• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > La question de l’existence de Dieu

La question de l’existence de Dieu

Le débat sur l'existence de Dieu continue de faire rage. Les athées, convaincus que Dieu n'existe pas, ont envahi les forums de discussion pour faire entendre leurs voix. Certains croyants ripostent sur la toile en fustigeant l'athéisme et en vouant aux gémonies ses défenseurs. Le conflit opposant athées et croyants pousse à s’interroger sur les motivations les animant. Dans cet article sont exposées certaines d'entre elles.

Pour les athées, l'existence de Dieu n'est corroborée par aucune preuve. Les faits indiquent plutôt le contraire. En effet, violence, haine et cruauté règnent en maîtres. Aveuglés par ces sentiments, des individus influents et puissants se sont livrés à des massacres d'innocents sans qu'un Être métaphysique, qu'on dit être infiniment bon n'intervienne. Paradoxalement beaucoup de religieux supposés enseigner un évangile de paix ont été impliqués dans ses assassinats à grande échelle et dans bien d'autres atrocités qui ont terni l'histoire.

Par ailleurs, soutiennent les athées, la science a prouvé que tout ce qui existe n'a pas nécessité l'intervention d'un Dieu. Comme l'explique la théorie de l'évolution des espèces, les êtres terrestres ont évolué graduellement, sous l'influence de facteurs environnementaux, climatiques et chimiques au cours de millions d'années pour atteindre leur niveau de développement actuel.

Toutefois, les croyants balaient du revers de la main ces arguments. Ils invoquent l'harmonie régnant dans l'univers et la structure complexe du vivant. En fait, l'étude du vivant révèle une grande ingéniosité dans la structure des êtres. Certains scientifiques, impressionnés n'hésitent pas à s'en inspirer. D'ailleurs beaucoup d'inventions actuelles tirent leur origine des merveilles de la nature. Les croyants trouvent alors absurde que les auteurs de ces œuvres, de pâles imitations en comparaison de leurs originaux, soient portés aux nues alors que le génial inventeur dont les chefs-d’œuvre ont servi de modèle soit lui passé sous silence.

De plus, en dépit des progrès scientifiques, aucune réponse consensuelle n'a été apportée quant à l'origine de la vie. Cette question est toujours enveloppée de mystère.

Enfin la croyance donnerait un sens à notre vie. Croire qu'on est pas seuls dans l'immense univers et qu'un Être Supra humain préside aux destinées de l'homo-sapiens est bien plus supportable qu'un Cosmos livré à lui-même.  


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

130 réactions à cet article    


  • Deneb Deneb 15 juillet 2011 09:36

    Romaric : « Enfin la croyance donnerait un sens à notre vie. »

    Vous croyez ?


    • Kalki Kalki 15 juillet 2011 10:48

      Un athée qui refuse de penser aux questions vaut un croyant qui refuse de se poser des questions

      memes imbéciles, meme intelligence

      La croyance ? ca n’existe que pour faire jolie et comme outil de controle de groupe

      Et si vous aviez les réponses aux grandes questions existentiels ? alors... est ce que ce serait non plus de la croyance ou de la connaissance, de la science ?

      Et est ce que ca donnerait plus de sens à la vie ? non pas nécessairement , pas la vie humaine

      au fait des gens crèvent, pour rien, juste a votre porte


    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 12:02

      Le sens de la vie est la dissémination des gènes.
      Le sens de la société est la dissémination de ses valeurs.
      Le sens de l’Humain, en tant qu’Etre social est la dissémination de ses idées au service de la noosphère.


    • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 13:49

      Le sens de la vie est la dissémination des gènes.

      Doit-on en conclure que les gens sans progéniture ont une vie dénuée de sens ?


    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 14:34

      Rounga : tout à fait, pour la vie au sens biologique, qui est une nanotechnologie à base de protéines.


    • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 14:47

      Et donc c’est le « sens biologique » de la vie qui est le vrai sens ?


    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 15:01

      Rounga : un Humain est, certes, une entité d’abord biologique. Sur cette base, il s’est construit aussi une conscience et une existence sociale, dont le sens est, bien-sûr, différent.


    • xray 15 juillet 2011 15:29


      Il faut vraiment être le dernier des crétins pour accepter de se laisser manipuler par quelque chose qui n’existe pas. 

      L’hypocrisie religieuse 
      http://echo-athees.over-blog.com/  


      Sur un sujet donné, la pensée nécessite les moyens de la réflexion du sujet.  Inversement, croire évite de réfléchir sur tout sujet. (Y a qu’à répéter.) 

      Sida, un petit mensonge 
      (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 



    • Kalki Kalki 15 juillet 2011 16:53

      L’humanité est une MACHINE A CACA

      vous êtes une machine a caca

      votre vie, votre travail , vos passions, vos préoccupations, tout ce qu’il y a dans vos tete , sont des MACHINES A CACA

      avec des mots crus c’est plus parlant pour les imbéciles, n’est ce pas


    • Kalki Kalki 15 juillet 2011 16:54

      POO POO MACHINA vs deus ex machina

      les jeux sont fait


    • amipb amipb 15 juillet 2011 23:53

      @Deneb : comment le « sens biologique » pourrait-il être l’ultime sens ? Les bactéries ne sont-elles pas elles-mêmes des amas de molécules ? Elles-mêmes amas d’atome, puis d’électrons/protons, de quarks, etc ?

      La vie n’a aucun sens, uniquement celui qu’on lui donne.


    • romaeterna romaeterna 16 juillet 2011 00:31
      Eh, Deneb !

      En l’honneur d’un tel article aussi intelligent, j’ai changé mon avatar !

      Ce qui m’affole toujours sont ces gens qui confondent spiritualité et religion !!!!

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 juillet 2011 00:42

      @ Deneb : « la croyance donnerait un sens à notre vie… »  Il faudrait d’abord savoir ce que veut dire Dieu dans ce débat. Si vous appelez dieu la « cause premiere », il me semble évident qu’il existe ; si vous lui prêtez des intentions et y voyez une providence, il me semble évident qu’il n’existe pas.


       Je l’ai expliqué et je ne recommencerai pas ; pour ceux que ça intéresse, voir le lien…


      Pierre JC Allard


      • voxagora voxagora 15 juillet 2011 09:48

        QUELS forums ?

        .
        .

        • ja.poirier 15 juillet 2011 09:56

          petite réflexion qui manque de fond et de refférences !


          • BABAYAYA BABAYAYA 15 juillet 2011 10:02

            « Ils invoquent l’harmonie régnant dans l’univers et la structure complexe du vivant »


            euuuuuhhh ouais quand on voit la violence qui se passe dans l’univers et qui est bien pire en taille que nos insignifiantes existences....
            la nature n’est pas harmonie uniquement, elle est chaos aussi....



            • BlackMatter 15 juillet 2011 16:20

              Et n’oublions pas que l’univers a failli détruire toute vie sur Terre à plusieurs reprises (sursaut gamma, meteorites, refroidissement etc...)

              Pour un monde harmonieux ca laisse à désirer.


            • Gonzague Gonzague 15 juillet 2011 10:02

              « Les athées, convaincus que Dieu n’existe pas, ont envahi les forums de discussion pour faire entendre leurs voix »

              Je ne suis pas certain de saisir. Vous prétendez que des croisés de l’athéisme existent ? Sur internet ? Je vous rappelle que ce sont les croyants qui ont un message à faire passer et non l’inverse. L’absence de toute divinité n’appelle pas au prosélytisme, l’absence, en soi, n’appelle par ailleurs à rien d’autre qu’à l’indifférence. Je ne vais, par exemple, jamais m’atteler à démontrer qu’il n’y a pas de sycomores à Lhassa. C’est à ceux qui croient ou qui savent qu’il y en a un, ou 14, de me le démontrer. Les seuls « athées militants » qu’il me fut donné de croiser sur des forums tentaient simplement de raisonner d’autres interlocuteurs qui eux, et eux seuls, s’escrimaient ludiquement à démontrer que les athées avaient tort, puisque l’inexistence de Dieu ne pouvait être démontrée. (Pendant ce temps là il est 17 heures en Angleterre)

              A ce jour l’inexistence du Dieu des monothéismes triomphants semble logique tant les « livres saints » décortiquant ses « volontés » et « projets » abscons sont totalement incohérents. Ce Dieu (ces dieux) appelle(nt) en lettres grasses à la ségrégation, à la discrimination, ils enjoignent aux êtres humains à ne pas se soucier de ce que la terre et les hommes la peuplant pourraient éventuellement réaliser en vue d’une agréable vie commune. Bien au contraire, peu chaut au Dieu d’Abraham (pour faire plaisir aux trois religions monothéistes) l’existence terrestre, il veut être servi, veut être aimé, se targue d’être juste, droit, miséricordieux tout en autorisant à ses prophètes les pires bassesses vis-à-vis de celles et ceux qui ne croieraient pas en lui (ou ne le connaîtraient pas, ce qui serait encore pire eu égard au fait que, le cas échéant, aucune rédemption ne serait possible pour des millions de personnes, simplement du fait que Dieu les aurait -volontairement- fait naître au mauvais endroit, au mauvais moment) Les anecdotes autour de Muhammad, Abraham et Isaac en sont les meilleurs exemples.

              Ce que je viens d’écrire, je ne l’aurais jamais écrit si ce n’est en réponse à un article de ce cru. Les « athées militants » sont très rares. Et ceux comme moi qui prennent la parole et mettent la main au clavier pour faire part de leurs certitudes ne le font pas spontanément mais bel et bien en réaction à une provocation ou un texte tel que celui que vous nous proposez gentiment aujourd’hui.


              • Gonzague Gonzague 15 juillet 2011 10:07

                Tiens le lien n’est bizarrement pas passé. Voici la preuve de l’existence de Dieu


              • Kalki Kalki 15 juillet 2011 10:50

                Les athés sont des agnostiques sans la savoir


              • Kalki Kalki 15 juillet 2011 10:51

                dieu n’existe pas

                et il n’est surement ceux que des hommes avares et fourbes veulent en faire


              • Polo 24 août 2011 14:37

                Les « athées militants » sont très rares
                => Il y en a au moins un, toi ;o)


              • Gargantua 15 juillet 2011 10:07

                Le fait que cette question ne soit pas éteinte , sur l’existence de Dieu montre que l’on ne peut pas resté dans une pensé matérialiste qui ne nourri ni l’äme ni l’Esprit.


                • Deneb Deneb 15 juillet 2011 10:10

                  Croire, c’est ne point savoir.


                  • Gargantua 15 juillet 2011 10:13

                    En n’est tu sur, pouvez vous le démontré ?


                  • Le péripate Le péripate 15 juillet 2011 10:13

                    Savoir, c’est savoir que on ne sait rien.

                     smiley


                  • Gargantua 15 juillet 2011 10:14

                    En estez vous sur, pouvez vous le démontré ?


                  • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 10:53

                    Croire, c’est ne point savoir.

                    Il n’y a pas de honte à avouer qu’on ne sait pas. C’est au contraire un signe de sagesse et d’humilité.


                  • Gargantua 15 juillet 2011 11:04

                    Les temps sont finie où l’on demandait de pas savoir, aujourd’hui cela est possible, et se cheminement est à la porté de tous.


                  • Login Login 15 juillet 2011 11:48

                      et Savoir ne demande pas de croire smiley

                  • Deneb Deneb 15 juillet 2011 14:10

                    Login, non, mais le Savoir exige la preuve.


                  • Login Login 15 juillet 2011 14:35

                      Savoir est la preuve smiley

                  • Scual 15 juillet 2011 15:43

                    Le croire et le savoir sont effectivement des opposés.

                    Quand on croit on ne sait pas. Il n’y a rien à prouver, c’est le sens de ces mots.

                    Le savoir sous entend également que l’on sait les limites de notre ignorance. Ne pas savoir quelque chose, c’est savoir que l’on ne sait pas. Croire c’est imaginer un scénario qui pourrait expliquer le vide de savoir, et cesser de penser aux autres scénarios possibles.

                    D’ailleurs savoir c’est pas seulement savoir et savoir qu’on ne sait pas, c’est aussi savoir qu’on peut se tromper, alors que croire entraine une pure négation de toute réalité dans une fuite en avant vers des scénario de moins en moins probables pour expliquer les incohérence plutôt qu’admettre les erreurs. Cela incite le croyant à rejeter le savoir, car plus il sait, moins il lui reste d’ignorance dans son esprit pour y caler des théories religieuses cohérentes avec ce qu’il sait.

                    Croire, c’est donc l’inverse de réfléchir, rechercher, comprendre et savoir.

                    Certains pourraient dire que croire pour résumer c’est simplement être idiot et borné de surcroit, mais pas moi, car je n’en suis pas certain à 100%. Disons qu’il y a autant de chances qu’il y en a que Dieu n’existe pas.

                    De toute façon même si on démontrait scientifiquement l’existence de Dieu, c’est à dire si on le trouvait, les athées resteraient athées puisqu’ils sauraient que Dieu existe. Au passage l’existence de Dieu ne sous-entendrait en aucune manière d’obéir aux textes d’une quelconque religion.

                    En plus ne peut on pas sincèrement douter de la sincérité de la foi des croyants puisqu’ils ne cherchent pas Dieu ? La recherche de Dieu ne devrait elle pas être la principale activité de tout les croyants du monde s’ils ne doutaient pas, plutôt que tout faire pour que la science recule ? C’est assez curieux qu’il n’y ait pas beaucoup de curés dans la recherche...

                    Franchement je « crois » qu’on ferait bien de non seulement respecter la laïcité mais surtout de renforcer drastiquement sa condition sine qua non : la lutte contre le prosélytisme, histoire que tout ça reste bien circonscrit dans les foyers.



                  • patatas.fritas patatas.fritas 15 juillet 2011 10:22

                    ... est une perte de temps  smiley


                    • Kalki Kalki 15 juillet 2011 10:53

                      dieu est un paquet de chips dans les mains d’un gras américain


                    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 13:34

                      Dieu est un monstre volant fait de spaghettis. Prouvez-moi le contraire !


                    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 juillet 2011 13:40

                      Vous êtes dans l’hérésie !

                      Car dieu est un monstre volant fait de tagliatelles...

                    • oncle archibald 15 juillet 2011 14:52

                      Mon Dieu ! Pourvu que ce soient des spaghettis alle vongole et qu’ils soient bien préparés je viens communier tout de suite !


                    • Deneb Deneb 15 juillet 2011 15:44

                      Archibald : bienvenu chez les Pastafariens. Je vois que vous aussi, vous avez été touché pas la grâce de Son Appendice Nouillesque.


                    • BlackMatter 15 juillet 2011 17:16

                      Moi je suis pastaférien protestant suite au schisme de 2001, à savoir nature, gruyère ou parmesan.


                    • Gargantua 15 juillet 2011 11:23

                       Vue le taux de remplissage dans les offices du Dimanche, cela fait belle lurette que le Vatican vit sur attraction touristique.
                      Le Vatican est mort, il faut regardé les faits, il est devenue l’ombre de lui même, c’est une vulgaire coquille vide. La spiritualité d’aujourd’hui n’est plus dans les confection religieuse, elle doit être libre de toute attache dogmatique.


                    • Frabri 15 juillet 2011 10:43

                      Une réponse définitive à cette question n’est pas pour demain

                      http://www.bing.com/search?q=%22la+question+de+l%27existence+de+dieu%22&go=&qs=n&sk=&form=QBLH&filt=all

                      En attendant la réponse, pour patienter , écoutons le « festival des musiques sacrées de Fés »

                      http://www.youtube.com/watch?v=rdSJwXF-WKE&feature=player_embedded# !


                      • Clouz0 Clouz0 15 juillet 2011 10:57

                        Allons, Allons mes frères, un peu de retenue !

                        En ces jours bénis où une nouvelle religion vient de nous tomber dessus, comment ne pas se réjouir de cette belle victoire de la Pensée Magique ?


                        • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 10:59

                          Voici un blog dont l’auteur prétend avoir apporté une preuve « irréfutable » de l’existence de Dieu. Il va même jusqu’à promettre 3000€ à celui qui lui montrerait l’erreur de son raisonnement. Bon, il est complètement fou et sa démonstration est d’une stupidité sans nom, mais ça vaut le coup d’oeil, surtout les commentaires !

                          http://www.dieuexiste.com/


                          • Rounga Roungalashinga 15 juillet 2011 11:12

                            Vous êtes surpris ?


                          • tikhomir 15 juillet 2011 13:56

                            Disons déjà que l’article n’invite pas à la réflexion non plus...


                          • Ornithorynque Ornithorynque 15 juillet 2011 11:22

                            Il y a une encyclique intéressante du Pape Jean Paul II sur la question. « Foi et Raison »

                            Les croyants - parlons pour les catholiques - ne prétendent absolument pas avoir la preuve de l’existence de Dieu. Ils croient.

                            Pour un esprit scientifique, l’idée de « croire » plutôt que de prouver, est difficilement admissible.

                            Dans son encyclique « Foi et Raison », Jean Paul II tente d’expliquer comment l’intelligence religieuse doit impérativement travailler les deux dimensions :
                            - La foi : le croyant admet des « concepts », et des récit, sans en avoir la preuve, mais il les prend comme des outils de sa réflexion rationnelle, comme un mathématicien prendrait les axiomes comme outils de travail de démonstration.
                            - La raison : le croyant doit exercer sa raison, pour questionner la cohérence de sa foi, et le lien de sa foi avec le « bien ».

                            La Foi doit absolument s’exercer au risque de la raison, et vice versa dans la religion catholique. Une Foi qui s’abstient la réflexion rationnelle est considée par l’église comme une erreur potentiellement dangereuse, et de toute façon une démarche « incomplète ». (même si cela n’a pas toujours été le cas, mais l’Eglise est une construction qui se remet en question en permanence.)

                            On retrouve cette intelligence dans le passage du grand inquisiteur des frères Karamazov de Dostoievski.

                            Le jour ou il existera une preuve de l’existence de Dieu, alors l’homme ne sera plus libre de croire ou pas, et donc la « religion », n’aura aucun sens.


                            • Gargantua 15 juillet 2011 11:31

                              C’est normale que croire, n’est pas un raisonnement scientifique, c’est pourquoi que les scientifiques croient en se qu’ils voient en réalité on ne peut pas éradiqué la croyance de l’Esprit Humain.
                               Donc les scientifiques sur le plan matériel leurs raisonnement est juste, sur le plan de l’Esprit ils ont torts.


                            • miha 15 juillet 2011 11:37

                              Impossible de savoir si dieu existe et, s’il existe, impossible de savoir ce qu’il est, ce qu’il veut.

                              Dire le contraire, est d’une telle prétention alors que nous sommes si peu évolués en intelligence !!!

                              C’est à peu près ce que dit cette modeste fable :

                              http://clampins.superno.com/2011/07/il-etait-une-fois/


                              • Gargantua 15 juillet 2011 11:43

                                Paien il y a suffisamment de texte religieux qui montre que ( Les Dieux ) ses intention on été dévoiler aux hommes. Le problème il faut savoir lire ?


                              • Clouz0 Clouz0 15 juillet 2011 11:53

                                Est-il encore nécessaire de discourir sur ce sujet après que la preuve en eut été définitivement apportée par le Professeur Choron, in : 
                                « Dieu existe, je me le suis fait dans une pissotière ! »
                                .
                                Priez mes frères.

                                • Aafrit Aafrit 15 juillet 2011 13:04

                                  Dieu est comme un clignotant, parfois là parfois pas...

                                  Du coup, la grande voiture, l’Univers, tourne à gauche et puis à droite et puis va droit au sombrissime néant...


                                  • gaijin gaijin 15 juillet 2011 13:37

                                    dieu existe je l’ai rencontré : $

                                    payez, payez pour nous ........


                                    • Aafrit Aafrit 15 juillet 2011 13:53

                                      Dieu était con comme les humains, yzont fait le mauvais choix : le fait d’exister..
                                      Il est encore plus con que ces dernniers car il a appuyé sur l’option « immortel ». Putain ! comme c’est dur pour lui..


                                      • Taverne Taverne 15 juillet 2011 14:03

                                        Je suis athée. J’en ai fait une chanson : -)

                                        Mon potatémépatantou

                                        chanson drolatique.

                                        I

                                        Mon pote athée m’épate en tout
                                        Il sait faire une potée aux choux.
                                        Et du pâté sans empâter.
                                        Il est mince et pas empoté,
                                        C’est un cuisinier patenté
                                        Fin cordon bleu mais pas tenté.

                                        II

                                        Mon pote athée m’épate en tout,
                                        Pas gras comme un chipolata.
                                        Il fait d’la soupe pas du rata.
                                        Mon pote athée m’épate en tout.
                                        Quand il me fait des pâtes au thon
                                        Je viens les humer à tâtons.

                                        III

                                        Mon pote athée m’épate en tout.
                                        En cuisine il a plus d’un atout.
                                        Et surtout le plus important
                                        Il n’est pas ventru, impotent.
                                        Il fait du fait-tout son va-tout.
                                        Puis c’est lui qui nettoie partout.

                                        IV

                                        Mon pote athée m’épate en tout
                                        Mon pote athée n’est pas toutou.
                                        Il est yougo et pas latin.
                                        Il vient pas du mont Palatin.
                                        Quand il range il m’dit « du balai ! »
                                        Tout en clamant du Du Bellay.

                                        III

                                        Mon pote athée m’épate en tout
                                        Il casse des oeufs treize à la douze.
                                        Mon pote athée n’est pas tantouse.
                                        Mais on peut lui parler de tout.
                                        Mon pote athée n’aime pas Tito.
                                        L’aime pas non plus les Pepito.

                                        IV

                                        Mon pote athée m’épate en tout
                                        Plus que que les grands chefs du Poitou
                                        Je risque pas la crise de foie.
                                        Car avec lui je mange pas tant.
                                        Et c’est bien la première fois
                                        Qu’un p’tit athée m’épate autant.

                                        Voris Bian 15 juillet


                                        • Deneb Deneb 15 juillet 2011 14:17

                                          Pour Taverne, l’athéisme relève de l’adresse culinaire d’un dissident yougoslave.


                                        • Taverne Taverne 15 juillet 2011 14:41

                                          Deneb, t’es toujours aussi con.


                                        • Deneb Deneb 15 juillet 2011 15:05

                                          Les insultes servent à masquer l’absence de l’effort intellectuel.


                                        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 15 juillet 2011 14:12

                                          Si nous posions la question d’une manière moins naïve :


                                          L’univers est-il conscient ?

                                          • BlackMatter 15 juillet 2011 15:08

                                            Question interessante car si l’univers est conscient alors il est Dieu.
                                            Et même s’il n’est pas conscient, il est notre créateur.

                                            Cela dit, rien, absolumment rien ne laisse à supposer qu’il ait une conscience et encore moins un but.


                                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 15 juillet 2011 17:50

                                            Se demander si l’univers est conscient pose aussi la question de l’universalité de la conscience et d’une éventuelle conscience universelle. Quand vous dites que « rien ne donne à penser que... », je me demande pourquoi il faudrait attendre que quelque chose « nous donne à penser » pour s’autoriser à penser. Pour pouvoir concevoir une conscience universelle, il faut s’autoriser à concevoir l’univers autrement que comme une grosse horloge. Donc la question est : Arrivez-vous à penser que l’univers pourrait-être conscient, même si rien ne vous le donne à penser ? Et pour le dire autrement : Si l’univers était conscient, comment pourriez-vous en avoir conscience ?

                                            C’est plus intéressant que de se demander : « Est-ce que Dieu existe ? » Car « Dieu » est un mot (ou une image), alors que la conscience est une expérience.

                                          • BlackMatter 15 juillet 2011 18:53

                                            Moi je me place simplement d’un point de vue scientifique.

                                            Si je commence à penser que quelquechose est possible malgré le fait que rien ne démontre ce que je pense, alors c’est un acte de foi pas un acte de science.


                                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 16 juillet 2011 07:53

                                            Non, le fait de penser qu’une chose est possible n’est pas un acte de foi. Car on peut très bien envisager une possibilité et son contraire alors qu’on ne peut pas croire une chose et son contraire.


                                          • Harfang Harfang 15 juillet 2011 14:20

                                            Et encore une fois, on fout les agnostiques dans le même sac que les athées...


                                            • silversamourai silversamourai 15 juillet 2011 14:25

                                              Bonjour Romaric,

                                              si c’est trop compliqué avec ????? , commencez avec ça :

                                              existez-vous ?

                                              Dans quels sens ?

                                              N’est-ce pas beaucoup plus important ?  smiley


                                              • Pascain Pascain 15 juillet 2011 14:40

                                                « Pour les athées, l’existence de Dieu n’est corroborée par aucune preuve. Les faits indiquent plutôt le contraire. En effet, violence, haine et cruauté règnent en maîtres. Aveuglés par ces sentiments, des individus influents et puissants se sont livrés à des massacres d’innocents sans qu’un Être métaphysique, qu’on dit être infiniment bon n’intervienne. Paradoxalement beaucoup de religieux supposés enseigner un évangile de paix ont été impliqués dans ses assassinats à grande échelle et dans bien d’autres atrocités qui ont terni l’histoire. »


                                                C’est exactement la preuve qu’un Dieu existe.

                                                Ces faits cités ci-dessus sont l’oeuvre de l’homme, et non pas de Dieu...
                                                Alors pour se disculper, les hommes mettent leurs mauvais actes sur le dos de Dieu...

                                                Que souhaiterait toute créature, en premier lieu ?
                                                Que donnerait un Dieu bon et clément, envers toute créature de sa conception ?

                                                Réponse : le LIBRE ARBITRE !

                                                N’est-ce pas ce que l’homme possède ?

                                                Mais qu’en a-t-il fait ?...

                                                Et pourquoi vouloir une intervention Divine, lorsque la première des choses que l’on veut, est le LIBRE ARBITRE ?

                                                Souvent j’entend « la vie est injuste »...
                                                ... la vie n’est pas injuste, la vie est belle. C’est l’homme qui est injuste !...


                                                • tikhomir 15 juillet 2011 15:02

                                                  Pourquoi faire des citations incomplètes ? Voici le texte complet, traduction Crampon 1923 puisque c’est ce texte que vous semblez prendre en référence. Avec la citation complète, ça change tout...

                                                  Lc 14:26-35

                                                  « Si quelqu’un vient à moi et ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Quiconque ne porte pas sa croix et ne me suis pas, ne peut pas être mon disciple. Qui de vous, en effet, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense, (pour voir) s’il a de quoi l’achever ? De peur qu’ayant posé le fondement et ne pouvant pas terminer, tous ceux qui verront (cela) ne se mettent à le ridiculiser,disant : « Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu terminer ! » Ou quel roi, s’il va faire la guerre à un autre roi, ne s’assied d’abord pour délibérer s’il est capable de se heurter, avec dix mille hommes, à celui qui vient contre lui avec vingt mille ? S’il ne l’est pas, tandis qu’il est encore loin, il envoie une ambassade faire demande de paix. Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple. [Certes] le sel est bon ; mais si le sel s’affadit, avec quoi l’assaisonnera-t-on ? Inutile et pour la terre et pour le fumier, on le jette dehors. Qui a des oreilles pour entendre entende ! »


                                                • Radix Radix 15 juillet 2011 14:51

                                                  Bonjour

                                                  Quand on jette un coup d’œil distrait sur les productions antérieures de l’auteur, on s’interroge :

                                                  "


                                                  On peut passer la crainte de parler en public que notre « jeune homme » n’a pas encore totalement surmontée, vu qu’il s’abstient de répondre aux commentaires.

                                                  Mais on peut être légitimement surprit par les deux autres sujets ?

                                                  Comment ! Un bon catholique peut nous donner des conseils pour gérer un divorce ?

                                                  Il ne peut que parler que par expérience, sinon c’est un escroc, mais non : « Il croit en Dieu » !

                                                  Sachez, monsieur que je suis un bon athée, qui a des principes et que je n’ai jamais divorcé de ma vie.

                                                  A ne plus vous lire ici !

                                                  Radix


                                                  • tikhomir 15 juillet 2011 14:55

                                                    Je n’ai pas vu que l’auteur est catholique mais j’ai peut-être manqué quelque chose, où est-ce écrit ?


                                                  • Radix Radix 15 juillet 2011 15:53

                                                    Bonjour tikhomir

                                                    Tout le contenu de l’article, mais il vaut mieux le lire.

                                                    Radix


                                                  • tikhomir 15 juillet 2011 15:58

                                                    Non désolé, le contenu de l’article ne montre rien. Si on parle du contenu de l’article, moi ça me fait justement penser à quelqu’un de pas catholique justement mais qui se pose vaguement quelques questions.


                                                  • Radix Radix 15 juillet 2011 16:42

                                                    Simplement en lisant l’introduction : "Le débat sur l’existence de Dieu continue de faire rage. Les athées, convaincus que Dieu n’existe pas, ont envahi les forums de discussion pour faire entendre leurs voix. Certains croyants ripostent sur la toile en fustigeant l’athéisme et en vouant aux gémonies ses défenseurs. Le conflit opposant athées et croyants pousse à s’interroger sur les motivations les animant. Dans cet article sont exposées certaines d’entre elles."

                                                    Un athée ne débat pas sur l’existence de Dieu (il s’en fout), seul les catholique veulent un débat, or le débat n’a aucun intérêt vu que les arguments des uns et des autres ne sont pas sur un même plan.

                                                    Radix


                                                  • tikhomir 15 juillet 2011 16:59

                                                    C’est vous qui supposez le catholicisme ici alors que l’auteur n’en parle pas. Pourquoi pas une autre religion ? Rien n’indique en effet que l’auteur soit athée, il pourrait être d’une autre religion ou simplement agnostique. Si un athée de débat pas sur l’existence de Dieu alors que font les athées en question dont l’auteur parle ?

                                                    Je pense que vous voyez du catholicisme là où il n’y en a pas.


                                                  • oncle archibald 15 juillet 2011 15:11

                                                    Croire ou ne pas croire .. tout dépend de ce que l’on croit ... Certains croient que le tour de France est la plus belle épreuve sportive du monde .. pour cette croyance là je suis athée clairement ... 

                                                    Croire que l’homme n’est pas un animal comme un autre, qu’il a le pouvoir de discerner ce qui est bien de ce qui est mal, que l’humanité a une « finalité » et que cette finalité est une « fraternité » entre humains conscients qu’ils sont réellement « frères », que le « destin » de l’homme est de tendre vers cette fraternité parfaite ...C’est beaucoup plus tentant, cela me convient très bien,et j’y crois. J’essaye de ne pas trop emmerder mes voisins et de temps à autre j’adresse un chèque à ceux qui ont se sont engagés à 100% de leur temps pour aider « de facto » ceux qui parmi leurs « frères humains » sont les plus défavorisés.

                                                    Est-il besoin d’imaginer un grand barbu assis sur un nuage et tirant de toute éternité les fils de nos vies pour croire ce que je crois ? Peut être pas, mais en quoi cela est-il gênant qu’il y en aient qui le croient pour ceux qui font profession d’athéisme et méprisent au fond d’eux même les « croyants » ?

                                                    • slipenL’air 15 juillet 2011 15:13

                                                      Dieu d’abord c’est une femme
                                                      un genre de grosse pompe qui gonfle l’univers.
                                                       smiley


                                                      • Deneb Deneb 15 juillet 2011 15:22

                                                        Une femme qui pompe, en somme. C’est vrai qu’il y a dans ça une dimension divine smiley


                                                      • oncle archibald 15 juillet 2011 15:45

                                                        Et les shadockes pompaient, pompaient ...


                                                      • Deneb Deneb 15 juillet 2011 15:49

                                                        ....Un truc qui me colle encore au coeur et au corps...


                                                      • Aafrit Aafrit 15 juillet 2011 16:36

                                                        Dieu ne faisait que Pompée pomper pomper jusqu’ à en provoquer une Césarienne..


                                                      • joelim joelim 15 juillet 2011 15:56

                                                        A lire, la trilogie « Conversation avec Dieu » (pdfs ici), très inspirée (à mon goût) où dieu serait presque réduisible aux collectif des âmes (s’incarnant pour les mêmes raisons que l’on va à la foire du trône, enfin presque) et présentant la religion instituée comme contraire aux desseins de dieu (donc de nous, pour ceux qui suivent smiley ). 

                                                        Dieu punisseur serait une galéjade, etc. Qu’on soit croyant, agnostique (comme moi) ou athée, ces écrits sont intéressants car inspirés : ils abordent les problématiques actuelles de notre civilisation anthropophage de façon novatrice.

                                                        Si ces livres étaient plus lus que la bible (et autres) nul doute que le monde changerait. Pour un résumé voir ici : fr.wikipedia.org/wiki/Neale_Donald_Walsch

                                                        • joelim joelim 15 juillet 2011 16:15

                                                          Extraits :

                                                          Le Bien et le Mal n’existent pas. Il n’existe que Ce Qui Fonctionne et Ce Qui ne Fonctionne pas selon ce que tu cherches à être, faire ou avoir.

                                                          Le but de la vie est de créer : de créer celui et ce que chacun est, puis d’en faire l’expérience.

                                                          Je trouve que cette approche tranche le noeud gordien de savoir si « Dieu » existe ou pas : le dieu anthropocentrique des religions n’existe pas, mais l’univers « creuset de la vie » existe bien. Or la vie, pour peu que l’on la regarde objectivement, est une technologie qui nous dépasse au niveau de sa complexité et de sa plasticité. Nul doute que les conditions initiales ont été suffisantes pour engendrer les êtres merveilleux (ou pas smiley ) que nous sommes, et cela même est transcendant. Mais connaître la fin du film trop tôt gâche le plaisir, le mystère étant ici plus intéressant que la certitude.

                                                          Ce que j’ai aimé dans ces écrits, que je qualifierai de « spirituels » : rien n’est séparé du reste, nous sommes un tout (c’est particulièrement vrai concernant les catastrophes écologiques). La grosse erreur des religions est d’avoir initié le culte de la séparation : entre ceux qui suivent le chemin dicté par eux et les mécréants...

                                                          Et aussi : Dieu est excité de nos énergies (comme on se sentirait électrisé d’un homme ou d’une femme d’une « sensualité primitive ») et de nos possibilités. C’est assez novateur en matière de spiritualité non ?

                                                        • non667 15 juillet 2011 16:14

                                                          1° je ne crois à aucuns des dieux des religions existantes sur notre terre !
                                                          je sais (mon pseudo devrait être sachant 1° ) que la vie  (les organismes vivants de la plus simple ( bactérie et même plus petit ) à l’homme , qui naissent ,grandissent ,se reproduisent ,meurent ) ne doit rien au hasard (exclusion du big bang ,cosmos matière « inerte » dans ma reflexion ) ). mais est le fruit d’un dessin /projet puis d’une programmation
                                                          - dans le sens planning (timing )
                                                          - et dans le sens programme informatique .
                                                           toutes les découvertes biologiques , médicales ,scientifiques vont dans ce sens (du complexe non heuristique ) et celles a venir le confirmeront  !
                                                           conclusion :il existe des dieux programmeurs qui a partir d’éléments binaires existants naturellement (ions ,protons , quark ? ) créent des langages « génétiques » de programmation puis des programmes amenant a la vie sur des matériaux inertes existant naturellement .

                                                          en conclusion comme pour les hommes il y a des programmeurs qui font le « bien » (bons dieux ) et des programmeurs espiègles qui programment des virus (diables ) !

                                                          le créationisme s’oppose en 2011 a l’évolutionisme darwinien dont le plus fervent défenseur est le prix nobel jacques monod qui à écrit à ce sujet un livre : la vie " fruit du hasard et de la nécessite "
                                                          qui scientifiquement ne prouve RIEN ! reconnaissant que le hasard ne suffisait pas a expliquer la vie il a émit une hypothèse (non démontrée scientifiquement ) qu’en y ajoutant la nécessité ça marchait ! le hic est qu’il n’y a pas plus de preuve scientifique de l’existence de la nécessité qu’il n’y a de preuves de l’existence de dieu ! et que sa démonstration revient à l’escroquerie d’appeler dieu nécessité !
                                                          l’évolutionnisme repose sur la sélection naturelle de Darwin 
                                                          si incontestablement la
                                                          la sélection naturelle existe par contre elle effectue un tri parmi l’existant et EN AUCUN CAS NE CRÉE QUELQUE CHOSE QUI NEXISTAIT PAS AVANT  !
                                                          c’est sur cette escroquerie intellectuelle qu’est basée l’évolutionnisme et en grande partie l’athéisme !

                                                          il est tout à fait possible de bien vivre sans se poser la question de dieu mais incontestablement la vie est différente (je ne porte pas de jugement de valeur )
                                                          mais c’est un autre débat bien plus important .


                                                          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 15 juillet 2011 16:46

                                                            Soit, vous préférez croire en l’existence objective Dieu, mais cette préférence ne fait pas de votre croyance une vérité démontrée ou démontrable. 


                                                            Vous nous dites en substance 
                                                            1) que le croyant croit en l’existence de Dieu parce qu’il a un besoin psychologique d’y croire
                                                            2) ce qui à l’évidence n’est une vérité que pour lui 
                                                            3) et donc que s’il prend cette croyance pour une preuve de l’existence réelle de Dieu, il est dans l’illusion.

                                                             Merci de cette démonstration de la vérité de Dieu, comme illusion suprême, même si elle est faite par vous à votre corps discursif défendant .

                                                            • BlackMatter 15 juillet 2011 17:40

                                                              Soit, vous préférez croire en l’existence objective Dieu, mais cette préférence ne fait pas de votre croyance une vérité démontrée ou démontrable.

                                                              Et pourtant :

                                                              Notre cerveau est programmé pour croire (Nicolas Revoy)

                                                              La fusion « extatique » avec Dieu, n’est pas l’apanage des chrétiens. Les bouddhistes avec la méditation, et les soufis musulmans avec leurs transes connaissent les mêmes phénomènes. Des travaux récents de neurobiologistes font apparaître que le cerveau est structuré pour que l’homme adhère à l’idée du divin. « Au coeur de la propension à la foi, il y aurait ... la sérotonine, une substance qui, dans le cerveau, transmet l’information d’un neurone à l’autre ».

                                                              Dans les années 90, des travaux avaient montré que la sérotonine pouvait provoquer des états similaires à ceux causés par les drogues psychédéliques (ex : le LSD) comme la modification de la perception, les hallucinations ou le sentiment de fusion avec le monde... « soit ni plus ni moins que les sensations que les mystiques disent éprouver au cours de leurs états extatiques ». L’équipe suédoise de la neurobiologiste Jacqueline Borg a montré que plus le taux de sérotonine était élevé, plus la religiosité des sujets de son expérimentation était avérée. La scientifique conclut : « le système de production de sérotonine pourrait bien être vu comme l’une des bases biologiques de la croyance religieuse, même si le résultat de l’étude doit encore être précisé avec des travaux menés sur un panel de volontaires plus large. »

                                                              La sérotonine ne serait pas la seule « molécule de la foi ». D’autres neurotransmetteurs pourraient jouer un rôle dans le sentiment religieux, comme les opioïdes : « les drogues opiacées, telles la morphine ou l’opium, qui mime les opioïdes naturellement secrétés par le cerveau, modifient les perceptions sensorielles ».
                                                              Ainsi le « spirituel » aurait une origine purement chimique, donc matérialiste. L’esprit ramené à la matière et Dieu un simple éléphant rose.

                                                              D’autres recherches sur la structure du cerveau ont révélé une zone du cortex, le cortex pariétal supérieur qui fonctionne au ralenti lors du fameux sentiment de fusion mystique avec le monde. Ce rôle a été mis en évidence par le neurobiologiste Andrew Newberg lorsqu’il a analysé l’activation cérébrale de moines tibétains bouddhistes en état de méditation. Ce ne serait pas la seule zone du cerveau concernée. Les recherches du neurobiologiste américain Michael Persinger suggèrent « que la stimulation électromagnétique des lobes temporaux, ces aires localisées au niveau des tempes, déclencherait la sensation d’avoir à ses côtés une présence divine. Ces aires pourraient donc être impliquées dans l’aptitude à ressentir une présence divine. »

                                                              Il ressort de ces travaux que l’homme paraît « programmé pour croire en Dieu ». Notre cerveau est doté d’un mécanisme biologique et psychologique inné qui nous rend sensible à l’idée d’existences divines. D’autre part, « notre perception intuitive du réel étant innée, sa transgression par les croyances religieuses provoque une réaction émotionnelle forte ». Dit autrement, par l’évocation de ces transgressions contredisant notre entendement, nous sommes amenés « à leur attribuer un pouvoir explicatif supérieur ».


                                                              http://www.esraonline.com/index.php?pagination=view_article&id=98

                                                              http://jeunesecrivains.superforum.fr/t14131-pourquoi-dieu-ne-disparaitra-jamais


                                                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 17 juillet 2011 14:22

                                                              Mon cerveau serait-il programmé pour croire en dieu ?


                                                              La question est de savoir par quoi,. car l’athéisme existe depuis au moins les grecs (Démocrite, Epicure, Rabelais, La Mettrie, Diderot, Le baron d’Holbach, Marx , Nietzsche, Freud, Sartre etc..etc..) . 

                                                              Serait-ce l’effet d’une maladie neurologique ? Figurez vous que c’est mon cas et je n’en souffre pas....

                                                              De plus si programmation il y a, force est de constater qu’elle ne fonctionne pas toujours, ni de la même manière chez les penseurs et les autres... Depuis quand ;les bouddhistes croient-ils en un Dieu créateur et sauveur ? 

                                                              Ces élucubrations prétendument scientifiques ne résistent pas une seconde aux questions et remarques simples que je pose ici. 

                                                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 17 juillet 2011 14:27

                                                              J’ajoute aussi que le cerveau humain à une propension spontanée au rêve et à l’illusion, voire au délire, ce qui ne fait pas de ceux-ci des vérités.


                                                              Cet argument, même s’il était juste, ce que je ne pense pas (voir plus haut), ne prouve en rien l’existence de Dieu

                                                            • Louise Louise 15 juillet 2011 17:38

                                                              « En plus ne peut on pas sincèrement douter de la sincérité de la foi des croyants puisqu’ils ne cherchent pas Dieu ? La recherche de Dieu ne devrait elle pas être la principale activité de tout les croyants du monde s’ils ne doutaient pas, plutôt que tout faire pour que la science recule ? C’est assez curieux qu’il n’y ait pas beaucoup de curés dans la recherche... »

                                                              - Très drôle !

                                                              Chercher Dieu ? C’est justement ce que font les croyants ! Méditer, prier, c’est précisément rechercher Dieu.

                                                              Mais je suppose que vous voudriez qu’ils le recherchent avec un microscope ou une longue-vue...

                                                              ... Et l’auteur n’a pas tort quand il dit que les athées « envahissent » les forums. Il n’y a qu’à les compter sur cette page... smiley


                                                              • oncle archibald 15 juillet 2011 18:52

                                                                « Mais je suppose que vous voudriez qu’ils le recherchent avec un microscope ou une longue-vue... »

                                                                C’est justement un des points qui m’émerveillent dans cette quette éternelle des hommes qui attendent une réponse à cette question lancinante de la « création » ou de la « naissance » de l’univers ...
                                                                 
                                                                Plus la science fait reculer les limites de « l’infiniment grand » et de« l’infiniment petit », plus on s’aperçoit qu’il existe encore plus grand et encore plus petit .. ça me fascine, ça m’excite, ça me fait philosopher, ça me fait rêver .. Comme si « le grand architecte de l’Univers », s’il existe, s’amusait à dire aux hommes : « cherche encore » ...

                                                              • ZEN ZEN 15 juillet 2011 18:37

                                                                Dieu, avez-vous dit ?
                                                                De qui parlez-vous ?smiley


                                                                • Robert GIL ROBERT GIL 15 juillet 2011 18:46

                                                                  Dieu et la nature sont sagesse, le monde a de l’eau en quantité suffisante pour que chacun ait de l’eau, le monde a suffisamment de richesses et de terres pour produire de la nourriture pour la population mondiale, le monde a suffisamment de pierres pour construire afin que personne ne soit laissé sans habitat. Le monde possède assez pour tous, donc, mais dans les faits une minorité s’est appropriée les richesses du monde, une minorité s’est appropriée l’or de la planète, de l’argent, des richesses minérales, des eaux, des bonnes terres, du pétrole, de toutes les richesses donc, et a concentré les richesses entre quelques mains : moins de 10% de la population du monde est propriétaire de la moitié de la richesse du monde entier et …pour savoir qui a dit ça et lire l’article cliquez ci-dessous :
                                                                  http://2ccr.unblog.fr/2011/04/11/et-dieu-dans-tout-ca/


                                                                  • Blugosi 15 juillet 2011 19:20

                                                                    In Gode we trust (désolé, je me flagelle pour faire penitence....)


                                                                    • Brath-z Brath-z 15 juillet 2011 19:57

                                                                      Un article qui devrait se prendre des (-) en cascade, vue sa position !

                                                                      Sinon, bon, il ne casse pas des briques. Juste : merci de ne pas confondre « athées » et « anticléricaux ». Les athées en général ne sont pas prosélytes, contrairement aux anticléricaux.


                                                                      • Nomade 15 juillet 2011 20:23

                                                                        Mais c’est lequel des Dieux dont on parle ?
                                                                        Celui qui fait parler un serpent ?
                                                                        Celui au nom duquel des hommes dingues se font péter ?
                                                                        Ou celui qui disait aux sémites qu’ils étaient élus sans leur dire en quoi ?
                                                                        Quelqu’un sait ?
                                                                        Personne ?
                                                                        Bon alors on s’en fout !


                                                                        • joelim joelim 15 juillet 2011 21:53

                                                                          Celui qui culpabilise la femme en la tentant avec un pommier, alors qu’elle n’en a cueilli un fruit que pour faire plaisir à son homme ?... smiley 

                                                                          Celui qui va vous punir pour l’éternité si vous ne faites pas ce que la hiérarchie ecclésiastique a décrété qu’il fallait faire ? smiley 

                                                                          D’un autre côté, il y a le dieu « hasard » de certains athées qui s’en servent pour imposer un modèle où il est justifié que les riches le soient aux dépens des pauvres... La « loi du plus fort » est aussi une sorte de religion.

                                                                        • CX2 15 juillet 2011 20:36

                                                                          Je crois que la question est bien plus complexe que telle qu’elle est traitée dans cet article.
                                                                          Le monde ne se divise pas entre « croyants persuadés de l’existence de leur Seigneur » et « athées entêtés qui ne placent leur foi que dans la logique et la science ».

                                                                          La question de la croyance passe par bien plus de nuances. Le nombre d’agnostiques qui ne placent pas leur foi en un Dieu spécifique mais peuvent tout de même prier est certainement bien plus importants que les obsédés du bénitier (je n’ai pas trouvé d’étude sur le sujet malheureusement).

                                                                          Et ne pas croire au dessein intelligent n’empêche pas de croire en une forme de force supérieur. La recherche de l’origine de l’univers n’est ni plus ni moins qu’une recherche de la force créatrice qui dirige la vie humaine.


                                                                          • silversamourai silversamourai 16 juillet 2011 14:02

                                                                             ...et quand j’entends le mot culturel.... ça m’a échappé ! ....

                                                                            et les Romains, Grecs, Indiens, Chinois et autres y’z’aiment pas les faits culturels ?

                                                                             



                                                                            • robin 15 juillet 2011 22:30

                                                                              Les scientifiques pensent qu’un tas d’acides aminés peuvent se transformer par hasard en une cellule, un peu comme si en secouant une décharge de ferraille pendant un milliard d’années elle se transformait en avion de ligne, la croyance en Dieu parait plutôt largement moins conne que cette croyance, non ?


                                                                              • Prometheus Jeremy971 15 juillet 2011 22:38

                                                                                lool j’avoue....


                                                                              • Prometheus Jeremy971 15 juillet 2011 22:36

                                                                                Je ne suis pas vraiment d’accord avec vous la science donne des indices quant à l’existence de dieu.
                                                                                On définissait l’univers comme un gros boum, puis une suite de hasard, hasard des planètes, hasard de la vie, on parle alors d’entropie pour définir cet ensemble.

                                                                                Problème l’entropie n’explique pas certaine constante, et orgnisation dans l’univers. Comme la constante cosmologique d’Einstein. Il y a donc eu la définition de la Néguentropie qui explique l’Ordre de l’univers, la place des planète, etc...

                                                                                Cet Ordre peut donc nous laisser penser que quelqu’un, quelque chose a créé l’univers, ses règles, et tout.


                                                                                • BlackMatter 16 juillet 2011 14:25

                                                                                  Personne n’a jamais dit qu’une planète ou un soleil était la conséquence d’une suite de hasard. La formation de ces astres peut être modélisée mathématiquement. Elle est la conséquence de l’effondrement d’un nuage de gaz à la suite d’une perturbation.
                                                                                  L’entropie de surcroit ne définit pas le hasard mais le désordre.

                                                                                  Même pour les fluctuations quantiques, rien ne permet de dire qu’elles se font totalement au hasard puisqu’elles obeissent à des règles statistiques.

                                                                                  Pour la constante cosmologique d’Einstein, expliquant l’expansion de l’univers, on n’a le droit d’attendre avant de tirer les conclusions. On ne sait pas si elle existe vraiment ni de quoi elle se compose ou son origine et encore moins si elle est constante.

                                                                                  Tout le monde d’ailleurs ne pense pas que l’univers va se terminer par un big rip.

                                                                                  Pour les acides aminés, on sait maintenant que l’univers sait en fabriquer facilement, sur terre et dans l’espace. Ce qu’on ne sait pas c’est comment elles se sont assemblés pour fabriquer des protéines et plus tard des cellules. Mais ca n’est pas parce qu’on ne sait pas qu’il faut invoquer un ou des Dieux.

                                                                                  Il fut des époques où on expliquait beaucoup de phénomènes physiques du fait de l’action divine alors que maintenant on connait les explications physiques.

                                                                                  L’hypothèse de Dieu permet de tout expliquer mais de ne rien prédire.

                                                                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Dieu_bouche-trou


                                                                                • ralph 15 juillet 2011 23:46

                                                                                  Mon corps est fait de matière : calcium, fer, eau etc...
                                                                                  Il y a une conscience dans cette matière : Je vois le monde qui m’entoure, je peux entendre, je peux parler, je peux aimer, pleurer, apprécier la beautée, la bonté....

                                                                                  A un moment donné quelque chose partira de ce corps et ces yeux ne pourront plus rien voir, plus aucun mot sortira de ma bouche, plus d’appréciation possible du beau
                                                                                  et en quelques heures toute la matière de ce corps sera dé-com-po-sée : plus rien,
                                                                                  que de la poussière.

                                                                                  C’était quoi qui, avant son départ, permettait à toute cette structure d’éxister ??
                                                                                  C’était quoi, enfait, qui est parti ??
                                                                                  C’est quoi, enfait, qui part, au moment de la mort de chaque individu ??
                                                                                  Connais-toi toi même, enseignait Socrate, car avec cette Connaissance on peut connaître la « Chose » qui nous permet d’être conscient, d’apprécier, d’aimer.
                                                                                  Et cette « Chose » divine qui nous quitte un jour c’est...notre Souffle.


                                                                                  • storm storm 16 juillet 2011 00:04

                                                                                    salut,

                                                                                    je poste juste pour dire que...

                                                                                    faire un article aussi court sur un sujet aussi riche, chapeau smiley

                                                                                     


                                                                                    • eclair 16 juillet 2011 00:13

                                                                                      On ne discute pas un article de foi, on le croit ou on ne le croit pas ; mais il est de foi précisément parce qu’il échappe à l’examen de la science.
                                                                                      Quand le comte de Maistre assure qu’on parlera un jour avec étonnement de notre stupidité actuelle, il fait allusion sans doute à ces prétendus esprits forts qui viennent tous les jours vous dire :
                                                                                      Je croirai quand la vérité du dogme me sera scientifiquement prouvée.
                                                                                      C’est-à-dire, je croirai quand je n’aurai plus rien à croire, et que le dogme sera détruit comme dogme, en devenant un théorème scientifique.
                                                                                      Cela veut dire en d’autres termes : je n’admettrai l’infini que lorsqu’il sera pour moi expliqué, déterminé, circonscrit, défini ; en un mot, fini.
                                                                                      Je croirai donc à l’infini quand je serai sûr que l’infini n’existe pas.
                                                                                      Je croirai à l’immensité de l’Océan quand je l’aurai vu mettre en bouteilles.
                                                                                      Mais, bonnes gens, ce qu’on vous a clairement prouvé et fait comprendre, vous ne le croyez plus, vous le savez.
                                                                                      D’un autre côté, si l’on vous disait que le pape a décidé que deux et deux ne font pas quatre, et que le carré de l’hypoténuse n’est pas égal aux carrés tracés sur les deux autres côtés d’un triangle rectangle, vous diriez avec raison : Le pape n’a pas décidé cela, parce qu’il ne peut pas le décider. Cela ne le regarde pas, et il ne s’en mêlera pas.
                                                                                      Tout beau, va s’écrier un disciple de Rousseau, l’Église nous ordonne de croire des choses formellement contraires aux mathématiques.
                                                                                      Les mathématiques nous disent que le tout est plus grand que la partie.


                                                                                      • eclair 16 juillet 2011 00:15

                                                                                        Or, quand Jésus-Christ a communié avec ses disciples, il a dû tenir son corps entier dans sa main, et il a mis sa tête dans sa bouche. (Cette pauvre plaisanterie se trouve textuellement dans Rousseau.)
                                                                                        Il est facile de répondre à cela, que le sophiste confond ici la science avec la foi, et l’ordre naturel avec l’ordre surnaturel ou divin.
                                                                                        Si la religion disait que, dans la communion de la cène, notre Sauveur avait deux corps naturels de même forme et de même grandeur, et que l’un a mangé l’autre, la science aurait droit de se récrier.
                                                                                        Mais la religion dit que le corps du Maître était divinement et sacramentellement contenu sous le signe ou l’apparence naturelle d’un morceau de pain. Encore une fois, c’est à croire ou ne pas croire ; mais quiconque raisonnera là-dessus et voudra discuter scientifiquement la chose, méritera de passer pour un sot.


                                                                                        • eclair 16 juillet 2011 00:16

                                                                                          Le vrai en science se prouve par des démonstrations exactes ; le vrai en religion se prouve par l’unanimité de la foi et la sainteté des oeuvres.
                                                                                          Celui-là a le droit de remettre les péchés, dit l’Évangile, qui peut dire au paralytique : Lève-toi, et marche.
                                                                                          La religion est vraie, si elle réalise la morale la plus parfaite.
                                                                                          La preuve de la foi ce sont les oeuvres.
                                                                                          Le christianisme a-t-il constitué une société immense d’hommes ayant la hiérarchie pour principe, l’obéissance pour règle et la charité pour loi ? Voilà ce qu’il est permis de demander à la science.
                                                                                          Si la science répond d’après les documents historiques : Oui, mais ils ont manqué à la charité.
                                                                                          Je vous prends par vos propres paroles, pouvons-nous répondre aux interprètes de la science.


                                                                                          • eclair 16 juillet 2011 00:18

                                                                                            Vous avouez donc que la charité existe, puisqu’on peut y manquer ?
                                                                                            La charité ! grand mot et grande chose, mot qui n’existait pas avant le christianisme, chose qui est la vraie religion tout entière !
                                                                                            L’esprit de charité n’est-il pas l’esprit divin rendu visible sur la terre ?
                                                                                            Cet esprit n’a-t-il pas rendu son existence sensible par des actes, par des institutions, par des monuments, par des oeuvres immortelles ?
                                                                                            En vérité, nous ne concevons pas comment un incrédule de bonne foi peut voir une fille de Saint-Vincent de Paul sans avoir envie de se mettre à genoux et de prier !
                                                                                            L’esprit de charité, c’est Dieu, c’est l’immortalité de l’âme, c’est la hiérarchie, c’est l’obéissance, c’est le pardon des injures, c’est la simplicité et l’intégrité de la foi. ELIPHAS LEVI


                                                                                            • CX2 16 juillet 2011 00:24

                                                                                              Non, cette théorie très vraisemblable suppose que l’action des océans primaires permet l’apparition de constructions pré-cellulaires. Celles-ci en se combinant permettent d’atteindre le niveau mono cellulaire et par évolution des formes plus complexes.
                                                                                              C’est parfaitement plausible, n’en déplaise à votre comparaison parfaitement inadéquat.


                                                                                              • miel de fiel miel de fiel 16 juillet 2011 00:38

                                                                                                Un athée est .....ou n’est pas athée.
                                                                                                Avec des valeurs humanistes, il vit sans filet, avec courage. Sans haine pour autrui.

                                                                                                Combien de catégories de croyants en DIEU UNIQUE ? ? ? Alliés ou antagonistes au gré des vents de l’Histoire ? ? ?

                                                                                                Je dis : DIEU MONTRE-TOI devant moi et je croirai.............. N A D A, donc il n’existe pas.

                                                                                                Le croyant dit : DIEU MONTRE-TOI car mon amour est fervent. Même résultat.

                                                                                                SI J’ETAIS DIEU, JE REPONDRAIS AUX DEUX SOLLICITATIONS. Je ne suis pas DIEU........

                                                                                                Les animaux et les plantes n’ont rien à cirer de DIEU et vivent honnêtement sans lui, moi aussi.

                                                                                                La vraie spiritualité n’est qu’interrogations et progressions à l’infini pour soi-même. Tout le reste n’est qu’instrument de pouvoir. 


                                                                                                • CX2 16 juillet 2011 00:39

                                                                                                  Votre argumentation perd de sa crédibilité dès que vous annoncez que la charité n’existait pas avant le christianisme (je suis trop fatigué pour répondre a vos autres messages)/ Apprenez l’histoire de l’ancienne Chine, de l’Égypte antique ou de la Grèce (ainqi que du japon et de l’ère paléolithique, même si bien sur pour ces civilisations les sources sont bien plus ténues) et vous découvrirez que la charité, même si le mot n’existait pas, était pourtant bien présente.


                                                                                                  • eclair 16 juillet 2011 01:00

                                                                                                    tu sais beaucoup de chose et tant mieux pour toi ,mais n’oublie pas on parle de dieu et non de religion.merci pour ton interet


                                                                                                  • CX2 16 juillet 2011 01:11

                                                                                                    Dieu ou religion, aucune importance au regard de la connaissance, que celle-ci soit accessible ou non encore élucidée.


                                                                                                  • eclair 16 juillet 2011 01:33

                                                                                                    sans te vexer,tu te trompe l’important n’est pas la connaissance en elle meme mais la facon dont tu vas la faire connaitre n’oublie pas dans tes discours les gens qui n’ont pas la sens mathematique et soit reconnaissant de l’avoir petit savant.merci encore,c’est tres instructif


                                                                                                  • Mugiwara 16 juillet 2011 10:57

                                                                                                    la connaissance va finir par nous faire admettre que le dieu au sens du terme indiqué par les religions est erroné. mais ça ne reste qu’un avis personnel, juste comme je le vois. c’est pourquoi, comme on est en France, Dieu n’a pas de quartier ici, qu’il aille n’importe où si tant est que tu es sur qu’il existe, va le suivre ailleurs. c déjà pas mal qu’on tolère les fous de dieu, faites en autant s’il vous plait... mais si vraiment vous voulez vivre en fonction de Dieu, c’est pas en France que vous devez vivre mais dans les pays arabes, israeliens, tibétains, indiens ou je ne sais quoi encore... 


                                                                                                  • eclair 16 juillet 2011 00:45

                                                                                                    DIEU existe depuis bien longtemps...JE CROIS. ce verbe est tres important


                                                                                                    • vinvin 16 juillet 2011 04:07

                                                                                                      (@TOUS).



                                                                                                      Bonjour.



                                                                                                      DIEU est comme BEN-LADEN, il n’ a meme pas besoin d’ exister pour que l’ on pale de lui, et que l’ on en fasse une IDOLE imaginaire.


                                                                                                      A méditer !....(Pour ceux qui savent méditer sans dieu, bien sur !...).




                                                                                                      VINVIN.

                                                                                                      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 16 juillet 2011 07:58

                                                                                                        @Vinvin

                                                                                                        « DIEU est comme BEN-LADEN »

                                                                                                        Si j’ai bien compris, Dieu est mort smiley



                                                                                                      • vinvin 17 juillet 2011 03:06

                                                                                                        (@Gaspard Delanuit).


                                                                                                        Je n’ ai pas dit que dieu était mort : J’ ai voulu dire que j’ ai toujours douter de l’ existence de BEN-LADEN, ( du moins comme il est dépeint par les médiats,...) et qu’ il en était de meme pour l’ existence de dieu.


                                                                                                        cordialement.




                                                                                                        VINVIN. 

                                                                                                      • Mugiwara 16 juillet 2011 10:38

                                                                                                        perso, dieu n’existe pas, mais à ceux qui croient en dieu, je demande juste de taire vos croyances parce que ce n’est pas le plus important qui compte en ce moment ni plus tard d’ailleurs. ce qui compte c’est qu’on ferme notre gueule et qu’on s’occupe de chacun de nous tous. les religions ont néanmoins une raison d’être qui donnent des pistes pour être bien dans sa peau, pour cela, le yoga est amplement suffisant pour les athées. 

                                                                                                        sans oublier que la première religion en tant que telle n’existe que depuis Moise et d’autres après. mais avant Moise, il y avait déjà un genre de religion qui ne se basait pas sur l’existence de Dieu mais juste sur la foi en l’humain, prôné en partie par les bouddhistes. ceci dit, je ne crois pas en tout ce que dit non plus le bouddhiste, mais au final, de nature sceptique et scientifique, je suppose qu’il existe, non, j’admets qu’il peut exister une puissance supérieure à l’homme, cette supposition je me la garde et ne vais pas me la raconter à tout le monde comme le font les autres croyants. 
                                                                                                        le problème des croyants est qu’ils prennent les athées pour des cons, des imbéciles finis alors que leurs religions leur disesnt d’être tolérants. il me semble même être tolérant bien plus que n’importe quel croyant sans être croyant. simplement, la croyance est une affaire personnelle, pas vraiment collective. la seule raison qui justifie une collectivisation, c’est l’humain, et son bonheur, rien de plus. 
                                                                                                        de l’humain heureux, le monde ainsi que ses composantes comme la terre, les animaux ainsi que la flore en sortiront grandis. 
                                                                                                        non, officiellement Dieu n’existe pas, et n’existera jamais. son inexistence est une preuve de mon affirmation. tant que avec mes yeux d’humains, il apparaîtra pas une personne digne de Dieu, avec tous les accessoires qu’il doit avoir sur lui, alors, Dieu n’existe pas, et n’a même jamais existé. 
                                                                                                        que dire des prophètes ? ce sont des êtres super bien éclairés, super bien éveillés, qui ont su trouver le secret de la vie et qui se sont autoproclamés prophètes. 

                                                                                                        • ferrassie 16 juillet 2011 12:00

                                                                                                          Vouloir accorder un sens à la vie revient à s’en remettre à quelque chose d’extérieur, un créateur qui lui donnerait un rôle, une mission, une intention… Ceux qui affirment cela n’en font pas la démonstration, pas plus que pour la supposée existence de dieu (*).


                                                                                                          Lorsqu’un être humain naît ou meure, cela a autant d’importance pour la nature que l’éclosion d’un œuf de fourmi ou de sa mort : ce n’est qu’une recomposition de l’organisation des molécules.


                                                                                                          Rechercher une cause extérieure à la vie montre l’incapacité à penser que la matière peut s’auto-réguler. Pourtant, du moindre atome aux systèmes astro-planétaires en passant par toutes les formes du vivant – individuelles ou sociales –, la matière est auto-régulée.


                                                                                                          Ce que certains appellent « spiritualité » n’est que la tentative des religieux de donner une explication à la pensée.



                                                                                                          * Je ne mets de majuscules qu’aux noms propres.


                                                                                                          • Loatse Loatse 16 juillet 2011 12:55

                                                                                                            Dieu existe, c’est la chimie qui nous le démontre... !!!

                                                                                                            Ci dessous est la version d’une soi-disant question de chimie donnée à l’université de Montpellier.

                                                                                                            La réponse d’un étudiant a été si profonde que le professeur l’a partagé avec ses collègues, via internet, et c’est pourquoi nous avons le plaisir de la lire.

                                                                                                            Question bonus : L’enfer est il exothermique (évacue de la chaleur) ou endothermique(absorbe de la chaleur) ?

                                                                                                            La plupart des étudiants ont exprimé leur croyance en utilisant la loi de Boyle (si ungaz se dilate il se refroidit et inversement) ou ses variantes.

                                                                                                            Cependant un étudiant eut la réponse suivante :

                                                                                                            Premièrement, nous avons besoin de connaître comment varie la masse de l’enferavec le temps. Nous avons donc besoin de connaître à quel taux les âmes entrent etsortent de l’enfer. Je pense que nous pouvons sans risque assumer qu’une fois entréeen enfer, l’âme n’y ressortira plus.
                                                                                                             
                                                                                                            Du coup, aucune âme ne sort.

                                                                                                            De même pour le calcul du nombre d’entrée des âmes en enfer, nous devons regarderle fonctionnement des différentes religions qui existent de par le monde aujourd’hui. Laplupart de ces religions affirment que si vous n’êtes pas un membre de leur religion alors vous irez en enfer.

                                                                                                            Comme il existe plus d’une religion exprimant cette règle et comme les gens n’appartiennent pas a plus d’une religion, nous pouvons projeter que toutes les âmes vont en enfer.

                                                                                                            Maintenant regardons la vitesse de changement de volume de l’enfer parce que la loide Boyle spécifie que pour que la pression et la température reste identique en enfer, le volume de l’enfer doit se dilater proportionnellement à l’entrée des âmes.

                                                                                                            Cela donne deux possibilités :

                                                                                                            1 Si l’enfer se dilate à une vitesse moindre que l’entrée des âmes en enfer, alors latempérature et la pression en enfer augmenteront indéfiniment jusqu’à ce que l’enfer éclate.

                                                                                                            2 Si l’enfer se dilate à une vitesse supérieure à la vitesse d’entrée des âmes en enfer,alors la température diminuera jusqu’à ce que l’enfer gèle.

                                                                                                            Laquelle choisir ?

                                                                                                            Si nous acceptons le postulat que Teresa m’a répondu durant ma première année d’étudiant qu’ -Il fera froid en enfer avant que je couche avec toi- et en tenant comptedu fait que j’ai couché avec elle la nuit dernière, alors l’hypothèse doit être vrai et alorsje suis sûr que l’enfer est exothermique et a déjà gelé.

                                                                                                            Le corollaire de cette théorie c’est que comme l’enfer a déjà gelé, il s’en suit qu’il n’accepte plus aucune âme et du coup qu’il n’existe plus... Laissant ainsi seul le paradis, ainsi prouvant l’existence d’un être divin ce qui explique pourquoi, la nuit dernière, Teresa n’arrêtait pas de crier - oh mon dieu- !!!

                                                                                                            C’EST LE SEUL ETUDIANT A AVOIR RECU LA NOTE 20. :))))

                                                                                                            TZB_


                                                                                                          • Prometheus Jeremy971 16 juillet 2011 19:27

                                                                                                            Plus sérieusement vouqs avez la preuve ontologique de Gödel :

                                                                                                            C’est d’un autre niveau...


                                                                                                          • vinvin 17 juillet 2011 03:34

                                                                                                            (@FERRASSIE).


                                                                                                            Excusez-moi, mais je ne pense pas qu’ il soit besoin de d’ un dieu, de religieux, ou de lieux de CULtes, pour éprouver de la spiritualité.

                                                                                                            Je pense qu’ il existe une spiritualité religieuse, (pour ceux qui croient,...) mais également une spiritualité « laïque », (pour ne pas dire athée).

                                                                                                            je pense que l’ on peu éprouvé une spiritualité devant une belle oeuvre d’ art, ou comme par exemple a la campagne a regarder les montagnes, les rivières, les forets, les oiseaux, ainsi que différents animaux, etc, etc....

                                                                                                            (je viens de passer 2 jours dans un hameau en LOZÈRE, donc je sais de quoi je parle !...). 

                                                                                                            Certaines personnes appellent cela de la PLÉNITUDE, mais la Plénitude se rapproche énormément de la Spiritualité, n’ est-ce pas ?...



                                                                                                            Bien cordialement.





                                                                                                            VINVIN.

                                                                                                          • Anti 25 août 2011 17:24

                                                                                                            La gehenne c’est un feu qui a la particularité de ne pas s’éteindre, donc il est autre que tous les feux de matière de l’univers, il est spirituel...Il est alimenté par du bois (fuel en anglais, donc combustible)...il réduit tout en cendre...Car l’âme est matérielle et mortelle (meurt)... Donc cet étudiant n’y connait rien et les profs qui l’ont noté vingt sur vingt y connaissent encore moins que lui... L’enfer ne détruit pas par la température mais par une destruction spirituelle, il est flamme autant chaude que froide, mais surtout il a la volonté de détruire totalement ce qui y tombe...Il ne faut plus raisonner humainement sur ces choses, mais spirituellement... L’étang de feu (mais quel feu ? Un feu spirituel) n’est qu’une mort une seconde fois... D’ailleurs cette seconde mort détruit même la mort !! Ce n’est pas dans la laïcité stupide que l’on apprend à penser bien !


                                                                                                          • Loatse Loatse 17 juillet 2011 01:00

                                                                                                            Jeremy,

                                                                                                            tellement d’un autre niveau que la discussion à propos de la « preuve ontologique de Gödel » sur Futura sciences s’est vu fermée pour cause de non conformité de la charte.... :)

                                                                                                            Personnellement, j’ai une petite préférence pour l’argumentation d’Aristote (qui de plus a le mérite d’être compréhensible par tout un chacun)

                                                                                                             - Si l’univers est compréhensible, alors tout a une cause, la cause a elle-même une cause et ainsi de suite.
                                                                                                             - Or Si la suite est infinie alors l’univers n’est pas compréhensible (ce qui viole la première prémisse)
                                                                                                            - Donc la suite n’est pas infinie. Il existe une cause ultime ou cause première qui n’est causée par rien et que l’on peut appeler Dieu.....


                                                                                                            • storm storm 21 juillet 2011 00:35

                                                                                                              en fait, avec la programmation (informatique), on peut avoir une suite infinie (boucle) ET compréhensible

                                                                                                              Ca ne change pas la conclusion, il faut bien qu’il y ait quelqu’un pour lancer cette boucle smiley Enfin, quelqu’un ou quelque chose (un système permettant la création), mais je m’égare : )

                                                                                                              Par contre l’existence d’un être nous précédant ou nous englobant ne confirme pas l’existence de Dieu(x) comme le croient les religions (un être supérieur qui, en plus d’être responsable de la création sus-citée, observerait nos vies et soupèserait nos comportements / agissements) : / )

                                                                                                              Si je reprend la théorie de la boucl,e l’univers EST Dieu, et moi je suis Dieu et mon corps est mon univers

                                                                                                              J’ai conscience de mon univers (corps), je peux le bouger, penser, mais puis-je régir le fonctionnement de mes petites cellules, globules que sais-je, qui savent mieux que moi ce qu’elles ont à faire ?

                                                                                                              La on retombe sur des choses djéa citées : la nature (qui fonctionne d’elle-même comme un tout cohérent) et sur le yoga (entre autre disciplines qui permettent d’agir avec plus de finesse sur son corps) 


                                                                                                              • Scual 18 août 2011 16:33

                                                                                                                Toute la supercherie de cette article ce situe dans ces mots : « le génial inventeur »

                                                                                                                Non seulement l’auteur décide sans preuves qu’il s’agit d’un « inventeur » prenant parti et détruisant à 100% toute suceptibilité d’être objectif en faisant de sa foi une vérité... mais en plus il est « génial ».

                                                                                                                Moi en ce moment quand je regarde le monde, je le trouve pas génial. Les voies de l’ « inventeur » sont donc probablement impénétrables, mais s’il existe nous il arrête pas de nous pénétrer par contre...

                                                                                                                Mais le sommet de l’incohérence, et j’ai entendu ça des milliers de fois chez les croyants, c’est ça : « la croyance donnerait un sens à notre vie »

                                                                                                                Bien entendu en réalité c’est totalement l’inverse. La croyance enlève tout sens à notre vie puisqu’il n’y a plus rien à chercher ni a comprendre... il ne nous reste qu’à brouter le pâturage jusqu’à la mort et sans se poser de question, tu parles d’un sens.

                                                                                                                En plus même si Dieu existe et qu’il est amour, les Athées ont donc bien raison de continuer à le chercher non ? Contrairement aux croyants qui s’en sont détournés pour ces sortes d’idoles que sont les livres « sacrés ».


                                                                                                                • Anti 25 août 2011 17:11

                                                                                                                  Bonjour, mais cessez donc de croire que Dieu et le catholicisme aient un quelconque rapport entre eux  ! Dieu a rapport à la vraie science, pas aux fausses religions...La vraie science rejette l’évolutionnisme qui est une abérration pseudique, et aussi les religions du monde , puisque la Voie de la vraie science est de délier et non de relier (re-ligion)...Voici : Dieu instaurera Son Royaume sur la terre afin de la déréligioniser ! Alors ceux qui auront été vrais gouverneront les autres !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès