• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Où est la gauche ?

Où est la gauche ?

On peut sérieusement s’interroger sur le fait que la Gauche, celle avec un Grand G ait disparu des radars. C’est un phénomène connu chaque fois que le Parti Socialiste arrive au pouvoir, la Gauche se dissout… elle laisse l’espace public aux mains de la droite et de l’extrême droite.

Il a suffi de quelques dizaines de milliers de manifestants de droite (et d’extrême droite) pour que le gouvernement se précipite et retire son texte sur la famille. Ne revenons pas sur l’incongruité à retirer un texte pour motif de contestation d’éléments n’y figurant pas… tout cela sur fond d’une présence massive dans les médias sur les thèmes de la gestion pour autrui (GPA), de théorie des genres, d’ouvrages pour enfants sur le thème Tous à poil et autres balivernes, balivernes qui tournent en boucle et impactent fortement l’opinion.

Dans tout cela où est la gauche ? Il y a peu ce sont des milliers de gens défilant tranquillement tout un après-midi à Paris en criant « Les juifs hors de France » où est la gauche ? Il y a, un certain temps certes, où suite à la profanation d’un cimetière Juif à Carpentras, toute la gauche en quelques jours paralysait les grandes artères de Paris dans un gigantesque cortège, dont le Président de la république de l’époque, François Mitterrand, prenait la tête pendant quelques instants. C’était il y a bien longtemps.

Aujourd’hui… silence radio. Bon, ce n’est pas un appel à la grève générale que je lance. Le capitalisme a inventé le crédit pour s’aliéner les classes laborieuses. Mais, si la droite trouve le temps un dimanche après-midi pour manifester ses opinions, je pense que la gauche peut tout aussi bien faire, voire mieux un samedi après-midi. Le droit à manifester est constitutionnel… Alors ? Il a prouvé (pas à tous les coups) son efficacité dans le retrait de plusieurs réformes de droite comme de gauche.

Non les centrales syndicales s’enlisent dans des querelles internes, les partis de gauche ont autres choses à faire et les grandes associations publient des communiqués d’indignation et Basta. Que le gouvernement ait autre chose à faire, on le comprend, ils ont choisi d’aller au charbon et c’est respectable. Mais rien n’aurait dû empêcher que le 1er ministre où le Président monte solennellement au créneau pour dénoncer ces dérives. Le Parti Socialiste est un parti au gouvernement, on comprend que cela le paralyse. Mais sur ce thème, le 1er secrétaire, Harlem Désir, aurait pu dénoncer et organiser des contacts à gauche pour préparer la riposte. Ils sont où le radicaux de gauche, les communistes, les Front de Gauche, les verts, les altermondialistes, les amis de Jean-Pierre Chevènement et autres ?

On entend des banquiers dirent tranquillement que pour sortir la France de la crise économique il suffit de baisser le SMIC de 20 % … Où sont les autorités morales, politiques , intellectuelles et religieuses pour crier leur indignation ? Comment cela pour résoudre la crise, Messieurs, il faut encore plus étrangler les plus pauvres de la société, les smicards ? Cela est dit, répété par les journalistes, sans qu’il n’y ait personne pour hurler à l’indignation. Après-guerre, l’Abbé Pierre n’y était pas allé par quatre chemins, il a pris d’assaut les médias, les politique et l’opinion publique pour dénoncer la situation des sans-logis.

On voit Monseigneur Philippe Barbarin, Primat des gaules défiler avec la droite catholique à Lyon pour, parait-il défendre la famille. Je ne l’ai pas entendu s’insurger contre cette indigne attaque à l’encontre des smicards. Honte à lui !

Pendant ce temps, la gauche se cache, elle est en campagne pour les municipales et l’on voit à Paris des professions de foi des deux bords, raconter au fond la même chose : « tout le monde il est beau, il est gentil », pas de sigle de parti, ni de mention PS ou UMP. Ils se cachent tous…

La base, elle récrimine et procrastine… , mais elle ne prend pas son destin en main, même pas une demi-journée pour ses idéaux et quelques kilomètres de marche à pied.

Bref, difficile au gouvernement de faire face aux offensives éclairs de la droite et aux cortèges de protestation, sans soutien populaire pour « peser » sur les décisions et des manifestations à répétition de la droite qui font sans cesse la une des journaux. Alors camarade, encore un effort, sortez les godillots et les pancartes, prenez des parapluies et marchez, marchez…


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 12 février 2014 10:32

    Manu vient de couler pour de bon l’illusion de la gauche,ca n’existe pas, ca n’a jamais existé, ce fut un « génial » écran de fumée pour faire croire à une opposition à la société marchande de profit totalitaire qui est derriere toutes les guerre et toutes les saloperies humaines....bien sur avant tout ceci est une création humaine..je vous l’accorde le responsable du désastre humain ; l’humain, n’est pas un sujet, à quoi bon en effet s’occuper de LA cause du désastre...des gens pourraient comprendre....

    maintenant grâce a manu, l’idiot maladroit qui du coup devient jetable , pour parler des partis politiques qui ont accès aux médias on dit les partis oligarchiques..

    c’est plus clair......

    la fausse gauche comme cahusac a un compte en suisse comme les mafia, la droite etc etc.....

    il n’y a plus a ce jours aucune alternative forte à la société marchande de profit guerrière et financière ..
    ce qui est positif....les masques tombent...


    • posteriori 12 février 2014 21:55

      A gauche c’est cahu si tu veux, à droite c’est woerth qui offre une amende inférieure au rendu du bouclier fiscal pour plusieurs milliards non déclarés, c’est courroye qui fait tout son possible pour ne rien voir de ce qui se cache en suisse, alors estime cahuzac comme ce qu’il est, un exemple de l’intransigeance de Hollande pour ce que la droite qualifierait de broutilles. Non nous n’avons pas les mêmes valeurs, droite lump et gauche caviar.
      Hollande fait ce qu’on lui demande dans notre modèle de démocratie, satisfaire ceux qui vont revoter pour lui dans 3 ans, alors quoi de mieux que de taper au centre, quand à la vraie gauche, si c’est pour récolter du sarkozY je préfère revoter Hollande.


    • Martha 12 février 2014 10:41

       L’UMP est mort en Libye, le PS en Syrie.
       Pas besoin de faire un dessin : ils ont fait tous les deux la même chose. Sur ces deux points l’un a approuvé l’autre. Majoritaires au parlement, ils se sont comportés de la même façon, en fachos*.

       Cette Vème bis est une catastrophe Nationale : pleins pouvoirs* des élus pendant cinq ans et la démocratie ruinée.
      Le Pays aux mains des lobbies et de leurs diktats.
       On a eu Fillon cinq ans aurons nous Ayrault aussi longtemps ?

       La gauche n’est plus, vidée de son sens : elle a fait la preuve que les pouvoirs ne sont plus chez nous et qu’elle est autant que la droite une marionnette de chiffon manipulée.
       La démonstration est faite. Une majorité des électeurs de gauche, comme cela s’est fait sous Sarkosy pour une majorité des électeurs de droite, sont consternés.
       Ils ont bien compris, (les masques sont tombés des deux côtés), tout le monde sait qui tient en réalité le pouvoir et ils sauront le dire !

       Dans 103 jours les Européennes. Un vote en un tour. Vous allez voir !

      *Fachos : méthodes + mensonges + médias aux ordres + propagande de guerre + mépris total de la vie des gens = prédateurs sans foi ni loi. Spécialistes de la Novlangue : « ingérence humanitaire », « combat pour la démocratie », « lutte contre le terrorisme » etc...etc...
      *Pleins pouvoirs, en fait, remis entièrement aux sous-chefs de l’Empire : la commission Européenne.


      • Ouallonsnous ? 13 février 2014 09:14

        Bougeons, agissons, empêchons ces collaborateurs politico financiers de faire de notre pays un sanctuaire où seuls subsisteront quelques vestiges de nos acquis passés. 


        Tout citoyen, lorsqu’il s’agit d’une véritable consultation électorale, a pour devoir de voter.

        Or, l’élection au Parlement de l’UE n’est pas une vraie élection !

        Ce Parlement est une caricature de parlement puisqu’il n’a pas les pouvoirs, du fait de ses règles de fonctionnement, de faire évoluer l’Union européenne.

        Ce parlement comporte des représentants de 27 états aux intérêts économiques, sociaux et culturels différends et souvent opposés, la règle de l’unanimité qui lui est imposé pour la prise de décisions est donc inapplicable

        Elle le condamne à accepter les « recommandations » de la commission de l’UE qui sont entérinées « mécaniquement » faute de votes majoritaires des députés des pays de l’UE, ne pouvant s’opposer aux propositions prises par la commission sous la coupe des lobbies néo-colonialistes financiers anglo-yankees, dont tous les membres sont intimement liés aux banques anglo-américaines et aux intérêts anglo-yankees ( La City et Wall-Street), pas à ceux des citoyens des pays européens de l’UE !

        L’UE provoque le malheur des peuples de l’Europe qui y ont adhérés !.

        Le 25 mai 2014, jour de l’élection au parlement fantoche de l’UE, sera le moyen de la sanctionner.

        Révéler l’illégitimée du système de Bruxelles sera pour lui le pire des scénarios.

        Faisons la grève du vote !

        Le boycott des élections de l’UE servira aussi à dénoncer le double jeu politicien et la contradiction du Front national qui prétend vouloir sortir de l’euro et de l’Union européenne, et qui veut entrer dans le système dont il dit vouloir sortir !

        Ne nous laissons pas prendre deux fois !

        En refusant de tenir compte du « non » français lors du référendum du 29 mai 2005 au traité constitutionnel européen, l’Union européenne a démontré son caractère antidémocratique et dictatorial.

        Aucune élection sincère dans l’intérêt des peuples qui y ont adhérés n’y est possible. !

        Ne participions pas à ce simulacre, l’élection au parlement de l’UE n’est qu’une mauvaise farce électorale, organisée sous l’égide des « collaborateurs. » des anglo-yankkes mis à la tête des états membres de l’UE et du « système » de Bruxelles !


      • Martha 13 février 2014 14:50

        @ Ouallons-nous ?

         j’ai bien l’impression que vous n’avez pas compris et de ce fait, pas bien mesuré le pouvoir que nous donne notre voix : imaginez une élection massive de tous les candidats upr de France.
         - 1°- Le sens serait si fort et puissant que ce serait un ébranlement : ce serait un référendum pour demander la sortie de la France de l’Europe. Comment interpréter autrement un tel message ?
         - 2°-Au pire, si celui-ci n’est pas entendu, par la « commission Européenne » (au dessus des lois), la France aurait au Parlement Européen une fournée de députés tous d’accord sur le point central suivant : la France demande sa sortie de l’Europe. Ils ne cesseront de le dire par la suite. Ils parleront, d’une seule voix, comment ne pas les entendre ?

         Cela ferait aussi son petit effet en France, je vous laisse imaginer comment nos décideurs vont avaler la pilule...


      • foufouille foufouille 12 février 2014 10:41

        la « gauche » digère son caviar


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:32

          son caviar d’Aquitaine sans doute... c’est moins cher smiley


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:33

          son caviar d’Aquitaine sans doute c’est moins cher smiley


        • posteriori 13 février 2014 14:31

          La gauche fait que des gens comme toi peuvent voter à droite sans crever de faim le lendemain.


        • Robert GIL ROBERT GIL 12 février 2014 10:47

          Socialisme ou barbarie. C’étaient les deux seules alternatives que connaissait Rosa Luxemburg. A juste titre. Et c’est parce qu’elle les posait ainsi qu’elle fut assassinée. Il faudrait arrêter de faire perdre du temps a la prise de conscience prolétarienne. Ensuite, les faits seront ce qu’ils sont. Mais arrêter de propager des mauvaises analyses, des mauvaises solutions, serait déjà un grand pas en avant...inutile de preciser que le socialisme de R.Luxemburg n’avait rien a voir avec celui du PS !

          voir : LES VENIMEUSES ILLUSIONS REFORMISTES


          • Aldous Aldous 12 février 2014 14:23

            "Socialisme ou barbarie".
            Tu veux dire que socialiste est synonyme de barbarie ? smiley


          • Robert GIL ROBERT GIL 12 février 2014 14:41

            je ne sais pas quel age tu as, mais il existe des cours du soir de tout niveau ... et cela peut te servir pour mieux comprendre ce que tu lis.


          • epicure 12 février 2014 21:28

            bah Robert laisse tomber, encore le produit des manipulations et propagandes des uns et des autres, qui au final ne sait pas ce que peut signifier vraiment le mot socialisme.
            Ce qui est marrant c’est toujours de voir des gens qui se disent horrifiés par les propagandes et manipulations staliniennes, mais qui pourtant ne font que les prendre au mot en associant le socialisme au stalinisme.
            Après 1917, le mot socialisme est devenu dans la bouche de beaucoup un mot bateau, un mot dans lequel on met tout et n’importe quoi, qui n’a plus de sens.
            La preuve c’est que certains osent parler de socialisme en parlant de la politique de hollande, les mots n’ont plus de sens donc les gens ne peuvent plus réfléchir, ils sont donc des marionnettes en puissance.

            En plus il ne sait même pas lire effectivement.


          • Fergus Fergus 12 février 2014 11:36

            Bonjour, Jean.

            Un constat déprimant, mais juste. Et rien ne devrait évoluer dans les prochains mois tant la résignation a gagné les classes populaires en lieu et place de la combativité nécessaire pour faire reculer les opportunistes extrémistes, tout contents d’occuper le terrain et de faire valoir publiquement leurs idées nauséabondes.


            • Martha 12 février 2014 14:27

               Pourtant il y a un geste simple à faire, dans trois mois, le 25/5/2014 :
               voter massivement pour sortir de cette Europe minable dans laquelle nous avons été piégé. Ce n’est pas compliqué, l’occasion nous est donnée là et il ne faut surtout pas la manquer.

               Electrochoc garanti, signé upr.


            • bleck 12 février 2014 14:34

              « C’est un phénomène connu chaque fois que le Parti Socialiste arrive au pouvoir, la Gauche se dissout… »

              En même temps ce n’est que la troisième fois : deux de trop
              Nous payons encore aujourd’hui l’incurie des années Mitterrand
              Combien de décennies pour se remettre des années Hollande ?
              Au cours des deux fois de trop : aucune avancée pour le monde ouvrier ; que des taxes nouvelles ; un copinage éhonté pour placer les amis , un chômage galopant , une économie exsangue et un patronat qui se goinfre ( sans parler du reste)
              Le spectacle pitoyable de vies privées de gens qui ne se prive de rien aux frais de la princesse

              Troupeau de moutons qui supporte cela : voilà ce que nous sommes

              Mais parfois il arrive que quand la coupe est pleine ; il arrive qu’elle déborde

              J’attends le tsunami que cela va engendrer



            • Fergus Fergus 12 février 2014 16:26

              Bonjour, Martha.

              Eh bien non, votons contre ceux qui nous envoient sur une voie de garage libérale, mais pour le maintien au sein de l’UE avec d’autres dirigeants. Ce dont je rêve : une Europe fédérale et sociale, comme Hugo.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 février 2014 18:16

              Fergus,
              Vous pouvez rêver, les crocodiles ne deviennent jamais végétariens...

              Depuis 1979, les divers Partis nous expliquent qu’en votant pour eux, ils changeraient l’UE. Pour changer, ça change, mais toujours en pire !

              Vous attendez que nous soyons devenus un département voisin du Connecticut pour comprendre qu’il faut sortir de ce Titanic ?


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:34

              Fergus,


              je vois que tu as toujours le courage d’argumenter, il le faut...


            • Martha 13 février 2014 01:14

              @ Fergus,
               L’Europe n’est pas réformable. Système auto-bloqué de 27 états qui ont des intérêts divergents, souvent contraires, des histoires nationales et des cultures très différentes. Pour changer quoique ce soit des traités signés, il faut l’unanimité des signataires, ce qui n’arrivera jamais.

               Il se trouve que le traité de Lisbonne a prévu, par son article 50, la possibilité pour un état membre de sortir de L’Europe et cela est signé par tous. Donc si on n’est pas d’accord avec ce qui se passe, cet article est une porte de sortie prévue et légale. L’upr a été créé par F.Asselineau pour demander cette sortie. C’est donc clair et simple : voter massivement pour les candidats upr constitue un référendum qui remet totalement en question le coup de force du traité de Lisbonne qui est une trahison anti-démocratique.

               Vous voyez pourquoi je parle d’électrochoc démocratique. Il peut se faire en un tour le dimanche vingt cinq mai deux mille quatorze.... Il reste 101 jours pour s’y préparer.


            • jaja jaja 12 février 2014 12:00

              D’autre part pour la vraie gauche défiler contre le racisme avec le PS de Valls, expulseur de Roms et de sans-papiers ça devient impossible. Hollande cette semaine chez Obama pour annoncer l’accélération des négociations transatlantiques qui anéantiront la protection sociale et les services publics...c’est la fausse gauche de trahison des couches populaires !

              La nature a horreur du vide... l’immense colère est là et, bientôt elle s’exprimera massivement dans la rue et avec la vraie gauche !


              • Onecinikiou 12 février 2014 12:42

                Oui, la « vraie gauche » devenue « extrême-droite ».


              • jaja jaja 12 février 2014 12:50

                Avec MLP l’amie des banques ? smiley


              • jaja jaja 12 février 2014 14:30

                A faire tourner pour démasquer les imposteurs du FN...

                Le FN il se dit hostile aux banksters mais sa présidente MLP se fait inviter à un match de rugby dans la loge de la Société générale avec son compagnon, Louis Aliot et N°2 du FN...
                Imagine-t-on mon cher Patriote Poutou ou Besancenot accepter ce double langage hypocrite et rester porte-paroles du NPA ? :

                « La présence de Marine Le Pen samedi au stade Aimé-Giral n’est pas passée inaperçue. Invitée dans la loge de la Société générale avec son compagnon Louis Aliot, la présidente du Front national, a eu "un très bon accueil, beaucoup de demandes de photos", précise Louis Aliot.

                Des dents ont toutefois grincé dont celles de Fabrice Rallo, l’ancien directeur de cabinet de Jean-Paul Alduy à l’Agglo. Le jeune homme s’est fendu d’un message explicite sur ses comptes Facebook et Twitter (*) où il parle d’une « banque des fachos » aux couleurs "rouge et brune ».

                http://www.lindependant.fr/2013/12/17/politicorama,1825411.php


              • Yohan Yohan 12 février 2014 14:33

                Expulseur de Roms ????, laisse moi rire, Valls regarde passer les trains et se pousse du col en laissant croire qu’il lutte contre l’invasion. Il y a en a des centaines qui arrivent chaque jour chez nous en car ou en taxi collectif. Je sais où ils débarquent (rue de Bagnolet à la Pte de bagnolet)


              • bleck 12 février 2014 14:42
                .

                La « Gauche » au pouvoir dans toute son efficacité : 


                « Ah.... !!! il est beau mon socialo.....il est beau ; j’vous en sert un tranche ma p’tite dame ?

                - Non merci : il pue tant qu’à dix mètres on le sent en arrivant »

              • gotjy gotjy 12 février 2014 15:06

                Relisez l’article paru sur agora concernant « les young leaders français »vous comprendrez mieux.


              • François-xavier 12 février 2014 12:20

                @ l’auteur, à la question où est la gauche, j’aimerais répondre que cette Gauche là fait du n’importe quoi !!!, à part s’occuper des minorités elles ne fait rien, les gens n’en veulent pas de cette théorie du genre à l’école parce qu’il y a des problèmes bien plus grave dans nos classes, les gens veulent sortir de l’Europe et la Gauche nous sort toujours le même discour, les gens veulent du travail et la Gauche ferme les yeux sur les fermetures d’usine (pas rentables nos usines parce que les actionnaires veulent leur pognon quitte à fermer les usines, elle est là la vérité, j’ai été TRAHI par la Gauche et plus JAMAIS je ne voterais pour elle, VIVE L’UPR !!!


                • epicure 12 février 2014 21:37

                  Le PS de hollande n’est plus de gauche, et la théorie du genre n’est même pas dans les programmes scolaires, donc tu ne parles de rien.
                  Non c’est bien la Gauche, avec une majuscule, qui est la seule à se préoccuper des fermetures d’usines, lit les journaux de Gauche, et pas ceux de la gôche caviar tu verras la différence.
                  Donc je sais pas ce qui t’as trahis mais ce n’est pas la Gauche en tout cas parce que là tu ne parles pas de la Gauche, mais d’autre chose que tu dénomme avec une étiquette inapproprié.
                  Donc c’est complètement naze de mettre une majuscule à Gauche, quand au final tu parles de tout sauf ce qui mérite d’avoir une majuscule à Gauche.

                  UPR ça défend les usines, les ouvriers ?
                  Donc c’est un parti de Gauche..... sinon ton message ce n’est que du baratin.


                • Ecodemos Ecodemos 12 février 2014 23:27

                  +1 Epicure

                  Cela dit avant de reparler de politique de droite et de gauche, il faut déjà un programme de réappropriation de la souveraineté nationales et quelques pilliers d’accords fondamentaux (éducation, armée...), c’est ce que proposait NDA au PG qui l’a envoyé sur les roses d’ailleurs :(

                  Dommage parce qu’aucun de ces partis (FdG, UPR, DLR, NPA, LO) ne passera seul. En revanche, le FN finira par passer seul, et je pense pas qu’il apporte un changement positif à la vie des Français (mis à part sur l’euro)


                • Onecinikiou 12 février 2014 12:32

                  « et autres balivernes, balivernes qui tournent en boucle et impactent fortement l’opinion. »


                  Recueil de « balivernes » :

                   Ce qui est cause, c’est l’hétérosexualité en tant que norme. Il nous faut essayer de penser un monde où l’hétérosexualité ne serait pas normale. »
                  Eric Fassin, sociologue, promoteur de la théorie du genre en France, professeur à l’Ecole Normale Supérieure.

                  « Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. » 
                  Laurence Rossignol, sénatrice PS, 5 avril 2013, en direct sur France 2, émission Ce soir ou jamais.

                  « Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper... Il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel. »
                  (Vincent Peillon, Le Figaro, 2/9/2012)

                  « Toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Eglise. »
                  (Vincent Peillon, Une religion pour la République, p. 277, édition du Seuil, 2010)

                  « Il faut donc à la fois déraciner l’empreinte catholique qui ne s’accomode pas de la République et trouver, en dehors des formes religieuses traditionnelles, une religion de substitution qui arrive à inscrire jusque dans les moeurs, les coeurs, la chair, les valeurs et l’esprit républicain sans lesquels les institutions républicaines sont des corps sans âme qui se préparent à tous les dévoiements. »
                  (Vincent Peillon, ibid, p. 34)

                  « La laïcité française, son ancrage premier dans l’école, est l’effet d’un mouvement entamé en 1789, celui de la recherche permanente, incessante, obstinée de la religion qui pourra réaliser la Révolution comme promesse politique, morale, sociale, spirituelle. Il faut pour cela une religion universelle : ce sera la laïcité. Il lui faut aussi son temple ou son église : ce sera l’école. Enfin, il lui faut son nouveau clergé : ce seront les hussards noirs de la république. »
                  (Vincent Peillon, ibid, p. 48)

                  « Il faut toucher un maximum de gens avec des messages subversifs et politiques. »
                  La réalisatrice du film Tomboy a propos de son film projeté en classes de primaire.

                  « Je suis pour la GPA accessible à tous les couples. »
                  Jean Pierre Michel, sénateur PS, rapporteur du texte de loi sur le mariage pour tous au sénat.

                  « Des parents, un géniteur, une gestatrice peuvent permettre ensemble la venue au monde d’un enfant. »
                  Najat Vallaud Belkacem, porte parole du gouvernement.

                  « Il faut en finir avec la filiation biologique. »
                  Erwan Binet, député PS et rapporteur de la loi Taubira

                  « Une femme doit pouvoir avoir accès à la PMA parce qu’elle ne souhaite pas avoir de relations avec un homme. »
                  Francois Hollande

                  « Il s’agit de substituer a des concepts tels que « le sexe » ou « la différence sexuelle » le concept de « genre » qui montre que les différences entre le différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature mais socialement construites. [...] [La théorie du genre] se borne à dire que les hommes et les femmes ne se retrouvent pas dans leur état biologique et se construisent autrement. »
                  Julie Sommaruga, député PS

                  « Je ne vois aucun inconvénient ni pour les unions à plusieurs, ni pour les unions polygames, ni pour l’inceste. »
                  idem

                  « Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant  »
                  Pierre Bergé au Figaro

                  « Admettre la différence des sexes c’est admettre la complémentarité des sexes, donc la domination patriarcale, donc l’oppression et l’aliénation de la femme »
                  Judith Butler, philosophe féministe du genre

                  « Le droit à l’adoption pour les couples homosexuels repose sur une filiation fondée sur la volonté individuelle, et la volonté n’a pas de sexe… »
                  Daniel Borillo, Sénat

                  « La famille est une construction sociale créée par les hommes pour dominer les femmes. »
                  Roselyne Bachelot, janv 2013

                  « Revendiquer l’égalité de tous les individus quels que soient leur sexe et leur orientation sexuelle c’est déconstruire la complémentarité des sexes et donc reconstruire de nouveaux fondements républicains »
                  « Il s’agit donc de déconstruire la complémentarité des sexes pour transformer en profondeur la société. » 
                  Réjane Sénac, chercheure au CNRS affectée au Centre de Recherches Politiques de Sciences Po (CEVIPOF), enseignante à Sciences-Po Paris et à l’université Sorbonne Nouvelle –Paris 3, source rapport du SNUipp, page 24-25

                  « Je pense qu’en matière du lien de filiation, le mariage est devenu tout à fait secondaire. [...] Il me paraît évident que le groupe que je préside préconisera d’ouvrir la possibilité d’adoption aux couples non mariés, parce que, tout simplement, ça va de soi. »
                  Irène Théry, sociologue, directrice d’étude à l’EHESS et nommée présidente d’un groupe de travail par Dominique Bertinotti dans le cadre de la Loi Famille

                  « Pour pouvoir abolir le mariage, il faut d’abord que tout le monde puisse en bénéficier. Ce que vous évoquez est tout à fait envisageable [l’abolition du mariage] […] c’est l’étape suivante ».
                  Caroline Mécary, Avocate au barreau de Paris, festival « Mode d’emploi » à Lyon, nov 2013

                  « Une proposition que je vous soumets, ce serait de disjoindre la parentalité et la conjugalité – pourquoi ne pas proposer dès la naissance des enfants, disons juste après le sevrage, une disjonction des maisons, c’est-à-dire une résidence alternée dès la naissance. Au moins, les femmes anticiperaient une carrière maternelle comme les hommes anticiperaient une carrière paternelle [...]. Les hommes pourraient envisager des métiers où ils seraient bien obligés une semaine sur deux de s’occuper des enfants. Ce qui veut dire qu’au moment de la séparation, les choses seraient beaucoup plus simples : il n’y aurait plus de séparation puisqu’on serait déjà séparés. »
                  Caroline Mécary, avocate au barreau de Paris, spécialiste des droits des homosexuels, Festival mode d’emploi à Lyon, novembre 2013



                  • Constant danslayreur 12 février 2014 12:44

                    Hé bé... on n’est pas dans la m...


                  • francesca2 francesca2 12 février 2014 18:46

                    On pourrait ajouter la « réforme de civilisation », (Christiane Taubira) pour « changer de civilisation » (Martine Aubry). 

                    Voilà où en est la gauche, dans une civilisation qui n’est pas la nôtre.

                  • epicure 12 février 2014 22:20

                    question balivernes tu es fort en mélangeant la chèvre et le choux.
                    Apparemment cela te dérange que les individus puissent être désaliénés des prisons construites dans le passé, tu déteste al libberté, tu es donc pour l’oppression avec ta défense archaïque de l’église catholique, institution étrangère et autoritaire archaïque.
                    S’il y a bien quelque chose de français c’est la laïcité pas l’église catholique.

                    Bref une belle manipulation qui essaye de mélanger la laïcité avec la théorie du genre, qui ne sont pas du tout issus du même tissu culturel et intellectuel.
                    Vouloir faire une norme en fonction des définitions d’une minorité, ce n’est pas une vrai théorie de gauche, c’est une théorie libérale (anglo-saxonne) en fait.
                    Autoriser tout et n’importe quoi ce n’est pas de gauche, c’est libéral. (suffit de voir les USA où s’expriment la plus grande bigoterie et la plus grande débauche, avec des villes bâties pour l’un pour l’autre).
                    La laïcité oui c’est une idée d gauche basée sur al liberté, l’égalité et al fraternité, et donc l’émancipation des individus, ce qui te fait horreur apparemment.

                    Judith Butler, par exemple sort un discours contradictoire, elle base un discours égalitaire, donc normalement universaliste (de gauche) sur des bases particularistes ( libérales ou de droite), donc inégalitaires . On a un bel exemple de gauchisme.
                    Du point de vu réellement universaliste, qui défend vraiment l’égalité homme femme,, donc de gauche, ce n’est pas la connaissance de la différence qui crée l’oppression, c’est la reconnaissance de cette différence qui justifieraient des traitements différenciés par la société.
                    Ce n’est pas de voir des différences entre les hommes et les femmes qui fait l’oppression, mais bien de regarder les personnes uniquement selon leur appartenance sexuelle, et de les enfermer et juger dans des préjugés sans tenir compte de la réalité des personnes ( par exemple considérer que toutes les femmes sont incapables d’accomplir certaines choses ), en considérant qu’un groupe est supérieur à l’autre.

                    C’est un peut comme si elle disait que reconnaitre l’existence d’une ethnie ou une religion juive c’était approuver l’antisémitisme.
                    C’est de la mauvaise philosophie.

                    Pierre berger, c’est bien un gros bourgeois qui vit dans sa bulle de bourgeois, totalement détaché du monde réel.

                    Donc les propos sur la laïcité et ceux sur la théorie des genres n’ont rien à faire dans une même liste, car en reposant pas sur les mêmes principes, philosophies.


                  • LE CHAT LE CHAT 12 février 2014 12:33

                    elle a envoyés ses nervis antifas à Rennes 


                    • jaja jaja 12 février 2014 12:43

                      Qui ont attaqué le siège du FN mais aussi celui du PS local smiley Les antifascistes et le PS ça fait deux !


                    • Aldous Aldous 12 février 2014 14:24

                      Ca fait surtout des dégâts.


                    • jaja jaja 12 février 2014 15:12

                      @ Patriote : « Les manifestants ont ensuite tenté d’investir les permanences du PS et du FN. Mais ils ont de nouveau été repoussés par les forces de l’ordre. Les manifestants se sont dispersés vers 21h20, selon le préfet. »
                      http://lesmoutonsenrages.fr/2014/02/09/rennes-une-manifestation-antifasciste-degenere-en-marge-dun-meeting-du-fn/comment-page-1/

                      Bon je sais que tu n’es pas très futé et en général j’essaie de ne pas répondre à tes âneries mais la prochaine fois les liens tu te les cherche tout seul... dans Google par exemple... où il y a d’autres liens sur cette affaire...


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 15:55

                      je n’ai pas besoin de compassion...j’ai mon chemin et je le suis.... comprend qui voudra.

                      http://jmpelletier52.over-blog.com/

                       


                    • mortelune mortelune 12 février 2014 13:42

                      Où est la gauche ?

                      Ben à gauche, elle l’a toujours été contrairement à ceux qui y sont.

                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:38

                        mais qui est à gauche ??? c’est toute la question.





                      • bernard29 bernard29 12 février 2014 13:50

                         « C’est un phénomène connu chaque fois que le Parti Socialiste arrive au pouvoir, la Gauche se dissout..... »

                        Et votre solution, « c’est de marcher de marcher, de marcher. »..... Pôvre gauche !!! mais quelle perte de sens !! 

                        allez y marcher, mais ne vous retournez pas, car il n’y a plus personne derrière...

                        Il serait temps que la gauche se reprenne de façon je ne dis pas intelligente, mais au moins sensée.



                        • zygzornifle zygzornifle 12 février 2014 14:59

                          La gauche c’est du passé, la droite c’est du passé il est grand temps qu’il émerge un parti prenant parti pour les citoyens....


                          • Fergus Fergus 12 février 2014 16:29

                            Bonjour, Zygzornifle.

                            Incomplet : La gauche, c’est du passé ; la droite, c’est du passé ; et le FN, c’est tout sauf l’avenir !


                          • zygzornifle zygzornifle 12 février 2014 17:50

                            Le fait que je ne cite personne ne veut pas dire que je pense au FN....


                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:39

                            et le Fn c’est aussi le passé... le régime de Vichy on a donné...




                          • spartacus spartacus 12 février 2014 16:01

                            La gauche disparaît ?

                            C’est pourtant pas l’auteur gauchiste qui se ménage de la censure.
                            Il fait tout pour les articles qui ne soient pas de gauche ne passent pas.

                            Rien que cette semaine 7 note négatives en modération.

                            375 approbations positive pour 1398 articles censurés...

                            Les mêmes ratios que France télévision. sur les 13 derniers a vous de jugez, 10 personnes de gauche contre 3 de droite. 

                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 18:00

                              quand c’est mauvais.... c’est mauvais, moi au moins je suis.... et je travaille


                            • klendatu 12 février 2014 16:44

                              Où est la gauche ? Chez les gens qui avaient quelques espérances en matière de partage des richesses et de correction des inégalités. Le seul problème, c’est que l’on aura « répondu » a leurs attentes par le mariage pour quelques uns et par des manoeuvres d’apprentis sorciers consistant a faire passer en force l’idéologie du Gender dans une société qui la refuse. Le tous, bien évidemment, dans une perspective néolibérale, car il est entendu qu’il devait être question d’en finir avec la morale qui, comme chacun le sait, protège d’abord les plus vulnérables.

                              Où est la gauche ? Celle qui a encore envie de descendre dans la rue a déjà en partie rejoint la manif pour tous. Et là, que de surprises... Mais où sont donc passés les vilains nazillons et autre croques-mitaines dont on nous avait tant parlé ? Que des gens qui défilent paisiblement, venus, des catholiques qui cotoient des musulmans, des croyants et de non croyants venus de divers horizons, et des gens de condition humble qui parlent de défendre les acquis sociaux du CNR. Une ambiance chaleureuse et pleine de couleurs.

                               smiley


                              • François-xavier 12 février 2014 16:54

                                @klendatu, complètement d’accord avec vous, ils n’avaient pas prévu ça, à nous de concrétiser maintenant !!!


                              • eric 12 février 2014 17:17


                                La Gauche ? Elle est enterrée a Carpentras... ! Vous évoquez l’affaire mais vous ne voyez pas le lien. Je vous le redonne donc.

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_la_profanation_du_cimeti%C3%A8re_juif_de_Carpentras

                                Et tous les détails comptent :

                                Le fait que des dirigeants locaux du front étaient juifs, le fait que Mitterrand ait refuser de manifester devant une synagogue en signe de soutien, pour transformer cela en meeting de gauche au lieu de manifestation de soutien du pays contre l’antisémitisme, les instructions du pouvoir pour instrumentaliser cette affaire etc...

                                Bref, tous les moyens son bon pour conserver le pouvoir pour le pouvoir.

                                Tous le monde n’a pas nécessairement suivit tous les tenant et aboutissant de cette historie la, mais elle a été confirmée par tant d’autres depuis, que cela explique l’inexistence des gauches dans la rue.

                                Ne défilent plus que ceux qui y ont un interet direct.

                                Du reste, leur étonnement lors de la MPT le confirme. LA réaction a gauche a été spontanément et unanime. « Pourquoi manifestent ils alors qu’ils n’y ont aucun intérêt ».

                                En ce sens, la gauche dont vous parlez, avec une vague générosité quand même, une vague « progressisme » dont je reconnais qu’elle a pu exister historiquement, est morte et enterrée en tant que force politique. Il n’en reste plus que des individus, qui par fidélité a leur passe vote vaille que vaille pour des formations dont ils font semblant de croire qu’elle l’incarnerait encore, « quelque part » ou que le reste serait pire.
                                Pas sur que cela dure.

                                Facile a vérifier : demandez a vos potes « vraiment a gauche » si il ne vont pas s’abstenir au municipales...


                                • eric 12 février 2014 17:27

                                  Rectification partielle : il VA y avoir du monde, pas a droite, dans la rue..
                                  http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140212.OBS6009/le-gel-des-salaires-des-fonctionnaires-est-bien-sur-la-table.html
                                  Maintenant, si vous osez nommer cela la gauche, c’est que je n’ai pas compris ce que vous mettiez dans ce concept...


                                • Werner Laferier Werner Laferier 12 février 2014 17:58

                                  Pas besoin de « gauche », la gauche, les cocos rouge sont inutile, nous avons besoin du liberalisme sociale associé au capitalisme, c’est ceci qui renforce continuellement nos démocraties, l’Europe est devenue humaniste avec des valeurs de liberté, uniquement grace à ses principes.
                                  il faut sauver et préserver le capitalisme de la tornade extrémiste, peut importe l’idéologie (cocos, bruns, obscurantiste), c’est soit le choix de garantir les libertés ou d’allez se réfugier chez les communistes et établir donc une dictature....
                                  Dans un système de gauche communiste les libertés individuelles sont restreintes, dans 1984 des cas, selon le ratio, elles deviennent un enfer pour des gens intelligents capables d’une réflexion mais sont au contraire pour des gens peu avantagés intellectuellement un véritable bonheur.
                                  La concurrence est nécessaire en démocratie, c’est ce qui forme et rend heureux des gens, la concurrence développe des aspects méconnus et permet de se surpasser intellectuellement tout en rendant service à l’état, à la société.
                                  Le capitalisme n’est guère responsable d’injustice ou de pauvreté, chacun à sa chance dans le capitalisme libérale de type sociétale, il faut juste bosser et ne point être feignant. La pauvreté ne peut que venir du fait que ces personnes ont tout simplement refuser de se surpasser, de travailler, ils ont juste voulu le beurre et l’argent du beurre sans effort.
                                  La démocratie est indissociable du capitalisme libérale sociétale, l’apport en matière de droits, de libertés, de tolérance, de bonheur le démontre chaques jours.


                                  • Le421 Le421 12 février 2014 18:27

                                    Je m’inscris en faux sur cet article.
                                    Il est vrai que nous sommes opportunément sortis des écrans radars, les médias ayant clairement choisi le parti extrême opposé.
                                    Ceci dit, à Sarlat et ailleurs, nous nous présentons unis, NPA, PCF, ENSEMBLE, etc, sur une liste différente du PS qui ne représente pour nous plus du tout la gauche.
                                    Sommes-nous les seuls ??
                                    Certainement pas.
                                    On procrastine rien du tout, on est dans les manifs locales, et on aura 10% aux élections municipales si tout va bien.
                                    Vu que les pauvres gens votent pour des notables !!
                                    Tout baigne.


                                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 12 février 2014 19:41

                                      bravo....mais à Sarlat, ce n’est pas suffisant, non ?




                                    • soi même 12 février 2014 19:25

                                      Dans la poche gauche de mon cirer, j’ai un trou, d’ailleurs aussi dans ma poche droite.
                                      Pour l’instant la poche intérieur résiste, mais jusqu’à quand ?


                                      • kéké02360 12 février 2014 20:39

                                        Depuis les primaires d’Hénin Beaumont tout le monde sait que la gôche est au FN !!!!! smiley

                                        Ah nostalgie quand tu nous tiens !!!! smiley


                                        • François-xavier 12 février 2014 20:48

                                          @ jean pelletier, en fait vous vous trompez de combat, la gauche, la droite, l’extrême droite, tout ça n’existe pas, c’est de l’enfumage permanent, il y a 2 partis en France : le partis du pouvoir et de l’argent contre le partis des gens qui en subissent les conséquences !
                                          Le partis du pouvoir et de l’argent sème le désordre ( avec des questions sociètales dont tout le monde se foutait avant que ça ne soit mis sur la table ) et montent les gens qui subissent les uns contre les autres.


                                          • France Républicaine et Souverainiste Napoléon Du Perche 12 février 2014 21:56

                                            La « gauche » fut un mouvement issu de la révolution partisan de réformes sociales et proche du mouvement ouvrier depuis la révolution industrielle. Ce courant n’existe plus, la « gauche »actuelle est une officine de bobos conformistes des quartiers résidentiels, rien à voir avec le petit peuple !




                                            • Xenozoid 12 février 2014 22:54
                                              La gôche et la droâte,
                                               Bon pour commencer c’est quoi ? c’est d’abord un concept qui permet de (se) diriger. genre vas a droite puis tout droit puis a gauche, bon ceux qu’y savent que la droite est adroite mais pas forcément droite ,savant tous comment aller tout droit. n’est ce pas ?
                                              et la gauche ? c’est pareil elle est placer par rapport a la droite comme son inverse, donc elle est maladroite mais pas forcément gauche,savant avant tout aller tout droit
                                               Ils vont tous droit comme s’ils avaient vu dans les senats d’une republique qu’íls 
                                               défendaient a bout de soufle malgré les convulstion d’un pouvoir agonisant/renaissant, une chance d’avoir la banane qu’ils leurs revient, la pauvre banane qui a vu plusieur fois des por(c)(t)s ,avant d’être vendue a d’autres bânanes , .Jusqu’au jour ou elle se demande : ils sont oú les chaines qu’y m’enchaines ?, elle eut beau cherchez la banâne point de chaine ici,mais diantre que me veulent’ils, la banâne regarda autour d’elle et qu’elle ne fut pas sa surpise de voir La droâte et la gôche dansant a l’unisson dans un carrousel 
                                               autourd’elle.quelle ne fut pas sa surprise de realiser la force avec laquelle les enfants 
                                               amaient jouer en tournant en rond, juste pour avoir la banane.....
                                               ceci est juste le pré lude du pouvoir, oú pourquoi on est tous des banânes
                                               N’est-ce donc pas assez que vos prédécesseurs, pour la plupart d’infâme mémoire, nous aient légué la monarchie, l’agiotage et la guerre, sans que vous nous léguiez la nudité, la famine et le désespoir ? Faut-il que les royalistes et les modérés, sous prétexte de la liberté du commerce, dévorent encore les manufactures, les propriétés, qu’ils s’emparent du blé des champs, des forêts et des vignes, de la peau même des animaux, et qu’ils boivent encore dans des coupes dorées le sang et les larmes de citoyens, sous la protection de la loi ?
                                               je vous laisse faire vos recherches
                                               je sais c’est difficille a concevoir un pouvoir sans gôche et droâte, tant cela est ancré par un seul fait, le pouvoir existe, et les esclaves tournent en ronds,c’est ma banane qui me le dit, et moi comme tout bon slogan je la mange par les debouts.....
                                              bref vous êtes tous bloqués,et vous tournez en rond

                                              • Ecodemos Ecodemos 12 février 2014 23:12

                                                Vous êtes en retard de deux ans mon cher Jean.

                                                Le peuple de gauche ne sent pas représenté par les partis de gauche, admettons déjà que le PS est de droite économiquement pour commencer. Deuxième chose, la stratégie Terra Nova a résulté en un désintérêt total des questions ouvrière, de l’aliénation, de l’écologie politique ou encore de la croissance...
                                                Quant au parti de gauche, en plus d’avoir fait des erreurs stratégiques énormes (combat obstiné contre le FN, abandon des questions de l’euro et de l’UE aux partis de « droite »), il s’est aliéné une autre partie de ses électeurs sur l’affaire Dieudonné, période à laquelle JLM a perdu une occasion de se taire, et sur les questions sociétales (projet du genre...) ou il aurait pu au moins ne pas assimiler les résistants aux projets à l’extrême droite, et au plus dénoncer le passage en force de mesures sociétales qui devraient être soumis au vote du peuple.

                                                Mais voilà la démocratie trouve sa limite dans la bien-pensance et du camp du bien avec les partis de gauche. Et je vous garantis, de gauche, j’en suis, radicale même (limitation des revenus, mise en place de la gratuité pour les services de base, pôle publique pour l’énergie, interdiction de la spéculation, contrôle des changes pour éviter délocalisations, réorientation de la production vers la transition écolo...)

                                                Bonne chance avec vos billets que je continue à suivre bien que n’étant décidément pas (plus !) sur la même ligne que vous.


                                                • non667 12 février 2014 23:54

                                                  30000 communes au fn = avertissement gratuit au ps !

                                                  s’il na pas compris itou en 2017 ! smiley smiley smiley smiley


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 février 2014 07:42

                                                    non 667,
                                                    Comment le FN peut gagner 30 000 communes en présentant 500 listes ?


                                                  • non667 13 février 2014 14:37

                                                    500/500 le message serait le même en pire mais encore plus gratuit !
                                                    ceux qui ont la chance d’avoir une liste fn ne la ratez pas ! smiley smiley smiley


                                                  • Denzo75018 13 février 2014 07:23

                                                    Je crains qu’il y ait un grand malentendu sémantique !
                                                    Une certaine gauche, la gauche sociale démocrate est au pouvoir, mais vous attendiez peut-être en glissant votre bulletin « socialiste » dans l’urne à voir un gouvernement d’extrême gauche au pouvoir !?
                                                    Ne prenez-vous pas vos rêves pour des réalités ???


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 février 2014 07:57

                                                       La Gauche, c’était Jaurès expliquant :
                                                      « La Nation est tout ce qui reste à ceux qui n’ont plus rien »

                                                      La Gauche, c’était le PCF d’avant Mitterrand, du temps où il avait une analyse géopolitique sur l’ Union européenne.

                                                      La Gauche, c’était des Syndicats, avant qu’ils ne soient affiliés à la Confédération européenne des Syndicats, financée par l’ UE, favorable au Traité de Lisbonne et à l’assainissement des comptes -publics, tout en étant contre l’austérité...

                                                      Maintenant la Gauche, c’est Valaut Belkassine qui commente « Tous à poil ! » .
                                                      Cherchez l’erreur...

                                                      Ceux qui sont à poil se sont les 500 ou 600 français qui basculent chaque jour sous les seuil de pauvreté.

                                                      C’est ce qui explique que la moitié des adhérents à l’ UPR viennent de toute la Gauche, pour sortir la France de l’ UE, de l’euro, de l’ OTAN, sur un programme réactualisé du Conseil National de la Résistance.

                                                      L’UPR n’est pas un Parti politique, mais un Mouvement provisoire de rassemblement.


                                                      • liberta20 liberta20 18 février 2014 15:42

                                                        Chaque fois que la gauche est face à de grands enjeux de société, et qu’elle est au pouvoir, elle déserte la rue, se disant peut être que l’exercice du pouvoir suffira.a faire vivre un projet, une proposition... Or, en ce XXIème siècle de communication tous azimuts, les groupes de pression quels qu’ils soient n’ont aucun mal à mobiliser, d’autant plus qu’il s’agit de militants motivés.
                                                        Aujourd’hui, la droite s’approprie la rue. Le silence de la gauche est assourdissant. Non seulement l’oubli recouvre le 6 février 1934, quand la république a failli être emportée par la rue fasciste, (et ce jour là, c’est la police qui sauve les parlementaires au Palais Bourbon, et le régime), mais plus grave encore, l’oubli recouvre également le 24 juin 1984, date à laquelle l’église catholique, les partis de droite, et quelques autres moins avouables jettent dans les rue de Versailles entre 85000 et 2 millions de personnes selon les sources, pour empêcher la réalisation de l’une des 110 propositions pour la France de François Mitterrand : la création d’un « grand service public unifié et laïc de l’éducation nationale » qui faisait partie du programme électoral du candidat élu le 10 mai.
                                                        Il ne suffit pas de détenir le pouvoir, il faut aussi l’exercer. Et quand on est élu avec 18 000 668 voix et 51,64 % des suffrages exprimés, ça veut dire que sur 46 066 307 d’electeurs, il y en a pas loin de 30 millions qui n’ont pas voté PS ou François Hollande. Comment, dans ces conditions, gouverner la France sans aucun soutien politique de son propre camp, en faisant preuve d’une indécision rare, et d’un manque de courage exceptionnel, et enfin, avec son propre parti totalement inaudible sur quoi que ce soit ?
                                                        Y a du boulot, camarades, y a du boulot ...

                                                        A travers les ligues, ressurgit la tentative d’abattre une démocratie parlementaire jugée responsable du déclin français. Les classes moyennes dont les allégeances traditionnelles (syndicats, Eglise, partis) s’affaiblissent, sont plus particulièrement séduites. - See more at : http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=447#sthash.Y2O9Deab.dpuf
                                                        A travers les ligues, ressurgit la tentative d’abattre une démocratie parlementaire jugée responsable du déclin français. Les classes moyennes dont les allégeances traditionnelles (syndicats, Eglise, partis) s’affaiblissent, sont plus particulièrement séduites. - See more at : http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=447#sthash.Y2O9Deab.dpuf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès