• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Eric De Ruest

Eric De Ruest

Les textes que je publie sont soit personnels, soit viennent du réseau pour lequel je travaille, le CADTM (Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde). Vous trouverez une récurence de textes sur la dette écologique, mon cheval de bataille.

Tableau de bord

  • Premier article le 27/03/2007
  • Modérateur depuis le 23/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 32 245 679
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 88 71 17
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 14 septembre 2012 17:51

    Vous êtes apparemment beaucoup plus grave que votre pseudo ne le laissait craindre.

    La pollution au Hg (et non Me triste ignare) concerne largement plus le recours à cet élément dans l’extraction de l’or (Au) avec la technique de l’orpaillage (entre 10 et 15 millions de victimes par an) qu’au ampoules éco (pour économique) ! Ce sont les industriels et l’UE qui ont poussé à ce shift pour préserver une des 14 matière première stratégique (le Tungstène - W). Depuis quand l’Europe est-elle gouvernée par les verts ???

    Les agrocarbs ont été promus par agro-industrie (Monsanto, Bayer, etc.) et les politiques US (Schwarzenegger le républicain) et certains politiques européens. Les écologistes se sont très vites opposés à cette concurrence entre alimentation et carburant et à la monoculture que cela engendre.

    L’interdiction de pesticides hautement toxiques pour la santé des agriculteurs et des populations en générale est pour vous plus grave que leur utilisation ? Dément quand on sait les ravages occasionnés aux sols et à la possibilité de produire des aliments sur ces sols vidées de la vie nécessaire à l’agriculture. Cf Claude Bourgignion, un dangereux intégriste, conseillé de la Banque mondiale. Faux dilemme ( exposé par Platon il y a 2500 ans) entre pompage-turbinage (et non turbina pompage, ignare je répète) et Méga-barrages...

    Quand aux éoliennes, il y a des nuisances qui sont biens plus faciles à contourner que les innombrables problèmes du nucléaire.

    Quand au réchauffement, penser que l’ensemble des études et analyses universitaires sont issues de la parano des écolos est l’ultime preuve de votre paranoïa.

    Comme je vous plaint. Ouvrez-vous à l’amour et quittez votre écran pour partager paroles et rires avec vos semblables... La vie peut encore vous apporter de belles choses !



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 14 septembre 2012 17:29

    Et bien, quel sens de la conclusion, de l’argumentation détaillée et de la critique constructive. C’est votre chien qui doit s’emmerder quand vous causez ensemble, le pauvre...



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 14 septembre 2012 17:27

    Rappelons ici le lourd passé de TEPCO et ses trente années de mensonges et de manipulations de données :

    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/catastrophe-nucleaire-de-fukushima-91410



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 14 septembre 2012 17:13

     

    12 mars 2011 : à la suite de l’explosion du bâtiment du réacteur n°1 de la centrale de Fukushima Dai-ichi, un employé, griévement blessé, est resté piégé dans la grue-console de la cavité de ravitaillement. Il a été confirmé qu’il était décédé de ses blessures.

     

    source : http://www.world-nuclear-news.org/RS_Battle_to_stabilise_earthquake_reactors_1203111.html

     

    mars-avril 2011  : 45 personnes parmi 440 patients de l’hôpital (340) et de l’hospice (100) adjacent de Futaba à Okuma sont décédées après l’évacuation forcée. Les autorités sont en train d’enquêter pour comprendre pourquoi 90 patients ont été abandonnés sur place. Après le tremblement de terre et la coupure d’électricité suivis de l’ordre d’évacuer, le 12 mars, 209 personnes en mesure de marcher sont parties avec le personnel. Les grabataires et les personnes handicapées n’ont pas pu suivre. Le directeur de l’hôpital aurait alerté les autorités qui ne sont intervenues que le 14 mars. Entre temps, les patients abandonnés étaient dans un état déplorable. Ils souffraient de déshydratation car ils n’avaient rien eu à manger pendant 3 jours. L’abri supposé les accueillir n’avait aucune structure médicale. 10 sont décédés pendant ou après l’évacuation. 21 autres sont partis le 15 mars en bus pour l’hôpital d’Aizu. 6 autres sont décédés dans les jours qui ont suivi. Le 6 avril la police a découvert 4 corps à l’hôpital de Futaba. Ils n’ont jamais été évacués. Pour l’un d’entre eux, le certificat de décès mentionne : « décédé le 14 mars d’un cancer du poumon ». D’autres patients, évacués vers d’autres lieux sont aussi décédés. (D’après une enquête publiée dans le quotidien Mainichi du 26 avril)

     

    source : http://sciencepourvousetmoi.blogs.sciencesetavenir.fr/

     

    15 juin 2011 : un éleveur de bovins de Soma (préfecture de Fukushima), s’est suicidé en laissant ce message : "Je souhaite qu’il n’y ait pas de centrale nucléaire". L’homme avait été contraint d’abattre une partie de son troupeau et de fermer son entreprise laitière à cause de l’accident de Fukushima Daiichi. Il a été retrouvé samedi pendu dans une étable où il avait écrit sur les murs : "J’ai perdu toute ma motivation au travail« , »Pour les autres éleveurs, ne succombez pas à la centrale nucléaire".

     

    source : http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/T110614004193.htm

     

    3 juillet 2011  : selon une enquête du Yomiuri, 77 personnes âgées qui ont dû évacuer leur maison de retraite sont décédées dans les 3 mois qui ont suivi la catastrophe. C’est 3 fois plus que les 25 décès enregistrés pendant la même période l’année précédente. Elles avaient entre 68 et 104 ans.

     

    source : http://www.acro.eu.org/chronoFukushima.html

     

    16 août 2011 : Un employé de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi est mort d’une leucémie foudroyante. Il avait travaillé pour Tepco durant une semaine, affecté à la surveillance de points chauds, pour éviter l’irradiation inutile des ouvriers. Tepco a fait savoir que sa mort n’a pas de lien avec son activité au sein de la centrale. Il n’aurait reçu que 0,5 mSv en externe, et aucune irradiation interne. TEPCO a souligné que sa mort était une affaire privée et que l’entreprise n’avait aucune intention d’enquêter plus loin maintenant que le médecin avait démenti toute relation entre le décès et le travail à Fukushima Daiichi.

     

    sources : http://blogs.wsj.com/japanrealtime/2011/08/31/fukushima-daiichi-death-not-related-to-plant-work-tepco/

     

    16 septembre 2011 : Un pêcheur / journaliste, Abe Hiroto, qui tenait une chronique régulière dans le journal « Rod & Reel », est mort d’une leucémie lymphoïde aiguë le 16 septembre à l’âge de 24 ans après avoir été hospitalisé le 26 août. Il mangeait du poisson de Fukushima. Ses amis et ses collègues ne pensent pas que c’était à cause de l’accident nucléaire, mais ils n’excluent pas cela. 

    source :

    http://ex-skf.blogspot.com/2011/11/angler-who-died-of-acute-lymphocytic.html

    http://media.yucasee.jp/posts/index/9658

     

    Entre juillet et octobre 2011 : un travailleur de 21 ans est mort d’un infarctus. Il avait travaillé à la centrale de Fukushima Daiichi de mars à juillet 2011. Il est mort chez lui, et aucune autopsie n’a été réalisée. Cette mort n’est donc pas comptabilisée. Cette information a été donnée par M. Sakuma, commerçant à Kawamata-machi ‒ à 22 km à l’est du site nucléaire ‒ lors d’une interview accordée au journaliste Iwakami Yasumi. Accablé par les banques à qui il devait 30 millions de yens, cet homme est allé travailler à la centrale tout en étant bien conscient des risques qu’il encourait.

    source : http://fukushima-diary.com/2011/10/news-a-raged-fukushima-citizen-talks-about-everything/

    6 octobre 2011 : Un travailleur employé à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima est décédé subitement jeudi, mais les radiations ne seraient pas en cause, a indiqué la compagnie exploitante du site. L’homme, d’une cinquantaine d’années, est mort jeudi matin après avoir été transporté la veille à l’hopital à la suite d’un malaise en début de journée. Selon la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), il a oeuvré 46 jours à Fukushima Daichi, à l’extérieur des bâtiments, travaillant à l’installation de réservoirs pour le traitement des eaux contaminées. L’homme n’aurait reçu qu’une dose cumulée de radiations de 2,02 millisieverts, selon Tepco, nettement inférieure à la limite annuelle autorisée. "Il est difficile dès lors d’imaginer que la radioactivité puisse être à l’origine de son décès", a expliqué la compagnie à l’AFP. La cause de la mort de cet ouvrier n’a pas été révélée, étant en cours d’investigation. Depuis l’accident du 11 mars, déclenché par le séisme et le tsunami qui ont endommagé les systèmes de refroidissement des réacteurs de cette centrale du nord-est, de nombreux travailleurs oeuvrent à Fukushima dans le but d’y stabiliser la situation d’ici à la fin de l’année. Ce décès est le troisième enregistré parmi les personnes employées dans la centrale depuis l’accident, sans compter deux salariés morts le jour du tsunami.Dans tous les cas, la responsabilité des radiations a été écartée.

    (Source AFP) : http://www.liberation.fr/sciences/01012364123-fukushima-un-employe-est-mort-subitement-pas-a-cause-des-radiations 

    12 décembre 2011 : Lors de la conférence de presse du jour TEPCo a annoncé qu’un homme de 60 ans est décédé lors de la décontamination de la centrale de Fukushima. Ils ont assuré, comme pour les morts précédentes, que cela n’avait rien à voir avec la radioactivité.

     

    13h00 : un membre de l’équipe a remarqué qu’il n’était pas rentré du travail. Ils l’ont trouvé inconscient dans sa voiture.

     

    13h08 : arrivée des ambulanciers. La réanimation a commencé.

     

    13h26 : Il a été envoyé à l’hôpital.

     

    14h00 : Ils ont confirmé sa mort.

     

    sources :

     

    http://www.minpo.jp/view.php?pageId=21096&blockId=9914979&newsMode=article

     

    http://fukushima-diary.com/2011/12/a-man-died-at-decontamination-in-fukushima/#.TuXILdIo55w.facebook 

     

    9 janvier 2012 : 

    Aux environs de 14h22 le 9 Janvier, à l’installation de stockage des boues usées (*) de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi (1F), un travailleur d’une entreprise sous-traitante qui avait été engagé dans le travail de coulage de béton, a eu des troubles physiques. Il a été emmené à la salle des urgences médicales de l’Unité de 1F de 5 / 6 et a reçu un traitement médical. Parce qu’il était en arrêt cardiorespiratoire, il a été transféré à l’hôpital Kyouritsu d’Iwaki  Hôpital à 15h25. Aucune matière radioactive n’a été trouvée attachée au corps du travailleur.
    Aux alentours de 13 heures le 11 Janvier, sa mort a été confirmée par un médecin à 5:02 pm le 9 Janvier.

     

    source : http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/12011107-e.html


    5 février 2012 : Selon une enquête menée par le Yomiuri Shimbun dans 13 municipalités dont les territoires sont contaminés, 573 personnes sont décédées suite à la catastrophe survenue dans la centrale de Fukushima.

     

    source : http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/T120204003191.htm

     

    20 mars 2012 : une femme de 50 ans qui est entrée dans la zone interdite est décédée à Namie-machi dans la préfecture de Fukushima, à 11 heures le 20 mars 2012. Cette femme était entrée dans cette zone avec un permis délivré aux entreprises pour retirer un équipement lourd hors de la zone. Elle a été transportée dans une ambulance dans un hôpital de Minami Soma City, mais sa mort a été confirmée au quartier général local d’urgence nucléaire. Elle était soudainement tombé malade, s’était rendue à la salle de bain, où elle avait perdu conscience et s’était effondrée.

     

    sources : http://www.47news.jp/CN/201203/CN2012032001001682.html  



  • Eric De Ruest Eric De Ruest 14 septembre 2012 16:56

    Je vous rappelle que l’auteur fait partie du réseau des écologistes pronucléaires...
    Connaissez vous leurs diktats ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité