• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Drugar

Drugar

Adhérent de l'UPR depuis 2012. Je suis ingénieur en informatique et j'habite Orléans.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 184 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Drugar Drugar 30 octobre 17:53

    @Danièle Dugelay

    La démocratie athénienne n’est évidemment pas transposable telle-quelle à notre époque. Il y a nécessitée de l’adapter.

    Concernant les représentants, je suis contre, surtout s’ils sont élus. On peut, beaucoup trop facilement manipuler une élection pour que ce soit un moyen d’aboutir à la juste représentation que vous appelez de vos vœux : l’élection de Macron et de ses députés godillot au suffrage universel est la parfaite illustration de l’impasse que représente cette méthode, dans l’absolu. Ceci étant dit, le système actuel étant ainsi fait, nous n’avons pas d’autre choix que de composer avec ce qui existe. Mais quitte à changer totalement le système autant se débarrasser de cette méthode inefficace, voir dangereuse.

    Le tirage au sort, en démocratie, sert essentiellement à désigner des personnes pour assurer le pouvoir exécutif. Ces personnes ont un mandat cours et non renouvelable, sont sévèrement contrôles et ont, dans les fait, un pouvoir assez limité et très encadré. Elles se bornent à exercer le pouvoir exécutif, c’est à dire appliquer la loi...et c’est tout. Encadrer et morceler le pouvoir et le meilleur moyen de le limiter et d’éviter les abus. Cela évite également qu’une minorité s’empare du pouvoir afin d’imposer sa volonté et ses intérêts à la majorité, comme c’est malheureusement le cas de nos jours.

    Le pouvoir législatif est toujours assurer par la population. Pour l’adapter au gout du jour, il y a surement une réflexion importante à mener, c’est la partie la plus épineuse du problème. Ceci dit, même à l’époque athénienne, tous les citoyens ne se réunissaient pas systématiquement dans l’agora pour discuter et voter les lois.
    Pour éviter d’utiliser des représentant, on peut penser à une solution se basant sur les nouveaux moyens de communication comme internet, permettant à plus de gens de discuter. C’est une piste de réflexion.
    On peut imaginer également de tirer au sort une assemblé parmi les citoyen qui s’occupera de traiter une loi qui aura été proposer et seulement cette loi. Les proposition de lois pourraient être faites par les citoyen et devraient récolter un certain nombre d’approbation d’autre citoyens, un peu dans le principe des pétitions aujourd’hui.

    Ce ne sont là que des pistes des réflexions pour éviter d’utiliser des représentant. Il y a surement plein d’autre idées du même genre sur lesquels nous pourrions débattre.

    Je pense qu’il faut arrêter de penser en terme d’élection, cela n’aboutit qu’a des systèmes aberrants notre système politique (qui ne représente absolument pas la volonté populaire) et qui permet à des monstruosités comme l’UE d’exister.



  • Drugar Drugar 30 octobre 10:01

    @Danièle Dugelay
    Je vous remercie de votre réponse.

    Qaund je disais que nous ne somme pas en démocratie, j’aurais du ajouter que nous ne l’avons jamais été. En effet, à aucun moment le peuple n’a exercé directement le pouvoir législatif. D’ailleurs, on parle bien de République Française et non de Démocratie Française, navré de vous décevoir.

    Malheureusement, le concept de démocratie est complètement dévoyé et le terme est employé à tort et à travers par les parasites au pouvoirs. Employer ce terme de « démocratie » permet de faire croire à la population qu’elle à le pouvoir afin de la berner plus facilement. Il est courant d’employer certain termes séduisants lors de manipulations des populations : « démocratie » en fait partie. Nous ne somme pas loin de « 1984 » dans la façon de procéder, et cela remonte à pas mal de temps déjà.

    Outre le pouvoir législatif exercé directement par le peuple, l’autre pilier de la démocratie est le tirage au sort. Et, pareillement, à aucun moment dans notre système politique nous n’employons le tirage au sort (sauf dans la partie judiciaire pour désigner les jurés d’une cours d’assise, mais c’est vraiment à la marge)..
    Nous n’avons donc jamais été en démocratie. Cela ne veux pas dire que nous ne le serons jamais (une démocratie adapté au gout du jour, mais reposant sur les deux principes que j’ai mentionné).

    Il y a même un troisième principe important c’est le contrôle sévère des personnes exerçant le pouvoir exécutif qui doivent répondre de leur acte durant leur mandat (qui est court et non renouvelable d’ailleurs) et même après. On ne peut pas en dire autant des contrôle et sanction plus que laxistes sur nos personnalités politiques...
    Donc il ne s’agit pas de renaissance, mais bien de naissance de la démocratie.



  • Drugar Drugar 29 octobre 16:52

    @Lugsama

    Dans une démocratie, ce sont les citoyens qui exercent directement le pouvoir législatif. Le fait que ce soient des représentants qui le fassent enlève donc ce pouvoir au citoyen. De fait on ne peut plus appeler cela une démocratie, puisque le peuple n’a plus de pouvoir...Par ailleurs, dans notre système politique, les représentant sont élus, ce qui est une très mauvaise manière de donner du pouvoir à quelqu’un, puisque cette façon de faire prête le flanc à toute les tricheries possibles et imaginables, contrairement au tirage au sort.
    En quoi la démocratie Athénienne est « l’oligarchie dans toute sa splendeur » ?



  • Drugar Drugar 29 octobre 15:04

    @Danièle Dugelay
    Bonjour Danièle,

    ce que @Samy Levrai essaye de vous dire, c’est que le régime politique dans lequel nous somme n’est pas une démocratie : c’est un abus de langage de l’appeler ainsi. On peu se référer, pour s’en convaincre, à la description que fait Etienne Chouard de la démocratie Athénienne , par exemple, qui à particulièrement creusé ce sujet. On peut constater que le fonctionnement de cette démocratie Athénienne n’a rien à voir avec le fonctionnement actuel de nos institutions politique, que l’on devrait plutôt nommer « République représentative », ou quelque chose dans ce gout là. Vous pouvez aller également sur ce site.
    Par ailleurs, si l’on en revient à l’étymologie, nous cherchons vainement aujourd’hui le « pouvoir du peuple » que devrait être une démocratie. Le pouvoir de choisir ses maîtres ? Ces mêmes maîtres qui échappent à tous les contrôles et les sanctions auxquels ils devraient être soumis dans une véritable démocratie (cf les explications de Chourad) ? Non, nous ne somme pas en démocratie, même si les tenants du pouvoir tentent de nous le faire croire.
    Concernant l’UE, vous le reconnaissez vous-même, cette structure n’a rien de démocratique. cette structure juridique supranationale est encore plus anti-démocratique que ne l’est notre système politique nationale. La FI ne cesse de le dénoncer, en effet, mais la FI, par la voix de JLM, ne propose pas de sortir de cette prison des peuples : la FI propose un rapport de force (pendant combien de temps ?) avec l’UE et une négociation avec une partie des membres de l’UE et si cela ne marche pas, alors désobéir encore plus tout en restant dans la structure dont on conteste la légitimité ! Ou cela nous mène-t-il ?
    L’UE est une horreur au service de oligarchies et des lobbys depuis sa création et n’a pas changé d’un iota cette ligne de conduite depuis lors (c’est même de pire en pire). Pourquoi vouloir rester dans cette structure alors qu’il est si simple d’en sortir et de recréer autre chose ensuite, par exemple ce que propose la FI. Ou alors demander leur avis aux français par référendum avec des débats contradictoires, cela serait plus démocratique encore. Cette façon de procéder n’est-elle pas plus démocratique justement en respectant l’avis de chacun, le droit et nos futur partenaires dans une coopération nouvelle suite au retour de la souveraineté populaire dans chaque pays prisonnier de l’UE ?



  • Drugar Drugar 12 octobre 16:34

    @Cateaufoncel3
    Vous devriez écouter plus attentivement Chourad sur cette question, cela vous éviterai de dériver dans de la politique-fiction douteuse. Vous transposez bêtement le système du tirage au sort dans le fonctionnement actuel de l’assemblée, ce qui est stupide. 

    Mais je pense que vous le faites exprès, pour le plaisir de la provocation sans doute, donc pas la peine d’argumenter plus avant..

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès