• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > L’affaire dite « du siècle »

L’affaire dite « du siècle »

JPEG

L’État français s’est engagé à limiter les émissions de gaz à effet de serre pour arriver à la neutralité en 2050. Il s’est fixé une progression : en 2020, la France devait en être à 14 % de réduction, la consommation globale d’énergie baissant de 20 % (la part des énergies renouvelables dans ce total revu à la baisse montant à 23 %).

Cela n’a pas été fait. Des associations (Oxfam France, Greenpeace France, Notre affaire à tous et la Fondation pour la nature et l’homme) ont posé plainte auprès du Tribunal administratif, plainte soutenue par une pétition de 2,3 millions de signatures, sous l’intitulé « l’Affaire du siècle ». Le 3 février, ce Tribunal a reconnu les « carences fautives de l’État à mettre en œuvre des politiques publiques lui permettant d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre qu’il s’est fixés ». L'État « doit être regardé comme responsable (...) d'une partie du préjudice écologique constaté  » et doit verser, à ce titre, 1 euro symbolique aux associations requérantes. Le Tribunal se donne deux mois pour prendre, ou non, des décisions contraignant l’État, l’exécutif en fait, à exécuter ses objectifs.

Une plainte du même genre a été déposée en novembre 2020 devant le Conseil d’État par la ville de Grande-Synthe.

On lit fréquemment que « l’inaction climatique » est devenue illégale. Et qu’il s’agit d’une décision « historique ». Cela me semble, au contraire, marquer d’une pierre blanche le désordre de la pensée politique en circulation actuellement et signifier un état de la société proche de l’anomie (de l’impossibilité de vivre ensemble, de « faire société »).

Il semblait établi par Montesquieu, et admis par tous, que le pouvoir avait trois dimensions : l'exécutif ; le législatif ; la justice qui traite du non-respect des lois, par la sanction des contrevenants et la réparation des dommages (si possible). Il est impératif que les pouvoirs soient indépendants, qu’un pouvoir puisse arrêter un autre pouvoir. En France, l’exécutif et le législatif sortent des élections, et la justice est dans une sorte d’insularité, très imparfaite, par rapport aux deux autres pouvoirs. Ce bâti institutionnel nécessite des citoyens éduqués et informés (par d’autres organismes que ceux liés à l’État). Il faut aussi que les interprétations politiques ne soient pas contraintes, circulent et s’échangent librement.

Ce système, bancal, approximatif et qui fonctionne mal, ne semble plus présent dans les esprits. Les manquements de l’exécutif se règlent par les élections, pas par la justice. La décision du T.A. est présentée comme un tournant historique ; elle mettrait donc fin à une assez longue période de l’histoire (celle où l’exécutif faisait ce qu’il voulait ?). Cette démarche produit ou majore une confusion fondamentale sur notre organisation politique. Il serait nettement préférable de faire agir l’organigramme décrit plus haut. Au lieu de pétitionner pour activer les tribunaux, d’encourager les citoyens à voter, et les partis à présenter des programmes réalisables, modestes donc, mais susceptibles d’être appliqués et efficaces, dans des unions puissantes.

Cette décision va se heurter à la structure : qui pourrait exécuter une condamnation à volonté réparatrice, à part l’exécutif ? C’est le serpent qui se mord la queue.

D’aucuns trouvent que rien n’est mauvais pour faire parler d’écologie. A ceci près que, depuis plus de cent ans, nous ne manquons pas de prophéties : le Rapport Meadows date de 1972 et dit que la croissance matérielle de l’époque conduisait inéluctablement à une dégradation significative des conditions de vie avant 2100 et une diminution considérable du nombre d’humains.

Nous ne manquons pas de savoir, ni de sachants sur ces questions, nous manquons d’une volonté collective de sobriété.

Plutôt que d’accabler l’État ou le capitalisme, plutôt que de mener et d’encenser des manœuvres dilatoires qui sont comme des coups d’épées dans l’eau, nous devrions nous mettre en situation de fortement consommer moins d’énergie.

Cette démarche nouvelle, hors-sol, et qui a « fonctionné » (le Tribunal administratif ne s’est pas déclaré incompétent comme il aurait dû) est le signe d’un affolement devant la dureté du problème climatique et la sévérité des mesures de restrictions qu’il faudrait engager pour maitriser la nécessaire, indispensable baisse de nos dépenses techniques, qui se fera malheureusement dans le désordre et la violence.

Rêver que cette décision est une avancée, une rupture positive dans l’histoire, fait partie du déni que nous entretenons depuis longtemps et dont le rapport Meadows de 1972 est un jalon très visible. Rêver qu’on a obtenu quelque chose de fort avec ça n’est pas une solution et fait même partie du problème.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    



    • JPCiron JPCiron 4 mars 13:04

      @Séraphin Lampion

      < la fabrique de l’ignorance ?>

      Oui, une belle rat tatouille pas rat goûtante...


    • Étirév 4 mars 10:07

      Tout ce qui se passe sur la terre en ce qui concerne les phénomènes météorologiques à une cause cosmique. Tout dépend de l’action des astres.
      C’est dans les profondeurs de l’océan céleste qu’il faut aller chercher la cause de la plus légère brise qui souffle autour de nous. La terre et l’homme y sont étrangers.


      • JC_Lavau JC_Lavau 4 mars 10:19

        Le délire sous télécommande.

        Quand j’étais minot, le délire et la propagande localement hégémoniques, c’était les cathos. Les temps ont bien changé. Mais toujours, du moment qu’une propagande est localement hégémonique, elle ne peut plus « ni se tromper ni nous tromper »...



        • leypanou 4 mars 10:56

          @JC_Lavau
          je ne retrouve pas un article de F W Engdahl qui parlait de ce qui s’est passé en Californie lors du grand froid récent où la transition énergétique avec la multiplication des éoliennes -intermittent- a entraîné une catastrophe -des millions de gens sans électricité pendant plusieurs heures ou jours à cause des éoliennes ne fonctionnant pas car gelées-, avec une flambée du prix de l’électricité.
          Pour F W Engdahl, avec la refroidissement à l’horizon, ce qui s’est passé en Californie risque de devenir plus fréquent car l’énergie intermittente ne peut pas faire face.


        • leypanou 4 mars 11:15

          @leypanou
          Finalement, voici l’article pour ceux qui veulent savoir : l’escroquerie de l’énergie dite verte.
          Avec la neutralité carbone d’ici 2050, ce qui s’est passé en Californie risque d’être plus fréquent.


        • JC_Lavau JC_Lavau 4 mars 11:55

          @leypanou
          https://lesakerfrancophone.fr/dou-vient-reellement-largent-derriere-le-nouvel-agenda-vert ?
          https://lesakerfrancophone.fr/climat-et-grosses-nuees-de-pognon ?
          C’était au Texas, la panne générale des éoliennes gelées.
          En Californie, le problème est surtout les interdictions des tranchées coupe-feu par les zécolos. Comme en Australie. Et l’interdiction par les mêmes des débroussaillages sous les lignes électriques.


        • jjwaDal jjwaDal 4 mars 19:32

          @leypanou
          C’était au Texas.


        • Et hop ! Et hop ! 4 mars 20:39

          @JC_Lavau

          Le catastrophisme millénariste a toujours été un truc protestant, pas catholique. Les écologistes gauchistes en général, et les Verts enparticuliers, proviennent de la mouvante protestante allemande, croisée avec le puritanisme américain.

          Vous avez un exemple de fausse catastrophe annoncée par l’Église pendant votre jeunesse.

          Je ne vois rien depuis les deux encycliques du pape qui ont condamné en 1937 l’ontologie raciste du National-socialisme hitlérien, et l’idéologie du Communisme stalinien comme « intrinsquement pervers », ce qui s’est avéré parfaitement justifiées. Le néo-libéralisme économique et le relativisme avaient déjà étés condamnés au XIXe siècle.


        • JC_Lavau JC_Lavau 4 mars 11:50

          La problématique de départ est 100 % frauduleuse, dictée par la propagande hégémonique dans les media aux ordres, 100 % frauduleuse et au service de gangsters.Non, les gaz polyatomiques ne sont pas « à effet de serre », car ils ne réémettent pas de photons.Rappel : https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/maitre-panisse-t-a-vendu-le-229698 Non, l’actuelle fluctuation climatique, actuellement en phase de réchauffement fort modéré, n’entraînera aucune sorte de catastrophe « climatique », aucune sécheresse, aucune détresse agricole ni forestière ; bien au contraire, bien au contraire de ce que fera la prochaine re-glaciation. En revanche, vu mon âge et les problèmes physiques de ma compagne, il est probable que je ne ferai plus de courses glaciaires (la dernière était en 1977), que mes piolets et crampons resteront sans emploi (sauf si je les vends), et que ma pulka ne sera plus utilisée par moi de mon vivant, à mon grand désespoir. Alors que j’aimais beaucoup les longues foulées glissées dans la neige vierge. Non, l’enfouissement sédimentaire de matières organiques pas encore oxydées (comme dans les schistes Permiens) n’est pas le mécanisme majoritaire de l’appauvrissement de l’atmosphère initiale en dioxyde de carbone ; loin s’en faut. Le mécanisme de loin majoritaire a été l’utilisation des cations calcium par des mollusques voire des foraminifères et nummulites, pour se faire des coquilles de carbonate de calcium, en défense des prédateurs depuis l’Eocambrien. Et il est irréversible, thermodynamiquement.https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331 Non, le dioxyde de carbone n’est pas le « bouton de réglage du climat ». Très loin s’en faut.https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558 Non, le Soleil n’est pas une étoile invariable ; et son champ magnétique est loin d’être invariable.Non, on ne sait pas encore le modéliser. Non, le champ magnétique terrestre n’est pas invariable ; au contraire il semble bien en cours de renversement. Non seulement le Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes ne comprend rien de rien aux effets de la nébulosité sur les climats, mais en plus, statutairement il n’en a pas le droit : ceux qui font semblant d’y être scientifiques sont aux ordres des ministres, eux-même aux ordres des banksters.https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-giec-n-est-pas-sans-precedents-153653 Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes, et fraude à l’évolution climatique :http://deonto-ethics.org/impostures/index.php?board=30.0https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/maitre-panisse-t-a-vendu-le-229698


          • jacques 4 mars 11:57

            @JC_Lavau
            oui, ceci dit l’illustration est excellente non ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 4 mars 12:09

            @jacques. Avec une faute de grammaire. On ne rajoute un s à l’impératif des verbes du premier groupe que pour les besoins de liaison avec la voyelle qui suit, quand une voyelle suit.

            D’une manière générale, quand vous n’aviez pas remarqué la publicité dont l’industriel qui se l’est payée vous réclame le compliment, admirez par défaut que « La fille est super ».


          • Orélien Péréol Orélien Péréol 5 mars 11:16

            @JC_Lavau Vous seriez bien aimable d’aller traiter les gens d’escroc ailleurs.


          • JC_Lavau JC_Lavau 9 mars 13:55

            @Orélien Péréol. Rappel des faits et fraudes publiquement prouvées (il ne tient qu’à toi de les discuter, comme un grand garçon) :
            La problématique de départ est 100 % frauduleuse, dictée par la propagande hégémonique dans les media aux ordres, 100 % frauduleuse et au service de gangsters.
            Non, les gaz polyatomiques ne sont pas « à effet de serre », car ils ne réémettent pas de photons.
            Rappel : https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/maitre-panisse-t-a-vendu-le-229698 

            Non, l’actuelle fluctuation climatique, actuellement en phase de réchauffement fort modéré, n’entraînera aucune sorte de catastrophe « climatique », aucune sécheresse, aucune détresse agricole ni forestière ; bien au contraire, bien au contraire de ce que fera la prochaine re-glaciation. 

            Non, l’enfouissement sédimentaire de matières organiques pas encore oxydées (comme dans les schistes Permiens) n’est pas le mécanisme majoritaire de l’appauvrissement de l’atmosphère initiale en dioxyde de carbone ; loin s’en faut. Le mécanisme de loin majoritaire a été l’utilisation des cations calcium par des mollusques voire des foraminifères et nummulites, pour se faire des coquilles de carbonate de calcium, en défense des prédateurs depuis l’Eocambrien. Et il est thermodynamiquement

            irréversible.
            https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331 

            Non, le dioxyde de carbone n’est pas le « bouton de réglage du climat ». Très loin s’en faut.
            https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558 

            Non, le Soleil n’est pas une étoile invariable ; et son champ magnétique est loin d’être invariable.
            Non, on ne sait pas encore le modéliser. 

            Non, le champ magnétique terrestre n’est pas invariable ; au contraire il semble bien en cours de renversement. Non seulement le Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes ne comprend rien de rien aux effets de la nébulosité sur les climats, mais en plus, statutairement il n’en a pas le droit : ceux qui font semblant d’y être scientifiques sont aux ordres des ministres, eux-même aux ordres des banksters.
            https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986

            https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-giec-n-est-pas-sans-precedents-153653 

            — 
            Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes, et fraude à l’évolution climatique :
            http://deonto-ethics.org/impostures/index.php?board=30.0

            https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/maitre-panisse-t-a-vendu-le-229698


          • JC_Lavau JC_Lavau 9 mars 20:04

            @jacques. Tu pensais sans doute à l’image
            https://www.agoravox.fr/IMG/jpg/137210333_1055711394908305_57668247567455917 81_o.jpg ?
            La manipulation est grossière, des plus grossières, sans vergogne.

            Evidemment je pensais à l’image de tête, où s’exhibe une jolie femme écervelée et manipulée.


          • Décroissant 4 mars 15:04

            Avant de prendre le nom de son principal rédacteur, le rapport commandé par le Club de Rome au Massachusetts Institute of Technology et publié en 1972 s’intitulait : « Les limites de la croissance ». Ce retour aux sources pour préciser qu’il ne se préoccupait nullement de l’évolution climatique mais bien plutôt des dangers que courrait la croissance économique en raison du caractère fini des ressources terrestres et l’environnement face à la démographie galopante.

            L’actualisation effectuée à sa demande en 2012 par la Smithsonian Institution pronostiquait un effondrement économique pour la période 2020-2030 : le pic pétrolier de 2018 et la pandémie covid de 2020 pourraient en être les secousses annonciatrices.

            https://www.rtbf.be/info/economie/detail_2030-l-annee-de-la-catastrophe-selon-le-club-de-rome?id=8195676

            « Plutôt que d’accabler l’État ou le capitalisme, plutôt que de mener et d’encenser des manœuvres dilatoires qui sont comme des coups d’épées dans l’eau, nous devrions nous mettre en situation de fortement consommer moins d’énergie. »

            Certes, mais cette injonction ressemble fâcheusement à la fable du colibri de Pierre Rabhi qui incite chacun à faire sa part dans son coin même si cela demeure dérisoire, nécessaire mais nullement suffisant et au final politiquement démobilisateur. Autant investir dans les stages de survie survivalistes et rejoindre les courants collapsologues en laissant les multinationales et les néo-libéraux dérouler leurs programmes et agendas dévastateurs !

            Je n’ai pas trouvé d’articulation avec votre leitmotiv « Il serait nettement préférable... d’encourager les citoyens à voter, et les partis à présenter des programmes réalisables, modestes donc, mais susceptibles d’être appliqués et efficaces, dans des unions puissantes » qui ressemble à un vœu pieux bien peu conquérant alors que vous exprimez votre dédain envers une initiative comme « l’affaire du siècle » (on peut gloser sur le titre choisi) qui a le mérite pédagogique de mettre à nu problématiques et indigence des réponses.

            A l’instar du film de Sautet hier soir (Un cœur en hiver), l’ensemble dégage un parfum crépusculaire et défaitiste : un p’tit coup de mou ?


            • Orélien Péréol Orélien Péréol 4 mars 16:46

              @Décroissant
              Quand j’écris « nous devrions nous mettre en situation de fortement consommer moins d’énergie. » je ne parle pas des individus, de l’action des individus, je parle de l’humanité, du collectif humanité.

              Mon article parle de l’incompréhension qu’ont mes concitoyens de la structure du pouvoir, telle que Montesquieu l’a vue il y a 300 ans. Dans cette structuration, l’action des gouvernements est jugée par les électeurs. Or, aucun acteur politique, aucun commentateur politique ce voit comme problème, y apportant des solutions, le fait qu’il y ait si peu de votants. Au contraire, le discours opposant un peuple vertueux à des dirigeants traites et profiteurs est abondamment répété. Or, une solution institutionnelle à « l’inaction climatique » serait d’en faire un sujet électoral, parce que politique. Un exemple : Macron claironne qu’il va reprendre les propositions de la Commission citoyenne pour le climat, puis il en prend entre rien du tout et pas grand chose, ce qui ne le fait pas baisser dans les sondages, ça n’entame pas sa réélection. Pendant ce temps, quelques citoyens qui ont obtenu 2 millions de signatures crient victoire, alors qu’il n’y a pas d’instance institutionnelle pour appliquer la décision judiciaire du tribunal administratif considérée comme historique.
              Voilà de quoi je traite. 


            • JC_Lavau JC_Lavau 4 mars 18:48

              @Orélien Péréol : « nous manquons d’une volonté collective de » de quoi au juste ? D’obéissance aux imaginatures dictées par une bande d’escrocs aux ordres.
              Tu n’as jamais acquis la moindre compétence en physique de l’atmosphère ni en thermodynamique des océans. Tu n’as jamais pris les moyens de démonter les fraudes du climato-circus  on t’a pourtant déjà donné ici tous les moyens d’apprendre, et tu les as tous négligés. Apprendre comment rusent les escrocs, cela s’apprend en mettant les doigts dans les prises de courant, et tu n’as pas encore appris.

              La prochaine extinction de masse de l’humanité surviendra comme la précédente : par la glaciation, à laquelle il n’existe aucun remède de masse. Le Néolithique n’a pu se développer que durant l’interglaciaire, avec une fertilité retrouvée sous des pluies retrouvées.


            • pierrot pierrot 4 mars 18:10

              Pour diminuer drastiquement les émissions de CO2 en France, la solution la plus efficace reste la construction de nouveaux réacteurs nucléaires qui n’émettent aucun gaz à effet de serre.

              C’est plus efficace que les énergies renouvelables telles que l’éolien ou le solaire.


              • JC_Lavau JC_Lavau 4 mars 18:50

                @pierrot : « diminuer drastiquement les émissions de CO2 ». Certes les escrocs donnent cet ordre. Les escrocs nous veulent-ils du bien ?


              • pierrot pierrot 5 mars 08:19

                @JC_Lavau
                Diminuer drastiquement les émission de gaz à effet de serre, c’est ce que propose la Commission Citoyenne.
                On peut critiquer leurs propositions mais les traiter d’escrocs me semble inexact.


              • JC_Lavau JC_Lavau 9 mars 13:31

                @pierrot. Encore et toujours infoutu de distinguer les escrocs aux ordres (disons, les membres de l’Intergovernemental pack of Carbocentric Crooks), de leurs marionnettistes, et des gogos comme toi, tellement nuls en sciences qu’ils gobent n’importe quel bobard.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité