• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Hydroxychloroquine : attention au populisme scientifique !

Hydroxychloroquine : attention au populisme scientifique !

« Compte tenu, si vous voulez, de la force de notre hypothèse, on a pensé que éthiquement (…), on ne pouvait pas continuer, si vous voulez, à garder un secret pour marcher selon les lois de la déontologie scientifique habituelle qui consiste à faire des expérimentations, reproductibilité sur un grand nombre de patients, puis publication. »



Cette déclaration ci-dessus aurait pu être prononcée par le professeur Didier Raoult aujourd’hui pour justifier les essais d’hydroxychloroquine sur les patients atteints de covid-19. En fait, elle a près de trente-cinq ans, elle a été prononcée le 29 octobre 1985 au journal de 20 heures sur Antenne 2, après sa conférence de presse à l’hôpital Laennec, à Paris, par le professeur Jean-Marie Andrieu, cancérologue de grande réputation, pour expliquer pourquoi il a court-circuité toutes les procédures pour expérimenter l’effet de la ciclosporine sur des patients atteints du sida. La ciclosporine est un médicament (immunosuppresseur) utilisé dans les transplantations pour éviter les rejets de greffe. On était alors en pleine épidémie de sida et les lits des hôpitaux étaient majoritairement occupés par les malades du sida. Il y avait urgence.

On comprend bien que l’urgence nécessite d’aller vite, mais cela implique aussi d’être efficace et de ne pas faire n’importe quoi. Pour la ciclosporine, trois médecins (le professeur Philippe Even, chef du service pneumologie à Laennec, le professeur Alain Venet, immunologiste, et Jean-Marie Andrieu) ont ainsi bravé des interdits, refusé de saisir le comité d’éthique (qui devait donner son accord pour toute expérimentation sur un être humain), oublié de demander le consentement aux patients expérimentés… et tout cela avec l’accord de la Ministre des Affaires sociales et de la Solidarité nationale de l’époque, Georgina Dufoix qui a évoqué dans un communiqué « une méthode de traitement originale » qui semblait « dessiner un espoir raisonnable » de guérir les malades du sida. Les trois médecins lui avaient parlé de résultats « spectaculaires ».

Pourtant, les trois premiers patients traités à la ciclosporine allaient rapidement décéder, l’un avant même la conférence de presse de la ministre et des trois médecins, les deux autres quelques jours plus tard. Jean-Marie Andrieu a admis en mai 1986 que son traitement était inefficace, après avoir suscité une forte attente de la part des personnes atteintes du sida et de leurs proches. On ne joue pas ainsi avec la vie des malades.

Beaucoup de médecins ont été choqués par cette déclaration fracassante d’une "solution miracle". Chef du service maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon, Gilles Pialoux a commenté le 10 septembre 2015 sur le sujet : « Il faut se replacer dans le contexte. En 1985, on vient de découvrir le virus du sida, mais les marqueurs sont encore très mal identifiés. Il n’existe aucune thérapie. À Pasteur, les deux tiers des 70 lits sont occupés par des patients atteints de VIH. On compte un mort tous les trois jours. Alors, cette communication, c’était franchement impudique. » (PourquoiDocteur.fr).

Membre de l’équipe qui a isolé le virus du sida au début des années 1980 et professeur d’immunologie à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, David Klatzmann n’a toujours pas compris la raison de cette affaire : « Aujourd’hui encore, c’est une énigme. Il est commun que les chercheurs s’auto-convainquent de l’importance de leurs résultats. Mais tirer de telles conclusions d’après deux patients, c’était incroyablement disproportionné… (…) Je me souviens de tous ces patients qui venaient me voir pour me demander de quoi il s’agissait, où ils pourraient se procurer le traitement. (…) Je n’ai jamais envisagé qu’une simple hypothèse puisse se traduire rapidement par un test chez l’humain ! Il fallait d’abord générer suffisamment de données pour soutenir cette hypothèse. Si à chaque fois que j’avais une idée, j’allais chercher un patient de mon service pour la tester sur lui… » (PourquoiDocteur.fr).

_yartiConvidAS03

Fondateur de l’association AIDES, Daniel Defert a témoigné aussi : « Nous étions choqués, parce que nous avions le sentiment que ces médecins étaient prêts à tout pour la gloire. C’était une époque où les malades du sida se suicidaient parce qu’ils ne trouvaient pas de traitement et ne voyaient pas la mort arriver. ». Pour protester contre la caution du gouvernement à cet essai mené sans recul, avec très peu de patients et sans la rigueur scientifique, le médecin spécialiste sida Jacques Leibowitch a eu cette formule parlante : « La main de la politique dans la petite culotte de la science ».

À la suite de l’affaire de la ciclosporine, le sociologue Nicolas Dodier, directeur de recherches à l’INSERM, a distingué en avril 2005 deux "camps" qu’on semble retrouver avec l’hydroxychloroquine pour le covid-19 : « Se dessinent alors deux camps. Pour certains, proches de la tradition clinique (…), en situation d’urgence sanitaire, les cliniciens-expérimentateurs sont en quelque sorte les mieux placés pour juger, en leur âme et conscience, du moment opportun pour communiquer au public les premières expérimentations d’un produit. Pour d’autres, au contraire, cette manière de concevoir la médecine et la recherche peut occasionner de grandes dérives, particulièrement dans le contexte tendu propre au sida. Il faut en passer, même si cela s’avère difficile, par le placebo, le double aveugle, les grands nombres, le système de peer-review des revues scientifiques… » (revue "Sciences Humaines" hors-série n°48). Et le sociologue a noté que les réactions des malades étaient toujours particulièrement favorables à la publicité de ces expérimentations. Évidemment.

Faut-il aussi rappeler l’affaire du Mediator qui fut surmédiatsée il y a une dizaine d’années ? Le médicament a été prescrit comme coupe-faim alors que la molécule était très dangereuse. Le procès qui s’est ouvert le 23 septembre 2019 et son ordonnance de renvoi indique que la prise du Mediator a provoqué entre 3 100 et 4 200 hospitalisations pour insuffisance valvulaire, entre 1 700 et 2 350 chirurgies de remplacement valvulaire, et entre 1 520 et 2 100 décès. Le contexte est un peu différent car il s’agirait plutôt d’une suspicion de tromperie du laboratoire producteur de la molécule (le procès est en cours) plus que de déclarations publiques imprudentes de médecins en mal de publicité, mais la conséquence a été la même, la ruée populaire vers le Mediator.

Aujourd’hui, on se retrouve dans la même situation de ce que j’appellerais le "populisme scientifique". Il est évidemment difficile déjà de définir le "populisme" dans le sens plutôt politique et électoral, et donc, c’est encore plus difficile encore de le définir en matière scientifique, mais on peut essayer en disant que c’est l’utilisation du "peuple" contre les "élites". Le populisme en politique, surtout employé dans l’opposition, permet de brosser le peuple dans le sens du poil et de critiquer les dirigeants en disant : avec moi, ça ira mieux. Une certaine démagogie. Des arguments faciles. Des sophismes.

C’est déjà peu convenable d’un point de vue politique (mais forcément incontournable car on n’empêche jamais la facilité dans un système, c’est le premier principe de thermodynamique, l’énergie tend toujours vers son minimum), mais c’est quasiment irresponsable lorsqu’il est dans un domaine scientifique. Illogique et irresponsable. Illogique car s’il y a bien un domaine où les polémiques populistes n’ont aucune raison d’être, c’est bien dans les sciences dites dures, car le nombre de spécialistes dans un domaine donné est tel qu’il est facile de valider ou d’invalider des travaux scientifiques, c’est le principe des revues scientifiques à comité de lecture qui évalue d’abord la méthode scientifique proposée par le chercheur qui publie.

Certes, s’il s’agissait de recherches sur les trous noirs, sur la énième particule cachée de physique quantique, sur le graviton, sur le boson de Higgs, etc., ce ne serait pas très grave de ne pas adopter des méthodes scientifiques peu rigoureuses sauf sur le plan intellectuel. Mais lorsqu’il y a la vie de personnes en jeu, c’est irresponsable de faire de grandes déclarations publiques non étayées par des études sans reproche.

Or, c’est cela, le problème de l’hydroxychloroquine que propose l’équipe du professeur Didier Raoult dans son Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection : des déclarations publiques tonitruantes, des études à la rigueur très discutable, des essais avec de très nombreux biais (statistiques, méthodologiques), et des publications hors comité de lecture, puisqu’elles sont éditées …par son propre institut (on n’est jamais mieux servi que par soi-même).

Attention, il faut bien comprendre que je ne remets en cause ni la réputation de Didier Raoult, qui est grande, ni le fait que son traitement pourrait être effectivement efficace pour traiter les malades du covid-19. Je regrette d’abord ses déclarations publiques qui n’ont pas lieu d’être, qui sont beaucoup trop prématurées. Celui qui, visiblement, avait eu une très faible anticipation de cette grave pandémie (il expliquait il y a deux mois qu’il n’y avait pas de quoi s’occuper d’un virus chinois lointain), n’aurait jamais dû évoquer l’hypothèse de son traitement en dehors du cercle scientifique, le seul capable d’évaluer la pertinence ou non de sa solution.

_yartiConvidAS02

On aurait pu comprendre que Didier Raoult s’adressât directement au "peuple" (par Youtube notamment) dans le cas où il aurait été un chercheur brimé, mis au placard, peu écouté des instances nationales. Mais la réalité, c’est le contraire : Didier Raoult est le représentant de l’élite scientifique française, brassant des centaines de millions d’euros d’argent public (il a su convaincre l’État d’investir), très écouté jusqu’au plus haut niveau de l’État puisqu’il est membre du conseil scientifique mis en place par le Président Emmanuel Macron avec lequel il aurait régulièrement des entretiens téléphoniques : on ne peut donc pas dire qu’il n’a pas les canaux pour être écouté.

Ses déclarations au grand public font des dégâts humains collatéraux. Le couple d’Américains qui s’empoisonne et se tue (pour l’un d’eux) par un produit nettoyant d’aquarium à base de chloroquine en est un exemple. Mais aussi de nombreux patients qui doivent prendre l’hydroxychloroquine comme traitement habituel pour d’autres pathologies risquent également d’être en manque de médicament par un effet de déstockage massif.

Quand des personnalités politiques s’en mêlent, c’est encore pire : le maire de Nice Christian Estrosi, la députée LR Valérie Boyer, entre autres, ont déclaré qu’ils en ont pris et qu’ils étaient guéris, mais il se trouve que la grande majorité des personnes atteintes du covid-19 peut guérir sans traitement, tandis que la parole des politiques porte même s’ils n’ont aucune compétence scientifique.

Le cas de l’ancien Ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy, régulièrement interviewé sur LCI en ce moment, est un peu différent car il est médecin cardiologue et a donc quelques compétences sur le sujet (il a même repris du service pour aider à surmonter la vague du coronavirus). Là encore, je n’ai rien contre lui (que j’ai eu l’occasion de connaître par ailleurs), mais si l’on sait qu’il est membre du conseil d’administration de l’IHU Méditerranée Infection (comme l’affirme le site Les Crises), on peut comprendre pourquoi il soutient le professeur Didier Raoult malgré les biais de ses études (Philippe Douste-Blazy, au fil des jours, s’est cependant montré moins enthousiaste et plus prudent).

Même le professeur Pierre Hausfater, chef du service urgences à la Pitié-Salpêtrière, qui, atteint du covid-19, avait pris de l'hydroxychloroquine, a déclaré, maintenant sorti d'affaire, qu'il ne le referait pas s'il devait recommencer car il y a beaucoup trop de biais dans les études de Didier Raoult.

Car les études actuelles de Didier Raoult ne montrent en effet aucune différence statistique entre les guérisons sans rien (sinon du paracétamol) et avec son traitement (hydroxychloroquine et antibiotique). Tout le monde voudrait que ce soit prouvé pour permettre de guérir les malades du covid-19 et arrêter l’hécatombe qui continue en Europe et aux États-Unis (après l’Italie, l’Espagne et la France, le Royaume-Uni et les États-Unis empruntent la courte horriblement montante de la catastrophe humaine).

Le vrai argument reste : comme il n’y a aucun autre traitement, pourquoi ne pas tenter celui-ci, faute de mieux ? D’autant plus que l’hydroxychloroquine est connue depuis des lustres.

C’est à ce niveau-là que la responsabilité du gouvernement est engagée, et sachons que, quelle que soit la décision, elle sera critiquable, Roselyne Bachelot, aujourd’hui auréolée, à juste de titre, de sa clairvoyance, en sait quelque chose.

En effet, la molécule est connue depuis longtemps, mais les anti-inflammatoires (l’Ibuprofène notamment), l’aspirine aussi, sont connus depuis longtemps et pourtant, personne n’aurait pu affirmer que leur absorption renforcerait les risques de développer une forme sévère du covid-19. Sans compter que l’hydroxychloroquine peut avoir des effets pervers sur le rythme cardiaque, si bien qu’il est nécessaire que les patients qui en prennent soient surveillés sur le plan cardiaque (électrocardiogrammes réguliers), ce qui nécessite une hospitalisation (d’où la raison du gouvernement d’interdire la prescription du traitement en médecine de ville).

Et dans tous les cas, l’hydroxychloroquine n’est pas une solution miracle, puisque, même efficace sur le coronavirus, elle ne permettrait pas à des patients atteints de covid-19 et ayant des problèmes cardiaques d’être traités. Il est donc nécessaire de poursuivre le maximum de tests de nombreux médicaments candidats.

On parle d’urgence, et c’est vrai, des milliers de personnes meurent chaque jour du covid-19, c’est une catastrophe terrible, insupportable à imaginer, mais dans le même temps, à quoi rimerait de prescrire un médicament qui n’aurait pas eu la confirmation de son efficacité et qui pourrait même être dangereux pour les patients ? Rappelons-nous le Médiator. Tout le monde se précipitait, médecins et patients, et finalement, on a reproché aux autorités de santé de ne pas avoir eu le recul nécessaire pour l’interdire à temps.

S’il s’avérait que la prise d’hydroxychloroquine provoque des centaines voire des milliers de décès pour des raisons cardiaques, de patients qui auraient peut-être pu guérir du covid-19 sans traitement (comme pour la majorité des cas), ceux qui aujourd’hui font l’éloge du professeur Didier Raoult seraient les premiers à fustiger le gouvernement pour avoir laissé sur le marché un médicament qui n’aurait pas été assez testé au préalable.

Alors, que des patients aient une opinion ou une autre (j’y crois, je n’y crois pas), importent peu. La science n’est pas affaire de peuple, c’est une affaire de scientifiques. Ou l’on prouve que le traitement est efficace, avec la rigueur méthodologique et sans biais, et alors, fonçons, produisons massivement ce médicament, ou l’on ne prouve rien (ce qui est encore le cas aujourd’hui), et ceux qui prendront ce traitement le feront à leurs risques et périls. Et ceux qui paieront, ce ne sont pas ceux qui crient au loup avec les loups, mais les malades.

On ne joue pas avec la vie des malades du covid-19. Alors laissons faire les essais cliniques proposés non seulement par la France mais par toute l’Europe. Vouloir aller trop vite, au-delà de donner des faux espoirs, c’est aussi mettre en danger la vie des malades. Que certains médecins ne comprennent pas cela me rend très perplexe…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (02 avril 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :

Articles de "Sciences Humaines" et de PourquoiDocteur.fr.

Hydroxychloroquine : attention au populisme scientifique !
Les publications sur le coronavirus du professeur Didier Raoult (à télécharger).
Les poissons du coronavirus.
Patrick Devedjian victime du covid-19.
Bernard Remy victime du covid-19.
Polémique avec le professeur Didier Raoult : gardons notre sang-froid !
Le covid-19 n’est pas une "simple grippe"…
Attention : nouvelle attestation de déplacement dérogatoire à partir du 25 mars 2020 (à télécharger).
Hydroxychloroquine vs covid-19 : Didier Raoult est-il un nouveau Pasteur ?
Vaincre le paludisme, une priorité pour sauver l’Afrique.
Honneur aux nouveaux Poilus de la guerre du coronavirus.
Covid-19 : les resquilleurs du confinement.
Confinement 2.0.
Attestation de déplacement dérogatoire obligatoire à chaque déplacement en France (à télécharger).
Le coronavirus Covid-19 expliqué aux enfants (plaquette à télécharger).
Tout savoir sur le Covid-19 et les mesures de confinement en France (mis à jour).
Allocution du Président Emmanuel Macron le 16 mars 2020 à la télévision (texte intégral).
Toutes les mesures de restriction pour réduire la propagation du coronavirus en France (14 mars 2020).
Allocution du Président Emmanuel Macron le 12 mars 2020 au Palais de l’Élysée (texte intégral).
Les institutions à l’épreuve du coronavirus Covid-19.
Coronavirus : soyons tous des Adrian Monk !
Mutation.
Publication "On the origin and continuing evolution of SARS-CoV-2" par Xiaolu Tang and cie, National Science Review, le 3 mars 2020 (à télécharger).
Municipales 2020 (2) : le coronavirus s’invite dans la campagne.
Article 49 alinéa 3 : le coronavirus avant la réforme des retraites ?
Les frontières arrêteront-elles le coronavirus ?
Coronavirus : la croisière ne s’amuse plus.
Le docteur Li Wenliang, lanceur d’alerte de l’épidémie de coronavirus.
Le coronavirus de Wuhan va-t-il contaminer tous les continents ?
L’apocalypse par l’invasion de paléovirus géants ?
Le virus de la grippe A(H1N1) beaucoup plus mortel que prévu.
"Estimated global mortality associated with the first 12 months of 2009 pandemic influenza A H1N1 virus circulation : a modelling study" ("The Lancet", 26 juin 2012).
Publication d’origine sur le Mollivirus sivericum du 08 septembre 2015 (à télécharger).
L’arbre de la vie.
Découverte du virus du sida.
Vaccin contre le sida ?
La grippe A.
Un nouveau pape de la médecine.

_yartiCovidN03


Moyenne des avis sur cet article :  1.26/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Baron de Risitas Jean Guillot 2 avril 2020 11:51

    Très bon article qui va dans mon sens , le Dr Raoult est un charlatan ses études sont biaisées , tout esprit scientifique devrait s’en apercevoir smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 2 avril 2020 11:59

      @Jean Guillot
      Tout le monde ne peut pas être un scientifique du calibre de Cohn-Bendit de l’auteur ou de vous même.


    • mmbbb 2 avril 2020 12:38

      @Jean Guillot le professeur Christian Perronne l utilse comme d autres medecins faute d avoir des medocs .. Elle a ete utilise par les Chinois et désormais par les américains eux aussi touches
       https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/coronavirus-les-etats-unis-autorisent-la-chloroquine-a-l-hopital_2122335.html

      Si ces professeurs attendaient les protocoles définitifs , il serait donc inutile d hospitaliser les patients et d essayer de les sauver .
      Quant a ce grand essayiste Rako , il donne le SIDA en exemple , il me semble que la transmission est de nature différente . Elementaire non ! 
      le seul remède préconise alors etait de confiner son phallus dans un préservatif pour ceux qui pratiquait le vagabondage sexuel. par ailleurs c est comme cela que le SIDA s est répandu 

      Il est sur qu en lisant Rako ...... et vous , on est sauvé ! la pertinence de la démonstration est irréfutable .

      Mort de rire 


    • machin 2 avril 2020 13:49

      @Pere Plexe

      Cohn-Bendit

       ???

      Le pédophile ?


    • machin 2 avril 2020 14:12

      @Cadoudal

      écroulé de rire !

      Pourtant cette sous merde « révolutionnaire » n’est pas drôle.


    • Désintox Désintox 2 avril 2020 14:25

      @Jean Guillot

      Quand un scientifique expose ses résultats directement au grand public sans qu’ils soient évalués par ses pairs, c’est suspect.


    • Sozenz 2 avril 2020 14:37

      @jean guillot
      le Dr Raoult est un charlatan

      https://www.facebook.com/Vecu.lemedia/videos/661167914702972/

      fermez vos gueules rakoko et toi ,

      vous serez bien contents de recevoir des soins si vous etes malades. alors fermez là ! et dites merci
      perso , je remercie le Ciel qu’ il restent encore des hommes qui cherchent à guerrir tout le monde sans distinction ; même les plus gros connards qu’ il y a sur terre ;
      même les gros connards comme vous qui leur crachez dessus .


    • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 16:42

      @Cadoudal
      Celle-là, je la diffuse. Trop bonne smiley


    • civis1 civis1 2 avril 2020 22:57

      @Jean Guillot
        De ce qui suinte de cette affaire dans les médias , voici comment je comprends la situation : Raoult parle soin à partir de l’effet statistiquement bien démontré de la chloraquine qui consiste à baisser la charge virale des contaminés. Il ne fait rien d’autre que ce font les médecins, soigner et essayer de sauver des vies. On lui répond méthodologie et statistique comme si les malades étaient des rats . Quelque soit la personnalité de Raoult , médiatiser ses interventions reste le seul moyen d’ être entendu . Sa chloroquine est un coup de pied dans la fourmilière de ceux qui travaillent à commercialiser des antiviraux orientés profit. Vu l’hécatombe a posteriori cette affaire va prendre, sur fond de conflit d’intérêt, une allure surréaliste et complètement folle sur fond de conflit d’intérêt.


    • Baron de Risitas Jean Guillot 2 avril 2020 23:14

      @CLOJAC
      Cher M. CLOJAC , certes je ne suis pas Mahori , mais breton et un de mes ancêtres marin au long cours a été dépecé et mangé par vos ancêtres , la science occidentale qu’on a inculqué à vos dégénérés de frères n’a pû vous parvenir que parce que vous êtes métisse , remerciez le ciel de vos origines occidentales smiley


    • Lucadeparis Lucadeparis 2 avril 2020 23:16

      @mmbbb
      C’est faux sur le sida, ce n’est pas une maladie virale, ni une MST.


    • Baron de Risitas Jean Guillot 2 avril 2020 23:20

      @CLOJAC
      Vous confondez Instruction et Intelligence , malheureusement de par vos origines vous n’êtes pourvu ni de l’une , ni de l’autre et vos études de singes savants ne parviendront jamais à rétablir l’équilibre , mais persévérez  smiley


    • vesjem vesjem 2 avril 2020 23:22

      @CLOJAC
      çà n’a rien à voir avec sa gauchiasserie


    • Baron de Risitas Jean Guillot 2 avril 2020 23:31

      @Sozenz
      Dites vous que vu mon âge et mon diabète si je dois y passer et bien j’y passerai si je résiste c’est la nature qui le fera et pas une molécule au propriété magique smiley


    • Baron de Risitas Jean Guillot 2 avril 2020 23:42

      @Djam
      Qui vous êtes pour dire que je n’ai de connaissance sur rien , contrairement à vous je n’ai d’admiration pour personne encore moins pour les gourous .

      Cela vient d’une introspection et d’une connaissance des sciences autodidactes qui m’a élevé à un haut niveau de savoir personnel dont vous êtes dépourvu smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 avril 2020 07:00

      @Jean Guillot

      J’ai érit sur la questionun article presentement en moderation. Il a pour titre «  »COVID, COMPLOTS... ET PEINE DE MORT" S’il n’est pas publié, je publierai dans deux mois un autre article qui montrera en détail pourquoi ne pas l’avoir publié en cnfirmait les conclusions... 

      PJCA


    • troletbuse troletbuse 3 avril 2020 11:52

      @Jean Guillot
      sciences autodidactes

      Ah oui, j’savais pas que ca existait. Une nouvelle matière ?
      Cela vient d’une introspection Donc, vous allez pouvoir nous expliquer ce qu’est le vide. 


    • vesjem vesjem 3 avril 2020 12:09

      @troletbuse, allard, cojac :
      guillot = troll => pas besoin de répondre


    • troletbuse troletbuse 3 avril 2020 12:13

      @vesjem
      M’enfin, il est tellement doué que je n’ai pu m’empêcher smiley


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 avril 2020 11:09

      @Jean Guillot
      .
      Vous osez d’appeler cela de la charlatanerie ?
      https://www.youtube.com/watch?v=vcYMKwN6u6k
      .


    • machin 4 avril 2020 15:26

      @Jean Guillot

      « un de mes ancêtres marin au long cours a été dépecé et mangé par vos ancêtres »

      .
      Bouffer un de vos ancêtres, c’était juste une faute de gout.
      .


    • robert 5 avril 2020 12:32

      @machin
      c’était du 2 degré....


    • Pere Plexe Pere Plexe 2 avril 2020 11:56

      Populisme...

      Le mot magique. Celui qui disqualifie instantanément.

      Peut on aussi l’appliquer à la clique dirigeante qui n’a cessé de mentir.

      En sous estimant la crise sanitaire.

      Puis en affirmant que le pays était prêt.

      Et que les masques, le gel, les respirateurs arrivent puisque commandés « à temps ».

      Pour le médicament en question je ne vois pas en quoi une prise de position, pour ou contre, serait plus « populiste » que l’autre ?

      Dans un cas l’efficacité est (peut être) surestimé et dans l’autre les effets secondaires largement surestimés.

      La science aura le dernier mot mais n’a à ce jour pas tranché de manière indiscutable.

      Donc suivant votre propre analyse il est trop tôt pour dire ce qui serait « populiste »


      • machin 2 avril 2020 13:53

        @Pere Plex

        "Populisme...

        Le mot magique. Celui qui disqualifie instantanément."

        .
        Complotisme, populisme, antisémite, sont les trois principaux éléments de langage de tout collabo européiste.

        Avec ce vocabulaire basique, (traduit dans toutes les langues européennes) vous êtes à même de répondre sur n’importe quel sujet et surtout de faire taire n’importe qui.

        Si cela ne suffit pas, on fera des lois.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 avril 2020 07:08

        @machin

        « POPULISME ». C’est ainsi qu’on appelle la démocratie quand on ne l’aime pas et qu’on ne veut pas qu’elle soit respectée.

        PJCA


      • Kiva 2 avril 2020 12:10

        Exemple typique d’article atteint du « Syndrome du premier de la classe ».

        Dans une situation « normale » l’information est totale et lorsqu’elle ne l’est pas le « premier de la classe » à tous les temps qu’il veut pour l’obtenir « ainsi que les manuels et sa maitresse ». Ce temps n’implique aucune conséquence visible.

        A l’opposé, il n’y a crise que s’il y a information partielle et cette crise ne se terminera soit d’elle-même soit lorsque l’information deviendra totale.

        En situation de crise, pétrifier intellectuellement, le « premier de la classe », habitué au confort de l’information totale, se révèle incapable de prendre une quelconque décision tant que l’information n’est pas totale. Il va enrober son inaction derrière un scientisme abscons pour justifier son absence de décision. Il arguera une méthodologie rigoureuse (fantasmée) pour attendre que l’on atteigne le moment où la situation permet l’information totale...Bref il attend juste la fin de la crise...Et que les morts s’entassent


        • mmbbb 2 avril 2020 20:40

          @Kiva c est du Rako pus jus , il avait ecrit un article sur Pasteur . La tenue des arguments etait similaire ; Il avait meme prétendu que Pasteur avait un ego demesure et qu il avait théâtralise sa legende Il faut oser , Pasteur etait tres peu occupe par ses etudes , c est connu . Il passait son temps a faire des « selfies » Il s appuyait sur un ecrit recent d un auteur C est la mode de tout déconstruire , Comme je lui avais signifie, un couple de francais ont perdu leur enfant lors d un sejour au Sri llanka Il fut mordu par un chien enrage . Dans ce pays comme dans beaucoup d autres il n y pas de pietres scientifiques populistes cherchant a faire le « Buzz » . et tentant le tout pour le tout pour sauver des vies . Ce gars confine a la cretinerie intellectuelle , ce n est pas possible d avoir aussi peu de discernement et d avancer des yaka faucon .


        • Kiva 3 avril 2020 11:21

          @Alcyon
          Je vous remercie d’illustrer parfaitement ce que vous avancez. Aucune compréhension d’un message décrivant un comportement et passage immédiat à l’insulte. il ne faudrait tout de même pas élever le débat.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 avril 2020 06:02

          @Kiva

          Je crois qu’il serait correct de mentionner au moins le nom du pere du concept du « premier de classe »

          PJCA


        • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 2 avril 2020 12:57

          Article populiste au plus haut point. Aucune information scientifique, juste des éructations contre l’IHU méditerranée par un Cacou qui ne connait ni le Tamiflu ni Gilead.

          Bref, digne de BFM-WC


          • nours77 nours77 2 avril 2020 13:35

            Non, sylvain je ne peut te donner raison, les erreurs du passé ne détermine pas forcement les erreurs du présent, et surtout l urgence n est pas la même, on parle de 500 morts par jour en France, 1000 en italie... A t on le temps de prendre son temps pour faire les choses dans les règle de l art, dans c est condition, et d attendre les résultat de discovery dans 30 jours. En guerre on fait ce que l on peut avec ce que l on a. Et la, on a un traitement a savoir un anti paludique, un antibiotique/ antivirale et du zinc.

            De plus c est une étude chinoise de 3 virologues qui on conseiller l hydroxichloroquine et non M Raoult, lui ne fait que dire que cela fonctionne... 1200 traités jusqu ici 3 morts c est encourageant il faut le dire. Et puis l hydroxicholoquine a convaincu pas mal de docteur,

            M Harousseau ancien directeur de la haute autorité de la santé,
            M Perrone chef du service d infectiologie a l hôpital universitaire de Garches,
            M Jouan président régional de l ordre des médecin de la région Pacar,
            M Zelenko un docteur Américain qui a traité 500 cas,
            M Narasimhan directeur générale de novartis (laboratoire)
            Il y a un syndicat de médecin d aix qui poursuit l état en référer pour la généralisation de l hydroxichloroquine
            Il y a aussi quelque homme politique comme M Estrosi soigné du coronavirus a l hydroxichloroquine qui milite pour ce traitement,
            Mme boyer qui elle aussi est traité a l hydroxichloroquine,...

            etc plusieurs pays on déja approuvé ce traitement, inde, pays bas, usa, russie, chine, italie, suisse, iran, maroc,...

            Et c es un médicament qui a 70 ans, utilisé a titre préventif depuis 30, 40 ans pour tous les voyageurs en bonne santé qui vont en Afrique, testé sur des millions de personne a travers le monde... Les effets secondaire sont très très bien connue depuis très longtemps... Mais bon M Levy (le mari de Mme buzyn) sont en conflit depuis 2017 avec M Raoult, du coup chasse au sorcière, il n est pourtant pas seul a défendre ce traitement...


            • nours77 nours77 2 avril 2020 13:43

              Et puis sylvain a tu regardé les effets secondaires de l alternative a savoir le remdesivir, le lopinavir, le ritonavir, le Kaletra... Va y, tu trouvera l hydroxichloroquine sans aucun risque après ca...


            • nours77 nours77 2 avril 2020 14:55

              @assouline
              En faite c est sur sud radio que j ai emprunté cette réplique, mais c est secondaire...
              La comparaison de « guerre » tient au nombre de mort, car c est bien la le sujet, plus que de sémantique, c est limiter ce nombre de mort, qui autorise a prendre quelque risque. Et utilisé un médicament qui a 70 ans d usage est un risque bien modéré de plus. Je vous encourage vous aussi a aller voir les effets secondaire des alternative proposé dont j ai donné les noms avant de dire plus de bêtises...


            • Kiva 2 avril 2020 15:06

              @assouline
              Vos réflexions sont complétement « hors sol », totalement déconnectées de la réalité du terrain. Il vous suffirait pourtant d’aller consulter les archives médicales des périodes épidémiques du demi-siècle passé pour comparer avec les pratiques actuelles.
              Je vous invite à chercher plus précisément les épidémies d’Ebola, où une certaine Dr. Ader (D’ailleurs actuellement investigatrice de l’essai Discovery) a oeuvré et décrit particulièrement comment les protocoles type randomisé double aveugle et autres ont tous sauté sans exception dès la première semaine pour laisser place à de la médecine empirique pure. Et vous retrouverez cela dans toutes les crises épidémiques passées, présentes et surement futures.


            • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 16:40

              @Cadoudal
              D’après tes liens on peut constater que le coronavirus n’est pas la préoccupation première mais c’est l’accueil des envahisseurs.
              J’aime lire les réactions des lecteurs abonnés que l’on ne peut voir que sur les sites qui ne sont pas ou pas trop dans la pensée unique, les autres ne supportant pas la contradiction.
              On peut constater également que les propagandistes de cette pensée sont des feignasses qui n’ont pas le temps de s’informer. Ils sont pitoyables.


            • CRICRI59 CRICRI59 2 avril 2020 17:43

              @nours77

              Bonjour je confirme pendant la guerre d’Algérie et pendant 3 ans j’ai pris de la NIVAQUINE et je m’en porte très bien, j’ai 80 ans


            • mmbbb 2 avril 2020 20:03

              @Kiva merci de cette precision qui ramene au reel 


            • mmbbb 2 avril 2020 20:19

              @assouline « La lutte sanitaire contre une épidémie, si exceptionnelle soit elle, n’est pas une guerre... » Cette crise a ceci de similaire avec celle de 40 , la grande débacle et que notre élite a ete pétris de certitudes . 
              Les gouvernements successifs ont ete pourtant avertis concernant notamment la diminution de lit en réanimation.
              Il y a de ceci de commun avec l armee et la santé , ce sont les stocks 
              Une armee sans stock ne va tres loin quoique je doute des capacites de nos armees , 
              Erreur stratégique puisque la modernité de nos cadre a été la gestion en flux continu Les medocs , il y a plus de stock ! 
              La Corée du Sud a su mettre a disposition ses stocks de tests de dépistage , de masques et la crise a ete géree tres différemment puisque l economie n est pas bloquée alors que ce pays a ete aussi durement touché .
              Quel est l image de la France , du bricolage ! Mme Buzzin chef de rayon chez Bricorama ! 
              Vous avez loupe une occasion de ne pas écrire de connerie !


            • njama njama 2 avril 2020 13:39

              Le Dr Wolfgang Wodarg est un médecin allemand spécialisé en pneumologie, homme politique et ancien président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. En 2009, il a demandé une enquête sur les conflits d’intérêts présumés entourant la réponse de l’UE à la pandémie de grippe porcine.

              Voici ce qu’il dit :

              Les politiciens sont courtisés par les scientifiques… des scientifiques qui veulent être importants pour obtenir de l’argent pour leurs institutions. Des scientifiques qui nagent dans le sens du courant dominant et qui veulent leur part du gâteau […] Ce qui manque actuellement, c’est une façon rationnelle de voir les choses. Nous devrions poser des questions telles que : “Comment avez-vous découvert que ce virus était dangereux ?”, “Comment était-il avant ?”, “N’avons-nous pas eu la même chose l’année dernière ?”, “Est-ce même quelque chose de nouveau ?” C’est cela qui fait défaut.

              source : Douze experts s’interrogent sur la panique autour du coronavirus [Strategika] 30 mars 2020

              Voici une liste de douze experts médicaux dont les avis diffèrent de la narration officielle sur l’épidémie de coronavirus.

              https://strategika.fr/2020/03/30/douze-experts-sinterrogent-sur-la-panique-autour-du-coronavirus-strategika/


              • mmbbb 2 avril 2020 22:04

                @njama il me semble que le sars 1 dont la civette fut le reservoir intermédiaire n avait touché que la Chine. Par ailleurs cette « grippe » se développait telle une grippe au bout de 2 a 4 jours et était caractérisée par de la fievre . C est pour cela que le gouvernement Chinois avaient installé des cameras thermiques Elles permettaient de repérer les personnes atteintes , Cette grippe etait confinée à la Chine .
                Dans ce cas précis, c est un autre problème, et si l Italie n avait pas pris des mesures de confinement , il y aurait eu plus de victimes .
                Ces experts s avancent un peu rapidement puisque cette crise n est pas terminée et que toutes les données n ont pas ete exploitées .
                La Chine a evidemment pas divulgue les chiffres reels 
                Quant a la grippe il y a plusieurs souches et ils devraient préciser la nature de la souche La souche H5 N1 est particulierement virulente et voila ce que dit l Institut Pasteur concernant cette zoonose 
                https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/grippe-aviaire

                Philippe Sansonetti est professeur titulaire de la chaire Microbiologie et maladies infectieuses. Vous pouvez consulter ces conférences 

                Il donne une citation de Charles Nicolle prix nobel qui ecrivit en 1933
                «  »
                 Il y aura donc des maladies nouvelles. C’est un fait fatal. Un autre fait, aussi fatal, est que nous ne saurons jamais les dépister dès leur origine. Lorsque nous aurons notion de ces maladies, elles seront déjà toutes formées, adultes pourrait-on dire. Elles apparaîtront comme Athéna parut, sortant toute armée du cerveau de Zeus. Comment les reconnaîtrons-nous, ces maladies nouvelles, comment soupçonnerions-nous leur existence avant qu’elles n’aient revêtu leurs costumes de symptômes ? Il faut bien se résigner à l’ignorance des premiers cas évidents. Ils seront méconnus, confondus avec des maladies déjà existantes et ce n’est qu’après une longue période de tâtonnements que l’on dégagera le nouveau type pathologique du tableau des affections déjà classées. » " 

                Les experts devraient etre moins catégoriques . On les a vu a l oeuvre lors du scandale sanitaire de la vache folle , Ils pretendaient que le prion ne pouvait pas passer les especes 

                 


              • njama njama 2 avril 2020 13:52

                CORONAVIRUS : Italie, le profil des victimes (au 20 mars)
                29 mars 2020 Strategika
                La lecture du rapport officiel du 17 mars 2020 de l’Institut supérieur de santé publique italien (ISS) permet de faire des observations très éclairantes.
                Sur 2003 cas mortels (NDR : au 28 mars le bilan officiel est de 10 023 morts), l’âge moyen des personnes décédées est de 80 ans et demi. Les femmes représentent 30% des cas (601) avec un âge moyen de 83,7 ans. Les hommes sont à 79,5 ans.

                1) L’âge moyen des décédés correspond à une année près à l’espérance de vie italienne : 84,8 ans pour les femmes et 80,5 ans pour les hommes, avec une espérance de vie en bonne santé à 72,8 ans. (Source : rapport OMS 2015, Wikipedia)

                2) Le rapport recense les pathologies préexistantes à partir d’un échantillonnage de 355 cas (18% de l’ensemble des victimes) :
                Cas de décès Nombre de pathologies
                3 0 (0,8%)
                89 1 (25,1%)
                91 2 (25,6%)
                172 3 (48,5%)
                Sur l’échantillon disponible, seules 3 personnes, soit 0,8%, n’avaient aucune pathologie constatée. En moyenne, les personnes décédées du coronavirus souffraient de 2,7 autres pathologies. Détails ci-dessous : ...

                https://strategika.fr/2020/03/29/coronavirus-italie-le-profil-des-victimes/



                  • caillou14 rita 2 avril 2020 14:40

                    Pourtant les résultats positifs sont là mais ne plaisent pas à un certain milieu « Parisien » qui veut continuer avec l’utilisation d’un processus dépassé ?

                    Les « ringards » sont au pouvoir !


                    • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 14:46

                      Enfin, un nouveau site complotiste en France

                      https://strategika.fr/presentation-de-strategika/


                      • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 14:57

                        Et Hollandouille va donner des cours aux enfants

                        Probablement des leçons de conduite pour scooter

                         smiley

                        https://fr.news.yahoo.com/fran%C3%A7ois-hollande-va-donner-cours-%C3%A0-enfants-facebook-115752159.html



                          • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 16:22

                            L’Italie est sauvée : Ursula von der Leyen présente ses excuses à l’Italie

                            https://fr.news.yahoo.com/coronavirus-patronne-l-ue-pr%C3%A9sente-110128168.html

                            Agence France Propagande utilise déjà le terme adéquat "patronne de l’UE’, non élue.

                            Espérons que l’Italie va la remercier de ce geste salvateur !

                             smiley


                            • republicain 2 avril 2020 16:25

                              Cet article est une honte, voici le dossier scientifique complet avec toutes les études en lien https://pgibertie.files.wordpress.com/2020/04/terminc3a9.pdf


                              • Emohtaryp Emohtaryp 2 avril 2020 20:20

                                @republicain

                                Pas que l’article qui est une honte, l’auteur est en pôle position aussi...


                              • republicain 2 avril 2020 16:26

                                Cet article est une honte, voici le dossier scientifique complet avec toutes les études en lien https://pgibertie.files.wordpress.com/2020/04/terminc3a9.pdf


                                • baya2007 2 avril 2020 16:31

                                  Je suis médecin et ai participé à des essais cliniques depuis 40 ans. Vous êtes qui ? Un spécialiste de renommée mondiale en virologie ? ou plutôt un perroquet qui recopie consciencieusement ce qu’il a lu ailleurs. Vous croyez que les progrès de la médecine repose uniquement sur des essais cliniques ? Citez-moi par exemple un seul essai randomisé comparant dans les septicémies la prescription d’antibiotiques contre paracétamol seul, j’attends ...Et l’usage des antirétroviraux dans le VIH comparé à un placebo en comptant les morts à la fin. L’essai Discovery, je peux d’avance vous en donner les résultats : nuls. Contentez-vous de rester dans votre domaine de compétence qui est lequel exactement ?


                                  • republicain 2 avril 2020 17:02

                                    @baya2007 merci


                                  • amiaplacidus amiaplacidus 2 avril 2020 17:57

                                    @baya2007 qui dit : « ...Contentez-vous de rester dans votre domaine de compétence qui est lequel exactement ?... »

                                    Ce serait effectivement plus court de citer le domaine de compétence de Rakoto, alors que son domaine d’incompétence tend vers l’infini.


                                  • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 17:22

                                    Pendant le confinement les Français achètent du PQ

                                    Aux States ils achètent des flingues

                                    Cela prouve qu’on n’a pas la même notion du trou de balle

                                     smiley


                                    • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 17:33

                                      Le confinement va créer une situation catastrophique dans les états dits développés.

                                      La dramatisation à outrance de ce virus peu mortel est donc voulu par nos dirigeants qui veulent trouver une cause à la catastrophe créé par l’ultre-libéralisme. Espérons que ceux-ci seront jugés

                                      Vidéo de 17 mn avec des infos prises sur des sites non complotistes

                                      https://www.youtube.com/watch?v=izzadeWl3b0&feature=share&fbclid=IwAR235xsNogyPO55c8xzhc58mq-nbs_sVSinKTAUjVI_6IEoq2imyi_U_Yks


                                      • troletbuse troletbuse 2 avril 2020 17:51

                                        Effets positifs du confinement :

                                        18eme jour de confinement.

                                        Les parents qui étaient contre les baffes ou la fessée ont changé d’avis.

                                        Les enfants et les papas se sont trouvés un point commun : leur maîtresses leur manquent.

                                        Les natifs de 1970 pensaient fêter leur cinquantenaire mais bonne nouvelle, c’est la quarantaine


                                        • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 2 avril 2020 19:04

                                          il est vraiment bizarre notre président de bazar

                                           Maskron y serait pas un peu kron par hasard ?


                                          • zazacubana zazacubana 2 avril 2020 19:58

                                            Pendant que l’auteur de l’article joue à ’touche pipi’ avec les principes de précautions devant une pandémie annoncée mortelle , et pour laquelle le professeur Raout à une solution, l’autorisation de buter nos anciens en ephad devient légale :

                                            le rivotril en IV = sédation profonde en attendant le décès.

                                            http://www.fspf.fr/fspf-services/breves/delivrance-rivotrilc-hors-amm


                                            • zazacubana zazacubana 2 avril 2020 21:05

                                              @zazacubana
                                              personne percute, je répète :

                                              "Depuis le 29 mars, les médecins peuvent prescrire la spécialité Rivotril© sous forme injectable aux patients atteints ou susceptibles d’être atteints du coronavirus. 

                                              Accessible à tout médecin dans sa forme injectable (à la différence de la forme orale), la prescription de Rivotril© a, dans ce cas, pour objectif la prise en charge palliative des patients confrontés à un état asphyxique et ne pouvant être admis en réanimation ou pour lesquels une décision de limitation de traitements actifs a été prise. 

                                              Cette prescription intervenant en dehors de l’AMM du Rivotril© (traitement de l’épilepsie), l’ordonnance doit impérativement comporter la mention « Prescription hors AMM dans le cadre du covid-19 ». "


                                            • jjwaDal jjwaDal 3 avril 2020 09:10

                                              @zazacubana
                                              Comment ça « Deux poids, deux mesures » ?... Bon , en même temps décret paru au J.O. ici et rien là. On peut légitimement supposer qu’ils ont fait avant une étude en double aveugle sur un millier de patient, le tout adoubé par une publication dans une revue à comité de lecture et supportée par d’autres études montrant des résultats concordants. Non ?... Un oubli, sûrement....


                                            • jjwaDal jjwaDal 2 avril 2020 20:18

                                              « S’il s’avérait que la prise d’hydroxychloroquine provoque des centaines voire des milliers de décès pour des raisons cardiaques ».
                                              Sérieusement ? Vous voulez nous dire que le professeur Raoult a laissé une molécule aussi dangereuse en vente libre pendant plus d’un demi siècle,
                                              et qu’ayant prescrit lui même la molécule a des milliers de patients, il est déjà responsable de dizaines de milliers de décès, ou peut-être que la molécule est devenue subitement dangereuse dès lors qu’on la fait prescrire par un médecin pour une pathologie qui n’est pas sur la notice ? Pas avant, mais maintenant oui . C’est la démarche scientifique qui vous pousse à ce genre de conclusions ?
                                              Par contre, les dizaines de molécules qui ont eues une AMM et qu’on a dû retirer précipitamment parce que des effets secondaires mortels non documentés par big pharma avaient été omis ou non découvert avant l’AMM, du moment que cela relève d’une procédure standard, il n’y aurait rien à redire ?
                                              De deux choses l’une : Ou bien ce médicament est un tueur en série et des têtes vont devoir tomber pour avoir laissé la molécule en vente libre pendant plus de 50 ans, ou sous prescriptions médicales (les effets secondaires étant connus avec le recul) on l’utilise. Il appartiendra aux études faites dans les mois qui viennent de déterminer si l’effet du couple de molécules utilisées par le Dr Raoult est indifférenciable d’un effet placebo.
                                              Après vous omettez aussi que les chinois ont énormément caché au départ l’épidémie chez eux, que l’OMS leur a déroulé le tapis rouge en colportant leur propagande et qu’avec les données dont il disposait, il n’est pas anormal qu’il ait eu l’opinion initiale que ce virus était assez anodin. Un bon scientifique est capable de changer d’opinion quand l’expérience lui dit qu’il se trompe.


                                              • pemile pemile 2 avril 2020 20:21

                                                @jjwaDal "ou peut-être que la molécule est devenue subitement dangereuse dès lors qu’on la fait prescrire par un médecin pour une pathologie qui n’est pas sur la notice ?"

                                                La dose prescrite ?

                                                Et l’association avec l’azithromycine.

                                                2 ECG minimum pour chaque patient traité.


                                              • jjwaDal jjwaDal 2 avril 2020 23:16

                                                @pemile
                                                Possible, mais on parle toujours de la toxicité de la chloroquine dans les médias, rarement de l’association des deux. Le protocole d’étude vise la chloroquine, mais pas l’association par ex. Et on ne peut juger une molécule dangereuse au motif que quelqu’un pourrait l’associer avec une autre.Au demeurant les deux sont connues et le traitement se fait en milieu hospitalier, pas à domicile ...


                                              • Emohtaryp Emohtaryp 2 avril 2020 20:22

                                                Rakoto, vous êtes juste un CRIMINEL complice d’autres criminels...


                                                • Lucadeparis Lucadeparis 2 avril 2020 23:07

                                                  Vous écrivez qu’en 1985, « les lits des hôpitaux étaient majoritairement occupés par les malades du sida. ». Avez-vous une source vous permettant d’affirmer cela ?

                                                  Le pic de mortalité du sida en France a été en 1994 avec 4860 décès, et il n’y a eu que 214 décès en 1985 ; alors que le cancer, c’était 150.000...

                                                  http://lucadeparis.free.fr/infosweb/sida_morts.htm


                                                  • Lucadeparis Lucadeparis 2 avril 2020 23:09

                                                    Utiliser « un médicament (immunosuppresseur) » contre un syndrome d’immunodéficience acquise (sida), il fallait y penser. Il y a une sacrée bande d’apprentis sorciers dans la science, surtout médico-pharmaceutique...


                                                    • Lucadeparis Lucadeparis 2 avril 2020 23:12

                                                      « En 1985, on vient de découvrir le virus du sida » : c’était faux et cela le reste.

                                                      http://lucadeparis.free.fr/infosweb/sida_causes_non_virales.htm


                                                      • Lucadeparis Lucadeparis 2 avril 2020 23:19

                                                        Il manque l’essentiel. C’est qu’en face on ne fait pas mieux mais pire.
                                                        Il y a une lutte des industriels pharmaceutiques pour imposer leur médicament brevetable et onéreux.contre tout traitement générique.
                                                        Voir comment Roche tricha en dissimulant des résultats afin de faire valider le Tamiflu en 2009 et gagner des milliards d’euros, et comment actuellement contre le covid 19 Gilead essaie de favoriser son remdesivir à 1000$ par patient, avec des mercenaires comme les Pr Karine Lacombe et Gilbert Deray.
                                                         http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/29/a-quoi-jouent-donc-marseille-et-le-pr-didier-raoult-305422.html


                                                        • Lucadeparis Lucadeparis 2 avril 2020 23:30

                                                          C’est un leitmotiv de cet auteur de défendre l’élite contre le peuple, dans une certaine soumission à l’autorité, en chien de garde, comme le théorisait Paul Nizan.

                                                          « Populisme » est de la novlangue dans ce sens. En fait c’est juste défendre le peuple plutôt que l’élite (depuis les populistes russes que défendait Marx à la fin de sa vie, puis avec le prix du roman populiste depuis les années 1930).

                                                          Voir les analyses de Vincent Coussedière , Jean-Claude Michéa, Christopher Lasch et Catherine Colliot-Thélène dans ce chapitre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Populisme_(politique)#Définitions_et_analyses.

                                                          La science élitiste est décidée par la ploutocratie (qui va par exemple privilégier les traitements brevetables onéreux et rentables). Une science populiste serait décidée par la population (qui ne négligera pas les traitements naturels ou génériques peu onéreux).


                                                          • hgo04 hgo04 3 avril 2020 06:55

                                                            Oulalalalala !!!!

                                                            Je ne suis pas allé jusqu’au bout.

                                                            Dans un premier temps, parce que c’est participer à l’halali générale menée contre le professeur RAOULT.

                                                            Et qui dit halali dit surtout ne pas réfléchir, ne pas penser, et par paresse s’associer à des gens parce que... 

                                                            Ce professeur mondialement reconnu ne fait pas de la recherche, non. Il soigne. C’est un nouveau concept, semble-t-il, pour certains.

                                                            Alors je ne vais pas jouer au médecin, ce que je ne suis pas. J’ajouterai que je ne suis pas non plus ingénieur chez RENAULT, mais si vous me mettez devant la dernière des RENAULT sortie des usines, je saurai tout de suite où se trouve l’avant et où se trouve l’arrière. De même, je saurai aussi la conduire. Pourtant je n’ai aucune idée du comment est fait le moteur, ou toute autre pièce de cette voiture.

                                                            Je ne suis pas médecin, donc je ne dirai rien sur la recherche, sur ceci ou cela.

                                                            Mais comme un intervenant hier sur CNEWS, je saurai quand une chose ne va pas.

                                                            Oui, le «  protocole  » du professeur RAOULT n’est pas dans les normes de la recherche. Ben oui. Il n’invente pas un médicament, mais utilise une molécule qui est distribuée dans le monde entier contre le palu, sur des gens qui ne sont pas malades. 

                                                            C’est bien ce qui est étonnant. Des gens utilisent depuis 70 ans, un poison sans même être malade, non. Ils le font juste pour ne pas tomber malades.

                                                            Et ce poison n’est reconnu poison QUE par une ministre française. Elle n’est pas une sommité internationale, elle a le diplôme de médecin, mais est en premier lieu une fonctionnaire qui ne pratique plus la médecine.

                                                            Mais elle en sait des choses ! Elle sait par exemple qu’à partir de mi-janvier, une pandémie mondiale va déferler sur le pays ! Elle en informe le gouvernement et le président himself ! Tiens ?? Juste quelques jours avant elle fait inscrire ce médicament sur la liste des poisons.

                                                            Je n’ai aucune raison de douter de sa décision.

                                                            Mais je constate que, alors qu’elle ne voulait pas, on l’envoie en campagne électorale d’une élection dont elle n’avait rien à faire. Et c’est en larmes qu’elle quitte son poste de ministre ! De grosses larmes dégoulinantes sur ses joues.

                                                            Des larmes de joie ? De tristesse ? De regrets ? On ne le saura pas !

                                                            Et patatras ! La pandémie qu’elle avait annoncée est là. Je n’aime pas MACRON, mais je sais une chose, ce n’est pas un idiot !

                                                            Un menteur pathologique, un manipulateur, un mec sans foi ni remords, mais pas idiot du tout !.

                                                            Donc ce gus, sachant que la pandémie arrive, que de premières morts ont lieu en Chine, que ce pays confine une région aussi peuplée que la France, il ne fait rien. MAIS RIEN !

                                                            Il ne fait même pas vérifier que le service de santé de son pays est capable de faire face, qu’il a le matériel, qu’il a les places, bref IL NE FAIT RIEN ! Ni le Premier ministre, ni le nouveau ministre de la Santé, ni même l’ancien.

                                                            La pandémie pointe son nez. Et quel nez ! L’Italie connaît la catastrophe.

                                                            Et c’est dans ce temps là qu’un professeur, mondialement connu et reconnu, parle d’une possibilité. Ben oui, son job c’est de se tenir au courant, et c’est bien ce qu’il fait avec les Chinois.

                                                            Je vais rapidement passer les préambules, pour arriver à l’extraordinaire situation.

                                                            Ce gars a peut-être une solution. Il y croit dur comme du fer. D’autres ne le croient pas. Jusque là, il n’y a rien d’extraordinaire. Mais voilà, il insiste, on lui ferme les portes, il fait, on le dénonce et ainsi de suite.

                                                            Mais on apprend que celui qui fait tout cela n’est pas un inconnu de ce professeur. C’est en quelque sorte son supérieur. Et comme tous bons supérieurs, il sait placardiser un inférieur. Il lui ferme toutes les portes, mais il a oublié une chose, la fenêtre.

                                                            Et voici RAOULT qui surgit de la où personne ne l’attendait : une vidéo sur un réseau social, dans laquelle il dit avoir peut-être la solution.

                                                            Pendant que notre président parle de guerre, lui parle de traitement. Aussitôt on , encore lui, lui tombe dessus. Et c’est parti sur des blablablateries. NON ÇA NE MARCHE PAS ! NON C’EST DANGEREUX ! NON ! NON !.

                                                            Surprise on apprend que ce poison est consommé dans le monde librement. Un ami du Cameroun m’a même dit qu’il allait s’en acheter au cas où.

                                                            À partir de là, tous ceux qui connaissent un tant soit peu l’âme humaine savent reconnaître une manipulation.

                                                            RAOULT ; a-t-il raison ? A-t-il tort ? Je ne sais pas, je ne suis pas médecin. Mais je ne suis pas non plus trop con pour entendre les différences : pour RAOULT ? Le protocole est : DÉPISTAGE — si positif VISITE MÉDICALE — DIAGNOSTIC — TRAITEMENT. Les deux médicaments ne guérissent pas la maladie, mais fait fortement baisser la charge virale et par là, empêchent les victimes de se noyer dans leurs glaires.

                                                            En face, les opposants affirment que la chloroquine ne soigne pas, et pour le démontrer demandent des tests, etc., etc. sur des gens en réanimation.

                                                            RAOULT a beau dire et redire que si cela fonctionne c’est EN DÉBUT, c’est-à-dire avant que les gens ne basculent en réanimation, car à ce moment-là, ils n’ont quasi plus de virus, et souffrent des lésions consécutives.

                                                            Mais non, à chaque fois, on lui demande de soigner des gens mourants.

                                                            Etc., etc., etc.. Mai SYSTÉMATIQUEMENT ses opposants font tout pour que justement il soit impossible de trouver un résultat positif.

                                                            POURQUOI ? on ne sait pas.

                                                            Hier sur CNEWS, cela a même fini en accrochage verbal entre Karim ZERIBI et le docteur Laurent ALEXANDRE, un chirurgien ne pratiquant plus, mais se faisant filmer avec une belle blouse blanche.

                                                            M ZERIBI s’est finalement énervé, et je le comprends, car son interlocuteur parlait encore une fois de traiter des gens en réanimation.

                                                            Je passerai sur leurs échanges, mais la finalité a été que le chirurgien a traite RAOULT d’incapable qui ne comprenait rien. La réponde de M ZERIBI c’est que RAOULT avait une renommée internationale , LUI !

                                                            Voilà comme je vois les choses : je ne sais pas si cela fonctionne, mais j’ai bien compris deux choses : RAOULT pratique son protocole sur les gens venant dans son institut les dépiste, si positif fait une visite médicale, pose un diagnostic, établi un traitement. Donc, je le répète AVANT la réanimation.

                                                            Puis en écoutant encore et encore, on apprend qu’un médicament avait de bons résultats. Lesquels ? on ne sait pas. Sur quelles bases ? on n’en sait rien. Mais on sait une chose : la boîte de chloroquine vaut 6 €. La boîte de ce médicament qui donne de bons résultats ? 450 € OUI VOUS LISEZ BIEN 450 €. 

                                                            Alors, faut-il avoir fait 10 ans d’études pour sentir l’arnaque ? Je ne sais pas. À votre avis ?


                                                            • Hervé Hum Hervé Hum 3 avril 2020 10:07

                                                              @Alcyon

                                                              quand on prétend dénoncer une malhonnêteté, il faut faire attention que ce ne soit pas pour en vendre une autre à la place comme vous le faites ici

                                                              Le protocole Raoult parle de 500ng/jour de chloroquine, soit, moins de la moitié de ce que vous écrivez

                                                              Ensuite, le dosage dépend de ce que l’on traite et d’après ce que j’ai lu sur le site drugs.com, il peut être bien supérieur à ce que préconise Raoult sur une courte période.

                                                              Bref, entre boire un verre de vodka pur pour se donner un coup de fouet par grand froid et en boire 10 d’affilés pour se bourrer la gueule, ce n’est pas la même chose. Raoult parle donc de se donner un coup de fouet, vous, de se bourrer la gueuele.


                                                            • Hervé Hum Hervé Hum 3 avril 2020 10:18

                                                              @Hervé Hum

                                                              dernière précision, le dosage de 200mg par semaine est en mode prévention, en mode curatif, c’est le double voir plus que la quantité préconisé par Raoult.

                                                              Bref, vous avez sciemment ou bêtement confondu prévention et curation, car s’il faut vous le dire, un médicament est censé agir et être absorbé, « consommé » par le mal qu’il traite. C’est le même principe que la nourriture !


                                                            • photon photon 3 avril 2020 09:47

                                                              Monsieur Rakotoarison vous participez aujourd’hui au bashing anti-Raoult et anti-Chloroquine mené par le Big Pharma et par les conseillers, issus ou rémunérés par ces mêmes laboratoires. C’est ignoble !
                                                              Dites nous donc plutôt quels sont les prétendus résultats du Lopinavir et du Remdesivir proposé par ces mêmes conseillers du Big Pharma et parlez nous aussi des effets secondaires de ces médicaments qu’on rigole un peu...
                                                              Ces médicaments (traitement particulièrement cher) ne valent pas tripette et s’inscrivent dans la même lignée que jadis le Talmiflu dont les effets ont été reconnu peu probants...
                                                              Vous n’êtes qu’un pantin pro-LREM, il suffit de lire vos articles pour le comprendre...


                                                              • SamAgora95 SamAgora95 3 avril 2020 10:00

                                                                « ....Or, c’est cela, le problème de l’hydroxychloroquine que propose l’équipe du professeur Didier Raoult dans son Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection : des déclarations publiques tonitruantes, des études à la rigueur très discutable, des essais avec de très nombreux biais (statistiques, méthodologiques), et des publications hors comité de lecture, puisqu’elles sont éditées …par son propre institut (on n’est jamais mieux servi que par soi-même).... »


                                                                En France nous sommes arrivé à un tel niveau de perfection, qu’on refuse un médicalement à cause d’un manque de rigueur et de biais statistiques, un médicament déjà en circulation depuis 50 ans, qui donne des résultats et sauve des vies.

                                                                La France qui a continuée à autoriser le Médiator alors qu’il était interdit dans plusieurs pays Européen, quand il s’agit de favoriser les labos des copains, il n’y a plus de biais statistique ni de rigueur. 


                                                                La France incapable de prévoir de commander des masques en papier à ce mettre devant la bouche et le nez pour contenir la propagation d’un virus.

                                                                La France qui a empoisonné sa population en organisant un vote en pleine épidémie.

                                                                La France qui a ruinés ses hôpitaux et son système de santé.


                                                                La France qui oblige des policiers à contrôler la population par millions sans masques, devant ainsi des vecteurs de propagation.


                                                                Oui cette France et rigoureuse et n’aime pas les biais statistiques, elle n’agit que froidement et scientifiquement dans toutes les circonstances.


                                                                ------------

                                                                QUEL MOT VOUS NE COMPRENEZ PAS DANS CETTE PHRASE :

                                                                CE MEDICAMENT EN VENTE LIBRE DEPUIS 50 ANS SAUVE DES VIES.


                                                                • Kiva 3 avril 2020 12:07

                                                                  @SamAgora95
                                                                  Il est surtout évident que l’auteur n’a qu’une compréhension fantasmée de ce qu’est la médecine en situation de crise sanitaire. Il faudrait rappeler que la publication hors comité de lecture (ou en prépublication comme l’on fait les Chinois dernièrement) est la norme dans ce type de situation. Tout simplement parce que publier un article dans ce type de revue (hormis si vous avez un appui) peut prendre jusqu’à 18 mois !
                                                                  Alors que vous voyez tous les jours le décompte des décès (entre 2000 et 3000 en Europe), ces gens avec nonchalance hurle qu’il faut respecter la forme et attendre des mois avant de ne serait-ce que bouger. Bref ils vous demandent de regarder mourir des milliers de personnes au nom de leur nouvelle Sainte Eglise, la méthodologie supposément fiable et scientifique : l’étude randomisée en double aveugle...le truc que même Discovery et les autres ne font pas devant les difficultés rencontrées (il ne reste que Angers qui n’a pas encore commencé réellement qui s’accroche à cela). Cette usine à gaz qui fut une lubie du fin du XXième début des années 2000 et qui a montré toute ses faiblesses depuis.

                                                                  Ces croyants se faisaient tout petit lors des grands scandales du médiator (2000 morts) ou du Vioxx (plus de 27 000 morts !) alors que ces traitements avaient été plusieurs fois soumis à la toute puissance des essais cliniques randomisés en double aveugle.
                                                                  De même que bizarrement lors des grandes épidémies comme Ebola, personne n’a crié au scandale lorsque l’on a bazardé tous ces protocoles académiques pour passer à de la médecine empirique pure.

                                                                  Il est assez évident que le supposé problème méthodologique est un simple masque pour des luttes qui n’ont plus à voir avec une quelconque probité scientifique et qu’elles entrainent par conformisme et ignorance des gens dans leur sillage à publier ce type d’article.
                                                                  .


                                                                • xana 3 avril 2020 12:37

                                                                  Notre malgache vole encore une fois au secours de Big Pharma, les pauvres ! Raoult leur a cassé leur magouille...


                                                                  • vachefolle vachefolle 3 avril 2020 13:43

                                                                    Hydroxychloroquine rated ’most effective therapy’ by doctors for coronavirus : Global survey


                                                                    https://www.washingtontimes.com/news/2020/apr/2/hydroxychloroquine-rated-most-effective-therapy-do/

                                                                    An international poll of more than 6,000 doctors released Thursday found that the antimalarial drug hydroxychloroquine was the most highly rated treatment for the novel coronavirus.

                                                                    The 30 nations surveyed included those in Europe, Asia, North America and South America, as well as Australia.

                                                                    Azithromycin, known by the brand name Zithromax or Z-Pak, was rated the second-most effective therapy at 32%,


                                                                    • vachefolle vachefolle 3 avril 2020 13:46

                                                                      @vachefolle
                                                                      What else ??


                                                                    • agent ananas agent ananas 3 avril 2020 14:46

                                                                      Insinuer que la chloroquine et son dérivé l’hydroxychloroquine sont dangereux relève de la désinformation.

                                                                      La chloroquine est prescrite depuis 70 ans et figure sur la liste des substances vénéneuses depuis 1999. Sa toxicité est qualifiée d’acceptable et son dérivé, l’hydroxychloroquine, est 2 à 3 fois moins toxique. Moi même j’en ai pris régulièrement sous forme de Nivaquine lors de mes nombreux voyages en Asie.

                                                                      Ses effets secondaires ne posent aucun problème et de toute façon le Pr Raoult préconise sa prescription que sous contrôle médical.

                                                                      De plus, il faut noter que la chloroquine est un puissant inhibiteur du coronavirus du SRAS qui a été utilisé pour enrayer cette épidémie dans les années 2000. C’est donc en toute logique intuitive que le Pr Raoult utilise la molécule de la chloroquine pour combattre le COVID-19, un virus de la même famille du SRAS.

                                                                      Si le Pr Raoult et sa méthode sont aujourd’hui vilipendés c’est que Big Pharma a gros perdre. La chloroquine ne coûte rien et il n’y a rien à gagner pour les labos qui ont massivement investi dans le tout vaccin, les médicaments génériques n’étant plus rentables.

                                                                      Quant à moi, mon choix entre un faux espoir et une vraie mort, est vite fait. Et ce n’est pas Sylvain le perroquet de l’establishment qui me fera changer d’avis !


                                                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 avril 2020 10:54

                                                                        Les mondialistes accusent ceux qui s’opposent à la mondialisation voire à l’UE (structure animé par les mondialistes) d’être des populistes.

                                                                        .

                                                                        Sylvain Rakotoarison fait partie de la secte des mondialistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès