• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La privatisation de Pôle Emploi est... en marche !

La privatisation de Pôle Emploi est... en marche !

Vous trouviez les services Pôle Emploi d'une qualité contestable ? Et bien ça va être bien pire durant les années à venir. Macron qui méprise ouvertement les pauvres, les chômeurs, les citoyens en difficulté, lance la nouvelle phase de déchaînement ultra-libéral couplée aux ordonnances sur la Loi Travail XXL. La privatisation de Pôle Emploi est en marche !

Le journal "Le Parisien" l'a annoncé : l'Agence Pôle Emploi est dans la ligne de mire du gouvernement avec un plan de privatisation qui ne dit pas son nom. Dès 2018, l'opérateur devra amorcer un plan de réduction des coûts de 3 milliards d'euros, particulièrement en décapitant ses équipes dirigeantes et de cadres. Par la force des choses, l'Agence publique sera dans l'incapacité de gérer les missions qui lui étaient confiées jusqu'à ce jour (Indemnisation des demandeurs d'emploi, accompagnement aux demandeurs d'emploi, etc.) 

Le gouvernement invoquera la nécessité de ramener les comptes à l'équilibre ou encore de "rationaliser" et "optimiser" les missions de Pôle Emploi, il s'agit ni plus ni moins d'une privatisation. Et cela a commencé sous la présidence de Nicolas Sarkozy qui, en fusionnant ASSEDIC et ANPE, créait les conditions juridiques d'une telle privatisation. C'est sous la présidence de François Hollande que la seconde phase dans cette direction fut initiée avec la ratification en 2015 de la convention n°181 (https://onu-geneve.delegfrance.org/OIT-Normes-sociales-Conventions-no-181-et-188 )

Alors voilà, en douce, et sans qu'aucun journaliste n'ait vraiment trouvé l'information, le Président de la République Emmanuel Macron a décrété le 11 septembre 2017 (après ratification en 2015) la convention n° 181 de l'Organisation internationale du travail relative aux agences d'emploi privées. C'est ici dans une très longue liste fourre-tout :

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/9/11/EAEJ1716716D/jo/texte

Vous pouvez dire : quel rapport ? La France ne dispose à ce jour d'aucune agence d'emploi privée, du moins en dehors de Pôle Emploi (qui peut être désormais considéré comme tel). Si l'on légifère sur des agences d'emploi privées, c'est parce que celles-ci seront très prochainement autorisées à s'installer sur le territoire français, en concurrence avec l'opérateur national. Ce dernier, rappelons l'article du Parisien ci-dessus, va subir un plan social gigantesque durant les mois et années qui viennent.

Qu'est-ce que cela signifie ? La privatisation complète de l'Assurance Chômage et de Pôle Emploi à l'horizon 2022, au plus tard 2025 avec les premières mesures de dégraissage du personnel commençant dès le 1e janvier 2018... Cela s'ajoute aux Ordonnances sur le code du Travail. On détruit méthodiquement et de façon programmé toutes les protections sociales, on détruit les missions de Service Public à l'endroit des plus en difficulté. Un signe qui ne trompera pas, et il faudra y rester attentif, c'est le remplacement dans les semaines, ou mois tout au plus du directeur général de Pôle Emploi. Si ce dernier est substitué par un autre choisi par le gouvernement, il va sans dire qu'il sera là pour mettre en oeuvre le séisme sociale programmé. 

La politique ultra-libérale consiste à intégralement privatiser les Services Publics, et à ne maintenir que les outils de contrôles sécuritaires : Policiers et Militaires... (Etat d'Urgence, Loi Renseignements...) En confiant les missions de Service Public à des opérateurs privés, l'Etat se déleste des personnels qui sont chargés de les remplir, il flexibilise ses missions (les opérateurs privés étant "embauchés" pour des durées limites) et plus idéologiquement, il ne se charge plus que de tenir au pas toutes les populations qui ne se conforment pas, ne se soumettent pas à l'économie de marché globalisée, dérégulée et hégémoniques. 

Léonel Houssam

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Pyrathome Pyrathome 19 septembre 15:11

    La politique ultra-libérale n’est rien d’autre que du TOTALITARISME qui n’ose à peine avouer son nom....


    • HELIOS HELIOS 20 septembre 09:23

      @Pyrathome

      ... donnez lui le nom que vous voulez... vous avez voté Macron, vous l’avez pour 5 ans avec sa bande de retournés-de-la-veste et ses pratiques.

    • CRICRI59 CRICRI59 21 septembre 19:07

      @HELIOS
      Bonjour voté macrot NON il n’est pas a mon sens légitime seul mois de 20% des électeurs on votés pour lui


    • Pilule Rouge Pilule Rouge 24 septembre 21:37

      @Pyrathome

      Oui mais il est si mignoooooon ! Ce sourire ravageur, bestial, qui peut y resister ? Surtout pas les proies faciles que sont les mougeons de France et de Navarre.

      Vous avez veauté Macron ? Et bien déchantez maintenant !

      Tout ce qui arrive est pour le mieux

      Le dormeur doit se réveiller...


    • gogoRat gogoRat 19 septembre 15:19

       La faute est moins une éventuelle privatisation de pôle emploi que le refus d’abolir purement et simplement cette mascarade !
       
       Comment peut-on en effet reconnaître que ce qui est inopérant à tel point cela doive être supprimé dans le public, puisse devenir bon et souhaitable si c’est repris dans le privé ?
       Un aveu cuisant d’échec et d’incompétence de cette ampleur et qui pourrait ne pas être perçu par la popu-lasse ?!
       
       Mais alors qui va former et valider demain la formation et les compétences des ’formateurs de formateurs’ ou des ’accompagnateurs’ de chômeurs et des experts en rédactions de CV ou autres simulations d’entretiens d’embauche, quand ce ne sera pas seulement des larbins payés au prorata des radiations de droit au chômage qu’ils auront su aligner à la chaîne ?!

       Paradoxalement, voilà bien une bonne nouvelle en fait. Car, par ce lapsus du gouvernement, la trop longue plaisanterie va enfin prendre fin : l’échec est reconnue, et l’hypocrisie est démasquée !
       
       Et si la mascarade veut être transférée au privé, qui serait alors assez fainéant ou extrémiste pour arriver à ne pas voir qu’une hypocrisie démasquée qui est maintenue devient le comble du cynisme !


      • gogoRat gogoRat 19 septembre 15:34

        Nota Bene :
         La seule préoccupation recevable est celle de l’Indemnisation des demandeurs d’emploi.
         Mais pour ce faire a-t-on besoin de tout un machin comme pôle emploi ou une transcription de cette chimère dans des magouillages dits ’du privé’ ?

         Un gouvernement qui voudrait réformer avec un minimum de bon sens et d’honnêteté (ce qui ne nécessite pas absolument une ’penée complexe’ venue d’on ne sait quelle planète) peut-il passer à côté de cette autre perspective, qui elle relève d’une réelle hauteur de vue, et d’un sens aigu des réalités : celle d’un débat sérieux concernant un Revenu Minimum d’Existence ?
         Et là, cela dépasserait enfin la vision courte, étriquée, et vaine et autistique du seul économicisme !


      • gogoRat gogoRat 19 septembre 16:04

         autre débat qu’aurait dû initier un gouvernement qui ose se prétendre ’progressiste’, réformateur, et porteur d’idées nouvelles :
         celui de la remise en cause de l’idéologie du ’travail’,
         à opposer à la logique implacable du logicien renommé qui a montré que :
        «  Sans la classe de loisir [voire otium], l’humanité n’aurait jamais émergé de la barbarie. »

        On est démocrate ou on ne l’est pas ! ( Prétendre œuvrer pour la démocratie, lorsqu’on ne jure que par le mérite aristocratique, et lorsqu’on ne vise que le paraître, par des postures d’humilité,
        c’est soit une preuve de nigauderie inculte, soit l’aveu d’un cynisme de haut vol !)
         
         Avec un peu plus de hauteur de vue que nos actuelles zélites, qui ont bien l’air d’avoir encore plus ’le nez dans le guidon’ que les ’rien’ qu’ils voudraient faire marcher au pas cadencé, comment arriver à ne pas voir qu’un changement de paradigme Français, voire Européen, jouant la carte de l’otium contre celle d’une robotisation des humains (bientôt humanoïdes ?) conduite à marche forcée par des ’dictatures démocratiques populaires’
        ... est bien plus dans les cordes culturelles, et dans les aspirations de nos populations avisées qui ont tous les atouts requis pour inventer et réussir ce véritable défi du nouveau millénaire !
         


      • JBL1960 JBL1960 19 septembre 17:04

        @gogoRat Si j’ai bien compris, celui qui pratique l’otium ressemble fort, aux fainéants, cyniques et autres extrêmes du Jupiter 1er, non ? Ou me trompe-je ?

        Comme dire... C’était couru d’avance ?
        Alors, si l’auteur le permet, et pour avoir lu son parcours, je pense qu’il me le permettra, voici la conversation gouailleuse du père Peinard sur la société organique égalitaire à venir écrite et publiée en 1896 que Résistance71 a porté à notre connaissance, ou rappeler pour les ceusses qui connaissaient déjà, et son jaspinage épastrouillant m’a vraiment remontée le moral qui est bien bas que j’en ai réalisée une version PDF N° 35 la dernière, intitulée Faramineuse consultation sur l’avenir. Et si l’optimisme de l’Émile, pour moi, rejoint les réflexions optimistes historiques et politiques de l’historien engagé, Howard Zinn, tout ça n’en est pas moins d’actualité.
        Et quand on a compris, bien avant que le BabyMacDeRoth soit placé à l’Élysée pour servir le Plan des zélites, que c’est le MEDEF qui se cache toujours dans les détails, ben y’avait aucune illusion à se faire et je suis un chouïa étonnée que vous aillez rompu votre vœu d’abstention pour voter JLM car il semble bien qu’il n’y ait jamais eu de solutions au sein du système et donc quiconque vote ou a voté avec les règles du système, vote pour que celui-continue, non ?
        Remarquez-bien que ÉC a fait comme vous, et pourtant il a relayé Élisée Reclus, qui lui avait été très très explicite sur le fait que voter c’était abdiquer...
        Macron persifle comme Kaa du Livre de la Jungle, et ça marche, enfin parce que ça roupille sévère en France, mais comme disait le père Peinard ; Ne désespérons pas ! Écoutez, faut jamais désespérer du temps présent : si avachi, si loin de toute grande pensée que semble le populo, faut pas croire qu’il est vidé et qu’il n’a plus rien dans les tripes. Tous les jours du sang nouveau vient vivifier l’humanité ; tous les jours de nouvelles générations poussent. Ne désespérons pas !
        Son jaspinage m’a remontée comme un coucou, que j’ai intégrée ce texte de Pierre Kropotkine, Aux Origines de l’Anarchie, en faisant un lien avec le jaspinage du père Peinard, dans mon billet d’hier ► La mère Peinarde au populo...
        Parce que le populo, dont je fais partie, s’il est bien souvent sans dents, n’est pas sans cerveau, et comme disait le Houdini : Mon cerveau est la clé qui me libèrera... Et donc, on s’en sert, hein ?
        On va s’gêner...


      • gogoRat gogoRat 19 septembre 20:26

        @JBL1960

         La ’ressemblance’ que vous évoquez ne peut être imaginée que par des pensées complexes ou torturées fort singulières ! Où bien alors par des esprits étroits qui n’auraient encore jamais eu la saine curiosité de lire le célébrissime et très concis, digeste, et même délectable, ouvrage que Bertrand Russell a nommé : ’In praise of idleness’ !
         Conseillons leur vivement de combler au plus vite cette lacune culturelle s’ils espèrent à l’avenir éviter pareille méprise !

         Comment osez envisager :
        « celui qui pratique l’otium ressemble fort, aux fainéants, cyniques et autres extrêmes du Jupiter 1er, non ? »

        eh bien, effectivement, c’est clairement : NON !

         Voila ce que dit Wikipedia du mot ’otium’ :
        "... C’est le temps durant lequel une personne profite du repos pour s’adonner à la méditation, au loisir studieux. C’est aussi le temps de la retraite à l’issue d’une carrière publique ou privée, par opposition à la vie active, à la vie publique. C’est un temps, sporadique ou prolongé, de loisir personnel aux implications intellectuelles, vertueuses ou morales avec l’idée d’éloignement du quotidien, des affaires (negotium), et d’engagement dans des activités valorisant le développement artistique ou intellectuel (éloquence, écriture, philosophie). L’otium revêt une valeur particulière pour les hommes d’affaires, les diplomates, les philosophes ou les poètes.

        Sénèque loue les mérites de l’otium et le considère comme la caractéristique de l’homme vraiment libre, mais en ajoutant qu’il est bon de le consacrer à un rôle social ou politique dans la cité."

         Alors, ôtez-moi d’un doute : imagineriez-vous que notre Jupiter premier puisse nous suspecter de ’loisir studieux’ , d’ activités valorisant le développement artistique ou intellectuel  ?!


      • Gorg Gorg 20 septembre 11:21

        @gogoRat

        "Comment peut-on en effet reconnaître que ce qui est inopérant à tel point cela doive être supprimé dans le public, puisse devenir bon et souhaitable si c’est repris dans le privé ?« 

        Bof, de toute façon Pole Emploi ne sert strictement à rien, c’est seulement un moyen de contrôle... et de toute façon il est déjà indirectement géré par le privé (90% des salariés sont de statut privé)...

        L’état ne joue que le rôle de vache à lait et le fait qu’il diminue le financement de ce boulet (3 milliards quand même) est une bonne chose... C’est exorbitant pour ne faire que de l’administratif.

         »particulièrement en décapitant ses équipes dirigeantes et de cadres"

        Les sureffectifs sont apparemment là, trop de cadres incompétents et qui bullent.... donc inutiles...

        Le mieux pour un chômeur actuellement est d’avoir une liaison internet et un micro-ordinateur pour pouvoir postuler sur des offres en ligne... et s’y rendre lorsqu’il y est invité... Il ne réussira que par lui-même... le reste c’est de la poésie...


      • Coriosolite 19 septembre 18:18

        Comme l’auteur semble se désoler de la disparition de Pole Emploi, j’aimerai qu’il me précise à quoi sert cette organisation.

        Qu’on se comprenne bien, je ne lui demande pas de me répertorier les « missions » de Pole Emploi.

        Je parle de ce que fait concrètement PE.

        Inscription des chômeurs : se fait par internet. Utilité des agences PE proche de zéro.

        Indemnisation : sans doute leur vrai activité et ça a marché correctement en ce qui me concerne.

        Accompagnement dans la recherche d’emploi : ne riez pas !!

        prospection des entreprises en besoin de recrutement : j’ai déjà dis au-dessus on ne rit pas !!

        proposition de formations, stages etc : difficile de ne pas éclater de rire, ou de fondre en larmes, selon son caractère.

        contrôle des chômeurs : tâche déléguée à 2 ou 3 entreprises privées.

        Je précise que je parle d’après une expérience personnelle de 11 mois de chômage.


        • pipiou 19 septembre 19:21

          @Coriosolite

          Enfin un commentaire de bon sens !

          Ce qui marche chez pole emploi c’est ce qui est sous-traité au privé, notamment l’informatique.

          L’auteur fait partie de la meute : il faut déclarer scandaleux, totalitaire et esclavagiste tout ce que fait le gouvernement macron.


        • Et hop ! Et hop ! 19 septembre 20:26

          @Coriosolite : Le problème de Pôle Emploi, c’est :


          1°) que Pôle Emploi a le monopole d’administration du fichier des demandeurs d’emplois, mais pas celui du fichier des offres d’emploi : les employeurs, en particulier les administrations, devraient avoir l’obligation de lui communiquer toutes les offres d’emploi. Donc ils n’ont à proposer que les emplois que les entreprises n’arrivent pas à pourvoir, mal payés, merdiques, les emplois intéressants sont pourvus par cooptation et souvent favoritisme.
          2°) qu’il manque au moins 5 millions d’offres d’emploi pour que la quantité d’offres corresponde à peu près à celle des demandes.

          Par ailleurs, une division de Pôle Emploi par grande branches ministérielles (une douzaine : Bâtiment, Agriculture, Enseignement, Banque et Assurance, Industrie, Professions juridiques,. Tourisme-Restauration-Hôtellerie, etc.) devraient leur permettre de connaître les métiers et les conventions collectives que pour le moment ils ignorent.

          Si les grandes branches professionnelles géraient elles-mêmes l’emploi , la formation et le chômage, elles seraient plus efficaces. Un demandeur d’emploi choisirait un branche qui lui verserait le RSA ou le chômage et qui serait intéressé à le former et à lui trouver une activité.

        • Coriosolite 19 septembre 21:25

          @Et hop !
          Bonsoir,

          Je n’ai pas vraiment saisi si votre commentaire (de qualité) est une critique argumentée de PE ou une ultime tentative pour justifier leur existence de bouffeurs de budgets. Mais peu importe.

          Quand vous écrivez «  »une division de Pôle Emploi par grande branches ministérielles (...) devraient leur permettre de connaître les métiers et les conventions collectives que pour le moment ils ignorent." vous leur donnez le coup de grâce.

          Si après 30 ans (estimation à la louche) de chômage massif, PE et ses prédécesseurs en sont toujours à tenter de découvrir la réalité des métiers et des entreprises (et je partage cette opinion), on appelle ça de l’incompétence ? ou bien il y a un mot plus fort mais pas poli ?


        • Yvance77 Yvance77 20 septembre 09:42

          @Coriosolite

          J’ai aussi des doutes sur l’utilité de PE dans le domaine de la recherche d’emploi. Qu’il soit une chambre d’enregistrement, de plus en plus automatisé d’ailleurs, ne fait aucun doute. Une machine à radier aussi. Qu’il soit une force de proposition pour des stages ou formations OK. 
          Mais je n’ai jamais eu aucun emploi via cet organisme. Jamais ! Cela est le fruit de candidatures, connaissances etc...

        • Et hop ! Et hop ! 20 septembre 16:13

          @Coriosolite : 


          Bonjour, le défaut structurel de Pôle Emploi, c’est qu’ils ont le monopole de tenue du fichier des demandeurs d’emploi (qui est exhaustif, mais très mal documenté), mais pas celui des offres qui se font très majoritairement sans passer par eux.

          Leur fonction est de mettre en relation ces deux fichiers, ce qui est impossible si le deuxième fichier des offres ne contient que 5 % des emplois offerts. C’est aussi très peu efficace si le fichier des demande n’est pas correctement documenté par les candidats, de façon objective et uniforme.

          Le but d’un service public de l’emploi consiste à faire en sorte que 1°) tous les candidats aient un emploi correspondant à leurs capacités (plein emploi), mais aussi 2°) que toutes les offres soient pourvues avec le meilleur candidat, le plus capable de remplir efficacement ses fonctions. 

          Cela suppose 1°) que toutes les offres et demandes soient bien publiées et documentées, et 2°) que tous les candidats capables aient connaissance en même temps de l’offre, pour qu’elle soit attribué au plus capable. Il est d’intérêt public que les emplois soient pourvues par les personnes les plus capables, et non aux personnes les plus proches des recruteurs.

          Les qualifications, par exemple dans la branche du Bâtiment, sont extrêmement nombreuses et diverses, impossibles à connaître pour un agent de Pôle Emploi qui n’est pas spécialisé, qui ne connaît pas toutes les Conventions collectives, toutes les formations du secteur, toutes les contraintes et tous les modalités de ces emplois. On peut dire la même chose dans la branche juridique et administrative, etc.. 

          L’existence d’un service public de l’emploi unique au niveau national, compte-tenu de la possibilité technique avec internet de publier en temps réel le fichier de toutes les offres et de toutes les demandes, est parfaitement justifié. Son rôle devrait être d’améliorer et d’uniformiser la description des offres et des demandes, de vérifier que les offreurs respectent les conventions collectives, et que les demandeurs ont bien les capacités, les diplômes, l’expérience demandées.

          Il serait plus efficace de fractionner ce service public national de l’emploi en secteurs ou branches professionnelles. D’une part parce que ça ne présente aucun intérêt de mettre dans les même fichiers les emplois du Bâtiments, de la Culture et de la Santé, puisqu’on ne peut pas passer de l’un à l’autre, d’autre part parce que les agents de Pôle Emploi ne peuvent pas connaître tous les secteurs, et enfin parce que chaque Branche professionnelle est mieux placée pour connaître ses besoins et les formations qu’il faut donner pour recycler des demandes qui ne correspondent pas aux emplois à pourvoir. 

          Je pense que chaque grande branche ou secteur professionnel (correspondant en général à un ministère) devrait posséder son propre service de l’emploi, sa propre caisse de cotisation chômage, avoir la tutelle sur toutes les formations professionnelles initiales et continues, et sur les caisses d’indemnisation chômage. 

          A la sortie d’une école, on s’inscrirait dans le Pôle emploi du secteur dont elle relève avec une position de demandeur d’emploi, et une indemnité minimale jusqu’à ce qu’on soit en position d’activité. Il y aurait un Pôle Emploi bâtiment TP, un Pôle emploi santé et social, un Pôle Emploi Agriculture, Pêche, et alimentation, un Pôle emploi éducation nationale, un Pôle emploi Justice et Police, un Pôle emploi Tourisme, hôtellerie, etc.. On pourrait évidemment postuler en dehors de son secteur d’inscription.





        • Lancelot 20 septembre 22:11

          @pipiou
          Pauvre bouffon le gouvernement de macron n’et pas la pour aider les chomeurs les smicard et les plus pauvre !Ils ont pas choisit un ancien énarque et banquier rotshild sans raison !


        • lloreen 19 septembre 19:37

          Vendre du vent...il y avait urgence.Surtout depuis que les moulins à parole tournent à la vitesse V.
          Cela m’intéresserait de savoir si les futures agences auront une obligation de résultat.
          La logique capitaliste voudrait que oui car sans doute ont-ils déjà dans leur pochette-surprise ministérielle l’ordonnance prête à l’emploi pour l’intéressement aux bénéfices ultérieurs.Cela s’appelle l’impôt mais comme cela ne suffit plus...


          • Armelle Armelle 19 septembre 20:18

            Ce n’est pas que certains trouvent les services du pôle emploi d’une qualité détestable, c’est qu’il n’y a pas de service du tout. Cette institution ne sert qu’à une chose, c’est valider votre éligibilité à l’indemnisation chômage et d’en contrôler le suivi !!! C’est tout.
            ça se saurait si le pôle emploi trouvait des postes aux chômeurs !!!... La bonne blague !!!
            Alors tout exercice nous servant la soupe habituelle du « privé ce sera pire » est tout juste amusant !! Ce ne pourra être pire en tout cas !!!
            D’ailleurs, c’est déjà le cas pour les cadres qui sont systématiquement redirigés vers des prestataires privés du genre « INGÉUS » et autres structures privées spécialisées dans la « transition professionnelle » et dont on peut souligner d’ailleurs un taux de réussite significatif !!! ce qui n’est pas le cas du pôle emploi
            Et puis il faut bien vous dire une bonne fois pour toutes que les employeurs ne s’adressent pas à pôle emploi pour recruter, ils s’adressent aux recruteurs privés, qui eux sont proches du terrain et ont une culture métier, ainsi qu’un réseau !!!
            En fait cette décision est un leurre, elle permettra à l’état de supprimer à terme ce service inutile et couteux en supprimant la presta et l’unedic reprendra à part entière le suivi des allocations


            • Armelle Armelle 19 septembre 20:20

              DONC ENFIN UNE BONNE NOUVELLE !!!


            • Armelle Armelle 19 septembre 20:25

              Je propose même à l’auteur de lire ce petit dossier afin qu’il se cultive sur le sujet ;

              http://www.latribune.fr/economie/france/la-cour-des-comptes-s-attaque-a-pole-emploi-488535.html

              Et la source est quant à elle indiscutable !!!


            • gogoRat gogoRat 19 septembre 21:06

              @Armelle

              Mais on se moque bien, dans le cas de la chimère ’pôle emploi’, de savoir qui du public ou du privé arrivera le mieux à prétendre ’accompagner’ des professionnels, souvent aguerris, fort expérimentés, et ayant maintes fois fait leurs preuves, vers un nouveau contrat de subordination !
               
               Pour une fois qu’un supposé ’service public’ avait le prétexte tout désigné de pouvoir écarter les suspicions de situations où les ’accompagnateurs’ seraient ’juges et partie’ ... ses défenseurs n’ont même pas pensé à cet argument : c’est dire s’ils risquent bien d’être tellement corrompus qu’ils en ont oublié jusqu’à la conscience !

               Irait-on-alors, comme dans la cas de la chimère ’notaires du secteur privé(*1)’ vers l’invention d’un statut (*2) supplémentaire pour les ’accompagnateurs du privé’ gérant la clientèle captive des chômeurs du privé obligés par la loi d’en passer par eux ?!

              remarque (*1) :
              la solidarité entre tous les notaires constitue une règle que ne connaît aucune autre profession, où que ce soit, d’où il suit qu’elle est unique au monde.’  smiley ] (cf https://www.notaires.fr/fr/la-responsabilit%C3%A9-et-les-obligations-du-notaire?_ga=2.185442218.2070409901.1505847509-1426314131.1491755169)
               d’où il résulte que le Français non statutaire de base peut toujours faire de beaux rêves sur l’égalité en droit, si jamais il lui arrive un jour de suspecter la qualité du travail de son notaire

              remarque (*2) : par définition, tout bêtement : un statut est le strict opposé d’une égalité en droit !


            • Armelle Armelle 19 septembre 23:49

              @gogoRat
              Mais ce n’est en l’occurrence pas moi qui fait ce procès entre public et privé.
              C’est bien justement ce que je reproche à l’auteur quand il commence son réquisitoire par « et ce sera pire !!! ».
              Moi je prétends comme je le signifie que ça ne peut être pire et que, quoi que Pierre Pau Jacques en disent, les rapports établis par les instances gouvernementales montrent bel et bien le manque d’efficience de cette agence d’état. C’est tout !!!
              Et puis établir encore bêtement et « bolcheviquement » un rapport entre cette décision et la politique libérale est tout simplement imbécile. Il s’agit juste et simplement de faire un petit dépoussiérage dans un imbroglio d’agences d’état qui coûtent une fortune au contribuable et dont l’efficacité du service rendu n’est pas constatée, comme celle du C.E.S.E qui est un autre exemple de choix dans le cadre des gaspillages d’état, allégeant directement la bourse du citoyen et qui sincèrement n’a plus lieu d’être. Et sur le millier d’agences, il serait judicieux d’en vérifier pour chacune d’elle la légitimité. Commencer par pôle emploi ne me semble alors pas irresponsable


            • Homphilo 19 septembre 20:50

              de toute faćon Macron se revéle destructeur de notre société qui comporte un axe social important pour notre société.il continue comme tous nos hommes politiques de pratiquer le nivellement vers le bas.a l exemple dela suppressions des charges sur les bas salaires, qu il va faire financer par les retraites, qui sont selon lui trop aisés.eb politique étrangére il s aligne sur son ami Trump( comme il le nomme.Trump perçu comme un psychopathe qu il suit comme un caniche.il a fustigé poutine pour l utilisation d armes chimiques en syrie.en menaceant d aller bombarder ..alors que l on sait trés bien que les armes chimiques sont fournies aux rebelles via la turquie et l arabie saoudite par lesUSA je pense que notre Macron manque de vision de geopolitique donc Trump Macron la nouvelle régle pour notre politique internationale et la démolition de notre systeme social comme aux Usa


              • Coriosolite 19 septembre 21:30

                @Homphilo
                Bonsoir,

                Je ne voudrais pas paraître désagréable à votre égard, mais que viennent faire Trump, les rebelles syriens etc. dans un sujet sur Pole Emploi ?

                Noyer le poisson ?


              • McGurk McGurk 19 septembre 21:53

                @Coriosolite

                Pour faire un peu d’humour noir, le lien entre ses idées est que Trump voudrait noyer les immigrés syriens qui voudraient s’inscrire à PE^^


              • McGurk McGurk 19 septembre 21:28

                * « Vous trouviez les services Pôle Emploi d’une qualité contestable ? Et bien ça va être bien pire durant les années à venir »

                En fait le mot le plus juste pour décrire le service de PE est « détestable », pas contestable smiley .
                Si la situation va empirer, je me demande ce que ça pourra donner avec un résultat avec plus que nul...

                * « Par la force des choses, l’Agence publique sera dans l’incapacité de gérer les missions qui lui étaient confiées jusqu’à ce jour (Indemnisation des demandeurs d’emploi, accompagnement aux demandeurs d’emploi, etc.) »

                ...mais c’est déjà le cas !

                A part dans le cas où vous chercher un boulot de merde rémunéré avec le dos de la cuiller, PE n’a pas les moyens de vous aider au-delà du CV et de la LM. Les formations proposées chez eux dépassent très rarement le BTS et son centrées sur des métiers très précis comme « secrétaire » ou « plombier ». Cette agence devrait donc s’appeler « Petit Emploi » et viser les personnes n’ayant pas ou peu fait d’études.

                * "Le gouvernement invoquera la nécessité de ramener les comptes à l’équilibre ou encore de « rationaliser » et « optimiser » les missions de Pôle Emploi« 

                Ils devraient surtout prendre du personnel qualifié ayant une connaissance d’un domaine économique particulier afin d’aider véritablement les demandeurs d’emplois.

                En ce qui me concerne, ils ont été totalement incapables de me dire ce qui me manquait pour accéder à un poste alors qu’ils sont censés être »des spécialistes de l’emploi et du marché du travail« . Lorsque j’ai fait cette réflexion, ma conseillère (même si elle est efficace avec les outils pourris dont elle dispose) m’a dit »mais on est généralistes, nous !« .

                Et pour leur poser une question, à part les rendez-vous, il faut le faire via l’interface PE où ils mettent bien une semaine à te répondre (ils sont littéralement inondés de messages aussi) quand ils te répondent correctement...J’ai dû presque enfoncer la porte de mon centre PE pour demander une aide urgente (à propos d’un sac de nœuds créé par l’agence qui a l’art d’en faire de magnifiques).

                Il faut savoir que les centres »physiques« sont déconnectés du réseau téléphonique classiques, protégés par un barrage de répondeurs automatiques et de standards délocalisés. Impossible de les contacter autrement que par mail...

                * »La France ne dispose à ce jour d’aucune agence d’emploi privée, du moins en dehors de Pôle Emploi"

                ...et l’APEC est-ce que ça compte ? Parce qu’ils font grossièrement le même boulot que PE mais son extrêmement manipulateurs et pro-entreprises.


                • Initiativedharman Initiativedharman 20 septembre 02:12

                  En 2015, 13% des gens retrouvaient du boulot grâce à Pôle Emploi...C’est dire l’incompétence de la chose...

                  Si l’agence nationale chargée de trouver du boulot aux chômeurs était privatisée, ce serait peut-être même une chance pour ceux qui cherchent du travail.

                  • Ruut Ruut 20 septembre 12:20

                    @Initiativedharman
                    Sauf si il n’y a vraiment plus de travail....


                  • alain_àààé 20 septembre 02:46

                    voila une bonne nouvelle l auteur .il était temps que l on liquide ces fénéants qui ont des demandes d emploi de 6 mois en retard.heureusement qu il y a les journaux et internet pour trouver du travail ce n est pas avec pole emploi que lon trouve du travail.c est des incapables de la part d un syndicaliste qui ne les a pas vu aux manifestations


                    • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 07:57

                      Chic , c’est le MEDEF qui va reprendre pole-emploi , d’ici la fin de l’année il n’y aura plus de chômeurs et aucuns emploi de pourvus ..... 


                      • Le421 Le421 20 septembre 08:31

                        @zygzornifle
                        Muriel Pénicaud a bien prévu de modifier la façon de compter le chômage.
                        C’est pour cela qu’elle a refusé de commenter - du jamais vu avec les emplois saisonniers - la hausse du chômage cet été.
                        Preuve qu’avec Macron, la confiance - dans les sièges éjectables - revient.
                        Avec la suppression des emplois aidés (bombe à retardement) Jupiter va se pisser dessus.
                        Donc...
                        Les chiffres du chômage, on repassera le 30 Février.
                        Quand à Pôle Emploi, je vois nombre d’imbéciles parler et hurler avec les loups en négligeant des paramêtres évidents pourtant.
                        Qu’a t-on fait ?
                        Là où il fallait 10 conseillers pour gérer 350 dossiers, on en a mis 2. Pour faire des économies.
                        La fusion avec l’Assedic a mis un bordel du diable aussi.
                        Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.
                        Perso, en deux mois de chômage - en tout et pour tout - j’ai du recevoir cinq ou six menaces, heu non, convocations. Alors, si ce n’est pas suivi !!
                        Pas de bol, je suis à 5 mn du site...
                        J’imagine le pécore sans le sou et sans moyen de locomotion, habitant à 25Km en Ardèche...
                        Autant qu’il reste chez lui et continue à bosser au black.


                      • gaijin gaijin 20 septembre 09:28

                        la question est : est ce que ça peu être pire ?
                        j’ai fait au cours de ma vie différents passages a l’anpe puis pole emploi
                        j’en ais tiré a chaque fois la conclusion que personne ne comprenait rien a ce qui se passait .....( moi encore moins ) heureusement je n’en attendais rien donc tout était pour le mieux ( a part la nausée a chaque fois )


                        • sweach 20 septembre 10:10

                          Bien il faut avouer que cela ne fonctionne tout simplement pas.


                          Un demandeur d’emploi cherche tout les contacts possible pour trouver un job correspondant à ses compétence. Hors pole emploi joue juste un rôle de contrôleur sur les recherche

                          Un employeur cherche des candidats correspondant à ses attentes. Hors pole emploi représente une charge administrative, envoi n’importe qui et dégoûte les employeurs de leur service.

                          Depuis toujours Pole emploi n’a jamais su faire le lien entre employeur et demandeur.
                          C’est bien l’un des rares secteur où je ne verrai pas d’un mauvais oeil une privatisation, même s’il faut rester prudent sur la futur forme.

                          • ZenZoe ZenZoe 20 septembre 10:17

                            Pour ceux qui l’ignorent, l’expérience du privé a déjà été tentée il y a quelques années pour recaser les chômeurs. Même avec des cas « faciles », le bilan était proche de zéro et l’expérience a été arrêtée. Le problème ce n’est pas public ou privé, le problème c’est qu’il n ’y a pas assez d’offres d’emploi en France, faut pas chercher plus loin.

                            Ceci dit, Pôle Emploi est tout simplement inutile pour la recherche d’emploi, il y a plein d’autres moyens de nos jours. Conservons Pôle Emploi pour l’indemnisation, c’est tout.


                            • Ruut Ruut 20 septembre 12:27

                              @ZenZoe
                              non tu met une indemnisation automatique.
                              Ce sera plus honnête et tu garde une cellule en cas de litige et contestation.

                              Une agence d’intérim c’est pole emploi privatisé, je ne voit pas l’intérêt d’en créer une nouvelle.
                              A la limite automatiser les liens entre les demandes et les recherches via informatique serait plus efficace avec les cellules reconvertie dans l’encodage automatique des CV avec un lien vers les universités et lycées pour automatiquement adapter les profils des citoyens avec les diplômes.
                              ça évitera les faux et usage de faux.
                              Plus besoin de CV ta carte d’identité ou ton empreinte digitale contiendra déjà toutes les informations.

                              Mais privatiser pole emploi est juste stupide.


                            • McGurk McGurk 20 septembre 12:48

                              @ZenZoe

                              Je ne suis pas d’accord pour dire qu’il n’y a pas assez d’emplois.

                              Il y a surtout énormément d’entraves à la prise de fonction, comme les offres extrêmement idéalistes des employeurs - qui veulent un dieu ayant 300 ans d’expérience (j’exagère à peine) -, la profusion maladive de stages pour ne pas embaucher les gens réellement, l’inefficacité crasse des agences pour l’emploi qui ne sont là que pour faire joli et des « salon pour l’emploi » extrêmement élitistes (salons APEC) ou trop orientés (comme le prochain de la Concorde à Paris, avec une immense majorité d’emplois basiques).

                              Il est inadmissible que de telles barrières existent alors qu’on nous dit qu’ « il y a toujours plus de chômeurs ». Sur un site internet, un jeune diplômé avec une excellent formation m’a dit que, comme moi, il était confronté...au mur des stages. Impossible d’être embauché malgré son bon diplôme...je trouve ça inimaginable...


                            • Et hop ! Et hop ! 21 septembre 09:16

                              @McGurk : Il manque 5 millions d’offres d’emploi pour équilibrer les demandes.


                              Quant aux offres dans le bâtiment qui ne sont prétendument pas pourvues parce que les Français sont paresseux, il suffit d’offrir des salaires plus haut, et ils auront plein de candidats.

                              Il n’y a aucune raison de payer un employé de banque plus cher qu’un maçon ou un cuisinier.

                            • McGurk McGurk 21 septembre 19:27

                              @Et hop !

                              * « Il n’y a aucune raison de payer un employé de banque plus cher qu’un maçon ou un cuisinier. »

                              Je suis d’accord. Avec un Master littéraire je gagne 10k euros/an de moins qu’un ingénieur qui a le même niveau de diplôme.

                              Par contre sur les salons, lorsqu’on dit « je suis ingénieur », les entreprises se prosternent devant vous et vous offrent monts et merveilles : job génial, bien payé, bonne entreprises, etc.

                              Moi je me suis ramené avec le mien (et ça m’a refroidit d’ailleurs) : une lecture de mon CV en diagonale, une moue et un hochement de tête tout en me redonnant mon CV.


                            • Et hop ! Et hop ! 22 septembre 01:09

                              @McGurk : 


                              Il y a des diplômes qui ne servent à rien professionnellement, surtout les diplômes universitaires.

                              Une formation universitaire Bac + 4 en lettres ça set à enseigner l’anglais, le français, l’histoire, les gens de l’éducation nationale ne connaissent aucun autres métiers que celui d’enseignant.

                              Si on veut apprendre un métier utile, devenir marin, cuisinier, horloger, menuisier, jardinier, pianiste, ingénieur, comptable, éleveur, boxeur, soldat, architecte, coiffeur, dentiste, infirmier, dessinateur, armurier, prêtre, faut aller dans une école.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès