• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Angela de France

Angela de France

Jeune écrivaine, passionnée par toutes les formes d'art, la philosophie, les religions et la spiritualité depuis toujours, j'ai décidé un jour d'aller à la rencontre de moi-même et du divin sans en être réellement consciente (il s'agisait en fait d'un profond appel intérieur beaucoup plus puissant que ma raison) et de m'engager dans une pratique assidue de la méditation et de la réfléxion puis dans une quête que certains jugeront impossible afin de (re)trouver le sens profond commun et véritable de tous les enseignements religieux et spirituels depuis la nuit des temps. Après avoir voyagé dans de nombreux pays d'Europe mais aussi en Afrique et en Asie et fait certaines rencontres, étudié certaines connaissances et expérimenté de puissantes pratiques spirituelles méditatives, quelque chose un jour s'est déclenché en moi, c'est comme si j'étais devenue soudainement capable de tout voir en transparence, le monde, les gens, les intentions, les motivations, les situations dans le monde entier, le projet divin pour l'homme, tout était devenu parfaitement clair et limpide. C'est cette vision que j'aimerai partager avec vous chers lecteurs d'Agoravox.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/10/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 12 209
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Angela de France Angela de France 21 novembre 2017 14:36

    La quadrilogie des Terminator (le 5, Genysis, n’existe pas pour moi), bien qu’ayant l’apparence de « blockbuster bourrins » sont en réalité très poussés en terme de réflexion, c’est la meilleure transition entre le monde actuel et celui de Matrix. RIP Sarah Connor.



  • Angela de France Angela de France 21 novembre 2017 13:19

    @Jean Beaumont

    Oui en effet, beaucoup de texte pour pas grand chose au final.

    Une âme dans une machine ? (Ghost in The Shell ?)

    Pour moi le premier Blade Runner est surtout un film sur ce qui fait de nous des êtres humains, en particulier les émotions et les souvenirs, sont-ils réels ou induits (implantés), qu’est ce qui est vrai ? Bien sûr à la fin du film le Blade Runner tombe amoureux de sa proie, une femme synthétique certes différente, mais surtout belle et charmante. La question serait de savoir si elle a vraiment une âme où n’est-ce qu’une copie, une parodie de femme ? Je regrette que le film n’ai pas aussi été dans cette direction...

    Dans Blade Runner 2049, bien que ce film soit esthétiquement réussi, le réalisateur nous dirige clairement vers une idéologie transhumaniste assumée, où l’on essaie de s’amuser à confondre le vivant et le non vivant, de donner une âme aux robots par toutes sortes de procédés tarabiscotés et au final peu convaincants (en l’occurrence ici il s’agit d’humains synthétiques ou des hologrammes). C’est assez grossier dans l’ensemble, le film de Ridley Scott lui avait au moins le mérite de baigner dans une atmosphère bien plus onirique, romantique et nostalgique.

    Mais une telle chose est-elle réellement possible et même souhaitable ? Tout cela rejoint le mythe du Golem et de Frankenstein et le film Métropolis, bref, l’homme se prenant pour Dieu, ce qui ne présage rien de bon

    Conclusion : bien que j’apprécie beaucoup ce genre de films pour les questions philosophiques qu’ils soulèvent, je reste néanmoins consciente que derrière il y a probablement les lobbies transhumanistes de la Silicon Valley (Google, Apple et cie) qui doivent apporter leur soutiens financiers d’une façon ou d’une autre, ce qui je pense, n’était pas le cas pour le film de Scott.

    ps 1 : Dans Ghost in The Shell il s’agit d’une autre approche, la méthode est la transplantation cérébrale, mais le message est le même.

    ps 2 : Le meilleur film de Villeneuve reste pour moi à ce jour « Prisoners », un véritable chef-d’oeuvre du cinéma américain moderne, tout en subtilité comme je les aime.



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 2017 14:19

    @pallas
    J’approuve totalement ce que vous dites.



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 2017 14:15

    @Sozenz
    Bonjour Sozenz, merci pour vos questions.

    1. A ce point je voudrais vous poser comme question , croyez vous au hasard ou pas ?

    D’après mon expérience et ma connaissance, pour moi le hasard n’existe pas, je pense que tout est parfaitement et minitieusement orchestré et prédestiné d’une façon très belle et que Dieu n’y est pour rien car Lui aussi fait partie de cette grande merveille qu’est la pièce de théâtre illimitée des âmes humaines sauf qu’à la fin ça commence à sentir le moisi, mais ça fait aussi partie de la pièce).

    Dieu n’a pas créé la matière car elle est aussi éternelle, c’est une énergie qui se renouvelle/transforme constamment par opposition à l’énergie de l’âme qui, tant qu’elle n’est pas influencée par la matière, reste totalement stable. Le rôle de Dieu est juste de transformer le kaliyuga en paradis (le cahos en ordre) simplement en nous redonnant notre héritage perdu, nos pouvoirs et qualités originels qui ne peuvent être reçus que grâce à la méditation et le yoga (connexion directe) dans l’action (cela comprend la dharna et le seva, c’est à dire la pratique des vertus et de servir les âmes humaines et animales par des pensées, paroles et actes élevés et altruistes), à moins que quelqu’un connaisse une autre méthode.

    2. Dieu aime-t-Il tous les hommes ?

    Son Amour n’a pas de limite, si nous devrions nous comparer à Dieu, nous serions des rivières et Lui l’Océan, mais un Océan sans fin capable de restaurer (reset) toute l’humanité en cas de besoin.Donc Son Amour transcende absolument tout, Il ne fait aucune différence, Il donne la même chose à tout le monde et ce de façon constante, ensuite tout dépend de notre capacité à prendre.

    3. Pensez-vous que les expériences de tout individu peut lui permettre de comprendre le « bien » et le « mal »

    L’homme n’est plus capable de faire précisément la différence entre le bien et le mal et donc de les comprendre depuis très longtemps, il se contente d’approximations. C’est un peu comme une voiture qui continue à rouler avec des pneus crevés, c’est très inconfortable.

    4. Est-ce que tous les chemins mènent à Dieu ?

    De toutes façon toutes les âmes seront délivrées par Dieu à la fin, même les pires d’entrre nous car nous ne sommes que des acteurs dans ce monde, nous avons joué des tas de rôles différents et nous nous sommes identifiés à ce que nous ne sommes pas, des corps.

    La mission de Dieu est très simple et très claire : nous ramener chez nous, dans notre demeure originelle que certains appellent « Nirvana » ou paradis céleste, c’est la même chose, donc au final oui tous les chemins mènent à Dieu, sauf que certains sont plus douloureux que d’autres.



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 2017 13:53

    @pallas
    Tout à fait d’accord.
    Je pense que ça arrange beaucoup les pécheurs que nous sommes qu’Il n’existe pas en fait smiley







Palmarès