• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Le Gri Gri International

Le Gri Gri International

Depuis 2001, années de sa naissance au Gabon, le Gri-Gri International empêche de dormir les rois nègres, les ministres corrompus ou excessivement coopérants, les experts internationaux véreux, les personnels d’ambassades incompétents, les journalistes propagandistes et simplificateurs...
Depuis 2001, Le Gri-Gri International est le N°1 des satiriques africains francophones...
Depuis 2001, les enquêtes du Gri-Gri font mouche (Jeune Afrique, Cogema, BNP, Air France, Air Afrique, Areva, Bolloré, Belinga...)
Depuis 2001, et quel que soit le support (papier en principe, et Internet, télé et radio quand interdictions, censures et situation financière épineuse), le Gri-Gri offre à ses lecteurs une équipe de journalistes parmi les plus et les mieux informés et des dessinateurs qu’on ne présente plus (Mil’Pat, Waga, Ezzat, Placid, Mabic, Pahé...)
Depuis 2001 enfin, Le Gri-Gri se fait fort d’agiter les (bons) débats et de poser les (vraies) questions cruciales... qui vont bien au-delà de la seule information ou de l’actualité :
l’image désastreuse de l’Afrique, liée aux ravages du marketing humanitaire ; l’immoral et indécent Franc CFA ; la réalité des perspectives économiques et financières pour le continent (d’après Bolloré, c’est plutôt bon) ; les choix politiques à opérer, avec des croissances atteignant parfois les deux chiffres ; les nouveaux partenaires d’une Afrique qui a mieux à faire que de répondre au Mollah Nicolas… pâle imitation du grand Mollah Omar du Gabon.
Depuis 2008, privé de sortie, grâce à la loyauté et au sens collectif de Claudy Siar, son directeur, c’est sur l’antenne de la radio Tropiques FM, que le Gri-Gri sévit !
Chaque jour, à 7H - 9H30 - 13 H - 22H, son rédacteur Grégory Protche y pose les désormais fameuses « Questions du Gri-Gri »
Depuis 2009, fort du succès remporté sur Tropiques FM, Le Gri International sévit même quotidiennement sur Internet !
www.legrigriinternational.com

Tableau de bord

  • Premier article le 10/06/2009
  • Modérateur depuis le 21/07/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 28 4 194
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires





  • Le Gri Gri International Le Gri Gri International 18 octobre 2010 10:34

    Article publié initialement le 15 octobre 2010 sur www.enquete-debat.fr



  • Le Gri Gri International Le Gri Gri International 17 août 2009 21:26

     L’ex-policier, Robert Fink., 73 ans aujourd’hui, témoigne : "Je dirai que la moitié des gens prenaient de la drogue, c’était partout. Il n’y avait pas besoin de fumer pour être dans les vapes".
    -Les organisateurs préviennent au micro qu’un acide dangereux circule, mais, en bon libertaires qu’ils sont, ne condamnent pas les dealers et bottent en touche en laissant aux intéressés leur « libre arbitre » de futur junkies.
    - Wade Lawrence, le directeur du musée de Woodstock, conscient du fait que la drogue était omniprésente à Woodstock, dira : «  »Nous avons failli vendre en boutique des pilules ’anti-acide’, pour évoquer une annonce sur scène sur des pilules qui n’étaient pas très bonnes, mais finalement nous ne l’avons pas fait".
    -
    « Woodstock fut la célébration suprême de la drogue, non pas comme un euphorisant occasionnel, mais comme une sorte de vertu » explique Myra Friedman ( la meilleure amie de Janis Joplin.
    -« Il y avait de la drogue partout - marijuana, hasch, LSD », nous a dit David Clayton Thomas qui a chanté à Woodstock, lui, avec le groupe Blood, Sweat and Tears.

    MORALITE : L’USAGE DE DROGUE EST DANGEREUX POUR LA SANTE ET AVANT DE REAGIR A UN COMMENTAIRE MIEUX VAUT S’ABSTENIR DE CONSOMMER DU LSD, DE LA MARIJUANA, DU HASCICH OU TOUT AUTRE SUBSTANCE INTERDITE !!!!

    PS : D’après votre commentaire il semblerait alors que les hippies se soient retrouvés en possession de drogues à l’insu de leur plein gré ...



  • Le Gri Gri International Le Gri Gri International 17 août 2009 21:24

    - L’ex-policier, Robert Fink., 73 ans aujourd’hui, témoigne : "Je dirai que la moitié des gens prenaient de la drogue, c’était partout. Il n’y avait pas besoin de fumer pour être dans les vapes".
    -Les organisateurs préviennent au micro qu’un acide dangereux circule, mais, en bon libertaires qu’ils sont, ne condamnent pas les dealers et bottent en touche en laissant aux intéressés leur « libre arbitre » de futur junkies.
    - Wade Lawrence, le directeur du musée de Woodstock, conscient du fait que la drogue était omniprésente à Woodstock, dira : «  »Nous avons failli vendre en boutique des pilules ’anti-acide’, pour évoquer une annonce sur scène sur des pilules qui n’étaient pas très bonnes, mais finalement nous ne l’avons pas fait".
    -
    « Woodstock fut la célébration suprême de la drogue, non pas comme un euphorisant occasionnel, mais comme une sorte de vertu » explique Myra Friedman ( la meilleure amie de Janis Joplin.
    -« Il y avait de la drogue partout - marijuana, hasch, LSD », nous a dit David Clayton Thomas qui a chanté à Woodstock, lui, avec le groupe Blood, Sweat and Tears.

    MORALITE : L’USAGE DE DROGUE EST DANGEREUX POUR LA SANTE ET AVANT DE REAGIR A UN COMMENTAIRE MIEUX VAUT S’ABSTENIR DE CONSOMMER DU LSD, DE LA MARIJUANA, DU HASCICH OU TOUT AUTRE SUBSTANCE INTERDITE !!!!

    PS : D’après votre commentaire il semblerait alors que les hippies se soient retrouvés en possession de drogues à l’insu de leur plein gré ...







Palmarès