• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Faut-il enterrer le catholicisme en 2018

Faut-il enterrer le catholicisme en 2018

Pour le Moyen-Age, le Monde était “une idée de Dieu réalisé par le verbe : l'ignorant regarde voit des figures des lettres mystérieuse et ne comprends pas la signification mais le savant se lève des choses visibles aux choses invisibles en lisant dans la nature il lit dans la pensée de Dieui

Une autre entrée en matière du XIX ème siècle celle-là (Novalis) définit la science comme “la recherche du pôle immuable dans l'éternel fluctuations des choses crééesii. Pas mal non plus comme but à atteindre.

Le temps du scientisme et du technologisme commençant à montrer leurs limites (le soi-disant "progrès" ne vaut que s'il il est partagé par 0,1%), il serait temps pour le catholicisme d'adopter une attitude plus affirmée : le catholicisme est chez lui en France comme au Québec et en Belgique. Après "le cléricalisme voilà l'ennemi", de plus en plus de personnes comprennent que l'anomie sociale, le règne de l'argent et l'égoisme généralisés mènent les sociétés dans un vortex aboutissant à la mort clinique. Face à ces forces mortifères, le vieux fond millénaire catholique pourrait-il servir encore à quelque-chose ? Poser la question, n'est_ce pas déjà y répondre ? 

Avertissement préliminaire. L'article soumis à la modération a été tronqué par de telle façon que la publication en était impossible. Il faut tout recommencer (patience chrétienne).

 

Arche d'alliance Dans un article précédent on a écrit un article sur Luther. Immédiatement le lecteur a catégorisé l'auteur comme protestant alors que de 1617 à 1618 Luther est catholique et dénonce les abus et dérèglements de l'Eglise. Ce n'est que sa mise hors la loi et son excommunication qui ont créé un schisme. Tout pouvoir trop sur de lui en vient à exclure la critique et la transformer en dissidence. Dans le cas de Luther, le pouvoir a mal joué. Luther n'a pas été tué et ne s'est pas retrouvé sur un carton, ruiné par un procès et lynché médiatiquement sur BFM. Les méthodes changent de siècle en siècle mais pas l'esprit.

Le christianisme est un mais divisé en une trinité salutaire, image de la plus haute, phénomène de fractalité qui se retrouve un peu partout pour qui sait voir. On ne saurait être responsable de la cécité du monde.

Salutaire car

  1. Multipliant les points de vue sur la même réalité.
  2. Empêchant l'enfermement dans l'inquisition. Au pire peut-on émigrer. 

Trinité qui à l'image de la plus haute délivre de l'absolutisme étouffant du monothéisme pyramidal de type "pharaonique".

En 1718 Luther défend la papauté et l'église catholique contre les prédicateurs d”indulgences verreux. Faute d”avoir été pris au sérieux, certaines choses se sont passées. L'église catholique a eu 5 siècles pour réfléchir au sens des l'expressions « geste malheureux » ou « maladresse » . Donc acte. Ce n'est pas une raison suffisante pour s'interdire ses bienfaits.

Illustration 1 : By Melkor73, from the work of Micheletb (2005) - Own work based on Eurobarometer's 2005 pool results (ebs_225_report_en.pdf, pp. 9)., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5405314

Text 1 : Pourcentage de personnes se disant athées. Eurostat

Il n'en reste pas moins que beaucoup d'eau du Tibre a coulé et que l'église catholique dans ses composantes romaine et uniates reste une puissance spirituelle et temporelle de premier ordre. La spécificité athée de l'Europe de l'ouest ne doit pas cacher le fait que l'athéisme (disons plutôt la religion hédoniste de la marchandise excrémentielle et du matérialisme hideux) reste un fait mineur à l'échelle du monde. Entre 14 et 16 % de la population mondiale (entre 10 et 20 % compte tenu des marges d'erreur).

Quand la France compte moins d'1 % de la population mondiale, elle peut se faire le champion de la christianophobie militante en ne réussissant qu'à faire augmenter l'Islam (la nature a horreur du vide), Que pèse la France qui tombe spirituellement parlant au regard de la Pologne, la Corée du Sud ou des Philippines ?

tout ceci ne pèse que d'un poids dérisoire au regard du fait que 2 miliards de personnes sont chrétiennes que de 3 à 4 milliards reconnaisssent Dieu, Allah ou Jah've comme autorité suprème et que 90 % de la population mondiale croit en l'existence de dimensions supérieures du monde . Que chaque jour de nouveaux enfants de lumière viennent au monde(les adultes leur apprendront année après année à préférer les ténèbres – Jean 1). Le monde est façonné par les grands chiffres. Ce n'est pas un peuple de 68 ards vieillissants et démoralisé qui fera le poids face aux maternités. Khadafi a pu être tué pour l'avoir exprimé mais le phénomène reste. Les 13 vaccins sont-ils une tentative de faire un nouveau massacre des innocents par injection ? On se gardera bien de l'affirmer. Ce seraient des insinuations très graves. On se borne à constater que le temps de l'athéisme scientiste triomphant et exporté est révolu. Avec ses forces et ses faiblesses, la force du catholicisme est sa masse et sa structure. L'église catholique combien de divisions ? Selon le journal La Croix : un peu moins de 1,3 millaird de personnes, plus de 5000 évèques, 400 000 prètres, 45 000 diacres, 700 000 religieux, 60 millions d'élèves, 5 millions d'étudiants. Un autre empire sur lequel le soleil ne se couche jamais. Des chiffres à garder en tête pour garder une idée de la masse géographique, démographique et de la profondeur historique de cette vénérable institution.

 

Le mot d'ordre "allez par toutes les nations" donné il y a 2000 ans est plus ou moins réalisé même au prix de persécutions (un chrétien sur 12) ("on vous persécutera comme on m'a persécuté").

Les statistiques montrent le succès éclatant du catholicisme, amplifié encore en prenant en compte les églises uniates et toutes les nuances du christianisme. 

Que reprocher donc aux catholiques ? De ne pas plus s'affirmer, de ne pas se revendiquer l'élite morale, le « sel de la terre », de s'écraser, de raser les murs, ne plus en avoir. Le temps du père Combe est fini. Après avoir fait le gros dos, il est temps de relever la tête en occident tout du moins. Jésus demande : ""Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes." (Matt 10.16) ", simple voulant dire sans mélange, sans ruse, sans compromis

Or le catho béni-oui-oui, c'est le compromis fondamental, c'est Lot qui s'accomode de Sodome, c'est le médecin qui injectera les 13 vaccins pour ne pas déplaire et ne pas nuire à sa carrière. C'est le "sel de la terre" qui n'a plus de goût et qui dessert finalement plus Jésus qu'il ne le sert. Avec des amis comme ça … Les catholiques ont des ennemis mortels. 

On vous frappe sur la joue gauche, esquivez la droite et assenez une massue de vérité. Pas de meurtre, ni de calomnie, ni de coup bas (le chrétien est noble) : la vérité et le verbe suffisent, aiguisés comme un rasoir, lourds comme une massue, décisifs comme un upercut. Il suffit d'entendre le président philippin Duarte pour comprendre à quoi ressemble un catholicisme « qui en a ». Sans commettre l'erreur de certains musulmans : si Jesus est capable de redonner la vue à un aveugle né pense-t-on qu'il n'ait pas la possibilité de rendre aveugle qui blasphème contre son nom au moment où il conduit son 4*4 un peu avant un virage en épingle. S'il ne le fait pas, c'est qu'il ne le veut pas. Jesus est bien assez puissant pour se défendre seul s'il le juge nécessaire. Que le chrétien se borne à la légitime défense, à être rusé comme le serpent et simple comme la colombe, ce qui est déjà beaucoup.

Jesus, miséricordieux, laisse beaucoup de temps pour prendre conscience, parfois jusqu'au dernier souffle. L'église catholique, sage, laisse les portes de ses églises ouvertes à tous. la grâce peut survenir à chaque instant. Aucun jugement ni anathème.

Mais si le coeur s'est endurci et les yeux obscurcis, les paroles même de Jésus parlent d'elles-mêmes. Pas de miséricorde infinie. Le nibre arbitre finissant avec la vie terrestre, mieux vaut avoir fait le travail de compréhension et de conversion avant la mort  :

PNG - 126.4 ko
Luc 10.11

Jésus est tout sauf mièvre. “Malheur à vous”, “race de vipères”, si méchants comme vous êtes”, “en voici un dans lequel il n'y a pas de fraude”, les changeurs dispersés à coup de ceinture de cuir ; Le catho béni-oui-oui hypocrites font un contre-sens qui dure.

Jésus est rusé comme un serpent et sait changer de pays pour ne pas être pris. Il envoie ses frères à la Paque et se cache parmi la foule. Il n'est pris que lorsqu'il l'a décidé, au moment où il l'a décidé pour le but qu'il a décidé : la mort sur la croix pour abolir le pouvoir de la mort. On a vu plus médiocre comme but. Devinant la réticence de ponce Pilate à le condamner, il ne dit mot car il le faut. Tout se passe à chaque instant comme il le décide. Le chef d'orchestre, le winner c'est lui. Sa résurection est le coup de théatre qui transforme la tragédie en grande Histoire.

Quand il dit tend la joue droite, ce n'est pas par masochisme mais pour forcer l'autre à se dévoiler. Jésus est supra-intelligent ; Il ne cesse de deviner puis de démasquer la fraude et l'hypocrisie chez ses "amis" ou ennemis. il "savait ce qui était dans le coeur des hommes" et s'en défiait. Il connaît le comportement d'une foule. Il prédit même les trois reniements de Pierre. Chapeau ! 

La très grande majorité des cathos ne récuse pas le règne de la marchandise et fait de tels compromis avec le monde que cela en frise la compromission. Etre chrétien et se trouver "confortable" dans les hiérarchies du monde est une erreur et une faute comme on le verra plus loin. C'est gênant

Ces nécessaires critiques faites, il n'en reste pas moins que le catholicisme constitue un apport majeur et probablement pas encore réellement compris de la foule à la marche en avant de l'Humanité. Courrons de ce pas l'exposer au lecteur.

 

I : Existence de dimensions réelles invisibles et opérantes de la realité, hiérarchisées différemment

 

  1. Invisibles : Les tenants du matérialisme scientiste considèrent que la réalité est ce que les yeux humains peuvent voir, que l'inteligence peut calculer et déduire ou que les outils peuvent mesurer. Le reste est rejeté dans la poubelle “antiscientifique” ou dans la case chamanisme. Or rigoureusement rien ne permet de penser rationellement des choses pareilles. L'Eglise catholique (avec d'autres mais le sujet de cette article est l'Eglise catholique) vit depuis 2000 ans dans la familiarité et l'intimité de ces dimensions récusées par le scientisme en employant un vocabulaire particulier pour nommer ce qu'elle en comprend de “ce monde d'en haut” “l'au delà”, “le ciel” ou le co-naît (dans le cas d'expériences mystiques). Pour ses détracteurs, le catholicisme est une “folie collective” (Bakounine) : Quand le sage montre la Lune, le sot (l'imbécile) regarde le doigt”.

  2. Réelles : Ces dimensions sont non seulement aussi réelles que la neige sur la route ou les bagnoles à crédit qui sont dessus mais infiniment plus larges et plus puissantes que le monde physique dans lequel nous évoluons.

  3. Opérantes  : Elles sont opérantes en ce sens qu'elle affectent effectivement notre monde visible, la configuration des atomes, la psychologie, les actions des hommes. Il ne s'agit pas de mondes parallèles.

  4. Différemment hiérarchisées. Les hiérarchies d'en haut ne sont pas celles de notre monde et parfois totalement inversées.

  5. Connaissable par les prophètes qui transmettent le message reçu, par les saints qui entrevoient quelque-chose de ce monde, par Jésus dans sont entièreté. (Paroles, comportements, décisions) – “Je suis d'en haut et vous êtes d'en bas”, par le mystère de l'eucharistie.

 

Non pas un besoin du cerveau humain de croire en quelque-chose mais une explication bien plus simple : ça existe.

L'homme contemporain résiste à cette idée

  1. par orgueil

  2. par volonté de simplifier et donc de maitriser son monde (des variables du réel sont considérées comme négligeables),

  3. par frayeur (ou effroi)

  4. par confort.

La science elle-même valide cette réalité en avançant dans ses recherches. Elle découvrant de plus en plus de forces invisibles à l'oeil nu (ultra-violets, infrarouges, magnétisme, électricité, ondes, fréquences, wifi, 4G, ondes cérébrales, biophotons etc etc etc …). Encore un effort messieurs les scientifiques et vous finirez par découvrir des anges sur vos écrans.

Pour une raison bien compréhensible, il n'est pas possible de prendre chez les catholiques la preuve (apologétique) de ce qu'is affirment. Demandons donc à la tradition juive ce qu'elle a à dire à ce sujet.

  1. Marcel Proust. La prisonnière. Paperolle suivant la mort de Bergotte.

    Ce qu'on peut dire, c'est que tout se passe dans notre vie comme si nous y entrions avec le faix d'obligations contractées dans une vie antérieure ; il n'y a aucune raison, dans nos conditions de vie sur cette terre, pour que nous nous croyions obligés à faire le bien. à être délicats, même à être polis, ni pour l'artiste cuitive à ce qu'il se croie cbligé de recommencer vingt fois un morceaudont l'admiration qu'il excitera importera peu a son corps mangé par les vers [...]. Toutes ces obligations qui n'ont pas leur sanction dans la vie présente, semblent appartenir à un monde différent, fondé sur la bonté, le scrupule, le sacrifice, un monde entièrement différent de celui-ci, et dont nous sortons pour naître à cette terre, avant peut-être d'y retourner revivre sous l'empire de ces lois inconnues auxquelles nous avons obéi parce que nous en portions l'enseignement en nous, sans savoir qui les y avait tracées, ces lois dont tout travail profond de l'intelligence nous rapproche et qui sont invisibles seulement - et encore - pour les sots” (source)

 

  • Empire de lois inconnues,

  • Monde différent,

  • Obligations contractées

  • Dont nous portons l'enseignement en nous,

  • Travail de l'intelligence qui en rapproche

 

 

  1. Le Rav Dynovisz

Un rabin favorable au catholicisme , c'est comme de l'huile hydrophile. Ce rabin francophone a pafois des paroles difficiles à entendre (Deux sortes d'humanités, l'humanité des paléonthologues et l'humanité spécifiquement adamique apparue il y a 5000 ans). On n'est pas obligé d'accepter tout ce qu'il dit sans examen attentif. D'autres paroles sont en parfait accord avec la position catholique et les paroles de Jesus. En vertu du droit de courte citation reconnu par la loi française, on a cité un peu plus d'une minute d'une vidéo.

comme je l'enseigne souvent, la Thora nous révèle à quel point nous vivons dans un monde qui trompe nos sens, qui trompe notre logique, qui trompe notre compréhension, notre vision hiérarchique des choses … Cette vision est fondée sur une erreur fondamentale qui nous empèche de toucher l'essence des choses ; c'est que toutes nos valeurs sont fondées sur notre compréhension et notre ressenti (lesquels) sont fondés sur la visibilité du monde mais il y a à l'intérieur du monde une dimension [bien] plus puissante que la dimension visible qui est la seule à laquelle nous sommes connectés. Il y a une dimension invisible dans ce monde qui est l'essentiel de la réalité et au niveau de cette dimension invisible, les critères sont complètement, absolument différents, au point parfois même d'être complètement à l'envers (ce qui est en haut est en bas, ce qui est en bas est en haut) et c'est seulement au niveau de ce monde voilé que peut s'établir le véritable sens et la véritable hiérarchie du haut jusqu'en bas.

Des exemples de cette hiérarchie inversée ou tout du moins totalement différente surabondent dans le Nouveau Testament (ce que vous avez fait au plus petit, c'est à moi que vous l'avez fait)

Marc 10:31
Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.

Jacques 4:4
Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

Matthieu 18:3
et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.

Matthieu 19:23-26
Jésus dit à ses disciples : Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux.…

1 Corinthiens 3:19

Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu.

 

L'Eglise catholique avec d'autres, est le pont qui relie le monde d'en bas (aka “la terre” au monde d'en haut “le ciel” que Jésus est venu incarner.

 

II L'Eglise catholique greffe immémorial des apparitions et des guérisons miraculeuses

 

L'église catholique est une structure hiérarchisé de droit écrit (le droit canon). Bien avant l'imprimerie, on est dans une tradition écrite et juridique. Quand l'Eglise catholique est témoin de quelque-chose il y a une trace écrite (archive).

Le goût de l'écrit, de l'enquète voire de l'inquisition (le procès de Jeanne d'Arc est transcrit mot à mot) permet de constituer un corpus immense de faits que les archivistes ou historiens sérieux peuvent déchiffrer, étudier, dater, comparer. Même si le Vatican a son “secret défense” et ses documents “classifiés”, il en reste plus qu'assez.

 

A : Les apparitions

 

Le greffe catholique tient depuis sa création, plutôt de mauvais gré ce qui est positif en ce qui concerne le début de preuve, selon une procédure réticente, lourde et pointilleuse, le registre d'apparitions d'une femme qui se fait appeler “belle dame” ou “Marie” ou “Vierge”.. 2400 selon le dictionnaire des apparitions de la Vierge de Patrick Sbalchiero et René Laurentin.

Au Mexique, la Guadeloupe (on défie un scientifique d'expliquer les particularités hallucinantes du tableau de la Guadalupe) apparaît à un pauvre paysan droit et honnête. En France à des enfants à la Salette et à Pontmain (les adultes ne voient rien), à une religieuse rue du Bac. Tout se passe comme si ces êtres d'en haut voulaient communiquer en se salissant le moins possible dans le cloaque du monde d'en bas et/ou que seuls les purs soient capables de les voir et/ou les écouter (. L'odeur suave des roses de la Guadalupe se retouve à Fatima en 1917. On attend toujours la diffusion du vrai 3ème (vrai) message de Fatima.

Pour cet article il suffit simplement de savoir que ses apparitions peuvent être considéré comme un fait, qu'elles sont transcrites, documentées et que la hiérarchie catholique ne cherche pas spécialement les provoquer. Fatima, vu par des dizaines de milliers de personnes et photographié est indubitable.

On dit à titre personnel qu'on est en présence d'un phénomène d'apparition multiples non expliquées. Qu'il est normal de n'y rien comprendre et qu'une prochaine révolution copernicienne scientifique le comprendra. Il est anti-épistémologique de récuser des faits attestés au prétexte qu'ils sont incompréhensibles à un stade de développement (t) de la connaissance.

On ne peut donc pas considérer le culte marial catholique comme de l'idolâterie. Comme il n'y a pas de fumée sans feu, il n'y a pas des milliers d'apparitions en des siècles et pays différents sans une réalité. Pour l'église catholique, il s'agit de Marie, arche d'alliance, mère de Jésus, immaculée, miséricordieuse, consolatrice, intercesseur(e ?), obéissante etc ...Il est même très logique, si Marie est une “puissance d'intercession”, qu'elle fasse le pont entre l'en-haut et l'en-bas. Le culte marial ne heurte en rien la logique.

Considérons-nous plutôt comme des taupes myopes avant de jeter des anathèmes sur 2000 ans, 10000 saints, 2000 apparitions et 50000 églises ou chapelles rien qu'en France.

 

B : Les guérisons
 

Faisant écho au chemin de guérisons que trace le parcours de Jésus mais aussi de ses apôtres après sa mort et sa résurrection, l'Église catholique, comme pour les apparitions et avec le même esprit d'enquète méfiante, constate régulièrement des guérisons inexplicables.

Si Jésus a pu recoler une oreille coupée avec sa salive, il semble que pour le monde d'en haut, ce ne soit qu'une bagatelle de guérir les lépreux, faire marcher des paralytiques, rendre la vue à des aveugles, faire sortir des esprits démoniaques et les envoyer dans des porcs, faire revivre des morts, multiplier des pains. La médecine humaine, qui ne sait que couper-recoudre ou donner molécules sur molécule ne fait manifestement pas le poids même si elle fait de son mieux. Mieux que rien, en progrès ; des efforts mais peut mieux faire. La médecine humaine donne le meilleur aux puissants et aux plus riches (notamment les organes des plus pauvres). Jesus et l'Eglise guérissent le plus souvent les plus petits (la hiérarchie inversée, encore et encore).

Illustration 2 : Ex-votos de la rue du Bac à Paris. Domaine public

Les ex-votos : On ne saura jamais le nombre d'ex-voto tellement il y en a. On y lit “merci” et ce n'est pas gratuit de le graver dans le marbre. Si des centaines de milliers de personnes sont passés au porte-monnaie c'est qu'il y a eu des résultats.

Qu'une certaine disposition d'esprit (la foi candide, transparente, enfantine) soit de nature à plaire au monde d'en haut est cohérent avec tout le reste. Ceux qui sont dans la critique stérile, le sarcasme basphématoire, le mental (l'esprit français quoi) ne voient rien se passer et en concluent que ça n'existe pas. Pour capter une radio, il faut se connecter à la bonne longueur d'onde. “heureux les simples d'esprit ...” simple ne voulant pas dire benêt ou simplet mais sans mélange, sans ruse, sans compromis. Au cynique, rationaliste, tacticien, politique, hypocrite, faux, menteur, habile, qui dit aux autres ce qu'ils veulent entendre, cette fréquence ne peut pas être perçue. De même par qui fait de l'argent son Dieu. Nul ne peut aimer Dieu et l'argent. Point barre. Toutes ces qualités peuvent être des valeurs indéniables pour le monde d'en-bas mais pas pour le monde d'en haut. Rien. Nada. C'est ainsi. "Vous vous êtes payés de vos propres mains" Acceperunt mercedem suam. Vani vanam. Qui est vain ne mérite qu'une récompense vaine (nulle) - St Augustin-

L'Église catholique (universelle) couvre la Terre d'une galaxie d'églises, d'écoles, de dispensaires qui au ““yeux”” du monde d'en haut doivent ressembler dans l'ordre spirituel à ces photos de la Terre prise de l'espace dans la nuit, chaque prière pure et fervente en rayonnant comme une lumière.

 

III : Le trésor d'une connaissance de l'homme inégalée.

 

Enfin pour terminer ce long article apologétique, l'Église catholique constitue un trésor irremplaçable par sa connaissance de l'homme et des âmes. Lorsque Jésus est arrêté, ses disciples se précipitent pour le protéger et Pierre coupe l'oreille d'un romain. Jesus lui dit qu'il ne sais pas de quel esprit il est habité et recolle avec de la salive le bout de l'oreille. L''Église catholique sait de quel esprit sont habités les hommes, elle sait distinguer finement la qualité des âmes, les faux-semblants, les jalousies “qui ne s'avouent jamais” ; elle dispose d'un très riche vocabulaire pour distinguer toutes les nuances du gris des passions humaines. La fréquentation de l'âme humaine par l'Église catholique lui a donné une telle connaissance psychologique que cela en est devenu presque une marque de fabrique. Les Bourdaloue, Pascal, Bossuet, Massillon, Fénelon et tant d'autres ont non seulement contribué à construire une langue française que même la médiocrité contemporaine ne parviens pas à éclipser, mais ils ont aussi construit une psychologie pratique qui dans ses grandes lignes reste valable. La nature humaine ne change pas tant que ça : vanité (se faire mousser), besoin de paraître (faire le buzz), ambitions, convoitises, goût du paraître (nouvelle bagnole suréquipée) courtisanerie devant les pouvoirs (cirer les pompes). Les mots changent, pas les réalités.

 

Je suis le chemin, la vérité et la vie

 

Selon Bossuet, l'histoire de l'Église (catholique naturellement pour lui) c'est l'histoire du règne de la vérité que le “prince du mensonge”, “l'ennemi du genre humain” tend constamment à brouiller en se servant des défauts et faiblesses.des hommes et en premier lieu de leur ego, amour-propre, vanités, médisances, convoitises, gourmandises, cupidités, avarices, envies, jalousies ...

 

J’appelle ainsi l’histoire de l’église ; c’est l’histoire du règne de la vérité.

 

Le monde a menacé

la vérité est demeurée ferme

il a usé de tours subtils et de flatteries

la vérité est demeurée droite

Les hérétiques ont brouillé

la vérité est demeurée pure.

Les schismes ont ; déchiré le corps de l’église

la vérité est demeurée entière

Plusieurs ont été séduits (…)

la vérité est demeurée toujours immobile

 

Une église de vérité ferme entière et immobile, comme l'inflexibilité du granite ou du marbre, contre vents et marées, ne bronchant pas d'un millimètre face aux ouragans de l'histoire et les ruses du malin. Voici ce qui définit l'église catholique pour Bossuet. .

 

 

Kagō de soi legō hoti sy ei Petros kai epi tautē tē petra oikodomēsō mou tēn ekklēsian kai pylai hadou ou katischysousin autēs (Matthieu 16.18)
κἀγὼ δέ σοι λέγω ὅτι σὺ εἶ Πέτρος, καὶ ἐπὶ ταύτῃ τῇ πέτρᾳ οἰκοδομήσω μου τὴν ἐκκλησίαν, καὶ πύλαι Ἅιδου οὐ κατισχύσουσιν αὐτῆς
QuickTime - 501.2 ko
Texte grec Mathieu 16-18
QuickTime - 785.4 ko
Traduction Francis Cousin Mathieu 16.18
 

Le pape, successeur de Pierre (Petros) est celui qui maintient l'immuable et entière vérité de cette église contre laquelle les portes de l'Hadès ne pourront rien.

 

Quand le pape invite toutes les religions du monde à créer la “religion de la paix mondiale”, il a peut-être de bons sentiments mais force est de constater qu'il ne fait pas ce que Jesus a demandé à Pierre. On ne veut pas rentrer dans les querelles entre catholiques. On se borne a donner à l'honorable lecteur le texte. A lui de se faire son opinion.

 

Qu’y a-t-il donc de plus souverain et de plus indépendant que la vérité , qui persiste toujours immuable , malgré les menaces et les caresses, malgré les présens et les prescriptions , malgré les schismes et les hérésies , malgré toutes les tentations et tous les scandales ; enfin, au milieu de la défection de ses enfants infidèles (ça c'est pour les français) , et dans la chute funeste de celà-mêmes qui semblaient être ses colonnesi

 

Face à des forces qui ne savent que déconstruire détricoter détruire déréguler, déboussoler, forces d'entropie, forces ennemies de la création, forces ennemies de Dieu qu'on pourrait appeler par néologisme forces de somalisation, l'Eglise catholique a pour fonction de rester ferme, droite, pure, entière, immobile comme le rocher, incorruptible, inflexible et d'attendre simplement par simple inertie que les loups se soient dévorés entre eux en préparant le retour de Jésus, selon certains imminent, appelé parousie.

 

 

Conclusion


Assistant depuis 2001 mais encore plus depuis 2007 (Sarkozy) au détricottage de tout ce qui est possible de détricotter, à l'anéantissement dans le chaos de pays entiers, à des vagues migratoires sans précédent depuis les grandes invasions, à un déchaînement de mediamensonges qu'on a contribué sur ce media à décrypter avec succès, on constate avec une certaine stupéfaction que l'Eglise catholique ne fait rien ou très peu malgré un pouvoir immense. Soit l'histoire présente n'est à ses yeux qu'écume sur l'océan des siècles, soit elle garde les yeux fixés ailleurs. Les secrets du Vatican sont bien gardés Pourquoi le Pape n'a pas prêché la croisade armée contre Daesh qui exterminait les chrétiens en Orient ? C'est Poutine et la Russie qui ont du intervenir pour éviter une épuration religieuse. Mystère. Quand on a 1,3 milliard de fidèles, des richesses immenses, qu'on sait tout, qu'on a un des carnets d'adresses le plus fourni au monde, ne rien faire de significatif à part de bons sentiments et des mots dénote soit sénilité, soit trahison, a moins qu'un autre acteur vous fasse chanter au moyen d'affaires de meurs infantiles 2.0ii ou d'affaires de corruption (cheval de bataille de François après le Vaticangate de 2013).

Quoi qu'il en soit, le XXI siècle (s'il existe) devant être spirituel ou ne pas être, l'Eglise Catholique , qui à notre humble avis ne pourra éviter un schisme, y jouera certainement un grand rôle notamment dans les pays du Sud en accroissement démographique rapide.

 

 

iSermon sur la divinité de la religion p 245

iiCette affaire du célibat des prêtres empoisonne l'église catholique depuis trop longtemps déjà. Jésus n'a-t-il pas dit “ 29Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi ...30Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi Arracher, couper, jetter” : Jesus n'est pas béni-oui-oui mais radical (qui va à la racine).

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 6 mars 10:44

    le catholicisme reste une secte comme les autres religions..néfaste pour l’humanité..Le bilan est des dizaines de millions de morts au nom de la connerie !


    • Christ Roi Christ Roi 6 mars 11:03

      Il ne se passe pas une journée qu’un athée haineux (pléonasme) nous ponde un article contre l’église. si celle-ci a disparue, ce n’est certainement pas dans leur tête, ils ne pensent qu’à elle ! smiley
      On voit bien que même avec leur esprit complètement dégénéré par la télé, les athées s’aperçoivent que l’effondrement de la société coincide avec l’essor temporaire de l’athéisme, ( ce que l’Eglise avait prévue depuis 2000 ans). Alors ils s’affolent et cherchent à se rassurer avec ces articles délirants qui ne les convainc même pas eux-même. Bref, la fin est proche pour les mensonges, tout va bien ! smiley


    • bibou1324 bibou1324 6 mars 14:16

      @bob14
      Le bilan était.


      Aujourd’hui l’église française prône l’amour et la tolérance. Laissez le passé au passé, vivez avec votre temps.

      Néfaste est un jugement de valeurs. Quelles sont vos valeurs et pourquoi jugez vous l’église catholique néfaste ? Car elle ne croit pas en votre vérité ?

      Et si je vous disais que votre échelle de valeurs n’a pas a être imposée aux autres, pas plus que les valeurs chrétiennes doivent être imposées aux autres ?

    • Et hop ! Et hop ! 6 mars 15:21

      @bob14 : 


      La terreur et la guillotine en 1789, les colonnes infernales qui massacrent tout le monde en Vendée, le néo-paganisme nazi, les 100 millions de morts civils du communisme, vous êtes sûr que ce ne sont pas des régimes athées ???

    • Gollum Gollum 6 mars 15:31

      @Christ Roi

      Bref, la fin est proche pour les mensonges, tout va bien !

      Oui la fin de vos mensonges est proche, tout va bien ! smiley Bzzzz.. bzzz.. smiley

    • bob14 bob14 7 mars 07:43

      @bibou1324....Vous vivez dans le mensonge le plus sordide pour l’humanité pas moi !


    • Djam Djam 7 mars 09:20

      @bob14

      Oui.... encore faut-il faire l’effort d’étudier sérieusement un sujet avant de balancer juste une opinion personnelle basée sur l’écume de surface habilement entretenue sous forme de mousse OBAO...

      Si le catholicisme demeure à la fois puissant et toujours ambiguë c’est parce que cette secte a été infiltrée. Les faux catholiques qui le traversent sont en place pour cornaquer le pape et ce, depuis longtemps déjà.

      La plupart des gens qui affichent des opinions et non des faits historiques probants font systématiquement la confusion entre le christianisme et le catholicisme. Le 1er est une philosophie de vie, le second n’est qu’une secte politique... tout comme le sont le judaïsme modernisé et le protestantisme anglais. Ces deux derniers partagent d’ailleurs la même adoration du matérialisme comme étalon du mérite et de l’éléction divine.

      Etudiez et vous comprendrez mieux ce qui se trame sous l’écume de l’agitation des opinions et des ressentiments.


    • Timmar 7 mars 10:50

      @Christ Roi

      Je suis athée et j’ai même pas la télé...par contre je suis TOTALEMENT pour effondrer cette société....comment expliquer ce phénomène délirant ??!! 


      si Dieu existe et qu’il est aussi puissant et sage qu’on veut bien le dire, que tu sois ou non croyant ou de la bonne religion ou non, il s’en fou , il t’acceptera dans ta difference vue que c’est lui qui t’a crée.

      Ne pas croire au Dieux monotéistes classiques n’empêche pas d’avoir un niveau de spiritualité que tes curès n’atteindrons jamais.

      les religions ont fait plus de mort que n’importe quel virus, systeme politique , famine, guerre de pouvoir. Seuls les moustiques battent ce record mais ils ont commencés il y a 8M d’annèes avec + 1 milliard de mort déjà.
      On peut donc dire que les religions sont le pire instrument de mort et de désastre de l’humanité. 
      C’est quand même paradoxale pour quelque chose qui est sensé sauver norte « âme »


      après plusieurs études, les croyants auraient un plus faible QI que les ahtèes...Heureux les simples d’esprit ?

    • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 11 mars 14:25

      @Djam

      «  Oui.... encore faut-il faire l’effort d’étudier sérieusement un sujet avant de balancer juste une opinion personnelle basée sur l’écume de surface ... »


      On ne saurait mieux dire, ... surtout lorsqu’on vous lit plus loin :

      « ...tout comme le sont le judaïsme modernisé et le protestantisme anglais. Ces deux derniers partagent d’ailleurs la même adoration du matérialisme comme étalon du mérite et de l’élection divine. »

      En tant que protestant votre phrase m’interpelle et je me dis que vous n’avez pas dû vous fatiguer beaucoup à étudier le protestantisme. 
      Votre affirmation n’est qu’une opinion personnelle et ce n’est pas en récitant des poncifs qu’ils se transformeront en vérité ...

    • Christian Labrune Christian Labrune 6 mars 10:46

      à l’auteur,
      Le catholicisme, en France, est mort. Les Français, comme dit Marcel Gauchet, sont définitivement « sortis du religieux ». Je n’ai pas lu tout votre article, qui est fort long, et qui m’apparaît un peu comme une ultime apologie de la religion chrétienne. Je le lirai plus attentivement en fin de journée. Il reste que s’il a été caviardé à la publication, je trouve ça absolument scandaleux et je m’associe à votre protestation.

      Le catholicisme, depuis des siècles, a cessé de persécuter. Il est devenu tolérant, et même excessivement tolérant s’il faut en juger par les déclarations d’un actuel évêque de Rome qui paraît plus soucieux désormais de flatter un islam criminel que de prendre la défense devenue pourtant très urgente des chrétiens d’Orient.

      L’Islam est à l’agonie. Les horreurs de ces dernières années ressemblent à ces ultimes convulsions qui précèdent la rigidité cadavérique. Le catholicisme, s’il consent à n’être plus que ce qu’il est déjà en France depuis cinquante ans, à savoir un charmant folklore populaire assorti d’une morale assez estimable, même pour l’athée que je suis, pourra perdurer. Mais ne nous y trompons pas : si les chrétiens recommençaient à croire dur comme fer aux dogmes de leur religion, s’ils les prenaient au sérieux comme les musulmans actuels tendent à prendre au sérieux les injonctions d’un Coran du VIIe siècle, ils cesseraient de pouvoir continuer à exister sans problème dans le monde moderne.

      Vive les religions vraiment mortes !


      • arthes arthes 6 mars 11:09

        @Christian Labrune


        OUiiiiii !!!!....Exit les religions poussiéreuse matérialistes, qui ont dévoyé et perverti le sacré

        Car enfin, la voie d’une spiritualité vécue librement nous est enfin ouverte !!!


        Vive Christ !!!






      • Julien Esquié Julien Esquié 6 mars 11:43

        @Christian Labrune

        « Le catholicisme, en France, est mort. »

        Affirmation. Aucune démonstration.
        Ah si, Gauchet.
        Curieuse, cette manière qu’a C. Labrune d’utiliser les experts et les penseurs. Il aime à citer G. Kepel, par exemple. Problème : G. Kepel est un soutien du munichois Macron, mieux, il serait l’un des inspirateurs de sa politique à l’endroit de l’islam (il convient au passage de noter que ce président soumis (à l’islam) est présenté, à gauche, comme l’ennemi des migrants (la Ligue italienne a d’ailleurs salué quelques-unes des mesures prises par le Ministre de l’Intérieur)).
        Quant à Gauchet, il aura été, lui aussi, l’un des soutiens de Macron :
        https://www.tdg.ch/monde/europe/macron-c-pourrait-arriver-pire-france/story/19015979
        Autrement dit, quand Gauchet vient confirmer le propos de C. Labrune, on saluera sa lucidité, mais quand il penche dans une autre direction, on en fera, j’imagine, un autre munichois.
        Comme à son habitude, C. Labrune ne se contente pas d’une totale malhonnêteté intellectuelle : il pratique la désinformation.

        « [...] si les chrétiens recommençaient à croire dur comme fer aux dogmes de leur religion »

        Ils croyaient moins aux dogmes, qu’ils connaissaient très mal, qu’ils ne se pliaient aux rites. Et aux rites, ils sont encore très nombreux à se plier. Plus des deux tiers des obsèques sont encore religieuses. On ne peut pas dire que les mariages à l’église ou les baptêmes soient devenus des curiosités. On dissertera, évidemment, sur la baisse du pourcentage des baptisés. Mais on omettra un détail (qu’un C. Labrune ne contestera pas) : un nombre important (une proportion croissante, en outre) de nouveaux-nés ne sauraient être baptisés, parce qu’ils sont musulmans de naissance.

        « évêque de Rome qui paraît plus soucieux désormais de flatter un islam criminel »

        Il ne flatte pas. Il a une conscience claire des intérêt de son entreprise, et il les défend. La progression de l’islam en Europe est conforme aux intérêts de l’église catholique.
        Ainsi des italiens. Une des explications du vote de dimanche serait qu’ils se sentent menacé dans leur identité. L’Italie n’a pas deux siècles, on parle vénitien dans les rues de Venise, napolitain dans celles de Naples. Les enquêtes tendent à indiquer que ce que les italiens pourraient considérer, sinon comme leur identité, du moins comme leur plus petit dénominateur commun, c’est le catholicisme. Menacer le dénominateur, c’est très utile.

        « L’Islam est à la l’agonie »

        Pourquoi cette soudaine majuscule ? Peu importe : la phrase est suffisamment drôle pour qu’on ne pinaille pas sur cette minuscule curiosité.

        Au fait, quand il aura deux secondes, le très-lucide C. Labrune nous expliquera peut-être pourquoi, après avoir voté, au premier tour de la présidentielle, pour un partisan déclaré d’une alliance avec Téhéran, il a, aux deuxième tour, voté pour un munichois ? Je veux attendre qu’il ait, au préalable, posté ses dix pages quotidiennes de copié/collé.


      • bibou1324 bibou1324 6 mars 14:12

        @Julien Esquié
        Actuellement environ 4% des français vont encore à la messe. Le catholicisme traditionnel est mort. Aujourd’hui les catholiques français sont moins pratiquants, plus tolérants, s’expriment moins en public. 


        Je me suis marié à l’église l’année dernière. Pour faire plaisir à la famille, car je suis agnostique. Au cours d’une des préparations, chacun des 12 couples est amenée à s’exprimer sur sa foi. Sur les 11 couples qui nous accompagnaient, 10 ont finalement avoué que c’était plus par tradition que par croyance. C’est exactement la même chose pour les baptêmes ou les obsèques.

        Ce n’est pas le cas au niveau mondial où le catholicisme pur, dur et intolérant gagne des fidèles tous les jours.

      • Et hop ! Et hop ! 6 mars 15:28

        @bibou1324


        « car je suis agnostique »

        Ca n’existe pas les agnostique, tout le monde croit en quelque chose, tout le monde a une religion, le rationalisme, le scientisme, l’anarchisme, le communisme, l’hédonisme, le progressisme, l’esthétisme, l’écologisme, le mondialisme, le New Age, l’individualisme, le narcissisme, l’antiracisme, le libéralisme, le genderisme,… ce sont aussi des religions qui ont leurs églises, leurs dogmes, leurs blasphèmes, et leur système de propagande, comme la publicité.

        Vous devriez vous demander quelle est votre religion, quelle est votre économie du Salut : avoir le maximum de plaisir pour le minimum de peine ? Quelles sont les valeurs que vous privilégiez ?

      • mmbbb 6 mars 19:31

        @Julien Esquié quoi qu il en soit , il y a desormais des eglises a l abandon ou vendues ou demolies Vous ne pouvez pas le nier Par ailleurs Boubekeur, recteur de la mosquee de Paris a declare qu il devrait ouvrir 2000 mosquees supplementaires afin de donner un lieu de culte aux musulmans Vous ne pouvez pas le nier Quant a moi etant un ancien enfant de choeur , cette religion ne ma guere apportee Il est par ailleurs marrant d entendre Mme Delsol Chantal philosophe catho engagée s entretenir du matérialisme avec Onfray L un et l autre vivent bien et ne sont pas dans le besoin Par ailleurs cette femme a pour epoux un certain Million Celui ne payait son loyer a Lyon Il fut rappele a l ordre par la justice A ces cathos et philosophe !


      • Djam Djam 7 mars 09:23

        @Christian Labrune
        Dommage que vous ayez (habilement ?) éviter d’évoquer la pratique judaïque... laquelle est non seulement omniprésente bien que restant discrète mais elle oeuvre concrètement en sa faveur idéologique au coeur même du catholicisme et ce, depuis belles lurettes.


      • microf 6 mars 11:16

        Rien que le titre de cet article est une provocation, et tout ce qui est exessif est mauvais.


        • mmbbb 6 mars 20:36

          @microf c ’est la reaction normale d un cul beni 


        • Mefrange 6 mars 11:20

          L’église catholique n’est pas une secte en ce sens qu’elle ne réserve pas le salut à ses membres. Un athée vertueux existe tout autant qu’une fripouille catholique. Je suis presque étonné qu’un tel article ait pu passer la modération en France. La christianophobie y est réellement palpable. « Jésus trou du cul ». De tels termes ne seraient tolérés dans l’espace public ni pour des juifs, ni pour des femmes, ni pour des minorités visibles. Il n’y a que sur les chrétiens que le pouvoir, pourtant en théorie garant de la paix civile, lâche les chiens en toute impunité. Allez-y les gars. On vous couvre. Les chrétiens sauront reconnaître les agents provocateurs et ne pas tomber dans leurs pièges.


          • psynom 6 mars 11:52

            @Mefrange

            Le christ a préféré subir le martyr, l’humiliation et mourir en croix que de renier sa liberté spirituelle. Le christianisme a donc propagé dans l’occident cette valeur de Liberté. (C’est peut être même pour cela qu’on voudrait détruire le christianisme) Le christ sur la croix en est le symbole.

            Le christianisme est donc l’inverse d’une secte où l’on doit se soumettre à son gourou, fusse-t-il le pire des violents violeurs.


          • bibou1324 bibou1324 6 mars 14:24

            @Mefrange
            Espèce de femme juive-arabe homosexuelle déviante au nez crochu qui ne mérite que la lapidation !


            Eh ben si, en France, on a le droit de se lâcher sur n’importe quelle religion, n’importe quel concept considéré comme sacré, on a le droit d’exprimer sa haine contre une « race » ou une religion, de dire que Jésus ou Mahomet était un troudu’c.

            L’incitation à la haine est quand à elle interdite, la frontière est ténue je vous l’accorde. 

            Si cela ne vous convient pas vous avez le droit de grogner, mais ici c’est Internet et tout le monde se fiche royalement de votre avis - comme du mien. Et tant mieux. On appelle cela la liberté. Un mot qui apparaît dans une devise il me semble ...

          • oscar fortin oscar fortin 6 mars 14:59

            @psynom : faudrait voir si la liberté dont vous parler répond tant tout à une liberté para générer des guerres, tuer et massacrer des innocents, s’imposer là où nos ambitions nous conduisent pour dominer et priver les peuples de leurs richesses. Regardez les guerres que l’empire chrétien de l’occident génère au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie, en Amérique latine etc.....Il ne faudrait surtout pas confondre l’État du Vatican avec les Évangiles et encore moins en faire une association avec Jésus. Ce dernier a été assassiné par les grands-prêtres de l’époque avec la collaboration de l’Empire (Cesar). Aujourd’hui, ces mêmes grand-prêtres sont plus souvent que moins complices des crimes qui se commettent contre des peuples entiers et des mouvements qui qui ne veulent que plus de justice et de respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Penser, entre autres, au plan Condor, en Amérique latine dans les années 1970, 


          • Et hop ! Et hop ! 6 mars 15:31

            @oscar fortin


            Qu’est-ce que l’État du Vatican, ou même le christianisme, a à voir avec les guerres impérialistes américaines en Irak, en Libye, en Syrie ? 

          • psynom 6 mars 17:17

            @oscar fortin

            Oui oscar, certains ont pris de sacrés liberté avec la liberté après l’avoir sacré. Et alors, vous proposez quoi ? Abandonner toutes vos valeurs trahies ? Plus de liberté - Vaut mieux être soumis, à quoi ou à qui ? Soeur CONSO ou frère Tariq ?


          • Attila Attila 6 mars 19:03

            @psynom
            "Le christianisme est donc l’inverse d’une secte où l’on doit se soumettre à son gourou,  "
            Il existe tout un tas d’études sur les phénomènes religieux, il n’est pas interdit de les lires.
            La secte dirigée par un gourou est un cas particulier originaire de l’Inde. Il existe des sectes dirigées par un conseil d’administration élu :
            Les femmes, qui restent silencieuses pendant les cultes (sauf pour chanter), participent comme les hommes à l’élection des dirigeants de la communauté

            .


          • Attila Attila 6 mars 21:09

            @Mefrange
            « L’église catholique n’est pas une secte en ce sens qu’elle ne réserve pas le salut à ses membres »

            Exact mais incomplet. En me référant à la sociologie des religions (Danièle Hervieux-Leger entre autres ), je précise la différence entre la secte et la religion :
            — la secte est une communauté religieuse qui se sépare du monde à la recherche du salut. Effectivement, seul les membre de la communauté seront sauvés.
            — la religion s’applique aux gens dans leur vie quotidienne -dans le monde-. Nul besoin de quitter ses proches et son métier pour aller vivre dans une communauté retirée.

            Dans la secte, tout le monde vit de la même façon et respecte les mêmes règles, ou s’en va.
            Dans la religion, chacun vit sa foi à sa façon. Le moine chartreux tout seul dans sa cellule fait partie de la même communauté de croyants que le paysan paillard du Moyen-Age.

            .



          • oscar fortin oscar fortin 6 mars 22:55

            @Et hop : Je vous invite à lire mon article récent sur Église otage du Vatican. Vous y trouverez réponse à votre interrogation ;




          • Et hop ! Et hop ! 9 mars 16:12

            @oscar fortin

            C’est plutôt le Vatican qui s’est retrouvé otage du système Swift pour changer le pape, « regim change ».


          • Mefrange 17 mars 17:02

            @psynom Tout à fait d’accord Jésus libère (c’est son nom avec Immanuel) (Cf Esaïe 61, Psaumes, Élie, évangiles) Si l’église officielle contredit Jésus, c’est l’église et pas Jésus qui est à réformer. smiley Pas un mot de Jésus ne contredit Jésus. Pas un acte, pas une attitude. Verbe logos incarné en complète fidélité au Père Le dernier homme contemporain ne comprends déjà plus un poilu de 14-18. Il y a un abîme de grandeur entre Jésus et lui.

            Ne pas chercher plus loin : rattatinement mental et spirituel.


          • Et hop ! Et hop ! 19 mars 00:02

            @Mefrange : L’église catholique et son clergé n’ont pas existé seulement pour diffuser les paroles de Jésus, ça c’est 5 % de ses fonctions.


            Elle existe aussi pour remplir tout un tas de fonctions publiques qui n’ont rien à voir avec le christianisme et qui continuent des traditions païennes celtiques et romaines comme la science, la musique, l’éloquence, la poésie, comme d’instruire les enfants, comme d’organiser les cérémonies et des fêtes publiques pour les naissances, les mariages, les enterrements, les jours importants de l’année, promouvoir le droit et la justice antérieurs à la christianisation comme le mariage monogame avec égalité des conjoints et régime dotal qui n’a rien à voir avec le mariage polygame des juifs et des arabes avec achat des femmes et répudiation. Comme d’administrer les communautés villageoises, comme de tenir l’état-civil, comme de construire des bâtiments publics (églises, ponts, hôpitaux, écoles, monastères, granges, villes,..), de traduire, de copier, de conserver tous les manuscrits païens antiques, etc

            Il ne faut pas réduire l’Église au christianisme, elle a été beaucoup plus que cela, le Clergé était le plus grand corps de la fonction publique de l’État jusqu’à la Révolution française, et même jusqu’à la fin du IIe empire.

          • Mefrange 19 mars 03:11

            @Et hop ! Je reconnais la validité et la pertinence de ce commentaire. Le bas clergé notamment a eu un rôle majeur de service publics (Etat Civil) et d’assistance sociale et médicale et même agricole (prêt de semences). La France a ensuite fait au XIX des choix qui dépasseraient le cadre d’un article et qui rouvriraient les blessures des « passions françaises »  smiley


          • Gollum Gollum 6 mars 11:30
            Pfff… J’ai eu peur. J’ai cru que c’était un article de Amaury Grand (en fait petit) gil

            Or comme j’ai été viré définitivement, et ce par amour et charité bien sûr, je craignais de ne pas pouvoir dire du mal ici… Ouf ! smiley

            Immédiatement le lecteur a catégorisé l’auteur comme protestant alors que de 1617 à 1618 Luther est catholique

            Vous vous êtes trompé d’un siècle. smiley

            • Mefrange 6 mars 13:38

              @Gollum
              Oui. Une malencontreuse coquille relevée certainement avec bienveillance et amour véritable smiley (l’hypothèse de la médisance jubilatoire athée ne sachant me venir à l’esprit)


            • Mefrange 6 mars 13:49

              @Gollum
              On vous laisse le droit de dire du mal mais n’en abusez pas. Il y a beaucoup de prétendants smiley


            • Jelena Jelena 6 mars 11:35

              En France, oui le catholicisme est mort, Italie-Espagne, je ne sais pas trop... Par contre en Pologne, Hongrie ou Croatie, à moins d’être suicidaire, je ne vous conseille pas d’éditer un torchon type « Charlie ».


              • julius 1ER 7 mars 09:46

                @Jelena


                Plus on est pauvre plus on cherche quelque chose à quoi se raccrocher, la religion sert souvent de béquille !!!

              • Attila Attila 7 mars 10:32

                @julius 1ER
                " Plus on est pauvre plus on cherche quelque chose à quoi se raccrocher, la religion sert souvent de béquille !!! « 

                C’est sans doute pour cela qu’il y a moins d’ouvriers et d’employés chez les catholiques pratiquants que dans la population générale :
                 »Notons enfin que les ouvriers et employés constituent 18% des pratiquants contre 32% des Français  "

                .


              • Étirév 6 mars 11:51
                L’auteur dit : « Faut-il enterrer le catholicisme en 2018 ? »
                Il est surement bien plus essentiel d’en expliquer l’origine que de le mettre sous le tapis avec l’autre moitié de l’Histoire de l’humanité.
                Premier siècle de notre ère : Une ère historique commence. Nous pouvons l’appeler « le temps de la folie et de la cruauté ».
                La première année de l’Ère, dite chrétienne, a été appelée « Anno Domini » (année de la domination).
                C’est, en effet, la domination des faibles par les forts, de l’Esprit par la brutalité, qui commence.
                Nous sommes à l’aurore d’un monde nouveau, nous allons avoir à rectifier l’histoire mensongère qu’on nous a enseignée et à mettre en évidence le plus terrible des cataclysmes moraux que l’humanité ait subis, la plus grande des révolutions qui, par une antithèse qui est frappante, s’appelle « une religion », alors que son œuvre a été l’effondrement de « LA RELIGION ».
                L’Eglise a elle-même, bien souvent, écrit son histoire. Ses adversaires ont eux aussi relaté ses luttes, ses ambitions et ses crimes. Et cependant la vérité qu’il fallait dire n’avait pas encore été écrite. Il restait donc à faire la Lumière sur ce qui explique comment le mal profond dont souffre l’humanité est venu d’un régime dit religieux, mais en réalité formidablement athée.
                Terrible histoire que celle qui va nous montrer tout le passé glorieux de la Terre effacé, toute l’intellectualité torturée par un nouveau régime social, fait de bêtise, de cynisme et d’hypocrite justification.
                En effet, l’histoire réelle du Christianisme n’a rien de commun avec le récit qui nous a été donné sous le nom de Nouveau Testament.
                Derrière ce Livre, caché par lui, est l’histoire d’un mouvement de rénovation sociale, grandiose, extraordinaire, d’une haute portée, qui brilla sur le monde pendant deux ou trois siècles, mais qui fut renversé, dénaturé et caché par des faussaires qui en firent une caricature grotesque et voulurent avec cela dominer le monde.
                Dans ce vaste réseau d’intrigues, que nous allons démasquer, presque toutes les personnalités ont été dénaturées. Le mensonge a triomphé et la réalité a disparu sous l’amas d’absurdités qu’on lui a substituées.
                La science religieuse des falsificateurs n’a été qu’une collection de mystères, jamais expliqués clairement, mais remplis de sous-entendus et de malentendus, de paraboles obscures, de rapprochements de termes sans signification, de jeux de mots pour les foules avides d’erreurs.
                Il y a cependant, sous ce fatras, quelque chose de grand à étudier.

                • Gollum Gollum 6 mars 11:56

                  Mais si le coeur s’est endurci et les yeux obscurcis, les paroles même de Jésus parlent d’elles-mêmes. Pas de miséricorde infinie. Le nibre arbitre finissant avec la vie terrestre, mieux vaut avoir fait le travail de compréhension et de conversion avant la mort :


                  Pas de miséricorde infinie ? Ben dis donc… Dans ce cas ce sera sans moi. smiley



                  Jésus est rusé comme un serpent et sait changer de pays pour ne pas être pris.


                  Euh… Vous savez, ce n’est plus possible aujourd’hui. On vous retrouve partout.


                  La très grande majorité des cathos ne récuse pas le règne de la marchandise et fait de tels compromis avec le monde que cela en frise la compromission.


                  Ça c’est bien vrai.


                  Ces nécessaires critiques faites, il n’en reste pas moins que le catholicisme constitue un apport majeur et probablement pas encore réellement compris de la foule à la marche en avant de l’Humanité. Courrons de ce pas l’exposer au lecteur.


                  Euh…

                  L’Eglise catholique (avec d’autres mais le sujet de cette article est l’Eglise catholique) vit depuis 2000 ans dans la familiarité et l’intimité de ces dimensions récusées par le scientisme en employant un vocabulaire particulier pour nommer ce qu’elle en comprend de “ce monde d’en haut” “l’au delà”, “le ciel” ou le co-naît (dans le cas d’expériences mystiques).

                  Tu parles… Le purgatoire a été inventé plus de mille ans après la mort du Christ… St Augustin envoyait les nourrissons non baptisés en enfer ou dans les limbes…

                  Encore un effort messieurs les scientifiques et vous finirez par découvrir des anges sur vos écrans.

                  Même si tel était le cas cela n’arriverait même pas à me faire adhérer à cette confession.

                  Citer Proust avec sa vie antérieure c’est original comme tentative apologétique… La notion de vie antérieure n’existe pas pour les chrétiens de masse.

                  Le goût de l’écrit, de l’enquète voire de l’inquisition  Merci de rappeler cette horreur… smiley

                  Comme il n’y a pas de fumée sans feu, il n’y a pas des milliers d’apparitions en des siècles et pays différents sans une réalité. 

                  Oui mais laquelle ? 

                  Enfin pour terminer ce long article apologétique, l’Église catholique constitue un trésor irremplaçable par sa connaissance de l’homme et des âmes. 

                  Tu parles. CG Jung nous en a plus appris en une vie d’homme que l’Église en 2000 années d’existence. Il n’aurait d’ailleurs pas pu émerger si l’Église et son totalitarisme n’avait été vaincue au XVIII ème siècle… Idem pour Mircea Eliade. JP 2 une fois avait hurlé de la place St Pierre : « nous sommes experts en l’homme » Quel escroc. 

                  Une église de vérité ferme entière et immobile

                  Il n’y a pas une telle vérité qui soit dicible à l’échelle humaine. Si Vérité avec un grand V existe elle ne peut être qu’indicible. Toutes les autres sont relatives.

                  Quand le pape invite toutes les religions du monde à créer la “religion de la paix mondiale”, il a peut-être de bons sentiments mais force est de constater qu’il ne fait pas ce que Jesus a demandé à Pierre. 

                  Oui. Ressuscitons le bon vieux sectarisme à l’ancienne… La Sainte (j’adore le terme) Inquisition, la mise à l’Index des ouvrages blasphémateurs…

                  l’Eglise catholique a pour fonction de rester ferme, droite, pure, entière, immobile comme le rocher, incorruptible, inflexible et d’attendre simplement par simple inertie que les loups se soient dévorés entre eux en préparant le retour de Jésus, selon certains imminent, appelé parousie.

                  C’est de l’idolâtrie pure et dure. Vous attribuez à une institution (en voie de décomposition totale selon moi) une pérennité qui est tout simplement impossible à quelque entité humaine que ce soit.

                  on constate avec une certaine stupéfaction que l’Eglise catholique ne fait rien ou très peu malgré un pouvoir immense.

                  Et ça vous étonne ? Vous êtes bien un mouton. Moi c’est l’inverse qui m’eût étonné voyez vous

                  Bon, en attente de Pascal L, de AW, Christ Roi (surnommée la mouche) et de bien d’autres pour la foire d’empoigne… smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès