• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Fonctionnaires : Devoir de réserve...Voir ?

Fonctionnaires : Devoir de réserve...Voir ?

JPEG

Il y a 5,5 millions de nos concitoyens devant se taire. Cela se nomme « le droit de réserve » que doit respecter chaque fonctionnaire sous peine de sanctions très graduées, pouvant aller jusqu’au renvoi définitif. Ce qui fait d’eux des français à part, avec l’interdiction pour certains de manifester ou d’exprimer ouvertement des opinions, sauf à travers leurs syndicats, qui bien souvent sont plus ou moins accoquinés au pouvoir en place.

Tout dépend dans quel secteur le fonctionnaire opère, car ce devoir de réserve est à géométrie variable. Deux exemples :

- Jean-Hughes Matelly, officier de gendarmerie, avait été radié des cadres en 2010 pour avoir critiqué, en tant que chercheur au CNRS, le rapprochement police-gendarmerie. En 2011, le Conseil d’Etat avait reconnu la faute mais ordonné sa réintégration, jugeant la sanction « manifestement excessive ».[1] 

- Imagine-t-on un tel scénario à la suite d’une critique de la réforme du collège ? Poser la question est y répondre. Jusqu’à un certain point, le devoir de réserve s’accommode des controverses qui traversent l’éducation nationale. Le code de l’éducation stipule que les agents exercent « dans le respect des programmes et des instructions du ministre », et impose le respect de la chaîne hiérarchique. 

Et oui, c’est là où réside la contrainte : respect des instructions du ministère, et respect de la chaine hiérarchique... En clair, sachant que les ministres valsent régulièrement et ne font que passer tout en voulant marquer ce passage ; Suivre « les directives » revient à savoir applaudir lorsque cela est opportun, sentir le courant porteur et surtout savoir nager entre deux eaux. Un bon fonctionnaire gradé, est un nageur de combat qui s’ignore, son subalterne ? Un pécheur à la ligne. Pour qu’un fonctionnaire grimpe l’échelle des galons, son sens « politique » doit prévaloir et donc, pas étonnant que le plupart usent d’une langue de bois en chêne massif avec moulures à la feuille d’or (le silence est d’or). Au lieu de se montrer productif, décisionnel et de se consacrer pleinement à sa tache, il doit être un expert pour marcher sur des œufs, qui en soi est tout un art que beaucoup pratiquent tels des danseurs étoile.

Jamais en reste d’une bonne vieille reforme la clique « en marche » veut par le biais du ministre de l’éducation nationale reformer par la disposition d’un projet de loi appelé « l'école de la confiance »...Faut avouer qu’ils ont un sacré talent pour trouver des titres ronflants. Jean-Michel Blanquer veut rappeler aux enseignants leur devoir de réserve :

- Le projet de loi « pour une école de la confiance » demande d’insérer un article dans le Code de l’éducation : « Par leur engagement et leur exemplarité, les personnels de la communauté éducative contribuent à l’établissement du lien de confiance qui doit unir les élèves et leur famille au service public de l’Éducation. »[2] Okay, ça c’est le blabla sous l’appellation « comme d’hab. » Mais la suite devient intéressante.

- « Les dispositions de la présente mesure pourront être invoquées […] dans le cadre d’affaires disciplinaires concernant des personnels de l’éducation nationale s’étant rendus coupables de faits portant atteinte à la réputation du service public. »[3] Réputation du service public... Un « réputation » ne se construit-elle pas sur des opinions souvent divergentes et disparates ? Mais entendez la fin, significative de sa volonté de la faire boucler.

- « Il en ira ainsi lorsque des personnels de la communauté éducative chercheront à dénigrer auprès du public, leurs collègues et de manière générale l’institution scolaire. »[4] Dénigrer et critiquer ? That’s the question mister le ministre ! Il va falloir faire de sacrées acrobaties pour faire joujou avec la sémantique. Mais nous pouvons vous faire confiance, en la matière, vous êtes expert.

Il ne faut pas non plus oublier que si cette ième reforme passe, les petites vengeances de certains hiérarques vont fleurir légalement comme l’edelweiss au printemps. Un fonctionnaire de rang inferieur n’ayant pas respecté la chaîne hiérarchique, sera comme on dit trivialement « dans le collimateur », où le petit chef-chef pourra régler ses comptes sur le dos de cette nouvelle directive « pour une école de la confiance ». Il en ira de même pour tous les corps des employés de l’état ; des règles qui ouvrent les portes de la soumission bien comprise, de la non- remise en question d’un modèle qui ne fonctionne plus et surtout, l’apothéose du petit rond de cuir devenu marquis.

-----------------------------------------

Il est tout de même surréaliste que dans un pays de « liberté d’expression » des policiers, des gendarmes suite aux événements des gilets jaunes soient obligés de témoigner devant les caméras le visage en flouté, avec une voix d’outre tombe, comme dans les émissions trash qui mettent en scène des gangsters recherchés, des prostituées ou des dealers. En oubliant le sensationnel, cela donne surtout le sentiment que ces forces de l’ordre sont au service exclusif de ceux d’en haut, les tireurs de ficelles et que briser l’omerta comme dans la mafia, reviendrait à briser son serment, d’où conséquences sur la carrière, l’avancement et la mise au placard certaine. Tout le monde n’a pas l’étoffe d’un héro, comme le général Pierre de Villiers qui démissionna[5] en osant critiquer ouvertement le budget des armées devant le president.

L’Homo Fontionarus doit se soumettre ou mourir...

Ave Caesar, morituri te salutant  ! Oups, pardon ! Ave Jupiter...

 

Georges Zeter/décembre 2018

 

Ps : merci à l’illustrateur « zaitchick »

 

[3] idem

[4]idem


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • zzz'z zzz’z 26 décembre 2018 14:56

    Une option décrite par Charles Gave est que les fonctionnaires qui se présentent aux élections politiques abandonnent à tout jamais le corps des fonctionnaires…

    Car à l’assemblée quelle est le pourcentage de fonctionnaires qui font des lois entre eux et pour eux les cumulant à celles entre élus pour les élus ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2018 15:58

      « Voir » n’est pas « voire ».


      • George L. ZETER George L. ZETER 26 décembre 2018 16:42

        @JC_Lavau
        jeu de mots : reserve voir ! voir, comme c’est tout vu. mais j’ai déjà été repris là dessus. 


      •  C BARRATIER C BARRATIER 26 décembre 2018 18:36

        Ce ne doit pas être si dur, le devoir de réserve, car les fonctionnaires restent....Il faut croire que les compensations en valent la peine.

        Heureusement pour le fonctionnement du pays, les fonctionnaires qui sont des personnels d’exécution suivent les directives, ce qui ne les empêche pas de donner à l’interne leur point de vue, par les syndicats ou directement.


        • titi 26 décembre 2018 18:58

          @C BARRATIER

          Bah si les fonctionnaires obéissaient un peu mieux aux directives, sans contester la hiérarchie ca marcherait peut être un peu mieux…


        • Goldored 28 décembre 2018 09:00

          @C BARRATIER
          Et quelles sont donc ces « compensations » ?


        • biquet biquet 28 décembre 2018 11:33

          @C BARRATIER

          Les modérateurs ont une nouvelle fois refusé mon article, je me fais un plaisir de le publier dans tous les articles.

          Agoravox est-elle devenue la Pravda soviétique ?

          Tous les articles que je propose sont systématiquement refusés, cela depuis 1 an environ. Agoravox est le seul média citoyen en France. La Presse citoyenne ne fait jamais la Une de l’actualité, la Presse mainstream étant en France détenue par des grands groupes financiers, elle voit d’un mauvais œil ces gueux qui s’expriment.

          Texte

          Agoravox est-elle plus libre pour autant ? Assurément non. En ce moment, presque tous les articles tournent autour de ces pauvres gilets jaunes qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot, car celui-ci est à plus de 20 km et il n’y a aucun transport en commun. Mais il y a aussi une autre statistique, jamais mentionnée dans les articles d’Agoravox, c’est que 58 % des français choisissent de prendre leur voiture pour faire des trajets de moins d’un kilomètre. Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. Je suis persuadé que les gilets jaunes font parti des 42 % qui ne prennent pas leur voiture pour un trajet inférieur à 1 km, et qu’une taxe carbonne pourrait pénaliser ceux qui font un usage immodéré de leur bagnole. Une partie de l’argent récolté pourrait servir alors à aider ceux qui sont obligés de faire 20 bornes pour aller au boulot avec leur voiture. Sont-ils si nombreux ? Représentent-ils 58 % de la population laborieuse ? Les agriculteurs qui, pour beaucoup gagnent moins de 300 euros par mois, ne font pas 20 km pour aller au travail.

          Si cet article n’est pas publié, c’est promis, je ne soumettrai jamais plus d’article sur AV. S’il est publié, un débat (et non un monologue) pourra s’engager.


        • Et hop ! Et hop ! 28 décembre 2018 22:22

          @biquet : « Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. »

          Vous devriez le proposer au journal du parti Les Républicains En Marche, ils adoreront.

          Le CO2, c’est-à-dire le gaz carbonique est produit par tous les phénomènes biologiques, tous les êtres vivants (végétaux, animaux, océans, forêts, fermentations,..), par les phénomènes d’oxyde-réduction, par les volcans, par les sources minérales, par les geysers,...

          Le CO2 produit par les activités humaines est infinitésimal, et celui produit par la France n’est même pas 1% de celui des pays comme la Chine.

          Et en plus, le réchauffement climatique mondial n’a rien à voir avec la production de CO2.

          Vous comprenez que le titre de votre article ne donne pas envie de le lire ?

          Par contre il y a plein de problèmes écologiques à résoudre : la pollution de l’eau, des nappes phréatiques, des rivières, la baisse de fertilité des sols par l’agriculture intensive, les migrations, la pollution des céans par les super tankers, par les rejets de plastiques, le gaspillage énergétique dû à la concentration urbaine, aux guerres, au commerce mondial, l’effondrement démographique des pays développés, etc..


        • JC_Lavau JC_Lavau 29 décembre 2018 11:20

          @biquet. Antérieurement au Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentriques, plusieurs fois déjà des princes avaient commandité des faussaires aux ordres, pour mieux duper et exploiter les peuples.
          Par exemple les scribes aux ordres des khalifes, qui ont créé des milliers de hadiths, qui ont inventé la vie du prophète à partir des guerres d’un syrien judéo-nazaréen dont le nom réel est désormais inconnu, qui ont inventé des faits et gestes prétendus à la Mecque des dizaines d’années avant que la Mecque soit fondée par le khalife Muawiyah.

          Tu es tellement naïf que tu fais confiance à des faussaires aux ordres, et tu exiges qu’on leur obéisse de toute urgence.

          Au fou !


        • titi 31 décembre 2018 15:51

          @Goldored

          > Et quelles sont donc ces « compensations » ?

          Le fait d’être invirable, par exemple, même pour les incompétents.


        • titi 26 décembre 2018 18:56

          Le devoir de réserve n’est pas l’apanage des fonctionnaires.

          Ce devoir de réserve apparait également sur les contrats de travail de certains postes commerciaux…. y compris dans les pompes funèbres...


          • Gabriel Gabriel 26 décembre 2018 20:18

            En ce moment, les CRS appliquent très bien leur devoir de réserve face aux gilets jaunes qu’ils chargent et gazent. Il serait intelligent par contre de leur part, de faire preuve d’un peu plus de réserve dans leur devoir de matraque ... Ce genre de fonctionnaire ne réfléchit pas, il obéit, il fonctionne à l’ordre même si l’ordre est con ou malveillant, il fonctionne...


            • INsoMnia INsoMnia 27 décembre 2018 13:06

              @Gabriel

              Car Rempli de Singes ! Ce n’est pas de moi, mais d’un retraité ayant était lui-même,qui en parlait comme cela. Le pire est que ceux qui sont en place au XXI ème n’ont plus de cerveaux ils sont lobotomisés !


            • Julien S 26 décembre 2018 21:05

              L’auteur a écrit :

              .

              Ave Jupiter

              .

              Au vocatif comme au nominatif : Juppiter. 


              • George L. ZETER George L. ZETER 27 décembre 2018 06:45

                @Julien S
                ... et comme les noms propres n’ont pas d’orthographe...


              • Et hop ! Et hop ! 28 décembre 2018 22:27

                @George L. ZETER

                Ca ne veut pas dire qu’on peut écrire un nom propre avec plusieurs orthographes différentes, qu’on peut suivre sa fantaisie.

                Ca veut dire que les noms propres de personnes ou de lieux ne suivent pas forcément l’orthographe des noms communs dont ils sont tirés ou auxquels ils ressemblent, il peuvent avoir une faute d’orthographe.


              • Goldored 26 décembre 2018 21:58

                Si le devoir de réserve et non le « droit de réserve » comme vous l’écrivez stupidement ne vous convient, vous êtes libre d’aller exercer dans le privé.

                Les candidats à un emploi dans la Fonction publique peuvent connaître cette contrainte avant de postuler. Elle fait partie d’un ensemble de texte s’appelant « droits et obligations des fonctionnaires »...


                • George L. ZETER George L. ZETER 26 décembre 2018 22:16

                  @Goldored
                  «  comme vous l’écrivez stupidement »... dois-je souligner que votre commentaire est écrit "crétinement ? il est certain, qu’en attaquant comme ça, alors que je ne vous connais pas, on va pas être pote !


                • Goldored 28 décembre 2018 08:59

                  @George L. ZETER
                  Pas grave. J’avais pas prévu de passer mes vacances avec vous...
                  Mais veuillez m’excuser, mais quand on critique un dispositif, on évite de se gourer sur le nom dudit dispositif, surtout pour employer un terme qui est l’exact contraire de celui qui convient... Ce type d’erreur en dit long sur votre expertise.


                • George L. ZETER George L. ZETER 28 décembre 2018 10:50

                  @Goldored
                  où avez vous vu que je me prétendais « expert » ? il est vrai qu’entre droit et devoir il y a distance, qui, en l’occurrence concernant ce topic se confondent...mais un « stupide » n’est pas là pour philosopher, d’autant qu’en face de lui, un goldored se montre si péremptoire... un expert quoi ! 


                • Goldored 28 décembre 2018 19:37

                  @George L. ZETER
                  J’en connais effectivement certainement bien plus que vous sur les droits et obligations des fonctionnaires.
                  Droits et devoirs qui se confondent... L’argument est faible...


                • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2018 08:20

                  soient obligés de témoigner devant les caméras le visage en flouté,

                  Et alors ?

                  Ils en ont l’habitude , quand ils cognent sur des retraités qui manifestent ils sont cachés derrière la visière de leur casque et leur bouclier ou cagoulés comme des terroristes ou de la racaille de cité de non droit , dans les buissons on en voit cachées derrière leur jumelles a traquer le meurtrier de la route quand il dépasse d’1 km/h la vitesse autorisée ....

                  Pas besoin d’être floutés quand ils sont en mission « rapporter un pognon de dingue a l’état »


                  • ETTORE ETTORE 27 décembre 2018 11:44

                    Devoir de réserve :

                    Quand un élève braque un pistolet sur la tempe d’une prof, ça fait un ramdam autour de la prof et dans le corps enseignant.

                    Le ministre dé(s)boule, avec une armada de psy.

                    Faut aider les profs....les élèves....trop tard, cause perdue, nous, nous y sommes pour rien, demandez aux autres.

                    Le gamin, lui, sanctions ?....on en sait rien.

                    Voilà ce qu’on peut appeler « un droit qu’on SE réserve »

                    Mister Benalla, braque un pistolet « à eau » sur la tempe d’une femme.....

                    Gros titres, grosse affaire, gros articles, justice !

                    Mister Benalla, violente une manifestante

                    Gros titres, grosse affaire, gros articles, justice !

                    Mister Benalla, continue à se balader à son gré.

                    Voilà ce que l’on peut appeler « un droit qu’on SE réserve »

                    Et on peut continuer longtemps sur « le droit de Réserve, de SE Réserver, de Réserver.... »

                    On peut faire fermer sa gueule à certains par des textes, on peut la faire ouvrir à d’autres pour les mêmes raisons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès