• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

amara

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • amara 9 avril 2008 11:41

    Depuis quand PPD est-il faible ? C’est bien la meilleure de l’année ! Peut-être depuis que Breteau est un gourou. J’aime aussi le fait que soit évoquée : la complaisance des médias.Dans cette affaire et depuis le début, ils ont pourtant été unanimes à lyncher. D’où sans doute la difficulté à reconnaître aujourd’hui, que peut-être il y a des points à éclaicir. Difficile au gouvernement de reconnaître que certains étaient au courant depuis le début. Selon Le Canard enchaîné, du 14 novembre, le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, connaissait la teneur de l’opération. Une lettre transmise au cabinet du ministre des Affaires étrangères par Eric Breteau. a été publiée. Dans celle-ci, le président d’ADZ se félicite de "l’excellent accueil" qu’il aurait reçu au ministère "le 4 juillet dernier". Ce qu’il annonce aujourd’hui n’est que la confirmation de cela non ? Pourquoi est-ce qu’aucun journaliste ne creuse cette question ?



  • amara 28 novembre 2007 19:40

    Il n’a jamais été question de duper l’opinion publique française. Si les enfants portaient des bandages c’était pour faciliter leur départ, il n’a jamais été question qu’ils soient présentés comme cela à des médias dans l’espoir de manipuler l’opinion publique. Pour avoir discuté de cela il y a quelques jours avec un bénévole de la Croix Rouge, le personnel des ONG a recours à divers subterfuges pour faciliter une opération. En ce qui concerne l’état de santé des enfants vous pouvez consulter le témoignage du Docteur Gladin qui est paru dans le journal Le Monde.



  • amara 28 novembre 2007 16:45

    Je l’ai lu aussi mais ce n’était pas le cas. Il a été oublié de préciser que les enfants étaient soignés et nourris depuis un mois et demi.A leur arrivée à l’orphelinat ils étaient donc en meilleure santé qu’à leur arrivée au camps.



  • amara 28 novembre 2007 14:35

    Puisque visiblement vous les connaissez mieux, expliquez nous donc en quoi il viole les lois internationales. De plus pour info certaines actions de ce type ont déjà eu lieu en France, voir par exemple l’opération de l’ONG Partage qui a évacué 72 garçons du Bangladesh en 1987. Un accord de principe du Président Mittérand, quelques lignes dans Paris Match et c’est tout. Autre temps, autres moeurs. Aujourd’hui il est de bon ton d’aider les gens qui en ont besoin mais en les laissant « chez eux » et de juger derrière son écran (de télévision ou d’ordinateur) selon ce que les médias ont décidé que nous devions penser.



  • amara 28 novembre 2007 14:16

    Effectivement ce n’est pas aussi simple. Mais L’ONG Arche de Zoé avait avant de partir, informé : le Ministère de la Justice, le Ministère de l’Intérieur, le Ministère des Affaires Etrangères pour les autorités officielles ainsi que le juge pour enfants de Reims Vatry. Le préfet était sur place le 25 octobre (à l’aéroport) et il est évident qu’à l’arrivée fort médiatisée de ces enfants, les autorités françaises auraient dû prendre des décisions quant à leur prise en charge (D’autant que plusieurs d’entre eux présentaient des pathologies allant de la dénutrition à l’hépatite B par exemple et qu’ils nécessitaient des soins à leur arrivée). Là encore les familles n’avaient aucune certitude que le juge accepte de les confier aux familles, simplement il était envisageable de penser que les autorités françaises auraient accepté la solution prévue (prise en charge par les familles d’accueil) puisque cette solution ne coûtait pas un sou au contribuable français donc à l’état. Il ne faut pas non plus oublier que l’intention d’Eric Breteau était, par cette action, d’alerter l’opinion publique sur la situation tragique dans laquelle se trouve actuellement la population darfourie. La situation continue de s’aggraver là-bas cf le communiqué de la FIDH, la LTDH et l’ATPDH du 27 novembre 2007. Je suis assez écoeurée aujourd’hui que l’acte d’humanité dans lequel ma famille et moi nous étions engagé soit devenu un acte suspect au mieux ou malhonnête au pire ! Effectivement il faut sans doute laisser cela aux « professionnels de l’humanitaire ». Je suis absolument révoltée de lire dans un communiqué de l’UNICEF publié le 30 octobre 2007 qui condamne et qui accuse l’Arche de Zoé, « les interventions d’accueil de ce type sont de nature à perturber les enfants, à freiner le flux des dons... ». C’est vrai leurs « produits » sont bientôt en vente. Apparemment cela ne choque personne, moi si.







Palmarès