• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

goldorak

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 10/04/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 20 103
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • goldorak 17 juin 2010 14:27

    Les hauts revenus, dont ceux du capital qui sont déjà très peu imposés comparativement aux autres, ne paieront que 10% à 20% de la facture... Le reste sera pour les salariés.
    Ajoutons comme l’explique très bien l’Ined, que l’espérance de vie est loin d’être la même pour tout le monde. Par exemple, l’espérance de vie « en bonne santé », pour un ouvrier masculin se situe autour de 64 ans en moyenne....
    A l’image du système Sarkozy, qui a voulu donner un signal à la finance, cette réforme est l’une des plus injustes qui soient.



  • goldorak 15 juin 2010 12:02

    J’adore regarder Ce soir ou jamais que je considère également comme l’une des meilleures émissions du PAF... Les plateaux sont remarquablement constitués et il ne faut pas manquer le petit rendez-vous culturel de la fin.
    Le seul reproche que je ferais c’est peut-être dans le choix des thèmes. On en voit certains abordés de manière récurrente (l’internet, l’islam, l’économie...), alors que d’autres, moins présents dans l’actualité mais tout de même essentiels ne le sont jamais. Par exemple, la psychiatrie, l’agriculture, l’art contemporain...



  • goldorak 31 mai 2010 13:13

    Un fasciste, Zemmour, sans doute pas... Juste un petit tribun médiocre qui pour se faire entendre manipule les faits à sa façon. Quand on sait que la population d’origine immigrée est celle qui a les revenus les plus bas, il est facile ensuite de se pointer à Fleury Mérogis pour constater que, oh, surprise, cette population compte également une forte proportion de délinquants. Pour ne citer que cet exemple, sans parler de son dernier bouquin qui contient un tas d’erreurs historiques.
    Quant à vous, je pense que pour vous lamenter sur les Guillon ou Morel, vous êtes juste un petit aigri.



  • goldorak 25 mai 2010 17:42

    Bonsoir,

    Le « A la suite » peut aussi tenir compte des errements, voire d’amnésies, qui fait que l’on s’aperçoit bien plus tard des causes de son trouble. C’est même assez typique de la psychopathologie, mais je vous concède bien volontiers votre correction.

    En revanche, il existe des psychanalystes, psychothérapeutes, qui exercent auprès d’enfants, par exemple dans les CMP, avec une rétribution bien moindre que celle qu’ils ont avec les adultes dans leur cabinet. Peut-être pas à cinq ans, mais pendant la période de latence par exemple, et surtout à l’adolescence.

    Les méthodes utilisées sont bien différentes de la cure classique. Lorsque l’on s’adresse à des enfants par exemple, les psychologues utilisent plutôt le jeu, la peinture, le dessin... Lorsque l’on s’adresse à des adolescents, il n’est pas question de faire des retours directs vis à vis de la famille, puisque chacun sait que la plupart des adolescents sont en contestation vis à vis de leurs parents. Une telle attitude qui serait « copiée » sur l’analyse classique des adultes mènerait à l’échec.

    Ceci pour expliquer que, depuis Freud, la psychanalyse a bien évolué et qu’il ne faut plus aujourd’hui la considérer uniquement sous les aspects traditionnels du divan, par exemple.



  • goldorak 25 mai 2010 15:13

    Tout ceci vous honore.
    Pour approuver votre propos, je pense qu’il y a peu de psys vraiment valables, ou plutôt de relation « patients/psys » qui fonctionnent, ce qui est un peu différent.

    En effet, pour qu’une relation thérapeutique efficace soit bonne, il faut non seulement que le psy soit compétent, mais encore, que la relation puisse « coller » entre lui et le patient.

    Sinon, d’une manière générale, dans toute la « confédération psy », incluant tous les professionnels, des psychologues d’entreprises aux psychiatres, je pense que les « bons » sont assez rares.

    Mais cela n’est pas si différent de ce qui se passe pour la médecine en général. J’ai écrit à ce propos un autre article racontant une situation que je viens de vivre personnellement, dans un tout autre sujet, la maladie de Lyme :
    http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/chemin-de-lyme-au-coeur-de-l-72948
    Si vous le lisez, vous verrez que nous avons dû « galérer » des mois, avec mon épouse, pour trouver un médecin compétent, alors qu’elle était affligée d’une maladie très invalidante.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Santé






Palmarès