• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Des séquences rétro-transcrites de l’ARN SARS-CoV-2 dans l’ADN (...)

Des séquences rétro-transcrites de l’ARN SARS-CoV-2 dans l’ADN humain

PNG

 

 Virus et canasta génomique

 L’échange et la conservation de « cartes génomiques » est un phénomène courant participant à la logique du vivant. Les virus géants sont connus pour avoir emprunté des centaines de gènes aux amibes qu’ils infectent, à moins qu’ils n’aient été les ancêtres des noyaux et représentent alors des génomes très incomplets ayant perdu le codage des fonctions essentielles, notamment le métabolisme. Les mécanismes des virus géants sont sans doute des processus d’échange génomique conservés comme des fossiles encore fonctionnels. Les organismes supérieurs ont eux aussi joué à ce jeu de canasta génomique.

 L’intégration de séquences virales dans les génomes a été observée, autant chez les humains que les animaux. Cette insertion est le résultat de l’évolution dont on mesure la trace en étudiant les rétrovirus devenus endogènes, les H-ERV qui représentent 8% du génome humain. Le VIH s’intègre à l’ADN mais cette fois, c’est un processus pathologique causé un rétrovirus exogène. Si l’on devait trouver une logique à cette intégration virale, elle serait de deux ordres. (i) D’abord une sorte de stratégie évolutive car les virus codent pour des protéines structurales ou fonctionnelles sélectionnées par les cellules, dotés d’une efficacité certaine pour véhiculer des génomes. Les virions utilisent des protéines de surface (enveloppe) ou nucléaire (capside) dotées de compétences en interférant avec les membranes et la machinerie moléculaire de l’hôte. Un énigmatique jeu de canasta génomique se dessine, avec des cartes en circulation. Les cellules des organismes infectés ont parfois un intérêt à « piquer » la notice de fabrication de ces protéines virales pour les insérer dans leur jeu de carte ; sans doute pour les tester, sous réserve que le virion se reproduise et transforme un tissu ou un organe. (ii) Le second intérêt est d’ordre « identitaire », autrement dit, la mémoire de l’organisme. Insérer une séquence virale permet d’obtenir une mémoire immunitaire pouvant s’activer si les procédés de signalisation sont opérationnels. Ce mécanisme est utilisé par les bactéries sous une forme spécifique, utilisant le système CRISPR-Cas connu du grand public depuis qu’il fut détourné par deux biologistes très douées pour en faire un outil de génie génétique. Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna reçurent le prix Nobel pour ces travaux innovants. Les bactéries incorporent ainsi des petites séquences virales pour servir de banque de données et se défendre en cas de nouvelles infections. Pour les organismes supérieurs, notamment issus du clade jawed vertebrates, on peut imaginer une veille génomique, une sorte de mémoire complémentaire dont le mécanisme est distinct de la mémoire immunitaire acquise, humorale ou cellulaire, avec des récepteurs sur les cellules T ou des anticorps générés par le complexe HLA. La veille immunitaire classique est externe, elle surveille le virus lorsqu’il arrive sur les membranes en traquant les épitopes. Si une veille immunitaire génomique existe, elle est alors non classique, plutôt inédite.

 8% du génome humain est composé de séquences rétrovirales (H-ERV) réparties en 80 groupes et insérées depuis des millions d’années, voire bien plus. Il arrive que des protéines aux origines virales soient utilisées par les organismes qui ont intégrés leur gène, souvent par rétrotranscription. C’est le cas de la syncytine-1, qui était une protéine Env de l’enveloppe virale couramment utilisée par les virus à ARN, puis habilement détournée et conservée pour façonner la barrière placentaire chez les primates. Cette protéine est codée par les rétrovirus H-ERV du groupe W. Ce processus d’insertion virale s’inscrit dans un procédé plus élargie défini et conçu comme exaptation par les biologistes Gould et Vbra. Le principe est celui d’un gain de fonction produit par un organisme en détournant une fonction dans une nouvelle direction. Cette fonction est en quelque sorte un outil détourné. Le génome possède des mécanismes pour retenir le plus de cartes génomiques afin d’augmenter les « chances » de sélection naturelle, c’est du moins ce que je pense même si cette thèse semble avoir quelque relent finaliste. On doit noter que ces séquences sont à double tranchant. La séquence HERV-W est utilisée pour produire la syncytine-1 placentaire mais elle est aussi impliquée dans l’étiologie de pathologies auto-immunes comme la sclérose en plaque et sans doute le Covid chronique. L’insertion des séquences virales couvre des échelles de temps diverses. La mémoire est importante, pour subsister comme espèce pendant des millions d’années ou exister comme spécimen le temps d’une vie. L’intégration d’une séquence virale confère un avantage ou à l’inverse, cause une pathologie. Le virus herpès de la roséole, HHV-6, dont le génome est un ADN double brin, est connu pour s’insérer dans le génome, au niveau des télomères, avec la complicité d’une protéine nucléaire, la TRF2, dont le rôle est pourtant de protéger le génome des altérations. Les virus ne font pas qu’infecter les cellules pour se reproduire en déjouant les réponses immunitaires, ils représentent aussi des cartes génomiques pouvant s’insérer dans le jeu complet de l’hôte et parfois produire une instabilité dans le génome et son organisation chromosomique.

 

 Rétrotranscription de séquences génomiques du SARS-CoV-2

 Le SARS-CoV-2 étant un coronavirus à ARN disposant d’une réplicase, il n’est pas censé s’intégrer au génome. Les cliniciens ont constaté depuis le développement de la pandémie de Covid que le coronavirus est parfois présent des semaines après l’infection, détecté par RT-PCR sur des prélèvements, alors qu’il ne se réplique plus. Cette énigme aurait été résolue si l’on en croit cette étonnante découverte publiée par des chercheurs américains dans le PNAS. Le génome à ARN du SARS-CoV-2 est capable de s’intégrer au génome humain en utilisant la transcriptase inverse de l’hôte (Zhang, 2021). Plus précisément, ce n’est pas le génome ARN viral intact qui s’incorpore mais un transcrit dérivé, constitué à partir d’ARN subgénomiques produits par la transcriptase du coronavirus. Ce détail est précieux car il indique que le texte génomique intégré ne peut pas produire un virus infectieux. Le prestigieux virologue David Baltimore, auteur du système de classification virale qui porte son nom, et lauréat du Nobel pour la découverte de la RT, a qualifié ces travaux d’impressionnants et inattendus, tout en notant que seule une partie des cartes génomiques du SARS-CoV-2 est intégrée, ce qui exclut la production de virions fonctionnels. En revanche, il n’est pas exclu que cette insertion conduise à activer d’autres processus pouvant générer des pathologies auto-immunes. L’insertion des séquences virales est effectuée par une transcriptase inverse (RT) associée aux longues séquences intercalées LINE-1. Elle est réalisée en mélangeant des séquences hôtes si bien que l’insert est caractérisé comme chimérique. C’est comme si les cartes génomiques du coronavirus étaient récupérées, altérées, puis mélangées au cartes du génome humain.

 Cette intégration du SARS-CoV-2 a déclenché une intense controverse dans la communauté scientifique. Surtout parce que cette découverte pouvait jeter un doute sur la campagne de vaccination en étant détournée par les activistes antivax. Ces travaux furent prépubliés hâtivement en décembre 2020 puis retirés avant d’être publiés par la prestigieuse revue PNAS après force révisions. Il fallait notamment exclure un possible artefact, ce qui est possible dans ce genre d’expérience, avec les technologies pouvant produire les séquences chimériques et qui sont utilisés dans cette étude. Cette critique fut développée dans un papier publié en mars 2021 dans les BioRxiv par deux chercheurs britanniques, assurant ainsi une sorte de déminage. Ensuite parce que les résultats sont obtenus sur des cultures cellulaires, alors que la détection sur des tissus de patients décédés ou vivants est plausible mais en cours d’investigation selon les deux responsables de cette étude, Richard Young et Rudolf Jaenisch, qui disposent d’un faisceau de preuves mais n’ont pas encore la certitude expérimentale de cette insertion du Cov chez l’homme. Enfin parce que la connaissance du fonctionnement des séquences LINE-1 et des transcriptases associées ne laisse pas penser qu’une telle intégration soit possible. S’il y a bien une insertion, alors cette observation indique que le virus est entré dans le noyau alors qu’il n’a pas besoin de le faire pour se répliquer. Il lui suffit de détourner l’appareil ribosomique situé dans le réticulum endoplasmique pour produire ses pièces, y compris les protéines fonctionnelles parmi lesquelles la nsp12 permet au génome viral de se répliquer avant d’être assemblé pour générer les virions complets. La présence de coronavirus sous une forme ADN rétrotransposé indique deux choses. D’abord l’entrée de l’ARN viral dans le noyau, ensuite la reconnaissance de cet ARN par la rétrotranscriptase de l’hôte qui s’active.

 Ce résultat annonce peut-être une découverte majeure et n’aurait pas dû être discuté sur la place publique, sauf que depuis la pandémie de Covid, une agitation sociale et politique s’est greffée à la science. Si bien que les spécialistes se sont inquiétés de la possible récupération de cette découverte par les activistes antivax. La prépublication des travaux de Young et Jaenisch en décembre 2020 fut même retirée des BioRxiv. Young et Jaenisch ont même confié à la presse avoir reçu plus de critiques que pour la totalité des études proposées à la publication durant leur carrière de chercheur (Cohen, 2021). Vous imaginez, de l’ARN coronaviral pouvant être intégré dans l’ADN humain, alors, pourquoi pas l’ARN utilisé dans les vaccins ? Oui, mais encore faudrait-il que cet ARN vaccinal, qui ne contient que la séquence Spike, puisse parvenir d’abord au noyau, puis être reconnu pour être rétro-transcrit. Cette éventualité est pratiquement exclue car cet ARN vaccinal ne peut pas parvenir au noyau, étant simplement utilisé par les ribosomes insérés dans le réticulum endoplasmique. Bien que portée par une technologie innovante, la vaccination par ARN reste classique dans son principe, jouant sur la stimulation de l’immunité acquise. En revanche, une possible insertion du génome viral dans l’ADN humain suppose que le coronavirus puisse parvenir au noyau. Comment est-ce possible ?

 Un génome aussi grand que celui d’un coronavirus ne devrait pas parvenir au noyau, sauf s’il est aidé et cette aide pourrait bien passer par une protéine jusqu’alors négligée, la protéine N qui se lie au génome pour former la nucléocapside. Cette protéine a été localisé dans le nucléole et semble donc jouer un rôle mais les observations ne fournissent qu’un spectre d’indice ne permettant pas de tirer des conclusions certaines. La présence d’arginine sur cette protéine N explique une possible affinité pour les ARN de la cellule hôte et notamment les ARN ribosomiques dont la synthèse se fait dans le nucléole (McBride, 2014). De plus, la localisation de N dans le nucléole est un caractère des coronavirus infectant les mammifères et serait impliquée des mécanismes viraux sophistiqués, comme la transcription d’ARN subgénomique et même une perturbation du cycle cellulaire (McBride, 2014). Enfin, je suggère que l’hypothèse d’une utilisation de la protéine N par le génome pour entrer dans le noyau est envisageable, cette protéine servant alors de cheval de Troie.

 La découverte de l’intégration du SARS-CoV-2 n’offre que trois développements possibles. Cette observation pourrait-être un artefact produit pas la technologie employée, auquel cas il n’y aura pas de suite. Dans le cas contraire, cette intégration pourrait être marginale, une sorte d’accident génomique constaté en de rares occasions. Enfin, troisième option, fascinante par ce qu’elle promet, l’insertion du génome de coronavirus est un procédé courant utilisé par les organismes. Il convient alors de procéder à des recherches élargies. Pour l’instant, le seul article publié émane de Young et Jaenisch et l’on ne peut qu’être surpris par l’absence de publications confirmant ou infirmant ce résultat. Il s’est tout de même passé 5 mois depuis la prépublication de ces travaux. Le sujet est-il trop sensible pour que les virologues s’abstiennent d’y travailler ? Les scientifiques craignent-il une récupération des résultats par les opposants au vaccin ? Je ne le pense pas. Je crois plutôt que ces observations nécessitent des méthodologies très élaborées et qu’il faut du temps pour confirmer les résultats. Qui du reste ne sont pas interprétables dans un cadre classique.

 L’avenir dira si cette découverte se confirme et si elle incline à redistribuer les cartes de la virologie, voire la biologie. Cette insertion de cartes génomiques exogènes révèle en fait l’instabilité génomique dont les conséquences sont à l’image de Janus. Conserver une mémoire génomique possède un avantage mais aussi peut générer des désordres. Il y aurait intérêt à articuler cette étonnante découverte avec d’autres études et notamment les travaux récents concernant l’activation par le SARS-CoV-2 de la protéine Env codée par les rétrovirus endogènes du groupe HERV-W. Rappelons aussi ces études déjà anciennes ayant détecté la présence de coronavirus dans les tissus nerveux. Des virus apparemment anodins comme le NL-63 ou le 229 E causent les rhumes mais ont été observés par RT-PCR sur des prélèvements post-mortem de patients atteints par des pathologies neurologiques et notamment la sclérose en plaque (Arbour, 2000). Enfin, il est nécessaire d’examiner ce que deviennent des séquences rétro-intégrées par le génome. Sont-elles réduites au silence ou alors utilisées en étant transcrites à nouveau en ARN ?

 

 

 

 Nathalie Arbour, Robert Day, Jia Newcombe, Pierre J. Talbot ; Neuroinvasion by Human Respiratory Coronaviruses ; Journal of Virology Oct 2000, 74 (19) 8913-8921

https://doi.org/10.1128/JVI.74.19.8913-8921.2000

 

 John Cohen ; Further evidence supports controversial claim that SARS-CoV-2 genes can integrate with human DNA ; Science, may, 5 2021

https://www.sciencemag.org/news/2021/05/further-evidence-offered-claim-genes-pandemic-coronavirus-can-integrate-human-dna

 

 McBride R., van Zyl M., Fielding B.B. ; The Coronavirus Nucleocapsid Is a Multifunctional Protein ; Viruses. 2014 Aug ; 6(8) : 2991–3018.

 https://dx.doi.org/10.3390%2Fv6082991

 

 Liguo Zhang, Alexsia Richards, M. Inmaculada Barrasa, Stephen H. Hughes, Richard A. Young, Rudolf Jaenisch ; Reverse-transcribed SARS-CoV-2 RNA can integrate into the genome of cultured human cells and can be expressed in patient-derived tissues ; Proceedings of the National Academy of Sciences May 2021, 118 (21)

https://doi.org/10.1073/pnas.2105968118

 

 B. Dugué ; Après le SARS-CoV-2, la révolution biosémantique en virologie ; 

https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/apres-le-sars-cov-2-la-revolution-231185

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • YvesD. 19 mai 08:49

    Bonjour

    Effectivement, il peut y avoir retrotranscription et intégration de séquences dans le génome humain de séquences du SARS CoV 2.

    Ceci a déjà été observé avec des virus à ARN, de mémoire c’est le cas aussi avec des séquence du virus de l’hépatite C.

    Ce sera aussi le cas sans doute de séquences transcrites du gène « spike » des vaccins à ARN, mais ce processus est finalement « normal » puisqu’on l’observe avec le virus natif...

    Et ce n’est pas pour rien, ni par hasard, que notre génome est « bourré » de sequences de retro-transposons...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mai 12:17

      @YvesD. Pas du tout, l’ARN du vaccin ne peut pas s’intégrer, il faudrait qu’il parvienne au noyau et soit de plus reconnu par la RT. Ce qui pratiquement impossible
      Par ailleurs, l’intégration de séquence par RT est un fait mal connu. Dans sa vidéo du 18 mai, Raoult a évoqué cette découverte en chambrant ses collègues qui selon ses dires, semblent ignorer la présence des RT dans le noyau des cellules humaines


    • @Bernard Dugué

      Un moment donné, la connerie, ça va bien, hein :

      https://www.pnas.org/content/118/21/e2105968118.short?rss%3D1


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mai 12:36

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Serait-il possible d’avoir une conversation normale au lieu de se voir balancer un lien comme si c’était un argument d’autorité. Un lien qui du reste figure dans mon article. 


    • YvesD. 19 mai 12:44

      @Bernard Dugué
      Je ne parle pas de l’ARN mais des séquences rétrotranscrites en ADN.
      Celles ci peuvent s’intégrer, avec une fréquence très faible, car elle doivent :
       etre rétrotranscrites efficacement
       etre redirigées,une fois retrotranscrites en ADN, vers le noyau cellulaire
       etre intégrées au génome...

      Il est possible mais peu probable que ce soit l’ARN qui soit redirigé vers le noyau pour y etre retrotranscrit.

      Cette intégration de sequence de virus à ARN a été montré pour le SARS COv2 mais aussi pour le HCV et il meseble aussi pour d’autre virus à ARN...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mai 12:57

      @YvesD.
      C’est l’inverse
      L’étape de pénétration virale dans le noyau précède la rétrotransciption effectuée par la RT qui est dans le noyau. Cela a été étudié pour VIH. Pour l’ARN de CoV, je ne sais pas comment cela se passe. J’ai juste évoqué la protéine N qui peut s’associer à l’ARN viral

      https://www.cell.com/cell-reports/fulltext/S2211-1247(20)31190-6 ?_returnURL=https%3A%2F%2Flinkinghub.elsevier.com%2Fretrieve%2Fpii%2FS2211124720311906%3Fshowall%3Dtrue


    • @Bernard Dugué

      Ce serait possible si vous n’affirmiez sans cesse des choses dont vous n’avez pas la moindre idée, dans le fond. La rétrotranscription est possible, en tout cas in vitro.

      Rien que ça devrait nous faire regarder ces « thérapies » géniques avec la plus grande méfiance.

      Dans bien des tranches d’âge, le vaxxin tue plus que le virus. Ca, c’est un fait.


    • bubu123 19 mai 19:00

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Ce serait possible si vous n’affirmiez sans cesse des choses dont vous n’avez pas la moindre idée

      2 lignes plus loin : Dans bien des tranches d’âge, le vaxxin tue plus que le virus. Ca, c’est un fait

       smiley smiley smiley smiley


    • @bubu123

      Oui, aucune chance de mourir du covid entre 0 et 50 ans, pratiquement, par contre on ne compte plus les vaxxinés qui ont défunté dans cette tranche d’âge.


    • bubu123 19 mai 19:04

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      faut savoir c’est aucune chance ou pratiquement ?

      on ne compte plus les vaxxinés qui ont défunté dans cette tranche d’âge

      ou ça ?

    • @bubu123

      Partout, en Europe et aux USA.


    • bubu123 19 mai 19:13

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      C’est vague, vous avez une source sur le nombre de décès directement liés aux vaccins ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 19 mai 19:32

      @bubu123

      Et vous, vous avez une source sur « l’efficacité » et la « non dangerosité » de ces injections expérimentales ? 

      Rappelez moi : combien de personnes injectées à ce jour ? 

      Rappelez moi : quelles sont les conditions de délivrance d’une autorisation de mise sur le marché « conditionnelle » ? 

      Sur ce dernier point je peux vous éclairer : une autorisation « conditionnelle » concerne un produit dont ni l’efficacité ni la non dangerosité n’ont été prouvée ! 

      Quelque chose à ajouter bubu123 ? Vous voulez le vérifier dans le règlement européen qui en parle ? Le voici : 
      https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32006R0507&from=GA

      Ce qui veut simplement dire, bubu 123, que les populations se font injecter un produit dont personne, absolument personne, ne sait s’il est efficace et sans danger ! Un comble et une monstruosité cette hystérie d’injections ! 


    • bubu123 19 mai 20:12

      @Legestr glaz

      ah donc on répond aux questions par des questions ?

      donc j’en ai une pour vous, vous allez dire quoi quand il y aura une autorisation de mise sur le marché standard ? les demandes sont déjà en cours auprès de la FDA.

      sinon très intéressant votre lien, on peut y lire ceci : "afin de répondre aux besoins médicaux non satisfaits des patients et dans l’intérêt de la santé publique, il peut être nécessaire d’accorder des autorisations de mise sur le marché, ci-après dénommées « autorisations de mise sur le marché conditionnelles », qui reposent sur des données moins complètes que celles exigées normalement et qui sont soumises à des obligations spécifiques. Les catégories en question sont les suivantes : les médicaments destinés au traitement, à la prévention ou au diagnostic médical de maladies invalidantes graves ou de maladies potentiellement mortelles, les médicaments destinés à être utilisés dans des situations d’urgence en réponse à des menaces pour la santé publique reconnues soit par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) soit par la Communauté« 
       »Si les données sur lesquelles repose un avis relatif à une autorisation de mise sur le marché conditionnelle peuvent être moins complètes, le rapport bénéfice/risque, tel que défini à l’article 1er, point 28 bis), de la directive 2001/83/CE doit être positif. En outre, les bénéfices pour la santé publique découlant de la disponibilité immédiate du médicament concerné sur le marché doivent l’emporter sur le risque inhérent au fait que des données supplémentaires sont encore requises.« 

      sur le site de l’ANSM on peut lire ceci : 

        »L’AMM conditionnelle rassemble tous les verrous de contrôles d’une autorisation de mise sur le marché standard pour garantir un niveau élevé de sécurité pour les patients.

      Une fois qu’une AMM conditionnelle a été accordée, les laboratoires doivent fournir les données complémentaires provenant d’études nouvelles ou en cours dans des délais fixés par l’EMA pour confirmer le rapport bénéfice / risque positif."

      bref on est loin de votre hystérie concernant le fait que soit disant l’efficacité et la sécurité du vaccin n’ont pas été testée, on se demande ou vous étiez lors de la publication des essais cliniques.

      Il y a depuis des études publiées avec des millions de patients...

       


    • @bubu123

      donc j’en ai une pour vous, vous allez dire quoi quand il y aura une autorisation de mise sur le marché standard ? les demandes sont déjà en cours auprès de la FDA.

      Faux les vaxxins sont en phase 3 jusqu’au plus tôt 2022 et pour les deux autres vaxxins, 2023. 

      Faut pas nous prendre pour des cons, troll !


    • bubu123 19 mai 20:39

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      https://www.nbcnews.com/health/health-news/pfizer-asks-fda-full-approval-its-covid-19-vaccine-n1266569

      du coup je repose la question, si la demande est validée par la FDA, vous allez nous sortir quelles conneries ?


    • @bubu123

      Aucun vaccin ne peut êttre autorisé alors même qu’il est en phase III et de même la FDA indique clairement que faisant l’objet d’une mise sur le marché en urgence, elle ne peut en aucun cas garantir son efficacité ni même son innocuité et qu’il ne pourra en aucune façon être rendu obligatoire.

      Point à la ligne, revenez dès que vous avez l’autorisation soit vers juin 2023.


    • Legestr glaz Legestr glaz 19 mai 20:51

      @bubu123

      Et bien merci pour ce copié collé qui prouve que ni l’efficacité ni la non dangerosité ne sont prouvées à ce jour pour ces injections expérimentales ! 

      Vous l’avez vous même noté, en occultant une partie du texte (malin mais pas trop parce que vais copier-coller ce que vous avez « oublié » de faire ! ) 

      Vous avez su copier-coller ceci :« Une fois qu’une AMM conditionnelle a été accordée, les laboratoires doivent fournir les données complémentaires provenant d’études nouvelles ou en cours dans des délais fixés par l’EMA pour confirmer le rapport bénéfice / risque positif. »« 

      Mais ceci vous l’avez négligé (c’est ballot quand même) ! 

      Exigences

      1. 1. Une autorisation de mise sur le marché conditionnelle peut être accordée lorsque le comité constate que, bien que des données cliniques complètes concernant la sécurité et lefficacité du médicament naient pas été fournies toutes les exigences ci-après sont satisfaites :

      C’est quand même stupide que vous ayez manqué le meilleur passage. Vous l’avez fait exprès ou pas ?


       »Bien que des données cliniques complètes concernant la sécurité et l’efficacité du médicament n’aient pas été fournies«  !


      C’est si difficile à comprendre bubu123 ou vous le faites exprès ? C’est bien écrit en langue française ! 

      C’est à dire, qu’à ce jour, hormis les données de l’industriel qui a conçu ce produit, il n’existe aucune donnée sur l’efficacité et la non dangerosité. Et cet industriel a été condamné à 2,3 milliards de dollars d’amende pour »pratique commerciale frauduleuse" ! Je n’invente rien, c’est ici : 

      https://www.france24.com/fr/20090903-le-laboratoire-pfizer-ecope-dune-amende-23%C2%A0milliards-dollars-





    • bubu123 19 mai 20:56

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Aucun vaccin ne peut êttre autorisé alors même qu’il est en phase III 

      Donc le labo fait une demande pour quelque chose qu’il ne peut pas obtenir ? ils doivent vraiment être idiot chez Pfizer, ils auraient du vous consulter smiley

    • bubu123 19 mai 21:03

      @Legestr glaz

      ben on se demande qui à des problèmes de français, parce que dire que les données sont incomplètes ca ne veut pas dire comme vous l’affirmez qu’il n’y a pas de données sur l’efficacité et la sécurité.
      Et fournir des données supplémentaires pour CONFIRMER le rapport bénéfice risque positif, ca veut dire qu’il est déjà établi sinon l’AMM conditionnelle n’est pas délivrée, c’est écrit noir sur blanc dans votre lien.

      Du coup c’est de l’incompréhension de votre part ou c’est juste de la mauvaise foi ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 19 mai 22:39

      @bubu123

      Et bien, en ce qui concerne l’élaboration de médicaments, des données complètes cela signifie que les données existent. Là elles n’existent simplement pas. 

      Et je vais vous le dire mieux encore : personne ne les connait ces données, même pas vous, même pas « nozotorités ». Sauf l’industriel, à ce qu’il parait ? Vous savez, cet industriel condamné pour fraude commerciale, vous savez ce genre d’industriel qui inspire confiance !

      Et je vous mets au défi de prouver l’inverse ! Vous n’avez strictement aucune preuve de l’efficacité ni de la non dangerosité. Vous « inventez » ! 

      Personne, absolument personne, ne possède de donnée sur l’efficacité ou la non dangerosité. J’attends de pied ferme vos preuves. Merci. Sinon vous irez vous coucher sur votre mensonge. 

      Vous savez, comme le disait Audiard, les preuves de l’efficacité ou de la non dangerosité des produits injectables, c’est comme la Sainte Vierge, si on ne la voit pas de temps en temps, le doute s’installe ! 


    • bubu123 19 mai 22:57

      @Legestr glaz

      Et bien, en ce qui concerne l’élaboration de médicaments, des données complètes cela signifie que les données existent. Là elles n’existent simplement pas. 

      Vous avez des problèmes quand même, vous dite qu’il n’y a pas de données sur l’efficacité et la sécurité, évidemment qu’il y en a sinon la balance bénéfice risque ne serait pas jugé positive. C’est écrit noir sur blanc dans votre propre lien. 

       personne ne les connait ces données, même pas vous, même pas « nozotorités ». Sauf l’industriel

      Faut savoir, elles existent ou elles n’existent pas ? smiley

      Et je vous mets au défi de prouver l’inverse ! Vous n’avez strictement aucune preuve de l’efficacité ni de la non dangerosité. Vous « inventez » ! 

      oui la FDA a du inventer son rapport de 50 pages sur l’essai de phase 3 et a aussi du inventer les 400 pages de données disponibles...

      Il y a des études publiées qui viennent d’Israël sur des millions de vaccinés, sans doute des études des gens qui n’existent pas smiley

      je me demande comment vous pouvez être aussi à l’ouest


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 00:15

      @bubu123

      Il n’y a strictement aucune preuve de l’efficacité de ces injections expérimentales.

      Il n’y a d’ailleurs qu’à écouter ce que bafouille Olivier Véran lorsque le journaliste lui demande s’il pourra obtenir les chiffres. Le « pov » ministre ne sait plus que dire. Il fait vraiment pitié à voir. Il bredouille surpris par tant d’audace du journaliste ! Vous vous rendez compte : demander des preuves de l’efficacité alors qu’elles n’’existent pas ? 

      Vous pouvez me passer « les bonnes feuilles » de ce rapport de 400 pages que vous avez consulté et qui vous permet de dire que cette injection es efficace et sans danger ? Vous êtes prêt à tous les mensonges ? 

      Il n’y a strictement aucune étude en Israel. En Israel l’Etat a annoncé le nombre de vaccinés. Et alors, qu’est -ce que vous pouvez en conclure ? Vous tombez vous même dans le piège de vos propres aberrations !

      Comment je peux être aussi à l’Ouest ? Parce que j’habite dans une commune du Pays bigouden. Cherchez sur une carte et vous comprendrez ! 
      https://www.youtube.com/watch?v=lki36qlPt_s

      Et vous voulez que je vous dise pourquoi les vaccinations contre les virus respiratoires aérosols ne fonctionnent pas dans les populations cibles ? Ni pour les vaccins anti-grippaux pas plus que pour cette injection expérimentale ?

      Parce que malgré tout, ce ne sont pas les vaccins qui permettent de surmonter l’épreuve d’un virus mais « notre système immunitaire ». J’espère que vous le savez. Les vaccins ont pour but de préparer la réplique immunitaire en cas d’attaque virale. Seulement voilà : chez la population cible, passablement ou bien « immuno-déprimée », le système immunitaire est à l’abandon pour de nombreuses raisons. Et ces raisons sont connues parce que l’on connait le profil des personnes qui sont les cibles les plus périlleuses devant les virus respiratoires aérosols, qu’ils soient grippaux ou qu’ils soient des coronavirus.

      La première ligne de défense du système immunitaire des personnes les plus sensibles à ces virus est à l’abandon. Le mucus de leur voie respiratoire est attaqué par la glycation et l’oxydation. Leur endothélium est amoindri. Leurs immunoglobulines elles aussi, sont glyquées et n’assurent plus leurs fonctions. Quant aux phagocytes, par manque de NADPH, ils ne peuvent plus produire d’H2O2, ne peuvent plus à se débarrasser des virus après endocytoses et meurent d’apoptose. Triste fin. 

      Et vous voulez que le système immunitaire, actionné par les vaccins ou les injections, réponde aux attaques de ces pathogènes ? C’est simplement une plaisanterie ! Les vaccins anti-grippaux n’ont jamais, jamais, montré d’efficacité dans la lutte contre les maladies infectieuses respiratoires dans la population cible (chez les plus de 65 ans). Pas une seule étude scientifique ne peut montrer une quelconque efficacité. En revanche, nombreuses sont les études scientifiques qui montrent l’efficacité ridicule des vaccins anti-grippaux, moins que l’effet placebo, c’est dire. 

      Si vous voulez revenir en deuxième semaine, montrez quelques documents au lieu de délirer et d’accuser les autres sans aucune preuve. 

      Une efficacité modeste qui diminue avec l’âge

      De manière générale, la vaccination contre la grippe saisonnière n’est pas efficace à 100 %. Une revue de 2014 du groupe Cochrane a analysé 90 essais cliniques incluant 70.000 personnes. Les auteurs ont conclu que l’efficacité du vaccin était « modeste ». En 2017, une étude canadienne a trouvé que l’efficacité du vaccin s’établissait à 42 %. En 2014-2015, elle n’était pas aussi bonne à cause d’une mutation du virus.

      Or chez les plus de 65 ans, cette efficacité diminue encore, à cause du vieillissement de leur système immunitaire. Des données finlandaises et suédoises pour 2016/2017 suggèrent une protection de l’ordre de 20 à 30 % pour les personnes âgées de plus de 65 ans.

      Heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas. J’aime beaucoup lorsque vous me parlez d’ouest, j’apprécie beaucoup l’ouest. 


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 20 mai 01:44

      @Legestr glaz
      merci pour ta mise au point de plus elle est evidente.
       
      C’est tellement evident que si ce vaccin marchais correctement, tous les gens vaccinnés ne seraient plus contagieux , et dans ce cas la le gouvernement n’obligerait pas les vaccinnés au port du masque, ni les soignants vaccinnés non plus.
       
      Le probleme de leur truc expérimental, c’est que aucun n’est fiable, ici (en UE et une partie de l’occident on dit que Sinofarm c’est de la merde pas fiable, en Chine ils disent que Sinofarm c’est le top et que le reste c’est de la merde, etc...
      Bref chacun veut refourguer sa bagnole pourrie en gros pour illuster smiley)
       
      De toute maniere, c’est super simple de le savoir et sans se prendre la tete ni rediger un grand roman quand un vaccin sera fiable.
       
      Ce jour la, ben on aura plus besoin du masque etc..
      vu que on sera réeellement protégé et les gouvernements autoriserons donc aux vaccinnés de ne plus porter de masque en tout lieux (comme avant quoi)
       
      Le gros probleme que  TOUS (Pfizer, Astrabidule, Sinovax, etc...)
      savent que ce virus n’est pas STABLE et qu’il mute ultra rapidement et de plus se diffuse car rien n’est cloisonné (frontieres open-bar en UE p ex), et tant que c’est comme cela, tous les bordels produits à ce jour seronts mis en situation d’echec.
       
      Il y a pas 50 methodes, il suffis simplement de regarder OU ca fonctionne (la stratégie zero covid)
      ben ...
      c’est la ou c’est cloisonné hermetiquement avec des ’sas" de décontamination (la quarantaine pour celui ou celle venu de l’éxterieur) et ensuite de SOIGNER (les malades), de tester tout le monde en cas de doutes sur un bloc précis ,
      et evidemment d’ISOLER les malades pendant 15 ou 20 jours et de bien reverifier au bout de ce laps de temps,
      donc de ne surtout pas fermer des lits en période de crise !!!
       
      Tout le reste c’est de l’enfumage de nos gouvernants et de big pharma !


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 20 mai 01:52

      @bubu123
      "Il y a des études publiées qui viennent d’Israël sur des millions de vaccinés, sans doute des études des gens qui n’existent pas« 

      Pas de problèmes, j’attends avec impatience que le critere que tu n’a pas cité bien sur soit appliqué, cad l’OUVERTURE des FRONTIERES de la part d’Israel...
       
      Visiblement ils ne sonts bizarrement pas trop pressés pourtant avec une population vaccinnée à fond, c’est toi meme qui dis que c’est »LA« solution le vaccin .. donc pourquoi ne réouvrent t’ils pas leurs frontieres...
       
      Peut etre parce qu’ils savent (lol) que a Barhein c’est comme en Israel, tous vaccinnés, sauf que la bas c’etais open bar les frontieres...
       
      Et que Barhein est desormais classé dans les pays bannis, comme l’Inde...
       
      Explique nous ce document officiel mon bon bubu123
      https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/bahrein/
       
      Tu sais lire ?, il est bien »officiel" ce document ?
       
      Ils sonts vaccinnés massivement à Barhein ou pas ?
       
      Mais suis-je bete ce n’est pas avec le bon vaccin c’est ca ?
       
      Ou un autre délire du genre ? smiley
       


    • bubu123 20 mai 07:45

      @Legestr glaz

      vous êtes un sketch a vous tout seul smiley vous balancez un lien qui explique noir sur blanc que le labo doit fournir des données pour que les autorités évaluent la balance bénéfice risque mais d’après vous les données n’existent pas smiley comment la FDA à pondu son rapport si il n’y a pas de données ?
      c’est quoi ca d’après vous ? https://www.fda.gov/media/144416/download
      https://www.fda.gov/media/144245/download
      https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa2034577

      Il n’y a strictement aucune étude en Israel. En Israel l’Etat a annoncé le nombre de vaccinés. Et alors, qu’est -ce que vous pouvez en conclure ? Vous tombez vous même dans le piège de vos propres aberrations !

      d’accord du coup vous pouvez m’expliquer ce que c’est ca ? 
      https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa2101765?articleTools=true
      https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)00947-8/fulltext

      c’est donc celui qui traite tout le monde de menteur qui est le plus gros menteur ici, intéressant smiley

      et c’est pas la peine de dévier la conversation sur ce que vous pensez savoir des virus respiratoire, on s’en fou et ce n’est pas le sujet.

      Heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas

      je vous le fait pas dire, vous seriez mort depuis longtemps vu les conneries que vous racontez ici à longueurs de journées

    • bubu123 20 mai 07:49

      @Ouam

      Pas de problèmes, j’attends avec impatience que le critere que tu n’a pas cité bien sur soit appliqué, cad l’OUVERTURE des FRONTIERES de la part d’Israel...

      vous m’expliquez le rapport entre le fait qu’il y ai des études publiées venant d’Israël et l’ouverture des frontières ?
      C’est un critère de jugement principal dans les études scientifiques l’ouverture des frontières ? smiley

      sinon pour info a Barhein ils ne sont même pas 40% à avoir eux deux doses hein


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 08:26

      @bubu123

      Et bien ça bubu123 se sont les données de l’industriel ! Celui qui a été condamné pour fraude commerciale. Cela ne vaut rien ! 

      C’est comme chez knakie Herta, les meilleurs saucisses du monde ! Selon ce que dit l’industriel qui les produit, selon ce que dit la « publicité » ! De la bouffe infâme présentée dans un écrin de luxe ! 

      Vous êtes un plaisantin, ou un manipulateur. Vous arriveriez à faire la différence entre des « études indépendantes » et les données « constructeurs ». Ce n’est pas la société VW qui a aussi été condamnée pour « mensonge » ? Les données de l’industriel sont « le nec plus ultra » ?

      Et puis l’étude venant d’Israel est une étude de « data » par des personnes percluses de conflits d’intérêts, qui pourront faire dire « ce qu’ils veulent » aux chiffres. Ceux qui pondent ce genre d’études n’ont pas vu un seul malade ! C’est totalement dingue ! Ils font tourner des machines ! Des personnes payées par des fondations en Israel ! Aucune crédibilité, des gens « achetés » ! Ce qu’ils sortent comme études est aussi fiable que celle parue dans « The lancet » sur l’hydroxychloroquine, des tromperies odieuses ! Le « fric » peut tout corrompre ! 

      Simplement pour que vous ouvriez les yeux et que vous ne preniez pas les lecteurs pour des imbéciles, voici qui est l’un des deux auteurs principaux de cette étude « sans valeur », sans valeur aucune ! 

      « La recherche de »Noa Dagan" se concentre sur les implémentations pratiques d’algorithmes d’apprentissage automatique à l’aide de données cliniques, avec un intérêt particulier pour la prévention des événements cardiovasculaires et des fractures ostéoporotiques. Le Dr Dagan est également actif dans la recherche sur les aspects éthiques des modèles d’apprentissage automatique tels que l’équité.

      Nous ne sommes pas sur BFMTV ou dans le journal l’immonde. Votre petit tour de magicien ne prend pas. La supercherie est trop facile à démonter. 


    • bubu123 20 mai 10:48

      @Legestr glaz

      Et bien ça bubu123 se sont les données de l’industriel ! Celui qui a été condamné pour fraude commerciale. Cela ne vaut rien ! 

      et vous pensez qu’a la FDA les experts indépendants ne sont pas capable d’analyser les tonnes de données reçus ?
      sinon dite moi, vous êtes contre tous les vaccins et tous les médicaments ? car c’est toujours le fabricant qui test sont médoc, j’espère que ce scoop ne va pas trop vous perturber  smiley

      Vous êtes un plaisantin, ou un manipulateur

      le manipulateur c’est vous, vous essayez de faire croire qu’il n’y a aucune données, c’est faux, archi faux. Que vous voyez d’un mauvais œil une AMM conditionnelle peut s’entendre, mais vous ne dite pas la vérité quand vous dite qu’il n’y a pas de données sur l’efficacité et la sécurité. Qu’allez vous dire quand la FDA va donner une autorisation classique ? La demande est déjà faite.

      Et puis l’étude venant d’Israel est une étude de « data » par des personnes percluses de conflits d’intérêts

      Mais bien sur, comme c’est commode. L’étude ne me plait pas donc je vais dire que ce n’est pas fiable et j’invente des conflits d’intérêts, vous êtes vraiment un comique. 

      Nous ne sommes pas sur BFMTV ou dans le journal l’immonde. Votre petit tour de magicien ne prend pas. La supercherie est trop facile à démonter. 

      Donc deux études publiées dans les plus grandes revues sont balayées d’un revers de main parce que vous avez décidé que les auteurs avaient des conflits d’intérêts ? Merci de le prouver ! ce n’est pas le tout de le dire

    • Eric F Eric F 20 mai 10:53

      @Ouam
      « si ce vaccin marchaiT correctement, tous les gens vacciNés ne seraient plus contagieux , et dans ce cas la le gouvernement n’obligerait pas les vacciNés au port du masque, ni les soignants vacciNés non plus »
      Un vaccin n’empêche pas le virus de pénétrer dans l’organisme, puisque c’est quand le virus est présent que les anticorps se déclenchent. Il n’y a pas non plus une efficacité de 100%, mais une diminution de la charge virale, limitant la gravité et la transmissibilité (selon une étude britannique, 3 semaines après la première dose la contagiosité si le virus infecte la personne est diminuée entre 38 et 49%).


    • Eric F Eric F 20 mai 10:58

      @Bernard Dugué
      "l’ARN du vaccin ne peut pas s’intégrer, il faudrait qu’il parvienne au noyau et soit de plus reconnu par la RT. Ce qui pratiquement impossible"


      Merci de votre information concernant l’ARNm des vaccins, mais dès lors que vous employez le terme « pratiquement impossible » et non pas « totalement impossible », la question est la suivante : sachant qu’il code exclusivement pour la protéine Spike, est-ce qu’une éventuelle intégration d’une partie de cette séquence dans une cellule serait nocive, et serait-elle réplicable ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 12:39

      @bubu123

      Vous n’avez cité aucun experts indépendants. Les experts travaillant au sein des différentes « fondations » ne sont pas indépendants, ne vous en déplaise. Décidément vous ne vous posez pas beaucoup de questions : qui paie commande ! 

      Ne cherchez pas, vous avez tort. Il n’existe aucune étude qui démontre l’efficacité des injections expérimentales. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il s’agit simplement d’une question « d’immunité ». 

      Lorsque votre immunité est dans les pâquerettes ce n’est pas une injection qui la fera repartir à la hausse ! C’est totalement saugrenu de penser une chose pareille. 

      L’immunité corporelle, cela ce travaille. Les phénomènes d’oxydation et de glycation sont terribles en ce qui concerne l’immunité. Et donc toutes les pathologies associées à ces deux phénomènes sont celles que développent les gens dont l’immunité a failli, qui sont les cibles du SARS-COV2. 

      Surtout ne vous posez pas trop de questions bubu123. Surtout refusez de voir que dans le monde pratiquement 1 décès sur 2 du SARS-COV2 concerne une personne obèse. Et, plus encore, lorsque vous faites le bilan de la mortalité, en relation avec les comorbidités, vous vous rendez compte que c’est bien la faillite du système immunitaire qui cause les décès. 

      bubu123 vous n’avez absolument rien compris au fonctionnement du système immunitaire. Vous répétez comme un perroquet ce que disent les télévisions et les journaux propagandistes, comme les radios d’ailleurs. 

      Les injections expérimentales ne peuvent pas faire remonter l’immunité qui a failli ! C’est faux. C’est bien pour cette raison que les vaccins anti-grippaux, pour lesquels nous avons un grand recul, ne sont pas efficaces dans la population cible, celle dont l’immunité est partie en vrille. 

      Si vous voulez bubu123, je peux vous expliquer comment vous alimenter pour faire baisser les phénomènes d’oxydation et de glycation non enzymatique des protéines.

      Une dernière chose, cela fera votre éducation. Les immoglobulines sont des anti-corps. Ce sont des « protéines ». Et ces protéines, ces immoglobulines, sont très sujettes au phénomène de « glycation non enzymatique ». Et donc, les obèses, les diabétiques, les hypertendus, toutes ces personnes qui ont un problème récurrent sur du long terme avec leur taux de glucose sanguin, sont sujets à une glycation prononcée de leurs immunoglobulines, de leurs anti-corps. 

      Qui viendra s’étonner d’une chute vertigineuse de leur système immunitaire ? C’est vous bubu123 ? Les injections expérimentales ne changeront rien à cette situation. Les personnes « immuno-déprimées » le resteront, injection ou pas, vaccin ou pas ! Mettez vous à réfléchir et cela ira mieux !

      Pour votre culture personnelle je vous donne un os à ronger ! 

      https://www.em-consulte.com/article/856211/article/glycosylation-des-autoanticorps-au-cours-des-malad


    • bubu123 20 mai 13:30

      @Legestr glaz

      Vous n’avez cité aucun experts indépendants.

      Vous affirmez donc qu’il n’y a pas de comité d’experts indépendants à la FDA ?

      Ne cherchez pas, vous avez tort.

      parce que vous le dite ? smiley je tiens un bon clown la

      Il n’existe aucune étude qui démontre l’efficacité des injections expérimentales.

      si et j’ai donné les liens. 

      Lorsque votre immunité est dans les pâquerettes ce n’est pas une injection qui la fera repartir à la hausse ! C’est totalement saugrenu de penser une chose pareille.

      Tout s’explique, vous ne comprenez tout simplement pas le principe d’un vaccin

      Si vous voulez bubu123, je peux vous expliquer comment vous alimenter pour faire baisser les phénomènes d’oxydation et de glycation non enzymatique des protéines.

      non merci je n’ai pas besoin d’explications venant d’un clown dans votre genre

      j’attends toujours vos preuves sur les soit disant conflits d’intérêts des médecins qui ont mené l’étude sur les vaccinés en Israël


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 15:02

      @bubu123

      Vos nerfs vous lâchent ? Copié-collé : « non merci je n’ai pas besoin d’explications venant d’un clown dans votre genre »…

      L’un des premiers signes qui indique que l’adversaire épistolaire a perdu la bataille c’est, lorsqu’à cours d’argument, il entame les attaques « ad personam » et « ad hominem ». Pris en flagrant délit bubu123 !

      Désolé bubu123. Vous reviendrez peut être un autre jour. Vous savez, ces injections, c’est juste pour le pognon, pas pour la santé des gens. Vous pensez que tout ce cirque (j’emploie ce mot à dessein parce qu’il semblerait que cet univers vous plaise) c’est pour « sauver des vies ». Soit, vous êtes terriblement naïf, soit vous avez une activité propagandiste. 

      Parce que, voyez vous, pour « sauver des vies », il faudrait s’en prendre aux maladies qui causent le plus de décès. Ce sont les virus respiratoires selon vous ? 

      OMS :Principaux faits

      • Le tabac tue jusqu’à la moitié de ceux qui en consomment.
      • Le tabac fait plus de 8 millions de morts chaque année. Plus de 7 millions d’entre eux sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et environ 1,2 million des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée.

      Rappelons, quand même, bubu123, que les bureaux de tabac ont été considérés comme « commerces essentiels » pendant le confinement !

      Vous n’avez pas, « un tout petit peu », l’impression que l’on prend les gens pour des imbéciles avec le slogan « sauver des vies » ? Une analyse rationnelle de la situation nous montre que l’objectif de cette épidémie est ailleurs que dans le fait de vouloir « sauver des vies ». 


    • bubu123 20 mai 15:59

      @Legestr glaz

      L’un des premiers signes qui indique que l’adversaire épistolaire a perdu la bataille c’est, lorsqu’à cours d’argument, il entame les attaques « ad personam » et « ad hominem ». Pris en flagrant délit bubu123 !

      Vous êtes au courant que c’est ce que vous faite depuis le début de la conversation a me traiter de manipulateur et de menteur ?
      quand je dis que vous êtes un rigolo c’est une preuve de plus smiley

      ah et pour information, il n’est pas juste question de « sauver des vies » mais éviter aux gens d’être malade et diminuer l’incidence de la maladie. Encore une fois vous n’avez pas l’air de comprendre le principe de la vaccination.

      votre comparaison avec le tabac n’a pas de sens.


    • sirocco sirocco 20 mai 17:12

      @bubu123

      "Il n’existe aucune étude qui démontre l’efficacité des injections expérimentales.

      si et j’ai donné les liens." 

      Effectivement, la propagande brandit le fameux rapport bénéfice/risque à son avantage. Cela signifie que tant qu’au moins 51 % des vaxxinés survivent à leur injection et ne développent pas des complications mortifères, Big Pharma peut continuer de pavoiser !

    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 17:37

      @bubu123

      Oui, ce ne sont pas des insultes, c’est la réalité : vous êtes un manipulateur et un menteur. Quoi d’autre ? Ne vous en déplaise. Ce ne sont pas des insultes. 

      Lorsqu’un texte de mise sous autorisation conditionnelle sur le marché d’un produit indique que ni l’efficacité ni la non dangerosité ne sont établies, il faut bien l’accepter. Mais vous, vous tournez autour du pot, et vous refusez d’admettre ce qui est écrit pour diriger la conversation ailleurs. C’est de la manipulation. 

      Et, lorsque je vois que vous êtes capable d’écrire ceci, copié collé : « ah et pour information, il n’est pas juste question de « sauver des vies » mais éviter aux gens d’être malade et diminuer l’incidence de la maladie » et que le fait que le tabac qui fait 8 millions de morts chaque année n’est pas pris en considération, je me dis qu’il y a « foutage de gueule » excusez l’expression ! Tout ceci n’a strictement aucun sens. Le tabac fait « officiellement » 8 millions de morts par année dans le monde ! Vous ne pouvez pas le contester. Et que fait-on, pour « éviter aux gens d’être malades » comme vous l’écrivez ? Je vous laisse y réfléchir. 

      Copié-collé : « Encore une fois vous n’avez pas l’air de comprendre le principe de la vaccination ». Je pense réellement que c’est vous qui n’avez pas compris que la vaccination permet « simplement » à l’organisme à se préparer à l’attaque d’un virus en émettant des anti-corps ! Seulement voilà, les gens « immuno-déprimés » ne pourront pas le faire parce que leur immunité naturelle est au fond des océans. Mais ça, vous n’arrivez pas à le comprendre. Moi oui. Et c’est pour cela que j’ai compris que la vaccination est si peu efficace dans la population cible, c’est à dire les plus de 65 ans, c’est à dire ceux qui ont accumulé les différentes pathologies du métabolisme.

      Mais comme vous n’y comprenez rien, je vous laisse à vos chimères. Je vois clairement l’effet Dunning Kruger chez vous. Comme vous n’y comprenez rien, vous avez l’avis de celui qui n’y comprend rien ! Vous pataugez dans la semoule ! 



    • bubu123 20 mai 20:54

      @Legestr glaz

      c’est la réalité : vous êtes un manipulateur et un menteur.

      du coup qui au juste fait des attaques personnelles ? vous le faite depuis le début de la conversation et quand je vous dis que vous êtes un clown, vous jouez l’offusqué c’est cocasse smiley 

      Mais vous, vous tournez autour du pot, et vous refusez d’admettre ce qui est écrit pour diriger la conversation ailleurs. C’est de la manipulation.

      Pardon ? c’est vous qui deviez la conversation sur autre chose à chaque message transformant la conversation en un gloubi boulga infame. vous êtes dans la projection la. Je vous ai fourni la publication de phase 3, le rapport de la FDA, les études sur la population d’israel. Les données existent point barre. Comment croyez vous qu’on évalue une balance bénéfice risque au juste ?

      le le fait que le tabac qui fait 8 millions de morts chaque année n’est pas pris en considération, je me dis qu’il y a « foutage de gueule » excusez l’expression ! Tout ceci n’a strictement aucun sens.

      ce qui n’a aucun sens c’est de comparer le tabac et ses conséquences avec une épidémie qui s’est transformée en pandémie à la vitesse de l’éclair. 

       Je pense réellement que c’est vous qui n’avez pas compris que la vaccination permet « simplement » à l’organisme à se préparer à l’attaque d’un virus en émettant des anti-corps ! Seulement voilà, les gens « immuno-déprimés » ne pourront pas le faire parce que leur immunité naturelle est au fond des océans. Mais ça, vous n’arrivez pas à le comprendre. Moi oui. Et c’est pour cela que j’ai compris que la vaccination est si peu efficace dans la population cible, c’est à dire les plus de 65 ans, c’est à dire ceux qui ont accumulé les différentes pathologies du métabolisme.


      juste comme ca, à votre avis la vaccination de masse ca sert à quoi ?




    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 21:19

      @bubu123

      Répondons point par point.

      D’abord sur les études qui seraient des preuves, selon vous, de « l’efficacité » des injections expérimentales (appelons un chat un chat).

      L’étude israélienne est un étude de data, « observationnelle ». Je vous rappelle « très officiellement » ce qu’est une étude « observationnnelle » ! 

      « Dans une étude d’observation, il n’est pas possible de conclure causalement, juste de mettre en évidence des associations entre expositions (par exemple fumer) et événement de santé (par exemple un cancer) »

      Juste les bases bubu123, juste les bases ! 

      En ce qui concerne les injections de masse pour lutter contre la propagation des virus respiratoires aérosols, elles ne servent strictement à rien !

      Ce qui est important c’est « notre immunité » pour lutter contre les virus respiratoires aérosols. Et concernant « notre immunité », il y a beaucoup de chose à dire et à faire. Seulement, de ce point de vue, c’est l’électroencéphalogramme plat ! 


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 21:22

      @bubu123

      Offusqué ? Mais avec vous et ce que vous proposez comme réflexion il n’y a vraiment pas de quoi. Vous ne savez même pas lire un post ? 


    • Legestr glaz Legestr glaz 20 mai 21:29

      @bubu123
      copie-collé : « pardon ? c’est vous qui deviez la conversation sur autre chose à chaque message »

      Je ne dis qu’une seule chose depuis le début, je le répète par conséquent :

      Les injections expérimentales pour lutter contre le SARS-COV2 ne sont pas avérées, à ce jour, ni efficaces ni sans danger. D’une manière générale les vaccins pour lutter contre les virus respiratoires aérosols ne sont pas davantage efficaces dans la population cible. Pour expliquer ces piètres résultats, je vous parle « système immunitaire ». Mais vous n’arrivez pas à comprendre de quoi il s’agit. Faites un petit effort. 

      Pourtant on assiste à une injection de masse. Mais rien d’étonnant à ceci 
       l’Union européenne préconisait la vaccination de masse
       l’OCDE préconisait la vaccination de masse
       le WEF préconisait la vaccination de masse

      Et ceci bien avant l’arrivée de l’épidémie de SARS-COV2 ! Mais ce genre de constat n’a pas l’heur d’étonner grand monde. Une « hystérie » vaccinale qui n’a strictement aucun fondement. 


    • bubu123 21 mai 11:23

      @Legestr glaz

      L’étude israélienne est un étude de data, « observationnelle ». Je vous rappelle « très officiellement » ce qu’est une étude « observationnnelle » ! 

      Dans une étude d’observation, il n’est pas possible de conclure causalement

      Juste les bases bubu123, juste les bases ! 


      venant de quelqu’un qui a fait (et fait toujours) la promotion de plusieurs traitements uniquement sur la base d’études observationnelles c’est du caviar smiley 

      Visiblement il vous à échappé que pour les vaccins il y a des RCT en double aveugle qui enrôlent jusqu’à 40k patients. Faudrait peut être lire les rapports de la FDA un jour non ?
      Sinon j’ai une bonne question pour vous, comment évaluez-vous l’efficacité des autres vaccins ? (hors covid) vous êtes contre tous les vaccins ?

      En ce qui concerne les injections de masse pour lutter contre la propagation des virus respiratoires aérosols, elles ne servent strictement à rien !

      oui on voit ca en Israel ou il n’y a quasiment plus de nouveau cas et presque aucun décès.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 mai 08:56

      @ Bernard Dugué

      En revanche, il n’est pas exclu que cette insertion conduise à activer d’autres processus pouvant générer des pathologies auto-immunes. L’insertion des séquences virales est effectuée par une transcriptase inverse (RT) associée aux longues séquences intercalées LINE-1. Elle est réalisée en mélangeant des séquences hôtes si bien que l’insert est caractérisé comme chimérique. C’est comme si les cartes génomiques du coronavirus étaient récupérées, altérées, puis mélangées au cartes du génome humain.


      Eh bien voilà, vous-même reconnaissez qu’il y a u « os dans le potage », en vous basant sur des revues scientifiques étrangères. Cela fait des mois que, nous, les éveilleurs et lanceurs d’alerte nous le disons. Mais vous n’avez pas hésité, comme il y a quelques mois à me traiter, entre autre de « complotiste », voire plus !

      Continuez, vous êtes sur la bonne voie !

      Je ne vous salue pas !


      • pipiou2 19 mai 15:05

        @Nicole Cheverney
        Les « éveilleurs »  smiley  smiley  smiley


      • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 19 mai 15:13

        @pipiou2

        Bonjour, l’endormi.


      • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 19 mai 09:12

        Bonjour Bernard vous voulez dire quoi en fait ?

        La même chose que le professeur Luc Montagnier, les travaux du mathématicien Jean Claude Perez, les recherches du Professeur Fourtillan, celles d’Étienne Decroly chercheur au CNRS, ou encore de l’américain Steven Quay président d’Atossa Therapeutics qui déclare : « une analyse bayésienne conclut au-delà d’un doute raisonnable que le Sars-CoV-2 ne soit pas une zoonose naturelle, mais plutôt un dérivé de laboratoire. ».

         ????

        Votre article très pointu aurait sa place dans « Science », « Nature », « journal of medecine », the lancet (LOL)" mais sur AV ?

        Note : Le journal Le Monde et la chaine CNN (ainsi que d’autres médias) commencent à évoquer cette hypothèse de virus de labo ; un retournement de veste ?

         smiley


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 mai 09:23

          @Bendidon
           
           ’’Votre article très pointu aurait sa place dans « Science », « Nature », « journal of medecine », the lancet (LOL)" mais sur AV  ?’’
           
           J’ai bien peur qu’aujourd’hui, ces revues n’acceptent plus sur ce sujet que des articles qui relèvent e la production d’ignorance en faveur des vaccins, vu que la vérité leur est nuisible.
           
          « L’ignorance est la clé pour la rentabilité de l’industrie » Pasteur
           


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 mai 09:26

          @Francis, agnotologue
           
           Nous sommes conditionnés à la vaccination depuis notre plus tendre enfance, par l’école et les théories enfantines racontées par nos parents a quand on rechignait à accepter la piqûre salvatrice., discours ô combien persuasifs hélas, accompagnés de câlins et de promesses de récompenses.
           
          Conditionnés au point que l’expression « Je suis majeur et vacciné » est devenue un adage.
           
          « Toute une vie ne suffit pas pour désapprendre ce que naïf, soumis, tu t’es laissé mettre dans la tête - innocent ! - sans songer aux conséquences. » Henri Michaux
           
          https://pryskaducoeurjoly.com/actu/2358/vaccination-le-jour-ou-jai-casse-le-mythe/


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mai 10:13

          @Bendidon
          Je ne fais dire à l’article que ce que disent les résultats. L’ARN est rétrotranscrit et ce procédé n’a rien à voir avec la fabrication d’un virus puisque comme le précisent les auteurs, les séquences chimériques ne peuvent pas produire des virions fonctionnels. De plus, cette étude n’a pas pour objectif de trouver l’origine du virus mais de comprendre pourquoi des fragments d’ARN viral sont détectés des mois après infection. Lisez l’article à tête reposée, deux fois si nécessaire et vous en tirerez un enseignement. Cette remarque vaut aussi pour d’autres internautes qui visiblement n’ont pas lu l’article et ont glosé sur les méchants types en blouse blanche qui circulent dans les labos P4


        • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 20 mai 02:04

          @Bernard Dugué
          Tant que l’on est dans les references aux articles scientifiques ..
           
          Vous avez lu le rapport recent du M.I.T.
           
          Vous en deduisez quoi vous ....apres l’avoir lu
          En reférence bien sur :

          aux masques
          au couvre feu et au confinement arbitraire ET moyennageux que nous vend à coups de propagande ininterrompue notre cher gouvernement (startup nation)
           
          Vous toussez Bernard ?, gare au covid smiley

          Ps Vous devriez peut etre creuser la remarque de Bendidon,
          je dis ca.... je dis rien .... 


        • Eric F Eric F 20 mai 11:08

          @Bernard Dugué
          "cette étude n’a pas pour objectif de trouver l’origine du virus mais de comprendre pourquoi des fragments d’ARN viral sont détectés des mois après infection"

          Le fait que des fragments d’ARN viral soient détectés des semaines après l’infection ne peut-il pas avoir des causes plus simples, telle que la persistance de quelques virus de manière durable (non totalement éliminés par les anticorps) ou encore le fait d’avoir inspiré des résidus viraux présents dans l’air des lieux fréquentés.
          Ce dernier point pourrait du reste aussi expliquer le nombre de cas PCR positifs détectés, incluant des personnes non vraiment infectées, du fait des coefficients d’amplification excessifs pratiqués chez nous (mais ceci relève d’une autre polémique).


        • Captain Marlo Captain Marlo 20 mai 19:21

          @Francis, agnotologue
          Conditionnés au point que l’expression « Je suis majeur et vacciné » est devenue un adage.

          En France, l’adhésion aux vaccins est très relative...
          A tel point que le gouvernement ratisse large : vaccins pour tous les adultes dès le 31 mai au lieu du 15 juin.
          Et que l’inénarrable Karine Lacombe veut vacciner les enfants !


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mai 12:13

          Une petite erreur s’est glissée dans le texte

          au lieu de 

          une perturbation du cycle viral (McBride).

          il faut lire

          une perturbation du cycle cellulaire (McBride, 2014).

          Les coronavirus perturbent le cycle cellulaire de la cellule infectée

          Les mécanismes ont été élucidés par ailleurs, y compris pour le CoV pandémique

          Voies de signalisation, kinases, protéines 14,3,3.......

          à lire dans mon papier de 70 pages de virologie tranversale (ref en bas de cet article)

          Une étude de grande envergure a montré l’ampleur des changements cellulaires consécutifs à une infection par le SARS-CoV-2 (Bouhhadou, 2020). Voici les principaux résultats : 8 h après l’infection, les protéines virales ont été synthétisées, sans que l’abondance des protéines de l’hôte ne soit fortement impactée durant 24 h. En revanche, des changements importants ont été observés dans la phosphorylation des protéines, mettant en évidence comment le virus utilise les systèmes de régulation post-traductionnels de l’hôte pour modifier la signalisation cellulaire. Les kinases les plus fortement impactées appartiennent à quelque voies de signalisation ; p38 / MAPK, la signalisation AKT et ERK, la signalisation du cytosquelette Rho GTPase et CK2 et la régulation du cycle cellulaire. Des changements dans l’organisation du cytosquelette sont induits par les virions. L’imagerie des cellules infectées a révélé la formation de filopodes riches en actine contenant des protéines virales. La microscopie électronique confirme la présence de virions assemblés dans ces structures. Les grappes de protéines du SRAS-CoV-2 sont réparties sur les protubérances filopodiales mais des travaux supplémentaires sont nécessaires pour comprendre si le SRAS-CoV-2 utilise soit l’activité motrice de la Myosine X, soit l’assemblage de filaments d’actine pour se déplacer. CK2 est connu pour phosphoryler les protéines de la myosine au niveau des sites endocytaires afin de favoriser la polymérisation de l’actine. En outre, il a été constaté que CK2 régule la formation de la terminaison d’actine pendant l’infection par le virus de la vaccine, permettant une propagation efficace de cellule à cellule du virus. Les activités CDK1 / 2 sont considérablement réduites une infection au SARS-CoV-2, conduisant à un arrêt de phase S / G2 similaire aux effets du virus de la bronchite infectieuse (IBV), un coronavirus prototypique et d’autres virus à ARN. La voie p38 / MAPK répond et contrôle la production de cytokines pro-inflammatoires potentiellement nocives. Plusieurs virus induisent cette signalisation p38 / MAPK conduisant à une inflammation excessive associée à une pathologie grave.



          • jjwaDal jjwaDal 19 mai 12:59

            La biologie et même la génétique sont constellées de certitudes fracassées par la génération suivante. Je suis ravi d’apprendre que nous savons tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet et qu’aucune surprise n’est à attendre des vaccins à ARNm.

            Il me semble avoir lu quelque part que l’arrogance en science (la certitude de savoir) n’est pas forcément la bonne posture pour faire des découvertes et apprendre, mais jusqu’à preuve du contraire je peux faire ma religion que ce xénoARNm injecté dans des cellules humaines ne peut conduire qu’à la fabrication de la protéine visé et rien d’autre. Il faut l’espérer. Faut-il le croire ?

            Qu’une seule protéine soit alors la seule origine du large éventail d’effets secondaires observés chez les cobayes humains me laisse un peu songeur toutefois.


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mai 13:06

              @jjwaDal
              Je n’ai pas d’infos précises sur le devenir de la protéine S qui est elle complète, est susceptible d’être clivée par la furine en S1/S2 ou la trypsine au niveau de S2’
              Ces opérations ne sont pas anodines. J’ignore par ailleurs sous quelle forme la protéine S synthétisée par l’ARN vaccinal parvient à la membrane pour s’y insérer. Lorsqu’elle arrive avec le virion, c’est dans une forme trimérique


            • pipiou2 19 mai 15:04

              Bienvenue chez les zombies smiley  smiley  smiley


              • jjwaDal jjwaDal 19 mai 15:46

                Vous avez raison bien sûr d’exposer votre point de vue technique (au demeurant apprécié et souhaité) sur le sujet, mais vous ne pouvez ignorer que la base des doutes dans le grand public rejetant l’idée d’accepter les vaccins à ARNm et même à adénovirus ne repose pas sur des connaissances techniques pointues mais bien sur une défiance documentée et donc fondée par l’histoire sur « Big Pharma » et même « Big Agro ».
                Jamais à ma connaissance on n’a accepté une vaccination massive après une si courte période de validation des candidats, de surcroît en déployant des techniques inédites et avec l’exigence des laboratoires d’être exemptés de tout dommages et intérêts à verser aux éventuelles victimes (sens large) de leurs produits.
                De deux choses l’une : soit ils sont sûrs de la qualité de leurs produits et ils se tirent une balle dans le pied en refusant d’indemniser quelques victimes légères et une poignée de décès, jetant le doute sur leur candidat vaccin.
                Ou bien ils ont des doutes légitimes (ils sont les seuls détenteurs de l’information primaire sur leurs produits) et donc ils ont en miroir des doutes tout aussi légitimes de la part des frileux de la vaccination.
                Personnellement je pense avoir eu la Covid-19 en mars 2020 et cela me semble la meilleure façon d’être vacciné pour quelqu’un n’entrant dans aucune des catégories à risque. J’accepterais volontiers demain un vaccin classique à virus atténué (Sinopharm ou un autre), à défaut à protéine recombinante.
                Pour clore cette digression. J’ai lu que sur 80 000 échantillons prélevés dans l’environnement pour déterminer l’origine du SARS-Cov2, aucun ne donne une piste sur l’espèce qui aurait pu convertir les coronavirus ancêtre en la version qui a diffusé fin 2019 à partir de la Chine.
                Par défaut, on a donc une fuite de laboratoire, semble-t’il ? Votre opinion sur le sujet ?


                • Eric F Eric F 20 mai 11:17

                  @jjwaDal
                  Vous avez raison concernant le caractère exceptionnel de la situation de déployer un vaccin de toute nouvelle technologie, induisant des interrogations et méfiances.
                  Mais on note que la méfiance initiale de la population a décru au fur et à mesure de la campagne de vaccination, certains pays « pionniers » ayant déployé avant les autres, au bout d’un mois, les remontées de terrain ont paru satisfaisante.
                  Je m’impatientais en janvier de l’absence de ces données « en population », alors qu’on commençait chez nous a vacciner, mais des études notamment en provenance d’Israël ont été alors communiquées, et le résultat dans nos Ehpads a été rapide et spectaculaire.

                  Le vaccin classique chinois parait plus sécurisant, mais son efficacité sur le terrain est moindre notamment face aux nouveaux variants, les vaccins ciblés « spike » semblent à plus large spectre.


                • simir simir 20 mai 13:48

                  @Eric F
                  Les résultats dans les Ephad ne sont pas du aux vaccins, mais à l’effet moisson.
                  Tous ceux qui avaient été épargnés par les 2 années précédentes disons calmes sont tous morts donc ils ne peuvent pas mourir 2 fois.
                  Il y a aussi l’effet saisonnier comme l’année dernière.
                  Et enfin on ne laisse plus mourir comme en 2020, on soigne beaucoup mieux aussi.


                • Eric F Eric F 20 mai 14:12

                  @simir
                  Je connais cette théorie du contrecoup de l’« effet moisson », mais elle n’est pas plausible dans ce cadre puisque la chute de mortalité Covid dans les Ehpad a été très rapide entre Février et Mars conjointement à la vaccination. Si cela avait été un effet de compensation démographique, cela se serait étalé sur un an ou plus.
                  Il est vrai que par ailleurs on soigne mieux, surtout en population générale où les praticiens sont remis dans le circuit.


                • Captain Marlo Captain Marlo 20 mai 19:44

                  @Eric F
                  conjointement à la vaccination.

                  Ceux qui ont été euthanasiés au Rivotril en 2020 ne sont plus là pour se faire vacciner !

                  "(...) Quand une personne âgée n’est pas hospitalisée [par manque de lits] et qu’ensuite, ce qu’on lui propose, c’est une sédation dès l’instant qu’elle va présenter une détresse respiratoire... ma première réaction, se rappelle-t-elle, ça a été : on nous demande de faire une euthanasie passive auprès de nos résidents." 

                  Ailleurs qu’à Buzançais, une médecin d’Ehpad public partage, à visage caché, « un sentiment d’horreur ». Alors qu’elle estime ne pas avoir « le droit de prescrire quelque chose qui pourrait soigner les personnes si elles étaient atteintes », elle est « autorisée à les faire partir... en douceur ». 

                  « On a abrégé les souffrances des gens. Moi, j’appelle ça l’euthanasie, poursuit-elle, extrêmement choquée. Qu’on ait osé nous demander de piquer nos patients pour les faire partir plus vite, c’est insupportable. »

                  Extrait de « Covid-19 : que se passe-t-il vraiment dans les Ehpad ? », une enquête à voir dans « Pièces à conviction » le 18 novembre 2020 à 21h05."

                  Le gouvernement a empêché les médecins de soigner, mais pas d’euthanasier.


                • Eric F Eric F 20 mai 19:49

                  @Captain Marlo
                  Il y a eu des erreurs et des fautes lors du début de l’épidémie qui ont augmenté le nombre de décès, mais cela n’explique pas la baisse rapide des décès entre entre janvier et mars 2021.


                • jjwaDal jjwaDal 20 mai 20:08

                  @Eric F
                  Il n’y a pas un français sur 100 qui connaît l’histoire réelle du « Vioxx » ou du « Distilbène ». A peine plus sont capables de faire la différence entre une corrélation et un lien de causalité indéniable. Donc l’opinion majoritaire sur la sécurité des candidats vaccins avec un recul de quelques mois, est anecdotique au mieux.
                  On ne sait pas à quoi sert l’essentiel de notre génome. Il y a peu encore on pensait qu’un gène « codait » pour une unique protéine, ce qui a justifié la transgenèse, autre entreprise risquée s’il en est. L’étude dont parle l’auteur est un signe de plus qu’on a encore énormément de choses à découvrir.
                  Pourquoi dans ces conditions vouloir faire courir un risque à autant de monde ? Pourquoi vouloir vacciner des gens qui courent plus de risque à se faire vacciner qu’à ne pas le faire ?
                  « Sinopharm » doit concerner la souche initiale qui a frappé la Chine, mais la technique me semble la plus documentée et donc peu concerner les variants s’ils se stabilisent. Sinon il faut changer d’arme et trouver un antiviral qui se moquera des variations du virus quand un vaccin est condamné à courir derrière les modifications.
                  Si l’un de ces vaccins provoque des cancers par ex, vous pouvez vacciner 1 milliard de gens avec, vous ne verrez très probablement encore rien un an plus tard. Il faut malheureusement toujours cent ans pour faire un chêne centenaire et la technologie utilisée n’y change rien.


                • Eric F Eric F 21 mai 09:29

                  @jjwaDal
                  Ouiaih, enfin, bon, quand on voit foisonner sur le présent site des articles et commentaires affirmant que le vaccin fait des hécatombes et que ce sont les vaccinés qui propagent l’épidémie, ça crève les plafonds de confusion sur les notions de corrélation et causalité arrivent au taquet.
                  L’observation des « retour de terrain » des premiers mois renseignent sur les effets immédiats et l’efficacité, et c’est cela qui a pu lever une bonne part des réticences sur ces « nouveaux vaccins » -et je reconnais que cela a été mon cas, notamment en observant la courbe en Ehpad-. Mais je suis d’accord que cela ne lève pas les interrogations sur les éventuels « effets longs ». Je suis aussi d’accord pour ne pas faire de l’acharnement vaccinal de populations non à risque.

                  Concernant l’objet de l’article, il ne s’agit pas du vaccin mais du virus lui-même. Donc un vaccin à « virus atténué » peut aussi suivre ce schéma, plutôt davantage qu’un court fragment d’ARNm encapsulé.
                  En outre, vu la prolifération de virus de toutes sortes, notre corps est loin d’être un champ stérile, et cela depuis l’aube de l’humanité, notre espèce n’a pas pour autant été chamboulée.


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 mai 15:51

                  Bonjour,

                  .
                  ’’Oui, mais encore faudrait-il que cet ARN vaccinal, qui ne contient que la séquence Spike, puisse parvenir d’abord au noyau, puis être reconnu pour être rétro-transcrit. Cette éventualité est pratiquement exclue car cet ARN vaccinal ne peut pas parvenir au noyau, étant simplement utilisé par les ribosomes insérés dans le réticulum endoplasmique.’’

                  fin de citation

                  .
                  Une courte vidéo à regarder avec la généticiènne Alexandra Henrion-Caude

                  .

                  Autre vidéo à regarder avec le DR Tadeusz Nawrocki :

                  Le vaccin ARN ne modifie pas l’ADN...vraiment ??

                  .
                  Howard Martin Temin
                  Prix Nobel 1975 pour le découverte de la transcriptase inverse chez les VIRUS.

                  Une enzyme qui permet de convertir l’ARN en ADN ...







                    • lejules lejules 19 mai 16:53

                      afin de réagir avec un peu d’humour face a une propagande éhontée je me défend a ma manière avec radio serpent N°5

                      https://www.youtube.com/watch?v=96iKj1SsluQ&t=4s

                      pour ceux qui n’aurait pas vu la N°4

                      https://www.youtube.com/watch?v=WChhqRouZ0s&t=13s


                      • ETTORE ETTORE 19 mai 16:54

                        Bernard Dugué @

                        Jeu de canasta génomique....recombinant !

                        soit !

                        Mais que dire de la partie de poker menteur de cet état ?

                        Ces accros des jeux du pouvoir, qui nous ont déposé sur la table des mises, comme de vulgaires jetons de relance.

                        Et si d’aventure, on demande à voir, on comprend vite que la partie est truquée, par les cartes planquées dans la manche des labos .

                        Par la peur, par soudoiement, certain on parié leur seul bien, leur liberté de naissance, et ont été exclus définitivement du jeu, une fois à table.

                        De toute façon, ils avaient hypothéqués leurs vies, déjà sur compromission volontaire, ou forcée .,

                        Et regardez les tricheurs, qui vont bientôt quitter la table, une main devant, une main derrière, et qui se permettent encore une dernière rebuffade, avant de planter le drapeau blanc .

                        Tel le Véran « les non vaccinés seront désavantagés ».

                        Faudra leur expliquer, et leur démontrer très prochainement, que les urnes seront un avantage, pour ceux qui ont compris la martingale, et que ce casino appelé LaREM, tient plus du lupanar, que du logement de la démocratie.

                        Le vote sera un excellent vaccin, contre cette pandémie politicienne, contaminée par le pognon viral.


                        • stef 19 mai 19:28

                          Je constate benoitement que peu de ministres députés et sénateurs se sont fait vacciner jusqu’à présent

                          au début ils avaient l’excuse de ne pas vouloir faire de passe droits mais aujourd’hui cet argument est levé


                          • ETTORE ETTORE 19 mai 19:45

                            stef

                            @

                            Faudrait leur expliquer la différence entre « immunité parlementaire » et « immunité par la waxx » !

                            Visiblement, ils sont très peu accrocs à la seconde, car, la première les protège, bien mieux des « mots » et des « maux » présents et à venir de la société,

                            Et puis, un passe droit, reste un passe droit, c’est ce qui caractérise ces morpions politichiens. 

                            Des passe droits, pour des honneurs en zig zag......Bel horizon de vie.


                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 mai 08:52

                              Le pass sanitaire est le nom d’une « attestation d’bonnement d’abonnement à la vaccination chronique ».

                               Voir Alexandra Henrion Caude, là, à 11’35".

                               

                              Olivier Véran nous a lui-même prévenus que les vaccinés pouvaient être porteurs des variants, et par conséquent contaminants.

                               

                              Les virus sont (aussi) manu-portés. Il suffit de voir dans un aéroport comment les contrôleurs prennent en mains les papiers des voyageurs, les uns après les autres. Statistiquement il y aura un voyageurs contaminé, dont les papiers contamineront les mains du contrôleur, lequel contaminera par conséquent les papiers de tous les voyageurs suivants.

                               

                               On le voit, ces mesures n’ont rien absolument de scientifiques ; ou si elles sont basées sur des études scientifiques ce n’est surement pas dans le sens de contenir l’épidémie. Bien au contraire.


                              • Eric F Eric F 20 mai 14:27

                                @Francis, agnotologue
                                "Les virus sont (aussi) manu-portés. Il suffit de voir dans un aéroport comment les contrôleurs prennent en mains les papiers des voyageurs, les uns après les autres« 

                                Remarque intéressante, il conviendrait de connaître le potentiel de contamination d’un papier qui est ainsi touché au troisième degré, par rapport au contact direct avec un objet sur lequel une personne contaminée a postillonné (par exemple en terrasse avec deux convives face à face, on voit dans les reportages qu’il n’y a aucune distanciation). Là où les clients portent le masque, du moins ils ne postillonnent pas directement.

                                La notion de »complot", c’est de considérer que les autorités cherchent délibérément à nuire, mon opinion est plutôt qu’ils tâtonnent pour chercher ce qu’ils pensent efficace en le conciliant avec d’autres nécessités. Ainsi en France nos gouvernants ont choisi de laisser les écoles ouvertes, mais en contrepartie ont fait ’’payer le prix’’ à la population par le couvre feu avancé (l’un compensant, pensent-ils, cela en terme de transmission). C’est comme de la navigation par temps de brume dans un océan rempli d’icebergs.


                              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 mai 15:08

                                @Eric F
                                 
                                 est-ce que j’ai dit que les autorités cherchent à nuire ? En revanche, les « scientifiques » qui les conseillent sont suspects de par leur conflits d’intérêts.
                                 
                                 Sur cette histoire de "potentiel de contamination d’un papier qui est ainsi touché au troisième degré ’’ je vous rappelle que lors du scrutin des municipales l’an dernier, le crayon qu’on vous prêtait pour signer était désinfecté après chaque usage.


                              • Eric F Eric F 20 mai 19:46

                                @Francis, agnotologue
                                « le crayon qu’on vous prêtait pour signer était désinfecté après chaque usage »
                                oui, mais chacun touchait tour à tour directement ce même crayon, dans le cas des passeports, le douanier est une tierce personne intermédiaire (ganté, je suppose).
                                Il existe dans la vue quotidienne des cas de contacts directs successifs, par exemple pour les caddies de supermarché (à désinfecter à l’entrée, ainsi que ses mains).
                                Les images de personnes agglutinées sur la même table de bar en terrasse pendant une durée importante et sans distance entre les tables (la « demi jauge » a l’air d’une fiction) pose la question des postillons directement envoyés et également déposés sur les surfaces. Reste à connaître le risque par rapport aux aérosols en intérieur.
                                On peut se poser la question suivante : est-ce que des recommandations particulières pourraient être formulées pour les personnes « à risque » (pour éviter les restrictions généralisées).


                              • GoldoBlack 21 mai 21:22

                                @Eric F
                                Les contaminations par contact... hein !
                                Y en a pas lourd a priori.


                              • ETTORE ETTORE 20 mai 13:24

                                Etre né libre !

                                Se faire USURPER ses libertés !

                                Et se les faire rendre, sous condition !


                                Vous sentez vous responsable d’un crime quelconque, pour mériter cette « liberté » CONDITIONNELLE ?

                                N’avez vous pas la sinistre impression, de vous faire prendre pour des pigeons, auxquels, on a donné des graines salées, pour les faire boire, encore et encore, une potion, vendue par les mêmes fabricants..... que les graines ?

                                Vous sentez vous heureux d’être transformé en boite de pétri ambulante, surveillé par des algorithmes de masse, où votre spécificité particulière, votre intégrité physique, et mentale, est laminée au profit d’un gloubi boulga, géré.....

                                à Peter-O-Schnock..... Par des avatars de la finance, dont l’encre fraiche des billets, a rongé le cerveau ?

                                Savez vous combien, vous avez été vendu ?

                                Connaissez vous, le prix de votre vie ?

                                Est elle, monnayable, échangeable, livrable, compilable, vendable sur ce marché aux esclaves OGMisés ?

                                Imaginez vous, que cet état puisse se comporter, avec vous, comme une « casse automobile » et peut, sous conditions de « pièce de rechange en bon état » vous considérer, comme du recyclage en Soleil Vert ?

                                Croyez sur vous, que votre liberté de circuler, ne seras pas soumise à contrôle technique médical, avec risque de mise au rebus, si l’entretien prescrit, ne fait pas l’objet d’un suivi rigoureux sur votre « Pass Fuck circulatoire » ?

                                Pensez vous que, tout comme votre voiture avec sa plaque d’immatriculation, vous devrez porter votre « carte grise PASS FUCK », sur vous, pour être contrôlé, à tout bout de champ, pour conduite suspecte, devant les radars de la nouvelle « politique de conduite citoyenne Macroniste » ?

                                Vous sentez vous en pleine possession de votre nouveau statut, de redevable à vie, sous solution injectable ?

                                Une bière  sur une terrasse, sous une pluie battante, est elle la récompense de votre année et demie, perdue et ficelée comme cadeau d’entreprise, à votre Di-Recteur de CONscience, qui vous singe lamentablement, ET avec moquerie, pour vous ridiculiser, encore et encore, histoire de vous faire oublier toutes les mises en bières que LUI à soutiré du réservoir de la vie ?

                                Vous sentez vous en TOTALE « responsabilité » devant le traitement qui se profile à l’horizon, pour vos enfants, pour votre descendance, pour votre famille ?

                                Etes vous sûr de ne jamais regretter, votre « engagement » à une manipulation de foire, animé par un bonimenteur, qui vous la mets profond depuis plus de quatre ans, et dont visiblement, il n’y auras aucun recours en garantie ?

                                Avez vous, la sensation de ne plus voir la vie, que par le petit bout de la lorgnette ?

                                A vous de totaliser les OUI, les NON !

                                Mais il va de soi, que les Bi-pffizérisés, auront un handicap !

                                Alors il suffiras de mettre une croix pour OUI, rayer la mention de vie inutile, pour le NON !


                                • Ecométa Ecométa 20 mai 18:39

                                  De la testiculite aiguë, machine à simuler du covid (jusque + 40 cycle...), voici la « vacciculite aigüe » et il faut, selon Bill Gates et Big-pharma, vacciner tout le monde ! Le "système immunitaire humain" n’existe plus ; la réaction du corps humain qui nous prévient quand nous sommes malades et nous soigner, ça n’existe pas : il faut des tests ! Et soigner précocement le covid serait impossible ? Ce monde est « savamment » et « délibérément » malade mais pas du covid !

                                  Il faut être sérieux, on cumule les morts covid sur 15 mois et nous en sommes à 3,4 millions dans le monde ; sur un an : 2,7 millions ! Combien de décès auraient été évités en soignant précocement ? Bien plus d’un million ? Et même : relativisons sur une année avec d’autres causes de décès ! Chiffres mondiaux de 2016 en million : Accident travail : 2,1 ; Sucre : 3,1 ; obésité :2,8 ; sous-alimentation : 3,4 ; cancer : 7,6 ; Hyper cholestérol : 3,8 ; Drogue 6,1. Cessons ce délire vaccinal ! 



                                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 20 mai 18:58
                                      Réponse : le complot c’est quand on ment ! Quand on dit la vérité on n’est pas complotiste !

                                    • Ecométa Ecométa 21 mai 09:45

                                      @eau-du-robinet

                                      Un « complotiste » n’est pas un « comploteur » ; celui qui complote est le comploteur qui accuse de « complotisme », et d’être complotiste, celui qui dénonce le complot !

                                      Comment ne pas voir un complot en terme de « Santé Publique » en France ?

                                      Pourquoi la « Santé Publique » en France est-elle passée des mains des soignants , qualifier pour le faire, mais disqualifiés par ordonnance gouvernementale, à celles des seuls machands qui n’entendent que le mot « profit » ! Et ça fait 15 ans que cela dure !

                                      Nous assistons à une guerre entre la « médecine » qui soigne et la « technocratie » avec ses « cost-killers » qui détruisent la santé qu’ils tiennent au simple rang d’une marchandise comme une autre ! l

                                      Le pire c’est que la plupart des médecins, sauf quelques « complotistes », s’écrasent !

                                      Comment ne pas voir là un complot avec des tas de complices ? 


                                    • Eric F Eric F 21 mai 10:14

                                      @Ecométa
                                      Un complot est une action concertée pour commettre sciemment des actions nuisibles.
                                      Le terme « complotiste » a été inventé pour désigner spécifiquement ceux qui imaginent des complots partout -même s’il est parfois utilisé abusivement-.
                                      Ceux qui dénonce un vrai complot, ce sont les vigilants, les lanceurs d’alerte...

                                      Mais lorsque vous considérez que la dégradation du système sanitaire, dont vous décrivez du reste bien les causes, constitue un « complot », c’est un contresens sur ce mot, le but n’était pas de « nuire » mais d’augmenter l’efficacité, et cela a conduit à une dérive technocratique (du reste il n’y a pas d’économie sur le poste administratif). Les médecins font de leur mieux, et s’ils approuvent des mesures comme le confinement ou la vaccination, c’est par conviction, non pas complicité à des actes délibérément malveillants.


                                    • chantecler chantecler 21 mai 10:25

                                      @Eric F
                                      Ah bon ?
                                      Je pensais que le but était entre autres de ne concentrer la production et les bénéfices que dans quelques groupes et dans les mains de gros actionnaires qui entre autres entretiennent le système , et pour causes .. ?
                                      Quant à « augmenter l’efficacité » là encore je doute .
                                      Pourquoi a t’on empêché les médecins de prescrire selon leurs formations , leurs convictions ?
                                      Aurait on formé que des andouilles ?
                                      Et pourquoi la masse de ces toubibs vaccinent aujourd’hui à tout va avec des produits qui ont des mmp , provisoires donc , faute de recul , et dont les producteurs refusent de prendre la responsabilité  ?


                                    • Eric F Eric F 21 mai 13:21

                                      @chantecler
                                      La recherche d’efficacité au meilleur cout entraine souvent ce genre de dérive, notamment le manque d’investissement et de marge de manoeuvre pour risques, ou encore la pression des lobbies.
                                      Mais il faut remarquer qu’en Allemagne, le secteur hospitalier a été fortement privatisé, or le parc de lits de réanimation est plus important, du fait de la flexibilité des équipements et personnels.
                                      Par contre, concernant la vaccination à marches forcées avec de nouveaux produits, c’est un phénomène d’ampleur quasi-mondiale, la présente épidémie à donné lieu à une forme de fuite en avant, en terme de catastrophisme, en terme de mesures de restriction, en terme de tests, masques et vaccins.


                                    • GoldoBlack 21 mai 21:22

                                      @Ecométa
                                      Un complot avec des tas de complice n’est plus un complot puisqu’un complot est secret...


                                    • Eric F Eric F 23 mai 09:46

                                      @GoldoBlack
                                      « Un complot avec des tas de complice n’est plus un complot puisqu’un complot est secret... »

                                      En effet, mais dans certains cas on peut parler de « magouilles » initiées par des groupes de pression, mobilisant des moyens de communication, relayées par des corporations et institutions. 


                                    • lejules lejules 21 mai 16:56

                                      afin de réagir avec un peu d’humour face a une propagande éhontée je me défend a ma maniere avec radio serpent N°5

                                      https://www.youtube.com/watch?v=96iKj1SsluQ&t=4s

                                      pour ceux qui n’aurait pas vu la N°4

                                      https://www.youtube.com/watch?v=WChhqRouZ0s&t=13s


                                      • Olivier 23 mai 16:29

                                        Merci de cet article. Un lien sur une analyse simplifiée de la même étude : 

                                        echelledejacob.blogspot.com/2021/04/transcription-inverse-de-larn-du-sars.html

                                        Mais plutôt que de chercher à occulter ou minimiser ces faits et risquer ainsi de confirmer les « antivax », on devrait plutôt se préoccuper des conséquences à long terme sur la santé des vaccins ARN ! Le précédent de l’Astra-Zeneca n’augure rien de bon.

                                        Ce qui est sûr est que le vaccin Pfizer a été conçu et fabriqué dans la précipitation, sans respecter les règles sanitaires (il est toujours en phase d’expérimentation), et par une société déjà condamnée à plusieurs reprises à de lourdes amendes pour ses procédés douteux. Le tout dans un contexte de conflit d’intérêt importants.

                                        On sait que Macron et son gouvernement se sont opposés dés le début aux traitements pourtant efficaces (et utilisés dans de nombreux endroits du monde). Etait-ce pour faire la place au vaccin Pfizer et lui assurer une rente de situation ? 


                                        • Eric F Eric F 24 mai 09:32

                                          @Olivier
                                          Lors de la vague épidémique initiale, il y a eu, dans la panique, le choix en France du « tout hôpital », considérant que la maladie était généralement bénigne pour la plupart des gens, mais potentiellement gravissime pour les autres. Ils ont donc shunté la médecine de ville, et la possibilité de traitements pragmatiques en phase initiale.
                                          A cette époque, nul ne savait quand il pourrait y avoir un vaccin, ni quels labos sortiraient le leur rapidement, presque aucun expert chez nous ne pensait que ce serait aussi rapide (on parlait alors de plus de 18 mois), et les premières déclarations de Poutine et de Trump l’été dernier sur un vaccin fin 2020 étaient considérées ici comme des rodomontades.
                                          Mais de manière générale, le milieu médical et les autorités de la plupart des pays considéraient qu’à terme la vaccination serait le moyen d’éradiquer cette maladie qui n’en finit pas de rebondir. C’est avant tout une question de croyance dans le milieu médical (pas seulement en France ou dans les pays capitalistes, même Cuba prépare son vaccin)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité