• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fabienm

J'adore Agoravox parce que c'est plein de trolls.
Et moi j'aime les trolls.

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2010
  • Modérateur depuis le 28/04/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 176 1929 5235
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 89 42 47
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Fabienm 4 mai 2016 15:01

    @marmor
    je rassure le commentateur, j’ai plusieurs livres publiés à compte d’éditeur (distribués par Hachette, disponibles en libraires), là n’est pas la question. 

    La question pour moi est qu’il s’agit plus d’un passe-temps que d’un gagne-pain (cf. chiffres cités plus haut)



  • Fabienm 4 mai 2016 07:20

    @Yohan
    la plupart des gens sont de toute façon incapables de citer des auteurs contemporains, donc vous ne risquiez rien smiley



  • Fabienm 3 mai 2016 15:39

    @hugoca
    Ingénieur, beau métier ? Bof. Franchement, ça dépend de ce qu’on en fait. Quand je vois qu’il y a des ingénieurs en obsolescence programmée, je me dis qu’en tant que chômeur, je serais plus utile.


    Sinon, question purement rhétorique : pourquoi la profession d’agent immobilier existe alors que les gens peuvent s’en passer (la vente / location directement entre particuliers n’est pas interdite) ? 
    Ma réponse est que les gens sont des fainéants. Donc, ils payent un service qu’ils pourraient assurer eux-mêmes (au même titre que le ménage ou la garde des enfants). 
    Ta vision m’intéresse (en quoi l’agent immobilier apporte-t-il quelque chose ?).

    (merci d’avance pour l’envoi du mémoire, gros)



  • Fabienm 2 mai 2016 18:03

    @hugoca
    Yo gros (c’est comme ça qu’on dit, chez les jeunes ?)Ben dis donc, t’es courageux de venir ainsi défendre ta profession (tu remarqueras que t’es le premier).Alors déjà, c’est important, l’idée de mon « coup de gueule » (moi non plus, je n’appelle pas ça un article, je te rassure de suite) était de partager mon « expérience utilisateur » comme on dit de nos jours. Rien de plus. Je n’ai pas enjolivé, ni détérioré mon expérience, je l’ai juste relatée, sans rien omettre. Je précise, de plus, que cela se passe à Lille, donc je ne dis pas que TOUS les agents immobiliers sont comme ça (même si le contraire m’étonnerait), je ne fais que raconter ce qui m’est arrivé.Ensuite, reprenons ton passionnant commentaire :

    « Mon agence est basée à Paris »

    => Bon ben déjà, t’es hors sujet, tu l’as compris j’espère. Tu vois où c’est Lille, youhou, c’est en haut chez les consanguins qui votent Marine.

    « Alors voilà, je pleure quand je lis ton article, car tu ne nous aide pas, nous autres négociateurs immobiliers, jeunes ou moins jeunes, qui essayent tant bien que mal de satisfaire nos clients au maximum, de comprendre leur recherche, de personnaliser notre travail en fonction de chacun, et de répondre à des attentes toujours plus complexes, des négociations toujours plus longues, le tout pour gagner des commissions, oui il est vrai assez élevées, mais de plus en plus rares. »

    => désolé, je vois pas le rapport avec mon article. Si tu fais bien ton boulot, y’a pas de problème. Anecdote amusante tiens (parce que c’est toi), quand j’ai dit à la fille qui m’a loué l’appartement que j’avais l’impression d’avoir rencontré que des nazes comme agent qui me rappelaient jamais ou me posaient des lapins, elle m’a rétorqué (véridique) : « c’est normal, pour une location, on gagne rien, donc c’est pas intéressant pour nous ». CQFD.

    « Oui mon grand, car tu ne prends que les éléments qui t’intéressent en compte : tu oublies de dire que pour un seul bien, il nous arrive de faire plusieurs dizaines de visites sans réaliser de ventes à la fin, et quand ça se produit nous ne gagnons rien, pas un centime, pour des heures de travail. »

    => encore désolé, mais je pense qu’il faut que tu relises mon article. Je me place du point de vue du « client » (tu sais, le mec qui paye à la fin), je ne fais pas un mémoire sur l’agent immobilier, je m’en fous, je veux juste qu’on me traite comme client. C’est comme si j’achète une voiture, ça ne m’intéresse pas de savoir que c’est compliqué de faire un châssis (même si ça doit être passionnant), je veux juste qu’elle roule.

    « Mais nous ne nous plaignons pas, mon cher Fabien, nous continuons, fier.Fier, oui, car malgré mon jeune âge, peu de clients repartent en me disant de telles horreurs. »

    => Tu auras noté que pour leur dire des horreurs, faudrait déjà que je les ai au téléphone...

    « J’ai même très souvent droit à des compliments qui viennent du coeur, et tu sais quoi rien que ca, ca me motive à continuer bien que je ne gagne pas un centime.Ca se sens quand ca vient du coeur, pas comme ton article-merde que tu as pondu pour... Pourquoi déjà ? Faire du buzz, du clic. »

    => Oh la vache dis-donc, tu me connais super bien, t’es psy ou agent immobilier ?

    « Moi tout ce que je vois, c’est un article (et encore je suis très gentil d’appeler ca un article, ca pourrait juste être un banal commentaire comme le mien) qui entache la profession, qui entache des milliers de personnes qui font bien leur travail » (je coupe ici, le reste c’est blabla)

    => Mais enfin, c’est quoi cette parano mon pauvre ami ? Tu essayes de me faire sourire (raté, je reviens de chez le dentiste) ? Tu pleures parce que j’entacherais la profession (quel pouvoir !), mais tu nages en plein délire. Ce n’est pas moi qui entache le travail de l’agent immobilier, ce sont tes collègues qui font mal leur boulot. Tu saisis la nuance ? La réputation du métier semble plus t’intéresser que le fait que le boulot soit bien fait, c’est grave tu sais (imagine, tu pourrais finir homme politique) ? 

    Raconter la réalité de ce que des milliers de gens comme moi vivent en étant confronté à l’incompétence de tes confrères (car toi, tu es au-dessus du lot, j’ai bien compris), cela s’appelle un témoignage. 

    « félicitations, tu es le grand gagnant. »

    => Cool, j’ai gagné quoi ?

    « D’ailleurs en parlant de profession, quelle est la tienne, chère Fabien ? »

    => Je ne vois pas trop à quoi va servir cette information mais je suis ingénieur. Et tu peux te moquer ou dire que tu as une mauvaise expérience avec les ingénieurs, franchement je m’en carre le ouin-ouin.

    « Saches que je n’aurai personnellement pas le temps de m’occuper de ta profession »

    => quelle déception....

    « je préfère me (re)concentrer sur mon mémoire et pondre un vrai et bénéfique article (de 30 pages tout de même) pour tout le monde. »

    => Tu me l’enverras (pour ma culture) ?



  • Fabienm 31 mars 2016 11:43

    @orage mécanique
    vous aurez noté que ce n’est pas moi qui ai invoqué le complot critique, je n’ai fait que les traiter d’incompétent (ce qui n’est pas la même chose)

    Pour ce que vous dites de Nichols, j’ai adoré « Mud », mais là c’est juste raté (et comme vous l’avez compris, ce n’est que mon avis), c’est une chose de partir d’une situation extraordinaire encore faut-il avoir le talent de l’exploiter, ce qui n’est pas le cas en l’espèce. Le film est truffé d’incohérence et le propos est d’une totale indigence.
    Vous avez aimé, pas moi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité