• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Drugar

Drugar

Adhérent de l'UPR depuis 2012. Je suis ingénieur en informatique et j'habite Orléans.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 160 0
1 mois 0 6 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Drugar Drugar 24 juillet 17:43

    Ce que l’on appel la « représentation nationale » ne représente pas le peuple. Le système de représentation n’est pas démocratique car le représentant, de toute façon, ne peu pas représenter tous ses administrés (y compris ceux qui n’ont pas voté pour lui, donc). Au final, il ne représente souvent que lui-même, les gens qui gravitent autour de lui et l’influence ainsi que, éventuellement, son parti de rattachement (s’il en a un). 


    L’assemblée national, sensée représenter le peuple, détient par ailleurs le pouvoir législatif. Mais nous en somme rendu actuellement à ce que les représentants godillots ne soient plus qu’une chambre d’enregistrement des lois voulues par l’exécutif (en fait par l’UE via les GOPE, Macron et sa clique étant totalement aux ordres et en accord avec l’oligarchie de l’UE).

    Cerise sur le gâteau, le pouvoir exécutif se permet de modifier à loisir la constitution, texte qui devrait limiter et encadrer son pouvoir. Mais il n’en est pas ainsi, et nos « représentants » qui ne nous représentent pas, votent sans sourciller ces changements de la constitution que seule le peuple, par référendum, devrait pouvoir valider, comme le propose l’UPR.


  • Drugar Drugar 24 juillet 11:37

    @Spartacus


    « Il se le sont déjà trop par le collectivisme qui depuis 70 ans les épuisent et crée la France des chômeurs aux dépens des obligés de l’état, des subventionnés. »
    Et bien vous n’êtes pas venu sauver les travailleurs en faisant pleuvoir les milliards sortis de la poches des généreux actionnaires ?? Ah bah non, puisque les milliards des pillards, euh .. des actionnaires pardon, sont générés par le travail des... travailleurs justement, c’est ballot !!

    « ...de bureaucrates et politiciens qui cherchent à se faire valoir en distribuant l’argent des autres sans compter. »
    Et bien eux aux moins, contrairement aux voleurs, euh.. aux actionnaires et à l’oligarchie mondialisée pardon, redistribue cet argent et ne le garde pas uniquement pour eux dans le but de se gaver comme des outres à vin.

    « Est-ce vraiment aux salariés de payer pour le logement des autres ? »
    Effectivement, est-ce aux salariés de permettre aux parasites, euh... aux ultralibéraux de tout poil, à l’émir du Qatar et autres oligarques pardon, de se payer des hôtels privés et des châteaux, très bonne question !


  • Drugar Drugar 24 juillet 10:31

    Macron est vraiment une honte. 

    En plus d’être lui-même une marionnette aux ordres de l’oligarchie mondialisée il s’est entouré de brutes et de tocards finis. C’est ça la méthode Rothschild ? Je la pensais plus subtile.
    Communication grossière, pipeau, déguisement : c’est un clown !!
    Quand je pense qu’un abruti comme Benalla est habilité secret-défense, Macron et sa clique sont vraiment les derniers des guignoles..


  • Drugar Drugar 19 juillet 16:36

    @bibou1324
    « Il ne faut pas luter contre la pauvreté. Mais contre la misère. Pour la dignité. C’est pas une question d’argent, même au contraire. C’est d’ailleurs pour cela que les revenus universel et autres allocations sont juste complètement à côté de la plaque. Ce qu’il faut, c’est proposer un logement, de la nourriture de base, de l’eau, gratuits pour tous sans condition. Et non parler d’argent. »


    Votre remarque a du sens. Mais concrètement, comment fait-on pour arriver à cette distribution de logements, nourriture et eau (et vétements aussi, non ?) tout en restant égalitaire. En effet pourquoi une personne recevrait-elle plus ou mieux qu’une autre ? C’est particulièrement flagrant pour le logement car les disparités sont énormes en fonction du lieu ou se trouve le logement pour des logements strictement identique.
    Au final, donner un revenu en terme d’argent est plus juste et plus simple, malgrès les inconvénients que cela comporte. 

    Ce qui n’enlève rien à votre analyse, avec le cas de votre beau-frère, sur la manière de mesurer la pauvreté ou la misère : on voit ici que se cantonner au revenu en terme d’argent offre une vision faussé de la réalité.

    La lutte contre la pauvreté et la misère est loin d’être une tâche aisée en restant égalitaire, sans pour autant gommer les spécifiées de chacun à grand coup d’uniformisation. Il y a un juste équilibre à trouvé, mais une chose est sur c’est que ce ne sont pas nos sociétés occidentales actuelles qui ont la réponse à cette question.


  • Drugar Drugar 19 juillet 16:20

    Je suis d’accord sur interrogation portée par l’article sur la compétition à tout va et l’idéologie qui va avec.

    Cette idéologie met en avant que la compétition obligerait chacun « a donner le meilleur de sois-même », ce qui, in fine, profiterai à tous. Cette vision des choses occulte complètement les ravages que cela provoque. Car rappelons-nous que dans toute compéttion, il n’y a qu’un seul gagnant, au final. 
    Que deviennent donc tous les autres compétiteurs ? Dans une compétition sportive, cela provoque des larmes , un peu de rancoeur, de la remise en question parfois, mais le plus souvent, les problématiques ne sont pas vitales.
    quand il s’agit de compétition pour avoir un revenu et vivre, la problématique est beaucoup plus grave. Car alors, les perdants n’ont plus qu’a crever c’est cela ? 

    Pour moi la coopération et l’entraide sont infiniment plus productive et juste que la compétition érigée en valeur. Nos société occidentales marchent vraiment sur la tête.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès