• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Achim

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 12 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Achim 14 janvier 2015 15:52

    @ Pascal L

    « Vu du côté du respect des lois de la physique, la version officielle est infiniment plus crédible. »

    Cet avis absolument aberrant et cynique illustre bien le sujet de l’article. L’aveuglement volontaire basé sur le respect des hiérarchies et aussi sur une incœrcible angoisse devant les vertigineuses implications de la remise en cause de ses paradigmes essentiels, est une nécessité vitale, même pour des sujets intelligents.
    Alors, pour vous, un petit incendie dans les étages supérieurs du WTC n°7 a pu faire disparaître par magie les 25 piliers massifs de béton armé, faisant chuter l’immeuble à la vitesse de libération ? Mmmmmmm.............


  • Achim 14 janvier 2015 15:38

    Personne n’a commenté ce mot de Dieudonné : « Je me sens Charlie Coulibaly ». Cette phrase est d’une démagogie répugnante, et surtout l’oxymore est d’une stupidité insondable : « je suis solidaire des victimes et des bourreaux ». Et pas un commentaire là-dessus... J’ai peur.



  • Achim 25 novembre 2014 15:59

    @ l’auteur

    Je n’ai que peu de choses à vous dire : vous n’êtes apparemment ni assez cultivé ni assez perspicace pour comprendre qu’il est urgent de discriminer les théories fumeuses ou délirantes du constat des vrais complots, comme l’assassinat de Kennedy ou le 11/9. Le simple fait de n’avoir pas discerné dans ces attentats les données irréfutables qui prouvent l’existence du complot intérieur, fait platement et prosaïquement de vous un idiot utile à ceux qui, dans l’ombre, tirent les ficelles. Et l’arrogance ne vous sauvera pas du ridicule.


  • Achim 14 novembre 2014 16:32

    L’évidence me saute aux yeux : personne ici, et surtout pas l’auteur de cet article, ne possède un minimum de culture ufologique ! Sinon, la psy auteure de cette hypothèse stupide aurait été renvoyée à ses chères études, par un argumentaire sans réplique. La palme des commentateurs revient sans conteste à Alois Frankenberger, qui s’ingénie, avec un soin tout particulier, à être toujours à côté de la plaque.

    Revenons à nos moutons : Comment les cinq collègues témoins aux premières loges de l’enlèvement de Travis Walton dans un OVNI sur une route de montagne en 1975, auraient-ils pu confondre ce site pittoresque avec une salle d’opération ? Ils n’étaient pas ivres, ils venaient de quitter leur chantier, et la police comprit vite que l’affaire était sérieuse. Je pourrais aligner ici les exemples ad libitum, qui témoignent de l’ignorance crasse de ceux qui avancent des « explications » aussi capillotractées.
    Et les implants ? Les chirurgiens s’amuseraient-ils à glisser dans le corps de leurs patients des petits objets dont certains que notre technologie n’est pas encore capable de synthétiser ? Quel dommage que le docteur Roger Lear soit décédé depuis peu, lui qui a retiré du corps de nombreux abductés, de tels implants. Et s’il fallait donner une caution à mes assertions, les lecteur d’Agoravox peuvent s’intéresser à la vie (et aussi à la mort !) du docteur John Mack, psychologue clinicien à Harvard, qui a mis en évidence, dans les abductions alléguées, l’authenticité d’un très sérieux choc émotionnel qui ne peut EN AUCUN CAS être attribué au seul psychisme du sujet.
    Cher Gruni, vous avez encore du grain à moudre... Je ne crois pas trop non plus à des visites d’extra-terrestres, mais les rares hypothèses restantes sont encore bien plus vertigineuses.
    Hi hi


  • Achim 24 juin 2014 00:16

    Je suis atterré de constater la confusion des débats autour de ces sujets épineux qui mériteraient plus de bon sens, de lucidité, et d’une analyse plus aiguë basée sur une culture approfondie de ces phénomènes. A cet égard, Monsieur Hervé Buschard, vous vous croyez très malin en pondant un article que vous croyez proche de la vérité, mais tout, dans celui-ci, montre que vous vous offrez une tribune à peu de frais, sans malheureusement la connaissance qui devrait l’étayer. Vous auriez été mieux avisé de réfléchir davantage et de vous départir de cette impudique vanité qui ne révèle que votre ignorance.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité