• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le regard de la société sur la pédophilie dans l’Eglise (...)

Le regard de la société sur la pédophilie dans l’Eglise catholique

 

Pédophilie : et si l'Eglise pouvait bénéficier des mêmes règles que n'importe qui d'autre ?

Souvenons-nous !

Daniel Cohn-Bendit et ses souvenirs d'enfants qui lui ouvraient sa braguette et le chatouillaient, Le Monde et Libération publiant des pétitions contre la majorité sexuelle pour défendre trois personnes poursuivies pour attentat à la pudeur sur mineur de moins de 15 ans et expliquant que "trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit !". Kouchner, Lang, Beauvoir, etc., y apposent leurs signatures. Tony Duvert, se présentant comme homosexuel et pédophile, publie ses livres et gagne un prix littéraire. Sans que personne n'y vît à redire.

Ou, plus récemment, l'affaire Polanski, ce cinéaste de gauche, poursuivie par la justice pour rapports sexuels illégaux avec une mineur de treize ans. Que n'a-t-on pas entendu de la part de l'intelligentsia ! Frédéric Mitterrand juge l'arrestation en Suisse "absolument épouvantable" tandis que Kouchner demande sa libération. C'était il n'y a même pas 10 ans.

 

Mais, quelques années après, ce sont des prêtres catholiques qui sont englués dans des histoires sordides de pédophilie. Les réactions ne sont pas les mêmes qu'avec Polanski. Histoires scandaleuses, honteuses, condamnables, abominables, qui méritent d'être punies lourdement, mais pas n'importe comment.

On reproche aux évêques d'avoir manqué de vigilance, de fermeté, d'avoir fermé les yeux, etc. Mais comment comprendre la logique ? Que n'a t-on pas entendu sur la méchanceté, la malice, de l'inquisition, accusée d'alimenter d'énormes bûchers avec toutes sortes de gens ! Et voilà que, les tribunaux ecclésiastiques ayant renoncé aux bûchers, à la réclusion perpétuelle à l'eau et au pain sec, on en regretterait l'absence ? Et que faisait la justice civile, pendant ce temps-là ? Que fait surtout la présomption d'innocence, surtout quand on voit que certains n'hésitent pas à diffamer et attaquer à tort, comme ce couple condamné le 27 février 2019 à trois mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende ? L'évêque, à l'époque, sans doute traumatisé par les poursuites tant médiatiques que judiciaires contre ses confrères, livre en pâture le nom de celui qui aurait dû être présumé innocent et qui a été traité en présumé coupable, après l'avoir bien sûr écarté de tout ministère public. Quelle réparation pour ce prêtre injustement accusé ? Qui s'en soucie ? Aurait-on déjà oublié l'affaire d'Outreau, et ses conséquences irréparables pour une vie brisée par le suicide et d'autres emprisonnés pendant longtemps ?

 

Le Très Saint Père François a rejeté la démission de Mgr Barbarin, condamné pour n'avoir pas dénoncé les agissements du père Preynat (qui, on le rappellera, n'a pas encore été jugé), invoquant l'appel déposé par Mgr Barbarin et ainsi la nécessaire présomption d'innocence. Scandale ! diront certains. Mais quand il a été révélé par certains hommes politiques la condamnation en première instance de M. Ali Soumaré sur certains faits délictueux, le procureur de la République a précisé (cf. Le Monde, 24 février 2010) que, M. Soumaré ayant fait appel, il est "présumé innocent". C'est le principe qu'a reconnu la CEDH dans l'affaire du 24 mai 2011, 53466/07 : "la présomption d'innocence ne cesse qu'en cas de condamnation légale définitive". Définitive. Comment peut-on reprocher au Pape d'appliquer les principes juridiques qui soutiennent notre société ? Faudrait-il qu'il y ait une justice expéditive et spéciale pour les prêtres, forcément coupables, et une justice pour les autres, présumés innocents ? Il serait curieux que la République qui a mis tant d'acharnement à ne reconnaître aucun culte ne reconnaisse la religion catholique que pour en condamner ses ministres...On a suffisamment reproché à l'Eglise de faire "bande à part", et maintenant on lui reproche d'appliquer les lois républicaines ? Curieux !

 

On notera enfin l'amalgame assez facile avec l'implication systématique de l'Eglise catholique. Mais en quoi est-elle responsable ? Son idéologie est systématiquement décrite par ses adversaires comme moralisatrice et opposée au sexe, et même le plus anticlérical ne va pas jusqu'à soutenir que l'on recommande aux séminaristes de coucher avec des enfants. Par ailleurs les prêtres ne sont pas salariés de l'Eglise. En quoi la faute de quelques membres (signalons que l'Eglise a plus de 600 000 prêtres, diacres permanents, séminaristes, et religieux homme. Malheureusement avec de tels effectifs il n'y a aucune chance statistique pour que tous soient irréprochables) devrait rejaillir sur le troupeau ? L'invocation du "pas d'amalgame", brandie quand il s'agit de ne pas accuser une religion quand un de ses membres se fait exploser ou assassine délibérement des civils à la mitraillette, trouve curieusement ses limites ici.

 

Un mot sur le Père Vignon. Le Père Vignon, juge au tribunal ecclésiastique, s'est fortement rapprochée de l'association militante La Parole libérée, se faisant l'avocat et le conseil des victimes, envoyant des lettres ouvertes aux responsables catholiques, et allant jusqu'à signer une pétition pour réclamer la démission de l'évêque (Mgr Barbarin) dont pourtant il dépendait. Est-ce un juge, un procureur ou un accusateur public ? Le Père Vignon a-t-il été destitué, sanctionné ? Non, il n'a simplement pas été reconduit dans ses fonctions au moment du changement de mandat. Est-ce si choquant ? Dans quel système démocratique laisserait-on un juge s'en prendre aussi ouvertement à son supérieur et manquant autant d'impartialité ? C'est l'article 6 de la CEDH qui garantit l'équité de la procédure.

 

Par ailleurs, le problème est-il la pédophilie ou la pédophilie dans l'Eglise catholique ? Quand l'ensemble des groupes parlementaires (à l'exception notable de LR) décide de demander la création d'une commission sur la pédophilie dans l'Eglise catholique, le but est-il de lutter contre la pédophilie ou de lutter contre l'Eglise catholique ? La pédophilie perpétrée par un père de famille, un professeur ou un pope orthodoxe serait-elle moins grave ?

En effet, la pédophilie ne concerne malheureusement pas que l'Eglise catholique, mais également le monde de l'éducation, le sport, etc., où d'ailleurs les autorités civiles, si promptes à donner des leçons à l'Eglise catholique, sont tout aussi si ce n'est davantage incompétentes. Le scandale de la pédophilie à Telford (Grande-Bretagne) est à cet égard révélateur : la police n'a pas bougé pendant 10 ans, les victimes étaient déconsidérées.

On se demandera d'ailleurs s'il n'y a pas une surmédiatisation au regard d'autres faits de pédophilie. Hélas il convient de constater que la pédophilie ecclésiale est largement plus dénoncée et soulignée. C'est ce que soulignait un rapport pour le département américain de l'éducation (https://www2.ed.gov/rschstat/research/pubs/misconductreview/report.pdf). Plus récemment, Tom Robinson (militant nationaliste britannique) avait tenté de filmer le procès des accusés de Telford pour le diffuser et se vit condamné à une peine de prison ferme. Il y a des affaires de pédophilie dont on doit parler et d'autres dont on ne doit pas.

 

Sans tomber dans le reductio ad hitlerum un peu trop facile, signalons quand même que Goebbels, en Allemagne, voulant discréditer l'Eglise qui s'opposait en grande partie au nazisme, chercha toutes les affaires de pédophilie concernant des prêtres pour en diffuser le résultat le plus largement possible (la moisson fut d'ailleurs assez maigre). Certains veulent-ils refaire la même chose ?

 

Les solutions préconisées par certains laissent songeur. On recommande ici que les prêtres abandonnent le célibat, là que le secret de la confession soit aboli...Bref il apparaît qu'il s'agit non de protéger les enfants d'éventuels futurs abus mais de réglementer l'administration des sacrements par l'Eglise catholique. L'Etat avait souhaité la séparation de l'Eglise et de l'Etat, c'est plutôt l'Eglise qui devrait maintenant la demander ! Ces propositions sont d'ailleurs ridicules quand on sait que le fléau de la pédophilie touche également des domaines où les gens peuvent se marier (e.g. l'éducation) et même des religions où le célibat n'est pas exigé (protestantisme, judaïsme, islam). Elles ont pourtant un petit parfum révolutionnaire, puisque les dirigeants français de l'époque avaient très fortement poussé les prêtres à se marier, sous peine d'être persécuté. Va-t-on en arriver là ?

 

Certains indiquent que, quand il y a des faits divers de violences et d'agressions, il ne faudrait pas parler de l'origine ethnique ou de l'appartenance religieuse des coupables pour ne pas donner prise à une récupération politique et éviter les incidents en retour visant cette ethnie ou religion. Il est dommage que ce principe ne s'applique pas là-dessus ; doit-on considérer les incendies criminels de la cathédrale de Saint-Alain à Lavaur (Tarn) et l'église Saint-Sulpice à Paris comme la conséquence de ces accusations parfois formulées hâtivement et à l'emporte-pièces ?

 

Certes on ne peut rester impassible devant ces affaires de pédophilie, réelles, graves, condamnables. Sans doute certains dans l'Eglise n'ont pas agi avec suffisamment de doigté. Mais l'indignation légitime devant des faits aussi honteux ne doit pas entraîner un double discours ou des mesures spéciales.


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • tashrin 1er avril 12:36

    Article qui pourrait être un Guide du Petit troll illustré, ou l’art et la manière de noyer le poisson :)

    Joli...

    Polanski ou pretre, meme cause, mêmes effets. La complaisance dont ont bénéficié Polanski ou cohn bendit a fait grincer des dents beaucoup de gens, ce qui « passait » dans les années 70 et dans certains milieux n’étant plus tenable face à l’opinion publique aujourd’hui. Concernant l’Eglise, c’est d’autant plus grave qu’ils se posent en donneurs de lecons en permanence et prétendent détenir les clés de la morale universelle... Ca manque pas de sel

    Vous écrivez que l’opinion reproche à l’Eglise son absence de réaction. Et la defendez en évoquant qu’on lui reprochait naguere une reaction trop vive (l’inquisition, qd même)... Le sens de la mesure et de la comparaison pertinente, ou l’art de se foutre de la gueule du monde... On leur demande pas de les bruler, juste de dénoncer à la Justice.

    Vous évoquez la présomption d’innocence, acquise tant que la condamnation n’est pas définitive... Soit, c’est juste. Ceci étant, il a été condamné, et multiplie les recours procéduraux comme auparavant il a tenté de se soustraire à la Justice. De là à le taxer de mauvaise foi, il n’ya pas grand chose, vous en conviendrez. Mais vous avez raison, il est nécessaired’atendre la confirmation de la condamnation en appel

    Vous niez la responsabilité de l’Eglise au motif que les pretres n’en sont pas salariés (on pourrait se pencher d’ailleurs sur l’absence de cotisations sociales tiens... Car le lien de subordination est plus qu’évident), et en vertu de la ligne morale vertueuse dont elle fait son fonds de commerce. Bel exercice de langue de bois.

    vous enchainez avec un super argument : l’Eglise n’est pas seule en cause, tous les corps sociaux le sont... Autrement dit vous ne niez pas le probleme, mais en limitez la gravité en évoquant les autres coupables... Wahou, et apres ca va venir donner des lecons de morale à la terre entiere...

    Un petit Point Godwin pour enchainer, histoire de faire bonne figure

    et pour finir en beauté : Sans doute certains dans l’Eglise n’ont pas agi avec suffisamment de doigté

    tout le monde n’est pas du même avis...

    Personnellement je ne vous comprends pas.

    Comment peut on defendre l’attitude des responsables de l’Eglise et nier l’évidence ? Qu’il y ait des tordus ailleurs, c’est évident. Mais nier ses propres turpitudes en évoquant celles des voisins, c’est pas digne des préceptes fondateurs des valeurs chrétiennes. Et c’est à gerber


    • Gollum Gollum 1er avril 12:48

      @tashrin

      Mais nier ses propres turpitudes en évoquant celles des voisins, c’est pas digne des préceptes fondateurs des valeurs chrétiennes. Et c’est à gerber

      Bien d’accord. L’auteur, membre d’une structure, a les tares de tout militant de base, la mauvaise foi. Relire le texte de Simone Weil sur l’invitation à supprimer les partis politiques vus comme des entités sectaires. Elle y incluait les églises. On ne peut pas être objectif et équilibré quand on fait partie d’un collectif idéologique, on minimisera toujours les tares et magnifiera d’autant les (supposées) vertus.

      On en a un bel exemple ici.

      Enfin, l’auteur « oublie » de mentionner les cas de prostitutions de nonnes évoqués dans un reportage récent sur Arte.

      Et surtout, un livre qui vient de sortir, Sodoma, qui donne une image de l’Église, pire que ce que j’étais prêt à soupçonner. Ce bouquin va se révéler être une véritable bombe nucléaire qui va faire de sacrés dégâts..

      Je ne serai pas étonné que cette institution bi-millénaire fasse comme l’URSS en 1989, qu’elle s’écroule sur elle-même.

      Le bouquin, révélant, outre des comportements maffieux, une homosexualité massive, quasi structurelle, chez beaucoup de cardinaux..


    • Alren Alren 1er avril 18:24

      @tashrin

      Bien d’accord !

      Et l’on pourrait ajouter que donneurs de leçons notamment sur la répression sexuelle (l’Inquisition a brûlé outre les hérétiques (de son point de vue)et les « sorcières », les sodomites), les prêtres font vœu de chasteté !


    • Pere Plexe Pere Plexe 2 avril 10:40

      @tashrin
      Vous avez raison sur bien des points.
      L’auteur demande ingénument que l’Eglise bénéficie des mêmes règles que n’importe quel justiciable. 

      Sauf que l’Eglise n’est pas assimilable à n’importe quel quidam.
      Elle est une organisation qui a couvert des milliers de cas de pédophilies commis par certains de ces membres.
      Et même pour une organisation sa situation est particulière.
      D’autres ( fédés sportives, éducation nationale...) ont connu des cas, mais jamais avec une telle fréquence, une telle proportion, et surtout avec une telle organisation pour que les coupables echappent à la justice.


    • Gollum Gollum 2 avril 10:47

      @Pere Plexe

      surtout avec une telle organisation pour que les coupables echappent à la justice.

      Vous avez raison de mettre l’accent là-dessus. On ne soupçonne pas la puissance du Vatican qui est colossale. La justice italienne ne peut d’ailleurs pas aller voir ce qui se passe à l’intérieur de ce micro-état. Immunité diplomatique oblige..

      Enfin, l’Église est censée vendre de la morale, de la vertu. Bien évidemment que de telles affaires ont un impact bien plus important que dans la société civile. En raison même de cette prétention.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 1er avril 12:45

      Tout-à-fait vrai, beaucoup de gens profitent de ces affaires de pédophilie pour hypocritement régler leurs comptes avec l’église catholique.


      • Alren Alren 1er avril 18:27

        @Gilles Mérivac

        Les non-catholiques, athées, agnostiques, indifférents et autres n’en ont rien à faire de la secte catholique et de ce fait n’on aucun compte à régler avec les prêtres !


      • Jonas 1er avril 23:56

        @Alren « Les non-catholiques, athées, agnostiques, indifférents et autres n’en ont rien à faire de la secte catholique »

        Les institutions gouvernementales qui ont établi le culte maçonnique, ont pour ennemi depuis 300 ans l’Église catholique, puisque l’Église maçonnique s’est établie en combattant l’Église catholique. Vincent Peillon, l’ex-ministre de l’éducation nationale, l’a par exemple clairement expliqué.

        Depuis plus de 20 ans, 10.000 enfants sont victimes d’agressions sexuelles chaque années en France, 20 enfants sont violés chaque jour sur le territoire, 100% de ces actes de violence faites aux enfants n’ont rien à voir avec l’Église catholique.
        https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/analyses-des-chiffres-disponibles-200065

        La très grande majorité des pédophiles condamnés ont vécu en couple et pas dans le célibat.
        Il y a clairement une propagande anticatholique menée à grande échelle médiatiquement, les rares scandales pédophiles révélés dans l’Église constituent une goutte d’eau comparés aux actes pédophiles se produisant tous les jours en France.
        Il ne s’agit pas de dédommager les prêtres pédophiles, mais le lobby homosexuel qui a infiltré Vatican II dans les années 1960, dénoncé pourtant à maintes reprises par des évêques et des prêtres soucieux de la Foi et de la vérité, a fait beaucoup de mal à l’Église catholique. Il est temps d’assainir cela et de revenir aux fondamentaux du catholicisme.


      • Paul Leleu 2 avril 02:13

        @Alren

        « Les non-catholiques, athées, agnostiques, indifférents et autres n’en ont rien à faire de la secte catholique et de ce fait n’on aucun compte à régler avec les prêtres ! »...

        là je crois que vous vous trompez... bien au contraire ! les français, surtout les bouffeurs de curés et les prétendus indifférents, entretienent une haine irrationnelle et psychanalytique à l’église catholique et au curé en particulier... je pense que ne pas le voir, c’est occulter les bases de l’histoire, de l’anthropologie et de la psychologie... évidemment que les français ont un compte à régler avec l’église catholique !

        par ailleurs, la chasteté prônée par le christianisme depuis ses débuts (sous différentes formes), a toujours été révolutionnaire et scandaleuse pour les bien-pensants... la chasteté (sous différentes formes) libère en fait l’individu de ses contraintes vis-à-vis de la norme sociale... déjà à l’époque romaine, cela a été un scandale révolutionnaire dans une société séculière, basée sur le politique et la sexualité.

        On en pense ce qu’on veut, mais c’est un fait... la chasteté est révolutionnaire... elle rend l’individu libre tant au point de vue social qu’au point de vue mental...

        la lutte de la bourgeoisie contre la chasteté chrétienne ne date pas d’hier... relisez Voltaire ou Flaubert, pour voir comment la bourgeoisie marchande a un besoin structurel de rendre « obligatoire » une défintion sexuelle de l’individu au sein de la société laïcisée.


      • Gollum Gollum 2 avril 10:19

        @Paul Leleu

        évidemment que les français ont un compte à régler avec l’église catholique !

        Vraiment on se demande bien pourquoi... Elle a été si vertueuse..

        Sur la vertu de chasteté lire le livre Sodoma. Cela vous vaccinera définitivement de vois niaiseries.


      • gaijin gaijin 1er avril 13:51

        non la question de la pédophilie dans l’église n’est pas équivalente au reste de la question de la pédophilie elle est différente de 2 points de vue : l’église vend de la morale ....premier point

        second point c’est le fait non pas qu’il y ait des pédophiles ( il y en a partout ) mais que ces pédophiles soient couverts par leur institution , qu’un pédophile puisse être quand le scandale menace simplement déplacé dans un autre poste ( voire un autre pays ) mais toujours au contact d’enfants ...le vrai scandale est là : dans la non prise en compte que la priorité devrait être la protection des enfants 


        • foufouille foufouille 1er avril 14:01

          @gaijin
          c’est valable aussi pour les politiciens et l’islam.


        • Alren Alren 1er avril 18:34

          @foufouille

          Cohn-Bendit est à tout point de vue un individu détestable (et je suis poli) !

          Mais sa pédophilie remonte à sa jeunesse. Aujourd’hui, il serait poursuivi.


          Quant aux abus sexuels sur de jeunes garçons dans des écoles coraniques, ils ne sont pas encore dénoncés (comme il y a cinquante ans pour les prêtres en France) mais on peut espérer que cela viendra quand les parents ou les victimes ne craindront pas de nuire à la « Religion » en révélant ces crimes, que beaucoup d’entre eux considèrent comme bénins.


          Le silence des musulmans n’excusent en rien les prêtres !


        • foufouille foufouille 1er avril 18:37

          @Alren
          tout le monde a soutenu con biendit, comme d’autres.
          la pédophilie est inscrite dans le coran.


        • Paul Leleu 2 avril 02:22

          @gaijin

          c’est exactement le même problème dans toutes les institutions... et toutes les institutions vendent la morale...

          il n’y a donc aucune raison de s’en prendre particulièrement à l’église catholique.

          un des arguments les plus révélateurs (et les plus ridicules) serait d’obliger les prêtres à se marier... comme si ça avait un rapport ! il y a plein de pédophiles mariés, et la famille reste le premier lieu de la pédophilie...

          par ailleurs, on ne peut s’empêcher de sourire de voir la presse de gôche s’en prendre à « l’homosexualité » au sein de l’église... et alors ????? ...laissez les forniquer entre adultes tranquillement, je ne vois pas le problème !!! je ne vois pas le rapport avec la pédophilie !

          en vérité, c’est bien l’église catholique qui pose problème. Sinon, on ferait une campagne générale contre la pédophilie, partout où ces actes ignobles ont lieu.


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 avril 11:30

          Il est évident pour moi que tous les comportements sexuels indignes chez certains prêtres ont un rapport avec l’interdiction de l’amour physique et du mariage pour les religieux et les religieuses, ce qui n’a rien de chrétien.

           

          L’église catholique doit, selon moi, donner le droit au mariage à tous ses religieux et à toutes ses religieuses. Évidemment pas les obliger à se marier.

           

          Je suis convaincu que l’entêtement à refuser ce droit vient principalement d’une jalousie de prêtres âgés : nous avons souffert de l’interdiction de l’amour physique, il n’y a pas de raison pour que les jeunes ayant comme nous la vocation de servir professionnellement la foi chrétienne n’en souffrent pas à leur tour.


        • sylvain 1er avril 14:31

          L’église catholique à tout de me bien l’air d’avoir un penchant prononcé pour la pédophilie et il apparait évident que l’ensemble de la structure, tout du moins en europe et aux EU est plus ou moins touchée

          Ce lien, vers un article d’un mauvais journal, mais pour un fait qui n’est pas contesté ( même le pape en a parlé) . Il semble qu’en pensylvanie la pédophilie était généralisée, plus de 300 prêtres accusés, et toute une communauté qui semblait au courant . Pendant plus 70 ans rien n’est sorti . C’est juste immonde et, en occident en tout cas, ca semble propre à l’église catholique même si il y a eu des cas ailleurs .

          En fait, espérons que de tels scandales soient propres à l’église sinon on peut dire que la pédophilie est une pratique commune chez nous


          • Alren Alren 1er avril 18:45

            @sylvain
            « L’église catholique à tout de me bien l’air d’avoir un penchant prononcé pour la pédophilie »

            La pédophilie et l’homosexualité. La prêtrise permet de ne pas avoir à se justifier de ne pas fréquenter une femme, encore moins de se marier.
            Au monastère, on vit entre hommes ...


          • Paul Leleu 2 avril 02:30

            @sylvain

            c’est rigolo de voir le crédit que vous accordez à cette campagne de la presse main-stream que vous conspuez à longueur de temps sur d’autres sujets... ça vous pose pas question ?

            vous savez très bien que la pédophilie est malheureusement répandue dans tous les milieux... et que la famille (hétérosexuelle et laïque en l’occurence) reste le premier lieu de la pédophilie et des horreurs de ce genre...

            comme le dis l’auteur, c’est assez curieux de voir des pédophilies anar’ de gôche de pavaner dans les médias sans que ça pose problème... ou bien que les musulmans mitraillent les gens à la kalach’ dans les rues, mais padamalagam’... par contre, les cathos...

            c’est par la raison et par le droit républicain que l’on règle les crimes et fléaux sociaux... pas par la vindicte, les camapagnes de dénigrement, et les argumentations hasardeuses...


          • zygzornifle zygzornifle 1er avril 15:18
            la pédophilie dans l’Eglise catholique

            Pourquoi que les cathos ?
            Les Musulmans , les Juifs et autres les défoncent aussi les gosses, mais pour l’instant ils ne font pas de vagues, ça viendra bien un peu plus tard ....


            • Paul Leleu 2 avril 02:32

              @zygzornifle

              non... parce que pour le moment, c’est l’église catholique qui pose problème, en tant qu’institution non-soluble dans le messianisme mondialiste.

              d’ailleurs, pas besoin d’être juif, chrétien ou musulman... la famille (hétérosexuelle et laïque) est le premier lieu de la pédophilie et des fléaux dans ce genre...


            • Hermes Hermes 1er avril 15:24

              Bonjour,

              le célibat imposé aux religieux, et la diabolisation du sexe par l’église catholique, voila la monstruosité millénaire !

              Réprime sexuellement, et vous transformez les individus en zombies.... Quand je pense qu’il y en a encore qui se demandent pourquoi l’occident marche sur la tête depuis des siècles, avec pour seul alibi un progrès technique aux conséquences destructrices encore pour le plupart totalement non assumées...

              Il y en a surement qui savent d’ou viennent les aneries de l’église sur le célibat des prêtres, mais ça ne coute rien de rappeler les faits historiques : cela remonte au IVeme siècle ! Auparavant pas de soucis avec le mariage des prêtres. Le célibat fut d’abord une recommandation du concile d’Elvire, qui s’est tenu en Espagne, aux alentours de 310. Cette chasteté fut rendue obligatoire par le concile de Latran en 1123.

              Mais.... Si un curé n’a ni femme ni enfant, donc pas de descendance, à sa disparition, son héritage, aussi modeste soit-il, sera propriété de l’Église. 

              Qu’il se débrouille avec sa libido ! Mais qu’il ne dilapide surtout pas le trésor accumulé...

              D’autant plus que l’église vers l’an mille avait besoin d’assoir son pouvoir contre les hérésies bogomiles et cathares qui menaçaient Rome et qui refusaient de reconnaitre toutes les falsifications réalisées sur les premiers écrits. Chasses aux sorcières, tortures, etc... Rien que du bonheur !

              Sexe, argent, pouvoir, ou comment manipuler un cocktail psychologique explosif et soumettre les foules par un tissu de contraintes supersticieuses...

              L’Eglise qui n’a pas su sortir de ce bourbier immoral est dans un sacré pétrin ! S’il n’y avait pas tant d’argent et de pouvoir en jeu, il y a longtemps qu’on aurait fermé la bourique.

              A quand des prêtres gilets jaunes qui convolent en justes noces ? smiley Ainsi soient-ils !

               smiley


              • Hermes Hermes 1er avril 17:10

                @Hermes

                une typo bien sûr : boutique -> bourique. Mais cela vaut smiley


              • Jonas 2 avril 00:19

                @Hermes « le célibat imposé aux religieux, et la diabolisation du sexe par l’église catholique, voila la monstruosité millénaire ! »

                La très grande majorité des pédophiles condamnés ont vécu en couple et pas dans le célibat, donc affirmer que « le célibat imposé aux religieux » est une « monstruosité millénaire », c’est du vent.

                Ça fait plus de 20 ans qu’on n’a pas recensé d’actes de pédophilie dans l’Église.
                Si frustration il y a par la faiblesse de la chair, le prêtre s’orientera plutôt vers une femme, pas vers un enfant.
                Statistiquement, un célibataire à moins de chance d’être pédophile qu’une personne vivant en couple.
                https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/analyses-des-chiffres-disponibles-200065

                Il y a clairement une propagande médiatique anticatholique menée à grande échelle, les rares scandales pédophiles révélés dans l’Église constituent une goutte d’eau comparés aux actes pédophiles se produisant tous les jours en France (20 viols d’enfants recensés en moyenne par jour).


              • Paul Leleu 2 avril 02:41

                @Hermes

                vous avez fumé ! la chasteté est liée au christianisme depuis les débuts... bien avant que l’église ne se structure, et ne parle du célibat des prêtres...

                les chrétiens vivaient dans une rupture radicale avec la société romaine séculière et basée sur la reproduction des humains : ils vivaient hors de la cité, refusaient les dieux païens au profit d’un dieu transcendent, et refusaient la définition de l’individu à travers le prisme de la sexualité sociale. C’est jsute un fait historique (quoi qu’on en pense).

                Par ailleurs, les gens faisaient beaucoup plus d’enfants à l’époque où ils étaient catholiques... alors, il y a comme un problème dans votre démonstration...

                depuis toujours la bourgeoisie marchande veut rétablir le modèle romain au détriment du modèle chrétien... la lutte contre la transcendance et la chasteté (entre autre) font partie de leur lutte idéologique (relisez Voltaire ou Flaubert).

                et puis c’est rigolo de voir les laïcards anti-mariage qui veulent « marier » les prêtres...


              • Gollum Gollum 2 avril 10:23

                @Jonas

                Ça fait plus de 20 ans qu’on n’a pas recensé d’actes de pédophilie dans l’Église.

                Quel humour. smiley


              • sls0 sls0 1er avril 16:05

                Je vis dans un pays pauvre, peu être le futur de la France avec Macron.

                Les réactions de la caste pauvre je connais.

                J’en aide quelques uns pour les études et je me permets de faire un suivi.

                Il y a 4 mois, Chenly 13 ans ratait souvent l’école, comme elle était à 30km, je suis allé avec sa grand-mère à l’école pour en savoir plus ensuite chez les flics car la fugue durait.

                Bien chez les flics la grand-mère fait partie de la caste pauvre mais accompagné d’un blanc ça passe mieux, le blanc c’est la caste riche.

                Ca a coincé au moment où ils ont demandé si les parents étaient morts, suite à notre réponse négative ils ont dit que seuls les parents étaient habilités à s’en occuper.

                Comme je payais l’école et que c’était un revenu pour la famille les parents m’ont écouté.

                Maintenant la grand-mère est arrière grand-mère à 44 ans.

                Il n’y a pas plus ou moins de pédophilie, on la voit plus ou moins. Chez moi ils ne le voient pas quand c’est des pauvres, il y a quand même 11 à 15% de mineures enceintes. Comme la pauvreté arrive à grands pas en Europe, on en parlera moins, le pauvre ferme sa gueule.

                Avant guerre le curé plaçait une gamine chez des bourgeois, si elle se retrouvait enceinte du bourgeois ou de son fils, on reprochait à la fille d’avoir allumé.

                Ca ne remonte pas à si loin chez nous.

                Dans toutes les sociétés ils y a 1,5 à 2,5% de personnes avec des problèmes spychologiques. Donc dire qu’il n’y a pas de pédophiles serait mentir.

                Il y a pas si longtemps de ça, dans les bordels asiatiques il y avait des gamines à peine pubères, elles servaient pour donner une plus longue vie au client qui en avait les moyens. Ce qui peut être considéré comme un désordre psychique dans une culture ne le sera pas dans une autre.

                On est pas originaire d’une partie de l’Asie donc on a pas d’excuses culturelles. Donc la majorité sexuelle à 15 ans et à 18 ans quand il y a autorité sur le mineur est un minimum qui me va.

                Jeter la pierre à l’église pourquoi ?

                Il ne doit pas avoir plus de pédophiles que dans le reste de la population.

                Par contre, il y a autorité et une autorité d’autant plus forte qu’elle implique une croyance.

                Les premières réflexions d’athéisme c’est vers 16-17 ans, une sorte de majorité religieuse pour une minorité. Une sortie de la non remise en cause.

                C’est pour moi le gros fait agravant pour l’église, son autorité morale.

                Si dans le discours c’est laver plus blanc que blanc, il faut être plus blanc que blanc.


                • Attilax Attilax 1er avril 22:23

                  Mon grand-père me disait que les prêtres qui aimaient un peu trop les enfants, ça existait déjà de son époque et que c’était aussi vieux que l’église catholique. Combien de scandales de ce type dans le monde depuis des années et des années ? Des centaines ? Des milliers ? Des dizaines de milliers ? La manière dont vous essayez de minimiser le caractère récurrent de ces agissements est pathétique.

                  Si ce phénomène semble moins en vogue chez les rabbins, les popes, les imams ou les pasteurs, peut-être est-ce tout simplement parce qu’ils peuvent se marier et baiser régulièrement, comme tout être humain en a besoin, vous croyez pas ?

                  Obliger un homme à l’abstinence, c’est le couper de sa chair (et de celle de l’autre), des femmes, de sa virilité, de son humanité complète et prendre le risque d’en faire un monstre de frustration. De plus, c’est contraire à la Bible qui nous dit de nous reproduire le plus possible smiley

                  Et c’est juste débile.


                  • Yann Esteveny 1er avril 23:30

                    Message à avatar Ératosthène,

                    Bon article sur un sujet délicat.

                    Vous connaissez l’Évangile de Matthieu et le Chapitre 18 Verset 1 à 9 où il n’y a peu de doute sur la culpabilité aux yeux de Dieu pour ces abominations. La responsabilité est plus grande lorsque l’on dispose d’une autorité. Pour traiter le sujet de fond d’une part sur l’affaire du prêtre Preynat et d’autre part sur l’affaire Barbarin, il faudrait évoquer le secret de la confession, le pardon, la justice, le statut de prêtre, etc... Mais qui veut l’entendre ?

                    Le peuple se satisfait de ce procès-spectacle et renoue avec une tradition de bouc-émissaire !

                    La technique politique de discrédit d’une personne et de l’Eglise est un classique. Un évêque catholique aux Etats-Unis qui s’était opposé bruyamment à la guerre d’Irak de 2003 avait récupéré peu de temps après un procès médiatique pour pédophilie dans son diocèse.


                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 3 avril 08:54

                      C’est vrai qu’il y a du deux poids, deux mesures. Que l’on se souvienne de BHL défendant Polansky. Ceci dit, cela ne justifie en rien la pédophilie dans l’église catholique et pendant si longtemps le silence de l’institution sur ces faits.


                      • L'Astronome L’Astronome 3 avril 12:57

                         

                        « Malheureusement avec de tels effectifs (600 000 personnes), il n’y a aucune chance statistique pour que tous soient irréprochables  »

                         

                        On estime qu’il y a entre 0,3 et 0,5 % des prêtres qui seraient pédophiles ou auraient des tendances pédophiles. Ce qui doit correspondre à la moyenne de la population. D’ailleurs, statistiquementn, la plupart des « affaires de mœurs » sont le fait de proches : parents, voisins, amis...

                         

                        Et puis, il y en a un peu marre de cet acharnement médiatique contre la chrétienté. Les médias feraient-ils leur « djihad » contre le christianisme ?

                         

                         


                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 avril 20:39

                          @L’Astronome

                          Les médias seraient plus utiles s’ils se préoccupaient un peu plus de l’actuelle « direction » de la chrétienté, qui semble plus soucieuse de promouvoir l’islamisation de l’Europe que de sauver l’église catholique.


                        • Florian Mazé Florian Mazé 12 avril 18:54

                          Il y en effet les affaires et le traitement médiatique des affaires. Et le traitement médiatique des affaires, c’est carrément du deux poids deux mesures.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès