• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Pensée d’un libéral – Thomas-Robert Malthus

Pensée d’un libéral – Thomas-Robert Malthus

« On a vu tout au long de cet ouvrage que, dans les vieux États, les mariages et les naissances dépendent surtout des morts, et que le plus puissant encouragement aux mariages précoces1 est une grande mortalité. Pour suivre ce raisonnement jusqu'au bout, il faudrait donc favoriser la mortalité naturelle, au lieu de tenter vainement et sottement de la freiner ; et si le retour trop fréquent de la famine nous effraie, nous devrions avoir recours pour la prévenir à d'autres moyens de destruction. Loin de recommander aux pauvres la propreté, nous devrions favoriser des habitudes contraires. Dans les villes, nous devrions ménager des rues étroites, entasser les hommes dans les maisons, et tant faire qu'enfin la peste revienne nous rendre visite. A la campagne, nous devrions placer les habitations près des eaux croupies et dans des endroits malsains et marécageux. Nous devrions surtout refuser les remèdes spécifiques qu'on oppose aux maladies dévastatrices ; et notre réprobation engloberait ces hommes bienveillants, mais catastrophiques, qui croient avoir rendu service à l'humanité en faisant des plans pour extirper certains maux ! »

1 : Le terme « mariage précoces » signifie ici procréation précoces, création d'une famille.

Essai sur le principe de population
Thomas-Robert Malthus

T-Robert Malthus est l'un des penseurs économistes importants de la fin 18ème début 19ème.
Il a vécu à une époque où l'industrialisation, couplée aux premières heures d'un marché dominant, ont permises l’expansion économique de la Grande Bretagne.
En somme, tout comme les premiers penseurs du capitalisme libéral de « l'école classique », il a vécu une période de transformation du monde occidental.
Durant celle-ci de grands chamboulements sociaux et des nouveaux moyens de productions créèrent autant de richesses que de pauvretés.
Cette transformation fût également marquée par une lutte des classes grandissantes, où la place pour le sommet de la pyramide sociale était disputée entre la classe aristocratique et la classe marchande.
Classe marchande, qui d'ailleurs gagna cette bataille, à l'instar de la révolution française.

Malthus, Pasteur protestant (un brin intégriste) et économiste, faisait naturellement partie des classes supérieurs.

Il étudia, comme il put, un monde complexe en observant le fonctionnement démographique et économique de la Grande Bretagne. Il en déduit qu'une grande partie des malheurs de son pays, ainsi que le paupérisme, étaient liés à la surpopulation, mettant ainsi de côté toutes l'analyse des liens sociaux, la question de la répartition des richesses, et bien d'autres choses.
Il partait d'un postulat, qui raisonne encore de nos jours aux oreilles de la classe dominante, dictant que la pauvreté est un fait naturelle.
Cette affirmation simpliste arrangeait à son époque beaucoup de monde et arrange encore aujourd'hui un grand nombre de personne.
Son raisonnement est donc truffé d'erreurs vue qu'il a cherché à confirmer une chose qui n'a aucun sens (pauvreté = nature) et n'est, objectivement, nullement applicable à notre situation.

La citation que vous venez de lire se trouve dans le chapitre 18, « Conséquence d'un système opposé au nôtre » de son « Essai sur la population ».
Il explique ici ce qu'il faudrait faire dans un monde où il n'y a pas d'obligations et de contraintes morales à la reproduction. Un monde qui, ironiquement, est proche de celui dans lequel nous vivons. C'est d'ailleurs peu être pour cette raison que certains points évoqués dans la citation sont appliqués de nos jours, (favoriser les mauvaises habitudes notamment) dans un contexte différent, évidemment.
Pour ce qui est du point de vue de Malthus, il considérait que la Grande Bretagne avait un pied dans un système de régulation de la procréation, principalement grâce aux classes supérieurs, éduquée par la religion et un pied dans la dérégulation de la reproduction. Cette dérégulation était la conséquence, selon lui, d'une classes inférieurs dénués de sens morale, souvent païenne, et qui se reproduisait à tout va sans avoir la capacité de penser à l'avenir.

Ceci étant dis, je tien à vous signaler qu'un certain nombre d'économistes, même libéraux, considèrent que son « principe de population » est erroné.
Mais dans la pratique et les comportements des classes dirigeantes, il apparait évident qu'il existe certains accord avec cette philosophie puisqu'elle permet de ne rien changer, de justifier l'égoïsme et pire encore de culpabiliser l'altruisme.

De nos jours certains groupes, soi-disant bien pensants, conseillent le travail de Malthus afin de "comprendre les en-jeux de la surpopulation", alors même que cet auteur fait preuve d'une moralité plus que douteuse, d'un racisme de classe évident, d'une analyse spécifique de son époque et donc sans communes mesures avec la nôtre.

C'est le cas par exemple, de l'association « démographie responsable  » qui relit de manière névrotique, ou psychotique, tout les problèmes du monde à la surpopulation. Prenant un malin plaisir à ne pas analyser les choses dans son ensemble. Utilisant l'anthropophobie de certaines personnes en les réconfortants par l'hypocrisie de sa communication pseudo-philanthropique.
Encore une fois, l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Tant qu'on est dans l'hypocrisie pseudo-philanthropique comme arme de propagande, je vous conseil aussi de lire le livret de Julian Huxley, frère d'Aldous Huxley, premier directeur de l'UNESCO et fondateur de la WWF, au sujet de la philosophie et des buts de l'UNESCO. Vous découvrirez ainsi la notion "d'inégalité biologique" visiblement chère aux oligarques.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 28 septembre 10:06

    Il y a une différence entre une différence entre un diagnostic et la maladie.

    Ce n’est pas parce que Malthus s’est trompé dans son analyse des causes d’un évènement que cet évènement n’est pas réel et qu’il n’a pas de causes.

    La progression géométrique de la population mondiale est une réalité, autant que les limites physiques des ressources disponibles sur notre planète.

    Le nier serait irresponsable.

    Malthus était aveuglé par ses préjugés de classes. A son époque, des scientifiques démontraient qu’un homme à peau noire était le chaînon manquant entre l’homme et le singe. Cela justifiait à la fois le colonialisme et l’exploitation esclavagistes des populations locales.

    Pour Malthus, le bourgeois, les classes prolétaires étaient un troupeau qu’il fallait gérer comme on gère le bétail. L’exploitation optimale du troupeau n’est-il pas de la responsabilité des propriétaires.

    La morale sur mesure des bourreaux leur permet d’accomplir les pires horreurs en gardant une bonne conscience nécessaire à un bon sommeil et à une bonne digestion.


    • Karugido Karugido 28 septembre 12:06

      @Daniel Roux
      Je vous invite à lire la réponse au second commentaire en rapport avec votre commentaire.
      Si un point de vue différent vous intéresse évidemment.


    • Daniel Roux Daniel Roux 28 septembre 12:50

      @Karugido

      Puisque vous m’y invitiez, j’ai lu votre commentaire. Il semblerait que vous soyez anti colonialiste ce qui est tout à votre honneur. Pour le reste, je reste dans l’expectative.

      Je ne comprends pas votre position, ni sur la croissance démographique, ni sur l’exploitation des populations, ni sur la surexploitation confiscatoire des matières premières non renouvelables, ni sur leur conséquence sur notre environnement.


    • Karugido Karugido 28 septembre 13:11

      @Daniel Roux

      Merci d’avoir pris le temps de lire.

      Ma position est qu’il s’agit d’un prétexte et d’un problème étudié de manière biaisé.
      Car la méthode scientifique est discutable par les variables utilisées pour démontrer certaines choses.
      Je ne vois pas comment être plus clair en fait. (tout le monde peut faire des courbes et démontrer tout et n’importe quoi avec)

      Enfin si, il faudrait que vous participiez à une conférence de démographie responsable pour comprendre comment la chose est traité.
      La conclusion (après des courbes dont les sources sont discutable et le traitement douteux) n’est pas loin de : « La faute de TOUT les malheurs du monde, c’est les noirs, les indiens, bref, tout le monde sauf nous, alors empêchons les de se reproduire a coup de capote et éduquons leurs petits cerveaux à coup de propagande. »

      Je n’ai pas vraiment parlé de ça « ni sur la surexploitation confiscatoire des matières premières non renouvelables » mais ça peut freiner le développement des pays en question, donc augmente le temps qu’ils vont passer avec un fort taux de croissance démographique.

      « ni sur leur conséquence sur notre environnement. »
      le système de marché est à l’origine de notre situation et c’est pas en écoutant les tenanciers de ce système que les choses changeront.
      Il semblerait qu’on retrouve le même genre de problème avec la COP 21.

      Ma conviction est que la manière dont le problèmes démographique est traité, permet une propagande subtile, dont vous trouverez les buts dans le livre que l’UNESCO a publié à ça création.


    • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 10:09

      Membre de ’Démographie Responsable’, je m’inscris en faux contre cet article débile sur le fond même s’il contient quelques vérités concernant la personnalité de Malthus. La croissance démographique, et la croissance tout court qui lui est associée par le jeu du capitalisme conduisent le monde à sa perte. L’humanité est le cancer de la planète ; une grande extinction des espèces animales et végétales est en cours, l’espèce humaine sera sans doute la dernière à disparaître, à moins que des phénomènes comme ceux qu’on observe dans les forêts de Tchernobyl favorisent la réapparition de la vie sauvage, plus résiliente, après la disparition de l’espèce humaine.
      La planète s’en fout, elle a vécu sans l’homme la plupart de son temps, elle continuera sans lui, elle ne pleure pas les dinosaures. Elle mettra le temps qu’il faut pour digérer le continent de plastique au centre du Pacifique.


      • Karugido Karugido 28 septembre 12:05

        @Abou Antoun
        Les contradictions dans votre texte en disent long. (contre le capitalisme, mais dans une asso dont les fondements reposent sur l’analyse de l’oligarchie mondiale fondamentalement capitaliste - Confiance en la nature et en ça supériorité, mais pas finalement non)

        Ayant moi même participer a une conférences de votre association j’ai été frappé de voir que la rigueur n’était pas de mise. Qu’il y avait un enfumage massif a base de courbe et d’analyse pseudo-scientifique ainsi qu’un arrière gout de racisme/ néo-colonialisme difficile à ignorer.
        Il y a plusieurs points que vous semblez ignorer (chez démographie responsable) :

        - Le progrès technique
        - Le fait, que plus un pays se développe, plus sont taux de d’accroissement démographique se rapproche de 0 et peut même devenir négatif. (Probablement l’origine de la peur du pauvre que vous propagez car mathématiquement, les pays en voies de développement ont un taux positif, alors que des pays occidentaux on un taux négatif)
        - L ’évolution de l’agriculture : dans vos courbes concernant ce sujet, vous prenez les rendements de l’agriculture conventionnel, qui n’est pas l’agriculture la plus efficace. (amusez vous à comparer les rendement de l’agriculture Monsanto et la permaculture)
        - Mais forcément les tenanciers de vos théorie fumeuses, sont aussi ceux qui vous vendent le monde dans lequel nous vivons.
        Alors se dire anti capitaliste et baser son analyse sur des procédés en lien direct avec la doxa, ça me parait totalement paradoxale.

        Bref, j’ai cru comprendre que vous êtes quelqu’un capable d’analyser certaines choses, alors j’espère que vous lirez le livre sur les fondements de l’UNESCO (UNESCO Ces buts et ça philosophie), dont le travail est en lien avec votre association.


      • Abou Antoun Abou Antoun 28 septembre 14:22

        @Karugido
        dont les fondements reposent sur l’analyse de l’oligarchie mondiale fondamentalement capitaliste
        Affirmations (accusations) purement gratuites.
        Confiance en la nature et en ça supériorité, mais pas finalement non
        Phrase incompréhensible.
        Ayant moi même participer a une conférences de votre association j’ai été frappé de voir que la rigueur n’était pas de mise.
        Je passe sur la syntaxe. Des faits, des dates, des preuves ! Encore des accusations en l’air.
        Démographie responsable n’ignore évidemment pas le progrès technique. Elle affirme simplement que l’agriculture moderne, ultra mécanisée, détruisant les sols, empoisonnant les sols, exploitant les ressources minières est condamnée à court terme. Elle arrive pour le moment à fournir une certaine quantité de nourriture de mauvaise qualité qui sera toujours insuffisante. Les mêmes remarques s’appliquent à l’élevage.
        car mathématiquement, les pays en voies de développement ont un taux positif, alors que des pays occidentaux on un taux négatif
        En voilà une découverte !
        Mais forcément les tenanciers de vos théorie fumeuses, sont aussi ceux qui vous vendent le monde dans lequel nous vivons.
        Totalement absurde, rien à voir !
        Alors se dire anti capitaliste et baser son analyse sur des procédés en lien direct avec la doxa, ça me parait totalement paradoxale.
        Phrase incompréhensible.
        Bref, votre intervention n’est qu’un panel d’accusations stupides sans fondements exprimées dans un langage à peine compréhensible. Vous n’êtes qu’un manipulateur.


      • Karugido Karugido 28 septembre 15:03

        Affirmations (accusations) purement gratuites.
        La banque mondiale, l’ONU vous croyez que c’est anodin comme source ?

        Des faits, des dates, des preuves ! Encore des accusations en l’air.
        Je n’ai pas accès au PDF de votre association soyez logique...

        En voilà une découverte !
        Pouvez vous faire l’effort de vérifier mes dire au lieu de vous complaire dans la mauvaise foi ?
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_et_territoires_par_taux_de_croi ssance_d%C3%A9mographique

        Totalement absurde, rien à voir !
        La gouvernance mondiale n’a rien avoir avec le monde décadent dans lequel nous vivons, première nouvelle.

        Phrase incompréhensible.
        Il ne faut pas exagérer non plus, mais si vous avez du mal à comprendre ce genre de phrase, ça ne doit pas être facile tout les jours.
        Quand au style et erreurs de syntaxe, mettez ça sur le compte de la technologie et du temps.

        Pensez ce que vous voulez, bonne chance pour la suite ;)


      • teysseire 28 septembre 15:17

        @Karugido Concernant les courbes enfumées et le manque de rigueur, l’ONU et l’INED vous remercient de vos critiques. Leurs scientifiques essayeront de faire mieux la prochaine fois . Ce que vous semblez ignorer vous, c’est que de nombreux pays Africains( dont les 9 de la CDAO, la Zambie, l’Egypte etc...)s’inquiètent de l’explosion démographique que ne peuvent suivre ni la croissance économique ni celle en matière de soins et d’éducation. Créant ainsi dans chaque pays de terribles bombes à retardement sociales. Taxerez-vous leurs dirigeants de racisme ?                    DR rassurez-vous connaît la permaculture, en parle, la soutient mais dit simplement qu’elle ne peut  ( compte tenu de multiples facteurs) nourrir 10 milliards d’humains.

        Enfin, quand on confond tenancier de bistrot et tenant d’une théorie, on ne peut qu’avoir des arguments de Café du Commerce !

      • Karugido Karugido 28 septembre 16:02

        @teysseire
        Admettons que les statistique de l’ONU, BM et INED sont exactes., utilisées de manière juste et pas du tout manipulées. (bien que je me permet d’en douter)
        Ceci ne change rien au fait que :

        Vous inversez cause et conséquence.
        C’est la cause qui va mener à la conséquence et non l’inverse.

        C’est comme si vous essayez d’enlever le pus d’une infection, sans la guérir.
        Le résultat sera, toujours plus de pus, pas de guérison. Au mieux une légère amélioration des douleurs, au pire la mort.

        C’est une question de logique pure et simple qui s’impose de fait., ne vous déplaise.

        C’est pas la surpopulation qui a crée la situation que vous citez en exemple, mais des choix et un fonctionnement politique. Donc si vous vous imaginez que c’est en réglant le problème de la surpopulation que vous réglerez le problème de fond à l’origine de la présumé surpopulation, je vous souhaite bien du courage !


      • Spartacus Spartacus 28 septembre 12:11

        Malthus libéral ?????... 


        Karl Marx est considéré comme économiste de l’école classique, au dernières nouvelles c’est pas un libéral.

        Quelle erreur de base, quel non sens !....
        L’école classique regroupe les économistes du 18 et 19eme siècle des premières réflexion sur le monde industriel, il ne sont en rien une uniformité de libéraux...

        Les idées de Malthus n’ont jamais été libérales....
        Protectionnisme, contestation de la loi de Say et source pour Marx et Keynes...

        Les écologistes sont les plus proche actuellement des idées de Malthus, qui considèrent que ressources limitées, et les libéraux les plus éloignés puisqu’ils considèrent qu’on passe d’une ressource à une autre et qu’on en trouvera toujours une nouvelle .. 


        • Karugido Karugido 28 septembre 12:32

          @Spartacus
          Question de point de vue.

          Certains peuvent parler de libéral conservateur la ou d’autre ne voient des libéraux que dans les plus radicaux des libéraux.

          Désolé si ça heurte votre sensibilité économique.


        • Armelle Armelle 28 septembre 16:07

          @Karugido

          Keynes s’étant inspiré de Malthus, je doute fort que ce dernier eût été libéral. Ces idées ne convergeaient d’ailleurs pas avec celles de Smith !!!
           
          ...Alors en plus, considérer que l’offre ne crée pas forcément la demande, n’aide pas vraiment à le classer dans les libéraux, même « conservateur », association dont je me garderai bien d’ailleurs de donner la moindre définition.
           


        • Armelle Armelle 28 septembre 16:24

          @Karugido
          Les conservateurs ne sont QUE conservateurs !!!

          ...Les réformateurs ou progressistes inventent de nouvelles idées. Quand elles sont usées, les conservateurs les adoptent...

          Bonne journée


        • covadonga*722 covadonga*722 28 septembre 13:22

          bof , rien qu’un bon hiver nucléaire ne puisse régler..... 


          • Claudec Claudec 28 septembre 18:22

            Article d’une rare stupidité, (mal) rédigé par quelqu’un qui est manifestement davantage guidé par son sectarisme politique que par la connaissance du sujet qu’il a la vanité de vouloir traiter aussi péremptoirement

            Doit travailler davantage pour se hisser au niveau de ses prétentions.

            Le raisonnement de Malthus, qui s’est exprimé dans le contexte et avec les connaissances de son époque (notamment en matière de démographie et de statistiques) présentait deux failles : réduire le problème de la surpopulation humaine à sa dimension alimentaire (ce que son auteur a d’ailleurs lui-même reconnu), et sous-estimer le facteur temps.

            Malthus a eu le tort ... d’avoir trop tôt raison, comme sont en train de commencer à nous le démontrer, chaque jour plus clairement, les innombrables et dramatiques conséquences de notre prolifération.

            • Marta28 28 septembre 18:25

              Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe http://wantsdate.com


              • Rémi Manso Rémi Manso 28 septembre 19:27
                Selon Sir David Attenborough de Population Matters, « il n’y a pas de problème majeur pour la planète qui ne serait pas plus facile à résoudre s’il y avait moins de monde et tout problème devient plus difficile - et finalement impossible à résoudre - en étant de plus en plus nombreux. »

                Partant de ce constat, le fait de « relier tous les problèmes du monde à la surpopulation », comme le fait Démographie Responsable, n’est donc ni « névrotique », ni « psychotique », mais de simple bon sens.

                Notre association n’est pas un parti politique et ne cherche pas à transformer la société, sinon dans un sens plus écologique avec un regard bienveillant pour La Décroissance. Libre à chacun d’avoir les idées qu’il veut et d’agir comme bon lui semble (dans le respect des lois) pour les faire avancer. Et ce sera d’ailleurs beaucoup plus facile pour lui si la planète ne se dégrade pas plus encore...


                • UnLorrain 28 septembre 21:40

                  « Les malthusiens » : Pierre Joseph Proudhon. Un court texte ouïssable sur litteratureaudio.Dans ce récit Pierre repliquera a Malthus que c’est lui qui n’a rien a faire sur cette terre...semble t il qu’au grand banquet de la nature il y a de la place pour tout le monde,selon Pierre.

                  Malthus aurait dit « si un homme ne peut subvenir a ses besoins par son travail ou par sa famille,il n’a rien a faire sur cette terre,et surtout qu’il ne fasse pas d’enfant » D’ou les vagissements de PJP.

                  Simple routier noctambule je ne connais que trois cas d’individu plathelminthe,ce ver intestinal parasite meurt quand l’organisme hôte meurt. J’ose espérer que vous,vous,et vous n’en connaissiez aucun,et que moi,je me trompe.

                  « Conserver ce qui vaut,corriger ce qu’il faut » : trouvé sur agoravox,je m’excuse auprès de l’auteur de la feuille qui citait un libéral époque XVIII siècle,je me souviens plus de leurs noms.

                  Le plathelminthe,le routier,le Pdg,sont amené,a ajuster,réajuster,leurs modes de vies. Ainsi vont les vies.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Karugido

Karugido
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès