• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Denis Brossier

Denis Brossier

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/10/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 2 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Denis Brossier Denis Brossier 17 octobre 2017 11:02

    « La mission de M. Villani invite légitimement à une vigilance à ce que l’ampleur de l’IA reste mesurée ». Attendons la publication du rapport pour savoir comment seront mis en place des moyens de contrôle de l’IA en même temps que son développement en France mais n’oublions pas que la mission est orientée sur le développement de l’IA et pas sur son contrôle.

    « Ce cheminement cognitif inclue une vision globale où les niveaux de réalité attestent des limites du monde des lois analytiques : des découvertes telles que la physique quantique ne nous convient-t-elles pas à cette quête éthique ô combien plus féconde que la ‘logique artificielle (au lieu de IA)’ en vue d’un homme augmenté ou plutôt diminué ? » 
    Entièrement d’accord avec votre propos : c’est le but même du Temple des Consciences : http://www.cielterrefc.fr/
    Vous pouvez me contacter sur le site si vous êtes intéressé par la démarche.




  • Denis Brossier Denis Brossier 13 octobre 2017 20:20

    @Luc-Laurent Salvador
    Vous avez peut-être raison que la « singularité » n’est pas encore pour demain mais les choses vont vite et je souhaite que le débat soit posé en terme politique pour réfléchir avec des spécialistes de l’IA aux moyens de contrôle à mettre en place. La lettre signée en 2015 par 700 spécialistes, physiciens entrepreneurs de ces domaines ne vous alerte pas et vous pensez qu’ils bluffent ?


    Certes, elle est sans doute de la part de certains de ses initiateurs,là aussi pour faire admettre « l’homo mecanicus » comme moyen d’y faire échec. Alors là ça n’est pas pour moi une question de délai, c’est simplement un non frontal de principe. Là encore, un système législatif, des organes de contrôle, devraient être mis en place pour veiller au respect de ce « non » de principe.

    Qu’il soit difficile d’y parvenir c’est évident, surtout si les citoyens s’en moquent ... du moins ceux qui se sentent encore citoyens.

    Seuls les combats non engagés sont sûrs d’être perdus d’avance...

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Intelligence artificielle






Palmarès