• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Covid-19 et Covirhume : la virologie explique une fin prochaine de (...)
#95 des Tendances

Covid-19 et Covirhume : la virologie explique une fin prochaine de l’épidémie

 Les observations épidémiologiques montrent une atténuation remarquable de la virulence du SARS-CoV-2 en France et dans d’autres pays européens (le cas de l’Espagne est à part). Je vous propose une étude de virologie transversale pour expliquer comment ce phénomène trouve une explication avec les connaissances scientifiques disponibles. L'hypothèse "Un virus, deux épidémies" trouve alors des fondements scientifiques. Je propose de désigner comme Covirhume l'épidémie de type B, bénin. 

 Lien vers l'article "un virus deux épidémies"

https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/un-virus-sars-cov-2-et-deux-226793

 

Sapere aude (Kant) Aie l’audace de savoir !

 

 

Covid-19 et Covirhume : la virologie explique la fin de l’épidémie

 

 0) Dans une précédente étude, j’ai émis l’hypothèse de deux épidémies A et B causées par le coronavirus, en supposant deux types de contagion pouvant être distingués. L’une produirait les symptômes avancés ou grave du Covid-19 et l’autre une immunisation, sans symptômes ou avec les signes d’un rhume ordinaire. L’explication est quantitative, autrement dit le nombre de virions reçus, ou alors qualitative, concernant les propriétés du virus et l’interaction avec les hôtes. Le lien entre dose contagieuse et gravité de la maladie connu depuis assez longtemps par les épidémiologistes. Nombre d’études réalisées chez l’homme ou l’animal le confirment (pour une revue, Rouse, 2010). Le suivi de l’épidémie en juillet et août est consistant avec cette hypothèse d’un lien probable entre dose infectieuse et maladie mais cette hypothèse quantitative n’exclut pas une recherche plus poussée sur la « mécanique des virus ». C’est ce que je me propose d’effectuer dans cette étude n’hésitant pas à entrer dans des spéculations théoriques nouvelles.

 

 1) Question de tropisme viral

 Lorsqu’ils arrivent dans les organismes pluricellulaires composés de tissus et d’organes, les virions n’infectent pas toutes les cellules mais uniquement quelques types. Ce phénomène est appelé tropisme. Il est étudié de près d’autant plus qu’il participe à l’évolution des virus et à la transmission d’une espèce à une autre : « Le tropisme d’un virus se définit comme l’ensemble des cellules cibles et permissives à ce virus. Le connaître permet de déterminer le ou les organes cibles, ainsi que la ou les espèces animales pouvant être infectées. Le changement de tropisme permet aux virus d’évoluer, notamment en leur permettant de franchir la barrière d’espèce et de s’installer chez un nouvel hôte. Les coronavirus représentent un très large groupe de virus infectant de nombreuses espèces animales. Ces virus à ARN sont dotés d’un potentiel évolutif important, et leur histoire comporte plusieurs exemples de changement de tropisme ayant pour conséquence soit l’émergence d’une nouvelle maladie (coronavirus associé au SRAS, coronavirus respiratoire du porc), soit une nouvelle expression de l’infection (péritonite infectieuse fatale du chat et du furet) » (Vabret, 2010)

 « La très grande taille du génome permet l’émergence de variants présentant de larges délétions, et permet l’utilisation de ces virus comme vecteurs viraux. L’exemple le plus connu est l’émergence du coronavirus porcin respiratoire ou PRCV, dans les années 1980. Le PRCV est un variant spontané du coronavirus porcin entérique ou TGEV. Il présente une délétion en phase de 672 nucléotides (224 acides aminés) dans le gène codant la protéine S1. Une des conséquences biologiques de cette grande délétion est le changement de tropisme du virus qui, d’entérique pour le TGEV, est devenu respiratoire pour le PRCV. Soulignons que, dans ce cas, l’émergence d’un variant a été bénéfique pour l’hôte. L’infection respiratoire à PRCV est peu symptomatique et bénigne, sa transmission respiratoire est facile et efficace, et elle permet l’acquisition d’une immunité croisée avec le TGEV, maladie entérique d’évolution grave chez les porcelets. » (Vabret, 2009)

 Le tropisme viral se définit comme l’ensemble des tissus et organes dont les cellules sont infectées par le virus qui alors les détruit s’il est cytopathique ou plus souvent s’y multiplie. Les picornavirus et les adénovirus sont cytopathiques, comme du reste le VIH qui altère les CD4+. Les coronavirus sont aussi connus pour être cytopathiques. C’est le cas pour le HCoV-229 E. Cet effet a aussi été observé pour le SARS-CoV-2. Ce sont surtout les capacités de réplication qui déterminent le déroulement de l’infection par la plupart des virus, qu’ils soient respiratoires ou pas. Le SARS-CoV-2 possède un triple tropisme. Un tropisme mineur entérique et deux tropismes respiratoires car il infecte les voies supérieures, et les voies inférieures. Un tropisme uniquement nasal produit un banal rhume, un tropisme des voies inférieures produit une pneumonie, observée dans les cas de Covid-19 avancé. Le tropisme entérique du SARS-CoV-2 n’est pas considéré comme déterminant dans la genèse de la maladie. Il est néanmoins utile d’un point de vue clinique pour confirmer le diagnostic. Enfin, remarquons que la question du tropisme est déterminante pour comprendre comment l’émergence des épidémies nouvelle, que ce soit chez les animaux, oiseaux, porcs, chiens, ou chez l’homme. Nombre d’épidémies ont émergé lors du transfert d’un virus infectieux depuis une espèce vers une autre espèce. Parfois, des élevages entiers sont décimés. Et pour l’homme, les épidémies nouvelles sont arrivées avec un virus émergent. Plus précisément, un virus qui a fini par se transmettre d’un individu à un autre, contrairement à des transmissions uniquement zoonotiques qu’il est facile de maîtriser en mettant une barrière entre l’animal et l’homme. Au tout début, les épidémiologistes chinois ont cru que la pneumonie de Wuhan était une zoonose. Elle est devenue une épidémie lorsque la transmission interhumaine fut confirmée. Nouveaux virus, nouvelle épidémie et « nouveau » tropisme.

 

 2) Tropisme et SARS-CoV-2

 Si le virus SARS-CoV-2 possède un double tropisme respiratoire, en revanche, le SARS-1 et le MERS n’infectent que les voies inférieures, ce qui a permis de contenir ces épidémies en isolant les malades devenus contagieux au moment des symptômes. Alors que les patients infectés par le nouveau coronavirus de 2019 sont contagieux en étant asymptomatiques ou faiblement affectés, quelques jours avant que les symptômes avancés n’apparaissent (Petersen, 2020). Pour expliquer le lien entre le SARS-CoV-2 et le Covid-19, il faut étudier le tropisme viral. Le nouveau coronavirus semble jouer un double jeu, dans les voies supérieures et les voies inférieures. Un tropisme aux conséquences bégnines dans les voies nasales et un second tropisme aux conséquences sévères dans les voies pulmonaires. Comme s’il y avait deux pathologies, un rhume ordinaire et un Covid-19 produisant des formes avancées et d’autres aggravées. La seconde phase de la pandémie montre un changement de physionomie clinique et épidémiologique. Si ce n’est pas l’effet de la dose contagieuse qui l’explique, alors il faut supposer l’existence d’un virus dédoublé en une forme adaptée au tropisme nasal et une autre forme adaptée au tropisme pulmonaire. Cette adaptation impose d’examiner quelle est la porte d’entrée du virus. Les deux SARS-CoV de 2003 et de 2019 ont comme point commun d’utiliser le récepteur ACE2, mais pas le MERS. Le tropisme des deux SARS-CoV diverge comme on le sait. Il existe un autre coronavirus assez proche bien qu’il ne cause pas de pandémie. C’est le H-CoV-NL-63, causant à la fois des rhumes et des bronchiolites, plus rarement pneumonies, tout en ayant un tropisme entérique. Depuis la pandémie de 2020, ce virus est bien plus surveillé et l’on comprend pourquoi. Bien qu’étant classé parmi les alphacoronavirus, le NL-63 utilise lui aussi le récepteur ACE2 pour entrer dans les cellules hôtes, alors que deux autres bêtacoronavirus utilisent comme porte d’entrée le « 9-O-acetylated sialic acid », comme du reste le virus C grippal. Ces deux virus, HCoV-OC43 et HCoV-HKU1, sont à l’origine des rhumes saisonniers.

 Prendre le virus sous l’angle du tropisme, c’est considérer l’hôte comme acteur principal dans la genèse de l’infection virale, tout autant que dans la réponse immunitaire dont les effets symptomatiques sont décalée de un à quelques jours. Une étude a montré que le SARS-CoV-2 se développe plus vite dans les voies nasales que dans les voies pulmonaires. Une explication moléculaire a été formulée. Le gène du récepteur ACE2 s’exprime de manière différentielle. Son expression est plus élevée dans les tissus nasaux que dans les tissus pulmonaires (Hou, 2020). Ce qui explique que charge virale est beaucoup plus élevée dans les voies nasales que les tissus pulmonaires. En revanche, l’infection pulmonaire est de beaucoup plus grave que l’infection du nasopharynx, parfois accompagnée d’anosmie et d’agueusie. Des études préliminaires ont par ailleurs noté une corrélation entre l’anosmie et la probabilité de développer une forme grave de Covid. La perte de l’odorat semble améliorer le pronostic. Il faut rester prudent mais ce résultat penche en faveur de deux types de pathologies induites par le coronavirus, le Covid-19 et une forme plus anodine que je désigne comme Covirhume.

 

 3) Virus, GOF, variations fonctionnelles

 Le tropisme viral indique comment un virus s’est adapté à un ou plusieurs tissus de l’organisme hôte. Lorsque ce tissu est une voie respiratoire, la contagion devient possible et le virus se transmet au sein des membres d’une même espèce. Lorsqu’un virus passe d’une espèce animale à l’homme, la transmission est zoonotique. Il arrive alors que ce virus puisse muter par recombinaison de gènes ou tout simplement quelques mutations ponctuelles conduisant à des substitutions d’acides aminés. Ces mutations peuvent alors produire une souche pouvant être transmise d’homme à homme. C’est ce qui s’est passé avec la grippe espagnole, puis quelques autres pandémies sans oublier la grippe H1N1 de 2009. Un virus recombiné est apparu mais il ne produisait pas la pandémie dévastatrice annoncée. Les virologues surveillent de près les mutations et notamment celles des virus grippaux. Pendant les années 2000, le virus H5N1 de la grippe aviaire fut étudié en utilisant des modèles animaux, seul moyen d’obtenir des informations sur les modifications de tropisme et de contagion. Ces expériences ont été désignées comme « gain of function experiments » (acronyme, GOF). Elles ont montré que H5N1 aviaire pouvait devenir transmissible pour l’espèce des furets, avec seulement quelques substitutions d’acide aminés (Casadevall, 2015). Une autre étude a montré que le dangereux virus aviaire H7N1 était capable de se transmettre entre mammifères avec des mutations n’altérant pas le récepteur d’entrée du virus.

 L’expérience GOF laisse entendre qu’un virus puisse étendre le milieu qu’il parasite en infectant et en contaminant une espèce nouvelle après un saut mutationnel. Cela signifie un accroissement fonctionnel. Autrement dit, une augmentation de puissance virale. Cette possibilité n’est pas exclusive du phénomène inverse de diminution de puissance, autrement dit, une altération du virus produisant une réplication réduite, voire une modification de tropisme. Un virus altéré pourrait alors ne plus infecter une espèce et ne plus être endémique, ou alors modifier son tropisme en devenant moins létal, par exemple en passant d’un tropisme respiratoire à un tropisme entérique, ou alors en perdant progressivement un tropisme pulmonaire pour devenir un banal virus se répliquant dans le nasopharynx. L’expérience GOF porte mal son nom car elle permet aussi de tracer une diminution fonctionnelle, une perte de puissance, autrement dit, LOS (loss of function). Plus précisément, deux fonctionnalités virales sont concernées, la contagiosité liée à la réplication accélérée dans l’hôte et au tropisme, la dangerosité liée à l’invasion virale assortie d’un défaut, voire emballement du système de défense immunitaire.

 

 4) Que devient le SARS-CoV-2 ? Une synthèse transversale

 Les observations cliniques, épidémiologiques, combinée à une investigation virologique, constituent un faisceau de preuve convergeant vers l’hypothèse « un virus deux épidémies ». La démonstration repose sur trois étapes. Premièrement, supposer (a) une modification progressive de fonctionnalité causée par la « vie » du virus, ses mutations, ses altérations. Puis (b) envisager que cette altération entre dans le paradigme élargi de la déperdition génétique des virus (Claverie, 2020). Et conclure à (c) une atténuation du SARS-CoV-2 liée à une altération de la balance entre tropisme nasal et tropisme pulmonaire.

 (a) Les résultats des séquençages indiquent que le SARS-CoV-2 mute rapidement à une vitesse comparable à celle des autres coronavirus. Depuis le début de la pandémie, des mutations ont été repérée. La L84S qui fut à l’origine d’une controverse sur l’existence ou non de deux souches, puis la D614G largement commentée dans les médias à partir de juin, alors qu’elle remonte au mois de janvier et que de surcroît, elle est associée à la substitution P313L (parfois désignée P323L). La D614G porte sur la protéine Spike et la P313L sur la nsp12, impliquée dans la polymérase virale. Ces deux mutations sont présentes dans la majorité des virus circulant depuis l’été. Une autre a été identifiée depuis avril en Australie, la S477N, elle aussi affectant la protéine Spike. Les données génétiques indiquent tous les SARS-CoV-2 circulant ont subi plusieurs mutations. Parler de clades ou de souches viraux n’a pas de sens. Les virus ne sont pas des systèmes vivants conventionnels ; contrairement aux cellules vivantes, ils ne peuvent pas être définis comme objets dont on établit le concept (Claverie, 2020). Les mutations issues de la souche initiale du SARS-CoV-2 n’ont pas produit de nouvelles souches mais des dizaines (voire centaines) de milliers de formes virales possédant un génome générant entre 5 et 15 substitutions d’acides aminés.

 (b) Ce qui est largement suffisant pour produire une LOF, une atténuation et une altération dans le tropisme comme l’ont montré les expériences de GOF. Je n’ai fait que transposer le tropisme interespèces en tropisme intertissulaire. Le coronavirus atténué infecte plus les voies nasales et moins les tissus pulmonaires. Comme l’a explicité JM Claverie, le déficit génétique accompagne l’évolution des parasites, qu’ils soient pluricellulaires, bactériens ou viraux. Un virus s’atténue par des processus qui pour l’instant échappent à la science en attente d’un nouveau paradigme (Dugué, 2017). Les cellules hôtes y sont sans doute pour quelque chose. Le principe du Kosmos finit par l’emporter sur le Kronos et le Kaos (Dugué, 2018). Le virus n’est pas maître du jeu, il n’est qu’un élément du Kaos et il finit par se plier aux règles du darwinisme sémantique (Dugué, 2018) et s’adapter aux règles du champ de communication. Plus précisément, l’évolution des virus obéit au scénario de la réduction génomique, autrement, les virus seraient issus de systèmes vivants ancestraux ayant progressivement perdu des éléments génomiques codant pour des protéines essentielles et auraient fini par devenir les parasites des hôtes, n’ayant que cette possibilité pour se perpétuer (Claverie, 2020). Ce scénario est aussi valable pour une souche virale qui lorsqu’elle émerge, possède une capacité de parasitage élevée ; puis, mutations après mutations, cette souche perd sa capacité à parasiter les organismes, modifiant son tropisme et c’est ce qui est observé pour le coronavirus de 2020. Ce scénario pourrait aussi inclure la glycosylation de la protéine S sans laquelle elle ne peut pas entrer dans les cellules. La virologie ne connaît pas bien ce processus, assez difficile à observer, contrairement aux mutations devenues une banalité routinière avec les séquenceurs de génome. Pas plus qu’elle ne connaît les effets de la transcription imbriquée utilisée par les coronavirus. La science a beaucoup à apprendre en virologie.

 (c) Au final, le virus SARS-CoV-2 désigne à l’échelle pandémique une collection de « formes virales » en nombre considérable ; certaines de ces formes dites A (avancées) sont adaptées au tropisme pulmonaire et génèrent le Covid-19 avec une gravité dépendant des facteurs de comorbidité ou des déficiences immunologiques ; la plupart des formes sont de type B (bégnine), elles produisent des rhumes, autrement dit le Covirhume, ou alors des infections asymptomatiques. Le coronavirus s’adaptera progressivement sous l'effet de l'interaction avec les hôtes. Il développera un tropisme nasal dominant tout en conservant un tropisme pulmonaire devenant sans doute récessif. Le SARS-CoV-2 pourrait devenir endémique et ressembler au NL-63 en perdant peu à peu de son intensité. Ce scénario est plausible mais pas certain. La virologie est faite de surprises

 

 

Notes pour revoir la stratégie sanitaire

 

 0) Il faudra attendre la confirmation que la circulation virale produit pour l’essentiel un rhume et que les formes avancées sont maîtrisées. Les chiffres du 15 octobre seront décisifs, ce qui n’empêche pas de préparer les premières décisions sur la levée des contraintes sanitaires.

 

 1) Les tests généralisés sont inutiles, ils détectent essentiellement des formes virales occasionnant un rhume, le Covirhume

 2) Le suivi de l’épidémie doit être assuré par la médecine de ville. Seuls les patients symptomatiques doivent être testés, ce qui libère les laboratoires

 3) La température est ce qu’il est utile de surveiller, et c’est ce qui s’est fait en Italie et explique peut-être pourquoi ce pays a de meilleurs résultats. Les malades atteints par le Covid-19 doivent limiter au maximum les contacts et rester chez eux ou être pris en charge par l’hôpital. La stratégie employée pour le SRAS de 2003 vaut pour le Coivid-19.

 4) La recherche de traitements pour les formes graves de Covid-19 est utile, en revanche, un rhume n’a pas besoin de traitement spécial.

 5) Le vaccin sera inutile, les populations vont atteindre l’immunité collective d’ici six mois à un an. Le Covid-19 fera place au Covirhume plus rapidement que ne le pensent les infectiologues. On n’a jamais vacciné pour un rhume.

6) Toutes les mesures sociales doivent être levées. Seul le port du masque dans les transports peut être maintenu provisoirement.

 

Références

 

 Casadevall, A., Imperiale, M.J. ; Risks and Benefits of Gain-of-Function Experiments with Pathogens of Pandemic Potential, Such as Influenza Virus : a Call for a Science-Based Discussion, mBio, vol 5 issue 4 (2014) DOI : 10.1128/mBio.01730-14

https://mbio.asm.org/content/mbio/5/4/e01730-14.full.pdf

 

 Claverie, J.-M. ; All Viruses are Unconventional (2020)

https://www.preprints.org/manuscript/202009.0445/v1

 

 Dugué, B. ; Information and the world stage, Wiley, 2017.

http://www.iste.co.uk/book.php?id=1199

 

 Dugué, B. ; Time, emergences and communications, Wiley, 2018.

http://www.iste.co.uk/book.php?id=1332

 

 Hayward, A.C. ; Comparative community burden and severity of seasonal and pandemic influenza : results of the Flu Watch cohort study ; The Lancet, Respiratory Diseases, 2, 445-454 (2014) https://doi.org/10.1016/S2213-2600(14)70034-7

 

 Hou, Y.J et al. ; SARS-CoV-2 Reverse Genetics Reveals a Variable Infection Gradient in the Respiratory Tract ; Cell, 182 (2), 429-446 (2020)

https://doi.org/10.1016/j.cell.2020.05.042

 

 Petersen, E et al. Comparing SARS-CoV-2 with SARS-CoV and influenza pandemics ; The Lancet Infectious Diseases, 20 (9), 238-245 (2020).

https://doi.org/10.1016/S1473-3099(20)30484-9

 

 Rouse B.T. and Sehrawat S. Immunity and immunopathology to viruses : what decides the outcome ? ; Nat Rev Immunol. ; 10(7) : 514–526 (2010)

https://dx.doi.org/10.1038%2Fnri2802

 

 A.Vabret, J. Dina, E. Brison, J. Brouard, F. Freymuth ; Coronavirus humains(HCoV), Pathologie Biologie, Volume 57, Issue 2, 2009, 149-160, https://doi.org/10.1016/j.patbio.2008.02.018

 

 Vabret, A. and Miszczak, B. ; Changement de tropisme des coronavirus ; Rev Francoph Lab. (423) : 63–68, (2010) https://dx.doi.org/10.1016%2FS1773-035X(10)70561-X

 

 Potential Risks and Benefits of Gain-of-Function Research : Summary of a Workshop. Washington (DC) : National Academies Press (US) ; 2015 Apr 13. 3, Gain-of-Function Research : Background and Alternatives. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK285579/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Francis Francis 30 septembre 09:19

    Article très technique. trop pour moi. Cependant, de ce que j’en ai compris je n’ai rien à redire.

     

    J’aurais une question au sujet des tests ?

     ’’Une étude a montré que le SARS-CoV-2 se développe plus vite dans les voies nasales que dans les voies pulmonaires.’’

     

    Pourquoi les écouvillons des tests PCR sont-ils si longs ?

    S’il est vrai que le masque est utile (dans les transports dites vous), alors on devrait se contenter de prélèvements superficiels pour les tests, non ?

    Et s’il faut aller chercher les virus au fin fond des sinus, à quoi peut bien servir un masque ?


    • Fergus Fergus 30 septembre 13:23

      Bonjour, Francis

      Au risque de faire dans les généralités :

      Il semble que la longueur de l’écouvillon soit liée au fait que le virus s’accumule plus dans la zone naso pharyngée que dans le nez qui n’est qu’un conduit des flux.

      Le masque  dont je persiste à dénoncer l’usage dans les lieux extérieurs où son port est inutile  a pour objectif de limiter le nombre des agents viraux. Son port n’est pas absurde dans les lieux clos et les espaces extérieurs à forte densité de population où gouttelettes et aérosols potentiellement infectés sont présents en grand nombre.




    • Fergus Fergus 30 septembre 13:42

      @ Francis

      Je n’ai pas réponse à tout, je participe au débat sans afficher de certitudes.
      La preuve en est que j’ai écrit « Il semble », et cela au contraire de vos propres commentaires, autrement plus péremptoires  !!!


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 13:53

      @Fergus

      S’il s’agit d’une femme on dit mèremptoire .


    • simir simir 30 septembre 15:54

      @Fergus
      Bonjour Fergus,
      Les gouttelettes proviennent de la bouche pas du nez.
      Donc si pas de prélèvement salivaire cela veut dire que les postillons ne portent pas le virus.
      Ce serait tellement plus simple et moins douloureux un prélèvement de salive.


    • Clocel Clocel 30 septembre 09:48

      Z’avez oublié de mettre des beaux graphiques !

      J’adore voir mes contemporains se secouer la nouille sur des courbes ! smiley

      Déçu, je suis...


      • leypanou 30 septembre 10:21

        Toutes les mesures sociales doivent être levées. Seul le port du masque dans les transports peut être maintenu provisoirement  : le gouverneur de l’état de Floride aux États-Unis, réputé pour avoir de mauvaises statistiques concernant le covid, vient de lever toutes les restrictions dans l’état.

        Les restaurants, les petites boutiques ré-ouverts, plus d’amendes pour ne pas porter de masque, alors que le nombre de « cas » continue d’« augmenter ». La minorité démocrate hurle au scandale (détails ici).

        Pire, il est possible qu’ils ont trouvé un traitement efficace à presque 100%.

        Comparer par rapport à nous : RN, LFI, main dans la main avec la majorité.

        Pour le point 5 dont parle l’auteur, le milliardaire Elon Musk avait dit que ni lui ni sa famille ne se feraient vacciner et B Gates est un « knucklehead ».

        En France, à ma connaissance, seule la sénatrice PS Samia Gahli des Bouches-du-Rhône a osé tenir des propos analogues.

        Rien à dire sur l’article : je suis à 100% ok sur les conclusions.


        • Francis Francis 30 septembre 10:54

          @leypanou
           traduction automatique :

          • Des chercheurs de Floride pensent avoir trouvé un remède contre le coronavirus, affirmant que leurs protocoles de traitement avaient un taux de réussite de près de 100%.
          • Les médecins d’AdventHealth Ocala ont traité leurs patients avec une combinaison de quatre types de médicaments sous l’acronyme ICAM.
          • L’ICAM est une thérapie COVID-19 conçue pour stimuler le système immunitaire tout en prévenant l’inflammation des poumons.
          • Un essai clinique est en cours pour prouver les résultats. Si elle est jugée sûre et efficace, la thérapie ICAM peut être utilisée sur les patients COVID-19 sans qu’il soit nécessaire de les hospitaliser.

           

          Ce qui rend le nouveau coronavirus si effrayant n’est pas nécessairement l’incroyable infectiosité de l’agent pathogène, même si cela fait certainement partie de la raison pour laquelle les gens ont si peur du COVID-19. Le vrai problème est qu’il n’existe actuellement aucun médicament disponible pour prévenir les cas graves et les complications potentiellement mortelles. La nouvelle maladie a souvent été comparée à la grippe, mais les derniers mois nous ont montré que la comparaison est carrément erronée. Les nombreux virus qui causent la grippe sont également dangereux pour les humains sans soins appropriés, mais nous avons tendance à ne pas paniquer à propos d’un cas de grippe car nous savons comment le traiter à la maison bien avant de devoir faire appel à la cavalerie.

           

          Il faudra peut-être un certain temps avant que nous puissions traiter le COVID-19 à la maison, car les scientifiques doivent encore déterminer les protocoles de traitement qui peuvent être appliqués en dehors des hôpitaux. Après tout,les vaccins à eux seuls ne mettront pas fin à la pandémie car le virus continuera de se propager.

           

          Les médecins du monde entier ont étudié toutes sortes de thérapies pour gérer le COVID-19 et réduire les complications. Maintenant, une équipe de scientifiques de Floride pense avoir trouvé un protocole optimal et ils disent que leur traitement COVID-19 a un taux de réussite presque parfait.

           
          « Le protocole ICAM a le potentiel de déclencher la réouverture du pays », a déclaré à Fox 35 la directrice de la pharmacie d’AdventHealth Ocala, le Dr Carlette Norwood-Williams. « Nous connaîtrons la prochaine étape après notre étude ambulatoire.
           

          Les scientifiques n’ont pas encore testé leur combinaison de médicaments dans un essai clinique pour prouver hors de tout doute que le traitement est sûr et efficace. Mais selon les chercheurs, la thérapie ICAM a donné un taux de survie de 96,4% depuis avril. On ne sait pas combien de patients ont reçu ICAM, mais la Floride a été l’un des États les plus durement touchés aux États-Unis au cours de l’été.

           

          ICAM n’est pas un nouveau médicament, c’est un acronyme pour une combinaison de médicaments existants utilisés simultanément sur les patients. Il utilise I mmunosupport médicaments (vitamine C et le zinc), C orticosteroids contre l’ inflammation, A nticoagulants contre les caillots sanguins , et M acrolides à l’ infection aide de combat.

           

          La vitamine C est largement utilisée pour renforcer le système immunitaire contre les infections et pourrait aider à renforcer le système immunitaire dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Le zinc a également un rôle dans l’immunité, et le minéral a pris de l’importance au plus fort de la controverse sur l’hydroxychloroquine. Le zinc était souvent associé au médicament antipaludique et à l’azithromycine dans les thérapies COVID-19. Des études ont depuis montré que l’hydroxychloroquine et l’azithromycine ne peuvent pas prévenir les complications ou les infections du COVID-19.

           

          La recherche a également montré que les corticostéroïdes comme la dexaméthasone peuvent réduire les décès, donc la science a déjà prouvé que ce composant ICAM est efficace contre le nouveau virus.

           


        • Francis Francis 30 septembre 10:55

          @Francis
          suite :
           
           

          Quant aux anticoagulants, ou anticoagulants, les médecins savent depuis des mois qu’ils peuvent aider à réduire les complications. Le COVID-19 a un impact sur les vaisseaux sanguins et peut entraîner la formation de micro-caillots qui peuvent bloquer la circulation sanguine vers des organes clés, notamment les poumons, le cerveau et le cœur. C’est pourquoi le COVID-19 peut altérer la fonctionnalité des poumons et entraîner des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques .

           

          Les macrolides sont une classe d’antibiotiques et l’azithromycine est un membre de la famille , également connu pour son association avec l’hydroxychloroquine.

          « Nous n’avions pas besoin de ventilation mécanique, et les patients ont tous
          survécu à la décharge quel que soit leur âge et quels que soient leurs antécédents médicaux », a déclaré Norwood-Williams à propos du protocole ICAM. Elle a expliqué que la combinaison de médicaments « fonctionne pour défendre
          le corps contre les cas les plus graves de coronavirus ».

           

          Norwood-Williams a poursuivi : « Ce que nous avons découvert, c’est que l’ICAM fonctionne comme une stratégie de super défense pour le corps. Cela ne tue pas le coronavirus, mais ce n’est pas nécessaire. Les virus sont de toute façon autolimitants. Ils ont un cycle de vie très court . Ce qui tue les gens, ce sont les conséquences du coronavirus de plusieurs manières. »

           

          La principale limite de ce rapport est qu’il ne précise pas le nombre de
          personnes ayant reçu une ICAM dans les hôpitaux et les différentes
          étapes de leur maladie. La société a confirmé qu’un essai clinique est prévu et qu’elle s’est associée au département de la santé du comté de Marion et aux centres de santé du cœur de la Floride pour fournir une ICAM en tant que traitement ambulatoire à 100 adultes testés positifs pour le nouveau coronavirus consentent au traitement.


        • Legestr glaz Legestr glaz 30 septembre 12:52

          @Francis

          Tout ceci est très juste Francis. Pourtant la manière de combattre le coronavirus covid19 était connue depuis longtemps grâce aux travaux réalisés sur le SARS-COV1. 
          En effet, le monde scientifique « savait » que le SARS-COV1 endommageait l’endothélium. Cela aurait quand même dû mettre la réfexion en alerte concernant le SARS-COV2.
          Dès le début de l’épidémie des chercheurs suisses ont établi « comment » l’endothélium était touché par le virus. Ceci expliquait « pourquoi » les personnes les plus sensibles au covid19 était les personnes à l’endothélium fragilisé (les fameuses « comorbidités »).

          On savait, par ailleurs, que le zinc était un puissant antiviral susceptible de nuire à la reproduction des virus respiratoires aérosols, comme le covid19. On savait également que la chloroquine était un ionophore du zinc et « augmentait » considérablement l’effet antiviral du zinc dans les cellules humaines.

          Qu’a fait le « monde scientifique » de ces données ? Certains pays ont utilisé le zinc et la chloroquine quand d’autres ont « interdit » ce traitement. Par ailleurs, connaissant l’action du virus sur l’endothélium, les soignants se sont mis en ordre de bataille pour rétablir, au mieux, les fonctions de celui ci, à l’aide de la médication appropriée. 

          Finalement, dès le début de l’épidémie, la science avait déjà déterminé quels étaient les meilleurs moyens d’action pour sauver un maximum de malades. Mais la question n’était absolument pas là. Il fallait « créer un climat anxiogène », il fallait faire croire à une pandémie dévastatrice. Il fallait donc « masquer » les possibilités de soins envers les malades. Le « projet covid19 » consistait à créer un climat de terreur et de sidération à des fins politiques. 

          J’ai écrit 2 articles sur le sujet dans lesquels on retrouve le travail des chercheurs suisse sur « l’endothélium » et sur l’efficacité du zinc en qualité d’antiviral et le caractère ionophore du zinc. 

          Mais, lorsque l’idéologie et le « projet » sont plus importants que le soin aux malades, on en arrive à la situation actuelle. Nous sommes en pleine manipulation cynique.

          Et oui, les attaques du coronavirus covid19 pouvaient être soignées facilement, en intervenant dès les premiers symptômes même chez les personnes présentant des comorbidités. Encore eut-il fallu de le vouloir ! 

          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coronavirus-covid19-des-morts-223743

          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/covid-19-pourquoi-la-chloroquine-226818


        • bebert bebert 30 septembre 14:47

          @Legestr glaz
          Mais la question n’était absolument pas là. Il fallait « créer un climat anxiogène », il fallait faire croire à une pandémie dévastatrice. Il fallait donc « masquer » les possibilités de soins envers les malades. Le « projet covid19 » consistait à créer un climat de terreur et de sidération à des fins politiques. 

          Tout a fait d’accord avec votre analyse d’ailleurs pourquoi les meRdia ne publient que les décès dû au Covid et jamais le nombre de personnes guéries ??


        • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 30 septembre 18:00

          @bebert

          Si si, on en parle des guéris ! Sur Paris Match : Benalla qui avait été hospitalisé en réanimation il y a huit jours vient d’en sortir guéri,


        • Hannibal42 1er octobre 00:17

          @leypanou

          Et pourtant ça ne l’a pas empêché (Musk) de participer au développement (même minime en fournissant du matériel) d’un vaccin (CureVac). Un peu dichotomique comme discours/attitude…


        • leypanou 1er octobre 07:55

          @Hannibal42
          les gens de la Silicon Valley développent/vendent bien des tablettes/autres logiciels du monde moderne, leurs enfants n’y ont pas droit : la modernité c’est pour les c.uillons.
          Richard Stallman, promoteur du logiciel libre ou autre Free Software Foundation, n’a même pas de portable.


        • I.A. 1er octobre 11:25

          @Francis

          Tout ça est très intéressant, en particuliet le fameux protocole ICAM.

          N’oubliez pas cependant qu’il s’agit à chaque fois de prévenir (pour les personnes âgées ou porteuses de comorbidités), ou de traiter, les COMPLICATIONS de la Covid : sur des sujets sains, ce virus est peu pathogène, et le taux réel de létalité le prouve.

          Traiter, ou prévenir, les COMPLICATIONS d’autres pneumopathies avec ce même protocole ICAM fonctionnerait très certainement aussi...


        • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 10:31

           Les observations épidémiologiques montrent une atténuation remarquable de la virulence du SARS-CoV-2 en France et dans d’autres pays européens (le cas de l’Espagne est à part)

          ouais ... à part l’Espagne ... bientôt peut être la France ... « wait and see » me disait quelqu’un récemment ...


          • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 10:39

            @nono le simplet
            au passage, dans sa dernière interview, Raoul semble dire qu’il n’y pas de différence de virulence avec le pic de mars-avril ...
            par contre l’IHU a l’air « désœuvré » malgré les 8445 nouveaux cas dans le « 13 » depuis 10 jours ... ils ne traitent plus les Cov-2 ?


          • Bendidon Bendidon 30 septembre 10:43

            @nono le simplet
            Ah chat OUI mon nono, l’espagne va connaitre une crise économique majeure comme elle n’en a jamais connu de son histoire
            Toute l’économie du pays s’effondre (surtout le tourisme base du pays)
            Et tout chat à cause de connos terrorisés par le trouillonovirus
            Confinement imbécile + mascarade = FAILLITE
            Il est content le nono smiley


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 10:49

            @nono le simplet
            Les nouveaux cas ne sont pas une donnée scientifique, cela fait des semaine que les épidémiologistes honnêtes le disent et moi avec
            Raoult semble dire qu’il aurait plusieurs souches moins agressives. Mon hypothèse va plus loin que Raoult qui faut-il le rappeler, n’est pas un virologue. Moi non plus et c’est un avantage qui me permet de faire de la virologie transversale
            Marseille et d’autres villes devraient atteindre un plateau d’ici quinze jours, la montée des réa semble décélérer. Le point d’ici trois jours
            Il n’y a aucune inquiétude à avoir sur les chiffres. 


          • Clocel Clocel 30 septembre 10:59

            @Bendidon

            Les teutons z’et autres bataves vont pouvoir s’offrir du soleil à pas cher, la Grèce, c’est bien, mais faut diversifier les points de chute.

            Z’aimez pas l’Europe ?

            Elle permet aux gens englués dans la matière de prendre pied dans les pays de culture et d’esprit.

            Le soleil a beau leur démontrer que le climat ne leur vaut rien, ils s’obstinent, quand tu croises en Andalousie des types au teint caractéristique du homard en fin de cuisson, tu peux estampiller immédiatement le pays d’origine.


          • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 11:44

            @Bernard Dugué
            Raoult semble dire qu’il aurait plusieurs souches moins agressives

            pas dans sa dernière entrevue ... mais il change souvent d’avis ...
            sinon ... wait and see ... et s’il faut attendre 15 jours pour voir un plateau attendons 15 jours et non 3 ...
            et pour la réa avec 86 de plus en tout en deux jours

            , soit un total de 1198,

            et 302 admissions en 2 jours ... 786 S39 ... 599 S38 et 426 S37 ... la décélération « semble » plutôt négative pour le moment ...


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 12:57

            @nono le simplet L’augmentation est sensible mais pas énorme. Une légère accélération qu’on peut expliquer, comme on pourra prédire une issue prochaine. Si j’ai assez de chiffres convaincants, je sors le papier d’ici peu
            En une semaine, 276 réa en cours de plus
            Fin mars, 3500 réa en plus en une semaine !




          • Spiroulegroom 30 septembre 15:12

            @nono le simplet

            Nono toujours aussi prévisible. Sinon comment ca se passe dans ta zone pavillonnaire de français autochtones déclassés ?


          • nono le simplet nono le simplet 1er octobre 03:35

            @nono le simplet
            surprenant cette volonté de vouloir minimiser qu’ont de nombreuses personnes, certains allant même jusqu’à nier la réalité de l’augmentation sans nier les chiffres fournis par SPF ...
            finalement les seuls cohérents sont ceux qui nient la réalité des chiffres de SPF et déclarent que l’épidémie est finie ...


          • sergius63 30 septembre 10:46

            Comme Francis je suis bien incapable d’approuver ou de contester le fond de votre article

            Mais au vu de vue de vos conclusions ,je vous nomme ce jour ministre de la santé en remplacement du calamiteux Olivier Varan.


            • sergius63 30 septembre 11:12

              Comme le dit Bendidon 

              Confinement imbécile + mascarade = FAILLITE

              c’est malheureusement ce qui attend aussi la France , même cause même punition 


              • bebert bebert 30 septembre 14:51

                @sergius63L’année prochaine ce seront les Grecs qui viendront passer leurs vacances chez nous.


              • Plum’ 30 septembre 11:13

                Je retiens surtout cette information tout à fait nouvelle et essentielle : "La température est ce qu’il est utile de surveiller, et c’est ce qui s’est fait en Italie et explique peut-être pourquoi ce pays a de meilleurs résultats".

                Y-a-t-il consensus là-dessus ? Et si oui, pourquoi cela ne sert-il pas de base à une nouvelle politique sanitaire ?


                • Clocel Clocel 30 septembre 11:22

                  @Plum’

                  Un consensus scientifique... Soyez raisonnable.

                  Si cette « crise » a bien démontré une chose, c’est bien que La science n’existe pas, et que Les sciences sont devenues des dogmes comme les autres.

                  Pauvres de nous...


                • Laulau Laulau 30 septembre 11:30

                  La recherche de traitements pour les formes graves de Covid-19 est utile, en revanche, un rhume n’a pas besoin de traitement spécial.

                  Le problème c’est que ça commence toujours par un rhume ! Dans sa dernière vidéo Raoult dit que plusieurs études montrent que ce qui est important pour éviter la mortalité c’est la précocité du traitement.


                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 13:45

                    Les investisseurs dans le futur vaccin sur la Corona dit Covid 19.

                    LIste où le nom de Bill Gates apparait systématiquement partout.

                    Cette liste est présentée en forme de tableau. Clair et précis. Lecture facile.https://gofile.io/d/5euo9v


                    • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 14:10

                      @Nicole Cheverney
                      Le vaccin ne sert pas les intérêts financiers en premier, il sert surtout les Etats. Vous ne regardez pas au bon endroit


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 30 septembre 14:17

                      @Bernard Dugué

                      Le vaccin ne sert pas les intérêts financiers en premier, il sert surtout les Etats. Vous ne regardez pas au bon endroit.

                      Les États ? Sans blague ? La crise du covid et surtout les mesures liberticides qui ont été prises partout en Occident et plus généralement dans les pays industrialisés ont montré que les États ne sont plus que des pantins au service d’un pouvoir qui reste tapi dans l’ombre. Le pouvoir des multinationales, le pouvoir de l’argent.


                    • bebert bebert 30 septembre 14:54

                      @Nicole Cheverney

                      Il faut le censurer comme lui le fait sur les réseaux sociaux


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 18:05

                      @ Bernard Dugué,

                      Bonsoir et merci de m’avoir répondu. Mais je partage pleinement le commentaire de @ Philippe Huysmans, dessous. Les Etats sont à la botte des multinationales et le Big Pharma. Et nous en souffrons tous.


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 18:16

                      Effectivement, nous ne regardons pas au bon endroit. L’endroit exact s’appelle « ingénierie sociale », mise en place d’un plan diabolique échafaudé depuis des années, pour installer une nouvelle gouvernance mondiale. Je n’invente rien, leurs promoteurs s’en vantent publiquement, l’annoncent et ont cherché moultes moyens de la mettre en place.

                      « Une bonne petite pandémie », comme dit l’autre...Quitte à tout détruire.

                      C’est absolument... Sordide !


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 18:24

                      @bebert

                      Bonsoir,
                      Vous trouvez qu’à l’heure actuelle il n’y a pas assez de censure, de punitions de ce gouvernement, d’emprisonnement, etc. Triste époque, pour que nous aussi, sur Agoravox nous en rajoutions en censurant les internautes ? Au contraire, il serait bon de faire masse devant la petite racaille eugéniste qui est en train de nous faire crever.


                    • Adèle Coupechoux 30 septembre 21:13

                      @Nicole Cheverney
                      @philippe Huysmans

                      Idem pour moi, je partage vos commentaires ;

                      Formation continue des médecins par les laboratoires pharmaceutiques ?

                      https://www.leem.org/sites/default/files/2019-10/Leem_guide-m%C3%A9decin.pdf

                      Et si ce n’était que ça....


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 21:17

                      @Adèle Coupechoux

                      Bonsoir, merci pour le lien.


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 21:21

                      @Nicole Cheverney

                      Ce lien également qui explique la préparation du plan machiavélique.
                      https://www.youtube.com/watch?v=Iv0C9Bb069o&t=103s


                    • Captain Marlo Captain Marlo 30 septembre 21:46

                      @Nicole Cheverney
                      mise en place d’un plan diabolique échafaudé depuis des années, pour installer une nouvelle gouvernance mondiale.

                      .
                      Le blog de Liliane El-Khawam : « Une Constitution universelle pour un Etat global privatisé et financiarisé, sous les couleurs de l’Agenda 2030 »

                      "(...) Tout est acté au nom du développement durable et de ses déclinaisons. Pourtant, les contradictions abondent dans ce texte qui prône à la fois la politique ultralibérale de l’OMC et la redistribution des richesses ; le multilatéralisme et la souveraineté des Etats ; l’humanisme et le sponsoring par les firmes globales ; l’accessibilité aux contrées reculées, aux biens élémentaires, sans parler de gratuité. La toute-puissance du marché unique mondial, de ses multinationales, de la finance en grand architecte, n’y est pas remise en question....etc 

                      .
                      La seule chose qui puisse nous en protéger, c’est de retrouver la souveraineté, car l’ Union européenne défend à fond l’Agenda 2030 !


                    • Captain Marlo Captain Marlo 30 septembre 22:33

                      @Nicole Cheverney

                      Bonsoir Nicole, c’est normal qu’ils veuillent contrôler les populations, déjà en 2013, Brezinski s’inquiétait de l’éveil politique des masses ! Des millions de gens qui revendiquent des logements, des services de santé, de la nourriture, de l’électricité etc, et qui pointent du doigt les richesses accumulées par une minorité, c’est pour eux un cauchemar !
                      .
                      De plus, ils sont conscients qu’une page de l’histoire se tourne.
                      Les pays occidentaux perdent progressivement leur domination sur le monde, au profit de l’Asie et de leurs alliances avec la Russie et d’autres...
                      2014 "L’avenir visible à St Pétersbourg, par Pepe Escobar.

                      « Le modèle unipolaire de l’ordre du monde a échoué. »

                      Vladimir Poutine, St. Petersbourg, 22 mai 2014

                      .

                      "(...) À Saint-Pétersbourg, de séance en séance et en suivant le fil de certaines conversations, ce que j’ai pu voir, ce sont quelques-uns des cubes de la construction de la (des) Nouvelle(s) Route(s) de la Soie, dont le but ultime est d’unir, via les échanges commerciaux, rien de moins que la Chine, la Russie et l’Allemagne. Pour Washington, ceci est pire qu’anathème.

                      (...)

                      Il y a plus. Un jour avant la conclusion du contrat de gaz Russie_Chine, le président Xi Jinping en a appelé à rien de moins qu’une nouvelle architecture de coopération en matière de sécurité, qui concernerait, bien sûr, la Russie et l’Iran, et exclurait les Etats-Unis. [3] Se faisant en quelque sorte l’écho de Poutine, Xi a décrit l’OTAN comme une relique de la guerre froide.

                      Et, devinez qui était à Shanghai lors de l’annonce du contrat historique, en plus des « stans » d’Asie Centrale ? Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki, le président afghan Hamid Karzai et, plus décisivement encore, le président iranien Hassan Rouhani.... etc 


                    • agent ananas agent ananas 1er octobre 05:15

                      @Nicole Cheverney
                      Merci pour le lien de ce plan machiavélique ...
                      J’avais vu l’original d’Harry Vox il y a 3/4 ans et avait complètement disparu de ma mémoire ... enfoui sous une sédimentation d’autres infos diverses et variées.
                      Aujourd’hui avec le recul il reprend tout son sens...


                    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 08:12

                      @agent ananas
                      Merci pour le lien de ce plan machiavélique ...


                      Il ne faut pas s’affoler non plus, les pays occidentaux tentent le tout pour le tout, pour conserver leur domination et les profits des plus riches en passant au capitalisme Vert, mais ça reste très hypothétique ! Le vent a tourné, tous les Empires finissent par s’effondrer...
                      .
                      1/ Le Pentagone n’arrive même plus à maintenir ses armements, les complexe militaro-industriel est dans les choux. Cf un rapport officiel, dont la lecture régale les militaires russes : « Les profiteurs de guerre & la disparition du complexe militaro industriel américaine. »
                      .
                      2/ La Russie est désormais en avance de 20 ans sur les USA dans le domaine de l’armement, et pour bien moins cher ! Déjà en 2013, la Russie a obligé la Coalition à renoncer à bombarder la Syrie : « Echec et Obamat en Syrie ».

                      "(...) Les syriens sont également équipés des missiles Yakhont, également considérés comme le top de la technologie mondiale dans ce domaine, missiles hypersoniques capables d’envoyer un navire de guerre par le fond, avec une portée de 170km. Ils sont également équipés des torpilles hyper-véloces, etc. Rien dans l’armada américaine n’est prévu pour arrêter ce type de missiles.

                      Mais comme la portée de ces missiles pouvait paraître insuffisante dans le contexte, les Russes ont dépêché en Méditerranée le Mskva, un vaisseau lance-missile (surnommé « tueur de porte-avions », ce qui en dit long sur sa raison d’être), équipé de 16 tubes et de missiles anti-navires d’une portée de 700km. Ainsi, aucun navire américain ne peut s’approcher de la Syrie suffisamment pour pouvoir l’attaquer sans risquer d’être coulé en l’espace de quelques minutes.

                      Pour ces missiles hypersoniques qui croisent à plus de 4000km/h, sans parade connue, l’orgueilleuse flotte américaine sur la Méditerranée n’est qu’un tas de grosses citrouilles sur un stand de tir....etc

                      .
                      3/ Et pire, le manque d’intelligence, leur morgue et leurs attaques incessantes envers la Russie ont provoqué ce que les USA redoutaient le plus : la constitution d’Eurasia ! Cf L’Eurasie grâce aux folies impériales« .

                       »(...) Sur le chemin, Vladimirovitch s’est arrêté à Oulan Bator et en a profité pour renvoyer les petits génies de Washington à leurs chères études. En réponse aux hypothétiques et quelque peu irréelles tentatives américaines de gagner les faveurs de la Mongolie afin d’enfoncer un coin entre la Russie et la Chine, un traité d’amitié perpétuel a été signé entre l’ours et le pays de Gengis Khan.
                      Pompeo et Bolton peuvent ranger leurs affaires...




                    • Francis Francis 1er octobre 08:46

                      @Nicole Cheverney

                      et tous,
                       
                       dans ce lien (rappel) il est dit (2014) que des centaines de milliers de gens seraient contaminés avec ébola (par exemple ; il parle pour l’Amérique). « Ebola serait un des outils dans la boîte de contrôle total par la classe dirigeante, qui permettrait de créer la phase de contrôle suivante. »
                       
                      Pour ce qui concerne la « pandémie », et je suis d’accord avec Dugué et son hypothèse des deux maladies", à mon avis on amalgame numériquement dans les décomptes matraqués par les médias, le covid-19 qui fait peu de victimes mais beaucoup de dégâts avec le covirhume qui fait beaucoup de victimes mais peu de mal.
                       
                       J’en veux pour preuve les clusters si nombreux répandus de par le monde : c’est comme un incendie de forêt dont on retrouverait plusieurs sites de départ de feu.
                       
                       


                    • Francis Francis 1er octobre 09:11

                      Un peu plus loin dans cette vidéo, il est dit que le scénario prévoit une phase de confinement dans le processus de prise de contrôle total.

                       

                       On comprend maintenant mieux pourquoi c’est un cabinet américain, le cabinet de management américain Bain & Company

                      qui a été choisi pour gérer tout ça.


                    • Jean Keim Jean Keim 1er octobre 13:20

                      @Bernard Dugué

                      Chacun a son point de vue, un état obéit bien aux multinationales, d’abord par cupidité de la part des hommes qui sont à ses commandes (un état n’est qu’un concept) et ensuite, quand ils sont dans l’engrenage, par peur pour eux et leurs proches.

                      Un monde différent, mais pas nouveau, est en train de se mettre en place, il pourrait fonctionner suivant les règles de la féodalité, la Finance tout en haut, elle y est déjà installée, son levier le plus puissant est la dette ; les barons seront, sont déjà les hommes dirigeants les multinationales, vassaux obligés de la tête ; les bourgeois seront toujours des indécrotables bourgeois, pour les serfs à vous de voir, les hommes libres seront une exception...

                      La cupidité sans limite et l’ambition démesurée pourrait faire écrouler tout l’édifice, quelqu’un dans ce pandémonium voudra la première place, ça se passe toujours ainsi.


                    • michalac michalac 1er octobre 13:24

                      @Captain Marlo
                      .

                      Cf un rapport officiel, dont la lecture régale les militaires russes : « Les profiteurs de guerre & la disparition du complexe militaro industriel américaine. »


                      .
                      Et effectivement, y’a de quoi se régaler !
                      Même si l’on n’est pas un militaire russe et d’autant moins que ce n’est pas là une prédisposition à rire de la puissance militaire américaine...
                      Sauf que ce rapport très rigolo que l’on nous promet n’apparaît pas !
                      Au bout du lien, rien que l’article du Saker, certes rigolo lui aussi mais pour un public plus restreint dans lequel, très peu de militaires et encore moins des russes...
                      Première blague, le titre lui-même qui nous annonce la disparition du complexe militaro-industriel américain ! rien moins que ça !
                      On aurait aimé y croire... les américains aussi, eux qui, les premiers, auraient à se plaindre du poids du complexe militaro-industriel sur la transparence de leur démocratie...
                      En réalité, lorsqu’on quitte le Saker pour enfin s’intéresser au Rapport d’origine , comme le recommande habituellement l’UPR, on comprend qu’il ne s’agit que d’une refonte du complexe militaro-industriel américain, une refonte qui se fait au fil du temps et qui d’ailleurs, n’a jamais cessé...
                      .
                      ( Attention, ce Rapport d’origine est en Anglais, ce qui explique sans doute que l’UPR qui l’évoque ici ne l’ait pas lu.)
                      .
                      Les 730 milliards de budget militaire américain témoignent à eux seuls de l’existence, de nos jours encore, du complexe annoncé disparu...
                      730 milliards qui régalent un peu moins les militaires russes qui eux, doivent se contenter de leurs... 65 milliards !
                      .
                      Ah ! Précisons que le rapport du Saker sur le Rapport américain n’est en réalité que celui fait au travers d’une « lentille russe »... Amer donc...

                    • michalac michalac 1er octobre 13:50

                      @Captain Marlo
                      .

                      le président Xi Jinping en a appelé à rien de moins qu’une nouvelle architecture de coopération en matière de sécurité, qui concernerait, bien sûr, la Russie et l’Iran, et exclurait les Etats-Unis.

                      .
                      Une annonce qui ne manque pas d’encourager l’Europe à s’organiser plus avant militairement !
                      A quoi bon vouloir s’affranchir de la tutelle américaine sur l’OTAN si c’est pour se jeter, sitôt fait, dans les bras de la Chine !
                      A vrai dire, cette saillie de Xi Jinping ne peut aboutir qu’à renforcer l’OTAN.
                      Une réaction logique et naturelle à la tentative chinoise de mettre la main sur le reste du monde, à l’exclusion des seuls Etats-Unis...
                      Il ne s’agirait plus alors d’une nouvelle « architecture de sécurité » mais d’un nouveau « machin chinois » qui mettrait en péril la souveraineté de l’Europe et sa prospérité...
                      .

                    • michalac michalac 1er octobre 16:06

                      @Captain Marlo
                      .
                      La Russie est désormais en avance de 20 ans sur les USA dans le domaine de l’armement, et pour bien moins cher !
                      .
                      Il faut reconnaître que la Russie n’est pas avare de prototypes...
                      .
                      Le T14 Armata, 20 exemplaires, son coût a, depuis, fait reculer le ministère russe de la Défense, qui a finalement opté pour une modernisation des chars T-90A en les portant au standard T-90M Proryv-3. 
                      .
                      Le SU-57, 15 exemplaires....
                      .
                      Le missile Iskander, dont le premier tire a été effectué en 1995, un pure produit de la technologie russe des années 80....
                      .
                      Le missile S400 :  La Chine attend toujours les missiles intercepteurs en question. le Pdg du groupe russe Rostec, Serguei Chemezov, a expliqué que les 40N6 avaient tous été détruits lors de la tempête dans laquelle fut pris le navire qui les transportait.
                      .
                      Le Bulava quant à lui a vu sa production en série lancée il y a 12 ans... soit 8 ans avant la fin des phases de test...
                      .
                      Tout va mieux, en revanche, coté sous-marin depuis la mésaventure du Koursk...
                      On déplore toutefois une série de mal-chance pour le porte-avion au mazout, le Kouznetsov...


                    • michalac michalac 1er octobre 16:22

                      @Nicole Cheverney
                      .
                      Ah ! Nicole... Quel bon vent ?
                      Souhaitons à ce plan machiavélique plus de succès qu’en a connu celui du vieux baron anglais, souvenez-vous...
                      Ce bon vieux baron prévoyait alors rien moins que le transfert des forces armées britanniques au commandement de l’OTAN et le transfert du MI5 à Bruxelles.
                      Cette affaire a par la suite été vite oubliée...
                      Mais nous restons sans nouvelle de notre vieux baron...
                      On prétend qu’il aurait été transféré dans une grande maison, au beau milieu d’un grand parc en lisière de Londres, avec plein d’autres gens comme lui...


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er octobre 18:33

                      r@Francis

                      Bonsoir, je m’en tiens pour comprendre les ficelles grossières de cette épidémie, à l’éphéméride glaçant concernant la corona.
                      1/ Elle débute en Chine, on accuse le pangolin, la chauve-souris, (l’a-t-on oublié ?) C’est tellement ridicule qu’on abandonne l’accusation.
                      2/ L’épidémie se répand à Wuhan, entre temps on sait qu’il s’agit d’un virus « fabriqué » dans un laboratoire virologique, lequel ? Dans quelle partie du monde ? On ne le sait pas encore, bien que les spécialistes se doutent de l’origine.
                      3/ Entre-temps les Chinois confinent toute une ville et prennent des mesures coercitives pour enrayer l’épidémie.
                      4/ Le virus s’échappe avec les voyageurs qui voyagent, forcément, et se répand.
                      5/ En France, le ministère de la Santé, par l’entremise de Mme Buzin, aux antipodes de son devoir d’alerter du danger, nous annonce que bien au contraire, rien à craindre toutes les mesures ont été prises. Ce qui évidemment est faux, archi faux. (l’a-t-on oublié aussi ) ?
                      6/ Les foyers d’épidémie se multiplient un peu partout. Toujours pas de mesures coercitives de la part du ministère. On demande des masques, pas la peine, c’est inutile, et même ils sont interdits à la vente dans les pharmacies. La population commence à les fabriquer artisanalement de manière individuelle.
                      7/ Les hôpitaux manquant de tout, les personnes atteintes de la Corona, par manque de place dans les services de réanimation, sont « sélectionnés », en fonction de l’âge On sauve les plus jeunes , on sacrifie les vieux ! L’a-t-on oublié ?
                      8/ Le professeur Raoult, un illustre inconnu pour le citoyen lambda, mais pas pour le milieu scientifique se fait connaître avec la Chloroquine, ce qui fait couler beaucoup de bave et d’encre contre lui. 
                      9/ Interventions conjointes des medias, vantant l’arrivée prochaine d’un vaccin. Bille Gates aux commandes.
                      10/ Un arrêté scandaleux est voté pour décréter la chloroquine produit vénéneux. Arrêté signé par Salomon et Buzin.
                      11/ Dans le même temps, quelques jours après, un autre décret autorise l’usage du Rivotril. Je ne rentre pas dans les détails, car ils sont assez sordides. (Personnes âgées dans les EPHAD), etc.
                      12/ Une campagne diffamatoire est orchestrée contre Raoult par les medias et tous ceux qui ont intérêt à le faire taire et à le neutraliser.
                      13/ L’épidémie s.’étend. Les gens meurent faute de soins, et faute de moyens à l’hôpital publics. On écarte même la possibilité que les cliniques accueillent les malades, et de bénéficier de soins appropriés.
                      14/ Les foyers d’épidémie se multiplient, la courbe épidémide monte, en pic. Comme toutes les épidémies généralement.
                      15/ Comme mesure extrêmement intelligente, Oh ! combien digne d’une république bananière, on confine toute la population, (au niveau mondial) Ah ! ils sont très forts les mondialistes ! Confinés mais toujours pas de masques.
                      16/ Deux mois de confinement et l’économie s’étant en partie écroulée, on déconfine. Mais heureusement des voix maintenant s’élèvent de tous côtés, pour dénoncer ce qui n’est rien d’autre qu’un sale plan masquant en réalité toute autre chose : une pandémie au service d’une nouvelle gouvernance mondiale avec le Grand Reset.
                      Mais comme ce n’est pas suffisant, le gouvernement entêté, appelle maintenant à re-confiner. Afin que toute l’économie tombe, le pays et les gens avec. Et mettre en place leur plan... Diabolique.
                      17/ La colère s’exprime partout, de Londres, Berlin, Quebec, States, ce que les medias se garderaient bien de diffuser, des grandes manifs qui réunissent des milliers de gens.


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er octobre 18:44

                      @michalac

                      Bonsoir, je ne sais pas ce qu’est devenu ce lord anglais mais en tout cas à voir le monde à Londres pour la manifestation pour la LIberté, (des milliers de personnes), ils ne dorment pas... Eux !


                    • Bendidon Bendidon 1er octobre 18:51

                      @Nicole Cheverney
                      Pourquoi perdez vous votre temps avec ce michalac c’est un agent de désinformation de l’état profond
                      Il sévit aussi sous le pseudo de white rabbit
                       smiley


                    • Francis Francis 1er octobre 19:21

                      @Nicole Cheverney
                       
                       Bon résumé.
                       
                      Je préciserais ça : ’’Le professeur Raoult, un illustre inconnu pour le citoyen lambda, mais pas pour le milieu scientifique se fait connaître avec la Chloroquine, ce qui fait couler beaucoup de bave et d’encre contre lui.’’
                       
                      « Le professeur Raoult, bien connu par le milieu scientifique démissionne du Conseil scientifique dès sa constitution (il a compris l’arnaque), et se fait connaître du grand public avec son traitement à base d’hydroxychloroquine, ce qui fait couler beaucoup de bave contre lui et d’encre contre son protocole. Et pour cause, un vaccin ne peut pas être imposé s’il existe un traitement. »


                    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 19:55

                      @michalac
                      A quoi bon vouloir s’affranchir de la tutelle américaine sur l’OTAN si c’est pour se jeter, sitôt fait, dans les bras de la Chine !

                      L’ennui avec vous, c’est que vous êtes programmé comme les Démocrates US, qui sont des fous de guerre. Les USA sont en guerre dans tous les coins de la planète depuis 1946, pour piller les ressources et/ou pour des raisons géopolitiques.
                      .
                      Leur folie des guerres depuis 2001 a coûté aux Américains 2000 milliards de $ !  Alors que tout part en vrille dans ce pays : les services de santé, les ponts, les routes, des milliers de gens vivent dans la rue, et la drogue tue plus chaque année, que pendant toute la guerre du Vietnam etc

                      •  

                      Mais ce n’est pas le cas du reste du monde : la Chine veut faire du business avec sa route de la soie. Et la Russie ne veut envahir personne, elle dispose d’un pays à la taille d’un continent qui regorge de ressources naturelles.
                      .
                      Et ce sont justement ces richesses et sa position en Asie qui intéressent tant les USA depuis plus de 100 ans ! Lisez « Le Grand Échiquier de Brezinski » ! 

                      "(...) Mackinder au début du siècle (20e) avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang....etc
                      .

                      Ce sont les USA qui constituent un facteur de guerre contre la Russie, pas l’inverse !! Mais c’est du passé, l’OTAN n’a plus les moyens militaires de gagner dans une guerre contre la Russie. Mes condoléances.


                    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 20:05

                      @Bendidon
                      Il sévit aussi sous le pseudo de white rabbit


                      .
                      Non je ne crois pas que ce soit White Rabbit. Il y en a deux qui s’attaquent uniquement à l’ UPR, Assouline et Michalac. C’est un copié/ coller d’Assouline, que je soupçonne de bosser au Ministère de l’Intérieur. Assouline a donné, dans un commentaire, des renseignements très personnels sur Christelle Néant, qui est favorable à la Russie. Il n’y a pas de hasard chez les européistes ...


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 1er octobre 21:05

                      @Captain Marlo

                      Autant qu’il m’a été donné d’en juger, Assouline utilise un VPS (OVH) pour se connecter et disposerait d’un range étendu d’adresses IPV4. Ce n’est pas le blaireau de base qui va se connecter à Agoravox ou ailleurs avec ça.

                      Voilà, je pose ça là et je file dans ma chambre smiley


                    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 21:56

                      @Philippe Huysmans

                      Merci pour les infos, je ne comprends rien à vos explications informatiques, mais je renifle d’assez loin les trolls qui sont en service commandé.
                      .
                      Contrairement aux autres, ils ont un certain niveau culturel et des feuilles de route bien balisées, toujours les mêmes d’ailleurs, c’est ce qui les fait repérer.


                    • Captain Marlo Captain Marlo 1er octobre 21:57

                      @Captain Marlo

                      Je rectifie, les USA ne sont pas en guerre depuis 1946, mais depuis 1846 !


                    • michalac michalac 2 octobre 12:13

                      @Captain Marlo
                      .

                      la Chine veut faire du business avec sa route de la soie. Et la Russie ne veut envahir personne,


                      .
                      C’est non sans amusement que l’on découvre la vision du monde des agents de l’UPR...
                      .
                      La route de la Soie, percée par la seule Chine, ne témoigne que d’une intention de celle-ci de commercer avec de lointains partenaires... Les portes-containers ne suffiraient plus à satisfaire cette ambition...
                      .
                      De même, la Russie, dont on trouve la trace dans tous les coups fourrés cyber, n’a aucune intention hostile...
                      .
                      Nous vivons dans un monde merveilleux...
                      La félicité sino-russe nous attend à bras ouvert...
                      Nous parlera-t-on encore de l’urgent besoin de défendre notre souveraineté ?

                    • michalac michalac 2 octobre 12:20

                      @Captain Marlo
                      .

                      Je rectifie, les USA ne sont pas en guerre depuis 1946, mais depuis 1846 !

                      .
                      On n’est jamais à l’abri d’une erreur...

                    • michalac michalac 2 octobre 19:02

                      @Captain Marlo
                      .

                      le manque d’intelligence, leur morgue et leurs attaques incessantes envers la Russie ont provoqué ce que les USA redoutaient le plus : la constitution d’Eurasia !

                      .
                      Eurasia, soit l’Union eurasiatique, inspirée de l’Union européenne, tente a son tour l’union douanière au sein d’un marché commun d’économies de rangs très variés...
                      .
                      Tout comme l’Union européenne, l’Union eurasiatique ambitionne de réussir la fusion de nations très disparates. Principal témoin de cette coopération sans faille, l’assistance financière répétée de la Russie à la Biélorussie, toujours à la traîne de ses partenaires eurasiatiques...
                      Par ailleurs, une union politico-économique et commerciale qui se solde par la coopération contrainte de cultures différentes, d’histoires différentes, de peuples différents !
                      .
                      Qu’ont en commun Arméniens, kazakhs et Russes, si ce n’est de tous être asiatiques ? Quoiqu’un doute peut être émis sur le cas des Russes, au sujet desquels il est fréquemment rappelé qu’ils sont en réalité européens...
                      Une insignifiante différence qui fait néanmoins de l’Union eurasiatique un brassage plus ambitieux encore que l’Union européenne... On applaudit...
                      .
                      Mais encore, l’Union eurasiatique est l’union politico-économique de nations de tailles et de poids très divers... Que pèse l’Arménie face à la Russie ?
                      .
                      L’Union eurasiatique possède déjà sa Commission qui « prend des décisions non seulement en matière de politique douanière mais aussi en macro-économie, de régulations en matière de concurrence, de politique énergétique et de politique financière. La Commission est aussi impliqué en matière de marchés publics et de migration des travailleurs ».
                      Les mauvaises langues prétendent que cette Commission eurasiatique serait composée de commissaires non-élus...
                      .
                      Bientôt, l’Union eurasiatique aura également son Parlement.
                      Il en va de la dignité démocratique de l’Union elle-même !
                      Une vaste blague, selon les détracteurs du projet. toutes les décisions ne seraient en réalité prises qu’à Moscou, le « Bruxelles eurasiatique » et accessoirement la capitale de la Russie..
                      C’est dire l’ambition politique de tous ces « mamamouchis eurasiatistes » !
                      .
                      Et, comme ça grande soeur européenne, l’Union eurasiatique n’existerait pas sans ses Traités ! Des Traités qui, il fallait s’y attendre, sont la cible d’ incessantes attaques de la part des souverainistes russes rétrogrades ainsi que ceux arméniens et kazakhs. Des souverainistes qui voient dans cette Union maudite une atteinte à la souveraineté des peuples et la main diabolique d’un gouvernement supra-national...
                      On fait valoir, du reste, que cette Union eurasiatique aurait été instaurée sans la moindre consultation populaire... pas le moindre RIC... rien...
                      .
                      Un véritable scandale géo-politique dont on devrait entendre parler dans les années à venir et qui de tout façon, comme tous ceux du même genre, est voué à l’échec...
                      .
                      A l’UPR, on se réjouit de cette initiative toute soviétique !
                      Et on ne désespère pas de voir un jours la même chose se produire en Europe...


                    • cettegrenouilleci 2 octobre 19:09

                      @michalac

                      « On n’est jamais à l’abri d’une erreur.... »

                      Même quand on a choisi de servir l’Empire plutôt que les intérêts du peuple et de la nation !...


                    • Captain Marlo Captain Marlo 2 octobre 20:07

                      @michalac
                      Eurasia, soit l’Union eurasiatique, inspirée de l’Union européenne, tente a son tour l’union douanière au sein d’un marché commun d’économies de rangs très variés...

                      Dans vos rêves ! Il s’agit d’accords de coopération entre pays souverains, pour un monde multipolaire. Avant, il y avait les BRICS, et aucun de ces pays n’a perdu sa souveraineté. L’UE, c’est exactement le contraire :
                      .
                      C’est la défense d’un monde unipolaire dirigé par les USA.
                      .
                      Un système supranational soumis aux intérêts américains, dans lequel les 28 pays ont perdu leurs droits régaliens : sur la monnaie, les frontières, l’immigration, l’économie, le social et la justice etc . Car le Droit communautaire est supérieur aux droits des Etats de manière absolue.
                      .
                      Sans oublier la Défense & la politique étrangère, qui sont pilotées par l’ OTAN, c’est à dire par Washington. Article 42 du TUE.

                      •  

                      La Commissaire européenne Viviane Reding a très bien défini la supranationalité : « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, mais uniquement des politiques européennes ! » En gros, le statut des pays européens est celui qui existait dans les empires coloniaux, avec un Gouverneur qui ne décidait de rien.

                      Nous vivons dans une colonie de l’Empire américain, qui n’a pas été imposée par la violence, mais par le soft power.

                    • michalac michalac 2 octobre 22:57

                      @Captain Marlo
                      .

                      Eurasia, ... Il s’agit d’accords de coopération entre pays souverains, pour un monde multipolaire.

                      .

                      L’Union eurasiatique a été crée au moyen d’un traité, le Traité sur l’Union eurasiatique, ratifié par chacun de ses membres...

                      .

                      Avant, il y avait les BRICS,

                      .

                      Quels BRICS ?

                      .

                      et aucun de ces pays n’a perdu sa souveraineté

                      .

                      Ils l’ont tous perdu comme ceux de l’Union européenne, puisque l’Union eurasiatique est régie par les mêmes principes institutionnels que l’Union européenne, et surtout parce que comme l’Union européenne, l’Union eurasienne possède unConseil économique eurasiatique suprême, unConseil intergouvernemental eurasiatique, uneCommission eurasiatique et bientôt un Parlement.

                      On est donc bien au-delà des simples « accords internationaux »...

                      .

                      Le plus interessant dans cette histoire, c’est que l’Union européenne a servi de modèle aux ambitions des pays eurasiatiques qui ont souhaité s’en inspirer...

                      .

                      L’UE, c’est exactement le contraire : C’est la défense d’un monde unipolaire dirigé par les USA.

                      .

                      Les Etats-Unis ne sont pas membre de l’Union européenne.

                      L’Union eurasienne est elle-même organisée autour du pôle Russie... qui en est le membre principal...

                      .

                      — Un système supranational soumis aux intérêts américains,

                      .

                      L’Union eurasienne est de fait une organisation supranationale, en l’occurance soumise aux intérêts russes... et aux intérêts stratégiques russes par le biais de OTSC, l’OTAN russe... ou le nouveau Pacte de Varsovie si l’on préfère...

                      .

                      dans lequel les 28 pays ont perdu leurs droits régaliens : sur la monnaie,

                      .

                      L’Union eurasiatique a également placé la norme eurasiatique au-dessus de la norme nationale dans sa hiérarchie juridique.

                      La faiblesse chronique du rouble liée à son instabilité ne permet pas encor à l’Union eurasienne d’envisager une union monétaire. Toutefois, le Président Medvedev y pense depuis 2011...

                      .

                      les frontières,

                      .

                      Il s’agit d’un marché commun. Ce qui implique donc la libre-circulation des biens et des services. ce qui signifie qu’il n’y a plus de frontière entre les pays membres qui n’ont plus la liberté de les rétablir unilatéralement.

                      .

                      l’immigration,


                      La Commission eurasiatique a des prérogatives sur l’immigration des travailleurs.

                      .

                      l’économie, le social et la justice etc . Car le Droit communautaire est supérieur aux droits des Etats de manière absolue.

                      .

                      Le droit de l’Union eurasienne, né du fonctionnement même des institutions eurasiatiques, s’impose également à tous les membres de l’Union eurasienne.

                      Précisons que l’Union européenne ne légifère pas sur tout... et que le pouvoiir réglementaire appartient encore aux nations membres...


                    • michalac michalac 3 octobre 11:05

                      @michalac
                      .
                      Et pour ceux qui souhaite en savoir plus sur l’Union économique eurasienne, on peut évidemment se rendre sur le site de l’UEE et sur celui de la Commission Economique Eurasiatique , l’équivalent de la Commission européenne...
                      .
                      Une visite intéressante qui révèle à quel point la Russie et ses partenaires eurasiens ont trouvé bon de reproduire en tout point le modèle de l’Union européenne, un modèle qui a déjà fait ses preuves et qui dispense les fondateurs de l’Union eurasienne de tout réinventer. Un gain de temps considérable et l’assurance d’un travail bien fait.


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 septembre 13:58

                      Bonjour,

                      .
                      Le professeur Joyeux conseille de prendre de manière préventive le Bi-Orthox , qui est un complément alimentaire et qui contient notamment du Zinc ... pour renforcer le système immunitaire. Le Zinc joue un rôle très important dans la prévention du coronavirus car il empêche le virus à se multiplier !

                      Cela concerne surtout les personnes âgées, haut delà 60 ans, car c’est avec l’âge qu’on commence d’avoir une carencé en ZINC.

                      Je acheté le Bi-Orthox (j’ai 62 ans)

                      en Pharmacie sous la référence

                      Bi-Orthox

                      Fabrique en France
                      NUTERGIA - 12700 Capdenac

                      Prendre deux gélules / jour

                      https://www.purepara.com/13126-large_default/product.jpg


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 14:13

                        @eau-du-robinet Vous me permettez de prendre une distance galactique avec le professeur Joyeux. 
                        Moi aussi j’ai 62 ans et j’ai racheté une bicyclette il y quelques années
                        Posologie : une à deux heures de vélo par jour


                      • Clocel Clocel 30 septembre 16:49

                        @eau-du-robinet

                        Pas assez cher mon fils...


                      • AlLusion AlLusion 30 septembre 17:00

                        @Bernard Dugué bonjour,

                          Nous avons plusieurs experts chez nous. Ils se disputent parfois n’étant pas d’accord entre eux. Ce weekend, ils ont fait la grève du zèle ce weekend parce qu’ils n’avaient pas été suivi par les politiques.
                          .
                          Bravo et bravo.
                          Pourquoi deux ?
                          Parce que j’ai dénombré le nombre de billets que vous avez écrit sur le Covid-19 depuis le début de la crise sanitaire. Celui-ci est le 69ème. Cela fait des heures de travail et de recherches.
                          Parce que vous trouvez le temps de faire du vélo, une à deux fois par jour.
                          Tout cela gratis prodeo.
                          La tête et les jambes. Je partage cette formule.
                          Je suis admiratif même sans avoir tout lu..
                          J’espère que vous consignerez toute l’évolution en l’histoire Covid-19 dans un livre. 
                          Bien à vous


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 21:51

                        @AlLusion Un livre est en effet en préparation et même presque achevé
                        La moitié des textes n’ont pas été publiés sur Avox
                        Il ne reste plus qu’à trouver un éditeur


                      • pierrot pierrot 30 septembre 14:53

                        J’espère mais j’ai des doutes sur la fin de la pandémie.

                        En Europe de l’Ouest, le nombre des décès est plus faible qu’au printemps mais cela est essentiellement dû à une meilleure prise en charge des patients (corticoïdes, plus et meilleurs assistant respiratoire, meilleur prise en compte des risques cardiaques ... pas la dangerosité du virus n’a pas évolué.

                        La recherche des molécules soignantes performantes et du vaccin efficace reste de brûlante actualité.


                        • AlLusion AlLusion 30 septembre 17:11

                          @pierrot,
                            Vous avez malheureusement raison.
                            Ce Covid-19 n’est pas comme les autres virus.
                            On peut-y retrouver des raisons de promiscuité des populations qui se réunissent dans les villes, de voyages de ces populations, de la mondialisation des contacts... et que sais-je encore.
                            « Un » vaccin, non il y en aura plusieurs qui apparaitront au cours de 2021. 
                            Le masque pour le Covid va devenir une habitude
                            Le virus du Sida n’a pas de vaccin. Seule une trithérapie est proposée avec la capote. 
                            Aujourd’hui, on fait les comptes des finances et ils sont salés.
                            Il en était question dans un débat « Jusqu’où la France peut-elle s’endetter ? ».
                            « Un hiver à Wuhan » d’Alexandre Labruffe pourrait être un bon début de réflexions d’un témoin..


                        • Captain Marlo Captain Marlo 30 septembre 22:44

                          @pierrot
                          En Europe de l’Ouest, le nombre des décès est plus faible qu’au printemps

                          .
                          Je crois que ce qu’il faut comparer, ce sont les chiffres des décès d’une année sur l’autre. Par exemple comparer Juin 2020 avec les mois de Juin des années précédentes, pour voir s’il y a plus ou moins de décès. 

                          Comme l’explique Alexandra Henrion-Caude, aucune surmortalité n’est à signaler. (Ancienne directrice de recherche à l’Inserm, Alexandra Henrion-Caude est généticienne )


                        • Durand Durand 30 septembre 15:27

                          @Bernard Dugué

                          Dans la vidéo ci-dessous, le Pr. Toussaint explique que les personnes guéries du Covid peuvent continuer à propager dans leur entourage des morceaux de virus et que ceux-ci peuvent provoquer des formes atténuées de la maladie. Voilà de quoi serait faite la fameuse ”deuxième vague”... Il s’agirait en réalité de la fin logique et naturelle de cette épidémie. Cette explication vous semble-t’elle correcte ?

                          https://www.businessbourse.com/2020/09/29/professeur-toussaint-recadre-coralie-coralie-dubost-compagne-dolivier-veran/


                          • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 15:42

                            @Durand
                            comme dans les yaourts aux fruits avec des morceaux entiers de cerise ou de pomme ... les meilleurs ...


                          • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 16:20

                            @Durand
                            Un morceau de virus ne peut pas se répliquer et donc contaminer des patients
                            Toussaint a sans doute voulu dire qu’un virus en morceaux peut produire un test positif, ce qui est tout à fait exact car un test PCR ne sélectionne que quelques lignes de la séquence à deux ou trois endroits
                            Pour info, ici le premier protocole PCR établi par Drosten (conseiller de Merkel) le 13 janvier, le lendemain de la diffusion de la séquence par les Chinois
                            https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/wuhan-virus-assay-v1991527e5122341d99287a1b17c111902.pdf


                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 18:18

                            @nono le simplet

                            Bonsoir, c’est pour cela qu’on va chercher un morceau de virus dans le nez ? Si loin, près du cerveau, alors qu’un test salivaire suffirait !
                            Ou sanguin. Des test aussi ultra sensibles, est-ce normal et valable ?



                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 21:24

                            @symbiosis

                            Bonsoir, c’est la question à soulever. Pourquoi ces écouvillons, et pas des tests salivaires ou des simples prises de sang ? Tout ça rappelle des mises en scènes macabres. La peur, toujours la peur, une façon efficace de gouverner par la trique !





                              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 septembre 21:32

                                @Francis

                                Bonjour, 
                                Et pour mieux enfoncer le clou, la police marseillaise utilise des drones au dessus de la ville pour faire respecter le port du masque, particulièrement sur le vieux port, on se demande bien pourquoi ? 
                                Non contents de ruiner les restaurateurs marseillais, tout est mis en oeuvre pour écraser la population de cette ville. 
                                Un beau gaspillage d’argent public, lorsque l’on sait qu’un drone de ce modèle coute entre 30 000 et 40 000 Euros. Les contribuables marseillais apprécieront. 



                              • Bertrand Loubard 30 septembre 20:46

                                Merci pour cet article. Je profite de l’occasion pour vous signaler que j’essaye en vain depuis plus d’un mois d’acquérir votre livre « H1N1, la pandémie de la peur » chez Xénia (Suisse). Je ne comprends pas. Merci si vous avez des informations à ce sujet. Bien à vous.


                                • Bernard Dugué Bernard Dugué 30 septembre 21:52

                                  @Bertrand Loubard
                                  Je pense que le livre est disponible sur commande chez un bon libraire
                                  à défaut, essayez un site en ligne


                                • Bertrand Loubard 30 septembre 23:28

                                  @Bernard Dugué

                                  Merci ... Les éditions Xénia ne sont pas distribuées dans mon pays ... mais j’essayerai sur le net ... J’aurais préféré passer par l’éditeur lui-même surtout que mon compte en banque a bien été débité .... ce qui n’est finalement pas trop grave.... Bien à vous.



                                  • yvesduc 1er octobre 07:13

                                    « Il faudra attendre la confirmation que la circulation virale produit pour l’essentiel un rhume »
                                    Il faut, pour cela, faire la part du rajeunissement des contaminés et des gestes barrières. Le premier point étant facile à quantifier et les études se multipliant sur le deuxième point, peut-être aurons-nous prochainement des études qui essaieront de faire la part de la baisse de virulence due uniquement au virus lui-même ?

                                    « et que les formes avancées sont maîtrisées »
                                    Concernant les réanimations, les progrès sont déjà importants. Mais concernant les formes longues (celles touchant les jeunes sans comorbidité), à ce jour la médecine reste impuissante. Comment savoir si le Covirhume peut dériver en forme longue ?


                                    • Jean Keim Jean Keim 1er octobre 08:15

                                      Nonobstant les manipulations sous-jacentes du cirque en cours, si des allégations contraires sont exprimées comme p.ex. les asymptomatiques sont soit contagieux, soit ils ne le sont pas, alors effectivement il semble logique qu’il puisse y avoir des virus soit mutants, soit différents.

                                      Mais dans ce cas qu’en est-il des tests officiels effectués ? Sont-ils pertinents ?

                                      On ne va pas porter des masques et se faire des bisous par réseaux sociaux interposés jusqu’à la saint glinglin, alors laissons faire la nature, elle est notre meilleure alliée, tout en apportant une aide médicale quand c’est nécessaire bien entendu.


                                      • Jean Keim Jean Keim 1er octobre 10:08

                                        Un test en vaut un autre.

                                        On a un pic de covid parce qu’on multiplie les tests, que se passerait-il si on multipliait les tests de Q.I. ?


                                        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er octobre 10:55

                                          Les Vaccins contre le Covid 19 modifient l’ADN, selon des scientifiques allemands et certains politiques du Bundestag. Ils alertent sur la dangerosité de ce cocktail explosif à moyen terme. Et sur les conséquences tragiques sur notre santé.

                                          https://www.youtube.com/watch?v=TD3r7M77GlY


                                          • Jean Keim Jean Keim 1er octobre 12:00

                                            @Nicole Cheverney

                                            De toute façon les vaccins modernes sont dangereux car leur cocktail d’ingrédients chimiques pris séparément sont déjà douteux (adjuvant métallique, produits d’origine animale, ...) mais de plus réunis ensemble là c’est carrément une bombe à retardement, alors complot à la sauce Bill Gates ça je ne sais pas mais course au profit avec 7 milliards de clients potentiels, il n’y a aucun doute là-dessus.

                                            Il est difficile même seulement d’envisager que le profit soit sans foi ni loi ni respect de la vie humaine, et pourtant c’est ainsi depuis que le monde a une histoire, le meilleur exemple plurimillénaire est la guerre qui n’est rien d’autre qu’une activité économique, des fortunes colossales se bâtissent sur le dos de massacres sans fin.


                                          • Francis Francis 1er octobre 12:29

                                            @Jean Keim
                                             
                                             ’’(vaccins) course au profit avec 7 milliards de clients potentiels, il n’y a aucun doute là-dessus.’’
                                             
                                             En attendant, ce sont les tests qui font un tabac. La Sécu ne s’en remettra pas.


                                          • Francis Francis 1er octobre 12:31

                                            @Francis
                                             rectification :
                                             
                                            En attendant, ce sont les tests qui font des ravages.


                                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er octobre 13:30

                                            @Jean Keim

                                            Bonjour, Bill Gates aurait la main mise sur beaucoup de secteurs d’activités, au niveau mondial. C’est le grand Mamamouchi actuel qui s’arroge le droit de décider pour 7 milliards d’individus. Ce genre de grenouille devenue plus grosse qu’un Mammouth, éclatera, c’est certain !
                                            Les gens commencent à entrevoir la supercherie vaccinale à la sauce mondialiste.


                                          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 1er octobre 18:36

                                            @Jean Keim

                                            Bonsoir, oui, j’avais à ce sujet écrit un article sur Agoravox à partir d’un livre  : vaccins oui ou non ? IL y a plus de deux ans.


                                          • Francis Francis 1er octobre 13:45

                                            ’’Les gens commencent à entrevoir la supercherie vaccinale à la sauce mondialiste.’’

                                             

                                             Pas tous. Vous connaissez Agnès Maillard, alias Le Monolecte  ?


                                            • Désintox Désintox 3 octobre 15:56

                                              De nombreux biais peuvent expliquer une mortalité en apparence plus faible du COVID par rapport à la période mars-avril :

                                              1. On teste beaucoup plus. Si on avait eu autant de tests en mars ou avril, il est très probable qu’on aurait trouvé un très grand nombre de contaminations.
                                              2. Les personnes âgées se protègent plus, alors que de nombreux jeunes ne se protègent pas bien. Le virus touche donc davantage une population plus jeune, et donc moins à risque.
                                              3. Les hôpitaux sont moins débordés. On peut donc penser que les malades sont mieux pris en charge.
                                              4. La recherche avance petit à petit, ce qui permet aussi de mieux soigner le gens.

                                              • Bernard Dugué Bernard Dugué 4 octobre 22:49

                                                @Désintox
                                                Je suis au courant de vos arguments et d’autres qui tentent d’expliquer l’évolution des choses. Je note tous ces éléments et j’admets sans aucun souci que mon hypothèse ne soit pas exacte. Mais tant que la partie est jouable, je ne lâcherai pas

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité