• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Brunehaut

Historienne. Russophone. 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 35 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Brunehaut 26 janvier 12:27

    @Armelle
    Ce n’est pas seulement la question d’être blindé ou pas. Qu’est-ce qu’une zone difficile ? Bien des milieux ruraux constituent de véritables défis pédagogiques ( niveau des élèves, mentalités, enclavement, faibles revenus ). Tout autre chose cependant que d’enseigner à une majorité d’élèves issus de l’immigration dans une banlieue de métropole. La vérité, c’est que nous ne faisons pas du tout le même métier selon le lieu d’exercice. Parce qu’enseigner, c’est être confronté à la réalité d’une société diverse et qui va mal globalement. Pour faire réussir les élèves, il faut rétablir l’autorité du maître à l’école ( exit les parents qui, eux, feraient bien d’éduquer à la maison ) et donner aux établissements une large autonomie pédagogique ( car la Corrèze, ce n’est pas Vaulx-en-Velin, même si enseigner n’est facile nulle part ). Et faire passer l’exigence de la transmission des savoirs avant la bienveillance psycho-socio-médico-pédagogique car les profs d’aujourd’hui ont été largement transformés en travailleurs sociaux.
    Pour le système des points, bien sûr qu’on doit le revoir. Comme beaucoup d’archaïsmes.



  • Brunehaut 26 janvier 10:46

    @Armelle
    Tout ce que je peux vous dire, c’est que, dans l’E ; N ;, l’enseignant exigeant vis-à-vis de lui-même et des élèves, soucieux de transmettre des savoirs, est bien souvent harcelé par les parents d’élèves et par l’administration (et mal vu de ses collègues, sans parler de sa carrière personnelle ralentie par les inspecteurs ).
    Beaucoup d’enseignants s’efforcent encore de faire travailler les élèves. Vraiment. Or, la plupart de nos jeunes ne fiche rien à l’école. Et ils ont raison si l’on peut dire : ils sont quand même surnotés et diplômés. Encore une fois, le prof lucide et consciencieux se retrouve isolé, en butte au terrorisme des parents qui ne considèrent que la note et non les acquis, et aux pressions de l’administration qui soutient les clients. 
    Ne croyez pas que tous les enseignants se moquent de l’avenir des élèves dans la vraie vie et de l’intérêt du pays. S’ils vont mal, ce n’est pas sans raison.



  • Brunehaut 25 janvier 14:06

    @Armelle
    Vous dites qu’il existe un facteur prof ... D’accord avec vous. Qu’il y a un problème de système éducatif... D’accord aussi. Mais vous ne tenez pour rien la société dans ce désastre ? Elle est bien présente à l’école ( parents d’élèves, fédérations de parents, élus aux conseils d’administration ) sans compter l’éducation donnée aux jeunes : faites un sondage à la sortie des collèges pour savoir combien de moins de 13 ans sont déjà sur les réseaux sociaux... La responsabilité est collective. Il faut un changement de culture.



  • Brunehaut 24 janvier 15:34

    @zygzornifle
    Les jours de carence en cas de maladie ne sont pas payés ! Le 1er jour de maladie ( jour de carence ) est déduit du salaire ( 1/30e du brut ). 
    Et puis, on avancerait sur les profs si on cessait de les comparer aux caissières, aux maçons, etc. Bizarrement, on ne compare pas aux éboueurs les médecins dont les revenus sont autrement confortables et qui, pour beaucoup aujourd’hui, prennent pas mal de vacances. Pourquoi ? Visiblement, vous avez vos « privilégiés » préférés...



  • Brunehaut 26 décembre 2022 13:04

    @Pierrot
    Je crois savoir qu’en Suède, le chèque éducation bénéficie à toutes les familles, quels que soient leurs revenus, et qu’il assure aux parents un vrai choix en matière d’éducation. La concurrence entre les établissements a contribué aussi à améliorer la qualité de l’enseignement. Comprenez bien que je ne milite pas pour la libéralisation du système. Mais je tire des leçons de la réalité. Quand elle me montre que l’idéologie ( centralisée, égalitariste ... ) a tort et que le système ne tient que par la résistance engagée au quotidien des enseignants, alors j’abandonne l’idéologie...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv