• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

danny

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 72 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • danny 23 juillet 2006 19:02

    A la niche le traître !



  • danny 23 juillet 2006 18:03

    par Pierre-André (IP:xxx.x4.108.105) le 23 juillet 2006 à 17H40 ’’Pour DANNY.

    Se sont des infos via les médias et les agences de presses.’’

    Les agences de presse occidentales victimes consentantes de la censure militaire israélienne

    À la demande du colonel Sima Vaknin-Gil, chef de la censure militaire israélienne, la presse occidentale a accepté de relayer une version tronquée des événements survenus ces derniers jours au Proche-Orient

    Voici les faits : le Hezbollah exige depuis de longues années la libération de prisonniers détenus par Israël, tel que Samir el Kantar, emprisonné depuis 1978, Nassim Nisr et Yahia Skaff qui est incarcéré depuis 1982. Dans de nombreuses occasion, il a fait savoir qu’il ne manquerait pas de faire prisonnier à son tour des soldats israéliens -si ci-ceux-ci venaient à s’introduire au Liban-, et de les utiliser comme monnaire d’échange. De manière délibérée, Tsahal a envoyé un commando dans l’arrière-pays libanais à Aïta al Chaab. Il a été attaqué par le Hezbollah, faisant deux prisonniers. Israël a alors feint d’être agressé et a attaqué le Liban. Le Hezbollah, qui se préparait à faire face à une agression israélienne que chacun savait imminente depuis le retrait syrien, a tiré des missiles de moyenne portée sur Israël.

    En droit international, Tshal a violé la souveraineté territoriale du Liban (mais il est coutumier du fait par voie maritie et aérienne). Tandis que le Hezbollah s’est fait justice lui-même en lieu et place d’un État libanais qui n’a jamais été complétement rétabli depuis la guerre civile et l’occupation israélienne.

    Sur injonction de la censure militaire israélienne, les agences de presse et médias ayant des journalistes accrédités en Israël ont renoncé à informer leurs lecteurs du lieu où les soldats israéliens ont été faits prisoniers. Ils n’ont pas pour autant menti, mais se sont abstenus. La plupart des journalistes emploient le terme « enlèvement » pour désigner la capture des soldats israéliens. Ils assurent vouloir ainsi souligner que le Hezbollah n’est pas une armée régulière. Cependant les officiels israéliens emploient aussi le mot « enlèvement », mais pour signifier le droit qu’ils s’arrogent de pénétrer sur le territoire libanais. En évitant soigneusement la clarification, les médias occidentaux valident un discours de propagande.

    Emportés par cette logique, nos confrères ont également accepté de ne pas rendre compte des attaques du Hamas et du Hezbollah contre des cibles militaires israéliennes. Il s’ensuit que le public occidental n’est informé que des dommages collatéraux en Israël et des victimes civiles, alors qu’il suit les destructions stratégiques au Liban. Tout cela donne l’impression que « les Arabes » sont à la fois cruels (ils tuent des civils) et incapables (ils ne parviennent pas à toucher de cibles militaires), et que le sort de la guerre est connu d’avance.



  • danny 23 juillet 2006 17:52

    Un fois de plus les petits soldats sionistes sont en difficultés et une fois plus le grand frère manipulé vient à la rescousse...

    Et, si le grand frère a un autre plan, il fait intervenir des nations unies afin de faire le sale boulot d’israël !

    Qu’on commence par appliquer toutes les résoltions onusiennes contre le régime sioniste depuis 67, et qu’on vienne parler de celle (résolution prise suite à l’assassinat de Hariri et perpétré par israël) qui demande de désarmer le Hizbullah.

    Si les plans sionistes ne sont pas perturbés, le rêve israélien serait de réduire la population libanaise, comme avec les Palestiniens, à la merci des vices et fantasme juifs !

    Alors vos gesticulations dignes des plus gros hypocrites, faites les entre vous, mais arrêtez de dire des conneries pour cautionner une dérive sioniste qui risque cette fois ci d’entraîner l’humanité dans un conflit globale,...

    Après tout, c’est peut-être ce que israël cherche à faire ?

    Surtout et à l’instar du sionisme inspiré par le judaïsme altéré, si l’eschatologie juive vient aussi y mettre son grain de sel, le chaos global est un des signes apocalyptiques pour eux, quitte à les précipiter ?



  • danny 23 juillet 2006 17:35

    « LE MONDE EXTÉRIEUR » DANS NOTRE CERVEAU

    De tous les faits physiques décrits jusqu’ici, nous pouvons déduire la chose suivante : tout ce que nous voyons, touchons, entendons et percevons comme étant de « la matière », de la « terre » ou de « l’Univers » ne sont en fait que des signaux électriques qui se produisent dans notre cerveau.

    Celui qui mange un fruit n’est donc pas confronté au fruit réel mais à une perception formée dans notre cerveau. L’objet considéré par la personne comme étant un « fruit » n’est en fait qu’une impression électrique, qui a lieu dans le cerveau et qui a la forme, le goût, l’odeur et la structure de ce fruit. Si les nerfs optiques reliés au cerveau étaient soudainement coupés, l’image de ce fruit disparaîtrait aussitôt. Une déconnexion du nerf reliant les senseurs nasaux et le cerveau anéantirait complètement notre odorat. En bref, le fruit n’est rien d’autre que l’interprétation de signaux électriques par le cerveau.

    Un autre aspect intéressant est le sentiment de distance. Par exemple, la distance qui se trouve entre nous et ce livre n’est en réalité qu’un sentiment d’espace formé dans notre cerveau. Les objets qui paraissent distants à la vue de quelqu’un existent aussi dans le cerveau. Celui qui regarde les étoiles dans le ciel croit qu’elles sont à une distance de millions d’années lumière. Pourtant, ce qu’il « voit » vraiment ce sont les étoiles qui sont en lui-même, dans son centre visuel. Quand nous lirons ces lignes, nous ne serons pas en réalité dans la pièce où nous croyons nous trouver, la pièce est en nous. Le fait que nous puissions voir notre propre corps nous pousse à penser que nous sommes à l’intérieur de celui-ci. Pourtant, nous devons nous souvenir que notre corps est aussi une image formée dans notre cerveau.

    L’EXISTENCE DU « MONDE EXTÉRIEUR » EST-ELLE INDISPENSABLE ?

    Jusqu’à présent, nous avons constamment mentionné la notion d’un « monde extérieur » et celle d’un monde de perceptions formé dans nos cerveaux, qui est en réalité celui que nous connaissons. Pourtant, puisque nous ne pouvons jamais réellement atteindre le « monde extérieur », comment pouvons-nous être totalement sûrs qu’un tel monde existe vraiment ?

    À vrai dire, nous ne le pouvons pas. Puisque chaque objet n’est qu’une série de perceptions et que celles-ci existent seulement dans notre cerveau, il est plus correct de dire que seul le monde qui existe vraiment est celui de nos perceptions. En d’autres termes, le seul monde que nous connaissons est celui qui existe dans notre cerveau : ce monde est conçu, enregistré et rendu vivant précisément à cet endroit-là. Pour résumer, ce monde est créé à l’intérieur de notre cerveau et il est en réalité l’unique monde dont nous pouvons être sûrs.

    Nous ne pouvons donc jamais prouver que toutes ces perceptions que nous observons dans notre cerveau ont des corrélatifs matériaux. Ces perceptions pourraient en théorie provenir d’une source « artificielle ».

    Il est d’ailleurs possible d’observer cela. Nous savons que de faux stimuli peuvent produire dans notre cerveau un « monde matériel » entièrement imaginaire. Imaginons par exemple un magnétophone très développé avec lequel nous pourrions enregistrer toutes sortes de signaux électriques différents. D’abord, nous transmettrions toute ’information concernant une scène quelconque (en incluant l’image d’un corps) à cet instrument en la transformant en signaux électriques. Puis, imaginons que le cerveau peut survivre séparément du corps. La dernière étape serait de connecter l’enregistreur au cerveau à l’aide d’électrodes qui auraient la même fonction que les nerfs et d’envoyer l’information préenregistrée au cerveau. De cette manière, nous nous retrouverions dans une scène créée totalement artificiellement. Nous pourrions par exemple être amenés à conduire rapidement sur une autoroute. Il ne nous serait jamais possible de réaliser que nous ne sommes constitués de rien sauf d’un cerveau. La raison en est que, ce dont nous avons besoin pour former un monde dans notre cerveau, n’est pas l’existence d’un monde réel mais plutôt celle de stimuli. Il est donc parfaitement possible que ces stimuli nous parviennent d’une source artificielle, tel qu’un magnétophone par exemple.

    Lisons ce que Bertrand Russell, philosophe renommé, a écrit à ce sujet :

    « Ce sens du toucher, que nous ressentons lorsque nous appuyons nos doigts sur une table, n’est qu’une perturbation électrique qui agit sur les électrons et protons dont nos doigts sont composés, et causée, conformément à la physique moderne, par la proximité des électrons et protons de la table. Si cette même perturbation sur le bout de nos doigts se produisait d’une autre manière, nous devrions avoir des sensations, et ceci bien qu’il n’y ait pas de table. »

    Il est en effet pour nous très facile de nous laisser induire en erreur en pensant que ces perceptions sont réelles, alors qu’elles n’ont aucun corrélatif matériel. Nous éprouvons d’ailleurs très souvent ce sentiment dans nos rêves, pendant lesquelles nous vivons des événements, voyons des personnes, des objets et des scènes qui nous paraissent complètement réels. Pourtant, ce ne sont que des perceptions. Il n’existe aucune différence fondamentale entre un rêve et le « monde réel » ; tous deux se passent dans le cerveau.



  • danny 23 juillet 2006 17:23

    La fourberie est l’apanage sioniste, mais surtout vous racontez des conneries...

    La Syrie a déclaré que si Israël remettait en cause l’intégrité territoriale du Liban, qu’il n’hésiterait pas à envoyer leurs soldats combattre les sionistes aux côtés du Hizbullah !

    Un autre propagandiste ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité