• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alain55

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Alain55 8 juin 2009 12:08

    Article intéressant bien que peu révélateur, dans la mesure ou les personnes qui lisent plus d’un journal, savent que dans le mot démocratie seul le mot kratos (pouvoir) subsiste parce que pour ce qui est du peuple ça n’est plus le cas, il vaut mieux parler d’aristocratie politique libérale.Pour avoir plus de cinquante ans je peux affirmer que nous avions bien plus de liberté sous De Gaulle qu’aujourd’hui, contrairement aux idées reçues. La France d’aujourd’hui se situe entre la France de Vichy et le monde imaginaire d’Orwell, le simple fait de considérer qu’un citoyen qui franchit la ligne blanche, ou télécharge deux films sur internet est un criminel en est la démonstration. La liberté d’expression est morte avec la création des (anticonstitutionnelles) lois mémorielles (mort de l’article 19), la liberté d’opinion n’existe plus, il ne reste plus au pouvoir qu’à nous enfiler une puce électronique dans le c.. pour contrôler nos déplacements et le tour sera joué.



  • Alain55 31 mai 2009 21:21

    Le 7 juin prochain selon les sondages environ 300 millions d’européens s’abstiendront de voter pour ce parlement fantoche, toutou des caprices de Washington et de la folie mondialiste qui conduit l’humanité à sa perte.

    J’adore votre ingénuité lorsque vous dites, qu’un état fédéral européen fut souvent invoqué historiquement, évidemment puisque cela fait partie des projets du NWO (Nouvel Ordre Mondial) depuis une éternité. J’aime aussi le passage ou vous évoquez le fait qu’il serait bon de limiter les excès du capitalisme... Mais dans quel monde vivez vous ? Nous sommes en pleine crise systémique car le système libéral (comme ce fut le cas pour l’économie planifiée soviétique) est caduc, il n’y a que les chantres de l’utra libéralisme ou les décérébrés pour feindre ne pas le comprendre. Le dernier G20 fut un exemple criant de la nocivité des parlementaires européens, on devait réformer le système financier on à fait que le conforter, on devait abolir les paradis fiscaux on à fait semblant, de plus la réunion a eut lieu dans le plus grand des paradis fiscaux qui se trouve être la capitale Anglaise, extraordinaire !

    L’Europe n’est pas mon pays, c’est seulement un amalgame de nations qui crèvent en perdant régulièrement leur souveraineté, au profit des oligarques mondiaux. Les irlandais ont voté NON au remix de cette constitution bidon qui livrerait nos nations aux caprices de l’oligarchie mondiale et on veut à présent les obliger à revenir sur leur vote ! De quel droit ? Demos signifie toujours peuple et Kratos pouvoir alors pourquoi ne pas écouter le peuple souverain quand il dit NON ? Parce que quelqu’un en haut à décidé d’inventer les États Unis d’Europe au lieu des états d’Europe unis (selon la formule bien connue) et c’est cela dont nous ne voulons pas, à aucun prix. Demandez aux producteurs de lait, aux pêcheurs, aux travailleurs dont l’entreprise à délocalisé ses activités ce qu’ils en pensent !

    Si nous cédons aux caprices des guignols de Bruxelles, dans dix ans nos acquis sociaux auront totalement disparus et nous serons finalement dans le monde orwellien que nous préparent les troubadours du mondialisme, il n’y à pas d’alternative. Par pitié épargnez nous vos louanges sur les bien faits du parlement européen, les médias nous en servent déjà à tous les repas et nous ne les digérons plus, réveillez vous !




  • Alain55 10 mai 2009 22:05

    Cette information ne fait que corroborer ce que répètent M Lyndon Larouche et M Cheminade depuis des lustres. La crise systémique actuelle commencée en 1971 avec le désalignement du dollar sur l’or et la fluctuation des monnaies, ne finira pas tant qu’on ne changera pas le système actuel qui est caduc, comme pouvait l’être l’économie planifiée soviétique. Avant de donner de l’argent aux banques il fallait contrôler l’état de leur gestion et définir si oui ou non cela était possible. Les banques ont utilisé notre argent pour payer une partie de leur crédits pourri CDS, au lieu de favoriser les prêts aux entreprises qui en avaient besoin et qui sont en train de crever. Ce système vise à désocialiser les états pour laisser mains libres aux oligarques anglo-américains, ceux là même qui financèrent le fascisme européen en 1933 comme Prescott Bush entre autre. Le but de la manœuvre est d’augmenter le chômage pour imposer des grilles de salaire misérables, obligeant le citoyen à utiliser le crédit, qui n’enrichit que les gros spéculateurs. Le pantin Obama qui a été élu avec la complicité de Wall Street a fait en sorte de pérenniser ce système absurde, tout comme Sarkozy (toutou de Washington). Si le système ne change pas nous irons droit à l’hyper inflation et par voie de conséquence au désordre social et à la guerre.

    Site à voir absolument http://www.solidariteetprogres.org/



  • Alain55 5 mai 2009 15:59

    Robert Faurisson (le monstre !) est un universitaire professeur de littérature spécialisé dans la période contemporaine, qui a commis l’erreur fatale de s’intéresser à la période concernant la seconde guerre mondiale. Il a perdu son poste, il a été menacé, molesté et il va être jugé comme un criminel d’état ! Le travail qu’à fait Faurisson qui quelques années plus tôt serait passé pour une simple étude, est devenue grâce à la loi Fabius-Gayssot un crime monstrueux. Rappelons au passage que ce monsieur de quatre vingt ans n’appartient à aucun parti politique et n’a jamais fait l’apologie du fascisme.

    Cette merveilleuse loi F-G a déclenché une hypertrophie du communautarisme en France, qui fait que maintenant tout le monde s’appuie sur elle, pour user et abuser de revendications communautaristes victimaires, aliénant totalement la liberté d’expression et la liberté d’opinion. Quand on pense à la charte des droits de l’homme et du citoyen que nous revendiquons dans le monde entier, ça fait froid dans le dos.

    Enfin Dieudonné à invité le monstre dans son spectacle du Zénith, non pas pour faire l’apologie du négationnisme mais pour se moquer des petits cons droitdel’hommistes, qui n’ont pas encore compris que le France outre à être le pays le plus flické du monde, est en train d’enterrer sa constitution, au mépris de ceux qui ont laissé leur peau pour la mettre en place, alea jacta est !



  • Alain55 4 mai 2009 14:39

    Monsieur Guéant mange dans la gamelle du CRIF avec les membres du gouvernement, mettant ainsi à mal la règle de la laïcité qui devrait prévaloir sur les intérêts communautaires. Il ne fallait donc pas s’attendre à une réaction différente de la part d’un gouvernement hyper-atlantiste et ’’israelophile’’. Dans un pays où les lois mémorielles ont donné un essor magistral au communautarisme, en particulier le sionisme, il ne faut pas s’attendre à des miracles.

    Le sionisme n’est pas le judaïsme, pas plus que les sémites sont exclusivement des individus de confession juive, au contraire. Il est donc très facile de faire l’amalgame, dans tous les cas de figure le sionisme n’est pas une religion contrairement au judaïsme. Les listes anti communautaires de messieurs, Dieudonné, Gouasmi ou Soral n’ont aucune espèce de vocation antisémite n’en déplaise à monsieur Guéant, qui durant la campagne de l’actuel président nous avait vendu monsieur Sarkozy pour un gaulliste qu’il ne sera jamais.

    Enfin le CRIF tout comme l’AIPAC aux USA qui organise de grands banquets où sont conviés des membres imminents du gouvernement des États Unis, à vocation à orienter nos dirigeants vers une politique islamophobe. Par exemple l’AIPAC invite vigoureusement le gouvernement nord américain à déclarer la guerre à l’Iran, en échange d’enveloppes garnies. Le gouvernement Sarkozy est régulièrement invité au diner du CRIF, serait-ce pour cela que notre police ferme les yeux sur les exactions du Betar ou encore de l’UEJF ? On est en droit de se poser la question.

    Toutes ces saloperies n’ont rien à voir avec le drame qui à frappé les individus de confession juive durant la deuxième guerre mondiale et que les français ont toujours reconnu à juste titre. Il n’est pas honteux de dénoncer aujourd’hui le génocide palestinien, que l’État d’Israël commet avec la bénédiction des Nations Unies, des gouvernements occidentaux ainsi que de quelques états arabes félons. Il n’y a pas de honte non plus à dénoncer le communautarisme qui transforme les français en zombies pathétiques.

    http://infofranclibre.blogspot.com/


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité