• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les hommes : en dire du mal

Les hommes : en dire du mal

Vous ne trouverez nulle part de discours disant du bien des hommes. Vous trouverez à foison des discours qui en disent du mal ou, plus subtilement, qui en suggèrent du mal par le crédit pur et parfait à la plainte des non-hommes c’est-à-dire des femmes.

Prom'nons-nous {JPEG}

On a déjà connu des sociétés qui se sont raconté que le mal avait une source. Ces sociétés sont rapidement arrivées à l’idée, logique, qu’il fallait tarir cette source et elles ont mis en œuvre les moyens de le faire. On en n’est pas là. On a déjà connu des sociétés qui se sont raconté que cette source du mal était un groupe humain. Tarir cette source a atteint l’odieux. Le jeu de mot le mal et le mâle ne suscite aucune gêne visible et on ne dit, on ne lit, on n’entend que du mal des hommes. Tout se passe comme s’il était impossible d’en dire du bien.

Quand le lieutenant-colonel de gendarmerie Beltrame meurt en service, après s’être substitué volontairement à une otage, il est louangé pour son sacrifice en tant que gendarme et que chrétien. Son épouse dit au journal La Vie : « on ne peut comprendre son sacrifice si on le sépare de sa foi personnelle. C'est le geste d'un gendarme et le geste d'un chrétien. » Il n’est pas question d’y voir un courage et un geste d’homme, alors que l’histoire de l’humanité comporte de très nombreux actes de sacrifice d’hommes. Je vais préciser, puisque les discours se font par une dichotomie « elles et eux », que le fait de noter que les hommes se sont sacrifiés bien souvent pour des causes supérieures à eux ne contient pas l’idée que les femmes n’en seraient pas capables et ne l’ont jamais fait. Je note juste que cette attitude pourrait être liée au fait que Beltrame soit un homme, ce qui n’apparait nulle part, même pas suggéré faiblement.

Quand Mamadou Gassama sauve un enfant en escaladant quatre étages d’un immeuble, le fait qu’il soit un homme n’est jamais évoqué non plus.

En revanche, le mal qu’on dit régulièrement des hommes atteint des sommets. Ils sont tous amalgamés aux pires d’entre eux. Dans l’émission « L’heure bleue » du mercredi 26 septembre (qu’on peut réécouter), l’invité est allé jusqu’à dire que les hommes avaient détruit le monde et qu’ils étaient des tueurs. L’animatrice, Laure Adler était silencieuse et ne voyait aucun problème à cette détermination univoque et stéréotypée, ce dénigrement absolu de la virilité, je n’ose pas écrire ce mot, cette culpabilité des hommes qui ne sont chargés que de négativité et de mort et n’ont aucune puissance vitale.

A 14’40’’ Laure Adler demande, à brûle-pourpoint, à son invité Serge Rezvani : « Auriez-vous aimé être une femme ? _ Oui bien sûr, en fait j’aime beaucoup le…j’aurais aimé être Tirésias, à vrai dire … je regrette de quitter cette Terre sans avoir été dans la femme… si je suis devenu peintre par fascination de la femme et quand on peint au moment où on peint, on est ce que l’on peint je suis très fasciné par le féminin, je considère que le féminin c’est le vrai pôle de l’univers. » (Ben voyons !)

« On plaint les femmes de porter leurs enfants, je pense que tout ça c’est de l’aberration, le féminin est quelque chose de très fascinant, et l’homme en a toujours été jaloux c’est pour ça que les hommes sont en train d’essayer de leur arracher leur utérus… parce que l’homme, les femmes leur font une grande faveur d’accepter, si on avait écouté Rostand, la parthénogénèse ne serait pas réservée qu’aux grenouilles mais aux femmes aussi. Vous pourriez faire des enfants sans nous merci de nous accepter et ça les hommes en ont toujours voulu aux femmes, à vrai dire et de cette trop grande gentillesse, je dirai… » Ici, il faut dire que Jean Rostand dit le contraire, que « le Droit ne pourra que s’incliner devant les conquêtes les plus hardies de la Biologie »… A propos de la parthénogénèse : « On croit toucher l’absurde. L’histoire contemporaine nous montre pourtant qu’au point de vue social, il ne faut plus considérer l’absurde comme impossible. » (Science fausse et fausses sciences, Rostand Gallimard). Ce texte date de 1958 et on peut deviner, je pense, de quel absurde social il veut parler.

Plus tard à 17’20’’, Laure Adler questionne : « Dans l’amour votre part féminine s’accomplit-elle ? » Rezvani : « Bien sûr, parce que j’oublie que je suis un homme disons la fusion amoureuse les hommes qui veulent avoir toutes les femmes n’en ont aucune, avoir une femme c’est les avoir toutes, et je pense à travers la femme… j’ai touché l’absolu du féminin et donc j’ai oublié mon sexe, l’amour c’est ça, c’est pas d’être viril et macho, c’est de s’oublier, à deux. C’est très important d’accepter la part féminine de nous-même, cette interrogation du féminin comme cette part masculine cette interrogation du masculin à travers notre part de féminin aussi parce que l’homme qui se croit supérieur et qui a vraiment détruit le monde quand même les femmes n’ont pas fait de camp de concentration… les femmes n’ont jamais fait de guerre… j’ai eu une expérience une fois, j’ai tué une pastenague, une grosse raie, je nageais dans le sang ; j’ai compris comment je m’étais rassuré, j’ai compris comment l’homme primitif se rassure en donnant la mort et en prenant la vie, et ce jour-là j’ai compris pourquoi les hommes tuent et les femmes donnent la vie, c’est évident, et c’est bien ça que nous devrions intégrer en nous-mêmes, savoir que nous sommes des tueurs, parce que ça y’a pas à dire nous le sommes, c’est certain… mais il faut penser aussi que la part féminine de nous-même va vers le besoin de donner la vie mais on peut pas le faire »

C’est très simple : les femmes, c’est la vie ; et les hommes, c’est la mort. C'est inacceptable.

JPEG - 118.4 ko
Photos Orélien Péréol

Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Orélien Péréol Orélien Péréol 24 octobre 2018 10:28

    "Comme toutes les idéologies, les grands axes des discours ne sont pas nombreux, ni difficiles à comprendre : les hommes sont jaloux des femmes parce qu’elles enfantent. Les hommes sont orgueilleux, ils veulent garder bonne figure, se protéger de la peur avec la vanité pour bouclier, garder leur désir de puissance absolue pour se tenir droit. Peu de discours englobant sur les femmes ; elles sont individualisées (d’ailleurs, il faut dire que le 8 mars est la journée des femmes et non la journée de la femme). Les rares fois où il y a discours englobant, ce n’est que du bonheur : les femmes sont convivialité, partage, respect de l’autre… (et non concurrence… etc.)"

    in 

    https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/relations-entre-les-femmes-et-les-199403

    Relations entre les femmes et les hommes, on a eu un exemple de cette forteresse idéologique.


    • Albert123 24 octobre 2018 12:52

      « Vous ne trouverez nulle part de discours disant du bien des hommes. »

      c’est toute la différence entre les paroles et les actes, l’homme ne dit pas qu’il fait, il fait.

      pas besoin de discours flatteurs car le « faire » dispense du « paraître ».




      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 13:14

        J’ai beaucoup étudié la question et ne me sentant pas anti-homme, j’ai une certaine idée de la réponse:l’homme est associé au père (cet inconnu, MATER SEMPER EST). Cette même haine fut reportée sur le juif : cet errant sans terre. LA HAINE DU PERE,...Lire La REVOLTE contre le père ou Belà GRUNBERGER : Narcissisme, catholicisme et antisémitisme. Catholicisme et idéalisation de Marie (éviction du père : JOSEPH). 


        • rpplbis rpplbis 24 octobre 2018 16:00

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Les juges m’ont insulté. Je m’occupais des enfants, ils m’ont demandé de m’interroger sur mon homosexualité. Ils ont décidé que je « volais le rôle de mère à la mère », que je créais « une confusion des rôles parentaux ». J’ai un blog « autopsie d’une famille » où je relate ce que je fais pour rétablir ma dignité (je suis « de taille à peine moyenne, j’ai l’air las et fatigué », la femme est « fine et jolie, des yeux d’un bleu intense »...) Voilà le traitement que j’ai eu.
          Je veux faire dire que le rapport du psychiatre ne respecte pas les règles de la médecine. Pour obtenir réparation de la violence que j’ai subie.
          Je ne parle que de ce qu’ils ont écrit, mais je peut faire l’hypothèse qu’ils ont menti pour rétablir leur grande vérité : la femme est victime et l’homme est bourreau. Le mensonge c’est qu’ils ont « postulé que ma mère était dépressive ». Je veux « réparer fantasmatiquement » ma mère (postulée) dépressive en violant « les rôles parentaux ».
          Ce texte est salutaire.
          Les juges et leurs envoyés ont dit du mal de moi, en mentant, (le psychiatre dit bien qu’il ne sait pas si ma mère est dépressive ou non, il le postule) ils ont dit du mal de moi parce que je suis un homme.


        • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 2018 16:55

          @rpplbis. A la ferme des animales, tous les animaux sont égaux entre eux, mais certaines animales sont beaucoup plus égales que d’autres.
           

          Aussi, sur Gorgonavox, tu as plus d’articles refusés que d’articles publiés. Les gorgones Méduses veillent à ce que la liberté d’expression soit beaucoup plus égale pour certaines que pour certains.
           
          Tourné en 1953 au Mexique malgré la folie McCarthyste qui régnait sur les Etats, Le sel de la Terre filmait une grève de mineurs mexicains sur une mine de zinc au Nouveau Mexique, où la sécurité était très mauvaise, et les accidents bien trop nombreux. Malgré toutes les violences policières au service de la compagnie minière, les villageois finissent par l’emporter et contraindre la compagnie à négocier, grâce à leur solidarité, et à la solidarité des femmes.
           
          Le grand bankstérisme a bien retenu la leçon, et depuis ils assurent le financement de tous les fauteurs de guerres civiles, capables de briser menu toutes les solidarités populaires et solidarités nationales.
          Voir par exemple Gloria Steinem. Etc.

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 19:50

          @rpplbis

          il y a une vingtaine d’années, c’est la mère qui supportait tout le poids de l’échec dans l’éducation des enfants. C’était un peu trop facile. Les pères étaient toujours « innocents ». Bon ! il faut dire que normalement, c’est la femme qui a le pouvoir sur la procréation. Depuis la pilule seulement....

        • Ruut Ruut 25 octobre 2018 17:09

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          La femme au foyer a de tout temps eu la lourde responsabilité du suivi de l’éducation des enfants avec lorsqu’il est présent (en dehors du travail et pendant ses jours de repos) l’assistance complice du père.
          C’est ce qui se nome une famille.


        • rpplbis rpplbis 26 octobre 2018 15:01

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          La question n’est pas là. La question est dans le fait que les juges ont menti, m’ont sali. Ils ont « postulé » que ma mère était dépressive. Ils se sont arrangés avec la réalité comme ils voulaient et ce qu’ils voulaient, c’était peut-être rétablir cette idée idéologique : la femme est victime, l’homme est bourreau. Ainsi, je « volais le rôle de mère à la mère » de mes enfants, ils étaient victimes d’une « confusion des rôles ». Je m’occupais des enfants, j’étais pas dans le bon genre et il fallait m’y remettre. Par le mensonge.
          Est-ce que les juges ont le droit de mentir ? Voilà la question.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 octobre 2018 15:15

          @rpplbis


          Cela n’a petit rien à voir. Mais je viens d’enterrer mon beau-père qui m’a quasi élevée et m’adorait (excepté vers la fin de sa vie où il perdait un peu la boule). Quelle différence avec l’enterrement de ma mère ( chaleureux et sous le soleil). Neuf mois séparent leurs enterrements respectifs. Le temps d’une gestation. yin et yang. Je sais je botte en touche par rapport à votre problème,... il n’y a pas de solution IDEALE. Mais faire un enfant pour compenser une enfance difficile, n’est JAMAIS une solution,... Vous connaissez le jugement de Salomon : le plus important est le bonheur de L’ENFANT. La bonne mère étant celle qui préférait se séparer de son enfant que de le voir coupé en deux,....

        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 17:13

          Le cas d’Hitler est significatif. L’hypothèse qu’il descende par la mère de son père, vrai caractère de prussien (rustre, fermé, peut-être violent), (bien que doux avec les abeilles,...), marié à une femme soumise mais d’après son regard (fascinante), des Rothschild, reste crédible. Haïssant son père, il n’est pas difficile d’imaginer que ce descendant d’une famille en partie « juive », il ait dévié la haine du père vers tous les juifs avec lesquels il fut un certain temps proche (c’est un juif qui soigna le cancer du sein de sa mère). S’identifiant à cette mère martyre. Et à travers elle, toute l’Allemagne écrasée par ces riches juifs, n’est pas à rejeter. Au final, il espérait la fin du monde. Même les allemands, il s’en foutait. Un Oedipe bien mal résolu. Alors qui habitait à quelques kilomètres de freud qu’il a peut-être croisé. D’après moi le noeud est dans le dernier livre de Freud sur le Président WILSON qu’il détestait. Lui reprochant d’être la cause de l’humiliation de l’ALLEMAGNE,....Bon revenons au sujet. Bah non, toutes les femmes ne sont pas opposées aux hommes. On m’a assez reproché de n’est pas assez MLF. Mais de nombreux hommes ne sont que des mères « phalliques anales » et n’ont pas intégré leur part de féminité (fachos). Ce qui éviterait de nombreux problème de couple. 


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 17:15

            Donc, pour résumer, la haine contre les « hommes » cache une haine rentrée contre la mère phallique déviée vers les hommes,... Si vous me suivez,... Cherchez la mère derrière l’homme,...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 17:18

              Heureusement, je suis entourée d’hommes qui sont à l’aise avec leur part féminine, sans pour autant avoir le sentiment d’être des homosexuels


              • Paul Leleu 24 octobre 2018 19:27

                effectivement, la misandrie de la société américanisée est quelque chose de grave... 


                un autre aspect que je trouve débile, c’est que certaines femmes en viennent à se priver du meilleur de leur homme... ce qui est le plus beau dans un homme, c’est sa capacité à se « sacrifier » pour sa compagne... ce n’est pas rationnel... c’est génétique... 

                certaines femmes refusent ce don de l’homme de son sacrifice... elles le perçoivent, à juste titre, comme une aliénation... car un tel don engage une réciprocité débordante... cette réciprocité est perçue comme « aliénante » par certaines femmes... 

                la société capitaliste intégrale promeut des individus idéals atomisés... donc, sans lien « aliénant » de cette nature... 

                sauf, que cela conduit à des relations plus rationnalisées, plus cérébralisées... pour les deux partenaires. 

                • Orélien Péréol Orélien Péréol 24 octobre 2018 21:03

                  @Paul Leleu
                  Je répondrais à ce passage : « un autre aspect que je trouve débile, c’est que certaines femmes en viennent à se priver du meilleur de leur homme... ce qui est le plus beau dans un homme, c’est sa capacité à se « sacrifier » pour sa compagne... ce n’est pas rationnel... c’est génétique... »

                  Ma sœur a eu un mari à l’équivalent 5000€, alors qu’elle en gagnait l’équivalent de 1500€. Ils ont fait caisse commune et elle a dépensé son argent. Il me semble qu’exploiter la richesse de quelqu’un d’autre est un acte de domination. Elle a divorcé de cet homme.
                  Elle a trouvé un nouveau compagnon à 10 000€. Elle dépense son argent.
                  Des milliers de femmes sont dans son cas. Des milliers de femmes font comme elle, ou ont fait comme elle. Si c’est ça la domination masculine, je veux être dominé.

                • Vaietsev 15 octobre 2019 14:39

                  @Orélien Péréol
                  Je répondrais à ce passage : « un autre aspect que je trouve débile, c’est que certaines femmes en viennent à se priver du meilleur de leur homme... ce qui est le plus beau dans un homme, c’est sa capacité à se « sacrifier » pour sa compagne... ce n’est pas rationnel... c’est génétique... »

                  Je suis en accord avec ce que vous dites sur le ponctionnage d’argent que la femme peut faire à celui qu’elles ont déniché ,aussi parce que plusieurs sont de celles qui aiment à se faire entretenir ,et pas que ,pour la femme ,une vie réussi ,c’est une vie ou la femme se fait entretenir ,cas contraire ,si la femme n’avait pas besoin d’argent lorsqu’elle demande à rencontrer son prince charmant ,plusieurs nombreux que vous êtes ,vous ne seriez pas seuls à militer comme vous le faisez ,car vous militez avant tout pour combler un manque ainsi que vous lisez pour combler un manque.
                  Du pourquoi lorsque l’on laisse en déshérence des citoyens , la raison en est juste que ce n’étaient pas des gens fait pour brasser un maximum d’argent mais fais pour avoir une vie digne simple (et en aucun cas pour avoir la chance de rencontrer celle qu’ils désire ),ce que ne sont pas les femme,cela n’empechait en rien à tout ceux qui vivant seul de se rincer l’oeil dans la foule et dans cette lucarne pour croire à l’impossible ,car l’espoir qui nous tient peu nous vendre ce qu’il veut ,dès l’instant ou on se sait conchier sans aucune raison ,aussi certainement parce qu’on à pas la tête de l’emploi fictif ou de ses immaculées ;
                  on sait qu’on peut nous faire rêver     tout en ayant eu un brin de soupcon sur ce qui n’arrivera jamais,quand les femmes et non la femme disent NON ,c’est NON ,car c’est la femme qui vous choisit ,et en règle générale ,la femme qui vous choisit à les dents longues et voit grand pour la suite .
                  Aussi parce qu’elle se sentent unique pour flairer les bons coups, et les intellectuelles ce qu’elles pourtant sont en infime minorité ,mais le fait est que d’avoir le bon gout pour les bonnes choses, de leur finesse qui les caracterise ,et de leur infini legereté d’être qu’elles sont car seul la femme est l’infini légereté de l’être ,elles choisiront tout ce qu’il y a de meilleur pour elles ainsi que pour leurs enfants,ce car les femmes pour une grande majorité et de plus en plus aujourd’hui ,car celle ci s’émancipe ,ont de l’ambition sur celui qu’elles voudront rencontrer,car elles commence à se découvrir tel des enfants,ce je crois que beaucoup resteront des femmes-enfants,et une femme qui se sait (,c’est comme la série télévisée qui tourne sur le net « la personne la plus dangereuse de Corse est un femme ») ça deviens extremement dangereux et ca ne tient pas en compte de ce qui peut l’entourer.
                  Elles ont réussi ,désormais en fait ,elles ne calcule plu et trace tout droit sans s’occuper de quiconque ,ça me renvoie d’ailleurs (au hasard) à ce court reportage vu sur le net ,ou des femmes cheffes d’entrprises se vantaient de n’avoir pas enfanté ; elles étaient fiers de n’être pas l’image de tout ses échecs que sont les femmes ,quand en fait ,pour la plupart de celle en réussite ,elles sont restés des personnes aigries et amers de n’avoir pu rencontrer LE GRAAL ,qu’elle cherchait par exigence car elle se savaient intellectuelles ,car c’est lorsqu’on deviens une cheffe d’entreprise que l’on comble un manque ,et ce manque vous fait avancer avec rage,ce sitot le manque combler , ne reste plus qu’a batir un empire ,et se trouver des escort boys ,un peu comme le film « Miss Sloane » ou Jessica Chastain en femme d’entreprise consomme ses fantasmes qu’elles réalise ,c’est à dire , consommer tout ce qu’elle trouve beau et facile ,quand bien meme ,Dieu ou la machine veille au grain pour celle là .

                  Voilà pourquoi la femme,de l’image que nous en avons est une hyène,en revanche ,vous citoyens de l’agoravox ,foncez !!!

                  Vous avez toute vos chances,mais prenez garde ,une galoche et elles vous avalent l’âme et tout ce qui va avec ,car la femme comme vous le savez pisse très peu assis dans un couple ,on l’appel patronne quand celle là à réaliser ses ambitions avec son hommes de monter son entreprise ,car la femme qui est une femme enfant veut jouer dans son monde à commander quand elle n’en pas à la carrure .Franchement .

                  Serge gainsbourg le disait si intelligement « les femmes c’est du chinois » ,une façon aussi de dire comme ce qui se passe à Hong-Kong « Un monde -2 états » ,c’est en fait l’image de la femme .


                • troletbuse troletbuse 24 octobre 2018 21:11

                  Ah ah l’auteur croît à la grosse manipulation de Mamoudou avec le gosse accroché au balcon par le harnais et retenu par Benalla. Un naïf


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 22:07

                    @troletbuse

                    Et Beltrame a voulu jouer les Rambo en ne mettant pas de protection,...

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 21:40

                    Une grande psychanalyste reconnaissait (janine Chasseguet-Smirgel) qu(il y avait plus de chance qu’un homme évolue ou se structure sur un mode pervers que la femme. Simplement parce que la petite fille ne sera jamais l’enfant qui lui donne l’illusion de complétude comme le fait l’enfant mâle. Autrement dit (et Philippe Vergnes) n’est plus présent sur Agora pour confirmer. Le petit garçon risque moins d’être confronté à la dépression, l’attente et la blessure narcissique nécessaire à la maturation et l’ouverture aux autres. Ils auront donc plus aisément un sentiment de complétude narcissique, seront arrogants, sûrs d’eux, de leur pouvoir et puissance, supporteront moins aisément les obstacles inhérents à l’existence (le : il suffit de traverser la rue pour trouver du travail de Macron). Mais, et c’est le paradoxe, la mère (donc la femme) est responsable de cette préférence pour le fils. Excepté si son mari (le père) s’interpose et réoriente le désir de la femme vers sa propre personne. En général, au moment où une femme a un garçon, les hommes ont souvent le sentiment de ne plus servir à rien et par conséquent le cycle se perpétue.....


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 21:43

                      vous remarquerez d’ailleurs, que Péréol ne s’adresse jamais à moi,.....une femme,....


                      • Orélien Péréol Orélien Péréol 25 octobre 2018 10:35

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                        Il n’y a aucune intention dans ce fait que vous avez remarqué. Je crois vous connaître et dans mon souvenir, nous avions déjà dialogué à propos de précédents articles.

                        En revanche, vous montrez dans cette surinterprétation, le mode de domination des femmes. Peu de gens savent qu’on peut dominer, c’est-à-dire commander les autres, obtenir d’eux ce que l’on attend et qui nous profite, par la déclaration qu’on est victime. Presque tout le monde croit que la domination se fait pas la force, par l’autorité.

                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 10:58

                        @Orélien Péréol


                        Bonjour Aurélien P., sur une autre papier j’exprime justement mon avis sur les femmes « victimaires » et culpabilisatrices,...souvent victimes de cogneurs. Vous aurez saisi,....Donc, je partage totalement vos point de vue sur la "domination. Mais le pouvoir peut être usé à bon ou mauvais escient. Résistance aux nazis, De Gaulle. ou l’inverse. Ma mère étant plutôt du genre Liz Taylor (ou simone Signoret). Pas du tout victimaire,...Aucun homme n’aurait osé lever la main sur elle. Et elle ne choisissait pas des toutous, mais des hommes résistants. Les schémas sont bien plus complexes.

                      • Orélien Péréol Orélien Péréol 25 octobre 2018 11:21

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                        J’écrivais : Les femmes sont immensément aidées dans notre société. Normal ! Elles seraient en situation de faiblesse permanente. Nombre d’associations sont subventionnées pour aider les femmes. La question du sorite peut se poser : à partir de quelle quantité d’aides un groupe défavorisé cesse de l’être ? Parce qu’enfin à force de donner plus à celles qui ont moins, elles doivent bien finir par avoir autant, voire plus que les non-femmes. Comme personne ne pose cette question, la réponse ne risque pas d’apparaître. D’autant plus que ce surcroît de forces données aux femmes leur permet d’augmenter leur capacité à se présenter comme victime, seulement victime, tout le temps victime.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 11:32

                        @Orélien Péréol


                        Tout le monde connaît mes positions sur Agora. Pas du tout féministes. Exemple : je n’autoriserais pas l’Etat à aider une femme qui a décidé de faire un enfant « toute seule ». Totalement opposée à la GPA et PMA,. Je ne vois pas pourquoi les individus devraient payer pour les « pathologies » personnelles. L’infertilité n’est PAS une maladie. Mais c’est un peu la faute de freud avec sa théorie du « penis neid ». Les femmes comperaient l’absence de cet attribut par le fait d’avoir : un enfant symbolique (cadeau) de leur père. Sauf qu’il n’avait pas prévu, que de nombreuses féministe SAUTERAIENT cette étape. Veux un bébé-pénis TOU DE SUITE. Moi pauvre petite fille défavorisée par la nature,... Petite heureusement je n’ai pas eu cette éducation. Me disant déjà : ouf, je ne devrai pas faire le service militaire et chouette, moi j’aurai des nénés,....Quant aux bébés : je préférais souvent les jeu des garçon : légos, trains électriques,...que faire areu, areu, ...Bah, au final, j’ai eu d’excellents parents (heureusement, imparfaits,...)

                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 11:34

                        Lire : compenseraient l’absence de pénis,... par un cadeau du père. Donc, très différent de l’évolution féministe : pas besoin de père,... Le hommes commencent aussi dans cette direction. Bande d’immatures,.....


                      • Ruut Ruut 24 octobre 2018 22:02
                        Merci pour cet article si vrais.


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 octobre 2018 22:05

                          C’est exactement l’inverse chez les animaux. Les femelles choisissent les mâles dominants qui sont le plus à même de chasser et protéger les petits. Chez les humains, les mâles dominants (genre Trump), feront généralement les moins bons pères et maris. Séducteurs, don-juan et s’il y a des problèmes, ils payeront pour leur divorce, choisiront les plus jolies (mannequins ou bimbos) pour leur sérail. Le darwinisme n’est pas applicable aux humains ;


                          • gaijin gaijin 25 octobre 2018 09:04

                            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                            « C’est exactement l’inverse chez les animaux. Les femelles choisissent les mâles dominants »
                            mais c’est pareil chez nous pourquoi croyez vous qu’une ferrari rouge est appelée un aspirateur a gonzesses ?
                            ( j’ai jamais eut de ferrari mais j’ai bien vu qu’il était plus facile de draguer quand j’étais en position sociale de pouvoir ....et en couple ....)
                            les femelles choisissent les reproducteurs dans la classe sociale immédiatement supérieure a la leur car elles ont deux contraintes : l’amélioration de leurs gènes d’une part et d’autre part la nécessité de ne pas rencontrer une compétitivité trop forte ( la compétitivité entre femmes est bien plus rude que celle entre hommes ) ......


                          • gaijin gaijin 25 octobre 2018 10:24

                            @arthes
                            « oui, il y aura toujours le mecs alpha qui se met en scène au centre d’un cercle de femelles »
                            a bon ce ne sont pas les femmes qui se mettent en cercle autour du mâle alpha ?
                            bien sur ce n’est pas possibles que ces parangon de perfection que sont les femmes soient dominées par leur biologie ....les hommes oui mais les femmes sont des êtres supérieurs ....j’ai bon là ?
                            bien sur pour draguer pour les mâle bêta il y a des techniques ....attendre que la femelle alpha soit « élue » et se rapprocher du mâle alpha pour « chopper » les délaissées ,on peut aussi s’occuper de la structure d’ alliance en binôme entre les femelles : celle qui va devant et la manipulatrice plus intelligente ....le truc : draguer l’une pour avoir l’autre

                            « Le darwinisme ne s’applique pas à l’humain »
                            a bon ? c’est par exemple pour ça que les femelles choisissent majoritairement des mâles plus grands .... ? a moins que bien sur comme dans le couple belluci -sarko le mâle soit un très gros alpha .....
                            l’humain de toute façon n’existe pas en tant qu’espèce .....mais c’est une autre histoire

                          • JC_Lavau JC_Lavau 25 octobre 2018 10:41

                            @arthes. BMW décapotable blanche.

                            Aspirateur à gonzesses vendu comme tel sur le bon coin.
                            Ça a si bien marché qu’il lui faut une voiture plus grande, avec place pour bébé.

                          • Shaw-Shaw #Shawford 25 octobre 2018 11:02
                            @gaijin

                            Manifestement, c’est pas la taille qui permet de se glisser en haut de la pyramide sociale. On a même tendance à être gouvernés par des nains dans toutes les acceptions possibles.
                            Considérer par quelque bout que ce soit que la perpétuation de l’espèce humaine (en tant que distinction du reste du vivant) reste subordonnée à l’amélioration de gènes physiques, c’est quand même cocasse.
                            Mais je suppose que tu voulais dire autre chose.

                          • gaijin gaijin 25 octobre 2018 14:39

                            @#Shawford
                            " Considérer par quelque bout que ce soit que la perpétuation de l’espèce humaine (en tant que distinction du reste du vivant) reste subordonnée à l’amélioration de gènes physiques, c’est quand même cocasse.Mais je suppose que tu voulais dire autre chose. « 
                            je voulais bien dire ça mais bien entendu il faut nuancer. le réel n’est pas si caricatural et par exemple un film comme idiocratie montre que le social peut orienter les choses dans le sens inverse ......néanmoins ces pulsions biologiques restent a l’ oeuvre
                             » On a même tendance à être gouvernés par des nains dans toutes les acceptions possibles.« 
                            oui mais attention a ne pas confondre une supériorité spatiale ( le singe qui est sur la plus haute branche ) avec d’autres supériorités ....l’ éthologie démontre ( et chez nous la politique ) que le mâle dominant est souvent moins avancé dans les divers domaines de l’ apprentissage de connaissances que les autres car trop occupé a maintenir sa position.
                            l’axiome du bidasse :  » le chef a toujours raison car s’il n’avait pas raison il ne serait pas chef « est donc toujours ou presque invalidé par le réel ....voir également a ce sujet le principe de peter :

                            on voit donc ici aussi que le plus élevé socialement ( donc celui qui a la plus grosse voiture et les meilleures femelles ...) est le moins » évolué « ...raison pour laquelle notre espèce arrive a régresser malgré des mécanismes censée la faire évoluer ....
                            en conclusion cette citation de jonathan swift : » la différence entre l’homme et le chien c’est que les chiens sont toujours capables de choisir les meilleurs d’entre eux pour diriger la meute "

                          • gaijin gaijin 25 octobre 2018 16:29

                            @arthes
                            « En quoi déduisez vous que je prétends que les femmes sont supérieures aux hommes ? »
                            je ne déduis pas ça ( et je sais bien que vous ne dites pas ça mais j’aime la caricature ) mais je renverse juste la perspective ....dans votre perspective c’est l’homme qui est actif et dans la mienne c’est la femme .....( en gros je suis féministe ...)

                            " Et il est où le problème à vouloir se mettre en scène, à vouloir draguer, à vouloir séduire , à vouloir plaire, à vouloir se faire aimer « le problème ? c’est que dans ces comportements il n’est pas question d’amour ...juste de manifestation en général aveugle des pulsions .....après c’est une question de point de vue général : en effet on peut considérer qu’il n’y a pas de problème a se vautrer dans l’inconscient collectif ....si j’ose dire c’est l’humanité vue par le petit bout de la rirette ...https://www.youtube.com/watch?v=7sODEAQgCb0
                            et la morale de cette morale ........ » c’est que la nature est ainsi faite « 
                            oui la nature , le hasard , la génétique ...autant de causalités équivalentes a la volonté de dieu

                             » Pour ce qui est du darwinisme, je dis que cela ne s’applique pas à l’humain« 
                            c’est bien de le dire mais si on ne s’appuie sur rien .... » « comme il ne faut pas sans cesses se comparer à l’animal, l’humain existe en tant qu’ être humain. »
                            a moins que peut être dans les grands élans d’ hallucination de 19ème siècle on se soit gourés ( genre comme sur la supériorité raciale ) et que l’on ait mal nommés notre espèce , ce qui nous masque le fait que notre espèce c’est : singes sapiens ......humain dans ce cas restant a venir et peut être en effet alors ne dépendant pas du darwinisme ....

                            « parce que je trouve cela marrant, divertissant 5mn, et que je m’en cogne . »
                            a titre personnel je n’en doute pas mais au milieu de 7 milliards de connards ( et connasses restons politiquement corrects ) fonçant comme un train fou dans un virage il est peu probable que l’on continue a s’en cogner encore longtemps. il est urgent de prendre conscience des déterminismes , a moins que bien sur ......il ne soit déjà trop tard
                            auquel cas il ne nous reste plus qu’a danser sur les tombes , ultime manifestation des cultures décadentes. minuit moins 5 avant la grande extinction :

                             smiley smiley

                          • gaijin gaijin 25 octobre 2018 17:12

                            @gaijin
                            je ne résiste pas a l’envie de vous proposer ça :

                            alors bien sur , si j’avais du talent j’en aurais fait une fable que j’aurais appelée«  la belle et le showman » mais comme je suis un homme moderne avec des outils le talent n’est plus nécessaire... en deux clics t’y est ....voilà ....
                            et forcément a la fin reste LA question .....


                          • gaijin gaijin 26 octobre 2018 09:47

                            @arthes
                            « A la fin on se demande si ils se sont revus ? »
                            et oui ça se résume a ça : « est ce qu’il l’ a pécho ? » ( vous avez l’élégance de le dire autrement )
                            « Quant à Darwin, je ne remet pas en cause ses travaux, mais l’interprétation..... »
                            oui l’interprétation délirante des libéraux bien sur n’est pas a suivre mais ce n’est pas la question
                            la question c’est bien celle des déterminismes biologiques ( indépendamment même de darwin qui n’a rien inventé j’y reviens a la fin de ce post )

                            « Donc, faut changer de système sociétal, pt’être qu’on en arrive au bout, vous ne pensez pas ?C’est pour cela que oui, il faut repenser l’homme, plus exactement qu’il se « repense » lui même , en profondeur. »
                            tout a fait il faut que l’homme se repense mais il ne le fait alors qu’il a tous les éléments pourquoi ? en partie parce qu’il se pense en tant qu’être finit d’où la nécessité de revenir sur les illusions précédentes : le singe sapiens ....retour a la réalité des faits si on veut aller où que ce soit il faut déjà établir où on est .....sur une carte c’est basique mais maintenant que le gps pense pour vous qui va savoir encore utiliser une carte ? « 
                             » mais ce « moi/je » il fiche un de ces bordels !!!« 
                            eh oui ! mais d’où viens ce moi-je ? en laissant darwin de coté voilà le point de vue de ikkyu maitre zen du 12ème siècle : » l’agitation des forces biologiques dans la maison du vide fait croire a la personnalité et au moi .......« 
                            retour au déterminisme biologique et a notre question du début LA question : est ce qu’il l’a pécho ?
                            20’ d’émission luchini ( énorme talent j’adore ) on parle littérature, nature de la vocation etc et a la fin : paf smiley retour a la biologie
                            c’est pas du déterminisme ça ?
                             » mais voyez vous, cela ne fait pas plus de moi une espèèce de singe, que je ne suis une espèce de poisson si l’on se réfère à des périodes encore plus reculées, où un végétal « 
                            mais si bien sur vous êtes tout cela .....et peut être un peu plus j’espère mais ce n’est pas de vous que je parle .....je parle du standard de l’humain moyen réduit a son plus petit dénominateur commun car nous sommes aussi cela et englués la dedans qu’on le veuille ou pas ....( et sortir du moi-je implique entre autre de prendre conscience de la réalité de l’épaisseur du nous .....)
                            mais revenons a luchini et observez la scène : qui commence le jeu ? c’est la fille pas le gars ...elle mouille sa petite culotte devant ce type génial alors que comme il dit de lui même : ton problème c’est qu’on ne sait pas si tu est sexué ...est ce que ailleurs devant le même mec avec le même talent mais pas sous les sun light des plateaux elle l’aurait trouvé attirant ? pas sur ...( on ne peut pas savoir mais d’expérience pas sur ) .....donc la fille elle est là elle minaude et l’autre qu’est ce qu’il fait ? il y va ...que peut il faire d’autre ?

                            brel ( autre immense talent ) chantait ça :
                             » vas y pas gaston "....mais l’autre il y va ...forcément il y va ....
                            et nous on fait quoi ? on se demande s’il l’a pécho .... smiley
                            et pourquoi ? parce que dans la société primitive des singes sapiens savoir qui couche avec qui est fondamental voilà pourquoi ( si je taquine la femelle du mâle dominant gare a moi et si la femelle veut le gars elle doit savoir qui est la concurrence , les femelles sont bien plus impitoyables au combat que les mâles etc .....)
                            pas de darwinisme ? vraiment ? non mais allo......t’est une fille et t’a pas de cheveux ?


                          • gaijin gaijin 26 octobre 2018 18:24

                            @arthes
                            " c est une considération par rapport à la carte génétique ou un point de vue philosophique, voire les deux qui vous le fait dire ? "pas la philo c’est sur c’est pas mon truc mais la génétique oui l’éthologie oui et aussi l’histoire de l’humanité , de la spiritualité , de l’ésotérisme .....ça serait long a expliquer mais au final tout cela converge .....vous vous êtes demandée quel est la différence entre les autres espèces de singe et la notre ? bcp l’on fait et toutes les hypothèses sont tombées : pas le rire , ni les outils, ni la politique ( on n’a encore rien inventé qui n’existe pas chez les autres singes ) , ni le langage ( les singes les plus doués on maitrisé plus de 500 mots et encore mieux sont capables de créer de nouveaux mots par association ) ni l’empathie y compris envers d’autres espèces , ni la culture , ni le meurtre , ni l’usage d’armes pour tuer , ni les capacités cognitives ( ils nous écrasent en résolution de problèmes, mémoire de travail et perception spatiale ....) .........le dernier bastion est tombé en silence il y a quelques années : on a observé des comportements de type religieux dans un groupe de chimpanzés ( difficile de savoir ce qu’ils ont en tête car s’il peuvent apprendre a parler notre langue nous ne pouvons pas faire l’inverse ) . il est pourtant évident que notre espèce se différencie .....j’ai finit par trouver en quoi mais en ferrez vous autant ?
                            " « Tiens, un homme intelligent et joueur, cultive toussa, mais bon, surtout joueur, est ce que je pourrais le seduire moi ? »Non pas que je me mette en rivalité, ca n existe pas chez moi,....sauf, que le but et le moteur ne sont pas une fornication génitale in fine, mais une fecondation reciproque et constante de l esprit , « ben tient smiley smiley ....vous rationalisez mais ce n’est là qu’une manifestation de l’instinct de compétition des femelles très important chez nous et nos cousins chimpanzés ( il y a des femelles alpha aussi ...)

                            savez vous que les neuro sciences ont démontré qu’une décision se prenait avant que le cerveau ait commencé a bosser ?( une affaire de micro seconde ) cad qu’on décide d’abord et qu’ensuite on rationalise .....
                             » .L instinct animal spiritualise, c est fun« 
                            c’est fun ? oui mais ça reste de l’instinct animal ......vous croyez que la première guenon qui drague elle trouve pas ça fun ??? l’excitation que vous ressentez dans un grand 8 a 10 millions d’euros est la même que celle du singe qui se balance dans les branches .....vous pouvez complexifier les outils et rationaliser les comportements autant que vous voudrez on en revient toujours a la même chose : vous faites partie de l’espèce des singes sapiens et votre moteur c’est le darwinisme c’est comme ça depuis qu’une première cellule a » décidé " d’inventer la reproduction sexuée une même pulsion qui nous anime depuis les temps immémoriaux ..........

                          • Shaw-Shaw #Shawford 26 octobre 2018 18:31
                            @gaijin

                            Y’a un truc qu’on peut faire et pas eux (ou tout du moins pas encore), on peut faire sauter la planète et éradiquer toute vie, même sauvage évoluée ! smiley smiley smiley

                          • gaijin gaijin 26 octobre 2018 18:44

                            @#Shawford
                            oui on a de meilleurs outils c’est évident mais en quoi est ce différent de se mettre a plusieurs avec des batons pour tuer un autre singe ?


                          • Shaw-Shaw #Shawford 26 octobre 2018 19:02
                            @gaijin

                            Quoi qu’il arrive, comme tu es dans une dialectique purement matérialiste et mécaniciste ici, j’aurai du mal à te trouver quelque chose qui puisse coller avec ton raisonnement.
                            Car me plaçant pour ma part dans une perspective agnostique, je m’en remets toujours à la conscience, lien avec cette réalité physique sans en être de mon point de vue le produit.

                            J’intègre tout le cheminement évolutif et ne trouve rien à redire à tes développements, je dénie à l’espèce humaine dans le même temps toute forme de supériorité sur quoi que ce soit, mais je considéré cependant que le cheminement de la vie/nature/Univers se doit de nous amener ici et maintenant pour jouer un rôle de transistor universel, dans un Univers dont la finitude est déterminée exclusivement par cette relation à la conscience, comme lien entre le tout, le un et le rien.

                            Partant ça fait pas avancer notre smilblick pour tes singes, mais je pense à tout le moins que chaque conscience identifiée comme telle agrège toutes ces trajectoires, ces éléments constitutifs de la vie, comme autant d’expérience, de la séduction o la raison et tutti quanti autour. smiley


                          • JC_Lavau JC_Lavau 26 octobre 2018 19:05

                            @#Shawford. Ah ? Tu peux faire cela, toi ?

                            Moi non plus.

                          • Shaw-Shaw #Shawford 26 octobre 2018 19:12
                            @JC_Lavau

                            Je fais pas, je le pense, peut être et même sans doute à tort.
                            Je m’autorise juste à donner un sens à ma vie, et surtout je dénie à quiconque le droit de m’imposer son sens de la vie, de même que d’autres puissent s’autoriser à l’imposer à quiconque.
                            Toi tu penses rien ? Sauf à enfiler les particules ? ? Ça m’étonne pas ! smiley smiley

                          • JC_Lavau JC_Lavau 26 octobre 2018 19:21

                            @#Shawford. J’insiste :  Ah ? Tu peux faire cela, toi ?

                            « faire sauter la planète et éradiquer toute vie » ? 
                            Moi non plus.

                          • Shaw-Shaw #Shawford 26 octobre 2018 19:24
                            @JC_Lavau

                            Bon, je reformule : « éradiquer temporairement toute forme de vie évoluée sur la planète ».
                            Il est content le JC, ou il peut encore ratiociner sur ce nouvel énoncé ?

                          • gaijin gaijin 26 octobre 2018 19:59

                            @#Shawford

                            « je m’en remets toujours à la conscience »
                            mais bien entendu !!! smiley je partage tout a fait , a 2000%
                            mais tu commence par la fin.....
                            la conscience échappe au darwinisme car elle doit être une volonté individuelle ( même si dans l’égrégore les progrès individuels profitent a tous )
                            les déterminismes existent mais j’ai le choix de les exprimer ou pas ......ne pas faire ce choix impliquant leur être soumit . c’est la fin de mon histoire de singe : l’avènement de l’humain, mais c’est un« saut quantique » a réaliser, équivalent a celui du premier poisson qui a « décidé » de se faire pousser des poumons pour respirer hors de l’eau

                          • JC_Lavau JC_Lavau 26 octobre 2018 20:03

                            @gaijin. Tes connaissances en biologie sont, hm... surprenantes.


                          • Shaw-Shaw #Shawford 26 octobre 2018 20:42

                            @gaijin

                            Tss tss tss, Bouddha tu vas pas (re)commencer à me parler de fin de quoi que ce soit. smiley

                            Gagnons du temps, comme d’hab dissertons du juste milieu. smiley smiley


                          • gaijin gaijin 27 octobre 2018 07:10

                            @JC_Lavau
                            si vous parlez de mon point de vue sur les poissons bien évidemment c’est une métaphore sinon n’hésitez pas a approfondir .....


                          • gaijin gaijin 27 octobre 2018 07:21

                            @#Shawford

                            je radote ? smiley j’en ai bien peur .....c’est notre travers a nous autres vieux magiciens smiley
                            mais la fin c’est aussi le commencement .....( yi king 64 ) et quand on a le commencement et la fin ....
                            il y à toutefois un mystère : l’émergence de la conscience : comment pour la première foi un singe sapiens se trouve propulsé hors de la caverne ..........

                          • Shaw-Shaw #Shawford 27 octobre 2018 10:38
                            @gaijin

                            ... parce que c’était couru d’avance !? smiley

                            A tout le moins, la prétention des scientistes à devoir établir qu’ils finiront forcément par trouver ce pivot, est la révélation de leur soumission à un dogme.

                            Il y a là en effet un paradoxe insoluble pour eux :

                            - soit on est dans l’entropie et le mécanicisme, et alors on doit à une certaine oraison (la longueur du délai importe en fait peu) forcément pouvoir percer les clés du fonctionnement de la vie/conscience pour la reproduire à l’identique ou quasi à...

                            - soit il y a quelque chose d’unique, spécifique, in-reproductible et partant qui transcende nécessairement le continuum matériel et mécaniste qui pour ces scientistes constitue l’unique façon possible de concevoir l’Univers.

                            Partant, pemile, un des monsieur je sais tout d’AV, était pas foutu hier soir -et comme d’habitude- de répondre au questionnement suivant  :https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/transition-energetique-ou-retour-208854#forum5333938 

                            A l’instar de ses semblables il fuit par tous les expédients possibles l’oxymore auquel amène leur raisonnement dès qu’on parle de l’IA !  smiley

                          • JC_Lavau JC_Lavau 27 octobre 2018 11:10

                            @#Shawford. Comme au Petit Nicolas dessiné par Sempé, on t’attribuera le prix d’éloquence, récompensant la quantité, et pas la qualité.


                          • Shaw-Shaw #Shawford 27 octobre 2018 11:24
                            @JC_Lavau

                            Pour ta part on saluera l’économie de moyens, mais surement pas l’aspect concluant de ta réplique !

                          • gaijin gaijin 27 octobre 2018 13:11

                            @#Shawford

                            « ... parce que c’était couru d’avance !? »
                            je n’en sais rien mon cher .....je n’ai pas autant de prétention que ça, je constate et puis c’est tout mais c’est déjà pas mal ...je laisse a d’autres les considérations sur la nature de dieu et le sexe des anges je me contente d’être capable de constater que nager a contre courant ....fatigue ....

                          • Shaw-Shaw #Shawford 27 octobre 2018 14:05
                            @gaijin

                            Ne pas se contenter du pédiluve, c’est clair, c’est la base ! smiley smiley

                          • RexImperator XV 28 octobre 2018 01:45

                            @arthes

                            18h24 le 26 ?

                          • gaijin gaijin 28 octobre 2018 10:03

                            @arthes

                            superficiel ?non je caricature un peu pour aller plus vite mais comprendre la pulsion du biologique n’a rien de superficiel , ça ne vous plait pas , ça ne vous intéresse pas ok mais c’est capital .....
                            « Et seul l homme à la curiosité et la volonte de vouloir percer ce mystere. Pourquoi ? »
                            la curiosité de percer le mystère ? et vous connaissez combien de personnes que ça concerne ?
                            je veut dire vraiment .....pas une heure par semaine ou dans une discussion de salon ....qui ait consacré sa vie a ça .....moi j’en ait croisé très exactement 1 ( avec moi ça fait 2 ) j’ai 50 balais, je suis au boulot depuis mes 18, j’ai été partout dans les mouvements spirituels , ésotériques, new age , traditionnels , shamanistes ...... partout j’ai vu des singes sapiens, certains bien sur un peu plus questionants que d’autres mais pas au point de descendre de leur branche, pas au point de de renoncer a leur pulsion , pas au point de renoncer a leur aptitude simienne a l’imitation ( l’imitation d’un maitre spirituel étant toujours la même chose ) et je ne vous parle même pas des imposteurs ceux qui font semblant de , écrivent des livres, font des conférences .....en sachant très bien que personne ne comprendra qu’il ne s’agit que d’une nouvelle façon d’agiter sa branche ....alors bien sur la question existe .....et la réponse aussi mais comme je le disait plus haut a shaw c’est la fin de l’histoire : la conscience de soi émerge, la conscience de soi en tant qu’être conscient mais le plus souvent elle n’émerge pas ....pourquoi ? pourquoi n’émerge t’elle pas ..... ?
                            vous vous souvenez de la série kungfu avec david caradine ?
                            « -maitre comment se fait il que vous entendiez ces choses ?
                            - et comment se fait il que tu ne les entendes pas ? »

                            la conscience de soi en tant qu’être conscient ....mais ça ne n’est pas sapiens ....
                            homo sapiens sapiens ...qui sait qu’il sait .....mais le savoir c’est de l’imitation bcp d’imitation accumulée au fil des millénaires qui forme des cultures compliquées , sclérosées par l’amoncellement des coprolithes de la pensée ....mais c’est rien de plus que du simiens ....
                            krishnamurti* disait : « l’intelligence commence quand la pensée prend conscience qu’elle est incapable de créer quoi que ce soit de nouveau »
                            comprenez vous ?

                            * et bien sur citer un maitre spirituel c’est du simiens mais ça marche .....l’argument d’ autorité c’est du darwinisme

                          • moebius 25 octobre 2018 01:06

                            je suis un pessimiste ;  l’homme est mauvais par nature parce que sa bonte il ne la doit qu’a son travail et pas l’inverse. Doit persister dans son effort pour etre meilleur qu’il n’est  Voila tout 


                            • moebius 25 octobre 2018 01:36

                              je ne sais pas qui de l’homme ou de la femme se sacrifie le plus ou qui doit faire porter le chapeau ou la culotte a l’autre Je me mefie comme de la peste des gens qui se sacrifie pour moi et qui donc et implore quelque chose en retour dont je ne peux connaitre ni la nature ni le prix ...et puis de toute maniere je n’ai pas les moyens de payer et de negocier. Personne ne les a et 30 talens me semble derisoire a faire cesser la dette infinie et donc.... on restera comme deux cons qui s’aiment dans ce putain de sacrifice n’est ce pas ? et on finira peut etre par s’y faire comme tout le monde ...


                              • placide21 25 octobre 2018 07:58

                                Il ne semble n’y avoir qu’un seul type de femme sur ce forum , et c’est le modèle casse c...... , est ce la monoculture de ce pays ? Les autres se maquillent ?


                                • gaijin gaijin 25 octobre 2018 08:55
                                  dire du mal des femmes c’est du sexisme
                                  dire du mal des hommes c’est du féminisme ......

                                  • Goldored Goldored 25 octobre 2018 09:04

                                    Quel discours de pleureuse ! On a peur de perdre ses couilles ?


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 11:07

                                      J’ai une certaine connaissance de la psychologie masculine. Leur gros problème : l’identification au père. S’identifier est une position risquée parce cela met le garçon en position disons féminine et soumise. Les grecs savaient parfaitement ce qu’il en était de la formation et de l’initiation. Et contrairement à ce que l’on s’imagine, s’il y avait simulacre de « pénétration », elle n’était pas effective. Mais pour PLATON, les hommes les plus élevés dans la hiérarchie n’étaient pas les guerriers, mais les instructeurs et les philosophes,.Ceux qui détenaient le : SAVOIR. ..pas la plus grosse,....


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 11:12

                                        ’ai une certaine connaissance de la psychologie masculine. Leur gros problème : l’identification au père. S’identifier est une position risquée parce que cela met le garçon en position disons féminine et soumise. Les grecs savaient parfaitement ce qu’il en était de la formation et de l’initiation. Et contrairement à ce que l’on s’imagine, s’il y avait simulacre de « pénétration », elle n’était pas effective. Mais pour PLATON, les hommes les plus élevés dans la hiérarchie n’étaient pas les guerriers, mais les instructeurs et les philosophes,.Ceux qui détenaient le : SAVOIR. ..pas la plus grosse,...C’est César et ses légions qui ont introduit l’idée de domination phallique,...Les femmes intelligentes ne choisissent pas les barakis, mais les plus intelligents, et instruits. C’est un peu le cas chez les loups. Le dominant, n’est pas nécessairement, le plus agressif, mais le plus rusé,.... Quant aux femmes à l’époque des grecs, celles qui dominaient par leur savoir, avaient le statut d’hétaïre, de prophétesses,... Ce qui fut reproché à Périclès,....


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 11:39

                                          Pour moi, c’est clair : un homme, ou une femme qui décide« nt » de faire un enfant en sautant le tiers sont des : pervers. Et l’ETAT de participer à cette perversion,....


                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 11:53

                                            En conclusion Aurélien Péréol, le problème n’est pas à prendre dans une opposition homme-femme (les deux étant liés). Mais dans la prédominance dans la société de la perversion sur un modèle éthique et par conséquent : soumis aux lois de la nature et des cycles naturels,....C’est bien l’inverse : le phallique (même manipulé par les femmes) domine sur la nature. Une société bien gérée intégre l’idée très morale : chaque chose en son temps ou le fruit est trop vert,....Et qui est le plus pressé de sauter les étapes dans la vie : l’homme ou la femme ? Je ne prendrai pas position,....Normalement, le père devait justement être cette horloge du temps. Mais c’est la nature (la femme qui est cyclique). C’est le paradoxe du signe du capricorne (le temps, les saisons, Saturne). C’est un signe féminin, mais représentant le phallus,...la verticalité. Donc, coupons la poire en deux (pourquoi pas la pomme,...,). 


                                            • Orélien Péréol Orélien Péréol 25 octobre 2018 12:25

                                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                              Je n’ai pas le temps de lire attentivement votre commentaire, je le ferai plus tard, mais en deux mots ultra rapides : les réflexions en termes de nous et eux (ici elles et eux) ne peuvent conduire qu’à la majoration des divisions et à l’attribution de bons et mauvais points... Nous sommes tous nés d’une femme et d’un homme. Ce devrait être la considération de base.

                                              En contre avec vous : je ne sais pas ce qu’est une « société bien gérée » je ne sais même pas si on peut gérer les sociétés. Je cherche à dire comment les chose se passent avec l’idée qu’on pourrait se servir de ces analyses pour diminuer les tensions. Juste diminuer les tensions, ce serait déjà formidable.
                                              Je ne connais rien à l’astrologie et m’y intéresse guère, mais je suis Capricorne. Bon.

                                              Je vous remercie de discuter, d’argumenter, sur un ton sympathique. C’est très rare.

                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 octobre 2018 12:56

                                              L’astrologie que pratiquait les anciens a beaucoup à voir avec la mythologie. Elle aurait une réponse à donner à la problématique que vous abordez : le YIN et le YANG. Sagittaire ascendant capricorne.


                                            • Samson Samson 27 octobre 2018 23:20

                                              Si même l’invention du test ADN identifiant de manière irréfutable le « père biologique » signe officiellement le faire-part de décès du Patriarcat - et de toutes les institutions et valeurs qui en organisaient le fonctionnement (mariage, religion, patronyme, héritage, ...), nous assistons maintenant aux derniers soubresauts (parfois fort violents : #MeToo, #jihad, #Trump, ...) de son agonie.
                                              Quand l’exigence d’égalité en droit notamment portée par le féminisme est - tant institutionnellement que dans nos quotidiens - encore loin d’être effective, Je ne m’en plaindrai personnellement pas !

                                              Plus questionnant m’apparaît le glissement opéré d’une revendication légitime d’égalité entre les genres à la négation même de toute spécificité genrée de l’identité, de la « normalité » du caractère hétérosexuel constituant le noyau de la cellule familiale, ...

                                              Si - pourvu qu’il y ait accord entre partenaires - je considère parfaitement légitime que chaque individu soit libre de ses choix en matières affective et/ou sexuelle, nier toute différence biologique, psychologique ou culturelle liée au genre afin de ne pas atrocement stigmatiser les nouvelles « minorités sexuelles » émergentes - quitte à revendiquer ensuite au nom de l’égalité en droit la consommation de la GPA pour les couples masculins ou trans disposant de suffisamment de puissance financière pour louer un ventre (de femme bien sûr, mais à ce stade, on n’en est plus à une contradiction près !) - totalement délirant ! Tout comme l’industrialisation et la commercialisation en éprouvettes du processus reproductif humain par les start-up du capitalisme bio-tech qui l’objectiveront et le confisqueront à coup de normes ISO pour mieux s’assurer le monopole du marché ! Welcome in « Brave New World » ! smiley

                                              Quand il devient normal que toute question d’identité genrée soit gommée tant du discours de l’intelligentsia médiatique que par les nouveaux programmes « pédagogiques », quoi de plus « tendance » que de vomir le mâle et le genre masculin - assimilés à la très grosse louche à toutes les horreurs et outrances associées aux  8.000 ans de l’ère patriarcale maintenant révolue : c’est la rançon du progressisme ! smiley smiley smiley

                                              Je doute qu’au final les femmes y trouvent plus leur compte que les hommes !



                                              En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley

                                              • Samson Samson 27 octobre 2018 23:57

                                                @Samson
                                                PS :
                                                Le test ADN déterminant la « paternité biologique » signe le terme du système patriarcal car l’émergence du Patriarcat repose sur la compréhension du lien entre accouplement et reproduction (d’après Robert Graves, dans son introduction aux Mythes Grecs !). Contrairement à l’évidence de la filiation matrilinéaire (Jean et Patricia sont les enfants de Marcelle), la filiation patrilinéaire qui s’y substitue est - l’hérédité dépendant comme chacun sait depuis avant Mendel « de nombreux facteurs » smiley -, toujours hypothétique ou putatif, d’où la nécessité d’institutions pour l’organiser (mariage, transmission du patronyme, lois et droits, invention de l’écriture pour les transcrire et les pérenniser, ...)
                                                La notion même de paternité « biologique » abolit tout le système ! smiley


                                              • JC_Lavau JC_Lavau 28 octobre 2018 00:27

                                                @Samson. Ah ? Ni « horreurs » ni « outrances » associées au matriarcat ? 

                                                Mais alors, à quoi répondait-il, le coup de pub du sacrifice d’Abraham, sinon que désormais, on n’égorgerait plus les fils mâles premiers-nés ?

                                                En tant que fils mâle premier né, j’ai de grosses grosses objections personnelles aux sacrifices humains revenus avec le triomphe du matriarcat.



                                              • RexImperator XV 28 octobre 2018 00:51

                                                @XV
                                                Vos seres en la Liberta per vos en per vos Infant
                                                Vos seres les libre Suldat que los Pays defendant
                                                Gardia Volian ! - Vos seres multes Fortunes, Vo Signor recompansan
                                                Brandese vos anctes Armas, l’Enemi vindic seran
                                                Soyes brevan ! - Es per une Sancta Causa que vos entra engagear
                                                Liberante la Coleïra, contre los que asseïgear



                                              • rpplbis rpplbis 7 novembre 2018 16:21

                                                J’ai noté des ostracismes de ce type il y a longtemps

                                                "Le 8 mars, (2017) Geneviève Brisac parle des hommes dans des termes inacceptables pour toutes autres catégories d’humains, (les homos par exemple, pour ne citer qu’eux). On est tellement habitués à entendre cette présentation identitaire des hommes en guerriers un peu stupides, que cela ne s’entend plus. Je cite : « parce que nous les femmes on sait » ; « si la question des femmes est si oiseuse, c’est que l’arrogance masculine en a fait une querelle ». Notez qu’on ne peut pas dire la femme parce que les femmes sont tellement diverses, n’est-ce pas ?, mais on peut parler de l’arrogance masculine.

                                                (...)

                                                Côté femme, c’est merveilleux : le mouvement des femmes est « inventif, créatif, fantaisiste avec un sens du jeu »… Simone de Beauvoir est « formidable, énergique, elle a un côté « je regarde les choses en face, j’ai pas peur des mots et j’les dis », elle a un sens du réel…etc. un sens de la vie tout simplement… »

                                                "

                                                https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/batir-la-figure-de-l-autre-en-190552


                                                • Orélien Péréol Orélien Péréol 14 janvier 2019 12:34

                                                  J’ai écrit ce mot au médiateur de France Inter.

                                                  Bonjour,
                                                  Ségolène Royal était dans la matinale du 11 janvier dernier. A la fin de l’interview, avec la transition « un dernier mot », Nicolas Demorand lui demande son avis sur le fait que l’écrivain Yann Moix ai déclaré ne pas désirer les femmes de plus de 50 ans. Ségolène Royal parle de bêtise, misogynie... elle est insultante envers Yann Moix, grand éclat de rire... Dans le même sens, Laure Adler a laissé son invité dire que les hommes étaient des tueurs, qu’ils devaient s’en rendre compte et que les femmes donnaient la vie. Vous trouvez vraiment que les hommes sont des tueurs ? Ce n’est pas une bêtise ? Si les hommes sont des tueurs, que peut-on en faire ? Les condamnations identitaires sont interdites en France.
                                                  Je demande un droit de réponse sur ces deux faits dont la convergence est terrible pour les hommes.
                                                  Orélien Péréol


                                                  • JC_Lavau JC_Lavau 14 janvier 2019 13:14

                                                    @Orélien Péréol. Wi mais pas grave : c’est rien que des mâles.


                                                  • Orélien Péréol Orélien Péréol 12 mai 2019 23:28

                                                    J’ai trouvé un discours qui dit du bien d’un homme, de Cédric de Pierrepont. C’est sa compagne qui trouve que c’était un homme parfait. Mes condoléances Madame.

                                                    http://www.leparisien.fr/faits-divers/j-ai-perdu-un-homme-parfait-la-compagne-d-un-soldat-francais-tue-au-burkina-faso-12-05-2019-8070594.php#xtor=AD-1481423552


                                                    • Orélien Péréol Orélien Péréol 5 juin 2019 12:55

                                                      Le Monde titre : « Face aux accusations de viol, Neymar aggrave son cas en tentant de se défendre »

                                                      Voici ma réaction qui ne passe pas, à l’heure actuelle, pour des raisons techniques

                                                      Donc, il vaudrait mieux qu’il ne se défendît pas. Ce n’est pas la mauvaise qualité de ses arguments qui est problématique, c’est le fait de se défendre.
                                                      On ne saurait mieux dire la culpabilité a priori des hommes. En principe, il y a une présomption d’innocence jusqu’au jugement. Les hommes, n’y comptez plus. En principe, les condamnations identitaires sont punies par la loi. Nous disons racisme et « racisme anti ceci-cela ». Le racisme anti H, non seulement n’est pas interdit, mais recommandé et pratiqué par le gouvernement lui-même (campagnes publicitaires à propos du harcèlement, les hommes dessinés en requins, en ours... seules les femmes ont droit à l’humanité).
                                                      Alors que certains groupes sont protégés par « n’allez pas dire qu’ils sont tous comme ça », on répète que le comportement des pires hommes est de tout temps, dans tous les milieux, dans toutes les classes sociales, que ce pourrait être n’importe qui.
                                                      Nous devons, en cette matière, retrouver nos principes.


                                                      • Orélien Péréol Orélien Péréol 8 juin 2019 10:14

                                                        Les hommes ne vont pas voir un spectacle sur l’avortement.

                                                        Article d’Anne Diatkine dans Libération - 6 juin 2019  :

                                                        "Il semblerait qu’il y ait plus de femmes que d’hommes qui poussent la porte du Vieux-Colombier, à Paris (VIe), pour aller voir Hors la loi« , (...)

                                                        Puis, elle prête aux hommes qui ne peuvent se défendre l’idée que l’avortement serait »une affaire de femmes, voire de bonnes femmes ". Qu’est-ce qu’elle en sait ?

                                                        "Faut-il encore aujourd’hui convaincre les hommes qu’il ne s’agit pas d’une affaire de femmes, voire de bonnes femmes ?"

                                                        N’hésitez pas à dire du mal des hommes, en abondance et non-stop, à propos de tout, n’hésitez pas.


                                                        • Orélien Péréol Orélien Péréol 4 juillet 2019 10:14

                                                          Philippe Labro vend la mèche innocemment dans Cnews du 28 juin : « une équipe de foot féminine, dont le jeu, jusqu’ici n’a pas forcément été jusqu’ici extraordinaire. (Pardon, j’ai péché : j’ai osé émettre une petite réserve !) »

                                                          Une réserve, qui est déjà un diminutif de critique,

                                                          une petite réserve... c’est déjà trop

                                                          c’est religieux (péché)

                                                          moral (pardon : c’est une offense, il ne s’excuse pas, on s’excuse d’une erreur et on demande pardon d’une offense, d’une agression qui humilie)


                                                          • Orélien Péréol Orélien Péréol 4 juillet 2019 10:31

                                                            @Orélien Péréol Je vais rajouter une second commentaire. Il se peut que l’engouement pour le foot féminin tombe assez vite, comme un feu de paille ne dure pas. Un match de foot contient peu d’événements, il y a beaucoup de sable et rares sont les pépites. Avec des femmes qui courent moins vite et frappent moins fort dans la balle, le jeu féminin pourrait « n’être pas forcément extraordinaire » assez souvent, voire tout le temps. Je n’en sais rien. Je m’ennuie à regarder du foot à la télévision, je ne dépasse pas 2’.
                                                            Dans Paris-Match, on trouve :
                                                            « Selon des chercheurs norvégiens de l’université de Trondheim, ce sport est plus difficile pour les femmes car ses règles sont prévues pour des hommes. Dimensions du terrain et des cages, poids du ballon, durée de match. La vitesse, l’endurance, la force musculaire sont différentes entre les deux sexes. Les hommes mesurent, en moyenne, de 10 à 15 cm de plus que les femmes, font quatre pointures de plus, et pèsent 10 kilos de plus. »

                                                            Il nous faut des chercheurs norvégiens pour dire ça ?

                                                            C’était ma rubrique, les femmes : en dire du bien, sinon, c’est pécher. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès