• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comme une lettre à « La Poste » ?

Comme une lettre à « La Poste » ?

L’entreprise nationale file-t-elle un mauvais coton, abandonnant son statut de service public, pour devenir une entreprise qui se doit d’être rentable, à n’importe quel prix ?

Ce n’est pas anodin, car ce serait oublier que La Poste est, avec ses 236 930 employés, la 2ème entreprise de France. lien

C’est à Jean Paul Bailly, son président, que le gouvernement à confié sa transformation en société anonyme en 2010, puis l’ouverture au capital en 2011.

Bien sur le gouvernement affirme n’avoir fait que respecter l’ouverture à la concurrence voulue par l’Union Européenne, ce qui reste à prouver.

En effet, Christian Estrosi a tort lorsqu’il affirme que le changement de statut de la poste est une « obligation européenne » : ce n’est pas une obligation, mais une décision politique et industrielle prise par le Gouvernement et la direction de la Poste. lien

Pour la petite histoire, c’est par un subtil et habile processus que « la Poste » est devenue ce qu’elle est.

Nous sommes bien loin de l’époque, au 17ème siècle, où le port était payé par le destinataire, et où cette vieille institution était dirigée par un « surintendant général des postes ». lien

En 1987, Gérard Longuet, son ministre, introduit par décret la concurrence dans le domaine des cabines téléphoniques, de la télévision par câble, des services téléphoniques et du radiotéléphone.

Puis en avril 1989, le socialiste Hubert Prévot, ancien secrétaire confédéral de la CFDT remet un pré-rapport à Paul Quilès, affirmant : « un service public à vocation industrielle et commerciale ne peut ignorer les lois du marché ». lien

Au mois d’août suivant, il produit son rapport définitif, lequel propose de séparer la Poste et France Télécom, ouvrant la porte à la modification du statut des 435 000 agents PTT.

Le 15 décembre 1997 la commission européenne adopte la directive 97/67/CE qui a ouvert le marché postal à l’Union Européenne, mais ça ne concernait que le courrier de plus de 500 grammes. lien

Puis le 10 juin 2002, la directive postale 2002/39/CE, ouvre le marché postal à la concurrence pour le courrier de plus de 100 gr (dont le prix est supérieur à 3 fois le tarif public) et, à partir du 1 janvier 2006, pour le courrier de plus de 50 gr (dont le prix est supérieur à 2 fois ½ le tarif public) et enfin, la directive a prévu au 1 janvier 2009 l’achèvement du marché intérieur des services postaux. lien

Cette vieille institution créée sous Louis XI est enfin devenue une S.A. (société anonyme) le 1 mars 2010, et en 2012 ce sera l’ouverture totale du marché pour les états membres ayant eu recours à la période de transition, donc pour la France, à moins que l’élection française ne mette en place une femme ou un homme courageux qui dise NON à cette logique de rentabilité. lien

On se souvient qu’en 2008, le PS (et d’autres) refusait cette privatisation, mais qu’en dira Hollande en 2012  ? lien

En tout cas, dans toute l’Europe, les mêmes causes produisent les mêmes effets, et de l’Italie, à l’Allemagne, en passant par la Belgique, l’Angleterre, et d’autres, on réduit les effectifs à tour de bras. lien

Et puis les Banques sont monté au créneau, évoquant le danger d’atteinte à la concurrence crée par la nouvelle Banque Postale (lien) obtenant la fin du monopole sur le livret A. lien

« Le Post » à lancé un sondage pour connaitre le sentiment des citoyens sur ces changements.

A la question « une directive sur la libéralisation des postes en Europe a été adoptée par le parlement européen. Bientôt des entreprises privées dans le secteur. Qu’en pensez-vous ? »

Aux dernières nouvelles ils seraient 57% à penser que «  la commission européenne pratique une politique de destruction des emplois par une privatisation sur le secteur public, sans aucune possibilité de s’y opposer  », 28,6% à affirmer que « la déréglementation sera synonyme de hausse de prix  », et seulement 14,3% à estimer que « les monopoles doivent disparaitre au profit du secteur privé pour optimiser la qualité  ». lien

Même si Attac est monté au créneau (lien), même si 2,3 millions de français ont signé des pétitions, (lien) réclamant un référendum, et que des députés s’indignent (lien), en haut lieu, l’avis du citoyen compte peu, et la décision fut prise : la Poste serait privatisée, provoquant la détresse de nombreuses communes.

La petite ville de Bernac-Debat, ou celle d’Orly et tant d’autres, en subissent les effets. lien

En effet, pour arriver a ses fins, Jean Paul Bailly a incité les directeurs régionaux d’agence de postes à fermer régulièrement les petites agences, poussant les communes à accepter de gérer ce lieu, leur octroyant une aide limitée, qui ne permette pas d’ouvrir tous les jours, et qui assure ainsi une rentabilité à l’entreprise.

En même temps, Bailly a responsabilisé les directeurs d’agence en leur disant : vous n’êtes plus receveurs, dirigeant une agence postale, mais vous êtes devenus les patrons d’une micro entreprise, et vous êtes tenus à une obligation de résultats, comme tout chef d’entreprise : en cas de résultats, vous en récolterez les fruits.

On le voit, la mission de service public, n,’est plus à l’ordre du jour, puisque Bailly est préoccupé par le seul souci de la rentabilité et ce n’est pas étonnant que La Poste affiche un résultat positif net de 789 millions d’euros. lien

Mais la réduction des effectifs, rabotés en 2010 de 11 700 agents, aggravant fatalement le chômage, la précarité, plombent la croissance, puisque que le postier, privé de revenus, consomme fatalement moins. lien

Et que se passera-t-il le jour probable ou Bailly décidera de ne plus verser cette contribution aux petites villes et villages ?

La mairie aura un choix cruel : fermer la poste, ou payer à sa place.

Mais un service public a-t-il mission d’être rentable ?

Une école, une prison, un hôpital, une gendarmerie se doivent-ils d’être rentables ?

Aurons-nous un jour un commissariat poussé au rendement, qui va verbaliser à tous vents pour pouvoir payer le salaire de ces « aubergines » ?

On connait les suicides à France Telecom, (lien) mais rares sont ceux qui entendent parler des suicides à « la Poste ».

En effet, devant le stress imposé aux employés de la Poste, ils sont de plus en plus nombreux à perdre les pédales, la santé, voire la vie.

2 suicides en 8 jours, c’est la réalité d’aujourd’hui, les disparus ayant clairement dénoncé leur souffrance au travail, et, comble de dérision, l’ont fait par courrier. lien

La Poste rendrait-elle ses employés timbrés ?

A l’instar de Corinne Py, postière c.d.i en Isère depuis 16 ans qui, prenant une « année sabbatique », pour retrouver une maman qui vivait au Québec et qu’elle avait perdu de vue depuis l’enfance, dut retourner précipitamment en France, se retrouvant à la rue, sans droits sociaux, sans revenus, sans emploi, et ceci depuis bientôt 3 mois, toutes ses tentatives de réintégration anticipée ayant échoué à ce jour.

La psychiatre Brigitte Font le Bert reçoit des employés de la poste et dit entendre dans ses consultations « souffrance et travail  » des mots identiques à ceux qu’évoquent les employés de France Télécom, et on peut l’écouter sur l’antenne de France télévision. vidéo

Comme l’écrit Laura Raim dans les colonnes de «  l’Expansion », la Poste est victime du syndrome « France Telecom » : le syndicat des médecins de la poste, y évoque : « un épuisement physique ou psychique et une très forte augmentation des accidents de travail  ». lien

Depuis le 18 octobre, une vingtaine de facteurs indignés ont installé des tentes devant la direction départementale de La Poste, à Grenoble.

Ils contestent « une logique ultra libérale, où les réductions des coûts et les suppressions d’emplois sont l’alpha et l’oméga de toute politique  ». lien

Jean Paul Bailly, qui se fait un champion du dialogue social, joue les autistes, et se déclare choqué de telles accusations.

Mais qui est donc Jean Paul Bailly  ?

Ce polytechnicien chiraquien, diplômé du MIT de Cambridge, accumule les casquettes et aura passé toute sa carrière dans le service public. lien

Ancien PDG de la RATP, il se retrouve propulsé à « La Poste » pour mettre en place les choix gouvernementaux.

Hélas pour lui, fin 2010, âgé de 64 ans, il ne pouvait plus postuler à ce poste sans enfreindre la loi, ayant bientôt atteint l’âge de la retraite.

C’était sans compter sur la volonté de l’autocrate présidentiel qui ira jusqu’à promulguer un décret, pour permettre le renouvellement de son mandat. lien

Et le cumul des mandats ne lui fait pas peur : Lors du conseil des ministres du 27 octobre 2010, il a été nommé membre du CESE (conseil économique, social et environnemental), (lien) mais il est aussi administrateur aux CNP assurances, (lien) , président du conseil de surveillance de la Banque Postale Asset Management, membre du comité de nomination rémunération, du conseil d’administration de l’institut d’étude politique d’Aix en Provence, du comité pour l’éthique, l’environnement, et le développement durable de GDF Suez, administrateur du groupe Accord, de Sopassure, d’Edenred, de Xelian, SF12, Poste Immo, Sofipost, Géopost, président de l’association « entreprise & personnel  ». lien

Comme on le voit, le chômage ne frappe pas tous les français de la même façon.

Car comme dit mon vieil ami africain : « une pirogue n’est jamais trop grande pour chavirer ».

Merci à Corinne Py pour sa collaboration et son témoignage.

L’image illustrant l’article provient de « sudptt69.over-glob.com »


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 21 octobre 2011 10:27

    Il reste encore 14,3% d’irréductible qui ne doivent pas être des utilisateurs mais plutôt des crétins qui pensent toujours que la qualité est dans la privatisation.
    Certains produits sont difficilement accessible autrement que par commande et envoie à domicile. Malheureusement vous n’avez pas toujours le choix du transporteur qui va vous livrer le produit, c’est l’entreprise auquel vous faite appel qui a choisi son partenaire et qui va vous l’imposer.

    J’ai un colis en ce moment qui aurait pu me parvenir depuis 48 h avec le service de la poste. Mais manque de bol c’est ADREXO qui doit livrer ( je me venge, ils n’arrêtent pas de ne pas comprendre ce qui se passe, que s’aurait dû etc...). A part l’amabilité du personnel, le service n’y est pas.

    Vu les réductions de personnels à la poste, ce type d’entreprise privé ( de professionnalisme) ne pourra que se développer.


    • Gasty Gasty 21 octobre 2011 10:41

      Les facteurs peuvent en effet s’indignés par cette casse de la qualité des services. Bien sûr il y en aura encore et encore pour dire qu’ils sont les otages des syndicats et de leurs grèves.


    • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:29

      gasty

      quel que soit le service public, il est à la disposition des citoyens, et nous le payons avec nos impots,
      pour quelles raisons se devrait-il d’être rentable ?
      ou alors, si l’on prend l’exemple d’un hopital, seuls ceux qui auraient les moyens d’être soignés le seraient ?
      pour la poste, idem.
      merci de ton commentaire.
       smiley

    • ZEN ZEN 21 octobre 2011 10:46

      Gasty
      Adrexo est pourtant un modèle de société privée, humaniste, et tout, et tout...
      C’est un journal trotskyste qui le dit !


      • Robert GIL ROBERT GIL 21 octobre 2011 11:17

        l’ouverture du capital de la poste n’a-t-elle pas été decidé par un gouvernement de gauche plurielle (PS-PC-EELV) ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:36

          robert Gil,

          c’est vrai,
          vous avez, comme moi, remarqué la contradiction
          d’une part, c’est un rapporteur socialiste qui a ouvert la breche
          mais en meme temps, ce sont les socialistes (et d’autres) qui ont lancé la pétition refusant la privatisation, et demandant un référendum,
          2,3 millions de français le demandent.
          c’est aussi ça la démocratie, non ?
          espérons que fr Hollande reprendra l’idée de défendre le service public, et la Poste en particulier.
          merci de votre commentaire

        • Robert GIL ROBERT GIL 21 octobre 2011 14:51

          Malheureusement il n’y a pas que sur la poste que le PS et ses alliés ont fait des conneries, voici un rapide état des lieux :
          http://2ccr.unblog.fr/2010/10/19/la-liquidation-des-biens-publics-en-france/


        • miha 23 octobre 2011 11:30

          « ce sont les socialistes (et d’autres) qui ont lancé la pétition refusant la privatisation, et demandant un référendum, »

          Non, pas tout à fait :

          Ce sont deux simples citoyens qui sont à l’orgine de ce référendum... ni syndiqués, ni militants d’un quelconque parti.

          A Thionville, en Moselle. Ils sont allés dans un bureau de poste et ont demandé aux clients de donner leur avis sur la privatisation de la poste.

          Etes-vous d’accord ou pas ?

          Tout le monde répondait « pas d’accord ». Alors, ils ont eu l’idée d’ imprimer des bulletins de vote à envoyer directement à l’Elysée (dispense d’affranchissement) et les clients « votaient » en masse.

          Alors, ils l’ont fait dans d’autres villes de la région.

          Des syndicats en ont entendu parlé et se sont jlints à eux pour le faire dans encore d’autres villes du département.

          Les médias s’en sont alors mêlé.

          Des pattis politiques se sont dits que c’était une bonne façon de faire parler d’eux.

          Et ils ont organisé, à leur tour, des « référendums » dans les bureaux de poste.

          On commençait à déborder largement du département de la Moselle.

          Cela a fini par prendre tellement d’ampleur que le PS a tout récupéré et a organisé « THE » référendum populaire sur la poste.

          Voici l’historique de ce fameux référendum.


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2011 16:24

          miha

          merci d’avoir apporté cette précision, 
          l’idéal serait de connaitre le nom de ces deux personnes, elles mériteraient largement d’être citées, et je me ferais un plaisir d’ajouter leur nom à mon article
           smiley

        • goc goc 21 octobre 2011 11:47

          il ne faut pas oublier aussi une autre conséquence de cette course a la rentabilité du (feu) service publique

          c’est l’accélération de la désertification de nos campagnes, car dans beaucoup de petits villages, la poste, l’épicier et le boulanger, permettait au village de vivre
          Chez nous dans les Cévennes, chaque jour des villages meurent parce que l’épicier s’en va, la poste ferme, et même la mairie commence à délocaliser certains de ses services


          • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:37

            goc

            pas mieux,
            je partage et remercie
             smiley

          • HELIOS HELIOS 21 octobre 2011 19:53

            Nous avons tous bien lu sur AV que les ecologistes ne veulent plus de maisons individuelles, de villages etc, au nom de l’efficacité energetique... qu’ils disent...

            Alors, « effacer » les petites postes, c’est tuer plus rapidement les villages et donc aller dans le sens de villes de plus en plus grandes oú le voisin du dessous est chauffé par le voisin du dessus, l’entreprise juste a coté, sans déplacement ni voiture, bien sûr... et l´homme un robot dans un univers concentrationnaire...

            ça se tient...


          • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 21:51

            helios

            je ne sais pas où vous êtes allé chercher cette information ?
            les maisons individuelles seraient condamnées par les écolos ?
            je vous rappelle que « small is beautifull » est l’une des données de la mouvance écologiste, et à mon avis, le village se rapproche plus de ça que la grande ville.
            d’autant que l’écologie prone la consommation sur place de l’énergie produite, et quoi de plus simple qu’un village pour appliquer cette logique.
            ceci dit, si vous avez des liens pour prouver ce que vous avez écrit, je serais curieux de les découvrir
             smiley

          • oncle archibald 22 octobre 2011 12:11

            Olivier je sais qu’il y a autant de programmes que de militants dans les partis écologiques. Cependant, techniquement, il est indéniable que la maison individuelle coûte cher à construire, consomme en surface de sol, en coûts induits d’allongement des réseaux, des voiries, de la collecte des ordures, etc etc beaucoup plus que le même logement en immeuble.

            L’architecte repenti que vous êtes devrait être contre ce gaspillage d’espaces naturels voués à ces lotissements hideux avec la maison plantée au milieu même si le terrain mesure 350 m2, sans parler des conséquences désastreuses sur le régime des eaux pluviales, toutes ces surfaces de toits, de trottoirs, de chaussée, de terrasses venant se substituer à des champs qui absorbaient gentiment les eaux de pluie qui maintenant se retrouvent ruisseler en« torrents urbains » directement conduits dans les cours d’eau dès qu’il y a un fort orage .. avec pour conséquence des inondations quasi immédiates de certains quartiers construits trop bas.

            Pour en revenir aux postiers ruraux dans mon petit village c’est le maire qui a pris l’initiative de maintenir une « agence postale » en fournissant le local et en payant à 50% le salaire de la postière. Tout le monde va à cette poste là, même si elle n’est ouverte que le matin, juste pour qu’elle fasse du chiffre et qu’on la maintienne au village.

            Quand à mon facteur, que j’adore, il me porte force lettres recommandées (nécessité professionnelle d’échanger en recommandé) et donc je le vois très souvent puisqu’il sonne pour me faire signer. Un jour il arrive souriant et affable à son habitude, suivi par un espèce de mec rabougri déguisé en croque mort (genre Louis Jouvet dans Knock), muni d’un chronomètre qui était chargé d’évaluer le « temps utile » de sa tournée.

             Et mon facteur de m’expliquer en s’esclaffant que « tiens maintenant par exemple, il a arrêté son chronomètre parce que nous bavardons » .. Et de continuer sa tournée sans s’en faire une miette en bavassant à chaque maison, parce que d’abord il aime ça et qu’ensuite il estime que ça fait partie du boulot d’un « facteur rural » de connaitre ses « clients » et d’être aimable avec eux ..

            Comme quoi il y en a encore qui aiment ce qu’ils font et qui ne se suicideront pas pour leur boulot. Et le premier qui touche à mon facteur je lui pète dedans !

          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 21 octobre 2011 12:12

            D’un côté, on nous fait peur avec le réchauffement climatique, on nous demande de réduire nos déplacements automobiles... De l’autre, on ferme les bureaux de poste et l’on nous oblige, à la campagne, à prendre notre bagnole pour aller retirer de l’argent ou poster une lettre recommandée !


            • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:39

              JJ Mourot

              merci de votre commentaire plein de bon sens,
              ceci dit, le réchauffement climatique n’est pas « une vue de l’esprit »
              mais comme dirait Kipling, c’est une autre histoire.
               smiley

            • jfdb 21 octobre 2011 12:28

              changer rien , tout va bien


              • barbapapa barbapapa 21 octobre 2011 12:32

                Mais un service public a-t-il mission d’être rentable ?

                La vocation d’un service public doit il toujours coûter au contribuable et faire des pertes ?

                Le courrier diminue de 8% par an de manière continuelle depuis 2001. La ou un facteur était surchargé et terminait à 16h30 17h il y a 8 ans, aujourd’hui à 1h30 il a finit sa tournée. Ca s’appelle une réalité.


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:26

                  barbapapa

                  vous posez la question de fond.
                  sommes nous dans une république solidaire, fraternelle, qui pense que l’école (par exemple) ou d’autres services publics, se doivent d’être rentable ?
                  on dira à nos enfants : pour réussir, faudra payer, quitte à emprunter à une banque, et la rembourser pendant dix ans, ou plus, puisqu’elle aura payé les études, 
                  ou alors on dit que l’éducation doit etre à la portée de tous ?
                  que l’enseignement doit être le meme pour tous,
                  stop aux établissements élitistes, et la meme éducation pour tous, avec des classes non surchargées...
                  je ne vais pas plus loin.
                  comment voulez vous qu’une poste de campagne, celle d’un petit village de 500 habitants par exemple, devienne un jour rentable ?
                  ils sont 2,3 millions de français qui refusent la privatisation de la Poste, demandant un référendum,
                  et si nous faisions vivre la démocratie ?
                   smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:41

                  merci Parkway,

                  le commentaire un peu facile de barbapapa n’est pas le reflet de la réalité,
                  s’il faisait ce boulot, il trouverait peut etre le temps plus long,
                  je me demande si un de ces quatre, je ne vais pas raconter la vie d’un facteur.
                  pas si cool qu’il veut bien le dire.
                  merci de votre commentaire.
                   smiley

                • kalagan75 21 octobre 2011 13:55

                  depuis 2001 , ils ont moins de courrier mais martine avait pensé à eux en les passant aussi aux 35H :)


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 14:07

                  kalagan

                  les 35 heures n’étaient pas une mauvaise idée,
                  il fallait seulement la peaufiner
                  aujourd’hui, à la Poste, et ailleurs, on demande aux employés de faire en 35 heures le même boulot qu’ils faisaient en 40 heures ,
                  des lors je ne voit pas trop l’intéret,
                  en fait, vu qu’il n’y a pas de boulot pour tous, 35 heures c’est encore trop pour pouvoir donner du boulot à tout le monde.
                  vivement le R.U.
                   smiley

                • barbapapa barbapapa 21 octobre 2011 15:03

                  La mission de « service public » dédouanerait elle de la réalité ?


                  Mais un colis posté à Newhaven arrive le lendemain à Londres et coûte 7€ pour 1kg.
                  Un colis posté à Caen arrive en deux jours à Paris pour 13€...

                  Un colis coûte 38€ de France à Singapour, de Singapour à France 15€...

                  Moins rapide plus cher, en situation de monopole, c’est une réalité. Et c’est du public subventionné.
                  C’est une fumisterie de croire que le privé c’est moins bien et plus cher...


                • kalagan75 21 octobre 2011 15:54

                  c’est tellement intelligent les 35H que le manque de personnel dans les hôpitaux devient critique .


                • barbapapa barbapapa 21 octobre 2011 17:13

                  Et lelobby de ceux qui peuvent couper tout en abaissant une simple manette sont passés de 35h à 32h...



                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 17:16

                  bien sur, 

                  mais c’est plus un problème de gestion de personnel, 
                  il faudrait en engager plus, et les crédits manquent,
                  et d’ou vient l’argent ?
                  de l’état...
                  (c’est à dire nous)
                  sauf que notre autocrate présidentiel à d’autres choix...
                  son air bus par exemple, et l’argent par les fenêtres comme je l’ai raconté dans plusieurs articles, avec toutes les preuves.
                   smiley

                • jean-jacques rousseau 22 octobre 2011 11:51

                  propagande ultralibérale 

                  La Poste sert de caution à des montages financiers absurdes
                  Le pret de 3 Mds d’euro et montage CDC-La Poste-Dexia est une pure escroquerie !


                • oncle archibald 22 octobre 2011 12:26

                  Barbapapa a raison au moins sur un point : la diminution du volume de courrier... Les entreprises constituent l’essentiel du volume de courrier échangé puisque les particuliers ne s’écrivent plus, ils se téléphonent, Les entreprises donc échangent par mails, y compris de forts épais dossiers qui sont maintenant « numérisés » et communiqués en pièce jointe. 

                  C’est tellement vrai que même les administrations qui brassent beaucoup de papier y viennent. Même les tribunaux qui contribuaient beaucoup aux échanges en recommandé commencent à admettre la communication de dossiers « électroniques » .. Il y a donc beaucoup moins de volume de courrier à transporter, mais il en reste quand même ! 

                  Si je partage l’opinion d’Olivier sur la nécessité de garder un bon service public, je partage aussi celle de Barbapapa sur la nécessité d’adapter ce service aux réalités du moment .. S’il y a moins de courrier il faudra moins de facteurs pour le porter, toutes choses restant égales par ailleurs. Et le premier qui essaye de toucher à mon facteur je lui fais sa fête !

                • spartacus spartacus 23 octobre 2011 09:58

                  Arrêtons le discourt Ouioui qui consiste a dire que tout est beau dans le meilleur des mondes.

                  Le monde n’est pas immuable.
                  Cabanel si tu était le patron de la poste tu te trouverai avec du personnel qui a moins de travail à faire. De gauche ou de droite, on ne paye pas les gens à ne rien faire. Tu licencierai obligatoirement.

                  Le drame est ailleurs, c’est le chomage de masse qui fait que lorsque l’on quitte un travail, on n’en retrouve pas un tout de suite, et que les gens s’accrochent trop à ce qu’ils ont. 

                  Désolé mais l’article n’a pas abordé le sujet de la baisse de courrier.

                  Bravo Barbapapa de dire la vérité que la majorité se sait pas voir par idéologie Ouioui.

                  Y’a besoin de moins de facteurs. Point barre. 
                  Ca n’a rien a voir avec le libéralisme ou autre. Simplement c’est le progrès (Internet) qui transporte l’information. C’est plus le facteur.

                • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2011 16:39

                  spartacus

                  vous dites « il y a besoin de moins de facteur, point barre »
                  permettez moi d’enlever ce « point barre » trop définitif, et de le remplacer par une virgule.
                  car dans la logique qui est la votre, vous pourriez aussi dire :
                  il y a besoin de moins d’enseignants,de moins d’infirmiers...
                  ce qui va apporter de plus en plus de clients à la clinique privée et à l’école privée, pour ceux qui peuvent se la payer,
                  les autres ma foi, ils n’ont plus qu’à rester ignorants, ou à crever, faute de soins ?
                  étonnante logique,
                  permettez moi de ne pas partager votre monde d’égoiste, dépourvu de la moindre fraternité, et de m’indigner de votre commentaire scandaleux.
                  et un conseil d’ami, évitez de vous regarder dans une glace, vous pourriez vous faire mal aux yeux.
                   smiley

                • newphoenix newphoenix 23 octobre 2011 18:30

                  Pour te répondre Barbapapa dans le même temps que la charge courrier diminue, le trafic colis lui explose ! +30 % l’année dernière et cette année c’est encore en augmentation.

                  La vente en ligne ainsi que les sites d’echanges mais aussi Ebay et autres sont a l’origine de cette augmentation. 
                  Le problème c’est qu’il n’y a pas de création de tournées paquets du moins dans mon bureau.
                  Avec la baisse de l’activitée courrier que l’on supprime des tournées lettres ça se comprend mais le personnel devrait être basculé vers la messagerie colis. Hélas c’est loin d’etre le cas.
                  Voila plusieurs années (3 ou 4 ans) que même au mois d’Aout période normalement creuse que le trafic se maintien.
                  Pour la période des fêtes l’année dernière ca a été une véritable catastrophe, on n’arrivait pas a écouler la charge. Le renfort que l’on nous a promis étant affecté aux remplacements d’agents en congés maladie (en forte recrudescence tant la cruche va l’eau, qu’a la fin elle se casse). 
                  Pour cette fin d’année ca en prend le même chemin . smiley
                   

                • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 10:14
                  Dans une même entreprise se côtoient « statutaires » et « non statutaires », à avantages différenciés

                  Le colis est trop cher par la poste et ne tiendra pas à ces tarifs face à une concurrence en train de se structurer. 
                  Les statutaires ne sont pas prêts à fonctionner avec des objectifs, pas volontaires pour accepter les changements, pas plus que prêts à vendre des forfaits de téléphone. 

                  Il faut reclasser les gens ou demander des départs, et accompagner les départs. Mais des statutaires cocoonés par l’état on en fait quoi ???
                  Facile de critiquer, mais dans les critiques pas de « solutions »



                • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 10:34

                  barbapapa

                  les statutaires n’ont pas le choix, ils sont obligés d’obéir aux ordres, et votre affirmation (cocoonés par l’état) ne tient pas, sinon, ils n’iraient pas jusqu’à attenter à leur vie.
                  vous devriez lire attentivement les différents témoignages de commentateurs, manifestement employés de la poste, pour comprendre à quel point vous faites fausse route.
                  la solution est simple, elle concerne le respect de la notion du service public, notion dans laquelle l’aspect rentabilité ne tient pas.
                  ni l’école, ni la poste, ni l’hopital, et d’autres n’ont vocations d’être rentables dans une république faite de fraternité, d’égalité, de partage, de solidarité...
                  mais vous pouvez très bien choisir une autre république, libérale, égoiste, ce n’est pas la mienne.

                • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 17:14

                  La poste n’est pas un service régalien

                  Livrer des paquets ou des lettres ne justifie pas un statut ou une comparaison avec une infirmière, un magistrat ou un gardien de prison.
                  Rien ne justifie le statut.


                • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 17:58

                  barbapapa

                  la poste permet le lien social,
                  dans un commentaire, un ex facteur expliquait comment, grace à lui, des personnages agées pouvaient tisser des liens, et voire accepter de menus services, bien sur non prévus dans les statuts de la poste, 
                  mais de temps en temps, sortir des sentiers battus, et des règlements n’est-il pas un geste de citoyenneté ?

                • barbapapa barbapapa 24 octobre 2011 19:46

                  Un facteur n’a rien a faire avec une personne agée, lors de sa tournée hors mis remettre une lettre, faire sourrire et ête poli.
                  Au delà c’est ambigu.

                  La citoyenneté c’est justement faire preuve de responsabilité. Pas l’inverse !


                • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 20:18

                  barbapapa

                  le sourire n’est pas une obligation, et lorsqu’il est contraint, ce n’est plus un sourire, c’est une grimace,
                  ceci dit, la générosité vient du coeur, et n’est régie par aucune loi, 
                  ceci expliquant cela.
                   smiley


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 21 octobre 2011 12:41

                  Bonjour à tous,

                  « Et puis les Banques sont montées au créneau, évoquant le danger d’atteinte à la concurrence crée par la nouvelle Banque Postale  » ça alors, les banque appellent à l’injustice quand une entreprise publique se diversifie ? Les banques elles même, ne font elles pas aussi assurance et immobilier à l’autre bout du monde ou dans nos centres villes comme Century 21 .. ?

                  Il est temps de les nationaliser et les racheter un euro symbolique en récupérant toutes nos billes et les sièges sociaux de nos commerces de centre ville disparus ! Ça nous économisera au moins près de 55 milliards d’euros d’intérêts sur la dette et nous mettrons ces feignants de traders à la tâche.

                  Un tout petit perdant pour 2012 a parfaitement compris ça, c’est le tout petit candidat de déjà 1995, Jacques Cheminade. votez petit, ça délégitime les dominants gagnants... !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:43

                    oui Lisa,

                    je partage totalement,
                    depuis le temps que l’état se sert dans nos poches pour aider les banques, et surtout les banquiers, il serait temps d’arreter les conneries.
                    pardon de cette réponse un peu triviale.
                    amicalement
                     smiley

                  • Caleidoscophase Caleidoscophase 21 octobre 2011 13:21

                    bravo à l’auteur ,Olivier Cabanel

                    encore un thread qui devrait faire date et figurer au pantéon des threads que les français pourraient méditer au moment de voter ...après le panel étant ce qu’il est  !!
                    « Bien sur le gouvernement affirme n’avoir fait que respecter l’ouverture à la concurrence voulue par l’Union Européenne, ce qui reste à prouver. »
                    Ou l’on voit toute la richesse et l’excellence de cette Europe réductrice qui n’a que faire des entreprises et services publics de base ainsi que de leurs salariés ! le gouvernement respecte les directives européennes en fonction de quels critères , la qualité ? En définitive ,ne vont-ils pas en patir eux-mèmes ,eux gouvernants , de leurs respect des directives ? courtes vues et bras courts , s’il suffit d’un parlement européen pour nier les intérèts de chacun !! 

                    Pas tant l’excellence d’une banque dont les attributions en tant que banque se sont révélées discutables (surtout les effets ) mais l’ensemble des services mis à disposition dans l’acceptaton originelle de la Poste .

                    +1 @ Jean.J Mourot


                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 13:47

                      Caléi

                      je partage, remercie et salue au passage ce commentaire appréciable et judicieux.
                       smiley
                      et si les français se décidaient de remettre le citoyen au coeur de la république ?
                       smiley

                    • Ruut Ruut 21 octobre 2011 13:48

                      En Belgique ou la poste est en libre concurence, les fraits de ports sont abusifs.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 14:10

                        Ruut

                        bien évidemment, et à mon avis, c’est un peu partout la meme chose,
                        il suffit de ne plus penser en terme de « rentabilité » mais d’abord en terme de « service public »
                        non ?
                         smiley
                        si je prend l’exemple des transports, en angleterre ou ils ont été privatisé, pour gagner plus, c’est la sécurité qui en souffre, et donc les citoyens qui en patissent.
                        merci de votre commentaire.

                      • BisonHeureux BisonHeureux 21 octobre 2011 14:23

                        C’est terrible,cette volonté systématique de détruire ce qui fonctionne bien chez nous !
                        En tout cas,le désespoir collectif actuel qui se manifeste par des suicides dans tous les secteurs révèle que le politique a une réelle influence sur la société !
                        Eva joly apporte de nouvelles idées et un véritable désir de redonner du sens à notre démocratie !
                        Entre un Hollande mou et une Eva révoltée,le choix est vite fait !
                        Merci pour cet article !
                        Hasta la libertad
                        Salut et fraternité


                        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 14:27

                          BisonHeureux

                          je partage, remercie
                          sincèrement,
                          vivement le changement.
                           smiley

                        • De la hauteur 21 octobre 2011 14:50

                          Bonjour olivier je comprends ton dépit, un monde s’écroule, un monde est en train de naitre.
                          Le temps est finie des monopoles, ce qui ne veux pas dires la fins des services qui on la vocations du services publique.

                          je comprend ton désarroi de l’assassina de cette veille dame qu’est la poste.
                          En même temps cela est nécessaire, pour la raison que de nouvelle forme doit émergé, et tous cela doit d’abord passez par le chaos, car il s’agit de la métamorphose de de la sacralise de nos sociétés, elle est rentre dans une turbulence pour accouchez dans un avenir très proche, d’une sociéte plus humaine.
                           En réalité tous dépend du bon vouloir des hommes pour que cette transformation n’accouche pas d’arachnéen mais bien dut plus beau papillon du monde

                          https://encrypted.google.com/url?sa=t&rct=j&q=le%20plus%20beau%20papillon%20du%20monde&source=web&cd=12&sqi=2&ved=0CGIQFjAL&url=http%3A%2F%2Ftmigeon.free.fr%2Fmorpho.htm&ei=zGmhTsqzJYWD8gOc3pXdBQ&usg=AFQjCNFFcxIs8ndpruVqSqV1dr8soeAl7g&cad=rja
                          qui est une société a visage Humaine.


                          • De la hauteur 21 octobre 2011 15:28

                            Erratum : car il s’agit de la métamorphose de la chrysalide de nos sociétés.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 15:54

                            de la hauteur

                            pas sur que la « vieille dame » soit condamnée...
                            ou alors tous les services publics seraient condamnés,
                            l’école, l’hopital, etc
                            et je ne crois pas que ce soit ce que les français veuillent
                            l’avenir nous le dira
                            merci de ton commentaire
                             smiley

                          • De la hauteur 21 octobre 2011 16:10

                            Malheureusement si, le service public est mort.
                            c’est pourquoi il est important des’ intéressé à ce à dit Rudolf Stienier en 1919 sur la Tripartition sociale.

                            http://www.triarticulation.org/


                          • BOBW BOBW 21 octobre 2011 21:48

                            Bravo et merci Olivier de cet article clairvoyant pour défendre ces services publics non« prostitués » par la recherche du profit à tout prix qui rapport avant tout à quelques actionnaires.

                            Notons le dernier sondage :




                            S’appuyant sur les directives du C.N.R , Charles de Gaulle a aidé la FRANCE à se reconstruire à la Libération aprés avoir lutté contre l’établissement d’une Administration des USA et de ses préfets. Ainsi il a fortement développé ces services Publics au service premier des citoyens.

                            Maintenant un imposteur illégitime et hypocrite ( qui se prétend héritier du gaullisme et    va visiter le plateau des Glières) ,voir ses indices de popularité, essaie de mener le Bateau France droit dans l’iceberg.

                            Profitons des quelques mois qui restent pour réagir en masse (actions diverses, manifestations spectaculaires de révolte pacifique de salariés, de retraités et d’usagers et mouvements sociaux), quelles que soient nos opinions politiques pour éviter le désastre programmé comme en Grèce et enrayer le désastre-catastrophe de cette destruction.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2011 07:43

                            BOBW

                            pas mieux,
                            je partage totalement,
                            merci de ce commentaire.
                             smiley

                          • BOBW BOBW 22 octobre 2011 09:15

                            Olivier ,je viens d’envoyer un petit post« STOP à la destruction des services publics » édité à BELLACIAO avec le lien sur votre article


                          • joletaxi 21 octobre 2011 15:06

                            tiens voilà le farceur... oups, le facteur


                            • De la hauteur 21 octobre 2011 15:26

                              Joe à ton pâte de sable. On veux voir le résultat photo à l’a puis.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 15:55

                              mon petit jo,

                              jusqu’a preuve du contraire, le nez rouge, c’est pour vous.
                              smiley
                              mais merci de ce commentaire amusant

                            • bo bo 21 octobre 2011 15:34

                              Cher Cabanel,

                              Je ne comprends plus rien à la poste.

                              Cette année 2 colis égaré que je n’ai jamais reçu....et une lettre que j’ai posté avec un chèque ce début septembre n’est toujours pas arrivée à son destinataire.

                              L’année dernière c’était un colis jamais reçu.

                              Au niveau de la distribution, la poste fait tourner les préposés et met des stagiaires mal formés....il y a un mois dans le hall de notre immeuble il y avait une préposée nouvelle...qui parlait à peine français et avait un mal fou à lire les noms sur les lettres pour les mettre dans les boites aux lettres......

                              Ayant interrogé notre ancien préposé qui dessert maintenant un autre quartier, celui-ci m’a dit qu’ils avaient maintenant un laps de temps chronométré pour faire leur tournée, que l’emploi de CDD était généralisé, que le courrier était regroupé dans de grands centres avant distribution, qu’il était acheminé à des points précis par camionnetes et remis alors au facteur....
                              que cette centralisation du courrier avait remplacé l’ancien système qui fonctionnait très bien....car très proche des destinataires...d’où mauvais aiguillages....et pertes...le système étant pire selon lui pour les colis......


                              • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 15:58

                                bo,

                                les méthodes de la direction ont changé,
                                c’est le rendement à tout prix, sauf que c’est le consommateur qui paie le prix !
                                rien d’étonnant que des paquets se perdent, et que des lettres n’arrivent pas,
                                ceci dit, pareille mésaventure ne m’est jamais arrivée, 
                                vive le service public et merci de votre commentaire.

                              • Domino Domino 21 octobre 2011 15:51

                                De 1980 à 1984 j’était postier à Paris, sur ma tournée j’allais chez des personnes isolées (petits vieux vivants au 6ème sans ascenseur) qui ne voyaient que le facteur de la journée, parfois je leur faisait quelques courses et on bavardaient...le facteur était le lien social....

                                Je suppose qu’avec la politique actuelle de « service public » les p’tit vieux peuvent crever en silence.. !


                                • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 15:59

                                  Domino

                                  merci de ce témoignage,
                                  grace à lui le lecteur comprend bien ce qui est en train de changer, et que la majorité des français refusent.
                                  vivement 2012 ...espérant qu’Hollande n’oubliera pas la pétition lancée par son parti.
                                   smiley

                                • cathy30 cathy30 21 octobre 2011 16:49

                                  Salut Olivier
                                  Il y a une dizaine d’années, j’ai lu sur le net que l’OMC, avait prévu une privatisation pour la poste en 2005. Ils ont pris un peu de retard, mais ils l’ont fait.

                                  Il y a quelques temps, j’ai lu également, qu’il allait y avoir une fusion La poste/caisse des dépôts pour la création d’une banque pour les collectivités locales.


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 17:01

                                    cathy

                                    merci de l’info,
                                    il va falloir arrêter leurs manigances...
                                    les citoyens ont leur mot à dire.
                                     smiley


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 17:28

                                      Serge

                                      merci de l’info, et de ton intéret pour l’article
                                       smiley

                                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 17:21

                                      @ tous

                                      un appel a référendum pour sortir du traité de lisbonne
                                       smiley

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 18:57

                                        orion

                                        corinne te remercie et elle continue son combat courageusement...

                                        sinon, nous avons revus il y a quelques jours Paul Aries : son discours est d’une limpidité étonnante, et j’invite ceux qui ne le connaissent pas à découvrir le concept de décroissance, lors d’une de ses conférences...il sait vraiment expliquer ça mieux que quiconque.
                                        à+
                                         smiley

                                      • gaijin gaijin 21 octobre 2011 18:41

                                        si encore il était vraiment question de rentabilité ça aurait un sens
                                        mais la rentabilité en question est un mythe
                                        il est question d’ appliquer dans les services publics les méthodes de management qui ne fonctionnent pas dans le privé ......
                                        au nom de dogmes et d’idéaux que même les américains ont abandonnés depuis des décennies ....
                                        la france aura bientôt un darwin award pour l’ensemble de sa politique économique depuis trente ans ......

                                        http://www.youtube.com/watch?v=sogKUx_q7ig


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 21 octobre 2011 18:58

                                          gaijin

                                          pas mieux !
                                          je partage et remercie
                                           smiley

                                        • Sacotin Sacotin 22 octobre 2011 00:13

                                          Bonsoir,


                                          Je remarque que M. Cabanel répond à presque tous les commentateurs.
                                          C’est à saluer.
                                          (Un rare bon point à la poste — pour Paris 14 en tous cas — le bureau est ouvert le samedi après-midi).
                                          Par contre, coupe drastique du personnel de guichet et nombre de relevés des lettres au week-end en forte dégringolade).


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2011 07:20

                                            Sacotin

                                            merci de votre réaction, mais sur le fond, si j’écris des articles, c’est pour lancer des débats, et dés lors, il serait anormal que je ne réponde pas aux commentaires,
                                            en tout cas, merci du votre
                                             smiley

                                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 octobre 2011 00:19

                                            Bonsoir Olivier.

                                            Ma postière, par ailleurs charmante, m’a confié que sa direction l’obligeait désormais à nous qualifier de « clients » et non plus « d’usagers » du service public. La filouterie sarkozyste se glisse aussi dans le vocabulaire et la sémantique.


                                            • eric 22 octobre 2011 05:26

                                              C’est ben vrai ça !

                                              Bref, à l’heure de l’internet, l’auteur qui j’imagine, comme tous le monde envoie 90% de sa correspondance sur le net, à comme principaux arguments pour ne pas rationaliser la poste,

                                              1) l’idée que 11 700 postiers en moins diminuent la consommation et donc ont un effet dépressif sur l’économie...Pourquoi pas refuser les impôts supplémentaires en période de crise sur les hauts salaires au motif qu’ils vont dépenser moins et investir moins ? Compte tenu des salaires respectifs, et de ce point de vue, la seconde mesure est clairement plus dommageable pour notre économie...

                                              2) Que les taux de suicides, qui ont toujours été élevés à la poste, et notamment, depuis la privatisation de France Télécom, supérieurs à ces derniers, créant une forte incitation à la privatisation de la poste, ne serait-ce que par égard pour nos postiers, auraient changés de nature depuis que le statut à changé ( en mars...) Rappelons que les dits taux sont encore plus élevés à l’éducation nationale et depuis toujours... Privatiser l’école pour sauver nos profs ?

                                              3) L’éternel argument sur les services publics "qui n’ont pas de prix" et qui vise en général à passer sous silence qu’ils ont un cout.

                                              Il fût un temps ou il existait un service public consistant à mettre à disposition des femmes des lavoirs publics. Fantastique en terme de convivialité, de proximité d’échange, de lien social. Bon, les préposés chargés de les suivre ont disparu. Que d’emplois perdus ! Et puis en bilan carbone je vous dit pas. A l’heure de la parité, rouvrons nos lavoirs mais à la stricte condition qu’ils soient mixtes et à base de lessive biodégradables produites par de petits producteurs de proximité ( voir programme du PS).
                                              Avantages collatéraux : économies d’énergie. Dénucléarisation : 40 millions de machines à laver en moins, combien de centrales fermées ? A raison de 2 heures par jour en moyenne, moins de temps à « s’abêtir devant TF1 », grande convivialité, hausse prévisible de la démographie ? Créations d’emplois publics massives (une poste par village mais plusieurs lavoirs !) Égalité et mixité sociale (les gens sont prêt à envoyer leurs enfants dans une école privé à perpète, pas à déménager leur linge tous les jours à des kilomètres).. Possibilité d’une "fiscalité écologique incitative sur les machines à laver" pour financer les emplois créés. Démondialisation ( la plupart des machines à laver son importées !) Améliorations générale de la santé publique ( plus d’exercice physique). Sauvegarde d’un savoir faire et d’une culture traditionnel en voie de disparition. Valorisation de la filière bois (lessives à base de cendre, renouvelables et durables et autobioselfparellesmêmesdégradables), relance de la construction et de la chanson (on cantait dans les lavoirs), baisse de la spéculation immobilière (préemption des surfaces constructibles en centre ville pour remplacer les lavoirs détruits. Centre de rééducation par le travail pour ceux qui n’auraient pas la technique ou le prétendraient par une mauvaise volonté clairement politique visant à saboter cette marche vers le progrès progressiste.

                                              En 2012, avec Cabänel, votons mère Denis !


                                            • eric 22 octobre 2011 06:29

                                              J’ajoute qu’en un temps ou " 8 millions de français vivent en dessous du seuil de pauvreté et tra la li et tralala) on peut se demander si l’urgence sociale est d’utiliser le peu d’argent public qui nous reste pour financer la consommation de postiers dont une bonne part du boulot consiste désormais à distribuer des prospectus commerciaux destinés à pousser à la consommation ou d’arrondir les fins de mois de ceux de nos compatriotes qui sont au bord de l’inanition. Dans un village ou il n’y a plus assez d’habitants pour faire vivre un boulanger, il serait peut être plus social de subventionner le boulanger que la poste. Après tout, recevoir du papier à domicile n’est pas un droit de l’homme, manger si.


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2011 07:21

                                              Peachy

                                              c’est tout à fait exact, c’est aussi le témoignage que m’a donné Corinne Py, citée dans l’article...
                                              il serait temps d’arreter ce scandale, et de redonner au service public toute la place qu’il mérite.
                                               smiley

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2011 07:41

                                              eric

                                              votre caricature est amusante.
                                              pour vous il n’y a d’autres alternatives que de retourner au lavoir, et a la bougie...
                                              vous devriez vous renseigner,
                                              loin du nucléaire obsolete et dangereux, et cher, il y a des énergies propres et non polluantes, et modernes, de la haute technologie...
                                              quand au service public, comme vous avez pu le découvrir dans les commentaires, c’est une vrai demande populaire, la poste est non seulement un endroit simple pour retirer de l’argent, envoyer un courrier de temps à autres, mais aussi un lien social, 
                                              l’hopital, l’école, etc se doivent ils d’être rentables ? ou être seulement des lieux sociaux, ouverts à tous, du plus pauvre au plus riche ?
                                              vous pouvez avoir tout l’argent du monde, l’argent ne se mange pas.
                                              et des lingots d’or dans un cercueil ne changeront rien à votre état lorsque vous serez dedans,
                                              désolé, mais je préfère mon monde de solidarité, et de rencontre, au votre qui n’est qu’un monde d’égoisme et de compétition.
                                               smiley
                                              allez en paix, avec la mère denis sous le bras.

                                            • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2011 18:37

                                              eric

                                              j’ajouterais que contrairement à ce que vous écrivez, s’il y a effectivement moins de courrier « normal », (internet et mobiles sont passés par la), il y a plus de trafic, notaient en colis postaux, comme l’a écrit un facteur dans l’un des commentaires.

                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 22 octobre 2011 06:47

                                              bonjour eric , belle démonstration sauf que pou rla poste le service ayant un cout ben c’est rapé , dix ans apres leurs creations les services postaux etaient à l’équilibre, depuis jusque dans les années 96/97 ils etaient gerés par bercy au« budget annexe » ce qui permettait à l’etat
                                              de le ponctionner des benefices excedentaires existant et ce malgres la péréquation, pour infos les salaires les retraites le parc immoboliers le parc automobile et technique sont payé par la poste et depuis 1912 tout à toujours etait reglés hors impots par l’argent tiré des services, par ailleurs jusqu’a peu l’argent de cheques postaux n’etaient pas injectés dans le systeme« magouille » bancaire et servait de reserve fiduciaire à l’état.Le courrier lettre à chuté certe mais paradoxalement internet à boosté le nombre de colis et s’arréter à la lettre s’agissant des service postaux c’est comme decider de la taille de l’iceberg en regardant la partie emergée.
                                              cette réalité est accéssible à quiquonque prend la peine de s’informer , vous en voulez une bien bonne ? l’état pour rendre service aux copains auquels il vas vendre les parties rentable de la poste à, accepté de prendre à sa charge les retraites des fonctionnaires ce qui ammenera le resultat gaguesque pour un liberal comme vous a voir la privatisation
                                              realiser le paiement des postiers fonctionnaires par l impot pour la premiere fois depuis 110 ans .


                                              • gaijin gaijin 22 octobre 2011 07:21

                                                covadonga
                                                eric ne s’ interresse pas a la réalité
                                                c’est un prêtre du dogme moribond du néo libéralisme


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2011 07:42

                                                merci covadonga de cette démonstration,

                                                je la partage et je remercie
                                                 smiley

                                              • simir simir 22 octobre 2011 08:31

                                                Oui exact les PTT avaient un budget annexe et tous les ans l’état ponctionnait via les prélévements indus comme les appelait la CGT 40 milliards de francs pour renflouer Thomson ou IBM.

                                                Sinon c’est bien le gouvernement socialo-communiste qui par la loi Quilès a cassé les PTT. Un seul a reconnu qu’ils avaient fait une bêtise : Hammon je ne pense pas qu’Hollande reviendra la dessus
                                                J’ajoute qu’en 1993 les fonctionnaires des PTT ont eu le choix de garder leur statut de fonctionnaire d’état ou d’intégrer les nouvelles classifications pour devenir des fonctionnaires de la Poste ou de France Télécom (c’est comme si on faisait des fonctionnaires d’Inter Marché) Il reste à l’heure actuelle 5000 qui ont refusé le changement Il faut dire que tous ces syndicats réformistes n’ont rien fait pour inciter au refus. 
                                                Dans la fonction publique d’état la promotion étant fonction du recrutement et comme celui ci -du fait de la transformation en EPIC puis SA et de la loi Quilès - etait nul les fonctionnaires comme moi ayant refusé le changement pour dire que les PTT devaient rester un service public - la communication ’étant pas une marchandise - se sont retrouvés sans possibilité de tableau d’avancement de grade ou possibilité de passer de concours. Résultat pour moi de 1993 à 2006 sans aucun changement de ma situation. Un décret pondu par la droite (c’est malheureux mais la gauche n’a rien fait pour nous) en 2004 a mis fin à cette clause de promotion par système pyramidal et si FT a appliqué la Poste ne bouge toujours pas et nombreuses sont les actions devant les tribunaux.
                                                Maintenant sur les bienfaits de la concurrence je vous rappelle que le radiocom 2000 des PTT couvrait, par exemple, tout mon département alors qu’aujourd’hui nos 3 opérateurs privés se concentrent sur les zones rentables A la campagne c’est le contribuable qui paie par la création des zones blanches financées pas les Conseil Généraux sans aucun retour sur investissement. 
                                                Vous me direz le R 2000 c’était cher. Oui mais c’est la technologie des années 80 Il faiiait un batiment plein à craquer pour abriter les installations de R 2000 alors qu’en GSM et UMTS quelques baies outdoor suffisent.
                                                Les prix aussi se sont envollés avec la privatisation l’abonnement et les communications locales étaient bon marché (17 heures locales avec 1 taxe en 1980) Maintenant on a diminué le prix de l’international au bénéfices des entreprises et c’est l’abonné lambda qui compense. Par exemple en cas de panne sur votre installation le dépannage c’était gratuit maintenant c’est 60 € de déplacement avant tout
                                                Dernière chose en 1990 les PTT ont été le premier opérateur au monde a avoir numérisé à 100 % tous les commutateurs et tous les équipements de transmissions Les allemands et les japonnais à cette époque utilisaient encore des commutateurs Rotary une technicité d’avant guerre. Seule une administration a pu nous faire passes en 15 ans du 22 à Asnières au téléphone le plus moderne au monde en 1990 Jamais le privé ne l’aurait fait

                                              • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2011 16:18

                                                simir

                                                merci de votre commentaire très pointu, précis, et que je ne peux que partager,
                                                espérons qu’Hollande vous fera mentir, et donnera une suite à la propre action de son parti, revenant à défendre le service public.
                                                on n’est pas à l’abri d’une surprise.
                                                 smiley

                                              • hacheii 22 octobre 2011 10:53

                                                On a aujourd’hui 6.9 Millions de fonctionnaires, 25% de la masse salariale, 1 français sur 4, en âge de travailler est fonctionnaire et touche en moyenne 2350 euro net par mois, alors il faut arrêter avec les délires d’une société ultralibérale.
                                                .
                                                Ces fonctionnaires votent tous à gauche, la gauche a détruit la France, elle a mis en place ce libéralisme dont vous vous plaignez, Lamy, Delors, Berengovoy. Elle a mis en place l’immigration qui ruine les Français, et lancé l’augmentation incessante de la dette. Les fonctionnaires monopolisent les médias à leur propre profit, ( France TV), alors que les médias commerciaux comme par hasard, ne sont que des relais médiatique du PS : ITélé, BFM tv ect.
                                                .
                                                Ce qui compte pour les fonctionnaires c’est la survie de l’Etat, c’est-à-dire d’eux-mêmes en réalité, tous les autres peuvent être laissé à l’abandon pourvu que ces fonctionnaires soient bien servi. Les services publics et la gauche constitue un nouveau clergé, aussi hypocrite que l’ancien ( Tartuffe de Molière) avec une morale psycho rigide qui étouffe tout le monde.


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 22 octobre 2011 16:24

                                                  hacheii

                                                  vous êtes gonflé, vous affirmez « la gauche à détruit la france » !
                                                  depuis 2007, un certain sarko a abattu un sacré boulot dans le domaine,
                                                  vidé les caisses de l’état, menti à tout le monde, et a mis en place tous ses amis aux postes clefs, pris le controle des médias, de la justice, et tente depuis des mois d’étouffer toutes les procédures qui le visent.
                                                   smiley

                                                • eric 22 octobre 2011 12:30

                                                  Scoop ! Pendant des années, la poste, soi disant service public faisait des surprofits au détriment des usagers ( injustifiés, à tout prix , comment les qualifier dans votre jargon ?)

                                                  On comprend mieux pourquoi ils avaient la moitié du personnel de la poste américaine pour 5 fois moins de population sans parler du territoire...

                                                  On comprend moins bien pourquoi le contribuable, était est et sera dans l’obligation d’allonger 1 milliard par an pour leurs retraites et ce jusqu’en 2080, sauf si la gauche les re-nationalise. C’est à dire plus que le profit que vous citez. Et à propos de réel, covadonga le sait puisqu’il en parle...
                                                  La solidarité où certains sont solidaires civiles civiques citoyens, et les autres payent pour eux, on peut défendre, mais bon...

                                                  La rentabilité : c’est une notion écologique et pas économique : un système qui donne moins qu’il ne reçoit, cela s’appelle un système consommateur. L’éducation ? Si avec un budget en monnaie constante doublé par élève en trente an, elle parvient essentiellement à exclure de plus en plus les gosses de pauvres tout en chutant dans les PISA, il est clair que la question de sa rentabilité mérite d’être posée. Ce n’est pas moins vrai pour la poste. Tous cela étant évidemment encore plus vrai dés lors qu’il s’agit de consommer l’argent public. celui du peuple.

                                                  La convivialité ? En Russie, je ne dis pas. Les gens se parlent en faisant la queue au guichet. En France ? A part dans les petites communes rurales ou tous le monde s’appelle par son prénom, y compris le facteur, je ne vois pas très bien non plus. Allez, dites, il se prénomme comment votre propre facteur recréateur de lien social ? Et votre épicier du coin. Parce que si la convivialité et la solidarité étaient affairre de statut, public ou privé, cela se saurait et ce serait simple et triste à la fois, puisque ce ne serait qu’une question d’argent. Il suffirait d’avoir des épiciers publics pour que vous connaissiez le nom de votre épicier. Le mien est géorgien, il s’appelle aftandil, il a des problèmes de santé et ne peut manger que du poulet bouilli, sans parler du racket des fonctionnaires qui lui pourri la vie et.. ; Mais bon, je m’égare. Mais votre boulanger à vous, que vous voyez à priori plus que votre postier, il se nomme comment ?


                                                  • gaijin gaijin 23 octobre 2011 07:55

                                                    «  ils avaient la moitié du personnel de la poste américaine »
                                                    a ben oui le fameux modèle américain
                                                    ça se passe tellement mieux chez eux ...........
                                                    vous devriez y partir


                                                  • eric 23 octobre 2011 09:33

                                                    Gaijin, j’suis pas assez pauvre pour que cela en vaille la peine ! Allez sur le census US voir le niveau de vie des plus défavorisés aux EUA. C’est à la situation des plus pauvres que l’on peut juger un pays


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2011 15:55

                                                    eric

                                                    je vous laisse dans votre monde d’égoistes,
                                                    on en reparlera peut être un jour.
                                                    en tout cas, votre commentaire m’indigne, et je préfère mon monde au votre.
                                                    le ciel vous tienne en joie.
                                                     smiley

                                                  • eric 23 octobre 2011 21:41

                                                    A cabänel, cela ne me dit ni le nom de votre facteur ni celui de votre épicier....


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 08:05

                                                    eric

                                                    effectivement, comme vous l’avez remarqué je ne vous ai donné ni le nom de l’un, ni le nom de l’autre, et vous avez raison de vous poser la question.
                                                    en effet, on sent bien avec cette question amusante, votre volonté de détourner le débat, ce que je n’envisage pas.
                                                     smiley

                                                  • joletaxi 22 octobre 2011 12:41

                                                    @ eric


                                                    je m’en tape, je fais mon pain moi-même.

                                                    vous parlez des retraites des facteurs, mais c’est un faux problème.
                                                    Moi, j’ai souvenir d’un facteur très convivial, un orfèvre du lien social, qui réjouissait tout le monde par son entrain,sa bonne humeur.
                                                    Et à force d’être « rétamé » tous les jours il n’a même pas eu l’occasion de prendre sa retraite.
                                                    Vous voyez, c’était donc un système tout à fait « durable »
                                                    A une époque, j’avais proposé dans ma commune, que les fonctionnaires, en surnombre, et désoeuvrés soient tenus d’aller à la pêche 5 demi journées par semaine.
                                                    Cet horaire n’avait que des avantages, dont celui le plus important, que pendant ce temps, ils foutent la paix à ceux qui bossent.
                                                    Cette proposition n’a pas été retenue,je ne sais pas pourquoi ?

                                                    • Loatse Loatse 23 octobre 2011 14:16

                                                      Bonjour Olivier :)

                                                      J’ai encore en souvenir mon stage dans les alpes maritimes avant d’occuper une gérance postale dans un petit village perdu dans les montagnes :)

                                                      Ambiance bon enfant, zero stress.....

                                                      Depuis ces temps bénis, les choses ont bien changées et pas en bien effectivement.. D’employée je suis devenue cliente, et il ne se passe pas un mois sans que je ne recoive un coup de fil des ex « PTT » , devenue entreprise, qui cherche absolument à me fourguer ses produits financiers dont je n’ai que faire..

                                                      Voici donc les employées de la banque postale devenus des télespropecteurs (j’imagine le stress)....des commerciaux... l’avant dernier appel multiple (de la suggestion de consulter leur site internet ou figure le dit produit à la convocation pure et simple à laquelle j’ai opposé un non catégorique) concernait une assurance vie, le dernier me « proposait, » une assurance habitation-voiture...

                                                      Je vais donc me déplacer leur dire tout de même ce que je pense de leurs méthodes, car s’ils ont la pression, ce n’est pas une raison pour la transférer à la clientèle... au bout de combien de refus de leurs produits, notre compte s’avèrera t’il pas assez rentable au point d’être « sanctionné » (suppression de découvert autorisé par exemple) ou supprimé comme il en était question pour les « petits comptes », une fois la poste privatisée complètement, dixit un receveur ami à la retraite...

                                                      Quand à mon bureau de poste habituel, c’est toujours le b...l, Dany boon n’a rien inventé... Pour moderniser, simplifier, rentabiliser, on met en place des sortes de poteaux à cordes, un jour en spirale, l’autre en droite ligne... L’ennui c’est que c’est toujours le premier arrivé à l’un ou à l’autre qui est prioritaire.. du coup la clientèle déboussolée forme une sorte d’aglomérat au fond du bureau déjà bien encombré par toutes sortes de produits (livres, cartes postales, téléphones portables, produits régionaux en pré emballé, personnages en carton qui tombent tout le temps.

                                                      Les formulaires imprimés eux à « Tataouine » pour des questions de budget resistent toujours au stylo, lequel marche une fois sur deux (made in taiwan ?)... :)

                                                      Les anciens employés s’accrochent et sont toujours aussi nonchalands, ce qui fait le charme de la poste (le quidam qui n’est pas content c’est pareil ;), mais pour combien de temps encore avant qu’un chefaillon leur fasse remarquer leur manque de rentabilité ?

                                                      C’est que chez nous, dans le midi, on prend le temps de vivre...... et puis on a la tchatche...


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 octobre 2011 15:57

                                                        merci Loatse de ce témoignage

                                                        et à bientot surement,
                                                        53% des français se disent indignés de ce qu’ils vivent.
                                                        il semble donc que ce monde qu’ils nous proposent n’aille pas au plus grand nombre.
                                                         smiley

                                                      • Krokodilo Krokodilo 23 octobre 2011 15:42

                                                        La qualité du service se dégrade : chez moi, ils ne sonnent même plus à la porte, ils déposent un avis de passage en cochant la case « absent » (et on la constaté à plusieurs reprises) et on ne peut même pas aller retirer la lettre ou le paquet le jour même, il faut attendre le lendemain ! Ils feraient mieux de déposer un simple avis de passage, mais ce serait reconnaître la dégradation et un échec, et en plus illégal.


                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 24 octobre 2011 08:08

                                                          krokodilo

                                                          ce que vous dites est exact, mais fort heureusement, ce n’est pas généralisé, et je peux vous assurer que pour mon compte, je n’ai pas ce problème.
                                                          ceci dit, comme l’explique un commentateur, manifestement postier, s’il est vrai que le courrier à diminué en ce qui concerne les lettres, mais il est en augmentation forte concernant les colis, sans que cela soit suivi par une augmentation de salaire,
                                                          ceci n’excuse rien, mais permet de mieux comprendre des réactions discutables.
                                                          merci de votre commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès