• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aron

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Aron 31 août 2008 08:07

    Je réagis, un peu tard, à ce commentaire qui est le seul a evoquer le vrai motif de refléxion de cette affiche : la condition animale.
    Docdory, semble déplorer le remise en question d’une liberté : celle de porter de la fourrure, et de manière génerale les libertés qui participent à l’utilisation de l’animal...(foie gras, corrida...)
    des libertés egoistes.
    En effet, aucuns mots sur la liberté d’un animale à vivre "dignement" sa vie d’animale. sur la liberté d’un animal a ne pas avoir a être gavé de force, ou a subir les foudres du toreador, pour divertir les aficionados, gourmets et partisan d’une élegance qui n’en n’est pas une ; car qu’on m’explique ou est l’élegance de porter de la fourrure quand on sait la cruauté des procédés employés
    ou est le raffinement de manger du foie gras à Noel et toute sorte de viande issue d’une industrie de la mort quand on sait que Jesus est né dans la simplicité et le dénuement le plus total.
    ou est la grandeur d’aller à l’arenne quand on sait que dans 99% des cas, c’est la bête qui perd !
    Nous n’avons pas les mêmes critères d’élegance, et ma liberté s’arrête là ou commence celle des autres...animaux inclus.
    Quand aux elevages industriels, ou l’animal n’est qu’un produit,est ce la peine d’en parler au risque de contrarier les appétits de certains ?
    j’encourage tout le monde, si je peu me le permettre, a se diriger vers un mode de vie végetarien, et de ne pas avoir peur de s’emouvoir du sort d’une vache ou d’un lapin ; ce n’est rien d’autre qu’une manière d’être reconnaissant envers le monde animal qui a permis à l’humanité d’être ce qu’elle est aujourd’hui.




  • Aron 30 août 2008 20:33

    Je voulais surtout signifier que Nice matin était à contre courant d’une bonne partie des médias pour qui Madonna est plus que jamais une cible récurente, et donc, vous offrir un palmarès des horreurs les plus répandues au sujet de "cette fille".
    Quand au traitement de l’information par nice matin, je dirai qu’il n’est pas plus grandiloquent que le traitement d’un match de foot.
    Concernant l’histoire du chèque je l’imagine mal se faire se genre de pub. j’irai me rendre compte par moi même,dans le contexte, lorsque j’irai au spectacle du 21 Septembre.
    Enfin, je suis étonné de voir que des gens croient toujours à l’histoire de la petite culotte : c’était en fait une sorte de vareuse, lancé a chacun de ses spéctacles, Madonna étant une pop star, et non une none.

    enfin, je voulais aussi signifier que pour beaucoup de gens, Madonna représente beaucoup de choses qu’il serait trop long à raconter ici.



  • Aron 30 août 2008 17:33

    Voici un article qui commence mal, vu que son auteur affirme dés le début "il n’est donc pas question d’oser la critiquer"
    Mr Paul Villach ne doit pas savoir que Madonna est ,plus que jamais, la cible de critiques virulentes venants de tout horizons.
    Sans égard pour son sexe, Madonna est violement prise à partie sur son âge ;
    dans une certaine presse et surtout sur internet, les injures pleuvent ; ce n’est ni plus ni moins que l’illustration de la tendance agéiste qui vient des Etats Unis et qui veut qu’une personne, aprés 50 ans et bonne pour la casse !
    ses engagements humanitaires, que vous appellez un leure, sont également critiqués de manière gratuite puisque son orphelinat construit en Afrique existe bel et bien, et fait le bonheur de nombreux enfants orphelins.
    Ceux qui critiquent, j’imagine, ne font pas grand chose de leur cotés.

    Enfin, Madonna, ne fait pas "semblant" de grater sa guitare : elle en joue réelement ! dailleurs Madonna ne fait jamais semblant
    Au delà de son talent peut être contestable, Madonna remet sans arrêt en question la société dans laquelle nous vivons ; sa carrière parle de sexualité et de spiritualité, de races et de féminisme, d’art et de marketing, et pour des millions de gens elle signifie beaucoup !

    Elle reste une athlète de haut niveau, qui ne s’attirerait surement pas autant de critiques si elle était un homme.

    Pour finir, merci de noter que les superlatifs utilisés par Nice matin, ne sont pas plus ridicules que ceux utilisés a longueur d’année pour le foot !







Palmarès