• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > DSK : la baffe

DSK : la baffe

Un volet de « l’affaire » se termine ici : abandon des charges contre Dominique Strauss-Kahn. Cet emballement planétaire qui aura fait couler autant d’encre et voir des positions aussi contradictoires s’affirmer pendant des mois, s’éteint comme un pétard mouillé.

La baffe

Si l’arrestation de M. Strauss-Kahn avait sidéré une partie du monde, l’abandon des charges est comme une baffe, même atténuée par la préparation récente de l’opinion publique à cet abandon.

Une baffe de la justice américaine à l’encontre de tous les préjugés que les européens se sont faits. Cette justice est capable de changer de cap à 180° si elle considère qu’elle ne peut apporter la preuve des accusations. De l’image de l’homme menotté à celle de la femme qui ment, la « storytelling » a basculé à la suite d’une enquête apparemment fouillée.

Donc un procureur US ne craint pas de se déjuger lui-même au nom de la justice qu’il défend et par laquelle il accusait naguère. On aimerait voir cela plus souvent : que la justice reconnaisse ses erreurs. Elle n’en sortirait que grandie. C’est malheureusement trop rare, et la pingrerie de la conscience judiciaire que l’on rencontre fréquemment en Europe encourage à la défiance.

C’est aussi une remise en question pour qui a exprimé le désir d’une justice revancharde. Le gros poisson étant forcément mauvais dans l’imagerie populaire, il devait être coupable. Il ne l’est plus. Le petit devait être forcément victime, dans la même imagerie : on voit que ce petit est capable de mensonges comme n’importe quel gros.

Dans les contes de notre enfance, l’ogre était l’ogre. Ici on ne sait plus vraiment qui est l’ogre.

A méditer, dans cette époque où l’on taxe les politiciens et autres dirigeants de n’avoir plus aucune morale. Plus grand monde n’a de morale, et le petit ne répare pas le gros, au contraire : il confirme le délitement installé de la conscience morale de nombre d’individus qui forment nos sociétés. Ce n’est plus une question de classe, de race ou de genre qui est en cause, mais d’individus.


Le temps des procureurs

Oh, j’imagine que tous les « procureurs spontanés » que cette affaire a engendrés et qui ont jugé DSK coupable avant tout procès et sans avoir toutes les pièces, s’en sortiront par d’autres accusations. On va entendre que son argent lui permet tout. Que ses avocats ont déjà défendu la mafia. Que salir Madame Diallo ne signifie pas qu’il ne l’a pas agressée. Que l’abandon des charges ne prouve pas son innocence. Certes.

Mais il faudra mettre dans la balance l’avocat de Madame Diallo qui a été condamné récemment pour avoir utilisé délibérément d’un faux témoignage dans un procès. Qui fait état de lettres anonymes invérifiables. Qui lance des accusations tous azimuts, lesquelles sont ensuite généralement démenties. Qui fait de la politique et du communautarisme plus que du judiciaire. Qui visiblement utilise Nafissatou Diallo pour sa propre notoriété.
dsk22-2-Cyrus-Vance_scalewidth_630.jpg
Il faudra admettre que les preuves du dossier médical n’en sont pas. Ce sont des affirmations dont on ne peut établir la cause sur la base d’un simple examen. Le diagnostic reprenant les affirmations de la patiente, l’autorité médicale s’est déjugée. Elle ne peut en effet affirmer que ce qu’elle constate elle-même sans reprendre les propos du patient. Imaginez que vous tombiez en vélo, sur la tête. A l’hôpital vous dite que votre voisin vous a frappé. Si le médecin incrimine le voisin en écrivant : « plaie due à un coup », il envoie le voisin innocent en prison ! Elle aurait donc dû dire : rougeur de la fourchette vulvaire (et non vaginale) compatible avec une agression, un viol, mais aussi avec un rapport normal et intense, ou avec un accident. E l’occurrence, ce rapport médical dessert gravement l’accusatrice parce qu’il montre que son emprise émotionnelle a conduit le médecin à la faute.

Plus quelqu’un en fait dans une accusation, plus il faut se méfier : c’est mon expérience, qui se confirme régulièrement.

Il faudra repenser aux multiples mensonges ou variations de l’accusatrice, dans cette affaire ou dans d’autres. Et aux incohérences qui ont émaillée le fil depuis le début et qui ont déjà été largement décrites et commentées. (Lire par exemple ici et ici). Pour un abandon des charges, il faut que la perte de crédibilité soit particulièrement importante. Une telle décision ne se prend pas à la légère.

Il faut enfin considérer que le procureur Cyrus Vance, s’il a réagi trop vite au début, a ensuite fait son travail en professionnel de façon apparemment exhaustive et fouillée. S’il abandonne les charges, s’il ne peut prouver l’accusation, pire : s’il doute avec des raisons objectives de la sincérité de Madame Diallo, un procès n’a plus aucune raison d’être.

Certains diront que l’abandon des charges ne prouve pas l’innocence de Dominique Strauss-Kahn. Mais rien ne prouve pour autant sa culpabilité. Et l’on ne peut passer les mensonges de l’accusatrice aux pertes et profits. Et dans ce genre d’affaire où il est très difficile pour un homme de montrer son innocence et où on ne lui fait aucun cadeau, un non lieu ou un acquittement est un signal particulièrement fort de non-culpabilité.

On verra ce qu’il adviendra de la procédure au civil, et si l’avocat de Madame Diallo, coutumier des exagérations, déformations et faux témoignages ou lettres anonymes, réussira à convaincre les jurés.

On saura demain le détail des motivations du procureur, qui doivent être assez graves. En l’état DSK doit être considéré comme innocent. Il y a une vérité judiciaire. Cette vérité judiciaire recouvre possiblement la vérité des faits. En tous cas il n’y a pas d’éléments qui permette à une vérité judiciaire de confirmer la version de Madame Diallo.


dsk22-3--00b52.jpgQuelles conclusions ?

Malheureusement, et c’est bien l’horreur dans ce genre d’accusations : vous restez marqué à vie même si vous êtes déchargé de toute culpabilité.

Alors, fausse accusation ? Malentendu ? Trouble mental ? Vengeance ? Complot même ? On n’en sait rien. Rien ne permet de l’affirmer, comme souvent dans ces cas. Mais de cette affaire gardons à l’esprit quelques conclusions temporaires.

- Une rumeur peut tuer, ou presque. De tout ce qui a été dit sur DSK par une meute qui ne se contenait plus, presque rien n’a été démontré.

Un homme accusé de viol est automatiquement coupable pour nombre de personnes, en particulier pour la justice, simplement parce qu’il est un homme.

- Les conclusions de rapports médicaux sont sujets à caution, et ce n’est pas la première fois que je vois des professionnels de la santé tirer des conclusions exagérées qui les placent en position de faute professionnelle.

- La question des allégations soit fantaisistes, soit irrationnelles, soit délibérément mensongères, est un fait de société d’une extrême gravité que la justice devrait empoigner avec une très grande fermeté. Aux Etats-Unis, une fausse accusation est appelée « la balle d’argent », parce que dans les westerns c’est la balle qui tue à coup sûr. Je rappelle ici que dans les conditions particulières de l’éducation nationale, en France entre 1997 et 2002, sur la demande de Ségolène Royal, 73% d’enseignants accusés ont été accusés à tort d’abus sur leurs élèves, selon l’enquête fouillée réalisée par Marie-Monique Robin dans le livre « L’école du soupçon ». 73% : chiffre à méditer. Les fausses accusations causent malheureusement aussi un préjudice aux vraies victimes de viol, que l’on sera tenté de mettre en doute plus rapidement.

- Les mouvements féministes devraient réfléchir à deux fois avant de soutenir aveuglément par solidarité communautariste et par réflexe anti-hommes une femme dont le statut de victime n’est pas démontré.

- Ces mouvements féministes, et la société en général, doivent impérativement abandonner le stéréotype qui fait de l’homme un prédateur par principe ; le sexisme misandre doit être démonté autant que la misogynie. Car une telle affaire ne peut prendre une telle ampleur que parce qu’elle est alimentée par les stéréotypes les plus éculés sur les hommes considérés comme les mauvais, les violents, les violeurs et les prédateurs.



Pour l’organisation d’une « Marche bleue »

En attendant, Monsieur Strauss-Kahn doit dorénavant être considéré comme innocent.

Et je trouverais bien que s’organise par exemple à Paris, en septembre ou octobre, une « Marche bleue » contre les accusation fantaisistes ou mensongères. L’affaire Loïc Sécher, récemment innocenté par sa prétendue victime, et bien d’autres, sont là pour rappeler que des hommes voient leur vie brisée parce qu’une accusation a été lancé à la légère ou par vengeance, et que la justice n’a pas étudié les dossiers correctement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 24 août 2011 11:41

    oui, c’est une sacrée baffe dans notre gueule,

    Comme la victoire de l’Otan en Libye,
    Comme acceptation de la règle d’or par Valls,
    Comme les magouille des bourses,
    Comme les enfants de Fukushima qui crèvent pour ne pas affoler les marchés et permettre au commerce de l’atome de continuer.
    Des claques, on en reçoit à tour de bras.

    j’admire la position de mme Buffet.
    Quant à la marche bleue de DSK, pourquoi « bleue » ? Comme les bleus du vagin de Mme Diallo ?

    Du moins, oui, la justice est tombée.
    Dsk est mort politiquement. Plus personne de son parti ne voudra le voir traîner autour de ses plates-bandes. Ils l’ont tous dit hier.

    un de moins.
    il reste encore du travail...


    • hommelibre hommelibre 24 août 2011 11:55

      Au lu du rapport traduit par Rue89, dont je mets ici des extraits plus détaillés et en propose un nouveau billet sur AV, c’est encore pire que ce que l’on imaginait.

      Les féministes ne devraient pas tenter de faire leur propagande sur ce cas. Elles se discréditent. Ce qui est en cause c’est Madame Diallo. Et ce qu’elle a fait est invraissemblable.


    • Remix 24 août 2011 12:03

      Madame vous êtes dans la haine ce qui ne vous permet pas d’avoir une vision lucide de la réalité, je vous souhaite un jour de rencontrer l’amour..


    • penajouir penajouir 24 août 2011 12:33

      Et vous dans la connerie à l’état pur, je vous souhaite de rencontrer l’intelligence un jour mais, à vous lire, c’est pas gagné !


    • LADY75 LADY75 24 août 2011 14:08

      Lady Panam observe :

      Oula ! Ca chauffe après l’apéro.. Et pourquoi donc Ruth Elkrieff l’aurait-elle une sexualité comme celle que vous lui prêtez ? Parce qu’elle partagerait les mêmes croyances religieuses que l’ex boss du FMI ?

      Après l’article de Proutman sur ce même site et la fil jubilatoire qu’il a produit chez tous les Bas-du-Front, c’est des questions que j’me pose !


    • non667 24 août 2011 14:23

      à homme libre
      Ce qui est en cause c’est Madame Diallo. Et ce qu’elle a fait est invraisemblable.
      qu’a t-elle fait au sofitel qui soit invraisemblable ????
      répondez !
      c’est vous qui êtes invraisemblable  smiley smiley


    • OMAR 24 août 2011 16:59

      Omar 33

      Calmos le cha...tré :« Au nom de quoi ...DSK ne pouvait pas en faire tout autant... ? »

      Mais, bonté divine...Vous avez raison....

      Le Pen, lui, a bien continué sa carrière politique pépère, malgré le fait qu’il a été un tortionnaire en Algérie...

      http://www.algeria-watch.org/farticle/1954-62/lepen_tortionnaire.htm

      Il s’est même perrmis de faire hériter son parti, le F. Haine, à sa fille...

      Allons, allons, Calmos, vous savez trés bien cela...


    • OMAR 24 août 2011 17:04

      Omar 33

      Calmos le cha...tré :"Faut pas lui faire des frayeurs pareilles à la pauvre Ruth.....son rimmel a faillit couler..

      Et vous Calmos, ces derniers et nombreux achats de couches-culottes taille XXXL, c’est pour le bébé ou la Cie le Borgne ?


    • LADY75 LADY75 24 août 2011 11:48

      Lady Panam’ demande des précisions :

      « He M’dame Walter, quand vous dites :

       »un de moins.
      il reste encore du travail...« 

      Pourriez préciser  : un homme de moins ? Un politique de moins ? Un Juif de moins ? Un Socialiste de moins ? Un présidentiable de moins ?

      Sinon, qu’est-ce que vous pensez qu’y faudrait faire pour se débarrasser des autres ? Les faire aussi accuser de viol par des armées de femmes de chambre ? »


      • penajouir penajouir 24 août 2011 12:35

        Vous en avez pas la moindre idée Lady Panam’ ? Dans ce cas c’est grave et il faut vite consulter !  


      • Ariane Walter Ariane Walter 24 août 2011 13:48

        Un politique à la solde du NWO.

        pour se débarrasser des autres : leur laisser faire des conneries. Ils y excellent. Comme DSK qui s’est tué tout seul, ou Valls qui affirme tout de go qu’il est UMP

        Pas plus compliqué que ça.

        le travail : c’est informer, d’une part, puis créer des groupes et aller sur le terrain.


      • Vipère Vipère 24 août 2011 13:51

        Il n’y a pas de fumée sans feu !

        Ce qui est sûr c’ est que l’affaire DSK a révélé publiquement un homme à la moralité et aux moeurs plus que sulfureux, aux antipodes de valeurs que l’on est en droit d’attendre d’un futur présidentiable représentant la France les français.



      • LADY75 LADY75 24 août 2011 13:57

        Lady Panam’ se marre :

        « Y a pas d’fumée sans feu ! » qu’y nous dit l’Monsieur..

        Mézalors ! Dreyfus et Seznec Y z’étaient coupables ?

        Non ! Pas Seznec, nous dira la Dame Ségurane.. en nous citant Barrès..


      • OMAR 24 août 2011 23:05

        Omar 33

        Calmos le cha...tré :«  J’t ’y trouvé une chiotte chanson....

        Merci, j’ai aprécié...

        En retour, et vous sentant un penchant sur la »chose" je connais l’adresse d’un taleb mieux outillé que moi ou Ali Pacha.

        Faites seulement la demande,.Vous allez adorer.....


      • foufouille foufouille 24 août 2011 12:10

        ce type etait fonctionnaire international = pas d’impots
        tres riche mais socialiste
        etc


        • hommelibre hommelibre 24 août 2011 12:13

          Foufouille, oui, mais ce n’est pas de ça qu’il est accusé. Tout le biais s’est joué sur l’homme, blanc, riche. Mais au pénal il faut des faits vraisemblables. C’est aussi cela l’égalité devant la justice (et heureusement).


        • foufouille foufouille 24 août 2011 12:54

          au minimum abus de pouvoir
          elle doit faire ce qu’il veut sinon il la fait virer
          il a menti aussi


        • non667 24 août 2011 14:31

          à homme libre
          Foufouille, oui, mais ce n’est pas de ça qu’il est accusé
           ah ! pour dsk il faut s’en tenir au fait du sofitel ? vous n’avez pas dit ça pour mme diallo  ! ( voir au dessus ! )
          faux derch ! smiley smiley
           


        • Daniel Roux Daniel Roux 24 août 2011 12:42

          Votre article est un peu trop complaisant pour Strauss-Kahn. Celui-ci n’est pas aussi innocent que l’agneau qui vient de naître.

          "A méditer, dans cette époque où l’on taxe les politiciens et autres dirigeants de n’avoir plus aucune morale. Plus grand monde n’a de morale, et le petit ne répare pas le gros, au contraire : il confirme le délitement installé de la conscience morale de nombre d’individus qui forment nos sociétés. Ce n’est plus une question de classe, de race ou de genre qui est en cause, mais d’individus.« 

          Il me semble que vous confondez la morale publique et la morale individuelle. Celui qui représente plus que lui-même en tant que représentant du peuple ou même d’actionnaires pourquoi pas, n’est plus un individu égal aux autres. Des droits supplémentaires pour ne pas écrire »extraordinaires« , entraînent de facto plus de devoirs et de responsabilités. C’est sans doute pour cela que le code pénal prévoit à la fois des sanctions plus lourdes lorsqu’un détenteur de l’autorité publique est victime ou coupable.

          Que le »sans grade« ne se montre pas plus moral que le »puissant« n’est pas le signe du délitement de la société mais le signe que certains individus, toutes classes mélangées, ne respectent ni la loi, ni leurs semblables.

          Par contre, lorsque le »puissant« , en tant que tel, échappe à la justice, est bien le signe d’un délitement de la société. C’est le cas par exemple, lorsque Sarkozy démantèle le pôle de lutte contre la délinquance économique ou adoucit les sanctions contre les délits économiques. Nous assistons précisément à un favoritisme inacceptable envers les délinquants d’une classe particulière contre les intérêts de tous les autres français, victimes économiques de cette délinquance massive.

          Revenons au cas Strauss-Kahn.

           »Ce n’était pas une relation forcée. On peut peut-être avoir un comportement déplacé mais c’est différent d’un crime et cette affaire a été traitée comme s’il s’agissait d’un crime"
          , a déclaré Benjamin Brafman, l’avocat de Strauss-Kahn.

          Si en tant qu’individu, SK peut avoir un comportement déplacé voire immoral, en tant qu’homme public prétendant représenter plus que lui-même, il était de son devoir de s’en abstenir. Qu’il ne l’ait pas fait, démontre à la fois sa faiblesse de caractère peut-être pathologique et son mépris désinvolte pour ceux qu’il prétendait représenter.

          En ce qui concerne la brutalité de la justice américaine, elle ne fait aucun doute lorsque l’on considère la façon dont SK (et tant d’autres) a été traité et exposé alors qu’aucune preuve de sa culpabilité n’était encore apportée.

          Le chantage permanent du « plaidez coupable où vous finirez vous jours en prison » est particulièrement efficace contre ceux qui n’ont pas les moyens de payer les frais importants et nécessaires à l’établissement de leur innocence. Là encore, il s’agit d’une injustice scandaleuse que favorise la classe la plus riche et défavorise les autres. La justice américaine est clairement une justice de classe.


          • Claire29 Claire29 24 août 2011 12:50

            Donc d’après l’auteur de l’article,DSK n’a aucune responsabilité dans ce qui lui est arrivé.Il faudra alors qu’il ’explique quand il sera invité sur les plateaux de télé ce que son avocat a voulu dire par « comportement déplacé » ou par« relation sexuelle précipitée » qui figure dans le rapport du procureur.


            • LE CHAT LE CHAT 24 août 2011 13:11

              ce que son avocat a voulu dire par « comportement déplacé » ou par« relation sexuelle précipitée »

              comportement déplacé : il s’est déplacé de la douche à la chambre
              relation sexuelle précipité : il a pas eu le temps d’aller au doggy style suivi d’un fist fucking après son blow job ! on est resté aux préliminaires et c’est frustrant pour lui !


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 24 août 2011 13:12

              Oui, on attend ses explications.


            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 13:39

              Il y a une grande différence entre être innocent et une affaire que l’on ne peut pas mener en raison du comportement "du plaignant"...n’oubliez pas qu’il est ecrit qu’au début de l’enquete le procureur croyait que la relation a été non consensuelle mais que les mensonges de diallo associés à une impossibilité de faire pencher le rapport médical dans une direction rende le procès impossible...voilà la réalité, l’innocence n’est pas prouvée, le mensonge n’est pas prouvé, le culpabilité n’est pas prouvée, nada, il reste par contre les autres femmes qui parlent au minimum d’un comportement inappropriée, de sa violence et il y a ça

              Selon le site l’avenir.net : "La défense de Mme Diallo accuse cet adjoint du maire François Pupponi, proche de DSK, d’avoir fait pression sur une femme qui affirme avoir eu une liaison avec l’ex-patron du FMI, pour la dissuader de témoigner.

              En juillet Kenneth Thompson, l’avocat de Mme Diallo à New York, « s’est entretenu avec des témoins potentiels de l’affaire DSK » notamment « avec une femme originaire de Sarcelles » présente aux Etats-Unis, a indiqué M. de Montbrial. « Elle a apporté des précisions qui allaient dans le sens et l’intérêt de Mme Diallo et du parquet », a-t-il ajouté en précisant que M. Thomson "a donné le nom de ce témoin au procureur« de New York Cyrus Vance pour qu’il soit entendu. Mais début août, »un des adjoints au maire de Sarcelles, précisant qu’il avait été +envoyé par ses chefs+, a sollicité de façon pressante un des proches« de cette femme et a demandé  »ce que ça coûterait pour qu’elle se taise« , a expliqué l’avocat français ».

              Personne ne peut nier qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans le comportement de dsk, que c’est pas normal de lire : et elle est de son camp, et c’est pas normale qu’une femme et c’est pas la seule dise je me suis arrangée pour ne pas être seule avec lui dans un endroit fermé...

              Aurélie Filippetti à propos de DSK : « Je me suis arrangée pour ne pas me retrouver seule avec lui dans un endroit fermé. »

              En 2008, interrogée par Le Temps, la députée socialiste Aurélie Filippetti évoque le souvenir d’une tentative de drague « très lourde, très appuyée »

              enfin nul ne peut nier aussi que cyrus vance doit preparer son election, et a perdu un proces de viol précédemment qu’il aurait dû gagner et pourtant les deux flics ont été acquittés il suffit d’un doute un seul et hop c’est gagné...

              de plus maintenant toutes les télés parlent de « comportement déplacé » ou de « relation sexuelle précipitée »...


            • Ariane Walter Ariane Walter 24 août 2011 13:55

              catherine,

              j’avoue que je suis très impatinete de le voir expliquer la scène.
              mais il sera très sobre.
              J’étais dans ma salle de bains, cette femme entre et comme ,surpris, je prends ma serviette et la noue autour de ma taille, elle me dit :
              -pourquoi caches-tu ton joli oiseau ? ty veux que je te fasses du bien ?
              je lui dit « oui », un homme est un homme. Quel homme me jeterait la première pierre !! Quel homme confronté à une telle demande la refuserait ??
              Elle s’exécute pendant que je finis de me laver les dents puis elle sort.
              Rien de plus.
              ce n’est qu’après que j’ai appris toute cette histoire extravagante."

              il y en aura pour le croire !

              .
              e


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 24 août 2011 13:57

              @ Bertrand Nash Russel

              Je répête : on attend ses explications.

              Que dire d’autre, puisque DSK n’a pas donné sa version des faits ?

              Pourquoi me demandez-vous de prendre position de façon plus précise alors qu’un élément crucial est manquant ?


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 24 août 2011 13:58

              @ Ariane

              Un grand salut à vous.


            • LADY75 LADY75 24 août 2011 14:01

              Lady Panam inquiète :

              Vou z’attendez ses zexplications ? Olala.. Face à une telle mise en demeure, DSK va demander une protection policière !


            • LADY75 LADY75 24 août 2011 14:04

              LadyPanam’ observe :

              Oula ! C’est le rassemblement des copines.. comme sur Facebook !

              C’est quoi vot’point commun ? La défense du petit personnel immigré dans les grands hotels occidentaux ou la pratique du gong yo ?


            • Dominitille 24 août 2011 14:55

              BNRC,
              En modération ??????????,pourquoi pas en lecture pour tous ???????????qui les bloque ???????????,des gens comme vous sûrement qui ne voudrait pas à avoir à se justifier sur les violences des hommes qui ne sont plus à démontrer. Qui ne veut pas qu’on les lise alors qu’on nous bassine depuis des semaines avec des articles parfois frisant l’ordure ??? Balayer devant votre porte, monsieur l’homme parfait ;
              Les violences verbales contre les femmes sont aussi des violences !!!
              Mais non, aucune haine dans mon commentaire, juste des demandes simples.


            • OMAR 24 août 2011 17:18

              Omar 33

              Bertrand à la mere Saugrenue :"Vous, vous ne faites que répéter les choses dans un jolie conditionnement pavlovien...

              Vous ne savez pas combien vous avez raison...

              Demandez à la Saugrenue un papier stigmatisant le halal, l’immigration, le voile, enfin tout ce qui a un rapprt avec l’islam, et en moins de temps qu’il faut à DSK pour sauter sur une femme, elle vous rédige un torchon digne de la Cie le Borgne...

              Mais ne vous tracassez pas trop, son soutien pour la Nafissatou n’est que conjoncturel, calculé...


            • Attilax Attilax 24 août 2011 22:57

              @ Bertrand’nash’russel

              Tu as décidément un GROS problème avec la gente féminine. C’est de l’obsession, là, faut consulter.


            • Lorelei Lorelei 25 août 2011 23:43

              cogno ne te prend pas pour un homme ni toi ni ta conférerie de petits pleureurs...sans rire des mecs qui en arrivent à chialer comme ça sur le net en traitant les femmes de nazis, de talibans etc...et en insultant les nanas comme tristane bannon etc...moi je ne nomme pas ça hommes et en sus j’ai remarqué dans cette confrerie un grand nombre de vieillards archaiques...

              un mec la gente masculine n’a rien à avoir avec ça...


            • COVADONGA722 COVADONGA722 24 août 2011 14:24


              la justice americaine capable de se déjuger« 
              yep foutaise un chauffeur de taxi serait à rykers islands pour les memes faits, ce qui sauve dsk coupable ou pas c’est la tune de sa femme entre ceux qui feignent de ne pas voir
              surtout les socialiste que c’est son pognon qui lui à sauvé la mise et les daniels schiffers machin soutien moral de la perversité elitaire on retrouve un homme de » goche" sauvé par une justice du capital !!


              • geotrouvetou geotrouvetou 24 août 2011 14:48

                Lorsque l’affaire a débuté et DSK écroué, presque tout le monde saluait ici l’exemplarité de la justice américaine.
                DSK innocenté, certains vont initier une critique de ladite justice.
                DSK innocenté, beaucoup vont porter le deuil.
                Amusant et prévisible...


                • Aymar 24 août 2011 15:17

                  Une marche bleue de soutien, c’est surement ça qu’il faut. Je vois le tableau. Sponsorisé par le Viagra (les pilules bleues), la manifestation serait composée de quelques mâles revendiquant bruyamment le droit de cuissage, quelques femmes admiratives et protectrices brandiraient fièrement des ballons rouges et roses en forme de phallus turgescents. Un bel évènement festif, citoyen et bon enfant comme on les aime en temps de crise.

                  Il ne faut plus se contenter de combattre les médisances, de dire que ce sont des mensonges, il faut savoir combattre le carcan du dogme féministe et revendiquer avec force le droit d’abuser sexuellement de son pouvoir, ça sera plus franc.

                  • Dominitille 24 août 2011 15:23

                    la liste est ouverte sur av : messieurs les victimes inscrivez-vous. il en faut au moins 48001
                    pour que cela soit cohérent.


                  • Claire29 Claire29 24 août 2011 17:11

                    Aymar,telle que vous imaginez cette marche bleue de soutien,on attend avec impatience le retour du héros !


                  • hommelibre hommelibre 24 août 2011 15:48

                    Le « puissant » n’échappe pas à la justice : la justice prononce un non-lieu, décision forte qui existe depuis longtemps. Si après enquête on estime qu’il n’y a pas de fondement à aller plus loin, on s’arrête. Maintenant s’il y a des procureurs spontanées ici qui connaissent mieux l’affaire ou qui ont des comptes à régler, qu’ils se fassent élire à NY.

                    Réclamer un procès pour qu’il y ait une décision de justice est une erreur. La décision a eu lieu. C’est le non-lieu. Pourquoi donc ne pas l’admettre ? Un non-lieu, je le répète, est une décision forte et légitime. Le sentiment que chacun en a est autre chose et tient à des raisons qui n’ont pas forément à voir avec les conclusions de l’enquête. Mais qu’on relise les conclusions de Vance. Pour qui connaît un peu la justice, elles sont accablantes pour Madame Diallo. Et pas la peine de parler de l’argent de DSK : les procès d’intention, je ne prends pas. Surtout vu le nombre de gens qui ont été sur l’enquête, y compris des noirs, des femmes, etc. Faut arrêter de fantasmer.

                    Pour ce qui est du comportement, la moralisation qui ressort ici n’est guère sortie quand on a appris que Mitterrand avait deux vie. On n’a pas fait un plat des 10’ douche comprise de Chirac.Pour DSK le rapport médical dit peu probable un acte de violence, il n’y a pas les signes qui vont avec. Que faut-il de plus ? Qu’il paie Nafissatou parce qu’il est un salaud de bourgeois blanc de gauche ?

                    Je passe sur les exagérations qui sont habituelles ici et sur les attaques personnelle, je commence à connaître l’AgoraCircus.

                    L’étrangeté est de voir certaines réaction, comme si soit les hommes n’avaient qu’à la fermer, soit ils n’était jamais objet de malveillances, soit parler des violences (ici morale et judiciaire) faites aux hommes annulait celles faites aux femmes. Serait-ce que ce thème est chasse gardée ? Et bien il faut s’habituer à ce qu’on en parle.


                    • Lorelei Lorelei 24 août 2011 19:39

                      sabine tenez

                      Les campagnes sur la violence faite aux femmes sont parmi les grandes manipulations intellectuelles et sociales de notre époque" (John Goetelen : http://hommelibre.blog.tdg.ch/archi...)

                      et lisez
                      http://www.lepost.fr/article/2011/08/19/2571201_les-theses-et-les-origines-du-masculinisme-ou-hominisme_1_0_1.html


                    • Lorelei Lorelei 24 août 2011 22:00

                      bertrand,

                      ah non je ne le diabolise pas, pour ça il faudrait que je mente où invente des propos or comme il le dit lui même je n’ai fais que des copiés collés...c’est gentil et fort aimable de ma part de faire connaitre les propos et les sites..et de lui faire de la pub en mettant au grand jours sa propre rhétorique, maintenant vous pouvez penser que c’est mal d’informer les gens en les laissant lire par eux mêmes ses fameux propos...mais agir ainsi a un nom démocratie..


                    • Lorelei Lorelei 24 août 2011 22:45

                      lol lol lol lol vous m’avez fait rire, devant l’impératif intéressant...

                      maintenant il n’est nul besoin de diaboliser le personnage, il se diabolise tout seul...les gens qui se mettent à dire que la violence contre les femmes est une manipulation qui accuse la justice les médias d’être pour les femmes etc..se fichent eux mêmes une balle dans la tête avec leurs rhétorique.

                      et dans le fond c’est fort instructeur et édifiant de voir que certains ne veuillent pas que l’on mette au grand jours leurs propos...

                      et ne croyez pas une personne juste car elle vous dit une chose, allez vérifiez par vous mêmes ses propos...cela fait partie du bouddhisme...


                    • Lorelei Lorelei 24 août 2011 23:05

                      Au final je vais vous dire une chose simple chose la violence des propos de l’auteur à l’encontre des femmes est si forte que l’on n’a pas besoin d’en rajouter, parler d’un mouvement de libération en disant taliban le pays où on lapide les nanas, bon, ok, traiter ses femmes de nazis eux qui sont à l’origine des 3k, bon ok etc..etc.

                      Voilà au final, vous ne savez pas à qui vous avez affaire, il ne s’agit pas de diaboliser mais de faire connaitre la diatribe et la rhétorique du personnage, sa rhétorique est d’une violence inouïe et édifiante, à un moment donné, sans faire de grands discours on se doit juste d’exposer les choses, et la bonne manière alors consiste à exposer les propos mots de l’auteur, sa propre violence...Et je vais vous dire une chose simple, quoique l’on fasse, quoique l’on dise, il reste une realité dans le monde, et cette dernière ne peut se cacher derrière une propagande qui est elle même à l’image de la violence envers les femmes que l’on cherche à nier part tous les moyens. Il ne le realise pas encore mais sa propre violence en dit plus que n’importe quel autre acte, il suffit de le lire...

                      Pour certains la démocratie est tres dangereuse car elle revele leurs propres pensées...

                      « A peine le 3e congrès “Paroles d’hommes” est-il annoncé que les talibanes du féminisme haussent le ton. (…) Que se passera-t-il cette fois ? Les féministes radicales, les brigades rouges du discours dominant, vont-elles encore semer la haine impunément ? (…) Mesdames les talibanes, je ne vous autorise pas à cracher ainsi sur les hommes. Je sais que vous gagnez beaucoup d’argent en présentant les femmes comme des victimes universelles et les hommes comme des prédateurs par nature (…) Et pourquoi ? Pour caser et nourrir vos copines, pour alimenter des associations haineuses qui mentent de manière prouvée, pour casser de l’homme à longueur d’année grâce à des “sociologues” marxistes (…). Combien de psychopathes, de staliniennes et de professionnelles de la haine comptez-vous dans vos rangs (…) Par la force de notre vérité nous vous arrêterons avant que notre monde ne soit contaminé entièrement par votre poison idéologique. Avant qu’il ne soit à votre botte - botte dont le modèle est repris de vos copines nazies qui gazaient des juifs il y a 65 ans dans les camps de concentration. Le monde doit savoir qui vous êtes vraiment, et ce qu’est devenu le féminisme. Il y a eu beaucoup de dégâts à cause de vous. Il faut maintenant construire une société post-féministe (…) Vade retro, talibanes. » (John Goetelen, http://www.hommecible.com/www.homme...


                    • chapoutier 24 août 2011 23:12

                      pour info
                      comme je vous l’annonçais hier
                      une enquete viens d’etre ouverte par le proc de pontoise pour subordination de témoins.
                      le témoin en question est une femme qui habitait Sarcelles, un adjoint au maire aurait proposé de l’argent pour qu’elle « la boucle »
                      il est pas sorti du merdier le DSK


                    • Lorelei Lorelei 24 août 2011 23:47

                      oui chapoutier, j’en ai parlé hier dans mon article sur dsk


                    • hommelibre hommelibre 25 août 2011 12:37

                      Oups... je remets :

                      L’amusant est que l’expression « talibanes féministes » vient d’une féministe belge, et pas n’importe laquelle : elle était présidente de sos viol Belgique quand elle a écrit son article...


                      « Le parti pris idéologique des féministes talibanes prétend que la prestation des services sexuels est le comble de l’humiliation féminine tel un viol permanent et organisé. »

                      « Les féministes talibanes s’acharnent pourtant à castrer les hommes, les culpabiliser sur leur consommation de prostituée ou de pornographie en pénalisant ceux qui auraient recours à ce type de relation diabolique : ces hommes qui sont nos maris, nos pères, nos frères, nos fils et nos amis. Cette position féministe sous des auspices sécuritaires et austères rappelle une certaine répression et censure des pratiques sexuelles. D’autres courants féministes, plus silencieux peut être, développent d’autres revendications notamment le dépoussiérage de la pornographie, mieux calquée sur les fantasmes féminins. Il serait intéressant de s’attarder aussi sur l’augmentation de l’usage des vibromasseurs, signe moderne d’une sexualité active chez les femmes où le plaisir est au centre de leurs préoccupations. L’augmentation des ventes de gadgets sexuels rappelle que, les femmes aussi, ont le goût du vice… La vertu n’a pas de sexe. Qu’on arrête de nous calomnier et de nous culpabiliser avec ce différentialisme sexuel. »

                      « Ces féministes talibanes commettent l’énorme confusion entre féminité et féminisme. »


                      http://www.catherine-francois.be/combats/feminisme/fem_moralisatrice.htm


                    • Lorelei Lorelei 25 août 2011 14:17

                      Interessant de voir que les féministes sont qualifiées de talibanes car probablement elles ne se laissent pas lapider selon le bon vouloir de certains...ce vocabulaire est exactement à l’image de la violence faite aux femmes...

                      Par ailleurs entre les propos d’un quidam qui laisse exprimer une diatribe d’une violence inouie et l’opinion de grands hommes qui ont fait leurs preuves...

                      Dans une interview Le dalaï-lama déclare je pourrais me réincarner en femme et ajoute sur les femmes : Elles vont jouer un rôle de plus en plus important. Le féminisme militant a aussi son importance, car il produit des révolutions  : au Tibet, par exemple, où la femme a subi une certaine discrimination pendant des siècles. Cependant, certaines des réincarnations de nos plus hauts lamas ont été des femmes, et je dirai que la condition de la femme tibétaine est peut-être meilleure que celle de sa sœur chinoise.

                      Comme Gandhi d’ailleurs qui pensait que la violence était inefficace et ne pouvait qu’initier une chaîne continue de vengeance. Il disait de la loi du Talion : « Œil pour œil et le monde finira aveugle. » Gandhi rattachait également la non-violence au féminisme. Il l’explique lors d’un discours pendant la marche du sel  :

                      « Appeler les femmes le sexe faible est un mensonge. C’est une injustice des hommes faite aux femmes. Si la non-violence est la loi de nos êtres, le futur est avec les femmes. »

                      Deux grandes figures du monde disent la même chose….et en effet l’histoire des suffragettes, puis des féministes montrent qu’il est l’un de ses mouvement non violent dont s’inspirèrent des hommes de paix.


                    • hommelibre hommelibre 25 août 2011 16:30

                      L’amusant est que l’expression « talibanes féministes » vient d’une féministe belge, et pas n’importe laquelle : elle était présidente de sos viol Belgique quand elle a écrit son article...


                      « Le parti pris idéologique des féministes talibanes prétend que la prestation des services sexuels est le comble de l’humiliation féminine tel un viol permanent et organisé. »

                      « Les féministes talibanes s’acharnent pourtant à castrer les hommes, les culpabiliser sur leur consommation de prostituée ou de pornographie en pénalisant ceux qui auraient recours à ce type de relation diabolique : ces hommes qui sont nos maris, nos pères, nos frères, nos fils et nos amis. Cette position féministe sous des auspices sécuritaires et austères rappelle une certaine répression et censure des pratiques sexuelles. D’autres courants féministes, plus silencieux peut être, développent d’autres revendications notamment le dépoussiérage de la pornographie, mieux calquée sur les fantasmes féminins. Il serait intéressant de s’attarder aussi sur l’augmentation de l’usage des vibromasseurs, signe moderne d’une sexualité active chez les femmes où le plaisir est au centre de leurs préoccupations. L’augmentation des ventes de gadgets sexuels rappelle que, les femmes aussi, ont le goût du vice… La vertu n’a pas de sexe. Qu’on arrête de nous calomnier et de nous culpabiliser avec ce différentialisme sexuel. »

                      « Ces féministes talibanes commettent l’énorme confusion entre féminité et féminisme. »


                      http://www.catherine-francois.be/combats/feminisme/fem_moralisatrice.htm


                    • Lorelei Lorelei 25 août 2011 17:58

                      interessant de voir que les féministes sont qualifiées de talibanes car probablement elles ne se laissent pas lapider selon le bon vouloir de certains...ce vocabulaire est exactement à l’image de la violence faite aux femmes...

                      Par ailleurs entre les propos d’un quidam qui laisse exprimer une diatribe d’une violence inouie et l’opinion de grands hommes qui ont fait leurs preuves...on sait qui se trouve dans la haine et la paix

                      Dans une interview Le dalaï-lama déclare je pourrais me réincarner en femme et ajoute sur les femmes : Elles vont jouer un rôle de plus en plus important. Le féminisme militant a aussi son importance, car il produit des révolutions  : au Tibet, par exemple, où la femme a subi une certaine discrimination pendant des siècles. Cependant, certaines des réincarnations de nos plus hauts lamas ont été des femmes, et je dirai que la condition de la femme tibétaine est peut-être meilleure que celle de sa sœur chinoise.

                      Comme Gandhi d’ailleurs qui pensait que la violence était inefficace et ne pouvait qu’initier une chaîne continue de vengeance. Il disait de la loi du Talion : « Œil pour œil et le monde finira aveugle. » Gandhi rattachait également la non-violence au féminisme. Il l’explique lors d’un discours pendant la marche du sel  :

                      « Appeler les femmes le sexe faible est un mensonge. C’est une injustice des hommes faite aux femmes. Si la non-violence est la loi de nos êtres, le futur est avec les femmes. »

                      Deux grandes figures du monde disent la même chose….et en effet l’histoire des suffragettes, puis des féministes montrent qu’il est l’un de ses mouvement non violent dont s’inspirèrent des hommes de paix.


                    • hommelibre hommelibre 25 août 2011 18:02

                      L’amusant est que l’expression « talibanes féministes » vient d’une féministe belge, et pas n’importe laquelle : elle était présidente de sos viol Belgique quand elle a écrit son article...


                      « Le parti pris idéologique des féministes talibanes prétend que la prestation des services sexuels est le comble de l’humiliation féminine tel un viol permanent et organisé. »

                      « Les féministes talibanes s’acharnent pourtant à castrer les hommes, les culpabiliser sur leur consommation de prostituée ou de pornographie en pénalisant ceux qui auraient recours à ce type de relation diabolique : ces hommes qui sont nos maris, nos pères, nos frères, nos fils et nos amis. Cette position féministe sous des auspices sécuritaires et austères rappelle une certaine répression et censure des pratiques sexuelles. D’autres courants féministes, plus silencieux peut être, développent d’autres revendications notamment le dépoussiérage de la pornographie, mieux calquée sur les fantasmes féminins. Il serait intéressant de s’attarder aussi sur l’augmentation de l’usage des vibromasseurs, signe moderne d’une sexualité active chez les femmes où le plaisir est au centre de leurs préoccupations. L’augmentation des ventes de gadgets sexuels rappelle que, les femmes aussi, ont le goût du vice… La vertu n’a pas de sexe. Qu’on arrête de nous calomnier et de nous culpabiliser avec ce différentialisme sexuel. »

                      « Ces féministes talibanes commettent l’énorme confusion entre féminité et féminisme. »


                      http://www.catherine-francois.be/combats/feminisme/fem_moralisatrice.htm


                    • Lorelei Lorelei 25 août 2011 18:47

                      « Les campagnes sur la violence faite aux femmes sont parmi les grandes manipulations intellectuelles et sociales de notre époque » (John Goetelen :http://hommelibre.blog.tdg.ch/archi...)

                      Par hommelibre (xxx.xxx.xxx.19) 25 août 16:15 Reste à prouver qu’il est bien ainsi. Les propos de la mondaine jet-setteuse en mal de vente de son bouquin et sans réussite professionnelle, qui raconte ça en se marrant aux invités d’Ardisson qui n’en ont visiblement rien à faire, la regardent.Et si l’on parle de la vie privée de DSK,parlons de celle de cette dame, de son pelotage de seins à trois, de ses multiples amants riches et influents, et de bien d’autres choses qui circulent sur le web.

                      "J’ai copié cette diatribe douteuse et d’une extrême violence tant elle incarne parfaitement la haine sournoise envers l’autre car femme, basée sur la diffamation, les sous entendus, l’idée qu’une femme est une salope si elle a rencontre des hommes, etc...je vous laisse juge de ses propos phallocrates édifiants

                      (…) Mesdames les talibanes, je ne vous autorise pas à cracher ainsi sur les hommes.Je sais que vous gagnez beaucoup d’argent en présentant les femmes comme des victimes universelles et les hommes comme des prédateurs par nature (…) Combien de psychopathes, de staliniennes et de professionnelles de la haine comptez-vous dans vos rangs (…) Avant qu’il ne soit à votre botte - botte dont le modèle est repris de vos copines nazies qui gazaient des juifs il y a 65 ans dans les camps de concentration. …) Vade retro, talibanes. » (John Goetelen, http://www.hommecible.com/www.homme...

                      la violence des propos de l’auteur à l’encontre des femmes est si forte que l’on n’a pas besoin d’en rajouter, parler d’un mouvement de libération en qualifiant de taliban alors que ces talibans lapident les femmes , traiter ses femmes de nazis eux qui sont à l’origine des 3K.

                      Au final, nul n’est besoin de diaboliser ce mouvement il suffit de lire la diatribe et la rhétorique, la phraséologie qui est d’une violence inouïe et édifiante. Pour autant toute cette agressivité ne change pas une réalité dans le monde, et la dénégation de ses violences ne pas se cacher derrière une propagande qui est-elle même à l’image de cette violence exercée à l’encontre des femmes que l’on cherche à nier part tous les moyens.


                    • _Ulysse_ _Ulysse_ 24 août 2011 16:01

                      @Auteur,

                      Ne faites pas de l’affaire Strauss Khan un exemple de procédure « anti-homme » . Par pitié il ne s’agit pas de n’importe qui. Vous desservez la cause des hommes en faisant cela et donnez la soupe aux extrémistes féministes !
                      Qu’un homme puisse être accusé à tord une fois dans sa vie ok, mais là c’est déjà la troisième fois (l’affaire au FMI, Banon et Diallo)

                      Vous partez du principe qu’il est innocent, on se demande pourquoi.
                      Que le rapport médical n’est pas fiable etc... les médecins se trompent lol .

                      Vous oubliez que ce sont des spécialistes des agressions qui l’ont examinée il me semble non ? Leur boulot c’est justement de faire la part entre les menteuses et les vraies victimes.

                      Je suppose que les médecins ont menti pour le trauma de l’épaule aussi non ?
                      Ils ont confondu avec un artefact sur le scanner ?
                      Que le labo qui a fait les tests ADN a menti aussi ?

                      Tout de même faut rester sérieux !

                      Même le proc a l’air de le croire coupable et parle de rapport probablement non consenti.
                      Il arrête la procédure parceque paraît-il a il a peur de perdre son procès à cause des mensonges passés de Diallo.

                      « En attendant, Monsieur Strauss-Kahn doit dorénavant être considéré comme innocent. »

                      A bon ? Et la procédure civile ? Elle peut aboutir à sa condamnation vous savez !
                      Le proc arrête la procédure, DSK n’a pas été jugé, il n’est donc pas reconnu innocent.


                      • _Ulysse_ _Ulysse_ 24 août 2011 16:27

                        Alors respectons la justice jusqu’au bout :

                        Le procureur abandonne les poursuites à cause du comportement de Diallo, car il a peur de perdre son procès à cause de cela. Il n’y a pas un manque de preuves, il dit que le comportement de diallo instille un doute qui peu faire gagner DSK. Cela ne signifie pas qu’en cas de procès, DSK aurait gagné.

                        Vous oubliez un peu vite la procédure civile ou DSK peu être reconnu coupable et condamné.
                        On en est pas encore au non lieu. Les avocats vont vouloir régler ça avec un chèque pour éviter le procès justement. Diallo sera tentée d’accepter car un accord lui garanti une compensation. Risquera elle le procès pour que le crime soit reconnu au civil au risque de tout perdre ? On verra ...


                      • _Ulysse_ _Ulysse_ 25 août 2011 11:30

                        J’ai déjà débattu sur d’autres articles avec les dites féministes. J’aurais préféré qu’il y ai procès. Et si la procédure civile tombe à l’eau, la justice n’aura pas tranché dans cette affaire ce qui est dommage.

                        A titre personnel je pense que DSK est coupable et qu’il n’en est pas à son coup d’essai. Même si la victime a l’air d’être une femme assez « spéciale » ce qui la dessert lourdement, les éléments de preuves sont suffisants.

                        Cela fait-il de moi un « féministe extrémiste » ?

                        Je ne nie pas que des hommes sont régulièrement accusés à tord et mis en prison sans aucune preuve, c’est tout à fait vrai. Mais il n’y a pas que des innocent qui sont accusés non plus.

                        De plus, je récuse totalement l’idée insufflée par des « féministes extrémistes » comme quoi les hommes seraient tous des violeurs potentiel. C’est totalement faux et entre dans ce qu’on peut appeler une représentation paranoïaque du mâle.

                        Les violeurs sont des hommes avec un certain profil psychologique (et je pense que DSK en fait parti). Si ils le peuvent ils font toujours plusieurs victimes. Cela n’est d’ailleurs pas une spécificité masculine. Certaines femmes sont des violeuses mais on comprendra que c’est plus difficile pour elles d’arriver à leurs fins.


                      • Belarion Belarion 25 août 2011 12:52

                        Ulysse, quand allez-vous vous décider à lire le rapport du procureur avant de répéter encore et encore les mêmes insanités ?


                      • Lorelei Lorelei 25 août 2011 19:26

                        Il ne s’agit pas de nier l’existence de fausses accusations elles existent et concernent aussi bien les femmes que les hommes, les couples parfois usent de toutes sortent d’armes quand ils divorcent, les mensonges existent…

                        Mais le déchainement de cet hyper violence, l’incroyable verbiage d’une méchanceté sans limite est exactement ceux que les femmes dénoncent, ces groupes sont à l’image de l’extrême violence de certains hommes à l’encontre des femmes.

                        les violeurs ont un profil plutôt précis, mais voilà la haine la violence vous amene à tomber dans ce profil aussi

                        on entend souvent j’aurai jamais cru ça de lui et

                        pour autant les agressions contre les hommes existent même si l’une des plus vils et des plus déviatrices reste tabous, dans le conflit yougoslave, les violences sexuelles dirigées contre les hommes ont été reconnues juridiquement comme des crimes de guerre.

                        Le Monde vient de publier un article intitulé « L’armée congolaise responsable de milliers de viols demeurés impunis » alors que le Courrier international en consacre un autre au viol des hommes dans la République démocratique du Congo.

                        Selon les organisations humanitaires Oxfam et Human Rights Watch, le nombre d’hommes violés ne cesse de croître en République démocratique du Congo ces derniers mois.



                      • focalix focalix 24 août 2011 16:16

                        Je suis vraiment d’accord avec hommelibre.

                        A plusieurs reprises, j’ai exprimé mes doutes au risque de subir les derniers outrages d’un quarteron de féministes en furie.
                        Je refuse de prêter foi à cette presse peopolisante qui un jour invite le gros public à croire une chose et quelques jours après son contraire.
                        Mais j’ai lu la demande d’abandon des poursuites de Cyrus Vance, en rapprochant les versions anglaise et française quand j’avais un doute sur le sens.
                        Ce document de 25 pages est parfaitement étayé. On peut saluer l’honnêteté du procureur, qui a parfaitement écrit pourquoi il était convaincu de la culpabilité de DSK au départ, et pourquoi il n’est sûr de rien aujourd’hui (et donc n’a aucune chance de convaincre un jury populaire).
                        Il a utilement rappelé qu’il vaut mieux un coupable en liberté qu’un innocent en prison.
                        La thèse de DSK libéré parce que blanc, puissant et riche me paraît peu convaincante. Ils n’ont pas fait dans la dentelle lors de son arrestation !
                        Dans l’hypothèse du complot, la libération de DSK est logique puisqu’il est politiquement foutu. Mission accomplie, a-t-on pu lire ici !

                        En l’état :
                        DSK coupable ou non ?
                        Le procureur new-yorkais n’en sait rien. Moi non plus. Personne ici non plus.
                        Les lynchages médiatiques ou sur le Net relèvent de la bêtise des foules.

                        « Un de moins », dites-vous Ariane.
                        Cris de coeur d’une féministe ? Non, puisque DSK est libre.
                        Alors, bonheur de constater la chute politique d’un homme que vous détestez ?
                        Soutiendriez-vous la thèse du complot ?

                        Votre dernière phrase : « il reste encore du travail... » m’effraie un peu.
                        Que pourrions-nous trouver : François Hollande, de retour de chez les Chirac, gaulé par les perdreaux sur une route de Corrèze pour avoir consommé trop de bières Corona ? Martine Aubry surprise à la sortie d’une mosquée avec 500 grammes de shit dans son sac ?

                        Sur le fond je refuse de me mettre dans un camp ou dans l’autre.
                        Je ne peux que me souvenir d’affaires comme celles de Jean Calas, d’Alfred Dreyfus, de Patrick Dils.
                        Et dire ici ma compassion et ma solidarité pour toutes les victimes de prédateurs sexuels, et plus spécialement les enfants.
                        Et là, il reste encore du travail. Beaucoup de travail.

                        Bonne fin d’après-midi à tous


                        • anamo 24 août 2011 16:25

                          Ce qui apparaît le plus invraisemblable dans cette affaire, c’est le jeu de rôle qui s’est mis en place, les acteurs, leur environnement, leurs intérêts respectifs.

                          Alors que nous avons :
                          - une victime probable
                          - un agresseur désigné, présumé innocent selon le droit français
                          - des faits avérés
                          Tous les éléments pour un procès en bonne et due forme

                          Apparaissent :
                          - le procureur, sa lignée, sa carrière
                          - les médias agissant pour leur compte, ou pour le compte de ...
                          - la valeur matérielle et morale des différents acteurs

                          Au bout du bout, aucun procès au pénal. Quels éléments ont mené le jeu ?


                          •  C BARRATIER C BARRATIER 24 août 2011 19:42

                            Je pense que pas mal d’excités d’Agoravox sont en train de tendre l’autre joue, après leur baffe méritée.
                             Déjà il en est qui confirment ce que j’avais écrit ici : Moins ils en savent, plus ils en racontent ! Je m’interoge : les forums Internet sont du moulinage de mots, des mots encore. Un certain nombre d’esprits fragiles ne finissent ils pas par croire qu’un mensonge répété devient une vérité ? Comme si, au commencement de tout il y avait le verbe, je dirais plutôt le verbiage.

                            Il y a des dégats collatéraux : Personne ne niera qu’une femme se disant violée ne l’a peut être pas été. Il était déjà difficile de se faire entendre, une affaire pareillement médiatisée ne va pas faciliter l’écoute des victimes vraiment violées. Déjà on entend, c’était une immigrée qui avait triché (comme tous les immigrés n’est ce pas ?), elle a été soutenue de manière éhontée par sa communauté, - ne croyons plus ces gens là.

                            Que DSK y ait laissé des plumes en matière de « carrière » ne le diminue pas mais le grandit. Combien parmi les intervenants du forum sur le sujet lui arrivent à la cheville ? Il se passera du pouvoir, - il était monté plus haut que la présidence de la République. Il a une épouse exemplaire. Il est loin de manquer d’argent et il va en récupérer dans l’affaire s’il est reconnu qu’il a été lésé. Bref, il n’a pas besoin de nous. Et comme nul n’est irremplaçable (ça n’a jamais existé), la planète va continuer à fonctionner aussi bien ou aussi mal qu’avant..


                            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 20:21

                              Des preuves montrent enfin que la plaignante n’avait pas connaissance au préalable du séjour de l’accusé à l’hôtel, ce qui lui aurait permis d’organiser une rencontre entre eux, et qu’elle est entrée dans la suite de l’accusé pensant qu’elle était vide. D’autres preuves étaient cohérentes avec l’idée d’une relation sexuelle non-consentie entre la plaignante et l’accusé.

                              Comme décrit ci-dessus, la plaignante aurait laissé éclater son désarroi face à ses deux responsables. Tous deux ont été auditionnés par un procureur dans les premières 48 heures de l’enquête, et ont rapporté qu’elle était apparue bouleversée.

                              Un résultat préliminaire des tests d’ADN conduits par l’Office of Chief Medical Examiner (OCME) a établi que plusieurs taches situées sur la partie supérieure de l’uniforme d’hôtel de la plaignante contenaient du sperme qui fournissait l’ADN de l’accusé.

                              Bien que ce résultat d’expertise préliminaire n’ait pas déterminé si la relation sexuelle entre la plaignante et l’accusé était forcée, il a établi que l’accusé avait pris part à un acte sexuel avec la plaignante. Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle

                              En se fondant sur de multiples entretiens avec la plaignante et une évaluation de toutes les preuves disponibles à l’époque, les inspecteurs de la police de New York et procureurs qui ont parlé avec la plaignante pendant la phase initiale de l’enquête sont arrivés, individuellement, à la même conclusion. Chacun a trouvé la plaignante crédible et était convaincu que les charges criminelles étaient fondées. En conséquence, l’affaire a été présentée devant un grand jury et l’accusé a été inculpé.

                              On peut voir que ces points ne l’innocentent pas, mais voilà il y a les mensonges de la dame et la politique.


                            • Tall 24 août 2011 20:31

                              Tiens, voilà Lorelei qui applique la technique morice : pondre une contre-vérité par ligne

                              Ce qui décourage de répondre tellement il y a du boulot
                              Mais bon, pour la crédibilité, on sait où ça mène avec le temps




                            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 20:45

                              lol lol lol lol raté c’est sur rue 89, une traduction du rapport j’ai d’ailleurs mis le lien, c’est un extrait tres long du rapport smileysmileysmiley il faut le lire ce rapport..

                              en rien il n’innocente le gars et en plus quand on lit attentivement on voit bien qu’il s’en tire juste car la nana a mentis sur certains points mais ça ne change pas le fait que le rapport dit extrait

                              Des preuves montrent enfin que la plaignante n’avait pas connaissance au préalable du séjour de l’accusé à l’hôtel, ce qui lui aurait permis d’organiser une rencontre entre eux, et qu’elle est entrée dans la suite de l’accusé pensant qu’elle était vide. D’autres preuves étaient cohérentes avec l’idée d’une relation sexuelle non-consentie entre la plaignante et l’accusé.

                              et plus loin

                              Bien que ce résultat d’expertise préliminaire n’ait pas déterminé si la relation sexuelle entre la plaignante et l’accusé était forcée, il a établi que l’accusé avait pris part à un acte sexuel avec la plaignante. Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle

                              et pas la peine de dire encore que c’est ma traduction qui est faussée...à moins que rue 89 soit dans un complot mondial aussi...on ne sait jamais...


                            • Tall 24 août 2011 21:11

                              ah, si c’est sur rue89 ....

                              plus besoin du NY-Times, effectivement

                            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 21:13

                              lol non c’est le rapport qui a été traduit par rue 89 le rapport vous savez le fameux rapport....


                            • Tall 24 août 2011 21:34

                              comme si on avait besoin d’une traduc de rue89

                              mais c’est vrai qu’en ciblant les analphabètes, les mensonges passent + facilement

                            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 21:53

                              humm l’argument consistant à dénigrer une traduction montre bien que vous n’acceptez pas certaines parties du rapport qui sont tres clairs pourtant..


                            • Belarion Belarion 24 août 2011 23:26

                              Lorelei, vos extraits montrent seulement que la traduction effectuée par Ru89 a été effectuée à la va-vite (ce qui convient assez bien, diront certains, dans le cas de DSK :))


                            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 23:49

                              donc moi j’ai mal traduit rue 89 a mal traduit sky news a mal traduit, the telegraph, bbc etc...oui bon dans mon dernier article sur dsk je cite tous les journaux qui ont repris cette traduction, donc on est tous à l’origine d’un super grand complot, oui...ok et puis l’affaire de sarcelle c’est aussi un autre complot bon ok


                            • Lorelei Lorelei 24 août 2011 23:51

                              oui un rapport de 7 minutes purée moi ça me fait penser à autre chose qu’un rapport consensuelle...


                            • Belarion Belarion 25 août 2011 12:20

                              S’il vallait voir un complot chaque fois que quelqu’un n’est pas capable de traduire exactement de l’anglais...


                            • Belarion Belarion 25 août 2011 12:28

                              « un rapport de 7 minutes purée moi ça me fait penser à autre chose qu’un rapport consensuelle... »

                              Voila, on se rapproche déjà plus du texte original.


                            • Lorelei Lorelei 25 août 2011 14:13

                              le texte est tres clair seulement vous êtes embarrassé par certains passages...


                            • Belarion Belarion 25 août 2011 14:39

                              Moi en tout cas ces passages ne m’embarassent en rien. Ce qui m’embarasse pour vous, c’est que vous ne compreniez pas que seul l’ensemble du rapport leur donne leur sens.


                            • Lorelei Lorelei 25 août 2011 23:46

                              mais c’est vous qui affirmez que la terre entiere traduit mal


                            • Belarion Belarion 26 août 2011 00:50

                              Pas « la terre entière ». Les journalistes francophones.

                              Il existe pourtant d’excellents bouquins, comme le Harrap’s et le Webster.

                              Excusez-moi de m’y référer.


                            • Lorelei Lorelei 26 août 2011 13:22

                              faux les journaux anglais the telegraph sky news, daily news tous disent la même chose donc la terre entière est inculte sauf vous ...



                              • herbe herbe 24 août 2011 21:25

                                Votre point de vue est également valable (notamment en ce qui concerne l’attribution figée des rôles victime, bourreau) mais je suis un homme et je semble constater que l’asymétrie sans aller juqu’à l’extême type 0 <-> 100 existe bel et bien et on est toujours pas à du 50<-> 50 ou qui s’en approche.
                                Alors non, je pense au contraire que le travail de rééquilibrage doit continuer à s’effectuer et que toutes et tous ont à y gagner.
                                « La vraie libération sexuelle est à venir... »
                                Sans misogynie et sans misandrie ...
                                Il y a tout à gagner à sortir des dogmes et des positions figées ...


                              • herbe herbe 24 août 2011 22:25

                                Vous n’auriez pas gagné votre pari smiley

                                J’aime les femmes qui sont capables à leur tour d’aimer les hommes...

                                @sabine, de rien, c’est mon ressenti...

                                En espérant ne pas être trop couillon smiley :

                                http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/les-hommes-sont-il-des-couillons-93354


                              • Lorelei Lorelei 24 août 2011 21:18

                                Mamadou Niang, journaliste sénégalais, ancien producteur du bureau de France 2 à New York, aujourd’hui à la tête de sa propre société de production audiovisuelle, Next Media, basée à New York, se montre tout aussi critique. « Il y a une propension française à banaliser tout ce qui est sexe, note-t-il, même quand il s’agit d’une affaire aussi embarrassante pour un homme de cette envergure. Les amis de DSK et l’opinion publique française se sont-ils rendus compte de la gravité de ce scandale mondial ? » Mamadou Niang déplore par ailleurs le mimétisme des Africains francophones avec l’opinion française, faute de couverture véritablement africaine de l’affaire.

                                http://www.slate.fr/story/42745/affaire-dsk-les-medias-fran%C3%A7ais-en-accusation

                                je fais remarquer que dans beaucoup de pays ont eté choqué par le traitement que la france fait aux femmes par son sexisme, l’affaire dsk a fait dire à mal de journaux, que l’on considère trop facilement en france le harcelement sexuel et autres comportements déplacés comme une forme de drague, or c’est grossier et ça n’a rien de viril de se voir dire « oh toi là t’es bonne toi » et ce propos peut être proférer selon un langage plus châtier ça ne change rien à la vulgarité du propos.

                                de plus en france on considère les puissants comme au dessus des lois, on voit ça comme étant normal de se comporter comme un saligaud.


                                • Annie 24 août 2011 22:21

                                  Le rapport est très intéressant, parce que si j’ai bien compris, et ne sachant toujours pas s’il y a eu viol ou non, ce qui l’a coulée ND du moins aux yeux du procureur est qu’elle ait menti à propos d’un autre viol, et cela d’une manière très convaincante. Tous les autres mensonges auraient pu passer, mais pas celui-là.
                                   Je suis persuadée que ND a perdu toute crédibilité le jour où l’on a su qu’elle était parvenue à convaincre tous ceux qui l’ont entendue qu’elle avait été victime d’un viol collectif, alors que cela n’était pas vrai. Sans preuve matérielle de rapports sexuels non consentis (le traumatisme vaginal dont on ne sait pas si c’est un traumatisme, ou simplement des rougeurs ou autre chose (dixit l’expert) , les douleurs à l’épaule qui toujours selon l’expert serait plutôt dû à un travail répétitif plutôt qu’à un traumatisme brutal etc), la fiabilité de son témoignage était capitale, et il reposait sur sa crédibilité. Bref DSK n’est pas innocenté, mais il existe quand même la possibilité que ND ait menti encore une fois. Peut-être en saurons-nous davantage avec la plainte au civil.


                                  • hommelibre hommelibre 25 août 2011 16:09

                                    Annie, je pense aussi que le mensonge sur ce faux viol collectif a été déterminant. Le procureur dit d’ailleurs bien combien elle était précise et poignante. Donc avoir raconté cela avec tant se « sincérité » alors que c’était faux mettait inévitablement en doute le reste. Mais n’est-ce pas un peu logique ?

                                    Cela dit l’accumulation de mensonges, l’absence d’éléments matériels, les éléments troublants (argent, coup de fil, etc) ont quand-même dû charger un peu plus la barque.

                                    DSK n’a pas à être innocenté puisqu’il n’a pas été déclaré coupable. En l’absence de jugement, il est toujours innocent. Qu’on le veuille ou non.

                                    Diallo est un mauvais cheval. Je m’étonne que des féministes la soutiennent. Par peur du constat des accusations infondées ? Il faut laisser le doute pour atténuer ce choc ? Peut-être.


                                  • pastori 24 août 2011 22:36

                                    il y a bien eu viol puisque la terre a tremblé.http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/et-la-terre-trembla-99471


                                    « Ce jour-là cet homme devait prendre la parole au nom de la justice. Mais il ne prit la parole qu’au nom de sa carrière.
                                    Et la terre trembla
                                    Je crois qu’elle en a marre des mensonges des hommes, de la lâcheté des justes et de la pourriture de leurs maîtres. De leurs intérêts et de leur science sans conscience. »
                                    Marre de voir les cinq éléments suppliciés.«  »

                                    DSK a supplicié les 5 éléments.

                                    • MdeP MdeP 24 août 2011 23:07

                                      MdeP
                                      Tout à fait d’accord avec l’auteur.
                                      Je souligne un point en particulier de l’article qui me tient à coeur : les mouvements féministes ne doivent pas soutenir aveuglément une femme dont le statut de victime n’a pas été démontré et reconnu.
                                      Ce que je reproche tout particulièrement à des personnes comme Ariane Walter qui n’a pas l’air de comprendre qu’elle plombe sérieusement la cause des femmes en s’accrochant gratuitement à cette posture. C’est infantile comme comportement et dommageable pour nous toutes.


                                      • JOJO JOJO 24 août 2011 23:33

                                        Précision : l’emballement n’est pas planétaire, mais surtout français.


                                        • focalix focalix 24 août 2011 23:45

                                          D’accord avec vous MdeP.

                                          Nafissatou Diallo et Tristane Banon, en raison de leur pipolisation, ne sont pas les exemples les plus emblématiques des victimes de prédateurs sexuels.

                                          Tout ce tintamarre médiatique nuit à une bonne justice. Ces procureurs, ces avocats, font-ils de la com ou du droit ? Dans le premier cas, c’est inviter le lecteur à juger à la place des juges. Les juges ont les éléments et la compétence requis pour juger, et pourtant il leur arrive de se tromper. Alors, comment le lecteur moyen pourrait-il ériger ses certitudes en vérité universelle ?

                                          Les crimes sexuels, c’est du sordide, c’est du quotidien, c’est très souvent des enfants blessés à vie. Cela requiert un labeur patient, humble, minutieux.

                                          Bonne nuit à tous.


                                          • Lorelei Lorelei 24 août 2011 23:56

                                            ouii les crimes sexuels sont sordides...pour autant on ne peut pas nier les peoples vous savez qu’il y a des acteurs et actrices violés, il y a eu des enfants acteurs à hollywool grand pourvoyeur d’enfants qui servent de jouets sexuels regardez l’un de mes articles
                                            http://www.lepost.fr/article/2011/08/17/2570185_pedophilie-un-fleau-mondial_1_0_1.html


                                          • hommelibre hommelibre 25 août 2011 10:15

                                            @ Ulysse.

                                            Je pars du principe qu’il est innocent parce que c’est ainsi. Il n’y a pas de jugement de culpabilité : donc il est innocent. Il n’a même pas à être blanchi : il n’a pas été condamné. C’est ainsi, c’est la justice ; qu’elle plaise ou non, elle n’est heureusement pas rendue sur les blogs ou dans la rue.

                                            Les spécialistes des agressions ont conclu à rien. La faible lésion (une rougeur) de la fourchette vulvaire peut être causée par une agression sexuelle, ou par un rapport normal, ou par une maladie, etc. Les deux expert ont donné peu de crédit à ‘hypothèse de l’agression.

                                            L’épaule ? Controverse là aussi, lire le rapport traduit par Rue89.

                                            Idem pour « rapport probablement non consenti ». La phrase contient le mot « initialement » : il semblait initialement que, vu la rapidité du rapport, il était probablement non consenti. Initialement. Après il y a changement de point de vue. Cela n’est pas factuel, c’est l’impression initiale du proc, impression qui changera entièrement.

                                            Pour la procédure civile, il n’a pas été condamné. Attendons.

                                            L’affaire en tous cas réveille des partisaneries très fortes.


                                            • Belarion Belarion 25 août 2011 12:49

                                              et dans mon esprit ni coupable ni innocent...


                                            • Lorelei Lorelei 25 août 2011 14:27

                                               :" il semblait initialement que, vu la rapidité du rapport, il était probablement non consenti. Initialement. Après il y a changement de point de vue. Cela n’est pas factuel, c’est l’impression initiale du proc, impression qui changera entièrement."

                                              faux il n’y à aucun moment ecrit : j’ai changé de point de vue et que le rapport etait consenti
                                               il est ecrit qu’au début de l’enquete le procureur croyait que la relation a été non consensuelle mais que les mensonges de diallo associés à une impossibilité de faire pencher le rapport médical dans une direction rende le procès impossible...voilà la réalité,

                                              et dans la traduction faite par rue 89, citée dans l’article et verifiable donc il est ecrit...

                                              Des preuves montrent enfin que la plaignante n’avait pas connaissance au préalable du séjour de l’accusé à l’hôtel, ce qui lui aurait permis d’organiser une rencontre entre eux, et qu’elle est entrée dans la suite de l’accusé pensant qu’elle était vide. D’autres preuves étaient cohérentes avec l’idée d’une relation sexuelle non-consentie entre la plaignante et l’accusé.

                                              Comme décrit ci-dessus, la plaignante aurait laissé éclater son désarroi face à ses deux responsables. Tous deux ont été auditionnés par un procureur dans les premières 48 heures de l’enquête, et ont rapporté qu’elle était apparue bouleversée.

                                              Un résultat préliminaire des tests d’ADN conduits par l’Office of Chief Medical Examiner (OCME) a établi que plusieurs taches situées sur la partie supérieure de l’uniforme d’hôtel de la plaignante contenaient du sperme qui fournissait l’ADN de l’accusé.

                                              Bien que ce résultat d’expertise préliminaire n’ait pas déterminé si la relation sexuelle entre la plaignante et l’accusé était forcée, il a établi que l’accusé avait pris part à un acte sexuel avec la plaignante. Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle

                                              En se fondant sur de multiples entretiens avec la plaignante et une évaluation de toutes les preuves disponibles à l’époque, les inspecteurs de la police de New York et procureurs qui ont parlé avec la plaignante pendant la phase initiale de l’enquête sont arrivés, individuellement, à la même conclusion. Chacun a trouvé la plaignante crédible et était convaincu que les charges criminelles étaient fondées. En conséquence, l’affaire a été présentée devant un grand jury et l’accusé a été inculpé.

                                              et ne parlons pas de ce qui se passe à sarcelle et de la subordination de témoins dans cette affaire


                                            • goc goc 25 août 2011 10:29

                                              Donc un procureur US ne craint pas de se déjuger lui-même au nom de la justice qu’il défend et par laquelle il accusait naguère

                                              cesslaaa, vouuii ! cessla !!

                                              donc vous essayez de nous faire croire qu’un juge elu dans la ville la plus juive du monde, va faire condamner un juif pour avoir violé une goy (et en plus une « négresse »)

                                              et après c’est sur, la marmotte elle va mettre le papier alu autour du chocolat, ya pas de doute !!

                                              qui a pu croire un seul instant que dodo_la ptiteteube (et les millions de sa meuf), allait finir sa vie en prison. prends-nous pour des cons !!!


                                              • frédéric lyon 25 août 2011 11:08

                                                Et maintenant, les tentatives de subordination de témoins !!!


                                                Et une autre question soulevée par d’éminents juristes :

                                                Le viol n’a pas pu être jugé à New York à cause des particularités du droit américain qui exige l’unanimité des jurés pour condamner l’auteur d’un crime.

                                                Une unanimité que le procureur Vance a craint de ne pouvoir obtenir à l’issue d’un procès pénal, ce qui l’a conduit à abandonner l’affaire. Comme il le dit lui même, il lui semble préférable d’avoir un coupable en liberté qu’un innocent en prison. Une pensée qui l’honore.

                                                Cependant cette affaire ne devrait-elle pas pouvoir être jugée en France, puisque le coupable est français et puisque la justice américaine s’est dessaisie de l’affaire ?

                                                On pourrait joindre cette affaire de viol à l’affaire de subordination de témoin qui s’y rapporte et qui fait l’objet d’une ouverture d’instruction par le tribunal de Pontoise.

                                                • Lorelei Lorelei 26 août 2011 00:31

                                                  c’est un fait que nos médias ne veulent pas le droit exige l’unanimité et non la majorité...de toute manière quoique l’on dise ce type traine tellement de casseroles...


                                                • MdeP MdeP 25 août 2011 11:12

                                                  MdeP@goc
                                                  Allez donc lire l’argumentaire du procureur Vance de 25 pages sur l’abandon des charges contre DSK (qui est traduit en français et que vous trouverez sur Rue 89).
                                                  Vance y expose les investigations menées et les conclusions qu’il en tire avec son équipe : confrontés aux mensonges de Diallo, ils n’ont pu que les constater.
                                                  Il y est également dit que l’avocat de Diallo lui-même, a pris le téléphone pour informer le District Attorney du mensonge de sa cliente sur son passé. Il a tout de même continué à la défendre.

                                                  Je tiens quand même, @goc, à vous faire observer un détail et pas des moindres : lorsque DSK a été arrêté à NY, 57 % des français ont dit qu’ils étaient persuadés que c’était un complot. Au fil de l’enquête des éléments nous ont été fournis dans ce sens. Et les avocats de DSK ont tenus un point Presse où ils ont dit que cette femme était foncièrement mauvaise et qu’elle avait été manipulée mais qu’ils ne savaient pas par qui. OK ?
                                                  D’après les stats que je relève sur ce site, les français sachant encore plus aujourd’hui que DSK est innocent, je constate qu’ils seraient à 65% pas gênés du tout de le savoir à pourrir dans une cellule de prison américaine ? Alors question : le peuple français est-il un peuple de veaux ou de salauds ?


                                                  • frédéric lyon 25 août 2011 11:18

                                                    Rappelons que l’abandon de l’affaire DSK/Diallo par la justice de l’Etat de New York ne constitue pas un non-lieu, et encore moins un acquitement !!


                                                    Par conséquent cette affaire reste encore à être jugée.

                                                    Elle sera jugée au civil, pour établir si la victime est fondée à recevoir un dédommagement pécuniaire, mais ce jugement civil à venir ne punira pas le criminel DSK du crime qu’il a commis, il ne fera qu’en dédommager la victime.

                                                    Le crime, s’il est bien établi, restera donc à être jugé au pénal et il serait avisé de le juger en France, afin que justice soit faite complètement. 

                                                    • Claire29 Claire29 25 août 2011 11:33

                                                      Le rapport insiste beaucoup trop sur les mensonges de N.Diallo mais il est écrit en TOUTES LETTRES qu« ’il est probable que le rapport n’a pas été consensuel ».D’autre part,les avocats du cher Dominique parlent maintenant « d’erreur de jugement » de « comportement inapproprié », lui déconseillent de donner sa version des faits et plusieurs fois,ils précisent qu’il n’a pas commis un crime.Finalement,ils pensent que la version de N.Diallo est la bonne mais comme« il n’y a pas mort d’homme » comme disait Lang,ce n’est pas un crime ,ce n’est qu’une« erreur de jugement,un comportement inapproprié ou déplacé »pas de quoi le condamner,il est tellement brillant ce cher Dominique !


                                                      • Belarion Belarion 25 août 2011 12:16

                                                        Non, justement ce n’est pas écrit EN TOUTES LETTRES dans le rapport.


                                                      • Belarion Belarion 25 août 2011 12:41

                                                        Vous ne connaissez pas les chiens policiers ?


                                                      • Belarion Belarion 25 août 2011 12:55

                                                        En tous cas Sabine vous avez visiblement un problème avec la vérité. D’où problablement votre sympathie pour la Diallo..


                                                      • focalix focalix 25 août 2011 13:25

                                                        J’ai lu le rapport en français et en anglais et je confirme :
                                                        il n’est pas écrit en toutes lettres que le rapport n’a pas été consensuel.


                                                      • hommelibre hommelibre 25 août 2011 13:30

                                                        @ Claire :

                                                        Justement, le rapport dit qu’initialement la rapidité de la relations sexuelle suggérait qu’il était probable que la relation n’ait pas été consentie.

                                                        Cette phrase indique bien pourquoi au début de l’enquête Vance a cru Diallo - sur une croyance personnelle. Il est bien dit par la suite que les mensonges et l’absence d’éléments matériel (rapport médical pas probant) il a changé d’avis.

                                                        Pour les avocats de DSK vous leur attribuez une pensée... peut-être un peu vite.

                                                        Juste une parenthèse : la phrase de Lang prêtait à malentendu, c’est sûr. Mais il semble que ce qu’il voulait dire a été remis en perspective : en matière de justice, le maintien en préventive se justifie moins quand il n’y a pas de crime de sang. Vrai ou non, Lang est Lang et je ne suis pas fan.


                                                        • Lorelei Lorelei 25 août 2011 14:29

                                                          " il semblait initialement que, vu la rapidité du rapport, il était probablement non consenti. Initialement. Après il y a changement de point de vue. Cela n’est pas factuel, c’est l’impression initiale du proc, impression qui changera entièrement."

                                                          faux il n’y à aucun moment ecrit : j’ai changé de point de vue et que le rapport etait consenti
                                                           il est ecrit qu’au début de l’enquete le procureur croyait que la relation a été non consensuelle mais que les mensonges de diallo associés à une impossibilité de faire pencher le rapport médical dans une direction rende le procès impossible...voilà la réalité,

                                                          et dans la traduction faite par rue 89, citée dans l’article et verifiable donc il est ecrit...

                                                          Des preuves montrent enfin que la plaignante n’avait pas connaissance au préalable du séjour de l’accusé à l’hôtel, ce qui lui aurait permis d’organiser une rencontre entre eux, et qu’elle est entrée dans la suite de l’accusé pensant qu’elle était vide. D’autres preuves étaient cohérentes avec l’idée d’une relation sexuelle non-consentie entre la plaignante et l’accusé.

                                                          Comme décrit ci-dessus, la plaignante aurait laissé éclater son désarroi face à ses deux responsables. Tous deux ont été auditionnés par un procureur dans les premières 48 heures de l’enquête, et ont rapporté qu’elle était apparue bouleversée.

                                                          Un résultat préliminaire des tests d’ADN conduits par l’Office of Chief Medical Examiner (OCME) a établi que plusieurs taches situées sur la partie supérieure de l’uniforme d’hôtel de la plaignante contenaient du sperme qui fournissait l’ADN de l’accusé.

                                                          Bien que ce résultat d’expertise préliminaire n’ait pas déterminé si la relation sexuelle entre la plaignante et l’accusé était forcée, il a établi que l’accusé avait pris part à un acte sexuel avec la plaignante. Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle

                                                          En se fondant sur de multiples entretiens avec la plaignante et une évaluation de toutes les preuves disponibles à l’époque, les inspecteurs de la police de New York et procureurs qui ont parlé avec la plaignante pendant la phase initiale de l’enquête sont arrivés, individuellement, à la même conclusion. Chacun a trouvé la plaignante crédible et était convaincu que les charges criminelles étaient fondées. En conséquence, l’affaire a été présentée devant un grand jury et l’accusé a été inculpé.

                                                          et ne parlons pas de ce qui se passe à sarcelle et de la subordination de témoins dans cette affaire


                                                        • Belarion Belarion 25 août 2011 14:35

                                                          Lorelei, ce qu’expose le rapport, c’est que les preuves disponibles suggéraient initialement une relation non consensuelle, mais qu’après contre-expertises aucune d’elle n’est apparue déterminante (en plus de la difficulté à donner foi aux dires de Diallo).


                                                        • focalix focalix 25 août 2011 14:39

                                                          « subordination de témoins » ?

                                                          Rhôôôô Lorelei !


                                                        • Vipère Vipère 25 août 2011 17:10

                                                          Belarion

                                                          C’est nouveau la contre-expertise médico-légale, ça vient de sortir ? Vos sources ou doit-on vous croire sur parole !


                                                        • Lorelei Lorelei 25 août 2011 18:00

                                                          en effet comme je l’ecris la politique ajoutée aux mensonges de la dame ont libérés dsk, mais en aucun cas le rapport ne parle d’innocence du quidam


                                                        • Lorelei Lorelei 25 août 2011 20:01

                                                          je remets il y a eu surbordination de témoins en france lire lire lire cela evite des remarques dont le niveau est déplacé

                                                          Selon le site l’avenir.net : "La défense de Mme Diallo accuse cet adjoint du maire François Pupponi, proche de DSK, d’avoir fait pression sur une femme qui affirme avoir eu une liaison avec l’ex-patron du FMI, pour la dissuader de témoigner.

                                                          En juillet Kenneth Thompson, l’avocat de Mme Diallo à New York, « s’est entretenu avec des témoins potentiels de l’affaire DSK » notamment « avec une femme originaire de Sarcelles » présente aux Etats-Unis, a indiqué M. de Montbrial. « Elle a apporté des précisions qui allaient dans le sens et l’intérêt de Mme Diallo et du parquet », a-t-il ajouté en précisant que M. Thomson "a donné le nom de ce témoin au procureur« de New York Cyrus Vance pour qu’il soit entendu. Mais début août, »un des adjoints au maire de Sarcelles, précisant qu’il avait été +envoyé par ses chefs+, a sollicité de façon pressante un des proches« de cette femme et a demandé  »ce que ça coûterait pour qu’elle se taise« , a expliqué l’avocat français ».


                                                        • focalix focalix 25 août 2011 20:57

                                                          à Lorelei,

                                                          Après-tout, vous êtes libre d’écrire : subordination de témoins.
                                                          La langue française est à tout le monde, et chacun peut y apporter sa petite touche selon son humeur.
                                                          Mais je crains que les gens de droit, peu enclins à la fantaisie dans leurs austères travaux, ne rendent pas justice à votre créativité smiley


                                                        • Lorelei Lorelei 25 août 2011 22:45

                                                          Mais début août, « un des adjoints au maire de Sarcelles, précisant qu’il avait été +envoyé par ses chefs+, a sollicité de façon pressante un des proches » de cette femme et a demandé « ce que ça coûterait pour qu’elle se taise », a expliqué l’avocat français".

                                                          à votre avis on nomme ça comment ??


                                                        • focalix focalix 26 août 2011 00:19

                                                          Ok, je vous le dis puisque vous êtes si curieuse.
                                                          Un tel délit se nomme une subornation de témoin !


                                                        • Claire29 Claire29 25 août 2011 13:35

                                                          Belarion, c’est bien écrit EN TOUTES LETTRES :
                                                          « Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle. »
                                                          Le fait que cette rencontre, reconnue par l’accusé lui-même ainsi que par ses avocats, soit brève ne peut que suggérer qu’il est impossible qu’elle ait été consensuelle !
                                                          Mais bien sûr,nous attendons la version du cher Dominique que ses avocats déconseillent de donner !


                                                          • hommelibre hommelibre 25 août 2011 13:42

                                                            Claire, le problème de cette phrase est que depuis 3 jours presque tout le monde zappe le mot « initially ». Il a d’abord cru l’agression possible à cause de la rapidité.

                                                            Mais ce rapport est construit selon la logique de l’enquête. Il y a cette phrase assez au début, validant les raisons qu’il a pensé juste d’accuser DSK. Puis il fait état de l’enquête, étape par étape, pour à la fin en conclure qu’il ne peut plus croire à la version de l’accusatrice.

                                                            Il ne maintient pas qu’il pourrait y avoir eu contrainte.


                                                          • Lorelei Lorelei 25 août 2011 14:37

                                                            faux personne ne zappe la preuve

                                                            " il semblait initialement que, vu la rapidité du rapport, il était probablement non consenti. Initialement. Après il y a changement de point de vue. Cela n’est pas factuel, c’est l’impression initiale du proc, impression qui changera entièrement."

                                                            faux il n’y à aucun moment ecrit : j’ai changé de point de vue et que le rapport etait consenti
                                                             il est ecrit qu’au début de l’enquete le procureur croyait que la relation a été non consensuelle mais que les mensonges de diallo associés à une impossibilité de faire pencher le rapport médical dans une direction rende le procès impossible...voilà la réalité,

                                                            le mot au début veut dire à la base initialement etc..

                                                            et dans la traduction faite par rue 89, citée dans l’article et verifiable donc il est ecrit...

                                                            Des preuves montrent enfin que la plaignante n’avait pas connaissance au préalable du séjour de l’accusé à l’hôtel, ce qui lui aurait permis d’organiser une rencontre entre eux, et qu’elle est entrée dans la suite de l’accusé pensant qu’elle était vide. D’autres preuves étaient cohérentes avec l’idée d’une relation sexuelle non-consentie entre la plaignante et l’accusé.

                                                            Comme décrit ci-dessus, la plaignante aurait laissé éclater son désarroi face à ses deux responsables. Tous deux ont été auditionnés par un procureur dans les premières 48 heures de l’enquête, et ont rapporté qu’elle était apparue bouleversée.

                                                            Un résultat préliminaire des tests d’ADN conduits par l’Office of Chief Medical Examiner (OCME) a établi que plusieurs taches situées sur la partie supérieure de l’uniforme d’hôtel de la plaignante contenaient du sperme qui fournissait l’ADN de l’accusé.

                                                            Bien que ce résultat d’expertise préliminaire n’ait pas déterminé si la relation sexuelle entre la plaignante et l’accusé était forcée, il a établi que l’accusé avait pris part à un acte sexuel avec la plaignante. Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle

                                                            En se fondant sur de multiples entretiens avec la plaignante et une évaluation de toutes les preuves disponibles à l’époque, les inspecteurs de la police de New York et procureurs qui ont parlé avec la plaignante pendant la phase initiale de l’enquête sont arrivés, individuellement, à la même conclusion. Chacun a trouvé la plaignante crédible et était convaincu que les charges criminelles étaient fondées. En conséquence, l’affaire a été présentée devant un grand jury et l’accusé a été inculpé.

                                                            et ne parlons pas de ce qui se passe à sarcelle et de la subordination de témoins dans cette affaire..

                                                            en préambule le procureur dit en substance qu’il y un doute raisonnable à son non culpabilité, avec ça on ne va pas loin..


                                                          • Claire29 Claire29 25 août 2011 14:07

                                                            Mais puisqu’il ne peut plus croire à la version de l’accusatrice qu’il nous donne celle de l’accusé et qu’il nous explique comment cette rencontre trop brève pour être consentie,au début de l’enquête, n’est plus trop brève à cause des mensonges de la plaignante.A la fin de l’enquête,la durée de cette rencontre est la même qu’au début , si elle est trop brève pour croire à une rencontre consentie,on n’y croit pas plus à la fin de l’enquête qu’au début ! 


                                                            • Belarion Belarion 25 août 2011 14:30

                                                              Elle reste et demeure brève, mais on peut chercher d’autres pistes... relation tarifiée, par exemple, ou chantage...

                                                              Et dans le système juridique américain , l’accusé a le droit de se taire en vertu du cinquième amendement, donc DSK a le doit de ne pas donner sa version.


                                                            • Lorelei Lorelei 25 août 2011 14:40

                                                              c’est ça on y croit, « le chimpanzé en rut » est un gentleman...


                                                            • Belarion Belarion 25 août 2011 14:43

                                                              Personne ne dit ça. Mais personne ne peut affirmer qu’il est un violeur.


                                                            • focalix focalix 25 août 2011 15:32

                                                              Au début de l’enquête il y avait une version.
                                                              Aujourd’hui suite aux divers interrogatoires de Nafissatou Diallo il y en a trois.

                                                              Mettez-vous à la place du procureur : si devant le jury (donc le peuple) elle en présente une quatrième, il aura l’air de quoi ?


                                                            • hommelibre hommelibre 25 août 2011 16:15

                                                              Reste à prouver qu’il est bien ainsi. Les propos de la mondaine jet-setteuse en mal de vente de son bouquin et sans réussite professionnelle, qui raconte ça en se marrant aux invités d’Ardisson qui n’en ont visiblement rien à faire, la regardent.

                                                              Et si l’on parle de la vie privée de DSK, parlons de celle de cette dame, de son pelotage de seins à trois, de ses multiples amants riches et influents, et de bien d’autres choses qui circulent sur le web.


                                                            • Lorelei Lorelei 25 août 2011 18:03

                                                              Propos qui une fois de plus expose la violence et l’agressivité incroyable...ces propos sont si minables si indignes qu’il suffit de les copier coller pour laisser le gens juger....à sa juste valeur une telle rhétorique


                                                            • focalix focalix 25 août 2011 20:26

                                                              Sur ce coup hommelibre je ne vous approuve pas.
                                                              La mise en ligne de photos privées contre la volonté du sujet est ignoble.

                                                              On en a soupé du barnum médiatique et, dans l’hypothèse d’un procès DSK-Banon sur fond de campagne électorale, j’espère qu’ils ne remettront pas le couvert.


                                                            • Claire29 Claire29 25 août 2011 16:48

                                                              hommelibre,si vous faites partie des réseaux d’influence de DSK chargés de le défendre pour préparer son retour au pays,j’espère que pour vous remercier,il vous donnera sa version des faits,ce qui serait la moindre des choses ! En tout cas,moi,je ne prendrais pas le risque de m’engager pour quelqu’un qui fuit à ce point ses responsabilités en refusant de s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés.


                                                              • hommelibre hommelibre 25 août 2011 16:58

                                                                Claire, je ne fais pas partie de ses réseaux, je suis un électron libre. Je fais et écris selon mes convictions, en tentant de développer une certaine rationalité.

                                                                Cela dit je pense qu’il n’a pas à s’expliquer. C’est sa vie. Du moment où rien n’est retenu contre lui, il ne nous doit rien. Le procureur nous devait des explications, il les a données. DSK n’est pas devant nous comme devant un tribunal ou au jeu de la vérité. Et heureusement.

                                                                Moi qui ai longtemps été favorable à beaucoup de transparence individuelle, j’en suis revenu et dans ce monde il n’est pas souhaitable de tout montrer ou tout dire. (Même quand on n’a pas de crime sur la conscience).


                                                              • hommelibre hommelibre 25 août 2011 17:02

                                                                J’ajoute Claire que de toutes façons, quoi qu’il dise, je ne pense pas que cela changera les positions des uns et des autres. Donc s’il parlait de cet épisode, cela ne servirait qu’une forme de voyeurisme. Quoi qu’il dise ceux qui le regarderont dans les yeux penseront toujours en secret : « l’a-t-il fait oui ou non ? ». Et il sera poursuivi par cela pour le reste de sa vie.


                                                              • Vipère Vipère 25 août 2011 17:12

                                                                Belarion

                                                                La contre-expertise médico-légale vient de sortir, c’est nouveau vous reculez devant aucun mensonge !

                                                                Vous sources ?

                                                                Ou doit-on vous croire sur parole !!!


                                                                • Belarion Belarion 25 août 2011 17:40

                                                                  Je ne mens jamais.

                                                                  Tout est dans la motion du DA elle-même.


                                                                • Vipère Vipère 25 août 2011 18:07

                                                                  Belarion

                                                                  Evitez-moi, les devinettes !!!

                                                                  La motion DA pour les non initiés ?

                                                                  Merci


                                                                • Belarion Belarion 25 août 2011 18:50

                                                                  ’scusez, je croyais que vous saviez

                                                                  D A = district attorney

                                                                  Bref, le fameux rapport en question, qu el’on trouver en français sur le Post (dans une traduction discutable mais peu importe)


                                                                • Claire29 Claire29 25 août 2011 17:27

                                                                  hommelibre,Il doit une explication à ceux qui lui faisaient confiance pour être Président de la République,il doit une explication car il était à la tête du FMI et représentait la France à l’étranger.Personne ne l’a obligé à accepter ces responsabilités mais quand on les accepte, on doit s’en montrer digne. Il est impossible de faire confiance à quelqu’un sur qui pèse de tels soupçons,il a donc le choix entre donner sa version des faits ou renoncer à toute responsabilité en politique !


                                                                  • Belarion Belarion 26 août 2011 01:55

                                                                    Idéalement il le devrait...mais le voyez-vous vraiment déclarer publiquement : « Oui, j’ai pour habitude de payer les femmes de chambre pour me faire une gâterie... » ?

                                                                    C’est le genre qu’il ne pourra déclarer que contraint et forcé.


                                                                  • hommelibre hommelibre 26 août 2011 02:02

                                                                    @ Belarion :

                                                                    Je ne suis pas sûr qu’idéalement il le devrait. Moi je vois là une sorte de nouvelle inquisition, ou un tribunal populaire, et bien sûr cela touche au sexe. Voudrait-on avoir à s’expliquer de ses petites manies ? Parce que cela ne touche pas que les hommes célèbres. Quand j’ai été faussement accusé on a éventré ma vie, et la rumeur a tordu des choses simples et banales. Pour ma part je ne veux soumettre personne à cela.

                                                                    Je pourrais jouter une histoire de première pierre.

                                                                    Mais qui donc a intérêt à discréditer les politiques, à diaboliser le sexe, (au passage à taper sur les juifs), à créer des tensions, à faire marcher la machine à émotions, à saborder un peu plus le monde occidental ?


                                                                  • Vipère Vipère 25 août 2011 18:01

                                                                    Belarion

                                                                    Ne nous faites pas prendre vos vessies pouir des lanternes !!!


                                                                    • Belarion Belarion 25 août 2011 18:51

                                                                      Non, vous pourriez vous brûler :)


                                                                    • johnsmith johnsmith 26 août 2011 01:23

                                                                      On peut se satisfaire d’un certain point de vue de tous ces beuglements irrationnels anti DSK : la parité semble bien respectée.


                                                                      Quel avancée.

                                                                      J’espère, pour les moins cinglés qui ne publient pas leur propre photo en guise d’avatar, que vous gardez l’anonymat vis à vis de vos proches.

                                                                      • hommelibre hommelibre 26 août 2011 01:48

                                                                        A propos de la supposée subornation de témoins (ou subordination pour les débutantes en français) : Marie-Victorine a témoigné en juillet dans quelques médias, et d’abord en Suisse. Son témoignage est plutôt en faveur de DSK. Je me demande bien pourquoi il y aurait eu subornation de témoin (ou subordination pour les débutantes en français).

                                                                        D’ailleurs ce serait au prèe que l’on aurait offert de l’argent, alors que c’est la fille qui a déjà parlé.

                                                                        Je cherche encore la cohérence de cela. A moins que le père de la fille n’ait trouvé un filon...


                                                                        • hommelibre hommelibre 26 août 2011 02:08

                                                                          J’ajoute que proposer 5 millions d’euro pour supposément faire taire Marie-Victorine, cela ne les vaut pas. C’est trop cher pour un témoin qui n’a rien de très spécial à dire. Chiffre fantaisiste.

                                                                          A lire sur Marie-Victorine :

                                                                          http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2011/07/31/eclairage-nouveau-sur-dsk-un-passionne.html#more

                                                                          Mais, wait and see.


                                                                        • hommelibre hommelibre 26 août 2011 01:55

                                                                          A Focalix : ok, mais les photos circulent depuis un moment. Et vu que dans cette affaire tous les coups sont permis et qu’il y a tant de procureurs amateurs sur les blogs, je pense que cela sera te toutes façons utilisé. C’est un petit contrepoids au « chimpanzé en rut », car la dame en question semble aimer le rut.

                                                                          Ce qui est son droit. Personne ne se permettrait de juger de la sexualité de cette dame, qui est une personne publique (auteure, journaliste, intervieweuse d’hommes célèbres). Comme d’ailleurs personne d’une se permet de juger la sexualité de DSK, qui est aussi une personne publique.

                                                                          Les redresseurs de morale sont de plus en plus nombreux. L’intégrisme se prépare.


                                                                          • focalix focalix 26 août 2011 09:10

                                                                            J’écrivais plus haut que la mise en ligne de photos privées contre la volonté de l’auteur est ignoble.
                                                                            Exploiter de telles photos l’est tout autant, la justification fallacieuse en plus.
                                                                            En plus, cela n’apporte rien au débat.

                                                                            Une personne publique a, comme tout un chacun, droit au respect de sa vie privée.
                                                                            Le viol de l’intimité des gens est bien un pilier de l’intégrisme.


                                                                          • hommelibre hommelibre 26 août 2011 09:52

                                                                            Focalix, sur je fond je suis d’accord avec vous. Je veux dire que du moment où elles sont sorties (d’ailleurs il m’a semblé lire qu’elles ont été simplement prises de sa page Fessebouc où elles étaient non protégées) elles seront utilisées.

                                                                            Et si elles n’étaient pas protégées c’est qu’elle acceptait de se montrer ainsi - même le désirait.

                                                                            Ce que je veux dire c’est juste que la sexualité des gens est variable, multiple, parfois surprenante, et pourquoi pas ! Ne le jugeons donc pas sur cela. Un dragueur insistant, un romantique timide, une femme qui aime faire ça dans une cabine d’essayage avec un inconnu (cela s’appelle le Tossing aux USA), etc, ce sont des expressions personnelles du désir et de la sexualité. Il n’y a rien à en dire. Soit on admet que la loi pose - à juste titre - les limites des comportement, et nous sommes libres pour le reste, soit nous considérons qu’il y a une contrainte morale en plus de la loi - contrainte qui s’exprime bien plus par le jugement de valeur que par l’incitation joyeuse !

                                                                            Je regrette que dans la demande parfois explicite d’exemplarité faite à DSK, on retombe dans un puritanisme franchement désagréable, pour ne pas dire plus. J’ai même lu quelque part qu’un homme qui faisait ça vite fait avant d’aller retrouver sa fille n’était pas un homme bien ! Pffff...

                                                                            La morale du missionnaire (relative à la position), dans le noir, et dans le lit conjugale, a encore de beaux jours devant elle. Et de cela il faut se méfier.


                                                                          • Lorelei Lorelei 27 août 2011 23:01

                                                                            C’est cela la propagande pour faire croire qu’une vision ethique de la vie est du puritanisme, ainsi la mouvance extremiste prônant la pédophilie et le viol dira oh mais ce sont de méchants puritains en gros ces groupes sont comme la face d’une même médaille, celle des barbus et autres extremistes, d’ailleurs ils s’entendent bien ils ont tous deux la haine des femmes,

                                                                            extrait


                                                                            Sur ce site
                                                                             on peut lire que : selon Warren Farrell, auteur à succès masculiniste (The Myth of Male Power) et figure de proue du lobby américain National Coalition of Free Men (NCFM), pour qui le viol marital est un non-sensl’inceste devrait bénéficier du label plus guilleret de « family sex »31, vu ce que Farrell appelle ses aspects « positifs », qu’il vante notamment aux adeptes du magazine pornographique Penthouse32.

                                                                            Le lien entre le masculinisme et l’industrie pornographique - le média le plus lucratif aux USA (Lederer 1983) - est significatif. Dans The Hearts of Men, Ehrenreich relie les débuts de la vague masculiniste actuelle - il y en a eu d’autres au moment de chaque vague féministe33 - à des essais parus à la fin des années 1950 dans la revue pornographique Playboy, où l’on invitait les hommes à se percevoir comme opprimés en tant que pourvoyeurs. Les idéologues masculinistes les plus lus aux USA sont d’ailleurs les chroniqueurs Asa Baber et Sidney Siller, eux aussi affiliés à la NCFM, dont les appels aux armes tirent à plusieurs millions d’exemplaires chaque mois dans Playboy et Penthouse ».

                                                                            Autre exemple du discours de libération masculine face aux droits des femmes et des enfants : les plus connus des témoins experts pour la défense d’accusés de viol auxquels réfèrent les sites Web masculinistes ont publié des propos sympathiques à la pédophilie.

                                                                            Le ressentiment envers les femmes et la nostalgie d’une sorte mythique de la masculinité n’est pas unique à Breivik. Certains masculinistes ont fait l’apologie des meurtriers de masse s’attaquant aux femmes comme l’a fait Jean-Claude Rochefort sur le blog encensant ce tueur Marc Lepine en écrivant : (« Do us a favor, Marc, kill all the bitches » dixit l’image... soit "Rends-nous service, Marc, tue toutes ces salopes)


                                                                          • Claire29 Claire29 26 août 2011 09:35

                                                                            Sabine,
                                                                            Vous avez raison et je pense comme vous,il ne donnera pas d’explications et c’est bien pour cela qu’il faut lui en demander pour le mettre devant ses responsabilités.Quand on lit ou quand on entend certains commentaires,c’est lui la victime,hier j’ai entendu sur RTL,une écrivain, Sophie Fontanel, traiter N.Diallo de mythomane,elle pense que DSK va s’expliquer et même qu’il sera désolé pour cette pauvre femme car il est intelligent.C’est cette image qui ne correspond pas à la réalité qu’il faut changer.


                                                                            • hommelibre hommelibre 26 août 2011 10:03

                                                                              @ Claire : « C’est cette image qu’il faut changer », soit celle d’une mythomane face à un homme piégé. Mythomane, affabulatrice ? En tous cas mensonges, menteuse, à large échelle, et n’ayant pas peur de l’administration américaine. Le rapport de Vance, résultat des investigations de dizaines de personne, est ainsi : mensonges aux enquêteurs et au grand jury, mensonge très « réaliste » sur un faux viol collecti,, multiples versions, incohérences, éléments matériels ne confirmant pas ses versions. Avouez que c’est difficile de la défendre.

                                                                              Pourquoi voulez-vous à tout prix faire correspondre la réalité à votre préjugé ? Abandon des charges signifie pas de culpabilité, donc pas de crime reconnu. D’autre part soutenir cette femme qui ment de manière aussi massive n’est plus rationnel.

                                                                              Ce qui se joue contre DSK dans l’affaire Diallo est de plus en plus irrationnel et mélangé à d’autres choses.

                                                                              De la suite du Sofitel nous ne savons que peu de choses, certes, et tous les voyeurs du monde sont impatients d’en entendre plus. Je pense que nous n’avons pas à décider pour lui ce qu’il doit dire ou non. Ni à lui imposer le contenu, car bien évidemment, comme vous l’exprimez, que s’il ne dit pas ce que vous attendez, ce sera de toutes façons un menteur.

                                                                              La seule bonne parole de DSK semble être pour vous : « Oui, je suis un salaud, un satyre, je les veux toutes, j’ai été méchant, je suis coupable, je le ferai plus, pardonnez-moi... ».


                                                                            • Lorelei Lorelei 27 août 2011 23:01

                                                                              Comme d’autres l’ont souligné, c’est une caractéristique assez commune de ces hommes, la majorité des assassins de masses sont des hommes, Jared Lee Loughner (auteur d’un message affirmant que les femmes aiment être violées au collège) Cho Seung-Hui, qui a traqué les femmes avant son massacre à Virginia Tech, George Sodini , qui a tué et blessé plusieurs femmes après s’être plaint du sexe opposé n’était pas attiré par lui, et Charles Carl Roberts IV, qui cible spécifiquement les filles .

                                                                              Au final nous avons une minorité d’hommes perdus et qui pour se faire entendre se cachent sous des habits de supers héros afin de se donner l’illusion d’être des hommes d’honneurs ce qu’ils ne sont guère si on examine les profils et les idées.

                                                                              Beaucoup de bruits comme savent le faire toutes les minorités de ce type usant d’agressivités et de calomnies l’arme des faibles, ces derniers bien que n’ayant rien de commun avec l’ensemble avec la majorité des hommes arrivent parfois à s’attirer de la sympathie ce qui est pratiquement toujours le cas avec ses infâmes idéologies qui savent instrumentaliser et utiliser des douleurs, des pertes pour se faire entendre et surtout nuire. Pour autant il existe un moyen simple pour les dénoncer, usé de la démocratie afin de diffuser les études et analyses sur leurs idées réactionnaires ainsi que leurs méthodes consistant à accuser la justice les politiques et le reste du monde de faire la part belle aux femmes qui auraient tous les pouvoirs !!! Ce dernier point rappellant furieusement le manifeste de l’auteur des attentats en norvége.


                                                                            • Dominitille 28 août 2011 02:10

                                                                              Cher HommeLibre,
                                                                              Prenez garde, si d’aventure l’on vous incitait à boire du vin herbé, vous et votre commentatrice préférée, de bien refuser.
                                                                              Manquerait plus que vous tombiez follement épris de la belle demoiselle.
                                                                              Les amants maudits d’ AV du 21ème siècle.
                                                                              Cela serait bien plus interessant que la fable du cochon et de la femme de chambre
                                                                              réécrite des dizaines de fois depuis mai.
                                                                              Bonne nuit












                                                                              • hommelibre hommelibre 28 août 2011 08:17

                                                                                Ah, Dominitille,

                                                                                Le ciel m’en préserve !!!!! Et pas de risque. Quand on voit sa tête sur LePost, une photo retouchée pour faire djeune alors que c’est une vioque décatie et hallucinée, non merci. Je préfèrerais encore devenir moine zen dans un monastère japonais que de renifler ne fut-ce qu’à 10 mètres l’odeur de sa peau fétide, de ses cheveux sales, le parfum de pharmacie due à ses médics, et j’en passe par charité.

                                                                                J’ai du goût, Dominitille. J’aime les femmes, y compris celles avec lesquelles je me dispute. Pas les ersatz. Ni les talibanes du genre de la petite facho qui trolle et pollue mon fil. Figurez-vous qu’elle est allée jusqu’à s’incrire hier dur Mediapart, où je passe aussi certains de mes articles, juste pour venir me harceler sous mes 3 derniers billets, et remettre ses copiés-collés où bien sûr elle amalgame comme d’hab cause masculine avec pédophilie. Elle ne sait pas encore que les sources qu’elle diffuse sont de fausses informations. J’en ferai peut-être un billet. En attendant parfois je laisse tomber, parfois je réponds à ses provocs et son harcèlement, sur le même ton. C’est amusant parce qu’elle est très robotisée. Je sais ce qu’elle tente de faire, mais cela ne lui servira à rien. Elle-même se discrédite déjà et se discréditera encore plus. Les gens voient au bout d’un moment qu’elle a un problème.

                                                                                D’ailleurs, Dominitille, pour vous dire : je préfèrerais me disputer pendant 10 ans avec vous, même âprement, que de subir la honte et le grand malheur de la connaître bibliquement. Beurk ! Car au moins avec vous je ne suis pas devant un mur de copiés-collés répétitifs, devant la calomnie érigée en culture d’une délinquante déliquescente, et parce qu’avec vous il y a une personne qui pense. Que l’on pense autrement ne me gêne pas, pourvu que l’on pense.


                                                                              • Dominitille 28 août 2011 16:23

                                                                                HommeLibre,

                                                                                Je fuis les combats et la castagne. Je suis plutôt pacifique mais après la tempête.
                                                                                Je dirais, que après avoir lu certains articles concernant la violence féminine et l’injustice dont font preuve mes consoeurs envers les hommes, j’ai changé mon regard et certaines idées-bateau concernant les hommes.
                                                                                Je savais que les femmes étaient capables des pires bassesses et cruauté, car lisant beaucoup et m’informant de même, mais je me disais que puisque les hommes ont maintenu les femmes pendant des siècles à l’écart de toute vie politique, et autres, après tout, qu’ils se sauvent eux-mêmes des turpitudes dans lesquelles ils se trouvaient à présent.
                                                                                La sagesse vient avec le temps, mes préoccupations sont autres.
                                                                                L’injustice ! voilà le grand mal de tous !
                                                                                Quand Bertrand écrit qu’il faudrait que les garçons soient aussi bien considérés que les filles car on leur donne moins de chance parceque garçons j’ai une envie folle de lui tirer les oreilles. Mais chacun voit midi à sa porte et je ne suis pas d’accord avec lui.
                                                                                Pour autant, a-til tort ? et moi raison ?
                                                                                Lorelei n’a pas tort totalement lorsqu’elle décrit les injustices faites aux femmes mais elle utilise une telle violence verbale qu’elle se discrédite automatiquement aux yeux des lecteurs et trices.
                                                                                A sa décharge, je dirais que certains hommes sur av, ne vont pas avec le dos de la cuillère et ne se gênent pas pour donner des noms d’oiseaux aux femmes ; 
                                                                                Il faut prendre le meilleur et laisser le pire à ceux qui aiment se rouler dans la boue.
                                                                                Si vous voulez éviter les échanges virulents et grossiers avec la « demoiselle », ne lui répondez plus elle se lassera, du moins je l’espère ;
                                                                                Passez un bon dimanche.


                                                                              • Lorelei Lorelei 28 août 2011 18:09

                                                                                ben oui c’est tres violent de mettre les copier coller du personnage....

                                                                                je ne suis pas gérontophile, les vieux en plus archaiques, ne m’intéressent pas...ce type à l’âge d’etre mon grand père au moins...d’ailleurs ses propos sont au moins de l’époque du moyen âge...le pauvre hoministe pleure de voir que les nanas reclament l’egalité...


                                                                              • Lorelei Lorelei 28 août 2011 18:12

                                                                                extrait des propos de cet hoministe

                                                                                On assiste ses dernières années partout dans le monde d’ailleurs au renouveau d’un mouvement que peu de gens connaissent mais qui se nomment eux-mêmes hoministes où masculinistes, la version la plus hard ainsi que les origines de leurs thèses se trouvent dans cet article.

                                                                                La version la plus soft s’exprime sous cette forme « Les campagnes sur la violence faite aux femmes sont parmi les grandes manipulations intellectuelles et sociales de notre époque » (John Goetelen :http://hommelibre.blog.tdg.ch/archi...)

                                                                                Par hommelibre (xxx.xxx.xxx.19) 25 août 16:15 Reste à prouver qu’il est bien ainsi. Les propos de la mondaine jet-setteuse en mal de vente de son bouquin et sans réussite professionnelle, qui raconte ça en se marrant aux invités d’Ardisson qui n’en ont visiblement rien à faire, la regardent.Et si l’on parle de la vie privée de DSK,parlons de celle de cette dame, de son pelotage de seins à trois, de ses multiples amants riches et influents, et de bien d’autres choses qui circulent sur le web.

                                                                                "J’ai copié cette diatribe douteuse et d’une extrême violence tant elle incarne parfaitement la haine sournoise envers l’autre car femme, basée sur la diffamation, les sous entendus, l’idée qu’une femme est une salope si elle a rencontre des hommes, etc...je vous laisse juge de ses propos phallocrates édifiants

                                                                                (…) Mesdames les talibanes, je ne vous autorise pas à cracher ainsi sur les hommes.Je sais que vous gagnez beaucoup d’argent en présentant les femmes comme des victimes universelles et les hommes comme des prédateurs par nature (…) Combien de psychopathes, de staliniennes et de professionnelles de la haine comptez-vous dans vos rangs (…) Avant qu’il ne soit à votre botte - botte dont le modèle est repris de vos copines nazies qui gazaient des juifs il y a 65 ans dans les camps de concentration. …) Vade retro, talibanes. » (John Goetelen, http://www.hommecible.com/www.homme...

                                                                                La violence des propos de l’auteur à l’encontre des femmes est si forte que l’on n’a pas besoin d’en rajouter, parler d’un mouvement de libération en qualifiant de taliban alors que ces talibans lapident les femmes , traiter ses femmes de nazis eux qui sont à l’origine des 3K.

                                                                                Au final, nul n’est besoin de diaboliser ce mouvement il suffit de lire la diatribe et la rhétorique, la phraséologie qui est d’une violence inouïe et édifiante. Pour autant toute cette agressivité ne change pas une réalité dans le monde, et la dénégation de ses violences ne pas se cacher derrière une propagande qui est-elle même à l’image de cette violence exercée à l’encontre des femmes que l’on cherche à nier part tous les moyens.

                                                                                Des personnages comme Alain Soral, le chroniqueur Eric Zemmour, l’écrivain Jacques Arènes, le psychanalyste Michel Schneider sont aux aussi dans cette idéologie.

                                                                                « Tout l’art de la guerre est fondé sur la duperie ». Extraits de l’Art de la Guerre –


                                                                              • hommelibre hommelibre 28 août 2011 18:56

                                                                                Dominitille,

                                                                                Je n’ai pas votre optimisme sur la « demoiselle ». J’ai déjà fait silence à ses conneries, 3 ou 4 jours. Elle harcèle continuellement. Une mentalité de violeuse. Apparemment les rédac se moquent de ce qui se passe et cautionnent son harcèlement. Venir exprès sur Mediapart pour me harceler encore, me calomnier un peu plus, faut le faire. Elle est contente de foutre en l’air mes fils.

                                                                                Il faut comprendre que c’est une malade et une délinquante. Ce qu’elle dit sur les femmes peut susciter en partie l’adhésion puisque ce n’est pas elle qui le dit. Tout est en copié-collé, donc de temps en temps elle tombe sur des textes valables.


                                                                              • Lorelei Lorelei 28 août 2011 22:19

                                                                                je me demande pourquoi vous avez si peur de la démocratie et que l’on mette vos propos si révalateurs d’hoministe où de masculiniste c’est la même idéologie, tenez

                                                                                sur ce site on peut lire que : selon Warren Farrell, auteur à succès masculiniste (The Myth of Male Power) et figure de proue du lobby américain National Coalition of Free Men (NCFM), pour qui le viol marital est un non-sensl’inceste devrait bénéficier du label plus guilleret de « family sex »31, vu ce que Farrell appelle ses aspects « positifs », qu’il vante notamment aux adeptes du magazine pornographique Penthouse32.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès