• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Grippe VS Covid, qui est vraiment le plus mortel ?

Grippe VS Covid, qui est vraiment le plus mortel ?

 

Nous sommes en 2021 et on n’en a pas encore fini avec le coronavirus. La menace d’un nouveau confinement arrive. Tout le monde regarde vers l’Angleterre et leur nouveau variant. Ce qu’on va voir dans cette vidéo c’est si l’épidémie de COVID-19 est vraiment plus mortelle que la grippe de 2017 et de combien est l’écart. Je vous annonce tout de suite qu’en faisant tous les calculs j’ai complètement halluciné.

Dans la vidéo précédente, je vous avais montré où aller chercher les données des personnes décédées pour faire vous-même les calculs et arrêter de vous faire manipuler par des journalistes qui ne maîtrisent absolument pas les chiffres et ont juste pour but de faire le plus peur possible, parce que c’est vendeur. A l’aide de ces chiffres je vous avais montré que l’épidémie de coronavirus n’a que très légèrement augmenté la mortalité et seulement pour les plus âgés. Les moins de 65 ans ne sont pas du tout plus décédés en 2020 qu’en 2019 et les plus de 65 ans, un peu plus.

J’expliquais sur cette vidéo que les décès supplémentaires que l’on voit en 2020 viennent surtout de la pyramide des âges de la France. Les français vieillissent avec notamment les célèbres baby-boomers. Même si la plupart des personnes regardant ma vidéo ont eu des critiques positives, j’ai décider de regarder en détail ce que disaient les critiques. En l’occurrence, 2 internautes, au milieu de leurs insultes me reprochaient de mettre trop de poids au phénomène démographique. Ils disent que les 30 000 décès montrés comme liés à Covid-19 en mars-avril sont une preuve irréfutable que la Covid-19 est extrêmement dangereuse et mortelle. J’ai donc décidé de creuser la question et d’étudier en détail les chiffres de décès par âge. Pour ça, j’ai comparé l’épisode de grippe de 2017 à l’épisode de Covid-19.

Je vous avoue que je ne m’attendais absolument à ce que j’ai découvert. J’étais complètement scotché. En faisant cette comparaison vous allez voir qu’il ne faut plus dire que le covid-19 est un peu plus mortel qu’une grippe. La Covid-19 est en fait moins mortelle qu’une grippe. La seule raison pour laquelle nous avons eu une surmortalité plus forte en 2020 qu’en 2017, c’est uniquement que parce que les gens sont plus vieux.

Préparez-vous à tomber de votre chaise, on y va.

Lien vidéo : https://youtu.be/8pA9pfFUSIk

 

GRIPPE 2017 VS COVID 19

La première chose à faire, c’est d’arrêter de comparer des choux et des carottes. Un des graphiques les plus connus sur le coronavirus, c’est celui de l’Insee sur la page dédiée à l’épidémie de covid-19. Il présente le nombre de décès chaque jour de mars à novembre pour les années 2018 2019 et 2020.

JPEG

 Ce graphique, à mon sens fait de la politique au lieu de faire de la statistique. Si le graphique ne met pas janvier et février, c’est pour faire ressortir l’épidémie de coronavirus, et ça lui donne une importance qu’il n’a pas. De la même manière, il est assez discutable de s’arrêter à 2018 et 2019 car on sait qu’il s’agit de 2 années avec des épidémies de grippes plutôt modérées. Dans le graphique sur les synthèses pluriannuelles toujours de l’Insee, on peut trouver celui-ci qui met en perspective l’année 2020 avec plus d’années et on a tous les mois.

JPEG

C’est bien mieux, car on peut voir notamment qu’en 2020, on n’a pas eu d’épidémie de grippe l’hiver. Donc en 2020, le pic de mortalité est décalé.

Ce n’est pas encore parfait car on a l’impression que l’épidémie de Covid-19 fait beaucoup de décès alors qu’elle est surtout décalée dans le temps. J’ai donc récupéré les données pour comparer les décès de l’épidémie de Covid-19 à ceux de la grippe de 2017 considérée comme assez méchante. Sur ce graphique, vous avez 65 jours d’épidémie de grippe 2017 et de Covid-19.

La courbe bleue va du 16 décembre 2016 au 18 février 2017. La courbe orange va du 1er mars 2020 au 4 mai 2020. Déjà avec cette courbe, on voit que la différence n’a pas l’air énorme. Le pic de la grippe 2017 est moins haut, mais comme elle a duré plus longtemps que la crise de la Covid-19, ça se compense. Finalement sur cette période de 65 jours, il y a eu 132 275 décès pendant la grippe 2017 et 134 025 décès pendant la Covid-19 en France métropolitaine. Cela fait donc une hausse des décès de 1,3 % pour la Covid-19 par rapport à la grippe 2017.

Là quand on fait de statistiques, on s’arrête 2 minutes et on se dit bon 1,3 %, ce n’est pas énorme, mais ça peut en effet être considéré comme significatif. Pour l’instant on ne s’affole pas. Mais j’ai décidé d’aller un peu plus loin en regardant en détail ce qu’était le visage de la France en 2017 et ce qu’il est en 2020. Et là j’ai un peu halluciné.

Pour savoir si on a vraiment plus de mort en 2020 qu’en 2017, il faut déjà regarder si on n’est pas juste plus nombreux, et si on est plus nombreux il faut savoir si on a plus de jeunes ou plus de vieux. Sur le site de l’Insee, on peut aller chercher les pyramides âges des années 2017 et 2020. On va pouvoir facilement vérifier ça.

Voici la pyramide des âges de France métropolitaine des années 2017 et 2020 avec les données de l’Insee. En bleu, le nombre d’homme pour chaque âge en 2017 et 2020 et en rouge, la même chose pour les femmes.

JPEG

Par exemple, au 1er janvier 2017, il y avait en France 332 847 hommes de 70 ans. En 2020, 3 ans plus tard, ces hommes ont vieilli, certains sont décédés, d’autres sont partis à l’étranger, d’autres sont arrivés en France et l’Insee compte 312 823 hommes de 73 ans. Pour les femmes, même exercice nous avions 377 526 femmes de 70 ans au 1er janvier 2017 et 366 483 femmes de 73 ans en 2020.

Au total, en 2017 d’après l’Insee, il y avait 64 639 133 personnes au 1er janvier 2017 en France métropolitaine. 3 ans plus tard, au 1er janvier 2020 nous étions 64 897 954. Donc une augmentation de population de 258 821 personnes, soit de 0,4%. C’est moins que l’augmentation de 1,3 % des décès liés au Covid, à ce stade, on se dit qu’on a quand même 0,9 % des décès qu’on n’explique pas et qui sont peut-être dus à une plus grande mortalité du covid-19 par rapport à la grippe.

JPEG

Donc, on va aller plus loin et on va regarder qui sont ces français en plus, la France a-t-elle plus de vieux, plus de jeunes ou les 2 ? Et quand on regarde ça, tout ce que vous avez pu lire de catastrophiste sur la pandémie s’effondre.

Regardez ce petit bourrelet que l’on retrouve sur nos 4 courbes. Ils correspondent à des générations que l’on a appelé les baby-boomers.

JPEG

Ce sont les personnes nées entre 1946 et 1975 et qui ont donc entre 45 et 74 ans en 2020 et entre 43 et 71 ans en 2017. Ces générations sont beaucoup plus nombreuses que celles d’avant nées avant et pendant la deuxième guerre mondiale. Elles vieillissent et les plus âgés rentrent dans les âges où la mortalité augmente. Dans ma dernière vidéo, je vous ai montré qu’avant 65 ans, il ne se passe pas grand-chose en France en termes de mortalité. En revanche partir de 65 ans, la mortalité augmente au fur et à mesure que l’on vieillit et devient plus forte pendant les épidémies, tous les ans, aussi bien de grippe que de coronavirus.

En France, au 1er janvier 2017, nous avions 11 853 674 personnes de plus de 65 ans. Au 1er janvier 2020, nous avions 12 680 187 personnes de plus de 65 ans. Donc en 3 ans, la France a gagné 826 513 personnes de plus de 65 ans. C’est énorme ! Cela fait +7 % en 3 ans ! C’est juste dû au vieillissement des baby-boomers.

JPEG

Donc, quand on dit que la France a gagné 250 000 personnes en 3 ans, en fait elle a gagné plus de 800 000 personnes de plus de 65 ans et perdu plus de 550 000 jeunes ! Tout cela parce que les baby-boomers vieillissent et que les français font de moins en moins d’enfants et les enfants qui naissent ne sont pas assez nombreux pour remplacer les anciens.

Donc, si on veut comparer les décès ente la grippe et la Covid-19, il faut vraiment regarder finement âge par âge les décès et la population, parce qu’entre 2017 et 2020, ça n’a juste rien à voir. Et c‘est là que j’ai trouvé un résultat auquel je ne m’attendais pas du tout.

Pour comparer, la grippe 2017 et l’épidémie de Covid-19, j’ai pris le nombre de décès en France métropolitaine âge par âge pendant les 65 jours de chaque épidémie. Ensuite j’ai divisé ce nombre par âge, par le nombre de personnes de cet âge en France métropolitaine. J’en déduis donc le taux de mortalité de chaque période épidémique pour chaque âge. Et là grosse surprise. Je vous jure que je pensai voir la courbe du covid-19 très légèrement au-dessus de la courbe de grippe 2017.

JPEG

Sur ce graphique, on voit pour chaque âge, le taux de mortalité. Pas de surprise au début pour les jeunes, le taux de mortalité reste proche de 0 dans les 2 cas. En revanche regardez ce qui se passe au-dessus de 80 ans, la grippe 2017 a en fait été bien plus mortelle que l’épidémie de Covid-19. La grippe c’est bien plus dangereux pour les anciens que l’épidémie de Covid-19 ! Il n’y a juste pas photo !

La seule raison pour laquelle nous avons plus de décès pendant l’épidémie de Covid-19 que pendant la grippe 2017, c’est parce qu’en 2020, nous avons beaucoup plus de personnes de plus de 65 ans qu’en 2017.

Pour vraiment être sûr, on va même regarder plus finement. Je remarque que même si les courbes sont très proches, il y a quelques âges où le taux de mortalité de la Covid-19 dépasse de manière infinitésimale celle de la grippe 2017. Le pire cas est à 78 ans où l’on est passé de 0,51% de mortalité pendant la grippe 2017 à 0,58% de mortalité pendant la Covid-19.

Pour vérifier, qui est vraiment le plus mortel en tout, je prends les taux de mortalité de la grippe 2017 et je les applique à la population de 2020. Cela nous donne le nombre théorique de décès qu’il y aurait eu en 2020 si on avait eu la même grippe qu’en 2017. On continue de découvrir avec stupeur qu’à presque n’importe quel âge, la grippe 2017 aurait fait plus de mort que la Covid-19, si elle avait eu lieu sur la population française de 2020.

JPEG

Finalement, la grippe version 2017 aurait fait 8 500 décès de plus que la Covid-19 si elle était survenue l’hiver dernier au lieu d’il y a 3 ans !

Donc l’épisode de Covid 2019 qui a généré la plus grande panique jamais enregistrée depuis 50 ans nous révèle juste que les français vieillissent et donc qu’ils meurent plus quand il y a une épidémie, même si celle-ci n’est pas si mortelle que ça. La psychose générale est installée juste parce qu’on a plus de vieux, et que les vieux finissent par décéder, en particulier pendant les épisodes épidémiques et c’est tout. Il ne s’est absolument rien passé d’exceptionnel en termes de mortalité pendant la crise de mars-avril.

Evidemment, malgré tous ces chiffres, je m’attends à recevoir encore quelques arguments massues pour dire que je refuse de voir l’hécatombe en cours.

 

1er argument : le confinement

Beaucoup m’ont dit qu’on ne pouvait pas comparer car on a eu un confinement en mars-avril et que ça a sûrement sauvé plein de vies. Déjà, il faut rappeler ce que c’était en mars-avril car il me semble que ces gens ont la mémoire courte. En mars-avril, il y a eu confinement oui, admettons que ça a sauvé des vies, même si on ne peut pas le prouver, mais il y avait encore une bonne partie de la population qui travaillait pour que tout le monde ait à manger, reçoive des colis etc. Pour tous ceux qui travaillaient il n’y avait pas de gel, ni masques. Notamment parce que le gouvernement avait brûlé les réserves de masques. Je rappelle qu’il n’y avait pas de tests non plus pour dépister les gens et que les hôpitaux disaient manquer aussi de respirateurs. Je rappelle aussi que le parcours de soin a été rompu, les gens ont arrêté de consulter pour les urgences cardiaques notamment parce qu’ils avaient trop peur d’aller à l’hôpital. Toutes ces informations sont dans les bulletins de santé publique France du mois de mai. Les médecins avaient pour consigne de dire à leurs patients de rester chez eux et de prendre nu doliprane. Autrement-dit, on n’a pas du tout soigné les gens précocement, les vrais premiers soins étaient administrés par l’hôpital quand le patient était déjà dans une merde noire.

Donc dire que le confinement a sauvé des vies quand on met en face toutes les décisions néfastes qui ont été prises, il faut vraiment avoir la foi. J’ai comme l’impression que le bilan des décisions prises est loin d’être positif. Donc si ce n’a pas été l’hécatombe, c’est que globalement ce virus, ce n’est pas Ebola.

Le seul argument qui pourrait défendre un peu le confinement ce serait de prouver que cela a empêché la diffusion du virus. Donc les décisions seraient néfastes pour ceux qui subissent le coronavirus mais empêcheraient les autres de l’attraper. La preuve que les défenseurs de cette thèse avancent, c’est le fait que le virus n’a pas fait d’hécatombe partout en France. Ce point-là est vrai, mais je vais vous montrer pas mal d’arguments qui mettent à plat cette thèse.

J’ai calculé la surmortalité pour chaque département en comparant la moyenne des décès pendant les périodes de Covid-19 et de grippe 2017 à des périodes proches avec moins de décès. Dans les 2 cas, j’ai pris autour de l’été suivant, c’est-à-dire les mois de juin, juillet et août. J’ai ensuite chargé ces données sur le site de l’Insee appelé statistiques locales. Dans le cas de la Covid-19, on voit bien en effet que la surmortalité (qui correspond aux départements en rouge) s’est limitée aux départements du Nord et de l’Est.

JPEG

Dans le sud et l’ouest, il ne s’est pas passé grand-chose. On peut voir que la carte est assez jolie, toutes les couleurs sont bien rangées ensemble pour faire de belles zones. En effet, comme il y a maintenant plein de vieux partout en France, les statistiques sont stables, le décès d’une personne âgée quelque part ne va pas entraîner d’un coup une couleur rouge au milieu du jaune pâle.

On peut noter que toute la façade ouest et en particulier les Bretons sont bien tranquilles

Comparons maintenant avec la grippe 2017.

JPEG

On voit assez nettement aussi l’est se détacher, la zone paraît juste un peu plus grande, mais le principe d’une zone de prédilection de virus n’a finalement pas l’air choquant. On voit des départements rouges au milieu des autres, mais je vous rappelle que nous sommes en 2017, les baby-boomers n’ont pas encore franchi les âges où la mortalité augmente, et donc dans les petits départements comme l’Orne, la Mayenne, la Corrèze, le Tarn-et-Garonne ou le Gers, quelques décès de plus ou de moins cela se voit très vite. Dans le Gers par exemple on est juste passé d’une moyenne de 5 décès par jour l’été à une moyenne de 8 par jour pendant la grippe. Pour faire simple, il a suffi qu’une personne le refile dans un EPAHD du Gers pour avoir cette surmortalité.

Pour la grippe aussi les bretons ont l’air bien tranquille.

 

2e argument : la 2e vague

Par ailleurs, à la Toussaint, il y a eu une autre épidémie. Les personnes qui défendent la thèse du gouvernement appelle cela une seconde vague. Je ne peux pas encore l’analyser car je n’ai pas les décès sur toute la période, mais l’Insee propose une carte de surmortalité par département.

JPEG

Cette fois-ci ce n’est plus le nord-est, mais le sud-est qui est touché. C’est intéressant à noter car les instituts qui ont étudié le génome des différents coronavirus qui circulent, nous disent qu’il ne s’agit pas du même variant. Donc c’est une autre épidémie et elle touche des territoires un peu différents. Finalement les virus sont aussi sensibles à l’environnement et se développent plus ou moins facilement selon les moments de l’année et les endroits. Grosse découverte scientifique.

Bon ben les bretons sont encore passé au travers.

J’attends avec impatience les gestes barrières à la mode de Bretagne : on met le masque au-dessus de la tête (au moins comme ça on est protégé de la pluie), on se tient tous par les petits-doigts en sautant à cloche pied et on remplace le gel hydroalcoolique sur les mains par du cidre dans la bouche.

Par ailleurs, c’est intéressant de noter qu’une vague épidémique n’a aucun problème à survenir, même si tout le monde met du gel, porte un masque, a un couvre-feu et respecte la distanciation sociale. Alors là bravo pour l’efficacité de la protection.

Il semblerait d’ailleurs que des personnes infectées une première fois en mars, ont pu être réinfectées en octobre. Ainsi l’immunité ne fonctionne pas totalement. Cela semble donner un indice supplémentaire sur le fait qu’il s’agit d’un variant différent. D’ailleurs, les anglais annoncent en ce moment avoir aussi un autre variant.

D’ailleurs, théorie toute simple pour cette deuxième épidémie, on a toujours de plus en plus de vieux et fatalement à chaque nouvelle épidémie, on a plus de décès et c’est juste la démographie.

 

3e argument : sauver les pauvres

Un argument porté par une partie de la gauche c’est que ce sont les pauvres qui meurent de la Covid-19 et qu’il faut donc confiner pour les sauver. Regardons donc une carte de pauvreté en France sur le site de l’Insee.

On retrouve bien notre différence est-ouest pour la pauvreté des 60-74 ans en 2017. Je prends cette tranche d’âge car je rappelle que ce sont les baby-boomers qui sont responsable de la surmortalité Covid-19. Dons l’argument semble fonctionner. On a plus de surmortalité là où les baby-boomers sont plus pauvres.

JPEG

D’ailleurs n’aurait-on pas percé à jour le secret des bretons ? N’ont-ils juste pas de pauvres ? Pour la grippe, on avait aussi constaté une différence est-ouest. Cette carte semble confirmer cela aussi. Donc ce que montrerait cette comparaison, c’est que l’épidémie de Covid-19 a engendré une surmortalité pour les personnes âgées et plus particulièrement pour les personnes pauvres, comme d’habitude finalement. Encore une fois, on a plus de décès, juste parce qu’ils sont plus nombreux. Les épidémies entraînent une surmortalité chaque année chez les plus âgés et surtout les plus pauvres. Cela ne montre pas du tout qu’il faut confiner, cela montre qu’il faut éradiquer la pauvreté, c’est une question de santé publique.

Par ailleurs, quand on réfléchit juste 2 minutes, est-ce qu’un vieux pauvre ça vit dans un grand loft au bord de la mer avec un jardin ou est-ce que ça vit plutôt dans un petit appartement sans un appart insalubre ? Est-ce qu’un vieux pauvre confiné ça peut aller faire on jogging tous les jours pour être en bonne santé ou est-ce que c’est condamné à rester psychoter devant sa télé toute la journée ? Alors je pèse mes mots pour ne choquer personnes, mais dire qu’on veut sauver les vieux pauvres en les confinant c’est juste complètement con.

 

4e argument : le nombre de places à l’hôpital

On m’a dit aussi qu’il fallait confiner car sinon on allait saturer l’hôpital car on n’a pas de places en réanimation. Là c’est facile à vérifier. Sur le site Géodes, vous pouvez aller consulter le nombre de personnes en réanimation en France depuis le 18 mars jusqu’à aujourd’hui.

JPEG

Vous pouvez voir que le maximum de places prises en réanimation en France pendant l’épisode de mars a été de 7 019 le 8 avril. En France, la capacité en réanimation courante est de 4 000 places, ce qui suffit pour le quotidien, et l’hôpital a montré en période de crise qu’il est capable de passer à 10 000 places en se réorganisant. On est donc très loin d’avoir eu une situation de trop plein pour la réanimation.

Il y a eu des endroits tendus, et beaucoup d’endroit où certains services sont restés quasiment vide. C’est donc une extrêmement mauvaise gestion de l’hôpital publique, qui s’est produite. Les suivis médicaux ou les dépistages de cancers, n’auraient jamais dus se stopper de cette manière. Nous allons avoir des décès dans les années à venir de personnes que l’on n’a ni soigné ni dépisté correctement en 2020, alors qu’il y avait la place dans beaucoup d’endroits de France.

On a tout à fait le droit de dire qu’il n’est pas normal de ne pas avoir de place de secours dans les hôpitaux et que l’on ne devrait pas à avoir à déplacer les patients d’un hôpital à l’autre. Je suis entièrement d’accord avec ça. L’épidémie de coronavirus n’a absolument rien changé à ça, être sous tension tout le temps c’est comme ça que l’hôpital est géré depuis 30 ans. Toutes les réformes hospitalières ont eu pour but de rogner tous les excédents de façon à enlever tout ce qui n’était pas utilisé à 100 %. En 2017, les français ont élu Emmanuel Macron qui est le champion de cette façon de voir les choses je vous rappelle. Il a nommé Jean Castex premier ministre qui est celui qui a mis en place la tarification à l’acte. Ils ont continué à supprimer des lits d’hôpitaux sans vergogne depuis mars et tout le monde s’en fout !

Oui il n’y a pas assez de places à l’hôpital à mon goût en France et ça va empirer tout simplement parce que la population vieillit ! Je comprends qu’une partie des médecins aient cru que cette épidémie allait être l’opportunité pour renforcer enfin les moyens de l’hôpital public qui en a bien besoin. Je comprends qu’ils soient donc rentrés dans les discours les plus alarmistes. Mais il faut comprendre qu’avec les personnes que nous avons au pouvoir en France, cela ne marche pas. Ils ont une ligne directrice de casse du service public car c’est leur idéologie. Plus vous criez au loup et plus ils suppriment les libertés individuelles en imposant des règles qui n’ont montré aucune efficacité jusqu’ici. Jamais ils ne bougeront leur stratégie, donc arrêtez de crier au loup en faisant peur avec ces virus, oui nous manquons de place mais uniquement parce que la population vieillit. Nous n’aurons un changement de cap en France que lorsque nous nous serons débarrassés de cette idéologie.

Surtout les médecins, c’est à vous de prendre de la hauteur. J’aimerai que vous compreniez qu’il vous arrive exactement la même chose que ce qu’il est arrivé aux profs depuis 30 ans. Je l’explique dans cette vidéo (https://youtu.be/djIrBwDguko). Le gouvernement vous a privé de votre rôle de soigner vos patients pendant la crise de la Covid-19 en remplaçant votre diagnostic et vos prescriptions individualisées par des ordres basés sur des modèles statistiques et des décisions d’un groupe de personnes appelé Conseil scientifique. Au passage, ces personnes ont des intérêts financiers avec de grands groupes pharmaceutiques, qui devraient au moins vous rendre méfiant sur la neutralité de leur décision. Ce qui est sûr, c’est que les décideurs français pensent que vous ne servez à rien et qu’il n’y a pas d’intérêt à ce que vous voyez les patients en consultation et qu’un modèle mathématique ferait mieux que vous. L’avenir qu’ils imaginent, c’est de vous remplacer.

C’est exactement pareil pour les profs, la bande de ravagés à la tête de l’éducation nationale, qui s’appellent entre eux les cognitivistes, pensent qu’en étudiant le cerveau des gamins, on trouvera le cours idéal pour tout le monde et on pourra remplacer l’enseignant par un cours virtuel. Tous ces gens au gouvernement sont persuadés qu’il n’y a aucun intérêt à avoir des interactions entre les humains. Ils nient le fait qu’ente un patient et un médecin, la rencontre permet que de nombreuses informations passent d’une personne à l’autre, par la posture, le regard, le fait de connaître la personne et de savoir si elle est dure au mal ou plutôt douillettes etc. les interactions entre humains sont bien plus complexes que juste des mots dans des cases. Pour l’enseignement c’est pareil, l’enseignement c’est un échange et le professeur doit comprendre l’élève en face de lui pour lui transmette l’information. Les autistes qui nous dirigent nient complètement ces interactions humaines.

Chers médecins, je vous signale que comme les profs, vous expérimentez votre propre fin avec la consultation à distance, qui commence à supprimer les interactions, comme les cours à distance. L’étape suivante pour les profs, c’est de se faire remplacer par des gens qui seront là juste pour faire défiler les cours du ministère dans des classes bondées. Ce sera moins cher et on aura moins besoin d’avoir des personnes qui ont fait des études pour ça et on les embauchera n’importe comment. En fait, ça a déjà commencé et toutes les réformes vont dans ce sens. Pour les médecins, c’est pareil. Ce n’est pas si difficile de mettre en place des pré-diagnostics en fonction de critères remplis par le patient. Plus besoin de salles de consultation, d’ailleurs on a déjà commencé à les enlever et à habituer tout le monde à internet avec la téléconsultation. D’ailleurs la carte vitale permet d’accéder à toutes les informations médicales des patients, tout le temps. Choisir d’utiliser ces informations pour faire des modèles et essayer de soigner les gens avec, ce n’est pas un problème technique, uniquement une petite barrière politique.

 

5e argument : on attend le vaccin

Sur le vaccin, juste pour mémoire, je vous rappelle que j’ai fait la comparaison de la Covid-19 avec la grippe. Tous les hivers, on vaccine quasiment tous nos anciens et pourtant la grippe fait plus de morts. Je précise tout de suite que je ne suis pas un antivaccin, mes enfants en ont eu je crois 14 chacun. Je constate juste qu’il y a 2 types très différents de maladies qui ne se comportent pas pareil avec les vaccins.

Vous avez des maladies qui ont disparu ou ont été bien maîtrisées à la suite de vaccinations de masses. C’est le cas notamment de sept graves maladies humaines — la variole, la diphtérie, le tétanos, la fièvre jaune, la coqueluche, la poliomyélite et la rougeole. Ces maladies varient très peu et le vaccin qui vous protège contre leur signature fonctionne bien.

De l’autre côté, vous avez des maladies qui mutent tout le temps comme la grippe et donc le vaccin proposé chaque année n’empêche pas du tout de l’attraper. Si on vaccine presque tout nos vieux c’est uniquement perce qu’on pense que cela améliore un peu leurs défenses, mais on ne peut pas le prouver. On se dit juste que globalement ça n’a pas l’air de risquer grand-chose et que peut-être ça donne un bénéfice, donc le ratio bénéfice-risque nous semble pour l’instant positif et c’est tout. Vous avez d’ailleurs pu voir qu’on a des vraies surmortalités hivernales pendant certaines épidémies de grippe comme en 2017. Ça dépend juste des années et du variant qui circule, les épisodes de grippe espagnole et de grippe de Hong-Kong sont restés célèbres, elles auraient peut-être fait beaucoup plus de morts en 2020 que le coronavirus, on ne saura jamais.

Pour les coronavirus, c’est bien parti pour être la même chose que pour la grippe. Le vaccin améliorera peut-être les défenses immunitaires de ceux qui l’ont pris, mais il aura très peu de chance d’avoir un impact sur la surmortalité. Si c’est comme la grippe, ça dépendra du variant qui circule.

Bref, finalement j’ai découvert par hasard grâce aux personnes qui écrivent des grossièretés bien cachées derrières leur écran que cette épidémie n’était pas un peu plus mortelle qu’une grippe, mais franchement moins. Sans eux, je pense que je n’aurai jamais eu le courage de regarder. J’espère que cette vidéo vous permettra de sortir de la psychose ambiante et de vous aider à argumenter. Toute cette surmortalité montrée par les médias vient en fait du phénomène du vieillissement de la population mixé aux épisodes de maladies comme chaque année. On découvre juste que les vieux meurent de maladies et qu’ils sont de plus en plus nombreux. La bonne nouvelle c’est que tout cette psychose s’arrêtera quand on arrêtera d’avoir de plus en plus de vieux chaque année. Dès que les baby-boomers seront passés, la mortalité baissera enfin et la vie pourra reprendre son cours normal. La mauvaise nouvelle, c’est que ça arrivera dans 25 ans ! Je vous donne donc rendez-vous en 2046 pour la méga déconfinement party !


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Étirév 15 janvier 09:30

    Le plus mortel de tous les virus n’est ni la Grippe, ni le Covid-19, ni même le Sida, pas même les terribles pestes du passé, mais l’ignorance universelle et la bêtise humaine, infinie comme disait Einstein, et qui en est la conséquence.

    Ça fait longtemps que les « labos » l’entretiennent celui-là, bien qu’il se transmette souvent d’une génération à l’autre.

    L’avantage avec ce « virus », c’est qu’il est inutile d’aller à Pétaouchnok pour l’inoculer : il suffit simplement d’allumer sa TV, sa radio ou son téléphone portable. On peut même le choper à l’école, mais seulement si on est un excellent élève.

    Aussi, en ses temps de confinement et re-confinement incessant, croyez-le, croyez-le pas, c’est là, paradoxalement, qu’il devient le plus virulent.

    BLOG


    • Francis, agnotologue Francis 15 janvier 10:08

      @Étirev

       ’’Le plus mortel de tous les virus n’est ni la Grippe, ni le Covid-19, ni même le Sida, pas même les terribles pestes du passé, mais l’ignorance universelle et la bêtise humaine’’

       

      Vous oubliez le plus important : l’obscurantisme maffieux.

       

      ps. à l’auteur azyx1986 : excellente analyse.


    • Francis, agnotologue Francis 15 janvier 10:12

      @Francis
       
       le lien ci-dessus mène vers une page qui est peut-être une sorte de censure.
       
       Essayez celui-ci. 1h et des poussières, mais que vous ne regretterez pas.
       
       


    • Super Cochon Super Cochon 16 janvier 02:05

      .

      ARTICLE de Sputnik
      .
      .
      Le Licenciement « secret » de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
      .
      .
      Le Parisien révèle les dessous du licenciement de l’actuel directeur général de la Santé de l’Institut Pasteur en 2012. Selon ses sources, le cumul de fonctions désigné comme raison de son départ n’est qu’un « artifice ». L’avocat de Jérôme Salomon souligne pour sa part le licenciement « fluide » de son client de l’institut.
      .
      .
      LIRE la suite de l’article sur ce lien
      .

      https://fr.sputniknews.com/france/202101151045077557-cumul-de-fonctions-lettre-anonyme-le-licenciement-de-jerome-salomon-de-linstitut-pasteur-pose/
      .


    • jeandinan 15 janvier 10:02

      « Excellentissime » article......merci de cette clairvoyance ! Faites le passer aux politiques et sur quelques chaînes nationales ;je ne sais comment- un médecin réanimateur excédé de la bêtise et de la tromperie du gouvernement , du « comité scientifique « et de l’ordre des médecins.


      • pipiou2 15 janvier 10:34

        On dirait une pub pour des entreprises de régime alimentaire !

        Quel texte racoleur.

        Donc en 3 ans, de 2017 à 2020, la population a significativement vieilli. Sérieusement ?


        • Le421... Résistant Le421 15 janvier 17:50

          @pipiou2
          3 ans...
          Quand on a trente ans, RAB.
          Quand on en a trois fois plus, on compte les heures... Qu’il nous reste !!


        • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:14

          @pipiou2
          Si tu allais voir la natalité pendant la guerre de 40-45 etl’explosion de cette natalité à partir de 45. Ces personnes arrivent à l’âge de 75 ans aujourd’hui. Mais c’est trop fatigant pour les feignasses.
          Va étudier ta terre plate ou creuse ou carrée, ca nous fera de l’air.


        • Legestr glaz Legestr glaz 16 janvier 01:20

          @pipiou2

          Si vous savez lire je vous propose ceci, de manière à parfaire votre éducation ! 

          Deux chercheurs de l’INED vous aide à comprendre ! Recherche effectuée en 2016 ! Nos politiques et nos décideurs étaient donc « informés », les bougres !

          « les générations nombreuses nées pendant le baby-boom, entre 1946 et 1973, arrivent à leur tour aux âges élevés où l’on meurt, entraînant un effet inverse d’augmentation des décès annuels. Ce phénomène est déjà visible sous forme de « vague » sur la figure 2 et il va prendre plus d’ampleur dans les prochaines décennies, gonflant le nombre annuel de décès le temps que ces générations vieillissent puis dispa- raissent »…
          « Les projections les plus récentes publiées par l’Insee annoncent toutes une hausse des décès jusqu’à près de 770 000 par an vers 2050 dans le scénario central [4]. Elles font pourtant l’hypothèse d’une poursuite de l’augmentation de l’espérance de vie qui gagne 7,6 ans entre 2007 et 2060 dans ce scénario, passant de 80,9 ans à 88,5 ans sexes confondus. Deux hypothèses haute et basse encadrent ce scénario central, avec des progrès de l’espérance de vie respectivement inférieurs et supérieurs de 2,5 ans à ceux du scénario central. Mais ces variantes ne modi ent en rien la tendance générale à la hausse impor- tante des décès, n’augmentant ou ne réduisant que de 30 000 les 770 000 décès annoncés par le scénario central pour 2060 ».

          https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/25103/population.societes.2016.531.de ces.conjoncture.france.fr.pdf?fbclid=IwAR3Z4hvkw1RvD8MNUKc_vyORFytzIW6lvJLqYazXf3YZO8B3Zc2X0ESYTQA

          Vous venez de vous infliger une volée de bois vert, pipiou2, une vraie fessée !


        • pemile pemile 15 janvier 10:53

          @azyx1986 "Toute cette surmortalité montrée par les médias vient en fait du phénomène du vieillissement de la population mixé aux épisodes de maladies comme chaque année."

          Sauf en bretagne ! smiley


          • nono le simplet nono le simplet 15 janvier 11:33

            @pemile
            deux liens indispensables
            lien 1
            lien 2


          • azyx1986 15 janvier 15:18

            @pemile
            Non, en Bretagne il y a encore plus de vieux. La raison est ailleurs. Cela peut être le vent d’ouest qui agit comme un protecteur vis-à-vis de la pollution et charrie tout vers l’est.
            Cela peut être l’isolement géographique naturel.
            Cela peut être la quasi-absence de pauvreté.
            Que sais-je...


          • pemile pemile 15 janvier 15:27

            @azyx1986 « Non, en Bretagne il y a encore plus de vieux. »

            Mais vous persistez quand même a affirmer que "Toute cette surmortalité montrée par les médias vient en fait du phénomène du vieillissement de la population mixé aux épisodes de maladies comme chaque année.«  ?

             »Cela peut être l’isolement géographique naturel.« 

            Probable, mais cela invalide bien votre hypothèse, non ?

             »Que sais-je...« 

            Pour se poser la question sincèrement, il est peut être préférable, dans le cas d’une pandémie qui touche tous les continents de ne pas limiter votre »étude" à un seul pays et en excluant en plus certaines régions, non ?


          • nono le simplet nono le simplet 15 janvier 16:48

            @pemile
            la Suède a encore frappé ...
            hier 10185 dc aujourd’hui 10323 dc soit ... 34 de plus ... si si ... et non 138 ...
            par contre S du 10/01 passage de 10122 à 10232
            S du 03/01 passage de 9891 à 9953
            et semaine de 27/12 passage de 9372 à 9384
            en fait il y a une forte croissance ... plus de 100 mors par jour en ce moment soit l’équivalent de la Belgique lors de son pic mi-novembre ...
            en plus ils ont des cas des mutants anglais et sudaf ...


          • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 15 janvier 16:51

            @nono le simplet

            la Suède a encore frappé ...

            Faudrait peut-être que Choupinet sévisse et y envoie le CDG histoire de ramener l’ordre et le respect de la Vérité Vraie Révélée aux Sans Dents.

            Si on laisse aller les choses on va se retrouver avec toute un pays complotiss !

            Heeeeelp 

            Sacré neuneu.


          • pemile pemile 15 janvier 17:05

            @Philippe Huysmans « aux Sans Dents »

            Non, les courbes suédoises ont au contraire de très grandes dents qui poussent  ! smiley


          • perlseb 15 janvier 17:36

            @nono le simplet
            Alors tu comprends pourquoi on ne peut pas comparer les taux de mortalité pour 100.000 habitants ? Par rapport à 2017 on a une augmentation de 800.000 personnes des plus de 65 ans (+7% d’augmentation) associée à une baisse des jeunes.
            Quand un pays vieillit (plus de vieux en proportion), sa mortalité augmente. Cependant, et c’est là qu’il faut comprendre, l’espérance de vie peut très bien rester parfaitement stable.

            C’est pour cela que l’INSEE fait de la politique : j’ai toujours dit qu’il fallait comparer les taux de mortalité par âge et l’INSEE ne nous montre que le surnombre de morts sans parler du dénominateur qui augmente aussi vite (et qu’on utilise pour faire un taux, mais pas quand on parle en surnombre). Il faut que ce soit quelqu’un d’autre qui fasse les calculs pour les avoir : ce n’est absolument pas normal, et c’est de ça qu’on devrait s’inquiéter.


          • Le421... Résistant Le421 15 janvier 17:52

            @azyx1986

            Non, en Bretagne il y a encore plus de vieux

            Et de poivrots !!
            Je le sais, ma mère était de Bretagne....  smiley
            D’ailleurs, la picole n’a pas été essayée contre le coronavirus !!


          • Bendidon Bendidon 15 janvier 18:51

            @azyx1986

            Alors comme ça vous faites de la vidéo sur YT comme moi

             smiley

            Félicitations il n’y en a beaucoup ici qui s’y risquent *

            * Tout ce qu’ils savent faire c’est de placer un lien vidéo ringard (tontons flingueurs, Bébel) ou une image d’un acteur qui date (rochefort) LOL

             smiley  smiley  smiley


          • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:09

            @azyx1986
            Les neuneus comme Nono suivi de ses bidochons, mettent en doute les statistiques de l’INSEE quand elles les contredisent.
            Sorenz avait mis ce lien et j’avais écrit que les sceptiques pourraient être convaincus mais pas les neuneus. Ca se confirme car ils sont irrécupérables.


          • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:19

            @perlseb
            Parler à un neuneu de mauvaise foi, ca ne sert pas à grand chose. Il a choisi le Covid pour se trouver une raison d’exister... sur AV Il ferait mieux de retourner à ses tomates. D’ailleurs on ne le voit ^plus parler des morts en ce moment.


          • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:22

            @Bendidon
            Ben oui, il ne sait pas quoi répondre alors il élude ou il biaise (avec 2 zi ) smiley


          • pemile pemile 15 janvier 19:50

            @troletbuse « Les neuneus comme Nono suivi de ses bidochons, mettent en doute les statistiques de l’INSEE quand elles les contredisent. »

            Un gros mensonge, glissé en douce ! smiley


          • Legestr glaz Legestr glaz 16 janvier 01:22

            @pemile

            Ayez un peu de mémoire : l’humidité absolue, en hiver, qui permet aux virus de se maintenir plus longtemps dans les airs et d’être, ainsi, plus contaminants. 

            Je me demandais si l’humidité absolue, en hiver, était plus élevée en Alsace ou en Bretagne ? qu’en pensez vous pemile ? 


          • nono le simplet nono le simplet 16 janvier 03:49

            @perlseb
            Quand un pays vieillit (plus de vieux en proportion), sa mortalité augmente.

            oui et c’est ce qui se passe depuis 2006 ... assez régulièrement en fonction de la grippe mais aussi de la canicule ... dans les 1.5% en moyenne ... et environ 8% en 2020 ... seulement 5 fois plus ... une paille ...
            pour le reste tu reproches à l’INSEE ne pas faire des calculs de mortalité par âge, ce qui est faux ... par contre ça n’est pas fait pour 2020 ... mais comment le leur reprocher dans la mesure où le nombre de morts n’est même pas encore connu avec exactitude !!!
            on saura tout ça dans quelques mois ... en attendant les gens continuent à mourir de la Covid19 et à partir de 50 ans toutes les tranches d’âge sont concernées (l’INSEE fournit d’ailleurs des estimations) et cette augmentation est sans commune mesure avec les années précédentes ...
            il y a eu 3707 morts de plus en 2019 qu’en 2018 ... et dans les 55 000 de plus en 2020 qu’en 2019 ...


          • @nono le simplet

            Un sur deux moins qu’un chien
            Éliminez les flèches et les indiens
            Le bluff qui sied aux visages blêmes
            T’aime le blabla, le blabla t’aime
            Paysages désolés qui circulent dans nos veines
            Oh chéri, tu charries, plus d’oxygène
            Et tu continues de parler
            J’ai bravé le ciel, j’ai bravé le temps
            Plus rien n’a de sens à présent
            Faire des enfants pour sucrer l’amer
            Ce ne seront que des traîne-misère
            Qui se tordront le cou vers les grands
            A l’arrière en nous regardant
            Car l’arrière est un passé vers l’avant
            Palabra mi amor
            ’Cause you’re a monkey sophistica
            Palabra mi amor
            You should be talking in color
            Palabra mi amor
            ’Cause you don’t care about the future
            Palabra mi amor
            You’re solo dancing superior
            Just baila baila superior
            P-a-l-a-b-r-a
            De darwin à winners
            Todos son blousés, beautiful losers

            Ah mais pourtant la blogosphère
            Relie sans cesse mes hémisphères
            Et c’est le barnum (just fuckin’ great)
            Sur le forum (just fuckin’ great)
            Ma pomme (fuckin’ war)
            J’aurais pas dû la ramener
            Palabra mi amor
            ’Cause you’re a monkey sophistica
            Palabra mi amor
            You should be talking in color
            Palabra mi amor
            ’Cause you don’t care about the future
            Palabra mi amor
            You’re solo dancing superior
            Just baila baila superior
            P-a-l-a-b-r-a
            Je prend mon temps sans plus attendre
            Je bouge mon cul sur mon divan
            Le déluge viens pour mes enfants
            Et dans les dîners je m’étends
            Sur le sujet, évidemment
            Je suis le sauveur, je suis savant
            Je suis savant
            Je suis savant
            (Je suis savant)
            I am a man made of joy and pain
            You are también made of sun and rain
            They seekin’ me, bipolarity
            I am, I play, I say that’s ok
            C’mon fuck that shit !
            Palabra mi amor
            ’Cause you’re a monkey sophistica
            Palabra mi amor
            You should be talking in color
            Palabra mi amor
            ’Cause you don’t care about the future
            Palabra mi amor
            You’re solo dancing superior
            Just baila baila superior
            P-a-l-a-b-r-a
            P-a-l-a-b-r-a
            Just baila baila superior
            P-a-l-a-b-r-a
            P-a-l-a-b-r-a

          • perlseb 16 janvier 13:02

            @nono le simplet
            par contre ça n’est pas fait pour 2020 ... mais comment le leur reprocher dans la mesure où le nombre de morts n’est même pas encore connu avec exactitude !!!

            Es-tu au courant qu’on est dans une crise sanitaire : que la « démocratie » (ou ce qu’il en restait), nos libertés (ou ce qu’il en restait) sont mises entre parenthèse. Donc l’INSEE a un rôle démocratique extrêmement important et ils ne l’assument pas du tout ou plutôt, ils collaborent à la crise sanitaire.

            Tu n’as toujours pas compris que la mortalité évolue par vagues et ça aussi c’est très grave. En fait, en 2017, la situation était plus « préoccupante » qu’aujourd’hui, mais ça ne te gène pas du tout. Le principe d’une vague : des années sans canicule ou sans grippe, la mortalité chute de 3 à 4 % par rapport à ce qu’elle aurait dû être (la moyenne lissée). Donc les années avec des crises, on se retrouve 4 ou 5 % au-dessus de la moyenne. (le différentiel d’un haut de vague sur un creux est donc de 7 ou 9% selon la part des personnes âgées : le différentiel va encore augmenter dans les prochaines années). Sachant que la moyenne lissée augmente grosso-modo de 1% (environ 7.000 morts de plus dû au vieillissement).

            Relit l’article ou la vidéo (plus de 7% de morts en 2017 par rapport à 2016, plus de 9% en 2020 par rapport à 2019), la différence de 2% s’explique par une forte augmentation des personnes âgées. 2017 et 2018 sont le creux d’une vague (évidemment, creux pris en référence pour l’INSEE). L’article explique clairement qu’il y aurait plus de morts aujourd’hui si on avait la mortalité par âge de 2017 (« grippe »).

            Il y a des jeunes qui meurent de la grippe. Oui et depuis des siècles : ce qui compte c’est la proportion et elle est négligeable (même si c’est toujours dur pour la famille). Mais on est en train d’en faire mourir bien plus aujourd’hui en imposant abusivement une crise sanitaire. Merci l’INSEE de ne pas faire les calculs qui sont faits dans cet article. Il faudra que l’INSEE rende des comptes un jour... (le gouvernement avec).

            Je sais, et c’est le plus dur à admettre : il y a une dérive totalitaire très inquiétante et pas besoin d’être complotiste pour le voir. Juste analyser les chiffres comme le fait cet article. Car l’INSEE a bien les chiffres, mais ils sont très mal présentés.


          • Amanite phalloïde 15 janvier 10:57

            Le Covid trois fois plus meurtrier que la grippe

            Une vaste étude portant sur 90.000 patients Covid et près de 46.000 personnes hospitalisées à cause d’une grippe en France confirme que le coronavirus est une maladie bien plus dangereuse que la grippe saisonnière. Les plus jeunes patients ne sont pas épargnés.

            https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/le-covid-trois-fois-plus-meurtrier-que-la-grippe-confirme-une-vaste-etude-1275133


            • Francis, agnotologue Francis 15 janvier 12:13

              @Amanite phalloïde
               
               ’’Le Covid trois fois plus meurtrier que la grippe’’
               
              Trois fois, je ne crois pas. Plus meurtrier, oui, mais parce que des traitements qui marchent, sont pas chers et sont bien connus ont été interdits au profit de traitement qui ne marchent pas, qui tuent et qui coûtent très cher, ou qui ont été appliqués trop tardivement.
               
               
              Au sujet de la surmortalité en 2020 :
               « L’an dernier, les deux vagues de l’épidémie de Covid-19 ainsi que la canicule du mois d’août ont provoqué 17.966 décès supplémentaires à la normale (+16,6%) , selon une estimation de Sciensano, l’Institut de santé publique, publiée vendredi. Au total, 126.000 décès ont eu lieu en 2020, au lieu des 108.000 attendus. »


            • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:24

              @Francis
              Les Echos plus crédibles que l’INSEE. Ils ne reculent devant rien les neuneus.


            • Jonas Jonas 15 janvier 19:44

              @Amanite phalloïde « Une vaste étude portant sur 90.000 patients Covid et près de 46.000 personnes hospitalisées à cause d’une grippe en France confirme que le coronavirus est une maladie bien plus dangereuse que la grippe saisonnière. »

              Ces chiffres, c’était pour l’hiver 2019-2020, mais depuis trois mois, il n’y a quasiment plus aucun cas de grippe en France !
              Ils ont du gonflé les chiffres du covid-19 en additionnant ceux liés à la grippe.


            • il faudrait il faudrait 15 janvier 11:16

              Excellent, merci beaucoup. Il faut juste ne pas oublier ce dicton : « il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ».


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 janvier 11:31

                Je vous donne donc rendez-vous en 2046 pour la méga déconfinement party !

                Ok, si on est encore là smiley smiley


                • Giordano Bruno 15 janvier 11:45

                  Merci pour votre travail.


                  • Jeekes Jeekes 15 janvier 11:48

                    Merci pour ce très bon travail.

                     

                    Maintenant la Team va déferler, bave aux lèvres.

                    C’est d’ailleurs déjà commencé, 3 à la suite en 20 minutes...

                     

                    Sortons les cahuettes !

                     smiley

                     



                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 janvier 12:09

                        @Clocel

                        Mais s’il n’y a pas de rapports, c’est qu’il n’y a rien CQFD smiley
                        Partout du bidonnage ^^


                      • Clocel Clocel 15 janvier 12:15

                        @bouffon(s) du roi

                         Ah ! Toi aussi tu es sensible à ce genre d’humour !

                        A ce stade je ne vois plus que la bascule à Charlot pour nous sortir le cul des ronces.


                      • Jelena Jelena 15 janvier 12:27

                        Et à partir de demain, couvre-feu pour tout le monde non plus à 20 heures, mais à 18 heures... Plus les mois passent, plus ce pays sombre dans le ridicule.


                        • Epsilone 15 janvier 12:53

                          Je me permet de vous suggérer, si ce n’est pas déjà fait, de rejoindre le comité scientifique indépendant qui vient de se créer.


                          • Clouz0- Clouz0- 15 janvier 13:06

                            « ... En faisant cette comparaison vous allez voir qu’il ne faut plus dire que le covid-19 est un peu plus mortel qu’une grippe. La Covid-19 est en fait moins mortelle qu’une grippe. La seule raison pour laquelle nous avons eu une surmortalité plus forte en 2020 qu’en 2017, c’est uniquement que parce que les gens sont plus vieux.... »

                            Bravo !

                            C’est d’ailleurs pour cela que les services de réanimation ont été débordés pendant la première vague et sauvés in extremis grâce au second confinement.

                            => Une arrivée massive de vieux, plus vieux du jour au lendemain, et en 2 vagues successives.
                            Font vraiment chier les vieux !

                            Sinon ça me fait furieusement penser aux articles de la glorieuse époque 9/11  Reopen et autres « truffeurs ». (Manfred, si tu nous lis...).
                            Merci de perdre votre temps à vouloir démontrer l’indémontrable et de farcir votre article de jolis graphiques pour faire sérieux. 
                            La science médicale vous sera pour toujours reconnaissante !!!

                            .

                            Un petit reproche tout de même, ça manque de liens pour faire encore plus sérieux.


                            • binary 15 janvier 14:09

                              @Clouz0
                              Les services de réanimation ont vu une augmentation ponctuelle des entrées en octobre, suite à la campagne de vaccination pour la grippe soutenue par la propagande gouvernementale. On savait depuis avril 2020, qu une personne ayant été vacciné pour la grippe, avait 4 fois plus de chances de faire une réaction positive au covid19. Ce qui est normal, puisque l effet de la vaccination est de détruire les défenses immunitaires au moins momentanément.


                            • Ecométa Ecométa 15 janvier 17:21

                              @binary

                              Parfaitement exact : il fallait tester ceux qui voulait de faire vacciner contre la grippe pour savoir s’ils n’avaient pas le covid 19. Je pense que beaucoup de personnes ont eu le covid de façon asymptomatique comme pour la grippe. 

                              De ce point de vue l« ARN messager sera dangereux pour les mêmes raisons, surtout du fait des mutants : il n’ y en a jamais eu autant en si peu de temps en matière de virus grippal ! 

                              Un vaccin mime une première infection en déclanchant la production d’anticoprs spécifiques à l’antigène codé par l’ARNm.

                              Lors d’une seconde infection d’une souche legèrement différente la production d’anticorps ne mermet pas la neuralisatuon du virus et rend possible le phénomène ADE.

                              L’ADE est est une surinfectio du système immunitaire. Il y a destruction du tissu pulmonaire et les poumons se remplissent d’eau L’échange gazeux O2-C02 est impossible. il y a alors une mortalité élevée !

                              L »ADE est une amplification du système immunitaire dû à une présence de mauvais anticoprs ou d’anticorps mal adaptés au virus qu’ils rencontrent. 

                              Les virus ARN son très instables, une erreur sur 10.000 réplications, contre 1 erreur sur 1.000.000 de réplication pour les ADN !

                              Le choc cytokinique explique probablement une grande partie des décès dus au covid 19 ; un effet constaté dans le monde entier ! 


                            • Ecureuil66 15 janvier 13:12

                              belle analyse , très complète , méticuleuse et ayant dû demander beaucoup de travail Bravo et merci 


                              • Albert123 15 janvier 13:56

                                article malheureusement inutile, les seuls à convaincre sont justement ceux qui refuseront de l’être, le défi est double pour eux, 

                                il faut non seulement qu’ils acceptent l’idée qu’ils ont eu tords, qu’il ont été manipulés car manipulables mais en plus qu’ils ont été lâches et serviles, voir même dangereux et nocifs de par l’hystérie qui les a gagnée.

                                bref ils ont été tout ce qui est laid et peu enviable dans l’humanité et c’est justement sur cette laideur qu’ils refusent d’assumer en leur fort intérieur qui donne tant de pouvoir à la macronie.


                                • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:28

                                  @Albert123
                                  Je l’ai dit, les neuneus sont accrochés à leur connerie. Mais une chance ils vont se faire vacciner et ca va probablement diminuer leur population smiley


                                • pallas 15 janvier 15:30
                                  azyx1986 .

                                  .

                                  Bonjour,

                                  Il ni a pas que la grippe qui tue, les maladies sont nombreuses et pas parler, par exemple le cancer qui explose.

                                  Le coronavirus a pris une place digne d’une psychose occultant tout le reste 24h/24h.

                                  Ont ne parlent plus des catastrophes naturels, cyclones par exemple.

                                  Mais surtout sur l’affaiblissement physiologique des jeunes, du aux perturbateurs endocriniens, détruisant littéralement leurs systèmes reproductifs, les rendant stériles et déficients mentaux.

                                  Nous voila dans un monde étrange ou le désir sexuel n’existe plus, ou la simple réflexion est devenu impossible et encore moins la reverie.

                                  Salut


                                  • roby roby 15 janvier 16:00

                                    On ne parle plus aussi de toutes les saloperies qu’ils mettent dans la bouffe et ce depuis des décénnies pourquoi poser vous la question à qui appartiennent tous ses hypers et supers à des pauvres ? Et amazon J. Bezos l’homme le plus riche de la terre

                                     


                                    • Ecométa Ecométa 15 janvier 16:15

                                      Excellent travail !

                                      Quand on regarde le premier tableau INSEE tout décès confondu, avec le « nombre de décès par jours depuis le 01/03/2020 au 28/12/2020, et cet énorme pic au 01/04/2020 ; il a effectivement l’avantage, mais peut-être aussi l’inconvénient, de commencer au début de tout ce cirque, mais d’occulté janvier et févier en comparaison avec les autres années et surtout 2017.

                                      À noter que ce type de pic de décès, ceci depuis 1946 où les virus sont très sérieusement observés, il n’a jamais été observé un tel pic en matière d’infection virale ; seule la canicule de 2003 a produit un tel pic. Ce n’est donc pas un virus qui se comporte naturellement de la sorte : ce pic est essentiellement lié aux mesures réglementaires et autres consignes qui ont été politiquement prises ! C’est une intervention purement humaine qui a produit ce pic de mortalité exceptionnel ! 

                                      Ce qui est le plus intéressant, car ils existent pareillement, c’est le prendre le même type de graphique pour chaque région. Là, force est de constater les énormes disparités entre les régions et surtout avec l’ile de France qui ne représente qu’à peine 18 % de la population français ; force est de constater que l’Ile de France, et loin s’en faut : n’est pas la France !

                                      En regardant toute les régions, il n’y en a que deux qui ont exactement le même graphique avec ce pic du 01/04/2020. C’est l’Ile de France et le Grand-Est, et encore avec un indice bien moins élevé pour le Grand-Est (un maxi de 350 contre 700 décès jours) soit moitié moins.

                                      Aucune autre région n’a ce pic du 01/04/2020 : pourquoi ? Et surtout pourquoi au niveau de la France ce pic apparait quand les autres régions ne l’ont pas ? C’est sans aucun doute qu’en Ile de France il s’est passé quelque chose de totalement anormal ; qu’il a été atteint des sommets : mais personnes ne s’interroge ! Pourquoi avoir confiner tout le monde quand seulement l’Ile de France et le Grand-Est était très touchés ? Et que dire de tout le reste ! 


                                      • Ecométa Ecométa 15 janvier 16:46

                                        Relativisons !

                                        Bon an, mal an, il décède dans le monde un peu plus de 50 millions de personne soit, pour 7.6 milliards d’habitants,un taux de mortalité de 0.65 %. Sont décédés en 2020 du covid 19, quelques 1.805.521 personnes : soit un taux de mortalité 0.02 %... et on a bloqué toute l’économie !

                                        Sur ces 50 millions, 7,6 millions sont liés au cancers et 9,3 millions sont liés au tabac, à l’alcool et à la drogue ! 

                                        Tout ça pour ça !

                                        Il y a de très grands malades la haut !

                                        .


                                        • pallas 15 janvier 17:46

                                          Bonsoir,

                                          Ce qui me fait marrer avec le coronavirus est la peur de la « Génération 68 », qui n’est que la mort.

                                          Ce prétendent immortel, eternel, regarde tout s’effondrer autour d’elle, son propre monde.

                                          Ces faiseurs de roi, ceux qui se prétendent des divinités, s’octroyant la vérité, ont comme cauchemard le trépas, les illusions brisés.

                                          Et pourtant, le coronavirus n’est qu’un banal virus, en cela s’ajoute la honte, faible face a sa propre existence, jugé comme médiocre.

                                          ha ha ha ha ha ha

                                          J’adore ça

                                           smiley

                                          Salut


                                          • I.A. 15 janvier 18:17

                                            Un très grand bravo, vraiment. Non seulement vous avez tout compris, mais vous parvenez à expliquer le vrai problème en mots, en paroles et en images !

                                            C’est ainsi que vous allez aider un grand nombre de malades mentaux autour de nous... 

                                            Votre petite pique de la fin, malheureusement, atteste de l’inversion des valeurs actuellement à l’œuvre en occident : il n’y a pas seulement plus de vieux, c’est surtout qu’ils détiennent à la fois les rennes du pouvoir, en même temps qu’ils représentent l’opinion publique !

                                            Enfants désirés autant que chéris après guerre, puis adultes gâtés socio-professionnellement grâce à une reconstruction intégrale de la société  ils se comportent aujourd’hui comme de vieux égoïstes, préférant empêcher les jeunes et les bien-portants de vivre, plutôt que se protéger ou se tenir à l’écart...

                                            Il est temps que toute cette génération disparaisse ! (Que les quelques exceptions, parmi eux, veuillent bien m’excuser...). Ils sont simplement dangereux pour le plus grand nombre, comme pour l’avenir du pays.

                                            J’appelle ça des vieux cons, et les voir branler du chef (J.F Delfraissy ou Catherine Hill...) en répondant aux journalistes sur les plateaux TV, ça me répugne.

                                            Quant aux jeunes cons qu’ils soient soignants, politiques ou journalistes qui les soutiennent et les imitent, je les mettrais volontiers en EPHAD immédiatement !



                                              • Francis, agnotologue Francis 15 janvier 18:41

                                                @Clocel
                                                 
                                                 dans 1984, ils réécrivaient le passé. Aujourd’hui ils écrivent l’avenir.

                                                 « Nous sommes un empire, maintenant, (poursuivit-il,) et lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité, judicieusement, comme vous le souhaitez, nous agissons à nouveau et nous créons d’autres réalités nouvelles, que vous pouvez étudier également, et c’est ainsi que les choses se passent. Nous sommes les acteurs de l’histoire (...). Et vous, vous tous, il ne vous reste qu’à étudier ce que nous faisons." (Bush, ou son conseiller Karl Rove )
                                                 
                                                 Remplacez Bush par Deep state, et c’est encore vrai.


                                              • Francis, agnotologue Francis 15 janvier 18:48

                                                @Clocel
                                                 
                                                ceci dit, il ne faut pas confondre le but et le prétexte.
                                                 
                                                Dans le lien on lit : « on peut imaginer un monde dans lequel, pour prendre un vol, il faudra peut-être être inscrit à un service qui suit vos déplacements via votre téléphone. La compagnie aérienne ne pourrait pas voir où vous êtes allé, mais elle recevrait une alerte si vous avez été à proximité de personnes infectées connues ou de points chauds de la maladie. »
                                                 
                                                Je crois que les compagnies s’en foutent de la santé des gens. Ce qu’il veulent ce sont des consommateurs disciplinés.


                                              • Clocel Clocel 15 janvier 19:01

                                                @Francis

                                                Le performatif est très à la mode de nos jours, ils osent proclamer leurs désirs comme des réalités, et, si aucun surmoi ne les contrarie, un monde naît de leurs délires.

                                                C’est l’apathie des foules qui bétonne l’enfer.


                                              • Francis, agnotologue Francis 16 janvier 08:16

                                                @Clocel
                                                 
                                                 tous ces gens masqués dans la rue, et maintenant dans la télé, c’est effrayant.
                                                 
                                                En fait, je crois que le plus effrayant c’est à la tété, tous ces masques uniformément noirs.
                                                 
                                                Je vais me procurer un masque noir. On devrait tous arborer des masques noirs, en signe de deuil de la liberté et de la démocratie.


                                              • vachefolle vachefolle 15 janvier 19:12

                                                Utilisez votre intelligence et vos capacités a utiliser les statistiques a bon escient !

                                                La vous vous obstinez a essayer de démontrer une idée fixe STUPIDE pourquoi

                                                (Quand je pense que j’ecrivais deja ces mots il y a un an jour pour jour)

                                                IDEE UN 100% JUSTE : La question de comparer la Grippe avec le COVID n’a aucun intéret, car on ne choisit pas entre la Grippe ou le COVID. Et oui ce n’est pas fromage ou dessert. Il est tout a fait possible d’avoir la Grippe et le COVID.

                                                Donc dire que la grippe est plus ou moins mortelle sur telle ou telle partie de la population NE SUPPRIMERA PAS LE FAIT PUREMENT AVERE qu’il y a environ 60k personnes qui sont mortes en france du COVID.

                                                ON UTILISERAIT les mêmes moyens pour lutter contre une nouvelle GRIPPE que ce que l’on fait contre le COVID si elle arrivait demain et qu’elle s’attaquait sur une population 0% immunisée avec un taux de mortalité similaire.

                                                DOT

                                                IDEE DEUX 100% JUSTE : Le covid a fait de l’ordre de 60 000 morts en France cette année, confirmé soit par le décompte quotidien, soit par le bilan globale 2019 de l’INSEE + 55000 morts toutes causes confondues, 

                                                L’écart est tout a fait logique, car la Grippe a été contrée par les mesures barrieres, et les accidents du travail et de la route ont baissé.

                                                IDEE TROIS 100% JUSTE : Le problème du COVID n’est pas sa mortalite intrinsecque, mais la durée de cette maladie et l’occupation des lits de réanimation qui saturent les hopitaux. Il n’y aurait pas cette contrainte, qui n’est pas identique à la grippe, l’organisation serait différente.

                                                Continuer la nier la mortalité de cette épidémie est loufoque.


                                                • pallas 15 janvier 19:19

                                                  @vachefolle,
                                                  .

                                                  L’auteur a raison,

                                                  La lacheté de cette génération 68, pourrie et gaté, ayant détruit l’avenir de leurs propres enfants ne méritent pas la moindre once de pitié

                                                  Nul parent devrait rejeter ses enfants, voir les violés ha ha ha

                                                  Car une fois vieux, ces enfants annihileront ses parents.

                                                  Echec et Mat

                                                  La france est morte ethniquement.

                                                  Salut


                                                • azyx1986 15 janvier 19:29

                                                  @vachefolle
                                                  Donnez-moi donc votre premier cour de statistique et expliquez-moi comment vous calculez le pourcentage de justesse de vos idées.

                                                  J’ai calculé les taux d’augmentation théorique de la mortalité 2020 en se basant sur différentes années. Encore des surprises pour une prochaine vidéo. Il n’y a décidément rien pour sauver les psychoteurs.


                                                • pemile pemile 15 janvier 19:44

                                                  @vachefolle " Le problème du COVID n’est pas sa mortalite intrinsecque, mais la durée de cette maladie et l’occupation des lits de réanimation qui saturent les hopitaux"

                                                  Oui, les séquelles à long terme encore très mal connues.


                                                • Legestr glaz Legestr glaz 16 janvier 00:51

                                                  @vachefolle

                                                   Sauf que la mortalité générale, en France, a à peine progressé. Votre explication ne tient pas, sauf à considérer que les maladies les plus mortelles en France, jusque là, ont régressé !

                                                  Je vous rappelle l’étude de 2016 de deux chercheurs de l’INED qui précisait ceci, juste pour mettre les choses en perspective : la mortalité va augmenter jusqu’à 770.000 annuels en France à la suite du « baby boom ». La sur-mortalité constatée était donc « envisagée » déjà depuis 2016. Les explications covid19 ne tiennent donc pas l’analyse ! C’est ballot quand même ! Et nos politiciens le savaient par avance mieux que quiconque !

                                                  « En 2016 deux chercheurs de l’INED ont déterminé qu’à la suite du »baby boom« d’après guerre la mortalité française allait augmenter chaque année jusqu’en 2050, parce que cette génération est nombreuse et qu’elle atteint l’âge moyen du décès en France. L’augmentation de la mortalité de quelques dizaines de milliers était donc connue depuis plusieurs années des instances qui nous dirigent. Attribuer cette augmentation au SARS-COV2 est une supercherie, de la manipulation à des fins politiques inavouables.
                                                  Pour ceux qui voudraient vérifier cette information c’est ci-dessous !
                                                  les générations nombreuses nées pendant le baby-boom, entre 1946 et 1973, arrivent à leur tour aux âges élevés où l’on meurt, entraînant un effet inverse d’augmentation des décès annuels. Ce phénomène est déjà visible sous forme de « vague » sur la figure 2 et il va prendre plus d’ampleur dans les prochaines décennies, gonflant le nombre annuel de décès le temps que ces générations vieillissent puis dispa- raissent »…
                                                  « Les projections les plus récentes publiées par l’Insee annoncent toutes une hausse des décès jusqu’à près de 770 000 par an vers 2050 dans le scénario central [4]. Elles font pourtant l’hypothèse d’une poursuite de l’augmentation de l’espérance de vie qui gagne 7,6 ans entre 2007 et 2060 dans ce scénario, passant de 80,9 ans à 88,5 ans sexes confondus. Deux hypothèses haute et basse encadrent ce scénario central, avec des progrès de l’espérance de vie respectivement inférieurs et supérieurs de 2,5 ans à ceux du scénario central. Mais ces variantes ne modi ent en rien la tendance générale à la hausse impor- tante des décès, n’augmentant ou ne réduisant que de 30 000 les 770 000 décès annoncés par le scénario central pour 2060 ».

                                                   


                                                • pipiou2 16 janvier 01:02

                                                  @Legestr glaz
                                                  La mortalité à progressé de 9%, une paille !!


                                                • Legestr glaz Legestr glaz 16 janvier 01:30

                                                  @pipiou2
                                                  Instruisez vous au lieu de dire n’importe quoi ! Vous êtes certain que ce n’est pas 29% ou 49% ? Une poutre ! 

                                                  Vous prenez vos chiffres auprès de BFMTV ? 

                                                  Ici, c’est l’INED, c’est du sérieux. 

                                                  https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/25103/population.societes.2016.531.de ces.conjoncture.france.fr.pdf?fbclid=IwAR3Z4hvkw1RvD8MNUKc_vyORFytzIW6lvJLqYazXf3YZO8B3Zc2X0ESYTQA


                                                • vachefolle vachefolle 16 janvier 10:36

                                                  @Legestr glaz

                                                  Bien je remercie les remarques précédentes pour confirmer l’idée N°1 que cet article est intrinsecquement et inutilement polémique car comparer la Grippe et le COVID n’aurait un sens rationnel que si il y avait un LIEN de causalité ou corrélation entre les deux.

                                                  Comme je l’ai dit 20000 fois aur AGORAVOX, c’est comme si on comparait le nombre de morts en Voitures du nb de morts en AVion et qu’on expliquait qu’il fallait prendre l’avion plutot que la voiture.. C’EST STUPIDE

                                                  Ce n’est pas GRIPPE OU COVID, c’est GRIPPE ET COVID.

                                                  il est possible d’avoir les DEUX, le COVID n’a pas faire disparaitre la grippe.

                                                  Ensuite, le COVD a fait de l’ordre de 60k morts en 2019. C’EST UN FAIT, pour cela il a suffit de compter les morts dans les hopitaux et les ephad (ce qui veut dire en pratique qu’il y en a certainement d’autres).
                                                  C’est une mesure DIRECTE de la mortalité beaucoup plus reelle que n’importe quelle courbe statistique triturée.

                                                  Maintenant si on veut jouer aux statistiques qui démontrent n’importe quoi, je vais le faire a votre place.

                                                  A l’AIDE DE STATISTIQUES JE PEUX MONTRER, comme le fait l’auteur, que le COVID n’a tué personne !

                                                  Explication : Je prend la mortalité sur une decennie. Comme les 90% des morts en France avaient plus de 65 ans, à echeance de 10 ans ils sont en majorité tous morts, donc sans impact sur la mortalité finale.

                                                  CONCLUSION STATISTIQUEMENT VRAIE : Il n’y aura pas de surmotalité sur la décennie 2020-2029, par rapport à la decennie 2010-2019

                                                  Conclusion (hative et fausse) => Le COVID n’a tué personne.


                                                • pipiou2 16 janvier 12:02

                                                  @Legestr glaz
                                                  Parce que les statistiques de l’Insee c’est n’importe quoi ?

                                                  Allez vous cacher gros guignol !


                                                • vachefolle vachefolle 16 janvier 13:39

                                                  @azyx1986

                                                  Comme je l’ai dit 2000000000 fois, mais vous refusez de comprendre, comparer la mortalité de la grippe avec celle du COVID n’a aucun intéret car c’est GRIPPE ET COVID et pas l’un ou l’autre.

                                                  Maintenant si vous voulez expliquer que le Covid n’est qu’une simple Grippette, lisez un peu l’histoire de la grippette espagnole de 1918-19 qui a fait en France environ 230k morts. Il ne s’agissait que d’une Grippette, comme on dit.

                                                  Le fait est tout simplement que le COVID, malgré les mesures de confinement, a tué environ 60k en France en 2020. DOT.

                                                  Si vous voulez expliquer que ce sont les vieux qui meurent du Covid, pas besoin de vous lire, c’est une statistique officielle : La trés grande majorité des morts en france du COVID ont plus de 65 ans. FACT.

                                                  Si vous voulez expliquer que les plus de 65 ans ont plus de chance de mourir dans l’année que les autres avec ou sans covid, on vous croit, pas besoin de statistiques.

                                                  Si vous voulez expliquer que les gens en france vieillissent, on le sait.

                                                  Si on regarde à quel âge sont décédés ces personnes en 2020, il apparaît que les confinements ont plutôt protégés les jeunes de moins de 25 ans, car ils ont occasionné une baisse des accidents de la route et de la criminalité. C’est pour cela que la hausse de la mortalité ne concerne que les plus de 65 ans, 10 % quelle que soit la tranche d’âge et un peu plus d’hommes que de femmes.


                                                • I.A. 16 janvier 19:15

                                                  @vachefolle

                                                  Comparer deux maladies dues à des virus touchant la sphère ORL, et s’attaquant aux bronches en cas de complications, c’est LOGIQUE.

                                                  D’ailleurs comparer deux maladies, voire trois ou quatre, n’a absolument rien d’extraordinaire : on peut être diabétique ET hypertendu, cancéreux ET obèse, cardiaque ET... « covidé », ou grippé !!

                                                  Fromage ET dessert...

                                                  Partir du principe que la létalité de cette grippe est énorme, c’est n’avoir AUCUNE IDÉE de la létalité des autres maladies...

                                                  Défendre des mesures qui fragilisent physiquement et psychologiquement la population, qui détruisent le tissu socio-économique et culturel, c’est CRIMINEL.

                                                  Ces mesures sont faites par des vieux cons, pour des vieux cons. La lune est stérile, pas la terre : ils savent ce qui leur reste à faire...

                                                  Une maladie soignée précocement n’engorge ni lits d’hospitalisation ni réanimations - le saviez-vous ?


                                                • xana 15 janvier 19:19

                                                  Bravo Azyx1986 pour cet article à la fois simple et très bien documenté.

                                                  Il n’était pas nécessaire d’y ajouter des tas de liens qui n’ont que l’avantage de donner aux covimbéciles des diversions facilement utilisables pour salir votre étude.

                                                  Pour moi ce que vous avez fait est parfait : Pour Pemile et Cie ce sera toujours un article immonde puisqu’il défait leur travail de panicards.

                                                  Merci encore, et n’hésitez pas à en remettre. De nos jours, il ne suffit plus de dire la vérité, il faut la matraquer car c’est ainsi que marche la propagande des panicards.


                                                  • pemile pemile 15 janvier 19:53

                                                    @xana « Pour Pemile et Cie ce sera toujours un article immonde puisqu’il défait leur travail de panicards. »

                                                    Du tout, juste un article qui pratique du cherry picking pour arriver à une conclusion que l’auteur a choisi il y a quelques mois, ce n’est pas le premier ... ni le dernier !


                                                  • Lambert 15 janvier 19:28

                                                    « L’état devient fort par la terreur qu’il sème,

                                                    Et par le tremblement du peuple s’affermit ;

                                                    Toujours, quand elle eut peur, la foule se soumit. »

                                                    Victor Hugo La légende des siècles Montfaucon


                                                    • azyx1986 15 janvier 19:31

                                                      C’est très intéressant de voir des points de vue aussi tranchés sur le sujet.

                                                      Ce serait intéressant de faire un sondage du type : La Covid-19 est-elle

                                                      -1 une maladie comme les autres

                                                      -2 une maladie un peu plus mortelle que les autres

                                                      -3 une maladie bien plus mortelle que les maladies hivernales habituelles

                                                      -4 une maladie qui n’existe pas

                                                      -5 NSP

                                                      Et de demander l’âge des répondants. Ce serait bigrement instructif.


                                                      • chauchiche 15 janvier 19:33

                                                        Votre réflexion m’a semblé très intéressante et je vous remercie de ce travail remarquable.

                                                        Néanmoins beaucoup de choses m’ont gêné et selon moi entachent la qualité de votre travail, j’ai notamment un problème important sur la méthodologie. Vous comparez en effet deux virus dans deux contextes qui ne sont pas les mêmes. Quelques exemples pour illustrer :

                                                        - Tout d’abord il existe un vaccin pour la grippe dont l’efficacité n’est pas fameuse puisqu’elle est de 50% à 70% selon les années. Sans l’usage d’un tel vaccin même relativement efficace, qu’en serait-il de la mortalité de la grippe ? Elle serait vraisemblablement plus importante.

                                                        - Plusieurs périodes de confinement et/ou de couvre-feu ont été mises en place pour lutter contre la covid 19. Même si vous estimez que ce confinement n’a sans doute pas permis de sauver des vies, il peut être intéressant d’étudier l’évolution des contaminations en période de confinement et hors période de confinement. Ce constat a le mérite d’être simple et indiscutable puisque mesurable. On constate ainsi qu’il y a eu un effet confinement sur les contaminations et donc en conséquence sans doute sur la mortalité puisque l’on est capable de faire un ratio nombre de morts vs nombre de contamination.

                                                        - Vous admettrez je crois que peu de gens appliquent des gestes barrière contre la grippe alors qu’ils ont été largement mis en avant pour la covid 19. Quels sont les effets de ces gestes barrière ? On peut estimer qu’ils ont un poids dans la lutte contre les virus quels qu’ils soient d’abord parce que les personnels de santé les préconisent chaque année quand le virus de la grippe est présent (ils estiment donc que ces gestes barrière jouent un rôle dans la lutte contre une épidémie) et parce que ces mêmes personnels de santé affirment qu’il y a un bien moins grand nombre de gastros, grippes et autres saloperies du même style que les autres années. Même si nous ne disposons pas de statistiques en la matière me semble-t-il, je pense néanmoins que chacun d’entre nous a pu le vérifier dans son propre entourage. Par ailleurs chacun s’est astreint à faire de plus en plus attention avec les personnes âgées dans son entourage, comment pouvez-vous mesurer l’effet de cette attention particulière ?

                                                        - Les périodes durant lesquelles se déroulent les deux épidémies ne sont pas les mêmes. Pour la grippe, on peut considérer de façon schématique que c’est l’hiver. Pour la covid 19, c’est… beaucoup plus long puisqu’on ne sait pas quand cela s’arrêtera.

                                                        - Comme vous le faites remarquer fort justement, il y a plusieurs grippes ou plutôt plusieurs variants de grippe (et déjà plusieurs variants de covid 19). De deux choses l’une, soit vous comparez la mortalité de la « famille » covid 19 à celle de la « famille » grippe, soit vous comparez tous les variants entre eux, soit vous comparez la moyenne de la mortalité des grippes depuis x années par rapport à la covid 19 actuelle, mais choisir la grippe la plus mortelle pour la comparer à la covid 19, c’est prendre un biais méthodologique qui n’est pas acceptable (êtes-vous en mesure par exemple de comparer le variant anglais ou sud-africain dont on peut penser qu’ils risquent d’être plus mortelles que le premier virus de covid 19 à la grippe de 2017 ?).

                                                        Vous l’avez écrit vous-même, ne comparons pas les choux et les carottes et, ne m’en voulez pas, mais c’est ce que vous faites au bout du compte. Ce n’est pas avec des statistiques comme celles que vous présentez que vous pourrez démontrer ou non que la grippe est plus mortelle que la covid 19. Pour cela il faudrait pendre en considération d’autres éléments, par exemple la virulence des 2 virus (et leurs variants) ou encore les médicaments dont nous disposons pour lutter contre ces virus et sans doute d’autres encore.

                                                        Votre travail de compilation est remarquable, mais il ne démontre rien. Et c’est sans doute ce qui me gêne le plus dans votre article. En utilisant des arguments qui sont faux parce que biaisés (même à votre corps défendant, je ne remets pas votre bonne foi en question), vous renforcez le sentiment des gens qui souhaitent être convaincus de ce que vous dîtes. Ils pourront ainsi dire qu’une étude statistique soutient leur opinion. C’est terrible, parce que de cette façon vous faussez le débat. Il ne m‘appartient pas ici de dire si la covid 19 est moins mortelle que la grippe, mais je ne peux pas vous laissez l’affirmer en vous appuyant sur cet article. C’est objectivement faux.


                                                        • pemile pemile 15 janvier 19:45

                                                          @chauchiche
                                                          Bravo, bel exemple de contradiction, argumentée et respectueuse !


                                                        • simir simir 15 janvier 19:59

                                                          @chauchiche
                                                          Il ne vous vient pas à l’esprit que de nombreuses personnes décédées de la grippe ont été classées COVID ?
                                                          Et pas que la grippe.
                                                          J’écoutais un pédopsychiatre qui disait que pendant ses années de médecine quand il ne savait pas quoi mettre sue un certificat de décès son professeur lui disait de mettre problème cardiaque et il ajoute que maintenant dans ce cas on met COVID


                                                        • chauchiche 15 janvier 20:17

                                                          @simir
                                                          Votre commentaire me fait sourire. Quand je pense que je viens de faire une longue réponse pour expliquer que le maniement des statistiques est bien plus complexe que cet article le laisse entendre et votre réponse se résume à prendre un cas particulier pour en faire une généralité...
                                                          Pour rappel je ne dis pas que l’un de ces virus est plus mortel que l’autre, je dis juste que cet article souffre d’un défaut de méthodologie qui rend sa conclusion ni vraie ni fausse. Juste on n’en sait pas plus à la fin de l’article qu’au début.


                                                        • azyx1986 15 janvier 23:21

                                                          @chauchiche
                                                          Bonjour,
                                                          merci pour l’argumentation.
                                                          Je précise que dans les 2 cas, je regarde les décès toute cause. En termes très précis, il ne s’agit pas d’une comparaison des décès Covid aux décès grippe, mais d’une comparaison des décès en période grippale et des décès en période de Covid.

                                                          Il est certain que le confinement a aussi entraîné un lot d’autres décès (notamment arrêts cardiaques, AVC...) entraînés par le renoncement aux soins. Le bilan +/ ne peut être fait. Par ailleurs, nous ne parlons que de « la vie nue », la santé n’est pas que binaire vie/mort à un instant t. Les dégradations de santé subits par la pollution à cause du stress et de la dégradation des relations humaines, de la diminution des sorties et joies en tout genre est délétère et se répercutera dans le temps.

                                                          Je vais être très clair : je suis convaincu que la la grippe chaque année tue en collaboration avec d’autres virus hivernaux, dont les coronavirus.

                                                          Les tests ont été quasi-inexistant en mars-avril et ne sont jamais réalisés en période grippale, nous n’avons d’autre choix sérieux que de comparer les décès totaux. Pour mémoire, la grippe 2019 a traîné jusqu’en mars par exemple, il est possible que nous ayons des morts mars-avril liés à la grippe 2020.

                                                          Le confinement n’a eu aucun impact décelable sur la mortalité liée a une épidémie : la courbe en cloche a la même forme, la même durée et n’a pas une répartition géographique différente que celle des autres épidémies.
                                                          Même remarque pour la Toussaint et le fait d’imposer des gestes barrières.

                                                          Je vous montrerai dans une autre analyse que la hausse de mortalité 2020 n’est pas exceptionnelle et ne montre pas un effet Covid différent des épidémies que l’on voit chaque année.
                                                          En l’occurrence, on peut assez facilement conclure que nous avons eu une mortalité extrêmement faible en 2019, et même des mortalités très faibles depuis 3 ans impliquant un effet de rattrapage à la première épidémie un peu plus méchante.
                                                          Cette épidémie engendre une mortalité moche, mais pas exceptionnelle. Je n’ai fait le travail que sur les 5 dernières années, et j’en ai trouvé une qui a des taux de mortalité bien élevés qui rapportés à la population 2020 aurait engendré une mortalité de 55 000 personnes sur l’année par rapport à 2019. Donc plus que l’estimation en cours par l’Insee.
                                                          Oui la Covid-19 tue des gens, mais non, pas plus que les épisodes épidémiques que nous avons régulièrement.


                                                        • pemile pemile 15 janvier 23:40

                                                          @azyx1986 « Oui la Covid-19 tue des gens, mais non, pas plus que les épisodes épidémiques que nous avons régulièrement. »

                                                          Ne vous reste plus qu’à le démontrer, ce que vous essayez depuis presque 20 articles !

                                                          Et ne pas oublier que dans cette pandémie, il ne faut pas vous focaliser uniquement sur la mortalité, mais aussi sur les hospitalisations, les séquelles et l’impact économique des arrêts de travail et des contagieux à mettre en quarantaine.


                                                        • chauchiche 16 janvier 00:32

                                                          @azyx1986
                                                          J’entends bien votre argumentation, mais encore une fois, le contexte n’est pas le même. Ne serait-ce que parce que dans un cas il existe un vaccin et dans l’autre, il n’en existe pas. Par ailleurs, les gestes barrières sont présents dans un cas et pas dans l’autre. Quant au confinement, comparer des courbes qui ont la même apparence ne vous permet pas d’en conclure que le confinement n’a servi à rien. Pour au moins 2 raisons : la première, c’est que vous ne pouvez appréhender la courbe qu’aurait eu la covid 19 sans le confinement autrement qu’en supposant qu’elle serait similaire à celle d’une grippe ; ce qui est tous sauf certain. La seconde, bien qu’il ne se soit pas déroulé dans une même temporalité, à chaque fois qu’un pays a procédé à un confinement, il a obtenu des résultats plus ou moins spectaculaires selon qu’il était accompagné d’autres mesures sanitaires et/ou qu’il était strictement respecté (cf. ce qui s’est passé en Corée du Sud par exemple ou en Nouvelle Zélande). Dans ces conditions, affirmer que le confinement n’a eu aucun effet est parfaitement discutable.
                                                          Autrement dit, vous comparez des populations qui non seulement sont très différentes (en particulier à cause de l’époque et de la durée de chacune des épidémies), mais qui en plus ne sont pas soumis aux mêmes conditions. Contrairement à ce que vous dites, par exemple il serait plus juste de comparer la grippe et la covid 19 en 2020/21 puisque les conditions de vie sont à peu près similaires, mais cette comparaison ne vous arrange pas.
                                                          Le problème de vos statistiques si vous me permettez est qu’on devine très rapidement que vous cherchez à démontrer plutôt qu’à analyser. à un moment donné dans votre article, vous faites allusions aux neuro science (que vous ne semblez pas particulièrement gouter d’ailleurs ;)). je suppose que si vous en parlez ainsi, c’est que vous vous y êtes intéressé de près et que vous connaissez donc les travaux de Daniel Kahneman sur les biais cognitifs. L’un des plus connus est le biais de confirmation. Que vous le vouliez ou non, et bien malgré vous, parce que vous avez comme objectif de démontrer que la grippe est plus mortelle que la covid 19, vous surestimez les arguments qui vont dans ce sens et sous estimez les arguments opposés. Nous sommes tous victimes de ce genre de biais. Quand on y réfléchit, c’est d’ailleurs assez logique et naturel d’agir de la sorte.
                                                          Malheureusement ça ne fait pas pour autant de votre article une étude objective et rigoureuse comme il le faudrait pour étayer votre propos.
                                                          Mettons nous bien d’accord, je ne dis pas que vous avez tort (d’autant plus que la mortalité de la covid 19 dans l’absolu n’est pas selon moi le bon débat, mais c’est un autre sujet), je dis simplement que vous ne pouvez affirmer quoi que ce soit avec vos statistiques. Et j’ajoute, et c’est ce qui me gêne dans votre article, qu’en affirmant que vous avez démontré ce que annoncez dans votre article, vous trompez les gens, à votre corps défendant sans doute, mais il y a tout de même tromperie.


                                                        • chauchiche 16 janvier 00:40

                                                          @azyx1986
                                                          Je souhaiterais ajouter un autre point pour vous montrer la fragilité de votre argumentation. 2020 a été une année terrible au niveau économique au point que l’on commence à la comparer à la crise de 1929. Pourtant, le deuxième semestre 2020 a connu moins de faillites que la moyenne habituelle et même de façon assez nette. Ce que je veux dire, c’est que comparer des chiffres entre eux n’est valable que dans un contexte comparable. Si je prends brutalement les chiffres des faillites au second semestre 2020 et que je les compare aux années précédentes y compris par exemple à 2008, année de grande crise également, je vais pouvoir affirmer que 2020 est une année formidable d’un point de vue économique. Et pourtant...


                                                        • Legestr glaz Legestr glaz 16 janvier 00:43

                                                          @pemile

                                                          Vous devriez faire clown car vous ne reculez devant aucune boutade ! Du stand-up peut être ? 

                                                          «  ne pas oublier de vous focaliser sur les séquelles et l’impact économique des arrêts de travail » ! 

                                                          Très franchement, vous venez de franchir un palier important ! 


                                                        • pipiou2 16 janvier 01:00

                                                          @azyx1986
                                                          « nous avons eu une mortalité extrêmement faible en 2019 » !!! Vous êtes sûr ?

                                                          Et la mortalité en 2020 est environ 9% superieure à celle de 2019.
                                                          C’est un record de mortalité de plus 50 ans.
                                                          Malgré les nombreuses dispositions qui ont freiné l’impact de la pandémie.

                                                          Votre discours ne tient pas une seconde face à la réalité.


                                                        • azyx1986 16 janvier 01:53

                                                          @pipiou2
                                                          Vous n’avez décidément rien compris à ce que j’écris malheureusement.
                                                          La mortalité est un ratio.
                                                          La mortalité peut-être plus forte sur absolument tous les âges d’une année sur l’autre et le nombre de morts baisser si la distribution des âges est différentes.
                                                          Je vous mets un exemple.

                                                          Année 1 :
                                                          40 personnes de 50 ans, mortalité 25 % : 10 morts
                                                          100 personnes de 75 ans, mortalité 70% : 70 morts
                                                          Total 80 morts

                                                          Année 2 :
                                                          100 personnes de 50 ans, mortalité 30% : 30 morts
                                                          40 personnes de 75 ans, mortalité 75% : 30 morts
                                                          Total 60 morts

                                                          D’une année sur l’autre la mortalité est plus forte pour tout le monde et pourtant on conclurait selon vous que l’année 2 est moins mortelle ?

                                                          C’est exactement ce qu’il est en train de se passer.


                                                        • azyx1986 16 janvier 01:57

                                                          @chauchiche
                                                          Pour l’économie, la catastrophe n’est pas encore arrivée. Le risque est très fort qu’elle arrive avec le coup classique de la dette qu’on fera découvrir au peuple en disant : voilà vous-êtes sauvés grâce à nous, mais c’était très cher, il faut donc tout vendre et vous faire travailler comme jamais.
                                                          Finalement on est dans les années 20 presque comme au siècle dernier. Vivement les années 30 et 40 hein ? Il ne faudrait pas qu’on meurt d’ennui non plus.


                                                        • chauchiche 16 janvier 10:39

                                                          @azyx1986
                                                          Intéressant. Et quelle serait l’alternative ? Je ne parle pas de ce qu’il aurait fallu faire, de toute façon il est trop tard pour changer ce qui a été fait et il est toujours plus facile d’avoir raison après, mais plutôt qu’est-ce qu’il faudrait faire maintenant, selon vous bien sûr ?


                                                        • azyx1986 16 janvier 10:52

                                                          @chauchiche
                                                          Je vois plusieurs possibilités. il en existe probablement d’autres.
                                                          Faire racheter à la BCE une grande partie de la dette des États sur les marchés financiers
                                                          Autoriser la BCE à prêter directement aux États sans passer par l’intermédiaire des marchés
                                                          Faire comme les américains en distribuant de l’argent magique pour dévaluer la monnaie et relancer l’économie (si on ne le fait pas au même rythme que les américains, il vont mécaniquement nous bouffer) (il est intéressant de noter que Biden fait du Trump sauf que quand il le fait, il est applaudi par la presse et soutenu par les banques)
                                                          quitter le système monétaire évidemment si aucune solution n’est adoptée


                                                        • pipiou2 16 janvier 11:57

                                                          @azyx1986
                                                          Votre exemple est ridicule ! Comment pouvez-vous prétendre que la répartition des âges évoluerait d’une manière spectaculaire d’une année sur l’autre ?
                                                          On voit une évolution lente sur les dernières années, ce qui est normal.

                                                          Vous avez dit que la mortalité en 2019 était extrêmement faible, c’est faux.
                                                          Vous avez dit que la surmortalité de 2020 n’a rien d’extraordinaire, c’est totalement faux.


                                                        • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:38

                                                          Les mondialistes savaient à l’avance que la mortalité allait augmenter pendant les 20 prochaines années en Occident. L’INSEE l’avait prédit. Et comme l’économie allait s’effondrer, ils ont choisi ce moment et ils ont pris toutes les mesures pour qu’il y ait plus de décès. (interdiction HCQ, interdiction de soigner ppour les médecins, fermeture des cliniques privées, lits supprimés en hôpital, destruction du stock de masque, etc)

                                                          Et il y en a beaucoup qui pensent que c’est de l’incompétence. Mais non, ce sont des assassins. Ils veulent le Grand Reset.


                                                          • troletbuse troletbuse 15 janvier 19:48

                                                            @troletbuse
                                                            Ma première réaction en mars 2020 a été : Ils veulent nous refaire le coup de la fausse pandémie H1N1 de 2009. Je ne m’étais pas trompé. Mais aujourd’hui ca marche et cela prouve que, si la population des vieux a augmenté, les cons ont proliféré beaucoup plus vite depuis cette date.. smiley


                                                          • esmeralgan 15 janvier 21:28

                                                            Au lieu de comparer le Covid19 et la grippe en terme de nombre de morts il serait à mon avis plus juste de comparer en terme d’effet sur l’espérance de vie. D’ailleurs je crois que c’est ainsi que l’on évalue la balance bénéfice-risque des vaccins : le rapport entre l’augmentation de l’espérance de vie en protégeant contre une maladie sur la diminution de l’espérance de vie due aux effets secondaires. Il me semble que l’âge moyen/médian des morts de la grippe est plus bas que pour le Covid19, donc la comparaison en terme de nombre morts avec la grippe serait biaisée, et le Covid19 serait finalement moins mortel qu’il n’y parait.

                                                            Indépendamment de ce qui précède, il y aurait un autre argument pour dire « la grippe est plus dangereuse », il faut distinguer la gravité d’une maladie chez un individu de celle de l’épidémie dans sa globalité. Une maladie moins létale peut tuer plus tous simplement parce qu’il y a beaucoup plus de malades parce qu’elle est plus contagieuse. L’âge moyen/médian des morts plus élevé que pour la grippe me semble indiquer qu’un malade du Covid19 a moins de chance de mourir qu’un malade de la grippe, et serait moins dangereux que la grippe même pour les personnes âgées et/ou avec des comorbidités. Dans cette hypothèse le fait que le Covid19 tue plus de personnes âgées ou soufrant de comorbidités que la grippe implique qu’il est plus contagieux que la grippe et qu’il y a beaucoup plus de malades, ce qui est manifestement le cas. Mais cela n’implique pas forcément que l’épidémie soit pire qu’une bonne grippe (comme le discute l’article), surtout si on compare en terme d’impact négatif sur l’espérance de vie, puisque ça dépend aussi de la létalité par tranches d’âges (qui d’ailleurs est très difficile à déterminer).

                                                            Le problème avec les médias c’est qu’ils présentent toujours la situation de la façon la plus sinistre possible :

                                                            parler de nombre de cas au lieu de nombre de morts
                                                            parler de nombre de morts au lieu d’effet sur l’espérance de vie
                                                            ne surtout pas remettre le compteur à zéro lorsqu’on change d’année ou qu’on passe d’une saison froide à une autre (est-on vraiment certain que ce n’est pas saisonnier ?) comme on le fait pour la grippe.
                                                            ne pas parler des 40 000 morts d’infections pulmonaires chaque année en France
                                                            faire comme si l’épidémie ne s’éteindra pas tout seul, comme ce fut le cas du SARS Cov 1 (SRAS), ne pas évoquer cette idée saugrenue
                                                            ne pas parler du vieillissement de la population
                                                            ne pas parler de l’augmentation de la population, et de ce que cela implique sur l’augmentation de la surmortalité
                                                            tenir pour acquis que ce serait bien bien pire sans les mesures de distanciation sociales
                                                            ne pas parler des effets collatéraux desdites mesures
                                                            ne pas comparer avec d’autres épidémies ou maladies
                                                            ou au contraire oser comparer avec la peste !
                                                            faire des prédictions farfelues et inquiétantes qui se sont avérées complètement fausses
                                                            ne pas parler des engorgements des hôpitaux les autres années
                                                            ne pas parler de solutions simples et peux coûteuses (vitamine D, C et zinc) qui ne peuvent guère nuire et faire beaucoup de bien.
                                                            etc.

                                                            Deux chiffres :
                                                            1% des morts ont moins de 45 ans (soit une chance sur 100 000 par an de mourir, avec ou sans comorbidités, donc nettement moins d’1/100 000 en l’absence de comorbidités, peut être un sur un million ?).
                                                            En France un seul enfant mort jusqu’ici.

                                                            https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/


                                                            • azyx1986 15 janvier 23:27

                                                              @esmeralgan
                                                              Bonjour,
                                                              le nombre de cas n’est pas une statistique fiable.
                                                              La première raison est le taux de faux-positifs et le contrôle réalisé par l’ARS sur la méthodologie entraînant directement ces problèmes.
                                                              La deuxième est que le nombre de tests varie très fortement constamment et qu’en mars-avril il n’y en avait quasiment pas.

                                                              Votre remarque sur l’espérance de vie n’a pas de sens statistique. Cette dernière est directement calculée avec les taux de mortalité par âge. Il suffit ensuite de répercuter ces taux sur une population fictive de X personnes à la naissance, de les faire vieillir et mourir jusqu’à tomber à 0 et de faire ensuite la moyenne d’âge des décès. Il s’agit donc d’additions et de multiplications à l’aide des taux de mortalité.
                                                              Donc baisse des taux de mortalité => hausse de l’espérance de vie, hausse des taux de mortalité => baisse de l’espérance de vie.


                                                            • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 08:55

                                                              Le plus mortel c’est la pauvreté .....


                                                              • Adèle Coupechoux 16 janvier 10:19

                                                                Chapeau pour ce travail !

                                                                Oui la population vieillit et avec en plus les décideurs sont vieux et gâteux.

                                                                C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont appelés les « éléphants ». Sauf que la mémoire leur a fait cruellement défaut. Peut-être qu’ils ont déjà un pied dans la tombe.


                                                                • njama njama 16 janvier 10:57

                                                                  @ azyx1986

                                                                  J’avais déjà alerté ces derniers mois plusieurs fois en commentaires sur cette question d’une surmortalité (?), mais en beaucoup plus court. Merci d’avoir autant développé, affiné.

                                                                  La surmortalité en mars — avril 2020 est très relative, le pic épidémique de mars-avril est très analogue en intensité à celui (grippe) de décembre 2016-janvier 2017

                                                                  Décembre 2016 : 57.339 décès + Janvier 2017 68.145 décès >> total : 125.484
                                                                  Mars 2020 : (p)(r) 63.200 + Avril 2020 : (p)(r) 67.000 >> total : 130.200
                                                                  (p : Donnée provisoire / r : Donnée révisée)

                                                                  relative aussi tant la gestion sanitaire a été très lamentable en France

                                                                  La généticienne Alexandra Henrion-Claude confirmait d’ailleurs le 16 nov. sur Sud-Radio : « Il n’y a eu aucun excès de surmortalité dans de nombreux pays européen..(..) ça veut dire quoi ? qu’on peut le traiter, c’est très simple, eux ont su le prendre en charge »

                                                                  (1’51) https://twitter.com/Stalec_/status/1328335901202767875

                                                                  voir le site euromomo.eu, en bas de page >> Z-scores by country
                                                                  Graphs of the weekly z-score at the national level in the EuroMOMO participating countries from week 1, 2015 until today.

                                                                  https://www.euromomo.eu/graphs-and-maps


                                                                  • njama njama 16 janvier 11:01

                                                                    754.000 naissances en 1930

                                                                    643.900 en 1935

                                                                    615.600 en 1939

                                                                    522.300 en 1941

                                                                    615.900 en 1945

                                                                    843.900 en 1946

                                                                    872.700 en 1949

                                                                    source > Figure 3 – Naissances de 1900 à 2019

                                                                    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4277635?sommaire=4318291

                                                                    tous ces variations démographiques se retrouvent inévitablement au terminus

                                                                    alors surmortalité en 2020 ? ou mortalité plus importante, simple conséquence naturelle ?

                                                                    Cette épidémie de printemps n’aura été qu’un rhume sévère d’un nouveau genre, qui n’a pas fait plus de morts qu’une grippe sévère.


                                                                  • vachefolle vachefolle 16 janvier 11:13

                                                                    @l’auteeur

                                                                    Si vous voulez faire un article « pseudo-scientifique » (je sais de quoi je parle ca m’est arrivé plusieurs fois), ne sortez pas des phrases « pupatives » de cet ordre :

                                                                    Pour les coronavirus, c’est bien parti pour être la même chose que pour la grippe. Le vaccin améliorera peut-être les défenses immunitaires de ceux qui l’ont pris, mais il aura très peu de chance d’avoir un impact sur la surmortalité. Si c’est comme la grippe, ça dépendra du variant qui circule.

                                                                    Tout est faux la dedans.... comme d’ailleurs une grande partie des aneries sur le Vaccin qui ne baisserait pas la contagion ou la mortalité....

                                                                    Bref, on va repartir des bases. Un vaccin permet à l’organisme de simuler une attaque reelle du Virus, pour que le système immunitaire développe des anticorps dédiés. Lors de la rencontre du virus, les anticorps correspondants vont être activés et se multiplier pour contrer le développement du virus.

                                                                    DONC PENDANT une période initiale, un individu MEME vacciné ou immunisé, peut être vaguement contagieux, dés lors qu’il a assez de virus présent dans ses voix respiratoires.

                                                                    Immunisé ou non, par le vaccin ou non, le virus essaye de se développer, c’est une course de vitesse.

                                                                    D’autre part Que ca soit par le vaccin, ou par un contact précédent, dans la vraie vie, il n’y a jamais 100% de reussite de l’organisme face au virus. D’ailleurs pour la grippe on estime a 50% le taux de reussite du vaccin.

                                                                    Cependant dans TOUS les cas, une immunité même faible, diminue la prolifération du vaccin, donc la contagion possible.

                                                                    MOINS DE VIRUS dans l’organisme = MOINS de CONTAGIOSITE externe. C’est purement physique. Ce qui veut dire que les commentaires dans la presse qui disent que les personnes vaccinnés sont encore contagieuses est a la fois vrai mais il faut préciser qu’elles le seront necessairement MOINS qu’une non-vaccinée.

                                                                    De même Plus le virus se développe, plus il a de chances d’occasionner de la mortalité. C’est basic. Plus le virus s’est développé dans l’organisme, plus il va occasionné de défaillances. Même si le mécanisme de mortalité du COVID est paradoxal puisque des gens peuvent mourir du COVID dans la phase 2, sans quasiment présence finale du VIRUS.

                                                                    DONC MOINS DE VIRUS = MOINS DE CONTAGION et MOINS DE MORTALITE (que ce soit a totre individuel ou collectif).

                                                                    Mais comme tout, il n’y a aucun aboslu, et aucun 100% de reussite ou d’echec.

                                                                    Concernant le vaccin et les mutations, vous avez encore tout faux, car en réalité SCIENTIFIQUEMENT ON EN SAIT RIEN sur les mutations futures.

                                                                    Pour l’instant les vaccins marchent pour les variants en cours, pour rappel le virus mute TOUS les jours, et a deja muté des milliers de fois depuis le début de la maladie. Les medecins qui ont produit le vaccin ont EVIDEMMENT CIBLES les parties essentielles du virus, pour essayer de couvrir le maximum de mutation possible.

                                                                    Pour l’instant ca a l’air de marcher, PERSONNE ne sait si ca va marcher pendant 10 ans ou 10 mois, ni vous, ni moi, ni aucun chercheur au monde.

                                                                    Dire qu’il faudra un vaccin tous les ans ou tous les 10 ans, est juste une pure spéculation.


                                                                    • troletbuse troletbuse 16 janvier 11:19

                                                                      @vachefolle
                                                                      Un grand speech pour ne rien dire  smiley


                                                                    • vachefolle vachefolle 16 janvier 13:27

                                                                      @troletbuse

                                                                      Une réponse pour ne rien dire.....


                                                                    • John Eastwood 2 John Eastwood 2 16 janvier 11:31

                                                                      Merci pour l’article. Les baby-boomers arrivent en fin de vie dans tous les pays concernés par le COVID. Les maisons de retraites appartiennent à des firmes cotées en bourse. Le marché est énorme. Au 1er Janvier 2018 il y avait 539 300 français de 72 ans. en 2020 ils sont 739 200. Le nombre de français de 72 ans a augmenté de 37% en 2 ans ! C’est évident que cela joue sur la surmortalité. Il y a aura naturellement 150 à 200 000 décès annuels de plus dans 10 ans.


                                                                      • njama njama 16 janvier 11:57

                                                                        @John Eastwood 2
                                                                        Les firmes cotées en bourse vont investir dans les pompes funèbres...


                                                                      • John Eastwood 2 John Eastwood 2 16 janvier 19:53

                                                                        @njama

                                                                        c’est plus rentable de les garder en vie. Autre facteur important, la fermeture des frontières a forcé tous les expats retraités, qui étaient partis en Asie, en Afrique ou ailleurs profiter de leur pouvoir d’achat, à rentrer en France en 2020. 


                                                                      • troletbuse troletbuse 16 janvier 18:16

                                                                        Comme ils n’ont trouvé que 80 morts de la grippe l’année dernière sans chercher trop, j’en conclus que toutes les autres maladies sans exception tuent plus que la grippe. Et ils n’ ont trouvé que le Covid qui tuait plus. Y sont trop forts smiley


                                                                        • pharmacien 17 janvier 09:39

                                                                          bonjour, ces calculs semblent corrects. juste quelques précisions :

                                                                          1) 2020 est une année bissextile ce qui signifie qu’il y a mathématiquement une journée de décès en + par rapport à 2019 soit entre 1600 et 1800 décès en +.

                                                                          2) population au 1er janvier d’après l’insée :2019  : 66.99 millions

                                                                          2020 : 67.06 millions.

                                                                          sur médiapart j’ai lu un article qui donne un calcul basé sur la mortalité c’est à dire le nombre de morts rapportés à la population totale afin de tenir compte de l’augmentation (ou pas) de la population

                                                                          Décès 2020 ? Nombre au 26/12/2020 (INSEE) : 611 748, calculé : 620 244 au 31 décembre (extrapolation insée), cette estimation sera corrigée dès que les données 2020 complètes seront disponibles

                                                                          mortalité en France

                                                                          2019  : 0.914%

                                                                          2020  : 0.925%

                                                                          cela rejoint votre calcul qui, de plus, tient compte du vieillissement de la population.

                                                                          si cela est correct, l’excédent de décès justifie t il la folie générale ?


                                                                          • troletbuse troletbuse 17 janvier 18:24

                                                                            Enfin, j’ai trouvé un document de 2016 qui nous dit que la mortalité va augmenter NORMALEMENT pendant longtemps et ceci sans tenir compte de la fausse pandémie.

                                                                            Il faut télécharger le 1er document qui apparaît. Ce document n’est pas pour les neuneus bidochons du site.

                                                                            A diffuser largement

                                                                            https://www.ined.fr/fr/publications/editions/population-et-societes/nombre-deces-augmenter-france-prochaines-annees/


                                                                            • Eric F Eric F 17 janvier 21:55

                                                                              @troletbuse
                                                                              « https://www.ined.fr/fr/publications/editions/population-et-societes/nombre-deces-augmenter-france-prochaines-annees/ »
                                                                              Intéressant document ! Ils prévoient 770 000 décès en 2050.

                                                                              Maintenant, faisons le calcul : il y a eu 611 000 décès en 2019 (année sans perturbation sanitaire ni climatique), donc l’augmentation annuelle du nombre de décès prévus jusque 2050 est de l’ordre de 5 000 par an.
                                                                              Or la mortalité de 2020 est estimée à 665 000 (lien) soit 54 000 de plus que 2019, donc si on retranche 5000 d’« effet vieillissement » (j’avais pour ma part calculé 3000 sur le delta des dernières années), il y a une surmortalité de 49 000 par rapport à la mortalité attendue (proche des 50 000 annoncés par d’autres sources).

                                                                              Voici par ailleurs le tableau du taux de mortalité par 100 000 habitants : (lien vers le tableau)


                                                                            • Eric F Eric F 17 janvier 22:10

                                                                              Précision : l’insee a publié le 15/01/2021 un bilan provisoire de 2020 à 667 000 décès
                                                                              (lien)
                                                                              extrait bas de page : "On peut également dresser désormais un premier bilan de l’année 2020 : selon ces données provisoires, 667 400 décès sont enregistrés en 2020 à la date du 15 janvier, soit 9 % de plus qu’en 2018 ou 2019. Sur un an, l’excédent de décès s’établit ainsi à + 53 900"
                                                                              (j’avais indiqué 54 000 dans le message précédent basé sur une autre estimation)


                                                                            • Zevengeur Zevengeur 17 janvier 18:25

                                                                              @L’auteur

                                                                              Très intéressante analyse, avez vous SVP effectué une mise à jour avec les chiffres de toute l’année 2020 (janvier à décembre) publiés par l’INSEE ?


                                                                              • Eric F Eric F 17 janvier 19:41

                                                                                L’« effet vieillissement démographique » pondéré par l’allongement de la durée de vie (désormais faible) peut être estimé à partir de l’accroissement du nombre de morts entre 2017 et 2018 puis entre 2018 et 2019, c’est à dire de l’ordre de 3000 morts supplémentaires par an,

                                                                                Donc cela n’est qu’une faible part des environ 50 000 morts supplémentaires de 2020 que la moyenne des années précédentes.

                                                                                Une grippe peut être plus mortelle effectivement, mais ce n’est pas le cas de celle de 2017 qui n’a duré que 3 mois. Le problème du covid est non seulement l’intensité, mais aussi la durée. En outre, les mesures de confinement et couvre-feu ont mécaniquement réduit la contagion en réduisant fortement les brassages de personnes. Sans aller jusqu’aux annonces apocalyptiques de Macron parlant de 400 000 morts sans les mesures prises, ni même celle de l’EHESP qui parlait de 60 000 morts évités en avril (en extrapolant aux autres périodes de confinement/couvre feu mais à moindre intensité cela ferait environ 150 000), il est possible que cela aurait été de l’ordre du double de celui réalisé.


                                                                                • troletbuse troletbuse 17 janvier 22:22

                                                                                  @Eric F
                                                                                  Je n’ai pas la courbe sous la main mais la natalté est passée en 44/45 de 400 000 à plus de 800 000 naissances et ce pendant 20 ans et elle a un peu baissé après. Donc ceux de 44 ont déjà 76 ans et ils vont remplacer tous les ans les plus âgés mais les tranches seront plus élevées (environ 3 à 400 000 par an), donc même si le taux de mortalité reste le même, le nombre de décès sera plus beaucoup plus élevé. 5000 décès ne représentent que 1.25% ? c’est pas énorme


                                                                                • Eric F Eric F 18 janvier 10:33

                                                                                  @troletbuse
                                                                                  Pour l’instant les baby boomers ne sont pas encore dans les EHPAD ni dans la période de fin de vie, mais effectivement l’augmentation du nombre de personnes des tranches d’âge vieillissante cause une augmentation naturelle du nombre de décès. Le chiffre de 5000 décès annuels supplémentaires entre maintenant et 2050 est une moyenne, mais si on regarde le delta des toutes dernières années on est plutôt en dessous, ça devrait s’accélérer dans les prochaine décennies.

                                                                                  En tout cas, il y a une chose sur laquelle on sera sans doute d’accord, c’est que l’âge médian des décès par covid étant de 84 ans (la moitié des personnes décédées ont donc plus que cet âge), il s’agit pour une grande proportion de « décès anticipés » comme l’a dit le pr Peyromaure, un peu comme la canicule de 2003 où la surmortalité a été « amortie » les 3 années suivantes. De ce fait les mesures de limitation des contacts devraient être ciblées sur la protection des personnes qui y sont vulnérables, sans mettre le pays entier à l’arrêt. Je suis d’accord avec son point de vue. Il ajoute à juste titre que la vaccination ne devrait pas toucher les personnes proches de la fin de vie (cela se rapporte aux décès rapportés en Norvège). Il me semble qu’en France la visite médicale préalable ait pour but justement de s’assurer que le résident puisse avoir un réel bénéfice par rapport au risque.


                                                                                • troletbuse troletbuse 18 janvier 10:43

                                                                                  @Eric F
                                                                                  L’INSEE se garde bien de donner un tableau avec le taux de mortalité par tranche d’âge et le nombre de Français de cette tranche. La mortalité va augmenter exactement comme la courbe de la natalité à partir de 1945, c’est logique ; Covid ou pas.


                                                                                • nono le simplet nono le simplet 18 janvier 10:50

                                                                                  @troletbuse
                                                                                  L’INSEE se garde bien de donner un tableau avec le taux de mortalité par tranche d’âge et le nombre de Français de cette tranche.

                                                                                  c’est complètement faux ... mais tu ne dois pas être capable d’aller y regarder smiley


                                                                                • troletbuse troletbuse 18 janvier 10:53

                                                                                  @troletbuse
                                                                                  Il me semble qu’en France la visite médicale préalable ait pour but justement de s’assurer que le résident puisse avoir un réel bénéfice par rapport au risque.
                                                                                  Et qu’est-ce qu’ils font, ils tirent les cartes du tarot ou bien ils font un pile ou face ?
                                                                                  Tu es bien naïf.
                                                                                  Je ne vois aucun intérêt pour une personne qui a plus de 70 ou 80 ou 90 ans de prendre ce risque. 
                                                                                  Ton toubib t’a-t-il déjà prédit quand tu allais mourir ? Et le vaccin, il est bon bien sur, d’après les labos, surtout pour leurs actions en bourse, c’est se seule efficacité. Ca crève le yeux. Cerise sue le gâteau, ni responsable, ni coupables. Jamais vu un truc pareil.
                                                                                  Si tu achètes un véhicule avec un défaut de direction ou de tenue de route, le constructeur est responsable, bon ?


                                                                                • troletbuse troletbuse 18 janvier 10:57

                                                                                  @nono le simplet
                                                                                  Donne un lien. Mais pas par exemple le nombre de 75-+ de 100ans et le taux de la mortalité des 80-90 ans.
                                                                                  J’attends ton tableau avec nbre puis taux pour la même tranche imbécile.
                                                                                  C’est pas bien compliqué d(après ce que tu dis


                                                                                • nono le simplet nono le simplet 18 janvier 11:11

                                                                                  @troletbuse
                                                                                  Donne un lien.

                                                                                  les liens vers l’INSEE sont donnés des centaines de fois depuis des mois ... tu es trop con pour y aller tout seul ? je vais pas te faire plaisir ... démerde toi blaireau smiley


                                                                                • troletbuse troletbuse 18 janvier 11:19

                                                                                  @nono le simplet
                                                                                  ET toi, t’es même trop con pour faire un copier-coller.


                                                                                • nono le simplet nono le simplet 18 janvier 11:28

                                                                                  @troletbuse
                                                                                  talk to the hand smiley


                                                                                • troletbuse troletbuse 18 janvier 15:43

                                                                                  @troletbuse
                                                                                  C’t imbécile a du partir chercher une pelote de ficelle chez Emmaüs pour me montrer ses liens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

azyx1986


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité