• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fabrizio

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Fabrizio 5 octobre 2015 14:18

    Chère Julie,

    Ton témoignage est à la fois touchant et rageant. Touchant car les vies accidentées le sont et rageant car on lit l’incompréhension totale du fonctionnement de cette société (bon ou mauvais, ce n’est pas la question) et plus généralement des hommes et des femmes.

    Ce que je vais te livrer est mon intuition, ne cherche pas à savoir si c’est vrai ou faux, c’est une intuition basée sur ce tes dires, forcément incomplète et imprécise, à prendre telle quelle.

    Nous ne sommes pas égaux à la naissance, nous devons faire avec ce que l’on a, parfois on né avec beaucoup, parfois avec très peu. Mais heureusement jamais sans rien. L’éducation que nous avons est toute aussi importante, des parents impliqués dans l’instruction donneront de meilleurs résultats que des parents préférant laisser cette charge à la TV.

    D’après les commentaires précédents, tu as de nombreuses pistes de réflexion qui te sont proposées, je vais essayer d’en synthétiser quelques-unes. Ton libre arbitre prendra ensuite le relai.

    Parcours scolaire : visiblement bien adapté aux conditions scolaires, tu as suivi à la lettre tous les bons conseils de l’éducation nationale. Malheureusement personne ne te dis clairement qu’il faut se poser cette question : quel métier que je veux faire en fonction de mes envies et possibilités mais également en fonction de travail disponible ? Bref en fonction de ce désastreux « marché de l’emploi ». Qui veut me payer pour ce que je sais faire ? Où est mon équilibre entre aimer mon travail et manger à la fin du mois ?

    Relations humaines : La difficulté des relations a été évoquée avec justesse par d’autres commentateurs. Une capacité de réflexion puissante permet d’arriver à des conclusions plus rapidement que la moyenne. Cette capacité effraie la plupart du temps. L’exemple de la directrice du CDD est significatif, à avoir trop de bonnes idées on effraie l’autre qui ne comprend pas. Sa conclusion du « trop intellectuelle » dit simplement que tu faisais plus que ce que l’on te demande. En d’autres termes, tu débordais dans tes responsabilités et elle a vu une concurrente potentielle.

    Déracinement : il est très difficile d’affronter (oui c’est un combat) ce monde seul. Nous avons tous des hauts et des bas. Les périodes de doutes se déroulent plus facilement avec le soutien de ses proches. Est-il justifié de sacrifier tes amis, ta famille, ton milieu, ta vie pour un contrat de travail à 300km ? Comment peser les avantages, les inconvénients ? Sur quelle durée ?

    Société  : La relation avec les fonctionnaires d’état (RSA, CAF, Pole emploi etc.) ne t’a pas semblé satisfaisante. Humainement les personnes qui t’aident ne peuvent pas s’investir autant que tu le souhaiterais. Gardons à l’esprit qu’ils n’ont quasiment que des accidentés de la vie à gérer. S’ils font plus, ils y laissent des plumes émotionnellement parlant. Alors leur première protection c’est les décisions des directions : plus de crédit disponible, nous avons des gens dans une pire situation (sans diplôme), etc.

    Il y aurait bien entendu beaucoup plus à dire, mais la force d’Internet est d’avoir à disposition un brainstorming mondial, chacun donnant ses vérités sans fioriture. L’inconvénient c’est que le temps se raccourcissant, les esprits repartent rapidement sur autre chose.

    A la fin de la lecture de ton témoignage une citation m’est naturellement venue, et je terminerai par ça. Discours de JFK lors de son investiture le 20 janvier 1961 : « ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais bien ce que vous pouvez faire pour votre pays. »



  • Fabrizio 13 octobre 2013 01:25

    Il y aurait tant à dire Monsieur Bernays sur vos propos avec des raccourcis invraisemblables...

    Vous mimez par les fautes d’orthographes et les mots accentués des personnes qui visiblement ne maitrisent pas la langue française et qui selon votre sketch ne respectent pas la patrie.

    Malheureusement le symbole même de votre mouvement ne semble pas respecter les lois, ni la démocratie fondamentale.

    Pour preuve : Le CRIF (source Site officiel)
    Né de la résistance en 1943, le CRIF continue de lutter contre toutes les formes d’oppression, de totalitarisme et affirme publiquement son soutien à la perennité de l’Etat d’Israël.

    Sur la forme : « perennité » il y a un accent... => pérennité.
    Sur le fond, à aucun moment votre mouvement n’aborde la défense de la patrie, de la France, ni même de la défense des Juifs français fidèles aux intérêts de la nation...

    Non monsieur le censeur M.Bernays , la LDJ n’est pas le bras honorable et cohérent de ceux qui ont la conscience juste. C’est le bras d’une armée qui défend sa propre idéologie.

    M. M’Bala M’Bala n’est pas l’anté-christ du 21ème siècle. C’est juste un troublion que vous prenez en grippe, sans finalement de réel arguments...



  • Fabrizio 10 octobre 2013 00:38

    La quenelle de Dieudonné est au sens propre un mime du « Fist Fucking », c’est pour cela que Dieudonné l’accompagne assez souvent de l’expression peu châtiée : « Dans ton cul ».

    Au sens figuré c’est un geste de subversion contre l’ordre établi, contre le système et la pensée unique. Il peut s’assimiler au geste du doigt d’honneur.

    Le « salut nazi à l’envers » n’est qu’une pure invention des médias pour qualifier de néo-nazis ceux qui posent en faisant ce geste.

    Au fil du temps il s’est développé toute une dialectique autour de la « quenelle ».

    Il y a d’abord eu un indice de mesure :
     - Quenelle de 175 qui indique la profondeur de la pénétration (on ne sait pas si ce sont des mm, cm, pouce, etc.)
     - Quenelle de 300
     - Quenelle épaulée
     - Quenelle tétée

    Il y a ensuite des grades de pratiquants de la quenelle. Le grade ultime est « Maître quenellier »

    Enfin il y a une cérémonie de remise de prix « La Quenelle d’Or » qui, à l’instar des Oscars, Césars ou autres 7 d’Or, récompense ceux qui ont « glissé » les plus grosses quenelles au système. Ce prix récompense plusieurs catégories de quenelles (Politique, Sportive, etc.)

    Pour conclure : Cet article montre bien comment les médias pourront dire : « Vous voyez, Jean-Marie Le Pen fait le geste de la Quenelle. C’est effectivement le nouveau salut de l’extrême droite ». L’autre thème abordé par l’article, plus subtile, est que dès que le FN fait mime de progresser dans les sondages/votes, immédiatement le père donne du grain à moudre aux médias pour se faire diaboliser. Et donc la question : « A qui profite ce crime ? »

     







Palmarès