• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Amada

Ethnologue, journaliste et écrivain, j’aime observer le monde en croisant approche artistique et approche savante.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 22 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Amada 16 avril 2009 11:07

    Bonjour Vienzy,

    merci de votre attention et de vos critiques.
    La « culture » et ses racines n’étaient effectivement pas le sujet de cet article.
    Pas plus d’ailleurs que la définition de l’être humain comme « prédateur social », vision hobbesienne du « tous contre tous », à laquelle on peut opposer celle d’Aristote, « animal politique », et bien d’autres.
    Quant à la culture, je suis d’accord, son importance est capitale. Mais quelle est elle aujourd’hui ?
    Cordialement
    Amada



  • Amada 16 avril 2009 10:46

    Bonjour Henri François

    merci pour votre commentaire et vos remarques.
    L’anarchie telle que vous la définissez est effectivement une utopie.
    Surtout à l’échelle actuelle des peuples.
    Même la démocratie, selon Rousseau ne peut s’exercer véritablement qu’à
    petite échelle. Encore faut-il la mettre en œuvre.
    Cordialement
    Amada


  • Amada 16 avril 2009 01:27

    Bonsoir à nouveau Gul


    les raisons de cet individualisme « concurrentiel » comme vous dîtes si bien sont complexes.
    R. Castels nous a offert une étude socio-historique très profonde à cet égard (Les métamorphoses de la question sociale : une chronique du salariat).
    Nous avons quitté les solidarités traditionnelles (famille, village, appartenance de métier etc), ces types de solidarités que certaines campagnes ont conservé (je viens d’y goûter en Auvergne), et que vous rappelez. (Mais outre que ceci se joue à petite échelle — cas aussi des tribus amérindiennes — c’est souvent aussi, dans une dimension de relative autarcie, ce qui n’est plus le cas en France pour la plupart des gens.)
    Je reprends, nous avons donc quitté ces solidarités traditionnelles et nous les avons transférées sur l’Etat (sécu, retraite, assurance chômage) ce qui a permis aux individus de se libérer des emprises familiales, locales etc.
    Ceci s’est fait par « le haut », par l’Etat et ses hiérarchies. Cette « nouvelle solidarité » est sans visage, froide et se présente verticalement (de haut en bas, donc, alors qu’il s’agit d’un transfert des solidarités horizontales traditionnelles). En même temps elle est très protectrice puisqu’il s’agit de droits sociaux indépendants du bon vouloir de telle ou telle personne (la famille, le village etc.)
    En même temps, le salariat a pris le pas sur les autres formes de travail. Or qui dit salariat, dit aussi hiérarchie, donc verticalité. 
    Etc.
    Aujourd’hui, comme d’ailleurs le souligne Castels, ce système a du mal à « tenir ». 
    Or depuis une cinquantaine d’années, grâce à ce système protecteur nous avons « oublié » que 
    la vie, par définition, est précaire... Et que donc, la solidarité est l’intérêt de tous.
    Je crois que l’heure est venue de ré-inventer le lien social, à partir de l’indépendance individuelle acquise à partir de ces évolutions.
    Il est tard, je vais m’arrêter là.(Je tenais à le faire, ma connexion internet va être interrompue demain...)
    En tout cas, merci pour cet échange.
    Cordialement
    Amada


  • Amada 16 avril 2009 00:54

    Bonsoir Herbe,

    merci pour le souci de courtoisie !
    Et, sur le fond, bien d’accord : on pourrait, pour faire mode, appeler cela la « culture de la relation durable » !
    Cordialement
    Amada


  • Amada 16 avril 2009 00:52

    A Kalki, (pardon, je ne suis pas arrivée à placer le commentaire où il aurait fallu.)


    Bonsoir,
    ce que vous dîtes sur ce type de violence me fait penser au texte de A. de Tocqueville dans le tome 2, de « De la démocratie en Amérique » : « un immense pouvoir tutélaire » qui place au dessus de tous comme un parent sur des enfants...
    (Si cela vous intéresse, j’ai mis l’extrait sur mon blog : le blog d’Amada)
    Cordialement 
    Amada
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité