• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Coriandre

Coriandre

Esprit cartésien voire pascalien, j''essaie de comprendre le monde. Je me souviens de quelques lois de Newton sur la conservation de la quantité de mouvement. Je me rappelle également quelques éléments de logique, assez simples comme 1+1=2, mais qui hélas et avec grand étonnement, ne sont pas communéments partagés. J'essaie d'être un peu du "sel de la terre" évoqué il y a 2000 ans, d'apporter un peu de piment ici et là, à l'instar de la plante éponyme, appelée aussi "persil arabe".

Tableau de bord

  • Premier article le 31/01/2013
  • Modérateur depuis le 11/02/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 9 67
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 12 6 6
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Coriandre Coriandre 2 mai 2013 17:20

    Le sujet dépasse, et de loin, la gauche et la droite.


    La réalité, c’est que nous sommes entrée dans l’ère du consommateur, comme l’évoque le livre éponyme de Laurent Fourquet (http://plunkett.hautetfort.com/archive/2011/07/17/l-ere-du-consommateur-un-livre-presque-decisif.html).

    Nous consommons le monde et donc nous-même : tout se trouve objectivé dans la pure logique de jouissance instantanée et renouvelée. 
    L’avenir que nous nous préparons fait peur...




  • Coriandre Coriandre 25 avril 2013 15:46

    Bravo Marcus : on ne lâche rien ! 


    « grotesque, pathétique, ridicule »...autant de mots qui sont le signe d’une vacuité intellectuelle de la part de vos détracteurs...

    Continuez le combat ! Nous sommes avec vous !


  • Coriandre Coriandre 17 février 2013 23:33

    Il me semble qu’il y a soudainement une forme d’accélération du temps. 

    Est-ce lié à ce que certaines personnes du NOM, se sentant vieillir à grande vitesse, souhaiteraient voir ce changement arriver rapidement (Rockfeller & co) ? Est-ce lié aux symboles et prophéties qui doivent être respectées dans une forme de fonctionnement auto-réalisateur ?
    Ce qui peut arriver, puisqu’il semble que ce prochain pape ne sera pas un vrai pape, c’est à dire pas vraiment élu : un événement imprévu et important pourrait empêcher le prochain conclave de se tenir pour une période indéterminée (attentat ou menaces crédibles, instruction judiciaire qui obligerait à surseoir momentanément à toute élection en attendant les résultats d’un procès, ...). A ce moment, le Camerlingue Bertone, pape par interim le temps du conclave resterait plus longtemps que prévu, le temps de cette période d’incertitude. Et cette période pourrait se prolonger plusieurs mois le temps de faire le boulot prévu de longue date. L’Eglise paralysée, les autres éléments du plan NOM pourraient se mettre en place plus rapidement...
    Affaire à suivre...mais tout le monde sent confusément (autour de moi notamment) qu’il y a quelque chose qui va pas, que QUELQUE CHOSE va se passer, même si le sommeil comateux reste hélas encore la règle la plus commune...

    Merci en tout cas pour cet article et les éclairages des autres lecteurs. A suivre !


  • Coriandre Coriandre 11 février 2013 15:59

    Oui, encore faut-il lire jusqu’au bout les sondages. 

    66% favorable à l’adoption du mariage gay (en hausse) mais forte diminution de l’adoption liée au mariage gay (« ...mais seuls 47% considèrent qu’ils doivent pouvoir adopter » ==> en baisse)


    Par ailleurs, ces chiffres correspondent à ce que pensent les gens quand ça ne les concerne pas de près : quand il s’agit de leurs propres enfants, on passe à 98% pour des couples hétéros.
    Simple à comprendre. Ca veut dire qu’il y a un paquet de gens qui se disent « après moi le déluge »...


  • Coriandre Coriandre 11 février 2013 15:55

    Hum, pas tout à fait.

    Le 1er lien fait état d’une université qui a l’avantage d’exister et qui a également ses limites (bien connues).
    Le 2ième fait état du fait qu’il y a des études qui montrent, pour la partisans, qu’il n’y a pas d’impact, mais elles sont très controversées : cf contre argumentaire (échantillon, indépendance...)

    La provocation de mon article est là juste pour dire qu’on ne peut affirmer avec aplomb que ça n’a aucun impact sur l’enfant. Avec cette incertitude, il faudrait pour le moins (c’est en tout cas mon avis) faire jouer le principe de précaution.







Palmarès