• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

BMD

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 158 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • BMD 1er mai 2007 15:28

    Quelques remarques sur votre commentaire : 1 la construction des éoliennes à quantité d’électricité produite égale coûte nettement plus cher que le nucléaire et cela se traduit par la subvention qu’il est nécessaire d’accorder à l’éolien pour la rendre compétitive.Vous pourrez en trouver la démonstration sur le site www.sauvonsleclimat.fr. Je ne doute pas, étant donné votre souci de l’objectivité, que vous irez consulter ce site.L’électricité éolienne est une électricité pour riches, et cela d’autant plus qu’une bulle spéculative est en train de se développer autour du programme actuel. Qui paiera, le contribuable. Qui touchera, pas l’Etat comme c’est le cas pour le nucléaire, mais les spéculateurs et les actionnaires.Ils sont là, les milliards qui seront pris au contribuable, avec un retour très faible en matière énergétique ! Bravo ! D’autre part, un développement important de l’éolien entraînera un accroissement de nos émissions de gaz carbonique car il s’agit d’une énergie intermittente et de puissance extrêmement variable qui doit être assistée par des centrales thermiques ; Vous en trouverez également la démonstration sur le site que je vous indique, ou sur le site www.ventdecolere.org 2-Les éoliennes ne sont pas plus nécessaires que l’EPR si comme vous le dites nous produisons trop d’électricité Soit dit en passant, l’EPR est beaucoup plus destiné à servir de tête de série pour les réacteurs de 3 ème génération que pour développer notre production d’électricité 3-Les réacteurs nucléaires sont construits sur des failles naturelles !Quel sens cela a-t-il ? De quelles failles parlez-vous ? La croûte terrestre est lardée de cicatrices ! A ma connaissance,aucune centrale nucléaire n’est installée sur une faille présentant un quelconque danger.Mais je ne demande pas mieux d’en savoir plus. Citez-moi vos sources ( et par pitié des géologues confirmés prêts à justifier leurs affirmations sur une base scientifique et non pas les habituelles élucubrations !)



  • BMD 1er mai 2007 13:31

    Je me permets de démentir encore une fois Monsieur Cabanel : ses informations sur le GPL et le méthane sont incorrectes : Le GPL a deux origines : le raffinage du pétrole et les gisements de gaz naturel. Il ne représente que peu de chose et disparaîtra avec le pétrole et le gaz naturel , c’est-à-dire dans peu de temps au rhythme où nous allons actuellement ; Le méthane a deux origines : le gaz naturel et l’activité bactérienne( biogaz) ; dans le premier cas, il disparaîtra avec le gaz naturel, voir ci-dessus et dans le deuxième cas, les possibilités de production sont limitées par les possibilités de production de biomasse. Nous faire miroiter un avenir radieux avec le GPL et le méthane n’est pas correct.



  • BMD 1er mai 2007 13:11

    Je trouve par hasard cet article de Monsieur Cabanel. Je ne suis pas un très grand spécialiste du nucléaire, mais semble-t-il j’en connais plus dans ce domaine que Monsieur Cabanel,car j’ai trouvé un grand nombre d’affirmations erronées que je me permets de signaler : 1- le plutonium n’est pas indestructible:il est utilisable pour produire de l’énergie dans les réacteurs nucléaires et contribue déjà pour une part importante à l’énergie fournie par les réacteurs actuels.D’ailleurs Monsieur Cabanel est en contradiction avec lui-même, puisqu’il indique que Superphénix devait utiliser du plutonium, ce qu’il a effectivement fait. 2 - Superphénix ( et non Phénix comme il est indiqué ici) a eu certes quelques problèmes de jeunesse( il ne faut pas oublier que c’était le premier réacteur industriel de ce type au monde), mais il a finalement très bien marché. Sa fermeture a été décidé pour raisons politiques( pour obtenir le soutien des antinucléaires au gouvernement Jospin), dans un contexte où le prix de l’électricité qu’il fournissait était un peu élevé par rapport à celle fournie par les réacteurs en service. Ce dernier argument ne tient plus maintenant. Dire qu’un éleveur a produit plus d’énergie avec du lisier de porc que la centrale de Creys Malville, cela pourrait être exact si cette centrale n’avait pas produit d’électricité, mais c’est grossièrement faux : il est parfaitement impossible à un éleveur de produire autant d’énergie avec du lisier de porc qu’avec une centrale nucléaire. Monsieur Cabanel connaît parfaitement nous dit-il les lois de la thermodynamique.Son calcul de la proportion de l’énergie produite par une centrale nucléaire qui arrive au consommateur bien qu’un peu pessimiste, est effectivement correct. Mais il « oublie » de dire qu’il en est à peu de chose près de même avec les centrales à charbon qui représente l’essentiel des centrales électrique dans le monde, pour la bonne raison que le rendement de la transformation de la chaleur en électricité est faible. Les centrales à gaz à cycle combinés sont effectivement celles qui ont le meilleur rendement, mais Monsieur Cabanel mélange deux choses : le rendement électrique et l’utilisation qui peut être faite de la chaleur perdue( cogénération) . Or il serait tout a fait possible d’utiliser au moins une partie de la chaleur perdue par une centrale nucléaire et ça se fait à Dunkerque. Je m’arrête là, mais de deux choses l’une : Monsieur Cabanel ne connaît pas suffisamment la question pour avoir un avis autorisé ou Monsieur Cabanel connaît bien la question et dans ce cas il pratique une désinformation volontaire pour faire adhérer à ses idées des gens n’ayant que peu de connaissances dans ce domaine, ce qui dénote un manque d’éthique personnelle.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès