• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Angela de France

Angela de France

Jeune écrivaine, passionnée par toutes les formes d'art, la philosophie, les religions et la spiritualité depuis toujours, j'ai décidé un jour d'aller à la rencontre de moi-même et du divin sans en être réellement consciente (il s'agisait en fait d'un profond appel intérieur beaucoup plus puissant que ma raison) et de m'engager dans une pratique assidue de la méditation et de la réfléxion puis dans une quête que certains jugeront impossible afin de (re)trouver le sens profond commun et véritable de tous les enseignements religieux et spirituels depuis la nuit des temps. Après avoir voyagé dans de nombreux pays d'Europe mais aussi en Afrique et en Asie et fait certaines rencontres, étudié certaines connaissances et expérimenté de puissantes pratiques spirituelles méditatives, quelque chose un jour s'est déclenché en moi, c'est comme si j'étais devenue soudainement capable de tout voir en transparence, le monde, les gens, les intentions, les motivations, les situations dans le monde entier, le projet divin pour l'homme, tout était devenu parfaitement clair et limpide. C'est cette vision que j'aimerai partager avec vous chers lecteurs d'Agoravox.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/10/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 10 228
1 mois 1 10 46
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 14:19

    @pallas
    J’approuve totalement ce que vous dites.



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 14:15

    @Sozenz
    Bonjour Sozenz, merci pour vos questions.

    1. A ce point je voudrais vous poser comme question , croyez vous au hasard ou pas ?

    D’après mon expérience et ma connaissance, pour moi le hasard n’existe pas, je pense que tout est parfaitement et minitieusement orchestré et prédestiné d’une façon très belle et que Dieu n’y est pour rien car Lui aussi fait partie de cette grande merveille qu’est la pièce de théâtre illimitée des âmes humaines sauf qu’à la fin ça commence à sentir le moisi, mais ça fait aussi partie de la pièce).

    Dieu n’a pas créé la matière car elle est aussi éternelle, c’est une énergie qui se renouvelle/transforme constamment par opposition à l’énergie de l’âme qui, tant qu’elle n’est pas influencée par la matière, reste totalement stable. Le rôle de Dieu est juste de transformer le kaliyuga en paradis (le cahos en ordre) simplement en nous redonnant notre héritage perdu, nos pouvoirs et qualités originels qui ne peuvent être reçus que grâce à la méditation et le yoga (connexion directe) dans l’action (cela comprend la dharna et le seva, c’est à dire la pratique des vertus et de servir les âmes humaines et animales par des pensées, paroles et actes élevés et altruistes), à moins que quelqu’un connaisse une autre méthode.

    2. Dieu aime-t-Il tous les hommes ?

    Son Amour n’a pas de limite, si nous devrions nous comparer à Dieu, nous serions des rivières et Lui l’Océan, mais un Océan sans fin capable de restaurer (reset) toute l’humanité en cas de besoin.Donc Son Amour transcende absolument tout, Il ne fait aucune différence, Il donne la même chose à tout le monde et ce de façon constante, ensuite tout dépend de notre capacité à prendre.

    3. Pensez-vous que les expériences de tout individu peut lui permettre de comprendre le « bien » et le « mal »

    L’homme n’est plus capable de faire précisément la différence entre le bien et le mal et donc de les comprendre depuis très longtemps, il se contente d’approximations. C’est un peu comme une voiture qui continue à rouler avec des pneus crevés, c’est très inconfortable.

    4. Est-ce que tous les chemins mènent à Dieu ?

    De toutes façon toutes les âmes seront délivrées par Dieu à la fin, même les pires d’entrre nous car nous ne sommes que des acteurs dans ce monde, nous avons joué des tas de rôles différents et nous nous sommes identifiés à ce que nous ne sommes pas, des corps.

    La mission de Dieu est très simple et très claire : nous ramener chez nous, dans notre demeure originelle que certains appellent « Nirvana » ou paradis céleste, c’est la même chose, donc au final oui tous les chemins mènent à Dieu, sauf que certains sont plus douloureux que d’autres.



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 13:53

    @pallas
    Tout à fait d’accord.
    Je pense que ça arrange beaucoup les pécheurs que nous sommes qu’Il n’existe pas en fait smiley



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 13:50

    @arthes
    Votre question est cruciale. Merci de l’avoir posée.
    Pour moi l’esprit n’est qu’une des facultés de l’âme, au même titre que l’intellect

    L’esprit, c’est la faculté de penser, de créer, alors que l’intellect joue le rôle de filtre et fait plus appel aux capacités de discerner d’analyser, de décider, etc.

    Il y a également une confusion entre l’âme et l’esprit en occident, ce qui n’arrange pas les choses.
    L’âme est en réalité l’être spirituel au complet :

    Anatomie spirituelle de l’âme :

    1. Il y a tout d’abord au centre le coeur spirituel (qui n’a rien à voir avec le coeur physique ni les émotions mais qui est une sorte réservoir naturel d’Amour, de Paix, de Sagesse, de Félicité, etc. il s’agit des sentiments les plus purs, la partie la plus noble et élevée de notre personalité, notre réalité originelle et éternelle),

    2. Puis il y a l’esprit, la faculté naturelle de créer et de générer des pensées,

    3. Puis vient ensuite l’intellect, pas besoin de revenir dessus.

    4. et pour finir il y’a ce qu’on appelle en hindi les « sanskaras », c’est à dire la personnalité, le résultat de toute cette ingénierie spirituelle très sophistiquée. La personnalité est ce que nous devenenons en fonction de comment nous utilisons toutes nos facultés et comment nous menons notre vie. C’est pour cela que régulièrement on nous demande : « alors, qu’est-ce que tu deviens ? »

    Et les sanskaras, ce que nous devenons, notre personnalité en fait, va influencer notre façon de penser et la boucle est bouclée.

    Et les corps pour les âmes que nous sommes, ne sont que des interfaces pour interagir dans la matière, une sorte de combinaison spatiale qui nous permet de ressentir le monde extérieur et les autres par le biais des organes des sens.

    Voici pouquoi je préfère parler de l’âme plutôt que de l’esprit.



  • Angela de France Angela de France 23 octobre 13:29

    @Samson
    J’entends très bien ce que vous dites et je connais quelques oeuvres de René Guénon, je me suis beaucoup intéressé à sa vision de la « tradition primordiale » même si la mienne est très différente. Mais pour moi foi et sagesse vont main dans la main ; le simple bon sens commun et la compréhension intuitive sont souvent des émanations naturelles de la sagesse qui est sans doute l’un des nombreux trésors que l’homme hérite naturellement de Dieu.

    L’exemple du feu rouge n’est qu’une métaphore très simple, mais je pourrai en utiliser des bien plus complexes ou subtiles, mais le problème c’est que beaucoup risquent de décrocher et ce n’est pas le but.

    La chose principale à retenir c’est que l’humanité entière est comme le Titanic, ou comme un avion sans pilote, et que si personne ne fait rien, c’est l’accident collectif fatal assuré.







Palmarès