• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > A Vichy, il va y avoir de l’eau dans le gaz...

A Vichy, il va y avoir de l’eau dans le gaz...

Il y a 2000 ans, cette ville n’existait pas. Au bord de l’Allier ne s’étendait qu’une vallée alluviale de plaine non loin de la montagne bourbonnaise. Puis, suite à la découverte des propriétés thérapeutiques de ses eaux de source, une bourgade y a été bâtie, et des thermes et même des églises et des couvents y ont été édifiés au fil des siècles, à mesure que ses eaux passaient du thérapeutique au miraculeux. Rois, princes et empereurs sont venus y faire soigner leurs abus d’alcools et de bonne chère ; mais c’est la marquise de Sévigné qui a le plus concouru à sa reconnaissance mondaine en relatant, dans sa correspondance, comment elle avait été guérie d’une paralysie des mains grâce à cette eau bicarbonée sodique naturellement gazeuse, riche en calcium, en sulfates et en oligo-éléments (fluor entre autres). Depuis, les célébrités des arts, de l’aristocratie, de la politique et de la science n’ont cessé de fréquenter les luxueux hôtels particuliers, palaces, casinos, théâtres et centres de cure de Vichy. Quel rapport avec Brice Hortefeux, Ministre de l’immigration , de l’intégration, de l’identité nationale et du codéveloppement, en train de brandir un passeport ? Patience, on y arrive…

Téléphone : le début des malheurs de Vichy

Au début du XXe siècle, Vichy accueillait environ 40 000 curistes et jet-setters (sauf qu’à l’époque il n’y avait pas de jets), et près de 100 000 au moment de l’éclatement de la IIe Guerre Mondiale, à la suite de laquelle son développement économique et son statut de capitale estivale de la musique classique et de l’opéra furent durement remis en question.

La ville thermale eut l’occasion de se refaire une… santé en septembre 1935, en accueillant le prestigieux congrès international des compositeurs, présidé par Richard Strauss, regroupant 17 pays, qui a donne lieu à des spectacles exceptionnels au Grand Casino qui avait été construit en 1900. Malheureusement, un mois plus tard, Vichy voyait aussi l’inauguration de son nouvel Hôtel des Postes, équipé d’un central téléphonique dernier cri permettant de joindre le monde entier. Il n’en existait qu’un autre capable de telles prouesses : celui de Paris. Dès lors, bien avant que n’éclate la IIe Guerre Mondiale, le triste sort métonymique de Vichy était scellé, même si les pauvres Vichyssois ne savaient pas encore que pendant de longues décennies ils seraient tristement confondus avec les Vichystes.

La suite, on la connaît : suite à l’armistice franco-allemand du 22 juin 1940, le gouvernement français s’installe à Vichy, non seulement à cause de son central téléphonique ultramoderne en zone libre, mais aussi en raison de son énorme capacité hôtelière (la deuxième du pays) et de sa proximité ferroviaire avec Paris. Sur 649 parlementaires qui rejoignent la ville thermale pour la réunion des Chambres, seuls 80 s’opposeront à l’abolition du régime républicain et à la prise de pouvoir du régime pétainiste tandis que, telluriquement indifférentes à ces soubresauts de surface de l’Histoire, les eaux de source, nées de l’alchimie condensatoire des vapeurs volcaniques, continuaient de remonter depuis les profondeurs de la Terre par de multiples fissures, profitant de leurs pérégrinations pour se charger des sels minéraux contenus dans les roches sédimentaires et de gaz carbonique.

Le sinistre grand opéra vichyste

La collaboration du nouveau régime de Révolution Nationale avec les nazis est totale. Le 3 octobre 1940 voit l’adoption du statut des Juifs en conseil des ministres, sans même que les Allemands en aient fait la demande. Peu de temps après commencent les grandes rafles qui allaient conduire des dizaines de milliers de Juifs, de franc-maçons et de résistants français ou venus d’autres pays d’Europe vers les camps de concentration et d’extermination d’Allemagne, d’Autriche et de Pologne.

Depuis, le nom “Vichy” est lesté d’une sale image dans la mémoire collective française. Certes, Vichy, c’est aussi ces charmants tissus à carreaux roses ou bleus que Brigitte Bardot a rendus célèbres, les eaux minérales, les pastilles, les crèmes de beauté diverses, les thermes… mais on ne peut s’empêcher de penser aussi et surtout à Pétain, à ses sbires collabos et à sa criminelle politique discriminatoire envers tous ceux qui étaient considérés comme “étrangers” à la Terre Française Sacralisée. Autant dire qu’en un tel lieu chargé d’Histoire tragique et assassine, on n’a pas le droit de jouer légèrement avec les symboles. C’est pourtant ce que l’actuel gouvernement a décidé de faire.

“Une faute de goût”

En effet, Nicolas Sarkozy a choisi la ville de Vichy pour organiser, les 3 et 4 novembre 2008, donc pendant la présidence française de l’Union européenne, une conférence internationale consacrée à l’intégration des immigrés et au droit d’asile. Cet événement, qui se déroulera en même temps que l’élection présidentielle étasunienne, a une portée symbolique considérable : en effet, ce sera la première fois depuis la IIe Guerre Mondiale qu’une rencontre entre hommes d’Etat se produira dans cette ville dont le nom est toujours étroitement associé à celui de la collaboration avec les nazis. Bizarrement, c’est un événement dont les médias français parlent très peu.

Qu’on ne se méprenne pas sur mes intentions : si j’ai voté contre Nicolas Sarkozy aux dernières élections présidentielles française et si j’abhorre le régime qu’il a mis en place, je ne les confonds nullement avec le pétainisme. Ni Sarkozy, ni Hortefeux ne sont fascistes, racistes, antisémites en dépit de la politique anti-immigration plutôt musclée qu’ils ont mis en place et dont le caractère souvent aveugle, arbitraire et sans nuances peut et doit être critiqué. Les immigrés illégaux ne sont pas exterminés, mais expulsés dans leurs pays d’origine non en raison de leurs caractéristiques ethniques ou religieuses, mais parce qu’ils sont entrés illégalement sur le territoire national, c’est tout - et ça qui fait une sacrée différence avec le régime de Vichy. On ne saurait confondre, à moins d’être d’une extrême mauvaise foi et d’avoir d’énormes lacunes en Histoire, la droite bling-bling autoritaire, libéralo-dirigiste qui est l’essence du Sarkozysme, avec le fascisme et/ou le pétainisme, n’en déplaise à une ultra-gauche prompte aux analogies douteuses et caricatures trompeuses.

N’empêche... Choisir Vichy pour organiser une conférence internationale sur un tel sujet est soit une provocation (peu probable, quoique...) soit une lourde erreur symbolique dont l’omniprésident metteur-de-pieds-dans-le-plat est somme toute coutumier (rappelez-vous entre autre l’affaire Guy Môquet, le choix du plateau des Glières en guise de Solutré sarkozyen ou la mémoire d’enfant de la Shoah que chaque écolier devait se trimballer... toutes erreurs symboliques qui se sont dégonflées puis ont disparu de la scène médiatique !).

Ce n’est d’ailleurs pas l’opposition à l’actuel pouvoir qui a la première réagi à cet impair. C’est Laurent Wauquiez, secrétaire d’État à l’emploi, ministre de la République et Auvergnat (comme Brice Hortefeux) qui est monté au front en estimant qu’il “serait considéré comme une faute de goût” de choisir la ville de Vichy pour organiser une telle conférence. C’est le moins qu’on puisse dire. Pour réhabiliter le nom de Vichy dans l’Histoire, on aurait pu choisir un autre thème : par exemple celui de l’Union Pour la Méditerranée. Mais de fâcheux ex-colonisés n’en n’auraient-ils pas profité pour faire un parallèle entre accords d’Evian et accords de Vichy ? Volvic serait plus neutre. En plus c’est mon eau minérale préférée. Mais le village est trop petit pour accueillir une telle conférence... Dures histoires d’eaux !

“Personne ne reproche aux Berlinois d’aujourd’hui la politique de Hitler”

Qu’en pensent les habitants de Vichy ? Eh bien, ils sont plutôt favorables à cette conférence. Les Vichyssois en ont marre d’être confondus avec les Vichystes. Marre d’être ostracisés à cause d’un accident de l’Histoire dont ils ne portent aucune culpabilité et dont ils ne sont pas responsables, surtout lorsqu’ils appartiennent à des générations qui n’ont pas connu la IIe Guerre Mondiale. Si le 2e central téléphonique ultramoderne avait été installé à Lyon plutôt qu’à Vichy, ce serait Lyon qui porterait ce poids d’infâmie symbolique injustifié. Mais voilà. C’est à Vichy que ça c’est passé... et d’ailleurs, Vichy a eu ses Résistants, et ses centaines de juifs déportés.

L’actuel maire de Vichy lui-même, Claude Malhuret (UMP), refuse de condamner cette initiative gouvernementale, dont il espère - peut-être naïvement, tant les symboles sont souvent plus têtus que les faits - qu’elle mettra un point final au combat mené par Vichy pour qu’on cesse enfin, plus d’un demi siècle plus tard, d’associer son nom à celui de la collaboration avec le nazisme : “L’association du nom de notre ville à toute une période de l’occupation nazie est une injustice contre laquelle nous nous battons depuis des années, affirme-t-il. Les habitants de Vichy n’ont jamais réclamé ce régime. C’est le régime qui a choisi Vichy parce que c’était la capitale des vacances d’été pour les personnalités riches et célèbres, avec beaucoup de chambres d’hôtel, et l’unique standard téléphonique international en dehors de Paris. Personne ne reproche aux Berlinois d’aujourd’hui la politique de Hitler.”

“Il y a une absence, un silence qui en fait une ville peuplée de fantômes”

Le Réseau Education Sans Frontières (RESF), qui fait soutient les familles d’immigrés clandestins et s’oppose à leurs expulsion, n’est évidemment pas de cet avis. L’un de ses porte-parole a ainsi déclaré qu’“On ne peut pas reprocher à la ville de Vichy son désir de réhabiliter son site de cures thermales. Mais faut-il vraiment que cela commence par une conférence sur la politique d’hostilité vis-à-vis des étrangers que M. Hortefeux propose à l’Europe ?”. Là, RESF exagère : il ne s’agit pas d’“hostilité vis-à-vis des étrangers”, mais de la mise sur pied d’une indispensable et rigoureuse politique de régulation des flux migratoires au sein de l’espace européen. Pour autant, RESF pointe bien l’aveuglement symbolique du choix d’une telle ville pour traiter d’un tel problème. Le risque est fort que cette conférence soit troublée par des manifestations humanistes plus ou moins manipulées par l’ultra-gauche, et que Vichy se retrouve à nouveau confrontée à un passé dont elle voudrait tant se défaire. Rendez-vous les 3 et 4 novembre prochains...

Pour le réalisateur vichyssois Bertrand de Solliers, qui a tourné L’Année dernière à Vichy, reportage sur les Vichyssois qui ont vécu l’époque du Vichysme, il semble difficile de tourner la page : “Il y a une absence, un silence qui en fait une ville peuplée de fantômes”. Il est pourtant né en 1958... Mais au cours de ce tournage, il a pu enregistrer les paroles d’un ancien Résistant né à Vichy, qui pense qu’il est certes “important de conserver la mémoire des anciens”, mais qui se dit “heureux qu’une grande conférence ici nous permette de reconquérir Vichy et le nom de notre ville, de nous débarrasser une fois pour toutes du tabou.”

De toute façon, pendant cette conférence, telluriquement indifférentes à ces soubresauts de surface de l’Histoire ancienne, les eaux de source, nées de l’alchimie condensatoire des vapeurs volcaniques, continueront de remonter depuis les profondeurs de la Terre par de multiples fissures, profitant de leurs pérégrinations pour se charger des sels minéraux contenus dans les roches sédimentaires et de gaz carbonique.

***

NDLR : Le 27 juin 2008, au Cendre (près de Clermont Ferrand), Brice Hortefeux est revenu sur ses motivations de choisir Vichy pour les journées européennes de l’intégration. Il a notamment déclaré en avoir "ras le bol de cette histoire du passé" de Vichy.



Crédit vidéo : Jean-Noël Delorme

Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 juillet 2008 10:07

    Il est autant idiot de lancer la pierre à des habitants d’ une ville qui n’ y sont pour rien dans cette réputation , que de dire l’ Esquimau est un homme qui manque de chaleur et les Africains sont des gens froids ...


    • Onegus onegus 26 juillet 2008 13:48

      C’est vrai, arrêtons de voir le mal partout, c’est juste un retour aux sources (thermales)... Prochaine étape Sigmaringen ? Pour son merveilleux château, bien sûr...


    • masuyer masuyer 26 juillet 2008 10:31

      Salut Marsu,

      l’info m’avait échappé, j’ai même vérifié la date pour voir si ce n’était pas un poisson. C’est vrai que c’est plutôt maladroit.

      Quant à la politique de "maîtrise des flux migratoires", il me semble qu’il ne s’agit pas tout à fait de cela. Je ne pense pas qu’Hortefeux ou Sarkozy soient des nouveaux (au choix rayez la mention inutile) fascistes, pétainistes, nazis. Par contre qu’is estiment que c’est porteur électoralement. Les "25000 expulsions" par an, qui n’enrayent en rien des flux migratoires (parfois un peu fantasmés, comme "France terre d’immigration massive"), sont avant tout destinées à satisfaire une opinion qui se sent "envahies" et à apaiser des "peurs millénaristes". Dans les faits, ce sont des individus qui trinquent. Rappelons que pour "tenir ses chiffres", Hortefeux a fait expulser des milliers de Roumains ou leur a donné une "prime au départ volontaire", jusqu’à la veille de l’entrée de la Roumanie dans l’UE. Ca sert à rien, ça coûte cher, mais c’est bon pour les gogos et c’est supposé être électoralement porteur.


      • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 10:53

         @ Masuyer

        Il y a bel et bien un problème de flux migratoires en Europe (il faudrait être aveugle pour le nier), et il faut bien le traiter dans un cadre Européen depuis la naissance de l’espace Schengen. Le problème, c’est que la politique du chiffre de Sarkozy est aveugle et souvent injuste en ne tenant pas assez compte des cas particuliers, ce qui provoque d’inutiles et douloureux drames humains...


      • masuyer masuyer 26 juillet 2008 11:28

        Marsu,

        je dirais plutôt, il y a des flux migratoires en Europe et ce n’est pas forcément un problème. Quand je parle de fantasmes, c’est pour souligner que les flux migratoires existent dans le monde entier et depuis que l’Homme est Homme et que les terres d’immigrations massives ne sont pas forcément celles auxquelles on pense (les flux migratoires vers les monarchies du Golfe sont contrairement à certaines idées reçues très importants et que le grox des mouvement migratoires en Afrique sont surtout intra-continentaux).

        Présenter la France comme une terre de prédilection pour les candidats à l’exil sert beaucoup à flatter notre ego national. Ajoutons également que le fait d’être une ancienne puissance coloniale attire chez nous, pour des raisons de proximité culturelle, des ressortissants de nos anciennes colonies. Quand les Pakistanais, les Indiens ou les Irakiens qu’on trouvait à Sangatte voulaient aller vers le Royaume-Uni (ruinant ainsi une autre idée reçue, "les immigrés ne sont attirés que par notre aide sociale", le noir et l’Arabe étant réputés fainéants flattant ainsi notre "sens de l’effort et du travail")


      • Stephan Hoebeeck Stephanesh 27 juillet 2008 02:46

        @ masuyer

        à propos de l’ "immigration" en Arabie Saoudite... Des personnes peuvent obtenir des permis de travail, cela ne signifie pas qu’il faille brader et distribuer aveuglément la nationalité surtout sans une intégration en profondeur. et encore plus envers des gens issus de pays avec lesquels nous risquons d’entrer en conflit.

        Imaginez un attentat détruisant la mosquée de Jérusalem et imaginez le chaos qui s’ensuivrait. (moubarak renversé, etc...) 


      • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 10:48

         @ La rédaction

        Merci d’avoir ajouté la vidéo de l’intervention de Brice Hortefeux à mon article.


        • Olga Olga 26 juillet 2008 11:26


          " La droite bling-bling autoritaire, libéralo-dirigiste qui est l’essence du Sarkozysme
          "

          L’essence du sarkozysme est la même que celle du bushisme : Pouvoir absolu donné, aux multinationales du pétrole, de l’armement, aux labos pharmaceutiques et à tous les lobbies, pourvu qu’ils soient riches, puissants et enclins à exploiter/contrôler les peuples crédules.
          Que cette sauterie se fasse à Vichy est un symbole de plus de l’idéologie immonde, qui se cache derrière la mise en place de toutes ces ploutocraties.


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 juillet 2008 11:34

            Olga ,
             
            l ’ essence du Sarkozisme c ’est Gumbel Khadafi Oil Compagny of course ...


          • Sarkofont 28 juillet 2008 11:50

            Que ceux qui critiquent en permanence les efforts fait pour sortir ce pays de l’ornière dans laquelle il est tombé il y a plus de 30 ans aillent s’installer à Cuba ou en Corée du Nord. Je pense qu’ils y trouveront leur idéal de vie et de bonheur. Cette réunion aurait pu se tenir bien sûr dans un autre lieu, mais le choix de Vichy n’est pas plus mauvais qu’un Autre. E t je crois que seul les habitants de cette ville peuvent juger du bien fondé de cette décision. Mais ceux qui sont opposé à Tout (Il est Urgent de ne rien faire car tout va bien en France) sont surement les mêmes qui ont manifesté contre la venue du dirigeant Syrien à Paris. Une chance peut-être de suver la paix au proche orient.


          • ASINUS 26 juillet 2008 11:39

            @olga
            bonjour ideologie immonde

            tout au plus une meconnaissance abyssale de l histoire et des sediments laissé
            dans l imaginaire collectif


            @marsupilami
            yep


            • Olga Olga 26 juillet 2008 12:28

              @ASINUS

              L’idéologie immonde est bien présente depuis des années et la méconnaissance de l’histoire n’est pas en cause dans l’organisation de la sauterie vichysoise.
              Cette idéologie mise en pratique donne :
              La guerre du Vietnam (agent orange -> merci pour Monsanto)
              La guerre en Irak (merci pour Halliburton, Raytheon, Back Water, Lockheed Martin, Carlyle Group, etc)
              L’Afghanistan + Colombie (Merci pour l’argent de la drogue détournée afin de soutenir l’idéologie immonde)
              etc.


            • JoëlP JoëlP 26 juillet 2008 12:39

              Je n’ai pas de problème avec le choix de Vichy pour cette conférence en novembre, y pas de raison de stigmatiser éternellement cette ville.

              Une condition tout de même, c’est qu’en décembre on envoie tous ce beau monde, le prince et sa cour, à Sigmaringen. Un cadeau de noël, non ?


              • Bulgroz 26 juillet 2008 13:10

                Marsupilami, en plus d’insulter ses interlocuteurs fait des posts brillantissimes du style de celui ci :

                > Psychologie du métissage
                par Bulgroz (IP:xxx.x97.226.174) le 5 juillet 2008 à 18H27

                 
                Marsupilami a écrit : J’e suis d’accord là-dessus. Ce qui me gêne, c’est que le nombre d’expulsés sera nécessairement beaucoup plus important que celui des non-expulsés.

                Il est vrai qu’entre temps et après m’avoir copieusement insulté a procédé à la supression de sa fine répartie.

                Mais entre temps, l’auteur des putes moldaves du Mont Athos au lieu de répondre à ma demande de clarifcation m’a insulté comme suit :

                par Bulgroz (IP:xxx.x97.226.174) le 5 juillet 2008 à 19H31
                 

                De Marsupilami à Bulgroz

                Marsupilami dit : "Abruti , mais pas moins débile, plouc, gros beauf, un beauf xénophobe droitiste, voire extrême-droitiste, Pauvre handicapé de la lecture et de la comprenette , on cerveau mou lavé aux grandes zozos de la xénophobie et du sarkozysme psychiatrique. Je t’emmerde. , Ce pauvre Bulgroz, très handicapé du côté des neurones, âne bâté raciste, handicapé de la comprennette, roi de la pensée simpliste.(2 fois), je te plains d’être aussi haineux. Tu dois en chier. Autre version : gros con.,"

                 

                Je dis : J’en passe, plus de 10 posts : tout ça pour éviter de répondre à ma demande de comprendre ce qu’a écrit Marsupilami : « J’e suis d’accord là-dessus. Ce qui me gêne, c’est que le nombre d’expulsés sera nécessairement beaucoup plus important que celui des non-expulsés. Il y a donc bien du "chiffre" derrière tout ça. »

                Bienvenu, vous êtes sur Agoravox, organe certifié 100% gogoche maîtrisé par Marsupilami.

                Il est vrai que Marsupilami a supprimé ses posts depuis mais pas toujours d’excuses.


                • Bulgroz 26 juillet 2008 13:12

                  J’anticipe  la réaction de Marsupilami et je publie donc sa réaction pour lui éviter de le faire lui même :

                  De Marsupilami à Bulgroz  : "Abruti , mais pas moins débile, plouc, gros beauf, un beauf xénophobe droitiste, voire extrême-droitiste, Pauvre handicapé de la lecture et de la comprenette , on cerveau mou lavé aux grandes zozos de la xénophobie et du sarkozysme psychiatrique. Je t’emmerde. , Ce pauvre Bulgroz, très handicapé du côté des neurones, âne bâté raciste, handicapé de la comprennette, roi de la pensée simpliste.(2 fois), je te plains d’être aussi haineux. Tu dois en chier. Autre version : gros con.,"

                  signé : Marsupilam, à bon entendeur, salut et vive Agravox/


                • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 13:15

                   @ Bulgroz

                  Je te rappelle que c’était toi qui m’avais insulté le premier. Je m’étais donc amusé à te rendre la pareille au centuple. Ceux qui fréquentent régulièrement Agoravox savent bien que je ne manie l’insulte qu’à doses homéopathiques. Vautre-toi dans ta beauferie raciste et va troller ailleurs, pauvre type.


                • Bulgroz 26 juillet 2008 13:34

                  @ Marsupilami,

                  Par suite d’une imposibilité matérielle, je suis désolé de vous infomer que je ne suis pas en capacité de lire votre artilce nécessairement aussi bien documenté que celui sur les putes moldaves du Mont Athos.

                  Cette impossibilité n’ a rien à voir avec le tomberau d’insultes (10 posts) que vous avez versées à mon endroit en guise de réponse à une simple demande de clarification sur votre brillante assertion :

                  "le nombre d’expulsés sera nécessairement beaucoup plus important que celui des non-expulsés."

                  Même si vos insultes ont été depuis supprimées depuis, cela ne vaut pas excuse.

                  PS1 :Inutile de répondre, les insultes ont déjà été faites.
                  PS2 : sur plus de 60000 décisions d’éloignements du territoire en bonne et due forme, moins de 25% sont exécutées.


                • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 13:40

                   @ Bulgroz

                  Je ne m’excuse de rien. Et si tu ne lis pas les articles dont tu trolles les fils de discussion, qu’est-ce que tu fous ici à part déverser ta bile haineuse ?


                • Gasty Gasty 26 juillet 2008 14:54

                  @ marsu

                  Merci pour ce petit rappel de l’histoire sur le choix de Vichy  dans des temps troublés de l’occupation.

                  D’autre temps, d’autre habitude mais de fortune en sale coutume.... Je ne peux que penser à des lieux accueillants qui un jour, sont devenus pourri par la venue d’une prétendue élite de la société rendant  la région progressivement  abject par sa mentalité et inhospitalière de par son étalage . Je n’aimerais pas les voir s’installer par chez moi, un peu comme les décharges d’ordures ultimes.

                  @ Bulgroz

                  J’ai des adresses pour vos vacances.


                • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 15:05

                   @ Gasty

                  Bah... Vichy avant l’installation du régime pétainiste dans ses murs, c’était déjà un peu le Saint-Tropez de l’époque, donc assez pipole-pourave. Pas le genre de coin ou on a envie de s’éterniser, à moins d’avoir envie de mettre un therme aux maîtres !


                • alberto alberto 26 juillet 2008 13:54

                  Salut, Marsu !

                  Moi, je n’ai pas trop d’opinion sur le choix de cette ville pour la manif en question : why not ?
                  Mais ces réputations qu’on fait à certaines villes après d’inattendues contorsions de l’Histoire me font plutôt marrer : comme ces maisons de retraites pour généraux à Limoges...
                  Par contre, j’ai pris plaisir à lire ton article, même si j’ai pu contater que tu as par deux fois utilisé l’adjectif "condensatoire". Mais sans doute est-ce une manière de montrer qu’il n’y a pas que Vichy comme ville qui sent le pâté : de ce côté, la riante cité de Thouars fait aussi bien dans le dérisoire : on savait que les cons y servaient, voilà que tu nous apprend qu’ils y dansent aussi.

                  Demande pardon par avance aux thouarsais(es), mais ils en ont l’habitude...

                  Bien à toi.


                  • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 14:05

                     @ Alberto

                    Moi non plus je n’ai pas trop d’opinion sur ce sujet. Mais quand j’ai appris que cette conférence allait se dérouler à Vichy, je me suis aussitôt dit qu’elle allait aimanter pas mal de manifestants altermondialistes et gauchistes voulant mettre un… therme (!) à cette politique. Ça risque d’être assez rock’n roll à Vichy début novembre ! Le double "condensatoire" est voulu : c’est un leitmotiv pour rappeler discrètement que la géologie se fout pas mal des soubresauts de l’Histoire et que la Terre tournerait quand même, même si on n’y était pas.

                    Bien à Thouars !


                  • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 14:14

                     @ Philippe

                    Je ne suis pas sûr du tout que le choix de Vichy pour cette conférence ait été mûrement réfléchi et soit le fruit d’une décision tout-à-fait consciente et délibérée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’évoque les autres "ratés" symboliques du sarkozysme (Môquet, les Glières, les enfants de la Shoah entre autres), ce qui me semble révéler une absence de vision politique et un profond amateurisme qui zigzague dans les méandres des impulsions purement émotionnelles et affectives. Quant aux camps de concentration pour immigrés illégaux, ils n’ont quand même rien à voir avec les camps de concentration nazis : ce ne sont certes pas des lieux de plaisance, mais pas non plus des mouroirs. Comparaison n’est pas raison...


                  • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 14:16

                     @ Philippe

                    Merci d’avoir relevé mon erreur de Guerre Mondiale, faute de frappe et d’inattention...


                  • alberto alberto 26 juillet 2008 14:16

                    Philippe Renève : Oui la 1ère, et aujourd’hui c’est reparti pour Vichy avant la 3ème ?

                    Ha ! les présages...


                  • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 14:19

                     @ Bulgroz

                    Merci pour ces chiffres, ça au moins c’est un post constructif. Et si tu allais faire une petite cure thermale à Vichy les 3 et 4 novembre prochains ? Ça te détendrait, surtout avec l’ambiance qu’il va y avoir !


                  • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 15:38

                     @ Furtif

                    Oui, je crois que c’est plus de la bêtise que de la provoc délibérée. A chaque fois que Sarko cherche à manipuler des symboles, il le fait d’une manière totalement affective, irréfléchie, et ça lui revient comme un boomerang, la baudruche se dégonfle en faisant pschittt !… et il redémarre sur un autre symbole foireux qui fait de même. A Vichy ça va faire un sacré pschittt ! avec toutes les bulles qu’il y a dans les eaux du coin !


                  • Philou017 Philou017 26 juillet 2008 23:58

                    "MM. Sarkozy et Hortefeux ne sont ni nazis, ni fascistes"
                    Personnellement, je n’en suis pas persuadé.
                    Mettez Sarkosy, sa soif de pouvoir, son arrivisme, Hortefeux et son cynisme à Vichy pendant l’occupation, qu’est ce qu’ils auraient fait ? qui auraient-ils soutenu ?

                    C’est vrai que tenir une conférence sur l"immigration à Vichy, ex-centre de commande de la déportation des juifs, alors que le gouvernement Sarkosy pratique sans vergogne une politique de quotas d’expulsions d’étrangers, que Sarkosy instrumentalise depuis longtemps le probleme des banlieues et des immigrés, faut le faire.
                    Tout un symbole cette petite conférence...Une coincidence troublante.


                  • Bulgroz 26 juillet 2008 14:16

                    Marsupilami nous refait l’histoire de la politique du chiffre de Sarkozy, vous savez là où il nous  dit : "Ce qui me gêne, c’est que le nombre d’expulsés sera nécessairement beaucoup plus important que celui des non-expulsés. Il y a donc bien du "chiffre" derrière tout ça. "

                    Ah bon !! et vous les connaissez les chiffres, oh grand maitre Marsupilami ?

                    De 2000 à 2005, 22% des mesures d’éloignement sont effectivement exécutées.

                    Source :Immigration et présence étrangère en France en 2005 -(page 147) (*)

                    http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_immigration_2005.pdf

                    Mesures d’éloignement du territoire prononcées

                    2000 : 43314
                    2001 : 43142
                    2002 : 49124
                    2003 : 55854
                    2004 : 69580
                    2005 : 65849

                    Mesures d’éloignement du territoire exécutées

                    2020 : 9230
                    2001 : 8604
                    2002 : 10067
                    2003 : 11692
                    2004 : 15660
                    2005 : 16242

                    Oui, 22% des arrétés de reconduite à la fontière sont effectivement exécutés.

                    Quelle est l’administration ou l’entreprise qui ne serait pas sommée d’améliorer ses chiffres quand on atteint que 22% des objectifs ?

                    Car je rappelle qu’en matière de chiffres, il s’agit tout simplement d’améliorer le taux de réussite des expulsions légalement décidées au bout d’un long processus vérifié tant par les autorités préfectorales que par les autorités judiciaires.

                    Marsupilami vit en dehors du temps , dans toute entreprise, toute administration, quand on a des résultats aussi calamiteux (moins de 22% de réussite), on fixe des objectifs. C’est simple à comprendre, non ?.

                    (*) Ne cherchez pas le rapport 2006 sur l’immigration, car comme nous en a informé Michel Godet, ce rapport 2006 a été mis au pilon car il contient des vérités difficiles à supporter. Lisez le rapport 2005 dont j’ai donné le lien.


                    • alberto alberto 26 juillet 2008 14:19

                      Bulgroz : tu ne serais pas originaire des Deux-Sèvres, toi aussi ?


                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 14:21

                       @ Bulgroz 

                      Commentaire mal posté, je le remets au bon endroit (pas envie de me faire traiter de Morice !).

                      Merci pour ces chiffres, ça au moins c’est un post constructif. Et si tu allais faire une petite cure thermale à Vichy les 3 et 4 novembre prochains ? Ça te détendrait, surtout avec l’ambiance qu’il va y avoir !


                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 14:23

                       @ Alberto

                      Bulgroz des Deux-Sèvres ? Impossible, ils font dans la porcelaine dans ce coin. C’est pas son genre...


                    • Bulgroz 26 juillet 2008 14:26

                      Marsupilami revenu à de meilleurs sentiments ?

                      Ira t il jusqu’à faire des excuses ?

                      Masuyer et Sisyphe sont angoissés, quel camp va t il choisir ?


                    • Bulgroz 26 juillet 2008 14:29

                      Aberto,

                      Je ne suis pas des 2 Sèvres, mais par contre je soutiens la proposition de son conseil général qui compte tenu de la dynamique de ce sympathique département, souhaiterait ajouter un un à deux sèvres.


                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 14:33

                       @ Bulgroz

                      Cave canem ! Couché ! A la niche, sinon plus de nonosse !


                    • alberto alberto 26 juillet 2008 15:46

                      C’est un peu ce qu’on pourrait appeler de la porcelaine des deux Sèvres...


                    • Bof 26 juillet 2008 15:56

                      Merci de ce renseignement sur "cave canem ". Je me permets simplement de signaler qu’à Pompei le "canem’’ est en trois morceaux , un peu comme déchiqueté par le chien . Ses pattes sont dans le "canem" un peu comme le font les chiens qui s’amusent .Cette photo que j’ai regardée me prouve que déjà à l’époque, ils savaient utiliser et manier le symbole. Où est la barbarie de cette période de l’histoire quand on a cette finesse ? elle était déjà mise au service de la cruauté ?

                      Si quelqu’un pouvait lire l’avertissement secondaire qui doit apparaitre dans le "c" - " an" -et- " em" ? peut être en politique ?

                      J’espère que personne n’y verra à dire sur cette ville de Vichy avec ce "canem"...pour tout dire, je n’ai retenu que la moue et la prononciation de mon professeur d’histoire quand il parlait ’" du régime ’".


                    • masuyer masuyer 26 juillet 2008 16:25

                      Allez !

                      Pour faire plaisir à Bulgroz des chiffres :

                      Les migrations internationales post-industrielles [modifier]

                      Les migrations au début du XXIe siècle [modifier]

                      En 2005, le nombre de migrants[2] dans le monde est estimé entre 185 et 192 millions[3], soit environ 2,9% de la population mondiale. Ce chiffre masque les grandes disparités existantes entre les pays. 63% des migrants résident dans les pays développés et 34% dans les pays en développement. L’Amérique du Nord et l’Océanie comptent plus de 10% de migrants. Alors qu’en Afrique, Amérique latine et Asie les migrants représentent moins de 2% de la population totale de chaque région. Dans certains pays, les migrants représentent plus de 60% de la population, c’est le cas d’Andorre, Émirats arabes unis, Guam, Macao, Monaco, Qatar et le Vatican.

                      48,6% des migrants sont des femmes. La migration est concentrée sur un nombre restreint de pays d’accueil (55). 75% des migrants internationaux sont dans 12% des pays du monde. Les trois principaux pays d’accueil de migrants sont les États-Unis, la Russie et l’Allemagne. Les trois principaux pays d’origine des migrants sont la Chine, l’Inde et les Philippines.

                      En 1965, le nombre de migrants internationaux s’élevait à 75 millions. Au cours des quarante années suivantes, la croissance sera en continuelle augmentation. Rapportée à la population totale, la part des émigrés dans le monde qui était de 2,3% en 1965 a d’abord diminué durant la première décennie pour ensuite augmenter du fait du ralentissement de la croissance démographique. En 2050, les démographes prévoient 230 millions de migrants pour une population totale de neuf milliards.

                      Régions Population totale[4]
                      (milliers)
                      Nombre de migrants[5]
                      (milliers)
                       % Réfugiés
                      (milliers)
                      Pays développés 1 193 872 104 119 59,57 5 008 Pays en développement 4 876 709 70 662 40,43 13 631 (dont pays les moins avancés) (667 757) (10 458) (5,98) (6 551) Afrique 795 671 16 277 9,31 6 060 Asie 3 679 737 49 781 28,48 8 450 Europe 727 986 56 100 32,09 5 649 Amérique latine et Caraïbes 520 229 5 944 3,40 576 Amérique du Nord 315 915 40 844 23,37 1 051 Océanie 31 043 5 835 3,34 85 Monde 6 070 581 174 781 100 21 871

                      Source Wikipédia

                      Tendances mondiales7

                      Ces dernières années, on a observé un changement de tendance au niveau des flux migratoires, les pôles d’attraction de la main-d’œuvre s’étant déplacés.

                      Dans certaines régions du monde, c’est en fait une diminution de la population immigrée qui a été observée.

                      • Bien que le nombre de migrants asiatiques soit passé de 28,1 millions en 1970 à 43,8 millions en 2000, la part des Asiatiques dans la population migrante mondiale a en fait reculé, passant de 34,5 % à 25 % durant la même période.
                      • Le nombre d’Africains se trouvant hors de leurs frontières a lui aussi diminué, passant de 12 % en 1970 à 9 % en 2000.
                      • Cette constatation se vérifie également en ce qui concerne l’Amérique latine et les Caraïbes, dont les migrants sont passés de 7,1 % à 3,4 %, l’Europe, de 22,9 % à 18,7 %, et l’Océanie, de 3,7 % à 3,3 %.
                      • Seule l’Amérique du Nord et l’ex-URSS ont enregistré une augmentation brutale des migrations entre 1970 et 2000, la proportion étant passée de 15,9 % à 23,3 % en ce qui concerne l’Amérique du Nord et de 3,8 % à 16,8 % en ce qui concerne l’ex-URSS. Dans ce dernier cas cependant, cette augmentation s’explique davantage par le nouveau tracé des frontières que par des mouvements réels de populations.

                      Les populations de migrants internationaux restent concentrées dans un nombre de pays relativement modeste.

                      • 75 % de tous les migrants internationaux sont répartis sur seulement 12 % des pays à la surface du globe.8
                      Source OIM

                      Une autre page intéressante : http://www.iom.int/jahia/Jahia/lang/fr/pid/255

                      Où l’on voit que la France se situe au niveau de l’Arabie Saoudite au niveau du nombre de migrants internationaux accueillis (6,5 millions en 2005). Mais l’Arabie Saoudite de compte que 27 millions d’habitants ce qui fait un taux plus de deux fois plus élévé.

                      On notera que les 3 principaux pays d’émigrations ne sont pas situés en Afrique mais sont la Chine, l’Inde et les Philippines.
                       



                    • masuyer masuyer 26 juillet 2008 16:33

                      Et afin de continuer à alimenter le débat


                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 16:49

                       @ Masuyer

                      Lien très intéressant. Mais il est évident qu’un anthropologue n’a pas les mêmes priorités ni responsabilités qu’un politique. C’est sûr que si tous les immigrés Maliens illégaux de France sont virés, le Mali s’effondre vu le pognon qu’ils envoient là-bas... et le codéveloppement s’effondre aussi... et on a un rush de Maliens sur l’Europe. Dans une émission sur France-Inter, j’avais entendu que 3 mini-entreprises sur 5 créées au Mali grâce à l’aide au codéveloppement étaient viables après 2 ans. C’est beaucoup plus que la viabilité des micro-entreprises créées en France. Tout ça est très complexe.


                    • maxim maxim 26 juillet 2008 14:58

                      je ne parlerai pas de mes idées que les anciens connaissent ,mais néanmoins ,je trouve d’un goût discutable d’avoir choisi Vichy ..

                      ça va forcément être récupéré ....


                      • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 15:08

                         @ Maxim

                        Si ce n’était que d’un goût discutable... Mais imagine aussi l’appel d’air que ça va créer pour tous les altermondialistes et l’ultragauche ! Tout le monde va être aimanté par le symbole métonymique ! Succès garanti !


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 juillet 2008 15:47

                        • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 15:49

                           Un article sur cette conférence à Vichy dans La semaine de l’Allier. Décidément, il y a bien peu d’information et de communication sur ce sujet pourtant important...


                          • Olga Olga 26 juillet 2008 16:16




                            Vichy, c’est fini,
                            Et dire que c’était la ville
                            De mon premier amour,
                            Vichy, c’est fini,
                            Je ne crois pas
                            Que j’y retournerai un jour.

                            Olga, de Laval


                            • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 16:25

                               @ Olga

                              Peut-être, mais Hervé Vilard avait eu pour tuteur légal, puis pour ami, un très grand Résistant, Daniel Cordier...


                            • OGM=DRM 26 juillet 2008 16:30

                              Il est important de repondre quand on nous dit bonjour , sinon .... desproges l ’ avait prevu !!!!!

                              http://www.dailymotion.com/related/x68umc_obama-en-allemagne-par-le-daily-sho_fun/video/x5zr3_desproges-humilions-hitler_fun?from=rss


                              • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 16:38

                                 @ OGM=DRM

                                Dans la même veine desprogiennes, il y a aussi cette vidéo...


                              • OGM=DRM 26 juillet 2008 16:50

                                J ’ espere que Desproge n ’ etait pas voyant !

                                Bonjour ?  smiley


                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 11:56
                                > A Vichy, il va y avoir de l’eau dans le gaz...
                                par OGM=DRM
                                 
                                J ’ espere que Desproge n ’ etait pas voyant !

                                il était voyant et regardant ......

                                (IP:xxx.x8.186.55) le 26 juillet 2008 à 16H50

                              • Bulgroz 26 juillet 2008 17:19

                                L’avenir radieux des sociétés multiculturelles : "la france on s’en bat les couilles" chanté par les petits chanteurs de la France renouvellée :

                                http://absoluteracaille.wordpress.com/2007/09/22/lavenir-radieux-des-societes-multiculturelles/


                                • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 17:29

                                   @ Bulgroz

                                  Quel rapport entre la vidéo de ces tarés et le sujet de cet article ? J’ai déjà dit que j’étais pour l’expulsion des indésirables et inintégrables de ce genre (et d’autres : les islamistes naturalisés français ou non, par exemple). Mais le problème de l’immigration est assez grave et sérieux pour ne pas être traité à coups de vidéos provocatrices. T’es tellement bas du front que même quand tu t’adresses à un mec de gauche comme moi, qui ne fait pas dans l’angélisme au sujet de l’immigration africaine et musulmane, et qui n’insulte pas Sarkozy en le traitant de fasciste et de raciste, tu trouves le moyen d’être odieux. Pauvre type...


                                • Bulgroz 26 juillet 2008 17:58

                                  et voilà, les insultes reprennent, une habitude chez les gens dits de gauche.

                                  Ma vidéo vaut bien la votre qui recense par amalgame les "fascistes" de droite en détournant un texte d’un mec aujourd’hui décédé.

                                  Elégance, sens du dialogue et ouverture d’esprit, charmant Marsupilami.

                                  Je vous laisse avec vos amis Sisyphe et Masuyer, vous avez tant de choses à vous dire.


                                • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 18:05

                                   @ Bulgroz

                                  1) Je ne t’ai pas insulté.

                                  2) Les deux vidéos ne sont pas comparables. L’une est humoristique et pas l’autre.

                                  3) De toute façon il est impossible de dialoguer avec toi tant tu es agressif et haineux de tout ce qui n’est pas de droite. Figure-toi que j’ai des rapports courtois et amicaux avec pleins de mecs de droite sur Agoravox (comme Snoopy ou Cambronne). Il n’y a qu’avec toi que ça dégénère systématiquement tant tu es linéairement agressif et intolérant.

                                  4) T’as un commentaire à faire sur le sujet de l’article ?


                                • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 18:12

                                   @ Bulgroz

                                  Et vu que je suis pas sectaire, je t’offre cette vidéo hilarante des jeunes socialistes célébrant la victoire de Démagolène à la dernière élection présidentielle !

                                  Alors, heureux ?


                                • Gazi BORAT 26 juillet 2008 18:37

                                  @ Marsupilami

                                  Bonjour,

                                  comme philippe Reneve l’a souligné, le staff de conseillers autour de Nicolas Sarkozy puise sans relache dans l’Histoire de France pour en tirer des symboles propre à remplir le vide du discours de leur employeur.

                                  La période de la fin de la III° république puisde l’Etat Français fut largement mise à contribution : Léon Blum, Georges Mandel, Guy MÔquet, Les Glières.. La lourde symbolique que porte malgré elle la ville de Vichy n’a pu échapper à ces spécialistes..

                                  Le débat d’aujourd’hui en est peut-être l’explication : focaliser l’attention sur le lieu plus que sur l’évènement.

                                  Quant à cette question des flux migratoires, ils sont inévitables et tous les Schengen du monde n’y pourront rien. Nombreux sont les convertis à la fatalité des "lois du marché" et à la nécessité de la dérégulation...

                                  Concernant les flux migratoires, l’acceptation du phénomène comme fatalité semble plus difficile à  passer... il est vrai que l’épouvantail du miséreux du Tiers Monde est bien pratique pour canaliser les mécontentements de l’électorat vers la xénophobie et ses avatars modernes..

                                  Le "co-développement", hypothèse allèchante, est aussi fort pratique..  car tellement aisée à transformer en aide aux délocalisations..

                                  gAZi bORAt


                                • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 18:49

                                   @ Gazi Borat

                                  "La période de la fin de la III° république puisde l’Etat Français fut largement mise à contribution : Léon Blum, Georges Mandel, Guy MÔquet, Les Glières.. La lourde symbolique que porte malgré elle la ville de Vichy n’a pu échapper à ces spécialistes".

                                  Absolument, et cet article traite entre autre de l’amateurisme avec lequel le sarkozysme puise dans ces symboles qui tous finissent par être abandonnés après les avoir brandis comme de hochets. Si c’étaient de vrais spécialistes, ils sauraient un peu mieux utiliser et gérer cet espace symbolique. Or tout échoue systématiquement. Ces spécialistes sont des bras-cassés et je me demande si le silence médiatique assourdissant qui accompagne ce futur événement n’est pas dû au fait que les spindoctors sont un peu gênés aux entournures. Il est de ce point de vue intéressant de consulter l’agenda officiel de la ville de Vichy pour la période du 1 au 9 novembre... puis pour celle du 10 au 16 novembre !


                                • Gazi BORAT 26 juillet 2008 19:47

                                  @ Marsupilami

                                  Entièrement d’accord sur l’amateurisme des spin doctors mais peut-être sont-ils trop nombreux... Chacun y allant de son gadget..

                                  Il est vrai que Vichy en cette affaire fait un peu office de chiffon rouge.. cela fonctionnera-t-il comme un dérivatif au contenu des échanges qui s’y dérouleront ?

                                  gAZi bORAt


                                • Zalka Zalka 26 juillet 2008 17:23

                                  Bonjour Marsu,

                                  Bon article. A propos de la faute de goût, j’en rajoute une : avoir choisi Hortefeux. Bien que ni Sarko ni Hortefeux ne soient raciste, choisir un blond aux yeux bleu pour expulser des immigrés (même s’ils sont illégaux), cela peut paraître limite. Peut être est ce une méthode pour détourner la gauche d’une bonne critique en la laissant s’enfoncer dans une critique de forme et non de fond ?

                                  Sinon, pour info, je me souviens d’un article sur la mère d’Hortefeux, l’année dernière. Celle ci défendait son fiston contre les accusations de facisme, mais critiquait durement la politique de Sarkosy sur l’immigration et donc le choix de son fils de la mettre en oeuvre.


                                  • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 17:42

                                     @ Zalka

                                    Bah... Hortefeux n’est pas responsable de sa blondeur et de ses yeux bleus, et puis il y a quand même quelques berbères expulsables qui sont blonds au yeux bleus comme lui !


                                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 juillet 2008 18:11

                                    SALUT MARSU

                                    Un petit point : Bonne chère, bonne chair ou bonne chaire ? Ceci dit je necomprend pas le problême !

                                    Vichy est une ville de france avec une bonne capacité hotelière , point !

                                    Il faudrait selon vous rayer de la carte des lieux fréquentables toutes les villes de france où il se serait passé de vilaines affaires .

                                    Rayons donc Nantes et son édit , Loudun et ses possédés, Marseilles et ses matchs truqués, Metz et la rédition de Bazaine Mourmelon et son adjudant Chanal Boulogne avec Outreau et son affaire etc etc .Sans oublier Rouen où l’on brula notre dernière et unique pucelle !!!!

                                    De plus le Maréchal Pétain n’était ni fasciste ni raciste .( Un chouia antisémite comme les trois quart des français de l’époque ) Le gouvernement de vichy n’a été malheureusement qu’un régime de circonstance du à la défaite de 1940 . Laissons donc les habitants de Vichy en paix . Laissons les choses se faire à Vichy comme à Nantes, Poitiers ;Strasbourg .

                                    On est beaucoup moins regardant avec ce qui se passe à Berlin ou Nuremberg .

                                    Qu’enfin le PS fasse son congrés à Vichy afin qu’on n’en parle plus .

                                    Salut Marsu et fraternité .


                                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 18:22

                                       @ Cambronne

                                      Je suis d’accord avec toi, sauf que dire que le régime pétainiste n’était ni fasciste ni raciste, c’est pousser le bouchon un peu loin. N’empêche que pour faire cette nécessaire conférence sur l’immigration, il aurait peut-être mieux valu choisir un lieu moins chargé de symboles.

                                      "Il faudrait selon vous rayer de la carte des lieux fréquentables toutes les villes de france où il se serait passé de vilaines affaires".

                                      Nulle part je n’ai écrit ça. Je trouve parfaitement stupide et irrationnelle cette diabolisation de certains lieux juste parce qu’ils sont chargés d’une certaine mémoire. Tu remarqueras que le ton de mon article est tout-à-fait mesuré et nuancé.

                                      En passant, content de te relire, cher Grand Maréchal Merdique. Les mecs de droite pas cons et cultivés se font rares sur Agoravox, et c’est bien dommage.


                                    • Bulgroz 26 juillet 2008 18:22

                                      Sauf votre respect, Cambronne, une petite correction à cet excellent commentaire.

                                      Le 3/4 de la France ignorait ce qu’était un juif.
                                      Un 1/2 quart haissait les juifs
                                      Un 1/2 quart a pris fait et cause pour les juifs


                                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 18:29

                                       @ Bulgroz

                                      ... et contrairement aux âneries que raconte BHL dans L’Idéologie française, la majorité des Français était si peu antisémite que c’est l’un des rares pays d’Europe où les trois quarts de la communauté juive a survécu aux assauts du pétainisme et du nazisme.


                                    • Bulgroz 26 juillet 2008 18:30

                                      Il me fait rigoler le Marsupilami, il regrette les gens de droite sur Agoravox.

                                      Mais pourqui faire, bon dieu, pour se faire insulter ?

                                      A quoi bon discuter sérieusement ici, pour se faire lyncher ?

                                      Je vois pas de quoi se plaint Marsupilami, il a Sisyphe, Masuyer, Bonnet et plein d’autres avec qui il peut d’excellents échanges et alternativement taper sur Sarkozy et sur les interlocuteurs qui ont voté pour lui.

                                      Je crois voir le problème, Marsupilami regrette de ne plus pouvoir utilser son sac à insultes. J’ai eu mon lot aujourd’hui, voir plus haut.

                                      Pitié pour Marsupilami, de la viande fraîche sur Agoravox, vite qu’on puisse taper.


                                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 juillet 2008 18:33

                                      En tant que boulanger je connais le 4 quart , le  5 quart est au bureau d’ études  smiley


                                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 18:34

                                       @ Bulgroz

                                      Tu m’as insulté et je t’ai rendu la pareille au centuple... pour me marrer. Jamais des gens comme Snoopy, Piffard ou Cambronne ne m’ont insulté, jamais je ne les ai insultés et j’entretiens d’excellents rapports avec eux bien que n’étant pas de leur bord politique. Sois courtois et il se passera la même chose entre nous. Mais j’ai fort l’impression que tu es incapable de dialoguer avec des gens qui ne partagent pas tes opinions.


                                    • Gazi BORAT 26 juillet 2008 18:55

                                      @ CAMBRONNE

                                      "Vichy n’était ni raciste, ni fasciste"

                                      Bonjour maréchal,

                                      Dans votre propos, qu’est-ce exactement que "Vichy" ? Le maréchal Pétain ou l’équipe qu’il rassembla autour de lui ? Je reprend vos propos :

                                      • Un régime né des circonstances ?

                                      je ne peux que vous approuver sur ce point. Sur le reste, c’est autre chose.
                                      • Le caractère raciste du régime ?

                                      La loi sur le statut des Juifs, promulguée dès octobre 1940, difficile de ne pas la qualifier de raciste.

                                      http://www.amgot.org/statut.htm

                                      Le maréchal la signa. Par contre, il ne l’assuma jamais véritablement publiquement dans ses discours. Que les spécialistes me reprennent mais il me semble Q’UNE SEULE FOIS il en fit état dans une allocution en évoquant seulement une "règlementation des institutions. Le maréchal communiqua peu sur l’antisémitisme, préférant garder intacte son image de "bon pêre" se penchant sur les enfants de sa nation blessée.

                                      Le caractère fasciste du régime

                                      Vichy ne fut pas fasciste. Pétain veilla à empêcher toute formation d’un parti unique et s’opposa aussi à une organisation centralisée de prise en charge de la jeunesse. L’Eglise pesait son poids et tenait à garder ses prérogatives sur ce dernier point. D’autre part, un autre problème se posait, c’est qu’il y avait concurrence entre les aspirants au rôle de "führer" français entre les Darnand, Deat, Doriot, Bucard...

                                      Par contre, à partir de 1943, il est indéniable que le régime prit la voie d’un régime authentiquement fasciste et que la Milice de Darnand tendait à devenir à terme un embryon de parti unique. La Libération freina cette dynamique.

                                      gAZi bORAt

                                    • Bulgroz 26 juillet 2008 18:58

                                      "Tu m’as insulté et je t’ai rendu la pareille au centuple.. ;"

                                      Ah la dure loi du talion, pour 1, Marsupilami, l’arbitre des élégances, rend 100. Pas mal !!

                                      Mais au fait, elle est où mon insulte à l’échelle 1 ?


                                    • Bulgroz 26 juillet 2008 19:00

                                      Gazi Borat, l’antisémite officiel d’Agoravox puise dans la tragique histoire des juifs les éléments lui permettant de défendre la cause des musulmans et des islamistes.

                                      L’étoile jaune, l’holocauste, les pogroms, les déportations, la Shoah. les millions de morts.... sont autant d’arguments et de prétextes que Borat utilise pour stigmatiser ceux qu’il estime être des « islamophobes, des bas du front, des combattants de l’identité nationale.. » bref tous ceux qui pensent à juste titre que l’islam est un danger mondial.

                                      Bien pratique l’histoire des juifs pour défendre sa cause à Borat : « les arabomusulmans pas touche !!! »

                                      Borat devrait demander aux juifs s’ils l’autorisent à détourner leur histoire pour défende ceux là mêmes qui les haïssent. Dans sa demande officielle, Borat devra préciser qu’il est organiquement antisémite. C’est sa seule raison d’être sur Agoravox : défendre la chienlit islamiste.

                                      Ce serait plus honnête intellectuellement, mais cela intéresse t il Borat d’être honnête ?


                                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 19:01

                                       @ Bulgroz

                                      Tu peux continuer à troller ce fil, mais sache que je ne te répondrai plus. Pas de temps à perdre avec quelqu’un comme toi.


                                    • Gazi BORAT 26 juillet 2008 19:06

                                      @Bulgroz

                                      Vous avez bu ?

                                      Relisez ce que j’ai écrit.. j’ai du mal à saisir le lien avec votre commentaire.

                                      gAZi bORAt


                                    • Gazi BORAT 26 juillet 2008 19:15

                                      ERRATUM

                                      En place de :

                                      il me semble Q’UNE SEULE FOIS il en fit état dans une allocution en évoquant seulement une "règlementation des institutions.

                                      Corriger par :

                                      il me semble Q’UNE SEULE FOIS il en fit état dans une allocution en évoquant seulement une "règlementation des professions.

                                      Merci.

                                      gAZi bORAt


                                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 juillet 2008 19:16

                                      CHER MARSU

                                      On se fait rare parceque depuis quelques temps ce n’est pas drôle . Tu parles de gens modérés et cultivés !

                                      OK mais à gauche il font défaut aussi . J’aime bien discuter avec toi , Gazi et Mazuyer et quelques autres . Les réactions de beaucoup d’autres ne me font pas fuir mais me désolent et me pousssent à cultiver mon jardin .

                                      Le Furtif a dit des choses fort sensées sur ce fil et le Maréchal . Vichy et le Maréchal méritent beaucoup mieux que les anatémes qui leur sont lancés . Le manichéisme en histoire est une mauvaise manière d’aborder les événements .

                                      Je répète que sans la défaite tragique et Kolossalle de 1940 on n’aurait jamais eu à discuter du bien fondé de ce gouvernement de circonstance et de la mauvaise réputation de la ville de Vichy .

                                      Petain a sauvé la France en 1917 . C’est pour moi un fait . qui peut en dire autant ?

                                      De Gaulle a sauvé l’honneur de la france en 1940 . En 1962 il a été beaucoup moins performant .

                                      L’histoire n’est pas une science exacte .

                                      Salut et fraternité .


                                    • brieli67 27 juillet 2008 00:17

                                      des Hôtels des infrastructures ...... SVP M.l’enquêteur.

                                      le beurre et l’argent du beurre. ah les copains.

                                      de quoi je me plains.....   ancien des "Juniors Vichy" Ce qu’on s’emmerdait lors des stages


                                    • hihoha 27 juillet 2008 07:14

                                      Si les trois quart de la communauté juive de France ont survécu ce n’est pas parce que les Français étaient philosémites mais plutôt du fait de l’assimilation des juifs Français, de son histoire, et des réseaux de résistances juifs très bien organisés, lire à ce propos Lucien Lazare.

                                       Plus de 80.000 juifs vivant en France furent déportés vers les camps de la mort, la plupart d’origine étrangère.


                                    • Gazi BORAT 27 juillet 2008 12:10

                                      @ CAMBRONNE

                                      L’Histoire n’est pas une science exacte

                                      Je viens de lire une analyse étonnante sur Jacques Doriot dans l’autobiographie d’André Thirion "Révolutionnaires sans révolution".

                                      André Thirion, membre du groupe surréaliste, milita inlassablement pour maintenir le cercle d’André Breton dans l’orbite du Parti Communiste Français. Il finit par être exclu du Parti en 1931, l’année où André Aragon se convertissait au stalinisme.

                                      Thirion évoque le conflit en 1934, à la suite des émeutes de Février, entre Maurice Thorez et Jacques Doriot, alors puissant et actif maire communiste de St Denis. De cette querelle idéologique, Thorez sortit vainqueur, le Komintern l’ayant finalement soutenu curieusement tout en reconnaissant juste la ligne suivie par Doriot.

                                      Thirion estime que, si Thorez avait perdu le "match", Doriot devenu à terme dirigeant du parti mais moins docile que Thorez se serait probablement détaché de la tutelle de Moscou.

                                      Doriot se fit remarquer par la suite lors de la campagne de 39-40 où son comportement militaire fut exemplaire. Selon Thirion toujours, il aurait très bien pu être l’homme politique populaire qui fit défaut à De Gaulle le 18 juin 1940.

                                      L’histoire réelle on la connait : la dérive fasciste puis collaborationniste de Doriot, son engagement sur le front de l’Est où il partit comme pour rêgler ses comptes avec le Komintern puis la mort du Traître..

                                      Facile, de réécrire l’histoire ?

                                      La réalité n’est pas toujours si claire : il n’était pas évident, le 6 février 1934, que le colonel De La Rocques n’envoie pas ses troupes à l’assaut du Palais Bourbon.

                                      gAZi bORAt


                                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 juillet 2008 15:12

                                      MERCI GAZI

                                      Très interessant commentaire . Vous dites comme moi que l’histoire n’est pas une science exacte et en plus que la machine humaine fonctionne bizarement .

                                      Des événements comme ceux de la deuxième guerre ont amené des individus où on n’aurait jamais pensé les trouver .

                                      DARNANT en est un autre exemple . Le type même du héro qui fit la une de MATCH en 1940 . Avec une croix de guerre longue comme un jour sans pain .

                                      et Darland .

                                      J’ai visité SIGMARINGEN et lu CELINE : Ceci à propos de la fin des otages français que l’on appelait encore gouvernement français .

                                      Il faut être clair et ne traiter du gouvernement de Vichy que jusqu’en Novembre 1942 . Après ce gouvernement ne gouvernait plus rien du tout et les affaires se traitaient entre collabos de Paris CF DORIOT et les Allemands .

                                      Cordialement


                                    • Gazi BORAT 27 juillet 2008 16:22

                                      @ Cambronne

                                      Entièrement d’accord : il est absurde de parler du "Gouvernement de Vichy" après novembre 1942. Certains historiens emploient toutefois le terme de "Deuxième Vichy" pour qualifier cette période.

                                      Pour ma part, je considère Philippe Pétain comme plus proche de Franco que de Mussolini et Hitler. Il ne fut jamais dans son projet de créer un état fasciste à parti unique.

                                      Le rêve d’un parti unique fut totalement perdu pour la frange de l’extrème droite française qui était tentée par ce modèle en 1936. Le Colonel de la Rocque, qui disposait du mouvement le plus discipliné et le plus nombreux en effectifs demeura légaliste.

                                      Maurras restait figé dans une vision politique qui datait d’avant 14 et devenaity de plus en plus illisible dans ses textes publiés par l’Action Française.

                                      Quant aux jeunes dissidents de son mouvement qui avaient intégré l’irruption du fascisme sur la scène politique, ils se préparaient quasiment à la défaite et à l’inféodation future à l’une des deux puissances les plus dynamiques de l’Europe d’alors : l’Allemagne ou l’Italie.

                                      Ce qui les attendait et qu’inconsciemment ils attendaient ?

                                      Un rôle de gardes-chiourmes de leur peuple au profit d’une puissance étrangère....

                                      Le ralliement tout de même conséquent du prolétariat français au Front Populaire lui ayant ôté toute possibilité de voir émerger un parti de masse à base prolétarienne..

                                      Le fascisme français avait vécu...

                                      gAZi bORAt


                                    • barrere 27 juillet 2008 23:31

                                      tout à fait thierry........


                                    • Marsupilami Marsupilami 26 juillet 2008 18:55

                                       @ Furtif

                                      La mémoire de tous les Dijonnais est à jamais flétrie par le meurtre qui s’est produit dans cette ville. Je me morfonds dans la repentance mémorielle... Bon, c’est de l’humour noir, mais effectivement, qu’on foute la paix aux Vichyssois...


                                    • Gazi BORAT 26 juillet 2008 19:03

                                      @ Marsupilami

                                      Pour rester dans le mémoriel, Dijon est une ville célèbre pour un épisode particulièrement impressionnant de l’épuration : le lynchâge en 1944 du "commissaire Marsac" par la foule, qui finit par accrocher le cadavre du fonctionnaire de police aux grilles du Palais des Ducs après l’avoir promené dans toute la ville.

                                      L’arbre qui cache la forêt.. car l’épuration, quantitativement, ne fut pas exceptionnelle dans la ville malgré une activité résistante qui fut très forte aux portes de la ville, dans la vallée de l’Ouche et dans le Val Suzon..

                                      gAZi bORAt


                                    • Bulgroz 26 juillet 2008 19:03

                                      "qu’on foute la paix aux Vichyssois..."

                                      et aux moines du Mont Athos ?


                                    • Gazi BORAT 26 juillet 2008 19:09

                                      @ Bulgroz

                                      Je me souviens sur le sujet que vous évoquez avoir pris la défense desdits moines..

                                      Par islamophilie ? Par antisémitisme ?

                                      Un conseil : prenez un aspirine, faite une sieste, et revenez dans une heure..

                                      gAZi bORAt



                                      • Mourid 26 juillet 2008 19:54

                                        cette histoire est hallucinante, il faut absoument engager une action citiyenne pour interdire cette conférence à vichy, cité de la honte. si les gens de vichy ne réagissent pas en demandant  l’interdiction de cette réunion tenue par les racistes comme hortfeux nous devons nous rassembler pour montrer à cette ville notre ferme volonté. plus que toujours, la vigilance s’impose, cette réunion de racistes  ne peut pas se tenir dans cette ville de la honte qui a assasiné tant d’innocents.

                                        Merci à l’auteur de nous avoir tenus informés’


                                        • geko 26 juillet 2008 20:16

                                          Bon article Marsupilami

                                          Vous avez cependant oublié un point important sur Vichy : L’histoire de L’oréal intimement liée à celle de la ville sans qui la cité thermale n’aurait certainement jamais connu l’essor qu’elle a eu par le passé.


                                          • pyralene 26 juillet 2008 22:21

                                            maréchal hortefeux......à Vichy,pour faire passer la pastille....


                                          • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 14:58

                                             @ Geko

                                            Les liens entre le fondateur de L’Oréal, fondateur de la Cagoule et le régime vichyste étaient notoires et François Mitterrand, qui fut vichyste avant de basculer dans la Résistance comme de très nombreux Français, a d’ailleurs été salarié de L’Oréal. Voir sur ce sujet cet article de Meyssan, qu’il faut bien entendu prendre avec des pincettes...

                                            Si je n’en n’ai pas parlé c’est que ça n’avait pas de rapport direct avec le sujet de cet article.


                                          • Boscaca 26 juillet 2008 22:49

                                            Pourriez vous me donnez la définition d’une démocratie histoire que vous rendiez compte par vous même que la France n’en ai plus une !
                                            (Evitez de parler du droit vote c’est hors sujet puisque présent dans quasiment toutes les dictatures.)


                                            • Marc Bruxman 27 juillet 2008 01:06

                                              Bravo pour l’article, très bien écrit ! Et qui critique le Sarkozysme sans pour une fois tomber dans l’excés.

                                              Pour Vichy c’est vrai que moi meme ca me fesait toujours bizarre d’acheter un produit estampillé Vichy. Je sais que c’est stupide, mais ce nom est chargé d’un truc tellement négatif qu’il aurait peut être fallu renommer la ville.

                                              La singularité de Vichy c’est aussi sa petite taille. Peu de choses s’y sont passées après la guerre qui ont permis de lui associer autre chose que la politique infame du maréchal Putain. Si le gouvernement provisoire s’était installé à Lyon je pense que la ville aurait été suffisamment importante pour que rapidement ce soit l’image de la ville qui prenne le dessus par rapport aux événements passés. La le problème c’est que comme beaucoup de monde je n’ai jamais mis les pieds à Vichy et que la premiére chose qui remonte à mon cerveau lorsque l’on prenonce le nom c’est cet infecte gouvernement.

                                              Pour Sarkozy et la Hortefeux team, oui c’est un grand manque de tact que d’avoir organisé la conf à Vichy. Mais bon on va dire que le tact n’est pas la qualité premiére de Sarko !



                                              • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 14:44

                                                 @ Max Bruxmann

                                                Certes, la petite taille de Vichy a sans doute entre autre permis d’en faire un bouc émissaire de la Collaboration. J’imagine aussi que De Gaulle ne devait pas être mécontent de pouvoir ainsi réaliser à bon compte un peu d’unité nationale sur le dos d’une ville honnie, alors qu’il s’était refusé à condamner à mort le Maréchal pour traîtrise...


                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2008 07:38

                                                 On en parlerait plus si après la guerre ils avaient changé le nom de la ville de Vichy en l’ appelant Beurk-plage ....


                                                • chmoll chmoll 27 juillet 2008 09:13

                                                  N’empêche... Choisir Vichy pour organiser une conférence internationale sur un tel sujet est soit une provocation (peu probable, quoique...) soit une lourde erreur symbolique dont l’omniprésident metteur-de-pieds-dans-le-plat est somme toute coutumier (rappelez-vous entre autre l’affaire Guy Môquet, le choix du plateau des Glières en guise de Solutré sarkozyen ou la mémoire d’enfant de la Shoah que chaque écolier devait se trimballer... toutes erreurs symboliques qui se sont dégonflées puis ont disparu de la scène médiatique !).

                                                  là j’me d’mande si l’sarko a la capacité d’appreciation du drame de cette periode vichyste

                                                  il est temps de saisir la cour de justice, et de dégrader l’gus sur la place public


                                                  • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 14:38

                                                     @ Calmos

                                                    Quel est le rapport entre ton commentaire et le sujet de cet article ? Aucun. C’est du pur trollage inepte et injurieux.


                                                  • pyralene 27 juillet 2008 17:37

                                                    bah !...laissez tomber calmos est le connard de service,une sorte d’idiot du village sarkogland......qui gerbe ses propos réac et fascisant....une pauvre âme corrompue et affligeante....


                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2008 09:42

                                                    D’ ailleurs je suggère de rompre nos relations diplomatiques avec les Teutons , les Autrichiens , les Bassets , les King-Charles , les Dobermann , les Teckels , les Cockers , les Espagnols-Bretons , les Boxeurs , les Mouledogues , les Chichiouaoua , les Bâtards , les Bâtôt , les Saint-Bernards , les Fox-Terriers , les Fox-Merriers , les Fox -Luniers , les Fox-Martiens , les Fox-Saturniers , les Fox-trotteurs , les Fox-Algonquins , les Fox-Hound , les Twentieh Century Fox , les Foxtermann , les Fox-chow-chow , le Fox-dalmachien , le Fox-sans-abri appelé Fox-caniche ,

                                                    Je signale par ailleurs , malgré aucun traité de paix disponible que la guerre appelée de Cent-Ans est terminée depuis quelques jours , et comme disoit un célèbre diseur de paroles " et c ’ est tant mieux "


                                                    • zanyzab 27 juillet 2008 11:37

                                                      J’ai grandi à Vichy. Fille et petite-fille de résistants, ce n’était pas toujours facile.

                                                      Car s’il est vrai que le choix de Vichy comme capitale du pétainisme a été motivé par le modernisme de ses infrastructures téléphoniques, la proximité de liaisons ferroviaires ou la simple capcité d’hébergement, il n’en reste pas moins que les vichyssois ont quand même très largement profité de cette installation. De belles fortunes ont été édifiées par les propriétaires d’hôtels... Sur lesquelles vivent bien trois ou quatre générations. Chic pour eux ? Mais au prix de quelles compromissions de leur Pappy ?

                                                      Allez faire un tour à l’office du tourisme de Vichy, et demandez où se trouvait le commissariat aux affaires juives ; la villa de la Milice ; ou, plus drôle, la résidence de Pétain. Les hôtesses d’accueil ne savent pas. Pas plus que leur Pappy ne savait quoi que ce soit de la politique menée par Pétain. Rions un peu, l’office de tourisme - syndicat d’initatives se trouvait, la dernière fois où j’ai visité cette belle station thermale, au rez-de-chaussée de l’hôtel du Parc.

                                                      Alors, quand on me dit que vichyssois et vichystes, ce n’est vraiment pas la même chose, qu’il convient de "réhabiliter" cette ville tellement innocente, en y organisant une conférence sur les politiques européennes d’immigration, c’est une pastille un peu lourde à avaler. Pas grave, Vichy soigne les problèmes gastro. Désolée d’être trash, mais le soin phare reste la douche intestinale. Dans l’ordre du symbole, c’est chantant, non ?


                                                      • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 14:37

                                                         @ zanyzab

                                                        Je comprends ta réaction. Il ne fait évidemment aucun doute que nombre de Vichyssois se sont enrichis grâce à la présence du régime pétainiste dans leur ville et que quelques grandes fortunes vichyssoises actuelles soient celles de profiteurs de guerre, si ce n’est de Collabos purs et simples. Cela ne veut pas dire que c’est le cas de tous les Vichyssois, surtout ceux qui ont été Résistants ou ceux, juifs, qui ont été exterminés.

                                                        Bordeaux et Nantes, par exemple, doivent leur richesse au commerce des esclaves. Cela ne fait pas de tous les Bordelais et des Nantais des esclavagistes ou des descendants d’esclavagistes !


                                                      • claude claude 27 juillet 2008 22:35

                                                        bonsoir,

                                                        vichy n’a eu le tort que d’être une des plus grandes villes d’eau à la fin des années 30.

                                                        c’était une ville qui s’était développée dès la fin du XIX° siècles, et les hôtels y étaient nombreux, ainsi que les salles de spectacle et elle disposait d’un casino. elle avait donc une grande capacité d’accueil et cela rapidement.

                                                        elle était tout à fait appropriée pour reccevoir un gouvernement et ses administrations.

                                                        mais cela aurait très bien pu être la bourboule ou évian, si elles avaient été mieux équipées...

                                                        les vichyssois ont subit cette invasion gouvernementale sans qu’on leur demande leur avis.

                                                        plus de 60 ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre, et à part le racourci malheureux fait par certains, vichy est peut-être choisie car c’est une ville qui pour éviter de végéter, s’est tounée vers le tourisme, le sport et l’organisation d’évènements.

                                                        il faut éviter la psychologie de comptoir en essayer d’analyser les faits et geste du petit nicolas et de son blondinet de service ! c’est faire insulte aux personnes qui vivent et travaillent à vichy, et qui désirent développre leur ville dynamique , comme tant d’autres en france


                                                      • claude claude 27 juillet 2008 22:59
                                                        • que quelques grandes fortunes vichyssoises actuelles soient celles de profiteurs de guerre, si ce n’est de Collabos purs et simples.
                                                        ce ne sont pas les vichyssois qui se sont enrichis, mais les membres du gouvernement laval. vichy etait une ville admistrative. et le marché noir n’y était pas plus important que partout ailleurs. et il y avait peu de biens juifs à spolier.

                                                        pagesperso-orange.fr/carteret/Histoire%20Vichy.htm
                                                        • " (...)Le choix de Vichy est surtout dû à ses capacités hôtelières (14.000 chambres) et à son Hôtel des postes tout neuf de 1935 (centrale téléphonique ultra moderne). L’absence de population ouvrière et la proximité de Châteldon (20 km) où réside Pierre Laval, propriétaire du château et des sources depuis 1932, sont des explications supplémentaires souvent invoquées. Enfin l’existence du Casino de 1.500 places et le nœud ferroviaire de Saint-Germain au centre de la France ont beaucoup joué sur le moment où Laval voulait faire venir et réunir les parlementaires (alors aux 4 coins du pays) pour modifier le régime.

                                                          Pensant n’y faire qu’une courte halte, Pétain accepte Vichy au lieu de Lyon en zone libre, à cause de son animosité personnelle envers son maire, Edouard Herriot.

                                                          Les vichyssois ont donc subi l’installation de l’Etat français sur leur commune, sans rien avoir demandé, du fait de considérations purement logistiques ! Le magnifique parc hôtelier est rendu complètement saccagé en 1945 après 4 années d’occupation des ministères et des ambassades.(...)

                                                        la richesse de vichy s’est faite à partir du XIX° siècle quand celle-ci est devenue une ville de villiégiature fréquentée par napoléon III, ce jusqu’à la fin des années 30. après l’interruption de la guerre, vichy est redevenue une ville d’eau sélect et haut de gamme...

                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 08:49

                                                        ce fil aura permis d’ inventer le comble de l’ ostracisme  :


                                                        le racisme envers une ville d’ eaux s’ appelle l’ ostracisme ....


                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2008 12:02

                                                        On a sur ce site un très grand résistant , à l’ heure je vous cause il élève des dindons .

                                                        Il glougloute un peu , se dandine , les gens disent de lui qu’ il se galine assez pour son âge . De sa basse-cour il essaie de fréquenter les écrivains , mais son inutile combat l’ emmène vers de chimériques machines qu’ il essaie de faire voler . Il est colère parce qu’il arrive pas à décoller . Il a pourtant réussi à faire flotter un sous-marin dans une bouteille d’ eau de Vichy .



                                                        Rocla ( Haddock ) dont l’ arrière ancêtre a combattu vers Saint Gétorisque au péril de sa vie .


                                                        • Gazi BORAT 27 juillet 2008 12:15

                                                          Hi, Captain

                                                          Pour vos problèmes hépatiques, la meilleures des sources :
                                                           

                                                          Un nom pareil, ça ne s’invente pas.... mais la marque fut déposée bien avant l’arrivée du Maréchal à l’Hotel du Parc..

                                                          gAZi bORAt

                                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2008 12:24

                                                          A l’ eau Gazi  ?


                                                          Tout simplement géniales ces photos anciennes des murs peints . Une mine pour les comme nous , un peu nostagiques du passé ( sans jeu de maux )


                                                          J’ ai cliqué sur suivant dans ce site desmurspeints , il y en a de super .


                                                          A l’ eau Gazi  ? pourquoi tu tousses ?


                                                        • Gazi BORAT 27 juillet 2008 12:25

                                                          Apparemment, Vichy a actuellement la cote.

                                                          Un indicateur sûr : la cote des boutons d’uniformes..

                                                          http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://histoire-collection.com/images/bouton%2520FR%2520POLICE%2520VICHY%25202.jpg&imgrefurl=http://www.histoire-collection.com/catalog_300.html&h=133&w=134&sz=7&hl=fr&start=15&um=1&tbnid=BfIt0l5l0qyl6M :&tbnh=91&tbnw=92&prev=/images%3Fq%3Dvichy-etat%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN

                                                          On peut y voir que le "Police, Etat Français-Vichy" en aluminium, se négocie 15 euros l’unité !

                                                          Quant au modèle "Garde personnelle du Maréchal", inutile de compter en acquérir, ils ne sont même pas en vente !

                                                          gAZi bORAt


                                                        • Gazi BORAT 27 juillet 2008 12:31

                                                          Hi, Cap’tain !

                                                          Il existe d’autres sites tout aussi fabuleux de recueil de clichés des derniers murs peints, dont l’un réalisé par un Anglais incroyablement productif..

                                                          Je me souviens d’un magnifique et gigantesque "Courvoisier" dans le port de Cherbourg, avec la sihouette de l’Empereur et le slogan :

                                                          • "The Brandy of Napoleon"

                                                          gAZi bORAt

                                                        • Gazi BORAT 27 juillet 2008 15:09

                                                          Je viens de me faire sauvagement "moinsser" sur mes deux derniers commentaires sur les murs peints, cela m’incite à continuer sur le sujet, le trafic internet étant fluide cet après midi, je peux donc me laisser aller..

                                                          @ MARSUPILAMI
                                                          @RENEVE

                                                          J’ai vu longtemps à Dijon de magnifiques murs peints.

                                                          • "Van Houten" : place Grangier
                                                          • "Mandarin-apéritif" autour des Halles
                                                          • "Crême Eclipse" autour des Halles (le plus beau)
                                                          • "Byrrh-Vin tonique" sur un immeuble isolé, à côté du "foyer des jeunes travailleurs" et dont la vue annonçait l’arrivée en gare de Dijon-ville, lorsque l’on venait du Sud..
                                                          Existent-ils encore ?

                                                          Plus en rapport avec notre sujet : Longtemps aussi a subsisté, sur le mur d’un hôtel particulier de la rue Jeannin, un graffiti :
                                                          • "Vive Bucard !" à la gloire d’un leader de parti fasciste...
                                                          Et pour revenir à Philippe Pétain et Nicolas Sarkozy : les deux personnages ont en commun un indéniable côté "faux-cul".

                                                          Nicolas Sarkozy, qui sans complexe fait voisiner compassion envers le peuple et affichage "jet set". Appel à l’effort et aux valeurs d’austérité et ostentation "bling-bling". Visite au Pape et divorces à répétition..

                                                          Le Maréchal, dans ce genre, n’était pas mal non plus. Notamment au niveau de la morale "Travail Famille Patrie" et surtout sur cette question de la famille. Son régime fut, comme on le sait, extrèmement moraliste.

                                                          Son commissariat à la Famille( dont firent partie Alexis Carrel et une certaine Françoise Dolto si chère à Christine Bouttin) édita une affiche représentant une élégante du plus pur style "Années folles", avec la légende :
                                                          • "La femme coquette et sans enfants n’a pas sa place dans la société, c’est une INUTILE !"
                                                          Sa réforme sur le divorce rendait dans les faits celui-ci inaccessible.. sauf à attendre au moins six ans de procédures... La propagande officielle (v + haut L’Oeil de Vichy, documentaire de Chabrol) était doloriste jusqu’à la nausée et n’était que fustigation de "L’Esprit de jouissance" opposé à "l’esprit de sacrifice".

                                                          Un peu comme un Nicolas Sarkozy fustigeant "l’héritage de 68" tout en démontrant, par l’affichage de sa vie personnelle, qu’il met en pratique le célèbre :
                                                          •  "Jouissons sans entrave"
                                                          Philippe Pétain, lui aussi, assumait sans soucis particuliers les contradictions entre sa morale officielle et sa vie privée. De Gaulle, qui en fut proche dans ses jeunes années dit de lui en 1941 :
                                                          • "La famille... Pfff.... C’est un vieux libertin !"
                                                          Curieusement, De Gaulle correspondait plus à l’image que le maréchal essayait de construire pour lui-même :
                                                          • Officier issu de famille maurassienne, bon pêre de famille, bon époux, nourri de Barrès...
                                                          Bon pêre de famille ? On lui prête un bon nombre d’enfants illégitimes... Philippe Omer Petain ne se maria que fort tard, religieusement. La date fait objet de controverse :Mars 1941 ou janvier 1943 ?

                                                          L’Eglise de France est plutôt pudique sur cette question. Celle-ci était d’importance : mariée civilement juste avant la guerre avec une divorcée, il n’aurait pu, en cas de décès être inhumé religieusement. Plutôt gênant.

                                                          Le précédant mariage de la Maréchale fit donc l’objet d’une procédure tout ce qu’il y a de plus catholique d’annulation et la cérémonie de l’union se déroula "dans la plus stricte intimité.

                                                          Le reste n’est que bruit de couloirs. De dactylos pourchassées dans l’Hotel du Parc...

                                                          Arno Breker, le célèbre sculpteur officiel du Troisième Reich, voulut, par véritable francophilie, faire don au maréchal d’un de ces athlètes monumentaux qu’il produisait à la chaine.

                                                          Le Maréchal répondit, en le remerciant, à cet ancien élève de Mayol :
                                                          • "J’aurais préféré une grâce antique"
                                                          Grâce à quoi la ville de Vichy a évité un monument des plus encombrant. Dans tous les sens du terme.. car, lorsqu’en 1941 fut organisée une exposition de l’oeuvre de ce Michel ange rhénan, Sacha Guitry fit la réflexion suivante :
                                                          • "Encore heureux qu’ils ne sont pas en érection, on ne pourrait plus circuler !"
                                                          Pour ceux que ce genre de fantaisies intéressent, un excellent ouvrage vient de paraitre :
                                                          gAZi bORAt



                                                        • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 15:32

                                                           @ Gazi Borat

                                                          Ces murs peints ont disparu. Dijon est une ville bourgeoise et propre sur elle ! Mais il y en a de nouveaux, à regarder ici. Lire aussi ce texte sur la Résistance et la Collaboration en Bourgogne.


                                                        • Gazi BORAT 27 juillet 2008 16:10

                                                          @ MARSUPILAMI

                                                          Au secours !

                                                          Où donc est passé le buste de Garibaldi ? Je ne le vois pas sur cette photo du mur à dominante rouge...

                                                          Les enfants et petits-enfants des volontaires garibaldiens qui sauvèrent Dijon en 1871 venaient chaque année y déposer une berge.. Où vont-ils aller maintenant ?

                                                          gAZi bORAt


                                                        • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 16:15

                                                           @ Gazi Borat

                                                          Le buste de Garibaldi est toujours à sa place mais sur la photo il est masqué par le feuillage de l’arbre de droite.


                                                        • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 16:41

                                                           @ Gazi Borat

                                                          J’ai retrouvé une photo du buste de Garibalti devant son mur peint en trompe-l’œil sur cet excellent site.


                                                        • Gazi BORAT 27 juillet 2008 16:42

                                                          @ Marsupilami

                                                          Merci pour le lien sur la résistance en Côte d’Or...

                                                          J’ai visité le site de Lantilly avec mon pêre quand j’étais môme... Il m’avais montré un endroit en me disant que l’herbe était plus verte à cet emplacement (c’était visible) parce que quelqu’un avait été enterré là...

                                                          Lors du grand quadrillage, il échappa à l’encerclement et se réfugia, avec trois autres collègues, dans un maquis ... FTP (il était FFI) des Laumes (la région d’Alesia, quel mythe !) où il resta quelque temps.

                                                          Il rejoignit peu avant la Libération de Dijon le maquis FFI d’Is sur Tille qui lui, était remarquablement équipé et auquel avait été affectés des instructeurs SAS.

                                                          Comme tous les anciens combattants, il garda jusqu’à sa mort des liens avec ses anciens camarades. Les Ftp étaient pour beaucoups de véritables "stals" mais quand j’étais mômes, c’était ceux que je trouvais les plus "marrants".

                                                          L’histoire de la répression du maquis de Lantilly est effroyable : des types avaient été cloués aux arbres.. Avaient participé à la répression des auxiliaires russes, qui combattaient dans les bois à cheval et qui étaient casernés à Plombières. La population les craignaient particulièrement et les familles interdisaient aux jeunes filles de s’approcher de l’espèce de no man’s lansd qui s’étendait là à l’époque et où se trouve maintenant le Lac Kir..

                                                          La résistance en Côte d’Or a été particulièrement active, c’est la raison pour laquelle je suis toujours étonné que, contrairement à d’autres régions plus calmes, l’épuration n’ait pas été (hormis l’affaire du commissaire Marsac) des plus violentes..

                                                          gAZi bORAt


                                                        • Gazi BORAT 27 juillet 2008 16:59

                                                          A propos de "Vichy" et de Nicolas Sarkozy.

                                                          In : "Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France", contribution de Jean Marie Guillon à l’article "Vichy", page 190. Editions AGONE.

                                                          Citation :

                                                          Nicolas Sarkozy a eu raiuson de répeter tout au long de sa campagne que tous les Français n’ont pas été pétainistes et que l’on a abusé de la France "de" Vichy. Il est vrai que la France se trouvait avant tout "sous" l’occupant (le vrai maître) et "sosus" Vichy, et, de plus nettement "contre" les deux. Il est aussi vrai que, depuis le retour de Laval en avril 1942, la légitimité du régime était si faible que le pétainisme entra dans une crise dont il ne se relèvrea pas et dont témoignèrent les protestations épiscopales contre les rafles de Juifs étrangers.

                                                          Les spectaculaires manifestations antivychiste du 14 juillet 1942 en zone sud furent un signe de ce rejet que bien d’autres signes confirment.

                                                          Si Nicolas Sarkozy insiste sur la responsabilité de Vichy dans la livraison de Juifs aux Nazis, c’est pour mieux condamner la repentance à laquelle s’est livrée Jacques Chirac en 1995 en reconnaissant celle de la France dans ce crime. La ligne Sarkozy renoue avec la position gaullienne (et mitterrandienne) qui s’y refusait. Mais, en répétant que la France n’était pas responsable du génocide (ce qui est vrai), il exonère à bon compte de leur responsabilité tous ceux qui en ont été les complices et qui n’étaient, ni des agents de la Gestapo, ni des miliciens (la police de Vichy est cependant condamnée une fois, à Caen, le 09 mars 2007)

                                                          A force de marteler que la France n’était pas pétainiste, Nicolas Sarkozy donne l’impression de vouloir escamoter l’Etat Français, comme si cet épisode gênait, et de revenir à un Vichy qui n’aurait été qu’une parenthèse dans l’histoire "glorieuse" du pays, soit une version de l’Histoireque les recherches ont depuis longtemps rendue obsolète.

                                                          Fin de citation.

                                                          gAZi bORAt


                                                        • morice morice 27 juillet 2008 12:07

                                                           par Marsupilami (IP:xxx.x6.141.16) le 26 juillet 2008 à 18H34 

                                                           
                                                           @ Bulgroz 

                                                          Tu m’as insulté et je t’ai rendu la pareille au centuple... pour me marrer. Jamais des gens comme Snoopy, Piffard ou Cambronne ne m’ont insulté, jamais je ne les ai insultés et j’entretiens d’excellents rapports avec eux bien que n’étant pas de leur bord politique. Sois courtois et il se passera la même chose entre nous. Mais j’ai fort l’impression que tu es incapable de dialoguer avec des gens qui ne partagent pas tes opinions.

                                                          ah, vous avez le droit, VOUS, de répondre pareil....

                                                          • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 14:31

                                                             @ Morice

                                                            Quel est le rapport entre ton commentaire et le sujet de cet article ? Il n’y en a aucun. Non seulement tu trolles tes propres fils de discussion, mais en plus il faut que tu trolles ceux des autres. Incorrigible.


                                                          • JPL 27 juillet 2008 13:11

                                                            à l’auteur

                                                            Parce que j’en ai assez de voir MM Wauquiez et Hortefeux se présenter comme auvergnats ce qu’ils ne sont pas :

                                                            M Wauquiez est né à Lyon, il a passé son enfance à Paris ou il a fait toutes ses études.
                                                            C’est plus tard en tant qu’énarque proche du pouvori qu’il a été parachuté et élu en Auvergne. Hormis ce passé récent en Auvergne qui implique un pied à terre au Puy, il a toujours habité à Paris hormis un séjour en Egypte en tant que diplomate débutant.

                                                            M Hortefeux est né à Neuilly où son père était banquier. Il y a grandi (et c’est ainsi qu’il est devenu un ami intime de M Sarkozy, qui lui aussi a grandi à Neuilly). Après le secondaire à Neuily il a fait ses études à Paris. Il a toujours habité en région parisienne.


                                                            • Marsupilami Marsupilami 27 juillet 2008 14:29

                                                               @ JPL

                                                              Merci pour ces précisions mais...

                                                              Laurent Wauquiez est bien né à Lyon, mais ses attaches familiales se trouvent en Auvergne ; Brice Hortefeux est bien né à Neuilly, mais par sa mère il a des attaches familiales auvergnates. Moi-même je ne suis pas né en France et n’y ai pas vécu pendant la plupart de mon enfance et de mon adolescence, mais mes attaches familiales sont bourguignonnes, je vis en Bourgogne et ça ne me dérange pas si on dit de moi que je suis Bourguignon, même si je ne fais pas partie de "ces imbéciles heureux qui sont nés quelque part"... Bref on peut se sentir ou non appartenir à une région sans y être né.



                                                            • JPL 27 juillet 2008 14:38

                                                              à l’auteur

                                                              je conçois bien qu’ils y ont des racines familiales et - au-delà - je conçois très bien que quelqu’un qui n’est pas né en Auvergne (ou ailleurs) et qui n’y a pas d’attaches familiales (mais par exemple d’un autre pays) mais qui y vit depuis des années puisse se déclarer auvergnat (ce que je ne peux faire à ce titre bien qu’y étant né etc. parce que vivant actuellement à Paris).

                                                              En revanche que ces politiciens qui sont nés ailleurs, ont toujours vécu ailleurs et continuent de vivre à Paris (quand on est politicien et ministre on vit à Paris pour l’essentiel de son temps, il ne faut pas raconter d’histoire) et sont des bourgeois parisiens, s’affichent auvergnats pour se donner un air peuple et terroir et se faire élire ici ou là, là ça finit par m’agacer.

                                                              Je sais bien qu’on en trouve dans tous les partis (des Lang qui va de circonscription en circonscription, etc.) mais ces deux faux-culs là me gonflent.


                                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2008 14:59

                                                              Dans son livre : Pour en finir avec Vichy 2. Les racines du mal Henri Amouroux retrace les liens qui unissent et ensuite séparent les 2 hommes.

                                                              La première rencontre de Pétain et De Gaulle date de 1912. Le jeune sous-lieutenant est invité chez le colonel Halna du Frenay. Pétain commandant du 33ème RI s’y trouvait. Apparemment, les 2 hommes "fraternisent" si l’on peut dire sachant qu’il s’agit d’un très jeune officier et d’un vieux officier presque en bout de carrière. A sa sortie de Saint Cyr, De Gaulle qui aurait pu choisir une place plus convoitée, demande à rejoindre le 33ème RI et y est affecté. Pétain va être une espèce de parrain qui va superviser la montée en puissance de De Gaulle. C’est lui qui le fait entrer à l’école de guerre en 1927. Pour un jeune capitaine, l’appui du "vainqueur de Verdun" est un appui de poids.

                                                              Mais, pendant quelques temps, en 1925, le capitaine De Gaulle rédige, à la demande du maréchal un livre qui étudie l’évolution de l’armée française depuis l’époque de la Révolution, jusqu’en 1918. Livre qui devait s’appeller : le soldat. Mais, qui ensuite doit présenter les idées de modernisations de Pétain. Ces idées sont de développer la mécanisation. De Gaulle met beaucoup de lui dans ce travail. Pour de Gaulle, il s’agit d’un livre de De Gaulle qui va être préfacé par Pétain. Il semblerait que Pétain considère que c’est son livre, ses idées, mises en formes par de Gaulle. De là nait un différent qui va durer jusqu’en 1938. En 1938, De Gaulle fait paraitre : "La France et son armée" qui reprend de nombreux passages du soldat.

                                                              De 1925 à 1938, il existe une corrspondance entre ces 2 hommes ou chacun défend son pôint de vue et qui d’amis assez proches vont devenir des ennemis.

                                                              de le Ouaibe ...


                                                              • Gazi BORAT 27 juillet 2008 15:16

                                                                @ Haddock

                                                                C’est véridique, les deux hommes se sont cotoyés de très près et ont effectivement correspondu.
                                                                Curieusement, De Gaulle correspondait plus au profil "Officier de droite traditionnel" que Philippe Pétain.. y compris sur le plan de la morale (v. commentaire + haut) Ce qui ne l’empêcha pas de participer à un gouvernement comprenant des ministres communistes..

                                                                gAZi bORAt


                                                              • Gazi BORAT 28 juillet 2008 07:35

                                                                @ Le Furtif

                                                                La critique de Rivette sur le film de Pontecorvo aurait pu sommeiller dans les archives de l’histoire du cinéma.... mais le film de Schindler a radicalement changé la donne.

                                                                J’ai vu les deux et préfère nettement celui de Pontecorvo a tout point de vue. Alors que Rivette ne reproche qu’un travelling au film "Kapo" et que sa morale intransigeante suscita l’unanimité en son temps, le film de Spielberg ne vit s’élever aucune critique aussi radicale... alors qu’ils n’est qu’une suite de travelling "abjects" selon les critères rivettiens...

                                                                Regardez Kapo et faites-vous votre propre jugement..

                                                                gAZi bORAt


                                                              • Gazi BORAT 28 juillet 2008 17:55

                                                                @ Le Furtif

                                                                Je n’ai malheureusement pas vu le "rendez-vous de la mort joyeuse" mais je garde un très bon souvenir du suivant qu’il réalisa : "La femme aux bottes rouges". Excellent, mais à mon sens trop marqué encore de l’esthétisme de Juan Bunuel...

                                                                Pour en revenir (j’y tiens ! ) à cet "ignoble" travelling de Kapo, cette critique a eu un effet considérable car je connais nombre de gens qui ne sont pas allés voir le film de Pontecorvo à cause d’elle.

                                                                Serge Daney, qui connut une certaine notoriété comme critique de Libé, reconnut avoir reçu la vocation de la critique cinématographique en lisant la critique de Rivette. Dans une de ses dernières interviews il avouait n’avoir toujours vu pas vu le film...

                                                                Je n’ai malheureusment pas la réponse à votre question, votre quête restera encore pour longtemps inassouvie.. Mais l’important, n’est-ce pas de chercher plus que de trouver ?

                                                                Lorsque l’on trouve, on est trop souvent déçu...

                                                                gAZi bORAt


                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2008 15:29

                                                                Gazi ,

                                                                Je l’ ai lu tout ça ,

                                                                Très souvent les meilleurs amis deviennent les meilleurs ennemis .

                                                                Perso je conclue ceci , c ’est que finalement De Gaulle , sans Hitler on n’ en aurait peut-être pas entendu parler , et Pétain si en 1914 avait eu 84 ans ( âge qu’ il avait en 1940 ) l’ histoire serait sans doute celle qu’ on connait ..

                                                                A quoi ça tient tout ça ?

                                                                Doit y avoir une fatalité quelque part .

                                                                On pourrait imaginer un De Gaulle né en 1856 et Pétain en 1890 ....


                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2008 20:47

                                                                  Lire l’ histoire serait PAS celle que l’ on connaît ...


                                                                • Gazi BORAT 28 juillet 2008 10:38

                                                                  @ Haddock

                                                                   

                                                                  Hi, Cap’tain !

                                                                   

                                                                  Si l’eau de Vichy ne sied pas à votre foie délicat, essayez donc ceci :

                                                                   

                                                                   

                                                                   

                                                                  Et si, décidément, tout cela ne passe pas, il ne reste plus qu’à essayer l’apéritif Matho !

                                                                   

                                                                  Ecoutons d’abord le jingle :

                                                                   

                                                                   

                                                                  Pour la petite histoire, le nom de l’apéritif « Matho » aurait été composé à partir des initiales de MAUrice THOrez , l’homme politique bien connu..

                                                                   

                                                                  gAZi bORAt

                                                                   


                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 18:04

                                                                  Allo Gazi ?

                                                                  Super croustillante cette histoire du don de cette vigne à Pétain .

                                                                  Mais d’ où sortez-vous toute cette omniscience   ?

                                                                  Question de l’ Almanach Vermot à l’ Encyclopédie Borat ...


                                                                • Gazi BORAT 28 juillet 2008 18:46

                                                                  @ Haddock

                                                                  • Mais d’ où sortez-vous toute cette omniscience ?
                                                                  Je suis un ancien alcoolique !

                                                                  (Chuuuuuttt !)

                                                                  gAZi bORAt

                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 28 juillet 2008 21:34

                                                                  OK ,

                                                                  Je commence l’ entrainement ,

                                                                  Nestor , un verre à Gazi

                                                                  un  pour moi ...

                                                                  Au fait , le titre va bien , il va pas y avoir de l’ eau dans le Gaz---I


                                                                • alberto alberto 27 juillet 2008 21:51

                                                                  @ Marsu, Gazi, Cambronne, Furtif and C°...

                                                                  Je suis en train de lire un bouquin dont je n’ai pas encore fini la lecture, mais qui de mon point de vue, vaut le détour :" Le choix de la défaite" par Lacoix-Riz chez Armand Colin : avis aux amateurs d’Histoire !

                                                                  Mais certains l’ont peut-être dajà lu : ça remet en cause pas mal de trucs dont les anciens qui ont vécu cette période se doutaient confusément, dont mon père (94 ans aux prunes) qui saute de joie en lisant ce bouquin :"qu’est ce que je te disais, je savais bien qu’on étaient trahis de tous les côtés !"

                                                                  ... !

                                                                  Bonne lecture, et bien à vous.


                                                                  • Gazi BORAT 28 juillet 2008 07:22

                                                                    @ alberto

                                                                    Je ne l’ai malheureusement pas lu mais j’avais beaucoup apprécié son autre ouvrage sur l’attitude du patronat français durant l’occupation.

                                                                    Il y apparait que ce que nous jugeons en termes de trahison s’appelle dans d’autre système de morale : nécessaire adaptation de la stratégie de l’entreprise aux changements de contextes socio-politiques. Le seul péché capital, en ces milieux, est de faire perdre de l’argent aux actionnaires.

                                                                    Je suis assez d’accord avec le propos général d’Annie Lacroix Riz. Le patronat français espérait beaucoup du fascisme pour liquider les acquis des grêves de 1936 et de celles qui suivirent. De plus, le réarmement allemand fut une aubaine pour beaucoup d’entreprises françaises qui utilisèrent toutes les ficelles possibles pour tirer leur part du gâteau en contournant les interdictions mises en place par le gouvernement français.

                                                                    Le pacifisme de la mouvance fascisante de l’extrème-droite française, étonnant pour une culture politique plutôt portée vers la violence et l’action, le financement de sociétés comme la Synarchie, qui préparaient une société dirigée par des conseils d’ingénieurs et de techniciens, un peu sur le modèle du "Plan de qautre ans" de Goering où l’on ne savait plus qui, de l’Etat ou des grands trusts, donnaient des ordres à l’autre..

                                                                    Les analyses d’Annie Lacroix Riz sont effrayantes car elles accréditent toutes les craintes sur le pouvoir des marchands de canon mais, lorsque l’on admet que l’argent est le nerf de la guerre.... il suffit de regarder d’où vient l’argent..

                                                                    gAZi bORAt


                                                                  • alberto alberto 28 juillet 2008 12:03

                                                                    Gazi : merci pour ce commentaire.

                                                                    Ce qui m’inquiète, c’est que ces faits soient parfaitement ignorés du plus grand nombre, et que par ailleurs, ce sont aujourd’hui les néocons d’outre-atlantique qui règlent la polka des marchands de canons...

                                                                    Bien à toi.


                                                                  • Gazi BORAT 28 juillet 2008 12:42

                                                                    @ ALBERTO

                                                                    Speciale dedicace :

                                                                    Le discours du général Eisenhower sur le lobby militaro industriel..

                                                                    gAZi bORAt


                                                                  • alberto alberto 28 juillet 2008 13:33

                                                                    Oui, Gazi, je connaissais ce discours : il avait du nez le le grand Ike !

                                                                    Bien à toi.


                                                                  • posteriori 4 août 2008 11:30

                                                                    Ca ne va pas assez loin !

                                                                    Je propose qu’on les etouffe pendant le voyage du retour en charter ! Ha, on me dit a l’oreillette qu’on le fait déja.

                                                                    Bon alors qu’on éradique leurs gamins à coup de voiture de police ! Attendez , oui à l’oreillette on me confirme que cette méthode est deja pratiquée.

                                                                    Avec Ssssarko le FN a toujours un train de retard ! 


                                                                    • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 28 août 2008 11:26

                                                                      Parler du « sinistre opéra vichyste« , quelle faute de goût !

                                                                      Considérer Vichy comme une « ville peuplée de fantômes », quelle faute de goût !

                                                                      Bien sur, l’auteur de cet article, qui n’a pas volontairement jeté l’amalgame sur ma ville : Vichy, a estimé qu’il était mal venue d’avoir choisi cette sympathique station thermale comme Siège du Sommet de l’Intégration des 3 e 4 novembre prochains…

                                                                      En effet, j’estime que c’est une chance pour Vichy ! L’amalgame pourra, à mon sens, être définitivement banni du langage français…

                                                                      Beaucoup devraient le savoir, mais, il y a, comme

                                                                      - il n’y a jamais eu de « Vichystes », les habitants de Vichy étant des Vichyssois,

                                                                      - le terme « République française » ayant été banni par le Maréchal Philippe Pétain lorsque les pleins pouvoirs lui furent accordés en juillet 1940, il convient de parler, dans ce cas précis, de l’« Etat français », vocable officiel pour désigner la France,

                                                                      - le nom « Vichyste », étant, bien qu’accepté par les dictionnaires français, le terme inexact adapté pour désigner les partisans de la Collaboration entre le Gouvernement français du Maréchal Philippe Pétain et le Régime nazi, il convient de parler uniquement de « Pétainistes » ou de « maréchalistes ».

                                                                      D’ailleurs, les lecteurs de cet article, mais également son auteur, s‘apercevront, s‘ils s‘intéressent à l’Histoire de la IIè Guerre Mondiale,

                                                                      - qu’on a jamais parlé des « Londristes » pour désigner les partisans du Général de Gaulle appelés, à l’époque : « Gaullistes »,

                                                                      - qu’on n’a jamais parlé du « Londrisme » pour disserter sur le « Gaullisme »,

                                                                      - qu’on n’a jamais parlé du « Gouvernement de Londres » pour disserter sur le Gouvernement de la France Libre, en exil à Londres !

                                                                      De plus, beaucoup de personnes, habituées à cette facilité de langage, rendent une ville et sa population responsable des crimes commis au nom de la Collaboration, au prétexte que Vichy fut la Capitale de l’Etat français, donc de la Collaboration avec l’Allemagne nazie !

                                                                      Il convient de signaler que Pierre-Victor Léger, à l’époque : Maire de Vichy, a profité de son mandat pour travailler dans la Résistance !

                                                                      De plus, jamais le drapeau nazi ne flotta sur Vichy, la seule ville de France à refuser cet « honneur », ce, grâce à Pierre-Victor Léger et grâce à un officier allemand anti-nazi amoureux de cette ville !

                                                                      Puis, l’Hôtel de Ville de Vichy fut la seule Mairie à refuser de recevoir les officiels collaborationnistes, le Maréchal Pétain et les ministres de son Gouvernement : jamais le livre d’or de la Ville ne fut signé par ces traîtres !

                                                                      Alors, alors, il est urgent, mais vraiment urgent, que ces personnes cessent définitivement cet amalgame récurent pratiqué au nom de la Mémoire !!!!

                                                                      Mais, pour cela, il faudrait 1°)
                                                                      - Qu’elles lisent mes articles : « Lettre ouverte à Antoine de Gaudemar, Editorialiste à ‘’Libération’’ »(1),

                                                                      le précise « Le Petit Larousse illustré » ou tout autre dictionnaire de langue française, une énorme différence entre :

                                                                      « de », qui est une préposition servant à marquer l’origine (ex : « Je suis de Vichy », « Je reviens de Paris »),

                                                                      « à », qui est préposition utilisée pour exprimer un rapport de tendance (ex : « aller à Paris », « le Gouvernement Pétain installé à Vichy »…), de situation (ex : « être à la campagne », de provenance (ex : « boire à une source »).

                                                                      Donc, comme vous le constaterez, tout est affaire de sémantique…

                                                                      De ce fait, et j’espère que les lecteurs de ce papier voudront le comprendre aisément :

                                                                      - Il n’y a jamais eu de « Gouvernement de Vichy »,

                                                                      - il y a eu un Gouvernement collaborationniste installé à Vichy,
                                                                      « La Ville de Vichy ne doit pas servir de bouc émissaire lors des commémorations de la Shoah »

                                                                      -------------

                                                                      (1)

                                                                      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=11943

                                                                      (2) 

                                                                      (3) 

                                                                      (4)

                                                                      http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion0729.asp http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=18845http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=4959(2), et « Vichy, Capitale de l’Intégration européenne »(3)
                                                                      2°) - Qu’elles se penchent sérieusement sur la Proposition de Loi de Gérard Charasse, Député de l’Allier, « visant à substituer dans les communications publiques invoquant la période de l’État français, aux références à la ville de Vichy, l’appellation "dictature de Pétain" »(4).


                                                                      • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 28 août 2008 18:49

                                                                        Histoire d’alimenter le débat sur cet excellent article, le problème c’est que beaucoup n’osent pas prononcer le nom du Maréchal Pétain, préférant s’en prendre à la Ville de Vichy, la sinistrant durablement...

                                                                        Comme vous allez le constater ci-dessous, le problème date depuis longtemps...

                                                                        ******************************************************* ****************************************

                                                                        Alors que tout le Territoire français venait d’être libéré de l’occupation nazie, des hommes politiques, qu’on ne pourrait guère soupçonner de collaboration avec l’ennemi, ainsi qu’avec le Régime de l’Etat Français, s’en émurent en ces termes(1) :

                                                                        « Vichy n’est pas le siège d’un gouvernement traître à la Patrie, mais la ‘’Reine des Villes d’Eaux’’ »
                                                                        « Le Conseil Municipal de VICHY, réuni en session ordinaire le 20 novembre 1944,

                                                                        - observant que la Radiodiffusion Nationale et la Presse continuent d’user des termes ‘’Le Gouvernement de Vichy’’, ‘’La Politique de Vichy’’ pour désigner l’ex-gouvernement Pétain-Laval et la politique qu’il a suivie,

                                                                        - Emu de constater que le nom de VICHY est ainsi dénigré en l’associant à un régime condamné par l’ensemble de la population française.
                                                                        Proteste avec énergie contre ce discrédit immérité infligé à notre ville et à ses habitants.

                                                                        - VICHY s’est vue imposer la résidence du Gouvernement de l’Ex-Etat Français et a dû subir sa présence et celle de nombreux fonctionnaires civils et militaires souvent avides de places, d’avancement et de prébendes.

                                                                        - VICHY a vécu pendant quatre ans sous un régime policier où s’est manifesté sans retenue le zèle de fonctionnaires traîtres à leurs Pays, la cruauté des miliciens de DARNAND et des hommes de la Gestapo.

                                                                        - VICHY, devenue malgré elle capitale provisoire de notre Pays, ne s’est jamais laissé griser par ce titre et a su conserver, au milieu des malheurs de la FRANCE, sa dignité et son honneur.

                                                                        - VICHY a eu, elle aussi, ses prisonniers, ses déportés, ses héros, ses martyrs. La liste en est imposante.
                                                                        Les Vichyssois n’ont donc point failli à leur devoir et ils ne méritent pas d’être déshonorés par l’abus qui est fait du nom de leur Ville et de celui de ses habitants.

                                                                        - VICHY, par l’efficacité de ses eaux, le résultat de ses cures, par l’ampleur de son organisation thermale, par la valeur artistique de ses spectacles et de ses concerts2, par sa réputation d’accueillante hospitalité s’est classée au premier rang des stations thermales du monde. Elle est et veut demeurer "La Reine des Villes d’Eaux".

                                                                        - VICHY veut continuer cette mission de messagère de la FRANCE, elle veut continuer à faire connaître et aimer notre Pays car elle en est toujours digne.
                                                                        Les habitants de notre Ville n’ont cessé d’affirmer leurs sentiments républicains et patriotiques. Ils ont, à maintes reprises, proclamé leur dévouement au Général de GAULLE. Ils ont manifesté l’admiration et la reconnaissance qu’ils éprouvent à l’égard de notre magnifique jeunesse qui s’est battue dans tout le Pays et continue à refouler l’ennemi hors de nos frontières. Ils savent tout ce qu’ils doivent à nos fidèles alliés Anglais, Russes, Américains.

                                                                        - Mais, en retour, ils réclament pour eux compréhension et justice.

                                                                        - Ils ne veulent plus que leur nom soit associé à la politique néfaste qui a été conçue et réalisée à l’intérieur des murs de leur Ville malgré eux et contre eux.

                                                                        - Ils demandent qu’un effort soit fait par tous ceux qui écrivent dans la Presse ou parlent à la Radio pour que cesse cet état de choses qui ne porte pas seulement préjudice à la réputation de leur Ville, mais aussi à l’intérêt bien compris de la FRANCE toute entière.
                                                                        Au moment où les pays voisins se préparent à équiper leurs stations thermales avant d’entreprendre la propagande qui attirera chez eux baigneurs et touristes, la Municipalité de VICHY demande à toutes les Autorités Françaises de lui apporter leur appui dans la campagne qu’elle entreprend pour effacer définitivement la souillure répandue sur la Ville par quatre années d’un régime détesté, de l’aider à redonner à "la Reine des Villes d’eaux", honneur de notre Pays, un rayonnement conforme aux intérêts du thermalisme Français. ».

                                                                        (1) - La copie fidèle de cet « Appel en faveur de VICHY » m’a été remise, par Monsieur Gérard Charasse, Député de l’Allier, lors de son Colloque, « Vichy : une mémoire à construire », qu’il a organisé, le 22 juin 2000, à l’Assemblée Nationale.


                                                                        • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 28 août 2008 19:01

                                                                          Et pour alimenter encore plus ce débat, voici le Résumé du compte-rendu mettant en avant le dialogue entre Gérard Charasse et Serge Klarsfeld


                                                                          Compte rendu. Mission d’information sur les questions mémorielles. Mardi 13 mai 2008, Séance de 16 heures 30. Compte rendu n° 4
                                                                          Présidence de Bernard Accoyer Président, puis de Catherine Coutelle Vice-présidente,
                                                                          – Audition de M. Serge Klarsfeld, écrivain, historien, président de l’Association des fils et filles de déportés juifs de France et Vice-président de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, et de son épouse, Béate Klarsfeld 2
                                                                          – Audition de M. Denis Tillinac, écrivain et journaliste 8
                                                                          La mission d’information sur les questions mémorielles a procédé à l’audition de M. Serge Klarsfeld, écrivain, historien, président de l’association des fils et filles de déportés juifs de France et vice-président de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, accompagné de Mme Beate Klarsfeld, son épouse.


                                                                          [...]

                                                                          Mme Arlette Grosskost  : Je salue également M. et Mme Klarsfeld.

                                                                          Ma question est d’autant plus facile à poser que je suis Alsacienne et fille de déporté. Les élus alsaciens et mosellans sont de plus en plus souvent interpellés par les enfants des « Malgré-nous » qui veulent se faire reconnaître comme pupilles de la nation. Qu’en pensez-vous ?

                                                                          Mme George Pau-Langevin  : Je salue l’immense travail accompli par M. et Mme Klarsfeld, en particulier, les procédures mises en œuvre à l’encontre de Paul Touvier et de Maurice Papon. En outre j’ai beaucoup apprécié, lorsque j’étais à la Mairie de Paris, la présence de Mme Klarsfeld à la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage.
                                                                          Comment faire en sorte que l’ensemble de la Nation s’approprie la singularité de chaque mémoire ?

                                                                          M. Gérard Charasse : Je salue également le remarquable travail de M. et Mme Klarsfeld.
                                                                          En tant que député de Vichy, je suis toujours un peu choqué que l’on évoque le régime de l’État français et le gouvernement de la Collaboration sous les termes « régime de Vichy, police de Vichy, gouvernement de Vichy. » Une bonne pédagogie implique l’utilisation de termes idoines. Les Vichyssois n’ayant jamais demandé que le gouvernement de Pétain et de la Collaboration s’installe dans leur ville, je souhaiterais que l’on utilise les formules : « gouvernement de l’État français », « police de Bousquet », « gouvernement de Laval », « dictature de Pétain ». Je rappelle par ailleurs que le 10 juillet 1940, 80 parlementaires accomplissaient à Vichy le deuxième acte de résistance après l’appel du 18-Juin – c’est en effet le 11 juillet 1940 que Pétain a tué la République en publiant trois décrets-lois lui conférant les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Il serait temps d’appeler un chat un chat et une dictature une dictature.

                                                                          M. Serge Klarsfeld  : Je comprends l’état d’esprit des Vichyssois mais les faits géographiques sont têtus : n’a-t-on pas jadis parlé du Roi de Bourges…

                                                                          M. Gérard Charasse  : Ce n’est pas la même chose.

                                                                          M. Serge Klarsfeld  : …ou du camp de Pithiviers ? Certes, la formulation « sous l’autorité de fait dite gouvernement de l’État français » est utilisée de même que celle de « gouvernement de l’État français » mais elles ne sont pas satisfaisantes compte tenu de leur ambiguïté polysémique.
                                                                          Je souhaiterais vous donner deux exemples qui témoignent de la schizophrénie qui régnait à Vichy il y a seulement quelques années. En 1992, nous avons déposé illégalement une plaque sur la façade de l’Hôtel du Parc mentionnant qu’ici avait été décidée la grande rafle des Juifs considérés comme apatrides dans la zone libre mais saluant également les Français qui, à cette occasion, ont contribué à freiner la coopération policière de Vichy – je reprends spontanément le mot, vous le constatez – avec la Gestapo. A cette occasion, j’ai dit au maire que Vichy avait tout intérêt à assumer son passé.

                                                                          M. Gérard Charasse : Voilà !


                                                                          M. Serge Klarsfeld  : Mais tel n’a pas été le cas. Vichy aurait pu par exemple organiser des colloques sur cette période.

                                                                          M. Gérard Charasse  : Voilà !

                                                                          M. Serge Klarsfeld  : Tel n’a pas été le cas non plus. Il a également fallu attendre 1990 pour qu’une plaque commémorant le souvenir des 80 parlementaires ayant refusé les pleins pouvoirs à Pétain soit apposée. C’est très long ! En l’état, je vois mal comment rattraper tout ce temps perdu. Vichy, qui a été choisie en raison de ses nombreux hôtels et de son très grand central téléphonique, restera comme étant la capitale géographique de la Collaboration. J’ajoute que le deuxième sous-sol de La Poste recelait jusqu’à il y a peu une armoire contenant l’ensemble des télégrammes chiffrés reçus par ce gouvernement. Elle se trouve maintenant aux Archives nationales mais, vous le voyez, Vichy a trop longtemps fermé la porte de l’armoire et celle du passé alors qu’il fallait les ouvrir largement. Sans doute la ville a-t-elle manqué d’un maire…

                                                                          M. Gérard Charasse : Je souhaite d’autant plus que l’on ouvre ces portes et que la vérité soit faite qu’il ne s’agit plus tant de condamner ces faits infâmes que d’essayer de les comprendre afin qu’ils ne se reproduisent plus. Je continuerai ce combat. A cette fin, j’ai déposé une proposition de loi visant à ce que l’on évoque désormais la « dictature de Pétain » plutôt que le « régime de Vichy ».

                                                                          M. Serge Klarsfeld : Essayez d’organiser un colloque sur les raisons du choix de la ville de Vichy par le gouvernement d’alors.

                                                                          M. Gérard Charasse : Je l’ai déjà fait.

                                                                          [...]

                                                                          Ceci n’était qu’un résumé de ce compte-rendu du 13 mai 2008, qui avait lieu à l’Assemblée Nationale... Vous pourrez trouver son texte complet en allant sur ce lien :
                                                                          http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-miqm/07-08/c0708004.asp#P2_65


                                                                        • JPL 2 mai 2009 23:17

                                                                          J’avais en juillet dernier posté quelques commentaires, dont deux (dialogue avec l’auteur) sur un sujet accessoire mais pas tant que cela. Tout cela a curieusement été effacé par les administrateurs du site. Curieuse censure quand on voit qu’ils ont laissé les éructations agrémentés d’insultes d’un connard à la Calmos ou d’autres.

                                                                          Donc je reposte.

                                                                          J’en ai assez de voir MM Wauquiez et Hortefeux se présenter comme auvergnats ce qu’ils ne sont pas :

                                                                          M Wauquiez est né à Lyon, il a passé son enfance à Paris ou il a fait toutes ses études.
                                                                          C’est plus tard en tant qu’énarque proche du pouvoir qu’il a été parachuté UMP et élu en Auvergne. Hormis ce passé récent en Auvergne, qui implique donc au passage d’avoir un pied à terre au Puy, il a toujours habité à Paris hormis un séjour en Egypte en tant que diplomate débutant...

                                                                          M Hortefeux est né à Neuilly où son père était banquier. Il y a grandi (et c’est ainsi qu’il est devenu un ami intime de M Sarkozy, qui lui aussi a grandi à Neuilly). Après le secondaire à Neuily il a fait ses études à Paris. Il a toujours habité en région parisienne et, pour l’essentiel, à Neuilly.

                                                                          Je conçois bien qu’ils y ont des racines familiales et - au-delà - je conçois très bien que quelqu’un qui n’est pas né en Auvergne (ou ailleurs) et qui n’y a pas d’attaches familiales (mais par exemple d’un autre pays) mais qui y vit depuis des années puisse se déclarer auvergnat (ce que je ne peux faire à ce titre bien qu’y étant né etc. parce que vivant actuellement à Paris).

                                                                          En revanche que ces politiciens qui sont nés ailleurs, ont toujours vécu ailleurs et continuent de vivre à Paris (quand on est politicien et ministre on vit à Paris pour l’essentiel de son temps, il ne faut pas raconter d’histoire) et sont des grands bourgeois parisiens et rien d’autre, s’affichent auvergnats pour se donner un air peuple et terroir et se faire élire ici ou là, là ça finit par m’agacer.

                                                                          Je sais bien qu’on en trouve dans tous les partis (des Lang qui va de circonscription en circonscription, etc.) mais ces deux faux-culs là me gonflent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès