• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Coriosolite

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 580 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • Coriosolite 19 juillet 11:58
    Ce pays et ses habitants mériteraient mieux qu’une page d’écriture de type thèse de Doctorat en baratin superficiel et propagandiste.
    J’imagine qu’il y a là-bas un vrai peuple avec une vraie culture originale, bref autre chose que le globish moderniste mondialisé politiquement correct.


  • Coriosolite 5 juillet 19:08

    @Armelle

    Bonsoir,
    Encore un sujet sur lequel je partage votre avis. Il n’y aura certainement aucune réforme de fond sur les retraites ni sur quoi que ce soit avant l’effondrement du système. 
    Ou du moins avant que son effondrement inéluctable devienne si évident qu’il faille agir.
    Pour le moment l’heure est aux replâtrages un peu douloureux pour certains, mais qui donnent l’illusion de faire durer le système.
    A la grande satisfaction des « anciens » (avec tout le respect que je leur dois) biberonnés toute leur vie aux bienfaits de l’Etat Providence tout puissant et bien intentionné et à la dette publique.
    La liberté de ne pas choisir et de ne pas se prendre en charge (traduction électorale : faites nous confiance, on s’en occupe et on va faire payer, au choix, les riches, les fonctionnaires, Bruxelles, les chinois etc.) est bien plus vendeur électoralement qu’un discours de vérité et de responsabilisation. 
    C’est comme ça. 
    Reste à attendre le renouvellement des générations.


  • Coriosolite 5 juillet 14:55

    @Armelle

    Bonjour,
    Je pense aussi que toutes ces réformes ne régleront pas les problèmes de fond que sont l’arrivée à l’âge de la retraite des générations nombreuses des années du babyboom et la raréfaction en cours de l’emploi salarié peu qualifié.
    Le système de retraite par répartition financé par des cotisations sur le travail humain va durer encore combien de temps ?. Est ce que les salariés accepteront des cotisations à 30% du salaire, voire plus ? 
    Alors pourquoi pas un système de retraite financé par l’impôt, et donc la suppression des cotisations salariales et patronales, ce qui augmenterait les revenus de travailleurs.
    Et conséquemment la suppression de plusieurs prestations sociales, minimum vieillesse, pension de réversion, RSA pour les retraités, et d’autres à définir devenues inutiles.
    A l’âge de la retraite chaque citoyen, qu’il ait travaillé ou non (donc pension universelle), aurait droit à une pension de retraite -disons 1000€ par exemple- indexée sur l’inflation et garantie à vie.
    Chacun aurait en parallèle obligation d’abonder tout au long de sa vie par des versements libres -montant et périodicité-, à une sorte de livret d’épargne retraite garanti par l’état et indexé sur l’inflation. 
    Et bloqué jusqu’à l’âge de la retraite,ensuite chacun fait ce qu’il veut de la somme épargnée.

    Ce système assurerai à chacun, ancien salarié, indépendant ou n’ayant pas travaillé, un revenu de base pour ses vieux jours, simplifierai la gestion des retraites et laisserai à chacun une grande liberté pour préparer sa retraite.


  • Coriosolite 5 juillet 14:05
    Incroyable crétinerie administrative. Ou comment écoeurer ceux qui, venus de loin, veulent investir leur argent, leur énergie et leur intelligence dans notre pays.

    Si vous avez un lien vers la pétition, passez-le ça fera quelques signatures de plus.


  • Coriosolite 17 juin 18:56

    @Albert Ricchi


    Est-ce que j’ai écris quelque part que je trouvais la fiscalité française « juste » ?
    Essayez de débattre sur ce que j’écris, pas sur ce que vous aimeriez que j’ai écris.

    La taxe d’habitation est la plus injuste des ponctions fiscales, tout le monde est d’accord là-dessus.
    Mais jusqu’à Macron personne n’a osé y toucher, gauche ou droite réunie dans l’immobilisme. On verra ce qu’il propose, si il va jusqu’au bout ou si il renonce comme les autres.
    Quant à la TVA elle a l’avantage d’être modulable et de s’appliquer aux importations (avantage considérable pour rééquilibrer par exemple les différences de modèle social et les avantages induits). 
    Le problème est que l’UE ne laisse presque aucune liberté aux Etats pour l’application de la TVA.
     
    Alors on attend la grande réforme fiscale que presque chaque candidat à la présidentielle promet, et ne fait jamais. Et, qui sait, un retour vers la souveraineté fiscale des Etats de l’UE. Un jour peut-être.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès