• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nemo8

Nemo8

"Mobilis in Mobile"
Pas grand chose à dire d'intéressant.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 226 0
1 mois 0 4 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nemo8 Nemo8 24 octobre 18:33

    Bonjour Axel
    Newey est né à Stratford-upon-avon comme Shakespeare.
    Avez vous lu son bouquin « How to build a car » ? Si oui, en français ou en anglais ? Qu’en avez vous pensé ? Cela vaut-il le coup de l’acheter ?
    Merci



  • Nemo8 Nemo8 21 octobre 02:56

    En f1, on peut regretter que l’ innovation soit bridée réglementairement. Ça permettrait peut-être d’équilibrer le niveau entre les écuries. Mais bon, la sécurité a un prix, ainsi que la volonté de maitriser l’envolée des coûts dans un contexte de déclin. Le nerf de la guerre, l’impact publicitaire, est en berne, avec la raréfaction des mannes de l’alcool et du tabac et dans une moindre mesure de celles des pétroliers, grands argentiers historiques de la discipline. Ce qui l’amène à s’exiler dans des contrées exotiques, se coupant de plus en plus de ses racines. La encore, on ne peut pas lui reprocher de se rapprocher d’un nouveau public et de ces marchés porteurs. Le sport professionnel et médiatique est devenu un produit mais il ne peut plus faire autrement.
    L’aspect purement sportif est négligé. La domination actuelle d’une seule écurie sur 3 compétitive, un nombre de participants assez restreint, un champion sans véritable concurrence (Schumacher) ou alors bien aidé par celle-ci (Hamilton cette année), n’aide pas. La hiérarchie s’établissant sur la capacité à dompter les caprices de l’aérodynamisme et, in fine, à optimiser l’utilisation des gommes.
    Bref, je ne vois pas bien ce qui pourrait enrayer la spirale. D’autant plus que le moteur à explosion n’est plus dans l’air du temps. La formule E, il faudra s’y faire.



  • Nemo8 Nemo8 20 octobre 19:17

    Salut, Axel.

    Je dois avouer que j‘ai lu tous vos articles sur Sportvox. Vos commentaires sont de vrais articles à eux tout seuls !

    Ce qui m’a passionné, c’est le début des années 80. 1981 voit l’interdiction des jupes latérales coulissantes, probablement à la suite du décès en 1980 de Patrick Depailler en essais privés à Hockenheim. L’Alfa Romeo du français « décrocha » à pleine vitesse dans une courbe rapide et se fracassa contre le rail, suite, pense-t’on, à un blocage des jupes (ou à une rupture de suspension) qui rendit son bolide incontrôlable.

    La partie inférieure des pontons latéraux était en forme d’aile d’avion inversée, créant une « succion » amplifiée par les jupes qui permet d’augmenter la vitesse en virage et formant moins de traînée aérodynamique contrairement aux ailerons. Les jupes servant à « sceller » latéralement les pontons afin de contenir la dépression sous la voiture. L’effet de sol produit est tellement puissant, et suite à plusieurs accidents, qu’il oblige à souder les plaques d’égout sur les circuits urbains pour qu’elles ne soient pas « aspirées » au passage des voitures. Ceci obligea aussi à rendre les châssis beaucoup plus rigides afin d’éviter qu’ils ne se déforment : c’est à cette époque qu’apparurent les premiers châssis en carbone.

    En 1981 donc, la garde au sol minimale est imposée à 60 mm. Brabham (décidément une habitude, après la BT 46B « aspirateur »), dirigée par Bernie, installe un système de suspension hydropneumatique (une idée de Gordon Murray ?) permettant d’abaisser la voiture en piste, plaquant la partie inférieure de ses flancs au sol et recréant ainsi l’effet des jupes. Bien entendu, la voiture est à la hauteur légale à l’arrêt, satisfaisant ainsi au contrôle dans les stands. Système, bientôt repris par le reste du paddock. Dispositif à la limite de la légalité, toléré puis légalisé en cours de saison, en tout cas jamais sanctionné.

    Colin Chapman essaya un concept beaucoup plus révolutionnaire : double châssis, double suspension sur les Lotus 88 et 88B de 1981, qui comptent, sans doute, parmi les plus belles F1 jamais crées. Malheureusement, elles ne furent jamais autorisées à prendre un départ, malgré plusieurs tentatives à Long Beach et à Silverstone notamment. Double châssis, double suspension et deux poids, deux mesures…

    Les jupes font leur retour en 1982 dans une version souple, flexible. Mais suite aux accidents de Villeneuve et Pironi, elles sont bannies définitivement fin 1982. Le fond plat est depuis obligatoire.

    Toutes ces innovations, combinées aux puissants moteur turbo rendit la discipline extrêmement dangereuse en 1982, comme pour le rallye avec le groupe B en 1986.

    Peugeot est devenue le premier constructeur européen. Peut-être va-t’il se laisser poussez les griffes, si la réglementation se stabilise au niveau moteur, avec une baisse des coûts après 2020. Peu probable, mais qui sait !

    Mon intention n’est pas de faire une « battle » avec vous, je pense ne rien vous apprendre. Juste si vous avez plus d’info sur tout ça et rectifier si je me trompe. Ça pourrait faire un article.



  • Nemo8 Nemo8 20 octobre 18:35

    Si le thème de l’humanité des androïdes vous intéresse, je vous conseille Ghost in the Shell (1995) film d’animation de très grande qualité de Mamoru Oshii.



  • Nemo8 Nemo8 18 octobre 14:19

    Super article, comme d’hab !

    Le lion est aussi double vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en 1913 (avec le Français Jules Goux) et en 1916, et de Pikes Peak avec Loeb. Il ne lui manque que la F1 (et dans une moindre mesure les 24H de Daytona) pour faire un super grand chelem inédit.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès