je commence à avoir plus peur du PS que du FN. Car on a besoin de changement, mais le PS veut juste mettre un pansement sur la jambe de bois pour pouvoir prétendre avoir agi... Ce qui fera qu’empirer les choses.

                                                                              Tant que vous ne vous remettrez pas en question, alors vous parlerez dans le vide.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès