• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Médine a deux papas : Ramadan et Dieudonné

Médine a deux papas : Ramadan et Dieudonné

Médine est un personnage éminent dans la France contemporaine. Enseigné au lycée, en classe de Terminale, aux côtés de nos plus grands poètes, il donne aussi des conférences à l'École normale supérieure de Paris. Lui-même se compare volontiers à Georges Brassens. Une différence cependant : Brassens était mécréant, Médine est un islamiste prosélyte. Taquin, il aime aussi faire des quenelles de 175. Il fait la synthèse des enseignements de Tariq Ramadan et de Dieudonné. Une créature de notre République, en pleine crise d'identité.

La polémique

De nombreuses voix s’indignent depuis près d'une semaine de la venue, en octobre prochain, du rappeur Médine au Bataclan (salle de spectacles parisienne décimée par la barbarie islamiste le 13 novembre 2015). En cause : les paroles du morceau « Don’t Laïk », sorti en 2015, une semaine avant la tuerie de Charlie Hebdo. On peut en effet y apprécier le couplet suivant :

Dieu est mort selon Nietzsche
« Nietzsche est mort » signé Dieu
On parlera laïcité ente l’Aïd et la Saint-Matthieu
Nous sommes les gens du Livre
Face aux évangélistes d’Eve Angeli
Un genre de diable pour les anges de la TV Reality
Je porte la barbe j’suis de mauvais poil
Porte le voile t’es dans de beaux draps
Crucifions les laïcards comme à Golgotha ».

Ou encore ces douces paroles :

« Le polygame vaut bien mieux que l’ami Strauss-Kahn (...) / J'mets des fatwas sur la tête des cons / Je me suffis d'Allah, pas besoin qu'on me laïcise ».

Également en cause : un album, sorti en 2005, qui s’appelait Jihad, le plus grand combat est contre soi-même. Sur la pochette, la lettre « J » est formée par un sabre.

Parole à l'accusé

Aux Inrocks, en janvier 2015, le rappeur expliquait le sens de sa démarche :

« Je voulais absolument parler de la façon dont est manipulée aujourd’hui une valeur républicaine comme la laïcité alors que dans son esprit et sa lettre, la laïcité est faite pour réunir les gens ».

Il prend l’exemple de la journaliste et essayiste Caroline Fourest, qui selon lui, fait partie des gens qui « prennent en otage la laïcité pour diaboliser l’islam ».

Sur le « Crucifions les laïcards comme à Golgotha », en particulier, qui fait référence au lieu où Jésus a été condamné à mort selon les Évangiles, Médine s’était justifié sur le plateau d’Arrêt sur images en janvier 2016 :

« Crucifions les laïcards comme à Golgotha, c’est clairement un oxymore, dans ce qui est proposé comme image. On ne crucifiait pas les laïcards à Golgotha. Et d’ailleurs, il ne s’agit pas de crucifier à proprement dit les laïcards. Il y a un déroulé d’absurdités, d’oxymores jusqu’à la fin du morceau, qui amène vers l’exorcisme de la laïcité. Et c’est ça qui est le plus important. Parce qu’à la fin, je rappelle que la laïcité est possédée par un certain nombre de gargouilles de la République ».

Dans le dernier couplet de la chanson, on peut en effet entendre :

« Que le mal qui habite le corps de Dame Laïcité prononce son nom
Je vous le demande en tant qu’homme de foi
Quelle entité a élu domicile dans cette enfant vieille de 110 ans ?
Pour la dernière fois ô démons, annoncez-vous ou disparaissez de notre chère valeur
Nadine Morano, Jean-François Copé, Pierre Cassen et tous les autres, je vous chasse de ce corps et vous condamne à l’exil pour l’éternité ».

« Il faut le juger comme un morceau de rap et non pas comme un pamphlet islamiste, ajoutait-il sur LCI. Il s’agit non pas d’une critique de la laïcité, mais plutôt de ce qu’on en fait, et de ce qui devient de plus en plus de la propagande anti-religieuse ».

Dans le passé, Médine s’est plusieurs fois exprimé sur ses chansons aux paroles volontairement choquantes et provocatrices. « En tant qu’artiste, je dénonce toutes formes de violence, terrorisme et autres apologies immorales. "Don’t Laïk" est aux fondamentalismes laïques ce que les caricatures de Charlie Hebdo sont aux fondamentalismes religieux », se défendait-il dans une tribune parue dans L’Obs en janvier 2015.

En mars 2017, lors d’une conférence à l’École normale supérieure de Paris, Médine, venu expliquer ses textes et ses références, avait toutefois formulé une forme de mea culpa, selon des propos rapportés par Les Inrocks :

« La provocation n’a d’utilité que quand elle suscite un débat, pas quand elle déclenche un rideau de fer. Avec Don’t laïk, c’était inaudible, et le clip a accentué la polémique. J’ai eu la sensation d’être allé trop loin. »

Tous unis contre le fanatisme

Les défenseurs de Médine soulignent que ses textes s’en prennent au prosélytisme islamiste. « "J’crois que tu t’es pris les deux Nike Air dans le tapis d’prière/Viens pas recruter dans mon quartier c’est pas ta pépinière/T’as jamais mis le pied dans une classe et tu veux suivre les quatre écoles », rappe-t-il dans le morceau #Faigafatwa, sorti en 2015.

Quant au choix du titre Jihad pour l’un de ses albums, il s’en était expliqué sur Clique TV en 2017 : 

« J’ai intitulé mon album Jihad, d’abord avec un sous-titre 'Le plus grand combat est contre soi-même', et ensuite c’était en 2005, dans un autre contexte […] Mon message à ce moment-là s’adressait à ceux qui seraient tentés de partir combattre et à ceux qui ont une définition de ce terme complètement galvaudé ».

D'ailleurs, Médine figurait en novembre 2015 parmi les signataires de la tribune « Nous sommes unis », publiée dans Libération et qui dénonçait « la folie meurtrière motivée par une idéologie mortifère et inhumaine ».

Pour finir de nous convaincre de sa bonne foi, le rappeur a réagi, le 11 juin sur son compte Twitter, à cette nouvelle polémique. En ces termes : 

« Avant tout, afin de lever toutes ambiguïtés, je renouvelle mes condamnations passées à l’égard des abjects attentats du 13 novembre 2015 et de toutes les attaques terroristes (...) Voilà 15 ans que je combats toutes formes de radicalisme dans mes albums ».

Patrimoine français ou culture au rabais ?

Pour se rassurer sur les intentions de Médine, on peut se dire que le rappeur est étudié dans les manuels scolaires pour les élèves de terminale, et que l'Éducation nationale sait ce qu'elle fait : dans sa grande sagesse, elle ne donnerait jamais en exemple à la jeunesse un obscur militant islamiste, n'est-ce pas ?

Comme on le voit ici, un extrait d’une chanson de Médine apparaît dans un manuel scolaire d’Histoire destiné aux élèves de terminale.

Une page entière (dans la partie guerre d’Algérie) est consacrée à l’apprentissage du texte de son morceau “17 octobre”, un texte engagé qui traite du massacre du 17 octobre 1961, issu de son album Table d’écoute paru en 2006.

Médine enseigné aux futurs bacheliers du troisième millénaire... on se pince quand même pour y croire.

Même les Inconnus, pourtant audacieux, n'étaient pas allés aussi loin dans leur parodie d'anticipation sur ce qu'allait devenir le monde de la culture (le sketch qui suit se situe en 2025, pour les 50 ans de l'émission Apostrophes, créée en 1975) :

D'ailleurs, Médine intervient régulièrement devant des enfants, comme, en 2012, au centre socioculturel des Minimes, à Châtellerault. Il avait alors été invité dans le cadre de la Semaine de la solidarité, un événement au cours duquel de multiples actions avaient été entreprises pour permettre, dixit, « un mieux vivre ensemble. » 

Médine était l'invité du « Café philo » au collège René-Descartes. Une soixantaine d'élèves étaient réunis pour discuter avec lui de l'islam. A propos des meurtres de Mohamed Merah à Toulouse, le rappeur avait lancé  :

« La réaction des médias est à vomir. Ils ont stigmatisé les musulmans. Ils en font l'ennemi numéro un. Cet événement détruit toutes les passerelles construites. Les musulmans vont devoir porter un poids supplémentaire. »

Un "dérapage" selon la presse locale...

L'ami du Premier ministre ?

Si l'on veut encore se rassurer un peu, on pourrait se dire que son amitié supposée avec le très modéré Édouard Philippe est un gage de sa propre modération.

Luc Ferry a en effet affirmé que Médine était un ami du Premier ministre :

Tout porte cependant à croire que l'ancien ministre de l'Éducation nationale n'a fait que colporter une rumeur, Édouard Philippe ayant eu l'occasion de décrire Médine comme un "pourfendeur de la laïcité républicaine" (qu'il défend pour sa part).

En revanche, en 2016, la mairie du Havre, alors dirigée par Édouard Philippe, avait bel et bien accordé 14 290 euros au club de boxe « Don’t Panik Team », fondé par Médine : 13 530 euros sous forme de « prestations en nature » et 760 euros sous forme de « subventions de fonctionnement », détaille un document officiel municipal (page 164), révélé sur Twitter, mercredi, par l’activiste identitaire et membre du blog Fdesouche, Damien Rieu.

Quelques mois plus tard, le club saluait la nomination du maire du Havre à Matignon sur son compte Facebook : « La Dont Panik Team tient à féliciter le nouveau premier ministre Edouard Pilippe et lui souhaite bon courage dans sa mission #PassionBoxe ».

 

Sur la photo, qui accompagne le message, Édouard Philippe, lui-même pratiquant, pose avec Amina Zidani, membre de l’académie de Médine et sacrée championne de France en 2016.

Contacté par Valeurs actuelles, Matignon reconnaît seulement l’attribution d’une subvention de 760 euros au club de Médine, une parmi d’autres accordées à 87 associations sportives par la ville du Havre, en 2016, considérant que les 13 530 euros versés sous forme de « prestations en nature » ne sont pas... une subvention.

« Le Premier ministre assume pleinement d’avoir subventionné ce club de renom, qui a pignon sur rue, est parfaitement légal, n’a jamais eu maille à partir avec la justice et joue un rôle important dans la ville du Havre », affirme ainsi un conseiller de Matignon.

Dans son ouvrage Des hommes qui lisent, publié en 2017, Edouard Philippe qualifie Médine de « figure havraise », qu’il a connu grâce à un ami commun. « Il est attaché à sa ville et il a écrit un morceau qui en témoigne avec une certaine tendresse », écrit-il. Et de conclure :

« Oui, la scène du rap est diverse et le rap lui-même est plus complexe qu’on ne dit (et Médine aussi, probablement) ; non, il n’est pas fait uniquement de messages de haine et d’appels à la violence. Mais surtout – oublions un instant les messages qu’il porte, il a marqué un formidable retour du texte travaillé et écrit dans la production musicale française. »

Comme l'écrit Le Figaro, on ne saurait dire si ce dernier avis s'applique aussi à l'œuvre clivante de Médine. Médine, nouveau Brassens ? Si le Premier ministre n'oserait peut-être pas une telle comparaison, le rappeur, lui, n'a pas froid aux yeux. « Comme Brassens, je ne fais pas de la musique pour qu'on l'écoute mais pour qu'on la réécoute », dit l'intéressé. Il existe pourtant quelques menues différences entre le rappeur havrais et le chanteur athée qui aimait tant la poésie des Évangiles.

Ambassadeur d'une officine islamiste... et menteur

D'abord, Médine est un proche de Tariq Ramadan, comme celui-ci l'a clairement reconnu :

L'islamologue, proche des Frères musulmans, accusé par ses détracteurs d'être un adepte du double discours, modéré pour les médias et fondamentaliste pour son public, appelle d'ailleurs le rappeur "petit frère" :

Ensuite, et c'est plus gênant, et sans doute révélateur, Médine a menti sur son implication au sein d'une association islamiste, proche des Frères musulmans, "Havre de Savoir". Implantée dans la ville d’Edouard Philippe, cette association est l’organisation frériste la plus active sur les réseaux sociaux grâce à la jeunesse.

Le chercheur Romain Caillet a pu remarquer que plusieurs fatwas avaient été publiées sur le site de l’association, signées Youssef al Qaradawi, théologien de référence des Frères musulmans, ou Fayçal Mawlawi, numéro 1 des Frères musulmans au Liban.

Contacté par Libération, Médine a assuré n’avoir jamais été ambassadeur, ou même adhérant de cette association. Il a seulement reconnu avoir été programmé pour une conférence en 2013 à propos de ses engagements en tant qu’artiste.

C'est un gros mensonge de la part du rappeur, qui est bel et bien un compagnon de route des islamistes...

... et l'ambassadeur officiel de l'association islamiste "Havre de Savoir".

Sur Twitter, une vidéo, postée dans la soirée du 13 juin, montre Médine déclarer il y a vraisemblablement quelques années : 

« Je suis désormais l’ambassadeur de « Havre de savoir » lors de mes déplacements, de mes concerts à l’extérieur. J’essaye toujours de placer un mot pour promotionner l’association ».

Taqîya ?

Incitation à la haine

On peut comprendre Médine d'avoir tenté de masquer, face à la presse de gauche, qui lui est a priori favorable, ses liens profonds avec une association qui promeut (entre autres fanatiques) le prêcheur Youssef Al Qaradawi. Un homme qui rejette la laïcité, appelle à ne pas respecter la loi sur les signes religieux en France, justifie le terrorisme et les attentats-suicides en Israël, et fait l'apologie des exactions nazies contre les Juifs.

JPEG - 72.1 ko
Médine et Moncef Zenati

Pour l’association que parraine Médine, les Yézidis génocidés par Daesh sont des « adorateurs de Satan ». En effet, en 2015, Moncef Zenati, membre actif de l’UOIF et patron de l’association Havre de Savoir, édite sur Youtube une vidéo intitulée « Les Yazidites : Les adorateurs de Satan ». Qualifier les Yezidis d’ « adorateurs de Satan » n’est pas anodin. Il s’agit d’un qualificatif très péjoratif, utilisé par les islamistes sunnites, dont Daesh, pour signaler que les Yézidis sont « mécréants » et justifier les massacres dont ils sont victimes. Comme l'écrivent Carla Parisi, Fiammetta Venner, sur Ikhwan Info, le génocide a été préparé en amont par une campagne de déshumanisation des Yézidis, considérés par des prédicateurs islamistes comme indignes de respect. 

En diffusant en France, les justifications théologiques de la déshumanisation des Yézidis, les Frères musulmans français les ont importées en France. Selon l’Association des Yezidis de France, un jeune lycéen Yézidi réfugié en France a été repéré par ses camarades et menacé comme « sataniste » quelques semaines après la diffusion de la vidéo. Moncef Zenati met l'accent sur les points du yezidisme qui constituent un blasphème dans la religion musulmane. En faisant cela, il sait parfaitement qu'il les condamne à mortSi ce sont d'anciens musulmans qui se sont convertis, la sentence est irrévocable : leur extermination.

Pour se prémunir de toute accusation de complicité de crime contre l'humanité, Moncef Zenati déclare : « on entend ce qu'il se passe en Irak, ils sont persécutés, chassés, tués, etc, on appelle pas à ça  » (23.45), « nous c'est dans un but scientifique d'instruction ».

Il se trouve que Moncef Zénati est le "professeur" de Médine...

L'image du rappeur modéré en prend un sacré coup. Et ce n'est pas fini.

En 2015, Médine fait la promotion du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens, classé terroriste au Canada et aux États-Unis, car il sert à ramener de l'argent au Hamas ; l’association est également accusée de terrorisme par l’État d’Israël.

Le 18 janvier 2017, Médine se compare à Ahmed Deedat, prédicateur islamique dont les écrits ont été interdits en France « en raison de sa tonalité violemment anti-occidentale et de l’incitation à la haine raciale qu’elle contient  ». Deedat a multiplié les vidéos antichrétiennes, antisémites et anti-hindoues.

Médine fréquente encore Hassan Iquioussen, un prédicateur cultivant la haine anti-juive, qui a tenu des propos complotistes et pour qui les attentats sont de « faux problèmes ».

Complotisme anti-juif

Médine avait tenu, on s'en souvient, des propos polémiques sur Mohamed Merah devant des enfants. Or, il se trouve que l'association dont il est l'ambassadeur a diffusé un article sur la "présomption d'innocence" de Mohamed Merah :

« Pourquoi parle-t-on de Merah comme s’il avait effectivement été le responsable de tous ces meurtres ? Que je sache, la justice n’a pas encore rendu son verdict ? En parlant d’“assassin“, de “monstre“ et de “tueur“, comment les plus hautes autorités de l’Etat peuvent se permettre à ce point de fouler aux pieds la règle élémentaire de la présomption d’innocence ? Parce qu’en l’occurrence le présumé avait tout pour être désigné comme le coupable idéal ? » (…)

« Comment expliquer que Christophe Barbier nous dise, quelques jours avant ces tueries abominables, que « seul un cataclysme capable de fédérer les Français autour de son président peut offrir une chance de réélection à Sarkozy » ? Pourquoi tout cela arrive un mois avant l’élection présidentielle ? Pourquoi, alors que Merah était fiché et surveillé, il ait pu se doter d’un arsenal de fusils, kalachnikov et explosifs alors même que son casier judiciaire était déjà bien fourni ? »

On sent poindre ici le complotisme qui déresponsabilise les coupables, dont Tariq Ramadan, comme Dieudonné, son autre mentor, sont coutumiers.

Car, comme le rappelle Marie Peltier, auteur d'un ouvrage sur le conspirationnisme, Médine est un soutien de l'humoriste controversé :

Médine est un authentique maître quenellier, comme le montre cette photo prise dans les locaux de la radio Skyrock :

Pour la nouvelle année, en 2014, Médine choisit encore de faire une superbe quenelle (geste antisémite selon Le Monde) :

Bref, Médine est un serial quenelleur...

Il avait d'ailleurs rencontré le racialiste noir Kémi Séba en 2014 à la Main d'Or, le théâtre de Dieudonné, avant de le retrouver, quelques jours plus tard, à Bruxelles :

Le 10 décembre 2017, Conspiracy Watch n'a pas manqué de remarquer qu'un "slogan complotiste anti-juif", « Pour la séparation du CRIF et de l’État », avait été largement diffusé en 2014 par l’association "Havre de Savoir"...

... et par Tariq Ramadan lui-même, le "grand frère" de Médine :

Selon l’historien Samuel Ghiles-Meilhac, auteur de Le CRIF. De la Résistance juive à la tentation du lobby. De 1943 à nos jours (Robert Laffont, 2011), «  le développement d’un tel slogan entretient l’idée de la toute-puissance du Crif  » :

« Ceux qui le relaient tentent de choquer les esprits. En fait, ils s’inscrivent dans le discours du livre d’Anne Kling, Le CRIF, un lobby au cœur de la République, paru en 2010 et vendu aujourd’hui sur le site d’Alain Soral. L’auteure s’appuie sur l’idée qu’il existerait une emprise et un entrisme juif au sein de la République. Ce thème de la “séparation” renvoie à l’idée qu’il faudrait couper quelque chose qui empêcherait l’Etat de respirer, d’être vraiment indépendant de toute influence. C’est une rhétorique porteuse de violence potentielle ».

N'allez pas croire que Médine soit pour autant en odeur de sainteté chez E&R, l'officine de Soral ; bien au contraire, celle-ci dénonce sa tiédeur, consistant à "se plaindre de l’hypocrisie de la laïcité et de la République sans en nommer le véritable commanditaire et bénéficiaire. Le pouvoir sioniste peut ainsi dormir tranquille".

Cerise sur le gâteau : Médine, avec un zeste d'homophobie, nous explique ce que sont l’intégration et l'assimilation, et pourquoi ils les refusent (les connaisseurs auront encore reconnu, dans la référence aux cheveux défrisés des Noirs, l'influence de Dieudonné) : 

« Intégrer ça veut dire renoncer à ses origines, sa religion... en gros ressembler à M. tout le monde... que tu sois un noir qui se défrise les cheveux et qui fasse un peu tarlouze.... »

Voilà donc ce que l'on a pu apprendre sur Médine ces dernières heures... et qui défrise quelque peu.

Mais, au lieu de répondre sur le fond, tant Matignon que le rappeur esquivent. Le communiqué de Matignon met en cause « les rumeurs de la fachosphère ». Quant à Médine, il conclut son propre communiqué en posant la question suivante : « Allons-nous laisser l’extrême droite dicter la programmation de nos salles de concerts voire plus généralement limiter notre liberté d’expression ? ».

Les censeurs de droite et d'extrême droite

S'il est vrai que, comme souvent dans ce genre d'affaire, l'extrême droite identitaire est à la pointe de la dénonciation, elle n'est pas seule. Le spectre de l'indignation est beaucoup plus large, comme on va le voir.

La venue du rappeur au Bataclan a d'abord été dénoncée par des identitaires, comme Damien Rieu, qui explique dans cette vidéo ce qu'il reproche à Médine et à l'association islamiste qu'il soutient :

L'écrivain identitaire Laurent Obtertone a, lui aussi, pris la parole sur un problème qu'il juge de première importance :

Comme un autre écrivain de la même mouvance de droite, Paul Fortune, qui a écrit cette lettre pour demander l'annulation du concert du rappeur :

« Madame, Monsieur,

Vous êtes mieux placé que quiconque pour comprendre le symbole que constitue le Bataclan depuis qu’il a été ensanglanté par un attentat islamiste le 13 novembre 2015, attentat revendiqué par l’organisation terroriste islamique connue sous le non de Daesh.

Le rappeur connu sous le nom de « Médine » est programmé au Bataclan pour les 19 et 20 octobre prochains. Cet individu, qui n’hésite pas à s’afficher avec un t-shirt portant l’inscription « jihad » au milieu duquel figure un sabre islamique, se réfère explicitement à Daesh dans l’un de ses morceaux lorsqu’il déclare « J’arrive sur tous les sites comme un djihadiste de Daesh ». Il fait ainsi directement référence à l’organisation terroriste qui s’est rendue coupable de crimes horribles aussi bien en Europe qu’au Levant.

Le concert de cet individu dans un lieu aussi symbolique que le Bataclan constitue une provocation ouverte et un manque de respect intolérable à l’égard des victimes de l’attentat du 13 novembre 2015, dont certaines ont été éviscérées, énuclées ou ont subi des mutilations génitales, comme le mentionne l’audition d’un policier ayant pris part aux événements devant une commission d’enquête parlementaire.

Le sujet est plus sensible que vous ne semblez le croire et une grande partie de la population française serait probablement très choquée qu’un tel concert puisse avoir lieu.

Je vous demande donc de reconsidérer la programmation de ce concert et, dans un esprit d’apaisement et de concorde, de l’annuler.

Si cependant ce concert devait être maintenu, il est bien évident qu’à titre personnel, je ne remettrai jamais les pieds au Bataclan et que j’inciterai mon entourage et relations à faire de même. De plus, je ne manquerai pas d’écrire aux artistes susceptibles de se produire au Bataclan afin de les informer de la situation.

J’en appelle à votre sens des responsabilités, et je suis persuadé que vous comprendrez la gravité du symbole.

Je vous remercie de m’avoir lu. »

Une page Facebook et une pétition en ligne, lancée par un cadre du Rassemblement national (RN), appellent au boycott du rappeur et à l’annulation des deux concerts de Médine, prévus les 19 et 20 octobre dans la salle où 90 personnes ont été tuées le 13 novembre 2015 par un commando djihadiste.

Marine Le Pen, la présidente du RN, a estimé dimanche « qu’aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du Bataclan ». « Les familles des victimes ne sont pas respectées… », a ajouté le maire de Béziers Robert Ménard.

Mais la droite classique a aussi réagi. Plusieurs élus LR, dont les députés Éric Ciotti et Valérie Boyer, ont publiquement condamné le rappeur, de même que le président du parti Laurent Wauquiez : « Au Bataclan, la barbarie islamiste a coûté la vie à 90 de nos compatriotes. Moins de trois ans plus tard, s’y produira un individu ayant chanté "crucifions les laïcards" et se présentant comme une "islamo-caillera". Sacrilège pour les victimes, déshonneur pour la France ».

Bruno Retailleau, sénateur LR, en appelle même à Gérard Collomb. Il lui demande d'utiliser « contre ce rappeur les mêmes armes que celles utilisées contre Dieudonné ».

Même indignation et même appel à la censure de la part de Nicolas Dupont-Aignan :

Vive émotion parmi les modérés et les familles de victimes

La vague de protestation dépasse largement les rangs de la droite dure. Elle atteint le très modéré Jean-Pierre Raffarin :

La députée LREM Aurore Bergé a aussi exprimé son malaise. « Ses paroles sont, ni plus ni moins, un appel au meurtre. Cela s'appelle un constat. Maintenant préparons nous aux procès d'intention et à la victimisation », écrit-elle.

Condamnation et inquiétude chez Brice Couturier, journaliste à France Culture :

Les avocats Bernard Benaïem et Caroline Wassermann, qui défendent une dizaine de familles victimes de la tuerie du Bataclan, ont lancé un recours pour faire annuler les concerts, en vertu du risque de « trouble à l’ordre public » et de la notion d’« ordre public moral ».

« [Elles] ne peuvent pas comprendre ni supporter que quand on a un fils ou une fille qui est mort ou blessé au Bataclan, que dans ce même lieu – qui a été le théâtre des horreurs islamistes – […] on permette à quelqu’un qui chante ‘Je porte la barbe, je suis de mauvais poil, crucifions les ‘laïcards’ comme Golgotha’ » de se produire, a indiqué Caroline Wassermann sur i24NEWS

« On est choqués, on se demande comment on a pu laisser passer une chose pareille », s’est indignée l'avocate, qui a précisé qu’elle allait écrire « au préfet de police de Paris pour qu’il puisse […] prendre des mesures ou un arrêté pour interdire ce spectacle ». « Il est prévu également d’alerter officiellement le ministère de la Culture et différentes instances nationales », a-t-elle ajouté.

La mère d'une victime du Bataclan a directement livré un point de vue similaire :

Soutien de l'extrême gauche

En dépit de cette levée de boucliers, le rappeur a reçu des soutiens, à commencer par la députée de la France insoumise Danièle Obono ; interrogée lundi matin sur ses concerts à venir, la députée LFI a répondu sur BFMTV :

« Pourquoi ça me choquerait  ? C’est un chanteur qui se produit dans une salle de spectacle. Et voilà. »

On aura aussi relevé le soutien appuyé du jeune Insoumis Taha Bouhafs, qui s'était déjà fait remarquer dans l'affaire de la rumeur de Tolbiac :

Soutien sans faille également des jeunes communistes du Havre :

Mais aussi du journaliste Daniel Schneidermann (Arrêt sur images) :

Quant à Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, il avait en 2016 soutenu que Charlie Hebdo disait "bien pire" que Médine appelant à "crucifier les laïcards" :

«  Charlie Hebdo dit bien pire, Charlie Hebdo dit bien pire pour les catholiques, pour les musulmans, pour les intégristes et ils ont bien le droit de le dire, on est dans un régime de libertés. »

Jean-Louis Bianco oublie simplement un petit détail, que rappelle Marianne  :

«  C’est justement parce qu’ils étaient considérés par des illuminés comme de dangereux "laïcards", dévoyant la laïcité pour stigmatiser l’islam, que les dessinateurs de Charlie ont été crucifiés. A la kalach. »

Les défenseurs de la liberté d'expression

Il existe enfin une dernière catégorie, peut-être la plus intelligente : celle des adversaires politiques de Médine, qui défendent néanmoins sa liberté d'expression et donc son droit à se produire au Bataclan, aussi choquant que cela puisse leur paraître.

C'est le cas du militant laïque et féministe Naëm Bestandji.

Voici ce qu'il écrit, très lucidement :

« Le militant islamiste Médine, qui aime entre autre voiler occasionnellement sa petite fille pour la préparer au statut qui l'attend, a fait du rap son support de prédication politico-religieux. Depuis que son passage au Bataclan a été annoncé, de nombreux articles et publications sur les réseaux sociaux ont apporté tous les éléments qui montrent sa radicalité religieuse et politique.

Emule de Tariq Ramadan et de nombre de prédicateurs Frères Musulmans, il est, selon ses mots, "officiellement l'ambassadeur de Havre de Savoir". Cette association est une des vitrines des Frères Musulmans en France et ne s'en est jamais cachée. Elle considère par exemple Youssef Al-Qaradhawi (le plus important théologien de la Confrérie encore en vie) comme une référence absolue et regrette son interdiction de territoire. Ce théologien ultra sexiste, homophobe et antisémite considère l'Europe comme une terre de conquête : "L'islam s'installera de nouveau en Europe. La conquête doit-elle se faire par l'épée ? Non, pas nécessairement. Il y a ce qu'on appelle une conquête pacifique. L'islam reviendra sans passer par l'épée. La conquête se fera par la dawa et la prédication."

C'est exactement ce qu'applique Médine. Son support, le rap, est un des meilleurs outils pour cela, et c'est pour cela qu'il est mis en avant par la Confrérie. Les résultats ne se sont pas fait attendre : ce militant d'extrême droite est soutenu, comme toujours dans ces cas-là, par une partie de la gauche. Il flatte aussi l'extrême droite traditionnelle qui trouve encore un prétexte pour diaboliser tous les musulmans, puisque Médine serait un "musulman lambda". Parallèlement, Médine se victimise en dénonçant "l'islamophobie de l'extrême droite". Tous ses détracteurs sont ainsi assimilés au fascisme. Comme je ne cesse de le dire, ces deux extrêmes droites ont besoin l'une de l'autre.

Il est normal que son passage annoncé au Bataclan choque toute une partie de la population. Comme montré plus haut, il est le représentant juridiquement acceptable de l'idéologie mortifère qui était passée au même endroit en novembre 2015 et qui fit près de 130 morts et plus de 350 blessés. Peut-être est-ce une nouvelle forme de quenelle de la part de Médine. Devrait-on interdire son passage pour autant ? Non. Si les paroles pourraient être juridiquement condamnables, alors des plaintes doivent être déposées et ce sera à la justice de trancher (...). Philosophiquement également, Médine a le droit de s'y produire, aussi choquant que cela puisse être. La liberté d'expression est à ce prix. Nous ne pouvons pas brandir cette liberté pour nous-mêmes et la refuser pour nos adversaires, sauf encore une fois si ces adversaires tiennent des propos hors la loi. (...) »

Même point de vue chez l'éditeur militant Jean Robin, éternel défenseur de la liberté d'expression, sans la moindre restriction. Au nom de nos valeurs, dit-il, nous devons laisser Médine s'exprimer où il le souhaite, et ne surtout pas le laisser se victimiser.

Même avis chez le journaliste au FigaroVox, Alexandre Devecchio...

... ou encore chez le prof de philo (comme il aime à se désigner) Raphaël Enthoven :

Le Printemps républicain a également réagi. Par un communiqué, le mouvement laïque a regretté une "provocation" du rappeur tout en rejetant l'idée d'une interdiction de son spectacle. "Une telle interdiction offrirait une formidable occasion à ce rappeur de s'ériger en victime de la censure", peut-on lire dans ce texte relayé sur les réseaux sociaux.

Logique commerciale... ou idéologique ?

Ce qui ne l'empêche pas d'interpeller les programmateurs de la salle parisienne : "Nous nous interrogeons néanmoins sur la responsabilité de la direction de la salle [...] Dans un tel lieu de mémoire, la logique purement commerciale ne peut s'imposer, seule, quant au choix des artistes invités à se produire sur scène."

La chroniqueuse Françoise Degois se demande, elle aussi, si les proprétaires du Bataclan ne sont pas tombés sur la tête :

Pour tenter d'expliquer que le Bataclan permette à Médine de se produire, Jean-Yves Le Gallou (TV Libertés) a fait sa petite enquête, pour découvrir que la salle de spectacle était la propriété du groupe Lagardère, dont le principal actionnaire est... le Qatar (qui a peut-être quelque intérêt à promouvoir les idées de Médine) :

Le respect scrupuleux de la loi

De son côté, Édouard Philippe a justifié mardi l'absence d'intervention du gouvernement à propos de la demande d'annulation des concerts du rappeur Médine prévus au Bataclan. Il a invoqué le respect "scrupuleux" de "la loi" et de la "liberté d'expression".

« On peut se fixer comme règle simple (...) de vouloir en toute matière respecter la loi. Et la loi s'agissant d'un concert (...) est très simple : elle ne permet d'interdire que lorsque la programmation causerait un trouble manifeste à l'ordre public » en cas d'« incitation à la haine raciale », a déclaré le Premier ministre devant le Sénat en réponse à un parlementaire.

« Voilà les deux seuls fondements qui pourraient justifier une mesure. Nous respecterons donc scrupuleusement et la liberté d'expression, et la loi  », a-t-il encore insisté en s'estimant « aussi attachés au respect de la loi qu'à la mémoire de ceux qui ont trouvé la mort ou qui étaient présents ce soir-là ».


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    



    • Christian Labrune Christian Labrune 15 juin 10:02
      @Hecetuye howahkan

      Pour une fois que je puis être parfaitement en accord avec l’une de vos intervention, j’aurais mauvaise grâce de ne pas le reconnaître.
      Si on veut l’ouvrir encore après un tel article, pour prendre la défense de l’accusé, comme après tel autre sur le même sujet, ça ne peut être que pour la fermer !

    • Âne-Solo Âne-Solo 15 juin 10:09

      @Christian Labrune


      Va chercher ta Blonde, on en parle plus...


    • Dom66 Dom66 15 juin 22:32

      @Hecetuye howahkan
      Comme toi mon ami


    • Christian Labrune Christian Labrune 15 juin 09:52
      à l’auteur,

      Voilà ce qu’on peut appeler un article fortement documenté, et vous avez bien du mérite d’avoir passé probablement plusieurs heures sur une question qui n’aurait même jamais dû se poser. Il suffit, comme dit Molière, d’avoir « de bons yeux » pour percevoir l’hypocrisie des Tartuffe au premier regard, et n’importe quel individu muni d’un cerveau aura compris du premier coup de quoi il retournait. Le mérite de votre article c’est qu’après cela ceux qui prendront la défense de ce sinistre personnage le feront nécessairement en connaissance de cause et seront bien forcés d’assumer qu’ils ont de la tendresse pour les tueurs islamistes et partagent les aspirations de tous les frères prêcheurs de la haine à la sauce Qaradâwî-Ramadan.

      Cela dit, l’imbécile est difficile à convaincre, et dans Le Tartuffe de Molière, le pauvre Orgon caché sous la table à la fin de la pièce en entend certes plus qu’il ne faudrait pour être désabusé, mais quand il sort de sa cachette, il n’est pas du tout certain qu’il ait vraiment compris. Détrompé sur cette erreur-là, Molière donne à penser qu’il tombera quand même à pieds joints dans la prochaine : la connerie est incurable.

      Je ne savais pas que le premier ministre, dont la déclaration m’avait paru aussi lâche et odieuse que plusieurs autres de son maître élyséen ces derniers temps, pouvait avoir des accointances avec ce personnage. Mais cela ne m’étonne pas trop : le bouquin de Céline Pina (Silence coupable) avait très bien décrit et analysé la collusion des édiles, dans plusieurs municipalités, avec pires des islamistes.

      Plus inquiétante encore, et à peine croyable, la collaboration avec la racaille d’un corps enseignant désormais complètement décérébré. Quand j’ai pris ma retraite il y a dix ans, c’était déjà plus que préoccupant, mais apparemment, la corporation en serait désormais au dernier stade d’alzheimer.

      • OMAR 15 juin 17:07
        Omar9
        .
        Tandis que la meute nazisioniste convulse devant les succès de Medine, le Bataclan affiche complet pour le concert de ce rappeur.
        .



      • popov 15 juin 18:03

        @OMAR
         

        Ce succès, c’est l’effet de la mentalité de clan : un cafard vaut toujours mieux qu’un kouffar.

      • OMAR 15 juin 20:27
        Omar9
        .
        @popov
        .
        Je te conseille 2 suppos de harissa des laboratoires « Bizerte ». de Tunisie.
        .
        Ça calmera peut-être tes hémorroïdes.
        .
        Et ça vaut toujours mieux qu’une relecture de « Mein Kampf » ou un séjour à Ste-Anne pour convulsion raciste....

      • blablablietblabla blablablietblabla 15 juin 23:27

        @OMAR

        Mais il a raison Omar , ce type est à gerber, tu as vu la photo avec sa fille voilée ? , c’est « l’islam politique » qu’il colporte et tu le défend quel honte .
        La Brune à très bien résumé le personnage à faisant allusion à Tartufe .
        90 personnes ont été massacré au Bataclan et cet odieux personnage s’affiche avec une épée sur son Ticherte un vrai petit con . Elle a bien raison Cécile Pina et elle très loin d’être raciste .
        L’islam devient problématique de jours en jours , je ne sais comment ça va finir tous ça et vu le nombre de décérébrés islamique qui adhèrent rajouté à ça 450 jihadistes dans la nature bientôt et vous trouvez comme seule réponse « raciste » vous êtes pathétique Omar.

      • popov 16 juin 03:38

        @blablablietblabla

         
        Bonjour
         
        Et content de constater qu’il y a des Algériens comme vous qui ont pu se libérer de leurs chaînes islamiques.

      • #Shawford #Shawford 16 juin 03:48

        @popov

        Si c’est ma marinière, c’est pour mieux t’enchainer en suivant, chiure de Léon de Disons ! smiley


      • blablablietblabla blablablietblabla 16 juin 06:39

        @popov

        Bonjour Popov , je e suis pas algérienne, j’ai 57 ans cela fait exactement 53 ans que je suis en France et j’ai qu’une nationalité (française) ma mère était algérienne mon père moyen orient par conséquent je ne me sens pas du tout algérienne .
        J’ai des amis pied-noir ils sont nées en Algérie ben ils sont pas algérien quoi que quoi quoi que y a na qui se sentent algérien ha ha ha ha.

      • OMAR 16 juin 11:08
        Omar9
        .
        @blablablietblabla : « L’islam devient problématique de jours en jours.. ».
        .
        Et si tu commençais par te calmer ?
        Au risque de me répéter je ne connaissais pas Medine, et devant le tollé soulevé pour son concert du Bataclan où, il faut te le rappeler, des musulmans font aussi parti des innocents assassinés par cette merde djihadiste. j’avais compulsé les paroles des chansons de ce rappeur, et il y existe parfois de la violence, mais au nom de l’Islam, en aucun cas
        ..
        Par contre, l’abjecte déferlement de haine qu’une meute de racistes tente de propager dans l’esprit des français n’a pas pour cible uniquement Médine qui est visé seulement pour son engagement communautaire, idéologique et religieux.

        Votre hystérie psychopathique et immonde vise plutôt l’Islam, comme tu viens toi-même de l’écrire et ses adeptes, les musulmans qui dans leur quasi totalité sont ces créatures du Diable saoudien, vu qu’ils en sont leurs principales victimes....
        .
        Et c’est cela qui est ignoble, hypocrite et pathétique de votre part, car vous rêvez d’une autre « Nuit de Cristal », mais pour les musulmans, cette fois....

      • popov 16 juin 13:00

        @#Shawford

         
        Salut Shawford. En pleine forme, je vois !

      • popov 16 juin 13:10

        @OMAR
         
        Et si tu commençais par te calmer ?

         
        Qui c’est qui n’est pas calme ici ?
         
        Qui c’est qui a recours aux insultes personnelles et à un humour au ras des chiottes ? 
         
        Qui c’est qui hallucine à propos de nuits de cristal ?
         
        C’est Omar !
         
        Qui c’est qui répondent sereinement à Omar et restent polis ?
         
        C’est blablablietblabla et popov !

      • blablablietblabla blablablietblabla 16 juin 18:03

        @OMAR

        « car vous rêvez d’une autre « Nuit de Cristal », mais pour les musulmans, cette fois.... »

        C’est scandaleux ce que tu dis là , et je suis pas d’accord avec vous.
        La plupart des français connaissent un musulman autour d’eux , mais ils constatent de jour en jours l montée du communautarisme musulman qui est devenue très prégnant dans la société .
        Mais de là à évoquer une nuit de cristal c’est un peu fort , c’est pas plutôt les l’inverse , une nuit de cristal islamique vu qu’ils trucident à tour de bras des français lambda .

      • #Shawford #Shawford 16 juin 23:39

        @popov

        Bravo pour votre tempérance ! Et bah, si y’a pas de mal, y’a pas d’plaisir ! smiley

        @FreeDemocracy

        Ça dépend comment on voit les choses.


      • Avec Joey Starr nommé ambassadeur de la culture par l’assemblée nationale pour la journée des poètes, on se dit que la France tombe très bas !
        Les rappeurs sont des sous-produits américano-islamistes, mélange de fric et de principes « moraux » fumeux, Médine ne représente que lui-même et ses avoirs bancaires...

        • OMAR 15 juin 17:09
          Omar9
          .
          @France Républicaine et Souverainiste
          .
          Tiens, c’est la même logorrhée exprimée dans les années 30 et 40 à propose des juifs !!!

        • Individu236 Individu236 15 juin 11:11
          L’auteur !

          Il y a eu un petit bug dans ton cerveau, tu a publié le log de ta séance de surf brut ! C’est sinon un relativement beau travail de fouille-merde^^ J’aimerai avoir cet article sous un format exploitable sans le faire moi même. Je te propose....

          De me faire disparaitre ce putain de mur facebook sapin de noel multicolor, et de faire du code indenté a hyperlien comme tout le monde. De standardiser ton usage du bolt underline italique () [] & compagnie. De faite un petit effort de jolies phrase quant c’est possible.


          « Médine a deux papas »

          Phrase choc et gratuite avec toute les accusations et tout les liens supposé, finissant par un ou deux horibles mot en -iste« .

          Partie document, transgressions :
          1/ Aux limite, et hors limite de la liberté d’expression en France.
          2/ Aux limite, divergentes de la pensée unique / gouvernementale

          Partie Pignon
          La dénonciation des abus de liberté d’expression.
          Point discutable si tu le souhaite.

          Parti document tentacules :
          1/ Avec les identitaires et souvrainistes.
          2/ Avec les islamo-sionistes.

          Partie Ognon :
          Justification que ces gents ne sont pas recommandable,
          Ton avis, cru épluché prêt a croquer. »


          Sinon, je pourrais ultérieurement te black-lister pour bourrage d’association de mot clef, mais pas en première instance.

          Affectueusement.

          • jymb 15 juin 14:02

            Chanson contre chanson Mais pas pour les oreilles nourries à la propagande mainstream

            https://www.youtube.com/watch?v=idRQsWTTVYA


            • Âne-Solo Âne-Solo 15 juin 14:09

              @N•666

              Pronto㊙️ ?


              • Âne-Solo Âne-Solo 15 juin 14:14

                Le pizzaiolo

                Tu me parles ou ... ?


                • zygzornifle zygzornifle 15 juin 14:43

                  C’est une « chance pour la France » qui en avait vraiment besoin .....


                  • maQiavel maQiavel 15 juin 15:08

                    L’article avait bien commencé en rapportant des éléments factuels sur les reproches faits à Medine et sur la défense de ce dernier, je me disais en le lisant « enfin, on va pouvoir parler un peu sérieusement de cette affaire ». Malheureusement, cet article a rapidement pris un tournant idéologique en faisant des procès par association, en assimilant la quenelle à un geste « antisémite » et en faisant dans l’anticomplotisme primaire (qui est tout aussi idiot que ce que l’on nomme « le complotisme »).  

                    Je vais donner un exemple : en ce qui me concerne, j’apprécie Tarik Ramadan dont j’ai lu quelques livres, il m’est arrivé de faire le geste de la quenelle, j’apprécie l’évolution de Kémi Séba qu’on ne peut plus qualifier de suprématiste noir aujourd’hui et pour couronner le tout je pense que le CRIF est un lobby communautaire  puissant. Est-ce que ça suffit de faire de moi un islamiste complotiste antisémite ?  Alors que je ne suis même pas musulman, que je trouve que le racisme anti-juif est une grande absurdité , que je critique beaucoup les paranoïaques du grand complot universel et  que j’ai de nombreux désaccords avec Tarik Ramadan , Dieudonné ou Kemi Séba ?   smiley

                    C’est ça le gros problème des procès par association, on peut accuser n’importe qui ayant des positions nuancées et modérée de tout et n’importe quoi. C’est exactement par cette logique qu’on arrive à faire d’Etienne Chouard un fasciste ou de Melenchon un pro-islmamiste (peu importe ce que l’on pense de ces personnes, il suffit de connaitre leurs idées pour comprendre qu’il est absurde de les qualifier ainsi).

                    Pour revenir à Medine, si on laisse de coté les procès par association et les extrapolations idéologiques anticomplotistes, que reste –t-il de cet article ?

                    1. Qu’il est impliqué dans l’association « Havre de Savoir » et qu’il a menti sur cette implication. Une association qui est par ailleurs très influencée par les frères musulmans et qui diffuse les fatwas de Qaradawi.

                     2. Que Moncef Zénati qui est le patron de l’association « Havre de Savoirs » se présente comme le professeur de Médine.

                    Voilà les éléments factuels rapportés par cet article qui nous permettrait de classer Medine à minima dans la mouvance islamiste. Si c’était le but de l’article était d’en arriver à cette conclusion, ce sont ces éléments qu’il fallait marteler …


                    • Jonas 15 juin 23:12

                      @maQiavel "En ce qui me concerne, j’apprécie Tarik Ramadan dont j’ai lu quelques livres« 


                      Dans un communiqué de presse daté du 29 mars 2012, Tariq Ramadan, a pris la défense de « savants Musulmans de renommée mondiale » interdits de territoire français, les prédicateurs antisémites Safwat Hijazi, Youssef Al Qaradawi (qui ordonne aux musulmans de finir le travail d’Hitler) et Mahmoud Al Masri, qui appellent publiquement devant des millions de téléspectateurs sur les chaines de télévision arabes, à l’extermination des juifs.
                      http://islamineurope.unblog.fr/2015/11/08/politique-et-strategies-du-collectif-contre-lislamophobie-en-france-ccif-dans-les-mosquees-et-les-institutions-pour-detruire-lidentite-francaise-et-islamiser-le-territoire/
                      http://islamineurope.unblog.fr/2016/04/02/le-ministre-de-linterieur-bernard-cazeneuve-collabore-activement-a-la-diffusion-de-lideologie-antisemite-soutenue-par-lorganisation-terroriste-des-freres-musulmans-en-france-uoif/
                      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/03/29/01016-20120329ARTFIG00740-paris-interdit-la-venue-de-predicateurs-islamistes.php
                      http://www.pageshalal.fr/agenda/tariq_ramadan_et_edwy_plenel_a_bretigny_sur _orge-fr-8109.html
                      https://www.valeursactuelles.com/societe/video-quand-edwy-plenel-encensait-tariq-ramadan-un-intellectuel-tres-respectable-90394

                      Tariq Ramadan fait partie du Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’Éthique (CILE) au Qatar qu’il co-dirige avec le prédicateur antisémite Youssef Al Qaradawi
                      http://pointdebasculecanada.ca/tariq-ramadan-annonce-admission-union-mondiale-des-savants-musulmans-preside-guide-freres-musulmans/

                      Tariq Ramadan et son Frère Hani Ramadan ensemble le premier mai 2004 à Bruxelles, ce dernier compare les juifs à des  »serpents, une race de vipères" devant plusieurs fidèles musulmans.

                      Tariq Ramadan appelle au boycott d’Israël devant ses fidèles musulmans.

                      Pour rappel, Tariq Ramadan est un prédicateur des Frères Musulmans qui milite pour la mise en place d’un État islamique sous la charia, évidemment incompatible avec un régime républicain.
                      https://www.youtube.com/watch?v=LSf9vf_hTuc
                      https://www.youtube.com/watch?v=Z5dRX3vlCww
                      http://islamineurope.unblog.fr/2013/11/03/a-la-grande-mosquee-de-nimes-lumiere-et-piete-tariq-ramadan-appelle-les-musulmans-a-boycotter-israel/
                      http://islamineurope.unblog.fr/2011/04/24/conception-de-letat-fasciste-islamique-par-tariq-ramadan-sur-le-site-de-la-mosquee-de-haguenau/


                    • maQiavel maQiavel 16 juin 00:45

                      @Jonas

                      Je connais votre prose, n’avez-vous pas le pseudo d’ezechiel sur agoravox tv ? Si c’est le cas, vous êtes un spécialiste des procès par association et des extractions de textes tirés de leur contexte, je vous avais déjà répondu points par points et vous reveniez en boucle comme un robot avec les mêmes arguments absurdes.  

                      https://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/mennel-quitte-the-voice-une-sage-76087#forum13169403

                      Vous avez des réflexes d’antifa, sauf qu’au lieu de chasser les soi disant fascistes , vous chassez des islamistes imaginaires en attribuant ces étiquettes de façon arbitraire que vous essayez de dissimuler derrière des arguments boiteux. D’ailleurs c’est assez marrant car vous étiez arrivé à faire de moi un antisémite « par complicité » simplement parce que je ne trouve pas logique la façon dont vous attribuez vos étiquettes, ce qui en dit long en soi sur la façon dont vous les attribuer.


                    • Jonas 16 juin 09:04
                      @maQiavel " Si c’est le cas, vous êtes un spécialiste des procès par association et des extractions de textes tirés de leur contexte"

                      Si au lieu de Médine, cela avait été un Français subventionné par le Premier Ministre, militant dans des associations extrémistes, et s’affichant aux côtés de propagandistes appelant à la haine des musulmans, des noirs et des arabes, vous seriez probablement le premier à venir sur Agoravox, et à juste titre, pour lui cracher dessus.

                      Par contre, quand un militant islamiste s’affiche aux côtés de prédicateurs racistes anti-Blancs, anti-Français et antisémites, là, ça ne vous émeut plus.

                      Étrange conception de la liberté d’expression, n’est-il pas ?

                    • maQiavel maQiavel 16 juin 09:32

                      @Jonas
                      Contrairement à vous je ne fais jamais de procès par association. Contrairement à vous ,j’ai une définition très précise de l’expression « appel à la haine ». Contrairement à vous, j’ai une définition très précise du terme « racisme ». 


                      Donc non ,je ne qualifierais pas n’importe qui de raciste anti noir ou arabe et je me fie aux paroles que les gens ont effectivement prononcé sans les tirer de leur contexte ,donc je n’accuserai pas de racisme une personne s’affichant aux côtés de quelqu’un qui a réellement prononcé des phrases racistes.

                      Je ne suis pas comme vous .

                    • Jonas 16 juin 09:51
                      @maQiavel « je n’accuserai pas de racisme une personne s’affichant aux côtés de quelqu’un qui a réellement prononcé des phrases racistes. »

                      Je n’ai jamais accusé Médine ou Tariq Ramadan de racisme et d’antisémitisme.
                      J’explique qu’ils sont complices, puisqu’ils cautionnent les actions d’islamistes racistes anti-Blancs et antisémites, en s’affichant et en militant avec eux dans leurs associations, en prenant publiquement leur défense.
                      Tariq Ramadan et Médine sont donc tout aussi responsables qu’eux de la recrudescence du racisme en France, puisqu’ils utilisent leur aura médiatique afin de cautionner, de favoriser la montée en puissance d’organisations politiques antioccidentales, anti-françaises et antisémites (PIR, UOIF, CCIF, Havre de Savoir, CMF, ...)

                    • maQiavel maQiavel 16 juin 11:03

                      @Jonas
                      Non seulement je conteste que Tarik Ramadan ou Medine cautionnent des racistes anti blancs ou anti juifs, tout simplement parce que vous avez une définition très floue du racisme .

                      Mais en plus, quand bien même ils seraient en contact avec des personnes ayant réellement tenus des propos racistes , ils ne sont responsables que de leur propres propos, pas de celui des autres . C’est ça l’absurdité des procès par association :rien que le fait d’avoir fait une conférence ou discuté avec une personne avec laquelle on ne partage pas forcément toutes les opinions vous rend coupable des propos et des opinions de cette personne . C’est une logique d’antifa , celle de la culpabilité par association ...


                    • Jonas 16 juin 14:08
                      @maQiavel « Non seulement je conteste que Tarik Ramadan ou Medine cautionnent des racistes anti blancs ou anti juifs »

                      Vous contestez que Tariq Ramadan ait milité contre l’interdiction de la venue en France du prédicateur Safwat Hijazi qui dit PUBLIQUEMENT sur les chaînes de télévision arabes, être fier d’être antisémite ?

                      Vous contestez que Médine soit proche de Houria Boutelda, une raciste anti-Blanc ?
                      Vous contestez que Médine ait déclaré qu’il était un ambassadeur de l’association « Havre de Savoir » et de son prédicateur antisémite Hassan Iquioussen ?

                    • maQiavel maQiavel 16 juin 16:44

                      @Jonas

                      -Tarik Ramadan s’est désolidarisé à plusieurs reprises des propos que Qaradawi a pu tenir sur les juifs. Il a dit à plusieurs reprises avoir des désaccords avec lui, ce qui ne l’empêche pas de reprendre ses avis sur d’autres sujets.

                      -En effet, Tarik Ramadan a écrit un communiqué de presse dans lequel il regrettait l’interdiction  d’entrer sur le territoire faite à quatre personnalités musulmanes parmi lesquelles se trouvaient Safwat Al Hijazi qui s’est effectivement déclaré publiquement antisémite. Et alors ? Il a défendu la parole  libre et critique, cela ne veut pas dire qu’il cautionne les paroles que ces personnes ont pu prononcer. Dans ce communiqué de presse, il insiste surtout sur l’accusation qui lui est faite par les autorités publiques de défendre des valeurs qui sont opposées à celles de la République.

                      -Medine proche d’Houria Boutedja, ça veut dire quoi « proche » ? Avoir participé à une conférence avec elle ? Donc participer à une conférence avec une personne suffit à la cautionner ? Quant à l’extrait que vous avez mit de Thomas Guenolé , Boutedja avait démonté tous ses arguments dans un communiqué :« Lors de l’émission, il brandit une photo de moi posant devant un tag : « Sionistes au goulag ». C’était pendant les bombardements de Gaza en 2014. Il ajoute sur sa page fb pour se défendre : « Le slogan « Sionistes au goulag » de Houria Bouteldja signifie « Les Juifs favorables à l’existence d’Israël doivent être envoyés dans des camps de concentration ». Cet antisémitisme est à vomir. »Il feint de confondre une idéologie politique avec un groupe humain et surtout il assimile les Juifs au sionisme (ce que je ne fais pas) alors que n’importe qui peut adhérer à cette idéologie, sachant que la majorité des sionistes sont chrétiens évangélistes (les gros bataillons se trouvent aux USA). En soi, cette assimilation qui fait coïncider les deux, est un antisémitisme. C’est comme si on instituait un lien naturel entre les Blancs et le FN ou entre les Musulmans et Daesh. De plus, il se rend complice de Valls qui veut faire criminaliser l’antisionisme. Depuis, il a plein de copains sionistes dont l’inénarrable Frédéric Haziza. Guénolé est méprisable.. »

                      Je ne suis pas du tout un défenseur de Boutedja que je trouve complètement hystérique mais la qualifier de raciste n’a aucun sens , c’est ne pas connaitre du tout son logiciel qui s’articule autour de ce qu’elle nomme « racisme structurel ».

                      -Comme démontré dans l’article Médine a bien déclaré qu’il était un ambassadeur de l’association « Havre de Savoir ». Effectivement  Hassan Iquioussen est aussi proche de cette association  ? Et alors ? Et quels sont les propos antisémites qu’Hassan Iquioussen aurait tenus ?

                      Donc je répète : je conteste que Tarik Ramadan ou Medine cautionnent des racistes anti blancs ou anti juifs. Dès qu’on retire les procès par association auxquels vous vous livrez, toutes vos étiquettes tombent à l’eau …


                    • Jonas 16 juin 17:20
                      @maQiavel "En effet, Tarik Ramadan a écrit un communiqué de presse dans lequel il regrettait l’interdiction  d’entrer sur le territoire faite à quatre personnalités musulmanes parmi lesquelles se trouvaient Safwat Al Hijazi qui s’est effectivement déclaré publiquement antisémite. Et alors ?« 

                      Si un étranger venait prêcher en France devant des milliers de personnes qu’il faut exterminer les arabes et les musulmans, une vermine à liquider rapidement, et que Marine Le Pen prenne sa défense, soutiendrez-vous sa liberté de s’exprimer ?


                      -------------------------------------------
                       »Je ne suis pas du tout un défenseur de Boutedja que je trouve complètement hystérique mais la qualifier de raciste n’a aucun sens « 

                      Bouteldja est porte-parole du PIR, une organisation de lutte contre la race blanche.
                      « le PIR lutte contre toutes les formes de domination impériale, coloniale et sioniste qui fondent la suprématie blanche à l’échelle internationale. »
                      http://indigenes-republique.fr/le-p-i-r/que-voulons-nous/

                      « Le PIR s’oppose à une Europe impériale blanche et à tous les dispositifs qui sont mis en œuvre dans cette perspective. Le PIR s’attachera à développer des liens d’entraide, de solidarité et de partenariat avec toutes les forces qui luttent, dans l’ensemble des Etats européens, contre le projet de construction d’une Europe blanche. »

                      http://indigenes-republique.fr/le-p-i-r/nos-principes/

                      « Il faut refuser le système d’intégration : sur le plan idéologique. Il faut résister à l’idéologie de l’universalisme blanc, des droits de l’homme et des lumières, du progrès, de la vision linéaire de l’histoire. »

                      http://indigenes-republique.fr/decoloniser-leurope/

                      Dans son livre, « Les blancs, Les juifs et nous », Thomas Guénolé fait remarquer que pour Bouteldja, seuls les noirs et les arabes sont autorisés à violer des femmes, les condamner pour viol serait les stigmatiser en tant que minorité martyrisée.
                      Une idéologie totalement stupide, raciste et absurde.

                    • maQiavel maQiavel 17 juin 02:06

                      @Jonas

                      Si un étranger venait prêcher en France devant des milliers de personnes qu’il faut exterminer les arabes et les musulmans, une vermine à liquider rapidement, et que Marine Le Pen prenne sa défense, soutiendrez-vous sa liberté de s’exprimer ?

                      ------> Je penserai que Marine Le Pen aurait tort. Je ne ferai pas d’elle pour autant une personne qui cautionne un raciste anti –arabe.

                      Bouteldja est porte-parole du PIR, une organisation de lutte contre la race blanche.

                      ------> Mais absolument pas. Vous n’avez rien compris à son logiciel qui est tout à fait critiquable et que je critique mais qui n’est pas assimilable à une lutte contre la race blanche, vous faites des raccourcis. D’ailleurs, il suffit de lire ses textes ou d’aller sur le site du PIR pour lire noir sur blanc qu’elle ne croit pas en l’existence des catégories raciales dans le sens biologique du terme. Elle ne parle pas des individus blancs mais d’un système ou d’une structure qu’on peut dater à l’ère moderne , qu’on peut dater à la période de l’entrée de l’occident dans les Amériques , qui a mené à la colonisation du continent américain et Africain plus tard , et qui a produit des identités qui sont ces identités blanches et noires. Lutter contre la suprématie blanche ou l’universalisme blanc ce n’est pas haïr les blancs puisqu’elle dit elle-même que de nombreux blancs en sont victimes.

                      C’est simplement le discours post colonial qu’elle cuisine à sa sauce et qu’elle va intégrer aux « cultural studies », qui elle-même se sont construites autour du structuralisme politique et de la « French théory ». Vous pouvez dire que son idéologie est stupide et absurde, je ne suis pas loin de le penser mais elle n’est pas raciste.

                      Dans son livre, « Les blancs, Les juifs et nous », Thomas Guénolé fait remarquer que pour Bouteldja, seuls les noirs et les arabes sont autorisés à violer des femmes, les condamner pour viol serait les stigmatiser en tant que minorité martyrisée.

                      ------> HB s’est défendue de ses accusations : « Il ment. Je n’ai jamais écrit ca et c’est très facilement vérifiable dans mon livre. Voici ce que j’ai écrit : « A la question « pourquoi n’avez-vous pas porte plainte ? », la victime noire d’un viol répond à l’interviewer, lui-même noir : «  Je n’ai jamais porté plainte parce que je voulais vous protéger. Je ne pouvais pas supporter de voir un autre homme noir en prison. » » Quel est le rapport entre évoquer le témoignage d’une femme qui met en évidence et de manière crue les effets dévastateurs de la double oppression (de race et de genre) et un fantasque appel à ne pas porter plainte pour viol alors que toute ma réflexion dans ce bouquin porte sur les stratégies à mettre en œuvre pour que les femmes non blanches dont je suis échappent à ce guêpier ». 


                    • Jonas 17 juin 10:00
                      @maQiavel "Je penserai que Marine Le Pen aurait tort. Je ne ferai pas d’elle pour autant une personne qui cautionne un raciste anti –arabe. « 

                      D’accord, mais vous viendriez su Agoravox pour la soutenir quand même ? Vous viendriez défendre son droit à militer auprès d’organisations prêchant la haine des arabes, des musulmans et des noirs comme vous défendez Houria Bouteldja et sa haine des blancs ?
                       »La blanchité est une forteresse, tout Blanc est bâtisseur de cette forteresse.« 
                       »Je n’ai jamais pu dire « nous », en vous (les blancs) incluant, vous ne le méritez pas.« 
                      Houria Bouteldja - »Les blancs, les juifs et nous"

                    • maQiavel maQiavel 17 juin 11:45

                      @Jonas

                      D’accord, mais vous viendriez su Agoravox pour la soutenir quand même ? 

                      ------> La question n’est pas de la soutenir ou non, là je ne suis pas entrain de soutenir Tarik Ramadan. Le monde ne se divise pas entre ceux qui soutiennent et ceux qui accusent.

                      A de nombreuses reprises, je suis intervenu sur agoravox pour contrer l’affirmation selon laquelle MLP serait raciste ou fasciste mais ça ne veut pas dire que je la défends, c’est tout simplement que ceux qui l’attaquent ainsi ne se basent pas sur des propos qu’elle aurait réellement tenus mais sur des procès d’association avec son père ou des personnes qui ont été dans son entourage.

                      Là c’est la même chose avec Tarik Ramadan. Je pense qu’il a eu tort de regretter  l’interdiction  d’entrer sur le territoire faite à Safwat Al Hijazi mais ça n’en fait pas pour autant un coupable de quoi que ce soit, il a le droit d’avoir l’opinion qu’il a défendu dans son communiqué.

                      J’ai dit plus haut que HB est selon moi une hystérique mais vous arrivez tout de même à faire de moi son défenseur  smiley . Arrêtez avec vos raccourcis , c’est tout simplement que les phrases que vous avez cité d’elle n’étaient pas racistes par définition. Le terme « racisme » a un sens.

                      La blanchité est une forteresse, tout Blanc est bâtisseur de cette forteresse.

                      ------> J’ai lu cette phrase dans son contexte et même dans ce cas il pose p effectivement problème, il y’a clairement une généralisation négative fondée sur la couleur de peau, on peut effectivement dire que le propos tenu relève du racisme. Vous voyez, là contrairement aux phrases que vous avez sorti plus haut, ça c’est un propos qu’on peut qualifier de raciste.

                      Bon, maintenant, Medine a participé à une conférence avec HB qui a tenu ce propos raciste. Et alors ?


                    • Jonas 17 juin 16:10
                      @maQiavel "Bon, maintenant, Medine a participé à une conférence avec HB qui a tenu ce propos raciste. Et alors ? "

                      Ça pose un problème dans le sens où Médine est connu médiatiquement, et qu’il cautionne en participant, par ses concerts, sa présence, aux manifestations organisées par le PIR, à la diffusion du racisme anti-Blanc.

                    • maQiavel maQiavel 17 juin 16:59

                      @Jonas
                      Voilà vous revenez au procès par association. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Darth Walker

Darth Walker
Voir ses articles







Palmarès